GRYFFONDOR : 240 pt | POUFSOUFFLE : 217 pt | SERDAIGLE : 188 pt | SERPENTARD : 196 pt
Retrouvez l'édition de juin de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
Clé de licence Windows 10 PRO à ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 164
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptySam 30 Mai 2020 - 21:59

La sorcière avait été transporté d'urgence à Sainte-Mangouste pour avoir combattu contre des mangemorts à la sortie de Pré-Au-Lard. En effet, la sorcière avait été prise par surprise avec Alastor Maugrey lors d'une patrouille dans le village. Les deux employés avaient subi de lourds dommages mais s'en étaient sortis vivants de l'attaque. Pour sa part, Nora avait reçu le sortilège de Doloris ainsi que des lames qui l'avaient transpercée au cours du combat. Alastor quant à lui avait perdu un oeil et avait subi des sortilèges également. La psychomage s'était ainsi réveillée regardant le plafond de l'hôpital des bandages sur tout le torse, elle avait mal partout malgré le traitement, qui soit dit en passant était bien plus corsé que le précédent. Elle sombra plusieurs fois dans le sommeil afin de reprendre des forces, les infirmières s'étaient bien occupées d'elle, à force, Nora avait des habitudes dans bien trop d'endroits. Mais c'est la vie. Un jour, elle s'était réveillée et avait vu sa douce Freya assise à côté, elle lisait. Bien sûr, quand la sorcière s'en aperçu, elle lui fit la moral. C'était justifié après tout, Nora s'était encore fourée dans un mauvais plan qui l'avait conduit en ce lieu. Même si au fond, elle savait que sa présence avait été utile, elle ne la ramena pas plus que ça lorsque la scandinave était dans les parages. Quelques jours plus tard, Nora eut l'autorisation de sortir de Sainte-Mangouste afin de profiter de quelques jours de repos bien mérités.

La sorcière prit des nouvelles de l'auror ainsi que de sa chérie. Freya passait la voir chez elle de temps en temps, mais aujourd'hui, Nora avait envie de faire une surprise à l'enseignante. Les médicaments l'avaient fait dormir toute la matinée, la sorcière était paisible dans sa petite maison, le silence régnait, le chat, le hibou tout le monde dormait profondément. Alors que la sorcière se redressa dans son lit afin d'émerger tranquillement, elle constata que ses blessures cicatrisaient bien. Parfois ces dernières la grattaient mais c'était bon signe. Elle mangea un bout histoire de. Puis, après avoir prit sa douche, elle passa du beaume et s'enroula dans les bandages. Évitant de trop se plier, elle opta pour s'habiller avec un pantalon large, un chemisier blanc et les cheveux remontés.

Spoiler:
 

La sorcière se voulait sexy sans être provocatrice, c'était une particularité chez Nora, malgré tout elle faisait attention à l'apparence qu'elle donnait d'elle surtout quand elle se déplaçait hors de chez elle. Le weekend et les jours de congés c'était différent. Quoiqu'il en était la sorcière prit le temps nécessaire pour se faire toute belle, cette fois-ci elle voulait aller directement à Poudlard pour voir Freya. La psychomage voulait se faire pardonner d'avoir frolé une nouvelle fois la mort et avoir crée un stress inutile à sa belle scandinave. Elle réajusta son collier, elle était fin prête. Il était seize heures quand elle y pense, le temps était passé à vive allure. Ni une ni deux, la sorcière transplana pour Pré-au-Lard afin de profiter des rayons du soleil sur sa peau tout en se dirigeant vers l'école des sorciers.  
Marchant d'un pas tranquille, elle mit preque une heure à parvenir jusqu'au chateau. Les cours allaient bientôt se terminer, Nora savait parfaitement où trouver sa belle, la salle de divination se trouvait non loin de la tour d'astronomie.

Dès son entrée par le jardin de l'école, elle croisa le concierge à qui elle du expliquer le motif de sa venue. Ne voulant pas casser son effet de surprise, la sorcière déclara simplement rendre visite un l'un de ses patients mais sans décliner l'identité de l'intéressé. Après tout, le secret professionnel fonctionnait partout où se déplaçait la sorcière. Nora n'eut aucun mal à rentrer et parcourir les couloirs vides de tout élève. La sonnerie n'avait pas encore retentit. Ainsi, elle arriva juste en haut des escaliers quand la fin des cours sonna. Quelques élèves la dépassèrent sans la remarquer trop occupés à partir de la classe. La sorcière patienta dans le couloir que tout élève soit parti et lâcha ses cheveux. Elle s'avança au niveau de l'encadrement de porte et vit l'enseignante en train d'effacer le tableau dos à l'entrée. Nora ensorcela un bout de parchemin où elle avait écrit simplement.

RDV à la tour d'astronomie

Puis d'un coup de baguette, elle déposa le mot sur la table de l'enseignante, toujours de dos et concentrer sur son tableau. La sorcière tourna les talons dans le silence et se dirigea vers la tour d'astronomie. Personne à l'horizon, super timing. Elle s'appuya sur le garde-fou et patienta l'arrivée de la belle.  Lorsqu'elle entendit des pas, elle la vit radieuse, encore mieux de face que de dos. Elle vint l'embrasser loin des regards indiscrets, Nora faisait attention, elle ne voulait pas mettre mal à l'aise Freya.

-Surprise ! Commença la sorcière en affichant son plus beau sourire à son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 172
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyDim 31 Mai 2020 - 13:21

Ces derniers temps les évènements marquants ne manquaient pas. Les choses bougeaient, beaucoup trop au goût de Freya. Elle ne quittait déjà plus tellement le château depuis sa propre mésaventure, en tout cas pas sans une très bonne raison. Tout comme elle ne se permettrait pas même de rentrer dans sa petite cachette anglaise à pieds. Les déplacements étaient calculés. La peur de faire une mauvaise rencontre, une appréhension persistante lorsqu’elle quittait ses lieux familiers. Et pourtant, elle avait dû faire des exceptions.

Dans les quelques tragédies qui s’étaient jouées récemment, il y en avait une qui n’avait pas été épargnée. Freya avait connu Nora dans des circonstances peu enviables. La scandinave avait souhaité atténuer sa douleur par une conversation plus calme et posée. Les choses lui avaient un peu échappé cependant, mais dans un sens qui lui convenait parfaitement, les liant beaucoup plus que prévu. Mais les choses ne s’étaient pas arrêté là. Une attaque sur le Chemin de Traverse avait également touché assez durement la psychomage. Provoquant inévitablement l’inquiétude de sa compagne. Pétillante qu’elle était, elle s’était bien heureusement vite remise. Là encore pourtant les choses ne s’étaient pas arrêté. Freya l’avait appris dans le journal, une façon bien abrupte d’être au courant. Dans leur situation elle ne pouvait pas espérer beaucoup mieux cela dit. Nora avait été une fois de plus prise dans une attaque. Plus violente encore cela dit. Ce qui avait fait se déplacer Freya rapidement, trop inquiète par le manque de précision de l’article. Une scène qui lui avait brisé le coeur. Nora était en piteux état cette fois, mais heureusement bien prise en charge. Elle avait commencé par lui prendre la main, lui caresser les cheveux, mais finalement peureuse de lui faire mal, elle avait fini par simplement attendre en prenant un livre. Ce fut un grand soulagement pour elle de la voir ouvrir les yeux.  Et puis elle ne put s’empêcher de lui faire part de ses inquiétudes, lui faisant presque la morale. C’était presque sorti tout seul, son inquiétude profonde prenant le pas. Nora ne semblait pas lui en vouloir. Et une fois sortie, elle avait accueilli la scandinave chez elle. Freya avait fait son possible pour laisser une petite place à sa belle dans son emploi du temps de professeur déjà plutôt chargé en cette période d’examens. Si elle souhaitait sincèrement la soulager et l’aider un peu dans son quotidien en plus de profiter de sa présence, elle n’avait pas forcément le choix et devait la laisser.

Ses journées au château avaient donc une petite tendance à se faire sentir très longues, ses pensées tournées vers la belle psychomage encore blessée chez elle. Mais Freya prenait son poste au sérieux et assurait ses cours au mieux. Ce jour-là ne faisant pas exception, elle avait tenté au mieux d’ouvrir les jeunes esprits de ses élèves à la cartomancie. Mais comme souvent ils avaient un grand défaut: ils voulaient voir à tout prix, et surtout ce qui les arrangeait. Capable de patience, elle s’était contenté d’essayer de les orienter un peu, sans en attendre beaucoup non plus. Elle ne comptait pas en faire de grands cartomanciens en quelques cours de toute façon. Alors après avoir vu les élèves quitter la salle et effacé consciencieusement son tableau, elle avait entrepris de ranger ses propres affaires. Sur le bureau pourtant elle trouva un papier qu’elle ne se souvenait pas avoir sorti ou récupéré. Sourcils froncés elle le pris et y découvrit un lieu de rendez-vous. Un rapide coup d’oeil autour d’elle mais la salle était vide et le couloir devant sa salle également. Intriguée pourtant elle voulut en savoir plus. Un élève aurait-il besoin d’aide sans oser lui dire devant les autres. La tour d’astronomie n’était pas utilisée à cette heure, c’était sans doute une bonne explication. Une fois ses documents rangés elle se dirigea donc vers la fameuse tour d’astronomie. Un silence assez appréciable régnait sur cette partie du château. Ses pas assez rapides raisonnaient avant qu’un grand sourire illumine son visage.

-Nora?! Mais qu’est-ce que tu fais ici?

Presque chuchoté au cas où alors que ses yeux balayaient l’endroit fort heureusement vide, elle avait même un peu accéléré sur les derniers mètres jusqu’à la rejoindre et partager un baiser avec sa belle.

-Surprise !

Freya eut un petit rire. Nora agissait comme une adolescente, lui faisant une surprise assez peu raisonnable finalement, mais comment lui en vouloir avec ce regard?

-Tu es vraiment terrible…

La scandinave pris quelques instants pour la regarder, la trouvant bien en forme tout de même compte tenu de son état réel, et terriblement attirante aussi.

-… mais toujours magnifique, min skjønnhet.

Freya pris ses mains dans les siennes pour y déposer un baiser, utilisant l’un des surnoms affectueux qu’elle donnait maintenant à la psychomage. Elle ne pouvait s’empêcher de lui sourire, totalement attendrie face à son attitude et sa volonté de vouloir lui faire plaisir en venant jusqu’ici. La scandinave lâcha une des mains de sa douce pour glisser la sienne sur sa joue, de nouveau totalement sous son charme. Assez pour ne plus prêter attention a ce qui se passait autour d’elles, ce qui aurait été bien préférable…
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 259
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /Lempika./rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyDim 31 Mai 2020 - 16:31

Amy !! ” Entendit la blonde alors qu'elle allait se diriger vers sa salle commune. Elle se retourna pour faire face à l'une de ses camarades de dortoir qui semblait totalement exténuée. Elle avait les joues rouges et le souffle saccadé. Elle lui adressa un simple sourire et attendit patiemment qu'elle puisse à nouveau respirer correctement. “ J'ai oublié mon carnet de notes dans la tour d'astronomie hier. Et je ne peux pas aller le chercher maintenant. Je dois assurer le tutorat d'une première année avant le diner. ” Amelia se mordit la lèvre inférieure. Elle avait d'autres projets avant le souper, mais tant pis, elle les remettrait à plus tard. Elle pouvait bien tendre la main à une camarade de maison non ? Elle-même donnait des cours personnalisés à Moggy, une gryffondor de 12 ans. “ Je peux y aller sans problème, mais tu me revaudras ça.   ” Dit-elle en lui faisant un clin d’œil. Elle aidait volontiers les autres, elle aimait ça, mais des fois, elle appréciait tout de même d'avoir du temps pour elle, tout particulièrement dans une situation aussi... charnière de sa courte existence. “ Je te le promets. Tu ne le regretteras pas. ” Et puis elle partit presque aussitôt vers la direction opposée.

La serdaigle choisit tout de même de se rendre dans sa salle commune et sa chambre afin de déposer ses affaires. Elle n'en pouvait plus de se balader avec ses manuels de cours partout cette journée. Elle gravit les marches quatre à quatre et arriva pile au moment où l'aigle laissa passer quelques élèves. Elle salua certain de ses camarades et monta le petit escalier qui restait jusqu'au dortoir. Elle tomba comme une pierre sur son lit et laissa échapper un soupir de soulagement. Elle regarda le plafond pendant bien cinq minutes. Cette année avait été haute en couleurs, il fallait bien avouer. Préparer son avenir était déjà éprouvant. Entamer une relation amoureuse - vous avez bien lu ! - l'était bien davantage. Elle ne voulait toutefois ne pas se perdre dans ses pensées. Si elle allait sur une pente aussi glissante, elle finirait par oublier la mission qu'elle avait accepté seulement quelques minutes auparavant. Elle se redressa et décida de changer de chaussures. Puis après avoir vu son reflet dans le miroir sur la table de nuit, elle prit le temps de se brosser les cheveux. Elle attrapa son sac pour ranger les livres dans la malle au pied du lit et se dirigea vers la sortie en souriant faiblement.

Elle était exténuée, mais aussi très heureuse. Une sensation bizarre à laquelle elle n'était pas habituée. Elle se dirigea vers la tour d'astronomie dans laquelle elle espérait rapidement trouver le carnet en question... Mais ce qu'elle surprit était bien loin de ce qu'elle attendait. Alors qu'elle arrivait sur la dernière marche, elle entendit une voix.. dire un mot qu'elle ne comprit absolument pas. Quelle langue était-ce ? Elle n'en saurait rien. Puis elle franchit le seuil de la porte et se figea sur place. La première chose qu'elle vit : la longue chevelure brune qui semblait être celle de la professeure de divination. Son premier réflexe fut de partir, mais ses yeux s'attardèrent sur la deuxième personne qui se trouvait là... Nora McKallister... Sa psychomage. Elle n'avait jamais imaginé la trouver là... dans la tour d'astronomie. En train de manifestement flirter avec l'une de ses professeures - enfin non pas vraiment, Amelia ne suivait absolument le cours de divination (trop nébuleux !). Elle était tellement choquée qu'elle en oublia son sac et celui-ci tomba sur son pied. “ Ouille...   ” Ça ne lui avait pas si mal que ça au final - surtout que le sac avait été vidé de ses deux manuels scolaires... Mais elle n'avait pas pu s'empêcher de laisser échapper un mot.

Ceci suffit toutefois à attirer l'attention de l'enseignante et la psychomage. Elle ne sut quoi dire. Elle était interdite. Elle se sentait prise au piège. “ Je... euh...   ” Bafouilla t-elle. La voilà revenue à son enfance quand elle ne pouvait pas aligner plus d'un mot. Bon sang, Amelia, se dit-elle, tu n'as plus trois ans. Elle allait bientôt entamer des études supérieures et même prendre un job étudiant. Il était grand temps que ce genre de situations ne se reproduise plus. Après un effort surhumain, elle prit donc la parole d'une manière claire : “ Je ne voulais pas vous déranger. Je vous l'assure. ” Elle essayait tout de même d'encaisser le coup... Sa psychomage et une prof. SA psychomage... avait une vie privée, pas qu'elle en doutait, mais il y avait une différence entre le savoir et le voir de ses propres yeux. Elle chercha des yeux le carnet... Elle mit du temps à le trouver, mais ça lui permettait d'éviter le regard des deux femmes. Il était pesant. Elles s'attendaient peut-être à ce qu'elle s'excuse, qu'elle s'enfuit ou qu'elle les dénonce peut-être. Non Amelia avait juste envie de prendre ses jambes à son cou, car la situation était quelque embarrassante. C'était quand même découvrir un oncle ou une tante dont on n'avait pas vraiment connu de compagnon ou de compagne... et découvrir d'un coup, qu'en fait c'était pas vrai. Elle devait ressembler à une tomate. “ Voilà j'ai trouvé ce que je cherchais. ” Dit-elle en pointant du doigt le carnet de notes. Elle marcha lentement vers l'objet pour le saisir. Puis quand elle releva la tête, elle afficha un sourire gêné... Elle était prête à partir en courant, mais ses pieds - ou ses jambes - obéissaient difficilement...  
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 164
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyDim 31 Mai 2020 - 17:12

Nora en avait fait voir de toutes les couleurs à Freya ces derniers jours. Elle voulait lui montrer qu'elle aussi était capable de la surprendre et pas seulement lui causer du souci. Depuis leur déclaration amoureuse, Nora agissait beaucoup comme une adolescente qui vivait sa première vraie relation avec quelqu'un. La psychomage montrait quelques signes qui ne trompaient pas. Mais elle était entière et se sentait amoureuse et bien avec Freya. Les deux femmes se complétaient en un sens, en tout cas aux yeux de la brune. Ainsi, elle ne tint pas rigueur des différentes leçons que lui faisait la scandinave, au contraire, cela prouvait qu'elle tenait à elle.
La psychomage voulait vraiement se faire pardonner d'avoir stressé sa belle, lorsqu'elle avait appris son agression à Pré-Au-Lard. La sorcière portait fièrement son collier de protection même si Freya devait se demander s'il faisait vraiment effet que l'anglaise. Pour cette dernière c'était surtout un présent qui lui était cher sentimentalement parlant.
Ainsi, elle avait monté le statagème du rendez-vous mystérieux à la tour d'astronomie avec un petit bout de parchemin. Elle fut ravie de voir sa chérie arrivée rapidement à destination. La tour d'astronomie était le bon plan amoureux, c'était silencieux, peu fréquenter et surtout ouvert sur l'extérieur. Ce qui donnait son charme au lieu. Nora avait donc profitée quelques secondes toute seule de la vue et entendit une voix lui chuchoter. Elle se retourna tout sourire.

-Nora?! Mais qu’est-ce que tu fais ici?

La scandinave ne s'attendait pas à la voir c'était certain. Le but d'une surprise après tout.

-Tu es vraiment terrible…mais toujours magnifique, min skjønnhet.
-Toi aussi ma grande. Répliqua la sorcière en se rapprochant de son interlocutrice, tout en l'embrassant.

La psychomaghe avait esquivé la petite leçon de moralité, apparemment Freya aimait sa spontanéité. Les deux femmes profitèrent de ce petit moment amoureux. Il leur arrivait parfois d'oublier le temps et l'espace dans lequel elles se trouvaient pour profiter de cet instant magique. Nora amena Freya vers le garde-fou pour profiter toutes les deux de la vue. La psychomage, plus petite, que sa compagne profita pour poser sa tête sur son épaule et lui parla d'une voix douce.

-Je suis désolée de te causer tant de tracas ces derniers temps. Je pense prendre quelques jours cet été, on pourra se faire une petite excursion si tu veux bien.

Nora prenait rarement des vacances mais cet été, elle avait envie de passer du temps loin des troubles du quotidien et profiter un peu de sa compagne. C'était mérité après une grosse année comme ce qu'elles avaient vécu respectivement. Le silence fut de courte durée, Nora entendit quelque chose tomber. Elle se retourna en direction des escaliers et aperçu une étudiante.

“ Ouille...   ”

Nora n'était pas surprise de croiser un élève dans une école et encore moins à la tour d'astronomie. Elle aurait juste préférée rester le plus longtemps possible contre sa belle amoureuse. La sorcière afficha un sourire lorsqu'elle reconnu sa petite protégée Serdaigle.

“ Je... euh... ”
-Bonjour Amelia, comment vas-tu ? Déclara la sorcière contente de voir l'étudiante.

Il y avait quelque chose dans l'air, sans doute de la gêne de la part de l'étudiante et de l'enseignante. Nora quant à elle sourit en alternant son regard bleu entre ses deux interlocutrices. Consciente que la situation pouvait troubler, les années soixante-dix avaient ouvert le champ des possibilités sur l'amour; mais tous ne se montrait pas aussi ouverte d'esprit et d'attitude que la psychomage.

“ Je ne voulais pas vous déranger. Je vous l'assure. ”
-En voilà, une idée. Tu vas bien ? S'inquiéta la psychomage.

Décidément la jeune étudiante était mal à l'aise, déjà de croiser Nora au chateau avait du la surprendre et encore plus de la voir agir avec tendresse avec l'une de ses professeurs. Elle l'entendit begayer, signe qu'elle perdrait ses moyens. Après une profonde respiration, la Serdaigle parvint à reprendre ses esprits et retouver ce qu'elle était venue faire en ce lieu. Nora la vit ramasser un grimoire et le plaquer contre son ventre.

“ Voilà j'ai trouvé ce que je cherchais. ”

Nora se rapprocha de la jeune femme et lui prit son carnet des mains en douceur.  

-Je vois que tu étudies après les cours, c'est bien, tu t'avances. Elle sourit à nouveau et son attention se porta sur Freya qui n'avait pas bougé d'un poil depuis que la demoiselle était apparue sur le perron. Tout va bien, Freya ?
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 172
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyDim 31 Mai 2020 - 20:31

On ne pouvait pas dire que Freya s’était lancée sans connaître les penchants de sa compagne à se fourrer dans des situation délicates voire périlleuses. C’était à vrai dire la raison première de leur rencontre. Outre la vision qu’elle avait eu qui était relativement inoffensive et aurait pu servir à la psychomage à  justement éviter le dénouement délicat, Nora avait décidé de se jeter dans la gueule du loup presque en courant. Cela devrait avoir donné le ton. En revanche, la suite, en plus d’être surprenant, elle n’avait pas fait les choses à moitié. Freya s’était très vite attaché à elle, elle ne s’en cachait pas du tout. Mais son inquiétude était bien entendu proportionnelle à l’affection qu’elle lui portait. Il lui était donc arrivé de lui faire la leçon sur cette tendance qu’elle avait de simplement se lancer des les situations parfois étranges qui pouvaient devenir dangereuses. Ce n’était pas contre elle, une simple et profonde inquiétude qui ne s’expliquait que par l’amour qu’elle lui portait. Nora ne lui en voulait donc pas vraiment, ou en tout cas Freya ne le pensait pas. Et puis, elle ne passait pas son temps à lui faire la morale. La scandinave savait lui démontrer son affection de bien d’autres façon bien plus tendres.

La petite mise en scène de sa compagne cependant était d’une délicatesse tout à fait attendrissante et la surprise rendait le tout assez romantique finalement. Sans parler du lieu. Dans d’autres circonstances Freya aurait peut-être protesté un peu, arguant qu’il était bien peu raisonnable de risque ainsi de se faire voir ensemble. Elles y perdraient sans doute beaucoup si l’information devait remonter. Après tout, leur relation en elle-même dépendait d’une grave déviance voire d’une maladie mentale pour beaucoup de monde encore. L’époque le voulait malgré une forme de libération encore récente. Il serait assez peu probable que des parents d’élèves qui avaient déjà eu à digérer qu’une des professeurs de leurs enfants ait été mêlée à de triste évènements acceptent une telle déviance chez une personne qui passait une bonne partie de l’année au contact de leur progéniture.

Mais Freya ne pris pas la peine ne serait-ce que de lui faire remarquer son imprudence cette fois, beaucoup trop heureuse de la voir alors qu’elle ne s’y était pas attendu. Il ne lui fallut pas longtemps pour lui offrir un sourire amusé et de la prendre dans ses bras. Le plus délicatement possible cependant, trop peureuse de lui faire le moindre mal alors qu’elle savait parfaitement ce qui se cachait sous ses bandages.

Après les salutations chaleureuses que cette surprise imposait, Freya se laissa guider sans protester jusqu’à la vue qu’offrait le lieu et qui ne manquait effectivement pas de charme. Nora posa comme souvent la tête sur son épaule et Freya referma ses bras autour d’elle. Si elle avait souhaité la retrouver au plus vite, elle ne s’était pas attendu à ce que ce soit si tôt ni même dans cette école. Son sourire trahissait assez bien le bonheur que cela lui procurait.

-Je suis désolée de te causer tant de tracas ces derniers temps. Je pense prendre quelques jours cet été, on pourra se faire une petite excursion si tu veux bien.

Fronçant quelques instants les sourcils, la scandinave commença par faire “non” de la tête en accordant à Nora quelque caresses dans les cheveux.

-Ne t’en fais pas, je ne peux pas t’en vouloir pour ça. Mais pour cet été ça sera avec grand plaisir. Et puis je pourrais peut-être venir te voir plus souvent si tu veux. Deux mois sans cours ça me laissera pas mal de temps pour toi…


Un sourire un peu amusé sur les lèvres, elle ne serait effectivement pas contre quelques jours en sa si charmante compagnie dans un endroit qui les changerait un  peu d’air.

-Ouille...

Presque dans un sursaut, Freya s’était tourné vers la porte où se tenait une jeune fille.

-Bones!?

Usant de cette capacité impressionnante que la plupart des professeurs possédaient ici, elle n’eut aucun mal à identifier la jeune fille qui n’avait pourtant pas cours avec elle. Mais cela ne changeait pas grand chose au problème que cela pouvait poser. Freya qui avait perdu tout sourire devint soudainement livide, ne sachant pas du tout quoi dire ou faire. Elle se contentait donc de la fixer, tétanisée par la surprise.

-Bonjour Amelia, comment vas-tu ?

La scandinave tourna un regard toujours aussi surpris vers sa compagne qui… souriait??! De toute évidence Nora la connaissait, certes. Mais est-ce que cela justifiait une détente si visible?

-Je ne voulais pas vous déranger. Je vous l'assure.

Pour le coup ce n’était pas tellement d’être surprise qui effrayait la prêtresse. Mais plus simplement avec qui. Si Amelia décidait de parler de ce qu’elle avait vu, surtout avec les mauvaises personnes, les choses pourraient dramatiquement dégénérer. Si Amelia parlait, ses collègues l’apprendraient surement, le directeur aussi, les parents d’élèves, et tout ce petit monde risquait de ne pas se montrer très tendre quand à cette situation. Freya passait déjà pour une femme dérangée, mais pas encore à ce point.

-En voilà, une idée. Tu vas bien ?

Vraiment??! Freya avait un profond regard d’incompréhension sur Nora qui continuait à agir comme si Amelia n’avait rien vu. Mais avec la tête que faisait la jeune fille, il était  plus qu’évident que ce n’était pas le cas. Portant une main à son front Freya se laissa aller sur le garde-fou pour s’y tenir assez fermement. Son coeur battait bien trop rapidement pour que ce soit raisonnable et elle n’arrivait décidément pas à suivre les réactions de Nora.

-Voilà j'ai trouvé ce que je cherchais.

Nora qui s’était déjà éloigné d’elle s’approchait maintenant de la jeune fille pour lui prendre ce carnet qu’elle était visiblement venu chercher des mains. Bon, cette fois il était assez clair que la psychomage souhaitait lancer un dialogue, mettre un minimum les choses au clair… non?

-Je vois que tu étudies après les cours, c'est bien, tu t'avances.

Ou pas… Mais qu’est-ce qu’elle faisait au juste? Détourner l’attention de la pauvre blonde perplexe et profondément gênée? Peut-être… Mais il faudrait sans doute faire bien plus…

-Tout va bien, Freya ?

La scandinave releva les yeux qu’elle avait laissé se perdre sur le paysage vers sa compagne dont la douce voix l’avait sortie de ses pensées désorganisée. Sur le moment, d’une toute petite voix, elle n’avait trouvé qu’une seule chose à dire.

-Cette fois je crois que je suis virée…

Si Dumbledore avait fait son possible pour lui permettre de rester jusqu’à maintenant, il n’était pas sûr qu’il puisse faire grand chose pour elle cette fois. Non, cette fois c’était sans doute largement hors de ses compétences. Freya était livide, en panique totale, et elle se sentait soudainement terriblement seule et désemparée face aux réactions une fois de plus imprévisible de sa compagne.

-Miss Bones, vous ne devez en aucun cas parler de ça à quelqu’un, à personne!

Sans être menaçante ni même forcément en colère, elle se voulait pressante. C’était sa priorité du moment. Il fallait qu’Amelia tienne sa langue. Et encore, sa parole ne lui donnerait en soi aucune réelle assurance. Il était probable qu’elle se sente épiée dans ces murs pendant quelques temps, persuadée qu’ils savaient, tous…
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 259
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /Lempika./rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyLun 1 Juin 2020 - 10:03

Si elle devait absolument remarquer quelque chose, c'était la différence de réactions qui existait entre les deux femmes. Sa psychomage semblait tout à fait calme, zen - probablement parce qu'elle savait qu'elle ne courait aucun danger. Le professeur Bakke, au contraire, était paniquée - peut-être même bien plus que la serdaigle. Mais Amelia ne pouvait s'empêcher de se concentrer sur son propre embarras pour noter celui de l'enseignante. C'était déjà gênant de découvrir des camarades se bécoter, alors un membre du personnel de Poudlard en train de flirter... avec sa psychomage. Par Merlin, elle avait l'impression que le sol allait s'écrouler sous ses pieds. Elle devait reprendre de la contenance. Pas demain... de suite. Elle fit le décompte... Un ! Elle arrêta de regarder ses pieds - première évolution. Deux ! Elle porta son regard sur les deux femmes qui restaient toujours aussi proches. Deux et demi... Deux trois quart... Elle inspira légèrement. Trois ! Elle y était - enfin pas tout à fait. Mais au moins, elle put répondre à la question qui lui état posée : “ Je vais bien. ” Je crois, eut-elle envie d'ajouter mais qu'elle ne dit surtout pas par peur que la professeur de divination n'explose - elle donnait vraiment l'impression d'être au bout de sa vie... Vraiment. Elle se demandait comment l'autre femme pouvait être aussi calme à côté. C'était vraiment le jour et la nuit. Et elle ne parlait pas sur le plan physique.

Allez concentre toi, Amelia, se dit-elle avec une volonté de fer ou presque. “ J'étudie après les cours et le week-end également. Mais ce carnet de notes n'est pas le mien. C'est celui d'une amie. ” Elle marqua une pause. Elle n'avait pas dit autant de mots d'un coup depuis le début de cette... rencontre non ? “ Elle l'avait oublié durant le cours d'astronomie, c'est une matière que je ne suis pas. Mais elle avait quelque chose à faire avant le souper. ” Elle essayait de parler plus qu'elle ne le devrait... certainement pour occulter de son esprit la situation dans laquelle elle se trouvait. Puis finalement Nora demanda à Freya - elle ignorait totalement son prénom, mais maintenant c'était chose faite - si elle allait bien. Bon finalement, cela ne valait pas la peine. Il fallait mieux affronter tout ça et leur assurer qu'elle ne sifflerait pas un mot de toute cette histoire - en espérant toutefois qu'on la croirait. Elle savait qu'au moins l'une des deux lui ferait confiance. C'était déjà pas mal non ? Les craintes qu'elle avait fondées se révélèrent être vraies. Freya Bakke craignait pour sa place... mais qu'entendait-elle "par cette fois" ? Amelia ne dit rien. Elle choisit de les laisser avoir un petit moment pour discuter. Elle aurait peut-être le temps de formuler correctement ce qu'elle comptait dire.

Elle comprenait pourquoi une enseignante de Poudlard aurait peur d'être renvoyée dans un cas pareil. Un idylle entre deux personnes du même sexe... c'était mal vu aux yeux de certains sorciers et même moldus. Pour Amelia... Bah en fait, elle ne savait pas. Elle ne s'était jamais posée de question là-dessus. Pas avant d'être avec Gauwain en tout cas. Une relation entre deux femmes, Amelia ne savait pas quoi en penser. Mais ce qu'elle savait cependant c'était que sa psychomage était toujours la même personne et que cette découverte n'allait pas changer la vision qu'elle avait d'elle. Enfin pas celle-ci. Elle était bien plus dérangée de voir de ses propres yeux qu'elle avait une vie en dehors de ses patients. Mais bon, ce n'était pas aussi terrible au final. Elle s'en remettrait. Puis finalement, la voix de de l'enseignante résonna à nouveau lui en ordonnant de ne jamais en parler. Pourquoi ferait-elle une telle chose ?  “ Je sais que je ne suis pas votre cours, mais vous devez bien savoir quels élèves, en tant que professeur de Poudlard, posent des problèmes et sont friands de ragots... non ? ” Elle avait dit le dernier mot sur un ton bien moins assuré que précédemment. Les professeurs, ils parlaient entre eux non ? Ils devaient bien se raconter des choses même sur les élèves qu'ils n'avaient pas en commun. Puis si elle n'avait jamais entendu parler d'elle, c'était bon signe tout de même. 

Elle se mordit la lèvre inférieure toujours mal à l'aise, mais elle se sentait tout de même un peu mieux... Notamment parce qu'elle savait que le professeur Bakke était dans un état bien pire qu'elle. “ Sans vouloir vous offenser... Je ne vois vraiment pas pourquoi je voudrais nuire à la réputation d'une sorcière que je connais depuis près de dix ans et qui m'a tant aidée quand j'en avais le plus besoin. Ce serait une bien mauvaise façon de montrer ma reconnaissance. ” Si elle lisait entre les lignes, elle saisirait rapidement le lien qu'il y avait entre Nora et Amelia. Elle était l'une de ses patientes et il ne faisait aucun doute que la serdaigle avait de l'affection pour sa psychomage. “ Vous n'avez donc rien à craindre à ce sujet. De plus, à la fin de l'année scolaire, je quitterai définitivement Poudlard. ” Et elle avait grande hâte de commencer sa vie d'adulte, d'être financièrement indépendante - et tant pis si elle galérait - et surtout d'avoir son propre logement - même un studio suffirait. “ Ce qui se passe dans ce château et ce que vous faites en dehors des cours ne me regarde pas. ” Venait-elle vraiment de dire tout ça à voix haute ? Par Merlin, faites que la professeure ne le prenne pas mal et ne lui enlève pas des points - ou pire décide de la coller.     
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 164
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyLun 1 Juin 2020 - 15:42


La sorcière partageait un de ces petits moments agréables avec sa moitié. Elles s'échangèrent sur les derniers événements qui les avaient touché et surtout Nora s'excusa de l'entraîner dans un tel stress. Freya n'avait nul besoin de cela avec la fin d'année et les examen que cela entraînaient. Elle s'excusa en l'embrassant tendrement puis posa sa tête contre son épaule. Nora avait prit l'habitude de faire cela, en même temps elle était plus petite que sa compagne.

-Ne t’en fais pas, je ne peux pas t’en vouloir pour ça. Mais pour cet été ça sera avec grand plaisir. Et puis je pourrais peut-être venir te voir plus souvent si tu veux. Deux mois sans cours ça me laissera pas mal de temps pour toi…
-Excellente nouvelle. Il faudra que tu prennes aussi du temps pour toi ma chérie, tu sembles exténuée. Répondit Nora en appréciant la caresse dans ses cheveux. Elle en profita pour embrasser la main de Freya qui l'avait entourée quelques secondes plutôt.

Les deux femmes restèrent peut être ainsi pendant quelques minutes, profitant de la vue et de l'une de l'autre. L'interruption d'une personne était le risque dans une école. Même si les cours étaient finis depuis un moment déjà. Il n'était pas rare que quelqu'un se promène par ici. Cela ne manqua pas... Il fallut réagir rapidement afin d'éviter un malaise entre les trois personnes en question.

-Bones !?

Ainsi, le calme olympien de Nora faisait d'elle, une femme étonnante. Elle n'avait pas été prise sur le fait, enfin si mais elle restait neutre. Nullement gênée de la situation en elle-même, elle était de nature volage voir la surprise des gens dans leurs yeux ne l'ennuyait pas au contraire. Il fallait dire que chacun réagissait différemment, la sorcière ne pouvait s'empêcher de sourire à chaque fois. Qu'elle était vu avec un homme plus jeune ou plus vieux ou une femme cela lui importait peu à vrai dire. Ce qui comptait c'était elle. Elle ne s'était pas posée la question concernant Freya, comment vivait-elle leur relation ?

La réaction de l'étudiante était touchante. Elle s'étonna d'ailleurs du calme que faisait preuve Amelia. La psychomage se demandait si elle mettait en pratique la gestion du stress en direct. C'était plus efficace que sa méthode qu'elle avait testé avec la jeune aigle. La sorcière changea rapidement de sujet en ce reportant sur la blondinette, délaissant un instant sa belle scandinave qui était figée dans une angoisse. Nora ne s'était pas retournée vers cette dernière de peur de la faire éclater, son attention était donc sur miss Bones.

“ Je vais bien. J'étudie après les cours et le week-end également. Mais ce carnet de notes n'est pas le mien. C'est celui d'une amie. Elle l'avait oublié durant le cours d'astronomie, c'est une matière que je ne suis pas. Mais elle avait quelque chose à faire avant le souper. ”
-L'important c'est que tu ailles bien. J'espère que tes révisions se passent comme tu l'espères. Dit Nora souriante, la sorcière savait faire la part des choses dans une conversation à plusieurs.

De là, Nora prit le temps d'échanger des banalités avec la demoiselle afin de détendre un peu l'atmosphère. Du point de vue de la spécialiste c'était une conversation comme les autres. Ce n'était pas du tout le cas pour les deux autres qui ne savaient pas sur quels pieds danser. Dans d'autres circonstances, Nora aurait sans doute sourit. C'était un comique de situation qu'elle avait l'habitude. Pourtant la sorcière jugea préférable de rester sérieuse et neutre. Au cours de l'échange, Amelia était sérieuse et alignait au mieux ses mots. Elle lui emprunta son carnet des mains et la complimenta sur ses occupations après les cours ainsi que de savoir comment elle allait depuis la dernière fois qu'elles s'étaient vues. Nora nota que la sympathie qu'elle avait envers l'étudiante était réciproque, toutefois elle tiqua sur le fait que la blondinette soit plus dure avec l'un des professeur de Poudlard.

La psychomage entendit subtilement le bruit de la rembarde du garde-fou émettre un son discret. Ce son trahissait un sentiment de mal-être. La sorcière fini par se retourner, inquiète elle demanda à l'enseignante si tout allait bien. Comprenant ainsi que Freya n'était pas aussi décontractée qu'elle au vu de la situation.

-Cette fois je crois que je suis virée…
-Il manquerait plus que ça. Nora répondit d'une voix claire peut être un peu plus fort que d'habitude. Elle haussa les épaules et leva les yeux en direction du plafond.   Et pourquoi donc ?
-Miss Bones, vous ne devez en aucun cas parler de ça à quelqu’un, à personne !

Nora tourna le dos à l'étudiante et se concentra sur les propos de sa belle scandinave. Elle fronça les sourcils d'incompréhension. Après avoir prit le temps de peser le pour et le contre, elle décida de reprendre un ton un peu plus posé. Elle donna l'impression de s'éloigner de l'amour qu'elle portait à Freya pour mieux la protéger. Il semblerait que cette dernière ait des brouitilles aux basques pour se sentir menacer par une élève qui n'allait même pas à ses cours.

-Inutile de vous menacer mesdames. Commença alors Nora en se remettant d'aplomb et donnant l'impression de faire une passe de souaffle entre les deux sorcières.
“ Sans vouloir vous offenser... Je ne vois vraiment pas pourquoi je voudrais nuire à la réputation d'une sorcière que je connais depuis près de dix ans et qui m'a tant aidée quand j'en avais le plus besoin. Ce serait une bien mauvaise façon de montrer ma reconnaissance. ” 
-Je te remercie Amelia mais surveille ton langage. Répliqua la sorcière à l'égard de l'étudiante. Même si cette dernière était élogieuse envers la psychomage. Elle ne devait pas manquer de respect envers un enseignant de l'école, ou tout simplement envers son aînée. Nora inclina la tête afin de faire comprendre à la jeune femme que c'était un conseil qu'elle lui donnait.
“ Vous n'avez donc rien à craindre à ce sujet. De plus, à la fin de l'année scolaire, je quitterai définitivement Poudlard. Ce qui se passe dans ce château et ce que vous faites en dehors des cours ne me regarde pas. ”

Il fallait que ça sorte, pensa alors la psychomage. Elle ne tint pas rigueur de la répartie de sa protégée. Toutefois, son regard s'arrêta sur la belle scandinave. Elle n'allait pas bien, une multitude de scénarios devaient se mélanger dans sa tête. Nora hésita à se rapprocher d'elle pensant que ça risquerait d'empirer la situation.  Elle prit le temps de voir comment réagit Freya. Concernant les dires de la direction de l'école, Nora pourrait venir en aide simplement en parlant avec le professeur Dumbledore. Elle savait pertinemment que ce dernier ne tiendrait pas rigueur à son professeur de divination de vivre avec quelqu'un même si la personne était du même sexe qu'elle.
Nora resta silencieuse un moment, ce qui ne devait pas aider les deux autres. Il était rare de ne pas entendre la psychomage. Ainsi, elle se ressaisit et répliqua d'un ton naturel.

-Il est évident que vous n'étiez pas prêtes toutes les deux à être confrontées à cette situation. Amelia, tu n'es pas du genre à être une commère et comme tu l'as dis, tu n'as pas l'intention de faire part ce genre de choses à tes camarades. Freya, il est inutile de te mettre martel en tête, s'il y a des retombées sache que je peux aider quitte à t'épauler en cas de convocations chez la direction de l'école. Déclara la sorcière, pensant faire du bien aux deux femmes en face d'elle. Elle ignorait ce qui se passait à ce moment préci chez elles. Nous pouvons en discuter calmement si vous êtes partantes, nous sommes des femmes intelligentes, n'est ce pas ? Fini-t-elle par dire en tendant une main à chacune de ses interlocutrices.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 172
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyLun 1 Juin 2020 - 19:01

Un petit moment de douceur tout à fait appréciable que Freya ne manquait pas d’apprécier jusqu’au bout des ongles. Peu importait le sujet, peu importait le lieux, sa présence lui causait toujours un profond bien-être. Alors quand sa douce lui faisait en plus une telle surprise et lui délivrait de si délicieuses paroles, comment ne pas lui sourire en la prenant tendrement contre elle. Nora lui proposait quelques jours en sa charmante compagnie pour se reposer et probablement pouvoir se retrouver un peu seules sans avoir à trop surveiller l’heure comme elles devaient toujours le faire. Une idée délicieuse, presque autant que celle qui la donnait.

-Excellente nouvelle. Il faudra que tu prennes aussi du temps pour toi ma chérie, tu sembles exténuée.

Freya n’était sans doute pas la seule à être prévenante dans ce couple. Elle eut un rire à cette pensé, très léger. Sa compagne déposa un baiser sur sa main avant que la scandinave ne vienne du bout de son doigt donner un petit coup sur le nez de la psychomage. Un sourire radieux sur les lèvres, c’était sans doute à son tour de rassurer sa belle.

-Ne t’en fais pas kjære, la fin d’année est toujours un peu complexe, mais quelques heures avec toi et je serai à nouveau au mieux de ma forme, je n’en doute pas.

Il est vrai que les enseignants ne révisaient certes pas pour les examens, ils ne manquaient pas d’activité pourtant. Terminer les programmes, s’assurer que les épreuves se déroulent correctement, et plus simplement prévoir ces dites épreuves. Mais elle n’y pensait presque plus maintenant plongée dans ce regard clair qui lui faisait tourner la tête. Assez pour lui faire manquer l’arrivée imprévue mais pas imprévisible de la jeune Amelia Bones.

Freya n’avait pas manqué de rapidement perdre tous ses moyens, et à dire vrai la jeune fille ne semblait pas tout à fait à l’aise. Nora en revanche semblait totalement dans son élément, parfaitement détendue, tout à fait à l’aise, s’en était désarmant. Si Freya se sentait parfaitement bien avec cette relation qui lui tenait tout particulièrement à coeur, elle ne se sentait en revanche pas du tout à l’aise avec l’idée de la voir devenir publique. Elle connaissait déjà l’avis extérieur sur cette relation, et elle n’en était bien entendu pas fan. Alors si elle n’aurait pas le moindre mal à se lancer dans de longues et profondes déclarations d’amour envers elle, devoir se justifier devant cette société qu’elle ne semblait déjà pas pouvoir intégrer devenait plus compliqué. Même si actuellement c’était un peu perturbant, Freya était pourtant assez soulagée que ce soit Nora qui prenne les choses en main. D’autant plus qu’elle semblait très bien connaître Amelia.

-Je vais bien. J'étudie après les cours et le week-end également. Mais ce carnet de notes n'est pas le mien. C'est celui d'une amie. Elle l'avait oublié durant le cours d'astronomie, c'est une matière que je ne suis pas. Mais elle avait quelque chose à faire avant le souper.

-L'important c'est que tu ailles bien. J'espère que tes révisions se passent comme tu l'espères.

Bien qu’un peu prise de court et tout autant de panique, Freya ne put cela dit s’empêcher totalement de noter cette tendance qu’elle connaissait déjà de Nora à se montrer tout à fait prévenante. Sa douce ne lui avait pas encore accordé son attention, mais elle ne lui en voudrait pas. Il était vrai que la situation était délicate, mais Nora avait l’air tellement à l’aise qu’elle pourrait presque la faire douter de cette tension si palpable. Bien que ce soit finalement assez peu probable. La psychomage finit par prendre ce carnet que la pauvre jeune fille venait récupérer pour une camarade et qu’elle devait certainement à moitié maudire intérieurement actuellement. Freya ne savait pas si elle devait apprécier les efforts que faisaient la psychomage pour remettre les choses en ordre ou lui en vouloir de la garder ainsi en leur compagnie. Et finalement s’était sur elle que l’attention de Nora s’était reportée. La sortant un peu de ses réflexions désorganisées, ne la laissant en donner que le dernier bout en tête.

-Il manquerait plus que ça.

Une réflexion livrée dans le vide qui s’était vue répondre par une exclamation bien franche. Nora ne semblait pas être d’accord avec elle, de toute évidence. Et si en général elles se retrouvaient sur leurs avis, Freya fut une fois de plus un peu perplexe. Mais pour le coup elle était parfaitement attentive, c’était déjà un progrès.

- Et pourquoi donc ?

Là c’était une question déjà bien plus délicate à son sens. Pourquoi craindre à ce point l’avis des autres? Et bien parce que cet avis n’était déjà pas bien tendre. Oh elle s’était bien gardé jusqu’à maintenant d’en parler à sa si douce et charmante compagne, mais il lui avait déjà été assez difficile de faire oublier ces personnes qu’elle avait fait disparaître, celles qui pourraient lui en vouloir à vie, celles qui avaient dû oublier pour les protéger, et celles à qui elle devait mentir pour les protéger. Un regard triste était passé quelques instants sur son visage, tourné vers sa compagne.

-Je… pas maintenant…

Et puis elle s’était reprise, cette fois tournée vers Amelia. Si elle n’avait glissé aucune agressivité dans son ton, il était évident que le ton ne laissait pas tellement de place à la réponse.

-Inutile de vous menacer mesdames.

Oh, bien… Il est vrai que les choses montaient peut-être un peu trop, sans doute à cause des inquiétudes de chacune. Cependant Freya n’avait pas eu le sentiment de la “menacer”. L’avait-elle fait? Peut-être finalement. Elle pris donc une grande inspiration mais garda sagement le silence.

-Sans vouloir vous offenser... Je ne vois vraiment pas pourquoi je voudrais nuire à la réputation d'une sorcière que je connais depuis près de dix ans et qui m'a tant aidée quand j'en avais le plus besoin. Ce serait une bien mauvaise façon de montrer ma reconnaissance

Oh, c’était donc ça. Il y avait visiblement une sincère forme d’affection entre les deux femmes. Nora était vraisemblablement la psychomage de la jeune fille. Et visiblement depuis un bon moment. Un peu abrupte cela dit, mais avec les circonstances Freya passerait outre. Elle ne se sentait de toute façon pas bien légitime pour la ramener trop actuellement.

-Je te remercie Amelia mais surveille ton langage.

Et ça c’était envoyé. Nora était une fois de plus tout à fait calme, mais ne laissait clairement pas de place à une éventuelle forme de réplique. Freya croisa les bras, certes droite cette fois mais sentant encore ce besoin d’être un peu sur elle-même.

-Vous n'avez donc rien à craindre à ce sujet. De plus, à la fin de l'année scolaire, je quitterai définitivement Poudlard. Ce qui se passe dans ce château et ce que vous faites en dehors des cours ne me regarde pas.

Pour le coup c’était plutôt vrai. Mais la remarque arracha un souffle amusé à la scandinave. Pour une jeune fille entrée en bégayant, elle reprenait un certain aplomb.

-Il est visiblement un peu tard pour poursuivre sur cette idée…

Freya n’avait parlé que d’une petite voix, mais c’était tout à fait honnête. La jeune fille leur était tombé dessus, c’était un fait maintenant établi. Et passé la première panique, les choses devaient sans doute pouvoir se remettre d’aplomb. Posant une nouvelle fois la main sur son front, Freya se donna quelques instants de plus pour remettre de l’ordre dans ses pensés. Mais Freya semblait plus rapide.

-Il est évident que vous n'étiez pas prêtes toutes les deux à être confrontées à cette situation. Amelia, tu n'es pas du genre à être une commère et comme tu l'as dis, tu n'as pas l'intention de faire part ce genre de choses à tes camarades. Freya, il est inutile de te mettre martel en tête, s'il y a des retombées sache que je peux aider quitte à t'épauler en cas de convocations chez la direction de l'école.  

Pas prêtes, c’est certain, et c’était sans doute encore peu dire. La belle redonna son attention à sa compagne qui semblait vouloir apaiser les choses. Et c’était sans doute la meilleure chose à faire effectivement. C’est donc toute pleine de bonne volonté que Freya l’écoutait. Et si l’idée que Nora vienne plaider sa cause après de la direction n’était pas forcément entièrement rassurant, la bonne intention de départ ne pouvait qu’être touchante. A vrai dire ce n’était pas sa direction qui l’inquiétait le plus. Mais il était sans doute temps de penser les choses autrement à présent. Un sourire encore timide repris sa place sur le visage encore un peu tendu de la scandinave qui avait cependant repris un peu de couleurs.

-Nous pouvons en discuter calmement si vous êtes partantes, nous sommes des femmes intelligentes, n'est ce pas ?

Nora leur tendis une main à chacune. Amelia semblait de bonne volonté également, et surtout attachée d’une manière ou d’une autre à sa psychomage. A défaut, cela pouvait suffire à protéger l’enseignante au passage. Freya ne comptait donc pas changer de plan et les menaces n’étaient clairement pas dans son programme. Après avoir posé un regard amusé sur cette main tendue quelques courts instants, elle la saisi et y déposa un baiser. La prêtresse passa à côté d’elle en relâchant sa main doucement pour aller saisir deux chaises devant les bureaux d’écoliers. Elle en déposa une derrière Nora, la seconde devant elle, faisant signe à Amelia de se servir à son tour sur le bureau le plus proche. Elle reporta ensuite son attention sur Nora, décidant qu’au point où elles en étaient, cela ne pourrait sans doute pas être pire de toute façon. Et elle préférait éviter que les médicaments ne lui fassent perdre l’équilibre avec le temps.

-Assied-toi kjære, ne te fais pas mal maintenant…

Accompagnant dans un premier temps son geste, Freya finit par l’imiter, attendant que la jeune fille fasse de  même. La belle se racla un peu la gorge avant de décider de prendre à son tour les choses en main.

-Miss Bones… Je ne sais pas réellement ce que vous aviez en tête, mais dans un premier temps je peux vous assurer que je n’ai pas l’intention de prendre une quelconque mesure punitive contre vous, si cela vous rassure…

Quitte à détendre la situation, elle aussi avait sans doute de quoi mettre quelques petites choses clairement. Amelia n’y avait peut-être même pas songé, mais dans le doute, cela détendait un peu.

-Maintenant… j’imagine que vous avez déjà quelques informations à digérer…

Un ton doux bien plus habituel chez la belle s’était de nouveau installé, glissant un sourire encore un peu retenu sur ses lèvres mais le coeur y était. Freya posa finalement un regard sur sa belle, se demandant ce qu’elle avait bien en tête au départ. Mais après tout, elle avait déjà accepté de lui faire confiance sur tellement d’autre sujets…
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 259
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /Lempika./rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyMer 3 Juin 2020 - 13:29

Plus la discussion avançait, plus Amelia reprenait du poil de la bête. Elle pouvait à présent prononcer des phrases longues et correctes et ce sans balbutier. Elle considérait cela déjà comme une victoire personnelle. Ce n'était quand-même pas tous les jours qu'on surprenait sa psychomage dans une étreinte passionnée. La serdaigle se demandait bien où cette dernière pouvait puiser autant de sérénité. Elle donnait l'impression d'être une personne qui vivait au jour le jour, qui ne paniquait pas pour un rien et qui surtout savait prendre du recul sur la situation. Il ne faisait aucun doute pour un oeil extérieur qu'elle dirigeait la conversation et ferait le lien entre l'enseignante et l'élève. A côté, Freya Bakke et Amelia passaient pour deux enfants pétrifiées pour des raisons différentes certes, mais le résultat était le même. Elle ne dit rien quand Nora lui assura que le plus important était qu'elle allait bien.. Pourtant quelque chose ne tarda pas à lui passer par la tête. “ Ce serait plutôt à moi de vous demander comment vous vous portez. ” Par crainte que ces paroles ne furent mal interprétées, elle ajouta presque aussitôt : “ Après, ce qui vous est arrivé à Pré au Lard. ” Elle lui avait bien entendu envoyé une lettre mais maintenant qu'elle l'avait en face d'elle, elle ne pouvait pas s'empêcher de se questionner à nouveau. Elle semblait quand même avoir mal...

Le professeur Bakke l'avait-elle menacée ? Amelia ne l'avait pas réellement pris de cette manière, mais plutôt comme une accusation. Etre soupçonnée d'être une commère - et surtout de vouloir causer du tord à qui que ce soit - était assez difficile comme ça à digérer pour en plus considérer la potentielle menace qui se dissimulait derrière ces propos. Non, elle qui se basait sur des faits, qui n'envisageait pas les rumeurs comme des preuves suffisantes... les ragots allaient totalement à l'encontre de ses principes les plus fondamentaux. Sans parler du fait qu'elle n'était ni malicieuse ni malveillante. Elle ne voulait du mal à personne. Amelia Bones était une idéaliste qui souhaitait changer le monde, abolir des privilèges. A quoi bon s'orienter vers le droit et la justice magiques si c'était pour balancer à qui voulait l'entendre les secrets et travers des uns et des autres ? Elle avait une fois dérogé à cette règle dans le but de punir deux petits tyrans qui traînaient à Poudlard... C'était une chose qui ne se reproduirait plus. Elle arqua un sourcil quand Nora lui dit "de surveiller son langage". Ah bah c'était de mieux en mieux. Voilà maintenant qu'on la prenait pour une personne malpolie et mal-élevée. Elle aux courtoisies exquises... Elle n'en pouvait plus. Mais elle tint sa langue Peut-être que si elle arrêtait de parler, on lui ficherait la paix. Elle pourrait aller dîner et rendre son carnet à son amie et tout irait très bien dans le meilleur des mondes. Cela lui semblait être une alternative parfaite, quoique fortement improbable vu le comportement de Freya Bakke.

Ni l'enseignante ni la psychomage ne semblaient d'accord pour faire comme si rien ne s'était passé. D'une certaine manière, Amelia comprenait... Elle vivrait toujours dans la peur que son secret soit dévoilé si elle la laissait partir comme ça. Toutefois, la serdaigle aurait vraiment apprécié. Elle se posait d'autres questions que "pourquoi deux femmes étaient ensemble ?" ou "est-ce acceptable ?". Du haut de ses dix-huit ans à peine, qui était-elle pour juger ? Au bout de quelques mois, elle finirait bien par oublier... non ? Elle n'y croyait pas elle-même, mais elle n'allait pas se perturber pour si peu. Elle était plutôt du genre à fuir pendant des semaines et revenir comme une fleur pour s'expliquer. Elle allait manifestement devoir le faire maintenant. Et par Merlin, elle n'était vraiment pas préparée. “ D'accord, parlons alors. ” Dit-elle sans grande conviction. Qu'est-ce qu'elles allaient bien pouvoir se dire ? Mais, elle songea que si Nora semblait si calme, alors, elle pourrait certainement parler pour trois et mener cette conversation. Elle prendrait plaisir à raconter les derniers mois à Nora... dans d'autres circonstances. Leur échange épistolaire n'avait certainement pas permis cela ou du moins que très partiellement. Mais franchement, elle avait la sensation que cela pourrait durer toute la soirée.

Freya prononça un mot qu'elle ne comprit pas... Dans le contexte, cela ressemblait à un surnom qu'elle donnait à Nora. Elle se demanda un instant depuis quand elles se fréquentaient. Elle ne savait pas vraiment quand les surnoms arrivaient dans une relation. Certainement quand les deux étaient à l'aise. Cela devait venir très naturellement. Elle s'installa à son tour. Puis elle fut rassurée d'entendre qu'elle ne serait pas punie... C'était déjà ça. “ Je n'avais pas pensé à cela... Mais merci de m'en informer. ” Menteuse, chantonna une petit voix dans sa tête. Des informations à digérer. Oh oui, elle en avait tout un tas. Mais le pire restait quand même d'avoir assisté à un tel moment.  “ Eh bien disons que ça ne m'arrive pas souvent de découvrir une enseignante de Poudlard et ma psychomage dans un moment intime. ” Elle eut un petit rire gêné. Elle ne voyait pas très bien ce qu'elle pouvait ajouter de plus. C'était la stricte vérité, ce qui lui avait vraiment posé problème. Surprendre des personnes dans l'intimité l'avait mise mal à l'aise.  “ Ce que vous faites de votre vie privée ne me regarde absolument pas et je suis désolée de vous avoir dérangé vraiment. ” Cela suffirait-il à couper court à cette discussion ? Seul l'avenir lui dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 164
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyVen 5 Juin 2020 - 22:01

Nora ne pensait se faire surprendre un jour comme ça. Cela ne la touchait pas vraiment, mais elle n'aimait pas impliquer sa moitié dans une situation controversée. Dans d'autres circonstances, elle aurait rigolé et tourné ça au ridicule mais les différentes réactions des deux sorcières l'intriguaient fortement. Comme calmer le jeu ? Elle réfléchit rapidement à un plan, parler était la meilleure des solutions, mais surtout pas psychomager ses deux interlocutrices. Trop dangereux pensa-t-elle alors ! Elle sourit à sa propre réflexion.

“ Ce serait plutôt à moi de vous demander comment vous vous portez. Après, ce qui vous est arrivé à Pré au Lard. ”

Nora ne s'attendait pas à devoir parler d'elle dans la conversation. Il est vrai que son agression avait été relayée dans la Gazette ce mois-ci. La sorcière eut le reflexe de toucher son collier. Elle reprit rapidement ses esprits et sourit à la Serdaigle.

-Ne t'inquiète pas, Amelia, comme je te l'ai dis, ça va, sois-en rassurée.

Son regard alterna l'étudiante et l'enseignante, Nora était d'un calme qui serait perçu comme déconcertant vu de l'extérieur. C'est ce qui faisait d'elle une spécialiste à part. Freya fini par reprendre la parole.

-Je… pas maintenant…

La sorcière fut surprise par la réponse de Freya concernant son retour sur ce qu'engendrerait si la direction était au courant des penchants de l'enseignante. Nora eut un rictus sur son visage et penchant la tête. Aurait-elle du se mettre plutôt à la place de Freya ? Elle ne voulait en rien la mettre mal à l'aise. Alors que la psychomage vivait pleinement sa vie amoureuse assez contreversée au Royaume-Uni, moldu ou magique, elle ne s'était pas mise une seule seconde à la place de chère et tendre. La sorcière avait mis quelques temps avant de ne plus écouter les critiques et moqueries de son entourage la concernant. Certains le savait et ça ne dérangeait nullement mais pour d'autres c'étaient difficile à admettre dans les moeurs. Ainsi Freya avait peur de cela ? De ce que pourrait penser la direction, les autres professeurs, les élèves et les parents d'élèves ? Elle avait peur de l'image qu'elle montrerait de sa vie amoureuse. Durant cette longue réflexion Nora resta silencieuse minimisant au maximum ses rictus au niveau des joues. Elle fini par se figer et regardant autour d'elle levant les yeux au ciel, le temps de répliquer à son tour.

-D'accord...Termina-t-elle par répondre.

A vrai dire, elle aurait aimer dire plus, mais elle ne voulait pas embarasser davantage l'enseignante et son élève. Son attention se reporta sur les dires d'Amelia qui avec Freya se répondaient à la limite de la menace. Enfin, c'est ainsi que Nora percevait l'échange. Elle resta silencieuse et les écouta attentivement. Finalement, elle leur proposa de prendre place et s'asseoir. Ce n'était pas annodin de prendre place, puisqu'en étant assise les trois femmes étaient au même niveau. Il n'était plus question d'enseignante, élève et psychomage. Le but premier était de calmer le jeu et voir comment arranger la situation. Au vue des dernières informations, Nora pesa ses propos avant de les annoncer.

“ D'accord, parlons alors. ”
-Assied-toi kjære, ne te fais pas mal maintenant…
-Je te remercie. Répliqua la psychomage, elle se retint de dire "ma chérie" à voix haute mais son regard s'apaisa quand elle croisa celui de la belle scandinave.

Ainsi, la sorcière prit place en faisant attention à ses récentes blessures. Il est vrai que le fait de s'asseoir l'arrangeait aussi, elle avait tendance à tanguer en restant trop longtemps debout. Mais là n'était pas le sujet, elle prit place ainsi que Freya et Amelia.

-Miss Bones… Je ne sais pas réellement ce que vous aviez en tête, mais dans un premier temps je peux vous assurer que je n’ai pas l’intention de prendre une quelconque mesure punitive contre vous, si cela vous rassure…
-Bien, Amelia tu as quelque chose à rajouter ?
“ Je n'avais pas pensé à cela... Mais merci de m'en informer. ”
-Maintenant… j’imagine que vous avez déjà quelques informations à digérer…
“ Eh bien disons que ça ne m'arrive pas souvent de découvrir une enseignante de Poudlard et ma psychomage dans un moment intime. Ce que vous faites de votre vie privée ne me regarde absolument pas et je suis désolée de vous avoir dérangé vraiment.”

La psychomage relativisait un peu plus dans sa réflexion concernant sa belle. Après tout à travers cette conversation, elle en apprendrait plus sur la manière de réagir de Freya et surtout comment elle voyait leur relation. Nora regrettait de plus en plus d'avoir mis dans l'embarras la belle enseignante, elle espérait ne pas lui avoir créee de torts pour la suite. Elle croisa ses jambes et prit à nouveau son collier dans sa main droite avant de finalement parler.

-Bien, nous allons pas nous éterniser sur ce qui s'est passé, mesdames. C'est gênant mais il faut voir le bon côté des choses. Vous avez réagi comme font la plupart des gens. Il n'y a rien de mal, nous sommes dans les années soixante-dix ! Déclara alors Nora, elle cherchait comme dédramatiser la situation.

Le regard de ses deux interlocutrices n'étaient pas du tout encourageant. Finalement, Nora fit sa Nora et se leva d'un coup afin de faire les cent pas autour du pseudo cercle que formait les chaises des sorcières, elle revint au niveau de sa chaise et appuya ses mains sur le haut du dossier.

-Je vais commencer...C'est une première pour moi d'en parler ouvertement. J'ai déjà été confronté et je me suis défendue sur mes...penchants. Pour moi ce n'est pas une....

La sorcière s'arrêta au milieu de sa phrase, elle se rendit compte que les tableaux qui hornaient le mur étaient tout ouïe à leur conversation. Elle inclina la tête suspicieuse et lança un sortilège de silence. La sorcière l'utilisait souvent lorsqu'elle parlait avec quelqu'un dans un lieu public. Cela protéger le contenu de la conversation. Une fois le bouclier anti-bruit établit les personnes des tableaux pestaient de ne plus pouvoir faire leurs commérages. Nora reprit en se remettant derrière sa chaise.

-Pardonnez-moi, qu'est ce que je disais...ah oui... pour moi ce n'est pas une... tarre. Au contraire, chacun est libre de vivre sa vie amoureuse comme il l'entend. Nora alterna son regard bleu entre ses deux interlocutrices. Elle fit un clin d'oeil à chacune d'entres elles afin qu'elles soient rassurées. J'aimerai avoir votre ressenti, cela n'engage rien, si vous ne souhaitez pas vous prononcer ou me dire un mensonge, je ne jugerai pas. Mais vous connaissez toutes les deux ma nature curieuse sur tout. La sorcière rigola, ça venait tellement du coeur, elle reprit son sérieux et déclara d'une voix posée. A votre avis, l'équipe des Crécerelles de Kenmare à ses chances cette année de gagner le tournoi de Quidditch, cet été ?

Voilà ça sortait de nulle part comme d'habitude, mais Nora détourna la situation sur un autre débat afin de détendre la conversation.

-Nan plus sérieusement, qu'est ce qui vous dérange d'aller à l'encontre des moeurs de notre société ?
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 172
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptySam 6 Juin 2020 - 18:32

Il semblerait que les évènements qui tournaient autour de la psychomage se fassent assez souvent hors de contrôle. Une fois de plus Freya s’y retrouvait bien malgré elle. Se faire surprendre en soi cela pouvait arriver. Et elle assumait généralement parfaitement son comportement. Mais dévoiler une nouvelle partie de sa personnalité déjà controversée dans un milieu qui se devait presque irréprochable, c’était déjà un peu plus délicat. Si la jeune Bones s’était décomposé elle aussi en les trouvant ainsi, la petite reprenait bien vite contenance. Et plus la conversation se faisait, plus il devenait évident qu’il existait déjà un certain lien entre la petite blonde et sa belle. Si Freya avait un peu de mal à reprendre contenance, elle se détendait pourtant à vue d’oeil. Enfin, doucement tout de même…

-Ce serait plutôt à moi de vous demander comment vous vous portez. Après, ce qui vous est arrivé à Pré au Lard.

-Ne t'inquiète pas, Amelia, comme je te l'ai dis, ça va, sois-en rassurée.

Amelia semblait elle aussi inquiète, cela ferait déjà un petit point commun. Mais surtout cela pouvait laisser se confirmer cette idée qu’elle n’était sans doute pas tentée d’aller hurler ce qu’elle avait vu jusque-là. Nora elle restait comme à son habitude parfaitement calme. Sans doute trop calme. Cela pouvait avoir un petit côté agaçant même. Freya ne pourrait pas réellement lui en vouloir pourtant, elle en était de toute façon complètement folle. Et cette façon qu’elle avait de jouer avec ce collier orné de ce petit sachet que la scandinave lui avait offert ce jour-là, cela avait le don de l’attendrir. Cependant lorsque cette dernière lui avait demandé ce qui pouvait bien lui faire craindre une forme de représailles de sa direction, la scandinave n’avait pas trouvé la force de lui répondre de cette honnêteté qu’elle lui donnait si facilement en temps normal. La présence de la jeune fille, la surprise, et la plus simple horreur de la réponse, elle n’en avait pas été capable, pas maintenant. Chose qu’elle avait regretté presque immédiatement. Nora ne semblait pas la comprendre, ne pas saisir ce refus, et c’était sans doute normal. Pourtant ce regard qu’elle lançait, Freya eut un instant le sentiment de la trahir, de trahir cette parole qu’elle s’était faite à elle-même de parler librement à sa compagne, une idée qui lui brisait le coeur. Si peu de temps, si peu de visites, et déjà cette sensation.

-D'accord...

Même si ce mot semblait indiquer qu’elle acceptait de reporter cette partie de la conversation, Freya eut un pincement au coeur. Elle sentait bien que Nora se retenait d’en dire plus, bien plus, et elle pouvait le comprendre. Si elle n’en avait pas la moindre envie, il faudrait visiblement que la scandinave lui en livre un peu plus. Et cela serait sans doute mentir de dire qu’elle ne tenterait pas de repousser un peu le moment, sans pour autant lui refuser. Elle ne pouvait rien lui refuser…

Et puis Nora avait proposé une conversation plus posée. Après tout c’était sans doute la meilleure façon de finir de mettre au clair la situation. Et si Freya n’était pas forcément coutumière de ce genre de concertation, elle accepta de se prêter à l’exercice à la suite de la jeune élève… qui avait l’air de plutôt bien le prendre finalement. Ou sans doute mieux que d’autres en tout cas.

Finalement un peu détendue, notamment par ce court mais efficace échange de regards entre les deux compagnes, Freya avait pris sur elle de rassurer à son tour la jeune élève. Après tout, il serait assez légitime qu’elle puisse la penser capable de sévir en guise de réponses. Ce n’était pas son genre, mais ça, la jeune Serdaigle pourrait difficilement le deviner seule. Une idée visiblement approuvée par Nora qui faisait le lien entre les deux femmes, prenant tout naturellement un rôle professionnel qu’elle maîtrisait sans doute. Pour tout dire, Freya n’était pas une grande fan de la profession de sa compagne. Elle lui accorderait pourtant très facilement un certain talent sans son travail. Et puis, l’attitude de la jeune fille avec elle ne pouvait que la conforter dans cette idée. Amelia semblait sincèrement apprécier Nora. La jeune fille avait semblé soulagée cela dit de pouvoir éviter ainsi un punition quelconque. Même si elle disait le contraire. Freya n’était pas dupe, et c’était quelque part même un peu un soulagement pour l’enseignante qui pouvait au moins se dire qu’elle n’avait pas été la seule un peu déstabilisée par la situation. Ce qui s’était confirmé.

-Eh bien disons que ça ne m'arrive pas souvent de découvrir une enseignante de Poudlard et ma psychomage dans un moment intime. Ce que vous faites de votre vie privée ne me regarde absolument pas et je suis désolée de vous avoir dérangé vraiment

La situation était effectivement assez déroutante de son point de vue, Freya voulait bien la comprendre aussi. Pas parfaitement sereine mais déjà bien plus calme, elle-même trouvait la situation un peu perturbante. Mais les choses se remettaient en ordre. Freya se risqua même à accorder un sourire rassurant à la jeune fille. Les choses allaient retomber sans doute, se faire un peu plus sereines. Même si la scandinave ne savait pas vraiment comment Nora pensait faire les choses. La voir à nouveau porter la main à son collier la fit sourire un peu cela dit.

-Bien, nous allons pas nous éterniser sur ce qui s'est passé, mesdames. C'est gênant mais il faut voir le bon côté des choses. Vous avez réagi comme font la plupart des gens. Il n'y a rien de mal, nous sommes dans les années soixante-dix !

Freya ne voyait en effet pas réellement le mal à ce genre de relations. Quel mal pourrait-il y avoir à être heureux finalement? Mais de la même façon elle avait déjà attiré quelques réactions virulentes par ses origines, sa religion, ou cette magie un peu à part qu’elle pouvait exercer. Elle n’était donc en rien surprise de se sentir menacée par cette relation pourtant bien innocente. La belle s’était contenté de ne pas s’en formaliser, accepter. Mais pour le moment elle était surtout un peu perplexe sur l’approche de sa compagne. Elle avait eu un petit mouvement de recul quand elle s’était levé d’un bond, un geste qu’elle ne lui aurait pas recommandé dans cet état. Mais Freya avait déjà compris qu’elle ne pourrait pas y changer grand chose.

-Je vais commencer...C'est une première pour moi d'en parler ouvertement. J'ai déjà été confronté et je me suis défendue sur mes...penchants. Pour moi ce n'est pas une....

Une? Si Freya se doutait que dans son travail la psychomage parlait assez peu d’elle ou en tout cas aussi ouvertement, son aisance suffisait à rendre ses deux interlocutrices parfaitement attentives. Et puis, la belle s’intéressait à tout information que pourrait lui confier Nora, de toute façon sous le charme de ce si pétillant personnage. Toutefois elle ne semblait pas être la seule, et les tableaux aussi semblaient tout à fait attentifs. Un petit sort et ils n’entendraient plus rien. Freya bien que consciente qu’ils n’entendaient plus rien leur lança tout de même un regard noir sans équivoque, chose qu’elle ne faisait pratiquement jamais. Les personnages finirent donc pas quitter leurs cadres, non sans râler une nouvelle fois.

-Pardonnez-moi, qu'est ce que je disais...ah oui... pour moi ce n'est pas une... tarre. Au contraire, chacun est libre de vivre sa vie amoureuse comme il l'entend.

La prêtresse rendit à Nora toute son attention. Et elle était bien évidemment parfaitement d’accord avec elle. Un sourire s’étira sur ses lèvres lorsque cette dernière lui adressa un clin d’oeil. Elle était douée, Nora savait capter l’attention de son auditoire. Ou était-ce à cause de l’attirance déjà présente aux yeux de la scandinave? Nora était magnifique, elle ne saurait détourner les yeux si facilement. Et ses paroles étaient parfaitement justes, en tout cas à ses yeux.

-J'aimerai avoir votre ressenti, cela n'engage rien, si vous ne souhaitez pas vous prononcer ou me dire un mensonge, je ne jugerai pas. Mais vous connaissez toutes les deux ma nature curieuse sur tout.  

Nora eut un rire, Freya aussi. Oh oui, elle connaissait sa curiosité. C’était sans doute grâce à elle que les choses avaient commencé entre elles. Une chose tout à fait craquante chez sa compagne. Craquante, mais pas moins dangereuse parfois cela dit. Quoi qu’il en soit, cette fois, pas question de lui mentir. Elle n’en avait de toute façon pas de réelle raison.

-A votre avis, l'équipe des Crécerelles de Kenmare à ses chances cette année de gagner le tournoi de Quidditch, cet été ?

Par les sourcils broussailleux d’Odin, qu’est-ce que ça venait faire là?? Freya eut un nouveau rire, plus franc cette fois. Elle sentait bien que Nora avait détourné leur attention, voulait détendre le jeu, alors elle la suivait, réajustant sa position pour s’appuyer sur le dossier de sa chaise, détendue. La scandinave avait repris ses habitudes, essayant de chasser au moins pour le moment cette idée que la jeune fille pourrait retourner la situation en un claquement de doigts.

-Nan plus sérieusement, qu'est ce qui vous dérange d'aller à l'encontre des moeurs de notre société ?

Ah, voilà donc la vraie question qu’elle avait en tête. Et à vrai dire, Freya avait déjà son avis sur la question. Un avis pas forcément tendre. Il y avait toujours eu un décalage, les moeurs, les habitudes, toute une culture d’écart. Elle commençait à s’y faire pourtant. Jusqu’à ce nouveau point de conflit. Alors elle s’était lancé à la suite de Nora, l’air un peu pensive au départ.

-Je n’ai pas de problèmes avec cette idée de passer outre ces principes. Les anglais sont souvent si coincés…

Si il en fallait plus que son fort accent pour marquer ses origines bien loin de cette île qu’elle finissait par apprécier, c’était sans doute fait. Et tout à fait honnête. Si Nora avait su lui prouver que ce n’était bien sûr pas le cas de tous, la plupart du temps Freya se heurtait à un mur. Alternant les regards entre les deux femmes, elle finit par revenir vers celle qui avait posé les question la première, croisant avec plaisir son doux regard bleu.

-Je n’ai jamais eu à cacher quoi que ce soit de mes attirances, j’ai passé de bons moments sans avoir à m’en soucier. Mais une fois ici… Je suis déjà hors de leurs idées, hors de leur compréhension souvent. Et maintenant, j’ai le sentiment d’avoir quelque chose à perdre… Si je dévie encore un peu trop, même si ce n’est que leur idée, j’ai peur de ne plus avoir le choix sur grand chose.

Assumer ses choix dans cette communauté qui l’avait vu naître était déjà bien plus simple. Ici, il y avait une forme de jugement sur presque tous les sujets. Forcément, elle tombait dedans de temps à autres. Et la plupart du temps elle s’en moquait royalement. Elle avait débarqué ici seule, s’était débrouillé seule, et s’était fait sa petite vie tranquillement. Seulement maintenant, elle n’était plus seule, et en était parfaitement ravie. Changer cette partie n’était pas même envisageable à son idée. Elle repris d’une voix plus enjouée.

-Pourtant je n’ai pas de regrets, pour être parfaitement honnête je ne vois pas bien ce que je pourrais avoir à me reprocher. Mis à part ne simplement pas être en accord avec nos contemporains… Mais c’est une bonne chose, une belle chose, ça ne fait de mal à personne…

Si elle n’aurait sans doute pas autant d’aplomb que Nora en cas de confrontation, c’est en toute honnêteté qu’elle ne comprenait pas ce que cela pouvait changer à la face du monde qui elle fréquentait. Sans dire que c’était parfaitement courant chez elle, c’était en tout cas bien plus toléré. Un peu remontée à l’idée de réactions violentes voire dégoûtées que certains auraient sans doute si l’information passait la porte, un nouveau regard vers sa douce finit de lui rendre son sourire. Freya n’en démordrait pas, Nora était une femme merveilleuse et elle n’y renoncerait certainement pas simplement parce qu’on lui demanderait. Elle tourna finalement le regard vers la jeune fille, curieuse de savoir ce qu'elle pourrait en dire...
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 259
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /Lempika./rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyLun 8 Juin 2020 - 17:26

Amelia était une vraie pipelette quand il s'agissait de débats de société. A vrai dire, elle pourrait parler trois heures durant même sur le goût des pancakes. Mais là, elle restait totalement interdite. Elle ne maîtrisait pas le sujet. A vrai dire, elle ne s'était jamais posé de question sur les relations amoureuses avant que Gauwain ne décide de lui révéler ses sentiments. Il lui avait fallu deux semaines entières pour prendre une décision à propos de cela. Alors, elle avait forcément besoin plus de cinq minutes pour s'expliquer pourquoi une relation entre deux femmes ne la dérangeait pas. Et pourtant la réponse elle l'avait sous les yeux et elle portait un prénom : Nora. D'après ce qu'elle pouvait comprendre, sa psychomage avait déjà eu des relations homosexuelles par le passé. Et cette information ne changeait pas la perception qu'elle avait de la sorcière. Si fréquenter et aimer une femme la rendait heureuse, qui était-elle pour juger ? Mais encore fallait-il qu'elle parvienne à le dire à voix haute. Nora s'arrêta en plein milieu d'une phrase alors que ses deux interlocutrices l'écoutaient avec attention. La serdaigle se demanda si elle cherchait à savoir si elles étaient bien attentives justement. Pourtant un coup d'oeil aux tableaux lui permit de comprendre rapidement que les personnages dans les peintures semblaient tout aussi intéresser par cette conversation qu'elles. Quoique la blondinette fuirait bien cette discussion justement. Elle était quelque peu embarrassante, elle ne pouvait le nier. Ce n'était pas une tare. Dans la mesure où Nora semblait tout à fait saine d'esprit - quoique beaucoup trop calme à son goût mais soit - elle n'avait pas pensé qu'il s'agissait d'une tare. Elle avait bien conscience que certains sorciers - peut-être beaucoup d'ailleurs - le croyaient.

Elle avait le droit de mentir ou de garder le silence... Mais la psychomage parlait à cœur ouvert et était honnête envers les deux autres. Et Amelia lui devait bien une certaine franchise. C'était la moindre des choses. Puis, elle aborda un autre sujet... que Amelia ne maîtrisait pas non plus. Bien entendu. Le quidditch.  “ L'équipe des Crécelles de Kenmare ? ” Répéta-t-elle doucement par surprise. Elle ne se souvenait même pas ce que c'était celle-là. Une des meilleures équipe de Grande Bretagne ? Qu'avait-elle fait pour tomber sur elles ? Heureusement, elles n'allaient pas discuter de quidditch. Cela aurait rendu la situation encore plus compliquée à ses yeux. Assez peu préparée à répondre, elle resta muette, ce qui laissa le temps à Freya de prendre la parole à son tour et expliquer que les britanniques pouvaient être coincés. Oh oui, ils avaient un balai dans le cul... Mais ça Amelia ne pouvait pas vraiment le confirmer, étant elle-même très british. Elle buvait du thé comme tous et gardait toujours un calme nonchalant. Celui que beaucoup de britanniques possédaient. Sauf d'en certains cas évidemment. La professeure de divination était différente des britanniques... Ça elle pouvait le comprendre. En venant d'un autre pays d'une part. Mais elle se demanda toutefois si elle faisait également référence à la divination. C'était une discipline bien nébuleuse à son humble avis, alors elle ne put s'empêcher de se sentir visée par ces propos. Mais en même temps, elle crut comprendre qu'il y avait autre chose. Elle préférait ne pas trop se pencher sur la question. Ce n'était pas réellement à elle d'émettre un avis sur une enseignante qu'elle ne connaissait même pas car elle ne suivait de toute façon pas son cours.

Non effectivement cette relation ne faisait de mal à personne. Mais elle se rappela quelque chose qu'elle avait dit à Moggy un jour. Les gens tendaient à haïr ceux et celles qu'ils ne comprenaient pas. Comme avec les moldus. Ou les créatures magiques. Elle tint sa langue derrière ses dents encore un moment alors qu'elle sentait les regards du professeur Bakke et de la psychomage peser sur elle. Elle n'était pas vraiment à l'aise. Mais elle essaya de formuler quelque chose de cohérent tout de même. “ J'ai toujours vécu parmi des sorciers... et j'ai croisé des moldus aussi dans mon village à Tinworth. Mais je dois avouer que notre société est méprisante envers les personnes différentes. Il n'y a pas besoin de chercher loin. Il suffit de voir comment les sorciers regardent les moldus de haut. ” Elles devaient certainement se demander ce qu'elle pouvait bien baver. C'était lié à la discussion mais pas entièrement. “ Mes parents m'ont toujours laissé penser par moi-même et je suis, ma foi, plus ouverte que beaucoup de mes contemporains. ” Du moins, elle l'espérait. Elle était une idéaliste pour beaucoup de sorciers. C'était la jeune fille qui distribuait des pétitions pour le droit des elfes de maisons, manifestait dans l'espoir de rendre la société meilleure. Alors oui, elle se vantait d'être tolérante, inclusive même si on lui posait la question. “ Mais pour être tout à fait sincère, il y a encore quelques semaines, je ne m'imaginais même pas dans une relation romantique. ” Elle ne voulait pas s'étendre sur le sujet, mais en même temps, elle essayait de leur faire comprendre la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle se demanda toutefois si cela avait été une bonne idée. Très certainement, cela piquerait la curiosité de sa psychomage.

Puis elle se tourna légèrement vers cette dernière voulant s'adresser tout particulièrement à elle, car ce qu'elle allait dire la concernait directement. “ Je vous connais depuis que j'ai sept ou huit ans, et vous êtes toujours la même pour moi. Une femme qui m'a énormément apporté et aidé au fil des années. Et le fait que vous soyez avec une femme ou un homme n'influencera jamais la vision que j'ai de vous. ” Elle n'était pas exactement certaine que cela aurait un impact positif ou négatif sur la conversation ou les personnes qui se trouvaient avec elle. Elle ne savait même pas si cela ferait sens pour elles. “ Si le professeur Bakke et vous êtes heureuses ensemble, c'est qu'il n'y a rien de mal à une relation entre deux femmes ou deux hommes. ” Dit-elle finalement en jetant un regard vers l'enseignante de divination. Elle ne savait pas vraiment quoi dire de plus là-dessus. Elle ajouta pourtant une dernière phrase qui ne faisait que répéter la précédente : “ Tout ce qui compte pour moi c'est que vous soyez heureuse peu importe avec qui vous décidez de faire votre vie. ”     
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 164
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptySam 13 Juin 2020 - 15:39

Nora avait calmé les tensions entre les deux femmes, mais il existait encore un malaise. Fallait-il laisser tomber et parler à l'une et l'autre séparément ou bien continuer sur la lancée. La sorcière avait l'habitude de jongler avec deux personnes en même temps quand parfois ses patients venaient en couple ou en fratrie. Mais cela restait un exercice difficile car il fallait se coordonner avec les deux personnes en face. Et pour le moment, il était difficile d'être apaisée totalement. Bien sûr Nora connaissait le caractère de ses deux interlocutrices mais quand même l'exercice et le thème restaient problématique. Ainsi, elle leur avait proposé le dialogue à coeur ouvert afin de régler cette affaire au mieux.

Nora qui était toujours de nature calme face aux autres ne tiquait pas moins sur certains sujets. Cela pouvait être déstabilisant pour les autres car ils ne savaient pas toujours sur quel pied danser. Le regard qu'avait lancé la sorcière à sa chérie et le "d'accord" en disait long pour la suite. Elle resta silencieuse peut être une poignée de secondes ne voulant pas créer un nouveau malaise entre les trois femmes.

La meilleure façon de ne pas s'enliser, c'était de décontracter, la sorcière opta sans grand mal pour une pointe d'humour. Ainsi, elle répliqua simplement que c'était à la mode d'explorer de nouvelles moeurs. C'était un peu facile, voilà ce que devait penser ses interlocutrices mais apparemment le message eut son effet.

-Nan plus sérieusement, qu'est ce qui vous dérange d'aller à l'encontre des moeurs de notre société ?

Voilà ce que Nora avait sorti de nulle part, son regard bleu intense scruta ceux de l'enseignante et de l'étudiante. A vrai dire, elle ne savait pas si elle aurait une véritable réponse des deux femmes ou juste une phrase passe partout afin d'écourter au plus vite cette conversation. Mais la curiosité !! ah il fallait faire quelque chose pour ça, mais ce n'était pas la question pour le moment. La sorcière sourit simplement et attendit les réactions.

-Je n’ai pas de problèmes avec cette idée de passer outre ces principes. Les anglais sont souvent si coincés…

De toutes les réponses possibles, Nora ne pensait pas que c'était celle-ci qui sortirait en premier. Elle ricana nerveusement. Il est vrai que c'est l'image que donne les anglais au reste du monde. Ce côté so british qui faisait leur marque fabrique. Tout comme les français qui étaient râleurs, les italiens dragueurs, etc. Quoiqu'il en soit, la sorcière ne pouvait pas se retenir de rire. Elle allait répliquer mais la douce enseignante reprit la parole.

-Je n’ai jamais eu à cacher quoi que ce soit de mes attirances, j’ai passé de bons moments sans avoir à m’en soucier. Mais une fois ici… Je suis déjà hors de leurs idées, hors de leur compréhension souvent. Et maintenant, j’ai le sentiment d’avoir quelque chose à perdre… Si je dévie encore un peu trop, même si ce n’est que leur idée, j’ai peur de ne plus avoir le choix sur grand chose. Pourtant je n’ai pas de regrets, pour être parfaitement honnête je ne vois pas bien ce que je pourrais avoir à me reprocher. Mis à part ne simplement pas être en accord avec nos contemporains… Mais c’est une bonne chose, une belle chose, ça ne fait de mal à personne…
-Je comprends mieux ta réaction de toute à l'heure. Dit-elle simplement en reprenant son sérieux.

Nora s'était fait une mauvaise opinion concernant Freya. En fait, la sorcière semblait avoir peur d'avoir des représailles au sein même de l'école. La plus grande peur d'un professeur est de ne plus pouvoir exercer, c'était justifier cette "rétissance". Nora acquiesça de la tête et se tourna vers sa protégée.

“ J'ai toujours vécu parmi des sorciers... et j'ai croisé des moldus aussi dans mon village à Tinworth. Mais je dois avouer que notre société est méprisante envers les personnes différentes. Il n'y a pas besoin de chercher loin. Il suffit de voir comment les sorciers regardent les moldus de haut. ”
-Je comprends où tu veux en venir Amelia, mais peux-tu développer s'il te plait ?
“ Mes parents m'ont toujours laissé penser par moi-même et je suis, ma foi, plus ouverte que beaucoup de mes contemporains. Mais pour être tout à fait sincère, il y a encore quelques semaines, je ne m'imaginais même pas dans une relation romantique. ”
-Oh c'est une bonne nouvelle ça !! S'exclama la sorcière, peut être mettant mal à l'aise l'étudiante. Bien sûr ce n'était pas voulu.
“ Je vous connais depuis que j'ai sept ou huit ans, et vous êtes toujours la même pour moi. Une femme qui m'a énormément apporté et aidé au fil des années. Et le fait que vous soyez avec une femme ou un homme n'influencera jamais la vision que j'ai de vous. ”
-Tu es adorable Amelia. Il n'y avait pas de question piège.

La sorcière se recula un instant s'adressant cette fois-ci aux deux femmes de part et d'autre d'elle.

-J'apprécie votre sincérité mesdames, c'est tout à votre honneur, surtout à froid et calmement.
“ Si le professeur Bakke et vous êtes heureuses ensemble, c'est qu'il n'y a rien de mal à une relation entre deux femmes ou deux hommes. Tout ce qui compte pour moi c'est que vous soyez heureuse peu importe avec qui vous décidez de faire votre vie. ”
-Tu es vraiment une jeune femme mature, Amelia, j'espère que tu es fière de toi !

Nora avait été prise un peu dépourvu et ne savait plus comment reprendre le fil de la conversation, elle chercha un instant mais rien ne lui venait. Deux choix s'offraient à elle, poursuivre où changer de sujet.
Elle voulu revenir sur le petit ami d'Amelia mais cela semblerait trop gênant pour l'étudiante et ce n'était pas le but. Elles en reparleraient sans doute à un autre moment. Ainsi la sorcière laissa le choix aux deux femmes, pour une fois ce ne serait pas la psychomage qui relancerait la conversation.

***********************************

HRP : comment j'ai truandé la fin Ptdr
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 172
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyDim 14 Juin 2020 - 12:19

La situation s’était calmé, très nettement. Qu’il s’agisse de la pauvre jeune aigle qui avait sans doute un profond regret d’être venue récupérer ce livre pour son amie, de la psychomage qui s’était pourtant conduite avec un calme désarmant des dernières minutes, puis notre enseignante de divination qui avait manqué trop de battements de coeur pour que cela ne se remarque pas. Dans un premier temps cela avait été presque pire avec le regard terrible que lui avait lancé sa compagne. Et puis tout le monde avait trouvé sa petite place dans la conversation que Nora menait de façon brillante. Ou en tout cas c’était le point de vue de Freya qui était parfaitement sous le charme de la belle brune aux yeux clairs qui avait sauté le pas la première et ouvert son coeur à ses interlocutrices en exprimant son point de vue. Assez naturellement Freya avait suivi, laissant à son tour sa parole libre. C’est ainsi qu’un rire avait passé les lèvres de Nora. De quoi détendre un peu plus la scandinave qui avait à vrai dire eu un peu peur face à la réaction surprise de la psychomage. La prochaine conversation privée risquait d’être plus délicate, mais ça elles verraient plus tard heureusement. Freya avait donc repris avec toujours cette même forme de franchise. Mais cette fois pas de nouveau rire. Et cela collait sans doute bien mieux au ton de ses propos.

-Je comprends mieux ta réaction de toute à l'heure

Nora semblait prendre conscience de quelque chose. Et l’espace d’un instant Freya eut le sentiment de ne pas avoir été assez expressive sur le sujet avec elle. Elle avait sans doute manqué de clarté, supposant très injustement que c’était sans doute logique. La scandinave avait un peu incliné la tête à cette réponse. Se penchant en avant pour poser une main sur celle de la psychomage, elle voulut donc s’assurer qu’elle n’allait pas se méprendre plus longtemps.

-Nora je… J’espère que tu n’as pas pensé que je pouvais avoir honte de toi? Tu sais que je n’ai aucun regret vis à vis de cette relation?..  

Freya était déjà très attachée à elle, complètement folle d’elle. Elle s’en voudrait si fort que Nora puisse la penser mal à l’aise avec leur relation. Et si elle la pensait capable de regretter cette décision? Cela serait pire encore. Il était donc nécessaire à son sens de le préciser, même en présence de cette pauvre jeune fille décidément mal tombée.

La scandinave avait finalement reporté son attention sur la petit blonde qui prenait la parole et donnait ainsi son point de vue.

-J'ai toujours vécu parmi des sorciers... et j'ai croisé des moldus aussi dans mon village à Tinworth. Mais je dois avouer que notre société est méprisante envers les personnes différentes. Il n'y a pas besoin de chercher loin. Il suffit de voir comment les sorciers regardent les moldus de haut.

-Je comprends où tu veux en venir Amelia, mais peux-tu développer s'il te plait ?

- Mes parents m'ont toujours laissé penser par moi-même et je suis, ma foi, plus ouverte que beaucoup de mes contemporains. Mais pour être tout à fait sincère, il y a encore quelques semaines, je ne m'imaginais même pas dans une relation romantique.


-Oh c'est une bonne nouvelle ça !!

Cet échange se déroulait sans la moindre intervention de sa part. Freya gardait un silence d’ange, regardant les réactions de chacune finalement un peu amusée. Amelia était une jeune fille visiblement studieuse qui se lançait à peine dans les questionnements plus abstraits de la vie. La prêtresse avait posé un doigt sur ses lèvres pour ne pas laisser voir un début de rire. Elle ne se moquait pas, non c’était simplement assez drôle et plutôt attendrissant de voir les deux sorcières reprendre une forme d’échange qui leur semblait plus naturel. Et si Freya avait pu voir l’attachement d’Amelia envers Nora, l’inverse semblait assez vrai aussi. En fait c’était assez touchant. Freya eut une fois de plus cette pensé que Nora devait être très appréciée dans son travail.

-Je vous connais depuis que j'ai sept ou huit ans, et vous êtes toujours la même pour moi. Une femme qui m'a énormément apporté et aidé au fil des années. Et le fait que vous soyez avec une femme ou un homme n'influencera jamais la vision que j'ai de vous.

-Tu es adorable Amelia. Il n'y avait pas de question piège.

C’était décidément assez mignon. Freya ne dit toujours rien, de peur d’être “de trop” dans cet échange finalement assez intime dans la limite des circonstances. Sans se sentir mal d’être présente, elle souhaitait leur laisser ce petit moment à elles.

-J'apprécie votre sincérité mesdames, c'est tout à votre honneur, surtout à froid et calmement.

Il est vrai que les réaction à chaud avaient été un peu plus violentes. Mais finalement Freya n’aurait pas réellement su  comment faire autrement qu’en parfaite sincérité. C’était un choix de vie, et si tout le monde ne l’acceptait pas ce qui entrainait forcément une forme de méfiance, Freya ne s’en sentait pas honteuse. C’était sans doute ce qu’elle redoutait aussi, ce manque total de regret qui pourrait lui causer quelques ennuis en cas de réelle confrontation. Fort heureusement, Amelia semblait plutôt ouverte à la discussion.

- Si le professeur Bakke et vous êtes heureuses ensemble, c'est qu'il n'y a rien de mal à une relation entre deux femmes ou deux hommes. Tout ce qui compte pour moi c'est que vous soyez heureuse peu importe avec qui vous décidez de faire votre vie.

-Tu es vraiment une jeune femme mature, Amelia, j'espère que tu es fière de toi !

Il faut avouer que de telles paroles avaient de quoi non seulement rassurer, mais aussi faire plutôt plaisir. Leur histoire était encore récente, c’est vrai. Mais Freya savait très bien ce qu’elle ressentait et pensait de cette relation. Nora était une femme merveilleuse, magnifique, pleine de délicatesse quand elle le voulait. Son sourire la faisait fondre et ses yeux la captivaient. Et de façon assez surprenante, cette fois, Nora semblait ne pas savoir par où prendre les choses. Elle restait assez silencieuse suite à cette dernière déclaration de se jeune protégée. Ce qui était peut-être plus touchant encore. Elle ne s’y était pas attendu. Freya se leva donc à son tour pour rejoindre sa compagne, passant un bras dans son dos pour l’approcher d’elle et prenant une de ses mains dans la sienne pour y déposer un baiser. Elle aurait bien fait plus mais cela serait sans doute un peu trop pour la pauvre petite blonde.

-Moi en tout cas tu me rend heureuse…

Freya se tourna ensuite tout de même vers la jeune fille, sans pour autant retirer complètement son bras de Nora, faisant au passage preuve d’une délicatesse extrême pour éviter de réveiller la douleur de ses blessures. C’était une conversation bien plus calme qui s’engageait, Freya souriait et semblait parfaitement sereine.

-Les choses changent, évoluent. Il est assez rassurant de voir que cela semble aussi vrai à ce sujet. Même si malheureusement Amelia, je ne suis pas certaine que cela soit applicable à tous vos petits camarades.

Il serait assez regrettable que quelqu’un d’autre que cette petite assez ouverte ne soit tombé sur leur cas. Il faudrait sans doute revoir leur façon de se retrouver. Même si il avait été question d’une surprise, il faudrait revoir tout ça. La scandinave finit par choisir un nouvel axe sans doute assez peu confortable pour son élève, sans réellement s’en rendre compte.

-Vous semblez savoir à présent que ces choses-là ne se commandent pas réellement. Mais aussi à quel point c’est apaisant. Je me répète sans doute mais j’ai du mal à voir où est le mal.

Quel mal pouvait-il y avoir à se sentir aussi bien en présence de quelqu'un d'autre? Et plus beau encore, cela provoquait une réaction similaire pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 259
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /Lempika./rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  EmptyMar 16 Juin 2020 - 13:19

Amelia ne put s'empêcher de se poser une question qu'elle ne prononcerait jamais à voix hautes : quelles étaient les chances pour qu'une telle situation se produise ? Comme aurait-elle pu imaginer que sa psychologue connaisse l'une des enseignantes de Poudlard de manière si intime ? Comment aurait-elle pu envisager de tomber sur elles dans la tour d'astronomie ? Elle s'était certainement attendue à ce que les professeurs rencontrent leur compagnon dans la sécurité de leurs appartements ou à Pré au Lard loin du tumulte de l'école. Le secret était quelque chose d'assez excitant, elle le savait. Mais elle pensait que les histoires privées devaient le rester. Mais elle en avait trop vu pour qu'elle parvienne à entièrement oublier. Une certaine familiarité s'installa avant même qu'elle ne s'en rende compte. La professeure l'appelait déjà par son prénom, ce qui ne la dérangea pas outre mesure, mais elle nota tout de même la différence. "Miss Bones" et "Amelia" sonnaient de manière très différente à ses oreilles.

Elle se mordilla la langue quand la réaction de Nora se fit connaître. Bien évidemment, elle avait piqué sa curiosité en faisant référence à un événement récent qui l'avait poussé à se questionner sur les relations amoureuses. Mais fort heureusement, elle ne lui posa pas de questions là-dessus en plein milieu de cet échange certes serein, mais toujours un peu tendu - du moins pour la serdaigle. Elle était adorable... vraiment ? Mais elle poursuivit son raisonnement dans l'espoir de donner toutes les informations nécessaires à ses deux interlocutrices. Même si elle ne s'était jamais réellement posée de telles questions, elle ne voulait pas passer pour une personne conservatrice, coincée dans des visions et pensées arriérées et dépassées. Elle avait parfaitement consciente toutefois que la conception actuelle devait encore évoluer et que certains auraient déjà couru dans le château pour tout balancer à qui voulait l'entendre. Elle sourit doucement quand Nora la qualifia de "jeune femme mature". Elle pensait qu'il s'agissait plutôt de logique, mais elle prenait le compliment tout de même. “ J'essaie... de l'être. ” Dit-elle finalement avec un faible sourire. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle devait répondre.

Après cela, elle demeura silencieuse, essayant de ne pas détourner le regard. Elle se sentait déchirée entre leur laisser cette intimité et rester planter là sur sa chaise jusqu'à ce qu'elles décident que cette conversation était terminée. Mais rien n'arriva. Freya fit un mouvement vers Nora et l'attira à elle... Bon là, ça devenait peut-être un peu gênant pour elle. Puis, l'enseignante déclara qu'elle était heureuse avec sa compagne. Amelia regarda ses mains... en voilà une jolie vue ! Elle se savait de trop. Elle pouvait facilement se faufiler discrètement à l'extérieur sans qu'elles ne s'en rendent compte. Et c'est ce qu'elle s'apprêtait à faire quand la professeure de divination sembla lui adresser la parole de nouveau. Tout le monde n'était pas aussi ouvert qu'elle... Elle n'en doutait pas une seule seconde. “ Je suis vraiment désolée qu'on soit à une époque durant laquelle les préjugés passent avant la tolérance et l'ouverture d'esprit. Mais, ” Elle marqua une courte pause, formant les prochaines phrases dans son esprit avant qu'elles ne sortent de sa bouche de manière trop brut. “ Mais malgré tout, j'ai bon espoir que les choses vont changer et s'améliorer. ” C'était une nécessité. Elle avait envie de le dire, de le hurler même des fois. Elle ne s'amusait pas à militer pour les droits des elfes de maison en pensant que ces pauvres anges n'avaient pas réellement besoin de meilleures conditions de vie.   

Freya reprit rapidement la parole pour lui dire que ce genre de choses ne se contrôlait pas. Amelia essaya de ne pas réagir à cette remarque. Elle l'avait peut-être un peu trop bien cernée en l'espace de quelques minutes. Ce qui ne lui plut pas tellement. Elle n'avait as grande envie d'être un livre ouvert à n'importe qui qu'elle croisait. Mais elle se contenta d'un hochement de tête. Quel était le mal à une relation entre deux personnes du même sexe ? “ L'ignorance ? ” Demanda-t-elle subitement. Elle se fila une claque mentale. Pourquoi avait-elle lâché cela ? Maintenant, elle devait s'expliquer à nouveau. Elle aurait pu garder sa langue derrière ses dents et leur proposer de partir. Mais bien sûr quand on lui laissait une porte pour débattre, elle ne se laissait pas prier. “ C'est souvent le moteur de la haine. Ne pas savoir. Ne pas comprendre. ” Elle ne savait pas vraiment si c'était mieux. Elle voulait à nouveau se cacher dans un trou de souris. On lui avait donné la possibilité de clore cette conversation et bien évidemment, elle en remettait sur le feu. “ Enfin c'est ce que j'ai pu remarquer durant ma courte existence. ” Précisa-t-elle en toute humilité.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty
MessageSujet: Re: Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora) Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Ooh seigneur nous avons des ennuis... (Amelia-Freya-Nora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Poudlard :: Année 1977-1978-