GRYFFONDOR : 240 pt | POUFSOUFFLE : 217 pt | SERDAIGLE : 188 pt | SERPENTARD : 196 pt
Retrouvez l'édition de juin de la Gazette des sorciers !
-26%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur prix
132 € 179 €
Voir le deal

Partagez

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 335
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | Sweetie Plum
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptySam 30 Mai 2020 - 19:35

« Ça va, ça va, j'arrive ! » râla Shannon en attrapant son sac de voyage. Pour une fois, l'irlandais avait été prévoyant. Il avait pris des affaires, un bon gros tas, avant de quitter en hâte son appartement en compagnie d'Octavius qui l'avait rejoint. Il ne savait même pas pourquoi ils continuaient de voyager ensemble. Peut-être pour ne pas être seuls. Ou peut-être qu'ils acceptaient, l'un comme l'autre, que leur relation s'améliorât. Parce que oui, elle s'améliorait. Shannon avait fait un grand travail sur lui-même pour être moins susceptible aux phrases du professeur, et de la même façon, ce dernier semblait apprécier un peu mieux le caractère tout feu tout flamme de l'arbitre de Quidditch. En tout cas, le jeune homme était plutôt ravi de partir à l'autre bout du monde. L'Australie quoi ! La dernière fois qu'il y avait mis les pieds, il avait dix ans ! Ça faisait une éternité qu'il voulait retourner dans le pays du wallabys. Et Shannon gardait un super souvenir de l'Australie de son enfance. D'autant plus qu'au mois de juin, le temps commençait à tourner pour que l'hiver s'installe... Aucun doute, il adorait les saisons inversées. Le choix de leur destination n'avait pas été simple, mais devant le planning des portoloins proposés par le Ministère, ils s'étaient finalement mis d'accord.
Ils arrivèrent au lieu du départ du portoloin trois minutes avant son départ. Il y avait là un autre sorcier, en haut d'une colline, qui tenait une cuillère à soupe entre ses doigts boudinés. Shannon lui fit un geste de salut avant de tenir le bout de la cuillère. Deux minutes plus tard, un tourbillon les avala tous les trois.

Tout se passait, à priori, fort bien. Mais... Curieusement, il y eut une secousse un peu bizarre et lorsque le jeune homme s'étala sur le sol en avalant de la poussière, et qu'il se releva un sourire aux lèvres... Il se rendit bien vite compte, avec horreur, que ce n'était carrément pas l'Australie. « Octave... » - est-ce qu'il était avec lui, au moins ? - « Octavius ? ». Le jeune homme finit par percevoir le corps de son acolyte et fut absolument soulagé de voir qu'il n'était pas perdu tout seul. Un panneau, écrit dans une langue qui n'était pas de l'anglais, le fit déglutir. Il n'y comprenait rien... A quoi ça servait de parler dix langues si aucune ne servait quand on en avait besoin, hein ? Le temps commençait à tourner, le ciel était gris, comme lorsqu'ils avaient quitté Londres. « J'crois qu'on est pas en Australie » dit-il d'un ton incertain, en pointant du doigt le nom d'une ville qu'il ne savait même pas prononcer. « Portoloin de merde ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 630
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( bigbadwolf )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptySam 30 Mai 2020 - 20:19

Octavius avait préparé son sac à dos avec minutie la veille avec l’expérience du baroudeur accompli. L’anthropomage était rodé à cet exercice. Le jour J, il revérifia le contenu de son sac (au cas où il aurait encore oublié des sous-vêtements de rechange) avant de transplaner tout droit chez Shannon O’Mahony qui habitait plus proche du lieu de départ du portoloin. Destination Australie !
Il n’avait jamais mis les pieds sur ce territoire, ni même en Océanie d’ailleurs. Cela le rendait fébrile. Cela rendait ce voyage très spécial à ses yeux. Depuis cette mésaventure des pirates et des vélanes, il n’avait pas eu l’occasion de repartir à la quête du mur. Malheureusement, sa présence presque constante entre les murs de Poudlard était demandée. Mais l’année scolaire était finie depuis peu et Dumbledore ne souhaitait pas le reprendre pour l’année prochaine comme Professeur de Défense contre les Forces du Mal. Car, apparemment, il serait « inapte à cette fonction ». Le directeur s’inquiétait de sa santé. Si dans un premier temps, cela eut beaucoup contrarié Octavius, celui-ci avait fini par considérer tous les points positifs de ce licenciement. Il était libre ! Il pouvait dorénavant repartir en voyage quand bon lui chantait.
La proposition de Shannon était tombé à pic, à vrai dire. L’anthropomage n’avait pas hésité une seule seconde avant d’accepter cette invitation au voyage. Après quelques dialogues, ils s’étaient décidé à aller en Australie. Bon, leur relation était en dent de scie. Mais l’ancien professeur avait observé une nette amélioration ces derniers mois entre eux. Et puis, dans l’état d’esprit dans lequel il se trouvait suite à la décision de Dumbledore sur son compte, il aurait accepté n’importe quelle proposition de n’importe qui.

Quand il arriva chez son acolyte, il constata que celui-ci n’avait toujours pas préparé ses affaires pour partir. Alors, il le pressa.
« Mais Shannon, t’exagères ! Le portoloin part dans même pas quinze minutes ! Et il y en aura pas d’autre pour l’Australie avant un mois. »
Shannon râla en mettant en toutes ses affaires dans un sac de voyage à la hâte.
Ils arrivèrent au portoloin très peu de temps avant le départ. Un autre sorcier allait faire le voyage. Octavius le salua chaleureusement avant que le portoloin ne les emporte dans un tourbillon vertigineux.
Etrangement, Octavius trouva le vol particulièrement turbulent. C’était mauvais signe, ça ! Soudain, l’anthropomage se sentit lourdement tomber au sol avant de rouler malgré lui sur de la terre parsemé d’herbes hautes comme s’il dévalait une colline. Il parvint péniblement à stopper sa descente après quelques mètres.
Il resta quelques secondes, affalé sur le sol, essoufflé et un peu sonné. Puis il se redressa en râlant un peu. Il avait quelques égratignures et ses vêtements étaient couverts de poussière. Hagard, il regarda autour de lui. Ceci n’était pas l’Australie. Il faisait déjà trop chaud et trop lourd pour que ça le soi.
Il se rendit ensuite compte que Shannon n’était pas à ses côtés. Son regard s’enquit rapidement de le chercher, un peu paniqué jusqu’à ce qu’il le voit plusieurs mètres plus haut sur la colline. « Shannon ! » l’appela-t-il en le rejoignant à la hâte. Son acolyte fit la même constatation que lui. Octavius jeta un coup d’œil au panneau qu’il désignait. Des symboles. Ils étaient en Asie. Shannon s’énerva.
« Calme toi Shannon, s’énerver nous fera pas arriver en Australie. » fit l’anthropomage, d’un calme déconcertant. « On est en Asie, ça c’est sûr. Regarde, on dirait l’alphabet devanâgari. Peut-être que nous ne sommes pas loin de l’Inde. Et tu ne trouves pas qu’il fait très humide ? »
Octavius n’était pas certain de cette affirmation sans qu’elle ne lui semble absurde pour autant.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 335
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | Sweetie Plum
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptyDim 31 Mai 2020 - 17:17

Sans aller jusqu'à dire qu'Octavius et Shannon étaient amis, l'on pouvait cependant estimer qu'ils s'entendaient assez pour ne pas s'entre-tuer la plupart du temps. L'irlandais avait appris à tolérer les phrases parfois mal-venues du professeur et ce dernier à tolérer le caractère enflammé de son acolyte. Et tout cela, sans l'aide de l'Ordre. Tous les deux avaient appris à s'apprivoiser au gré du temps, et au prix d'efforts coûtants. Le côté lourd d'Octavius passait maintenant totalement au dessus de l'esprit de Shannon, en réalité. Enfin, généralement. S'il accueillit sa réflexion sur son retard correctement, la suivante lui demandant de se calmer lui restait en travers de la gorge.

C'était mal connaître le jeune homme totuefois que de lui demander de se calmer.

Shannon avait un caractère colérique et volcanique. C'était sans doute une très mauvaise combinaison que d'allier des gènes irlandais et colombiens. Quoiqu'il en soit, la temporisation à deux balles de l'anglais l'agaça plus qu'il ne l'énerva. « Tu m'énerves encore plus quand tu dis ça » maugréa-t-il en désignant vaguement le panneau pour dénommer son dépit. Il ne parlait pas vraiment de langues asiatiques. Il parlait bien japonais, quoique très laborieusement, mais c'était tout. « Bien sûr qu'on est en Asie » acquiesça Shannon après avoir soupiré un bon coup pour calmer ses nerfs, « mais où ? ». Ils pouvaient bien être au Népal ou en Mogolie qu'il n'en savait rien du tout. Cela dit, pour avoir été au Népal en novembre, il n'avait pas l'impression que la langue corresponde vraiment. Vraiment, il était en colère. « Le Ministère nous met un seul portoloin par mois pour l'Australie, et il arrive quand même à le rendre défectueux ? ». Il était incrédule devant la nullité des gens qui ensorcelaient les portoloins. Incrédule. Néanmoins, il avait au moins toujours la chance d'avoir son sac de voyage, et une fois réajusté sur son épaule, il jeta un coup d'oeil au ciel.
Ils se prirent la flotte à ce moment-là, forcément.
Shannon se serait bien fait un parapluie avec sa baguette, mais il ne savait pas où ils étaient tombés. Les gens étaient-ils sorciers, moldus ? Comment réagissaient-ils face à la magie ? Dans le doute, et dans un soucis de ne pas finir sur le bûcher, il ne sortit pas sa baguette et finit bien vite trempé, résigné. Octavius et lui commencèrent à marcher en direction du haut de la petite colline, afin d'y voir plus clair. Rien ne se passait comme prévu, c'était désolant. Rien ne se passait JAMAIS comme prévu. Une fois en haut, ils purent constater, considérant les rizières qui s'étendaient sous leurs yeux qu'en effet, ils étaient en Asie. Le jeune homme resta un moment interdit face au paysage. C'était beau, certes. Mais ce n'était pas l'Australie et son étendue de terre ocre. Le climat était lourd, et humide. « Y'a une route, là... On devrait la suivre pour ne pas se perdre, non ? » proposa-t-il en pointant un chemin de terre sans doute agricole qui serpentait un peu plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 630
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( bigbadwolf )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptyLun 1 Juin 2020 - 7:13

Il était particulièrement pertinent d’affirmer que Shannon et Octavius avaient des tempéraments parfaitement opposés. Le premier était bouillonnant et impulsif, le second, tempéré et réfléchi. Au moins, ils avaient le mérite de se compléter même si parfois cela les desservait. L’irlandais ne faisait pas le moindre effort pour contenir sa colère, pestant contre l’incompétence du Ministère de la Magie concernant les portoloins. Pendant ce temps, l’anglais essayait activement de déduire leur localisation avec le peu d’information dont ils disposaient et de ses connaissances qui avaient le mérite d’être suffisamment fournies. Quand il fit une remarque sur l’humidité lourde, une pluie diluvienne s’abattit sur eux. En même temps dix secondes, ils étaient tous les deux trempés. Du coup, est-ce que cela valait la peine de sortir son imperméable de son sac à dos ?
Obligés à se résigner, les deux voyageurs commencèrent à gravir la colline sous la pluie et les réflexions déductives d’Octavius. Ce dernier essayait de parler assez fort pour que sa voix ne soit pas couverte par le bruit de la pluie.
« Déjà, nous savons que nous sommes en Asie. C’est mieux que rien. De toute évidence, dans un pays au climat chaud et humide. Et l’écriture. Tous ces facteurs éliminent déjà la majorité de l’Asie à savoir la Russie, une grande partie de l’Inde, les pays du Moyen-Orient, tous les pays se terminant par -stan que je ne tenterai pas de prononcer, le Japon, la Chine, les Corées… »
En arrivant au sommet de la colline, il était déjà essoufflé à cause de l’effort de marcher vers les hauteurs avec son lourd sac-à-dos en même temps que de parler. Mais tout cela valait bien la peine. Ils découvrirent un magnifique paysage avec des rizières. Octavius resta subjugué en reprenant son souffle. Il fut interrompu dans sa contemplation par Shannon désignant une route rendue boueuse bien moins charmante. Mais l’irlandais avait raison de vouloir suivre la route. « Bonne idée. » reconnut-il, un peu triste malgré tout.
Ils se mirent à redescendre la colline pour rejoindre la route. L’anthropomage tira une conclusion à ses réflexions. « Shannon, je crois qu’on est dans la région de l’Indochine. Mais va savoir dans quel p- Ah ! » Il glissa soudainement et se retrouva échoué sur le sol boueux…

PAIR : Guère besoin de luge ! Bien contre son gré, il dévala la colline, ne s’arrêtant qu’en bas, au bord de la route. Sa peau et ses vêtements étaient tous maculés de boue, particulièrement son pantalon. Il avait aussi quelques égratignures mais rien de grave.
1 : Par réflexe, il se rattrapa en s’accrochant au bras de Shannon. MAIS ! Cela ne fonctionna pas. En plus de dévaler lui-même jusqu’en bas de la colline, Shannon fut également emporté dans la descente. Ils ne s’arrêtèrent qu’au bas de la route.
3 – 5 : Octavius atterrit sur ses fesses, maculant son pantalon et ses mains de boue. Il dévala la pente sur un petit mètre avant de parvenir à stopper sa descente. Il se releva péniblement. « Fais attention, ça glisse. » prévint-il Shannon, soulignant l’évidence, d’un humour très britannique.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6476
| SANG : Hasardeuse


Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptyLun 1 Juin 2020 - 7:13

Le membre 'Professeur Martens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 335
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | Sweetie Plum
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptyLun 1 Juin 2020 - 17:33

Shannon avait une poisse épouvantable, de laquelle il ne s'était jamais défait. Que ce soit dans l'enfance à tous les jeux de hasard qu'il pouvait tenter, où à l'adolescence à Poudlard. L'irlandais était véritablement un malchanceux torturé par la vie. Renvoyé d'abord de l'équipe de Quidditch de Gryffondor, puis plus tard de la brigade des tireurs de baguette d'élite, il était miraculeux qu'il n'ait pas été viré de la Ligue de Quidditch. Maintenant, le ciel ou le karma s'amusait à détourner leur portoloin pour qu'ils finissent quelque part en Asie. C'était épouvantable d'être poissard à ce point. Et c'était encore, sans parler de Pâques, ou du gang de gobelins mafieux dans les égouts de Londres avec Marlene. « Le crabe de feu dans les égouts, je veux bien tolérer déjà... » marmonna-t-il pour lui-même alors qu'Octavius se lançait maintenant dans un monologue dont lui-seul avait le secret. Shannon commença à marcher pour esquiver le dialogue du professeur de Poudlard, en vain. Merci Einstein, effectivement, ce n'est pas un alphabet cyrillique ! L'irlandais leva les yeux au ciel alors que la pluie commençait à tomber pour les tremper totalement.
Ils commencèrent à descendre la colline... Et Shannon n'ayant pas de chance et Octave étant très doué avec ses deux palmes qui lui servaient de pieds... Il glissa, s'accrocha au bras de l'irlandais pour l'entraîner traîtreusement dans sa chute. Il n'eut pas le temps de répondre à la remarque sur l'Indochine qu'ils dévalaient tous les deux la colline. Et bien entendu, puisque l'on parlait de Shannon, une fois au bord de la route il s'arrêta dans une flaque de boue. Se relevant difficilement sur ses mains, glissant dans l'eau boueuse, il avait le visage noir de boue. Pendejo !

« Tu peux pas regarder où tu mets les pieds, sérieux... » - dans le même temps, il s'enlevait de la boue des yeux avec des mains tout aussi boueuses. Son sac de voyage était à côté de lui, pas une trace de boue dessus. Pfff. Pour lui qui avait le pied marin, il avait un équilibre hors-pair. Mais Octavius, ce n'était vraisemblablement pas les mêmes compétences. Shannon chercha sa baguette pour se jeter de l'eau à la figure et nettoyer le carnage. Une fois que ce fut fait, il se releva péniblement sur ses deux pieds pour regarder autour de lui. L'état d'Octave n'était pas plus glorieux que le sien. « L'Indochine... On doit être en Thaïlande ou au Vietnam, qu'est-ce que j'en sais moi, hein ? » fit-il à l'attention du jeune homme, les bras ballants. La pluie fine continuait de tomber, mais pas assez pour les nettoyer de leur boue. « Bon, pour une fois, ça va servir ce truc... » continua-t-il en sortant de sa poche une boussole. Ils pouvaient bien essayer d'utiliser la magie mais encore une fois, mieux valait ne pas se faire repérer : « Nous devrions nous cantonner au nord » proposa l'irlandais en tenant l'objet entre ses mains pour fixer les aiguilles, « ça te va ? ».

(503)
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 630
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( bigbadwolf )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptyVen 5 Juin 2020 - 17:58

Octavius n’était pas l’homme le plus adroit que cette Terre eut porté. Il se situait d’avantage au bas du classement de l’adresse que du haut. Malheureusement pour Shannon, il fut victime de cette maladresse. Ils tombèrent tous les deux et dévalèrent la colline jusqu’au bord de la route à contre-bas, directement dans une flaque de boue. Au moins, ils n’avaient rien de cassé. Octavius, un peu sonné, se releva péniblement tandis que Shannon râlait – pour changer.
« Je suis vraiment désolé. Je n’ai pas fait exprès. " s’excusa-t-il avec humilité.
Il était tout couvert de boue. Même ses cheveux étaient maculés. Il avait le sentiment que Shannon était tendu. Il n’aimait pas cela. Il soupirait en essayant de se délester d’un peu de boue en faisant pareil que son acolyte, tentant de s’asperger de l’eau avec sa baguette. Mais ce n’était pas très concluant. Sa baguette n’était pas coopérative. Shannon se plaignait encore plus ou moins de ne pas savoir exactement où ils étaient.
« Au moins on sait à peu près où nous sommes. C’est mieux que rien, non ? Notre situation étant ce qu’elle est, autant essayer d’en voir le positif en attendant qu’elle s’améliore. »
Rester positif, toujours positif. La vie était toujours plus belle quand on en voyait les aspects positifs. Octavius ne comprenait pas pourquoi Shannon était aussi contrarié de cet incident. Ce n’était pas très grave, finalement. Juste un changement de destination imprévu. Il le regarda sortir une boussole bien vieillie et qui avait sûrement peu servi. L’irlandais proposa qu’ils gardent le cap au Nord.
« Au Nord ou au Sud, faut bien aller quelque part. Ce serait bien de trouver un véhicule pour nous emmener dans la ville ou le village le plus proche. »
Résigné, ils commencèrent à marcher au Nord. Ils restèrent silencieux quelques minutes. Quelques véhicules passèrent par là mais aucun ne daigna s’arrêter pour les prendre.
« Tu sais, cet imprévu ne tombe pas si mal. On pourrait très bien rester ici et reporter notre voyage en Australie à un autre moment. Ce serait tout aussi enrichissant. Le hasard n’en est jamais vraiment un et a un sens. »
Shannon n’entendait très certainement rien à ce qui devait être pour lui un charabia. Les deux hommes ne voyaient pas du tout le monde de la même façon. Là où Octavius essayait d’en voir le positif et de mieux le comprendre pour le rendre encore meilleur, Shannon le voyait tristement tel qu’il se présentait. Peu importait la destination pour l’ancien professeur de Défense contre les Forces du Mal. Il était toujours heureux de voyager, de découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux paysages. Le voyage, depuis qu’il y avait goûté pour la première fois, était devenu pour lui une nécessité. Il avait le sentiment que cela lui permettait de ne pas péter un chaudron, de ne pas imploser. C’était thérapeutique. Cela l’aidait à soigner sa peur de perdre le contrôle et à apprendre à gérer les imprévus autant techniquement qu’émotionnellement. Dix ans auparavant, il aurait déjà pété un chaudron. Il aurait paniqué de se retrouver ainsi au milieu de nulle part et de sentir que la situation lui échappait totalement. Il avait compris, grâce à ses multiples mésaventures de voyage, qu’il y avait toujours une solution et que rien n’était jamais perdu. Dans la plupart des cas.
La dernière fois qu’il s’était surpris à désespérer d’une situation compliquée, c’était encore avec Shannon alors qu’ils étaient pris en otage sur un bateau de pirates. Il avait paniqué et s’était énervé contre son acolyte qui, lui, n’avait pas l’air effrayé ni même stressé.
Mais maintenant, il était zen.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 335
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | Sweetie Plum
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptySam 6 Juin 2020 - 18:51

Shannon plein de boue au jour 0, cela ferait assurément sourire Athos une fois qu'il lui raconterait ça autour d'une pinte. Mais pour le moment, cela ne le faisait pas sourire du tout, et l'excuse d'Octavius et tout qui vînt après, forcément lui passèrent complètement au dessus. Il se fichait bien que l'anglais soit content d'être là. Lui, il n'était pas connu pour prévoir grand chose, aussi, lorsqu'un imprévu s'invitait alors qu'il avait fait l'effort non seulement d'être à l'heure, mais en plus d'avoir planifié au minimum la chose, ça le faisait chier. Mais vraiment. Ils se résignèrent à s'avancer vers le Nord. De toute manière, il leur faudrait bien trouver un endroit où passer la nuit - parce qu'il sentait bien qu'il n'était pas près à voir les terres australiennes, ni même les terres britanniques d'ailleurs. Il leur faudrait un sacré bon karma pour trouver un sorcier dans le coin, ou même quelqu'un pour rejoindre la capitale. Surtout dans un pays où ils ne connaissaient pas la langue. Quoiqu'il en soit, Shannon avait décidé de s'enfermer dans le mutisme pour ne pas bougonner contre son compagnon de voyage.
Trempés, sales, ils faisaient peine à voir. Ce n'était pas totalement étonnant que personne ne s'arrête pour les prendre, malgré leurs signes et appels. L'irlandais n'était que peu de fois venu sur le continent asiatique, tout comme sur le continent africain. Il se cantonnait beaucoup à ce qu'il connaissait de façon générale, même si cela ne l'empêchait pas de tenter, parfois, quelques escapades téméraires dans un endroit qu'il ne connaissait vraiment pas. D'ailleurs, quelques mois auparavant à peine, il était allé au Népal. Un chouette voyage, quoique remplaçable à ses yeux. Octavius n'avait de toute manière, pas la même vision des choses que lui. « On est pas sorti de l'auberge » dit-il enfin au jeune homme après un interminable silence de plus d'une heure et quart déjà, « avec notre dégaine, personne va nous prendre ». Franchement, qui voudrait d'eux ?

Des hommes de foi, sans nul doute.

Il leur fallu une heure de plus pour arriver dans un village. On les regardait bizarrement, ce qui, entre nous soit dit, n'était pas foncièrement étonnant. Shannon, qui marchait devant - pour éviter qu'Octave ait encore la bonne idée de se rattraper à lui en cas de chute - se retourna finalement vers l'ancien professeur de défense contre les forces du mal : « On toque à toutes les maisons en priant pour que quelqu'un accepte de nous héberger pour la nuit...? » lui demanda-t-il, lui-même guère convaincu par les chances de succès de leur entreprise. Ils avaient marché pendant plus de deux heures avant de tomber sur un village. Alors certes, les paysages étaient beaux, c'était un fait. Mais vraiment, Shannon aurait vraiment préféré se retrouver à Sydney.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 630
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( bigbadwolf )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptyDim 14 Juin 2020 - 5:18

Shannon n’était pas un homme très loquace, au grand désarroi de ce grand bavard d’Octavius. Ce dernier avait beau parlé, il ne recevait pas ou peu de réponses. Il pensait que son compagnon de voyage n’avait pas envie de lui parler à lui spécifiquement. Alors au bout de quelques minutes à monologuer, il finit par se résoudre à rester silencieux, ne communiquant que pour le strict minimum.
Au bout d’un peu plus d’une heure, leur recherche de véhicule n’avait toujours pas abouti. Ils avançaient sur une route très peu fréquentée. Le peu de véhicules motorisés qui passaient par là ne daignaient même pas s’arrêter. Certains conducteurs ralentissaient à leur niveau pour les dévisager d’un air curieux sans aucune attention de les prendre avec eux. Si Octavius avait essayé pour les premiers de leur demander de les prendre, il avait abandonné l’idée au bout de la cinquième fois en voyant le même schéma se reproduire. Shannon fut le premier à désespérer de la situation.
« On va bien trouver une âme charitable pour nous prendre. Ne désespérons pas ! Et puis même si on ne trouve personne, on finira bien par arriver dans un village. »
Entre dormir dehors au bord de la route et dormir dehors dans un village, il préférait largement la seconde option. Ils marchèrent ainsi encore une heure avant d’enfin apercevoir ce qui ressemblait à la civilisation : un village. C’était un tout petit village. Il devait y avoir cent habitants tout au plus. Le genre d’endroit où l’on finissait par épouser notre cousine au troisième degré faute de liens de parenté plus éloigné.
De fait, il n’était pas surprenant que les deux voyageurs se fassent dévisager de tous les côtés.  Ils étaient étrangers. Dans tous les sens du terme. Et sales. Très sales. Pour le coup, Octavius se sentait un peu mal à l’aise. Il aurait certainement était plus confortable à travers les regards des autres dans des vêtements propres. Shannon proposa qu’ils fassent du porte à porte pour trouver un toit pour la nuit. L’anthropomage ne pouvait qu’accepter.
« Je crois que c’est tout ce qui nous reste à faire. »
C’était une chose à laquelle il était accoutumé. Pour pouvoir trouver un toit pour la nuit sans argent et au milieu de nulle part, il n’y avait pas mille solutions. Parfois, il avait été surpris par l’aisance avec laquelle il avait su trouver où dormir. Souvent, même. Si sa différence physique, fréquente en voyage, suscitait la méfiance envers les gens, suscitait également les curiosités. Puis il y avait d’autres choses qui entraient en ligne de compte comme la langue et les vêtements. Il était plus simple de trouver un hébergement chez l’habitant dans les villages que dans les grandes villes. Mais pour le coup, avec bref analyse de la situation, trouver quelque chose allait être compliqué. Rien ne jouait en leur faveur.

Chose dite, chose faite, ils se mirent à toquer à toutes les portes. Au début, Shannon essayait de communiquer mais cela donnait de médiocres résultats. Les habitants ne prenaient même pas la peine de l’écouter. Octavius prit alors le relai et les résultats furent à peine meilleurs. Au moins, ils daignaient un peu essayer de le comprendre avant de refermer la porte.
A la quinzième demeure, une vieille femme s’attarda plus longtemps avec eux. Avait-elle de la peine en voyant leurs airs de chiens battus ? Peut-être. Elle refusa tout de même de les accueillir. On ne pouvait pas l’en blâmer. Cependant, elle leur dit quelque chose qui sonna comme une recommandation aux oreilles de l’anthropomage. Ce dernier essayait de communiquer avec un langage des signes improvisés. La vieille femme désignait un bâtiment au bout du village. C’était le plus grand du village. Il avait des airs de temples. Après quelques minutes de conversations, la vieille femme referma la porte. Octavius se tourna vers Shannon.
« Si j’ai bien compris, ce qui relèverait un peu du miracle, elle veut qu’on aille là-bas. Je serais d’avis de suivre son conseil. Ce n’est pas comme si on avait mieux à faire. »
Un peu fatigué, il redressa son sac à dos sur ses épaules et se dirigea vers le grand bâtiment en bois. Il y avait encore des inscriptions en une écriture asiatique que l’anthropomage avait trouvé proche du sanskrit. Il y avait une grande cloche qui pendant à l’entrée.
« Tu crois qu’on devrait la tirer ? Ou c’est trop ? Peut-être juste toquer ? »

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 335
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | Sweetie Plum
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptyMar 16 Juin 2020 - 10:15

Comme toujours, Octave était l'optimiste là où son comparse était le pessimiste. Il fallait bien dire que rien ne se passait comme prévu, en réalité. Rien du tout, mais finalement, ce devait être le propre des aventures entre l'anglais et l'irlandais. Il fallait absolument que rien ne se passe comme ils l'avaient prévu. Les pirates - sujet que Shannon n'évoquait pas parce qu'il savait bien qu'il valait mieux oublier que plaisanter dessus - était aussi une sacrée épine dans leur pied d'une certaine façon. Il soupira malgré tout. Ils étaient au beau milieu de nulle part et cela rendait la chose aussi compliquée que d'être perdu au milieu de l'océan. Comme à l'accoutumé et son acolyte devait y être habitué, Shannon ne répondit pas à ses injonctions optimistes. Puisqu'il se voilait la face, c'était son problème.
Faire du porte à porte, une fois arrivés au village, ne fut pas la chose la plus aisée du monde et l'irlandais, qui de base, n'avait pas beaucoup de patience, voyait le peu qu'il avait s'égrainer au fil des refus de plus en plus violents. Essayer de se faire comprendre en milieu hostile lui donnait de furieuses envies de meurtre, et Octavius dû saisir sa nervosité puisqu'il essaya, à son tour, de communiquer. Les résultats, pour l'un comme pour l'autre, n'étaient pas vraiment au rendez-vous. Néanmoins, il obtient au moins un doigt pointé en direction d'un grand bâtiment vers lequel ils convergèrent tous les deux. « J'sais pas qui habite là-bas, mais ils n'ont clairement pas les mêmes moyens que les villageois » lui dit-il en plaçant ses pouces sous la lanière de son sac à dos, seul objet épargné par la boue de leur chute précédente. La porte en face de laquelle ils se trouvaient tous les deux avait l'air d'être si lourde que même s'il l'avait voulu, il aurait eu du mal à la pousser. Et face à la réflexion du britannique Shannon haussa les épaules. « On devrait toquer... Si personne répond, on sonne ? ». Chose dite, chose faite, l'irlandais toqua bien fort contre la porte. Une fois. Deux fois. Personne ne vînt leur ouvrir. Il jeta finalement un regard vers son acolyte l'air de dire "je suis innocent de tout ce qui peut se produire dès à présent" avant d'attraper la corde pour sonner violemment la cloche.
Un son strident retentit de part et d'autres et l'irlandais porta quand même ses paumes à ses oreilles pour se protéger un tant soit peu les tympans. Au bout de quelques secondes, Shannon allait retenter un essai d'autant plus violent, mais la lourde porte s'ouvrit sur... Un moine ? What the...
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 630
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( bigbadwolf )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptyMar 30 Juin 2020 - 13:19

La patience d’Octavius paraissait bien souvent sans borne. Si quelqu’un commençait à l’agacer, il n’allait jamais le montrer. Il allait continuer à l’écouter en acquiesçant et souriant d’une façon bienveillante. Ces affirmations étaient toutes vraies, sauf quand l’humain en question se nommait Shannon O’Mahony – mais lui était soumis à un régime comportemental différent de ceux des autres. Alors, il prenait les refus des habitants de ce petit village avec beaucoup de recul et de compréhension. Ils furent invités à se rendre dans le grand bâtiment au bout du village.
« C’est sûrement un bâtiment important. »
Ils avancèrent jusqu’à ce dit bâtiment. Il ne sut pas vraiment quoi faire face à cette immense porte en bois massif. Il fit part de son doute à son acolyte, espérant qu’il puisse apporter une réponse satisfaisante. Shannon se tracassa moins que lui. « T’es sûr ? » hésita l’anthropomage. Aussitôt dit, aussitôt fait : l’irlandais toqua à la porte. Plusieurs fois. Il n’y eut pas de réponse. Il jeta un regard à Octavius qui fit non de la tête. « Fais pas ça Shannon, et si… » Sous l’impulsion de Shannon, la cloche retentit en un son strident qui poussa les deux hommes à simultanément à se boucher les oreilles en grimaçant.
Tandis que personne ne semblait venir, Shannon s’apprêta à sonner de nouveau malgré la protestation d’Octavius. Une silhouette émergea soudainement de la porte massive. What the… ? Un moine ? L’anthropomage resta quelques secondes à le regarder la bouche entrouverte en le regardant avant de réaliser que celui-ci avait l’air très mécontent. Enfin, ce fut ce qu’il en déduisit par son expression faciale et le fait qu’il se mettait à rouspéter. Le premier réflexe d’Octavius fut de s’excuser dans toutes les langues qu’il connaissait, dans l’espoir de se faire comprendre dans au moins l’une d’entre elles, en faisant une courbette à la japonaise. Il essaya également d’expliquer leur situation dans un blobiboulga de langues difficilement compréhensible.
« We are very moushiwake gozaimasen. Je suis molto confus. Con il mio amigos, we’re searching for a… a… zhu su… onegai ? »
Sans écouter d’avantage les explications de l’anglais, le moine leur claqua la porte au nez, laissant un Octavius tout penaud. « Ah. » Il lança un regard à Shannon avec un sourire indescriptible.
« Tu crois qu’il va revenir ou… ? »
A peine quelques secondes plus tard, le moine revint et…

Pair : Ca, ils ne le virent pas venir ! Le moine leur balança un sot d’eau glacé en pleine face – sûrement pour nettoyer la boue et les punir. Octavius se tendit instantanément à ce contact trop froid inattendu.

Impair : Le moine était venu avec un autre moine avec qui il parla pendant quelques minutes. Lui expliquait-il la situation ? Octavius les regardait alternativement. Au bout de quelques échanges, les deux moines firent signe aux étrangers d’entrer dans le bâtiment.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson


Dernière édition par Octavius Martens le Mar 30 Juin 2020 - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6476
| SANG : Hasardeuse


Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptyMar 30 Juin 2020 - 13:19

Le membre 'Octavius Martens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 335
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | Sweetie Plum
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  EmptySam 4 Juil 2020 - 6:18

Un bâtiment important. Ouais, sans doute. Ni une, ni deux, une fois devant lui, il fit violemment sonner la cloche. Ils eurent beau se boucher les oreilles en grimaçant, la douleur dans les tympans était quand même épouvantable. Tout ça pour quoi ? Personne ne vînt dans un premier temps. Shannon avait beau observer les lieux, il n'arrivait pas très bien à identifier la culture à laquelle pouvait justement appartenir les petites habitations. Népal ? Non, ce n'était pas le Népal, il y avait été l'année précédente. L'Inde ? Il était prêt à parier que non. « J'me demande si on est pas en Thaïlande » dit-il finalement d'un ton pensif alors qu'ils s'avançaient vers le bâtiment. Et le pire ? Ils n'avaient que des livres, des mornilles et des dollars australiens. « J'suppose que t'as pas de baht ? » demanda-t-il quand même. Montrer de l'argent Thaïlandais à des gens pourrait vite leur donner une réponse. Mais ils n'avaient pas prévu de se perdre aussi loin. La porte s'ouvrit sur un moine et il manqua d'ouvrir la bouche d'un air complètement débile devant cette apparition aussi mystérieuse que s'il avait été le Christ. C'était une blague ?
Et il avait l'air sacrément mécontent en plus. La surprise avait coupé le sifflet de Shannon qui le fixait alors qu'Octave s'activait à côté de lui. Il lui fit un micmac linguistique qui seul, parvint à détourner les yeux bruns de l'irlandais vers lui. « T'es sérieux mec ? » lança-t-il. Il le jugeait, oui, pas qu'un peu. La porte se referma sur eux et l'irlandais leva les yeux vers le ciel. « J'sais pas. Il avait l'air sacrément coincé » répondit-il avant de hausser les épaules. Fort heureusement pour eux, il revînt avec un autre moine. Ils entrèrent tous les deux en les remerciant. L'intérieur semblait être un temple ou quelque chose dans le genre - logique, s'il abritait des moines. Des couleurs rouges étaient visibles, des tapis... Shannon se s'attarda pas vraiment à admirer la décoration. Il ne rêvait que d'un lit, parce qu'ils avaient marché un moment mais aussi d'une douche parce qu'ils étaient...

SPLASH !

Ils se prirent un seau d'eau à la figure. « Y'a pas à dire, on est beaucoup plus propres d'un coup » lança Shannon, même pas agacé par la tournure de la situation. Une pensée lui vînt à l'esprit mais il la refoula. Non, les moines n'étaient pas réputés pour être des cannibales. N'est-ce pas ? Et puis de toute façon, il y avait plus à manger sur son compère que sur lui, qui était sec comme un pruneau. Un moine vînt finalement à eux, le second qui avait été ramené par le premier, pour s'exprimer dans un anglais fort honorable. Il devait avoir cinquante ans : « Vous êtes en Thaïlande » les informa-t-il en affichant un demi-sourire. Shannon se sentit fier comme un coq d'avoir trouvé la réponse un peu plus tôt. « Nous allons vous intégrer à la vie du monastère ». Que- Quoi ? Il jeta un regard incertain à Octavius avant de remarquer que le moine fronçait un peu le nez : « Une fois que vous serez propres... ».


(533)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty
MessageSujet: Re: Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978 Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Tête à tête avec des moines | OCTAVIUS | JUIN 1978

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres-