GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

On fait comme si PV Gauwain Robards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ginger Elly

Ginger Elly


SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 29
| AVATARS / CRÉDITS : Summer Fontana as Hope Makaeson "vampire Diaries"
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une nuit opaque sans lumière plongeant ses yeux dans l'obscurité la plus totale.
| PATRONUS : Elle ne sait pas en faire
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On fait comme si PV Gauwain Robards Empty
MessageSujet: On fait comme si PV Gauwain Robards On fait comme si PV Gauwain Robards EmptyVen 5 Juin - 23:39

On fait comme si PV Gauwain Robards M1o9


Je souris et sortis la précieuse boîte de mon coffre.  Trente crayons de couleurs en de nombreuses teintes. Ce n’était pas très sorcier comme cadeau. Mais c’était le plus magique pour moi qui adore dessiner. Un parchemin était avec le cadeau.  Cela faisait cinq fois que je le lisais mais ne m’en lassais jamais.

« Ma petite poussinette,
Tu as bien grandi depuis tes six ans !
Je serai tellement, heureuse de te revoir aux prochaines vacances !
On jouera aux peluches et on se battra gentiment avec des coussins.
Comme avant tu te souviens ?
Ton papa et moi, n’avons pas pu rester dans la maison familiale suite à
ma libération, j’ai été aussi radiée de mon métier de Médicomage. Mais
l’argent de ton papa qu’il économise peu à peu, par petites quantité chaque mois bien avant ta naissance, nous a permis de louer un appartement londonien. Les aurors viennent tous les deux jours à l’appartement pour vérifier ma conduite. C’est agaçant mais je fais profil bas.
En effet, je peux encore soigner le coeur de deux personnes en ce monde, toi et Papa.
Cette fois je reste avec vous Ginger ! Je te le promets. Tu me ramèneras des dessins, si tu dessines encore. J’aurais tellement aimé un dessin de nous trois avant mais avant n’a jamais existé, je comprendrai que cette demande te fasse mal. Je n’ai jamais oublié Ginger, jamais ni toi ni ton papa. Là bas beaucoup de prisonniers ne savent plus penser correctement mais m’accrochant à vous, à mes souvenirs de vous, j’ai pu m’en sortir. Merci de votre amour qui m’a sauvé. Je ne t’ai jamais oubliée ma Petite licorne et je t’aime, je t’aime plus que tout, plus rien ne nous séparera, juré promis !
En espérant que ce cadeau de Papa et moi, donnera plein de belles nuances de couleurs à ton quotidien en attendant de se revoir aux vacances.
Ta maman qui t’aime. »

« Mon Trésor,
Merci de n’avoir jamais cessé d’y croire.
Merci de ton sourire de tes chansons de tes dessins,
Plus que moi ce sont eux qui ont veillés sur une vie que je croyais détruite.
Pas toi, toi tu n’a jamais cesser d’y croire. Tu y crois encore j’en suis sûre.
Sois toi, tu es géniale ainsi, ma petite fée.
Tu es notre lumière à Maman et moi.
Et à présent c’est à nous de te rendre heureuse.
Aux prochaines vacances , ça te dirait d’aller tous ensemble à un bal ?
Ta grand-mère moldue adorait les bals.
Plein  de couleurs pour toi mon petite Océan d’espoir.
Notre Ginger.
Ton papa qui t’a en son cœur, autant que dans sa tête. »

Force pailla mécontent. Je le pris dans mes bras heureuse, il se débattit me griffant au passage. Je le lassais s’envoler, lui donnais de l’eau et des graines dans une gamelle à deux places, un peu agacée : « Tu as vraiment un mauvais caractère Force je suis sûre qu’avec  Simagrée le chat de papa vous seriez les meilleurs potes du monde. »

Je souris tendrement au hibou qui boudait et lui rajoutais une friandise pour hibou à ses graines.

Je lui caressais la tête une fois qu’il fut revenu à ma hauteur qui était celle où étaient les graines, la friandise et l’eau. Il se laissa faire, nous étions très attachés malgré son caractère pas croyable !

«  On va bientôt revoir Maman ! Je te la présenterai, tu verras elle est géniale !  » lui murmurai-je avec espoir et bonheur. Le hibou pailla sans comprendre,il ne connaissait que très peu ma Maman alors c’était normal. Je lui souris avec douceur : « Tu verras ce sera chouette ! »  

Je m’assis dans la volière, il était très tôt en ce dimanche, mais j’aimais cette fraîcheur et rosée du matin. Je m’assis peu à près dans le parc et et me mis à dessiner de mémoire, Papa, Maman et moi. Ce dessin, nous représentait comme si on avait toujours vécu ensemble. Je ne me croyais pas douée en quoi que ce soit mais à sa vue je me mis à pleurer quelques minutes sans pouvoir arrêter mes larmes.

J’essuyais ma bouille peu après et décidais de remonter à mon dortoir. Et là près de mon lit et dessus un bonne cinquantaine de dessins en morceaux. Je m’écroulais au sol d’un pourquoi. Sur mon oreiller un bout de parchemin avec dessus : « Dégage d’ici fille de criminelle ! » . J'explosais en larmes puis peu après chiffonnais le parchemin que je mis à la corbeille.  Peut-être que n’étais pas assez douée pour distribuer dessins et chansons mais j’allais continuer si cela pouvait aider deux, trois personnes ici, ça me suffirait, oui ça me suffira.

Papa m’avait toujours appris à accepter et exprimer mes émotions pour se sentir mieux. Je ne me sentais pas moins triste mais grâce à ça le courage me revint. Il devait bien y avoir un objet ou produit pour réunir les dessins en pièces, un par un. Je sortis du dortoir un sac en tissu avec tous les bouts de ma cinquantaine de dessins en morceaux. Le seul qui restait était celui d’aujourd’hui que je serrais fort de ma main libre sur mon cœur.

Je croisais un plus grand dans les couloirs et comme en ce dimanche j’avais déjà affronté plein de fois les escaliers capricieux de Poudlard je lui demandais tout sourire et un peu essoufflée : «  Est ce que tu as quelque chose pour réparer mes dessins s’il te plaît, de la colle magique où je sais pas ? »

Je travaillais beaucoup mais je n’avais pas encore appris « Reparo » et cela se voyait !
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 427
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

On fait comme si PV Gauwain Robards Empty
MessageSujet: Re: On fait comme si PV Gauwain Robards On fait comme si PV Gauwain Robards EmptyDim 7 Juin - 20:48

Gauwain était vraiment, VRAIMENT partagé concernant le bilan de ces dernières semaines. D'un côté, il sortait avec Amelia ; après avoir espéré sans trop y croire, après avoir lâché l'affaire, il n'était pas encore complètement sûr de croire que tout ça était réel (pas qu'il se plaigne cependant). D'un autre côté... ...il n'arriverait jamais à intégrer le cursus de formation au poste d'Auror, avec les notes qu'il venait de récupérer. C'était comme marcher au milieu du néant.

Après les premiers instants, il avait commencé à reprendre un peu ses esprits, et avait trouvé la détermination de s'ouvrir de ce problème au professeur Martens.

Ce matin, il avait été courir. Ca lui avait fait du bien, comme chaque fois.

Ceux qui prétendaient que le Philtre Calmant avait une efficacité sans pareille n'avaient jamais testé une bonne séance d'exercices.

Il redescendait de la douche, une serviette encore autour des épaules, et les cheveux humides, quand une petite première année l'interpella dans un couloir.

Après sept années passées à Poudlard, et avec l'approche de la fin de sa scolarité, il ne situait plus aussi bien les élèves des plus jeunes classes. Ils lui semblaient tous tellement petits et il avait du mal à croire qu'il avait autrefois pu avoir l'air aussi juvénile. A vrai dire, Florian était son principal point d'information sur ce qui ce qui agitait actuellement l'univers des plus jeunes. Il apprenait beaucoup à travers lui.

Pourtant, il reconnaissait Ginger. Il l'avait souvent aperçue à la table de la Grande Salle ou dans la Salle Commune, le plus souvent seule. Il s'était souvent demandé si elle péchait par timidité ou si elle s'était attiré des inimitiés au sein de la Fière et Noble Maison, comme il avait pu le faire.

Elle ne paraissait pas timide aujourd'hui, néanmoins, avec sa manière directe de s'adresser à lui, son sourire et son énergie.

Il nota dans un second temps que ses yeux semblaient un peu rougis, comme si elle avait pleuré récemment. Cela valait, il le supposait, toutes les explications du monde.

Il lui sourit, de façon rassurante. Il faisait quelques dizaines de centimètres de plus qu'elle, et sans doute plus encore de kilos de muscles ; fallait-il qu'elle soit en difficulté pour qu'elle demande de l'aide à un gars comme lui... (Ou alors, elle avait un profil similaire à celui de Florian.)

"Ca dépend, ils ont quoi, tes dessins?"

Bien des choses pouvaient être arrivées à des dessins d'enfant. Une petite inondation, un contact trop rapproché avec une bougie, des froissements disgracieux, un geste trop violent qui aurait pu les déchirer, ou même un crayonnage trop intensif. Il aurait des solutions pour certaines de ces catastrophes, mais pas pour d'autres.

Elle avait avec elle un petit sac, et il supposa qu'il contenait les rescapés. Il attendit qu'elle lui présente l'ampleur des dégâts mais tira néanmoins sa baguette d'office, hors de sa poche arrière (il fallait vraiment qu'il l'achète, ce holster, ça allait mal finir, un jour).
Revenir en haut Aller en bas

On fait comme si PV Gauwain Robards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-