GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Faire un dernier point [Amelia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 391
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptyDim 7 Juin 2020 - 13:09

Les examens passés, il avait été temps pour les professeurs de se lancer dans les corrections. Comme chaque année, Soyle s’était pressé sans négliger la tâche, détestant faire attendre trop longtemps les étudiants. Ils étaient tous au même rang et devaient bien entendu terminer cette tâche importante dans les temps. Elle aimait simplement avoir un peu d’avance pour pouvoir revenir dessus si besoin. Et surtout ne pas avoir à sacrifier certains points sur les copies de ceux qu’elle pourrait corriger en dernier. Cela serait d’une telle injustice…

Comme chaque année, elle s’en était sorti sans encombres, les résultats étaient sortis, elle se sentait en accord avec ce qu’elle avait pu noter sur les multiples copies. Soyle était donc maintenant bien plus détendue. C’était peut-être une des meilleures parties de l’année. Une fois les enjeux passés, les élèves comme les professeurs se détendaient, et à part quelques déceptions chez certains qui avaient manqué de rigueur, une forme de bien être régnait sur le château.

La rouquine avait donc profité d’une journée un peu calme pour proposer à une élève de passer dans son bureau. Si le ton de ses lettres n’était jamais réellement trop fermé, cela pouvait ressembler à une convocation plus qu’une invitation. Elle faisait cependant confiance à Amelia pour ne pas s’en inquiéter. D’ailleurs la jeune fille s’était effectivement présenté à l’heure convenue. Soyle assise à son bureau faisait infuser du thé, un thé japonais rapporté par une amie il y a quelques mois. Léger, mais qui ne manquait pas de parfum, parfait pour ce milieu d’après-midi.

-Entre Amelia, je t’en prie. Un peu de thé?

Soyle la savait souvent un peu gourmande, raison pour laquelle une nouvelle assiette de petits gâteaux se trouvait une fois de plus sur ce bureau. Quelque chose qu’elle faisait un peu à chaque fois qu’elle devait les faire venir de la sorte, mais c’était toujours par simple plaisir. Et si elle se permettait une familiarité si franche avec la jeune fille, c'était seulement le cas lorsqu'elles étaient seules. Elle ne souhaitait pas marquer trop de différence entre les élèves. Mais entre elles, elles se connaissaient assez maintenant.

-Je voulais faire un petit point avec toi sur ton tutorat, tu vas quitter l’école et je vais devoir mettre en place un relai. J’espère le faire dans les meilleures conditions. Et puis, je voulais aussi savoir un peu comment tu l’avais vécu, ce que tu en as retiré.

Bon, c’était vrai, Soyle s’intéressait à cette partie du ressenti de son élève. Amelia n’avait pas suivi ses cours, mais elles s’étaient lié d’une autre façon. Une jeune fille charmante que Soyle appréciait, qu’elle trouvait assez touchante, et très appliquée. Elle s’était bien impliqué aussi dans ce tutorat, l’enseignante n’avait pas forcément eu à beaucoup intervenir dans cette relation mise en place entre deux élèves, Amelia s’en était très bien sorti. Mais ce n’était pas forcément ce que Soyle avait voulu voir prioritairement quand elle avait pensé à faire venir la blondinette jusqu’à elle. Elle savait Amelia assez angoissée dans la vie courante. Avec les récents examens, forcément, elle avait souhaité revoir la jeune fille et plus simplement venir aux nouvelles. Portant sa tasse de thé à ses lèvres, dans un grand sourire mais le regard peut-être un peu malicieux, elle avait abordé un autre sujet.

-Et tes examens, comment ça s’est passé? Tu es satisfaite de tes résultats? Tu n’as pas été trop stressée?

Soyle n’avait pas pris connaissance de tous les résultats de la jeune fille, mais elle ne doutait pas de ses capacités. Un sourire bienveillant sur les lèvres, elle ne feignait en rien son intérêt pour cette part de la vie de la jeune Bones. Elle était comme ça, naturellement intéressée par tous ces jeunes gens qui passaient chaque année devant elle. Alors quand l’entente le permettait et sans passer la limite claire entre l’élève et le professeur, elle faisait de son mieux pour veiller sur eux d’une certaine manière.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /jenesaispas/ASTRA
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptyLun 8 Juin 2020 - 18:15

Les notes des examens étaient tombées. Et il lui fallut compter plusieurs fois le nombre de réussites. Histoire d'être certaine de pas rêver. L'année touchait à sa fin et... elle la finissait en beauté. Une seule défaite : un troll, mais c'était en vol. Elle s'était résolue il y avait bien longtemps à ne jamais réussir dans ce domaine. Sa meilleure note ? Un piètre ou un désolant. Elle ne se rappelait plus très bien. Mais rien de très fameux en tout cas. Non elle se réjouissait du bel O obtenu en sortilèges - certes, il notait plus généreusement qu'on le méritait, mais tout de même - et déplorait un peu A inscrit à côté du cours d'histoire de la magie. Cependant, dans l'ensemble, c'était très positif. Elle avait même eu un A en étude des runes une matière qu'elle avait été certaine de foirer.

Elle avait reçu une lettre du professeur Hoover qui l'invitait à la rejoindre à son bureau pour discuter. Il s'agissait en soi d'une lettre de convocation - cela en prenait la forme - mais elle savait lire entre les lignes. Et elle connaissait assez bien l'enseignante d'étude des moldus pour imaginer une seule seconde qu'elle était obligée de se rendre à l'heure qu'elle lui avait indiqué. Pourtant le jour J, elle choisit de venir à l'heure - question de ponctualité - et la sorcière rousse l'attendait déjà avec du thé et des gâteaux en plus. La serdaigle serait prête à mettre sa baguette au feu et parier que son interlocutrice avait noté depuis bien longtemps son petit vice : la gourmandise. “ Bonjour. ” Dit-elle en entrant et la suivant jusqu'à des sièges pour discuter tranquillement. “ Oui je veux bien du thé. ” Elle aimait le thé, chaud, tiède, même froid si c'était nécessaire.

Le tutorat avait été pour elle une expérience plus que bénéfique, elle ne le nierait jamais. Elle faisait cela depuis longtemps et elle allait regretter toutes ces années à aider des élèves perdus, qui cherchaient à combler leurs lacunes dans certaines manières ou tout simplement à être guidés dans un nouveau monde, celui de Poudlard. “ Eh bien, je dirais que cela s'est bien passé. Il a été difficile d'intéresser Moggy au début. Mais après avoir compris qu'elle aimait le quidditch, cela a été bien plus facile. Son orthographe s'est beaucoup améliorée. Elle utilise de l'encre autocorrectrice maintenant pour prendre des notes comme ça elle aura des cours propres plutôt que bourrés de rature. ” Révéla t-elle sans mal. Le professeur Hoover gérait le tutorat en partie parce qu'elle avait un emploi du temps allégé par rapport aux professeurs de cours obligatoires, mais aussi parce qu'elle était une personne qui s'intéressait à tous les élèves de Poudlard et compatissait facilement. “ Quant à moi, je dois avouer que j'ai également grandi grâce à ce tutorat. Cela m'a permis d'avoir des responsabilités autres que celles de réussir mes examens. Et je suis moins angoissée. Puis ça fait toujours plaisir de voir que les plus jeunes réussissent grâce à nous.   ” Elle eut un sourire en se rappelant la fierté que la jeune gryffondor avait éprouvé en lui montrant son acceptable en sortilèges. Il fallait dire que Flitwick était un enseignant très patient comparé à d'autres.  “ Puis cela va me manquer. J'en étais presque venue à penser que Moggy était ma petite sœur.  ” Elle laissa un petit rire à cette idée. De toute façon, elle comptait rester en contact avec la petite gryffondor et se renseigner sur son évolution scolaire.

Elle fronça légèrement les sourcils quand la discussion continua sur les examens. Le professeur Hoover avait été témoin d'une de ses toutes premières crises d'angoisse à Poudlard et l'avait même accompagnée à l'infirmerie pour s'assurer qu'elle se porterait bien. Elle qui ne suivait même pas ses cours. C'était elle qui lui avait soumis l'idée de faire du tutorat. “ Je n'ai que des notes positives sauf en vol. Un troll.  ” Elle fit une petite grimace. Elle ne s'était pas attendue à un acceptable, mais franchement, un troll, c'était la pire, encore plus terrible qu'elle ne l'avait imaginé avant les examens. “ Je suis un peu déçue par mon acceptable en histoire de la magie, mais agréablement surprise par le résultat, un acceptable également, en étude des runes.  ” A part cela, elle n'avait honnêtement pas à rougir de honte. Et elle ne tarda pas à lui expliquer pourquoi : “ Sinon pour le reste je n'ai eu que des efforts exceptionnels et un optimal, donc je dirais que je suis satisfaite oui. ” Elle la gratifia d'un grand sourire alors qu'elle guida sa tasse de thé à sa bouche pour en boire une gorgée. Certaines notes étaient meilleures qu'elle ne l'avait espéré d'autres moins bonnes. Mais elle ne pouvait rien y changer à présent. Elle ne pouvait que se satisfaire de ce qu'elle avait obtenu.


Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 391
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptyDim 14 Juin 2020 - 15:39

Soyle faisait partie de ces professeur qui au final n’étaient pas vraiment craints par ses élèves. Ils savaient qu’elle n’était pas pour autant complètement laxiste, mais si elle pouvait éviter de distribuer des punitions à la pelle elle était pour. La rouquine n’avait donc pas douté du fait que la jeune Bones se présenterait à son bureau ce jour-là. Elle avait donc préparé le thé comme elle en avait l’habitude de toute façon. Amelia s’était effectivement montré à l’heure que Soyle avait indiqué sur sa lettre, même si ce n’était pas particulièrement une obligation selon elle, pas pour ce genre d’entrevue, mais ce fut apprécié.

-Bonjour. Oui je veux bien du thé.

Soyle s’était donc exécuté rapidement, lui tendant sagement sa tasse. Et puis elle avait commencé à aborder le premier sujet qui l’intéressait. Le tutorat avais été selon elle un moyen intéressant et doux pour la jeune Amelia de s’affirmer et de prendre confiance en elle.

-Eh bien, je dirais que cela s'est bien passé. Il a été difficile d'intéresser Moggy au début. Mais après avoir compris qu'elle aimait le quidditch, cela a été bien plus facile. Son orthographe s'est beaucoup améliorée. Elle utilise de l'encre autocorrectrice maintenant pour prendre des notes comme ça elle aura des cours propres plutôt que bourrés de rature.

Amelia avait su analyser la jeune fille et trouver les points d’intérêt à titiller pour l’aider. Soyle l’écoutait attentivement, prenant au sérieux ses propos et sa méthode. Elle ne prenait jamais de haut les réflexions des élèves du tutorat sous prétexte qu’ils n’étaient eux-même que des élèves. Si besoin elle prenait le temps de les remettre sur le bon chemin. Et il est vrai qu’elle approuvait la volonté d’Amelia de rendre les cours de la jeune rouge et or plus faciles à relire. L’encre particulière utilisée pour les écrire n’était en soi pas bien problématique.

-Je ne pense pas qu’une encre différente pose problème. Il est effectivement préférable qu’elle puisse se relire et s’y retrouver dans ses notes. Mais c’est bien de me l’avoir signalé. Je vais garder un oeil sur ses notes de cours par la suite.

La rouquine n’avait pas de problèmes avec ce genre de choses et laissait les étudiants prendre des initiatives. Il était pourtant appréciable qu’ils lui disent honnêtement. Ils savaient après tout qu’ils ne risquaient pas grand chose, surtout pour un détail pareil.

-Quant à moi, je dois avouer que j'ai également grandi grâce à ce tutorat. Cela m'a permis d'avoir des responsabilités autres que celles de réussir mes examens. Et je suis moins angoissée. Puis ça fait toujours plaisir de voir que les plus jeunes réussissent grâce à nous.

Soyle lui accorda un sourire un peu attendri. Elle comprenait bien ce qu’elle voulait dire. Et c’était à vrai dire ce qu’elle avait espéré provoquer chez cette jeune fille.

-Permettre à quelqu’un d’autre de réussir c’est très gratifiant. Mais je suis ravie que tu te sente mieux grâce à cette activité. Tu t’es très bien débrouillé avec ton tutorat, je ne regrette pas de te l’avoir proposé.


Soyle repris une gorgé de thé, prête à écouter la suite du retour de son élève.

- Puis cela va me manquer. J'en étais presque venue à penser que Moggy était ma petite sœur.

Le courant était visiblement très bien passé entre les deux jeunes filles. Ce n’était pas par hasard que Soyle avait choisi de forme ce binôme. Elle n’était pas du genre à faire ces choses-là dans le hasard. Cela pourrait être préjudiciable à son avis.

-Vous pouvez décider de garder le contact si tu le souhaite. Cela ne serait pas surprenant, et ce n’est pas rare non plus. Nous vivons tous dans ce château toute l’année, cela créé forcément des liens. Alors toi qui a travaillé dur avec elle, c’est tout à fait logique.

Elle-même avait gardé une forme de contact plus ou moins proche avec d’anciens camarades. Tout comme elle pouvait encore revoir quelques anciens étudiants. Et c’était toujours avec une grand plaisir.

Finalement la rousse avait poursuivi la conversation sur un sujet qu’elle savait un peu plus délicat pour son élève. Elle ne souhaitait pas la mettre mal à l’aise, mais très sincèrement savoir comment elle se sentait après cette période d’examens. Soyle était penchée sur son bureau, les coudes sur ce dernier et les mains jointes sous son menton pour l’écouter avec une grande attention.

-Je n'ai que des notes positives sauf en vol. Un troll.

L’enseignante avait accompagné son élève dans sa grimace. C’était effectivement assez peu glorieux. Mais elle serait mal placée de lui faire la moindre remarque et encore moins des reproches. D’ailleurs elle finit par se décider à lui répondre presque dans un rire.

-Oh le professeur Dorkins ne s’est pas montré très tendre, effectivement. Je n’aime pas vraiment ces engins moi non plus cela dit. On peut très bien faire sans si cela peut te rassurer.

Soyle laissa de nouveau la parole à la jeune fille, reprenant une grande attention et un regard bienveillant.

-Je suis un peu déçue par mon acceptable en histoire de la magie, mais agréablement surprise par le résultat, un acceptable également, en étude des runes.  Sinon pour le reste je n'ai eu que des efforts exceptionnels et un optimal, donc je dirais que je suis satisfaite oui.

Oh acceptable cela restait tout à fait correcte. Soyle comprenait que cette jeune fille puisse être un peu déçue. Mais Amelia n’était pas une mauvaise élève, loin de là. Ses résultats étaient parfaitement corrects. Après tout, on ne pouvait pas être bon partout!

-Je suis ravie que cela se soit bien passé pour toi, ce sont de plutôt bons résultats. J’ai l’impression que tu as bien réussi à gérer ton stress, c’est très bien. Et puis tu sais, personne ne peut être excellent partout.

Amelia avait l’air effectivement assez contente d’elle. Ce que son enseignante comprenait bien et approuvait même. Il était important à son avis de pouvoir se montrer fier de ses accomplissements personnels.

-Allez, c’est terminé pour le moment, tu as eu un bon parcours ici, tu peux t’accorder un peu de repos maintenant.

Presque dans un rire, Soyle lui suggérait de se détendre, penser à autre chose, profiter de la vie! Un petit moment qu’elle avait elle-même savouré après avoir eu son diplôme de Poudlard.

-Tu as une idée de ce que tu veux faire par la suite? Déjà quelques projets?

Soufflant sur son thé une nouvelle fois elle avait continué un peu dans la dégustation de son breuvage.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /jenesaispas/ASTRA
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptyMar 16 Juin 2020 - 15:13

Miss Hoover comptait parmi ces professeurs qu'on appréciait plus que les autres, qu'on n'oubliait pas. Sa compassion et sa générosité étaient bien connues dans le château. Et ces traits de caractère ne cessaient d'étonner la serdaigle et ce même si elle la connaissait depuis des années déjà. Parler de Moggy avec elle n'était pas bien compliqué. A vrai discuter de la gryffondor lui avait toujours semblé être un sujet facile. Il y avait tant à dire de ce tutorat, ceci lui avait beaucoup apporté au fil des mois. Elle essaya de rester concise, de préciser les points les plus importants : l'orthographe avant tout. Il était important aux yeux d'Amelia d'aider la petite avec son écriture afin que les professeurs puissent la lire et la corriger pour lui expliquer les erreurs qu'elle avait faites dans leur matière. A force de travailler dessus, Flitwick avait même fini par lui mettre un joli acceptable. “ Ce n'est peut-être que moi, mais il faudrait peut-être des cours de langue... ” Elle laissa la phrase en suspens peu certaine de recevoir une réaction particulièrement positive. Elle savait seulement que Soyle ne lui arracherait pas la tête à cette idée ou la jetterait dehors. Elle considérerait peut-être même la suggestion.  “ Il est, je pense, nécessaire qu'elle mette toutes les chances de son côté. Et si changer pour une encre autocorrectrice l'aide dans ses notes, alors qui suis-je pour l'en blâmer ? ” C'était bien là le souci : personne. Elle n'était personne pour la juger. Et de toute façon, elle n'y voyait pas vraiment de problème. Quel enseignant allait vérifier ses notes et remarquer la différence d'encre et de couleur ?

Elle sourit à l'idée de garder le contact avec Moggy. Les deux jeunes filles avaient prévu de s'envoyer des lettres durant l'année scolaire qui suivrait. “ C'est ce que nous allons faire. Nous nous sommes mises d'accord de s'envoyer des hiboux dès la rentrée scolaire. ” On ne laissait pas tomber les membres de sa famille non ? Elle avait quelques amis d'enfance, des amis qu'elle considérait presque comme des frères ou des sœurs. Soyle comptait presque comme une seconde mère à ses yeux. Elle ne pourrait plus les voir aussi régulièrement que cette dernière année. Si elle pourrait rendre visite à Soyle à Pré au Lard, il lui serait interdit d'entrer à Poudlard comme dans un moulin. Mais Moggy s'avérait trop jeune pour aller dans le village magique. Alors les lettres n'étaient que le seul moyen qui leur restait pour prendre des nouvelles de l'une de l'autre. “ Oh je pense qu'il a été plutôt juste au contraire. ” Rit-elle. Elle préférait le prendre avec humour plutôt que tristesse. Elle n'était pas si... déçue par cette note, ni vraiment dégoûtée.

Avec le stress, elle n'avait pas foncièrement espéré obtenir des O dans toutes les matières. Les résultats obtenus la satisfaisaient comme ils étaient. Elle avait bien entendu un regret en histoire de la magie. Mais avec les années, elle avait fini par se rendre compte que le professeurs Binns notait assez sévèrement, peut-être même trop pour certains élèves. Un acceptable c'était un peu plus que la moyenne, assez pour obtenir l'aspic, mais pas assez pour être compté parmi les meilleurs élèves de l'année ce qui d'une certaine manière lui faisait froid dans le dos. Elle qui se vantait d'aimer l'histoire de la magie, ça lui faisait mal au cul.  “ Je suis plutôt satisfaite de mes notes en effet. Puis malgré ma déception en histoire de la magie, ça ne va pas m'empêcher d'avancer. ” Elle ferait avec de toute façon et améliorerait ses connaissances en histoire de la magie comme elle le pourrait. Elle était peut-être tombée sur un sujet qu'elle ne maîtrisait pas suffisamment.  “ Et je ne vais pas faire de réclamation auprès du professeur Binns. Quoique je trouverais intéressant de savoir où j'ai fait des erreurs. ” Reconnut-elle sans mal.

 “ Je vais me reposer dans les semaines prochaines, ne vous en faites pas. ” Dit-elle en faisant un mouvement de tête comme pour se donner un peu de crédibilité. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle comptait faire. Dormir tout le week-end, se rendre à Pré au Lard... De toute façon, elle avait une notion très différente du mot "amusant" que ses petits camarades. “ Eh bien en septembre, j'irais sans nul doute suivre des cours en droit et justice magiques afin d'entrer au magenmagot quand le temps viendra. J'aimerais être juge. ” Elle avait vu certains de ses projets chamboulés à cause de sa relation naissante avec Gauwain. Elle but du thé à son tour et prit une petite gourmandise.  Son attention s'était portée également sur les petites annonces pour les jeunes sorciers qui cherchaient un job pour les vacances. Elle avait bel et bien une idée. Elle verrait bien. “ J'ai hâte de revoir ma famille. J'ai l'impression que ça fait des siècles que je n'ai pas vu mes parents ou mes frères. ” Depuis Pâques pour ses parents. Depuis quelques jours pour son frère aîné. Ce qui n'était pas si loin que ça finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 391
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptySam 20 Juin 2020 - 14:32

Si chaque élève comptait aux yeux de Soyle, sans distinction d’ailleurs, peu importait qu’ils suivent ses cours ou non, il y en avait toujours quelques-uns qui retenaient plus particulièrement son attention. Ainsi, cette petite blonde effrayée par un cours sur de vilaines bestioles bleues avait naturellement réveillé en elle cette compassion qui la suivait toujours de si près. Et comme souvent, se laissant d’abord guider par la situation urgente, Soyle avait fini par s’attacher à cette jeune fille. Il semblerait d’ailleurs que cela convenait finalement plutôt bien à Amelia qui venait généralement avec plaisir jusqu’à son bureau. Que ce soit pour sa présence ou celle des biscuits qui s’y trouvaient souvent Soyle appréciait leurs petites conversations et suivait ainsi d’un peu loin son parcours en essayant de l’aider au mieux.

Ainsi faire le point sur la jeune Moggy faisait partie des échanges courants et toujours tout à fait amicaux. En plus de sans doute être d’une réelle et bénéfique aide pour la petite Gryffondor, ce tutorat semblait être également tout à fait approprié pour Amelia. Elle fit donc volontiers ce petit bilan avec le professeur Hoover qui gardait comme toujours le sourire aux lèvres entre deux gorgés de thé.

-Ce n'est peut-être que moi, mais il faudrait peut-être des cours de langue...

Soyle loin d’être très fermée, elle entendait parfaitement cette idée. Il est vrai qu’elle avait déjà songé à ce genre de choses. Raison pour laquelle elle avait introduit quelques notions de littérature moldue dans ses cours pour les plus grands élèves. C’était une façon de les sensibiliser à son sens. Tout comme elle abordait régulièrement le sujet de la musique, leur faisant écouter les derniers succès moldus du moment. Elle avait donc hoché de la tête dans un premier temps. Après tout, son avis ne changerait pas grand chose. Et puis, professeur d’une matière optionnelle, elle ne changerait pas grand chose par elle-même. Mais l’idée ne manquait pas d’intérêt.

-Cela peut manquer pour certains. Mais même si cela ne fait pas tout j’imagine que c’est aussi en ça que le tutorat peut aider. Et les professeurs veillent toujours, même si nous sommes parfois discrets.

Soyle avait lancé un clin d’oeil amusé à son élève, un des quelques signes de sympathie qu’elle pouvait lui accorder assez facilement.

-Il est, je pense, nécessaire qu'elle mette toutes les chances de son côté. Et si changer pour une encre autocorrectrice l'aide dans ses notes, alors qui suis-je pour l'en blâmer ?

Choisir d’utiliser cette encre n’était pas une mauvaise chose aux yeux de l’enseignante. Amelia avait sans doute fait une suggestion tout à fait à propos. Il était cependant assez important également de l’avoir effectivement signalé à un professeur, ne serait-ce qu’au cas où  cette encre pourrait se retrouver dans un mauvais contexte. Soyle ne pensait pas Moggy très portée sur ce type de comportements, mais dans le doute elle partagerait cette information.

-Tu as pris une bonne initiative Amelia, il est effectivement important qu’elle puisse s’y retrouver au mieux dans ses notes.

Les deux femmes avaient ensuite parlé des liens qui se construisaient souvent dans cette école. Soyle était souvent attendrie par toute cette petite vie intérieure au château. Amelia et Moggy ne se perdraient sans doute pas de vue tout de suite. Et c’était à ses yeux une très belle chose.

-C'est ce que nous allons faire. Nous nous sommes mises d'accord de s'envoyer des hiboux dès la rentrée scolaire.

C’était attendu et sans doute une chose très positive. Même pour Moggy cela serait assez encourageant sans doute. Et un lien de tutorat qui était fatalement voué à être coupé par l’arrêt des études de la plus âgée ne se brisait pas si facilement. La rouquine se permis alors d’anticiper une pensé que la jeune étudiante n’avait peut-être pas, mais poussée par sa sympathie elle le fit tout de même sans se départir de son sourire bienveillant.

-Je ne vais pas me permettre de m’avancer pour mes collègues. Mais si tu le souhaite je répondrai avec plaisir à tes hiboux également. Si je peux faire quelque chose pour toi ou par simple plaisir, ton courrier sera le bienvenue.

Soyle avait gardé le contact par lettres ou parfois plus avec certains anciens étudiants. Parfois ils lui écrivaient pendant quelques temps avant de ne plus donner de nouvelles. Parfois ils lui envoyaient un petit mot une fois par ans, voire plus espacés encore. Elle n’en voulait à personne. Les jeunes gens avaient très certainement une toute nouvelle vie à construire et elle ne pourrait pas leur en vouloir de ne plus penser à leur ancien professeur. Une pensé qui la poussa à donner une nouvelle information à Amelia, d’une voix peut-être un peu moins sereine, mais toujours dans le sourire.

-Pour tout te dire Amelia, je compte sur toi pour ne pas trop en parler autour de toi pour le moment, la chose n’est pas encore parfaitement officielle. Mais je ne vais pas reprendre mon poste l’année prochaine. J’ai eu envie de me laisser un peu de temps, je suis enceinte.

Soyle était tranquille, Amelia n’était pas du genre à divulguer tout type d’informations sans réfléchir juste parce qu’elle les avait. La jeune fille était discrète et toujours respectueuse des autres.

La conversation s’était ensuite orienté sur les récents résultats de la jeune femme. Elle s’en était bien sorti dans l’ensemble. Mais l’examen de vol sur balais n’avait pas été un grand succès. Soyle peu à l’aise sur un balais ne pouvait que compatir à cet échec. Même si à son époque elle avait eu des résultats assez honorables dans ce domaine. Entre temps un vertige monstrueux l’empêchait de quitter le sol, encore plus sur ces horreurs.

-Oh je pense qu'il a été plutôt juste au contraire.

Amelia semblait en rire, Soyle rit donc avec elle. Le professeur Dorkins n’était pas du genre injuste, c’est vrai. Mais elle trouvait la note un peu dure. Ce n’était visiblement pas l’avis d’Amelia qui semblait pourtant bien prendre les choses.

-Vraiment? A ce point? Et bien je ne suis donc pas la seule à ne pas aimer ces choses?

Le ton amusé était propice à ce genre d’exagérations. Si les balais pouvaient se montrer capricieux, elle ne doutait pas des capacités générales d’Amelia. Et elle-même se contentait simplement d’éviter ces objets dans sa vie courante.

-Je suis plutôt satisfaite de mes notes en effet. Puis malgré ma déception en histoire de la magie, ça ne va pas m'empêcher d'avancer. Et je ne vais pas faire de réclamation auprès du professeur Binns. Quoique je trouverais intéressant de savoir où j'ai fait des erreurs.

C’était une chose que pouvait comprendre la rouquine. Il pouvait être frustrant de ne pas savoir. Mais le professeur Binns n’était peut-être pas celui qui était le plus inspirant pour ce genre de démarches.

-Je pense que tu peux essayer de lui en parler? Sans faire de demande officielle il acceptera peut-être que tu puisse jeter un oeil à tes copies? J’avoue ne pas pouvoir te dire exactement comment il pourrait réagir à cette demande. Mais elle me semble justifiable.

Après tout ce n’était pas si surprenant. Amelia n’avait aucune mauvais intention, elle souhaitait simplement savoir ce qui lui avait coûté des points dans un examen tout de même assez important à ses yeux actuellement. Soyle aurait sans doute accepté si on le lui avait demandé. Mais bien peu nombreux étaient ceux qui venaient lui faire ce genre de réclamations.

Soyle avait ensuite posé une question en soi assez banale à son élève, mais poussée par une réelle curiosité pour le sujet, non sans l’avoir avant invité à profiter des prochaines jours de calme. Elle était toujours intéressée par les projets des jeunes gens une fois sortis de cette école.

-Je vais me reposer dans les semaines prochaines, ne vous en faites pas. Eh bien en septembre, j'irais sans nul doute suivre des cours en droit et justice magiques afin d'entrer au magenmagot quand le temps viendra. J'aimerais être juge.

Et bien, ce n’était pas un petit projet. Passé une très légère surprise Soyle lui adressa un regard un peu impressionné. Mais tout bien réfléchi c’était sans doute quelque chose qui pourrait parfaitement correspondre à la jeune Amelia. Ambitieux, mais pas hors de ses capacités.

-C’est un très gros projet, en effet. Très ambitieux, mais je suis persuadée que tu t’en sortiras très bien. Tu as de bonnes capacités, mais il faudra faire attention à ne pas te surmener non plus. Une bonne organisation devrait t’aider, ce sont des études plutôt exigeantes. Je suis bien loin de prétendre avoir fait ce genre d’études, mais si je peux t’aider ça sera avec plaisir.

Elle-même assez peu tentée elle fit un signe à Amelia qui prenait un petit gâteau qu’elle pouvait se servir à sa convenance. La belle se contenta elle d’une nouvelle gorgé de thé.

-J'ai hâte de revoir ma famille. J'ai l'impression que ça fait des siècles que je n'ai pas vu mes parents ou mes frères.

C’était naturel, presque tous les élèves avaient ce sentiment avant les vacances, surtout celles qui marquaient la fin de l’année. Ils allaient pouvoir profiter de leurs familles pendant les prochains mois, de leurs maisons, et d’une bonne dose de liberté.

-Je te comprends. Et je crois qu’ils pourront te dire la même chose. Vous gardez un bon contact par écrit pendant l’année?
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /jenesaispas/ASTRA
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptyMar 30 Juin 2020 - 19:35

Parler d'autrui, tout particulièrement ses amis, à des gens qu'elle appréciait, elle pouvait le faire pendant des heures. Elle s'avérait être un véritable moulin à parole. En vérité, la seule chose qui semblait lui clouer le bec étaient une question sur sa vie amoureuse ou des situations tout particulièrement embarrassantes. Mais ni l'un ni l'autre ne se produirait en compagnie de la professeure d'étude des moldus, elle serait prête à mettre sa baguette au feu. “ Oh oui, j'imagine. J'ai eu de la chance de ne pas éprouver de difficultés en orthographe, en conjugaison ou en syntaxe. Ma mère travaillait à la maison, donc, elle pouvait organiser son emploi du temps en fonction de moi. ” Elle n'avait pas été à l'école moldue, comme ses frères. Et cela n'avait empêché à aucun des trois de réussir parfaitement. Si les professeurs semblaient satisfaits des résultats d'Amelia, ils devaient avoir été impressionnés par les compétences exceptionnelles de son frère Edgar. Il s'était avéré particulièrement assidu et doué dans ce qu'il entreprenait. Samuel était également un sorcier accompli. Sans parler de génies, les Bones n'étaient définitivement pas des idiots. “ Le professeur Flitwick semble avoir remarqué ses progrès et c'est gratifiant pour elle... La reconnaissance, c'est extrêmement important pour encourager davantage d'efforts. ” Il était dommage que certains professeurs ne paraissaient pas être en accord avec cette théorie. Le professeur Slughorn complimentait les talents, tout particulièrement ceux qu'il conservait dans son petit club, et oubliait tous les autres qui n'étaient pas suffisamment excellents en potions ou qui n'étaient pas nés de parents célèbres. Avec un tel enseignant, il était assez difficile de sortir du lot et en tant que première année, cela s'avérait même vexant.

Entretenir un lien social avec ses camarades n'avait jamais été une chose particulièrement difficile pour la serdaigle - même si c'était un exercice auquel elle ne s'essayait pas forcément immédiatement, mais après une introspection plus ou moins longue. Toutefois, il était bien moins aisé de converser avec ses professeurs sur d'autres sujets que les examens, les cours ou Poudlard tout au plus. Elle ne se voyait pas envoyer des hiboux à ses autres enseignants comme Soyle venait de lui proposer. “ Je vous écrirai avec joie.   ” Dit-elle avec un large sourire. Elle ne savait pas ce qui pouvait l'empêcher de le faire. Elle avait l'autorisation de la sorcière pour le faire. Elle n'allait pas se faire prier. Puis elle poursuivit sur sa lancée en expliquant qu'elle quitterait Poudlard dès la fin de l'année scolaire... Enceinte ? Cela la prit par surprise. Par Merlin, elle espérait que Soyle ne lui raconterait pas sa vie privée. Mais cette pensée disparut presque aussitôt. Ce ne devrait pas vraiment être un problème après sa rencontre avec sa psy à la tour d'astronomie. “ Pour tout vous avouer, je ne sais pas trop quoi penser de cette nouvelle... Je suis heureuse pour vous. Oui, avoir des enfants doit être quelque chose de fantastique. Mais vous allez terriblement manquer à Poudlard et les élèves qui reviendront l'année prochaine, j'en suis persuadée. Je n'ai même pas suivi votre cours et je sais que vous êtes fortement appréciée parmi les étudiants. ” Dit-elle quelque peu confuse. Elle voulait se réjouir pour elle. Mais en même temps, elle ne pouvait s'empêcher de s'empêcher aux autres adolescents qui n'auraient pas la chance de la connaître comme elle. “ Ce que je peux dire cependant est que cet enfant a déjà beaucoup de chance de vous avoir comme mère. Et ne vous en faites pas, je n'en dirais pas un bon à qui que ce soit. ” Eh bien, il fallait reconnaître qu'elle les accumulait les secrets à garder. Mais celui-ci, il ne tarderait pas être révélé. Il s'agissait plus d'un soucis de discrétion jusqu'à l'annonce officielle qu'autre chose. De toute façon, elle ne pourrait pas cacher indéfiniment sa "démission" et encore moins sa grossesse.

Je suis vraiment très mauvaise en vol, en effet. ” Dit-elle sur le ton de la plaisanterie. Il valait mieux en rire qu'en pleurer surtout qu'elle ne pouvait rien y changer. Alors à quoi bon revenir là-dessus ? “ Le professeur Binns est comment dire... lunatique. Je ne sais jamais comment lui parler ou réagir avec lui. Je crois que c'est le cas pour tout le monde. ” Elle ne voulait pas casser du sucre sur le dos de ce pauvre fantôme, mais il fallait reconnaître qu'il faisait un professeur tout à fait atypique qui passait de la tristesse à la joie en quelques minutes. Elle ne savait jamais à quoi s'attendre avant de franchir le seuil de la porte de sa salle de cours. “ Mon directeur de maison m'a également informé de la difficulté d'un tel parcours... Mais je pense qu'il l'a fait par acquis de conscience, mais il s'est montré enthousiaste à cette idée. ” Elle se souvenait très bien de son optimiste. De toute façon, il n'en manquait jamais. Il encourageait ses élèves comme d'autres regardaient avec admiration leur animal de compagnie ou leur compagnon. Pour ce qui était de ses parents, eh bien, ils la soutenaient énormément. “ Mon père est toujours très occupé au département des mystères en tant que langue de plomb, mais il est toujours plus loquace à l'écrit qu'à l'oral. Quant à ma mère, elle est quelqu'un de très chaleureux. Elle est capable d'écrire un mètre de parchemin rien que pour me parler de son dernier achat. ” Et elle n'exagérait pas... Ou peut-être un peu. Quant à ses frères... eh bien, c'était pareil, elle leur écrivait tout autant. “ Mes frères m'écrivent aussi. Samuel un peu plus qu'Edgar peut-être, il est moins occupé. Edgar est auror et ils sont sur les dents au département de la justice magique. ” Elle n'approuvait pas tellement les pratiques du ministère, mais si elle voulait changer les lois sorcières, elle ne pouvait que se diriger dans cette voie. Elle n'allait pas renoncer à ses rêves pour autant.  
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 391
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptySam 4 Juil 2020 - 21:30

Les conversations légères dans ce bureau si accueillant allaient sans doute pas mal manquer à l’enseignante. Mais Soyle savait profiter de l’instant sans trop se laisser dépasser par ce genre d’idées potentiellement tristes. Elle souriait donc tout à fait sincèrement à la jeune Amelia qui lui faisait comme souvent un retour pertinent sur son expérience de tutorat ainsi que celui de sa jeune protégée. Ainsi elles échangeaient sur les difficultés de Moggy à éviter des fautes. Rien de dramatique ni d’irréparable à son sens.

-Oh oui, j'imagine. J'ai eu de la chance de ne pas éprouver de difficultés en orthographe, en conjugaison ou en syntaxe. Ma mère travaillait à la maison, donc, elle pouvait organiser son emploi du temps en fonction de moi.

Tous n’avaient pas la chance d’arriver avec un bagage aussi solide que ce soit pour la langue ou toute autre connaissance qui pourraient être une base. Manque de temps, de volonté, des deux, manque de ces mêmes connaissances parfois. Il était difficile de pouvoir tout faire dans une vie. Et éduquer des enfants n’était pas non plus un chemin tranquille. Idée qui la travaillait pas mal actuellement d’ailleurs. Mais elle ne pouvait qu’être d’accord avec la jeune fille.

-La chance n’est peut-être pas si déterminante. Vous avez reçu toute l’aide nécessaire au bon moment. Après tout c’est un peu ce que peut permettre le tutorat pour certains. Nous n’avons pas tous le même passif et parfois une petite aide peut tout changer. Moggy t’en reparlera peut-être dans quinze ans, qui sait?


Et elle ne plaisantait qu’à moitié. Si il était vrai que tous les élèves n’arrivaient pas avec le même niveau, Soyle ne parierait pas sur la durée de la relation entre les deux élèves. Bien qu’elles pouvaient parfaitement se voir aussi longtemps, elles ne seraient pas les premières. Mais parfois les chemins se séparaient à nouveau et les vies se faisaient simplement chacun de son côté. Elles verraient bien! Elle-même avait encore de bons amis de l’époque de l’école après tout, elle pouvait parfaitement comprendre que ces relations puissent durer.

-Le professeur Flitwick semble avoir remarqué ses progrès et c'est gratifiant pour elle... La reconnaissance, c'est extrêmement important pour encourager davantage d'efforts.

Soyle sourit. Son collègue était effectivement souvent bienveillant, peut-être même plus qu’elle. Quoi que ce n’était finalement pas sûr. Mais en tout cas c’était une homme charmant qu’elle appréciait et qui savait encourage les élèves quand c’était nécessaire. Peut-être parfois par simple plaisir aussi.

-Oui, c’est gratifiant pour elle. Mais un peu pour toi aussi j’imagine. Cela serait en tout cas tout à fait normal. Vous avez passé de nombreuses heures à travailler toutes les deux, tu as participé à ses progrès.

La rouquine n’irait pas plus loin dans ce type de discours. Amelia était une élève qu’elle appréciait beaucoup, mais il fallait savoir garder sa place. Il ne relevait pas de son rôle de lui dire qu’elle était fière également des progrès de la jeune Moggy ou même plus directement de ceux qu’Amelia avait pu connaître dans sa scolarité. Elle gérait beaucoup mieux son stress et savait se poser quand nécessaire. Ce qui était difficile à imaginer lors de leur première prise de contact. Soyle s’était donc arrêté là, lui souriant sagement en soufflant à nouveau sur son thé.

Et puis elle avait proposé à la jeune Serdaigle de garder une forme de contact également. Une chose qu’elle avait parfois pris l’habitude de faire, sans jamais forcer personne, elle y tenait. Une façon d’avoir quelques nouvelles, juste de temps en temps, par simple plaisir de savoir quelles routes avaient choisi ces jeunes gens une fois hors des murs du château.

-Je vous écrirai avec joie.

Visiblement Amelia n’était pas contre l’idée. De quoi laisser le professeur calquer son sourire sur celui de son élève. Soyle était sincèrement intéressée par ce que la jeune fille pourrait faire et devenir par la suite. Sans se sentir très investie dans son évolution, n’étant pas même réellement son professeur, elle ne s’en attribuerait aucun mérite. En revanche elle se sentirait sans doute assez heureuse pour elle, surtout si elle devait réussir dans ses projets.

-J’en suis ravie. Il est assez agréable de voir votre évolution, ce que vous devenez par la suite. C’est qu’on s’attache à vous tout de même…

Ou en tout cas elle oui. Elle connaissait personnellement une très grande partie des élèves, peut-être plus que d’autres professeurs qui enseignaient une matière optionnelle. C’était un choix, une réelle volonté. Non pas parce qu’elle était en manque de contacts humains, ce n’était pas son genre, mais par simple intérêt pour les gens en général et donc les jeunes élèves de cette école. Ils vivaient toute l’année ensemble, il serait dommage de ne pas avoir un minimum de contacts, non? Alors Soyle avait une légère tendresse pour eux tous, parfois combinée à une forme de compassion qui créait cette attache sincère. Amelia faisait partie de ceux qu’elle appréciait particulièrement, une jeune fille sérieuse, toujours d’une grande politesse, discrète, et très souriante. Une compagnie agréable dans ce genre de conversations. Soyle avait donc fini par lui confier son changement de vie professionnelle à venir… et plus personnel aussi. Si Amelia semblait un peu perplexe, Soyle n’avait de toute façon pas attendu de réaction particulière. Il ne fallait pas sortir les choses de leur contexte. Elle appréciait Amelia, mais son avis n’était pas une seule seconde déterminante sur ses choix de vie. La rouquine ne faisait que partager un état de fait et une nouvelle qu’elle pensait plutôt joyeuse.

-Pour tout vous avouer, je ne sais pas trop quoi penser de cette nouvelle... Je suis heureuse pour vous. Oui, avoir des enfants doit être quelque chose de fantastique. Mais vous allez terriblement manquer à Poudlard et les élèves qui reviendront l'année prochaine, j'en suis persuadée. Je n'ai même pas suivi votre cours et je sais que vous êtes fortement appréciée parmi les étudiants.

Une réaction assez touchante tout de même. Comme souvent, la jeune fille parlait en suivant sa réflexion, la laissant venir dans le même temps. La rouquine ne s’en formalisait pas, la laissait même dérouler le fil de sa pensé, buvant sagement un peu plus de thé.

-Ne t’en fais pas Amelia, tu peux parler librement. Et je peux comprendre ton point de vue, j’en suis même honnêtement un peu flattée. Mais je ne doute pas que le professeur qui prendra ma suite saura se faire apprécier à son tour.

Si elle se voulait rassurante, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser que son remplaçant (ou sa remplaçante d’ailleurs) pouvait effectivement se montrer admirable et charmant… mais l’inverse était possible également. Soyle faisait confiance au directeur pour ne pas prendre n’importe-qui, mais si il était plus stricte, trop sévère? Elle devait éviter de penser ce genre de choses, déjà parce que cela ne la regarderait plus du tout, mais également parce que cela ne ferait de bien à personne.

- Ce que je peux dire cependant est que cet enfant a déjà beaucoup de chance de vous avoir comme mère. Et ne vous en faites pas, je n'en dirais pas un bon à qui que ce soit.

Encore quelques semaines et les larmes lui seraient sans doute monté aux yeux. Mais Soyle savait encore se contrôler et s’était contenté d’un très sincère sourire attendri. Elle était réellement touchée par le discours de son élève qui était tout à fait adorable.

-Je te remercie, c’est très mignon de ta part. J’espère te donner raison. Mais je sais que tu tiens parfaitement ta langue. D’autant plus que tu n’auras pas à le faire très longtemps, je n’ai pas l’intention de quitter mon poste sans rien dire.

Lui adressant un petit clin d’oeil, Soyle ne savait pas encore réellement comment les choses seraient abordées. Mais il lui était évident qu’elle n’allait pas laisser les étudiants dans l’ignorance. Elle n’en aurait pas le coeur. Une ignorance qui serait de toute façon assez vite brisée, en recroiser un à la fin de l’été saurait facilement expliquer pourquoi elle ne reprenait pas sa place.

Mais la conversation s’était rapidement orienté sur les résultats aux examens de la jeune fille. Et plus précisément sur leur manque à toutes les deux d’attrait pour les balais. Amelia n’avait pas eu un très bon résultat, mais la rousse ne pensait pas que cela pourrait lui coûter grand chose pour l’avenir…

-Je suis vraiment très mauvaise en vol, en effet.

Riant avec son élève, Soyle pouvait la comprendre. Si son collègue ne manquait aucunement d’intégrité, elle n’en doutait pas, il pouvait se montrer assez sévère. Certains diraient juste, mais c’était peut-être un peu fort non? Ou alors Amelia ne mentait pas et était réellement très  mauvaise dans cette matière… Difficile à dire. Mais elle ne doutait de toute façon pas des capacités d’Amelia à s’en sortir sans avoir de grandes capacités dans ce domaine.

-Le professeur Binns est comment dire... lunatique. Je ne sais jamais comment lui parler ou réagir avec lui. Je crois que c'est le cas pour tout le monde.

Soyle s’était un peu pincé les lèvres sous la réflexion, sans émettre de jugement sur les propos de la jeune femme, repensant simplement à son collègue qui était effectivement assez particulier. Pas désagréable en règle générale. Juste un peu particulier…

-Le professeur Binns peut-être délicat à aborder, mais je ne doute pas qu’il te réponde très calmement, que ce soit positivement ou non. Tu ne risque pas grand chose à essayer.

Amelia avait ensuite confié son parcours à son interlocutrice, laissant cette dernière un peu perplexe (dans un bon sens) et presque une peu admirative devant tant d’ambition et de détermination. Mais elle soutenait pleinement ce projet. Enfin, intérieurement bien sûr, ne s’estimant pas légitime pour donner un réel avis tant qu’il ne lui était pas demandé. Elle se contentait donc de lui partager quelques encouragements.

- Mon directeur de maison m'a également informé de la difficulté d'un tel parcours... Mais je pense qu'il l'a fait par acquis de conscience, mais il s'est montré enthousiaste à cette idée.

Soyle acquiesça sagement à cette remarque. Cela ne la surprenait pas venant de son collègue qui s’était sans doute montré parfaitement enthousiaste à cette idée. Un homme charmant lui aussi. Mais il était sans doute effectivement assez nécessaire de signaler à Amelia la difficulté du parcours qu’elle prévoyait.

-Je suis sûre que tu es bien renseignée sur ce parcours et ce qu’il implique. Dans le doute il est préférable de t’en toucher un mot, je suis sûre que c’est ce qui a poussé mon collègue à te parler ainsi. Mais ne doute en rien de notre soutien, dans la limite de nos possibilités cela dit.

Elle s’avançait déjà bien plus que d’autres de ses collègues. Soyle approuvait souvent leurs projets pour ceux qui venaient à lui confier. La rousse était même prête à leur accorder un peu de temps si besoin, même une fois hors de l’école. Une fois encore c’était un choix, mais elle n’était jamais celle qui demandait ces entretiens. Elle laissait aux jeunes gens la liberté de les solliciter ou non. Assez peu le faisaient finalement, mais elle n’en était ni triste ni heureuse, elle laissait simplement venir les choses.

-Mon père est toujours très occupé au département des mystères en tant que langue de plomb, mais il est toujours plus loquace à l'écrit qu'à l'oral. Quant à ma mère, elle est quelqu'un de très chaleureux. Elle est capable d'écrire un mètre de parchemin rien que pour me parler de son dernier achat.

Soyle rit un peu. Elle ne connaissait pas ses parents, ou de loin, et de nom. Mais elle avait une petite idée déjà du type de lien qu’ils semblaient tous entretenir. Ils avaient tous l’air proches. Bien entendu elle n’était pas au sein de cette famille et ne porterait pas de jugement à ce sujet. Mais de son point de vue distant c’était son sentiment.

-Et bien, ils doivent plutôt se compléter. Avec son travail j’imagine que ta mère te fait un descriptif tout à fait pertinent cela dit. C’est un échange comme un autre après tout!

Garder le lien avec ses proches était très important pour les élèves. Ils étaient jeunes et la famille c’était important. Alors se retrouver aussi loin aussi longtemps n’était pas si simple. Et Soyle savait par expérience que tout contact avec ses proche pouvait être bénéfique, peu importait la conversation.

-Mes frères m'écrivent aussi. Samuel un peu plus qu'Edgar peut-être, il est moins occupé. Edgar est auror et ils sont sur les dents au département de la justice magique.

Soyle eut un très rapide moment d’arrêt alors que sa tasse rejoignait à nouveau ses lèvres. Elle était finalement très au fait des limites des contacts des aurors avec leurs proches. Elle avait des amis dans leurs rangs, certes, mais pas que… La rousse savait donc parfaitement que le temps d’Edgar était malheureusement limité. Elle fit de son mieux pour ne pas quitter son sourire et poursuivre la conversation dans les meilleures conditions possibles malgré le petit pincement au coeur qu’elle pouvait avoir à l’idée de savoir John si loin et encore ignorant de tout ce qui chamboulait sa vie, leur vie.

-L’occupation ne manque pas pour eux hélas, mais que vous preniez le temps de vous écrire tout de même est une très bonne chose. Pour toi, mais aussi pour lui je pense. Et puis je suis sûre que ces messieurs ne sauraient laisser de côté leur petite soeur.

Il serait malvenu que Soyle en dise trop sur sa propre expérience, faire part à la jeune fille de sa grossesse, inutile d’en dire plus. Ou en tout cas à ce sujet. Non, il y avait mieux à faire pour cette pauvre Amelia qui pourrait s’en sentir mal à l’aise.

-Et pour cet été? Des projets? Un voyage peut-être, du monde à voir?

Soyle prenait généralement le temps de profiter pleinement de ses vacances pour retourner en Pologne, revoir des amis éloignés, ou moins éloignés d’ailleurs. Cela restait à détermine cette année. Les circonstances étaient... particulières.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /jenesaispas/ASTRA
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptyJeu 9 Juil 2020 - 17:43

Les conservations d'Amelia avec Soyle avait toujours été riches, ponctuées par des sujets légers et d'autres beaucoup plus sérieux. Cela lui permettait de réfléchir à ce qu'elle faisait, pensait ou planifiait de faire. Elle prenait du recul grâce à ces discussions. Elle se savait écoutée et surtout entendue. De plus, son enseignante - contrairement à d'autres un peu plus sévères - semblait totalement impliquée dans les conseils qu'elle donnait. Parler de son enfance, ses difficultés ou non, ça lui venait tout à fait naturellement avec elle. Et très honnêtement, elle avait du mal à envisager son futur sans ces moments importants de l'année, dans son bureau, autour de petits gâteaux, avec une bonne tasse de thé. C'était comme imaginer son existence sans sa mère. Elle refusait d'y penser.  “ Ah peut-être qui sait ? ” Elle avait envie de croire que ses enseignements serviraient à Moggy sur le long terme et qu'elle en retirerait quelque chose de bon. Dans tous les cas, si elle comptait lui écrire, c'était bon signe. Dans tous les cas, cette dernière avait considérablement progressé en un an. La serdaigle hocha la tête. En effet, les progrès de son son élève la touchaient aussi personnellement. Cela signifiait que les heures passées avec elle depuis le début de l'année avaient porté leurs fruits, ce qui était drôlement encourageant pour la suite des actions qu'elle comptait entreprendre pour la suite à l'école supérieure et ensuite au ministère. Elle avait pour cela besoin d'une patience à toute épreuve ainsi que bien entendu une volonté de fer. Et heureusement, elle ne manquait de ni l'un ni l'autre.

Soyle Hoover ne ressemblait à aucun autre professeur de Poudlard. Flitwick était patient et optimiste. Chourave était gentille et passionnée par les plantes. McGonagall était sévère, mais juste. Binns était... fluctuant. Son humeur était changeante. Slughorn favorisait certains de ses élèves et oubliait les autres volontairement ou non d'ailleurs. Quant à Soyle, eh bien, elle prenait soin de ses élèves, mais aussi ceux qui ne fréquentaient pas son cours. Elle montrait qu'elle était là et quand les élèves demandaient à la voir, elle les accueillait comme c'était le cas pour elle : avec du thé et des petits gâteaux. “ Eh bien, je me ferais un plaisir de vous renseigner sur mon évolution.   ” C'était intéressant de jeter un coup d’œil en arrière en effet, de voir comment on avait changé, les progrès, les régressions. Il fallait apprendre de ses erreurs et c'est ce qu'elle faisait ou en tout cas essayait de faire afin de s'améliorer et de devenir une... meilleure personne. Elle se demanda ce que ce serait Poudlard sans elle, sans le professeur d'étude des moldus, toujours chaleureuse et sympathique. Elle n'avait jamais suivi son cours et pourtant, elle était persuadée qu'elle allait leur manquer, à ces élèves qui avaient pris cette discipline. Pour être tout à fait honnête, elle se demandait pourquoi il ne s'agissait que d'une option. “ Certes, mais, cela ne les empêchera pas de vous regretter.  ” Un professeur était remplaçable, pas une personne. Et souvent les deux fonctions : l'enseignant et l'humain se confondaient, comme c'était le cas de Soyle Hoover. Si elle avait traité chacun de ses élèves, comme elle l'avait fait avec elle, elle n'en doutait pas une seconde.

Mais au moins l'enfant qui allait venir au monde, Amelia en était certaine, gagnait une formidable mère en plus que la vie. La serdaigle avait presque fini par la considérer comme une deuxième figure maternelle malgré le fait qu'elle soit beaucoup trop jeune pour être sa mère.  “ Je suis quasiment certaine que tout le monde à Poudlard pensera la même chose que moi.  ” Elle fit un mouvement de tête comme pour donner du crédit à sa dernière phrase. Ce n'était de toute façon pas très difficile à deviner. Il n'y avait pas besoin d'avoir le don de voyance pour comprendre que Soyle était faite pour être mère et qu'elle partagerait à ses enfants les valeurs les plus importantes de la vie, comprenant ainsi l'amour. Preuve en était qu'elle donnait à Amelia des conseils avisés pour la suite de sa vie, du nouveau chapitre qu'elle allait très prochainement ouvrir. “ Je vais essayer de lui en parler. Ne sait-on jamais.  ” En effet, Binns ne s'énervait que très rarement même quand il était d'humeur morose. Elle lui fit ensuite part de son parcours, de ce qu'elle comptait faire professionnellement parlant. Son ambition n'avait d'égale que ses qualités d'organisation. C'était dire. Elle planifiait tout cela depuis des années qu'elle n'avait jamais pensé à y intégrer des variables déterminantes... comme un petit ami, mais ça elle s'abstint bien d'en parler pour le moment. “ C'est très gentil à vous. ” L'aider ? Oh ça elle savait qu'ils pouvaient le faire, et mine de rien, Soyle lui avait beaucoup apporté. Un soutien moral inébranlable qu'elle espérait conserver pendant des années encore. Et c'était aussi important que le piston - même si Amelia préférait ne pas y avoir recours.

Parler de sa famille n'était pas une tâche très difficile pour une fille comme la dernière des Bones. Elle les adorait tous autant qu'ils étaient. Certes, il était plus facile de comprendre certains ou de discuter avec d'autres, mais il ne faisait aucun doute que l'affection qu'elle leur portait était éternelle et ne pourrait jamais disparaître. Et ce même si le clan Bones se déchirait. Elle essayerait toujours de les réunir pour les occasions les plus spéciales. “ Ils sont très complémentaires, en effet, et ma mère est aussi bavarde que moi. Ou alors je suis aussi bavarde qu'elle. Je suppose que ça revient au même d'une certaine manière. ” A vrai dire, pas vraiment. Mais elle ne voyait pas tellement la différence. Elle rit légèrement. Non en effet, ses frères ne la laisseraient pas tomber. S'il arrivait à Edgar de la considérer encore comme une enfant qu'une petite sœur, elle était certaine qu'il ne la laisserait pas faire n'importe quoi. “ Non, c'est vrai. Ils ne m'oublieraient pas. ” Ce qui était rassurant d'ailleurs. Au moins, elle savait qu'elle avait toujours un filet de sécurité si jamais, elle échouait. Ses projets pour l'été ? Eh bien, elle n'en avait pas vraiment pour dire vrai. A moins que...  “ Eh bien, j'ai une amie, Marlene, qui m'a dit que l'entreprise dans laquelle elle travaillait cherchait des étudiants. Je pense que je vais accepter. Mais avant je vais passer du temps avec ma famille. On fête toujours mon anniversaire à mon retour de Poudlard, il tombe mi-juin. ” Un anniversaire qu'aucun des membres de sa famille n'avait oublié, ni Gauwain qui avait honnêtement mis le paquet pour qu'elle se sente spéciale. Ce qui avait fonctionné. Drôlement bien fonctionné.
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 391
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptyVen 17 Juil 2020 - 23:33

Soyle avait toujours été de ces professeurs appréciés plus pour sa personnalité que ses cours. Non pas qu’elle ait été une mauvaise pédagogue, mais sa matière n’avait jamais attiré les rêves des petits sorciers, ou alors très peu. En revanche sa personnalité très ouverte et agréable avait attiré un paquet de derrières d’élèves sur cette chaise devant son bureau. Et encore, sans compter les petits gâteaux ou autres sucreries qu’elle y laissait presque toujours plus pour eux que pour elle. Elle n’était donc pas forcément surprise de l’attitude très détendue d’Amelia en sa compagnie. Après tout, elle la connaissait depuis plusieurs années maintenant, et toujours en bon termes. L’enseignante lui souhaitait à présent de pouvoir garder un contact aussi léger et agréable avec sa petite protégée qu’elle avait guidé durant ce tutorat. Moggy serait sans doute tout à fait pour telle que la rousse la connaissait.

-Ah peut-être qui sait ?  

Aux yeux de Soyle elles pouvaient toutes les deux être fières d’elles. Les deux avaient progressé, chacune à sa façon. Quand à elle, et bien finalement elle ne s’attribuait aucun mérite dans cette histoire. Elle avait mis les deux jeunes filles en relation, avait suivi leurs parcours, s’était assuré de la bonne conduite de la chose, mais estimait qu’elles avaient tout fait toutes deux (ou presque).

-Mais oui, j’en suis sûre. Et puis, ça a été très bénéfique pour vous-deux. C’est une expérience qui vous aura rapproché dans tous les cas.

En tout cas, Soyle espérait pour elles que ça se poursuive comme relation. Mais il faut avouer qu’elle serait tout à fait ravie d’avoir quelques nouvelles de la jeune fille elle aussi. Elle lui avait d’ailleurs confié sans gêne et sans mentir. Ce qui avait semblé plaire à la jeune blonde qui lui souriait.  

-Eh bien, je me ferais un plaisir de vous renseigner sur mon évolution.

Qu’elle le fasse réellement ou non seul l’avenir le dirait. Mais Soyle serait sincèrement contente d’avoir de ses nouvelles. Enfin, plusieurs avaient déjà affirmé à cette même place qu’ils le feraient sans jamais qu’elle n’en reçoive une ligne. Mais Amelia semblait tenir à ce genre de choses. Elle le ferait peut-être réellement? Soyle ne lui en voudrait pas, quoi qu’elle décide. La belle se doutait qu’elle avait bien d’autres choses à faire. Elles avaient de toute façon par aborder son départ à elle. Ce qui semblait surprendre la jeune fille. Ce qui était plutôt logique dans le genre. Amelia lui avait ensuite déversé un flot de compliments qui l’avaient bien entendu infiniment touché. Comment faire autrement? Une jeune élève tout à fait agréable qui lui disait à ce point qu’elle manquerait à ses petits camarades, forcément ça touchait.

-Certes, mais, cela ne les empêchera pas de vous regretter.

Un peu plus et elle la ferait pleurer. C’était réellement mignon et Soyle ne savait pas forcément comment réagir à ces belles paroles. Les joues d’ailleurs un peu roses elle hésita un peu.

-C’est vraiment gentil à toi Amelia. Mais je pense que c’est une décision raisonnable et j’aime autant que cela se fasse dans de bonnes conditions. Je n’aurais pas aimé quitter le château en pleine année par exemple. La nouvelle génération d’élève trouvera son bonheur dans le corps enseignant, je n’en doute pas une seconde.

Mais Amelia ne s’était pas arrêté là et avait complimenté les capacités qu’elle soupçonnait de la jeune femme d’être une bonne mère. Si c’était une remarque qu’on lui avait souvent faite, elle ne pouvait s’empêcher d’être effectivement un peu inquiète sur le sujet. Mais au fond, et en étant tout à fait honnête, il était probable qu’elle s’en sorte effectivement très bien. Même si pour confirmation il faudrait attendre encore un peu…

-Je suis quasiment certaine que tout le monde à Poudlard pensera la même chose que moi.

C’était définitivement très flatteur. Soyle détourna un peu les yeux en remettant une mèche rousse derrière son oreille. C’était adorable et en fait assez surprenant venant d’Amelia. Non pas qu’elle doutait de sa bonté, mais elle ne pensait simplement pas qu’elle s’exprimerait ainsi à son sujet.

-Je suis très touchée, merci.

Elles avaient ensuite parlé du professeur Binns, un homme (si il l’était encore) qui pouvait se montrer surprenant. Et si elle lui conseillait de lui parler, elle avait tout aussi naturellement proposé son aide pour la jeune fille qui s’engageait sur un chemin très ambitieux. Des sujets bien sérieux en fin de compte. Il avait donc été tout naturel pour l’enseignante d’enchainer sur quelque chose de plus léger. Et parler famille serait sans doute bien plus agréable.

-Ils sont très complémentaires, en effet, et ma mère est aussi bavarde que moi. Ou alors je suis aussi bavarde qu'elle. Je suppose que ça revient au même d'une certaine manière.

Soyle avait ri légèrement. Elle comprenait bien la remarque oui. Peu importait dans quel sens. Et elle n’avait absolument rien contre les langues bien pendues. La sienne n’était pas franchement dans sa poche non plus…

-Sans doute oui. Mais tu as su prendre exemple visiblement. Enfin, cela sera peut-être utile dans ton futur professionnel?

Les frères de la petite blonde semblaient aussi très présents. Et c’était une très bonne chose. Fille unique, Soyle ne connaissait pas du tout ce sentiment de grandir ainsi entourée. Elle s’était très bien contenté de ses parents pour cela ceci dit. Mais les frères et soeurs, elle ne connaissait pas. Pour ce qu’elle savait pourtant c’était un lien incroyable et très fort. Elle ne pouvait que se réjouir pour sa petite protégée qu’elle puisse en profiter. Malgré leurs vies bien remplies. Puis elle s’était montrée curieuse en lui demandant ce qu’elle avait prévu pour l’été. C’était aussi connu que son ouverture d’esprit, Soyle était curieuse. Si elle ne prenait jamais mal qu’on lui refuse une réponse, elle ne se retenait pas toujours de les poser.

- Eh bien, j'ai une amie, Marlene, qui m'a dit que l'entreprise dans laquelle elle travaillait cherchait des étudiants. Je pense que je vais accepter. Mais avant je vais passer du temps avec ma famille. On fête toujours mon anniversaire à mon retour de Poudlard, il tombe mi-juin.

Oh, voilà une information qui avait le don de réveiller la rousse déjà assez peu endormie. Si elle connaissait leurs noms à presque tous (et c’était déjà fort), elle était loin de connaitre leurs dates de naissances. L’anniversaire d’Amelia lui avait donc totalement échappé. Ce qui la lui déplu assez en fait.

-Oh je l’ignorais! Bon anniversaire avec un peu de retard dans ce cas !

Soyle cherchait déjà comment trouver rapidement un petit quelque chose qui lui plairait, mais il faudrait sans doute un petit peu de temps tout de même. Enfin, elle n’allait pas oublier pour autant le reste des informations.

-Mais c’est une très bonne chose cet emploi. Je suis sûre que ça t’apportera une nouvelle bonne expérience. Tu as su t’entourer en tout cas, je suis contente pour toi.

Buvant une gorgé de thé pour marquer une pause, Soyle repris ensuite dans avoir de réelle arrière pensé, sur le ton général de la curiosité.

-Et mis à  part Moggy et Marlene, d’autres petits camarades avec qui tu veux garder le contact?
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /jenesaispas/ASTRA
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptySam 18 Juil 2020 - 10:36

Discuter autour d'un thé et des gâteaux de tout et rien n'était franchement pas la norme chez les professeurs. Elle n'entretenait ce genre de conversation avec personne d'autre si ce n'était peut-être Flitwick, mais c'était là dans le cadre de ses missions et fonctions. Elle hocha doucement la tête. Elle considérait en effet Moggy comme une sorte de petite sœur - sans s'en rendre compte, Amelia s'était créée une famille de cœur - et espérait bien rester en contact avec d'autres élèves, autre que la petite gryffondor. Elle était assez surprise que son enseignante quitte Poudlard, mais avec sa grossesse, cela valait peut-être mieux. Elle se demandait ce que cette école offrait comme possibilité aux futurs parents. Les autres enseignants semblaient presque avoir abandonné toute idée d'une vie privée comme s'il valait mieux se dévouer à son travail, corps et âme, sans se soucier d'autre chose. Si dans un sens, Amelia comprenait, elle pensait toute fois qu'il était tout à fait possible de combiner travail et vie de famille à la condition qu'on leur donnait les moyens et les possibilités. Si pour fonder une famille, il fallait quitter son emploi, la serdaigle trouvait cela assez triste. Mais toutes ces pensées, elle s'abstint bien de les formuler à voix haute, d'autant plus que Soyle allait laisser sa place à un autre enseignant. “ Nous ne serons pas là pour le savoir, mais c'est probablement le cas en effet. ” Après tout, Dumbledore n'employait pas des personnes si horribles que cela. Elle avait bien du mal à apprécier Slughorn, mais ne pouvait pas lui reprocher d'être un bon vivant. Quant à Binns, la cause était sa pédagogie plutôt que sa personnalité. L'histoire était déjà une matière bien difficile à transmettre, alors, elle ne comprenait pas l'appel à un être aussi soporifique que ce fantôme. Mais là encore une fois, ce n'était pas vraiment sa place de juger ou critiquer les capacités du directeur de Poudlard à engager des personnes compétentes.

Sa mère avait toujours été douée avec les mots. Elle les usait d'une main de maître sans se tromper - du moins depuis qu'elle la connaissait - et les maniait si bien que beaucoup faisait appel à ses conseils chez Sorcière Hebdo. Elle ne serait certainement pas aussi populaire si son écriture ne valait pas le détour. “ Je pense que savoir s'exprime est une compétence essentielle pour bon nombre de métier. Mais il est vrai qu'en tant que juge, il me faudra bien plus que quelques mots pour exprimer un avis et poser des questions pertinentes. ” Elle devrait convaincre, faire preuve d'autorité et rester ferme en toute circonstance. Encore fallait-il qu'elle parvienne à gérer l’anxiété qui la suivait depuis son enfance. Mais elle apprenait à la contrôler, à grandir avec et même peut-être bien prendre appui dessus afin de puiser des forces inattendues dedans. C'était là tout l'intérêt de ses rendez-vous avec sa psychomage, même si elle avait presque fini par la considérer comme une tante. Soyle l'avait également aidée en ce sens, en lui proposant un "poste" à responsabilité : le tutorat. Ses frères avaient toujours su la protéger et garder un œil sur elle. Et Soyle ne commenta pas davantage sur eux. Ce qui était une bonne chose. Elle les aimait énormément, mais parler d'eux longtemps n'était peut-être pas la chose la plus palpitante du monde. Quoique si vous creusiez un peu, elle serait tout à fait capable de vous faire un résumé précis des défauts et qualités de chacun.

Elle sourit doucement. “ Merci. ” Que pouvait-elle dire de plus de toute façon ? Elle se rendit compte, en effet, qu'elle n'avait jamais précisé sa date de naissance à son enseignante. “ Je dois avouer que je souhaite travailler surtout pour obtenir un peu d'argent. Mais il est vrai que cela me donnera une expérience professionnelle enrichissante. C'est une grande responsabilité que d'avoir un emploi et des tâches à effectuer. ” Sans parler du savoir vivre qu'on apprenait au contact des employeurs et collègues. C'était important. Elle supposait que dans un cv cela donnait une certaine volonté de s'émanciper. Et dans un sens, c'était le cas de notre blondinette. Elle était indépendante et voulait le montrer en faisant ce métier. Quels autres camarades avec lesquels elle garderait contact ? Elle avait bien quelques noms en effet. “Eh bien, je suppose que je pourrais vous dire les noms de mes amis d'enfance Reggie et Hestia. J'ai également gardé le contact avec Gardenia. Et oh bien sûr Lily et Svetlana. Ainsi que Gauwain. ” Elle connaissait également Wilda et peut-être aurait-elle pu mentionner Graham. Mais elle trouvait que tous ces noms étaient bien suffisant pour le moment. Elle n'avait pas autant d'amis que Samuel, qui était quelqu'un de beaucoup plus sociale qu'elle et même Edgar. “Je dois avouer que je ne connais pas tant de personnes que cela à Poudlard. Ou alors, je ne me suis pas liée autant que je l'aurais dû. Mais je pense avoir suffisamment d'amitiés pour l'instant. J'en créerais d'autre à l'école supérieure de magie et peut-être même à Harpile Poil si je suis engagée. ” Des personnes adultes, plus âgées qu'elle. C'était vraiment un coût du sort si elle appréciait tant Reggie et Moggy, sans les vieilles amitiés entre les Bones et Diggory et le tutorat, elle n'aurait sans doute jamais fait la connaissance d'enfants et adolescents plus jeunes qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 391
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptyDim 2 Aoû 2020 - 19:35

Changer de situation, ce n’était jamais quelque chose de facile. Changer de vie c’était stressant, revoir toutes ses habitudes, ses perspectives de vie aussi. Soyle tentait de donner l’impression qu’elle maîtrisait la situation au mieux, qu’elle partait sereine. Ce n’était pas tout à fait le cas. Mais elle pensait sincèrement avoir fait le meilleur choix pour elle, son enfant à venir, et quelque part pour John aussi. Elle faisait donc bonne impression et se voulait rassurante avec Amelia qui se souciait de façon très touchante de l’avenir de ses plus jeunes camarades. Soyle savait bien que tous les élèves ne pensaient pas sa matière si importante, encore moins sa propre personne. Elle était donc forcément un peu flattée de la réaction de la jeune fille. Mais venant d’Amelia, finalement, elle n’était pas particulièrement surprise.

-Nous ne serons pas là pour le savoir, mais c'est probablement le cas en effet.

Il est vrai qu’elles ne seraient plus en ces murs pour faire la connaissance de l’enseignant(e) qui viendrait prendre la place de la rouquine. Mais Soyle se voulait confiante et rassurante. Elle faisait confiance à Albus pour prendre la décision la meilleure sur la personne qui viendrait prendre le relai devant les jeunes étudiants de cette école. Amelia était moins confiante. Si le débat ne risquait en rien de dégénérer, tant par les caractères et l’entente des deux sorcières, et par son aspect futile, Soyle avait souhaité répondre encore une fois à sa remarque. Sur un ton léger cela dit, toujours en confiance.

-Non, c’est vrai. Mais si nous ne serons plus sur place, je ne doute pas que d’autres sauront nous en parler tout de même. Sortir de cette école ne veut pas dire s’en couper définitivement. Il est même surprenamment difficile de ne plus en entendre parler!

Pour le moment, Soyle était restée très liée à l’école de magie. Elle savait par son entourage cependant que l’école restait un sujet de conversation courant. Par les petits évènements qui s’y passaient, parce qu’il y avait toujours un parent quelque part, parce qu’on s’en souvenait, il y avait toujours un prétexte pour y revenir régulièrement. Elle se dit donc qu’elle aurait sans doute bien des occasions d’en reparler avant que son propre enfant ne finisse par recevoir à son tour une lettre de l’établissement. L’idée la fit rire intérieurement, imaginant déjà ses collègues dans une dizaine d’années, elle-même se retrouvant sur le quai pour accompagner le futur élève, des images agréables et assez amusantes. La rousse fit une rapide et légère caresse sur ce ventre qui abritait ce petit être encore si discret. Sa main retrouva ensuite sa tasse dont elle pris une nouvelle gorgé, un air de satisfaction sur le visage.

-Je pense que savoir s'exprimer est une compétence essentielle pour bon nombre de métier. Mais il est vrai qu'en tant que juge, il me faudra bien plus que quelques mots pour exprimer un avis et poser des questions pertinentes.

L’expression orale et l’art de placer aussi bien sa voix que sa respiration était souvent nécessaire dans une vie professionnelle. En tant que professeur, Soyle avait bien entendu appris tout cela. Elle ne voyait en la jeune femme une capacité tout à fait satisfaisante à savoir choisir et user habilement du langage. Et dans son projet d’avenir, cela lui serait indispensable.

-De éloquence et une bonne répartie j’imagine, dans certains cas. Tu devras aussi développer ton autorité et si possible un certain charisme, ça serait assez utile pour ce genre de choses. Mais je te crois tout à fait capable de développer tout cela. Il suffira d’un peu d’entrainement.

Amelia était encore jeune, elle ne maîtrisait pas encore toutes ces subtilités. L’enseignante ne doutait cependant sincèrement pas des capacités de son élève. Elle prendrait de l’assurance avec le temps et ferait sans doute une juge tout à fait convaincante. A moins qu’elle ne change de voie entre temps, cela pouvait aussi arriver. Quoi qu’il en soit, elle ferait sans doute le bon choix. C’était une jeune femme raisonnable et très motivée. Soyle n’était pas spécialement inquiète à son sujet. Elle pris tout de même le soin de souhaiter à son élève son anniversaire, même en retard. C’était important à son sens, d’autant plus qu’elle appréciait Amelia.

-Je dois avouer que je souhaite travailler surtout pour obtenir un peu d'argent. Mais il est vrai que cela me donnera une expérience professionnelle enrichissante. C'est une grande responsabilité que d'avoir un emploi et des tâches à effectuer.

Le petit poste d’été, ils étaient nombreux à en chercher chaque année. Soyle aussi en son temps avait fait de ces jobs d’été. Dans une librairie moldue. Surprenant n’est-ce pas? Mais si ses parents n’avaient jamais eu du mal à subvenir à ses besoins, ils avaient tous estimé que cela serait une bonne chose pour elle que de se confronter à ce monde parfois étrange qu’était celui du travail. Une expérience qu’elle recommandait donc volontiers à ceux qui pouvaient venir lui en parler. Amelia ne faisant ainsi pas exception. Une fois de plus, elle lui offrait une réponse tout à fait sincère. Soyle lui répondit donc avec tout autant de franchise.

-Comme tous ceux de ton âge, je te rassure, les employeurs sont parfaitement conscients que la rémunération est la motivation principale. Mais finalement on y trouve généralement un peu plus. J’avais travaillé dans une librairie à Londres pendant mes études. La plus dure leçon a sans doute été de ne pas dépenser mon salaire sur mon lieu de travail…

Riant un peu, Soyle se souvenait de cette époque avec plaisir. Son père lui avait même plusieurs fois demandé de rapporter quelques ouvrages pour lui, lui confiant parfois une liste très précise. Il lui était aussi arrivé de profiter de ses pauses pour “vérifier” les nouveautés avant de les mettre en rayons. Elle était définitivement mieux cliente que libraire, mais c’était de bons souvenirs. Soyle avait ensuite demandé à la jeune femme si elle comptait garder d’autres contacts de l’école. Simple curiosité de sa part, une conversation proche de l’amicale s’étant engagée entre les deux femmes. Ce qui n’avait pas semblé perturber Amelia plus que cela.

-Eh bien, je suppose que je pourrais vous dire les noms de mes amis d'enfance Reggie et Hestia. J'ai également gardé le contact avec Gardenia. Et oh bien sûr Lily et Svetlana. Ainsi que Gauwain.

Différents âges, différentes maisons, Amelia faisait partie de ces gens qui allaient simplement d’une personne à un autre sans faire attention à ce qu’ils devaient ou non avec les différences de maisons, sans faire attention à ce que diraient les autres. Comme elle à son époque d’ailleurs. C’était bien, des jeunes gens agréables sans doute pour ce qu’elle en savait. Soyle approuva d’un signe de tête, souriante, terminant sa tasse de thé.

-Je dois avouer que je ne connais pas tant de personnes que cela à Poudlard. Ou alors, je ne me suis pas liée autant que je l'aurais dû. Mais je pense avoir suffisamment d'amitiés pour l'instant. J'en créerais d'autre à l'école supérieure de magie et peut-être même à Harpile Poil si je suis engagée.

Soyle sourit presque au rire. Elle savait Amelia tout à fait capable de se créer de nouvelles belles relations. Lui souhaitant au passage qu’ils aient une aussi bonne conversation qu’elle. La rouquine lui proposa d’un signe une nouvelle tasse de thé, se servant elle-même.

-Oh tu sais, être bien entouré ça ne se fait pas par le nombre. Si tu peux compter sur les relations que tu as c’est le principal. Certains sont tout à fait satisfaits de deux ou trois amis. Et il y a ceux comme moi qui collectionnent les relations amicales, même si je reconnais que c’est parfois complexe.

Avoir de nombreux amis, cela multipliait les entrevues à avoir, les avis à accumuler, les lettres à écrire, et si elle le faisait avec plaisir, certaines situations se trouvaient être plus délicates. Rassembler plusieurs personnes était par exemple périlleux quand les caractères ne s’assemblaient pas. Et assembler sorciers et moldus, on se passerait de commentaires. Mais c’était sa façon de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /jenesaispas/ASTRA
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptySam 8 Aoû 2020 - 12:24

Quand Amelia pensait à Poudlard et son départ définitif de cette école, elle voyait les choses de manière optimiste et positive. Elle n'éprouvait aucune envie d'y revenir plus tard. Elle avait tout simplement envie de partir et de ne jamais réellement passer à nouveau les portes du château, parcourir les couloirs et escaliers. Elle n'avait qu'une hâte : devenir adulte à part entière. “Oui... c'est vrai. Cela me manquera sans doute d'ici quelques mois ou années. ” Dit-elle d'un ton absent et peu convaincu. Elle observait à présent les murs du bureau de miss Hoover comme pour graver chaque détail dans sa mémoire à tout jamais. Elle n'oublierait pas cet endroit qui avait entendu ses rires et parfois même des plaintes, et peut-être même des pleurs si elle allait plus loin dans ses souvenirs. Mais un lieu n'était pas forcément la chose la plus importante. Elle porta à nouveau son attention sur Soyle qu'elle avait toujours considéré comme une enseignante à part et ce pour diverses raisons. Comment aurait-elle pu envisager du haut de ses 11 ou 12 ans se lier autant à une femme qui ne lui faisait même pas cours ? A défaut des leçons sur les moldus, Amelia s'était renseignée sur eux. Des compétences, elle en avait à la pelle... certaines plus utiles que d'autres. Il lui restait évidemment des lacunes, des savoir être qui ne demandaient qu'à être développés : l'éloquence, le charisme et l'autorité. Il lui arrivait quelques fois de se montrer intransigeante mais pas au moins d'inspirer le respect chez les autres. Il lui faudrait des années d'exercice avant de parvenir à un tel résultat. “Ne suis-je pas la reine pour m'enfouir sous une montage de responsabilités et difficultés ? ” Plaisanta-t-elle avant de prendre un biscuit et de le manger aussi proprement que possible.

Voilà là toute la réponse à ses tendances à tout organiser au millimètre près comme si sa vie était du papier à musique. Tout prévoir à l'avance, calculer, concevoir des plans tous compliqués les uns que les autres. Son chemin se déroulait devant elle, mais comme tout plan, il lui avait été difficile d'envisager l'imprévisible.  “Une librairie ? Comment avez-vous fait pour ne pas céder à la tentation ? ” Même si elles étaient assez différentes, elles se rejoignaient sur les livres... Véritable objet de fascination pour n'importe quelle personne un tant soi peu intéressée par la lecture et le savoir. “Je ne pourrais pas travailler dans un tel lieu pour cette simple raison. ” Car vous voyez, Amelia Bones, elle était une véritable souris... mais quand il était question de manuels, romans, biographies et autres choses de ce genre, elle sortait ses mornilles et gallions avant d'avoir eu le temps de dire lumos. Il ne faisait évidemment aucun doute qu'il y avait pire investissement qu'un livre. Et oui, même dans ses vices, elle demeurait raisonnable. Mais si la serdaigle collectionnait les livres, elle ne pouvait pas en dire de même pour les amis. Et ça lui allait très bien. Ses deux meilleures amies - ses soeurs, devrais-je dire. Ses amis d'enfance qu'elle considérait également comme sa famille. Et bien entendu son petit ami. Dans tous les cas, si elle ne prêtait pas attention à la couleur de cravate de ses petits camarades, elle n'en demeurait pas moins très exigeante et rancunière. Elle ne pardonnait pas facilement. Il fallait lui reconnaître au moins cela.

Elle grimaça légèrement quand elle lui expliqua que la qualité et la quantité n'étaient pas synonyme. Elle le savait dans le fond, mais ne pouvait pas s'empêcher de toujours étroitement lier les deux, de les combiner comme si cela montrait ses capacités, son intelligence, sa logique. Elle accepta bien volontiers une nouvelle tasse de thé et trempa ses lèvres dans l'eau chaude afin de boire une gorgée. Elle hocha la tête instinctivement et répondit à cela : “Ne dit-on pas qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné ? ” Elle aimait la solitude, cela lui donnait beaucoup de temps pour penser, réfléchir, prendre du recul. Mais par chance, elle ne la subissait pas suffisamment longtemps pour perdre la tête. Elle avait des amis qui la gardaient connectée à la réalité. “Vous ais-je également parlé d'Aurora ? Elle suit votre cours et est l'une de mes meilleures amies. ” Au même titre que Svetlana. Elle les affectionnait toutes les deux autant l'une que l'autre, mais pour des raisons très différentes. Elle ne pouvait pas avoir trouvé des amies plus contraires que ces deux-là, comme le jour et la nuit, l'huile et le vinaigre. “Je sais que votre grossesse va vous demander beaucoup de temps. Mais je ne vous ai pas demandé ce que vous alliez faire cet été. ” Avait-elle des projets ? Une reconversion professionnelle peut-être ? Peut-être passerait-elle du temps avec le père de son enfant... Tout cela faisait sens après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 391
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptyVen 21 Aoû 2020 - 18:12

Comme souvent dans ce type de cas, le temps filait sans que Soyle n’y prête une très grande attention, se laissant aller à apprécier un petit moment de calme et de sérénité avec une élève qu’elle appréciait. Amelia était une jeune femme touchante qui saurait sans doute évoluer avec beaucoup de talent. Son enseignante lui faisait confiance pour cela. Mais en attendant, Soyle aussi avait sa propre évolution à faire. Et elle impliquait de laisser tomber son poste à Poudlard, malgré toute l’affection qu’elle pouvait avoir pour cette situation et ses élèves. Elle partageait donc maintenant avec Amelia une partie de son ressenti avec honnêteté.

-Oui... c'est vrai. Cela me manquera sans doute d'ici quelques mois ou années.

Cette école devenait une maison pour élèves et enseignants pendant des années. Alors forcément, on finissait par s’y attacher. Soyle avait eu hâte de retrouver ce château, sachant qu’elle voulait faire son possible pour obtenir le poste qu’elle tenait actuellement après ses ASPIC. Aujourd’hui il était question de le quitter à nouveau. Il était d’ailleurs probable que ces lieux lui manquent à nouveau. Et elle supposait (peut-être à tord mais elle en doutait) qu’Amelia pourrait finir par ressentir ce manque à son tour. Soyle savait quand à elle que ce manque reviendrait, mais elle se sentait également sûre de son choix.

-Comme à beaucoup d’autres. Mais qui sait, un jour peut-être ton chemin te ramènera ici. Tu auras peut-être même des enfants qui passeront ces portes après toi.

Amelia regardait autour d’elles. Soyle eut un regard malicieux, buvant un peu de thé en l’observant à son tour. Une bonne complicité existait entre les deux femmes. L’enseignante prenait soin de ne pas passer outre ses obligations de professeur et ne dépasserait pas une certaine limite avec la jeune élève. Pourtant elle serait prête à garder un oeil sur elle si l’occasion se présentait, ayant une sincère affection pour elle. Pour l’heure, elle se contenterait de cette conversation simple et de quelques conseils. C’était sans doute tout ce que la jeune Bones attendait d’elle actuellement. Enfin, ça et ses petits gâteaux!

-Ne suis-je pas la reine pour m'enfouir sous une montage de responsabilités et difficultés ?

Soyle eut un petit rire. Amelia fonçait dans ses projets avec parfois un peu trop d’entrain, se retrouvant potentiellement en difficulté. Mais elle s’en sortait toujours pourtant! De façon presque surprenante parfois. Et si elle osait elle penserait de façon assez impressionnante aussi. En tout cas Amelia avait plutôt raison, il fallait le reconnaître, et ce malgré sa touche d’humour.

-Oui c’est vrai. Je ne suis pas certaine que ce soit la meilleur méthode cela dit. Cela sera peut-être l’occasion de tester une autre façon de faire, tu ne crois pas?

La rouquine bien que taquine donnait des conseils assez avisés. Et elle savait qu’ils seraient bien reçus par la jeune fille. Amelia la connaissait, elle savait qu’elle ne disait rien qui pourrait lui nuire. La jeune femme avait cela dit prévu un été très bien organisé et sans doute très instructif aussi.  Soyle avait partagé avec elle une expérience similaire qu’elle avait connu à peu près au même âge. Travailler en librairie avait été un plaisir mais une grande tentation également.

-Une librairie ? Comment avez-vous fait pour ne pas céder à la tentation ? Je ne pourrais pas travailler dans un tel lieu pour cette simple raison.

Voilà qui ne la surprenait pas du tout de la part d’Amelia. Elles avaient ce goût pour la littérature en commun. Soyle savait ainsi qu’elle pouvait comprendre les grandes difficultés qu’elle avait eu à ne pas craquer à cette époque, soumise à une grande tentation toute la journée.

-Oh j’ai parfois échoué tu sais, mais apprendre à gérer un budget c’est formateur. Et puis c’était très agréable comme univers. C’était une petite librairie, assez intimiste, et les clients étaient pour beaucoup des habitués. Oui, une très bonne période…

Pensive, Soyle avait repris une gorgé de thé. Son attention revint rapidement vers son étudiante cela dit. Elle n’était pas dans le regret de cette période, c’était simplement de bons souvenirs. D’une période agréable. Il n’était pas surprenant qu’elle partage son expérience avec Amelia d’ailleurs, elle lui avait déjà parlé de choses très différentes, personnelles ou non. C’était sa façon d’être et de faire. Elle ne déballerait pas le détail de sa vie privée à chaque élève de cette école. Mais Amelia comme d’autres étudiants qu’elle avait pris sous son aile, elle leur parlait parfois de façon très personnelle afin de leur apporter son expérience. Il en était de même sur se fréquentations. Elle ne donnerait aucune liste de ses amis à Amelia, se contentant de lui donner quelques précisions relatives. Mais il semblerait que cela suffisait pour la jeune femme.

-Ne dit-on pas qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné ?

Très certainement. Si Soyle aimait voir du monde et être entourée, elle faisait tout de même un certain tri dans ses fréquentations, même si cela ne se remarquait pas. Ainsi, elle pouvait se lier assez rapidement avec différentes personnes qu’elle estimait pouvoir lui être agréables. Amelia comprise d’ailleurs.

-Tout à fait. Mais je suis plutôt heureuse de savoir que tu n’es pas seule Amelia. Ce n’est pas non plus une position très confortable à mon avis que de tracer sa route en solitaire.

Soyle n’aimait pas la solitude, pas du tout. L’idée de construire sa vie et son existence sans aide ni accompagnement lui était assez désagréable. Mais elle pouvait comprendre que certains fassent ce choix. Amelia ne semblait pourtant pas être totalement de ce côté-là, semblant attachée à quelques personnes.

-Vous ais-je également parlé d'Aurora ? Elle suit votre cours et est l'une de mes meilleures amies.

Il fallut quelques instants à Soyle pour pouvoir ainsi remettre dans son contexte ce nom. Ce fut très court cela dit. Aurora était son élève et faisait partie de ces curieuses qu’elle pouvait recevoir également dans ce bureau. Elles avaient déjà échangé des informations, des livres, une jeune femme adorable elle aussi. Sans doute penchée sur des sujets bien trop pointus pour elle, mais adorable.

-Oh oui, bien sûr, Aurora. Oui, je ne suis pas surprise, vous semblez faites pour vous entendre.

Soyle voyait beaucoup de choses, mais elle ne pouvait certainement pas être au courant de toutes les relations qui pouvaient exister entre les différents élèves de l’école. Elle n’avait donc pas spécialement remarqué l’entente entre les deux jeunes femmes. Mais elle n’en était en effet pas réellement surprise.

-Je sais que votre grossesse va vous demander beaucoup de temps. Mais je ne vous ai pas demandé ce que vous alliez faire cet été.

Il semblerait que la conversation changeait de cible. Ce qui finalement ne perturbait pas du tout la rouquine, faisant confiance à Amelia pour ne pas repousser les limites de la décence. Et puis elles avaient déjà passé ce cap depuis un moment, ayant déjà échangé de façon tout à fait personnelle par le passé. Ne venait-elle pas de lui confier être enceinte justement? Soyle reposa donc sa tasse dans sa soucoupe pour lui répondre.

-Et bien c’est encore assez flou, mais j’ai quelques projets. Mis à part profiter d’un peu de temps libre ce qui sera très certainement appréciable, j’espère réussir à mettre en place un projet professionnel. Ce n’est pas très précis mais j’ai quelques petites idées.

Soyle se recula un peu dans son siège, croisant les jambes pour se laisser réfléchir. Elle n’était pas encore certaine de la tournure qu’allaient prendre les évènements, mais elle ne comptait pas rester inactive durant l’été, c’était déjà une certitude.

-Mais dans un premier temps un peu de repos ne sera pas un mal, l’année a été chargée une fois de plus. Et je crois que la prochaine risque d’être active également.

Elle sourit très sincèrement, laissant une fois de plus une touche d’humour passer ses lèvres. Un nouveau projet professionnel et un enfant, cela saurait l’occuper plus que largement dans cette histoire. Même elle savait qu’il serait malin de profiter de l’été pour prendre un repos mérité, pour une fois il ne faudrait pas lui dire deux fois.

Soyle termina sa tasse de thé avant de jeter un oeil à l’heure qui filait définitivement. Elles arrivaient maintenant en fin de journée et Amelia avait sans doute mieux à faire que de rester ainsi en sa compagnie. Elle se redressa donc et jeta un oeil très discret à la tasse de son étudiante vide elle aussi. Il était sans doute temps, même si elle n’irait jamais mettre Amelia dehors.

-Le temps file Amelia, j’imagine que tu avais d’autres projets que rester dans ce bureau. Aussi je te propose d’en rester là pour cette fois. Sauf bien entendu si tu voulais me parler de quelque chose. Tu sais que je suis à ta disposition en cas de besoin, n’est-ce pas?

Si elle lui indiquait de façon courtoise la sortie et sans vouloir la forcer, Soyle tenait à lui rappeler qu’elle serait présente tout de même en cas de besoin. Ce qui était sincère. Amelia n’était pas la seule à pouvoir compter sur son aide en cas de besoin, mais Soyle n’en répondrait pas avec moins de bonne volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /jenesaispas/ASTRA
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] EmptySam 29 Aoû 2020 - 19:21

Amelia était plutôt ravie de quitter Poudlard, de clore un chapitre de son existence. Mais il était vrai que les lieux, sa jeunesse, les cours et personnes lui manqueraient sans nul doute. Elle sourit à la remarque de Soyle qui lui assurait qu'en fait, elle n'était pas la seule. Cependant, elle nota le mot "enfants". Des enfants, Amelia n'avait jamais envisagé d'en avoir. Elle ne savait si elle n'en voulait pas à proprement parlé ou si elle ne parvenait pas à trouver de la place pour eux dans ses projets professionnels. Peut-être davantage la deuxième solution que la première. Dans tous les cas, elle ne commenta pas et se concentra sur un autre sujet. Elle se mordit la lèvre inférieure quand son enseignante proposa de changer une technique dans sa vie : s'enfouir sous un tas de responsabilités et de projets n'avait jamais été une méthode très saine, mais c'était bien là la seule qu'elle connaissait. “Je peux essayer. ” Reconnut-elle, même si ce serait un travail de longue haleine, à faire sur des mois, des années peut-être. Elle ne se sentait pas réellement capable de bousculer toutes ses habitudes. Elle avait pensé à prendre un emploi plusieurs mois plus tôt. Contacter Marlene pour lui en parler avait été la chose la plus simple à faire. Soyle avait, semblait-il, travaillé également dans une librairie. Un métier étudiant de rêve, elle pensait. “J'y penserais peut-être si je ne conviens pas à la gérante de Harpile Poil. Une librairie serait un bon endroit pour moi également. ” Enfin oui et non. Gérer un budget n'était pas quelque chose qu'elle avait déjà entrepris, alors avec des livres sous les yeux tout le temps de son travail, elle ne serait pas prête à survivre à ça. Elle n'en doutait pas une seule seconde.


J'aime être seule, mais pas toujours. Après, j'ai la chance d'avoir deux frères et des parents qui ne me lâcheront jamais. ” Comment son histoire avec Gauwain prendrait fin ? Étaient-ils fait pour durer ? Elle n'en savait trop rien... Son amitié avec Svetlana et Aurora avait tenu. Mais seule sa famille resterait à tout jamais auprès d'elle. Du moins, elle le pensait. Il s'agissait là d'une évidence à ses yeux. “Je connais Aurora depuis mes 11 ans. Elle est comme une sœur pour moi. ” Amelia avait au fil du temps créé ce qu'elle appelait une famille de soeur, une famille qu'elle avait choisi et adopté. Elle les aimait comme s'ils avaient été Edgar ou Samuel. Soyle lui rappelait souvent sa mère. Par sa gentillesse et son accueil chaleureux. C'est pourquoi elle avait décidé de parler aussi des projets d'été de cette dernière. Tout en buvant son thé, elle écoutait attentivement l'enseignante. Elle avait manifestement envie de démarrer un nouveau projet professionnel - elle nota mentalement qu'elle devrait suivre de près cette affaire - et surtout prendre du repos. “Les vacances sont aussi faites pour se reposer, c'est vrai. ” Reconnut-elle après avoir bu la dernière gorgée de sa boisson chaude - qui était devenue tiède entre temps. Elle ne réalisa pas quelle heure il était avant que Soyle ne lui mentionne que le "temps filait". Elle regarda la petite horloge. Ah oui, effectivement ! Elle devait retrouver Gauwain.

Je pense que nous avons abordé tous les sujets importants. ” Dit-elle en réfléchissant sérieusement à la question. Elle ne voyait pas vraiment de quoi elles pourraient parler d'autres pour le moment. Elle reviendrait plus tard vers elle. Elle n'en doutait pas une seule seconde. Au cours de l'été même si cela était possible. Elle secoua la tête tout en souriant. “Je reviendrais vers vous, ne vous en faites pas. ” Et sur ce, elle se leva doucement tout en prenant ses affaires au passage. Puis elle salua Soyle et lui adressa ces dernières paroles avant de partir :  “Merci pour le thé et le reste. Et je vous dis à bientôt. ” Toujours polie Amelia. Mais ça n'avait jamais été difficile avec Soyle Hoover.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Faire un dernier point [Amelia] Empty
MessageSujet: Re: Faire un dernier point [Amelia] Faire un dernier point [Amelia] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Faire un dernier point [Amelia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-