GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Smiling is a bless for those who can't smile | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 674
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( obviously )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Smiling is a bless for those who can't smile | CLOS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Smiling is a bless for those who can't smile | CLOS Smiling is a bless for those who can't smile | CLOS - Page 2 EmptyLun 10 Aoû 2020 - 20:04

Octavius connaissait suffisamment son meilleur ami pour savoir qu’il était de nature casanier. Et son fauteuil n’arrangeait pas forcément les choses. Cela le handicapait énormément au quotidien et l’anthropomage en avait conscience. Mais il avait toujours du mal à se le figurer de façon concrète car il n’avait jamais vécu plus d’une journée en sa compagnie depuis son accident. Cela étant, il pensait qu’il était important malgré tout de sortir et de faire diverses activités. Il aurait trouvé cela très dommage de ne pas aller au Festi’Witch à cause d’un handicap. Jacob manifesta sa réticence.
« Oh allez ! C’est vraiment chouette les festivals ! Il y a de la musique, de la bière… on y fait toujours de belles rencontres. Tu ne sais pas ce que tu raterais à ne pas y aller. »
Octavius était un homme sociable. Il n’avait aucun mal à aller vers les autres même si, plus jeune, il était très timide. Il n’avait pas hésité une seule seconde à se décider à aller au Festi’Witch. Cela allait, il espérait, lui changer les idées. Il en avait bien besoin ces derniers temps.
« Mais j’ai peur que ça ne lui plaise pas. Tu sais, il est un peu sauvage cet enfant. Cela étant, si je lui dis qu’il y aura les Space Girls, ça pourrait tout de suite lui paraître plus attrayant. »
Depuis quelques semaines, Camille faisait une fixette sur ce girls band. Dès qu’elles passaient à la radio, malheur à qui voudrait changer de station ! Le petit garçon n’assumait pas vraiment cette… Fascination, dirait-on. Pour se défendre de cette accusation, il disait d’un ton ronchon que c’est « nul » parce que c’était « pour les filles » et que les filles, par définition, c’était nul. Cela amusait son oncle qui le trouvait mignon. Tellement quelque chose qu’il aurait pu dire à son âge ! Puis, il observait, que déjà à son très jeune âge, Camille avait intériorisé les codes sexistes de la société. Ce qui était « pour les filles » n’était pas pour lui qui était un garçon. Et s’il allait à l’encontre de ces codes, c’était honteux. Octavius trouvait cet aspect-là de la réflexion très triste, par contre. Malheureusement, c’était difficile d’insuffler une vision différente des choses à un enfant quand on avait la quasi-totalité de la société contre soi qui sabotait nos efforts à coup de parols, schéma sociétal et matraquage publicitaire.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Braddock

Professeur Braddock


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 55
| AVATARS / CRÉDITS : DAVID BERRY | Valtersen
| SANG : MÊLÉ


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un border collie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Smiling is a bless for those who can't smile | CLOS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Smiling is a bless for those who can't smile | CLOS Smiling is a bless for those who can't smile | CLOS - Page 2 EmptyJeu 13 Aoû 2020 - 23:06

Jacob étira un fin sourire à la réaction d'Octavius, mais n'osa rien trop lui dire. Octavius ne comprenait pas. Il ne pouvait pas comprendre et son ami ne lui en voulait pas. Il ne réalisait pas les problèmes qu'il avait au quotidien et qui éreintaient lentement mais sûrement sa patience pourtant réputée de fer. Il avait eu un choc la première fois qu'il était sortit de l'hôpital, en se rendant compte qu'il ne pouvait même pas monter sur les trottoirs, comme tout le monde. Il avait surpris des regards de pitié, il avait détesté cela. En recevoir d'autres dans un festival, il n'en avait pas envie. Octavius ne pouvait pas savoir ce que c'était de subir ça tous les jours, mais l'ancien libraire ne lui en voulait pas. C'était dur de se mettre à la place des autres et il n'attendait pas de lui qu'il le fasse de toute manière. Il hocha la tête simplement. Ça valait tous les mots.
Parler des enfants était un sujet moins délicat. Il avait entendu parler de Camille parce qu'Octavius appréciait beaucoup son neveu. Il avait à peu près le même âge que son fils d'ailleurs, à tout bien y penser. Il s'esclaffa à la remarque sur les Space Girls : « Tu as raison, écris une liste des attraits pour Camillle et peut-être qu'il acceptera de venir ». Ils continuèrent de discuter pendant un moment. Mais finalement, il fallu se quitter. Octave repartit pour Poudlard, Jacob rentra à Londres, dans son appartement qu'il habitait seul pour finir la soirée en lisant. Comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas

Smiling is a bless for those who can't smile | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-