GRYFFONDOR : 240 pt | POUFSOUFFLE : 217 pt | SERDAIGLE : 188 pt | SERPENTARD : 196 pt
Retrouvez l'édition de juin de la Gazette des sorciers !
Le deal à ne pas rater :
Valise rigide à roulettes pivotantes AmazonBasics – 68 cm
45.14 €
Voir le deal

Partagez

[MORAN] La cour des grands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa / Avatar par The Squirrel's Garden - MerciIII Agathe!! <3
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyLun 29 Juin 2020 - 10:13

Gauwain ne savait pas à quoi s'attendre, en entrant dans les locaux de la Gazette, en cet après-midi du début de l'été. L'atmosphère solennelle qui convenait à une institution de cette ampleur? Ou l'effervescence liée à la nécessité de traiter le quotidien et l'urgence?

Dans le doute, il avait enfilé une chemise impeccable, et une cravate vert sombre, rappel implicite du lien sur lequel il misait à présent son avenir.

Il avait fait une nuit blanche après sa conversation avec son ancien professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Une nuit à observer alternativement son ciel de lit et les ombres des créatures lacustres s'approchant des fenêtres du dortoir.

Ensuite, il s'était focalisé sur la préparation de l'anniversaire d'Amelia, qui avait fourni une distraction bienvenue, et l'avait empêché de sombrer dans l'auto-apitoiement. Il avait réfléchi, passé des commandes, arrangé les différents préparatifs. Passé une excellente soirée, en excellente compagnie.

Malgré cela, le lendemain, il était revenu au point de départ. Et son dossier pour l'ESM n'avait pas changé.

Il aurait pu continuer à faire l'autruche, se focaliser sur les préparatifs des week-ends d'été (Merlin savait que c'était le seul aspect des mois à venir qui l'enthousiasmait) ; mais son père n'avait toujours pas répondu à l'envoi de son bulletin de notes pour les ASPICs, et ça n'était pas bon signe.

Vraiment pas bon signe.

Indépendamment de son père, Gauwain avait en permanence un goût d'amertume en bouche, plus prononcé encore lorsqu'il croisait son regard dans le miroir de la salle de bains commune.

Il ne s'en débarrassait que lorsqu'il se lançait dans une séance de sport, quand il travaillait à son projet commun avec Reiner ou bien chaque fois qu'il profitait discrètement d'un peu de temps avec sa petite amie.

Ce fut un mois de juin en dents de scie.

Cependant, au final, il s'était résolu à concrétiser une de ses idées. Qui, il l'espérait, pourrait lui sauver la mise.

Il avait été trouver sa corneille, et avait envoyé un parchemin à l'ancien capitaine de l'équipe de Quidditch de Serpentard.

Voilà pourquoi il se retrouvait, les paumes moites, devant les lourdes portes d'un journal qu'il lisait plus ou moins religieusement depuis son enfance.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Moran J. Powell

Moran J. Powell


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1333
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Gypsophile
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : la mort de sa femme et son fils.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyLun 29 Juin 2020 - 19:37

Moran se balançait sur sa chaise de bureau aux locaux de la Gazette du Sorcier. Il y travaillait deux jours par semaine, quelque chose comme ça. On lui avait affilié un "mentor" en début d'année et ce dernier lui avait gentiment laissé, depuis avril, un petit encadré à rédiger pour le Journal. Ô Saint Graal. Mais le fait est que le jeune homme était un animal ambitieux. Cela signifiait qu'il voulait voir plus loin. Il se projetait beaucoup sur ce qu'il attendait retirer de son association à la Gazette. C'était sans doute présomptueux de le faire, mais il se plaisait à se dire que l'année prochaine à cette même période, il sera journaliste nouvellement diplômé, probablement embauché directement. Parce que oui, il ne s'en faisait pas question chômage. Quoiqu'il en soit, Moran, qui avait déjà le prochain encadré de la prochaine Gazette du Sorcier, avait d'autres choses auxquelles penser. L'attentat en avril avait apporté son lot d'horreurs auxquelles il ne voulait pas penser. Mais le fait était là : le Ministère se tournait les pouces. Personne ne faisait rien, les mangemorts avançaient leurs pions dans l'indifférence générale ponctuée des pleurs de quelques familles qui subissaient le deuil. Et les Aurors... Il se souvint à ce moment-là qu'il devait voir Gauwain.

Moran était relégué à un bureau au fond d'un couloir mal éclairé, qui faisait davantage office d'archives que de réel bureau. Mais au moins, il avait une machine à écrire, du papier, et des piles et des piles de vieux journaux. Quoiqu'il en soit, il sortit du bureau pour aller chercher le désormais ancien serpentard en bas, devant les portes du journal. Il ouvrit la porte, passa la tête et lança : « Salut Gauwain ! Viens, reste pas dehors » l'invita-t-il à passer à son tour les portes pour pénétrer dans l'antre de la Gazette du Sorcier. « Ca va bien ? Tu dois être content d'avoir fini Poudlard ! ». Moran lui fit la conversation jusqu'à son taudis et coula un café au jeune homme en l'invitant à s'asseoir sur la chaise misérable destinée à ceux qui venaient papoter avec lui. Ce n'était pas encore le grand luxe d'un grand journaliste de presse, mais il voulait croire qu'il fallait passer par le dur pour arriver au meilleur. Il n'était pas vraiment dupe sur le pourquoi de sa présence, sa lettre avait été assez explicite sur le pourquoi du comment. Et comme à chaque fois qu'il appréciait un peu quelqu'un, le jeune homme se trouverait ravi de l'aider, d'une manière ou d'une autre.

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa / Avatar par The Squirrel's Garden - MerciIII Agathe!! <3
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyMar 30 Juin 2020 - 21:05

Revoir le visage familier de Moran le fit sourire, même si beaucoup de choses avaient changées ; il le suivit à l'intérieur, remontant à ses côtés des couloirs et des salles où régnait une activité bourdonnante, sans qu'on leur accorde un regard.

Malgré sa tenue volontairement 'officielle', Gauwain eut la sensation, en pénétrant dans les locaux de la Gazette, de redevenir un première année. Lui qui avait fini par se sentir à l'aise et légitime, où qu'il aille à Poudlard, avait à présent l'impression d'être gauche, sur ses gardes, pas à sa place, comme un poulain tombé d'un nid d'hyppogriffes.

Moran, au contraire, n'avait plus grand chose à voir avec l'élève mordu de Quidditch, qui avait trainé Gauwain sur un terrain quelques années plus tôt. Il avait vieilli, encore que ça ne soit pas le terme approprié pour traduire l'ampleur du changement dans ses postures, sa manière de parler, et jusqu'à son regard, qui était le même et différent à la fois. Il avait mûri, pour ainsi dire.

Il répondit de son mieux à la conversation, bottant en touche de temps à autres, comme la grimace en réponse au questionnement de Moran sur la joie d'avoir quitté Poudlard. Il lui aurait bien demandé si l'école ne lui manquait pas, à lui, mais... ....question idiote. Il avait le job de ses rêves, à en juger par ce qu'est savait Gauwain. Une épouse et un enfant, qui sans doute le comblaient.

Il ne devait pas regretter Poudlard une seule seconde.

Si Moran jugeait durement son contexte de travail, ce ne fut pas le regard que porta Gauwain sur ce bureau. Petit mais encombré de dossiers, le signe, à n'en pas douter, que Moran travaillait sur quantité de dossiers pointus, et qu'il avait besoin de tranquillité, si on lui avait attribué un bureau personnel.

"C'est impressionnant ; félicitation pour ton article en une, d'ailleurs!"

Il accepta le café avec un hochement de tête de gratitude et un sourire, humant le parfum du liquide brûlant, le temps de rassembler une dernière fois ses idées. Il releva les yeux sur le journaliste, sans chercher les faux-semblants.

"Merci d'avoir accepté de m'écouter. Je me doute que tu as un planning chargé."

Son sourire poli avait disparu, il n'y avait plus sur son visage que les ombres de nuits trop courtes, passées à ressasser.

"Je te prendrai pas longtemps, mais.... J'ai un gros, un très gros service à demander. Du genre que je vais avoir du mal à rembourser, mais- Que je suis prêt à repayer de n'importe quelle façon."

Ca lui coûterait peut-être cher, mais tant pis. Au point où il en était...

"Je me suis planté aux ASPICs. Pas de façon catastrophique mais.... J'ai pas atteint le EE en Défense ni en Métamorphose."

Le redire à haute voix lui faisait autant l'impression de se gratter la trachée au papier de verre, mais il poursuivit.

"Mon dossier n'a aucune chance de passer tel quel pour la filière d'Aurors, même pas pour que je sois convié à une épreuve de rattrapage, j'imagine. Il va atterrir au fond d'une pile secondaire. Mais... peut-être qu'avec un coup de pouce..."

Il n'élabora pas, gardant les yeux rivés à ceux de Moran, avec une supplication silencieuse dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Moran J. Powell

Moran J. Powell


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1333
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Gypsophile
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : la mort de sa femme et son fils.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyMer 1 Juil 2020 - 16:03

Moran avait certes le droit à rédiger un petit encadré, son mentor ne lui avait pas encore donné l'occasion d'écrire le gros article en plein milieu du journal. Ce n'était pas faute d'insister. Il avait tellement de choses à dire. Mais il était toujours étudiant, et pour un an encore. Il n'y pouvait rien et devait se plier aux volontés des autres dans l'espoir d'être recruté par la Gazette à la fin de l'année prochaine. Un an. C'était rien, un an. Une broutille dans une vie, un grain de sable dans l'océan. Quoiqu'il en soit et comme pour chaque étape de sa vie semblait-il, il avait hâte. Il avait hâte de recevoir sa carte de presse, avec son numéro et il avait hâte d'enquêter comme la vraie petite fouine qu'il était au fond de lui. Le jeune homme le remercia d'un signe de tête. L'écossais se doutait bien que Gauwain avait un service à lui demander. En réalité, et cela ne le braquait pas, loin de là, Moran aimait bien rendre des services. Il ne les faisait pas payer, en tout cas pas encore. Un jour, peut-être, lorsqu'il aura assez de poids dans le journal voire dans la société pour le faire. A l'heure actuelle, il se contentait d'aider volontiers quelqu'un qui en avait besoin. Attitude peut-être particulière pour un jeune homme qui était sorti de la maison de Salazard, laquelle avait plutôt tendance à faire payer le moindre service rendu... Il n'avait jamais eu de pareils travers. D'autant plus que Gauwain était sympathique. « Ne dis pas de sottises » répondit-il en faisant un geste inutile de la main alors qu'il lui proposait, fort justement de le payer peu importe comment. Moran afficha un sourire engageant. Il l'écoutait alors qu'il buvait une, puis deux gorgées de café lui raconter ce qui l'amenait ici. Comprenant ce qu'il attendait de lui, le jeune journaliste en herbe hocha la tête : « C'est vrai qu'ils sont très sélectifs au bureau des Aurors sur les recrues, ce qui est complètement stupide si tu veux mon avis, parce qu'à l'heure actuelle, chaque baguette compte. T'as eu quoi comme notes de façon générale ? ». Le jeune homme se tut en regardant sa tasse. Ca ne lui coûtait rien un mot glissé à Raven de toute manière : « Je peux en discuter avec ma marraine. Ou te la faire rencontrer, comme tu préfères » lui proposa-t-il en souriant de ses dents de travers, « je suis sûre qu'elle saura t'apporter une oreille attentive. Et si tu es motivé, il n'y a pas de raison qu'elle ne soutienne pas ton dossier ».

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa / Avatar par The Squirrel's Garden - MerciIII Agathe!! <3
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyJeu 2 Juil 2020 - 17:26

Il laissa échapper un soupir d’un soulagement profond, tremblant, fermant les yeux juste un instant. Un soupir qui emporta des semaines de torture, des semaines de doute, des semaines d’amertume et de culpabilité.

« Merci… »

C’était comme voir la fin d’un tunnel interminable, comme apercevoir la lueur du jour après une période de ténèbres. Il s’autorisa à sourire, mais lutta contre l’émotion qui méritait de l’étreindre.

C’était plus qu’il n’avait osé envisager. Il avait espéré, bien sûr, que Moran lui apporterait un soutien, mais si franc et entier ? Sans condition, sans négociation ? Les abrutis qui ne reconnaissaient aucune qualité aux ressortissants de Serpentard pouvaient bien en prendre de la graine. Il rouvrit les yeux pour regarder Moran avec une reconnaissance infinie. Son ancien camarade comprenait-il à quel point ce qu’il proposait était susceptible de lui sauver la mise ?

« Je te fais confiance sur ce qui sera le plus adapté. Mais- Si je peux défendre ma candidature, tu n’auras pas honte d’avoir transmis mon dossier. Je te le promets. »

Il affirma cela avec toute sa force de conviction, de toute son âme. Et il s’y tiendrait, il défendrait sa candidature avec toute son énergie. Il ne laisserait pas passer sa chance. Plus maintenant. Tout en verbalisant cet engagement, il réalisa que Moran l’avait interrogé sur ses notes, et qu’il pouvait s’agir d’une question très importante. Peut-être y avait-il un seuil, en dessous duquel même le neveu de Raven Fawkes ne pouvait lui venir en aide.

« Optimal en Sortilèges et en Créatures, Effort Exceptionnel en Runes et en Potions. »

Ca, c’était pour la partie positive, encore qu’il ne voyait pas bien pourquoi le bureau des Aurors se préoccuperait de ses prouesses inattendues en Soins aux Créatures Magiques. Restait le plus problématique ; il se rembrunit.

« Acceptable en Botanique… En Métamorphoses et en Défense. »

C’était cette dernière note qui lui restait le plus en travers de la gorge, et l’image de Martens dans son bureau repassa devant son esprit, cette dernière conversation, accompagnée d’émotions contradictoires, avec lesquelles il n’était toujours pas en paix.

« Troll en histoire… »

Il haussa les épaules, il avait réellement essayé, et il avait eu une bonne professeur, mais il s’était salement emmêlé les pinceaux, néanmoins.

« …..et désolant en Vol ? »

Cela lui fit retrouver le sourire ; il lança à Moran une petite grimace piteuse, attendant la réaction de l’homme qui, lui, semblait né pour être dans les airs. Gauwain se rappelait parfaitement son aisance, loin du sol, malgré les bourrasques et l’altitude.

« Mais vraiment, je veux pouvoir te remercier pour ton aide. De n’importe quelle manière. Je- Je sais pas, il y a bien quelque chose que je pourrais faire ? »

Evidemment, il n’était qu’un élève fraîchement sorti de Poudlard, mais… il devait y avoir quelque chose. C’était obligatoire.


Dernière édition par Gauwain Robards le Ven 3 Juil 2020 - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Moran J. Powell

Moran J. Powell


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1333
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Gypsophile
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : la mort de sa femme et son fils.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyVen 3 Juil 2020 - 11:33

Moran n'avait jamais vu d'inconvénient à donner un coup de pouce. Il avait été, dans ses jeunes années assez opportuniste et il était toujours à l'affût de la moindre chose à grapiller. Mais profiter du désespoir d'un jeune homme qui sortait de Poudlard, cela lui semblait presque trop Serpentard pour lui. Le choixpeau n'avait-il pas hésité, d'ailleurs, à l'envoyer à Serdaigle ? Le jeune homme avait les qualités des deux maisons mais il n'était clairement pas assez studieux pour aller dans la maison des bleus. Gardenia étant l'inverse, elle avait été envoyée à serdaigle en étant un chapeauflou serpentard. Le charme du hasard faisaient qu'ils avaient été meilleurs amis et s'étaient mariés. « Ca marche » fit Moran en souriant alors que Gauwain lui confiait qu'il n'aurait pas à regretter d'avoir appuyé sa candidature. Le jeune journaliste se saisit d'une plume, un parchemin et la trempa dans son encre pour commencer à rédiger sa lettre à l'attention de sa marraine. Il l'écoutait, en même temps lui confier ses notes en hochant la tête. « Ah tient, j'avais eu acceptable en botanique aussi. Un miracle » commenta Moran pour le réconforter avant d'ajouter : « tu as du mal en métamorphose ? Je peux t'aider en la matière si tu veux. Et ça peut appuyer ton dossier parce que ma marraine sait que je suis bon, sans vouloir trop me vanter ». Le jeune homme releva les yeux vers son ancien camarade. La métamorphose c'était sa matière, et il avait aidé tellement d'étudiants à ce sujet qu'il adorait jouer au professeur particulier. Il avait peut-être raté sa vocation. Quoiqu'il en soit, c'était avec l'aide de Raven qu'il était devenu un animagus et personne ne le savait. Sauf elle et lui. « Tu n'as quand même pas un mauvais dossier. Ça devrait passer » lui dit-il en signant sa lettre avant de la glisser sous le nez de Gauwain pour la lui faire relire : « Cela te convient-il ? ».
Le nouveau diplômé insista de nouveau pour le remercier et Moran finit son café : « Ecoute, ça me fait plaisir de t'aider. Mais si ça te met mal-à-l'aise, je viendrai te voir un jour si j'ai besoin d'un truc en particulier. Mais stresse pas trop pour ça, ce sera jamais un service trop énorme ! ».

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa / Avatar par The Squirrel's Garden - MerciIII Agathe!! <3
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyVen 3 Juil 2020 - 12:03

Dire que Gauwain était stupéfait était bien en dessous de la vérité. Il fixait son ancien camarade avec des yeux incrédules, comme s'il n'arrivait pas à croire ce qui se passait.

Moran donnait l'impression que c'était simple, tellement facile, de réparer un incident de parcours. Il avait tendu la main vers son nécessaire d'écriture sans s'émouvoir, avec un simple sourire dans lequel on lisait un certain plaisir à accomplir cette action. Il fit la conversation tout en écrivant, tranquille ; Gauwain se demanda un instant si ce genre de choses arrivaient quotidiennement à Moran, s'il n'était qu'un des nombreux Serpentards qui allaient débarquer ce mois-ci dans son bureau en appelant à l'aide.

Sa question sur la métamorphose le sortit de ses pensées et il eut une moue vague :

"Ca n'a jamais été ma matière la plus forte, mais je n'étais pas catastrophique non plus. Je savais que ça aurait du mal à passer en Métamorphoses, mais j'espérais marquer suffisamment de points en Défense pour que ça compense."

Il eut un grognement, se passa la main sur le visage. Raté, hein? Il n'avait même pas tenté de plaider sa cause auprès du Professeur McGonagall. Il savait qu'il n'était pas légitime, tandis qu'en Défense...

La proposition de Moran était inespérée. Il était un peu surpris que l'autre homme ait des talents dans ce domaine qui lui valent le respect de sa tante, mais c'était une aubaine, et sans doute une occasion rêvée de combler une lacune. Il hocha la tête sans même réfléchir.

"Je ne sais pas quoi dire... Je suis ton débiteur pour les dix années à venir."

Comme dans un songe, il relut la lettre, sans trouver les mots. Bien sûr que ça lui allait, il n'en avait pas espéré tant! Il se passa la main dans les cheveux, articula un "oui" silencieux, déglutit pour réussir à retrouver sa voix.

"Un simple merci ne suffirait pas. Tu me sauves la vie, là! Tu peux demander des services énormes. Vraiment."
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Moran J. Powell

Moran J. Powell


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1333
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Gypsophile
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : la mort de sa femme et son fils.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyVen 3 Juil 2020 - 16:02

Moran écouta les explications de son ancien camarade sur la métamorphose avec un léger sourire, qui n'était pas moqueur. A dire vrai, il s'était toujours félicité d'être très bon en la matière, qui avait été sa préférée depuis qu'il savait dire le mot Quidditch. Son oncle lui avait acheté des piles de bouquins sur les animagus les plus célèbres, et le petit écossais avait tôt décrété qu'il voulait en être un. Chez les Powell, on était plutôt bon en métamorphose, là où sa branche maternelle, les Abbot, était plutôt douée en potions. Lui, n'avait malheureusement pas hérité de ce talent et il ne comprenait toujours pas comment il avait pu valider cette ASPIC. En tout cas ! Proposer d'aider Gauwain lui paraissait normal : « La métamorphose, c'est une question de déclic. Certains ne l'ont jamais, d'autres l'ont très tôt. Je peux te donner des conseils que j'applique pour réussir mes sortilèges en la matière. Et t'aider un peu pour ce qu'ils demandent en formation d'Auror. Vous avez un entretien à passer une fois votre dossier sélectionné ? » demanda-t-il, sincèrement intéressé. Il ne s'était jamais approché de près ou de loin de la formation d'Auror, en fait. Ça ne lui était même pas venu à l'idée. Il était plutôt couard sur ce point de vue là, le Moran. Il préférait largement agir, protégé par les pages d'un journal, bien que tout le monde savait en réalité que les journalistes étaient très facilement assassinés. Cela ne lui venait même pas à l'idée. « On verra dans dix ans, alors » - Moran lui fit un clin d'oeil et considérant que la question du futur de Gauwain était clôt, il ne revînt pas dessus pour continuer sur une note plus personnelle : « Sinon, comment tu vas ? Il s'est passé quoi à l'école ? Ca fait deux ans que je suis parti, j'ai l'impression que ça fait une éternité. On dit que le temps passe plus vite quand on vieillit, à ce rythme, tu peux déjà m'enterrer au cimetière Abney Park ! ».

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa / Avatar par The Squirrel's Garden - MerciIII Agathe!! <3
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyDim 5 Juil 2020 - 11:50

Gauwain continuait à avoir le sentiment de vivre un instant surréaliste, cependant le calme de Moran participait à lui faire prendre conscience que si, tout cela était réel. Il n'était pas totalement sorti d'affaire mais il n'était pas non plus piégé dans l'ornière.

Et à vrai dire, il se détendant progressivement, en écoutant l'opinion de Moran sur la métamorphose. Il espérait fortement ne pas faire partie de la catégorie qui n'avait jamais ce fameux déclic ; après tout, il n'avait jamais été catastrophique non plus, c'était qu'il avait une base. Mais l'aide de quelqu'un qui s'y connaissait ne le rendrait que meilleur ; il n'y avait qu'à voir la façon dont Severus lui avait permis de se dépasser, en Potions.

"Tu es sûr que ça ne te gêne pas? Je veux dire... Entre le journal et ta famille, tu dois avoir de longues journées, non? Ta femme risque pas de dire quelque chose?"

Mais ce serait vraiment précieux, il espéra donc que l'emploi du temps de Moran serait compatible : la partie était loin d'être jouée. Il hocha la tête, avec un imperceptible froncement de sourcils, le rappel que tout ça le souciait :

"Pour les épreuves physiques, je m'en sortirai."

Ce n'était pas de la vantardise, mais il savait qu'il avait plus travaillé cet aspect que n'importe quel autre élève de son année. Il pouvait faire face aux épreuves sportives.

"Mais il y a aussi un entretien avec un psychomage."

Il haussa les épaules, impuissant. Ca, c'était un peu plus une inconnue. Il n'avait jamais approché ce genre de professionnels, et était en territoire inconnu. Il espérait qu'il s'agirait seulement de prouver sa détermination et sa capacité à suivre des ordres.

Le clin d'oeil de l'homme le fit sourire en retour, et il hocha la tête. Moran avait vraiment développé une capacité à mettre à l'aise, qui devait lui être très utile dans son travail. Il se rappelait clairement qu'il avait été bon pédagogue, même face à une situation perdue d'avance, mais cela, c'était autre chose. Ca invitait à l'honnêteté.

"Quoi de neuf à Poudlard? Eh bien... Je pense que tu connais mieux que moi les dernières actualités concernant l'évolution de l'équipe enseignante."

Il eut un petit rire, secouant la tête. La Gazette était bien renseignée sur les recrutements, s'il en croyait ses lectures. Et bien sûr, sur les décès. Son rire mourut.

"Gryffondor a remporté la coupe, mais Serpentard n'est pas dernier, on a battu Serdaigle."

Il eut une moue qui signifiait que c'était déjà ça.

"Les permis de transplanage se sont à peu près bien passés, mais ça a été pas mal compliqué pour certains, je sais pas si c'est habituel ou si c'était particulier à notre promo."

Il hésita, mais décida d'enchainer :

"Et j'ai une petite amie. Une Serdaigle, très, très jolie."

Cette fois, son sourire était franc, une pointe d'embarras mais beaucoup de fierté.

"A part ça..."

Une ombre passa sur ses traits. A part ça, la situation n'était pas très reluisante. Familialement parlant, son père ne lui adressait pas la parole, sa mère peu. Il se faisait un peu d'argent en rendant des menus services à sa tante, mais ça n'allait pas loin. Et surtout...

"Il y a quelques jours, je- j'étais au Chemin de Traverse, tôt. Il y avait une femme... grièvement blessée. Je ne sais pas comment elle s'appelle, mais on lui avait sectionné la jambe."


Il regarda Moran dans les yeux. Il n'y avait pas pensé avant de venir mais... Moran pouvait alerter la population, non? Pour que ça ne se reproduise pas.

L'image d'Amelia passa devant ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Moran J. Powell

Moran J. Powell


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1333
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Gypsophile
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : la mort de sa femme et son fils.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyLun 6 Juil 2020 - 11:35

Moran avait aidé tellement d'élèves plus jeunes que lui en métamorphose que plus rien ne lui faisait peur. Et puis de toute façon, le jeune homme avait la chance d'être très doué en la matière. Aider Gauwain ne devrait pas être une plaie, bien qu'il appréciât particulièrement qu'il s'inquiète de son propre empois du temps. Il était vrai que le jeune homme avait beaucoup de choses à faire. Il étudiait cette année, travaillait quelques jours par semaines à la Gazette dans le cadre d'un stage, il jouait comme batteur le week-end dans une équipe de quidditch, et il travaillait parfois un ou deux soirs par semaines dans un pub. En plus de sa vie familiale. Mais avec l'été qui arrivait, Moran serait délesté de la moitié de son emplois du temps, puisque l'école supérieure de magie, ce serait finie pour lui. Dès l'année suivante, tout en gardant son statut d'étudiant il sera toujours fourré au journal - et il avait hâte. « Ne t'en fais pas pour ma femme » répondit Moran en souriant, « c'est aussi une acharnée de travail, elle comprendra ». Gardenia avait le mérite de continuer ses études, travailler à la boutique de son oncle et de s'occuper de leur fils. Pour autant, il pouvait bien prendre deux heures de son sommeil à lui pour aider un jeune homme motivé à l'idée de changer le monde magique. « Donc ne t'en fais pas. Je peux t'aider à raison d'une ou deux heures par semaines je pense » lui dit-il en ajoutant, « je t'enverrai mes disponibilités et je te laisserai choisir, ok ? ».
Gauwain s'étendit ensuite sur les épreuves ainsi que le lui avait demandé Moran. « Le psychomage c'est surtout pour vérifier que tu n'es pas un psychopathe » soupira-t-il d'un air amusé, « à vue de nez, je ne pense pas que tu en sois un ». Autant essayer de remonter le moral de ce pauvre garçon ! La conversation sur l'équipe enseignante attira un simple hochement de tête un peu sombre au jeune journaliste. Une enseignante avait été tuée à Pâques et il y avait un grand va et vient dans l'équipe des professeurs. Le sourire de l'écossais revînt lorsque Gauwain évoqua sa petite amie. En voilà une conversation plus légère : « Serdaigle, vraiment ? Ma femme aussi était à Serdaigle ! Qui donc fréquentes-tu ? ». C'était le début de la vie adulte qui commençait pour le jeune homme. Son ancien camarade sera à coup sûr propulsé dans la vie adulte en un claquement de doigt... Il ne s'en rendait seulement peut-être pas compte. Néanmoins, néanmoins, l'information que lui donna Gauwain lui fit dresser les cheveux sur la tête et réagir immédiatement : « Quoi ? C'était quand ? ». Il n'avait pas entendu cette information circuler dans le journal. Mais c'était peut-être l'occasion ou jamais pour lui de ramener l'information dont manquait la Gazette pour son prochain numéro et peut-être, être enfin l'auteur de l'encadré principal.

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa / Avatar par The Squirrel's Garden - MerciIII Agathe!! <3
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyMar 7 Juil 2020 - 20:17

Gauwain avait l'impression de prendre bien plus qu'il n'était venu demander, en cet instant, et il était venu demander beaucoup, à l'origine. Cependant Moran ne semblait pas préoccupé par le fait de lui accorder des heures de son temps, de se rajouter cette charge en plus de... tout. (Et encore, son cadet ne soupçonnait pas la moitié des activités qui constituaient l'emploi du temps de l'autre homme ; aurait-il éprouvé du remords, si cela avait été le cas?). Et puis, c'était une chance précieuse de marquer des points en plus, qui pouvaient être déterminants. Alors, il hocha la tête.

« Tout m'ira ! Pour l'instant, je mais nécessairement grand chose à faire alors... Fais ce qui t'arrange le plus, même- je sais pas, sur une pause déjeuner, ou tôt le matin ! »

Il n'y avait pas à dire, tant qu'elle n'avait pas lieu sur un balai, une conversation avec Moran avait le don de rebooster, de redonner confiance. Lui qui s'était torturé la tête pendant des semaines dans son coin se sentait maintenant plus serein. Pendant l'année écoulée, il s'était à plusieurs reprises dit que Florian avait tout du petit frère qu'il aurait aimé avoir ; est-ce que Moran agissait autant en tant qu'ancien Serpentard qu'en grand frère de substitution, en quelque sorte ? Cela fit sourire Gauwain, un instant.

La mine soudain sombre de Moran le lui confirma : oui, Moran était au courant de l'actualité à Poudlard, de son versant public en tout cas, du devenir de certains de leurs enseignants. Pourtant, fidèle à la bienveillance qu'il dégageait à présent, il resta focalisé sur le positif, dans ce que lui raconta Gauwain. Le jeune homme eut un rire surpris en apprenant que la compagne de son ami venait également de la maison à l'étendard bleu et bronze :

« C'est vrai ? Je prends ça comme un bon présage. »


Après tout, Moran était marié et père, à présent, ça prouvait bien qu'une telle combinaison fonctionnait sans difficultés, non ? Il se demanda fugacement à quoi ressemblerait Amelia, les cheveux ceints d'une couronne de fleurs blanches. Moran semblait attendre une autre information, cependant, et la fierté sonna clairement dans ses mots, quand il ajouta :

« Amelia. Elle s'appelle Amelia Bones. Elle est- Elle est brillante, et magnifique. Elle sera à l'Ecole Supérieure l'année prochaine, pour faire du droit. Elle veut siéger au Mangenmagot. »

Il aurait pu lui parler de la jeune femme pendant encore un long moment, mais le regard de Moran se fit soudain plus acéré. Quelque chose dans l'air avant changé, c'était indéniable. Gauwain se redressa, et s'efforça de répondre le plus efficacement possible.

« Juste après la fin des cours. C'était le 2. Très tôt le matin, vers- quelque chose comme 6 heures, mais je ne le jurerai pas. »

Il marqua une pause, avant d'ajouter :

« Le Chemin de Traverse était quasi désert en tout cas. J'aurais même pas dû être là à cette heure mais j'arrivais pas à me rendormir, et j'avais pas envie de rester chez moi. J'ai atterri là un peu par hasard. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Moran J. Powell

Moran J. Powell


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1333
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Gypsophile
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : la mort de sa femme et son fils.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyJeu 9 Juil 2020 - 23:21

Moran n'avait peut-être pas totalement eu sa place à Serpentard, il n'en demeurait pas moins qu'il n'était pas franchement un pur serdaigle. Cet entre-deux expliquait sans aucun doute sa difficulté à s'insérer correctement dans la maison des verts, malgré la pureté de son sang. Le jeune homme descendait certes de lignées écossaises, celle de son père n'étant pas dans les "vingt-huit sacrées", mais celle de sa mère était une Abbot et elle était dans cette fichue liste. Son sang prétendument noble ne l'avait pas sauvé des railleries pour avoir été un jeune homme un tant soit peu ouvert. Alors, pendant la majorité de sa scolarité, il avait veillé à ne pas trop fréquenter de nés-moldus ou de personnes d'autres maisons. Faire profil bas pour survivre, c'était parfois la meilleure chose à faire. Sa septième année lui avait toutefois appris à assumer son point de vue et à l'exposer sans crainte. Même si bon, il avait manqué d'être noyé par Evan Rosier dans le lac noir. Il afficha un gentil sourire à l'entente du "bon présage". Il ne savait pas si c'en était un, mais ne releva pas. Gardenia et lui s'étaient mariés parce qu'il l'avait mis enceinte après une soirée trop arrosée. Ils ne s'aimaient pas à la base et même désormais, le jeune homme ressentait pour elle, certes, de puissants sentiments affectifs, ce n'était pourtant pas de l'amour. La réciproque était vraie. L'amour, il le portait à Daisy, qui ne sera jamais sienne et qui ne portera jamais de bague qu'il aurait eu le plaisir de lui glisser au doigt. « Ah oui, je vois de qui il s'agit. Elle est blonde non ? » demanda-t-il en cherchant dans ses souvenirs, les traits exacts du visage d'Amelia Bones. Lui, à l'époque, traînait plus souvent avec Gardenia et Darius que n'importe qui d'autre. Son cousin était comme son frère et tout comme elle, il était à Serdaigle. « Il faut des gens motivés pour faire bouger les carcans du droit » dit-il d'un ton philosophique, « j'espère qu'elle réussira ».

Il l'espérait sincèrement.

Lui, il essayait de faire bouger les choses à travers le journal mais le journal ne faisait pas tout, hélas. Pourtant Gauwain venait de lui donner une information qui, il le savait valait non seulement son pesant d'or, mais en plus lui assurerait sans doute une place directement comme journaliste à la Gazette dès la fin de l'année prochaine. Son appétence pour les nouveautés et les informations se faisaient grandissantes alors que son cadet s’épanchait un peu sur la question. « Tu permets que je prenne des notes ? » demanda-t-il sans attendre la réponse pour sortir un calepin et une plume pour gratter son papier avec rapidité alors que les mots s'enchaînaient dans la bouche du jeune homme. « Tu te souviens devant quelle boutique c'était ? » enchaîna-t-il dès qu'il eut fini, « vous étiez seuls ? ». Le jeune homme finalement, décida de le mettre à l'aise : « Ça Gauwain, c'est exactement le service que j'attendais que tu puisses me rendre. Si j'arrive à écrire un article et à le refourguer en première page, sache que tu es libre de toute dette envers moi ».


(532)

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa / Avatar par The Squirrel's Garden - MerciIII Agathe!! <3
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands EmptyVen 10 Juil 2020 - 17:36

Comment aurait-il réagi, du haut de ses 18 ans et de ses idéaux, en comprenant quel avait été le parcours de vie de son aîné, les compromis avec les désirs, les accidents et les joies au prix de renoncements ? Le sourire tranquille de Moran ne laissait rien deviner des petits coups de canifs dans l'image parfaite que se faisait Gauwain de la vie de son camarade. C'était sans doute pour le mieux ; encore que le jeune Gallois devrait bien apprendre, à plus ou moins long terme, que les choses ne s'inscrivent pas nécessairement dans un cadre bien défini. Et que la vie ne vous laisse pas nécessairement suivre les rails que vous aviez choisi. Pour l'heure, cependant, il avait la chance d'aimer et d'être aimé en retour ; et imaginer la vie de famille de Moran était un tableau inspirant, une sorte d'idéal à atteindre.

Il sourit en hochant la tête, avec un petit rire.

« En ce moment, oui. Elle est blonde. Et vraiment belle. »

Oui, la dernière précision était importante ; bien sûr, elle allait permettre à Moran de tout à fait situer Amelia, qui d'autre correspondrait à cette description ? Il redevînt sérieux, le regard déterminé, l'éclat d'intensité de celui qui a la vie devant lui, et annonça avec confiance :

« Elle réussira. Elle est forte, elle n'a pas été envoyée à Serdaigle pour rien ; elle est sincère dans ses engagements, et déterminée à les défendre. Si quelqu'un peut s'attacher à une cause avec pugnacité, c'est bien elle. »

Il en était intimement persuadé, et la respectait depuis des années pour ça.  Et si l'aide de Moran le lui permettait, Gauwain oeuvrerait de son côté, sur le terrain, en application des décrets pris.

Entendre Moran lui expliquer que ses informations étaient en soit une forme cruciale de contrepartie, une manière de rembourser sa dette, lui fit l'effet d'une décharge. Il prit un instant pour se concentrer, cherchant à reconstituer ses souvenirs de la mâtinée avec un luxe de détails, de façon à faciliter le travail du journaliste, autant que possible.

« Je- C'était à l'entrée de la deuxième ruelle, côté Fleury & Botts. »

Sa voix se fit plus tendue, à mesure que repassaient les souvenirs devant ses yeux. Il garda son attention pleine et entière sur Moran, qui prenait des notes, avec une expression de concentration intense, comme un Nundu ayant flairé une proie.

« J'ai failli passer sans rien voir, mais.... Il y avait un landau, et un nourrisson qui pleurait. Et d'un coup... Elle a hurlé, j'avais jamais entendu un hurlement pareil. »

Il prit une inspiration, sentant sa mâchoire se crisper.

« Quelque chose est tombé par terre, et ensuite le corps de la femme. J'ai compris après coup que le quelque chose, c'était sa jambe. Y avait du sang partout. »

Il finit par détacher son regard de celui du journaliste, une ombre sur le visage. Il se repassa en tête les paroles d'Amelia avant de conclure.

« J'ai transplané avec elle à Sainte Mangouste. Je sais pas si ils ont réussi à lui recoudre la jambe ni même si elle s'en est tirée. Mais je crois que quelqu'un a ramené son enfant. Je sais rien d'autre. J'aurais dû mieux regarder ; je sais pas si elle était avec quelqu'un mais c'est possible, la ruelle était sombre et j'ai pas réfléchi. Je crois que j'ai paniqué. Mais.... je vois vraiment pas comment elle aurait pu se faire ça toute seule. »

Une pause, et puis :

« Est-ce que ça t'aide ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Contenu sponsorisé




[MORAN] La cour des grands Empty
MessageSujet: Re: [MORAN] La cour des grands [MORAN] La cour des grands Empty

Revenir en haut Aller en bas

[MORAN] La cour des grands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres :: 
La Gazette du Sorcier
 :: 
Les bureaux de la Gazette
-