GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !
-46%
Le deal à ne pas rater :
Vélo électrique 26′ VELOBECANE -7 vitesses
649.99 € 1199 €
Voir le deal

Partagez

[Tinworth - Amelia] Contrecoup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 351
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyVen 3 Juil 2020 - 7:50

Ca faisait environ une heure qu'il était posé sur les chaises du hall d'accueil de Sainte Mangouste, et tout lui paraissait surréel.

Une heure qu'il était arrivé en catastrophe, se matérialisant sur le marbre froid, avec une inconnue inconsciente serrée contre son torse, et la jambe de la femme dans l'autre main, hurlant un appel à l'aide.

Une heure que la malheureuse avait été emportée par un essaim confus de personnel soignant, laissant là Gauwain, bras ballants, encore essoufflé, debout dans les pieds dans une flaque de sang noir,  au milieu du hall retrouvant le silence. Il s'était passé une main dans les cheveux, sans réaliser qu'il avait lui-même les mains rouges, poisseuses, imprégnées qu'une odeur métalliques ; il ne rêvait pas.

Au bout d'un couloir, une femme se matérialisa quelques instants plus tard, une silhouette qui lui sembla familière. Surtout, elle tenait dans les bras un enfant qui ressemblait fort à celui qu'il avait laissé derrière, quelques instants plus tôt : elle le confia à une infirmière, avant de s'éclipser.

Il remplit un formulaire de façon un peu mécanique, sans réussir vraiment à se concentrer ("Motif de la visite"? "Inconnue en manque de jambe" ne faisait pas partie des réponses à cocher), laissant ses coordonnées, et s'assit sur un des sièges en bois inconfortables, au cas où il ait eu besoin de répondre à des questions.

Aucune question ne vint. Il regarda le ballet des soignants, les arrivées de premiers visiteurs matinaux (l'homme qui venait de passer, débraillé et hagard, ne ressemblait-il pas à celui qui lui avait payé un verre, 48h plus tôt?), observa le mur.

Et il tenta de lutter contre un sentiment sourd, qui se faisait plus fort à mesure que l'adrénaline le quittait.

Il craqua finalement, et après avoir demandé à l'accueil si l'inconnue allait s'en sortir (et obtenu un haussement d'épaules en retour), il transplana.

Il savait qu'il n'était pas censé faire ça, une partie de son esprit savait qu'il était tôt, beaucoup trop tôt, et une autre se doutait qu'en ne rentrant pas directement chez ses parents, il allait avoir ENCORE PLUS d'ennuis. Mais une autre partie de sa cervelle, usée par une nuit trop courte et par ce qui venait de se produire, avait BESOIN de faire ce trajet.

Tinworth était calme, dans le petit matin. Pour autant qu'il puisse en juger sans s'y être jamais rendu auparavant, le village devait souvent être paisible.

En même temps, le Chemin de Traverse aussi était relativement tranquille, jusqu'à ce qu'on y trouve au hasard d'une promenade une femme démembrée.

Il trouva la maison des Bones sans trop de soucis, imposante et ancienne, telle une citadelle shakespearienne, avec ses poutres qui avaient traversé bien des siècles et ses fenêtres protégeant l'intimité de ses occupants. Cette pensée le rassura en partie. Il ignora les regards que lui lancèrent quelques habitants matinaux ; son esprit lui semblait curieusement calme et logique.

Il frappa à la porte.

Ce ne fut pas Amelia qui lui ouvrit, mais un homme à l'air sec, qui haussa un sourcil en le découvrant. Gauwain demeura interdit. Il s'était trompé de maison? Est-ce qu'il s'était produit quelque chose et- Non, non, l'homme avait un regard familier, un regard qui en évoquait un autre.

"Je peux vous aider, jeune homme?"

Il cligna des yeux, se secouant et reconnectant au réel.

"Je- Je venais voir si Amelia allait bien."

L'homme lui lança un long regard circonspect, comme si Gauwain lui avait parlé gobelbabil ou français.

"Elle est ici, non?"

Un plissement d'yeux, et l'homme lui céda le passage, mais sa baguette était en vue.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyVen 3 Juil 2020 - 14:05

Il était très tôt chez les Bones. L'heure du petit déjeuné. Après quelques jours de vacances pour les passer avec sa fille, Alistair Bones reprenait son travail et les deux femmes de la famille avaient décidé de prendre ce premier repas de la journée avec lui. Amelia buvait sa tasse de thé lorsqu'ils entendirent un bruit à la porte. La maison colombages des Bones ne ressemblait pas réellement à celle des autres sorciers, mais elle était suffisamment grande pour une famille nombreuse. Amelia allait réagir quand elle se rappela qu'elle était encore en pyjama qui certes recouvrait chaque centimètre de sa peau de son cou à ses pieds, mais tout de même. “ Je vais voir. ” Intervint alors à son père après avoir posé sa tasse de café sur la table et disparut de la pièce. La salle à manger se trouvant près de la porte d'entrée, Amelia entendit une voix qui lui était tout particulièrement familière. Elle se leva aussitôt pour confirmer ce doute. “ Attends, ma chérie... ” Dit alors sa mère prise au dépourvu et la suivit à son tour dans le couloir. L'ancienne serdaigle ouvrit grand les yeux. C'était bien lui... et recouvert de sang en plus. “ Gauwain, mais qu'est-ce que... ” Elle ne finit pas sa phrase sentant les regards à la fois étonnés, curieux et suspects de ses parents. Comment allait-elle expliquer la situation ? Elle n'avait même pas les détails pour pouvoir justifier la présence de ce dernier ici. Ce fut son père qui brisa le silence d'un ton égal, la main sur sa baguette. “ Le garçon a été attaqué. ” Elle le connaissait que trop bien pour comprendre qu'il s'agissait là d'une suggestion - la plus évidente - que la vérité. Il enfila finalement son manteau, mais fut arrêté par sa femme. “ Tu ne vas pas partir comme ça... ” En toute réponse, il lui lança un regard disant quelque chose du genre "bah si..." Son père était un bourreau de travail, Amelia le savait bien. “ Amelia, tu le connais ? ” Elle hocha la tête, ne sachant pas trop quoi répondre d'autre. “ Tu vois... ” Sans faire trop attention à ce que son père disait ou faisait, la jeune sorcière finit par ajouter quelque chose d'une voix balbutiante : “ C'est euh... mon petit ami. ”  

Ah... ” La manière la plus parfaite de présenter son petit ami à ses parents. Gauwain recouvert de sang. Débarquant chez eux tôt le matin. Entre 7 et 8 heures. C'était exactement ce dont elle avait rêvé. “ Tu nous explique... ” Finit par dire sa mère en lui faisant les gros yeux. “ Quand je saurais tout moi-même ? ” Tenta-t-elle tout de même. Elle y allait au culot, elle savait bien. Mais elle avait toujours été sérieuse et responsable. Sa mère murmura quelque chose à son père et ces derniers l'observèrent pendant de longs instants. “ D'accord, mais vous... vous restez là ! ”  S'exclama sa mère en pointant le petit salon tout en lui signifiant qu'elle allait surveiller de près. Amelia prit finalement la main de Gauwain et le tira dans la pièce que sa mère avait désigné. Elle poussa légèrement la porte derrière eux, la laissant légèrement entrouverte pour respecter les conditions silencieuse de sa mère. Elle entendait les murmures de ses parents. Sa mère était définitivement plus inquiète que son père. Elle fut elle-même surprise de la confiance presque aveugle que qu'il lui accordait. “ On ne peut pas dire que tu ais choisi le meilleur moment pour venir... ” Murmura-t-elle en posant ses mains sur ses bras pour regarder le sang. Il ne semblait pas blesser. Mais à qui était ce sang ? Elle se dirigea vers le buffet où se trouvait des mouchoirs même s'ils n'avaient pas beaucoup d'intérêt. Le sang était sec. “ Qu'est-il arrivé ? A qui est ce sang ? ” Elle était nerveuse et effrayée. Elle craignait considérablement la réponse.  
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 351
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyVen 3 Juil 2020 - 15:50

Tous ces échanges inter-familiaux se produisaient comme dans un brouillard. Tout ce qui comptait, c'était qu'elle venait d'apparaitre, vêtue de soie verte, qu'elle n'avait aucune blessure, qu'elle avait ses deux jambes.

Il voulait la rejoindre, la toucher, se rassurer par sa présence, remplacer le souvenir diffus de cette jambe qui devenait lentement froide par la sensation de la douce tiédeur de la jeune femme, sentir battre son coeur.

Dans l'entrée encombrée, il n'était cependant pas question de bousculer les parents d'Amelia ; parce que oui, c'étaient les parents d'Amelia, et son esprit commençait lentement à se reconnecter au réel, et à réaliser ce qu'il avait fait, en se pointant ici. Pour autant, il se sentait curieusement incapable de se concentrer sur ce qui se passait. La mère d'Amelia s'affolait, passait de sa fille à son mari, plus calme et posé, mais les yeux de Gauwain restaient rivés à Amelia.

Le monde ne retrouva un sens que quand elle l'attira à l'écart, dans un petit salon, inquiète, l'interrogeant, l'examinant, cherchant à le nettoyer. Il ne répondit pas avant d'avoir pu l'attirer à lui, une main à l'arrière de sa nuque, juste pour appuyer son front contre le sien, les yeux fermés.

Okay. C'était réel. Elle était réelle. Et elle était en vie.

Il s'accorda quelques respirations, avant de se rappeler qu'elle lui avait posé des questions, et qu'il n'avait pas répondu.

"J'en sais rien."

Sa voix lui parut rauque, même à ses propres oreilles. Il rouvrit les yeux.

"Je-"

Il lui sembla stupide d'expliquer le contexte. Qu'est-ce que ça pouvait bien faire, ce qu'il était venu faire sur le Chemin de Traverse.

"Il y avait une femme, au Chemin de Traverse. Sa jambe a été sectionnée. "

Il marqua une pause, et osa verbaliser ce qui lui était venu en tête au cours de l'heure passée et qui avait accéléré son besoin de retrouver Amelia. Il repensa au hurlement de douleur pure, se mêlant aux pleurs du nourrisson.

"Je ne pense pas que c'était un accident."

Il secoua la tête. Il n'avait pas vraiment bien vu, mais il pouvait y avoir eu quelqu'un d'autre... Il s'était concentré sur la malheureuse...

"Je l'ai conduite à Sainte Mangouste. Mais j'ai- j'ai pas pu prendre le bébé."


Il aurait pu taire cet aspect, mais c'était comme s'il ressentait le besoin d'une absolution.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyVen 3 Juil 2020 - 18:40

Toute cette situation lui paraissait si absurde qu'elle pensa un temps se trouver dans le monde des songes. Pour s'en assurer, elle se mordit la langue, mais cela lui fit mal. Vraiment ses parents venaient de rencontrer son petit ami de la pire des façons. Elle s'était imaginé un événement bien différent, plus heureux, certes gênant par moments - car c'était elle, tout devenait rapidement embarrassant dans ce domaine - mais beaucoup plus gai que cela. Gauwain était sous le choc, sa mère paniquée et son père étrangement calme. Il lui rappela vaguement Nora et sa zénitude quand elle l'avait surpris dans une embrassade avec la professeure divination. A la différence près que Alistair Bones n'essayait pas de détendre l'atmosphère, mais plutôt de travailler. Elle parvint par un heureux miracle à se sortir temporairement d'une discussion difficile avec ses parents, qu'elle aurait aimé éviter à tout jamais, et parvint à attirer Gauwain à elle dans une pièce voisine alors qu'ils parlaient encore dans le hall d'entrée, à voix basse certes, mais elle en comprenait le sens sans trop de mal. Elle le laissa la toucher malgré le sang qu'il y avait sur lui... Cette scène était tout de même particulièrement perturbante et elle n'avait qu'une envie savoir ce qui pouvait expliquer tout cela. Le connaissant, elle était parfaitement consciente qu'il n'avait fait de mal à personne. En tout cas pas volontairement ou si seulement si on l'avait provoqué. Les paroles de son père lui revinrent en mémoire comme un boomerang "le garçon a été attaqué", ce qui n'eut pour effet que de l'inquiéter davantage. Comme si elle avait besoin de cela.

Il prononça un "j'en sais rien" et un "je". Ce qui n'arrangeait pas réellement l'angoisse qui grandissait en elle.  “ Gauwain... ” Murmura-t-elle alors qu'il reprenait déjà la parole pour expliquer quelque chose d'absolument. Une femme avait été blessée et il ne s'agissait pas d'un accident. Elle demeura muette à la fois pétrifiée par une telle nouvelle et rassurée qu'il n'ait rien... à part manifestement une charge émotionnelle intense. Il n'avait pas pu prendre le bébé... le bébé ??? Quel taré s'en prenait à une mère avec son enfant ? Le pauvre gosse devait absolument être terrifié. Elle espérait tout de même qu'il allait bien... Elle ouvrit la bouche puis la referma ignorant quoi dire.  “ Tu as fait ce qu'il fallait... et je suis certaine que les médicomages et guérisseurs s'occupent bien d'elle. ” Elle n'osa pas demander des précisions sur le bébé. Gauwain avait sauvé quelqu'un... C'était une assez bonne explication pour ses parents, elle en était certaine. Et pour elle aussi. Elle lui paraissait tout à fait crédible. “ Ecoute, je vais aller chercher un gant et de l'eau... et un vieux pull de mon père, ça devrait t'aller. Reste là s'il te plait. ” Elle lui lâcha délicatement les mains et sortit de la pièce tout en refermant la porte derrière elle. Sa mère semblait l'attendre et son père était déjà parti. “ Il a aidé une femme qui était en difficulté. ” Se contenta-t-elle de dire à son attention. Et cette dernière sembla soulagée quoique toujours inquiète. Mais Amelia n'y paya pas plus attention et alla chercher ce qu'elle voulait.  

Quand elle revint avec les affaires et objets, elle pensait que Gauwain se serait déjà installé. “ Tiens prend cette chaise et assis toi. ” Lui ordonna-t-elle doucement alors qu'elle déposait le tout sur la table basse. Elle versa l'eau dans un récipient afin de lui laver les mains. Quand elle se rapprocha de lui avec le gant humide, elle finit par reprendre la parole. “ C'est très courageux ce que tu as fait pour cette femme. ” Elle passa une main dans les cheveux de l'ancien serpentard et constata qu'il y avait quelques morceaux de sang séché. Elle commença alors par-là se disant que ce serait le plus simple. “ Très noble aussi. ” Cela ressemblait presque un roman de chevalerie... Un vrai héros.    
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 351
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptySam 4 Juil 2020 - 12:34

La compassion dans les yeux bleus l'apaisa autant que les mots d'Amelia. Pas de reproche, juste un mélange d'inquiétude et de compréhension. C'était aussi libérateur qu'une potion calmante. Il hocha mécaniquement la tête à ses paroles, la laissa s'éclipser même s'il ne souhaitait rien d'autre que la garder à ses côtés, ne plus jamais la laisser s'éloigner dans des allées sombres où des jeunes femmes se faisaient agresser au petit matin.

Une fois seul, il lui sembla prendre enfin conscience de l'endroit où il se trouvait, comme si les paroles d'Amelia avaient fini par imprégner et toucher son esprit. Il regarda autour de lui ; le salon était petit mais douillet, sa décoration délicate et on y sentait une touche féminine, quoique cela n'ait rien de comparable avec le décor saturé de fleurs de la boutique de sa propre mère. C'était sans doute la marque de la mère d'Amelia.

Ses yeux croisèrent son reflet dans un petit miroir. Il grimaça. Il était dans un état atroce, les traits tirés, et des traces sombres un peu partout, sur la peau, sur ses vêtements. - Il y avait eu vraiment beaucoup, beaucoup de sang. Est-ce qu'on pouvait survivre après en avoir perdu une telle quantité? - Et malgré tout, les Bones l'avaient laissé entrer. ...Eh ben...

Il en était là de ses considérations quand elle le rejoint, calme et déterminée. C'était, il le découvrit alors, ce dont il avait besoin. Une ancre.

Ses gestes étaient doux, réparateurs, autant que ses mots. Il garda les yeux sur elle, la laissa oeuvrer, laissa l'eau se colorer d'un rouge dilué, pâle, tandis que ses mains redevenaient propres. Petit à petit, elle chassait les traces de ce qui venait de se produire, sans ciller, méticuleuse et tranquille.

Il avait débarqué chez eux sans crier gare, aux aurores, et pourtant elle restait impeccablement efficace et prévenante.

Merlin, comme il l'aimait...!

Il n'avait pas le sentiment d'avoir été noble ou courageux. Il avait seulement agi instinctivement, en priant pour prendre les moins mauvaises décisions, mais sans avoir le temps de réfléchir. Elle semblait penser que c'était suffisant, et pour l'heure, il voulut la croire.

Il retrouvait pied, même si sa voix demeurait rauque, son visage tendu.

"Pardon d'avoir débarqué comme ça... J'avais besoin de- je sais pas. De vérifier que toi, tu allais bien."

Quel âge avait la femme étendue par terre? Pas beaucoup plus qu'eux, sans doute. Il chassa cette pensée, chassa l'idée qu'il aurait pu s'agir d'Amelia.

Il se reconcentra sur le présent. Dans la maison, quelque part, quelqu'un referma une porte.

"C'était tes parents?"

Lorsqu'elle le jugea nécessaire, il ôta son t-shirt imprégné de tâches couleur rouille et noir, sans vraiment se préoccuper de modestie.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyDim 5 Juil 2020 - 13:44

Gauwain était un garçon sérieux et au premier abord, ses vêtements trempés de sang, sa coiffure et sa mine de dégénéré ne jouaient pas en sa faveur. Et peut-être Amelia aurait-elle dû s'inquiéter de sa propre sécurité et se demander s'il n'était pas dangereux. Pourtant, une petite voix dans sa tête lui chantonnait de lui faire confiance et de le croire. L'histoire de cette femme à la jambe sectionnée ne serait pas tellement difficile à corroborer. Elle paraîtrait certainement dans la presse d'ici quelques jours, ce qui la perturbait d'une certaine manière. Car combien d'attaques horribles de ce genre se produisaient dernièrement ? Amelia avait perdu le décompte.

Sans dire un mot, elle essuyait le sang qui le recouvrait. Elle ne pouvait pas faire grand-chose pour l'instant pour le tee-shirt, mais dans un tel état, l'ancien serpentard pourrait faire peur à n'importe qui... à son chat et son boursouflet. Et si sa mère ne l'avait pas jeté dehors pour le moment, elle ne le ferait pas plus tard... Pas maintenant qu'elle connaissait l'excuse derrière sa présence. Une excuse plus que valable si on suivait la logique de la blondinette. Elle sourit doucement lorsqu'il expliqua qu'il avait voulu la savoir en sécurité à tout prix. C'était si touchant qu'elle aurait presque pu le prendre dans ses bras s'il n'était pas encore tâché de sang . Elle se contenta de poser sa main sur une de ses joues avant de parler à son tour :  “ Eh bien, tu vois je suis en un seul morceau. Et je ne compte pas être découpée. ” Sa voix était douce, mais dans le fond de son cœur, elle savait que cela pouvait arriver... Après tout, si quelqu'un était assez taré pour s'en prendre à une mère et son nourrisson, qu'est-ce qui pouvait l'arrêter de s'en prendre à elle ? Mais elle préférait ne pas trop y penser. “ Et puis, je suis en sécurité ici... à Tinworth avec mes parents. ” Ce qui était vrai également. Elle ne craignait rien en leur compagnie.

Puis finalement, Gauwain sembla s'interroger sur ses parents. Elle le regarda droit dans les yeux se demandant s'il avait suivi quelque chose à la conversation entre elle et eux. Elle lui donna le vieux pull de son père afin qu'il puisse se rhabiller. Il était encore tôt et la maison ancienne. Il faisait encore frais à l'intérieur de ses murs. “ Oui... il paraît que je ressemble à ma mère, qu'est-ce que tu en penses ? ” Demanda-t-elle en riant comme pour détendre l'atmosphère. Elle ignorait si c'était la bonne solution. Mais au moins, elle tentait sa chance. Puis elle reprit sérieusement : “ Mon père a dû croire que tu venais demander refuge, mais t'as fait peur à ma mère. Je crois qu'elle nous surveille encore. ” Elle se mordit la lèvre inférieure se demandant ce qu'ils pouvaient faire maintenant. Rester ici dans ce petit salon ? Le présenter convenablement à sa mère avant qu'elle ne se fasse des cheveux blancs ? “ Maintenant que tu es propre, je peux... te la présenter si tu veux. ” Elle ne savait pas s'il était prêt ou s'il en avait envie. Mais de toute façon, ils n'avaient pas le choix, c'était bien le minimum...
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 351
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyLun 6 Juil 2020 - 12:28

Elle essayait de le rassurer, il le voyait bien, le sentait dans ses gestes lents et le contact délicat de sa main sur la joue de Gauwain, l’entendait dans sa voix douce et cherchant à raisonner ses craintes ; ça fonctionnait petit à petit, même si pas totalement. La maison était solide. Elle était entourée de sorciers adultes, donc forcément expérimentés… et ses parents, donc… ?

Le regard d’Amelia était une réponse en soi : oui, c’était ses parents, et oui, elle s’inquiétait clairement pour la santé mentale de Gauwain. Maintenant qu’il retrouvait progressivement pied, il lui revint suffisamment de bon sens pour ne pas lui expliquer qu’il n’avait pas réellement pris le temps de regarder ses parents, même si il avait inconsciemment perçu la ressemblance. Il grimaça intérieurement, et tenta de botter en touche, une manœuvre qui, il espérait, passerait d’autant plus facilement qu’elle venait de rire, avec légèreté.

« Sans manquer de respect à ta mère, je préfère sa fille. »


Le pull avait une parfum de lessive qui lui était inconnue mais qui n’était pas désagréable ; il ajusta le vêtement, qui était à peu près à sa taille, passa une main dans ses cheveux et jeta un œil à son reflet. Il avait encore les traits tirés, mais c’était moins catastrophique. Il ressemblait un peu moins à un boucher des Carpates et un peu plus à… lui-même. Ou en tout cas un lui-même qui n’aurait pas ramassé une femme en deux morceaux au petit matin. Il grimaça quand elle s’aventura à lui dépeindre les réactions de ses parents.

« Si j’avais été à leur place, je ne me serais sans doute pas laissé rentrer. »

Il jeta un œil vers la porte à l’idée que la mère d’Amelia puisse être en train de les surveiller, mais il ne pouvait pas blâmer Madame Bones. Et il réalisait bien qu’ils n’allaient pas rester là, à l’éviter, pendant beaucoup plus longtemps. Il n’aurait rien voulu d’autre que de rester avec elle, dans ce petit salon, protégés. Mais…. Il avait déboulé chez ces gens, sans réfléchir à l’inquiétude qu’il créerait. Le moins qu’il pouvait faire était de s’excuser. Et…

Cela le frappa à cet instant. Il avait rencontré (allait rencontrer? il ne savait plus vraiment comment présenter ça) les parents d’Amelia. Lui qui, quelques semaines plus tôt, n’était même pas certain qu’elle leur parlerait de lui.

Ce n’étaient pas des circonstances idéales. Il n’avait pas réfléchi, ne savait pas quoi dire, redoutait à présent ce qu’ils avaient pu penser de lui, tout en le laissant seul avec leur fille. Pourtant, lentement, il hocha la tête.

« Attends- »

Avant qu’elle ne s’éloigne, cependant, il l’attira à lui, pour une dernière étreinte, prolonger ce moment le temps d'un battement de coeur. Ne pas réfléchir au fait que son corps était frêle, contre le sien, se concentrer sur la sensation veloutée de son pyjama de soie verte, dissimulant ses formes tout en les suggérant.

Quand ils se séparèrent, il était prêt à tenter de rattraper la première impression laissée.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyMar 7 Juil 2020 - 12:25

Elle ignorait comment ses parents allaient réagir au Gauwain qu'elle connaissait et affectionnait tant. Certainement de manière bien plus positive qu'au garçon qui était arrivé recouvert de sang, choqué et surtout assez peu bavards. Elle laissa échapper un rire amusé lorsqu'il répondit à sa question. Elle ne s'était pas vraiment attendue à ce qu'il dise quoique ce soit. Ses paroles avaient été essentiellement sur l'attaque à l'encontre de la femme qu'il avait découvert. “ J'y compte bien. ”Elle se poserait de sérieuses questions s'il préférait sa mère (une femme de plus de 50 ans) à elle (sa petite amie actuelle). Tout le monde lui disait qu'elle ressemblait beaucoup à sa mère. Quelque chose dans la structure osseuse et les pommettes. Eh bien entendu , elle avait hérité de ses cheveux blonds de sa mère. Une longue crinière dorée qu'elle aimait énormément même s'il lui arrivait d'en changer la couleur quelques fois..

Si elle n'avait pas été là, sans doute ses parents l'aurait foutu dehors oui. Et ils auraient sans doute eu raison dans un sens. Mais Amelia n'aurait jamais laissé cela arriver. Elle s'était évidemment posée des questions, après tout elle aurait été folle de ne pas s'interroger un tant soi peu. “ L'avantage c'est que tu n'étais pas à leur place. ” Elle se mordilla sa lèvre inférieure avant d'ajouter quelque chose qui ne serait peut-être pas aussi bien accueilli que cela pourrait paraître. “ Puis une personne qui n'est pas honnête ne taperait pas à la porte. Je savais que tu n'avais pas tuer ou blesser quelqu'un. T'es tout sauf un psychopathe. ” Certes, elle avait lié une amitié avec lui que durant sa cinquième année, mais Gauwain faisait partie de ces personnes qui ne feraient pas de mal à une mouche sauf en cas d'extrême urgence. Elle n'avait pas exploré toutes les facettes de sa personnalité, mais lui accordait une confiance presque entière.

Il ne semblait pas exactement prêt à rencontrer sa mère... pour de vrai. Une rencontre à peine assumée ne comptait pas. Puis comment pouvait-il se préparer à un tel événement ? Elle ne lui avait décrit en long en large en travers comment elle était. Elle lui avait évidemment parlé de ses frères, Edgar et Samuel, afin qu'ils puissent les placer dans son esprit. Elle avait été assez vague sur ses parents tout en précisant leur métier. Elle observait son petit ami avec attention sans trop savoir ce qu'il allait répondre. Il hocha finalement la tête. Puis il la prit dans ses bras pour une dernière étreinte comme se donner du courage. “ Son regard est dur, certaines fois, mais je t'assure qu'il ne peut pas tuer. ” Dit-elle à son oreille afin que la concernée ne puisse pas l'entendre, puis elle déposa sur sa joue un nouveau baiser afin de le rassurer pour la énième fois.

Elle lui prit la main pour le guider jusque dans le couloir où sa mère se trouvait toujours, mais elle semblait s'être éloignée de la porte. Elle avait donc mis un peu de distance tout en gardant son œil de lynx en direction du petit salon. “ Gauwain, je te présente ma mère, Maeve Bones. ” Elle se frotta un sourcil assez peu certaine de ce qu'elle faisait. Elle n'avait pas imaginé les choses comme ça. Par Merlin... “ Maman, voici Gauwain, mon petit ami. ” Sa voix était forte, mais bizarrement pas tremblante. Sa mère lui tendit la main toujours un peu méfiante - qui pouvait lui en blâmer exactement ? - et le salua d'un ton neutre :  “ Bonjour Gauwain. ”  Elle avait sans doute de nombreuses questions, mais avait assez de tact pour ne pas les énoncer à voix haute pour le moment. Après qu'il ait répondu à son tour, elle remarqua le regard de sa mère.  “ J'ai pensé que papa n'en avait que faire de ce pull. Alors... ”  Elle lui coupa la parole presque aussitôt : “ Non, non, c'est très bien. ” Ce n'était vraiment pas ce qu'elle avait imaginé. Et pendant un instant, elle se demanda si ce n'était pas pire qu'au début. Ou s'il avait fallu attendre plus longtemps. Elle n'en savait trop rien. “ Est-ce que tu as faim ? ” Demanda-t-elle finalement à Gauwain comme si cela pouvait détendre l’atmosphère. C'était tendu comme situation...  
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 351
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyMar 7 Juil 2020 - 22:44

Amelia avait dû lui murmurer ces mots pour le rassurer ; l'effet fut mitigé.

Par prudence et pour éviter de faire plus de dégâts encore, il la laissa dicter le rythme de ce nouveau départ. Elle connaissait sa mère, après tout et avait clairement à cœur que ça se passe bien.

La femme était-elle restée dans le couloir depuis tout ce temps ? Avait-elle écouté ? Observé ? Maintenant qu'il avait les pensées plus claires, il lui était facile de voir la ressemblance entre la mère et la fille. Oh, bien sûr, une vingtaine d'années les séparaient, mais c'était les mêmes sourcils, le même port de tête, et bien sûr, cette chevelure blonde...

Mais il y avait aussi des différences fondamentales. A commencer par l'air prudent et l'attitude en retrait de la mère d'Amelia. Elle n'était pas hostile, mais restait sur la réserve, tandis qu'Amelia faisait les présentations. Il hocha la tête pour accompagner ses mots, et garda les yeux dans ceux de Maeve Bones, lorsqu'Amelia le présenta comme son petit ami. Qu'allait-il y lire ? De la joie pour sa fille, ou de la désapprobation ?

La femme lui tendit la main, polie mais pondérée ; il accepta cette main tendue, sans hésitation, avec un début de sourire.

« Enchanté, Madame Bones. »

Il se dit que c'était un bon début, mais l'ambiance changea imperceptiblement, le temps d'un échange entre mère et fille. Le pull. Elles n'échangèrent qu'un regard et une phrase chacune, mais il lui sembla percevoir un sous-texte entier à cette conversation. « Le pull de ton père, Amelia ? Et sans m'en parler, bien sûr. » « Ca va, Maman, arrête un peu. » Il grimaça intérieurement. Il était en train de lui attirer des problèmes.

Amelia, malgré tout, restait Amelia, et elle tenta de régler cette situation avec élégance, détournant l'attention en lui proposant de manger. Il hocha la tête, incertain. Il allait la suivre à la cuisine, avec un soulagement net devant la perspective de se retrouver à nouveau avec elle.

Mais à cet instant, ses yeux croisèrent ceux de Madame Bones.

Il s'immobilisa, passa une main sur le bras d'Amelia.

Ce n'était pas à elle de réparer et d'essayer de normaliser cette situation. C'était à lui. Il se tourna vers la mère de la jeune femme, sans chercher à jouer les petits amis charmants, mais résolu à se montrer honnête. Ce serait probablement maladroit et irréfléchi, mais il parlerait avec sincérité.

« Ecoutez, je suis désolé d'avoir déboulé chez vous. Surtout dans cet état. Je sais à quel point vous comptez pour votre fille et... je pense qu'on s'attendait tous les deux à ce que je fasse votre connaissance dans des circonstances différentes. »

Il eut un regard pour Amelia, cherchant dans ses yeux une confirmation, avant de poursuivre.

« Quelque chose s'est produit ce matin, que je croyais avoir géré de la moins mauvaise façon mais... après tout ça, je crois que je ne pensais plus clairement. »

A moins que ce soit le contraire. Peut-être qu'il n'avait jamais pensé plus clairement qu'en cet instant où rien ne comptait que de savoir Amelia vivante et en sûreté. Comme si ce moment lui avait révélé ce qui importait vraiment.

« Je crois que la seule qui pouvait redonner un peu de sens à tout ça, c'était Amelia. Alors... même si je devais avoir l'air d'un dingue... merci de m'avoir ouvert votre porte. »

Il marqua une pause, et, doucement, prit la main d'Amelia dans la sienne, sans détourner cependant les yeux de ceux de Madame Bones, et tant pis si son regard pouvait tuer, en réalité.

« Merci pour votre fille. Je suis fier qu'elle ait accepté qu'on se fréquente et – Je suis content de vous rencontrer. Malgré les circonstances. »
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyJeu 9 Juil 2020 - 17:45

La "véritable" rencontre entre sa mère et son petit ami ne semblait pas vraiment aller dans le sens qu'elle l'aurait désiré. Malgré tout ce qu'elle essayait de faire, la situation était toujours tendue. Amelia n'était pas tellement quelqu'un qui confrontait les gens. Elle avait tendance à prendre des détours, éviter les disputes. Les situations embarrassantes, elle en avait eu son lot ces derniers temps. La première tentative de Gauwain avait été gênante, mais importante. Au final, elle ne regrettait pas que ce soit passé. Cependant, découvrir que Nora avait une vie privée, elle l'aurait évité si elle avait pu. Finalement, elle se retrouvait dans un autre moment dans lequel, elle n'avait pas vraiment de contrôle. Elle essayait pourtant. Mais vraiment. Elle observait sa mère avec désespoir, la suppliant presque de lui laisser une chance. Puis finalement, quelque chose qu'elle n'attendait pas, Gauwain s'essaya à un discours persuasif. Il n'avait jamais été un grand orateur - il avait bien d'autres qualités dans d'autres domaines, mais cette compétence ne lui était jamais apparue comme évidente - mais il faisait de son mieux, comme s'il avait décidé que ce n'était pas à elle d'affronter sa mère et de démêler la situation. Elle se sentit mal à cette pensée au début, mais le laissa parler. Peut-être que c'était mieux. Peut-être que ça valait le coup. Peut-être qu'il convaincrait sa mère qu'il était un brave garçon. Après tout, c'était ce qu'il était. Un bon garçon qui faisait au mieux pour être à la hauteur de l'image qu'il essayait de renvoyer. Assurément, d'autres parents n'auraient même pas pris la peine de l'écouter. Ce qui était bon signe, elle le pensait.


Il s'excusa d'abord - bon, c'était une bonne manière d'engager la conversation - puis résuma en quelques mots ce qui lui était arrivé - sa mère ferait facilement le lien avec ce qu'elle lui avait déjà dit - puis vint ensuite la raison pour laquelle il était là - ses parents avaient bien compris qu'il était venu jusque là pour la voir, mais ce qu'il dit lui parut étrange. "Redonner du sens à tout ça ?"   “ Vraiment ? ” Car où elle était belle et bien surprise. Il lui avait bel et bien dit qu'il était venu pour s'assurer qu'elle allait bien. Peut-être que malgré la différence de formulation, cela signifiait plus ou moins la même chose. Elle n'en savait trop rien. Est-ce qu'elle lui permettait réellement d'y voir plus clair ? Elle l'ignorait. Mais elle trouvait cette phrase touchante, beaucoup trop pour son petit cœur. Il continua sur sa lancée en remerciant sa mère de l'avoir "créée" et "élevée", elle présumait. Mais pour le coup, elle ne savait plus où se mettre. Elle décida de regarder dans le vide afin d'éviter de voir les yeux et surtout le visage de sa mère. Elle avait tellement peur de l'effet de ces paroles sur sa mère. Cela pouvait très bien fonctionner ou... ou bien elle le prendrait bizarrement. Car ça pouvait sonner bizarre non venant d'un garçon dont sa fille n'avait jamais parlé ? quoique peut-être l'avait-elle mentionné les années précédentes au détour d'une conversation sur les révisions, les cours ou les élèves avec lesquels elle avait sympathisé.

Elle serra finalement sa main comme si cela allait lui donner le courage nécessaire pour ne pas reculer face à sa mère. “ Eh bien... ” Était-ce possible... ? était-ce possible que Maeve Bones ait perdu sa capacité à parler ? Elle paraissait confuse et perdue. Elle ne savait pas trop quoi dire. Et Amelia décida de l'observer avec un léger sourire en coin. Peut-être qu'il avait gagné au final. Peut-être bien. “ Je suis enchantée de vous rencontrer également. ” Victoire pour les tourtereaux alors. Au moins, sa mère n'aurait pas à faire ce qu'elle avait fait avec Edgar : inviter Vicky à la maison pour qu'il finisse par ouvrir les yeux. Non, avec Gauwain, c'était fait comme ça. “ Je crois qu'on peut l'inviter à manger quelque chose non ? Tu dois avoir faim non ? ”  Après avoir sauvé une femme et affronté une telle situation, son ventre devait réclamer son pesant de nourriture en effet. “ Oui bien sûr, je vais vous laisser. J'ai un article à écrire. ” Et elle finit par partir vers l'étage. Amelia eut un petit rire en assistant à une telle scène. “ Ce n'est pas vrai, elle n'a pas d'article à faire. Tu lui as juste cloué le bec. Ça ne lui arrive pas souvent.  ” Et c'était bien vrai. Comme il était pratiquement impossible d'empêcher à Amelia de se transformer en moulin à paroles. Elle le gratifia d'un large sourire. “ Viens la cuisine est par là. ” Dit-elle en le guidant vers la pièce dans laquelle se trouvait toute sorte de plat pour le petit déjeuné qui pourrait ravir n'importe qui.  
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 351
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyVen 10 Juil 2020 - 19:17

Amelia elle-même parut surprise de certaines de ses déclarations, gênée peut-être ; il n'allait définitivement pas remporter le prix de l'éloquence s'il se présentait à un concours. Mais il sentit les doigts délicats serrer les siens, comme pour l'assurer de son soutien, et cela plus que tout lui ôta tout regret.

Il y eut un silence, pendant lequel les deux adolescents attendirent le verdict.

Et puis, finalement...

Il s'avéra que le regard de Maeve Bones ne tuait pas réellement.

Gauwain s'autorisa à respirer à nouveau, et à sourire vraiment, cette fois, quand la mère d'Amelia sembla déposer les armes. Il ne serait sans doute pas sa personne préférée, mais elle n'allait probablement pas non plus lui lancer une malédiction une fois qu'il aurait tourné les talents. C'était plutôt positif.

Et après le début de journée qu'il avait passé, tous les éléments positifs possibles étaient les bienvenus.

Un petit déjeuner avec sa petite amie n'était pas loin sur la liste des choses qui lui paraissaient en cet instant aussi efficace qu'un philtre calmant. Il hocha la tête à la proposition d'Amelia, et s'attendait à ce que Madame Bones les accompagne à la cuisine, mais la femme s'excusa. Et ce développement fit naître dans les yeux de sa compagne une exultation amusée, une sorte de petit triomphe, qui s'accompagna d'un rire ravi. L'explication ne tarda pas à venir, lui arrachant également un sourire, plus embarrassé que victorieux, cependant.

« Ne lui fais pas trop remarquer ? Histoire que je ne trouve pas la porte close une prochaine fois... ? »

Il la suivit à la cuisine, suffisamment connecté au réel à présent pour détailler ce qui l'entourait. Les choix de décoration et d'organisation qui disaient quelque chose d'une façon de penser. Les assortiments d'accessoires de cuisine qui parlaient d'une façon de vivre. Les petits riens qui avaient été gardés et laissés visibles, et étaient des souvenirs : photos, petits objets, témoignages de l'histoire d'une famille. Il y chercha les traces d'Amelia, avant de se concentrer sur le petit déjeuner et les odeurs de pain, de café, de fruits.

Les Bones avaient été à table lorsqu'il avait débarqué. Tout était resté en place, ce qui lui enleva un peu de sa culpabilité de s'inviter ainsi.

« Merci d'avoir proposé ça. Je m'étais pas rendu compte que je mourrais de faim mais je crois que mon corps se réveille. »

Il lâcha sa main pour la laisser fouiller dans les placards, se contentant de se placer contre elle, mains sur ses hanches, et de déposer un baiser dans son cou.

« Et... …..merci pour tout à l'heure. Vraiment. »


C'était un remerciement général ; il se sentait chanceux tant de la façon dont elle l'avait aidé que du fait qu'elle ait tenu tête semblait-il à sa mère. Pour lui.

Ce qui le ramena à penser à Madame Bones. Il ne put s'empêcher de l'interroger, tout en s'installant avec elle, sans rompre le contact physique entre eux, même si cela signifiait juste que leurs jambes s'effleuraient :

"Tu crois qu'elle est partie faire quoi?"

La maison était ancienne. Disposait-elle d'un réseau de miroirs indiscrets, comme on en voyait parfois dans certaines demeures, ou de canalisations d'écoute? D'un autre côté... Elle l'avait laissé seul, avec sa fille unique. C'était une preuve de confiance, non? Elle était sans doute partie se préparer pour travailler...

Il réalisa qu'Amelia elle-même risquait de se mettre en retard, à cause de lui.

"Tu pars à quelle heure?"

Elle devait avoir un emploi du temps minuté, la connaissant. Et l'emploi du temps en question n'incluait sans doute pas de s'arrêter pour un tête-à-tête avec son petit ami. Quelles que soient les circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptySam 11 Juil 2020 - 15:55

Amelia n'avait jamais - ou presque jamais - vu sa mère dans un tel état. Elle n'arrivait pas à formuler un seul mot. Elle considérait comme comme une petite victoire personnelle. Elle sourit quand Gauwain lui demanda de ne pas trop lui rappeler. Elle ouvrit un placard pour récupérer quelque chose avant de répondre à ses interrogations. “ Ne t'en fais pas pour cela, tu pourras toujours revenir ici. Et dans le pire des cas, tu n'es pas obligé de passer par la porte d'entrée... ” Son cerveau finirait bien le reste de cette phrase. Elle n'en doutait pas une seconde. Elle attrapa sa baguette qui était posée sur la table et l'agita pour que les assiettes, verres et couverts viennent se déposer dans le grand évier de la cuisine. “ Vu ce que tu viens de vivre, je comprends que la nourriture n'ait pas été une de tes priorités.  ” Elle ne savait pas vraiment si son petit ami avait vraiment envie de s'étendre sur le sujet. Cela n'avait pas été un moment facile, elle pouvait l'imaginer. Mais en parler devait tout aussi être inquiétant. Une jambe séparée du reste du corps devait être un spectacle tout à fait horrifique et pour le moment, elle allait se contenter de ce qu'il avait bien pu lui dire. S'il voulait revenir là-dessus plus tard, elle écouterait et ne se plaindrait pas. Elle sentait ses mains sur ses hanches et son baiser dans le creux de son cou. Ce qu'il lui dit ensuite la laissa perplexe. “ Ne me dis pas merci... ” Murmura-t-elle doucement à son attention. Elle déposa un bol, un verre et sa baguette sur sa table pour faire un demi-tour sur elle-même pour se retrouver face à Gauwain. Elle lui sourit doucement.  “ C'est toi et moi maintenant... contre le monde. ” Et elle réalisa une seconde qu'elle venait peut-être dire une légère bêtise. “ Enfin pas contre nos familles si c'est possible. ” Ajouta-t-elle rapidement avec un rire. Elle posa une main sur sa joue avant de reporter son attention sur la table. Il manquait encore les couverts.

Sa famille avait toujours été la chose la plus importante dans sa vie, mais Gauwain était venu chambouler d'une certaine manière ce schéma. Il comptait énormément pour elle, elle ne savait pas encore exactement à quel point. “ Eh bien, elle pourrait faire beaucoup de choses à dire vrai. Feuilleter les dernières collections des marques de prêt à porter. Coudre ou lire le courrier de ses lecteurs. Ou alors tout simplement dormir. Quoique ça j'en doute honnêtement.  ” Même si sa mère avait fait une sorte d’abdication, et ce de manière élégante, cela ne signifiait pas qu'elle serait en mesure de dormir sur ses deux oreilles non plus. Pour sa part, elle n'avait pas prévu grand-chose de sa journée, à part traîner chez elle. Quoiqu'elle aurait bien besoin d'une nouvelle manucure. Contrairement à ce que les autres pouvaient penser, Amelia savait ce que signifiait le mot "vacances". “ Je ne commence à Harpile Poil que la semaine prochaine, donc je ne pars pas.” Peut-être s'attendait-il lui aussi qu'elle ait préparé tout un emploi du temps pour sa première semaine de vacances. Elle s'installa sur la chaise à côté de celle qu'elle avait prévu pour lui. “ Tu peux rester ici tout le temps que tu voudras. Cette maison est assez grande pour qu'on n'y croise pas ma mère et il n'y a personne d'autre.” Elle avait laissé la nourriture exprès sur la table pour qu'il puisse choisir lui-même. Elle se demandait ce qu'il pouvait bien manger le matin. Entre ce qu'elle aimait et ce qu'il affection, il y avait tout un monde, elle en était certaine. “ Prends tout ce que tu veux. Nous sommes très friands de thé à toute heure de la journée, mais je dois pouvoir te faire un café ou un chocolat chaud si tu veux.” 
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 351
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyLun 13 Juil 2020 - 20:22

Gauwain eut un sourire, secouant la tête en lui décochant un regard destiné à l'attendrir, mais trahissant surtout qu'il rentrait avec plaisir dans le jeu. Finir ce genre de phrases à trous ne lui posait vraiment aucune difficulté, il avait bien assez d'imagination dans ce domaine.

« Hmm ? Mais si je dois emprunter d'autres accès, il me faudrait un repérage préalable... Histoire que je n'atterrisse pas face à ton père sortant de la salle de bains... »

Il ne commenta pas sur son autre remarque. Non, effectivement, sur le moment, il lui avait semblé que son corps se mettait en mode automatique. Comme s'il n'allait plus jamais ressentir de faim ou d'autres besoins physiques, comme si ces notions avaient été des concepts étrangers, décorrélés de son être.

A présent.... il revenait au monde à ses côtés.

Tous les deux, ensemble, dans cette cuisine, ces odeurs de petit déjeuner... Ca paraissait naturel, évident. Tranquille. L'attaque de ce matin avait-elle même existé ? Peut-être qu'il avait rêvé ? C'aurait été facile de s'en convaincre, pressé ainsi contre elle, partageant son calme, humant le parfum de sa peau au réveil, dans ce cadre qui disait intimité et famille.

Plus de trace de sang sur ses mains.

Il inspira lentement et sourit. Pour l'instant, cet endroit était une bulle protégée. Un monde en sûreté. Et savoir Amelia ici l'apaisait.

Elle pivota contre lui, souple et espiègle ; ses beaux yeux bleus disaient une envie de vivre et de triompher, plus encore que ses mots de défi.

« Le reste du monde n'a qu'à bien se tenir... »

Et il le pensait. S'il avait été avec elle ce matin- Quand ils étaient ensemble, il lui semblait que le monde avait des couleurs plus vives, que les ombres étaient moindres. Comme si avec elle, tout devenait possible. Avec elle, il oubliait ses faibles chances d'entrer à l'EMS, il oubliait le futur incertain pour la société sorcière dans son ensemble, oubliait tout ce qui aurait pu l'abattre. Il l'aurait embrassée encore si elle n'avait pas tourné son attention vers la table de petit déjeuner. Il sourit, la laissant faire.

« Je vais pas t'embêter toute la journée. Je me doute que tu avais d'autres choses à faire. Mais... si pour l'instant je ne dérange pas... Je vais rester. Tant que ta mère ne trouve pas le temps trop long, en m'abandonnant sa fille. »

Il était certain que même sans avoir commencé son emploi d'été, elle avait une idée précise de son emploi du temps. C'était Amelia... Elle était la sorcière la plus organisée de toutes les personnes qu'il connaissaient. Et puis, alors qu'il la regardait, une pensée vînt grignoter les plis de son esprit, jusqu'à être impossible à ignorer, chassant son sourire.

« …tu feras attention ? Au Chemin de Traverse. Tu peux transplaner directement au Salon, ou y a des sorts de protection ? »

Il ignorait la réponse qu'il aurait préféré entendre. Il n'avait pas envie de la savoir remontant le Chemin, à l'aube, avant sa prise de poste, seule. Et en même temps, si le Salon avait des protections pour interdire le transplanage, n'était-ce pas plus sécurisé ? A moins qu'elle ne puisse s'y rendre par cheminette ?

« …si tu veux, enfin... on pourrait faire la route ensemble. Je peux t'attendre là-bas le matin, et on marcherait jusqu'à la boutique. »

Il n'avait pas grand chose d'autre à faire. Et il se levait toujours tôt, le matin, de toute façon. Cependant, quelque chose lui disait qu'il y avait peu de chances qu'elle accepte. Il se força à se concentrer sur sa faim.

« Va pour un café, si ça ne t'embête pas d'en faire seulement pour une personne. Sinon, du thé noir, ce sera bien aussi. …merci. »


Il lui dédia un sourire d'excuse. Il passait son temps à la remercier, aujourd'hui, hein ? C'était le moins qu'il puisse faire, lui semblait-il. Et il espérait qu'elle comprendrait. Il ne pouvait rien faire d'autre, pour s'excuser, pour lui témoigner de la reconnaissance. Même en cet instant, il se sentait autant chanceux que honteux de la laisser gérer son propre petit déjeuner. Pour ne pas la solliciter plus, il se servit deux tranches de pain, et deux œufs durs.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyMar 14 Juil 2020 - 19:43

Amelia avait toujours aimé taquiné Gauwain, même avant qu'ils ne deviennent un couple. Bien plus qu'avec d'autres. Elle sourit à sa réponse. Il semblait comprendre ses allusions - ce qui signifiait qu'elle était assez claire et pas trop lourde - et y apportait sa petite touche également.   “ Tu auras le droit à une visité guidée des lieux intéressants. ” Elle faisait bien entendu référence à sa chambre et la salle d'eau attenante. La maison était assez grande pour accueillir bien plus que cinq personnes et il y avait donc en plus d'une salle de bain, des petites salles d'eau dans quelques chambres. Ce qui arrangeait bien les affaires de la petite famille. Il lui était arrivé de se demander quelle famille hériterait de cette maison : Edgar, Samuel ou elle-même. Il lui était même arrivé d'imaginer qu'ils se serviraient de cette grande maison comme une maison de campagne dans laquelle ils se réuniraient tous pour célébrer les grandes fêtes. Et même si cette pensée l'attristait, elle ne pouvait s'empêcher d'y penser car la peur de l'avenir était bien présente... Elle chassa rapidement cette idée comme elle le faisait à chaque fois. Imaginer sa vie sans ses parents avait toujours été douloureux et pourtant cela avait toujours eu un don de lui venir comme un boomerang. Car ils étaient humains et que beaucoup de choses la terrifiaient.

Elle voulait grandir, mûrir et au contact de Gauwain, elle avait l’impression d'apprendre à apprécier le moment présent sans se projeter ni dans le passé ni dans le futur.  “ Aha oui.” Rit-elle doucement. Elle n'avait jamais été quelqu'un qui aimait les confrontations, mais paradoxalement, elle n'avait pas peur d'exprimer un opinion réfléchi sur des sujets qu'elle maîtrisait et avait farfouillé de fond en comble. “ Tu peux rester toute la journée si tu le désires.” Ouais, enfin, il devrait quand même la laisser se laver et se changer. Car elle était encore dans son pyjama en soie verte réalisa-t-elle. Pas qu'elle ait honte, mais tout de même. Ce n'était pas très convenable non plus. Le fil de ses pensées se stoppa tout net lorsqu'il lui demanda de faire attention. “ Gauwain... Il existe un réseau de cheminette auquel la cheminée de cette maison est connectée.” Dit-elle doucement. Amelia était une personne indépendante, qui aimait prendre soin d'elle. Mais dans un même temps, elle savait que cette réaction exagérée venait surtout du fait qu'il avait vu une femme à peine plus âgée qu'elle découpée en deux. Ça faisait froid dans le dos.  “ C'est ce que je compte utiliser pour aller au salon.” Elle n'avait jamais vraiment pensé cela ainsi. Mais ça raccourcirait considérablement son trajet maintenant qu'elle y pensait. Elle allait sans doute le faire réellement. Puis finalement, elle lui posa une question : “ Tu me promets de faire attention aussi ? Il n'y a pas que les femmes qui sont attaquées...” Il ne fallait jamais blâmer la victime bien évidemment, mais prendre ses précautions était tout de même nécessaire quelques fois, surtout en temps de guerre. “ Ça va dans les deux sens...” Elle n'avait pas tellement envie de faire tous les trajets avec Gauwain, non pas parce qu'elle n'aimait pas sa compagnie, mais parce qu'elle n'avait pas envie de se servir de lui comme un bouclier.

Il demanda alors un café ou alors un thé noir et après cela, il la remercia à nouveau. Elle se mordit la lèvre inférieure, mais ne dit rien. Elle se contenta de hocher la tête et de préparer le dit café. “ Tu pourras m'aider pour la vaisselle après ? ” Ses parents avaient toujours partagé les tâches ménagères, un objectif qu'elle avait décidé d'atteindre avec son propre petit ami le jour... le jour où ils emménageraient ensemble si leur relation durait jusqu'à ce jour. Elle l'espérait. “ Tiens voilà. ” Dit-elle après quelques minutes en déposant la tasse de café fumant à côté de son assiette. “ Je reviens dans quinze ou vingt minutes, je vais me changer. ” Elle préférait le laisser seul tant qu'il mangeait que plus tard alors qu'il n'avait rien à faire.  “ Tu peux te resservir. Nous ne sommes pas en manque d’œufs. ” Et elle s'éclipsa pour se débarrasser de ce pyjama vert, se décrasser et enfila une robe bleu qui tombait juste au dessus de ses genoux et à manche longues. Pour ses cheveux, elle ne fit pas grand-chose excepté le fait de les brosser et les peigner du mieux qu'elle pouvait. Puis elle redescendit pour retrouver son petit ami. Il n'était pas dans la cuisine, mais sa vaisselle était avec le reste dans l'évier, sauf pour la tasse de café. Mais elle n'était pas non plus sur la table. “ Gauwain ? ” Elle le retrouva finalement dans le petit salon. “ Tu es là. ” Sourit-elle doucement avant de lui poser une question qui lui trottait dans la tête : “ Tu vas mieux ? ” Un café et un bon petit déjeuner devaient être revigorants.   
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 351
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup EmptyMer 15 Juil 2020 - 23:04

Amelia paraissait tellement détendue, dans l'intimité de cette cuisine, dispensant sourires et allusions à demi-voilées avec un naturel désarmant. Il eut un rire silencieux, secouant la tête :

« Eh bien j'ai hâte de suivre cette visite privée... Après tout, les opérations réussies sont basées sur un repérage minutieux, si j'en crois la section Sécurité de Fleury et Botts. »

Ca ne pressait pas, cependant. Il ne voulait pas s'imposer plus encore, pourtant il n'était pas pressé de rentrer à Saint Davids. Il n'avait pas envie de retrouver l'ambiance lourde de ces dernières heures. N'avait pas envie d'expliquer à ses parents ce qu'il avait été faire au Chemin de Traverse. N'avait pas envie d'expliquer ce qui s'était passé. Il serait obligé, bien sûr. Mais il n'en avait aucune envie. Pour l'instant, rester chez Amelia- chez les Bones, était plus tentant. Et il avait encore quelques heures devant lui avant que son absence ne soit réellement un problème.

« Il vaudrait mieux que je sois rentré pour le déjeuner. Si ils ne me voient pas de la journée, j'aggraverai mon cas. »

Il regretta instantanément d'avoir prononcé ces mots. Mais c'était trop tard. Tant pis. Si elle tiquait, il botterait en touche. Il n'avait aucune envie de lui expliquer la situation chez lui, pour de multiples raisons. Et de toute façon, il y avait bien plus important, à l'heure actuelle.

Comme il s'y était attendu, elle n'accepta pas sa proposition de l'accompagner jusqu'à son nouveau travail ; pour autant, savoir qu'elle avait l'intention de se rendre au salon via le réseau de cheminettes le rassura partiellement. De tels réseaux étaient sécurisés, non ? Le salon avait dû s'assurer que seules les personnes accréditées pourraient accéder aux lieux, bien sûr. Il n'insista pas ; il y avait de toute façon dans le ton de la jeune femme un non-dit assez clair. « Je ne suis ni irréfléchie, ni en sucre », disait le beau regard bleu. Il ne la contredirait pas, malgré les voix inquiètent qui continuèrent de murmurer à voix basse, à l'arrière de sa conscience.

Elle le surprit, néanmoins, lorsqu'elle lui demanda en retour de veiller à sa propre sécurité. Il la fixa un instant sans mot dire, grave.

« ...je te promets de ne pas me mettre en danger inconsidérément. Tu ne me perdras pas pour une inconscience ou une folie. »

Il hocha la tête sans vraiment réfléchir, concernant la vaisselle, et la laissa s'éclipser sans chercher à la retenir, principalement parce qu'il lui avait déjà causé suffisamment de problèmes. Et parce que la maison était sûre.

Une fois seul, la cuisine lui apparut sous un jour différent, plus froid ; comme si, sans Amelia, il redevenait étranger au lieu, déconnecté. Il avala ses œufs et son pain en mode « pilotage automatique », sans y prendre plaisir, alors que les œufs étaient parfaitement cuits et le pain toasté moelleux. En moins de 5 minutes, il ne lui resta plus que le café.

Il déposa sa vaisselle dans l'évier, et entreprit d'observer les lieux de plus près, tasse en main. Les éléments de décoration de la cuisine, qu'il avait déjà observés tout à l'heure. Et puis, retournant sur ses pas, les différentes pièces du rez-de-chaussée, les livres posés sur les étagères, les photos exposées.

Le quart d'heure passa sans qu'il le réalise, et sans qu'il croise Madame Bones. Ce fut Amelia seule qui le rejoignit, impeccable dans une jolie robe bleue, les extrémités de ses mèches blondes encore un peu humides de la douche, douce et prévenante. Il y avait dans sa question de l'affection autant que de l'inquiétude. Il lui sourit, rassurant, et hocha la tête.

« Oui, je te remercie. Ca va.... »

Peut-être pas tout à fait, peut-être pas comme avant. Mais il avait l'esprit clair, et son corps retrouvait ses réflexes.

« Ca va beaucoup mieux. Toi, et pouvoir grignoter un peu, je n'avais besoin que de ça.  »

Il laissa ses yeux courir sur le salon, à nouveau, finissant sa tasse de café.

« Vous avez une maison agréable. On voit qu'elle est entretenue avec soin. Et que vous y avez partagé beaucoup de choses. Vous avez toujours vécu ici ? »

Il se rappelait bien que son frère plus âgé avait quitté le domicile, pour vivre sa propre vie de famille ; qu'en était-il de l'autre frère? Il n'avait pas été à la table du petit déjeuner, vivait-il encore avec eux?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




[Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup Empty

Revenir en haut Aller en bas

[Tinworth - Amelia] Contrecoup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre-