GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !
Le deal à ne pas rater :
Nouveau maillot de l’équipe de France de Football pour l’Euro ...
89.99 €
Voir le deal

Partagez

[Tinworth - Amelia] Contrecoup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 389
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptyJeu 16 Juil 2020 - 12:11

Elle n'avait jamais envisagé de faire une visite guidée des lieux à qui que ce soit, ni même à Gauwain. Cependant, elle se dit qu'elle pouvait faire un effort pour lui, un effort qui ne serait pas surhumain à ses yeux. Pour être tout à fait honnête, s'il lui demandait de décrocher une étoile, elle s'y essaierait tout autant. “ Tu verras, tu ne pourras plus t'y perdre. ” Ce qui suivit la fit froncer ses sourcils. "Aggraver son cas" se dit-elle avec agacement. Il y avait quelque chose qu'il lui cachait et elle n'aimait pas vraiment cela. Elle voulait savoir, mais au lieu d'insister, elle choisit de proposer quelque chose qui ne se réaliserait certainement pas de suite... “ Tu n'es pas obligé d'y retourner. Tu pourrais rester, tu serais un habitant clandestin... ” Dans sa chambre bien évidemment, mais cela, elle s'abstint bien de le dire. Ses parents la tueraient s'ils apprenaient qu'elle cachait quelqu'un dans sa chambre, même son petit ami... enfin surtout son petit ami. Mais il s'agissait là plutôt d'une blague, d'une proposition de secours pour se retourner si vraiment ça ne s'arrangeait pas. Amelia était une personne indépendante, qui pouvait bien se défendre seule. Mais, elle comprenait la logique de Gauwain, après ce choc, il devait n'avoir qu'une seule envie : la protéger pour qu'elle ne se retrouve pas découper comme un saucisson. Cependant, si elle appréciait toutes ces attentions, elle ne voulait pas non plus que son petit ami la paternalise. Si c'était ce qu'elle cherchait, elle se serait trouvée une armoire à glace. “ De toute façon, la personne qui voudrait te prendre à moi n'est pas encore née. ” Elle l'entendait bien entendu dans le sens "si quelqu'un voulait te tuer, il aurait affaire à moi" plutôt que "si une fille voulait sortir avec toi, elle aurait du soucis à se faire". Elle n'était pas particulièrement jalouse, mais elle ne laisserait personne lui faire du mal. Elle pouvait le laisser la protéger, s'il en faisait de même. C'était donnant-donnant.

Elle avait besoin de changer, de mettre un vêtement plus adapté. Elle se changea très rapidement - d'habitude, elle aurait pris minimum une demi-heure pour se coiffer et se maquille également - et retrouva Gauwain dans le petit salon. “ Un bon petit déjeuner avec une personne qu'on affectionne a toujours le don de remonter le moral. ” Elle aurait pu employer le mot aimer se rendit-elle compte, mais ne le regrettait pas pour autant. C'était certainement pour le mieux. Elle avait l'impression que c'était trop tôt pour le dire. Et elle fut ravie de l'entendre poser la question sur cette maison. “ C'est une vieille bâtisse que mes arrière grands parents ont acheté... ou alors, c'est le couple d'avant. Je ne sais plus, mais ça fait plusieurs générations que les Bones vivent ici, oui. ” Contrairement aux familles de sang pur, elle sait que la sienne n'avait jamais fait d'arbre généalogique. Il y avait bien un livret de famille ou quelque chose de ce genre, ainsi que des albums de souvenirs des générations passées, mais rien de très comparable aux lignées les plus anciennes qui se vantaient d'avoir le sang pur et noble. “ Quant à moi, je n'ai connu que cette maison avec mes deux frères Edgar et Samuel. Ils n'habitent plus ici, mais ils reviennent parfois quand ils ont le temps durant les vacances ou les week-end.  ” Samuel, plus qu'Edgar, mais Edgar avait un travail très exigeant avec des horaires pas très fixes. Elle sourit doucement à tous ces souvenirs qui clairement étaient encore sur les murs de la grande maison. L'architecture n'était pas toujours simple, notamment parce qu'il y avait des endroits mansardés. Comme dans sa chambre. “ Je dors sous les combles. Oh ce n'est pas aussi dangereux que ça semble l'être. Mon père et ma mère ont très bien emménagé l'espace pour que je puisse y vivre sans problème.  ” De toute façon, avec la magie, pratiquement tout était possible.     
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptyJeu 16 Juil 2020 - 22:46

L’occupation clandestine qu’elle proposait était tentante, bien sûr. Rester ici, profiter d’Amelia aussi longtemps qu’ils le voulaient. Pas comme à Poudlard, où leurs emplois du temps et la volonté de rester discrets avait limité leurs interactions. Loin des problèmes. L’alternative, retourner seul, à Saint Davids, présentait peu d’attraits. Si le destin s’acharnait, des employés du Ministère avaient relevé son nom à Sainte Mangouste, sonnaient actuellement à la porte de la maison familiale, et ses parents étaient en train de comprendre que leur fils avait déserté.

« Je ne suis pas sûr que ta mère approuverait un clandestin dans ses murs. Tu serais obligée de me cacher dans les ténèbres de la cave… Ou j’aurais droit à un logement princier, si je promets d’être sage, et très discret ? »


Il eut un rire, amusé, et secoua la tête. Il était capable d'être silencieux, ça oui, et n'était pas particulièrement maladroit, mais il voyait d'ici la tête de ses parents s'ils tombaient face-à-face avec lui ; cela dit, ça ne pourrait être pire que leur rencontre de ce matin.

Amelia paraissait confiante dans l'avenir. Ses mots étaient assurés, son regard déterminé. A la voir ainsi, sans hésitation aucune, il n'avait aucun mal à l'imagine arracher Gauwain à la mort elle-même. ...La femme de ce matin avait-elle un compagnon qui, lui aussi, était prêt à défier la faucheuse, certain de pouvoir marchander pour récupérer celle qui lui était précieuse ?

Les folies qu'il se sentait également prêtes à commettre, juste pour elle et pour s'assurer qu'elle ne lui soit pas enlevée. Car, il n'allait pas lui donner tort sur ce point : les moments que l'on passe avec nos êtres chers n'ont pas de prix. Et ceux que l'on passe avec une personne que le cœur chérit sont les plus précieux de tous.

Il en était bien conscient, lui dont le visage s'était éclairé avec la réapparition de la jeune femme.

Il avait fini son café, et en profita pour poser sa tasse sur la petite table du salon ; enfin, il put lui tendre la main, l'inviter à revenir dans ses bras, si elle le souhaitait, l'enlacer doucement, sentir son dos épouser son torse. Lui ne s'en plaindrait certes pas.

« Tes aïeux l'ont bien choisie, la maison est- elle a l'air agréable. ...Tu es née ici, alors ? »

C'était une maison de famille, ancienne ; et certaines lignées accordaient de l'importance à l'endroit où naissait les enfants, au point de préférer faire se déplacer le Médicomage, plutôt que d'arriver en catastrophe à Sainte Mangouste. Il passa ses mains sur le bas-ventre de la jeune femme ; est-ce que c'était une histoire de tradition, ou, maintenant qu'il y pensait, était-ce lié aux risques que le transplanage pouvait potentiellement faire courir au bébé ? Et il ne se serait pas vu transporter en balai une femme sur le point d'accoucher...

Il s'amusa de la direction que prenaient ses pensées, et les ramena sur une direction plus neutre.

« Qu'est-ce qu'il fait dans la vie, ton frère Samuel ? »

Il connaissait, bien sûr, l'activité professionnelle d'Edgar, mais l'autre frère restait une figure floue dans son esprit. Amelia ne s'étendait pas souvent sur le terrain familial, et il était curieux d'en apprendre plus. D'étoffer l'image qu'il avait de son univers, tout comme il commençait à se figurer la chambre de la jeune femme, uniquement à partir de sa localisation.

« Tu as tout l'étage des combles pour toi, alors ? Comme un joyau tout en haut d'une tour ? »

Et quel joyau, mes amis, quel joyau... !
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 389
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptyVen 17 Juil 2020 - 17:07

Si sa mère découvrait un habitant clandestin, elle en ferait certainement une syncope surtout un gosse qu'elle ne connaissait pas assez pour le cataloguer bonne ou mauvaise personne. “ Pourquoi voudrais-je te cacher dans la cave ? ”  Demanda-t-elle un sourire en coin, surtout quand sa propre chambre était à côté d'une salle de bain tout à fait convenable. Mais elle ne dit rien à cela préférant ne pas penser à une telle situation. Cela signifierait que quelque chose s'était mal passé avec ses parents et si elle ne savait pas vraiment de quoi il retournait, elle se doutait que cela devait être compliqué. Elle n'avait pas la moindre envie de le perdre, encore moins dans un tel instant et s'en rendit sans mal compte que le sentiment était réciproque. Elle lui prit doucement sa main et se retrouva rapidement dans ses bras, un contact qu'elle aimait et cherchait assez facilement quand elle était en sa présence, réalisa-t-elle. La maison des Bones, celle de ses parents, aurait toujours son affection. Cette bâtisse avait vu ses premiers pas, entendu ses premiers cris et éclats de joie. La première chose qu'elle avait vu était certainement le plafond de la chambre de ses parents. Ou peut-être la tête du médicomage qui l'avait sorti du ventre de sa mère. Elle ne saurait le dire. Elle ne s'en rappelait pas. “ Oui, je suis née chez moi... tu es né à Saint Mangouste ? ” Demanda-t-elle tout simplement. Elle savait que beaucoup de sorciers venaient au monde dans leur maison comme elle, d'autres avaient eu le temps d'emmener leur épouse enceinte à Saint Mangouste pour que l'enfant puisse découvrir le monde pour la première fois.

Elle le laissa toucher son bas ventre sans vraiment savoir pourquoi il faisait cela. C'était la première fois que cela se produisait. Et alors qu'elle allait lui demander quelque chose, il reprit la parole pour l'interroger sur un sujet qui la surprit drôlement. Elle haussa les sourcils et rit doucement : “ Tu veux vraiment qu'on parle de mon frère maintenant ? ” Voilà qui était bien étrange, mais elle ne cracherait jamais sur la possibilité de discuter de Samuel, le frère dont elle se sentait le plus proche. Le frère auquel elle confiait quasiment tout. “ Samuel est encore à l'école supérieure de magie. Il va faire sa troisième année d'étude à la rentrée. Tu auras sans doute l'occasion de le rencontrer. Si ça peut te rassurer, il ne veut pas devenir auror comme Edgar. Et il est fort sympathique : souriant, drôle, légèrement farceur sur les bords, mais très patient. Je pense que tu l'apprécieras. ” S'il y avait bien une personne de sa famille qu'elle n'avait pas peur de présenter à Gauwain, c'était bien lui. Il était d'ailleurs bien plus proche de leur âge que Edgar par exemple. Elle sourit doucement quand il la compara à un joyaux. Son petit cœur battit un peu plus vite pendant quelques secondes et ses joues rougirent légèrement. “ Oui tout l'étage. Il n'est pas aussi grand que celui avec toutes les chambres, mais j'ai beaucoup d'espaces toutefois. Il m'arrive de me sentir comme une princesse au sommet de sa tour, mais... Tu veux voir à quoi cela ressemble ? ” La question était sortie un peu sans qu'elle ne le réalise, mais elle ne le regrettait pas pour autant. Il n'y avait rien de mal à inviter son petit ami dans sa chambre après tout.  Une chambre un peu mansardée par endroit dont les poutres apparentes et marron clair tranchaient bien avec les murs de pierres blanc. Elle avait également un coin bibliothèque sur laquelle elle avait empilé toute sorte de livres dont le manuel moldu sur les lois qu'il lui avait offert. “ Mais avant la vaisselle.   ” Ou sinon sa mère la tuerait en la découvrant. Et Amelia tenait à la vie...   
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptySam 18 Juil 2020 - 19:19

Pouvoir rester tranquille, à étreindre Amelia Bones, était une des choses qui donnait envie de connaître l'éternité. Pour savourer ce sentiment de paix, de la sentir respirer contre lui, tranquille. Pour rester loin des tumultes, se contenter de caresser son corps, à un rythme lent. Il commenta d'un murmure le fait qu'elle soit née ici, et la maison devint donc plus importante encore.

Et puis.... elle le surprit en lui retournant la question. Il hocha la tête, pour qu'elle sente le geste, et sourit.

"Je sais pas pourquoi, je t'avoue. J'ai jamais demandé. Mais oui. Né à Saint Mangouste, un jour de neige."

Intérieurement, il se rendit compte qu'il ne s'était jamais interrogé là-dessus, mais que c'était étrange. Que, s'il avait émis des hypothèses, il aurait plutôt parié sur le fait que son père aurait opté pour un accouchement au domicile. Et que son grand-père aurait probablement préféré une naissance en terre galloise ...est-ce qu'il y avait une raison précise au fait qu'il soit né à Londres, au final?

Un questionnement en chassa un autre, et il eut un petit rire. Etait-elle en train d'hésiter à se laisser entrainer sur un terrain personnel? De regretter qu'il se montre curieux de cette façon? Cependant, elle répondit de bon coeur, faisant de son frère une description rapide mais où transparaissait en filigrane une affection non dissimulée. Gauwain ne saurait pas à quoi il se destinait, mais au moins, elle l'assurait qu'il n'y aurait pas une deuxième enquête de moralé conduite à son sujet et cela, c'était plutôt rassurant.

Il laissa un baiser dans son cou :

"Je serai content de le croiser, en tout cas."

Il le pensait. S'il avait été certain d'intégrer l'EMS, si tout n'était pas fouttu en l'air, il l'aurait sans doute croisé régulièrement, non? Auraient-ils mangé ensemble, lui, Amelia et son frère, une ou deux fois? Il n'essayait pas de se représenter la scène, parce qu'elle appelait de l'amertume, et une incertitude.

Les joues d'Amelia se réchauffèrent, et elle parut embarassée mais heureuse, l'incitant à caresser doucement sa peau, tout en hochant la tête. Qu'est-ce qui était le plus fascinant? La façon dont cette peau pâle s'était enflammée, ou la proposition de visiter cette chambre, cette pièce défendue.... Vraiment, elle avait un don pour écarter les pensées parasites, les pensées déplaisantes, pour les remplacer par autre chose.

"Si ta mère ne garde pas farouchement l'accès... Oui. Oui, je crois.... je crois que faire la visite détaillée me plairait beaucoup. A des fins de repérage stratégique, bien sûr."

Mais avant de pouvoir la suivre dans les escaliers étroits, de pouvoir gagner les combles et découvrir ce décor intime, il y avait un petit détail à régler. Ah oui. La vaisselle. Elle en avait parlé un peu plus tôt...

Gauwain ne se posait jamais réellement ce genre de questions. A Poudlard, les elfes passaient derrière les élèves, se montrant consciencieux et invisibles, ramassant la vaisselle abandonnée, se chargeant des lessives, traquant les moutons de poussière. Il n'avait jamais rien eu à dire, de ce point de vue. Et chez lui... Eh bien... ils n'avaient pas d'elfe, mais sa mère était une fée du logis, et il ne s'était jamais vraiment posé ce tpe de questions.

Mais... il avait promis, et un peu de nettoyage n'avait jamais tué personne. De bonne grâce, il ramassa sa tasse.

"Tu as des sorts pour ou... tu veux qu'on le fasse à la moldue?"

Il n'était pas non plus à ce point à la ramasse en termes de tâches ménagères qu'il ignore comment plonger des assiettes dans de l'eau, et frotter un peu, hein... (A vrai dire, il serait plus embarrassé concernant d'éventuels sorts de nettoyage ; il ne s'était pas intéressé plus que ça aux formules que prononçait sa mère à mi-voix.)

Qu'importe, il était prêt à apprendre avec elle. A suivre ses indications, frotter ce qui devait être lustré ou essuyé, ranger les ustensiles aux endroits appropriés, en s'assurant de toujours effleurer au passage le corps de la jeune maîtresse de maison, quitte à ce que leurs mains se frôlent dans l'eau tiède et savonneuse.

Finalement, l'exercice ne dura pas si longtemps que ça. Et avant que sa mère ne soit sortie de son bureau, de sa chambre ou de la pièce où elle s'était réfugiée, ils montaient les escaliers menant au royaume d'Amelia.

La pièce avait beau être située sous les combles, la hauteur sous plafond permettait de s'y sentir à l'étroit ou écrasé. La chambre était meublée avec simplicité mais élégance, dégageant une atmosphère à la fois lumineuse et cozy. Il était chez elle. Tout portait le parfum de la jeune femme, mais, s'il avait une conscience profonde d'être dans la pièce qui incarnait le plus au monde l'essence d'Amelia Bones, cela tenait à d'autres détails, à une certaine forme d'organisation, à des objets chers placés en évidence. Une porte semblait ouvrir sur une pièce attenante. Il sourit en reconnaissance son présent parmi les livres conservés dans la bibliothèque, et se tourna vers elle avec un sourire.

"Tu es bien installée, avec de bien saines lectures...."
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 389
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptyDim 19 Juil 2020 - 19:33

Elle ne s'était jamais demandé pourquoi sa mère avait préféré accoucher ici plutôt qu'à l'hôpital. Peut-être s'était-il simplement agi d'une urgence ? Elle secoua la tête comme pour rejeter toutes ces interrogations. Il y avait bien d'autres questions plus urgentes. “ Oui le vingt-sept décembre si je me souviens bien. ” L'hiver, elle l'appréciait bien davantage cette saison désormais. Il fallait dire que le mois de décembre avait vu la naissance de son petit ami. Par principe, elle accordait à ces temps si glaciaux plus qu'elle n'avait pu le faire auparavant. Elle qui était née en plein juin juste avant la naissance de l'été. Le printemps était synonyme de soleil, de fleurs écloses, d'arbres à nouveau richement habillés et aussi cela signifiait "au revoir écharpes, bonnets et gants". Non réellement le seul intérêt de l'hiver était Noel... et l'anniversaire de Gauwain s'ajoutait à cette très courte liste. “ Vous célébrez ton anniversaire le jour J ou à Nouvel An ? Comment ça se passe ? Ça doit être une période difficile à organiser, même si je suis prête à reconnaître que la venue au monde d'un enfant doit être un beau cadeau de Noel.   ” Evidemment, elle ne s'imaginait pas fonder de famille elle-même dans un futur proche, ni même lointain d'ailleurs. Mais cela ne la condamnait pas une seule seconde à détester les enfants. Elle envisageait très bien une vie à couvrir Marius - et éventuellement ses petits frères et sœurs - de cadeaux en tout genre juste pour le plaisir d'offrir et de le rendre heureux. Elle n'avait qu'une hâte : le voir marcher, parler et pourquoi pas même le garder toute seule au besoin ? Elle aurait certainement pu parler de ses frères assez facilement si Gauwain insistait. Elle réalisa d'ailleurs qu'il semblait en savoir plus sur Edgar que sur Samuel, ce qui lui parut particulièrement étrange. Elle fut légèrement distraite par le baiser de son petit ami dans son cou et lâcha un petit rire car ce touché la chatouilla doucement. “ Et peut-être bien plus tôt que septembre. Après ce matin, je préfère prendre les rennes et organiser une rencontre avec lui et Edgar plus tard assez rapidement.  ” Ses doigts remontèrent légèrement les bras de Gauwain alors qu'elle disait cela, comme pour lui montrer qu'elle le disait très sérieusement. Ils allaient faire mieux avec Samuel et même gagner son approbation. “ Il te suffira de venir vêtu proprement et sans tâche de sang. ” Le taquina-t-elle alors que ses mains trouvèrent ses épaules. Elle l'embrassa sur les joues et glissa ses avant-bras dans son dos pour nouer ses doigts ensemble. “ Ma mère n'est pas un dragon... ” Chuchota-t-elle en riant de bon cœur.

Mais avant de lui donner l'accès à sa chambre, elle avait bien l'intention de l'initier aux tâches ménagères. Il ne lui parut pas particulièrement à l'aise dans l'exercice. Mais il l'aida le mieux qu'il pouvait en frottant les verres, tandis qu'elle s'occupait des bols et tasses. Elle avait été claire dès le début que l'un de ses grands objectifs était de tout partager avec lui, cela comprenait bien entendu les missions quotidiennes telle que la vaisselle. “ Tu t'en es bien sorti. ” Fit-elle alors qu'ils déposaient les derniers couverts avec le reste. Et elle le mena donc dans les escaliers, jeta tout de même un coup d’œil dans le couloir lorsqu'ils arrivèrent au premier palier - sa mère était visiblement très occupée à quelque chose qu'elle ne parvenait pas à déterminer - et gravirent les dernières marches qui menaient aux combles. Le parquais était l'une des choses qu'elle préférait le plus dans sa chambre, un peu plus clair que les poutres, aux motifs classiques, mais qui donnait énormément de cachet à la pièce. Son lit était bien assez large pour une crevette - une grande crevette - comme elle recouvert d'un dessus de lit couleur bronze en rappel à sa maison à Poudlard. Si un jouet de son chat traînait près de son lit, il n'y avait aucune présence de l'animal. Cependant, le boursouflet rose, Dixie, dormait paisiblement dans son petit panier soigneusement installé sur sa table de nuit. Alors qu'elle allait se diriger vers lui pour le présenter à son petit ami, celui-ci concentrait son attention sur la petite bibliothèque qu'elle avait créé avec l'aide de son père. “ Mon père pensait que j'avais besoin d'un endroit où disposer mes livres. La bibliothèque de la maison est au rez de chaussé. Je ne me vois pas descendre à chaque fois pour récupérer un roman à lire le soir avant de dormir. ” Elle enleva ses chaussons qui se déposèrent sur le tapis blanc rond à freluche et s'installa en tailleur sur le lit. “ Tu peux venir, fais attention au coffre, il est en chêne. C'est mon père qui l'a commandé pour moi. ” Un coffre sur lequel était grave son nom en lettre d'or. Des motifs ressemblaient vaguement à des retourneurs de temps. Rappel à la salle du temps dans laquelle il travaillait. “ Je me suis cogné dedans la première fois... C'était il y a deux ans pour mes seize ans. Mon genou s'en souvient encore. ” Il s'agissait bien entendu là d'une expression pour le prévenir du danger qu'il encourait en approchant du lit. Mais il pouvait s’asseoir sur le coffre sans craindre de le casser.

Lorsqu'il arriva finalement à sa hauteur, elle lui attrapa les mains et se décala légèrement pour lui faire de la place. Elle pointa la fenêtre qu'ils pouvaient voir du lit droit devant eux. “ Le soir, il m'arrive de ne pas tirer les rideaux. Alors je regarde les étoiles et parfois même la lune, c'est une lumière très agréable. ” La maison des Bones dépassait légèrement de pratiquement un mètre les autres, alors la vue était dégagée dans les combles pour voir le ciel étoilé. “ A défaut de les étudier en astronomie à Poudlard, j'aime apprécier leur beauté lorsque je suis ici. ” A force, elle avait même appris à reconnaître les signes du bon et du mauvais temps. Ce qui était une bonne chose. Et le matin, elle se réveillait à la douceur des premiers rayons du soleil. “ Dixie est encore endormie, mais dès qu'elle se réveille, tu te devras la prendre dans tes mains. Elle est toute douce. ” Et alors, elle choisit d'arrêter de parler pour placer sa tête sur une de ses épaules tandis que sa main cherchait la sienne. Elle n'avait pas encore expliqué ce qu'étaient les deux autres portes, l'une roulante - assez simple à devine qu'il s'agissait de son grand placard installé par ses parents - et l'autre ressemblant à toutes les autres. De leur place, ils pouvaient également observer la rembarre de l'escalier et le petit tapis sur la dernière marche.    
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptyVen 24 Juil 2020 - 11:57

Il hocha la tête, flatté qu’elle se rappelle son anniversaire. Quelque part, ils étaient nés à des périodes presque opposées de l’année, à quelques semaines près. Etait-ce pour ça qu’elle l’attirait autant ? Comme si une part inconsciente sentait qu’ils avaient été nourris d’éléments différents, et cherchait l’équilibre. Il regretta de n’avoir pas suivi des cours d’Astronomie ou de Divination, tiens. Cela dit, qu’importe ce que les astres auraient eu à redire. Il l’aurait aimée tout aussi intensément, il en était persuadé.

« On le fête toujours le jour même. …Yule, c’est un peu comme un prélude à mon anniversaire, quelque part. »

Il eut un rire, s’amusant de cette image. Il ne le niait pas, il avait été un garçon gâté. Il n’avait jamais vraiment réfléchi au souci que cela pouvait causer à sa mère, mais… présenté comme ça, oui, Amelia n’avait probablement pas tort.

« Mais tu sais, enfin…. Ma mère aime cuisiner, elle a l’air plutôt heureuse que débordée. »

Tout en expliquant ceci, il fut pris d’un doute qu’il ne vocalisa pas ; il ne revoyait de ces journées que les tables chargées de victuailles, la coiffure impeccable de sa mère, le foyer qui tournait malgré les journées qui devaient être chargées à la boutique, maintenant qu’il prenait la peine d’y songer un peu...

Peut-être faudrait-il qu'il lui fasse de meilleurs cadeaux quand sa propre fête serait venue...? Ou qu'il trouve des manières d'être un meilleur fils...?

Il s'arracha à ces tergiversations pour se reconcentrer sur la jeune femme, qui n'en parut pas s'offusquer. Les mains d'Amelia se faisaient caressantes, joueuses, se promenant ainsi des bras de Gauwain à ses épaules, jusqu'à trouver, semblait-il, l'endroit parfait pour se reposer. Il lui sourit, amusé, tandis qu'ils continuaient à évoquer une rencontre future avec le reste de sa famille.

Le jeune homme se demanda fugacement si ces caresses tendres étaient pour elle une façon d'apaiser d'éventuelles inquiétudes de Gauwain concernant une confrontation arrangée avec son frère aîné. Il admirait celui-ci d'être parvenu à devenir Auror, mais... il devait avouer que le rencontrer lui semblait une tâche complexe en soit. S'en faire apprécier surtout.

Amelia, avec ses mots et son sourire, paraissait beaucoup plus confiante que lui face à cette perspective ; il fit de son mieux pour s'inspirer de son exemple.

"J'essaierai de ne pas ramasser de jambes sur le chemin, alors..."

La plaisanterie était venue, portée par le moment passé à badiner. Le verdict fut sans appel. Quel idiot... Comme pour le punir, son esprit lui renvoya l'image du corps de la femme, de sa jambe, du sang... Il se tendit, son sourire se figea.

Evoquer l'exploration d'autres pièces de la maison, et s'essayer à la vaisselle aux côtés de sa petite copine, fut un exercice plus que bienvenu, pour chasser ce souvenir récent, et se reconcentrer sur le présent, sur Amelia, sur la vie. D'autant plus bienvenu qu'elle le guida et qu'elle parut satisfaite de sa prestation (encore qu'il soit à peu près persuadé que le complimentait pour l'encourager, plus que parce qu'il l'avait éblouie avec ses capacités).

L'un dans l'autre, passer à la chambre parut mérité. Même sans avoir à affronter un dragon.

Quand elle l'invita à la rejoindre, il se détourna de la bibliothèque pour approcher le lit, en faisant attention à ne pas buter dans le superbe coffre en bois ouvragé. C'était, même sans avoir un oeil de connaisseur, une superbe pièce.

"Le coffre est magnifique, même si je lui en veux de t'avoir abîmé le genou...Ton père l'a commandé à un artisan du Chemin de Traverse?"

L'objet avait-il des propriétés spécifiques? C'était parfois le cas pour ce genre d'objets, et cela titilla sa curiosité.

Il ne mit qu'un genou sur le matelas, tout d'abord. Il se sentait étrangement intimidé, de la rejoindre ainsi sur ce lit, qui accueillait ses nuits, ses rêves, et sans doute une partie de ses loisirs. Il lui semblait que la rejoindre, c'était comme si elle l'avait autorisé à pénétrer un cénacle intime et jusque là interdit. De son côté, Amelia avait l'air de prendre les choses de façon plus simple, plus naturelle. Si son esprit avait envisagé ce qu'un garçon et une fille pouvaient faire, seuls, sur un lit accueillant, fusse-t-il un peu étroit pour deux, eh bien elle n'en laissait rien paraitre. Cela le fit sourire. Et finalement, il s'assit à ses côtés, ajustant sa position pour trouver une place confortable pour eux deux.

Leurs mains étaient liées, et elle lui parla d'étoiles et d'astres. Tout du long, il ne regarda qu'elle. Une pluie d'astéroide aurait pu marbrer le ciel, il n'aurait regardé qu'elle.

Il sourit quand elle enchaina une invitation à caresser, un peu plus tard, son Boursoufflet ; elle l'aimait vraiment, cette petite boule de poils, hein? C'était un aspect d'elle dont il ne se lassait pas : Amelia, qui pouvait être si forte et si raisonnable, mais dont le regard s'adoucissait dans certains cas, notamment avec ses familiers. Elle était attendrissante, à couver ainsi d'affection le petit animal (...il ne se plaignait pas quand cette douceur lui était destinée également).

"Elle dort avec toi? Le chat ne lui fait pas la guerre?"

Il lui semblait, d'un point de vue félin, qu'un boursoufflet offrait un potentiel de divertissement formidable, dès lors qu'on donnait un coup de pattes dedans. C'était rond, doux, formidablement plein de poils, et peu agressif. Pauvre petite bête, tiens...

Le félin pouvait-il être jaloux, pour ne rien arranger? Lui qui soudain devait partager les caresses de sa maîtresse, elle qui n'avait jusqu'alors eu d'yeux que pour lui...?

Elle s'approcha, avec tendresse, se lova contre lui, tête sur son épaule, et il n'aurait voulu être nulle part ailleurs. Presque par réflexe, son bras libre entoura le corps de la jeune femme, et il déposa un baiser sur le sommet de sa tête, tandis que leurs doigts s'entremêlaient.

"J'aime bien l'ambiance de ta chambre. On s'y sent bien."

Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 389
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptySam 25 Juil 2020 - 22:09

Peu importait le sujet : courses, devoirs, missions en tout genre, Amelia pensait tout d'abord à l'organisation. Comment assurer trois repas d’affilée : Noël, un anniversaire et Nouvel An ? Ses parents avaient toujours géré les deux fêtes ensemble sans trop peine en prévoyant le menu et les cadeaux à l'avance. Le 24 et le 27 décembre et 1er janvier étaient des dates si proches que l'idée d'ordonner trois repas de célébration à la suite la stressait. Elle préféra ne rien dire lorsqu'il précisa que sa mère aimait cuisiner. La famille de Gauwain semblait assez différente de la sienne du peu qu'il lui avait dit. Il n'avait ni frère ni sœur et elle ne voyait pas sa vie sans Edgar ou Samuel. Ce serait bien vide sans eux et ennuyeux également.  “ C'est encourageant. ” Dit-elle d'une voix douce. Elle n'éprouvait aucune envie qu'une rencontre aussi catastrophique ne se reproduise avec l'un d'eux. En attendant, elle s'était pas trop mal débrouillée. Sa mère se trouvait à l'étage à faire Merlin savait quoi. Son père avait quitté la maison pour travailler au département des mystères comme à son habitude. A présent, Gauwain et Amelia montaient les escaliers discrets comme des petites souris afin de ne pas réveiller le dragon qu'était Maeve Bones. L'étage suivant lui appartenait et elle supposait que cela transparaissait dans la disposition des meubles, les livres dans la bibliothèque, la petite boule de poils roses dormant dans son petit nid, son lit large recouvert d'un dessus de lit couleur bronze en hommage à serdaigle. Le bois du parquet craquait légèrement sous leurs pieds, mais il était très agréable de vivre ici et son petit ami semblait d'accord avec elle. Il entrait pour la première fois ici et elle aimait le voir tourner dans sa tête vers certains endroits comme s'il admirait une peinture ou une oeuvre d'art. Il porta une attention toute particulière au coffre et la Bones en fit de même détaillant les motifs dans son esprit. A force de passer à côté, elle ne prenait plus réellement le temps de le "voir", de réellement le voir. Les retourneurs du temps incrustés et le nom gravé rendaient évidemment l'objet très personnel. Il ne faisait aucun doute qu'il n'avait pas été fait dans l'optique de le revendre d'ici quelques années. Quand Amelia quitterait la maison, elle partirait avec à n'en pas douter.  

Elle planta son regard dans les yeux de Gauwain et ses lèvres fines formèrent un large sourire mi-sérieux mi-amusé. Pour un œil averti, il pourrait aussi y voir un semblant de désolation. “ J'aimerais pouvoir te le dire, mais mon père est quelqu'un de très mystérieux. Déformation professionnelle. Essayer de le faire parler, c'est comme essayer de s'attaquer aux murs de Poudlard à mains nues. ” L'image lui semblait bien choisie très honnêtement. Il ne se contrôlait même pas, c'était naturel chez lui : ne pas révéler ses sources, ne rien dire même si sous l'empressement de sa femme et sa fille,  ne dire que ce qui lui paraissait nécessaire... Tout ceci faisait partie à son identité toute entière et il fallait l'accepter en tant que tel ou s'en mordre les doigts. Heureusement Gauwain n'était pas tout à fait comme cela. Il lui cachait quelques petites choses - sur sa situation familiale notamment - mais dévoilait quand même un certain nombre de choses. Elle lui laissait le temps de lever le voile sur ses petites cachotteries. Elle lui faisait suffisamment confiance pour lui confier ce qui lui trottait dans la tête. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle l'invita à s'installer sur son lit sans peine ou crainte. Assis confortablement, mains liées, elle lui présentait les petits secrets qui se cachaient ici et là dans la pièce. Et il écoutait attentivement. Il ne fit aucun commentaire sur le ciel étoilé qu'on pouvait contempler de leur place. Mais il lui posa une question sur Dixie, son boursouflet. “ Oh non pas vraiment... elle dort dans son petit nid sur la table de nuit. Il lui arrive de se reposer sur l'oreiller quand je ne suis pas sur le lit. Quant à Lumos, il n'est pas vraiment jaloux, même s'il est curieux. Il aime la regarder bouger et suit ses mouvements lorsqu'il nous fait grâce de sa présence.  ” Dit comme cela, cela donnait l'impression que le chat n'aimait pas vraiment sa propriétaire, ce qui n'était pas vraiment le cas. Il aimait lui faire des petits cadeaux : des souris évidemment, lorsqu'il rentrait à la "maison". Mais il aimait barouder et disparaissait quelques jours, mais revenait toujours. Après cela, elle déposa sa tête sur son épaule, ce qu'elle aimait faire assez régulièrement. En plus comme il était plus grand qu'elle, elle ne ressentait aucune douleur ou gêne dans la nuque ou les épaules. Elle frissonna légèrement lorsque l'un de ses bras l'attrapa. “ C'est l'objectif d'une chambre non ? De s'y sentir bien.   ” Dit-elle dans un souffle à peine audible. Pour autant, elle était certaine qu'il pouvait l'entendre. “ Tu n'as pas encore tout vu... Cette chambre a vraiment été adaptée pour moi. Dans le placard, j'y mets évidemment mes vêtements, mais il y a aussi la place pour les tissus, patrons et nécessaire de couture. Je ne dirais pas qu'elle a été faite sur mesure pour moi, mais presque.  ” En vérité, totalement. Elle ne dormait pas dans les combles depuis si longtemps que cela, mais ses parents avaient pensé qu'elle avait le droit à son étage en tant que jeune femme. Et puis cela offrait de l'intimité aussi bien au couple - ses parents - et à elle-même.   
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptyMar 28 Juil 2020 - 20:19

La réponse d’Amelia concernant le coffre eut le mérite de le surprendre, sans pour autant l’alarmer, au vu de l’étincelle dans les yeux de la jeune femme ; il haussa un sourcil curieux et amusé, avant de tourner à nouveau son attention vers le coffre.
 
« Ce n’est pas la première fois qu’il joue les secrets avec vous, j’imagine. »
 
Elle avait sans doute raison, lorsqu’elle qualifiait cela de déformation professionnelle. Lorsqu’on
 
« Ton père, ça a l’air d’être un sacré personnage. Mais…. Tu n’as pas eu envie de mener ta propre enquête ? Il n’y a pas de marque de fournisseur ou de signature dessus ? »
 
Il laissa ses doigts courir sur la marqueterie, les dessins évoquant des retourneurs de temps ; il tenta de sentir un mécanisme, une énergie magique sous-jacente, mais ne perçut rien. Ce qui ne signifiait pas nécessairement grand-chose. Il releva les yeux vers elle.
 
« Et s’il avait des pouvoirs spécifiques ? Ça pourrait être le genre de ton père ? »
 
Il devait avouer que tout cela piquait sa curiosité, dans le bon sens. S’il avait été à sa place, si son père s’était comporté de la sorte, il n’aurait eu de cesse d’éclaircir ce mystère, pour montrer qu’il était digne en relevant le défi implicitement lancé ; il aurait probablement fini par endommager le coffre à force d’essayer d’en activer d’éventuels pouvoirs, à l’aide d’un sort ou d’un autre.
 
Finalement, il n’était pas fâché de pouvoir se contenter de s’étendre avec elle, de profiter d’un moment de paix. Tout en l’écoutant, sans l’interrompre, il porta la main de la jeune femme à ses lèvres, pour y déposer un baiser. Curieusement, il ne ressentait pas de désir primal en cet instant. Juste du calme. De l’apaisement.
 
Le boursoufflet semblait penser la même chose : sa fourrure se soulevait au rythme de respirations profondes et tranquilles. La petite créature semblait dormir d’un sommeil que ne venait troubler aucune crainte, aucune peur. Elle avait semblait-il toute confiance dans sa maîtresse ou dans sa relation pacifique avec le félin de la maison.
 
« Elle a de la chance, alors. D’avoir trouvé un lieu où elle se trouve bien. Et où elle est en sûreté. »
 
Il sourit, hochant la tête à son commentaire. De sa main libre, il caressait distraitement l’épaule et le haut du bras d’Amelia.
 
« Je voulais dire… je m’y sens bien. »
 
C’était une différence notable avec l’emploi du très générique « on ».
 
« Si je fermais les yeux, je crois que je serais capable de faire une sieste, avec toi. »
 
Les mots étaient dits avec juste assez de chaleur pour que l’on y décèle une plaisanterie, pourtant ils étaient bien proches de la vérité ; sous l’effet combiné de cette atmosphère confortable, de la présence d’Amelia, et de la disparition totale de l’adrénaline qui avait déferlé dans ses veines plus tôt dans la journée, il n’aurait pas résisté longtemps.

Au lieu de quoi, il se concentra sur les explications de la jeune femme.

« Ca donne l'impression qu'il s'agit plus d'une pièce supplémentaire que d'un placard.... il va falloir que tu me montres ça. Et.... l'autre porte? »

Il s'attendait simultanément à un bureau privatif, une extension à sa bibliothèque, ou un atelier de dessin.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 389
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptyMer 29 Juil 2020 - 11:06

Gauwain détaillait le coffre commandé par son père comme s'il s'agissait d'une relique de Merlin, ce qui la surprit d'une certaine façon. Mais d'un autre côté, cela semblait convenir à l'image qu'on pouvait se faire de son petit ami. Elle le regardait silencieusement et ne prenait la parole que lorsqu'il lui posait une question. “ Effectivement, en tant que langue de plomb, une bonne partie de sa vie doit rester sous silence.  ” Dit-elle avec une pointe de tristesse. Elle avait toujours voulu savoir ce que faisait son père au ministère. Elle avait fini par apprendre la salle dans laquelle il bossait. Elle secoua légèrement la tête aux deux interrogations de son petit ami.  “ Si j'ai appris quelque chose avec mon père, c'est que même avec toute la patience du monde, je ne saurais aucun de ses secrets. Il n'y a ni marque ni signature, à croire qu'il a fait bien attention à ce que je ne retrouve jamais la trace du fabriquant.  ” Même sa mère ignorait ce détail. Elle n'avait pas vraiment cherché à comprendre comme son mari avait traficoté telle chose. Amelia essayait de comprendre ce qui pouvait bien se passer dans la tête de Gauwain. Que cherchait-il exactement ? Elle haussa un sourcil quand il lui demanda finalement si l'objet pouvait avoir des priorités magiques. “ Il y a un double fond que j'ai découvert assez rapidement la première fois que je l'ai eu. Il y avait caché un livre et une petite carte. Mais non, je ne pense pas que le coffre ait des pouvoirs quelconques.   ” Amelia avait préféré le conserver soigneusement plutôt que de chercher d'éventuelles chimères. Son père était certes quelqu'un de cachottier, prêt à tout pour dissimuler quelques petits secrets, mais ce n'était pas quelqu'un de particulièrement de complexe, qui mettait au défi ses enfants. Il ne lui ferait certainement pas quelque chose comme cela. Il était plutôt du genre à lui apporter des réponses et informations à ses nombreuses questions lorsqu'il le pouvait, lui faciliter la vie comme si c'était son rôle, une obligation. Et dans un sens, c'était peut-être bien le cas. “ Mon père travaille à la salle du temps au département des mystères. Je crois qu'il voulait que je me souvienne de lui à chaque fois que je vois ce coffre.  ” Elle montra un des retourneurs du temps gravé de son index tout en souriant doucement. Il y avait évidemment d'autres raisons plus profondes qu'elle préférait ne pas dire à voix haute.

Elle fut satisfaite de voir qu'il ne se concentrait plus sur ce coffre aussi beau soit-il. Dixie dormait paisiblement, et même si une partie d'elle-même aurait aimé la prendre dans ses bras pour la chouchouter, elle la laissa roupiller en paix. “ Je compte la protéger de toutes mes forces.  ” Assura-t-elle presque fièrement. Ses petites boules de poil avaient toujours eu toute son affection et en elle prenait grand soin. Lumos, même s'il lui arrivait de vagabonder, revenait toujours auprès d'elle pour lui offrir des présents - souvent des cadavres - demander des caresses ou dormir sur le lit avec elle. “ Tu peux faire une sieste si tu veux... ce n'est pas comme si je pouvais te forcer à rester éveillé.  ” Elle marqua une pause tout en regardant le mur en face d'elle. La porte du placard était légèrement entrouverte... Bizarre. “ Ca ne me dérangerait pas. ” Mais sa concentration se porta ensuite sur le placard en question et elle ne put s'empêcher d'en parler. “ Une petite pièce supplémentaire alors... viens, je crois qu'une petite bête à quatre pattes s'est invité dedans d'ailleurs. ” Elle se leva tout en prenant sa main sans vraiment faire attention à la deuxième question. Elle poussa légèrement la porte et découvrit dans ses chaussettes Lumos... Il faisait "tâche" au milieu des laines bleus, blanches et roses. “ Mais dis donc qu'est-ce que tu fais là toi ? ” Demanda-t-elle en le prenant dans ses bras Mais à vrai dire, une odeur nauséabonde leur parvint au nez... Et oui, quand elle disait que le brave animal lui faisait des petits cadeaux. “ Par Merlin !! Non pas ça. ” Une souris qui avait été manifestement étripée d'un coup de griffe traînait au milieu des chaussettes. Elle ouvrit tout d'abord la fenêtre pour aérer et attrapa le panier dans lequel se trouvait la dépouille du pauvre rongeur. “ Je suis vraiment désolée, c'est... dégoûtant. ” Murmura -t-elle alors qu'elle s'activait pour faire disparaître le mammifère d'un coup de baguette.      
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptyJeu 30 Juil 2020 - 23:54

Des émotions contraires jouaient sur le visage de sa petite amie tandis qu'elle évoquait son père, et.... il comprenait un peu ce qu'elle devait ressentir. Comme s'il était là mais demeurait inaccessible en partie. Sa main se posa sur celle d'Amelia, et il la caressa doucement, comme pour l'apaiser, comme pour lui dire que lui était là. Même si.... On avait tous nos parts d'ombre, non? Elles étaient sans doute juste un peu plus nombreuse chez le père d'Amelia.


« En tout cas, s'il t'a fait fabriquer un tel objet.... je pense qu'un des secrets éventés, c'est qu'il t'aime. »


Il lui sourit, oubliant le coffre. Il l'embrassa doucement, presque chastement. Et n'insista pas sur le coffre, surtout si finalement, elle en avait percé les secrets; au lieu de quoi, il se concentra sur celui qui était en réalité en filigrane, lorsqu'on regardait ce coffre.

Il fronça les sourcils, intrigué :

« Je ne connais pas trop le Département des Mystères : ils font quoi, dans la salle du temps ? »


Forcément, quelque chose en lien avec les retourneurs de temps, vu la façon dont elle traça le motif délicatement, comme une explication silencieuse.

Peut-être le coffre était-il une manière pour lui de dire qu'il protègerait sa fille. Qu'il garderait ses secrets?

Cette volonté de protéger était elle passée de père en fille? Amelia affirma qu’elle protégerait le petit animal avec une expression qui ressemblait à du défi, comme si elle avait mis à l’épreuve le monde ; il la croyait sans peine, si quelqu’un essayait de s’en prendre à la petite créature, elle deviendrait furie. Il sourit, caressant ses cheveux : il ne comptait pas tester cette éventualité.

A vrai dire, la perspective d’une sieste aux côtés de sa petite amie était bien plus tentanet, surtout si elle approuvait. Il se voyait bien rester là, et oublier le monde, à ses côtés.. Il ferma les yeux, pour tester ce que cela ferait, de rester ainsi, quitte à s’assoupir sans le vouloir…

…et les rouvrit l’instant d’après, quand elle l’invita à bouger. Avec un sourire, et un grognement factice, il se redressa et la laissa l’entrainer vers le placard aux surprises.

Dans un premier temps, l’attention de Gauwain se porta plus sur le décor, tous ces vêtements qui parlaient d’elle, et qu’il reconnaissait pour certains pour l’avoir vue les porter. Les souvenirs lui revenaient en partie, de moments partagés, associés à ces pièces de tissu, à ces couleurs. Ensuite, son attention se porta sur le chat, qui paraissait satisfait dans les bras de sa maîtresse. Gauwain tendit la main pour flatter la nuque de l’animal, gratter les zones sensibles de son cou… quand l’odeur se fit plus notable. Il grimaça en découvrant le petit cadavre, se chargea de garder le chat dans ses bras tandis qu’Amelia s’affairait pour faire disparaitre la créature.

« T'excuse pas, c'est pas ta faute. C'est ce que font les chats, non? »

Comme pour dédramatiser, il tourna son attention vers la boule de poils coupable, continuant de lui gratter l'encolure.

« C’est une preuve d’amour, non ? Ou tu t’assures que ta maîtresse ne meure pas de faim ? »

Il s’amusait, parlant au chat mais releva les yeux vers Amelia. Il n'allait pas la juger pour ça ; il espérait qu'elle le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 389
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptyJeu 6 Aoû 2020 - 13:49

Elle n'avait jamais douté de l'amour que pouvaient lui porter ses parents, mais cela sonnait étrange lorsque les mots étaient prononcés à voix haute. Elle pencha légèrement la tête sur le côté tout en observant Gauwain. Elle laissa un sourire apparaître sur son visage et soupira faiblement.  “ Nous sommes de sacrés enquêteurs à ce que je vois. ”  Un peu comme Sherlock Holmes et John Watson... Ou alors, ça n'avait rien à voir. Aucun des deux n'avait les qualités suffisantes pour être un Watson version sorcier. Elle éclata de rire quand il lui demanda ce que les langues de plomb faisaient dans la salle du temps. Un rire jaune. Forcé, mais pas méchant. Elle plaça sa main sur sa joue et lui lança un regard dans lequel on pouvait lire la désillusion d'Amelia à l'égard de ce métier. Combien de fois avait-elle "harcelé" son père de questions ? Elle fit la moue avant de lui répliquer quelque chose d'un ton presque tranquille et résigné : “ C'est la question à 1000 gallions. ”  Elle marqua une pause tout en se mordillant la lèvre inférieure. “ Personne en dehors de ce département ne sait ce qu'ils y font. J'imagine qu'ils étudient les lignes du temps et contrôlent ceux qui possèdent des retourneurs du temps... Je ne sais pas. ” Elle se gratta le front et quelques secondes après approcha son visage du sien afin de l'embrasser avec douceur et tendresse en oubliant ce coffre, la présence de sa mère à l'étage d'en dessous. Elle se recula doucement et leur attention fut portée sur son boursouflet rose prénommé Dixie... Elle ne savait pas vraiment pourquoi ce nom, mais ça n'avait pas vraiment d'importance en un sens.

Son autre boule de poil : Lumos avait laissé une petite surprise derrière lui dans sa panière à chaussettes. La dépouille d'un rongeur. Elle se rendit à peine compte que son petit ami avait récupéré son chat dans son bras. Malgré l'odeur, elle parvint à la conserver dans le bac et le faire disparaître d'un coup de baguette. N'importe quel autre humain l'aurait sans doute jeté par la fenêtre, comme elle l'avait imaginé au début. Elle fut soulagée quand la puanteur s'évapora petit à petit.  “Si c'est une preuve d'amour, j'aurais préféré qu'il la dépose autre part que dans mes chaussettes. ” Plaisanta-t-elle en ouvrant la porte de la salle de bain et mettre l'ensemble des vêtements dans la panière à linge sale. Par chance, il n'y en avait pas tant que ça. Et de toute façon, en ce début de mois de juillet, elle n'en avait pas tant besoin que cela. “Je connais Lumos depuis sa naissance... Je n'étais qu'une enfant à l'époque, donc je ne savais pas trop comment réagir à son comportement. Ma mère a essayé de m'apprendre à l'éduquer. Je ne crois pas qu'il reste grand-chose de ces tentatives de lui inculquer quelques valeurs. ” Elle lui caressa derrière l'oreille. Il était évidemment bien conscient qu'on parlait de lui et il semblait plus que satisfait de lui-même. Il se laissa grattouiller et ne se débattit par une seule seconde alors que Gauwain le portait toujours. “Il t'aime bien. ” Révéla-t-elle comme s'il ne s'agissait pas d'une évidence.     
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 EmptyLun 10 Aoû 2020 - 22:07

Est-ce que ce n'était pas étrange? La façon dont ceux qui nous étaient les plus proches pouvaient parfois être des inconnus pour nous? Dans le cas d'Amelia, c'était apparemment un pan entier de l'existence de son père qui demeurait inconnu à sa famille.

Lui avait passé des jours à la boutique de sa mère, et même si ça ne l'avait pas passionné de participer à la mise en rayons, il connaissait en gros les produits qu'elle commercialisait, et avait aperçu la plupart de ses clientes. Quant à son père, celui-ci partageait souvent ses commentaires sur des collèges ou des dossiers en cours : il était aisé de se faire une idée de ses tâches quotidiennes, d'autant qu'il avait accompagné son père à son bureau, à quelques reprises, lorsqu'il était enfant.

Si Gauwain avait été mis face à un tel mur de silence, comment aurait-il réagi? Probablement pas aussi bien qu'elle.

Si la situation l'agaçait manifestement, elle n'avait pas l'air de vouloir continuer à lutter contre cette énigme. Il n'insista pas, néanmoins ; elle unit leurs lèvres, doucement. Pas que cela lui pose un problème ; sa façon de se mordre la lèvre inférieure lui avait donné envie de l'embrasser. Si elle n'avait pas agi en premier, c'est lui qui aurait initié ce nouveau baiser, effleurant ses hanches, caressant plus bas.

Les différentes distractions animalières interrompirent ce moment d'unisson sensuelle, sans qu'il n'en veuille aux deux boules de poils. Logé confortablement dans ses bras, le chat ronronnait doucement sous les gratouilles de sa maîtresse, ne semblant pas s'inquiéter plus que ça des commentaires de la jeune femme concernant son éducation.

Gauwain sourit à la jolie propriétaire, posant le petit félin à terre, avec précaution, juste pour pouvoir attirer la jeune femme à lui, et lui murmurer :

"Tant que ce n'est pas le seul qui m'aime bien..."

Le reste de la matinée fut l'occasion de le rassurer sur ce point, si cela avait réellement été nécessaire.


NB:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




[Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Tinworth - Amelia] Contrecoup [Tinworth - Amelia] Contrecoup - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

[Tinworth - Amelia] Contrecoup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre-