GRYFFONDOR : 14 pt | POUFSOUFFLE : 7 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
ASOS : -20% en plus sur les tops, jeans et plus
Voir le deal

Partagez

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gardenia E. Powell

Gardenia E. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 853
| AVATARS / CRÉDITS : Chloe Norgaard ღ (c)bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Berger Australien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyVen 10 Juil 2020 - 17:30

Une odeur alléchante se dégageait dans l'appartement depuis la cuisine qui donnait sans restriction sur le salon,vingt-heures sonnaient et Aedhan était couché depuis une demi-heure tandis que Moran avait filé sous la douche avant l'arrivée de leurs invités. Gardenia pour sa part, s'afférait dans la cuisine vêtue de la robe que lui avait offerte son époux pour l'anniversaire d'Aedhan, histoire de présenter un peu devant leurs familles et amis respectifs. Il fallait dire que la maternité ne l'avait pas franchement aidée vestimentairement parlant, c'était la seule robe potable qu'il lui restait après avoir jeté tout ses vêtements de grossesse. Cette soirée-là était importante et elle allait passer ce jeune homme au crible, sa petite soeur de coeur méritait un garçon compétent, plus compétent que son époux tout au moins. Mauvaise langue qu'elle était  celui-ci était une crème et elle ne savait pas comment elle aurait géré les événements si il n'avait pas été à ses côtés dans la vie. Mais ça, jamais il ne le saurait. La table était mise, pour quatre, les verres étaient disposés, le scotch de Moran était  à la cave, même si il n'allait sûrement pas en boire comme depuis la naissance du petit. Elle n'avait plus qu'à toaster le pain et faire cuire la viande, tout le reste, le dessert y compris était prêt. Il me manquait plus que... « Dirico ! Tu mets plus longtemps que moi sous la douche, là ! Dépêche-toi ! » cria-t-elle depuis la cuisine, en espérant qu'il l'entende depuis la salle de bain, elle espérait simplement qu'il ne sorte pas de là les cheveux mouillés, sinon il était probable qu'Amelia et son petit-ami attende quelques temps sur le pas de la porte. Elle avait tout de même hâte de rencontrer celui qui faisait battre le coeur de la jeune blonde.

______________________________
head in the dust ♒︎ We must let go of the life we have planned, so as to accept the one that is waiting for us. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1374
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Moses.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptySam 11 Juil 2020 - 20:28

Moran était rentré juste à temps pour pouvoir embrasser le front de son fils endormi et filer à la douche. L'eau bouillante sur sa peau blanche le détendit plus que n'importe quoi d'autre. Et alors qu'il planait en profitant de cette agréable entracte qu'il s'accordait, la voix de crécerelle de sa femme le ramena à la réalité. « Rabat-joie » marmonna-t-il en fermant l'eau, pour s'emparer d'une serviette et se sécher le corps. Il sortit habillé, les cheveux néanmoins mouillés mais les mains armées de la serviette pour finir de les rendre secs. Il allait lancer une pique à Gardenia lorsque la sonnette de l'entrée se fit entendre. Surprit, il balança la serviette dans la chambre en fermant la porte avant d'aller dans l'entrée pour ouvrir celle qui donnait justement, sur leurs invités, les cheveux encore légèrement humides : « Bonsoir bonsoir ! » les salua-t-il avec un grand sourire qui dévoilait ses dents de travers, « entrez ! ». Ce n'était bien entendu pas lui qui avait eu l'idée de faire venir des invités chez eux. Moran n'invitait plus personne depuis qu'il était en couple et père, il préférait au contraire s'inviter dans les soirées des autres que d'en organiser lui-même. Bien qu'en l'espèce, cette soirée s'annonçait comme la parfaite soirée réservée aux familles posées. Bizarre. Il avait à peine vingt ans, mais avait pourtant l'impression d'en avoir déjà quarante. L'écossais serra la main de Gauwain et se tourna vers Amelia pour la saluer à son tour : « Ravi de te rencontrer Amelia, j'ai beaucoup entendu parler de toi ». Il n'ajouta pas que c'était en bien, parce qu'il lui paraissait évident que ce n'était pas Gauwain qui parlerait en mal de sa dulcinée. Il avait des coeurs dans les yeux rien qu'en prononçant son prénom. Avec la chaleur qui était tombée sur l'Angleterre, ils n'avaient bien entendu, pas de cape avec eux et donc rien à mettre sur le porte-manteau. Il les conduisit donc au salon où il enchaîna : « Je vous sers quelque chose ? J'ai une bouteille de vin blanc qui ne demande qu'à être ouverte ».

______________________________
POWELL


Dernière édition par Moran J. Powell le Ven 7 Aoû 2020 - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 489
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ooolympia/ASTRA
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyDim 12 Juil 2020 - 14:32

Amelia connaissait Gardenia depuis si longtemps qu'elle la considérait comme partie intégrante de sa famille, cette famille qu'elle s'était crée autour de celle par le sang, la famille du cœur. Parmi les autres membres, elle pouvait compter Hestia, Moggy, Reggie et Soyle - Miss Hoover. Elle avait évidemment accepté l'invitation de celle qu'elle avait assimilé, depuis plusieurs années, comme une grande sœur. Y venir en compagnie de Gauwain ne lui paraissait pas terrifiant. Après la rencontre catastrophique de son petit ami et ses parents, elle était prête à tout affronter y compris un dîner avec un autre... couple - ça lui paraissait étrange dit comme ça. “ Tu es très élégant. ” Dit-elle à l'attention de Gauwain lorsqu'elle le retrouva. Cela changeait drôlement du tee-shirt plein de sang dans lequel il était arrivé un beau matin pour lui parler de cette pauvre femme découpée en deux. Ce qu'elle prit pour un bon signe. Elle toqua à la porte au moment où son boursouflet choisit de grimper le long de son épaule pour se cacher sous ses cheveux. “ Dixie n'a pas... ” Elle ne finit jamais sa phrase vu que la dite porte s'ouvrit sur un homme qu'elle reconnut comme étant Moran - l'époux de Gardenia. “ Bonsoir. ” Répondit-elle juste avant qu'il ne les invite à entrer.

Elle s'exécuta sans dire un mot toujours en souriant. Après avoir salué Gauwain - elle se souvenait qu'il l'avait mentionné quelques fois - Moran finit par lui adresser la parole. “ Moi de même, Moran. ” Il fallait saluer cette petite victoire. Elle ne l'avait pas appelé "monsieur", elle en aurait réellement été capable. Puis, elle décida de parler du bouquet de fleurs qu'elle avait dans les mains.  “ Nous avons pensé qu'un bouquet de fleurs ferait plaisir à Gardenia. ” Elle s'efforçait de ne pas prononcer de phrase qui l'obligerait à employer le tutoiement ou le vouvoiement sachant parfaitement qu'elle aurait recours à la seconde solution. Quant au vin blanc... Eh bien, Amelia laissa à Gauwain le soin de répondre. Elle préférait ne pas toucher à de l'alcool pour le moment - après le beerquidditch - mais ne voulait pas refuser pour autant - ce n'était pas très poli. Alors, elle choisit d'éviter d'apporter une réponse pour le moment.


Dernière édition par Amelia Bones le Ven 7 Aoû 2020 - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 493
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyDim 12 Juil 2020 - 21:14

C'était étrange. Gauwain avait vu Moran peu de temps auparavant, et Mrs Powell plus récemment encore. Mais il se sentait bizarrement nerveux.

Il avait passé une chemise bien coupée, un pantalon noir, et des boutons de manchette aux couleurs de sa maison. Il n'avait pas lésiné sur la lotion Lissenplis, sans que cela soit abusif, espérait-il.

Amelia sembla approuver, ou peut-être avait-elle instinctivement senti la tension chez son petit ami. Quoi qu'il en soit, la présence de la jeune femme était bienvenue, comme d'habitude, et changea la perspective qu'il avait sur le monde.

"Pas aussi élégant que toi ; tu es superbe."

Il le pensait : son corps était ceint de blanc, la robe soulignant sa silhouette avec autant d'élégance que de sensualité. Avec ce bouquet dans les mains, on l'aurait crue en marche pour l'autel. Elle avait laissé ses cheveux défaits, et il ne résista pas à l'envie de passer le bout de ses doigts le long de son tatouage, en situant l'emplacement de mémoire (ressentait-elle quelque chose de spécial, lorsqu'il touchait l'ornement de peau? de la même manière qu'il sentait s'agiter parfois l'ours sur son torse?).

Il l'attira à lui avec un sourire tendre, prit le temps de goûter ses lèvres, de guérir ce qui l'agitait à l'aide d'un ou deux baisers. Ou trois (les Powells leur pardonneraient bien un retard).

Finalement, il ne se rappela son sentiment de nervosité que lorsqu'elle frappa à la porte ; il gardait ses mains sur les hanches de sa petite amie, tant qu'il le pouvait encore, et eut à peine le temps d'apercevoir un mouvement couleur crème avant que la porte ne s'ouvre. Comment ça, Dixie...?

Moran les accueillit avec cette assurance posée qui avait été la sienne, et à nouveau, Gauwain se fit cette réflexion : ils pénétraient dans un sérail, un club fermé. Une soirée de couples, entre adultes responsables. Il ne voulait pas se rater, ne voulait pas paraitre gamin ou "hors du coup".

Le jeune homme serra la main de son aîné, avant de le laisser saluer sa compagne ; les mots de Moran le firent sourire, avec l'air de celui qui reconnait ses torts tout en ne regrettant pas le moins du monde d'avoir fait des éloges mérités.

Ils le suivirent au salon, et si une main de Gauwain restait en contact autant que possible avec le creux des reins d'Amelia, qui aurait pu l'en blâmer?

Il ne s'y connaissait pas en vin, mais accueillit l'offre avec reconnaissance.

"Allons-y pour un verre. Enfin je ne m'y connais pas vraiment, mais j'imagine que tu dois avoir une belle cave?"

Ca faisait partie du kit de l'homme marié, non? Comme l'impressionnant logement. Et la capacité à faire une conversation digne d'intérêt. Il s'y essaya, se chargerait du verre d'Amelia en attendant qu'elle ait pu mettre le bouquet dans un vase, lorsque Gardenia les aurait rejoint.

"C'est- Vous avez une très belle maison. Ca parait très grand, c'est impressionnant."

Et avec les effluves délicieuses, la demeure paraissait accueillante, familiale, à l'image de ses propriétaires. Avant même d'avoir goûté le vin, Gauwain commença à se détendre.
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1374
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Moses.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyVen 7 Aoû 2020 - 13:05

Il n'était même pas venu à l'idée de Moran de vouvoyer la jeune femme, pour la simple et bonne raison qu'il lui aurait paru très bizarre de tutoyer Gauwain et s'embarrasser de fausses politesses avec sa copine. De ce fait, le sourire sincère, l'écossais essayait de se comporter comme un hôte correct. « Oh tu sais, son prénom est une fleur alors tu te doutes bien qu'elle aime ça » répondit-il en lui tendant les mains pour récupérer le bouquet. Il n'avait absolument aucune idée si elle appréciait les plantes - sa mauvaise langue au contraire lui ferait dire que la pauvresse n'avait pas la main verte - mais préférait encore le mettre dans un vase que de le laisser encombrer les doigts d'Amelia Bones.

La réponse de Gauwain à sa proposition sur le vin lui arracha un rire : « Pas encore une belle cave, mais un jour, peut-être ». Il ponctua ses mots d'un clin d'oeil et allait filer dans la cuisine lorsqu'il fit un nouveau commentaire, cette fois-ci sur leur maison. Ne sachant pas quoi y répondre, il se contenta d'un sourire pour lui montrer sa gratitude et disparu dans la cuisine. « Tu es gâtée, tu vas pouvoir tester ta main verte » lança-t-il à Gardenia avant de prendre un vase pour le remplir d'eau et y disposer le bouquet. « Je te laisse le soin de le ramener ? J'ai les mains pleines » lui dit-il avant de repartir au salon, armé d'une bouteille de vin blanc et de quatre verres, un pour chacun d'eux. Il servit raisonnablement - pour un écossais - deux verres pour ses invités, avant de faire de même avec le sien. Ne sachant pas combien de temps Gardenia devait encore rester aux fourneaux, il préféra ne pas la servir également. « Gardenia ne sera plus très longue » excusa-t-il l'absence de sa femme avant de regarder le jeune homme assit en face de lui, « alors Gauwain, finalement, tu as reçu une réponse de Raven ? » demanda Moran en faisant tourner son vin dans son verre avant d'y tremper ses lèvres. Il savait bien combien il était motivé pour devenir Auror et bien que ses espoirs lui paraissent disons, inutiles concernant le contexte actuel, il n'osa pas en rajouter une couche. S'il avait de francs espoirs de faire bouger les choses, pourquoi l'en empêcher ? Il n'était pas son père, ni son frère, ni son cousin. Ses conseils de ce fait, ne valaient sans doute rien.

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 489
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ooolympia/ASTRA
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyVen 7 Aoû 2020 - 14:07

Si Gardenia aimait les fleurs ? Elle n'avait jamais vraiment fait attention à ce détail. Sans nul doute parce que la question ne s'était jamais posée. Elle ne fit aucun commentaire à la réponse de son hôte. Lorsqu'elle rencontrait quelqu'un, elle n'était jamais certaine de la manière dont il fallait se comportait. Donc, elle se rétractait derrière ses courtoisies. “ Ah oui, tenez. ” Dit-elle dans un souffle alors que Moran récupérait le bouquet de fleurs. Silencieusement, elle prit place ne disant rien sur le vin blanc - était-ce seulement bon ? - et observa la pièce dans laquelle ils se trouvaient. C'était joli et grand, suffisamment grand pour accueillir plusieurs invités à la fois. Elle ne savait pas vraiment où se mettre pour dire la vérité. Elle aurait certainement su quoi dire si Gardenia était là, ou si ça ne parlait pas de vin. Car la dernière fois qu'elle avait bu de l'alcool - de la bière certes - elle avait fini avec une migraine carabinée. Elle s'était alors promis de ne plus boire autant avant un moment. “ Merci. ” Sourit-elle faiblement alors qu'on lui servait un verre de vin. Amelia était typiquement le genre de personnes qui acceptait quelque chose par pure politesse, que véritable envie. Mais, elle avait un avantage indéniable... Elle pourrait dire non au prochain verre... La politesse aurait été placée, et elle pourrait prétexter quelque chose.

Elle hocha la tête... Gardenia ne tarderait pas à arriver. Elle eut même une pensée à ce sujet, espérant qu'elle arriverait réellement bientôt. Mais son cerveau se stoppa sur le nom "Raven", la sous chef des aurors ? Sérieusement ? Elle arqua un sourcil. Finalement, elle se dit que la conversation devenait bien plus intéressante. Moran venait peut-être bien de lui offrir un début de réponse à toutes ses questions. Comment Gauwain aurait pu finir en contact avec une femme avec autant de responsabilités. “ Oui, tu ne ne m'as pas dit si elle t'avait répondu. ” Elle lui lança un regard qui en disait long qu'elle espérait qu'il comprendrait. Elle supposait que cela avait un lien avec les résultats des aspics. C'était à partir de ce moment qu'il avait commencé à lui cacher quelque chose. “ Je ne me souviens plus depuis combien tu attends sa réponse. ” Comme si elle oublierait un détail pareil. S'il lui avait dit qu'il était en contact avec Raven Fawkes, la patronne de son frère Edgar, elle aurait retenu cette information. Très clairement. Elle n'avait pas la mémoire des noms, mais celui-ci, il l'avait marqué. “ Edgar est très occupé en ce moment, j'imagine que miss Fawkes l'est également, son hibou viendra dès que possible, j'en suis sûre. ” Dans le fond, elle le supportait même dans ses conneries. Quelle idée de contacter une femme de si haute importance ? A moins que Moran et elle soient liés.
  
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 493
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyLun 10 Aoû 2020 - 18:03

Gauwain n'était pas sûr d'avoir compris ce qui avait amusé Moran concernant son commentaire sur la cave, mais qu'importe, il eut l'impression d'être reconnu comme un pair, capable de plaisanteries fines ; le jeune homme se contenta d'un sourire de connivence, en réponse au clin d'oeil (et pria Merlin pour qu'il n'aie pas à élaborer).

Il profita de l'absence momentannée de Moran pour enlacer sa petite amie, avec tendresse, le dos de la jeune femme contre son torse, ses bras entourant sa taille, juste sous ses seins. Ca commençait à devenir une de ses positions préférées ; cette posture pouvait symboliser, à ses yeux, le fait de se tenir ensemble, en regardant un même avenir (sans interdire d'intéressantes caresses).

"Ils ont de la chance."

Il n'élabora pas, tant tout dans la situation de Moran lui paraissait enviable. Gauwain leur souhaitait, à lui et Amelia, les mêmes succès, tant professionnels que personnels. Il n'avait pas vraiment d'hésitation dans une envie de constuire un foyer en parallèle d'une carrière ; Amelia partageait-elle ce désir ou cette perspective était-elle effrayante pour elle...? Il n'était pas sûr de la réponse à cette question. Le baiser qu'il déposa dans sa nuque, juste avant le retour de Moran, était une promesse silencieuse.

Gauwain observa avec attention les gestes de son aîné, servant le vin avec une aisance naturelle ; il accepta son verre sans tenter de singer les gestes de connaisseur de Moran, cependant. Il venait de prendre une gorgée quand l'autre homme l'interrogea sur les suites de leur affaire en cours, et Gauwain aurait répondu avec sincérité, si au même instant, ses yeux n'avaient croisé ceux d'Amelia.

Il s'étrangla sur sa gorgée de vin, partant en quinte douloureuse.

....bon sang de baiser de malagriff!

Il lutta pour retrouver une contenance et une respiration normale, et tenta un imperceptible signe de tête à Moran. Abort mission, I repeat, abort mission....

A Amelia, il dédia un sourire forcé, feignant d'ignorer la façon dont les yeux bleus semblaient chercher à lui transpercer le crâne pour y chercher des réponses :

"Ce n'est qu'un courrier sans importance, une petite demande d'information ; tu dois avoir raison, elle doit avoir mieux à faire... C'est pas très grave. Et euh... Moran, du coup, comment ça se passe à la Gazette en ce moment? Vous avez des nouvelles concernant l'agresseur de l'autre fois?"

Bravo. Beau changement de sujet, Gauwain, parfaitement subtil. Si avec ça, Amelia lâchait le morceau, il se mettrait à pleuvoir des Scrouts. Il commençait à comprendre l'envie des elfes de maison de se frapper à répétition la tête contre des murs.
Revenir en haut Aller en bas
Gardenia E. Powell

Gardenia E. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 853
| AVATARS / CRÉDITS : Chloe Norgaard ღ (c)bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Berger Australien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 17:22

« Je t'ai entendu ! » La jeune femme riait seule dans la cuisine, bien décidée à l'embêter jusqu'au bout, à vrai dire, il pouvait passer vingt minutes supplémentaire sous la douche qu'elle n'en avait cure, elle avait elle-même passé presque quarante minutes à s'occuper de ses cheveux roses, d'où le retard de Moran. Elle lui lança un clin d'oeil pendant qu'il se faisait couper l'herbe sous le pied par leur magnifique sonnette aux airs jazzy. En fait, elle avait l'impression de jouer à un jeu de rôle tout en incarnant le personnage de la femme au foyer presque parfaite, et ça : ça l'horripilait presque. Elle entendit les manteaux être débarrassés et ses invités entrer, et étrangement une voix qui aurait dû lui être inconnue, lui paraissait malheureusement trop familière, pourtant elle ne connaissait même pas le prénom du petit-ami d'Amelia. Etrange. Elle se concentra un insistant sur la salade de chèvre chaud, les toasts allaient bientôt être prêts, elle découvrirait de toute façon bien vite l'identité de l'inconnu pas si inconnu. « Espérons qu'elles survivent à la soirée... Je travaille le bois mort moi, pas les plantes vertes. » soupira Gardenia en saisissant des fleurs, en espérant qu'elles ne la lâchent pas immédiatement, le bouquet était trop bien réalisé pour ne pas êter exposé pendant des jours durant dans son salon. « Je te rejoins ! » fit-elle en plaçant les fleurs dans un grand vase qui prenait la poussière dans l'un des placards de la cuisine. C'est le vase dans une main et le plateau de gougères dans l'autre que la maîtresse sortit de son antre pour prendre la direction du salon, et plus elle avançait, plus cette voix lui était familière. Ce n'est qu'en arrivant discrètement derrière le couple d'invités, un clin d'oeil lancé à Moran pour assurer sa discrétion qu'elle se baissa pour atteindre leurs deux oreilles pour les surprendre. « Que fait mon employé dans mon appartement ? » En effet, Gauwain Rowards commencerait à travailler chez Ollivander's dès le premier août ce qui, enfin de compte, lui paraissait bien étrange maintenant qu'il se trouvait dans son salon après un entretient catastrophique.Une fois l'effet de surprise accompli, elle fit le tour du canapé pour déposer les fleurs sur la grande table à manger et les gougères sur la table basse du salon, autour de laquelle tout ce petit monde s'était rassemblé. « Moran ne t'a pas trop maltraité Amelia ? Il peut être balourd des fois, désolant. » Gardenia secoua la tête, faussement accablé par les manières d'hommes de l'écossais. A vrai dire, elle était plutôt heureuse de voir sa petite soeur de coeur dans son chez-soi. Restait à éviter la question des rencontres,   même celui qui avait été son meilleur ami n'avait pas été mis au courant de la relation qu'elle avait entretenu avec le Bones.

______________________________
head in the dust ♒︎ We must let go of the life we have planned, so as to accept the one that is waiting for us. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1374
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Moses.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyMar 1 Sep 2020 - 7:47

Moran ne savait pas très bien à quel moment il était devenu l'archétype du bon père de famille au mantra insupportable de "Travail, Famille, Patrie". Vraiment, il n'en avait aucune idée. Mais il était pourtant là, dans son salon à discuter futilités avec Amelia et Gauwain. Ce n'était pas lui qui était à l'origine de ce dîner mais il tenait pourtant à sauver les honneurs. Aussi fatigué fut-il et aussi désireux qu'il était d'aller pioncer. En attendant de pouvoir réaliser son petit rêve toutefois, il s'agissait de faire illusion. Quoi de mieux que d'évoquer les ambitions du jeune homme d'en face pour se faire ?

Gauwain avait eu quelques mésaventures entre ses notes et son admission dans la formation d'Auror et c'était donc tout naturellement que l'écossais s'était proposé pour l'aider - maigrement, pensait-il. Moran néanmoins, qui ne pressentait carrément pas le genre de fouillis de couples, ne capta pas du tout le regard de l'ancienne Serdaigle ni les sous-entendus dans ses propos. Il se contenta donc de siroter son verre de vin, l'air de rien. Mais "une petite demande d'information" ? Le jeune homme n'était pas foncièrement stupide, ce n'était pas non plus un bleu & bronze, entendez par-là qu'il était tout à fait du genre à mettre les pieds dans le plat. Ce qu'il ne fit pas. Cela ne l'amusait pas de mettre la merde dans les couples, bien qu'il ne voyait pas trop l'intérêt de cacher ce genre de choses. Bah ! Ce n'était pas vraiment son problème. Il avala sa gorgée de vin et hocha donc la tête : "Je vois. Tu as sans doute raison" - avant de se faire renvoyer la balle par le jeune homme - "oh tu sais, nous on est journalistes, pas Aurors". Traduction : si tu veux des informations, deviens Auror, fils, ou contacte Raven Fawkes. Bref. "Si on a des nouvelles du tueur" continua-t-il sur une note bien sombre, "c'est qu'il a tué quelqu…". Gardenia choisit PILE ce moment-là pour revenir et mettre fin à ce glauque sujet de discussion. Il la suivit du regard disposer le bouquet sur la table et leva les yeux vers le plafond : "Je gage qu'Amelia en a vu d'autres…" marmonna-t-il à voix plus basse, nullement vexé, davantage à l'attention de Gauwain. Ouais, elle en avait forcément vu d'autres.

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 489
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /ooolympia/ASTRA
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyMer 2 Sep 2020 - 19:13

Amelia ne se sentait pas vraiment à l'aise avec cette conversation. Gauwain ne lui avait pas dit qu'il avait envoyé une lettre à Raven Fawkes et elle ne comprenait pas très bien. Elle ne se réjouissait pas vraiment de cette idée. Si ce n'était qu'une question d'information, pourquoi Merlin lui dissimuler cela ?Cela n'avait aucun sens. Elle choisit de ne rien dire davantage, et de ne surtout pas commenter au sujet de l'agression. La presse avait toujours été un contre pouvoir. Mais, elle ne savait pas non plus si elle devait prendre la gazette du sorcier au sérieux. Maintenant qu'elle y pensait, il lui avait semblé voir le nom de leur hôte dans la presse. Elle ne prêtait jamais grande attention aux noms des journalistes, pourquoi le ferait-elle ? Elle fut ravie d'entendre la voix de Gardenia. Elle afficha un sourire... Voilà au moins une information dont elle avait connaissance. Gauwain avait cherché du travail pour l'été, ou un stage. Pour sa part, elle avait cherché un emploi assez rapidement. Harpile Poil était une boutique accessible pour dire la vérité. “ Disons que le monde est petit. ” Tout comme la communauté magique du Royaume-Uni. Les sorciers étaient tous liés d'une manière ou d'une autre.

Elle se leva alors pour lui faire la bise. Pour la saluer dans. Mais également pour rester dans sa ligne de conduite : courtoisies et politesses. Elle reprit la place à côté de son petit ami. Balourd ? Non, il ne lui avait pas semblé. “ Dans la mesure où je suis encore dans ton appartement... ” Elle marqua une pause ne sachant pas exactement ce qu'elle comptait dire. Mais pas de méchanceté. Ça elle se l'interdisait. “ Je pense qu'on peut convenir que je n'ai pas été maltraitée ” Se connaissant, elle se savait tout à fait capable de fuir ce logement. Et ce même si elle appréciait grandement Gardenia. Elle la voyait comme la grande sœur qu'elle n'avait pas eu et aurait aimé avoir. “ Comment vas-tu Nia ?   ” Demanda-t-elle finalement en prenant son verre entre ses mains sans pour autant boire son contenu.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 493
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyJeu 3 Sep 2020 - 21:36

Il avait espéré que Moran se montrerait plus loquace quant aux suites de l'agression. Pour détourner l'attention, mais aussi par curiosité. Raté ! Moran botta en touche, et Gauwain aurait tenté une autre technique d'esquive si Gardenia Powell n'était finalement venue à la rescousse, ignorant ce qui se tramait. Dans la mesure où elle lui sauvait la mise, il mit de côté le fait qu'elle l'avait fait sursauter en se matérialisant juste à côté d'eux (oui, il était un peu tendu, mais, ami lecteur, vous l'auriez été aussi à sa place).

Lui ne s'était pas formalisé en découvrant LA Gardenia lors de son entretien de recrutement. Amelia avait raison : le monde sorcier était terriblement petit. Chaque mois, on finissait immanquablement par croiser dans l'épicerie locale, au choix : sa centaine de camarades de classe, des parents plus ou moins éloignés ou le gars qui vous vend chaque année vos plumes ou qui s'occupe de la révision de votre balai. Il hocha la tête pour appuyer l'opinion de sa petite amie, et lia à nouveau une de ses mains aux siennes, avant de tenter une boutade :

« Parce que tous les nouveaux employés ne sont pas invités à un dîner fait maison? »

Okay, question humour, Gauwain avait déjà fait mieux. Il était bien conscient de ne pas être là suite à son recrutement, mais uniquement en tant que compagnon, à vrai dire. Mais la situation lui convenait bien.

Il suivit l'échange entre Moran et sa femme, avec un amusement qu'il eut grand peine à dissimuler ; une ombre de sourire et un regard de connivence en direction d'Amelia trahirent qu'il trouvait la situation drôle et attendrissante. Ce sentiment ne fit que croître devant le spectacle d'un Moran Powell qui semblait tout à coup boudeur, ce dont le jeune homme ne l'aurait jamais cru capable.

Gauwain était suffisamment sage pour ne pas trop prendre parti : il s'abstint de commenter la remarque de Gardenia et hocha discrètement la tête à l'intention de son aîné. Oh oui, à n'en pas douter, Amelia avait vu pire. Comme pour exprimer une forme d'excuse, il étreint légèrement la main de la jeune femme. Amelia, cependant, ne se démontait jamais. Preuve en était, sa réponse toute de franchise polie.

Et puis.... Sa petite amie interrogea Gardenia. Spécifiquement. Euh... Est-ce que c'était un code universel pour signifier qu'il était temps d'avoir des conversations distinctes ? Elles d'une part, et eux d'autre part ? Entre hommes ?

Il échangea un regard avec Moran, cherchant quoi dire. Le Quidditch? Il ne maitrisait pas le sujet. Les dernières actualités liées aux Aurors? Moran n'avait pas l'air d'humeur. Le vin... Gauwain regarda son verre, dubitatif quant à ce qu'il pourrait apporter à la conversation.

« Tu savais que Miss Hoover ouvrait une crèche sur le Chemin de Traverse ? »


Dernière édition par Gauwain Robards le Ven 9 Oct 2020 - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gardenia E. Powell

Gardenia E. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 853
| AVATARS / CRÉDITS : Chloe Norgaard ღ (c)bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Berger Australien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyVen 18 Sep 2020 - 10:20

« Mes dîners sont réservés à l'élite, tu sais ? » Traduction : un écossais et un enfant en bas âge auxquels venaient s'ajouter quatre maraudeurs, une surdouée, un poufsouffle et une harpie. Pas fameux donc. Mais bon, Moran restait le haut du panier et après réflexion, "balourd" n'avait peut-être pas été le meilleur terme concernant Moran, en revanche, il pouvait à la limite et sans problème désigner l'oncle de celui-ci. Gardenia avait parfaitement conscience de tout les efforts que pouvait faire l'écossais pour rendre leur vie belle et sans tracas. Elle en avait plus que conscience même, mais certains jours sans pour autant regretter ce qu'ils étaient devenus, elle espérait que chacun d'entre eux trouve une personne qui ferait de nouveau brûler le feu dans leurs coeurs. Une personne comme Gauwain pour Amelia, et inversement. « Quelle déception. Il n'y a qu'à moi que tu lances des oeufs et des tomates ? Je suis outrée. » fit-elle, faussement déçue en déposant un baiser sur la joue de son époux qui mine de rien avait quand même l'air de bouder bien qu'il n'en laisse rien paraître, et au vu de ce qu'elle avait pu voir du regard de son stagiaire, elle n'était pas la seule à le penser. « Je note que tu m'en diras plus en sortant de cet appartement, Amelia ? » chuchota-t-elle à haute et intelligible voix, pour être certaine que l'oreille baladeuse de celui qui partageait son canapé l'entende.

La jeune femme aux cheveux bleus attrapa son verre, bien décidée à en boire une gorgée après avoir cuisiner pendant des heures. Comment allait-elle ? « Je vais très bien, Aedhan fait ses nuits maintenant alors j'ai un peu plus de temps pour moi. Je vais sûrement reprendre mon post à Poudlard au mois d'octobre quand il se sera habitué à la crêche. » fit l'ex-serdaigle, non peu contente de remettre les pieds aux côtés de son mentor dans le château. Poudlard était sa deuxième maison. Son appartement la troisième. Quid de la première ? Il s'agissait tout simplement de l'endroit où se trouvait son époux et son fils, peu importe l'endroit.  « Et toi jolie blonde ? Cette nouvelle vie de diplômée ? Comment est ce que tu gères ? » lança-t-elle à sa petite soeur, car oui, Amelia était la petite soeur qu'elle n'avait pu avoir. La faute au destin.


______________________________
head in the dust ♒︎ We must let go of the life we have planned, so as to accept the one that is waiting for us. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1374
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Moses.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] EmptyVen 9 Oct 2020 - 13:30

Les gens se prenaient toujours la tête pour rien. C'était quelque chose sur lequel Gardenia et Moran étaient tombés d'accord. Ils s'étaient pris la tête pour des choses bien plus compliquées que cela, leur dérapage, leur enfant, leur mariage. Mais ils étaient sur la même longueur d'onde, concernant tout. Peut-être qu'ils étaient faits pour être ensemble, bien qu'il manquait tristement à leur union, ce qui différenciait réellement une amitié d'un couple : l'amour. Ce qu'il ressentait pour la jeune femme était quelque chose de profond, quelque chose de réel. Mais ce n'était pas de l'amour ça ne le sera jamais. Peut-être était-ce plus fort que quelques sentiments amoureux. Sans doute, même. Mais bon. Dans tous les cas, ce dîner était étrange. Le jeune homme y ressentait de la froideur, de la méfiance. Il ne savait pas de qui cela venait, ni pourquoi il le sentait, ou même s'il se faisait des idées. A la réponse polie d'Amelia, il coula discrètement un regard vers sa femme.Le sentait-elle, elle aussi ? Gauwain le rattrapa alors que son esprit divaguait et il reposa ses yeux sur lui : « Miss Hoover... » répéta Moran d'un air un peu incrédule - il avait un gros trou de mémoire sur l'identité de cette personne, ne l'ayant jamais eu en cours - « elle était prof de quoi, déjà...? ». Bravo mon champion.

Gardenia n'avait pas son pareil pour détourner l'attention vers de plus légers sujets. Il se contenta d'esquisser un léger sourire au baiser qu'elle fit sur sa joue, sa main ne pouvait pas s'empêcher de se nouer autour de ses hanches à elle. L'écossais se raccrocha à la conversation que les deux femmes partageaient : « Il paraît que le rêve secret de Gardenia c'est de remplacer le Professeur McGonnagall » - Moran venait ouvertement de lancer une petite pique à sa femme et il était plutôt satisfait de lui - « ça paie d'être la lèche-botte, pas vrai Gardy ? ». Il plaisantait, bien entendu. Gardenia et lui avaient toujours été très doués en métamorphoses, la différence, c'était qu'elle était une serdaigle et lui un serpentard. Si elle avait pu bénéficier de soutien de la part de la directrice des Gryffondor concernant les transformations en animagus, cela n'avait pas été son cas à lui. Mais il se garda bien de le dire.

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty
MessageSujet: Re: Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Le secret de sa cuisine, c'est qu'on mange de l'herbe. [Moran, Amelia, Gauwain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
 :: 
L'appart' des Powell
-