GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 471
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyLun 13 Juil 2020 - 19:41

Valise en main, Svetlana regardait le château de Poudlard dont les pierres blanches reflétaient les rayons du soleil estival. Depuis la rive du lac, non loin de Pré-Au-Lard, la russe contemplait avec tristesse sa maison, ou plutôt son ancien foyer. Ses ASPICS en poche, elle quittait le doux cocon de son école. Ses résultats étaient excellents, notamment en potion et en botanique, pour lesquels elle avait des aptitudes quasi innées, elle s’était plutôt bien débrouillée en histoire de la magie suite à ses nombreuses recherches à la bibliothèque suite à la révélation sur sa malédiction, pour le reste, elle s’était révélée moyenne. La DCFM était sa bête noire et la métamorphose n’était pas non plus sa matière préférée, et cela s’en était ressentit sur sa note. Et pour ses options, le soin aux créatures magiques et l’étude des runes, elle s’était plutôt bien débrouillée.

Tout ça, c’était terminée à présent. Elle avait fait ses adieux à Rosemerta. La patronne l’avait accueilli avec une telle bienveillance mais elle devait à présent se débrouiller par ses propres moyens, gagner sa vie, voler de ses propres ailes.

Avec une grande inspiration et un dernier regard sur Poudlard, Svetlana transplana dans une ruelle adjacente du chemin de traverse et se dirigea vers le Chaudron Baveur. Là, elle prit une chambre, la moins cher de l’établissement… en attendant de trouver un travail et un logement décent à moindre prix. En habitant chez Rosemerta et en travaillant les vacances aux Trois Balais, Svetlana avait réussi à mettre un peu d’argent de coté. Mais sans nouveau travail, cela allait bientôt devenir compliqué, sachant qu’elle devait se nourrir et payer un loyer.

Heureusement, en attendant de trouver mieux, la jeune diplômée avait réussi à trouver un poste éphémère sur le festival en tant que serveuse, grâce notamment à la lettre de recommandation de Rosy. Elle allait surement aussi jouer les petites mains en coulisse… le tout pour un salaire misérable mais c’était mieux que rien. Mieux que de retourner chez elle. Même si son père avait cessé d’envoyer ses hommes de main, elle souhaitait son retour. Elle lui écrivait qu’elle avait besoin de temps mais cette excuse allait surement bientôt venir à bout du père Vassiliev.

A cette pensée, Svetlana pensa aussitôt à Razvan, cet homme qui avait su la retrouver mais qui l’avait malgré tout protégé. Comment allait-il ? Dernièrement elle n’avait pas eu tellement de nouvelle. Quelques minutes plus tard, Lana était à l’hôpital Sainte Mangouste, dans le service de son…

— C’est pour quoi ?

La voix de l’hôtesse d’accueil la sortie aussitôt de ses pensées.

— Je viens voir le Médicomage Vacaresco.
— Il est actuellement en service. Vous pouvez patienter en salle d’attente.

Svetlana regarda la salle blindée de sorcier avec des maladies en tout genre. Elle crut reconnaitre un cas de dragoncelle et un autre de scrofulite. Son regard se posa à nouveau sur la standardiste. Elle était trop occupée pour faire attention à elle. Parfait. Sans hésiter, Svetlana franchit la porte et se mit à errer dans les différents couloirs de l’hôpital. Elle se souvenait de son service et de l’étage dans lequel il effectuait ses soins.

Son visage passa l’embrasure de nombreuses portes et elle finit par voir Razvan s’occuper d’un homme qui semblait souffrir le martyr. Lorsqu’il releva la tête un instant, elle capta son sourire. Elle lui fit aussitôt un petit signe avec un sourire en coin. Puis elle disparut. Elle finit par trouver une salle vide et elle joua les curieuse, trainant d’un pas lent dans la chambre, le regard errant sur le mobilier. Elle se rapprocha d’une armoire dont la vitre dévoilait une multitude de potions, mises sous clé. Sans même lire l’étiquette, Svetlana reconnut bon nombre d’entre elles.

Finalement, elle entendit des bruits de pas et une personne entrer dans la chambre.

— Ca fait longtemps. J’ai cru que vous aviez disparu… sans dire au revoir.

Elle tourna la tête vers elle puis finalement lui offrit un sourire léger mais sincère.

— Comment allez-vous ?


Dernière édition par Svetlana Vassiliev le Jeu 23 Juil 2020 - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 678
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | jenesaispas
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyMar 14 Juil 2020 - 12:32

Razvan passait, il fallait bien le dire, le plus clair de son temps à l'hôpital. Même s'il avait maintenant récupéré Mihaela, le roumain tendait à travailler pour moitié de nuit pour que ce soit moins difficile de la faire garder. Aussi arborait-il des cernes sous les yeux qu'il ne saurait cacher. Son rythme totalement anéanti par les journées changeantes qu'il avait, le médicomage faisait néanmoins son travail avec minutie. Tout cela, bien entendu, lorsqu'il n'était pas appelé par la marque noire qu'il avait sur le bras. Il n'y pouvait rien, n'avait pas nécessairement le choix que d'obtempérer même s'il ne le voulait pas. Il avait appris à faire sans rechigner des choses qui le dégoûtaient et tant pis s'il y pensait sans arrêt après cela. Son esprit rationnel tendait à instaurer des barrières mentales pour qu'il ne soit pas dérangé par ses propres maux lorsqu'il était au travail. Pourtant, c'est un étrange fantôme qui venait de passer devant la porte derrière laquelle il était affairé à soigner un homme terriblement mal-en-point. Un vague sourire apparu sur son visage en reconnaissant le doux visage de Svetlana Vassiliev. Des mois qu'il ne l'avait pas vu désormais, peut-être même une année. Ils avaient été amenés à se rencontrer par ces malheureux hasards qui fondent les histoires et ils étaient curieusement devenus amis. Néanmoins, avant de la rejoindre, Razvan prit le temps de finir ce qu'il avait à faire, de soigner correctement le patient qu'il avait sous les yeux.

Une fois qu'il eut fini, le roumain sortit de la salle en donnant ses recommandations au rescapé et se mit à la recherche de la russe. Il ne mit guère longtemps à la trouver, cachée dans une pièce où il n'y avait personne d'autre, un rangement pour médicaments et soins. Il entra à sa suite et ferma la porte. Svetlana s'adressa à lui avec le ton doux qu'elle avait l'habitude d'employer et Razvan répondit : « Добрый день Светлана ». Le roumain savait comme elle appréciait de s'exprimer dans sa langue et il avait retrouvé le plaisir de parler la sienne avec sa fille ou avec son amie d'enfance Neolina. Il enchaîna pour lui répondre correctement : « Je me porte bien et vous ? ». Il s'adossa à la porte pour regarder la jeune femme. Svetlana avait grandi en une année, il ne pouvait que le remarquer. Elle avait changé. Les épreuves face auxquelles elle avait dû faire face l'avaient fait mûrir et évoluer. Pour le meilleur voulait-il croire. Le médicomage espérait grandement ne pas avoir précipité des problèmes dans sa vie. Envoyé par son père, il avait fait de son mieux pour contenter les deux parties. Ce qui était un numéro d'équilibriste face à des gens qui parfois, n'avaient pas grand chose à perdre. Mais il pouvait entendre la douleur du père, puisqu'il en était lui-même un. Il l'avait compris et c'était aussi pour cela qu'il avait accepté de retrouver la jeune femme. Il n'avait pas prévu, toutefois, d'être également touché par son histoire à elle. « Je me demandais souvent quand nous nous rencontrerions à nouveau » lui confia-t-il en affichant un sourire, « j'espère que cette dernière année a été pour vous enrichissante. Vous êtes sortie de Poudlard, n'est-ce pas ? ».


(540)

______________________________

Amers regrets
I was twenty, and I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul-Yves Nizan | hedgekey
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 471
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyMar 14 Juil 2020 - 14:25

Entendre sa langue maternelle fit naitre une étincelle dans le regard de Svetlana et son sourire s’élargit davantage. Elle hocha lentement la tête lorsqu’il lui demanda comment elle allait à son tour. Elle prenait le temps de le retrouver, de le regarder. Bien que sa mine soit toujours la même, un peu sombre mais malgré tout avec ce charme slave qui durcissait ses traits. Razvan s’adossa contre la porte close et Svetlana ne put s’empêcher de repenser à cette fois où il était venu la chercher la première fois, aux Trois Balais, l’empêchant par tous les moyens de prendre la fuite, pour au final la laisser en paix. Il avait une fille, il pouvait comprendre son père, cet instant qui avait poussé le Vassiliev à forcer son retour dans la famille, mais il était mangemort, et elle ne voulait pas suivre cette route, elle avait besoin de vivre les quelques années qui lui restait comme elle l’entendait. Libre.

A son tour, elle posa son épaule contre l’armoire, croisant les bras et passant le pied gauche par dessus l’autre dans une posture nonchalante.

— Il faut parfois forcer le destin, répondit-elle avec le même sourire, dans sa langue.

Le destin… qui était si intransigeant avec elle avec cette foutue malédiction qui pesait au-dessus d’elle telle une épée de Damoclès.

— J’ai mes ASPIC en poche, c’est l’essentiel, répondit-elle avec un léger sourire en reprenant l’anglais. Même si pour l’instant ils ne me sont d’aucune utilité.

Elle n’avait pas le temps pour faire des études à l’université. Pas l’argent non plus.

— J’ai quitté l’auberge des Trois Balais. Je loge actuellement au Chaudron Baveur en attentant de trouver un travail et un logement. Pour l’instant j’ai été embauché pour le Festival mais il s’arrête à la fin de l’été.

C’était la meilleure solution en attendant pour l’instant.

Puis Svetlana se redressa mais en gardant les bras croisés, plantant son regard dans le sien.

— Vous dites que vous allez bien mais vous semblez… exténué. Tout va vraiment bien ?

La jeune femme se souvenait encore de leur toute dernière discussion, dans ce même service alors qu’il s’occupait de sa jambe blessée.

— Ils font toujours pression sur vous...

C’était le cas un an auparavant. Les choses avaient-elles changé pour lui, elle l’espérait en tout cas. Voir cet homme, dont le travail était de sauver des vies, attaché à cette ligue sombre, obligé de travailler pour eux… ca la révoltait. Plus elle y pensait, plus elle avait envie d’oeuvrer contre eux… mais elle avait autre chose à penser. Sauver sa propre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 678
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | jenesaispas
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyMar 14 Juil 2020 - 22:48

Les jours d'après allaient et se ressemblaient toujours plus pour Razvan. Si maintenant il trouvait un certain réconfort dans la possibilité pour lui de construire une relation durable avec sa fille, les choses ne changeaient guère du point de vue de ce qui se passait au dehors. L'attentat d'avril l'avait ébranlé dans l'esprit comme dans le corps, la tuile lancée par Maugrey lui avait si violemment percé l'abdomen qu'il avait honnêtement cru en mourir une fois étalé dans son salon, en sang. Le roumain se souvenait de cette indescriptible odeur de mort, comme de cette épouvantable douleur qui l'avait animé de l'épicentre de sa blessure jusqu'au bout de ses doigts. C'était un miracle qu'il n'ait pas eu un poumon perforé, et qu'il ne soit pas mort chez lui. Un miracle, pour mieux tuer des gens après ? Cette mésaventure avec l'Auror ne lui rappelait que trop bien qu'à chaque fois qu'il sortait dehors sous le joug des mangemorts, il risquait sa vie. Il risquait de laisser une gosse orpheline et laissait également d'autres orphelins derrière les traînées de sang qu'il était obligé de répandre. Le médicomage préférait écouter la vie en apparence si simple de Svetlana. Par ce qu'ils s'étaient dis, il savait très bien que celle de la jeune femme ne l'était pas. Loin de là. Savoir quand on allait mourir, ou tout du moins, dans quel laps de temps, devait donner à la vie un aspect plus intense et sacramentel qu'il ne s'expliquait pas. Il ne saurait dire s'il préférait la sienne, sans savoir s'il mourrait demain, ou s'il aimerait être à la place de la jeune femme, qui savait de toute manière qu'elle avait tristement une date de péremption. « Vous ne désirez pas vous lancer dans des études ? » lui demanda-t-il d'un ton très sérieux, mais qui néanmoins ne la jugeait pas, « je crois savoir que vous étiez intéressée par la médicomagie. Ce n'est plus d'actualité ? ». Toujours appuyé contre la porte, Razvan regardait calmement la nouvelle diplômée et ajouta néanmoins : « Félicitation pour vos examens, en tout cas ». Lui-même se souvenait de cette saveur d'en avoir fini avec Durmstrang. Quitter cette école sans sentiments avait été la meilleure chose de sa vie.

Inutile de préciser que cette dernière malheureusement, peinait à lui retrouver cette paix intérieure qu'il avait eu, fut un temps. Dans son pays quand tout allait bien, qu'il vivait ancré dans la routine, ses traditions. La vie simple de Roumanie lui manquait et c'était là un vide que Londres ne saurait combler. La sorcière reprit comme si elle prenait des pincettes et un sourire un peu défait se peignit sur les traits, en effet fatigués, du roumain. « Je travaille pour moitié de nuit, désormais » l'informa-t-il, « ce n'est pas vraiment l'idéal pour garder un rythme de vie sain ». Il hocha la tête à sa dernière phrase : « Sinon ce ne serait pas drôle, je suppose » répondit-il d'un ton las. Lui-même ne savait pas vraiment quand sa vie avait dérapé, ni pourquoi. Il aurait bien voulu que rien ne change et que tout soit un long fleuve tranquille. Mais Razvan restait un homme dur. Il n'avait pas nécessairement besoin de la pitié des autres. Il vivait déjà assez mal comme cela la pitié qu'il ressentait envers lui-même : « J'éprouve un certain réconfort toutefois » reprit-il prudemment, « puisque si auparavant, ma fille était en Roumanie, elle est maintenant à Londres avec moi ». A cette pensée, il afficha un doux sourire, déridement éphémère qui disparu presque aussitôt. Il l'avait fait revenir, d'une certaine manière, à ses risques et périls. Il ne l'oubliait pas.


(611)

______________________________

Amers regrets
I was twenty, and I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul-Yves Nizan | hedgekey
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 471
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyMar 14 Juil 2020 - 23:42

Le sujet de la médicomagie provoqua chez la jeune femme un pincement au coeur. Bien sûr qu’elle aurait aimé faire des études, soigner des gens, sauver des vies. Ca avait été comme un déclic pour elle, surtout depuis leur dernière rencontre. Son regard se fit fuyant et elle fixa l’étagère de potion tout en masquant ses émotions, comme son habitude. Svetlana se contenta de hausser les épaules avec une certaine nonchalance. Mais elle n’arrivait pas à lui faire face.

— Ce n’est pas important.

Pas assez d’ambition ? Non, même pas. Pas le temps. Pas l’argent pour les études. Pas les contacts non plus. Sans le soutien de sa famille, la vie se révélait plus difficile qu’elle ne le pensait. Et pourtant, pour rien au monde elle ne retournerait là bas. S’enfermer dans le carcan familiale ? Épouser un homme qu’elle n’aimait pas ? Être au service d’un Lord noir qui veut décimer les sorciers « impurs », dont la plupart sont ses amis ? Jamais.

Le travail de nuit expliquait ces cernes qui assombrissaient ce regard. Pourquoi ce changement ? Une nouvelle routine ?

— Sinon ce ne serait pas drôle, je suppose.
— Hilarant même, répondit Svetlana sur le même ton.

Pourquoi s’imposer ça ?

Et alors, elle comprit. Aussitôt son regard s’éclaira et un large sourire étira ses lèvres.

— Vous avez retrouvé… Par Raspoutine, c’est une très bonne nouvelle.

Svetlana avait commencé à parler fort mais elle s’était retenue d’en dire davantage. Par sécurité. Razvan était devenu mangemort à cause de la pression que ses « comparses » faisaient peser sur sa fille, et maintenant, elle était à ses cotés.

— Je suis vraiment contente pour vous. Et elle était sincère. Mihaela, souffla-t’elle, doucement, simple murmure alors que le souvenir de leur discussion refaisait surface.

Cette petite fille... Privée de son père, elle devait être contente d'être à présent avec lui. Mais... était-elle seule chez lui ? Sans surveillance ? Comment parvenait-il à la cacher. Tant de question se succédaient dans son esprit sans qu'elle n'ose les poser.

Svetlana se sentit-elle ingrate de n’avoir rien dit sur le pourquoi de son abandon des études. Ne venait-il pas de lui offrir une autre preuve de confiance ? Elle devait à présent lâcher prise, faire tomber les barrières. Elle avait besoin de lui, d’avoir un homme comme lui à ses cotés, qui lui rappelait son père à bien des égards.

— Vous savez, je ne pensais pas que vous vous seriez souvenu. De mon intérêt pour la médicomagie, précisa-t’elle.

Lana joignit les mains en face d’elle, une posture qu’elle prenait pour dissimuler son malaise, son inconfort. Une habitude. Une astuce qu’on lui avait appris étant petite.

— Cette année, cela risque d’être compliqué. Je n’ai pas assez d’argent pour payer les frais d’inscription. Je paie ma chambre au chaudron baveur, je dois trouver un logement et payer une caution. Et pour cela je dois travailler. C’est comme ça, finit-elle par dire avec un sourire, bien qu'il soit sans joie. Peut être plus tard.

Ou peut-être pas. Instinctivement Svetlana posa la main sur son épaule, là où la malédiction avait apposé sa marque, une tache sombre et informe, lugubre.
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 678
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | jenesaispas
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyMer 15 Juil 2020 - 11:36

Razvan n'insista pas lorsque la jeune femme balaya son interrogation d'un revers de phrase concernant la médicomagie. Il n'entendait pas être intrusif. Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu, il ne savait ce qu'elle avait vécu que par les quelques informations éparses qu'elle venait de lui donner. Il comprenait. Lui, n'avait plus à faire aux Vassiliev depuis longtemps, ces derniers ayant cessés de le mandater depuis qu'ils avaient des nouvelles de Svetlana. Cela ne voulait pas dire, néanmoins, que tout s'était arrangé pour elle, il en était bien conscient. La russe découvrait peut-être le délicat poids de la vie adulte qui nous tombe dessus comme une masse que l'on attend pas. Et même une fois plongé dans le monde des adultes, il y avait des choses qui nous tombaient dessus sans qu'on ne puisse jamais les anticiper : un deuil ; un changement de situation financière ; l'éloignement de certains amis. Les problèmes pouvaient être si nombreux et si désastreux lorsqu'on était adulte et non plus sous le joug de ses parents. Svetlana découvrait peut-être ce revers de la médaille, bien qu'il ne le lui souhaitait pas.

Razvan avait suffisamment confiance en la jeune femme pour lui confier qu'il avait désormais sa fille avec lui à Londres. Ils n'en étaient plus à se regarder en chien de faïence. Il lui avait prouvé qu'il était disposé à l'aider, tandis qu'elle lui avait montré qu'elle était capable de faire preuve d'ouverture d'esprit - ce qui sonnait comme un miracle, lorsque l'on s'appelait Vassiliev. Il constata avec une certaine appréciation que le visage de la jeune femme s'illuminait et comme en miroir, son regard à lui brilla d'une vague lueur joyeuse avant de s'éteindre plus sérieusement. Le roumain toujours adossé à la porte, décroisa finalement ses bras. Son attitude fermée ne correspondait pas à son état mental. Svetlana devait se poser des questions mais elle ne lui en posa aucune. Une partie de lui fut soulagée de ne pas être passé au crible. Ramener Mihaela au Royaume-Uni avait été une décision qu'il avait prise sur la durée et non pas sur un coup de tête, bien qu'il l'interprétait souvent comme une décision stupide et certainement pas sécurisée pour sa fille. Il s'en voulait souvent de faire cela uniquement parce qu'elle lui manquait et parce qu'il virait paranoïaque de la savoir chez les grands-parents de la petite fille, dont seulement un seul membre était sorcier. Razvan s'en voulait d'infliger tout cela à une enfant qui n'avait rien demandé. Il s'en voulait de la mettre à l'épreuve de la même façon par le biais d'un étrange sortilège qui la rendait invisible aux yeux du monde, sauf de ceux qui avaient un objet enchanté sur eux pour la voir. Il s'en voulait. Mais tous les hommes étaient faillibles.

Il ne sut pas si la russe perçut son trouble, mais elle ne continua pas sur ce sujet et revînt sur le terrain neutre de la médicomagie. Un sourire un peu amusé se peignit dans un premier temps sur le visage du roumain et il lui répondit : « Un médicomage n'oublie jamais lorsqu'on lui confie qu'on est intéressé par la médicomagie » se justifia-t-il tranquillement mais sincèrement. Il avait été ravi d'apprendre qu'elle désirait en faire son métier. A ses yeux, la médicomagie était une vocation ce n'était pas quelque chose qui s'apprenait parce qu'on "ne savait pas quoi faire d'autre". Ça, ça marchait peut-être pour les autres métiers, mais certainement pas pour cela. Elle continua néanmoins sur une note moins amusante et il comprit son problème. Si elle avait renoué avec sa famille, elle se tenait fort justement loin d'eux. Et loin d'eux, elle était seule. Elle ne pouvait rien faire. L'impasse de sa situation le toucha. Razvan ne savait pas vraiment comment l'aider, à dire vrai. Il avait lui-même tellement de choses à gérer qu'il  doutait de pouvoir lui tendre la main. Pourtant... « Je peux vous aider, si vous le désirez, Svetlana » répondit-il tout d'abord, sans perdre du regard la jeune femme toujours postée à une distance raisonnable de lui, « je peux vous former à la médicomagie si vous le souhaitez. Ca ne remplacera pas un cursus universitaire, mais en attendant, vous ne perdez pas de temps. Et vous avancerez plus vite le jour où vous aurez la possibilité de faire vos études ».


(723)

______________________________

Amers regrets
I was twenty, and I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul-Yves Nizan | hedgekey
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 471
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyMer 15 Juil 2020 - 17:48

A réécrire. Facepalm


Dernière édition par Svetlana Vassiliev le Mer 15 Juil 2020 - 18:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 678
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | jenesaispas
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyMer 15 Juil 2020 - 18:19

Razvan était ravi de pouvoir aider Svetlana à avancer dans sa vie. Il ne savait pas s'il avait l'âme d'un professeur, ni même s'il parviendrait à lui expliquer réellement ce qu'il essaierait de lui inculquer. Pour autant, le roumain se sentait l'envie d'essayer. La jeune femme avait une horloge entre les mains, ils le savaient tous les deux. Le temps qu'elle perdrait maintenant risquait d'être un temps qu'elle ne rattrapera jamais. Pour ainsi dire, elle n'avait pas de temps à perdre. Elle souffrait sans doute déjà assez de l'éloignement de sa famille. Svetlana n'était pas assez détachée d'eux pour ne pas souffrir de ne pas les revoir. Être loin lui faisait sans aucun doute du bien, elle s'élargissait assurément l'esprit. Mais pour autant, elle avait besoin d'aide, c'était évident. La russe n'était pas venu pour lui quémander des faveurs, c'était de lui-même qu'il lui en proposait une. Lorsqu'elle lui dit oui un gentil sourire égaya les traits du roumain. Une bonne chose de faîte ? Peut-être pas. La méfiance naturelle des slaves revînt au galop puisqu'elle mit un bémol à sa proposition. Elle avait raison de se montrer méfiante. Mais elle n'avait plus à l'être avec lui : « Je n'ai plus entendu parler de votre père depuis un moment » lui répondit-il gentiment, « n'ayez pas de craintes là-dessus. Je ne vous demande rien du tout et ne vous demanderai rien pour ça ». Razvan était sincère. Il se verrait bien mal quémander quelque chose à une jeune femme tout juste sortie de l'adolescence, à peine sortie de Poudlard. Qui serait-il pour profiter de son sort ? Une bien piètre personne, avec fort peu de morale également. Il n'était pas comme cela. Pas du tout même. Il avait embrassé le métier de médicomage afin d'aider son prochain. Il ne se faisait même pas payer en Roumanie. Alors demander quoique ce soit à une jeune femme qui n'avait même pas les moyens de faire des études ? « Ça vaut ce que ça vaut, ça ne remplace pas un diplôme » dit-il d'un air malgré tout compatissant. Il ne lui offrait pas, a priori, le bout du monde puisqu'il ne pouvait lui donner ce qui lui permettrait d'exercer. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était l'armer de connaissances qui l'aideront une fois à l'université. Ca valait ce que ça valait.

______________________________

Amers regrets
I was twenty, and I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul-Yves Nizan | hedgekey
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 471
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyMer 15 Juil 2020 - 18:57

Alors son père avait arrêté les recherches. Enfin un bon point, rassurant. C’était une proposition honnête, sincère, dénuée de tout intérêt. Le coeur de Svetlana se gonfla à cette idée. Et s’il ne demandait rien en retour, alors cela ne la poussait que davantage à l’aider en retour. A présent elle n’avait qu’une envie, courir et se jeter dans ses bras, pleurer des larmes de reconnaissance sur son épaule. Son rêve qu’elle croyait disparut pour toujours réapparaissait au loin, dans la brume, lentement mais surement, et cela grâce à lui.

Mais avait-il besoin de l’aide d’une jeune femme, à peine sortie de l’adolescence, jeune diplômée, sans argent et sans toit.

Sans même s’en rendre compte, Svetlana s’était rapprochée du médicomage.

— Ca vaut ce que ça vaut, ça ne remplace pas un diplôme.
— Ca vaut tout l’or du monde, rétorqua-t’elle aussitôt en un souffle.

Il ne pouvait pas dénigrer ce geste qu’il lui offrait. Il ne savait pas à quel point il lui offrait une chance inouïe, une chance de pouvoir approcher de près son rêve. Car la faucheuse était proche. Quand ? Demain ? Dans un mois ? Dans un an ? Elle l’ignorait.

— Je ne pourrai jamais assez vous remercier. Je sais… « je ne vous demande rien en retour », dit-elle en tentant d’imiter sa voix, afin de donner une tonalité plus légère à cette discussion. Mais si je peux vous aider en quoi que ce soit…

Elle n’avait rien à offrir mais tout à donner. Et elle y tenait.

Alors elle contempla à nouveau son visage, plus doux mais toujours aussi terne et cerné. Fatigue. Travail de nuit. Pourquoi changer de routine ? La venue de sa fille à Londres avait-elle un rapport avec ça ? Travailler de nuit afin de prendre soin d’elle le jour ? Ce n’était que des suppositions, mais c’était logique, non ?

Devait-elle lui poser directement la question ? Svetlana se mordilla légèrement la lèvre, perdu dans sa reflexion et dans son indécision, enfin d’enfin se lancer.

— Votre fille… vous arrivez à vous organiser ?

Indélicate. Svetlana se maudissait intérieurement. Comme si elle en avait déjà pas assez.

— Je veux dire, elle est encore jeune non ? Ce ne doit pas être facile de vous en occuper.

A quoi ressemblait-elle ? Etait-elle une copie conforme de Razvan ? Avait-elle sa chevelure d’un noir profond ? La jeune femme se perdit dans sa contemplation, le regard perdu, pensive, imaginant ce petit bout de sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 678
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | jenesaispas
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyMer 15 Juil 2020 - 23:40

Razvan, qui exerçait le métier, qui était lui-même passé par le dur moment de l'apprentissage, ne réalisait en effet peut-être pas ce que sa proposition représentait pour la jeune femme qui se tenait en face de lui. Svetlana pouvait, d'une certaine façon, commencer à embrasser une passion qu'elle avait pensé devoir remettre à plus tard. Lui-même qui vivait de sa passion aurait dû comprendre, mieux que personne, la valeur de ce qu'il lui offrait. Il était pourtant imperméable, sans comprendre pourquoi, dénigrait même sa proposition, stupidement. La russe le remit en place, doucement mais sincèrement. La jeune femme s'était rapprochée un peu de lui et il voyait mieux la joie emplir ses yeux. Ca lui fit plaisir, réellement. Razvan avait ce tempérament qui le conduisait à tendre facilement la main sans rien attendre en retour. Il lui paraissait normal de l'aider si elle en avait besoin, qui plus est s'il était en position de le faire.

Il sourit plus ouvertement lorsqu'elle s'amusa à l'imiter. Il hocha négativement la tête dans un premier temps, parce qu'il désirait l'aider et non pas être un poids. Le roumain n'appréciait pas d'être le créancier d'une autre personne. Être l'ombre que l'on regarde dans son rétroviseur, celui qui vous rappelle à l'ordre parce que vous vous êtes mis d'accord. Brusquement pourtant, Svetlana remit sur la table le sujet de Mihaela et Razvan fut prit de court par cette intervention. « Je... » - elle continua en lui disant que ce ne devait pas être facile de s'en occuper. Elle n'avait pas idée. Un rire blasé s'échappa brièvement de ses lèvres et il répondit : « Surtout parce qu'elle est hyperactive, pour être honnête ». Sa fille était une pile. Elle était incassable, inarrêtable. En Roumanie, elle était du genre à passer son temps dehors, à courir, à grimper aux arbres, à décider de devenir pirate dans un bassin qui lui arrivait à peine aux genoux. Les fariboles d'une enfant de six ans désormais. Pourtant, l'idée s'insinua doucement, peut-être Svetlana l'avait-elle fait exprès. Il n'y fit pas attention. Qu'elle le manipule ne voulait pas dire grand chose à ce stade. Elle cherchait juste à ne pas se sentir redevable. « Mihaela est épuisante mais elle est douce et gentille aussi » - qu'il était dur de trouver réellement des défauts à son enfant ! - « c'est une pile, vraiment ». Razvan ne se sentait pas légitime, néanmoins, à lui proposer de la garder. En tout cas, pas spontanément. Aussi enchaîna-t-il : « Mais enfin, est-ce que ça a vraiment une importance ? ».

______________________________

Amers regrets
I was twenty, and I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul-Yves Nizan | hedgekey
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 471
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyLun 20 Juil 2020 - 21:33

Svetlana avait du mal à se faire une idée de la fille de Razvan. Il n’était guère expansif, expressif même et Lana ne pouvait lui jeter la pierre. Cependant, elle vit cette brèche chez lui lorsqu’elle remit le sujet de Mihaela sur le tapis. Elle l’avait pris de court et la jeune femme ne put s’empêcher d’en éprouver une légère satisfaction.

En tout cas, le sujet était lancé et elle espérait qu’il saisisse la perche qu’elle lui tendait. L’enfant qu’il lui décrivait… ressemblait à une enfant. Jeune, débordante de vie, gentille. Entendre cette description lui fit aussitôt penser à sa propre enfance. Elle n’avait pas le souvenir d’abord « débordé de vie ». Toute sa vie avait été codifié à la minute près. Les cours privés de magie pour enfant sorcier, les leçons de musique, l’apprentissage théorique d’abord puis le violon ensuite, les réceptions, le maintien, la dissimulation des émotions. Tout avait été prévu.

Son frère avait eu néanmoins plus de liberté. Il était l’aîné… et c’était un homme, il n’avait pas à craindre la malédiction des Vassiliev. Svetlana avait cependant été aimé, profondément par son père et son frère aussi, surprotecteur d’ailleurs.

— Mais enfin, est-ce que ça a vraiment une importance ?
— Les enfants sont importants… sinon pourquoi l’auriez-vous fait revenir ici ?
Ce n’était pas tant une reflexion piquante qu’une constatation. Svetlana ne faisait que relever l’évidence. La jeune femme fit à nouveau quelque pas pour franchir les dernières barrières, les derniers centimètres qui les séparaient. Ils étaient à présent face à face. Il la dominait largement d’une tête mais cela ne la fit pas flancher.

Au contraire.

— Écoutez !

Son ton était ferme mais en même temps doux. Dans son regard brillait une nouvelle lueur, une étincelle dans le bleu pâle de ses iris, nouvelle… brulante d’assurance.

— Avant je ne croyais pas au destin… mais depuis la malédiction… J’ai cru tout perdre. Et puis vous êtes arrivé. Depuis votre venue au Trois Balais, j’ai remis en question beaucoup de chose.

Il l’avait fait réfléchir sur la relation qu’elle avait avec sa famille. Il l’avait poussée dans ses retranchements. Et à présent, il l’aidait à concrétiser un rêve qu’elle entretenait depuis plus de trois années.

— Je ne crois toujours pas au destin… mais a chaque fois que quelque chose de bien m’arrive, vous êtes là.

Une pensée. Une envie. Une liberté. Une main tendue.

— Vous m’avez tendu la main… à chaque fois. Laissez-moi en faire de même. C’est mon tour. Alors si vous avez besoin d’aide…

Joignant les gestes à la parole, Svetlana lui tendit la main.

— Laissez-moi aider.

Aider… oui, c’était ce qu’elle voulait faire. Plus que tout. Plus encore que trouver une solution à sa malédiction. Cela ne faisait que confirmer son désir de devenir un jour médicomage… si le destin le voulait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 678
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | jenesaispas
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyLun 20 Juil 2020 - 22:03

Razvan pensait prendre congé après ses derniers mots. Certes, il avait fait revenir Mihaela parce qu'elle était importante mais n'était-ce pas finalement, par faiblesse d'égoïsme ? La jeune enfant quémandait toujours son père lorsqu'il venait la visiter en Roumanie, c'était vrai. Pour autant, une partie de lui ne pouvait s'empêcher de se répéter qu'elle serait mieux là-bas, plus en sécurité quoique protégée par un vieux sorcier et sa moldue de femme. Il se sentait au fond, déchiré par ses décisions, par ce qu'il avait choisi pour elle. Il savait bien que ce n'était pas bon qu'elle soit entraînée d'un pays à l'autre, tantôt délaissée par son père, tantôt récupérée par celui-ci. Mais était-ce la faute de ce dernier si sa vie n'avait aucun sens ni aucune stabilité ? Razvan avait signé pour la stabilité quand il avait été diplômé. Pour qu'au final quoi ? Sa femme ne meure ? Pour qu'au final il doive fuir son pays, avant d'y renvoyer sa fille car chassé dans le pays censé l'accueillir ? C'était quel type de vie, ça ? Qu'avait-il fait pour mériter tous ces tourments ? Svetlana l'interpella comme si elle avait lu dans ses pensées qu'il comptait s'en aller. Il suspendit son mouvement pour la regarder attentivement, nullement effaré qu'elle lui parle sur ce ton. Il en avait vu d'autres et Razvan encaissait le choc de la rudesse d'un ton et de ses mots.

Le roumain l'écouta parler, de A à Z, il fut touché par ses paroles, sincèrement. Svetlana était honnête lorsqu'elle lui disait qu'elle avait apprécié son aide et que cette dernière était toujours précieuse. Et si sa proposition finale le fit sourire, quoique d'un spectre triste, le roumain ne voyait pas les choses sous le même prisme qu'elle. Il aidait la russe parce qu'il ne voulait, parce qu'il appréciait donner de lui-même pour aider son prochain sans rien attendre en retour. Il n'était pas dans ses mœurs de demander de contre-partie, ou d'en accepter une, d'une quelconque façon que ce soit. Cette proposition était touchante certes, bouleversante en un sens. Il s'agissait d'un débouché à leur relation qu'il n'avait pas anticipé de prime abord. Mais Razvan ne voulait pas lui attirer d'ennuis, ou de problèmes, c'était aussi un fait. Protéger sa fille, oui, mais non pas au dépend d'autres personnes qu'il appréciait particulièrement. « Je ne veux pas que vous ayez des problèmes à cause de moi, ou de Mihaela, Svetlana » répondit-il d'une voix pourtant neutre alors qu'il était particulièrement touché par les mots percutants de sa voisine slave, « Vous savez qui la recherche et vous savez leurs méthodes ». Il fit une pause, avant de détourner le regard : « Je ne saurais abuser de votre gentille proposition, alors même que je sais ce que vous risquez par derrière ». Razvan soupira avant de la dépasser pour aller se mettre devant la vitre de la chambre, qui donnait au dehors, en croisant ses mains dans son dos. Il s'en voudrait terriblement qu'il arrive quelque chose à une si jeune femme parce qu'il avait été assez fou pour accepter pareille proposition. Svetlana désirait peut-être se sentir utile, c'était tout à son honneur. Il comprenait qu'elle veuille lui payer une quelconque compensation, mais ce n'était pas ce qu'il attendait d'elle, puisque de la jeune femme, il n'attendait rien.

(551)

______________________________

Amers regrets
I was twenty, and I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul-Yves Nizan | hedgekey
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 471
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyLun 20 Juil 2020 - 22:44

Quel était ce sourire ? La commissures de ses lèvres s’étaient bien redressée, affichant un sourire net, mais qui pourtant n’éteignait pas ses yeux. Svetlana avait l’impression de plonger dans un gouffre, un puits sombre, obscure, sans fond. Lentement, sa main se baissa sans qu’elle ne détourne les yeux. Captivé. Intrigué. Curieuse aussi d’une telle réaction. Sa tête s’inclina légèrement sur le coté alors qu’elle écoutait ses paroles. Des problèmes à cause de lui ? Lana garda le silence, laissant ses lèvres closes pour tenter de comprendre l’esprit de cet homme, bien plus torturé qu’elle ne le pensait. Cela lui procura une étrange sensation, un pincement au coeur.

Et si pendant tout ce temps elle ne l’avait pas quitté des yeux, ancrant son regard dans le sien, elle le détourna lorsqu’il parla de ces gens-là. De leurs méthodes. Les yeux fixés sur le carrelage immaculé de l’hôpital, Lana repensa encore à son frère. Sa violence. Verbale. Physique.

Oui, elle connaissait leurs méthodes.

Ses dernières paroles finirent de briser son coeur. Il était tellement… prévenant. Svetlana était touchée, au plus profond de son âme. Bien sûr, elle avait rencontré des personnes gentilles, extraordinaires même, des amis précieux. Mais Razvan les surpassait tous. Il mettait de coté son propre besoin de coté pour prendre soin des autres.

Et cet homme était forcé d’être comme eux.
D’appliquer leurs méthodes.

Elle le sentit la dépasser et lorsqu’il se posta devant la fenêtre, Lana se tourna vers lui, contemplant son dos, sa silhouette se découpant dans le contrejour, ses vêtements de médicomage. Les mains croisées dans le dos, il dégageait une aura indescriptible mais qui impressionnant Lana.

— Je ne risque que ma liberté, souffla-t’elle après un long moment de silence.

Et même si elle y tenait, elle passait finalement au second plan.

— Je ne vous propose pas cela pour compenser. Je veux vraiment aider.

L'entendait-il seulement ? Alors, elle se souvint de quelque chose. Un sourie étira ses lèvres tandis qu’elle se félicitait d’avoir ouvert ses horizons à Poudlard et fouillé les ouvrages moldus et sorciers de la médecine. Lorsque Razvan lui avait sauvé la jambe, il avait parlé d’une chose… un chose qui était gravé dans sa mémoire.

— Mais soit. Sachez que je suis là. D’ailleurs on aura l’occasion de se voir plus souvent désormais, dit-elle avec une certaine chaleur dans la voix, excitée à l’idée de pouvoir apprendre la médecine.

Un rêve qui se réalisait.

— Je dois retourner à l’auberge. Je commence ce soir au festival, quatre soirs par semaine. Envoyez-moi un hibou quand on pourra commencer.

Elle allait surement devoir signer un contrat avec la direction. Razvan devait gérer cela de son coté. En tout cas, elle avait hate. Mais alors qu’elle posait la main sur la poignée, dos à lui, prête à partir, elle dit ces mots, sans se retourner.

— Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

Le serment… l’introduction était similaire du coté mordu et sorcier, le même pacte. La santé de tous était primordiale… qu’elle soit mentale ou sociale. Et Razvan était fatigué et inquiet. Si elle pouvait l’aider, par respect de ce serment… elle le ferait. Encore fallait-il qu’il l’accepte.
Revenir en haut Aller en bas
Razvan Vacaresco

Razvan Vacaresco


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 678
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | jenesaispas
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ EmptyJeu 23 Juil 2020 - 17:18

Razvan comprenait la volonté franche de la jeune femme de le remercier d'une manière ou d'une autre. Il était bien conscient des fleurs qu'il lui avait offerte. Le roumain s'était arrangé pour qu'elle obtienne la liberté relative qu'elle méritait tout en ne coupant pas les ponts avec sa famille. Il l'avait soigné alors qu'elle avait été gravement atteinte par un éruptif. Et puis, maintenant il lui proposait de ne pas perdre trop de temps. Le médicomage savait qu'il n'avait aucune raison de l'aider de la sorte. Mais le fait est qu'il avait été touché, dès le départ, par l'histoire de Svetlana. Il n'appréciait pas les injustices. Pourtant, la soviétique en vivait une, d'injustice. S'il était toujours particulièrement sceptique quant à la malédiction dont elle pensait être la cible, il voulait bien entendre toutefois que sa famille était particulièrement intrusive. « Je sais bien, Svetlana » répondit Razvan d'une voix pensive. Ce qu'elle lui proposait méritait d'être réfléchis, bien qu'il y soit hostile de prime abord. Il ne désirait pas être une main tendue se transformant en étau. Cela n'était certainement pas son souhait. Les mains toujours liées dans son dos, il l'écouta finir de parler en hochant la tête sans répondre. Toutefois, l'entente des paroles finales de la sorcière éveillèrent certains souvenirs dans la tête du médicomage. De bons souvenirs, teintés de surprises de ce qu'il entendait. Ces mots il les avait récité. Comme tout bon médicomage, comme tout bon médecin. Hélas, Svetlana sitôt sa tirade finie, avait abandonné un slave totalement désemparé dans la chambre, lequel s'était retourné pour fixer silencieusement la porte par laquelle elle s'était enfuie.


Spoiler:
 

______________________________

Amers regrets
I was twenty, and I won't let anyone say those are the best years of your life | Paul-Yves Nizan | hedgekey
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ Empty

Revenir en haut Aller en bas

Une nouvelle opportunité (Razvan) TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» Hentaï RP
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-