GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 547
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Gypsophile
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyMar 14 Juil 2020 - 13:50

Malheur.

Si Sinistra avait pu crucifier Libellule sur place avec un regard, la pauvre créature aurait vu son sort scellé.

Son elfe de maison se dandinait sur place en silence et finit par craquer devant le regard de sa maîtresse : « Libellule peut se repasser les mains si Maîtresse le désire... ». Oh l'envie qu'elle s'inflige cela était présente, mais entre filles, elles se comprenaient. Libellule avait fauté - sans doute prenait-elle exemple sur sa terrible maîtresse - et elle se retrouvait, eh bien, enceinte. Comme si c'était le moment ! Ulysse n'était pas encore rentré et la sang-pure ne savait que trop bien que son courroux serait dirigé non seulement sur l'elfe mais également sur elle pour n'avoir pas su l'encadrer. C'était surtout cela qui mettait Sinistra verte de rage. A cause des moeurs légères de la créature, elle risquait une dure correction. « Ne dis pas de sottises » répondit-elle d'une voix sifflante, « dis moi où habite... Ton... Mh ». Elle ne s'abaissera pas à qualifier cela "d'amoureux". Quelle horreur. La petite créature s'écrasa et lui donna l'adresse d'une voix si basse que Sinistra dû tendre l'oreille. « Conduis-moi y » ordonna-t-elle en attrapant le bras frêle de Libellule. Dans la seconde d'après, elles avaient transplané.
C'est dans une maison luxueuse qu'elles arrivèrent, immédiatement succédées par l'arrivée d'un elfe... Le fautif de toute évidence : « J'exige de parler à ton Maître » dit-elle d'une voix impérieuse, sans lâcher le bras de Libellule qui n'essayait même pas de tirer dessus pour se défaire de l'emprise de Sinistra. Elle ne savait même pas où elle avait atterri, mais son nez d'aristocrate savait qu'elle n'avait pas posé bagages dans la maison d'un noble. Tout allait bien donc, elle régnait en maîtresse.


Dernière édition par Sinistra Lowe le Lun 17 Aoû 2020 - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyMar 14 Juil 2020 - 18:38

Stubby avait besoin d’un break. Cela faisait deux semaines que le festival avait commencé et il sentait la fatigue poindre le bout de son nez. Entre répétitions, concerts, séances de dédicaces, entretiens privés et autres activités festivalières, cela lui demandait beaucoup d’énergie. Alors, il s’était trouvé quelques jours pendant lesquels il n’était demandé nulle part de façon impérieuse pour prendre congé auprès des organisateurs. Ah mais ne vous méprenez pas. Il ne leur avait pas demandé leur avis : il les en avait juste tenus informés.
Alors le voici de retour dans son appartement londonien. A un endroit stratégique du Londres sorcier : à cinq minutes à pied du Chemin de Traverse et à la fois retiré de l’agitation du centre-ville. Il était arrivé la veille au soir, après un concert. Après un bon bain préparé par les soins de Pomelo, le chanteur avait regagné directement son lit.
Le lendemain, il s’était réveillé avec le contre-coup de la fatigue et de sa consommation beaucoup trop régulière d’alcool du festival. Une affreuse migraine qui lui rappelait qu’il n’avait plus vingt ans. Heureusement, Pomelo s’occupait bien de lui et en début d’après-midi, il allait déjà mieux.

En milieu d’après-midi, on vint toquer à la porte. L’elfe de maison vint ouvrir tandis que son maître rattrapait son retard dans ses hiboux personnels. Humf. Une lettre de Gringott’s. De quoi la cotisation annuelle pour l’impôt sur l’Amont Conséquent de Galions ? Sainte-Mangouste. Qu’avaient-ils à lui dire. « C’est bientôt votre anniversaire ! Pensez à consulter un optimage ! ». Il ne faisait pas attention à qui avait toqué à la porte, de toute évidence.
Jusqu’à ce que Pomelo revienne, pâle comme un fantôme.
« Mr. Stubby, une dame veut vous voir. » fit-il d’une petite voix.
Stubby leva le nez de ses parchemins pour voir la mine décomposée de son elfe. Il eut de la peine pour ce petit être. Quoi ? Qu’est-ce qu’elle avait cette femme pour qu’il fasse une telle tête ? Malgré la tentation de lui dire de dire qu’il n’était pas disponible pour le moment, le chanteur lâche un petit soupir en posant une enveloppe sur la table.
Il n’était pas du tout apprêté pour recevoir du monde. Il portait une chemise trop large, mise négligemment, à moitié rentrée dans son pantalon en toile beige. Ses cheveux bouclaient librement sur sa tête. Il se leva tout de même et alla à la porte. Une femme, petite, d’une vingtaine d’année se tenait sur le pas, accompagnée d’une elfe de maison à l’expression effarée.
« Bonjour Madame. Que puis-je faire pour vous ? » fit-il poliment sans grand sourire.
Pomelo se cachait derrière ses grandes jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 547
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Gypsophile
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyJeu 16 Juil 2020 - 11:03

Si de la fumée avait pu sortir des oreilles de Sinistra, elle ressemblerait sans doute à ce jour au Poudlard Express. Tout dans cet appartement sentait le luxe arriviste. Le nez de peste de la sorcière se retroussait devant cette conclusion. Sans doute un de ces nouveaux riches pour qui le paraître vaut autant que l'être. Mais on ne devient pas noble, on le devient. Toute cette luxure, aux yeux de Sinistra, ne servait que de triste apparat pour cacher sévèrement la réalité de la chose. Quoiqu'il en soit, elle tenait toujours fermement le poignet de Libellule sans néanmoins lui faire de mal. Croyez-le ou non, elle appréciait son elfe. Elle était douce, faisait rarement des bêtises. Peut-être lui avait-elle donc accordé trop de libertés, la conduisant nécessairement à copuler et à tomber enceinte. La manoise était verte de colère, véritablement. Elle n'avait pas anticipé un tel écart de comportement. Et si Ulysse l'apprenait, non seulement il la châtiera, mais il châtiera également sa femme. Sinistra faisait beaucoup trop attention à son comportement pour accepter des coups, conséquences des moeurs légères de sa créature. Le regard chocolat de la sorcière se posa sur l'arriviste et son elfe copuleur qui se cachait derrière ses jambes.
La sorcière fit de son mieux pour ravaler sa colère. Les explosions pareilles, c'était so middle-class. « Monsieur » le salua-t-elle en retour, en se payant le luxe d'afficher un sourire poli, « je viens vous trouver suite à une affaire désolante impliquant votre elfe » - elle fit un geste du menton dédaigneux pour désigner la minuscule petite chose - « et la mienne, Libellule ». Libellule baissa les yeux vers ses pieds, honteuse. Elle pouvait l'être, la gourgandine. Sinistra la fit mettre devant elle, néanmoins, en lui lâchant le poignet : « Il se trouve, Monsieur, que votre elfe » - elle réfreina l'envie de le regarder d'un air assassin - « a caché un polichinelle dans la mienne ». C'est si délicatement dit.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyJeu 16 Juil 2020 - 23:06

L’appartement de Stubby ressemblait pas mal à ce à quoi on s’attendait de celui d’une star. Luxueux, spacieux, lumineux, décoré avec une sobre excentricité. Quand l’on ouvrait la porte, cela nous mettait directement à la pièce de vie inspirée des intérieurs étasuniens avec sa cuisine ouverte et ses accents de couleurs vives – par des escaliers non loin de l’entrée, on accédait au reste de la demeure, un étage plus bas. Mais la pièce maîtresse de ce salon était aussi la plus sobre : le piano à queue blanc de belle fabrication. Cela n’avait rien à voir avec ces manoirs sombres, austères et encombrés de vieux objets des riches familles de sang-pur. La pièce respirait. De quoi ne pas plaire à la femme qui se présentait sur le pas de la porte.
Stubby devinait qu’elle était pour le moins agacée. Si ce n’était furieuse. Elle s’efforçait d’être polie. Elle ne tarda pas à aborder la raison de sa visite qui le surprit un peu. Elle regardait les deux elfes d’un air accusateur.
Le chanteur haussa franchement les sourcils à l’entente de la nouvelle, entre-ouvrant légèrement la bouche. Que devait-il dire ? Il finit par lâcher un sourire.
« Eh bien, félicitation à eux deux. » fit-il, presque naïvement. C’était bien ce que l’on disait en cas de grossesse, non ? « Je ne vois pas en quoi il s’agit d’une affaire désolante. Vous savez… ainsi va la vie. »
Quoi ? Pourquoi venait-elle lui en parler ? Stubby ne faisait pas grand cas de ce que faisait son elfe de maison en dehors du foyer. Il acceptait que Pomelo puisse avoir une vie qui lui était propre. S’il avait une petite-amie, grand bien lui fasse ! Pauvre Libellule. Elle avait l’air terrifiée d’être ainsi mise en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 547
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Gypsophile
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyMar 21 Juil 2020 - 11:07

Sinistra avait été élevée avec de la rigueur, cela expliquait sans doute qu'elle ait des moeurs si scandaleux. Mais le cordonnier est généralement le moins bien chaussé. Ainsi avait-elle comme propriété une elfe de maison qui se permettait quelques copulations intempestives avec l'elfe d'un autre sorcier. Un elfe, appartenant à un homme même pas pur. Pire encore ! Lorsque ses yeux noisettes se posèrent sur la créature fautive - ciel, les imaginer lui donnait terriblement envie de vomir - elle remarqua dans un hoquet de stupeur, qu'il n'était pas habillé de haillons. Etaient-ce des habits ? Ou un semblant d'habits ? Cette chose était libre ? Décidément, tout allait de mal en pis dans leur société. Il était déjà particulièrement épouvantable que des sorciers impurs se paient le luxe d'avoir un elfe, maintenant, ces derniers étaient libres. Forcément qu'il avait été trouver Libellule ! Peut-être même l'avait-il forcé ! Le sourire du grossier personnage qui était son maître manqua de la faire tomber à la renverse. « Félicitation ? » s'étrangla-t-elle de stupeur, « félicitation me dit-il ! ». Sinistra commençait à voir rouge alors que Libellule se faisait toute petite à côté : « Pensez-vous une seule seconde que je veuille du rejeton d'un elfe ? Que j'ai, ne serait-ce que le temps de gérer cela ? » l'attaqua-t-elle plus frontalement sans néanmoins hausser le ton de sa voix, « mais nous aurons tout vu ! ». Qu'on le veuille ou non, la sorcière avait un fond féministe. Entendez, quand cela l'arrangeait. Elle comptait bien faire garder le bébé elfe par cet individu - qu'il lui rende sa liberté, ce n'était même pas son problème ! - parce qu'après tout, ne provenait-il pas originellement du corps de cette chose qui se cachait derrière ses jambes ? Eh bien si. Argument imparable, elle n'allait pas le manquer au tournant.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyMar 21 Juil 2020 - 23:24

Stubby avait grandi très loin de ces milieux aristocratiques dans lesquels baignaient beaucoup de sang-pur. Au contraire, il avait grandi dans des quartiers populaires moldus qui forgeaient un caractère aussi fort, si ce n’était plus, que ceux de ces bien-nés. Le chanteur s’estimait bien au-dessus ce ces chanceux dont faisait, de toute évidence, parti la femme en face de lui. Tout semblait l’outrer chez lui. C’était presque comique. Elle suffoquait dans sa stupeur.
Il n’avait pas dû dire ce qu’elle voulait entendre. Dommage. Mais ! Que disait-elle ? Non, là c’était vraiment Ste-Mangouste qui se moquait de la charité ! Non, elle ne pouvait pas lui dire ça, qu’elle n’avait pas le temps. Pas à lui, en tout cas !
« Quoi ? Comment ça vous n’avez pas le temps ? Vous savez, votre elfe peut bien se débrouiller seule, avec Pomelo, pour gérer sa grossesse. » dit-il avec désinvolture.
A en juger par les guenilles que portait l’elfette, elle n’était pas libre. Cela n’avait rien d’étonnant venant d’une femme comme sa maîtresse. Pomelo, lui, était un elfe libre. D’abord par accident puis par accommodation. L’elfe libre en était très reconnaissant envers son maître et lui était fidèle en signe de sa gratitude. Cela expliquait pourquoi la créature portait des vêtements particulièrement sophistiqués par rapport à ses semblables.
« Et puis vous faîtes quoi dans la vie ? Vous êtes femme au foyer, nan ? Pour vous présenter sur le pas de ma porte un mardi après-midi, j’imagine que oui. Et, ayant un elfe de maison, je pense pas que vous vous tuiez à la tâche pour faire briller votre intérieur. Alors on ne peut pas vraiment dire que vous n'ayez pas le temps. »
Cela pouvait sembler sexiste, mais il savait à peu près ce qu’il se passait dans ces milieux. Charlie en faisait de bons compte-rendus, pour y avoir baigner pendant toute son enfance. D’ailleurs, il ne prit même pas la peine d’expliciter sa profession ni le temps qu’elle lui prenait. Cela lui semblait évident.
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 547
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Gypsophile
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyVen 24 Juil 2020 - 17:30

Sinistra était épouvantée de voir qu'une personne telle que cet homme s'adressait à elle de cette façon. Il la prenait pour qui, au juste ? On ne lui avait que très rarement manqué de respect de la sorte. En général, les sang-impurs avaient assez d'intelligence pour se taire et ne pas se ridiculiser par des mots qu'ils n'étaient pas dignes de prononcer. Celui-ci, pourtant, semblait se complaire dans cette façon qu'il avait de s'enfoncer. La sorcière tenait fermement le bras de la petite créature mais ciel, si elle avait eu quelque chose à tordre sous la main, elle l'aurait sans doute fait. Il parlait à une Lowe, cet imbécile, une Lowe mariée Selwyn, pas sa grande-tante moldue. Le pire restait à venir. Un rire défait franchit ses lèvres. « Je ne crois pas avoir à justifier mes activités avec quelqu'un tel que vous cependant... » - elle marqua une pause pour afficher un sourire naturellement impérieux et narquois - « il me paraît évident que vous n'êtes guère très cultivé puisque si vous l'étiez, vous sauriez que je suis écrivaine ». Bien entendu, cet homme savait-il seulement lire ? Il avait dû faire de bien mauvaises classes à l'école, cela lui paraissait assez évident. Mais enfin, l'on ne pouvait guère sauver toutes les âmes de la Terre, c'était une autre évidence. Aussi ne rebondit-elle pas sur son sexisme désolant - Sinistra était une féministe qui ne s'assumait pas, au fond - et préféra ramener la conversation sur le sujet de la discorde : « Je ne crois pas me tromper cependant en pensant que vous sachiez comment fonctionnent les êtres vivants, n'est-ce pas ? » claqua-t-elle avec cette virulence impérieuse propre aux sang-pures, « le père, c'est votre elfe, ou cet elfe libre, que m'importe. Vous êtes autant impliqué dans l'affaire que lui ».
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptySam 25 Juil 2020 - 23:11

Face à cette blondinette, Stubby s’efforçait de rester poli. Bah quoi ! Elle avait l’air d’avoir un balai bien enfoncé dans les fesses ! Comme la plupart des gens de sa condition qui pétaient bien trop haut ! Tout ce qu’ils avaient, c’était de la chance et rien d’autre. Le chanteur se sentit véritablement offensé par la remarque de cette jeune femme. Quoi ! Elle venait de l’insulter ! Son orgueil en fut piqué au vif. Ses lèvres pincées trahissaient ce sentiment. Habituellement, son premier réflexe aurait été de mal lui parler. Mais il se ravisa alors que ces mots s’apprêtaient à traverser la barrière de ses lèvres.
« Je ne vous permets pas de dire ça, vous ne me connaissez pas. Et puis, qu’avez-vous écrit ? Qui êtes-vous ? »
Cette femme. Elle était odieuse ! Pour qui se prenait-elle ? Là, pour débarquer sans prévenir à son domicile personnel afin d’essayer de lui refiler son elfette enceinte et le traiter d’ignare ! Oh ! S’il s’écoutait, il lui claquerait la porte au nez !
« Sauf votre respect… » Il n’y avait aucun respect dans cette formulation. « Cela va vous sembler surprenant, voire même choquant, mais les elfes de maison savent agir et penser comme les sorciers. Ils ont, eux aussi, leur libre arbitre. »
Son interlocutrice avait une façon de penser archaïque que Stubby condamnait fermement. Stubby, il était pour la modernité et la liberté. Il ne voulait pas avoir l’impression d’encore vivre dans les années 1950.
« C’est le fait de Pomelo, pas le mien. C’est pas moi qui ai mise enceinte votre elfe. »
Mais cela n’allait pas être pour autant qu’il allait abandonner son elfe dans sa galère avec cette horrible dame.
« C’est VOUS qui avez un problème car votre elfe n’est pas libre. Si elle était libre, vous n’en feriez pas autant un scandale de cette grossesse car ça aurait pas été votre responsabilité. »
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 547
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Gypsophile
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyLun 27 Juil 2020 - 16:18

Sinistra Lowe avait envie d'écraser comme un origami mal fait ce goujat qui lui parlait avec si peu de respect. C'était presque s'il construisait mal ses phrases et oh, elle avait envie de l'étrangler. Nulle mauvaise pensée dans sa voix toutefois. Elle était sèche, mais elle parlait avec cet air hautain qu'ont tous ces gens de l'aristocratie sorcière. Qu'y pouvait-elle, si elle avait été élevée comme cela ? Qu'avait-elle écrit ? Bien entendu qu'il ne pouvait pas le savoir. Cet homme devait passer plus de temps dans les bars d'ivrognes que dans les librairies des gens cultivés. C'était l'évidence même. « Des essais politiques... » - "des ?" - « mais je suppose que ce n'est pas vraiment ce que vous lisez habituellement ». "Si vous savez lire...". Elle se pinça les lèvres pour ne rien dire.

L'homme apparemment, aimait en rajouter une couche et une belle. Un libre arbitre, d'un elfe ? Cet homme était un déséquilibré. Elle ne voyait que cela pour utiliser de tels propos. Il ne comprenait même pas le sens de ses mots ni de tout ce qu'il remettait en cause sans sa formulation. Sinistra aurait presque voulu le faire asseoir pour lui donner un cours. Son ignorance et son flegmatisme lui donnaient des envies de meurtre. « Cet elfe libre, peut-être » fit-elle en le pointant dédaigneusement du doigt, « mon elfe, toutefois, n'est pas une elfe libre ». Et elle n'avait aucune honte de le dire. Lorsqu'il la désigna avec tant de dédain, les joues de la sorcières devinrent légèrement rouges. Son problème. « Les gens tels que vous essaient de nous ressembler sans rien comprendre de l'ampleur de l'institution derrière. Vous avez un elfe. Je gage qu'il n'était pas libre lorsque vous l'avez acquis. Vous jugez, mais vous avez participé à ce que vous jugez avec tant de dédain. Votre attitude est honteuse parce que si votre elfe est libre, je crois voir qu'il est à votre service. Vous êtes autant fautif » claqua-t-elle d'une voix glaciale. Elle s'agenouilla finalement devant Libellule pour lui parler : « Le père, Libellule, c'est bien cet elfe ? ». La créature hocha la tête et la sorcière renvoya un regard mauvais à la perche : « Ce n'est pas toujours à la femme de s'occuper de l'enfant. Mais peut-être votre modernité s'arrête-t-elle simplement à la liberté sexuelle d'êtres libres ou non ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyLun 27 Juil 2020 - 19:12

Si Stubby avait su qu’en rentrant chez lui, dans son appartement londonien, il allait être importuné par une sale peste hautaine venue jusqu’au pas de sa porte, il aurait plutôt été dans sa maison en bord de mer en Côte d’Azur. Cette conversation le fatiguait déjà. Il commençait à perdre patience alors qu’elle avait débuté depuis seulement cinq minutes.
« Y’a encore des gens qui lisent des essais politiques ? » demanda-t-il avec jugement. « Mais c’est bizarre parce que vous avez pas répondu à ma question. Des essais politiques, c’est vague. Si vous refusez de me dire ce que vous avez écrit, c’est que vous ne devez pas être très fière de votre production littéraire. Ca laisse présager de sa qualité. »
Le chanteur était suffisamment fier de son travail pour ne pas en avoir honte. Mais en général, il n’avait pas besoin de dire qui il était, ni sa profession. Les gens savaient.

En à peine quelques minutes de conversation, Stubby détestait déjà cette femme de petite taille. Ses idées étaient archaïques. Ces aristocrates que le chanteur ne pouvait pas sentir. Ceux qui n’avaient rien mérité. N’avait-elle pas honte de dire qu’elle était une esclavagiste ?
Il ne put s’empêcher de lâcher un rire jaune tellement la supposition de la blondinette était absurde. Qui voudrait ressembler à ce genre de personnes ? Son argumentaire ne tenait pas debout. De quoi devait-il avoir honte ? Elle n’avait pas le Lumos à tous les étages celle-là !
« Mais la finalité reste qu’il est libre. Il a le droit de partir quand bon lui semble. Ce n’est pas le cas de votre esclave d’elfe de maison. »
Le mot était lâché ! Esclave ! Il fallait appeler un fléreur un fléreur et ne pas avoir peur des mots. Il regarda la femme s’agenouiller près de son elfette pour lui parler. Pomelo essayait de se faire encore plus petit qu’il ne l’était déjà derrière les jambes de son maître en s’accrochant au tissus de son pantalon. Il fronça les sourcils en entendant la sang-pure. Qué ?
« Je n’ai jamais dit ça. Vous êtes Jeanne d’Arc ? Vous entendez des voix ? J’ai juste dit que c’était à votre elfe ET à Pomelo de gérer cette grossesse. »
Bon, il ne l’avait pas dit. Mais il pensait bien que la grossesse était une affaire de femmes. Et il allait bien se garder de le dire pour ne pas que cette vipère retourne cela contre lui. Il ne voulait rien à avoir à faire en rapport avec un accouchement. C’était que ça le dégoûtait un peu comme à peu près tout ce qui concernait le sexe féminin en tant qu’ensemble d’organe. Mais cela ne l’empêchait pas de penser qu’un père pouvait aussi s’investir dans l’éducation de sa progéniture. Ne le faites pas dire ce qu’il n’a pas dit !
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 547
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Gypsophile
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyJeu 6 Aoû 2020 - 13:02

Que l'on se mette d'accord, venir faire la morale à un homme pour la conduite déshonorable de son elfe, cela ne faisait pas plaisir à Sinistra. Quand bien même elle prenait un certain plaisir à se montrer sous son meilleur jour de peste avec cet odieux individu. Si elle avait pu lui écraser le pied avec son talon pour le faire redescendre sur terre, nul doute qu'elle l'aurait fait. Mais les convenances étant bien ennuyeuses, elle ne pouvait rien faire d'autre que de faire claquer son mépris dans les phrases les plus belles. Lui, en revanche, ne semblait pas capable de la moindre réflexion comme il semblait avoir un pois chiche à la place du cerveau. « Oui, il y a des gens qui lisent, et écrivent des essais politiques. Votre ignorance souligne bien votre manque d'intérêt autant que votre manque d'éducation » répondit-elle avec un rictus mauvais. Qu'il essaie ensuite de lui faire croire qu'elle avait honte de ce qu'elle avait écrit lui fit lever les yeux au plafond. Sinistra s'enorgueillissait en réalité de sa production. Mais elle savait et pensait qu'elle était destinée à un certain public dont cet homme ne faisait bien entendu pas parti : « Mon travail n'a vocation à être lu que par des gens qui en vaillent la peine. Excusez moi de le dire autrement pour que ce soit clair, mais vous n'en faîtes vraisemblablement pas parti ». La main toujours fermement autour du poignet frêle de Libellule, la manoise continuait de lutter fermement avec son regard dur.

Se faire avoir par un sang-impur ? Vaste fumisterie.

Il s'essaya à appuyer sur le terme d'esclave qui véritablement, ne fit ni chaud ni froid à Sinistra. Il s'agissait là de quelque chose qui dérangeait beaucoup de monde, mais pas elle. Certainement pas elle, d'ailleurs. Pourquoi avoir honte de ce qui faisait la nature ? Libellule était contente de sa position. Elle n'était pas la moins bien lotie. La manoise veillait à ce qu'elle ne se brutalise pas lorsqu'elle faisait une bêtise - à dire vrai, elle prenait au contraire un malin plaisir à la mettre au coin lorsqu'elle avait quelque chose de honteux à se reprocher, sans qu'elle n'ait été réellement capable de la punir ici pour avoir copulé avec cette chose en face. Un frisson de dégoût lui parcouru les bras. C'était épouvantablement glauque. « Vous n'avez pas dit cela. Peut-être êtes vous celui qui entend des voix, Jean d'Arc » répondit-elle en masculinisant naturellement le prénom de cette fausse divinité moldue.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyLun 10 Aoû 2020 - 20:05

Stubby ne comprenait pas le but concret de la visite de cette jeune femme dont il ne connaissait toujours pas le nom. Elle venait lui annoncer que Pomelo avait mis son elfette de maison enceinte. Cela lui faisait une belle jambe ! Que faisait-il de cette information ? Cette femme avait un pois chiche à la place du cerveau pour penser que se plaindre auprès de lui allait changer quelque chose à la grossesse de Libellule. Et elle l’insultait, en plus ! Mais quel culot de se présenter jusque sur le pas de sa porte pour lui manquer de respect !
« Quelle est votre définition d’éducation ? Parce que, selon ma définition, je n’en vois que très peu chez vous également. »
Une éducation à la pisse ! Jusque-là, ce n’était pas lui qui l’avait insulté. Et il exigeait qu’on le respecte, qui que vous étiez. Il n’était pas un quelconque valet de pied ou serveur au fast-food. Il était Stubby Boardman !
« Rien que le fait de vous présenter à mon domicile privé sans prévenir et à ne même pas daigner vous présenter prouve un manque flagrant de savoir-vivre. »
Non, le nom de cette peste n’était pas écrit sur son front. Elle n’était même pas plus remarquable qu’une autre. Elle ne se démarquait pas de la plèbe.

Cet échange n’était en aucun cas productif. Son interlocutrice les attaques verbales et cela tapait sérieusement sur les nerfs de Stubby. Il n’avait pas envie de jouer au plus troll avec elle.
« Je l’ai dit. » répondit-il sèchement.
Cette conversation était en train de durer beaucoup trop longtemps à son goût. Il se mit en tête de trouver un moyen de l’écourter. Elle n’allait pas lui pourrir son jour de congé, tout de même !
« Sinon, ce serait bien que vous disiez quelque chose d’utile pour une fois depuis que vous êtes arrivées. »
C’était franc, simple et efficace. Il n’allait plus prendre de pincettes avec elle.
« Qu’attendez-vous de moi quant à la grossesse de votre elfe ? Vous savez, moi je m’occupe pas de ce genre de choses. Et il s’agit d’une affaire qui appartient à Pomelo de s’en occuper. »
Il maintenait fermement qu’il n’était pas responsable des agissements de son elfe de maison sur son temps libre.
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 547
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Gypsophile
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyVen 14 Aoû 2020 - 19:48

L'homme se croyait pertinent mais il était d'un ridicule affolant. Lui répondre ne ferait que prouver davantage la stupidité dont il semblait avoir le crâne bien remplit. Sinistra ne comprenait pas que l'on laisse en liberté des gens aussi épouvantables. Comment diable pouvait-on par ailleurs, enfanter pareils imbéciles ? Il n'était pas très étonnant que leur société aille mal se disait-elle malheureusement, lorsque l'on voyait les énergumènes qui se promenaient en son sein. La manoise était supérieure à Stubby pour mille et une raisons mais c'eut été idiot de les énumérer maintenant. L'homme n'aurait sans doute pas été capable de comprendre ne serait-ce que la moitié de ses paroles. Un sourire un peu mauvais s'étira sur les lèvres de l'autrice. Il prouvait encore une fois qu'il n'était cultivé que par les vulgaires connaissances que tout le monde avait. Finalement elle lança : « Sinistra Lowe, Monsieur Boardman ». Son nom avait fini par lui revenir en mémoire. Il allait sans doute s'enorgueillir d'être connu d'elle. Hélas, il ne l'était que précisément parce qu'elle ne voulait pas trop écouter la musique so middle-class qu'il produisait en compagnie de son horrible cousin. « Je suis la cousine de Desmond, si cela peut vous aider enfin à faire le lien » acheva-t-elle d'un ton triomphant. Bien entendu que son cousin faisait parti de ce groupe, avec des individus pareils. Sinistra n'appréciait pas particulièrement que l'on humilie son nom, mais qu'y pouvait-elle ? Le brûler d'un arbre généalogique ne faisait pas tout, hélas...
« Par Merlin, vous avez donc la capacité cognitive d'une théière ! » s'impatienta-t-elle alors qu'il attendait vraisemblablement qu'elle lui explique quelque chose de fort évident : « Que ce soit vous ou non qui gériez la chose, je n'en ai cure. Votre elfe ou vous, qu'importe prendra ses responsabilités, mais je ne veux pas d'un petit elfe supplémentaire sous mon toit. Vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous même s'il lui arrive quelque chose, je ne suis pas disposée à le garder ». A côté d'elle, Libellule pleurait.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptySam 15 Aoû 2020 - 19:08

Finalement, la jeune femme finit par se présenter. Quoi ? Se rendait-elle compte qu’elle était en tort ? Sale peste ! Une Lowe, en plus. Et son prénom lui disait quelque chose. Fut une période, on l’entendait souvent sur les radios mais aussi dans la Gazette. Il ne savait plus exactement pour quoi. Il se souvenait juste que cela ne lui avait pas laissé une bonne image d’elle.
« Je n’avais pas besoin de vous pour faire le lien, merci. »
Desmond ne parlait pas vraiment de sa famille. Et c’était peut-être pour le meilleur. Surtout si Sinistra était à son image… Il en déduisait que si cette femme détestait ce cousin qui avait été rejeté par les siens, c’était qu’elle n’avait pas la meilleure ouverture d’esprit du monde. Oh ! Il ne la voulait plus du tout sur le pas de sa porte !

Cette femme était horrible. Vraiment horrible. Une affreuse. Cela faisait si longtemps que Stubby n’avait pas envie de frapper quelqu’un. Trois semaines plus exactement. De quoi la violence envers les femmes ? Croyez-vous qu’elle se serait gênée si elle était née avec un pénis ?
« Non, d’une cafetière. Ou d’un moulin à poivre. » La comparaison de Sinistra était ridicule et facile. Elle aurait pu utiliser n’importe quel autre objet.
Mais qu’entendait-il ! Stubby en fut parfaitement outré. Comment faisait-on pour être une aussi mauvaise personne ? Elle en fit pleurer sa pauvre elfette de maison ! Et Pomelo commençait sérieusement à enfoncer ses petits ongles dans ses jambes.
« Vous devriez avoir honte, Mrs. Lowe. Ce que vous dites est horrible. Je refuse de céder à ce chantage. C’est toute seule que vous allez gérer ça. Et vous verrez que votre conscience ne vous fera pas de cadeau. » trancha-t-il, au grand effarement de Pomelo qui se mit également à pleurer. « C’est votre époux qui sera ravi. »
Si la jeune femme s’était abstenue de prononcer ces mots et même de lui manquer de respect, peut-être Stubby aurait-il tenter de trouver un arrangement qui aurait convenu à tout le monde. Elle avait raté.
« Partez, maintenant. »
Il allait la trouver lui-même la solution. La plus déplaisante possible pour la jeune femme. Il ne voulait pas laisser les deux elfes amoureux dans ce tourment terrible.
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 547
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Gypsophile
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS EmptyLun 17 Aoû 2020 - 0:12

Il était imbuvable cet homme. Absolument imbuvable. Sinistra, si elle avait été plus vulgaire, aurait mimé un vomissement. Il la débectait tellement mort, avec son petit elfe qui s'accrochait à ses jambes de la sorte qu'elle aurait pu défaillir si elle n'était aussi furieuse. Elle allait définitivement devoir parler à Libellule de ses goûts désastreux en matière de partenaire. Mais la question ne pouvait être réglée sur le tas. Le malotru, non content de se permettre de lui répondre, prit également soin de... Pardon ? La congédier ? Quel goujat ! Son elfe lui avait refilé une patate bouillante qu'elle devait gérer avec son époux. Et d'ailleurs, l'affreux fit un commentaire à ce sujet. Les joues légèrement rosées de Sinistra perdirent toute couleur. Et elle le gifla. Bien fort. C'était vulgaire, mais il la méritait bien, celle-là. Sans attendre son reste elle traîna Libellule derrière elle pour partir de cet endroit pestilentiel et transplana sur le pas de la porte.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty
MessageSujet: Re: L'union sacrée des elfes de maison | CLOS L'union sacrée des elfes de maison | CLOS Empty

Revenir en haut Aller en bas

L'union sacrée des elfes de maison | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Discussion à la maison (pv: Aisuru) (Hentaï)
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-