GRYFFONDOR : 14 pt | POUFSOUFFLE : 7 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'octobre de la Gazette des sorciers !
-35%
Le deal à ne pas rater :
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
99.99 € 152.99 €
Voir le deal

Partagez

In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 108
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon Empty
MessageSujet: In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon EmptyMar 21 Juil 2020 - 18:23

Magdaleenjte plissa le nez, indécise. Elle se tenait devant le frigo de glace de l’épicerie et elle ne savait pas qu’elle saveur choisir pour ce soir. C’était une soirée spéciale : sa dernière en tant que colocataire de l’adorable Shannon O’Mahoney. La fin d’une belle époque. Ce qui était une bonne chose, sur certains points, notamment, manger de la glace trop souvent impliquait l’achat d’une nouvelle garde-robe et elle ne pouvait pas se le permettre. Par contre, elle pouvait s’offrir le luxe de ne pas choisir et de ramasser les six pots de crème glacée qui lui faisaient de l’œil. Brillant. C’est ce qu’elle allait faire. Par là la pistache, le chocolat, le caramel salé, la mangue, les brownies et…roulement de tambour…le gâteau de fête, dont parsemée d’une myriade de confettis chimiques. C’était parfait. La néerlandaise attrapa une bouteille de vin au passage, puis regagna l’appartement de son ami. Ces quelques semaines de colocation avaient été riches en évènements – notamment l’attaque – en émotions, mais surtout, elles avaient donné naissance à une amitié inattendue, sincère et étrangement profonde. La néerlandaise s’était découvert une complicité unique avec l’irlandais, et même la confiance suffisante afin d’en faire son confident, et de s’appuyer un peu sur lui, lorsque cela était nécessaire. Surtout, la jeune mère avait appris à connaître un homme franc, bon, courageux, généreux, mature et respectueux. Elle l’estimait beaucoup, et elle espéra qu’il arrive bientôt à s’estimer tout autant. Un jour, sans doute, il se verrait comme elle le voyait.

Chantonnant, Magda préparait les six bols sur la table tout en se demandant si elle devrait en transvider la moitié dans un autre contenant pour en conserver une partie au congélateur, ou s’ils étaient suffisamment déraisonnables pour leur faire la passe avant qu’ils ne fondent. Elle haussa finalement les épaules, les contenants n’étaient pas si gros que cela. Elle s’afféra ensuite à leur verser chacune une coupe de vin, parce que, pourquoi pas. Puis, après avoir porté sa coupe à ses lèvres, elle décida de s’emparer de la glace au gâteau de fête, sans attendre sa compagnie. D’ailleurs, cette dite-compagnie ne se fit pas attendre et franchit la porte de l’appartement. « Hey », marmonna la brunette, la bouche pleine et la cuillère encore à la bouche, ce qui ne l’empêchait pas pour autant de sourire de toutes ses dents. Chic.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 458
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon Empty
MessageSujet: Re: In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon EmptyMar 21 Juil 2020 - 19:10

Shannon revenait d'un rendez-vous au Ministère, avec les services de l'immigration. Il avait réservé sa place pour un portoloin le lendemain en direction de la Colombie. Il aimait bien passer ses vacances là-bas, en été. Ça lui rappelait un peu ses voyages de gamin de quinze ans laissé à son sort une fois l'année à Poudlard terminée. Il s'arrangeait toujours pour vagabonder à l'époque. Il ferait ses valises ce soir et bye bye l'Angleterre pour les deux prochaines semaines, le lendemain à cinq heures cinquante tapantes. L'irlandais revînt à son appartement partagé avec Magda aux alentours de dix-neuf heures quarante pour la découvrir, paisiblement dans la cuisine, avec une montagne de glace, du vin et une cuillère déjà enfournée dans la bouche. Le grand sourire que lui offrit la néerlandaise attira forcément un sourire miroir sur son visage plus vieux que le sien : « Mm. Comme on se retrouve. Je crois que t'as de la glace, là... Ou c'est des paillettes ? » lui lança-t-il en désignant la commissure de ses lèvres sur son propre visage, d'un air ouvertement moqueur. Ils n'étaient plus à ça près. Pour être tout à fait honnête, Shannon avait toujours eu du mal à nouer des relations amicales et curieusement, il n'avait ressenti aucune difficulté à créer un lien affectif avec elle. Ça n'avait aucun sens. Il prenait ses jambes à son cou dès qu'il lui fallait parler à une femme et il se retrouvait à partager un pot de glace avec l'une d'elles tous les soirs, sans arrière-pensées ? Incroyable.

Shannon accrocha sa veste au porte-manteau, s'approcha dans la cuisine pour attraper une chaise et se mettre à califourchon dessus avant d'attraper la bouteille de vin afin d'en lire l'étiquette : « Hé, tu es bien sage à ouvrir une bouteille de vin » la taquina-t-il alors qu'ils ne s'étaient jamais pris de cuite ensemble - c'était mieux pour elle vraiment, elle ne voulait pas le voir complètement ivre - avant de reposer la bouteille pour prendre sa coupe et tourner l'alcool dedans d'un prétendu oeil expert (sérieux, Shannon était moitié irlandais, moitié colombien, il faisait pas dans la vinasse mais dans la bière et l'alcool fort) : « A notre collocation mémorable et en l'honneur des pots de glaces morts au combat ». Il prit une gorgée avant de reposer sa coupe pour regarder Magda qui s'empiffrait avec appétit. Il posa sa tête sur ses mains, posées sur le dossier de sa chaise et demanda : « Comment tu vas ? Ravi de trouver un appartement plus grand ? ». Shannon lui sourit gentiment. Une partie de lui était un peu triste qu'elle s'en aille. Avant qu'elle ne squatte chez lui, l'irlandais était rarement dans son appartement, il y passait pour manger, dormir, se doucher, mais il traînait souvent dehors. La néerlandaise étant présente, néanmoins, il avait un peu plus fréquenté le lieu, ce qui avait donné, forcément, des parties de cartes enragées à vingt-trois heures trente. Mais Magdaleentje avait d'autres choses à vivre, lui aussi probablement. Retour à la vie ennuyante d'arbitre de Quidditch de Grande Bretagne et d'Irlande.

(518)
Revenir en haut Aller en bas
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 108
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon Empty
MessageSujet: Re: In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon EmptyDim 23 Aoû 2020 - 22:44

« C’est de la glace avec des paillettes, c’est gé-ni-a-le » lui répondit-elle avec autant de maturité que son propre fils, tout en daignant essuyer la commissure de ses lèvres, car elle avait un peu de tenue, quand même. Elle profita du moment qu’il prit à retirer son manteau et prendre place pour s’empresser d’engloutir deux autres bouchées, car elle savait bien que son colocataire lui livrerait une franche compétition. Il fallait dire que la néerlandaise étaient bien contente de sa petite idée de buffet de glace, même pas besoin de souper, et si vraiment ils arrivaient à mourir de faim après toute cette surdose de sucre, alors ils descendraient se chercher un fish&chips à la cantine du coin qui semblait ne jamais fermer, mais Magda douta qu’ils ne manquent de quoique ce soit. « Pas de sagesse ce soir, que de l’excès mon cher » lui répondit-elle du tac au tac en montrant théâtralement les six pots de glace qui condensait un peu sur la table. « D’ailleurs, t’as un enchantement pour les garder bien frais sans qu’on doive les ranger? » elle l’espéra, car loin des yeux, loin du cœur, et elle avait de grandes ambitions pour ces pots. Shannon fit un toast à leur cohabitation et la brunette se sentie un peu émotive. Elle lui répondit par un « à une belle amitié » les yeux brillants de sincérité. Le mélange de vin et de sucre n’était pas un délice gustatif, mais le tout, en ce moment, était parfait pour elle.

Était-elle ravie d’avoir trouvé un appartement plus grand? Oui et non. C’était compliqué. Ne plus partager sa chambre avec son insomniaque de bambin était définitivement un plus, par contre il fallait avouer que Magdaleenjte était bien ici, avec Shannon. Mais bien sûr, leur colocation devait avoir une fin, elle ne pouvait pas l’envahir ad vitam aeternam, lui qui avait été si généreux avec elle en acceptant de l’accueillir, avec sa progéniture. Il était naturel qu’elle ait la décence de se trouver quelque chose ailleurs. Il y avait aussi le problème ‘Gayson’ qui était préoccupant, surtout depuis leur petite scénette pornographique en plein milieu d’une partie de beerquidditch. Ça rendait l’idée d’habiter avec son ex, le père de son enfant, pour qui elle éprouvait encore trop de truc – de ressentiment à amour – en présence de qui la tension sexuelle escaladait bien trop vite, un peu moins excitante. Ou un peu trop excitante? C’était compliqué. « Hmm » commença-t-elle les lèvres encore trempées dans sa coupe, « enfermer mon fils dans sa chambre sera certainement mieux vu que de l’enfermer dans le garde-robe, mais ça va me manquer ici, tu as su nous rendre très confortable et je ne t’en remercierais surement jamais assez. » Elle s’arrêta là, car elle le savait malaisé au moindre compliment et n’avait pas envie qu’il se pousse, mais aussi puisqu’elle n’avait pas envie de formuler à haute voix que, dans un monde parfait, elle aurait préféré ne pas réemménager avec son ex…C’était un plan foireux. « Mais bon, c’est important pour Tobias et Athos, qu’il puisse partager cette intimité, alors j’en suis ravie, oui. » Voilà qui était Magdaleenjte tout craché : placer le bonheur de son fils et de son ancien amour devant tout le reste. « Et toi ça va? J’ai vu que tu avais préparé une valise. » changea-t-elle de sujet à montrant d’un coup de tête la porte entre-ouverte de sa chambre avant de s’étirer et de tremper sa cuillère dans le bol à la mangue. Hmmm, excellent choix Debusschere.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 458
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon Empty
MessageSujet: Re: In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon EmptyDim 23 Aoû 2020 - 23:58

Shannon regarda avec un sourire mi- attendri mi- amusé Magdaleentje s'extasier sur la glace à paillettes. A force de lui parler, il oubliait parfois qu'elle avait vingt-trois ans et non pas vingt-neuf comme lui. Il se sentit brusquement tellement vieux en comparaison, elle qui avait déjà un enfant à cet âge et lui… Qui n'avait absolument rien accompli d'autre dans sa vie que de se faire virer de l'emploi pour lequel il avait étudié - et réussi le concours en trichant un peu, oups. Se faire virer de son emploi, une spécialité pour l'irlandais. Il attendait maintenant les décisions prises à la suite de l'enquête de discipline dont il était l'objet en réponse à l'article de la gazette du sorcier. S'il était viré, ce serait injuste mais il n'était plus à ça près. Ce n'était pas non plus comme si sa vie était faîte d'amour et d'eau fraîche. Assit à califourchon sur sa chaise après avoir posé sa veste, elle lui demanda s'il ne pouvait pas garder les glaces au frais. Il lui sourit naturellement et sortit sa baguette : "Glacius !". Un sortilège qui ressemblait à de la neige heurta les petits pots sur lesquels une légère pellicule de glace se posa. "Ça devrait le faire pour la soirée" annonça-t-il, ravi de ses compétences magiques. Il avait toujours eu un don pour formuler ses sortilèges et les réussir. En revanche, il était une bille en épreuve théorique. Ça lui avait coûté ses notes dans les matières pour devenir Auror. La théorie pêchant, il n'avait pas eu le niveau, là où il était pourtant un très bon sorcier. "La théorie, ça craint" avait-il conclu devant son relevé de notes.

Mais il n'était pas là pour repenser à ses trop nombreux échecs de toute façon. Porter un toast à la fin de leur colocation, et à leur amitié curieusement profonde alors qu'elle était si neuve, en revanche... L'irlandais lui retourna un sourire miroir en posant sa tête que ses mains croisées sur le dossier de sa chaise après avoir bu une gorgée pour la regarder lui répondre. Il perçu vaguement une hésitation à sa réponse, mais Shannon n'était pas assez perspicace pour être sûr de lui. Magda devait forcément être heureuse de regagner un appartement plus grand. Certes, Athos était son ex, mais ils s'entendaient bien, et pour l'équilibre de la relation entre son fils et son ex, c'était pour le mieux. Et même sachant cela, une partie de lui était quand même triste de savoir qu'il allait de nouveau se retrouver seul ici. Ne plus voir la néerlandaise affairée à se préparer un café allait lui manquer, curieusement. Son sourire se crispa un peu lorsqu'elle le compliment et il détourna le regard, sans rien dire, pour se saisir d'un bol de glace à la pistache et en prendre une bouchée. Il ne lui avait pas posé la question pour hériter de compliments mais pour savoir comment elle allait. Il lui ferait de la peine qu'elle ne se satisfasse pas de la situation, bien qu'il douta que ce pu être possible. Comment regretter de partir d'ici pour aller emménager ailleurs avec le père de son enfant ? Shannon se surprit à espérer que ses remerciements soient sincères, bien qu'il doutait qu'elle soit du genre à mentir là-dessus. "Il tient énormément à Tobias" dit le jeune homme d'un ton un peu pensif, "et c'est important oui de forger tôt ce genre de relation". Sans trop savoir pourquoi, il sentit légèrement ses joues rosir sous sa barbe. Lui-même n'avait eu aucune relation père-fils avec son paternel. Henry n'en avait jamais rien eu à faire et il n'était pas étonnant qu'il n'ait pas daigné se déplacer à Sainte-Mangouste après l'attentat. Tout à l'opposé de ce modèle foireux, Athos avait accouru lorsque Magda avait été attaquée. Et c'était tant mieux.

Elle le questionna sur la valise et il releva les yeux de son bol, finalement. Un sourire vînt se poser sur ses traits comme à chaque fois qu'il était ravi d'aborder certains sujets. Une fois sa cuillère de glace avalée il passa sa langue sur ses lèvres en hochant la tête : "J'ai un portoloin demain pour la Colombie oui" - il se gratta pensivement le front avec le pouce et ajouta "je pars deux ou trois semaines. Ça me fera du bien de partir de Londres pendant quelques temps". Il avait cruellement besoin de bouger ces derniers temps. Rester dans un appartement où il n'arrivait même plus à dormir, ce n'était pas sain pour lui. Ce n'était pas sain pour lui non plus vu les idées dont il souffrait. "J'ai un ami de longue date à aller visiter. Cela dit, je crois que le portoloin va être un peu retardé, il y a eu un léger accident il n'y a pas si longtemps. Il faut dire que ça arrive qu'on ne finisse pas du tout au bon endroit. En juin, j'ai voulu aller en Australie… Je me suis retrouvé en Thaïlande !". Il ne précisa pas qu'il avait fini chez des MOINES avec Octavius parce que c'était assez humiliant comme cela. "Tu y as déjà été ?" demanda-t-il en étendant son bras dans le bol de mangue qu'elle venait de goûter, "en Colombie, je veux dire".

(925)
Revenir en haut Aller en bas
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 108
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon Empty
MessageSujet: Re: In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon EmptyLun 24 Aoû 2020 - 18:37

La néerlandaise souri tendrement lorsque Shannon lui confirma ce qu’elle savait déjà : qu’Athos était tombé en amour avec leur gosse. Ça lui fit tout de suite un baume sur le cœur et réaffirma cette décision de cohabiter avec le père de son enfant. Elle en était heureuse, au final. Athos et elle s’entendait plutôt bien. Oh, bien sur, ils avaient encore quelques sentiments non résolus de par et d’autre ce qui menait parfois à des petites tensions, mais en général ils arrivaient à rester en harmonie, probablement dû au fait qu’ils tenaient profondément l’un à l’autre. La jeune femme ignora volontairement la rougeur qui se pointa sur les joues de son ami, bien qu’elle s’attarda sur les poils noirs de sa barbe. Ce ne fut pas bien long avant que le visage de son colocataire ne s’illumine et la brunette ne put que refléter cette expression, elle adorait lorsqu’il brillait. « Prendre un peu de soleil » acquiesça-t-elle. Londres avec ses charmes, mais on y devenait vite morose, même en été. Ce voyage allait être positif pour Shannon, lui qui avait tant vécu ces derniers temps. Mettre un peu de distance entre la guerre et lui était sans doute une merveilleuse idée. Magdaleenjte regrettait étrangement de ne pas l’accompagner. Elle ne dirait pas non à poser son petit doigt sur un portoloin et visiter le monde avec aisance. La jeune mère était confortable avec son absence de magie, mais il y avait certains luxes qui donnaient envie, il fallait se l’avouer. Elle remarqua que sa coupe était presque vide et profita qu’il placote pour la remplir. Il ne fallut qu’un coup d’œil à celle de l’irlandais pour se convaincre d’y rajouter une lichette. Évidemment, il choisi le moment exact où elle versait du vin au bout de ses petits bras pour la faire rire et elle passa tout près d’en faire déborder la coupe du blagueur. « Oups » s’excusa-t-elle en souriant malicieusement. « Il t’arrive vraiment toutes les histoires dit donc! » Magda n’en savait probablement qu’une infime partie et à chaque fois elle s’en régalait. Non seulement Shannon était-il un excellent conteur, mais il avait vécu. À ce titre, elle l’enviait profondément. « Se perdre en Thaïlande, c’est quand même pas mal…! » La néerlandaise de s’en plaindrait pas du tout. L’idée de partir en voyage sans trop savoir où elle atterrirait la faisait rêver, alors que la réalité lui rappelait bien que son rôle de mère l’en empêcherait probablement encore plusieurs années. « Non, je ne suis jamais allée en Colombie. Avec Gayson on a fait le Mexique, c’était incroyable, puis on est descendu un peu au Guatemala et au Nicaragua, c’était une expérience particulièrement dépaysante – ils s’étaient attardés dans des communautés pauvres une bonne partie du temps et avaient tissés d’uniques liens – mais on n’a pas eu le temps de descendre jusqu’en Colombie. » lui répondit-elle en cherchant une autre bouchée de crème glacée. « Je compte maintenant sur toi pour m’y amener! » La jeune femme lui lança un clin d’œil. Voyager avec Shannon serait certainement agréable, probablement dangereux et surtout bien différent de ce qu’elle avait vécu avec son ex. Le fait qu’il parle plusieurs langue était un atout non négligeable lorsqu’il était question de s’intégrer dans une communauté locale. « Alors rappelle-moi, tu as la double nationalité colombienne ou c’est simplement l’origine de tes ancêtres? » Ils avaient beaucoup échangés au cours des derniers mois, mais la jeune femme n’arrivait plus à se rappeler le lien exact qui le liait à la Colombie, considérant qu’il lui avait dit avoir grandit sur le pont d’un navire marchand.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 458
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon Empty
MessageSujet: Re: In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon EmptyMar 25 Aoû 2020 - 0:02

L'équilibre d'une personne adulte se mesurait souvent à l'enfance qu'elle avait eut. Il n'était pas très étonnant, dès lors, de voir que Shannon était tout sauf quelqu'un d'équilibré. Son père ne s'était pas occupé de lui, sinon pour lui apprendre simplement à lire, écrire, compter. Oh il était doué avec les chiffres, Shannon, surtout lorsqu'il était question de calculer les nœuds sur un bateau. Cela dit, il n'avait certainement pas choisi arithmancie pour autant à l'école de sorcellerie. Ça lui demandait trop de travail à lui, le gamin incapable de se concentrer. Quoiqu'il en soit, le fait est qu'il savait, sans même être père - et il touchait du bois de ne jamais l'être - qu'une relation père-fils était importante. Il avait assez souffert de ne pas avoir son seul parent avec lui lorsqu'il était gamin. Il s'était assez souvent demandé pourquoi il l'ignorait et pourquoi il semblait même parfois lui en vouloir de simplement exister. Magdaleentje, dans son malheur, était en tout cas tombée sur quelqu'un qui faisait un bon parent ou en tout cas, qui essayait d'être un bon parent. Ce ne sont pas toujours des choses instinctives que voilà. Mais enfin. Athos relevait avec brio le défi et bien qu'ils n'en parlent jamais entre eux et bien qu'il ne le lui ait jamais dis, son meilleur ami était impressionné. Véritablement.

   Ce sujet était néanmoins délicat à aborder entre la néerlandaise et lui, Shannon étant tout de même à la base, le meilleur copain de son ex. Il ne serait probablement pas très objectif sur le sujet s'ils l'abordaient sérieusement. Parler voyage et portoloin était moins compliqué, pour elle comme pour lui. Le jeune homme hocha la tête lorsqu'elle appuya ses paroles. Le soleil était quelque chose qui lui manquait en Angleterre. Il n'y avait que trop de pluie et de tempête ici. Alors il aimait certes ces climats tempérés mais sentir sa peau se mâtifier doucement chez lui, c'était quelque chose de trop intense pour ne pas lui manquer. Glissant sa cuillère cette fois-ci dans le bol de glace au chocolat, il écoutait Magdaleentje s'extasier de tout ce qui lui arrivait. L'irlandais détaillait tranquillement le visage de la jeune femme qui s'illuminait toujours lorsqu'il lui racontait ce dans quoi il se retrouvait embarqué. "Des fois j'aimerais ne pas avoir une poisse pareille hein" lui fit-il remarquer avant de faire une pause pour mettre sa cuillère dans sa bouche, "on y passerait la nuit si je devais te raconter ce voyage raté en Australie. Mais sache qu'au jour 1 j'étais quand même recouvert de boue après avoir dégringolé d'une colline". Ce souvenir lui raviva un rire. Sacré Octavius, c'était de sa faute s'il était tombé ! Alors oui, la Thaïlande, c'était un pays intéressant. Mais sans une baht sur lui et sans parler le thaï, c'était compliqué. "Arf, j'avais quand même vraiment envie de retourner en Australie" lui confia-t-il sa déception malgré tout, "ils ont des plages superbes pour le surf. Mais j'irai en décembre, pendant leur été". Voilà souvent comme Shannon décidait de partir dans l'année : "Oh j'ai envie de…" et hop. Il se renseignait pour partir, parfois sans un sous en poche. Vie de baroudeur ou vie inconsciente, allez savoir.

   Posant sa cuillère, il récupéra sa coupe de vin en écoutant Magdaleentje se remémorer ces quelques temps qu'elle avait passé avec Athos en Amérique centrale. Shannon avait toujours cet espèce de sourire charmé quand il entendait les autres parler de leurs voyages. C'était beau, pensait-il souvent, de redécouvrir des pays par le biais du regard des autres. Autres qui avaient un vécu différent, des expériences diverses et toutes plus intenses les unes que les autres. Il adorait le Mexique, tout comme elle. Et il voulait bien la croire lorsqu'elle disait que c'était dépaysant. Ce devait être intense de s'engager dans un voyage pareil avec sa moitié. Shannon se surprit à l'envier un peu, au fond. Lui, il avait pris l'habitude de se promener seul, avec son sac sur le dos, sa baguette dans la poche, le numéro d'une adresse sur un papier pour ne pas oublier où il devait se rendre au départ. "Oh, un jour peut-être, pourquoi pas" lui répondit-il, un peu surprit, en jouant avec le fond de vin qu'il avait dans son verre, "c'est un pays intense la Colombie. Il faut y être préparé". Mais il ne doutait pas que la jolie néerlandaise saurait tout encaisser de toute manière. "Vous avez visité tout le Mexique ? J'adore ce pays en plus, on y mange TELLEMENT bien". Shannon et la nourriture d'Amérique du Sud, toute une histoire d'amour. Aucune fajitas sur terre ne pouvait se faire voler la vedette par n'importe quelle glace de l'univers. La question de la jeune femme le fit sourire. Il avait justement son passeport sorcier dans la poche arrière de son jean, passeport en tout point similaire à un passeport moldu, qu'il avait également, quoiqu'avec quelques informations supplémentaires, bien entendu, comme la baguette. "Je suis irlandais par mon père et colombien par ma mère" dit-il en sortant le dit passeport pour le tendre à la jeune femme "et j'ai la double-nationalité, oui. C'est parfois bien utile". Sur la page de son document d'identité, une photo de lui, à peine âgé de dix-sept ans. On pouvait dire sans exagérer qu'il avait beaucoup changé. A sa barbe légère s'était substituée une barbe plus épaisse. Plusieurs rides étaient apparues sur ses traits. Ses cheveux étaient peut-être même un peu plus épais : "Interdiction de te moquer de cette photo" la prévînt-il parce que c'était un sport national de se moquer des photos d'identité, "j'avais dix-sept ans. Je sortais à peine de Poudlard. J'ai l'impression que c'était il y a tellement longtemps". Le temps passe vite lui avait-on souvent répété. Il n'y croyait pas jusqu'à l'approche de sa trentaine, qui arrivait plus rapidement qu'il ne l'aurait cru. Et il avait beau avoir vécu des dizaines de voyages différents, il avait beau avoir rencontré des centaines de personnes de tous horizons, Shannon avait curieusement l'impression, parfois, d'être passé à côté. Sur cette terrible pensée, il finit d'une traite son verre.

(1100)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon Empty
MessageSujet: Re: In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon Empty

Revenir en haut Aller en bas

In the icecream of life, you are the pistacchio flavor | Shannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres-