GRYFFONDOR : 240 pt | POUFSOUFFLE : 217 pt | SERDAIGLE : 188 pt | SERPENTARD : 196 pt
Retrouvez l'édition de juillet de la Gazette des sorciers !
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
63 € 125 €
Voir le deal

Partagez

Les chaînes solides d'une vieille amitié | NEOLINA | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 69
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @Bazzart
| SANG : Mêlé


Les chaînes solides d'une vieille amitié | NEOLINA | CLOS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les chaînes solides d'une vieille amitié | NEOLINA | CLOS Les chaînes solides d'une vieille amitié | NEOLINA | CLOS - Page 2 EmptyMar 28 Juil 2020 - 18:24

L’entendre rire dans cette période si noire de sa vie apporta un peu de baume au coeur à Neolina. Oh bien sûr, ça n’était pas un rire qui avait envahi toute la pièce, ni un rire qui s’était répercuté jusque dans ses yeux. Mais c’était déjà quelque chose. Neo avait ce super pouvoir là, de parvenir à l’amuser en presque toute circonstance avec sa spontanéité et parfois sa maladresse. Et se moquer de sa mère, c’était presque son sujet préféré. Razvan était plus nuancé, plus respectueux souvent, mais ça n’était pas sa mère, alors il ne s’autorisait probablement pas à le faire. Toutefois, l’image qu’il lui proposa avait quelque chose de triste et de drôle à la fois. « Oh non, ne t’inquiète pas pour elle. Elle ne supporte pas que je grignote les miens, alors… Par contre, je plains les tympans des personnes alentours. » C’est que sa mère savait atteindre le niveau ultrason sans forcer, ça en était presque impressionnant.

Il n’y avait bien qu’avec Razvan, et autrefois Andrea, que sa mère parlait d’une voix douce et paisible. Le secret de son ami, donc, était en réalité un peu triste pour la condition féminine : c’était un homme séduisant, avec un excellent patrimoine génétique pour faire de jolis bébés, une situation professionnelle stable, il était poli, charmant, facile à aimer, non ? Sa mère aimait moins Razvan que ce qu’il représentait finalement comme espoir pour sa famille. Dans sa tête, un veuf et une divorcée, ça collait non ? Et ce, même si Razvan était encore habillé du noir de rigueur dans pareille situation. Peut-être Neo avait-elle donc été maladroite de lui dire ça maintenant, peut-être avait-elle espéré qu’il surenchérisse avec une bêtise, comme il l’aurait fait autrefois. Après tout, il lui avait demandé de ne pas changer d’attitude mais voilà, comme elle le lui avait dit, tout avait changé, tout. Il n’y avait qu’à respirer l’atmosphère lourde et chargée qui régnait dans l’appartement, où tout évoquait encore Mara : la décoration, quelques photos, les souvenirs aussi. Où puisait-il donc pareil courage ?

Lorsque finalement, il accepta de l’accompagner, Neolina lui offrit un petit sourire soulagé. Cela serait difficile, certes, mais cela repoussait les adieux au lendemain et c’était une bonne chose. Elle ne souhaitait rien d’autre que de voir un visage amical quand elle se saisirait du portoloin. Qui, en plus, comble de l’ironie, se situait non loin de la boutique d’apothicaire d’Andrea. Lui aussi était capable de débouler, sans pour autant faire un esclandre. Si c’était le cas, Razvan serait un appui nécessaire. « 11h, sur la place de Brașov. Merci Razvan, c’est… Ça compte beaucoup pour moi. » Il y eut un silence, car il n’y avait pas tellement besoin de mots pour surenchérir là-dessus. Chacun savait à quel point il était important pour l’autre. Ça, c’était une chose qui ne changerait jamais. Au bout d’un certain temps qu’elle ne sut quantifier, Neolina se leva et se glissa derrière les larges épaules du roumain, qu’elle entoura de ses bras, ses mains se rejoignant sur son coeur. Enfouissant sa tête contre lui, comme elle l’avait si souvent fait autrefois, elle murmura dans un souffle. « Je t’aime, mon ami. »
Revenir en haut Aller en bas

Les chaînes solides d'une vieille amitié | NEOLINA | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» [UPTOBOX] La Boum [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-