GRYFFONDOR : 33 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 129 pt | SERPENTARD : 77 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !
Nous vous informons que les inscriptions pour la première speed killing ont été lancé
Le Deal du moment :
Où trouver le coffret Pokémon Dresseur ...
Voir le deal
63.35 €

Partagez

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 162
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ smmg ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pièce étroite, sans fenêtres (claustrophobie)
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT EmptyMar 4 Aoû 2020 - 19:23

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus)
Maât & Aurora, Eté 1978, La Main du Nil, Chemin de Traverse

C'est une Aurora à l'air à moitié endormie après une nuit qu'on peut deviner de folies de danses sensuelles, qui s'engouffre par la porte d'entrée de la Main du Nil. Son entrée est annoncée par le carillonnement produit par l'ouverture de la porte, qui sonne aussi le passage de l'air plus ou moins pur de l'extérieur à celui encensé de l'apothicaire. Les cernes sous ses yeux s'accordaient avec le bleu profond de ses cheveux, ce qu'elle constate en croisant des yeux son reflet dans une glace. Seulement, l'activité qui l'avait mise dans cet état n'était pas celle qu'on pourrait imaginer.

De ses cours de divination, qu'elle avait été forcée d'abandonner après ses BUSES catastrophiques (voir même cataclysmiques) Aurora n'avait conservé en mémoire que l'astrologie. Un passe-temps qui lui prenait plus de temps qu'elle n'en avait, mais dessiner des cartes du ciel était bien plus intéressant que dormir. Ainsi, la nuit dernière, Aurora avait décidé de faire elle-même son horoscope, afin de le comparer le matin venu avec celui de son magazine d'astrologie favoris... Si bien qu'elle n'avait pas fermé l'œil de la nuit, trop prise par ses activités. Quand elle avait fini le sien, elle était passé à celui d'une nouvelle connaissance qui était un jour apparue comme une étoile sortant de sa nébuleuse. Elle se félicitait d'avoir suivi son instinct, car ce qu'elle avait trouvé l'avait poussé à quitter le confort de sa chambre pour se rendre sur le Chemin de Traverse.

Elle hausse la voix dès qu'elle entre, pour se faire entendre, si jamais Maât était dans l'arrière-boutique.

« Maât ? J'ai fais ton horoscope, il n'est pas très bon aujourd'hui, aucune planète n'est correctement placée pour t'influencer bénéfiquement, alors que Jupiter brille pour les Poissons...  » Aurora sautille jusqu'au comptoir et s'appuie sur ses avant-bras, son regard attiré par des tas de breloques brillantes qui feraient très joli accrochées sur son chapeau pointu... Elle avait un peu l'impression de plonger dans un papyrus magique à chaque fois qu'elle venait ici, ce cabinet de curiosité éveillait ses sens comme une bonne tasse de café au réveil.

« Je te propose qu'on passe la journée ensemble, pour contrecarrer toute cette négativité ! » Aurora, elle, n'avait pas de travail. Pas encore du moins, et être en vacances était plutôt agréable. Elle sort de la poche de sa cape sa carte du ciel ainsi que l'exemplaire de l'horoscope, où elle avait dessiné un crabe autour du paragraphe consacré aux Cancer. Sa propre lecture manquait de précision, mais l'horoscope officiel corroborait le mauvaise journée pour la voyante... Et si Aurora était loin, très loin d'être douée d'un troisième œil, elle croyait en ses calculs et en le pouvoir déterminant des astres sur leurs fragiles petites vies. Elle expose le tout sur le comptoir pour que Maât puisse y jeter un coup d’œil.

L'horoscope journalier des Cancers
Sorciers, de même qu'aux crabes de feu, nous vous déconseillons de sortir en public. Flatulences mises à part, votre carapace émotionnelle s'annonce fragilisée par des circonstances plus grandes qu'un géant : aucune planète n'a cru bon de vous dorloter en ce jour pourtant rayonnant pour tous les autres signes ! Alors à part si vous avez une dose de felix felicis sous la main restez barricadez et n'essayez pas de vous la jouer vélane avec l'élu de votre cœur, ça risque de mal finir.

code by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Maât Kazareh

Maât Kazareh


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 697
| AVATARS / CRÉDITS : Golshifteh Farahani | jenesaispas
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une noyade.
| PATRONUS : Un fennec
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Re: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT EmptyJeu 6 Aoû 2020 - 11:00

Maât finissait de rouler avec soin son joint lorsqu'elle entendit le carillon délicat qui annonçait la venue d'un nouveau curieux. Elle décolla ses fesses du sol avec la souplesse propre à son corps pour atterrir sur ses pieds nus qu'elle n'embarrassait jamais dans sa boutique des terribles barrières qu'ici, ils appelaient "chaussures". La jolie voix d'Aurora parvint à ses oreilles et son sourire s'agrandit encore lorsqu'elle posa ses yeux noirs sur la sorcière qui l'attendait. La proposition de la jeune femme la rendait d'avance joyeuse, parce qu'elles avaient toutes les deux cette magnifique tendance à ne se comprendre qu'entre elles. Les gens les observaient parfois avec une curiosité mêlée de dédain, ce que l'égyptienne ne parvenait pas à comprendre. Quoi de mieux que de lire l'avenir dans les astres ou dans les feuilles de thé ? Le commun des mortels manquait cruellement de poésie, hélas. Aurora n'en manquait pas. « Oh, pourtant je crois bien que cette négativité ne m'a pas encore touchée » avoua Maât en sortant de derrière son dos son joint magnifiquement roulé, « tu le veux ? Je gage qu'il est très bon ». Inutile de préciser qu'elle élevait elle-même et avec un talent certain, ses plans de marijuana...

Passant derrière le comptoir, Maât arrêta son regard sur la carte du ciel et retroussa un peu son nez : « Est-ce la Lyre ? » - elle posa son doigt pour mieux la regarder, « elle devait être particulièrement visible hier soir ». Elle regretta de s'être assoupie si vite sans avoir arrêté son regard sur les astres. La jeune femme se saisit donc de l'horoscope pour le lire à voix haute, avec un soupir grandement amusé : « Oh c'est fou que les autres soient dans un bon jour » - Maât croyait dur comme fer à tout ce que lui disait Aurora, cela va sans dire - « je vais peut-être essayer d'ajouter une précision à ton horoscope avec les feuilles de thé. D'ailleurs ! Tu en veux un ? ». Maât lui offrit un rayonnant sourire, toujours un peu lunaire, avant de l'enjoindre à la suivre dans l'arrière boutique, son antre de marijuana, opium, thé et méditation. La totale.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 162
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ smmg ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pièce étroite, sans fenêtres (claustrophobie)
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Re: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 14:20

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus)
Maât & Aurora, Eté 1978, La Main du Nil, Chemin de Traverse

Sourire qui s'étire à la vue de l'exotique Cléopâtre aux étoiles mal alignées, Aurora accepte son présent sans hésiter un instant. De la confiance, elle en avait à revendre, et en plus Maât n'avait jamais rien fait qui puisse attiser une quelconque prudence de sa part (idée que le commun des sorciers pourrait contrer en sortant l'argument des substances mystérieuses, des prédictions farfelues et de pieds nus, qui, enfin, ne portait pas de chaussures sur son lieu de travail ?).

« Je te fais confiance. » souffle-t-elle dans un sourire rêveur en attrapant de ses deux doigts le joint qu'elle porte à ses lèvres, pour se laisser emporter par cette étrange euphorie qui prenait les consommateurs. Elle ne demande même pas ce qu'il y a dedans, la surprise était plus agréable. « Délicieux. » Et elle souffle un nuage de fumée au dessus de leurs têtes, son regard s'y perd, elle pouvait presque y déceler des étoiles dansant avec les nuages.

« Hm-hm. Elle l'était, mais pas autant que je l'aurais souhaité. L'année dernière je l'ai vue si vive que j'aurais pu croire pouvoir jouer un morceau du bout des doigts. » En cela Londres n'était pas à l'avantage de l'apprentie astronome, les lumières de la ville rendaient l'observation plus difficile, et en cela Poudlard lui manquait déjà tellement. « Tu devrais passer au festi'witch, j'ai prévu d'aller dormir à la belle étoile. » Aurora n'aimait pas particulièrement prendre des décisions, mais celle-ci s'était imposée à elle. En plus de la présence de Svetlana, elle comptait y vivre plein d'expériences avant le "retour sur terre" (si c'était possible, pour elle) de la rentrée.

Elle n'avait pas choisi ce magazine d'astrologie uniquement pour leurs capacités, mais aussi parce que leurs articles étaient toujours très drôles. Si elle avait su manier la plume aussi bien que calculer la trajectoire des étoiles, elle aurait aimé leur soumettre des articles. Etrangement, elle préfère l'horoscope quand Maât le lit, voix sensuelle comme une Nout sortie des ombres.

Sourire communicatif, la jeune sorcière lâche un petit rire et la suit sans se presser. « Tu as du thé vert ? C'est mon préféré. » Aurora rempli se poumons d'une nouvelle bouffée de marijuana et se délecte de l'arrière-boutique de la caverne d'Ali baba. « Ton troisième œil ne risque pas d'être troublé par ce ciel néfaste ? » Elle ne doutait en rien des talents de voyante de Maât, irait se jeter les yeux fermés par la fenêtre si elle lui disait avoir prédit qu'un hippogriffe allait la rattraper, mais pour Aurora il n'y avait rien de plus puissant que ce que prédisait le ciel.
code by FRIMELDA


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maât Kazareh

Maât Kazareh


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 697
| AVATARS / CRÉDITS : Golshifteh Farahani | jenesaispas
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une noyade.
| PATRONUS : Un fennec
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Re: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT EmptyLun 31 Aoû 2020 - 19:40

Maât devrait se calmer sur l'herbe à fumer et sur les autres substances qui faisaient son quotidien. Mais malheureusement - ou heureusement ? - l'égyptienne s'adonnait facilement au plaisir de ses sens les plus divers. Le touché comme ancrage à la terre. L'ouïe comme ancrage au ciel. La vue, comme ancrage à la société. Le goût comme ancrage à son moi-intérieur. L'odorat, comme ancrage plus mystique qu'elle ne s'avouait pas. Oh Maât se laissait aller à ses sens, elle leur faisait confiance entièrement, elle les laissait la pénétrer largement. Fumer n'était que la stimulation de plusieurs de ses sens, c'était important pour elle. Les paroles d'Aurora lui arrachèrent un sourire lunaire. La jeune femme suivit du regard les effluves de fumée qui évoluaient au dessus d'elles désormais. Les gens ne comprenaient pas la poésie de la marijuana mais qu'y pouvait-elle ? Ouvrir les yeux des non-initiés n'était pas nécessairement sa grande passion. Les yeux posés sur la Lyre dessinée par Aurora, elle l'écouta lui répondre avec grand intérêt. "Oh, c'est difficile d'observer le ciel dans une ville si grande, si inhumaine. Je déteste les villes, tu sais" lui confia-t-elle en secouant la tête. "A Alexandrie, on vivait un peu en périphérie, dans les quartiers sorciers… C'était bien mieux pour observer les cieux, sans toute cette lumière artificielle qui brûle les yeux" ajouta Maât. Le regard plus lointain et rêveur, elle se souvenait avec une certaine nostalgie de ce pays qu'elle avait quitté à la hâte.

"Le Festi'Witch ?" s'étonna Maât bien qu'au fond, elle n'était pas étonnée plus que cela de savoir que son amie y serait, "il y aura une chouette réunion de hippie dans quelques jours au bord du Loch… Tu veux venir ?". Elle proposait ça en tout bien tout honneur. Quoi de mieux pour profiter du ciel que d'aller à un rassemblement hippie célébrant la nature, les corps, la vie…? La jolie égyptienne hocha la tête lorsqu'elle lui demanda du thé vert, se faisant la silencieuse réflexion que son amie avait du goût. L'arrière-boutique avait ce charme particulier que l'on retrouvait dans les lieux connotés. Lieu mystique d'élévation de la pensée vers le monde du troisième oeil, Maât s'y donnait corps et âme. L'opium l'aidait à parvenir dans ce monde étrange bien étrange… "Oh non tu sais, rien ne saurait vicier la vue d'une voyante. Notre chemin est plus clair et plus facile à voir qu'un ciel ombragé… Bien que l'interprétation puisse être, à bien des égards, plus nébuleux" expliqua la sorcière en sortant une casserole pour en faire bouillir de l'eau. "Assis toi donc ! Je peux te tirer les cartes, si le cœur t'en dit".
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 162
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ smmg ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pièce étroite, sans fenêtres (claustrophobie)
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Re: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT EmptyMer 14 Oct 2020 - 10:52

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus)
Maât & Aurora, Eté 1978, La Main du Nil, Chemin de Traverse

Aurora ne consommait que des rarement des substances, même si elle avait légèrement augmenté depuis sa rencontre avec Maât. Elle ne disait jamais non lorsqu’elle lui en offrait, même si elle ne recherchait pas particulièrement à le faire par elle-même. C’était agréable, c’était ésotérique, elle aimait l’impression de presque sortir de son corps, d’une certaine façon, de se rapprocher des étoiles, comme si sous l’influence de la marijuana son âme voulait se fondre dans la fumée et monter haut, très haut. Il ne fallait que quelques minutes, pour qu’Aurora se fasse bercer d’euphorie et se sente légère, légère comme un oiseau… Comme une étoile vieillissante qui perd de la matière en se rapprochant de la supernova…

« Ah bon ? » Aurora ne connaissait que peu de choses, sur le passé de la sorcière égyptienne, sur sa vie d’avant. Elle ne peut s’empêcher de la questionner, quand elle lui parle de cette ville de légende, l’esprit relaxé d’Aurora lui fait s’imaginer le ciel d’Alexandrie, et elle sourit plus que de raison. « C’est bien. Encore un point commun, entre nous. De l’Afrique je ne connais que le ciel du Kenya. Nairobi est une ville incroyable, si vivante. Tout semble plus coloré, là-bas. Alexandrie te manque ? Ta vie d’avant ? Je le vois dans tes yeux. Nous pouvons en parler plus autour du thé, si tu veux. » Elle dit tout ça avec un grand sourire, les yeux de rêveuses elles l’ont en commun, aussi. Et le thé, même celui de voyance, est pour la londonienne Aurora un parfait moyen de discuter de tout et de rien.

La proposition de sa nouvelle amie lui plaît bien. Une réunion hippie pourrait lui permette de rencontrer des esprits intéressants (même si drogués) et de toute façon, elle serait déjà sur place pour le festival. « Pourquoi pas, puisque tu m’invite. Je n’ai jamais participé à ce genre d’évènement. » Ni fréquenté beaucoup de hippies, en dehors de l’ensorceleuse Maât. Aurora ne sait pas trop à quoi s’attendre, mais ce n’est pas comme si elle allait se jeter totalement dans l’inconnue… Et elle n’est pas du style à se faire du soucis pour si peu. « Devrons-nous être peu habillés ? » Oui, elle avait entendu des rumeurs, mais elle ne saurait pas juger tant qu’elle ne l’aurait pas vu de ses yeux.

Aurora raffole du thé. Et de l’arrière-boutique de la Main du Nil, dans laquelle elle se sent parfaitement à l’aise, dans un autre monde. Elle aime l’univers de Maât, aussi confus cela soit-il. Elle l’écoute avec intérêt, la voyance l’intriguait mais ne l’avait pas graciée d’un don… Un de ses regrets. « J’aimerais voir par tes yeux de voyantes. Oui, cela doit être magnifique. » Elle hoche la tête, l’air sérieuse comme si elle venait de donner une grande explication philosophique, et continue son joint, tout en s’asseyant… Les membres s’emmêlent, et elle tombe lourdement sur le coussin, grâce d’un éléphant, maladresse dans la peau. Elle glousse fortement et retire ses chaussures avant de s’installer correctement.  « Avec plaisir ! Je veux savoir si j’arriverais à convaincre les sorciers de tenter d’aller à la conquête de l’espace. » elle demande avec enthousiasme.
code by FRIMELDA


Dernière édition par Aurora Sinistra le Sam 24 Oct 2020 - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maât Kazareh

Maât Kazareh


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 697
| AVATARS / CRÉDITS : Golshifteh Farahani | jenesaispas
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une noyade.
| PATRONUS : Un fennec
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Re: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT EmptySam 24 Oct 2020 - 4:03

La beauté dans les effluves qui s'élevaient. La beauté de la fumée, matière inexplicable, inarrêtable, insaisissable. Maât se plaisait à se considérer comme telle, voguant d'un bout à l'autre de l'humanité, accueillant en son sein les plus belles bizarreries du monde et les plus sérieuses critiques comme si elles ne valaient rien. Elle avait pu vivre un peu plus loin de l'humanité, dans ces périphéries caressées par le sable chaud du désert qu'elle prenait tant de plaisir le soir, à regarder pensivement. Les paroles de la jolie sorcière se portèrent jusqu'aux oreilles de la jeune femme qui afficha un beau sourire. « Le Kenya... » répéta-t-elle d'un ton bien pensif, « ce doit être intense comme pays. Parle m'en ». Elle avait demandé cela en l'invitant d'un geste à poursuivre la conversation, tout en pensant dans un des compartiments de son cerveau à sa ville, Alexandrie. Alexandrie lui manquait pour ce qu'elle représentait pour elle, la maison. Elle n'avait pas tant le mal du pays, elle l'avait quitté parce qu'il n'était plus en accord avec ses valeurs. La conversation avait finalement dérivé sans qu'elle ne lui parle de sa ville. Tant pis. « Oh, habillée, non habillée. Sois libre, Aurora, vis comme tu l'entends » lui dit-elle d'une voix particulièrement douce. Chez les hippies, boire ou non, coucher ou non, s'habiller ou non... Pourquoi autant d'ultimatums et de questions ? C'était un non-sens, un non-sens absolu sur lequel Maât ne s'arrêtait pas. A quoi bon ? Réfugiées dans l'arrière boutique alors que l'eau pour le thé était en train de chauffer, l'égyptienne pouvait pleinement se reconcentrer sur son invitée qu'elle appréciait tant.

Et la réflexion pleine de bienveillance d'Aurora arracha à la sorcière un grand sourire sincère : « Oh... ! ». Elle était touchée, réellement, profondément, sincèrement et absolument. Maât aimait que l'on reconnaisse son intuition pour ce que c'était et non pas quelque chose de farfelu comme elle l'avait souvent lu et entendu... Les gens qui venaient dans sa boutique posaient souvent sur elle une expression proche de la moquerie. Ça la touchait vraiment. « Tes paroles me touchent tant » avoua-t-elle en se rapprochant d'elle pour se saisir de son paquet de tarot, assise en face d'elle. Elle bâti les cartes avant d'inspirer profondément pour les proposer à Aurora : « Choisis en 7, instinctivement ». Derrière elles, la théière commençait doucement à chauffer. « Je ne t'ai pas répondu tout à l'heure concernant l'Egypte. C'est vrai que ça me manque, parfois... » - Maât fit une semi-pause, sans cesser de regarder Aurora faire son choix - « mais je ne dirais pas que ma vie de fille fiancée à un marchant de dragons africains rétrograde soit quelque chose qui me manque ». Elle éclata de rire. C'était drôle au fond. Ce qu'elle avait quitté et ce qu'elle avait rencontré ici. Des mondes bien différents.
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 162
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ smmg ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pièce étroite, sans fenêtres (claustrophobie)
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Re: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT EmptyLun 26 Oct 2020 - 18:05

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus)
Maât & Aurora, Eté 1978, La Main du Nil, Chemin de Traverse

Elle connaissait la sorcière égyptienne depuis peu de temps, mais le contact avait été étrangement facile, fluide comme l'eau de leurs éléments astrologiques. Et peut-être étais-ce la raison, cancer et poissons, clapotant dans un monde bien à eux ou les émotions étaient étouffées ou libérées par leurs activités particulières... Aurora ne savait pas s'il était sain, pour Maât, de fumer autant, ni si elle faisait bien de la suivre, mais c'était agréable, simple, sans prise de tête, et le mal n'était pas là ou le plus grand nombre l'imaginait.

Parler du Kenya, étrangement, la rend mélancolique. C'était le premier été depuis des années ou elle n'allait pas aller voir sa famille là-bas... La ville en elle-même n'était pas particulièrement belle, même si aussi intense et colorée qu'elle la décrivait. Toujours bruyante, bondée, pas forcément propre, les bidonvilles lui serrait le cœur, mais les gens... Moldus ou non, elle y avait fait tant de belles rencontres. Et au-delà de Nairobi, c'était ce pays aux paysages fantastiques, à la faune ahurissante, au ciel immortel... Le Kenya lui manque, déjà, et elle inspire une nouvelle bouffée de son joint pour rendre ces pensées inconsistantes.

Elle sourit, hoche, ou plutôt dodeline de la tête, lorsque Maât lui parle de liberté habillée ou non. Se laisser bercer par le courant, par les humeurs, sans prises de têtes, elle pouvait faire, elle savait faire. Suivre le mouvement, poisson dans la rivière, elle savait faire. Poser des questions allait avec son désir de comprendre les choses comme les étoiles, mais laisser une part de mystère avait son charme. Elle verrait bien quand elles y seraient.

Le son de l'eau qui chauffe avait toujours eu des effets apaisants, sur elle. Pas que la sorcière ait besoin d'être plus apaisée qu'au naturel, mais c'est agréable, et ses jambes croisées sous ses fesses, son bâton quasi magique aux lèvres, elle pourrait presque s'endormir là, laissant sa nouvelle amie être sa bergère, la gardienne de ses songes. Les yeux mi-clos, elle répond à ses remerciement d'un sourire auroresque. « J'en suis ravie. » Elle le pense, après tout, Aurora n'est pas au-delà des mensonges mais qui ne serait pas intrigué par ce don mystique, ce regard unique ?

Son regard se perd dans l'envoûtant battement des cartes, Aurora ne s'était jamais faite tirée les cartes, avant, elle est curieuse. Elle fais comme elle dit, inspire, expire avant de se mettre à choisir des cartes hasardeusement. Elle l'écoute, attentivement, parler de sa vie d'avant, et malgré ses paupières tombantes, ses yeux s'écarquillent, et la féru d'étoiles ne sait pas pourquoi elle rit, aussi, avec Maât, alors qu'il n'y a rien d'amusant. Elle pouvait blâmer le joint. Tout semblait si léger. « C'est pour cela, que tu me parle de liberté comme si tu en connais le coût ? Ah, Maât, tu es courageuse. Je suis heureuse, que tu sois là, avec moi et ton petit bout d'Egypte, plutôt que malheureuse là-bas. » Elle prend son joint entre ses doigts et le tend à sa compagne, elle en avait plus besoin qu'elle, finalement. « L'homme avec qui tu partagera ta vie, j'ose espérer qu'il verra la beauté de ton âme. Les âmes, c'est comme le étoiles, on ne peux jamais les posséder, pas comme les corps. » Merlin merci.

code by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Maât Kazareh

Maât Kazareh


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 697
| AVATARS / CRÉDITS : Golshifteh Farahani | jenesaispas
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une noyade.
| PATRONUS : Un fennec
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Re: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT EmptyVen 13 Nov 2020 - 0:29

Maât ne se rendit même pas compte qu'Aurora avait esquivé sa question sur le Kenya, tout comme elle ne se rendait pas compte que cela rendait mélancolique son amie. La mélancolie n'était pas vraiment un sentiment qui touchait l'étrange sorcière qui vivait pour aller de l'avant. L'égyptienne voyait dans les nimbes du futur, pas dans les affres du passé, car le passé, s'il pouvait être un judicieux outil, était fréquemment également, un bien dangereux fait. Les deux jeunes femmes, qui avaient presque le même âge, se ressemblaient au fond. Elles arboraient un anti-conformisme éclatant, l'une par ses astres, l'autre par sa magie. Et toutes les deux étaient fières de donner un grand coup de pied dans la fourmilière. La jeune femme était toujours ravie par exemple, de tirer les cartes à ceux qui n'y croyaient guère. Après tout, quoi de mieux que de leur prouver que son don est réel pour calmer leurs jugements ? Généralement, elle ne s’appesantissait pas de ce que pensaient les autres - avec ce qu'ils devaient penser d'elle, elle aurait eu le temps de mourir et d'être bien terne si elle les avait écouté. Maât préférait entendre les couleurs et le chant des oiseaux, plutôt que d'être aussi froide et insensible qu'eux. « Pense à une question en tirant tes cartes... » lui intima-t-elle doucement alors qu'elle les étalait devant la sorcière.

La jeune femme releva ses beaux yeux noirs vers ceux de la même couleur de son interlocutrice, touchée par ses paroles encore une fois. Aurora savait décidément emporter son coeur et elle ne saurait la remercier assez pour ses jolies paroles. « Moi aussi tu sais... Je crois que même si parfois j'ai du mal à me faire à la vie d'ici, je préfère ce pays à celui que j'ai laissé derrière moi » lui confia-t-elle doucement en la regardant choisir ses cartes, « il y a là-bas des carcans qui ne semblent pas possible à détruire ». Maât envoya ses doigts fins pour réceptionner le joint et continuer de le fumer paisiblement. Elle tira une taffe en écoutant les paroles suivantes de son amie. « Ah les hommes... Ou les femmes... Peu-importe » dit-elle d'un ton tranquille et rêveur. Allait-elle rencontrer la bonne personne ici ? Maât n'en avait aucune idée. Sa liberté sexuelle venait toutefois de s'afficher avec une incroyable facilité. Ce n'était pas seulement à cause du joint, mais aussi à cause de ce qu'elle était. Un esprit libre, à tous les niveaux. « Tu fréquentes quelqu'un, dis moi ? » demanda curieusement l'égyptienne en réouvrant ses yeux après les avoir clos pour profiter du goût délicat de la marijuana, « ou tu préfères rester libre...? ».
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 162
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ smmg ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pièce étroite, sans fenêtres (claustrophobie)
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Re: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT EmptySam 27 Mar 2021 - 12:40

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus)
Maât & Aurora, Eté 1978, La Main du Nil, Chemin de Traverse

Ecouter avait toujours été plus évident que parler, pour Aurora. Ouvrir ses oreilles et son esprit, être passive plutôt qu'active, c'était plus simple à ses yeux, mais aussi plus gratifiant. Elle livrait plus souvent des morceaux d'âme et de secrets dans ses dessins et ses actions que ses paroles, c'était comme ça. Penser au Kenya lui fait perdre l'envie d'en parler, parce que sa famille lui manque mais surtout parce que trouver les mot est bien trop épuisant, qu'il eut fallu montrer à Maât les images, éclats de souvenirs qui passent derrière ses paupières mi-closes. Une pensine, ou un enchantement inventé permettant d'extérioriser les pensées eut été fort apprécié par la jeune sorcière.

Elle flotte un peu, Aurora, mais ça ne l'empêche pas de penser à la question quand elle choisit les cartes au chiffre magique, le sept. Elle veut savoir si elle trouvera un chemin jusqu'aux étoiles et planètes, littéralement cette fois, pas comme dans un rêve mais dans cette réalité qui trop souvent lui échappe. Aurora se laisse porter, sans pression, sans poids, mais elle n'a d'autre question qui compte plus que ce rêve secret de petite fille.

Et tout en laissant le destin décider du mouvement de ses mains (des fines cartes cartonnées au pouvoir indescriptible lorsqu'elles étaient retournées par un être doué du troisième œil), sans se laisser gagner par autre chose que la lourdeur de son corps poussé par la gravité à rester près du sol, Aurora écoute. Elle écoute les confidences de sa compagne, laisse sa voix douce la caresser, sensible à cette transparence, ces vérités. Maât n'a pas peur du jugement, et elle a bien raison, Aurora serait la dernière sorcière à le faire et.. quand aux autres, que dire ? Le monde était rempli de toutes sortes de phénomènes, magiques, scientifiques, et l'univers lui, il contenait encore plus d'objets différents, qui continuaient d'exister même sans être connus, même sans être appréciés pour ce qu'ils étaient. « Il y en a ici aussi. » Des carcans, des préjugés, le plus connu celui des sangs, mais la sexualité ne venait pas loin derrière... « Tu n'as vraiment pas de préférence ? » Question innocente, curieuse, mais dont elle pensait connaître la réponse. Car Maât voyait au-delà des corps, des voiles, des apparences. Ses yeux sombres qu'elle croise ne s'arrêtaient sans doute pas à une enveloppe de chair. Aurora est curieuse, parce que personne autour d'elle n'a jamais abordé ce sujet aussi délibérément. Elle est curieuse, parce qu'elle-même n'y a jamais vraiment songé.

« Personne, en ce moment. » répond-elle aisément, voix basse, sur le ton des confidences. Car c'était cela qui les réunissaient maintenant, plus que la prophétie et l'astrologie, l'arrière-boutique semblait être devenu boudoir, bulle d'intimité pour deux amies, il y a peu encore étrangères dans tous les sens du terme. Aurora est en confiance, et plus que la marijuana c'est la confiance qui la fait répondre avec moins de mystères qu'elle ne le faisait d'habitude. « J'ai eu des copains, à Poudlard. Des flirts, des crushs, des battements de cœur erratiques. Tout n'était qu'éphémère. » Cela avait toujours beaucoup amusées ses amies, Aurora, la plus réservée du trio était un vrai joli cœur pas toujours volontairement. « Ce n'est pas que je préfère rester libre, non.  Je ne pense pas ? » Au contraire, être seule la dérangeait, elle aimait les relations, les échanges charnels et émotionnels. « Ils m'attirent, puis mon intérêt s'évapore. Je ne reste jamais longtemps intéressée, je ne sais pas pourquoi. » Elle hausse les épaules, pose ses mains sur ses genoux maintenant que toutes les cartes ont été sorties de leur paquet compact, libérées. Sourire confus au coin des lèvres, Aurora n'a pas de réponse définie à offrir à Maât. Elle ignore la réponse car elle ne s'est jamais vraiment posé la question. Cœur d'artichaut ou simplement fondamentalement indécise, Aurora n'est pas prête d'être dans une relation à long terme.  « C'est mystérieux, la gravité. La plus grande force de l'univers. La plus puissante magie. Toi et moi par exemple, une force d'attraction, invisible, et intouchable nous pousse l'une vers l'autre. » Elle fait dans l'air un signe vague de la main droite, le bras presque tendu. Aurora semble avoir brusquement changé de sujet, mais ce n'est pas le cas. « La gravité joue-t-elle un rôle dans l'amour ? Qui sait. Si la pomme est attirée par la terre, peut-être est-ce une forme d'amour. Peut-être que les couples se forment à cause de la gravité, et que c'est seulement lorsqu'elle est très puissante qu'ils restent ensembles. » Cela expliquerait bien des choses... Comme par exemple que les couples longue distance peinent à maintenir leur relation à flot : sûrement parce que plus deux objets étaient éloignés l'un de l'autre, plus la force de la gravité s'amenuisait.

code by FRIMELDA


PS : Encore désolée pour ce retard Facepalm
Revenir en haut Aller en bas
Maât Kazareh

Maât Kazareh


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 697
| AVATARS / CRÉDITS : Golshifteh Farahani | jenesaispas
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une noyade.
| PATRONUS : Un fennec
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Re: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT EmptyLun 29 Mar 2021 - 20:21

Maât avait toujours été un astre unique. C'était en tout cas comme cela qu'elle s'était toujours définie, et sa plus jeune soeur disait bien volontiers qu'elle faisait partie de ces animaux impossibles à attraper. De ceux qui vous filent entre les doigts lorsque vous pensez les avoir coincés. Mais voilà, Maât pouvait aussi se laisser caresser, mais son esprit, lui, demeurait libre. Aussi se livrait-elle à quelques confidences sans guère craindre le jugement d'Aurora. Cette dernière lui semblait bien ouverte également et elle avait raison de l'être, car la vie était trop courte pour accepter de voir son propre jugement bafoué par quelques a priori sur les gens. L'égyptienne n'avait donc pas peur du jugement des autres, car s'ils la rejetaient, ils n'étaient pas dignes d'intérêt. Et qu'il était dur d'admettre cela, elle qui généralement, trouvait de l'intérêt dans toutes les âmes qui peuplaient la terre. « Pourquoi en aurais-je ? » demanda Maât d'un air intéressé. Une préférence ? Hommes ou femmes, la jeune sorcière ne faisait guère de différence car le sexe était une communion des corps, qu'ils soient masculins, féminins, neutres, les deux. La communion des esprits était plus importante que tout autre chose, c'était quelque chose qu'elle croyait fermement. « La vie est trop courte, Aurora, pour avoir des préférences, alors qu'on peut aimer tout le monde » conclut-elle d'un air un peu lunaire.

Elle écouta pourtant attentivement son amie lui répondre, car après tout, peut-être avait-elle des goûts différents. Contrairement à l'instinct premier des autres, Maât ne ressentit pas de peine pour son amie. Car si elle n'avait encore trouvé personne, c'est juste qu'elle n'avait pas encore franchi son chemin. Et elle savait très bien que l'heureux élu ou l'heureuse élue, passerait tôt la barrière de son jardin. Appelez cela le sixième sens, sans doute. L'égyptienne finit son joint avant de l'écraser dans le cendrier sans plus de cérémonies. « Tu ne sais pas pourquoi » répéta la sorcière d'un ton pensif, « c'est qu'ils ne sont pas celui que tu attends. Ne fixe pas ton passé, il s'est déroulé. Regarde le futur ». Ce faisant, elle sortait les cartes une à une alors que la jeune femme les choisissait tranquillement. Aurora, pourtant, semblait avoir une autre idée en tête, une idée qui lui plaisait car finalement, ne rejoignait-elle pas un peu la sienne ? « Tu as sans doute raison. On ne peut se soustraire à l'attraction, la pomme ne se... Oh ! » fit la jeune femme d'un air ravi, « La papesse ! ». L'égyptienne lui fit un beau sourire en ajoutant : « C'est une carte intéressante qui rejoint ce que nous disons, elle est positive, tu vois, je l'ai tirée à l'endroit... » continua-t-elle, apparemment contente, « Tu feras des choix justes et objectifs en te fiant à ton intuition ». Maât lui sourit gentiment. Le futur d'Aurora lui semblait radieux.
Revenir en haut Aller en bas
Aurora Sinistra

Aurora Sinistra


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 162
| AVATARS / CRÉDITS : Zoe Kravitz ★ smmg ∴·.✧·✫✩·✭·✶·✰·✮·★.·∴
| SANG : ★ Mêlétoilé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pièce étroite, sans fenêtres (claustrophobie)
| PATRONUS : Un grand papillon de nuit, curieux spécimen entre ombre et lumière.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Re: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT EmptyJeu 8 Avr 2021 - 17:57

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus)
Maât & Aurora, Eté 1978, La Main du Nil, Chemin de Traverse

Peut-être qu'un autre qu'Aurora aurait été plus choqué par cette révélation, moins bienveillant dans sa réaction. Le monde était rempli de cases, de boîtes imperméables dans lesquelles les êtres vivants semblaient se ranger. Elle n'aimait pas ça, les espaces fermés. Aux boîtes, aux cages (parfois littérales, parfois mentales) elle préférait les grands espaces, ou il n'y avait de limite que l'horizon et l'imagination. Aurora ne jugeait pas et ne jugerait jamais Maât, tout simplement. Et puis, elle était persuadée que la sorcière égyptienne avait une influence bénéfique sur elle, comme une des amulettes qu'elle vendait à ses clients. Elle allait hors des sentiers battus lorsque Maât lui ouvrait les portes de sa mystérieuse antre, et cela la fascinait. Cet avec un détachement apparent qu'elle accepte son explication, elle est si détendue que sourire devenait un effort monumental.

« C'est beau, ce que tu dit. Et si juste... Es-tu la réincarnation d'un grand sage du passé ? » Autre question qui la taraudait, si les destins étaient écrits dans les étoiles, elles étaient si vieilles et si nombreuses (trop pour tous les humains qui avaient déjà foulés la terre) que leurs vies ne pouvaient pas simplement s'arrêter avec la mort. Cela n'avait aucun sens. Mais, après tout, tout n'en avait pas, de sens.

Elle regarde le joint finir sa vie dans le cendrier avec une certaine mélancolie. C'était triste, la vie d'une cigarette. Trop brève, uniquement pour les plaisir des autres. Elle avait conscience qu'il ne s'agissait pas d'un être vivant mais quand même... Pourtant étais-ce vraiment triste ? Les paroles de Maât font échos, avec la forme évaporée de son patronus papillon et la voluptueuse fumée de majiruana ; à la vie si éphémère. Aurora ne se satisfaisait pas d'une seule vie parce qu'elle avait tant à voir et à découvrir avec l'astronomie... Mais l'éphémère était réel alors à moins qu'elle se fasse adopter par Nicolas Flamel elle n'aurait pas tout le temps qu'il lui fallait... Alors, pourquoi se restreindre ? Elle ne regrettait aucune de ses histoires de cœur, aussi brèves fussent-elles. Elle aime vraiment ce qui sort de la bouche de Maât, prédictions ou non la mystique semble planer sur les même strates qu'Aurora.

C'est qu'elle en avait même oublié sa question aux cartes, corps et âme impliqués dans leur discussion, c'était si facile, de se perdre... Sa théorie sur la gravité et l'amour, qui lui était venue soudain, comme une évidence, n'avait pas l'air de déplaire à sa compagne de fumerie... Mais voilà que l'exclamation de Maât transperce le voile. Aurora se penche un peu plus vers la table, intriguée de découvrir quels symboles ses mains avaient inconsciemment choisies.

La joie soudaine de Maât est communicative, et Aurora glisse le bout de ses ongles couverts d'étoiles bleues lutin de cornouaille sur la carte, suit les lignes élégantes de la femme de foi qui semblait si positivie. « La papesse... » Elle relève les yeux vers ceux pétillants de son amie. « Il paraît qu'on est chanceux, dans ma famille. Chance et intuition ne font peut-être qu'un... » Elle attrape doucement le bout des doigts de la voyante. « Merci. » souffle-t-elle simplement, dénuée de doutes, elle y croit, en ce futur vibrant, et même s'il reste encore deux cartes elle a le sentiment qu'elles n'arriveront pas plus à briser ses rêves.

« Si elle était sortie à l'envers, aurais-ce été si mauvais ? N'est-ce pas une bonne chose, d'avoir la tête en bas, poser sur le monde un regard à la perspective changée? »

code by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty
MessageSujet: Re: Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT Empty

Revenir en haut Aller en bas

Les astres ne tournent pas toujours rond (et nous non plus) ★ MAÂT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse-