GRYFFONDOR : 33 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 129 pt | SERPENTARD : 77 pt
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Nous vous informons que les inscriptions pour la première speed killing ont été lancé
Le Deal du moment :
SEAGATE – Disque Dur Externe – Expansion ...
Voir le deal
79.99 €

Partagez

Une petite visite guidée? [Nora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 299
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une petite visite guidée? [Nora] Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 EmptyDim 30 Aoû 2020 - 16:04

Freya : #9966ff Frigga : #669966

Nora savoura chaque seconde passée avec sa belle scandinave. Elle vivait de beaux moments durant ce petit séjour improvisé. En plus, elles avaient beau temps, quoique ne connaissant pas la météo de la région, la sorcière appréciait cette légère brise sur son visage. Une grande discussion avait alors prit place au sein du petit couple. C'était une grande décision qu'avait prit la psychomage d'en parler dès à présent de fonder une famille avec Freya. Nul n'aurait pensé voir Nora avec un enfant, elle était bien trop instable côté cœur pour cela, même de son point de vue, elle ne sentait pas vraiment à l'aise avec eux. Pourtant, elle avait apprit à les connaître grâce à Amelia, Nymphadora et depuis peu Deirdre. Son côté un peu froid se changeait instantanément lorsqu'elle côtoyait ces petits sorciers et sorcières court sur pattes. Encore aujourd'hui, l'anglaise démontrait être capable de changer pour se construire un avenir heureux. Et des projets, les deux femmes en avaient plein la tête.

Nora avait eu la confirmation de son projet lorsqu'elle a vu Freya avec les enfants de son village. L'enseignante montrait des talents de mère-née. Elle était à la fois patiente et bienveillante, d'autant plus qu'elle était prévoyante du danger. Nora en avait fait l'expérience pas plus tard qu'il y a cinq minutes quand elle fut proche du bord de la falaise.

Plus persuadée que jamais, elle avait ainsi exposé son projet de famille avec Freya et pourquoi pas agrandir leur fratrie ? Après une explication difficile à formuler de la part de l'enseignante, la psychomage la prit dans ses bras pour la rassurer, il n'y avait pas de mal à ne pas pouvoir procréer. La nature est ainsi faite... Ni une ni deux, la sorcière s'était portée volontaire pour exaucer leur projet commun. Bien sûr, elle accorda une unique condition, que ce soit Freya qui choisisse le donneur.

-Ton charisme et sans doute d’autres choses, cela va de soi avec toi comme mère. Mais pour un norvégien… l’idée peut être un peu particulière, mais je me dis que ça peut te parler en fait. Il serait possible sans doute de demander à un homme de ma famille, quelqu’un de mon sang. J’ai plusieurs cousins ici, ça ne serait pas moi, ça ne le sera jamais, mais c’est… un rapprochement. Qu’est-ce que tu en penses?
-Oui, en effet, c'est une excellente idée. Tu as raison ! Répondit Nora, elle réalisa que c'était une idée de génie. Même si sa tête semblait se décomposée, au contraire, elle était totalement pour l'idée que le sang familial de Freya coule dans les veines de l'enfant du couple. Nous avons l'accord, le qui éventuellement et maintenant il nous manque le quand ?

Nora afficha un large sourire à mesure qu'elle annonçait un point validé, elle leva un doigt de sa main gauche.

-Si tu savais Freya comment je bénis le jour où tu as croisé mon chemin. Et tu as du te rendre compte que je n'ai pas de croyances de ce côté là...même si je suis très ouverte d'esprit. Fini-t-elle par rigoler par ses propres dires.

La suite de la discussion fut beaucoup plus câline. L'anglaise fut attirée sur les genoux de la scandinave. Cette dernière avait une idée bien précise derrière la tête pour occuper le temps. Nora se laissa faire profitant de l'action pour atterrir dans les bras protecteur de sa douce compagne. Un baiser langoureux échangé vint prolonger le plaisir que ressentait les deux femmes. C'était enivrant et tout était réuni pour passer un agréable moment plein de tendresse ! Tout, peut être pas en fait, leurs ébats s'arrêtèrent nets quand plusieurs bruits provenant de la forêt arrivèrent à leurs oreilles. Les sons étaient portés par le vent et semblaient trouver leur source en contre-bas.

-Regarde en-bas, près du rocher. Tu le vois? Il ne doit pas être très vieux pour s’acharner comme ça sur le terrier. Surtout avec ces petits bruits, tu entends?

Nora se tourna doucement tout en gardant l'équilibre sur les genoux de Freya. Mais sa curiosité la poussa à se déplacer davantage vers le bord du rocher. Elle se déplaça sans faire un seul  mouvement brusque puis se mit à quatre pattes tournant brièvement le dos à sa belle pour finalement se plaquer au sol. Elle sentit Freya venir tout contre elle et déposer sa tête dans le creux de l'épaule.

-Oui, c'est un lynx c'est ça. Je crois en avoir jamais vu en vrai. Déclara doucement la sorcière. Elle était comme une enfant qui découvrait pour la première fois ce qu'était un animal, à la fois excitée et sérieuse pour ne pas se faire remarquer de la créature. Elle voulu s'avancer encore un peu mais Freya la tenait, il semblerait qu'elle la connaisse bien. L'animal fini par lâcher l'affaire et retourna dans les profondeurs de la forêt sans doute pour chasser une proie plus facile. La brunette encore couchée sur le ventre fini par se retourner et faire face à son amante. Elle l'a regarda longuement avant de déclarer amusée.

-Dis donc Mrs Bäkke, mais que faites-vous sur moi ? Auriez-vous des idées saugrenues en tête ? Vous avez pris rendez-vous ?

A mesure que Nora posait une question, elle rigolait et embrassait sa douce compagne. Profitant de balader ses mains le long des hanches de cette dernière. La sorcière s'amusa encore un moment à poser des questions sans queue ni tête, avant d'entendre la sérieuse de Freya lui rappelant que c'était bientôt l'heure de manger.  

-On va rentrer ma douce? Le temps de rentrer il sera l’heure de grignoter quelque chose sûrement. Tu as faim?
-J'avoue que cette escapade m'a donnée un peu faim. Fit Nora en se redressant avec l'aide de Freya. Merci ma chérie, je t'aime. Fini-t-elle par répondre en se mettant sur la pointe des pieds et en embrassant la scandinave.

Après avoir tapoté leurs vêtements, les deux sorcières reprirent le chemin du village, descendant la roche tout en évitant de glisser.

-Tu peux lâcher si tu veux, je suis juste là, je vais te rattraper.

Il ne fallu pas longtemps à Nora pour se laisser tomber dans les bras de sa belle. Elle n'était pas si lourde et sa taille pouvait lui permettre de faire ça.

-Tu sais, j'ai déjà pratiqué un exercice similaire avec quelqu'un. La personne avait une peur monstre qu'on la laisse tomber. Je lui ai fait comprendre que la confiance était une chose difficile à avoir. Mais le faite de savoir qu'il y aura toujours quelqu'un pour la rattraper pourrait l'aider. Expliqua Nora tout en marchant au côté de Freya. Le but avait été que la personne ferme les yeux et bascule en arrière. Évidemment quelqu'un qui tient à elle, va le rattraper sans réfléchir. Nous avons fait plusieurs fois l'exercice, d'abord avec moi, puis avec son cercle d'amis et famille proche. Depuis, cette personne est moins méfiante et reprends confiance en elle.

La psychomage trouva logique de parler de ça, même si le sujet était les deux sorcières. Mais elle ne put s'en empêcher, le fait que Freya lui ai dit qu'elle allait la rattraper, l'anglaise a eut comme une connexion. Une fois arrivée au village, elles furent accueillies par Frigga, qui semblait les attendre depuis un moment. C'est avec plaisir que Nora la salua comme si elles se connaissaient depuis des années.

-La balade a été bonne? Vous déjeunez avec moi? Aucune de nous n’a été réellement en état de parler hier soir je crois.

-Pourquoi pas. Tu as déjà prévu pour nous j’imagine de toute façon, non?
-Excellente, nous avons même vu un lynx. Commença Nora pensant que c'était rare de croiser un tel félin dans les montagnes. J'en serai ravie, vous avez besoin d'aide Frigga pour quoique se soit ? Proposa Nora.

Les trois femmes se dirigèrent donc vers une maison plutôt imposante. A peine avait-elle passé l'entrée que la psychomage remarque une décoration qui lui rappelait un souvenir. Cela ressemblait fortement à la maison de Freya en Angleterre. Beaucoup d'encens, d'herbes séchées, de totem ? Ou bien est ce des autels ? Des bougies partout. L'ambiance était agréable et cela détendit encore un peu plus la psychomage qui venait de prendre place là où on lui indiquait pour déjeuner. Quelques minutes plus tard, le plat était servi.  

-Ça sent bon en tout cas.

Avant que la sorcière ne puisse rajouter autre chose, elle fut couper par Frigga qui semblait avoir une nouvelle mission pour sa fille.

-C’est la pleine lune ce soir… Tu t’en chargeras Freya ?
-Je vais vous paraître inculte, mais que se passe-t-il les soirs de pleine lune ?

Un bref échange de regard entre la mère et la fille, puis un sourire pour la chérie. Et Freya répondait déjà par la positive à sa mère.

-Freya vous a déjà montré un rite ? Vous l’avez déjà vu pratiquer?
-Non, je n'ai pas souvenance. Mais je sais qu'elle est capable de miracle. Fit-elle en attaquant le poisson comme les autres convives.
Revenir en haut Aller en bas
Pr Freya Bakke

Pr Freya Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 291
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une petite visite guidée? [Nora] Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 EmptyDim 6 Sep 2020 - 21:33

Les débuts d’une relation amoureuse étaient souvent bien agitées, dans un bon sens cela dit la plupart du temps. Pour ce qui était de Nora et Freya, elles avaient des projets plein la tête, et ils s’enchaînaient rapidement. Elles avaient cette tendance à la précipitation depuis les débuts. Que ce soit par leurs âges, par leurs caractères, leurs histoires… il existait de nombreuses raisons pour cela. Des raisons que Freya n’énoncerait pas pour d’autres bonnes raisons. A commencer par le fait qu’elle n’avait aucune envie de se poser la question en premier lieu. La scandinave se sentait en accord avec cette relation, ces décisions, et tout ce que cela impliquait. C’était tout naturellement qu’elle avait souhaité entraîner Nora avec elle en Norvège pour partager avec elle un peu de son histoire et de ses racines. Elle aurait compris que la psychomage n’apprécie pas ou se sente mal à l’aise. C’était un endroit particulier qui devait la changer de ses habitudes. Mais pour son plus grand plaisir, Nora semblait au contraire parfaitement conquise par cet endroit qu’elle qualifiait facilement de “magique”.

C’était là l’occasion pour elles de partager de doux moments et pourquoi pas d’établir plus précisément leurs différents projets. C’est ainsi que Nora avait présenté à sa douce sa nouvelle idée. Loin de parler d’une lubie, c’était là un projet sérieux et qui les passionnait déjà toutes les deux. Freya n’aurait sans doute pas eu l’idée elle-même, ayant déjà tiré un trait sur l’idée depuis un long moment, étant incapable elle-même de concevoir un enfant. Une fois de plus Nora avait semble-t-il balayé le trouble de sa douce d’un revers de main. Ou plutôt dans une étreinte toujours aussi douce et rassurante. Elle avait sauté sur l’occasion pour retourner la situation et s’était bien vite proposé de prendre cette place et de porter leur futur enfant. Voire même leurs futurs enfants, puisque l’idée ne semblait pas exclue. Toujours pour le plus grand bonheur de Freya qui donnait rapidement son avis et ses idées pour les différents moments de leur plan. Ainsi elle avait même proposé l’idée saugrenue de faire appel à un homme de sa famille pour essayer d’avoir un lien de sang avec ce futur enfant. Une idée que Nora n’avait pas même l’air de rejeter malgré son côté surprenant.

-Oui, en effet, c'est une excellente idée. Tu as raison !

La voilà même enthousiaste à l’idée. Il faut dire que beaucoup des hommes de sa famille avaient un côté tout à fait charmant et elle saurait faire un tri sur plusieurs critères pour trouver celui qui conviendrait le mieux, puisque Nora lui confiait cette mission si délicate de trouver un père à leur enfant. La psychomage était toute excitée par ce qui se jouait entre elles ce jour-là. Elle se dandinait sur place, ne tenant plus en place, souriait comme jamais, et ses yeux pétillaient. Elle avait certainement retenu cette idée depuis plusieurs jours, n’ayant pas osé lui donner avant ou pas voulu le faire n’importe quand. Mais elle trouvait maintenant face à elle une scandinave tout à fait prête à se lancer dans cette aventure à ses côtés et qui mieux encore s’impliquait déjà au mieux dans le projet dans la mesure de ses capacités.

-Nous avons l'accord, le qui éventuellement et maintenant il nous manque le quand ?

Nora semblait vouloir avoir toutes les réponses dès maintenant, ressemblant à une enfant à qui on avait promis quelque chose et qui voulait en connaître tous les détails. Freya rit un peu de la voir ainsi, énumérant les différentes étapes avec malice et excitation. Cela dit, le quand, ça restait effectivement un moment important. Si elles avaient le choix, il faut dire que cela serait sans doute un avantage avec le programme toujours chargé qu’elle avait avec Poudlard.

-Voyons ça… le quand… il faut dire que si nous pouvions avoir réellement le choix… viser une naissance pour cet été me permettrait d’être avec toi et de pouvoir t’aider… en plus de profiter un peu bien sûr. Ce qui nous amènerait vers octobre, si ça te convient bien entendu.

Après réflexion il n’était pas certain qu’elle tienne très longtemps avec ce travail qui la menait aussi loin si elles devaient réellement avoir une famille à elles. Mais pour le moment, il lui serait difficile de voir les choses autrement. Restait à voir sur la durée. Actuellement, Nora était près d’elle, presque contre elle, aimante et des idées plein la tête, de si douces idées.

-Si tu savais Freya comment je bénis le jour où tu as croisé mon chemin. Et tu as du te rendre compte que je n'ai pas de croyances de ce côté là...même si je suis très ouverte d'esprit.

Ah ça, peut-être un des rares sujets où elles n’étaient pas en accord. Mais comme souvent ce n’était pas d’une très grande importance, comme les autres sujets qui pouvaient les voir diverger. Nora n’était pas partisane des divinités et autres formes de croyances trop irréelles pour elle. Freya ne lui en tenait pas rigueur, pratiquant toujours dans son coin sans que Nora ne trouve quoi que ce soit à redire à cela. Elles avaient ainsi même trouvé un équilibre sur ce sujet. La scandinave avait donc pris sa douce sur ses genoux, tout contre elle, embrassant sa joue dans un sourire.

-Oui je m’en suis rendu compte. Mais ne t’en fais pas, je remercie bien assez les Dieux chaque jour près de toi pour nous-deux.

Si Freya avait pendant un temps boudé les divinités allant jusqu’à ne plus adresser un regard à son autel, cette période était terminée et elle leur rendait grâce pour la chance qui lui était accordée de pouvoir retrouver les bras doux de sa belle psychomage. Il y avait maintenant beaucoup de façon de rester à attendre ici que la forêt accepte ou non de les laisser voir un peu de sa faune. Et de toutes ces solutions, les deux sorcières semblaient s’accorder sur l’idée qu’elles pourraient sans doute passer un nouveau moment agréable et certainement actif aussi, mais plein de charme, ça c’était sûr. Freya était complètement folle de Nora, peu importait ce qu’elle faisait ou disait. Pouvoir échanger avec elle ce nouveau baiser passionné était un véritable bonheur en soi. Jusqu’à ce que la forêt de décide effectivement de se montrer généreuse, leur offrant la vue d’un jeune lynx en pleine chasse. Nora fut immédiatement captivée. Elle s’était d’abord tourné doucement, allant ensuite s’approcher du bord, Freya ne pouvant se retenir de laisser son regard se placer vers cette vue magnifiquement offerte sur son sublime séant, donnant un sourire torve à la belle scandinave avant qu’elle n’aille rejoindre sa douce sur le bord de leur abris, se collant contre elle et admirant avec elle la vue sur le petit animal.

-Oui, c'est un lynx c'est ça. Je crois en avoir jamais vu en vrai.

Nora parlait doucement, sans doute désireuse de ne pas se faire remarquer du félin occupé par sa chasse difficile. La scandinave était à peu près sûre que c’était effectivement un animal qu’on ne croisait pas facilement en Angleterre. Elle était ravie de voir les yeux de sa belle briller alors qu’elle observait l’animal, semblant presque prête à sauter pour le rejoindre et le voir de plus près. Sentant cette envie si forte, Freya avait placé une main sur la hanche de Nora, désireuse de la garder à sa place avant que sa curiosité de la rattrape une fois de plus.

-Et c’est un jeune je crois. Autrement il serait sans doute plus discret.

Freya avait murmuré elle aussi, de toute façon bien assez proche de l’oreille de son amante pour qu’elle l’entende tout de même sans grande difficulté. Le lynx s’énervait en faisant de petits bruits sur le terrier de ce pauvre lapin. Amusant comme petit manège. Mais l’animal avait fini par se lasser et avait rapidement disparu dans la forêt. Le calme était revenu, elles n’avaient pas bougé pour autant. Freya avait même fermé les yeux quelques instants, profitant de sa douce odeur contre elle. Nora avait finalement décidé de se retourner, offrant un échange de regards tout à fait satisfaisant.

-Dis donc Mrs Bäkke, mais que faites-vous sur moi ? Auriez-vous des idées saugrenues en tête ? Vous avez pris rendez-vous ?

Nora l’embrassait, laissant ses mains se balader sur ses hanches, la scandinave riant un peu en appréciant chacun de ses gestes, répondant largement à ses avances.

-Mrs Bakke? J’ignorais être mariée ma chère. Et non, aucun rendez-vous docteur, c’est pour une urgence, un besoin urgent d’affection je crois. Vous pouvez m’aider?

Le jeu s’était un peu poursuivi, les laissant parler et rire entre deux baisers. Mais il était temps de bouger pourtant. Les deux sorcières avaient sans doute mérité un bon déjeuner après toute cette activité.

-J'avoue que cette escapade m'a donnée un peu faim.  Merci ma chérie, je t'aime.

Freya avait aidé sa belle à se redresser, époussetant leurs affaires avant de se lancer dans la descente du rocher qui les avait abrité. La belle  réussi à effectuer sa descente sans le moindre problème, prête à réceptionner sa douce si elle souhaitait se laisser glisser dans ses bras pour faciliter sa descente. Une réception aisée et délicate, les laissant partager un nouveau court mais tendre moment.

-Tu sais, j'ai déjà pratiqué un exercice similaire avec quelqu'un. La personne avait une peur monstre qu'on la laisse tomber. Je lui ai fait comprendre que la confiance était une chose difficile à avoir. Mais le faite de savoir qu'il y aura toujours quelqu'un pour la rattraper pourrait l'aider. Le but avait été que la personne ferme les yeux et bascule en arrière. Évidemment quelqu'un qui tient à elle, va le rattraper sans réfléchir. Nous avons fait plusieurs fois l'exercice, d'abord avec moi, puis avec son cercle d'amis et famille proche. Depuis, cette personne est moins méfiante et reprends confiance en elle.

Les deux femmes marchaient doucement à travers la forêt, main dans la main. Freya écoutait son histoire, n’ayant pour sa part aucun attrait particulier pour ses activités, mais elle entendait que ces éléments avaient de l’importance aux yeux de sa douce et accordait tout de même son intérêt à ce genre de petits récits, souriante.

-Dans ce cas tu sais que je serai toujours là pour te rattraper n’est-ce pas?

Ce n’était peut-être pas le sujet que Nora avait voulu mettre en avant, mais en tout cas c’était sincère. Et puis ça faisait un peu de conversation aussi. Quoi que pas tant que cela en fait, mais à défaut une petite déclaration que sa compagne saurait sans doute apprécier, au moins un peu.

Les deux femmes finirent par arriver au village, attendues visiblement par Frigga, toujours droite et fière, souriante ceci dit. Nora la salua avec aisance, surprenant un peu sa compagne ainsi, elle qui l’avait pensée sur la réserve avec sa mère la veille. Mère et fille échangèrent un regard devant la réaction enthousiaste de Nora qui racontait leur rencontre avec le félin. Elles savaient que ces animaux peuplaient les environs. Elles avaient une longue histoire avec eux d’ailleurs.

-J'en serai ravie, vous avez besoin d'aide Frigga pour quoique se soit ?

A une heure pareille, Frigga s’était déjà chargé de tout ou presque. Inutile qu’elle sollicite Nora donc. Elle se contenta de lui faire un signe négatif de la tête avant de les mener à la maison où régnait effectivement une douce odeur. Elle guida les deux sorcières jusqu’à la table où elles furent invitées à prendre place.

-Ça sent bon en tout cas.

Frigga s’était lancé dans le service, commençant bien entendu par Nora.

-J’espère que ça vous plaira, c’est assez… typique je crois.

Mais plutôt neutre. Espérons assez pour permettre à Nora d’apprécier le plat proposé et de reprendre quelques forces après leur longue promenade. Elle en aurait sans doute besoin. Ou Frigga le pensait. Jusqu’à ce qu’elle arrête son geste net pour interroger sa fille sur le programme de la soirée.

-Je vais vous paraître inculte, mais que se passe-t-il les soirs de pleine lune ?

Frigga n’était pas surprise outre mesure de voir la conquête actuelle de sa fille ne pas être capable de situer certains rites et n’émettait d’ailleurs aucun jugement sur le sujet. Elle laissa simplement sa fille répondre en coupant le pain tiède pour servir Nora. Freya se tourna donc calmement vers son amante, souriante, sachant parfaitement qu’elle n’avait jamais pris le temps de lui faire un descriptif détaillé de ses activités dans le domaine. Pas certain que cela l’aurait intéressé d’ailleurs, ou pas tout de suite.

-Pas pour toutes les pleines lunes. Mais le début du mois d’août est marqué par les premières récoltes et nous célébrons lughnasadh. La pleine lune va aider à passer cette période de transition et c’est un moment propice pour remercier les divinités.

La pleine lune était toujours un moment spécial. Profiter de cet astre pour se lier avec les divins plus facilement était un acte courant.

-Non, je n'ai pas souvenance. Mais je sais qu'elle est capable de miracle.

Des miracles elle ne pensait pas être capable de faire grand chose dans le domaine. Mais c’était assez flatteur de la part de sa douce compagne. Freya pris un peu de poisson, mangeant lentement, la portion étant réduite volontairement.

-Ah les rites il y a beaucoup à organiser autour. Tu n’es pas obligée de nous accompagner si tu n’en as pas envie, tu es la bienvenue si cela t’intéresse cependant. Mais je vais devoir prendre un peu de temps pour la tenue et le maquillage dans l’après-midi du coup. J’espère que tu ne m’en voudras pas.

Un regard doux tourné vers elle, Freya n’avait pas osé poser le moindre geste sur elle aussi près de sa mère, cette dernière pouvant facilement comprendre beaucoup trop de choses. Mais le regard de la prêtresse restait doux, tout comme son ton.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 299
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une petite visite guidée? [Nora] Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 EmptySam 12 Sep 2020 - 17:14

Freya : #9966ff Frigga : #669966                  Nora : brown

-Dans ce cas tu sais que je serai toujours là pour te rattraper n’est-ce pas?
-Oh tu fais bien plus que de me rattraper, ma belle. Répondit l'anglaise ne pouvant quitter des yeux la femme qui se tenait à ses côtés.

Les deux sorcières étaient en parfaite osmose, ce petit séjour en Norvège faisait un bien fou autant à l'une que l'autre. L'anglaise ne s'était jamais senti aussi bien depuis des lustres, elle savourait chaque seconde que lui permettait ses battements de cœur. Si elle pouvait, la sorcière arrêterait le temps indéfiniment. Mais les deux femmes avaient des projets et bien plus de bonheur en perspective. Nora ne ressentait aucune limite lorsqu'elle était à proximité de Freya. Pour en revenir à ce petit séjour dans leur vie tumultueuse, Freya fit découvrit à sa moitié d'où elle venait, la place qu'elle avait dans son village et surtout qu'elle était la fierté de Frigga. Nora voyait bien les actes de bienveillance de la mère envers sa fille, c'était tellement agréable de voir autant de bonté tout ça dans un cadre magnifique.

Les sorcières étaient donc revenues de leur petite escapade quand la chef de village les avaient convié à un repas surprise. De là est partie une nouvelle aventure que Nora ne pouvait laisser passer. Il était question de rituel, bien sûr que cela l'intéressait.

-Pas pour toutes les pleines lunes. Mais le début du mois d’août est marqué par les premières récoltes et nous célébrons lughnasadh. La pleine lune va aider à passer cette période de transition et c’est un moment propice pour remercier les divinités.
-Lugh...na...sadh... Tenta de répéter l'anglaise telle une enfant qui découvre un nouveau mot.

Nora sentit une multitude de questions lui arrivant au cerveau, sa curiosité était parfois maladive ne laissant aucun répit à celui ou celle qui était apte à lui répondre. Et comme à son habitude, elle annonça un peu tout ce qui lui passait par la tête.

-Et vous les remercier pour la qualité de la terre, les récoltes ou un peu tout ? Est-ce que ça va au-delà de la production ? Toutes les divinités sont mises à l'honneur ? Ou juste une ? Tu dis que c'est pour marquer le début d'une transition, existe-t-il plusieurs transitions au cours de l'année ? Les solstices ont-ils une incidence ?

Nora ne s'arrêtait plus, elle agissait vraiment comme une enfant ou un étudiant soif de connaissance. En véritable Serdaigle, l'anglaise était presque à chercher de quoi écrire pour se rappeler de ses questions et de noter ses réponses. Le regard rapide alternant son attention entre Frigga et Freya, elle ne savait plus où donner de la tête. Elle sentit soudain un état de stress, comme si elle se rendait enfin compte de son attitude bêbête. Elle s'arrêta aussitôt baissant la tête quelques secondes.

-Pardonnez-moi, parfois je m'emballe quand je suis face à une nouveauté. Je vous laisse me répondre maintenant ou plus tard. Fini par dire l'anglaise en se raclant la gorge et grimaçant en mode  « oups ».

Finalement se fut Freya qui rompu le silence, elle ne répondit pas à ses questions mais d'autres vinrent à l'esprit de l'aigle.

-Ah les rites il y a beaucoup à organiser autour. Tu n’es pas obligée de nous accompagner si tu n’en as pas envie, tu es la bienvenue si cela t’intéresse cependant. Mais je vais devoir prendre un peu de temps pour la tenue et le maquillage dans l’après-midi du coup. J’espère que tu ne m’en voudras pas.
-Non bien sûr que non, je serai ravie de comprendre et de t'accompagner. Souffla la sorcière ravie de ne pas être mise à l'écart de la préparation du rituel. J'ai encore plein de questions... Reprit-elle un peu honteuse alors qu'elle attaquait le poisson à petites bouchées. Mmmh....c'est super bon. Il faudra me donner la recette, j'aimerai bien essayer à l'occasion...enfin si je parviens à retrouver les ingrédients en Angleterre.

Nora adorait vraiment les plats de Frigga, c'était mignon à voir, elle n'essayait pas de se faire bien voir par une belle-mère potentielle, c'était bien plus que ça, authenticité et découverte réussies. Par la suite la psychomage mangea à son rythme la petite escapade lui avait ouvert grandement l'appétit. La poursuite du repas était chargée de découvertes amenant encore plus de questions dans l'esprit de l'anglaise.

-C'est étrange que tu dois manger peu, Freya. Je pensais qu'au contraire pour une préparation de ce genre il fallait avoir de l'énergie à revendre, pourquoi donc diminuer les proportions ? Oh tu as parlé d'une tenue et de maquillage...c'est en fonction de la divinité ou de la célébration en elle-même. Il faut absolument que tu m'en dises plus, tu as attisé ma curiosité... Fit la sorcière en sautillant sur place à nouveau. À part l’assommer, rien ne pouvait la détendre...quoique... en privé, il y avait bien des astuces, mais à table...Que faire à part répondre à ses questions qui risquaient d'en amener encore bien plus ? Désolée je recommence à monopoliser avec toutes mes questions.

Respirant un bon coup, la sorcière ferma les yeux pour se calmer, elle avait tout l'après-midi pour avoir ses réponses ou la soirée...elle baissa à nouveau la tête et continua à manger.

Revenir en haut Aller en bas
Pr Freya Bakke

Pr Freya Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 291
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une petite visite guidée? [Nora] Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 EmptySam 19 Sep 2020 - 21:18

Bien qu’encore jeune cette relation avait le don de laisser Freya rêveuse. Elle semblait pouvoir tout imaginer en sa compagnie, Nora étant si imprévisible et bornée que tout avait l’air parfaitement faisable. Comme si n’importe quelle idée pouvait devenir normal et même logique. Ainsi les deux femmes prévoyaient déjà comme une sorte de prolongement naturel de leur aventure une vie de famille qui pourrait en théorie leur apporter quelques ennuis. Mais rien ne pouvait les toucher actuellement, elles flottaient sur leur petit nuage, marchant main dans la main dans cette forêt, Freya un sourire béat sur le visage, admirant sa compagne sous toutes les coutures, la trouvant toujours tellement superbe. Si elle le pouvait elle la reprendrait contre elle pour le restant du séjour, l’embrasserait fougueusement jusqu’au bout de la nuit, la protègerait de sa vie si il le fallait. Pour le moment elle se contentait de pouvoir la rattraper pour terminer la descente de leur rocher, l’accueillant dans ses bras avant de reprendre la marche à travers les bois, Freya lui témoignant à nouveau son affection par une simple remarque.

-Oh tu fais bien plus que de me rattraper, ma belle.

Les deux femmes avaient ainsi échangé un nouveau regard tendre. Il est possible que si elles s’écoutaient la marche aurait été une activité suspendue par une nouvelle envie moins raisonnable. Pour une fois cela dit elles avaient été raisonnables et avaient finit par regagner le village, et c’était visiblement tant mieux puisque Frigga les attendait. Les voilà parties pour aller partager un déjeuner chez la prêtresse mère. Elle leur avait d’ailleurs préparé de quoi bien tenir la distance et le reste de la journée malgré leur précédente escapade. Et en même temps elle avait visiblement fait attention à ne pas sortir les plats trop locaux pour ne pas risque de froisser le palais de l’anglaise qui était sans doute peu habituée au poisson en saumure ou au gibier séché. Une attention que Freya avait noté, même si elle savait que sa mère se comporterait bien différemment si elle avait connaissance de la conversation du couple dans la forêt. Elle s’en contenterait bien pour le  moment, acceptant avec plaisir de reprendre sa place de prêtresse pour la soirée, donnant des débuts d’explications à sa douce sur les festivités de la soirée.

-Lugh...na...sadh...

On ne pouvait pas retirer à Nora qu’elle essayait avec une volonté touchante de s’y faire. Freya eut pourtant un très léger rire, Frigga retenant visiblement le sien. Il faut dire que ce nom dans une bouche anglaise c’était… intéressant? Amusant un peu en tout cas.

-Il y a encore quelques progrès à faire sur l’accent je crois, mais c’est un bon début.

Si Frigga n’avait pas été présente, Freya aurait sans doute pris Nora dans ses bras pour embrasser son front, saluant ainsi son effort. Elle se retint tout de même, se contentant de lui sourire avec douceur, la trouvant charmante d’essayer tout de même. La scandinave sentit tout de même que sa compagne allait poursuivre, ce qui ne la surprendrait pas outre mesure connaissant sa curiosité maladive. Et comme elle ne lui avait justement pas encore parlé de tout ce qui faisait sa religion, ou pas à ce point, il était assez inévitable à son idée qu’elle n’ait pas plus de questions. Nora semblait prête à exploser, son cerveau tournant à plein régime.

-Et vous les remercier pour la qualité de la terre, les récoltes ou un peu tout ? Est-ce que ça va au-delà de la production ? Toutes les divinités sont mises à l'honneur ? Ou juste une ? Tu dis que c'est pour marquer le début d'une transition, existe-t-il plusieurs transitions au cours de l'année ? Les solstices ont-ils une incidence ?

La psychomage ne savait plus ou poser son regard, déballant les questions aussi vite qu’elle semblait en être capable, continuant à amuser les scandinaves qui bien qu’habitées à répondre à toutes sortes de questions trouvaient la réaction très vive de l’anglaise assez amusante. Freya fit signe à sa compagne de respirer alors qu’elle la voyait soudainement assez honteuse face à une attitude qui ne l’était pas réellement, simplement amusante.

-Pardonnez-moi, parfois je m'emballe quand je suis face à une nouveauté. Je vous laisse me répondre maintenant ou plus tard.

Freya donna à sa belle un regard plein de tendresse qui devrait la rassurer et lui faire comprendre que son attitude ne choquait personne, ou en tout cas pas elles. Frigga répondit, d’un anglais toujours approximatif mais le ton délicat. Pour tout dire Freya était assez impressionnée de voir sa compagne la comprendre aussi bien malgré cet accent si fort et ses quelques difficultés sur certains mots.

-Ne vous inquiétez pas, nos traditions sont parfois difficiles à comprendre pour ceux qui n’y sont pas habitués. C’est peut-être une bonne occasion de vous y plonger et mieux les comprendre.

Eh, après tout, elle ne perdait pas le nord la prêtresse. Initier ceux qui le souhaitaient faisait plus ou moins parti de son boulot finalement. Tout comme celui de sa fille qui continuait déjà en donnant de nouvelles précisions.

-Non bien sûr que non, je serai ravie de comprendre et de t'accompagner. J'ai encore plein de questions...

Nora était un peu plus calme, un peu plus posée, presque soulagée. Freya ne l’aurait abandonné sous aucun prétexte. Ou peut-être si elle lui avait demandé à rester à l’écart, ce qu’elle aurait compris aussi. Elle aurait été surprise, mais elle aurait compris. Et si Nora ne pourrait bien entendu pas faire partie intégrante de ce rite, elle en serait au moins spectatrice. C’était un début. Et après tout, si Freya devait réellement vivre près d’elle, toutes ces fêtes feraient bientôt aussi partie de la vie de la psychomage, même à distance.

-Le contraire m’aurait étonné aussi…

Freya avait glissé un clin d’oeil à sa douce, un geste de complicité relative qui passerait sans doute aux yeux de sa mère toujours dangereusement proche. En temps normal Freya aurait sans doute pris la main de Nora ou lui aurait sans doute accordé un nouveau geste d’affection. Pour cette fois elle gardait un peu ses distances alors, sans oublier de mettre à l’aise sa compagne autant qu’elle le pouvait.

-Lughnasadh pour faire au plus simple c’est une forme d’union, l’homme et la femme, la lune et le soleil, une fête de la lumière et des récoltes. C’est la fin prochaine de l’été, on remercie pour les récoltes, les terres. C’est une occasion de se réjouir et de se préparer à la nouvelle phase de l’année.

Un gros résumée qui manquait bien de précisions mais qui saurait peut-être suffire pour le moment. En tout cas Nora semblait prête à passer à autre chose pour le moment, s’occupant de son assiette. Une assiette emplie de quelque chose qui semblait lui plaire. C’était presque mignon. Cela donnait un sourire à Freya en tout cas. Une Freya qui elle mangeait lentement et à très petite dose.

-Mmmh....c'est super bon. Il faudra me donner la recette, j'aimerai bien essayer à l'occasion...enfin si je parviens à retrouver les ingrédients en Angleterre.

Ah ça, les produits d’ici, on ne les trouvait pas forcément en plein Londres. Ce qui avait obligé Freya à un minimum d’organisation. Elle avait le sentiment de bien s’en sortir cependant. Frigga se trouvait comme toute maitresse de maison assez flattée par le compliment cela dit.

-Oh c’est bien simple, je vous assure. Cela demande du temps mais c’est très simple. Freya pourra vous la donner.

Les recettes de sa mère n’avaient pas beaucoup de mystères pour elle. La cuisine, elle avait appris avec la prêtresse. Alors forcément la plupart des recettes elle les connaissait par coeur, capable de les faire presque sans y faire attention.

-Pour les produits en fait je viens les chercher ici ou je demande à Mamma de m’envoyer un paquet. On peut toujours trouver de quoi s’arranger.

Pour le coup, son ton ne laissait pas tellement de place au doute sur le genre d’arrangement. Mais en tout cas il est vrai que Nora pourrait facilement retrouver quelques plats du coin dans son assiette à l’avenir, surtout si Freya était amenée à y vivre également. La scandinave serait ravie de poursuivre ses petites habitudes culinaires chez sa belle. Pour le moment, elle eut rapidement terminé son poisson en petite dose, attendant sagement que les deux autres femmes aient terminé à leur tour, souriant sagement.

-C'est étrange que tu dois manger peu, Freya. Je pensais qu'au contraire pour une préparation de ce genre il fallait avoir de l'énergie à revendre, pourquoi donc diminuer les proportions ? Oh tu as parlé d'une tenue et de maquillage...c'est en fonction de la divinité ou de la célébration en elle-même. Il faut absolument que tu m'en dises plus, tu as attisé ma curiosité...

Ah effectivement, elle avait encore de quoi faire la psychomage, se posant toujours plus de questions, amusant à nouveau sa compagne. Elle sautillait presque sur place, prête à submerger toujours un peu plus les deux femmes de ses questions. Quoi que pour cette fois Freya semblait plus directement visée. Ce qui ne la perturbait pas franchement une fois encore.

-Désolée je recommence à monopoliser avec toutes mes questions.

Nora baissa la tête une nouvelle fois, presque honteuse de ses questions alors que c’était plutôt touchant de sa part. Cette fois Freya osa tout de même un geste vers elle, désireuse de la rassurer tout de même. La prêtresse releva le menton de sa douce du bout du doigt dans un sourire.

-Ne t’en fais pas, ce n’est pas bien grave. Mais pour te répondre, la préparation d’un rite comprend beaucoup de choses, plus que la préparation physique. Il y a aussi le mélange de plantes à boire et celles à fumer… Pour l’esthétique c’est un peu plus personnel, je l’avoue. Chacune a ses tenues qui lui sont propres en suivant quelques basiques. Mais je te montrerais plus tard. Quand à la nourriture, cela aide à la concentration. Pour certaines célébrations nous pratiquons également le jeûne. On apprécie d’autant mieux le repas qui suit toujours. Un peu comme le repas d’hier soir, tous ensemble.

Là encore c’était court mais efficace. Frigga suivait son discours en hochant de la tête, terminant à son tour son assiette, prête à les débarrasser pour servir la suite. Des cafés, boisson incontournable ici, servie dans de grandes tasses et assez allongé, loin du noir italien. Une fois fait, les trois femmes avaient encore échangé un peu avant que les plus jeunes ne finissent par partir, presque poussées par Frigga qui gardait un oeil sur l’heure et savait que la préparation prendrait du temps pour sa fille.

Freya avait donc entraîné sa compagne à nouveau chez elle, lui servant une boisson chaude et des fruits secs de peur qu’elle n’ait pas eu assez ou tout simplement qu’elle patiente confortablement. La scandinave avait ensuite tiré de sous le lit une lourde malle, en sortant divers accessoires et tenues pour choisir ce qui lui plaisait le plus, ce qui l’inspirait sur le coup. Pour cette fois ça serait une robe noire avec quelques broderies et pièces de couleur marrons, une ceinture large de cuir ornée de crins de chevaux allant du gris au blanc, le tout orné de chaînes et breloques dorées et des épaulettes en plumes de coq noir. Elle avait ensuite rangé sa malle, allant vers une armoire où plusieurs coiffes étaient rangées avec soin. Elle en pris une avec d’autres plumes noires et des perles dorées qu’elle fixerait dans ses cheveux à tresser.
Visuel:
 
 Après une nouvelle toilette de chat, et s’être changé pour passer une sous-robe blanche pour commencer à se préparer, elle s’était mise devant sa coiffeuse pour se lancer dans la longue tâche que serait sa coiffure. Il fallait démêler ses longs cheveux avec soin avant de les tresser de façon relativement complexe. Cela prenait du temps. Passant ensuite sa robe, elle s’était attaqué au maquillage. Dans un petit saladier qu’elle avait découvert, Freya trempa un pinceau pour commencer à s’appliquer avec précision cette mixture à base de charbon, peignant des motifs d’un noir profond qui contrastaient avec son teint assez pâle à l’origine, commençant par ses yeux. Elle s’était tourné ensuite vers sa belle qui l’observait avec attention, l’invitant à s’approcher dans un sourire.

-Tu en veux aussi?

Levant son pinceau vers elle, Freya proposait de lui tracer quelques motifs à elle aussi, qu’elle soit tout de même inclue dans cette préparation et cette célébration. La belle ne la forcerait jamais. Mais si elle le souhaitait, elle le ferait avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 299
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une petite visite guidée? [Nora] Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 EmptyDim 4 Oct 2020 - 9:17


Nora était aux anges ce petit séjour presque en amoureuses l’emplissait de joie. Elle découvrait les origines de sa belle scandinave, les coutumes et comment elle avait grandi, c’était vraiment très intéressant à la fois pour l’anglaise mais aussi pour la psychomage qu’elle était. Bien sûr, elle ne s’aventurera jamais de psychanalyser sa belle compagne mais elle ne pouvait pas toujours lutter contre ses attraits professionnels. La sorcière profita de chaque moment avec l’enseignante, dès lors qu’elle pouvait être plus intimiste elle saisissait sa chance. Evidemment, elle respecte les consignes données préalablement par Freya, la laissant gérer à sa guise la conduite à tenir. Nora aimait qu’on l’aiguille de temps à autre, c’était agréable et elle se laissait faire avec passion. Ainsi, elle découvrit un cadre montagneux, un village, la matriarche de tout ce petit monde et surtout la joie de partager une telle vie avec une belle femme épanouie.

Leur petit moment dans le nid caché de Freya, avait été merveilleux d’autant plus que Nora avait eu l’occasion de voir un lynx, ce n’était pas le genre d’animal que l’on pouvait croiser en Angleterre. Dans un zoo à la limite et encore, à condition que l’environnement climatique s’y prête. De toute manière, Nora n’avait pas eu la chance de visiter un tel lieu, seuls les livres d’aventures et liés aux créatures avaient bercé son enfance et plus tard sa vie d’adulte. Ainsi, elle avait paru telle une enfant lorsqu’elle l’avait aperçu, faisant attention à ne pas l’effrayer malgré la distance et la hauteur. Elle voulait le voir se mouvoir et chasser, émerveiller elle n’en perdit aucun instant, sauf peut-être quand elle senti Freya proche d’elle. Les deux sorcières ne purent se retenir de se cajoler encore, préférant leur étreinte que la chasse au lapin d’un félin.

Dès leur retour, les deux sorcières furent captives pour un repas improvisé par Frigga, Nora pu y découvrir d’autres rites concernant la scandinave et surtout de nouveaux plats fort appétissant. L’étonnement et la découverte faisaient leur petit bout de chemin dans l’esprit de la sorcière qui ne put s’empêcher de poser une multitude de questions comme à son habitude.

-Il y a encore quelques progrès à faire sur l’accent je crois, mais c’est un bon début.
-Te moquerais-tu Freya ? Ironisa l’anglaise en plissant le regard envers sa compagne.

Nora faisait bien attention avec son vocabulaire, c’était vraiment difficile pour elle qui s’était toujours affirmée sur ses positions personnelles dans la vie de tous les jours. Mais pour sa belle, elle était capable de tout et le faisait sans hésitation. La suite de la conversation fut d’autant plus intéressante et bien sûr une nouvelle série de questions se bousculèrent dans l’esprit de l’anglaise. Décidément son côté Serdaigle ne l’avait pas vraiment quitté malgré les années.

-Ne vous inquiétez pas, nos traditions sont parfois difficiles à comprendre pour ceux qui n’y sont pas habitués. C’est peut-être une bonne occasion de vous y plonger et mieux les comprendre.
-En effet, j’ai toujours été curieuse de tout depuis ma plus tendre enfance. Afin de découvrir le monde, j’ai essentiellement lu des livres de toutes sortes pour la plupart ils étaient à mon père, par la suite j’ai établit ma propre collection. Expliqua la sorcière afin de justifier son comportement même si cela était inutile puisque ses deux interlocutrices étaient en train de rire.  Je me rends compte que parfois, je peux me montrer excessive dans ma curiosité, j’aurai fait une piètre enseignante, contrairement à ce que je sais de votre fille. Complimenta discrètement l’anglaise en réponse aux regards plein de tendresse de sa belle.
-Le contraire m’aurait étonné aussi… Lughnasadh pour faire au plus simple c’est une forme d’union, l’homme et la femme, la lune et le soleil, une fête de la lumière et des récoltes. C’est la fin prochaine de l’été, on remercie pour les récoltes, les terres. C’est une occasion de se réjouir et de se préparer à la nouvelle phase de l’année.
-Oh je vois et du coup, il existe un prochain rite pour la fin de l’hiver ? Ou le début du printemps plutôt ? Réfléchit à haute voix la sorcière tout en posant la question.

Par la suite le repas fut servi et bien entendu, Nora ne pût une nouvelle fois s’exprimer sur cette nouveauté. Au fond, la sorcière était plutôt docile dans sa manière d’être puisqu’elle vivait à cent pour cent chaque évènement qui passait dans sa vie. Est-ce un tort ? quoiqu’il en était la psychomage savoura chaque instant de ce petit séjour en galante compagnie. Elle ne regretta pas le déplacement improvisé de sa belle compagne.

-Oh c’est bien simple, je vous assure. Cela demande du temps mais c’est très simple. Freya pourra vous la donner.
-J’espère bien, quitte à ce que je fasse des aller-retour pour trouver les ingrédients manquants…je suis assez libre dans mes déplacements dans ma profession.
-Pour les produits en fait je viens les chercher ici ou je demande à Mamma de m’envoyer un paquet. On peut toujours trouver de quoi s’arranger.
-Excellente idée…un héritage mère-fille fort pratique. Complimenta Nora assez spontanément.
-Ne t’en fais pas, ce n’est pas bien grave. Mais pour te répondre, la préparation d’un rite comprend beaucoup de choses, plus que la préparation physique. Il y a aussi le mélange de plantes à boire et celles à fumer… Pour l’esthétique c’est un peu plus personnel, je l’avoue. Chacune a ses tenues qui lui sont propres en suivant quelques basiques. Mais je te montrerais plus tard. Quant à la nourriture, cela aide à la concentration. Pour certaines célébrations nous pratiquons également le jeûn. On apprécie d’autant mieux le repas qui suit toujours. Un peu comme le repas d’hier soir, tous ensemble.

Nora acquiesça de la tête, la penchant de temps en temps pour mieux analyser ce que lui disait sa belle. Elle ne pouvait s’empêcher de se délecter de son regard et la manière qu’elle avait de s’exprimer avec passion. L’anglaise percevait les traits de l’enseignante, à moins qu’elle soit comme ça dans son naturel. Nora était follement amoureuse de sa belle, elle ne faisait pas la différence, mais rêverait de prendre une potion de rajeunissement ou du polynectar pour se glisser dans la salle de cours de Freya pour la voir en direct avec ses étudiants. Malheureusement la sorcière se ferait rapidement repérer par ses interrogations exponentielles. Elle sourit simplement lançant à son tour un clin d’œil discret.

Le repas se termina tranquillement, Nora apprécia le café en fin de repas, elle avait bien mangé et en plus s’était régalée que demander de plus ? Une fois la table débarrassée, les deux sorcières se rendirent chez Freya, à partir de ce moment-là Frigga n’étant plus dans les parages, les deux amoureuses pouvaient apprécier leur tendresse à leur juste valeur. Assise confortablement au fond de son fauteuil, Nora grignota les quelques fruits secs et dégusta le thé servi. Décidément, entre le café et le thé elle ne manquerait pas d’excitants. Serait-elle si fatiguée ? Elle se redressa et observa le contenu de la grosse malle tantôt tirée devant elle.

Nora était toute émoustillée de voir la robe aussi décorée et brodée, elle avait hâte de la voir sur Freya, décidément tout allait à sa belle. Elle ne perdrait rien pour attendre, mais Nora se blottit encore plus au fond de son assise afin d’éviter de sauter sur la scandinave. L’anglaise observa la mise en place de chaque élément pour le rituel qui prenait peu à peu forme sur Freya. Toujours aussi souriante, elle se mordit les lèvres afin d’éviter de perturber la jeune femme d’une question ou deux…
Le final fut tout aussi magnifique que la scandinave, l’anglaise n’osait pas bougée de son siège de peur d’abîmer la tenue finale pour le rituel à venir. Son regard était plein d’amour pourtant, elle inclina la tête sur le côté comme elle avait l’habitude de le faire, la redressant un peu toujours en silence profitant de la vue avec émerveillement.

-Tu es magnifique ma chérie, décidément j’ai de la chance d’avoir une top model pour compagne.
-Tu en veux aussi?
-Tu es sûre que c’est une bonne idée, je n’ai pas tes traits majestueux pour accueillir ton maquillage, ma douce. Rigola Nora en faisant de l’autodérision. Pour le moment, je préfère voir plutôt que d’être à l’honneur comme toi. Chacune son tour, ma chérie, j’espère que tu ne m’en voudras pas. Je me rattraperai à la prochaine. En tout cas, je suis impressionnée par autant de beauté.

Nora fini par se lever et observer sous toutes les coutures sa belle amante. Magnifique, radieuse, parfaite, tellement de mots lui venait à l’esprit, envoûtante, hypnotisant, elle ne savait plus où donner de la tête. L’anglaise n’osait pas toucher la tenue, du coup, elle croisa ses bras et porta l’une de ses mains à ses lèvres lui donnant un air très pensif.  

-Et maintenant, quel est le programme ? Demanda la sorcière curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Pr Freya Bakke

Pr Freya Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 291
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une petite visite guidée? [Nora] Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 EmptyDim 25 Oct 2020 - 17:45

Freya avait eu un certain stress avec ce petit séjour. Mais elle était tellement heureuse de le faire. Elle voulait vraiment pouvoir plonger Nora dans son univers, dans ses souvenirs, dans ce qui avait participé à la construire. Elle voulait lui faire découvrir le village, la forêt, le fjord, les petites habitudes des gens ici, sa mère aussi bien sûr. Frigga était aussi une fierté en soi. Freya l’aimait forcément, mais elle savait voir ce qu’elle représentait pour elle et les autres. Elle voulait pouvoir mettre en contact les deux femmes qui avaient tant d’importance à ses yeux. Il semblerait pour sa plus grande joie qu’elles s’entendent. De façon encore très cordiale mais au moins elles n’étaient pas agressives ou méfiantes outre mesure. Pourtant Freya dans ses inquiétudes avait été plutôt claire avec Nora. Elles devaient faire illusion, ne pas trop en laisser voir, même si elles avaient parfois beaucoup de mal à le faire, trop heureuses de se retrouver. Mais elles s’en sortaient pour le moment. Freya restait donc sur ses gardes en présence de sa mère, ne perdant pas une seule occasion en cas d’absence de sa part de profiter de sa belle compagne. Elle avait déjà tellement de mal à la quitter des yeux…

Nora dans cet environnement, c’était assez amusant à voir. Elle avait des côtés d’enfant en pleine découverte. Elle s’émerveillait d’un rien, semblait trouver tout ce que Freya lui montrait absolument inédit et admirable. En soi c’était peut-être vrai. Il est vrai que Nora n’avait certainement pas souvent pris le temps de traverser la forêt pieds nus et d’y observer un lynx. C’était peut-être aussi ce qu’elle appréciait chez la psychomage. Sa capacité à se laisser complètement retomber en enfance si la situation s’y prêtait. Elle perdait alors au moins vingt ans et se laissait porter par son innocente curiosité. Elle était aussi belle qu’adorable dans ces moments. Et sa curiosité, elle ressortait une fois de plus à table avec Frigga, Nora posant toutes sortes de questions sur les rites qu’elles pratiquaient ici. Ce qui amusait les scandinaves. Tout comme sa manière de prononcer le nom de l’une de leurs fêtes.

-Te moquerais-tu Freya ?  

La belle nota l’effort dont elle faisait probablement preuve. Nora en temps normal aurait sans doute utilisé un de ces petits surnoms que Freya appréciait tant. Frigga étant présente, la psychomage savait gérer les distances et les mots malgré leur fort attachement. Sans oublier pour autant son humour qui lui allait si bien. Se retenant à son tour, Freya ne la toucha pas et détourna le regard amusée, le reportant sur ce qui restait dans son assiette pour essayer de se maîtriser.

-Oh non, ce n’est pas mon genre.

Mais déjà Nora reposait de nombreuses questions. Ce n’était ni surprenant ni même dérangeant, au contraire. Ni la mère ni la fille ne s’en plaindraient et elles répondraient à tour de rôle comme souvent à ces interrogations. Freya tentait de ne rien laisser paraître, même si elle la regardait avec un sourire. Elle aimait la voir ainsi, surtout alors que cela la concernait. Elle faisait plaisir à voir. Ce fut cette fois à Frigga de rassurer la petite curieuse qu’elle était, l’invitant presque officiellement à en apprendre toujours plus en leur compagnie.

-En effet, j’ai toujours été curieuse de tout depuis ma plus tendre enfance. Afin de découvrir le monde, j’ai essentiellement lu des livres de toutes sortes pour la plupart ils étaient à mon père, par la suite j’ai établit ma propre collection.

Mère et fille avaient plutôt une bonne culture et avaient chacune une bonne collection de livres. Seulement elles partageaient toutes les deux cette pensé que les livres avaient un grand défaut. La théorie n’était qu’une base, une ouverture vague sur des sujets qui méritaient beaucoup plus pour arriver à les approcher. Ce que Frigga pris le temps d’exprimer.

-Les livres ne sont qu’un début. Il faut vivre pour apprendre.

Un sourire malicieux qui ressemblait assez à celui de sa fille se glissait sur ses lèvres. De son fort accent, elle exprimait une idée que Freya se contenta d’approuver d’un signe de tête. Elle n’irait jamais contre les pulsions avides de lecture de Nora, mais il était plus que possible qu’elle la pousse à la suivre dans diverses aventures plus concrètes. En essayant d’éviter les conditions risquées bien entendu. C’était après tout là l’autre nature de Nora que de se mettre dans des situations complexes et dangereuses!

-Je me rends compte que parfois, je peux me montrer excessive dans ma curiosité, j’aurai fait une piètre enseignante, contrairement à ce que je sais de votre fille.

Heureusement que Freya n’avait pas encore totalement quitté son poisson des yeux. Si elle avait porté son regard sur sa douce Nora au moment où elle lui faisait un tel compliment, elle aurait eu bien du mal à se retenir de l’embrasser bien trop tendrement pour que cela passe aux yeux de Frigga. Elle sourit tout de même et se retint un peu avant d’oser se tourner vers elle. Freya ne s’estimait pas comme une enseignante exceptionnelle. Elle faisait son travail mais n’était pas excellente. Ou en tout cas pas selon elle. Mais la presque admiration de Nora à ce sujet était très touchante.

-Freya l’a toujours fait, elle a toujours appris les choses aux autres. C’est notre rôle aussi. Nous sommes des conseillères, c’est nous qui avons la majorité du savoir et la connaissance des volontés des divins.

La brune ne l’aurait peut-être pas présenté à Nora de cette façon mais cela restait vrai et finalement c’était une façon de voir les choses. Maintenant que sa mère le disait il y avait de ça. Freya s’était pourtant tourné vers Nora en souhaitant lui apporter quelques précisions tout de même.

-Disons que les rôles ici sont répartis. Tu as le chef de village, le reiki, c’est lui qui est techniquement décisionnaire, ou qui est responsable des actes majeurs d’un point de vue social comme les mariages. En-dessous tu as les responsables du culte, celles qui pratiquent la magie, qui font le lien avec les divinités. Et ça c’est nous. Ici bien sûr les rôles sont répartis, mais nous ne sommes pas des plus rigides sur le sujet. C’est surtout une question de traditions.

Les deux scandinaves de la tablée ne s’étaient jamais considérées comme des dirigeantes pour cette petite communauté. Elles étaient en revanche consciente de leur rôle de conseillères. Les gens venaient les trouver d’eux-même, cherchant diverses réponses ou secours. Pour le reste, ils s’entendaient tous assez bien pour pouvoir le gérer entre eux si besoin. Déjà Nora reposait des questions, sa compagne lui répondant avec un sourire et la patience de l’enseignante que finalement elle était bel et bien.

-Oh je vois et du coup, il existe un prochain rite pour la fin de l’hiver ? Ou le début du printemps plutôt ?

Nora pourrait sans doute continuer ainsi des heures. Et il est probable qu’elle le fasse un jour ou l’autre. Après tout les deux femmes auraient sans doute une vie entière à passer l’une avec l’autre. Ou en tout cas Freya l’espérait de tout son petit coeur, ce qui expliquait qu’elle fasse tant d’efforts pour se retenir de la regarder et l’admirer de toute son âme parfaitement éprise. Ce fut Frigga cette fois qui repris la parole le plus rapidement.

-Oui, et plus encore. Yule pour l’hiver, l’équinoxe de printemps est pour Ostara, le solstice d’été pour Balder, mais il y a aussi Beltane, le jour de Vidar, la fête de la Einherjar, et plusieurs autres. Nous célébrons beaucoup de choses puisque nous essayons de nous réjouir dès que possible. Nous rendons hommage aux divins et à nos morts pour ce que nous avons et ce qu’ils nous ont apporté.

Voilà encore quelques précisions apportées. Bientôt Nora aurait besoin de prendre des notes. Les deux compagnes auraient sans doute à nouveau une conversation similaire, quoi que sans doute plus proche dans les gestes. Freya imaginait bien tenir ce genre de propos un soir, sa douce dans ses bras, lui glissant les informations dans le creux de l’oreille entre deux baisers dans son cou. Elle était persuadée que la psychomage, à défaut de réellement apprendre des choses, trouverait son intérêt dans ces conversations. Heureusement que sa mère était occupée à expliquer les choses, elle ne remarqua ainsi pas le regard enflammé de sa fille alors qu’il se posait sur sa compagne. Heureusement également qu’elle se repris rapidement. Là-dessus elles avaient dévié vers un sujet plus simple, la question culinaire.

-J’espère bien, quitte à ce que je fasse des aller-retour pour trouver les ingrédients manquants…je suis assez libre dans mes déplacements dans ma profession.

La voilà qui prévoyait déjà de revenir et de prévoir de quoi cuisiner comme ici. Décidément quelle femme. Freya aurait-elle pu seulement imaginer trouver mieux. Elle était belle, elle était ouverte, curieuse, aimante, vive, élégante, intelligente, et tellement désirable. La femme parfaite pour elle certainement.

-Si tu es si motivée j’ai en effet tout intérêt à te montrer comment faire.

Un nouveau compliment de Nora n’avait pas tardé à venir. A croire qu’elle le faisait exprès, qu’elle titillait volontairement sa compagne en sachant qu’elle ne pourrait pas lui répondre. Freya prenait son mal en patience, attendant le moment où elle pourrait se venger, la reprendre dans ses bras et l’embrasser avec passion. En attendant elle lui donna de nouvelles informations, lui parlant des préparations aux différents rites qu’elle et sa mère pouvaient mener régulièrement. Une activité que Freya n’avait pas encore montré à sa douce, plus par volonté de ne pas l’ennuyer qu’autre chose. Cela changerait peut-être à l’avenir si elle s’y intéressait vraiment. Nora l’écoutait en tout cas avec attention, attendant la fin des explications pour lui faire à son tour un clin d’oeil. Entre ça et les mouvements incontrôlés qu’elle faisait faire à sa tête, cette femme était décidément à croquer. Freya lui aurait volontiers sauté au cou en réponse si elles avaient été seules. En attendant elle ne put se retenir de se mordiller très rapidement la lèvre, essayant de ne pas le laisser voir par sa mère. Irrésistible…  

Après un repas plus frugal pour certains que pour d’autres, un café pour se remettre dans de bonnes conditions et elles étaient retournées chez Freya, endroit leur permettant bien plus de discrétion. Après le baiser qu’elle rêvait de lui offrir depuis une bonne heure, Freya avait commencé à se préparer. Il faut dire qu’elle avait du pain sur la planche. Mais hors de question de ne pas avoir glissé ce geste d’affection à sa belle avant.

Nora l’observait, Freya sentait son regard dans son dos et la regardait parfois dans le reflet du miroir. Elle était assise confortablement dans un fauteuil, picorant un peu des fruits secs par moments, sage et attendant simplement que sa compagne n’ait terminé ses préparations physiques. Ou en tout cas bien avancé. Nora semblait presque ne pas oser bouger, comme si elle était impressionnée quelque part. C’était bien la première fois que Freya la voyait ainsi. C’était plutôt amusant en fait. Nora McKallister, impressionnée et n’osant plus agir. Quelque chose qu’elle n’aurait sans doute pas même imaginé toute seule. Elle ne la pensait presque pas vraiment capable d’être ainsi par elle-même et seule à ses côtés.

-Tu es magnifique ma chérie, décidément j’ai de la chance d’avoir une top model pour compagne.

Et bien, que de compliments. Souriant tendrement et largement, Freya s’était tourné vers sa douce qui semblait parfaitement sous son charme. Que c’était doux et agréable de sentir sur soi un tel regard. C’était un bonheur en soi pour la belle scandinave. Elle en venait à porte un regard similaire sur la psychomage toujours sagement assise. Elle aussi était sublime, en toutes circonstances. Ne sachant pas forcément quoi répondre cependant, Freya s’était contenté de lui proposer de porter elle aussi quelques décorations.

-Tu es sûre que c’est une bonne idée, je n’ai pas tes traits majestueux pour accueillir ton maquillage, ma douce.

Riant légèrement en repérant la tendance déjà plus habituelle de Nora à faire preuve d’autodérision, Freya n’était pas tout à fait d’accord avec elle. Son maquillage n’était en rien trop élaboré pour elle, il n’était qu’une façon d’habiller les traits de quelqu’un.

-Tu as des traits bien plus délicats et majestueux que moi chérie. Une beauté que mon maquillage ne ferait qu’accompagner, probablement d’une façon assez pitoyable à côté de ce que tu es.

Reposant son petit attirail sur la coiffeuse, elle s’était tout de même tourné vers sa compagne qui l’observait toujours, sa tête penchée sur le côté, séduisante au possible. Freya était heureuse de la voir ici, dans son univers habituel à elle. C’était comme deux mondes très différents qui se rencontraient. Ici c’était son histoire, ses habitudes, son enfance, son monde. Nora était sa compagne, la femme qu’elle aimait, celle qui serait visiblement la mère de son enfant, sa famille. Voilà qui devait sans doute faire de ce moment l’un des plus beaux de sa vie.

-Pour le moment, je préfère voir plutôt que d’être à l’honneur comme toi. Chacune son tour, ma chérie, j’espère que tu ne m’en voudras pas. Je me rattraperai à la prochaine. En tout cas, je suis impressionnée par autant de beauté.

Bon, elle acceptait cette réponse, pas de maquillage pour cette fois. Nora avait ses raisons et sa compagne ne chercherait pas à l’en décourager. Pour si peu cela serait dommage. Même si elle ne doutait pas que Nora le porterait très bien aussi. Une autre fois. Freya s’était levé, perfectionnant sa tenue de ses chaînes dorées avant d’installer sa ceinture, la nouant fermement. Chaque pas était maintenant accompagné du balancement des crins sur ses jambes, lui donnant une sensation qu’elle connaissait bien et qui lui donna une fois de plus le sourire.

-Très bien, comme tu voudras. Pour moi tu restes toujours à l’honneur de toute façon.

Elle avait dit tout ça en remettant en place les derniers éléments ajoutés pour s’assurer qu’ils étaient bien placés. Debout, elle s’était doucement avancé vers sa belle toujours vissée dans son fauteuil, bras croisés, une main à ses lèvres, comme si elle pensait, comme si elle devait réfléchir à quelque chose. Qu’elle était belle ainsi.

-Et maintenant, quel est le programme ?

Oh il y aurait bien un bon nombre de réponses plutôt agréables à donner. Mais sa raison était bien là et elles avaient mieux à faire pour le moment. Il y avait un rite ce soir, et Freya avait déjà promis qu’elle le mènerait. Les réjouissances, elles verraient donc après. Ou en tout cas en partie. Dans un geste doux, Freya pris les mains de sa douce dans les siennes pour l’inviter à se lever. La tenant contre elle, une de ses main avait ensuite posé une caresse sur sa joue, son sourire lumineux sur le visage, le regard planté dans le sien.

-Il y a encore beaucoup à faire, mais avant…

Comme pour désacraliser ce que Nora semblait porter en admiration, la scandinave lui avait offert un tendre baiser, peu désireuse de la voir éviter tout contact pour la soirée. Cette tenue était destinée à vivre, à bouger avec elle. Elle était une représentation de son rôle et de ses obligations. Mais il était hors de question que Nora se mette à éviter de la toucher à cause d’elle. Elle en tout cas n’avait aucune intention de se retenir.

-Ensuite, je peux te proposer une autre tenue si tu le veux. Ce n’est pas du maquillage, promis, rien que du commun!

Un peu amusée, elle pensait simplement lui sortir une de ces robes brodées comme en porteraient les autres ce soir, sans pour autant la forcer. C’était peut-être encore beaucoup pour elle? Beaucoup pour quelqu’un qui ne partageait fondamentalement pas leurs croyances? Oh de toute façon, comme pour le reste, la scandinave ne la forcerait pas.

-Il me faudra aussi aller… préparer mon esprit, si je peux dire. Des plantes surtout… En gros…

En très très gros résumé. Mais ça, elle le verrait sans doute par elle-même plus tard. Une fois les deux sorcières prêtes, prenant à nouveau sa compagne par la main, elles quittèrent la maison. Le soleil se couchait déjà. Pour cette fois, ce n’était pas vers une maison qu’elles allaient. Non, cette fois c’était vers une tente un peu à l’écart. Freya la fit entrer à sa suite, Frigga déjà sur place et elle aussi apprêtée. Elle avait allumé des bougies, des fumigations, de l’eau chauffait sur le feu dans un coin. La tente pas très haute était décorée presque entièrement par des tentures aux couleurs chaudes. Des coussins un peu partout par terre, des statuettes, des bougies, un endroit petit et intimiste. D’une voix relativement basse, Freya en dit un peu plus à sa douce.

-C’est ici que nous pratiquons la divination la plupart du temps. Les gens viennent et posent leurs questions. Nous nous en servons aussi pour nous préparer avant un rite. Je vais te demander de rester près de l’entrée en gardant la tente ouverte. Je ne veux pas que tu respires trop de ces fumées, tu n’y es pas habituée, ça pourrait être assez… perturbant.

Se retenant de lui offrir un baiser sachant qu’elles étaient observées, Freya lâcha sa main pour venir se mettre à genoux devant sa mère. La blonde prononça quelques mots en norrois, plongeant des plantes dans l’eau chaude avant de les tendre à sa fille. Répondant dans la même langue, Freya bu rapidement la mixture sans retenir une grimace à la fin. Il faut dire que c’était assez ignoble en goût. Posant un fagot de plantes enflammées dans un bol en laiton, Frigga repris ses paroles incompréhensibles et rythmées alors que Freya se penchait au-dessus du mélange pour en respirer la fumée, toussotant par moments. Après quelques minutes, elles avaient arrêté, avaient même démarré un petit rire après avoir échangé un regard. Freya et sa mère n’avaient pas la même façon de préparer ces mélanges. Frigga les faisait bien plus corsés. Les deux femmes s’étaient relevé pour venir vers Nora. Freya avait les pupilles comme des billes, souriante, elle sentait tant de choses, entendait aussi. Elle avait l’impression que la terre vibrait sous ses pas. En reprenant la main de Nora, elle avait l’impression de pouvoir sentir son coeur battre jusque dans ses doigts. Un coeur qui lui était si cher qu’elle sourit de pouvoir le sentir du bout de ses doigts. Dehors, la nuit était tombée. Les autres avaient déjà tout préparé. Qu’il s’agisse de l’estrade de bois décorée ou des viandes qui doraient sur la broche au-dessus du feu. Ils savaient, ils avaient l’habitude, et il attendaient.

Freya avait lâché la main de Nora en arrivant au bord de l’assemblée, la laissant devant l’estrade avant d’y monter. Quelques femmes avaient alors pris place autour, se mettant à genoux. Frigga les rejoint bientôt, lançant un chant. Profond, régulier, rythmé, Freya fermait les yeux pour mieux l’entendre et le ressentir. Dans des mouvements lent, elle avait commencé par déposer sur l’autel les offrandes préparées. Elle s’était ensuite lancé dans des mouvements lents, précis, suivant le chant avec application. On aurait dit qu’elle était plus grande encore. Ses gestes semblaient par moment faire oublier qu’elle avait des os. Rien de saccadé, tout était fluide, semblait presque facile même à en croire son visage. Elle irradiait l’aisance et l’assurance, se tendant et se rétractant avec grâce. Jusqu’à ce moment, tendue au possible, où le chant s’était arrêté avec elle, premier moment laissant voir la difficulté de l’exercice. Sa respiration était rapide, son front perlait de quelques gouttes de sueur, mais elle souriait encore. Connaissant quelques difficultés pour se relever, elle s’appuya sur son genoux pour y parvenir. Déjà la foule se dispersait, prête à passer à la suite, le petit groupe se dirigeant naturellement vers la table prête à recevoir le banquet de la soirée. Freya elle n’avait qu’une idée fixe. Elle se dirigea naturellement vers sa douce psychomage, la prenant dans ses bras dans un sourire, lui donnant un baiser dans le cou, sentant encore largement les effets des plantes sur sa perception des choses. Elle pris son visage entre ses mains avec douceur avant de prendre la parole.

-Alors, qu’est-ce que tu penses de ta prêtresse maintenant? Tu en veux toujours?

En tout cas elle l’espérait. Elle était tellement belle, tellement douce, Freya espérait tant que Nora y trouverait son compte, qu’elle comprendrait. Elle souriait, était heureuse, détendue, et prête pour la suite.

-On pourrait y aller, on pourrait filer et… aller voir ailleurs? Ou profiter de la soirée avec eux, boire un bon coup. Qu’est-ce qui te ferait plaisir ma beauté?
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 299
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une petite visite guidée? [Nora] Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2020 - 10:26


Freya #9966cc
Frigga #669900
Nora brown

Il était évident à présent que les deux sorcières étaient faites l’une pour l’autre. Toute la féérie que proposait l’univers de Freya avait attisé la curiosité de l’anglaise. La sorcière était tombée sous le charme de la belle scandinave dès la première seconde de leur rencontre. Elle avait adoré apprendre de nouvelles choses lors de leurs échanges ultérieurs. Nora avait même été surprise de tomber littéralement amoureuse de la belle jeune femme aussi rapidement. Meurtrie lorsqu’elle avait dû lui demander de faire une pause allant jusqu’à la rupture de leur couple. Elle s’en été voulu mais aujourd’hui et bien plus, elles partageaient de nouveaux leur vie ensemble. Des projets pleins la tête et surtout ce petit séjour qui augmentait leur capital amour et découverte. Nora avait été présenté en somme à sa belle-mère, certes il n’était pas possible de parler ouvertement de leur couple mais dans l’idée – et c’était le plus important – elles étaient en couple et pour longtemps.

Le séjour rapprocha les deux sorcières cela ne faisait aucun doute et Freya s’en amusait de faire découvrir une nouvelle culture à sa belle anglaise. Nora ne savait plus où donner de la tête mêlant amour et curiosité maladive. La nourriture, les rites et les coutumes norvégiennes lui faisaient un bien fou, lui redonnait même de la force vitale. Bientôt la sorcière allait voir bien plus.

L’échange entre la mère et sa fille ainsi que les explications à donner pour Nora faisaient naître une certaine alchimie entre les trois femmes. Il était quand même difficile pour l’anglaise de contenir ses émotions, elle devait réagir à l’encontre de sa nature expansive et démonstrative du moins pour le moment et en présence de Frigga. Pour l’heure, la sorcière obtenait les réponses à ses interrogations culturelles.

-Les livres ne sont qu’un début. Il faut vivre pour apprendre.
-Je dois bien admettre que vous avez entièrement raison Frigga. Malheureusement, comme je vous le disais, je suis un véritable chat noir lorsque je pars à l’aventure. Sourit Nora bien consciente de sa poisse.
-Freya l’a toujours fait, elle a toujours appris les choses aux autres. C’est notre rôle aussi. Nous sommes des conseillères, c’est nous qui avons la majorité du savoir et la connaissance des volontés des divins.
-Disons que les rôles ici sont répartis. Tu as le chef de village, le reiki, c’est lui qui est techniquement décisionnaire, ou qui est responsable des actes majeurs d’un point de vue social comme les mariages. En-dessous tu as les responsables du culte, celles qui pratiquent la magie, qui font le lien avec les divinités. Et ça c’est nous. Ici bien sûr les rôles sont répartis, mais nous ne sommes pas des plus rigides sur le sujet. C’est surtout une question de traditions.

Nora emmagasinait déjà de nouvelles informations et avait de nouvelles questions, mais la répartition de réponses la destabilisait quelque peu. En effet, Frigga prenait rapidement la parole à la suite de Freya. Ne laissant pas le temps à l’anglaise de formuler d’autres questions. Pourtant l’échange était constructif et très intéressant aux yeux et oreilles de la psychomage.

-Oui, et plus encore. Yule pour l’hiver, l’équinoxe de printemps est pour Ostara, le solstice d’été pour Balder, mais il y a aussi Beltane, le jour de Vidar, la fête de la Einherjar, et plusieurs autres. Nous célébrons beaucoup de choses puisque nous essayons de nous réjouir dès que possible. Nous rendons hommage aux divins et à nos morts pour ce que nous avons et ce qu’ils nous ont apporté.
-Yule…Ostara…Beltane… ce sont des noms peu commun…je suis totalement dépassée je vous avoue Frigga. Mais j’apprécie le temps que vous consacrez à assouvir ma curiosité. Je suis convaincue de l’origine du savoir et cette faculté de faire découvrir les choses de Freya.

La sorcière croisa brièvement le regard de sa belle compagne, elle la sentit impatiente de démonstration plus affective qu’éducative. Cela fit sourire la psychomage. A dire vrai, elle était dans le même état.

-Si tu es si motivée j’ai en effet tout intérêt à te montrer comment faire.
-Il faudra juste te montrer patiente ma… chère amie, je me débrouille en cuisine mais je ne suis pas la meilleure dans ce domaine.

L’anglaise allait fourcher en beauté, heureusement son esprit savait rattraper le coup lorsqu’il était nécessaire. Elle continua comme si rien n’était afin d’éviter tout soupçon envers Frigga et surtout éviter de mettre dans l’embarras Freya. La fin de repas se déroula tranquillement et bientôt les deux amoureuses se retrouveront seules et pourront échanger davantage que de paroles instructives.

Quelques échanges coquins se firent entre les deux femmes loin des regards indiscrets. Nora était en stase face à autant de beauté que dégageait naturellement sa belle scandinave. Elle la regarda sans perdre une seconde, presque sans cligner des yeux pour ne pas risquer un loupé. Freya osa même la maquiller et la complimenter par la même occasion. Décidément les deux femmes étaient en parfaite osmose et sans nul doute leur couple irait loin.

-Il y a encore beaucoup à faire, mais avant…
-Mmh... j’aime beaucoup cette partie du programme ma chérie… Répliqua la sorcière se remettant de ce baiser volé et langoureux à la fois.
-Ensuite, je peux te proposer une autre tenue si tu le veux. Ce n’est pas du maquillage, promis, rien que du commun !
-Oui pourquoi pas, il faudra que tu m’aides à la mettre…avec tes mains expertes, ma chérie.

Nora n’osait pas toucher la tenue de son interlocutrice, par Merlin ! Qu’est-ce qu’elle est belle ! Les yeux de l’anglaise brillaient de mille feux telle une enfant devant un cadeau désiré et obtenu. Son attention était tout focalisé sur la scandinave, elle pouvait lui demander n’importe quoi, elle le ferait, hypnotisée par tant de beauté et d’amour.

-Il me faudra aussi aller… préparer mon esprit, si je peux dire. Des plantes surtout… En gros…
-Mouais…ça sent la fumette à plein nez… Rigola la sorcière.

Les deux femmes prêtent sortirent ensembles et se dirigèrent vers les festivités. Le soleil se couchait à l’horizon, quel dommage elles auraient pu en profiter autrement. Mais un autre soir, pour le moment c’était l’heure de Freya et Nora suivrait toutes les indications et profitera d’une excellente nouvelle soirée norvégienne.

-C’est ici que nous pratiquons la divination la plupart du temps. Les gens viennent et posent leurs questions. Nous nous en servons aussi pour nous préparer avant un rite. Je vais te demander de rester près de l’entrée en gardant la tente ouverte. Je ne veux pas que tu respires trop de ces fumées, tu n’y es pas habituée, ça pourrait être assez… perturbant.
-Tes désirs sont des ordres…qu’il en soit ainsi. J’apprécie que tu t’inquiètes de ma capacité d’absorption de tes…drogues… Répondit la sorcière en faisant un clin d’œil.

Ainsi Nora resterait un peu à l’écart, néanmoins, elle ne perdait rien du rituel. De là où elle était, Nora observa les échanges entre mère et fille ainsi que les grimaces minimes de Freya. Nora quittait de temps en temps son attention de sa belle afin de regarder l’assistance présente à l’extérieur, tout le monde se hâtait et s’impatientait. Tout était parfait, aucun accro. Après ce n’était pas quelque chose de nouveau sauf pour l’anglaise. D’ailleurs, cette dernière ressentie quelques vertiges, il semblerait que Freya ait vu juste de l’avoir placée près de l’extérieur de la tente. Elle sourit, décidément la scandinave veillait sur elle…comme une bénédiction.

Lorsque Freya prit les mains de Nora et la regarda, l’anglaise sentit un bon dans sa poitrine. Elle se retint de toute émotions qui auraient pu trahir les deux amantes. Le rituel pouvait enfin commencer, Nora prit place avec d’autres participants et observa sans quitter sa belle des yeux.

-Alors, qu’est-ce que tu penses de ta prêtresse maintenant ? Tu en veux toujours ?
-Carrément !! C’était palpitant, il faudra que tu m’expliques tout en détails pour curiosité que tu connais tant. Mais pas tout de suite ma belle.

Nora était tout autant émoustillée que Freya ou moins…qui sait ? Les deux sorcières limitaient leurs étreintes même si certains de leurs gestes passaient entre les mailles du filet. Décidément, elles étaient à croquer autant l’une que l’autre, des adolescentes en plein amour partagé.

-On pourrait y aller, on pourrait filer et… aller voir ailleurs? Ou profiter de la soirée avec eux, boire un bon coup. Qu’est-ce qui te ferait plaisir ma beauté ?
-Tu oses me poser la question ma chérie…crois-tu que si on s’éclipse on ne va pas nous chercher ?? S’interrogea Nora même si elle espérait pouvoir profiter de sa belle durant toute la nuit en tout intimité.
Revenir en haut Aller en bas
Pr Freya Bakke

Pr Freya Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 291
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une petite visite guidée? [Nora] Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 EmptyVen 20 Nov 2020 - 19:39

Il existait toujours un risque, cette possibilité pour que cet environnement ne lui plaise pas. Cette probabilité qui faisait que Nora pourrait parfaitement refuser cette part de sa compagne. Un environnement qui ne lui plaît pas, les habitudes qu’elle ne comprend pas, des manières qui ne lui conviennent pas… On ne pouvait pas plaire à tous le monde, Freya était parfaitement bien placée pour le savoir et depuis un moment déjà. Chaque nouvelle information pouvait provoquer une déception ou peut-être même un réel problème pour Nora. Et dans ce domaine, Frigga ne faisait pas toujours dans la dentelle. Freya n’était donc pas forcément tout à fait détendue dans ces conversations successives.

Pour son plus grand bonheur, la prêtresse voyait sa compagne curieuse, en demandant toujours plus, cherchant toujours plus à comprendre. Elle ne devait sans doute pas se sentir mal à l’aise  avec ces informations dans ce cas. Il était plus que certain que certains points seraient à repréciser par la suite. Nora ne pouvait pas retenir toutes ces nouveautés en une fois et sans la moindre note. Mais si leur vie évoluait comme Freya l’espérait, elles auraient plus de temps qu’il n’en faut pour que Nora puisse appréhender les moindres détails. Qui sait, elle finirait peut-être par se montrer plus sensible à ses croyances qu’elle ne l’était actuellement? Si la belle ne la forcerait jamais, elle ne serait pas contre l’idée de pouvoir partager pleinement ces croyances avec sa douce. Sa belle et douce psychomage, sa compagne qui savait toujours attirer son regard et son affection. Pour le moment, c’était avec sa mère que Nora était en conversation. Et honnêtement, cette image était particulièrement appréciable pour la prêtresse. Elle ne pouvait pas tout dire à sa mère, elle ne pouvait pas lui avouer à quel point cette rencontre était importante pour elle, à quel point elle souhaitait les voir s’entendre, à quel point elle aimait Nora et de fait qu’elle lui présentait là celle qu’elle voulait voir partager sa vie et ainsi devenir en quelques sortes la belle-fille de Frigga. C’était assez difficile pour elle de retenir ces informations, mais elle savait parfaitement que les révéler ferait plus de mal que de bien. Elle se contentait donc d’apprécier leur échange, en gardant le silence bien sagement.

-Je dois bien admettre que vous avez entièrement raison Frigga. Malheureusement, comme je vous le disais, je suis un véritable chat noir lorsque je pars à l’aventure.

Freya eut un sourire en regardant son assiette, consciente qu’une fois encore Nora minimisait les choses. Inutile de le signaler. Frigga avait déjà remarqué les objets confiés par sa fille à la sorcière. Elle savait donc que Freya l’estimait assez en danger pour essayer de la protéger ainsi. Et finalement elle n’en était pas surprise. Freya était à ses yeux une prêtresse très douée. Ses charmes et ses protections étaient souvent très efficaces. Elle voyait donc depuis des années sa fille les confier à ceux qui en avaient besoin avec le plus grand naturel.

Mère et fille s’entendaient très bien. Elles avaient donc cette perturbante habitude de compléter à tour de rôle les informations de l’autre, parfois sans s’arrêter. Il fallait savoir suivre. Nora se retrouvait face à une pluie d’informations en plus de devoir faire avec le très fort accent de Frigga qui rendait la chose peut-être moins simple encore. La répartition des rôles, des noms en pagaille, il faut dire que Freya n’aurait peut-être pas osé elle-même de transmettre autant de noms en une seule fois. Nora était encore bien loin de leurs habitudes, elle en connaissait quelques bribes par ce que Freya lui avait déjà confié dans la vie courante. Mais honnêtement, en temps normal, elle avait bien mieux à faire qu’un cours sur le paganisme nordique en une si douce compagnie que celle de la petite brune à ses côtés. Ce qu’elle pouvait être belle quand elle était curieuse comme ça. Son regard s’allumait, son visage se figeait presque, elle devenait attentive au possible, n’osant presque plus cligner des yeux, on croirait une des élèves de Poudlard en plein cours. C’était du moins l’impression qu’en avait la scandinave, maintenant habituée à cette image et la trouvant toujours à croquer avec cette expression.

-Yule…Ostara…Beltane… ce sont des noms peu commun…je suis totalement dépassée je vous avoue Frigga. Mais j’apprécie le temps que vous consacrez à assouvir ma curiosité. Je suis convaincue de l’origine du savoir et cette faculté de faire découvrir les choses de Freya.

Nora s’était tourné vers elle, lui adressant l’un de ces regards qui lui donnaient plus que jamais envie de la prendre contre elle et de lui accorder un baiser ou simplement une étreinte amoureuse. Une forme de réconfort qui n’était sans doute pas nécessaire, bien qu’un peu perdue Nora n’était pas en défaut dans cette histoire. Mais c’était plus fort qu’elle, elle mourrait d’envie de maintenir un contact avec elle. Frigga hocha simplement la tête dans un sourire entendu. Elle en resterait là pour cette fois dans ce cas, cela faisait déjà pas mal à apprendre. Ce fut donc à Freya de parler de quelque chose de plus simple, orientant la conversation vers la cuisine de sa mère. Moins de noms compliqués sans doute, plus facile à tenir. La jeune scandinave se tordait nerveusement les doigts d’une main, serrant et desserrant son poing pour se distraire de l’envie de la poser sur Nora dans une caresse.

-Il faudra juste te montrer patiente ma… chère amie, je me débrouille en cuisine mais je ne suis pas la meilleure dans ce domaine.

Son coeur s’était arrêté quelques fractions de secondes. Nora s’était admirablement rattrapé, mais cette hésitation aurait aussi pu mal tourner. Qu’il était difficile de retenir ces marques d’affection qu’elles appréciaient tant pouvoir s’accorder à nouveau ces dernières semaines. Il était donc presque douloureux de devoir les craindre de la bouche de sa compagne.

Pour ce qui était de l’information pure donnée par la psychomage, Freya n’y voyait bien évidemment aucun inconvénient. La belle était parfaitement patiente, et elle ne doutait pas que des moments à deux en cuisine sauraient les satisfaire toutes les deux, qu’ils soient longs ou non. Peut-être même les plus lents, pour leur laisser le temps de profiter d’une activité commune.

-Je pense que ça peut se faire. Tu apprendras avec la répétition.

Freya aurait aimé dire que le temps était avec elles, que les années passées ensemble sauraient améliorer les capacités de cuisinière de Nora si elle le désirait. Elle aurait aussi pu lui dire que Nora n’avait pas besoin de se donner cette peine et qu’elle-même passerait avec plaisir des heures à s’occuper de ses repas pour le simple plaisir de la voir sourire. Livrer ce genre de détails serait pourtant malvenu tant qu’elles n’étaient pas seules. Freya fut donc une fois de plus patiente, attendant sagement qu’elles soient à l’abri des regards, chez elle, dans sa petite zone de confort.

Une étreinte, un baiser, ce qu’elle rêvait de faire depuis un moment déjà. Nora l’avait complimenté, c’était absolument adorable, mais une simple invitation pour qu’elle fasse de même. Et elle avait largement le choix. La psychomage possédait de très nombreuses qualités, Freya n’avait qu’à piocher. Elle aurait bien fait plus mais le programme était déjà établi et ne leur laissait pas la place pour un quelconque batifolage.

-Mmh... j’aime beaucoup cette partie du programme ma chérie…

Elle n’en attendait pas moins de sa part. Nora n’était généralement pas indifférente à ses marques d’affection ou d’attention. Freya était heureuse auprès d’elle, la tenant ainsi contre elle, la sentant détendue entre ses bras. Mais la scandinave n’en avait pas terminé avec elle. Si elle ne voulait pas porter de maquillage, elle accepterait peut-être un changement de tenue? Freya ne cherchait pas à changer les habitudes de sa belle qu’elle trouvait de toute façon élégante en toutes circonstances. Elle lui proposait simplement de se plonger plus loin encore dans son monde, allant jusqu’à partager une façon de s’habiller, la voir se fondre dans la population qui se tiendrait devant elle ce soir, sachant par avance qu’elle serait de toute façon radieuse au milieu des autres.

-Oui pourquoi pas, il faudra que tu m’aides à la mettre…avec tes mains expertes, ma chérie.

Nora était toujours taquine au fond, toujours avec une légère pointe de provocation au fond de sa pensé. Cela faisait largement partie de son charme selon la scandinave. Pour plusieurs raisons d’ailleurs. Après un léger rire, Freya avait laissé glisser ses mains sur les hanches absolument parfaites de sa compagne pour les prendre fermement.

-Si il n’y a que ça pour te plaire ma douce, mes mains sont à ta disposition.

Elle pouvait en soi faire bien plus que l’aider à enfiler une simple robe, mais peut-être pas maintenant. Après lui avoir accordé un nouveau baiser, la scandinave avait donc entrepris de trouver une tenue à la taille de Nora qui restait plus petite qu’elle. Rien d’impossible pourtant. Une sous-robe blanche en lin d’abord, les manches mi-longues, simple mais confortable. Pas la partie la plus complexe. Une sur robe d’un délicieux vert forêt sans manches pour la suite, brodée sur le col avec une grande finesse, des lacets sur toute la partie avant du buste, ce qui lui irait certainement à merveille. Satisfaite, Freya était donc retournée vers sa belle. Suivant ses consignes avec application, la scandinave l’avait aidé à se défaire de sa tenue précédente, profitant sans complexe de la situation, laissant parfois ses doigts voire ses lèvres vagabonder là où elles n’étaient pas utiles dans l’absolu. Que voulez-vous, Nora était absolument irrésistible. De son côté la psychomage ne semblait pas capable de lui résister non plus. Comment douter ainsi que ce couple puisse être voué à un beau futur. Mettant la touche finale à l’ensemble, collée dans le dos de sa belle pour lui passer une ceinture de cuir qui se fermait par un noeud qu’elle s’appliquait à faire, la tenant ainsi presque comme dans une étreinte, elles étaient ainsi bientôt prêtes à passer à la suite.

-Mouais…ça sent la fumette à plein nez…

La fumette comme elle disait, peut-être. Mais pas n’importe comment. Les plantes étaient choisies et préparées avec soin. Pas question ici de récréation ou même de les utiliser pour de mauvaises raisons. Freya devait préparer son corps et son esprit à entrer en contact avec les divins, à leur adresser leurs paroles reconnaissantes, à accompagner leur volonté dans ce changement de cycle qu’ils vivaient tous. Une tâche qu’elle prenait au sérieux et avec beaucoup de soin. Elle n’en voulait pourtant pas à Nora d’y voir une forme d’amusement. Elle n’était pas habituée à ses méthodes, pas encore. Une fois sur place, elle prévint tout de même sa douce qu’elle devrait rester à l’écart.

-Tes désirs sont des ordres…qu’il en soit ainsi. J’apprécie que tu t’inquiètes de ma capacité d’absorption de tes…drogues…

Nora plaisantait encore. D’un point de vue extérieur c’était sans doute ce à quoi leur rituel de préparation pouvait ressembler. Mère et fille pourtant firent comme à leur habitude, Frigga menant la situation, Freya se laissant porter jusqu’à se sentir enfin prête et réceptive. Un état dans lequel Nora ne l’avait encore jamais vue. Mais peu importe, c’était en soi une fierté et un autre moment qu’elle voulait partager avec elle.

La psychomage avait pris place avec les autres, se laissant visiblement porter par les évènements, observant sagement les gestes pourtant inhabituels de la prêtresse. Pour une fois, Freya ne la voyait pas. Elle ne voyait plus grand chose de ce qui l’entourait. Elle était seule, ici, centrée et appliquée dans sa tâche. Ce n’était qu’une fois son étrange ballet terminé qu’elle avait retrouvé dans un grand sourire sa magnifique compagne. Elle ressentait une telle fierté de lui avoir montré cette part de sa vie, cette part de sa mission. Elle ne lui demanderait pas, mais au fond elle espérait que Nora aussi était fière d’elle et d’être la femme de son coeur. Dans un premier temps, Freya espérait que sa douce ne serait pas dans l’idée de changer d’avis sur leur couple après une telle démonstration.

-Carrément !! C’était palpitant, il faudra que tu m’expliques tout en détails pour curiosité que tu connais tant. Mais pas tout de suite ma belle.

Comment ne pas craquer complètement et fondre face à un tel entrain. Nora loin de vouloir l’abandonner semblait au contraire tout à fait prête à la suivre et la soutenir dans sa tâche. Quelle femme, quel amour, la femme parfaite certainement. Un large sourire aux lèvres, touchée par son excitation, Freya pris sa belle dans ses bras, envahie par une vague d’amour envers elle.

-Je t’expliquerai, tout ce que tu voudras mon ange, absolument tout ce que tu voudras.

Si tout se passait comme elles le souhaitaient, Freya aurait encore des années pour donner le moindre détail de ses activités à la sublime psychomage entre ses bras. Mais pour le moment, elle avait une proposition bien différente pour elle. Différente mais sans doute appréciable certainement. Elle comptait en tout cas sur elle pour savoir y trouver son intérêt.

-Tu oses me poser la question ma chérie…crois-tu que si on s’éclipse on ne va pas nous chercher ??

Il semblerait que la décision n’était pas bien difficile à prendre pour Nora qui se retrouvait presque vindicative. De quoi amuser un peu plus encore sa compagne. Elle était définitivement à croquer. Profitant d’être toujours proche d’elle, Freya avait passé ses mains dans le bas de son dos, les posant au creux de ses reins, allant glisser un baiser dans son cou avant de répondre au creux de son oreille.

-Il ne nous chercherons que si ils ignorent où on est…

La prêtresse portée par la douce odeur qui lui prenait les narines avec délicatesse dans la chaleur de ses cheveux, Freya avait été jusqu’à lui mordiller le lobe de l’oreille, s’en amusant presque. La scandinave avait ensuite pris sa main pour l’entrainer rapidement avec elle à travers le village en riant. Elle ne prêtait aucune attention ni à sa tenue ni au fait qu’on les voyait ni même à la nuit qui avait déjà envahit les alentours. Nora était avec elle, la suivant de bon coeur, et elles passeraient le reste de la soirée toutes les deux, dans son fjord, cet endroit magnifique qu’elle connaissait par coeur et voulait lui montrer encore un peu plus. Freya ne lâchait plus la main de sa compagne, ne se retenant de courir que pour lui laisser la possibilité de la suivre. Elle riait, souriait à s’en faire mal aux joues, ses pieds nus passant avec confiance entre les herbes. On entendait de moins en moins les bruits du village, seul point éclairé à l’horizon. Leurs exclamations laissaient doucement place aux bruits nocturnes de cette nature qui manquait si souvent à Freya lorsqu’elle était en Angleterre. Un petit chemin en pente, presque caché entre les herbes et longeant la falaise pour la descendre. Une fois en bas, la plage s’étendait à leurs pieds, le bruit des vagues les accompagnant dans leur cavalcade. Elles avaient ainsi un peu longé la plage jusqu’à arriver à un renfoncement dans la roche où étaient échouées des barques. Freya avait lâché la main de sa douce pour aller en chercher un et le mettre à l’eau. Elle avait ensuite aidé Nora à monter, prenant place face à elle pour lancer l’embarcation sur l’eau du fjord. Le ciel était dégagé, les étoiles brillaient au-dessus d’elles, la pleine lune les dominait largement, éclairant assez l’endroit pour laisser Freya manoeuvrer. Après quelques minutes elle s’était arrêtée de ramer pour regarder Nora face à elle. Dans ce paysage elle était sublime, presque irréelle, une véritable déesse. Freya souriait largement, elle l’aimait tellement. La scandinave avait rentré les rames un instant, glissant à genoux devant sa belle pour aller chercher quelque chose sous le banc où elle était assise. Les chaines dorées qu’elle portait toujours brillaient sous la lune alors qu’elle sortait une couverture qu’elle avait pensé à cacher en arrivant en avance la veille. Elle avait prévu qu’à un moment, durant ce séjour, elle ferait découvrir cet endroit à Nora. Elle savait qu’elle aurait peut-être froid et que les choses se feraient sur un coup de tête. C’est donc le regard malicieux qu’elle l’avait dépliée, toujours à genoux devant elle, avant de la passer autour des épaules de la psychomage, déposant au passage un baiser sur ses lèvres. Se reposant sur ses talons, elle l’observa encore un peu avant de lever les yeux vers le ciel.

-Alors, qu’est-ce que tu en penses? Le programme te plaît?

La scandinave avait ensuite pointé un peu plus loin une île boisée qu’on voyait assez mal avec la nuit mais qu’on pouvait deviner là  où elles étaient.

-Tu vois l’île là-bas? Je veux te la montrer. Elle n’a en soi rien de spécial, mais elle offre une vue magnifique. Et personne ne vit là-bas.

Elles seraient donc seules et tranquilles dans un cadre calme et brillant de toutes ces étoiles. Freya avait repris sa place en souriant, reprenant le mouvement du bateau à la force de ses bras jusqu’à arriver à destination et le tirer sur la plage. Comme pour le départ elle avait tendu les mains pour aider Nora à descendre sans encombre, emmitouflée dans sa couverture. Elle avaient fait quelques pas avant que Freya ne lui propose de s’installer. La scandinave pris contre elle sa douce, toutes deux face aux vagues, les yeux baignant dans la lumière de la pleine lune. La belle Nora semblait satisfaite, se laissant aller contre elle. Freya avait enfoui son visage dans son cou, la serrant un peu plus contre elle, fermant les yeux de satisfaction.

-Je t’aime Nora. Si tu savais comme je suis heureuse de t’avoir ici avec moi.


Sa voix était douce, légère, en accord avec son sentiment actuel de bien-être, aidée aussi par les plantes qu’elle avait absorbé plus tôt. Mais elle savait que plantes ou non, elle vivait là un moment si heureux qu’il la marquerait pour des années voire sa vie entière si Nora lui permettait de restait à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 299
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une petite visite guidée? [Nora] Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 EmptyJeu 3 Déc 2020 - 13:57


Freya #9966cc
Nora brown

Nora était conquise au plus haut point, toute cette chance de partager une telle aventure avec Freya. Il semblerait que la roue tourne enfin correctement dans le bon sens pour la sorcière. Elle était heureuse et apaisée, ravie de pouvoir se projeter sereinement dans l’avenir. Elle le faisait, pas à pas avec sa scandinave d’amour. Nora aurait tellement aimée présenter Freya à ses parents. Ils auraient été comblé de rencontrer la personne qui stabilise sentimentalement leur fille. Par Merlin, quel plaisir, l’anglaise aurait eu de présenter une si belle femme et cultivée aux McKallister.

La sorcière était comme hypnotisée par Freya, elle déplacerait monts et merveilles pour elle, convaincue jusqu’au bout des ongles de son amour pour la belle scandinave. La psychomage avait failli faire une énorme boulette quand sa langue avait fourché devant Frigga. Heureusement pour elle, elle savait la manier…sa langue et réajuster au bon moment son discours face aux autres, notamment les personnes qui n’avaient pas l’habitude de la côtoyer. Pour les autres, malheureusement elle était grillée. Bref, elle montra des gestes et une attention particulière à chaque moment que cela était possible envers sa belle Freya.

Mangeant et découvrant de nouveaux mets, décidément elle adora la vie en Norvège, quoiqu’un peu frisquet pour l’anglaise. Mais elle pourrait s’y faire assez rapidement, d’autant que Freya lui avait proposé de revenir autant de fois qu’il le faudrait. Donc tout était bénef’ pour la sorcière.

Une fois arrivée dans la maisonnette de Freya, les deux femmes purent se dévoiler un peu plus intimement. Mais le temps était quand même compté car la norvégienne devait se préparer pour le rituel du début de soirée. Au cours de cette aventure, la jeune femme avait préservé de tout danger sa compagne, la connaissant bien. Elle avait été avenante de lui demander de se tenir sur le côté de la tante afin d’éviter trop de vapeurs dues aux infusions de plantes et bien d’autres choses.

-Je t’expliquerai, tout ce que tu voudras mon ange, absolument tout ce que tu voudras.
-Mais j’y compte bien ma chérie, c’est tellement extraordinaire tout ça. Fit-elle en faisant de grands gestes comme si elle essayait de quantifier la vie de sa belle. J’ignore si une seule vie sera assez pour découvrir tous les recoins de ton univers. J’ai moi aussi même à plus petite échelle des choses à te dévoiler de mon passé anglais. Qui sait peut-être un jour, pour l’heure je veux tout savoir de toi, découvrir tout, assouvir ma curiosité et mon amour pour toi jusqu’au bout de mes forces.

Nora avait repris son contact visuel, ses yeux bleus dans ceux de Freya, elle pourrait se noyer dedans tellement elle était subjuguée. La sorcière se laissa enlacer et en profita pour câliner sa grande prêtresse. Qu’est-ce qu’elle était bien dans ses bras, des idées plus coquines les unes que les autres traversèrent l’esprit de l’anglaise.

-Alors, qu’est-ce que tu en penses ? Le programme te plaît ?

La brunette embrassa sa tendre amante en guise de réponse, elle espérait qu’elle soit à hauteur des projets que lui réservait cette dernière.

-Tu vois l’île là-bas? Je veux te la montrer. Elle n’a en soi rien de spéciale, mais elle offre une vue magnifique. Et personne ne vit là-bas.
-Mmmhh intéressante suggestion…allons-y ma douce.

Les deux sorcières se déplacèrent main dans la main, loin des regards indiscrets, de plus la nuit tombante elle pouvait s’afficher sans prêter attention aux alentours. Elles étaient heureuses et allaient l’être encore des lustres.

-Je t’aime Nora. Si tu savais comme je suis heureuse de t’avoir ici avec moi.
-Et moi donc, tu es une véritable bénédiction pour moi, ma chérie. J’aimerai tellement que tout le reste du temps qu’il nous reste s’écoule tout doucement…afin de profiter encore plus de notre amour. Termina Nora en se blottissant encore plus dans les bras de sa douce moitié.


[Hors jeu : et voilà ...enfin la conclusion loool ]

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une petite visite guidée? [Nora] Une petite visite guidée? [Nora] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

Une petite visite guidée? [Nora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Le cave: Ma poupée. | [PV] Hentaï ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1978-1979
-