GRYFFONDOR : 14 pt | POUFSOUFFLE : 7 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'octobre de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -50%
Nouvel Echo Dot (4e génération), ...
Voir le deal
29.99 €

Partagez

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 344
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @non uccidere
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyLun 10 Aoû 2020 - 0:34

« Bon, tu sais comment allumer ça toi ? »

Posté au bord du lac, une bière à la main, Athos regardait Shannon avec l’air de celui qui n’avait clairement pas envie de faire le moindre effort pour essayer d’allumer ce maudit barbecue moldu, voire même se lever en fait. La journée avait été longue, et un peu trop chaude pour un homme du froid comme lui. Enfin, chaude pour l’Angleterre, disons. Heureusement, la nuit tombait doucement, apportant un peu de fraîcheur, tout comme ces délicieuses boissons glacées dont les gouttes de condensation perlaient sur ses doigts d’une façon agréable. Ils n’en étaient clairement pas à la première. De toute façon, à quel moment Athos et Shannon s’étaient arrêtés à une seule bière ? Comme pour corroborer cette phrase, la manche gauche d’Athos légèrement relevée laissait apercevoir une preuve de leur irresponsabilité alcoolisée. Pourtant, malgré le fait qu’il détestait le fait de voir sa peau marquée de la sorte, il n’avait plus songé à retirer cette chose relativement hideuse, avouons-le. Comme lui avait dit Shannon, désormais, il lui collait à la peau. Et derrière ce tatouage se cachait maintenant bien plus qu’une simple erreur de deux jeunes hommes passablement bourrés.

Même si Shannon était venu faire amende honorable, et que leur dernière dispute semblait derrière eux, Athos n’avait pu s’empêcher de s’en vouloir. S’en vouloir de n’avoir rien vu, d’avoir été focalisé sur sa putain de petite personne et ses certes très nombreux problèmes, mais tout de même. Et même si être égoïste était, à son sens, la meilleure façon de survivre, ignorer la détresse de son seul ami au point de presque le perdre l’avait franchement chamboulé. Il avait alors pris un peu de temps pour y réfléchir - bien que sa tête grouillait de mille et uns questionnements, celui-ci était tout de même important. Sa conclusion avait été sans appel : ces derniers temps, il était un ami à chier. Vraiment. Ca n’avait pas toujours été le cas, bien sûr. Une amitié ne survivait pas 15 ans, 15 ans putain, si les deux n’y mettaient pas un peu du sien. Et Athos, à sa drôle de manière dysfonctionnelle, avait souvent aidé ou soutenu Shannon, d’une façon qu’il avait comprise et appréciée. Parfois un geste, un mot, une présence, un silence même. Toutes ces choses qui ne s’expliquent pas vraiment, mais qui font toute la valeur d’une amitié. Aujourd’hui toutefois, il sentait son meilleur ami lui glisser entre les doigts, et cette pensée le terrifiait sans qu’il ne puisse vraiment se l’expliquer. Sans doute car c’était là la seule relation qu’il avait réussi à préserver. Shannon était le seul à ne jamais l’avoir abandonné : il était peut-être temps que l’inverse soit tout aussi vrai.

Aussi, un samedi, Athos avait débarqué chez Shannon dans une tenue trop décontractée pour être malhonnête. Même que cette fois, il avait frappé à la porte. « Je sais que t’as pas de match ce week-end. Alors on s’en fait un petit à l’ancienne. Aucun refus ne sera toléré. » Histoire d’achever de convaincre son pote mordu des moldus, Athos lui avait balancé les clés d’une superbe Chevrolet qu’il s’était procuré d’une façon… eh bien, ne posons pas les questions qui fâchent. « Je te laisse même conduire. » C'était le signe d'un week-end sans magie. Non pas que c'était ce qu'Athos préférait, mais Shannon, si. Et c'était tout ce qui comptait. Alors, sillonnant les routes, ils avaient parlé de tout, de rien, débattu, enchaîné les vannes… comme à l’époque où sur un coup de tête, ils décidaient de quitter Londres pour prendre l’air. Athos en avait besoin. Shannon sûrement encore plus que lui. Et finalement, peu importait la destination, ce qui comptait le plus, c’était le voyage, leur voyage d’une banalité sans nom qui avait une belle importance pourtant. Ils avaient finalement atterri au bord du Carsington Waters, après un joli crochet par un ou deux pubs évidemment. Se comporter comme un moldu était parfois si agréable, si innocent, si… tranquille ? Car sans magie, leur duo semblait se fourrer un peu moins dans les problèmes, allez savoir pourquoi.

La nuit tombait donc, et les deux amis n’en étaient plus du tout à leur première bière. La tête tournée vers le ciel, Athos observait la fumée de sa cigarette qui s’élevait dans la lumière changeante, tandis que l’ombre du chalet commençait à vouloir l’engloutir. Il avait habité ici un petit temps, pendant sa cavale - ou plutôt, son exil. Enfin, habité… sans verser de loyer, disons. Appuyant ses pieds sur la rambarde qui le séparait de l’eau, ce qui était une excellente idée quand on savait comment finissaient leurs aventures aquatiques en général, Athos fit sauter ses boots d’un coup de talon. L’une d’elle atterrit du mauvais côté. Oups. « Et merde… » ronchonna-t’il sans s’énerver pour autant. Il irait la récupérer sur le rebord de sable le lendemain, tant pis. Pourtant, la clope au bec, il fixait sa chaussure avec une petite moue résignée. « C’est bien parce qu’on a promis de pas utiliser la magie, mais pfff… avec un Accio ça serait réglé ! » Il sentait sa baguette dans la poche arrière de son jean, incapable qu’il était de la laisser chez lui, et la sortit d’un habile geste de la main avant de pointer le barbecue désespérément froid pour le moment. « Et ça, je t’en parle même pas… Il suffirait d’un petit I.N.C.E.N.D.I.O… » épela-t-il en chuchotant à moitié pour éviter le lancer le sort, comme si sa baguette avait des oreilles. L’idée le fit rire. Il était bien. Il était heureux. C’était suffisamment rare pour être souligné.
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 458
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyLun 10 Aoû 2020 - 2:59

Shannon était sortit en trombe de la salle de bain, les cheveux trempés, mal coupés, torse nu, en short éclaboussé d'eau pour ouvrir à Athos qui semblait, fort curieusement, motivé à passer du temps avec lui. La tenue de son meilleur ami ne laissait pas entendre de piège. A dire vrai, après ces dernière semaines à laisser le temps passer pour que les cicatrices se ferment, Shannon avait probablement besoin plus qu'il ne l'aurait admis devant lui qu'il avait besoin de sortir pour voir autre chose. Glinda ne suffisait pas, sans doute n'avait-elle jamais suffit, encore moins pour ce genre de blessures internes et vivantes qu'il ne s'avouait pas. C'est en lui balançant les clés d'une voiture - un objet moldu ? Entre les mains d'un sang-pur ? - qu'Athos lui faisait prendre réellement conscience qu'il avait besoin d'un break. Et après un mot rédigé à la va-vite pour Glinda dans un cas où elle transplanerait chez lui au hasard pendant la journée ou bien avant qu'il rentre et munit d'un sac à dos, il suivit Athos jusqu'à la voiture.
Shannon adorait conduire. Athos le savait sans doute, ou bien s'en doutait-il sans qu'ils n'aient réellement partagé de conversation à ce sujet. A dire vrai, il y avait bien des zones d'ombres entre les deux amis. Peut-être trop pour qu'ils se connaissent réellement. Quoiqu'il en soit, c'est après une journée longue de route et de pubs découverts sur la route que tous les deux étaient arrivés à leur destination. Lieu inconnu pour Shannon, mais apparemment connu d'Athos. « T'as déjà été ici ? » lui demanda-t-il parce qu'il avait bien été aiguillé par une carte vivante, aka Athos assit sur le siège passager. Peut-être que oui, peut-être que non. Qu'il lui réponde ou pas, de toute manière, ce n'était pas tant un problème. Athos avait ses secrets que la raison ignore. C'était une leçon que le jeune homme connaissait à la perfection depuis l'adolescence. Cela évitait les crises et les disputes inutiles - ils n'avaient pas besoin de ça pour se crêper le chignon.

Le soir, ils étaient justement tous les deux en train de fumer lorsque le jeune homme, sans s'en rendre compte, rappela curieusement à Shannon sa condition de sorcier. Ouais, ils avaient des baguettes. Et ouais, ils avaient promis de ne pas s'en servir. Si ce n'était pas un problème pour l'un, l'entreprise semblait beaucoup plus compliquée pour l'autre. Posté une clope au bec à côté du barbecue, l'irlandais assista donc à l'échec de la botte d'Athos. Il s'avança pour la ramasser et la rendre à son propriétaire : « Sans baguette, on lève ses fesses de la chaise » lui lança-t-il sans aucune animosité, ni même jugement. En fait, il statuait simplement d'une vérité générale. Les sorciers passaient trop peu de temps avec les moldus pour les comprendre, c'était un fait. Sortant son briquet de sa poche - sans réaliser qu'Athos peut-être ne savait même pas ce que c'était - , munit d'un papier journal et toujours avec sa cigarette coincée entre ses lèvres, Shannon entreprit d'enflammer ledit papier pour le jeter dans le barbecue... Ce qui eut un effet notoire, c'est à dire, absolument rien. Ce n'était pas prévu. Il réessaya. Malheur toutefois. Le briquet était mort. Sans états d'âmes, il le jeta par dessus son épaule, pour sortir de sa poche sa rustique boîte d'allumette : « Allez viens » lui dit-il sans retirer sa clope de sa bouche, « t'as le geste pour les allumer toi, les allumettes ». Vu les cigarettes qu'il fumait, Athos entrait clairement dans le top 3 des pompiers les plus avaleurs de fumée du Royaume-Uni.


(605)
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 344
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @non uccidere
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyLun 10 Aoû 2020 - 18:06

L’endroit était si paisible qu’on entendait les oiseaux briser le silence. Ça changeait de la rumeur permanente de Londres et à vrai dire, cela faisait un peu de bien. Surtout que cette fois, il avait décidé d’être là. Lorsque Shannon lui avait demandé s’il était déjà venu, Athos avait éludé la question en haussant les épaules, préférant ne pas évoquer ce souvenir douloureux de sa vie alors qu’il était venu se changer les idées. « J’y ai vécu quelques jours, oui… » Oh, les journées n’avaient pas été si désagréables, hein. Il avait même ramené une fille ici, si ses souvenirs étaient bons. Mais bon, ça, Shannon n’avait pas besoin de le savoir.

Son sourire s’étira lorsque Shannon fit une remarque relativement juste : être sorcier, c’était quand même être relativement flemmard la plupart du temps. Non pas qu’Athos se considérait vraiment comme ça, il passait quand même son temps à s’occuper pour éviter l’ennui, mais pour les petites choses de la vie, il était quand même partisan du moindre effort. Il n’y avait qu’à voir Shannon galérer entre les lattes de la rambarde pour attraper sa godasse, c’était irrésistible. « Ou on regarde les autres faire, c’est plus marrant. » Sa bottine atterrit à côté de lui, mais il ne bougea pas d’un pouce, ses pieds toujours posés sur la rambarde, tandis qu’il avait basculé la chaise légèrement en arrière dans un équilibre à peu près stable. Pour l’instant. Le regard amusé tandis qu’il buvait une nouvelle gorgée de bière, il observa l’étrange technique de Shannon pour essayer d’allumer les braises, à coup de papier journal et d’un briquet dont il péta la pierre au bout de deux essais. Se mordant la langue pour éviter de se moquer, Athos termina sa bière avant de se lever. Il connaissait suffisamment Shannon pour savoir que remettre en question ses capacités à être un bon moldu pourrait le faire partir en vrille, et ça n’était pas le but. S’étirant comme un chat endormi depuis trop longtemps, il traîna ses chaussettes impeccables jusqu’au défi de la soirée. « « En même temps, c’est pas sorcier… » répliqua-t-il, très fier de sa petite blague nulle au point d’en sourire comme un imbécile qui commençait à être imbibé. Bon, craquer une allumette, et puis quoi ? « Il faut pas mettre des trucs qui brûlent, en fait ? » Allumer du charbon avec une allumette, bon, même lui savait que ça risquait de peu fonctionner.

Athos fit donc faux bond à Shannon le temps de faire le tour du propriétaire et de ramener de quoi faire un feu de joie, et se rincer le gosier correctement. Le liquide était transparent, sans étiquette, mais l’odeur caractéristique lorsqu’il avait retiré le bouchon ne trompait pas : ça avait de quoi décaper un oesophage. Retour dehors donc, où il balança le magazine tel quel, sans prendre la peine de le découper ou quoi que ce soit. C’était une revue moldue qu’il ne connaissait pas, avec un lapin en guise de logo et une fille pas très lourdement vêtue. C’était dommage de mettre le feu à ça, mais bon. « RIP, jolie moldue en petite tenue… » Craquant l’allumette, il la jeta dans le feu et observa la fille chaude le devenir encore plus. « Ahlala, qu’est-ce que tu ferais sans moi, mon pote, je te le demande… » Posant sa main sur l’épaule de Shannon, il réalisa que l’inverse était aussi un peu vrai, mais s’abstint bien de l’admettre.

Pourtant, il avait parlé un peu trop vite et une fois que la playmate eut disparu, les flammes avec. Echec absolu. « Mais… » Agaçé, de façon un peu trop rapide il fallait l’admettre, il déboucha sa bouteille nouvellement acquise et en avala une rasade avant de la mettre sous le nez de Shannon.  C’était étonnamment bon pour un truc qui devait pouvoir décoller du papier peint. « Tiens, du courage liquide. À toi de te trouver une idée lumineuse cette fois. » Ils ne pouvaient rien leur arriver de pire que la dernière fois, après tout. Si ?
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 458
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyLun 10 Aoû 2020 - 19:04

Shannon n'insista pas davantage lorsqu'Athos lui confia qu'il avait en effet, déjà été ici. S'il ne lui en parlait pas, c'était qu'il n'avait pas à savoir. Aussi se contenta-t-il d'hocher la tête sans rien répondre. Certains secrets devaient être tus. Cette règle, qu'ils avaient mis en place sans guère le vouloir pourtant, demeurait peut-être la première règle que l'un et l'autre avait à l'esprit en tout temps. Des sujets ne devaient pas être abordés, certains étaient tabous. Soit. C'était comme cela. Peut-être qu'il ne s'agissait pas là de l'amitié la plus orthodoxe de Grande-Bretagne et même si elle tenait fébrilement sur ses jambes de bois, après quinze ans, elle fonctionnait encore. Le tout étant de savoir pour combien de temps.

L'irlandais leva un magnifique doigt d'honneur à l'attention d'Athos lorsque ce dernier lui fit remarquer qu'il était plus amusant pour lui de le regarder se bouger les fesses. Bien entendu. C'eut été trop demandé que son ami se lève et le fasse, alors qu'il se trouvait désormais sur un équilibre précaire sur sa chaise. Mais enfin, le problème n'était pas là. Ils étaient face à un problème. Allumer un feu dans la nature, Shannon savait faire, ce n'était pas franchement le problème. Or allumer un barbecue, c'était une compétence qu'il n'avait pas. En fait, il préférait largement faire un feu de camp plutôt que de s'embarrasser de cette chose. Il se demanda si son incapacité à allumer la bête n'était pas due aux deux bières qu'il avait déjà avalé. Préférant ne pas admettre une faiblesse pareille, il relégua cette pensée loin loin dans son cerveau. Non. Si ça ne marchait pas, ce n'était sans doute pas de sa faute - bien que c'était son geste brusque du pouce qui ait cassé la pierre du petit et unique briquet qu'ils avaient. « Ben si, il faut des trucs qui brûlent » opina Shannon, l'air résigné, « encore faut-il en trouver. Tu vois du petit bois, toi ? ». Parce que lui, il n'en voyait pas. Pas du tout, même. Ce n'étaient pas quatre brindilles qui allaient les sortir de là. Pourtant, Merlin seul savait combien Shannon avait envie de ses grillades - et de sa bière. C'est d'ailleurs en décapsulant la sienne, après avoir fini sa cigarette qu'il jeta justement dans le barbecue, qu'il suivit du regard la quête de son meilleur ami. L'aider ? Et puis quoi encore ?

Le voir revenir avec un magazine moldu coquin eut au moins le mérite de faire sourire l'irlandais en le faisant secouer la tête. Athos ne pouvait pas s'en empêcher. Incroyable. Même en ramenant un magazine, il choisissait un de ce type et non pas le vieil exemplaire d'aide à la cuisine moldue par Gertronde Brown qu'il avait aperçu dans le chalet. Il n'eut même pas besoin de se moquer de lui. Sa tentative fut un échec : « Bravo mon champion » répondit Shannon d'un ton moqueur, « l'efficacité même ». Oui, bon, Shannon, ta tentative aussi, elle était bien ratée. En suivant du regard la rasade d'Athos avec une certaine envie, une idée pas forcément très lumineuse apparue dans l'esprit du jeune homme. « Tu m'excuseras » - il disparu quelques instants, justement, pour retrouver le magazine de cuisine. Il revînt, prit la petite bouteille d'alcool et en jeta une bonne couche sur le magazine, avant de le balancer dans le barbecue. Les quelques braises faiblardes semblèrent prendre un peu vie... Et loin de se contenter de cela, il craqua une allumette pour la jeter dedans. BIM ! « Voilà, ça c'est du barbec' » affirma-t-il d'un ton fier, « mais je sais pas si un magazine va suffire, en fait... ». Et puis merde. Il but une gorgée. Puis une deuxième. Réalisa brusquement que ce truc faisait aussi mal que du Poteen fait maison. Ca chauffe.


(637)
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 344
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @non uccidere
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyLun 10 Aoû 2020 - 21:52

Il y avait une chose que le commun des mortels maîtrisait plutôt bien : les limites. Le problème, c’était que déjà, en règle générale, ces deux-là avaient du mal à connaître les leurs. Et quand ils étaient à deux… Alors là, tous aux abris. Il était d’ailleurs étrange qu’après une dizaine d’heures passées ensemble, aucune catastrophe ne soit à déplorer. Mais c’était sans compter sur quelques facteurs environnementaux qui allaient accélérer très probablement les choses. Le lac, déjà. Le feu à venir. Et surtout, oh oui surtout, l’alcool. Car si Athos avait l’intention de se le mettre dans le gosier, Shannon, lui, voulait jouer les pyromanes. Probabilité pour que ça se passe mal décuplée, vraiment. En même temps, il fallait bien trouver une solution pour pallier son échec cuisant. Enfin, cuisant… Parlez-en aux côtelettes qui n’étaient pas là d’être grillées, sincèrement.

« Nianiania, efficacité toi-même, t’as juste réussi à casser ton briquet ! » La répartie en était au point zéro tandis que l’alcoolémie était en train de grimper. Heureusement, Shannon ne quitta pas la terrasse parce qu’il était vexé, enfin, peut-être. Athos en profita pour s’enfiler une nouvelle gorgée et ça piquait mais d’une façon assez agréable. Pas comme quand il s’était réveillé avec son affreuse gueule de bois et son bras piqueté d’encre indélébile. « Tu fais quoiiiiiiiii ? » cria-t-il d’une voix traînante, la tête en arrière comme un loup prêt à hurler à la lune. C’est que ça tapait plus qu’il ne pensait, cette piquette transparente. Il revint sans mot dire, avec un magazine d’un genre bien différent. « Le mien était quand même plus fun, j’trouve. » Même au niveau de ses lectures, Shannon n’osait pas regarder une fille dans les yeux ? Incroyable quand même. « Hé mais tu gâches… » lâcha-t-il tandis que Shannon imbibait le magazine de mamie de sa trouvaille. Toutefois, les flammes qui apparurent quelques secondes plus tard furent la preuve que ça n’était pas une si mauvaise idée. Dos à la rambarde, il y grimpa avec une forme de gaucherie, mais réussit à s’y assoir avec suffisamment d’équilibre pour ne pas se vautrer dans le lac. Dont il avait semble t’il ignoré l’existence.

« P’tain, y fait chaud non ? J’ai chaud. » A peine 20 degrés en réalité, mais Athos détestait réellement quand la température dépassait la dizaine. Et c’était sans compter sur l’alcool qui commençait à lui réchauffer le sang, et le début de flammes pas loin. Il sentait la sueur perler sur son front et y rouler doucement. « D’ailleurs, pourquoi l’être humain a décidé que quand il faisait aussi chaud, il fallait cuisiner avec un feu, un vrai ? C'est con non ? » Les petites flammes faisaient rougir le charbon, mais ça allait mettre des plombes à s’allumer, sans nul doute. Repiquant la bouteille à Shannon, il en balança un nouveau trait sur les flammes qui se ravivèrent dangereusement. Tout juste s’il eut le temps de reculer. Il afficha un petit air désolé à l’attention de Shannon, avec un sourire à moitié flou. Des deux, c’était Shannon qui avait les cheveux les plus longs, les vêtements les plus amples. Le plus de chance, donc, de s’embraser comme une saucisse. « Shann’, on a un autre problème. » Finalement, il leva son index et son majeur, parce qu’en fait, il en avait compté 2. « D’abord, on a déjà claqué la moitié de la bouteille avec nos conneries. » Et ça, c’était un drame. Quoiqu’il était sûr que son nez de limier alcoolisé trouverait autre chose. « Et ensuite, y’a pas de grille sur ce barbecue. »
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 458
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyLun 10 Aoû 2020 - 22:18

Dans la dynamique Athos/Shannon, l'on avait l'habitude que ce soit plus souvent l'un qui ait l'habitude de manquer de tuer l'autre. Il fallait dire que l'un - dont on ne citera pas le nom pour préserver un semblant de suspens - avait la fâcheuse tendance à se mettre dans des situations rocambolesques le conduisant, nécessairement à manquer d'y passer. Malheureusement pour le second, qui était souvent fourré avec lui. Et cela avait alimenté bon nombre de disputes entre eux, toutes plus violentes les unes que les autres. Aussi, le dangereux téméraire avait appris sa leçon : il veillait, désormais, à ne plus trop se lâcher quand l'autre était dans les parages. Shannon - parce qu'il ne pouvait s'agir que de lui dans la catégorie immature-dangereux-téméraire - avait retenu sa leçon à la dure en avril. Il y avait des choses à ne pas faire avec Athos. Voilà tout. Aussi lorsque ce dernier lui avait proposé un barbecue, s'il avait accepté, il s'était dit, néanmoins, que c'était le meilleur moyen pour que tout dérape une bonne fois pour toute entre eux. Point de référence à une quelconque relation charnelle bien entendu, mais plutôt à une relation de franche violence psychologique. Shannon ne se sentait pas prêt à se disputer de nouveau avec Athos, comme ce qui s'était passé au mois d'avril. Il n'était pas en état psychique de gérer un stress pareil. Peut-être que son ami le savait, ou peut-être pas. Quoiqu'il en soit, il y avait là mille manières pour que rien ne se passe comme prévu, à commencer par l'alcool et leur incapacité à allumer la bête. « Je cherche le magazine de Gertronde ! » répondit-il à l'injonction de son ami qui, loin de lui l'idée de venir l'aider, commençait lentement à s'aventurer dans les limbes dangereuses de l'alcoolisme avéré. Lorsqu'il revint, Athos se fendit d'une plaisanterie qui fit malgré tout s'esclaffer son irlandais de pote. Il aurait pu se vexer. Petite victoire pour Athos, grande victoire pour leur amitié. « Pas besoin d'être devin pour savoir que t'as meilleur goût que moi » répliqua-t-il en imbibant les pages pour le jeter dans le barbecue.

Ravi de son exploit, Shannon se fendit d'une danse de la victoire. C'était de courte durée, mais ils allaient pouvoir se remplir la panse. « Chaud ? » s'exclama-t-il en le regardant de la tête au pied - en même temps ... - « Athos le glaçon. Tu fonds au soleil comme une glace ». Il pouvait bien parler, lui, avec sa peau caramel. Le sourire de l'irlandais sur son visage fut de courte durée, il fit un bond en arrière lorsque son américain de meilleur pote balança une rasade supplémentaire d'alcool sur le feu : « Putain le prend pas mal. J'ai pas envie de jouer à la torche, là ». Ça lui rappelait de forts mauvais souvenirs sur lesquels il préférait ne pas s'attarder davantage. Shannon n'était pas là pour penser, il était là pour boire et passer une bonne soirée. Etait-ce trop lui demander de ne pas cogiter ? Il écarta ses mèches de cheveux brunes de son front avant de se saisir de la bouteille qu'avait Athos dans les main : « Plus touche t'es un danger » affirma-t-il en s'avalant trois bonnes gorgées de ce qu'il avait décrété être son alcool préféré de la soirée. Ciel, il avait tant envie de Poteen... La remarque de son compère le fit marmonner dans sa barbe. « Bah... T'as pas du fil de fer ? Ou un truc dans le genre je sais pas... Au pire, on prend des bâtons, on plante les saucisses dedans et on les tient au dessus. Mais tu vas avoir des crampes, j'dis ça, j'dis rien ».


(621)
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 344
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @non uccidere
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyLun 10 Aoû 2020 - 22:57

« Vas-y, danse pour moi ! » se moqua-t-il en observant Shannon se déhancher, tout ça parce qu’il avait réussi à faire du feu, chapeau l’artiste. Il était ridicule à souhait, avec la grâce d’un éléphant croisé avec un centaure. Les planches vibraient sous leurs pieds. « Le glaçon, le glaçon… C’est pas ce qu’elles disent en général… » Parfois, Athos oubliait que son éternelle polygamie était derrière lui. Son histoire avec Magda redémarrait à peine, sans doute même avait-il un peu de mal à y croire, et puis les mauvaises habitudes, on avait comme du mal à s’en débarrasser en général.  « Et puis arrête avec tes glaces. C’est quoi cette nouvelle obsession que vous avez avec Magda là ? » Non pas qu’il éprouvait une forme de jalousie ou quoi que ce soit, juste, il ne comprenait pas. Quelle personne passé 15 ans appréciait réellement une glace, sérieusement ?

L’exploit de lanceur de flammes d’Athos n’eut toutefois pas un grand effet sur Shannon qui lui arracha la bouteille des mains. « Hé ! » Rendez-lui son biberon, par pitié. « Ça va, promis, je reste loin du feu. En même temps, ce t-shirt là pourrait finir en cendres, je pense que le monde ne le regretterait pas… » Même si Athos avait opté pour un look casual, pas de doute : Shannon arrivait quand même à avoir l’air moins stylé. Dans ses souvenirs, son pote se trimballait cette vieillerie au moins depuis sa sortie de Poudlard. « Je suis quasiment certain qu’il était pas de cette couleur là quand tu l’as acheté. » D’un geste rapide et un peu fourbe, il piqua la bouteille et alla se rassoir, assommé par la chaleur qui en fait se cachait plutôt à l’intérieur de lui que dans l’air. Au loin, les flammes commençaient déjà à se faire toutes petites, nul doute que la pyromanie avait été impressionnante, mais de courte durée. Et Athos était définitivement un homme de la ville, un vrai, un qui achetait sa nourriture plutôt que la cuire lui même, et puis quoi encore. Il soupira lourdement, calant à nouveau ses lèvres autour du goulot pour en boire une gorgée. C’était vraiment bon ce truc là. Une liqueur maison peut-être ? « Du fil de fer ? Mais tu veux faire quoi avec du fil de fer, boy scout ? » A la mention des crampes, il leva son doigt bien en l’air pour signifier son mécontentement. Bizarrement, ça, ça ne les vexait jamais. « Si j’ai des crampes, coño, c’est parce que ton prénom est un poids bien trop lourd à porter au quotidien. » Il ricana bêtement, et recula légèrement sur les pieds de sa chaise, très très fier de sa bêtise. Se penchant à nouveau en arrière pour boire une deuxième gorgée, les lois de la gravité firent leur petit effet et il se vautra avec la lourdeur de sa blague précédente, c’était dire. Heureusement, il eut plus mal à la dignité qu’au crâne, et contre toute attente, il n’essaya même pas de se relever, le dos au sol, les jambes en l’air, encore assis dans le fauteuil mais à 90 degrés. Il éclata d’un rire de mec bourré qui eut de l’écho au dessus du lac. « Au moins comme ça, j’peux pas tomber plus bas. »

Mais bon, il allait bien falloir trouver une solution pour ces maudites saucisses et visiblement, compter sur Shannon, c’était une mauvaise idée. Aussi fit-il une pirouette en arrière relativement mal exécutée avant de se relever et de se planter devant Shannon, à qui il lança un espèce de défi étrange. « Bon, on va pas manger ça sur des piques comme des z’hommes des Cavernes, oké ? On est des gens civilizés, alors, on va trouver un truc. » Déclenchant son chrono sur sa montre déjà un peu usée par le temps - il avait appris de ses erreurs, vu qu’à chaque aventure récente, Shannon trouvait un moyen de la lui exploser - il reprit avec une forme de bravade. « 5 minutes pour trouver la meilleure solution dans cette zolie p'tite maison. Celui qui gagne obtient le respect de l’autre, et le droit de lui demander de lui faire faire n’importe quoi. Deal ? » Il lui tendit la main, très content de son idée qui allait faire ressortir son odieux esprit de compétition, mais surtout, donner un résultat hautement improbable, il n’en doutait pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 458
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyMar 11 Aoû 2020 - 0:03

Inutile d'être un devin pour comprendre qu'entre Athos et Shannon, il n'y en avait bien qu'un qui menait la danse. Et ce n'était clairement pas celui qui faisait son petit déhanché de la victoire. Leur relation amicale avait toujours été déséquilibrée par leurs tempéraments biens différents, hérités de familles mais aussi d'éducations différentes. Leurs vies n'avaient rien en commun. Leur physique n'avait rien en commun. Leurs caractères n'avaient rien en commun. Et enfin, même leurs passe-temps ne se ressemblaient pas. Il leur fallait une grande dose de déni pour s'entendre saupoudrée de poussière d'abnégation. Athos et Shannon étaient deux astres opposés dans un ciel étoilé, deux lumières qui ne devraient, en réalité, jamais se croiser ni s'entrecouper. Qu'ils organisent un barbecue sauvage était un non sens. Tout était un non sens jusque dans les mots qu'ils s'envoyaient. Son ami connaissait mieux que quiconque la force des mots. Beaucoup plus que lui qui était un animal impulsif et instinctif. Athos néanmoins, sous-estimait grandement leur portée lorsqu'il était question de son ami. Ce n'était pas vraiment de sa faute. Si la personne d'en face ne réagit pas et se contente de lever les yeux au ciel, comme le faisait si souvent Shannon, comment comprendre qu'il y avait un problème ? L'irlandais n'avait jamais été capable de les lui énumérer. Il se sentait ridicule de les voir comme un problème, parce qu'il était le problème, en réalité. Les vannes d'Athos n'étaient pas problématiques, la façon dont il les recevait, en revanche, l'était. Aussi ne répondit-il pas au commentaire sur les glaces. Il n'appréciait pas de se sentir infantilisé. Et puis il se demandait, d'une certaine manière, si l'amitié qu'il avait avec Magda ne dérangeait pas un peu son ami, au fond. Il ferait mieux de s'éloigner un peu d'elle. Dans le doute.

Athos acheva de le crucifier pour la soirée en se moquant de son affreuse façon snob de sa façon de s'habiller. Shannon n'avait absolument aucun style, il ne cherchait pas à en avoir un. Son manque de superficialité contrastait grandement avec celle qu'affichait son américain de meilleur ami. Son t-shirt désormais gris, il ne pouvait pas nier qu'il n'était pas de cette couleur au départ. Il baissa ses yeux dessus et fit une grimace. Il s'était en fait même vachement élargit avec le temps, comme si son propriétaire n'était déjà pas assez sec comme cela. « Mm... Il était sans doute rouge à la base » marmonna-t-il plus pour lui-même que pour Athos. La vérité, c'était qu'il était vexé comme un pou. Il avait tellement eu l'habitude de recycler ses habits sur plusieurs années qu'il ne faisait même plus vraiment attention lorsqu'ils étaient importables. Un jean usé ? Ça devenait un short. Une paire de godasses aux portes de la mort ? Bah, tant que la semelle ne s'enlève pas, on s'en fout, non ? Véritablement, ils n'avaient pas la même vie. Ils ne l'avaient jamais eu. De toute manière, Shannon avait décidé de laisser couler... Comme d'habitude. La bouteille s'évapora de ses mains alors qu'Athos repartait avec. Ils allaient devoir en chercher une autre... A deux ils auraient bien assez le temps de la siphonner sans être pompettes. « Ben j'sais pas, avec du fil de fer, on peut bricoler une grille » répondit-il piqué au vif - pitié il était tout sauf un boy scout. Sa blague suivante ne le fit pas particulièrement sourire. « Ça va, t'as de la chance que Shannon soit un prénom mixte. Moi en revanche... » - il releva sa manche pour que le prénom du britannique apparaisse dans son petit coeur, c'était si laid, si laid - « on me regarde un peu bizarrement, des fois ». Il grimaça. Ouais, il s'était même pris quelques quolibets sympas. Gé-nial. Par contre, la chute de son meilleur ami eu au moins le don d'éloigner ses sombres pensées loin de lui : « Boom ahahah» ponctua-t-il avec une justesse certaine le spectacle qu'il venait de lui offrir.

« Cinq minutes ! » s'écria-t-il, épouvanté, « mais c'est pas assez ! ». Parlez à un sourd, il vous entendra mieux. La précieuse montre d'Athos programmée, il n'en fallait pas plus à Shannon pour se prendre au jeu. Hors de question de perdre, l'avenir de leurs saucisses en dépendaient : « DEAL ».



1.2.3 | BIPBIP ! La montre programmée les envoya tous les deux comme deux boulets de canon dans la maison. Intelligent - en tout cas pensait-il - Shannon chercha la cuisine : « Méy'apasdecuisinedanscechalet ? » demanda-t-il sans obtenir de réponse. Au diable Athos, il devait déjà y être ! Il déboula finalement dans ce qui servait de placard à balai. Mm... O.K.É ! La gueule enpoussiérée, Shannon ressortit de là en tenant un seau en acier par sa anse. Quel génie mes aïeux, quel génie ! « J'espère que là où t'es t'as trouvé une deuxième bouteille ! ». On ne perd pas le nord, hein !

4.5.6 | BIPBIP !  La montre programmée les envoya tous les deux comme deux boulets de canon dans la maison. Intelligent - en tout cas pensait-il - Shannon monta à l'étage pour pénétrer dans une chambre. Fonçant sur l'armoire, il en ressortit vainqueur de 4 cintres en acier. Ils feraient griller leurs saucisses dessus ! BIM.



(884)


Dernière édition par Shannon O'Mahony le Mar 11 Aoû 2020 - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6701
| SANG : Hasardeuse


Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyMar 11 Aoû 2020 - 0:03

Le membre 'Shannon O'Mahony' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 344
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @non uccidere
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyMar 11 Aoû 2020 - 0:49

Côté idées foireuses, on pouvait dire que leur duo était impayable à ce niveau-là. Tout avait commencé à Poudlard, où les motifs de leurs quelques retenues n’avaient fait qu’impressionner les professeurs par la créativité de leurs bêtises - un peu moins son père, cela dit. Tout cela avait continué ensuite avec leurs voyages, leurs aventures londoniennes et désormais, avec leurs beuveries. Il était d’ailleurs un peu triste de constater que maintenant, ces deux-là n’arrivaient plus à s’entendre qu’avec un peu d’alcool dans le sang. Et ils n’avaient pas encore trente ans. Avec un peu de jugeotte, et moins de déni, sans doute auraient-ils compris que ça n’était pas bon signe pour eux.

Donc rayon connerie aujourd’hui, nous avions un Shannon qui se prenait pour un homme des bois et voulait faire une grille avec du fil de fer. Magnifique, non, vraiment. Athos aurait presque payé pour voir ça. Et ils reparlèrent de leur exploit précédent. Shannon était un prénom mixte, mais quand même : ça restait le prénom de quelqu’un, dans un coeur, sur son bras. Il ricana avant de tomber quand Shannon se plaignit des quolibets qu’il recevait. « Parce que tu le caches pas ? P’tain, je crois que même Magda sait pas que j’ai ce truc sur le bras. » C’était d’ailleurs la seule qui aurait été susceptible de l’apercevoir ces derniers temps. Et ça n’avait rien à voir avec la honte, en fait. C’était plutôt qu’il n’avait pas envie d’expliquer. Qu’il n’avait pas envie qu’elle le prenne pour un gamin immature qu’il était parfois, quand il était en compagnie de son pote irlandais. Elle aurait bien le temps de lui trouver d’autres reproches sans qu’il lui en fournisse d’aussi faciles que ça. « Toi, t’as qu’à dire que t’apprécies Alexis Dumas ! » Pour une fois qu’il avait une référence culturelle, il se plantait sur le prénom. Bravissimo, Athos !

Le défi était donc lancé, et Athos courut dans la maison comme si sa vie était en jeu. Vraiment, quand il était avec Shannon, c’était un peu comme s’il avait quinze ans à nouveau, et qu’il regagnait un peu de cette insouciance qu’il avait perdu à cause de la vie et ses épreuves. C’était agréable, même si un peu débile. Il ignorait d’ailleurs dans quel état il allait rentrer chez lui - pardon, chez eux… - quand on voyait comment la dernière fois s’était terminée. Et quelle excuse il allait devoir inventer probablement. Mais ça n’était rien. Les conséquences, il les jugerait le lendemain. En attendant, il avait un défi à relever et ça, ça n’était pas n’importe quoi !

1-2-3 - Trouver une pièce, trouver une pièce, trouver une pièce… Décidant d’aller à l’opposé de Shannon par pur esprit de contradiction, Athos descendit à la cave où la pénombre le cueillit. Il mit déjà 3 bonnes minutes à trouver l’interrupteur alors qu’un Lumos, bon sang, ça aurait quand même été plus simple ! Le fourbi environnant n’aidait pas à trouver quoi que ce soit, aussi attrapa-t-il l’une des premières choses venues. C’était une raquette de tennis mais hé, c’était le truc le plus quadrillé qu’il ait pu trouver. Remontant pour respecter l’horaire imposé, il atterrit sur la terrasse, peu convaincu par sa réussite. Merde, Shannon avait raison, 5 minutes c’était trop peu. « Quoi ? Je suis sûr qu’avec un peu de chance, ça peut marcher… » Mais voilà, même lui ne croyait pas à son mensonge, et il fit mine de taper dans une balle imaginaire d’un revers, mais tout ce qu’il parvint à faire, c’est envoyer valser la raquette quelques mètres plus loin, dans le lac. Oups. « Bon oké, t’as gagné, mais c’est toi qui fabriques ton grillage parce que c’est ton idée. » Hors de question de s'abimer les doigts pour ça. Résigné, il voulut s’assoir sur sa chaise, se rappela qu’elle était au sol et la redressa pour s’y affaler. « Allez, j’attends la sentence… » Tragédie, oh, tragédie… L’art d’en faire des caisses.

4-5-6 - Fonçant dans la cuisine, parce que c’était la pièce la plus proche qu’il ait trouvée, Athos se planta en plein milieu et fit courir son regard qui commençait à voir flou sur les éléments à sa disposition. Mis à part le kitsch du décor, aucune idée lumineuse ne lui vint jusqu’à ce que… Mais oui ! Se baissant, il ouvrit le four et en sortit la grille, un sourire désespérément victorieux sur les lèvres. Avant de sortir, il fouilla quelques placards et trouva une autre bouteille sans étiquette - mais qui vivait ici, sérieusement ? - et atterrit sur la terrasse avec un sourire conquérant. « Alors mon pote, t’as trouvé quoi toi ? » Observant les cintres de Shannon avec un air narquois, il rit et plaqua sa grille sur le barbecue, faisant sauter le bouchon de sa trouvaille alcoolisée. « Tes cintres et toi, vous pouvez aller vous rhabiller ! » Quel humour, mes aïeux. Heureusement, avant de boire, Athos remarqua qu’un truc bizarre flottait dans le liquide qui était légèrement jaune. C’était quoi ça ? Un crapaud ? Une grenouille ? Son sourire s’agrandit, vous devinez pourquoi. « En l’honneur de ma victoire, j’te propose de trinquer. » Il lui tendit la nouvelle bouteille écoeurante et se saisit de l’autre, qui contenait encore un peu de liquide correct. « T’as d’la chance en plus, t’as à boire et à manger. »


Dernière édition par Athos Greyson le Mar 11 Aoû 2020 - 0:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6701
| SANG : Hasardeuse


Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyMar 11 Aoû 2020 - 0:49

Le membre 'Athos Greyson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 458
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyMar 11 Aoû 2020 - 11:51

Il fallait avoir une bonne dose dans le sang quand même pour se faire tatouer le prénom de l'autre sur la bras. Et Shannon avait beau insister, il ne se souvenait pas de celui qui avait eu l'idée. Aussi se persuadait-il que pour une idée si stupide, ça ne pouvait venir que d'Athos - même s'il était quand même sceptique. Athos et son temple, il en entendait parler depuis quinze ans. Peu de chances que ça vienne de lui. Si c'était donc l'idée lumineuse de l'irlandais, il fallait souligner sa capacité de persuasion et il ne pensait pas en être doté. Comme quoi, les miracles, ça existe. Parler tatouage était peut-être entre eux le sujet le moins touchy. Il afficha un simple sourire : si Magda n'était pas au courant, il ne saurait imaginer le fou rire dont elle sera prise en apprenant la vérité. Et cela finira par arriver. Que cela vienne d'Athos ou de Shannon, ce dernier ne prenant pas nécessairement la peine de cacher les tracés d'encre. « Tu fais bien de me le dire. Je le camouflerai la prochaine fois que je la verrai » lui dit-il gentiment. Quand son pote est dans la m*rde, c'est toujours son parti qu'il s'agit de prendre. Il pouvait comprendre qu'Athos ne veuille pas que toute sa masculinité soit entachée par quelque chose de si vulgaire. Sa superficialité ne pouvait accepter un tel tag sur son corps, mais cela faisait plutôt sourire Shannon. « Et non, je le cache pas. Flemme » conclut-il simplement en haussant les épaules. N'ayant absolument pas la référence culturelle, l'irlandais hocha la tête. Ouais, il appréciait Alexis Dumas, pourquoi pas. Aucune idée de qui c'était, mais sans doute que le prénom de son meilleur ami venait d'une de ses oeuvres. D'ici une heure, il aura oublié.

Ils étaient probablement trop calmes pour que ça dure.

Lancés dans un défi complètement stupide, Shannon fut apparemment celui qui était le plus intelligent. Qui l'eut cru ! Sans doute qu'il était surtout celui qui avait le moins bu pour l'instant, aussi... Il jeta un regard perplexe à la raquette de tennis que lui ramenait son ami. « Le plastique de la raquette va fondre » fit remarquer l'irlandais en pinçant les lèvres d'un air affligé. Athos, Athos, Athos... Ce dernier reprit sa place sur la chaise en le laissant faire. Bon. Shannon était supposément doué avec ses mains, mais fabriquer une grille à barbecue, c'était du jamais fait. C'était carrément plus simple de piquer des saucisses avec un morceau de bois... « J'ai bien envie de la garder pour plus tard, la sentence » répondit-il d'un ton taquin, « pour quand tu auras davantage d'alcool dans le sang, si tu vois ce que je veux dire ». Il se tourna vers lui pour lui faire un clin d'oeil alors qu'il tordait ses cintres. Le résultat n'était pas mauvais, et ça tenait. Bon, ils ne pourraient sans doute pas en cuisiner trop à la fois, mais après tout, le principal, c'était au moins de manger un peu, non ? « Tiens d'ailleurs, au lieu de glander, tu devrais nous trouver d'autres bouteilles ! » lança-t-il à son ami en continuant d'inspecter le barbecue, « parce que t'as quasiment fini la liqueur et j'ai encore soif ». Le début de la fin, je vous dis.
Quelques minutes plus tard, armé d'une bouteille dont il avait retiré le bouchon de liège avec les dents pour le cracher dans le lac - toute une délicatesse cet homme - Shannon disposa les quelques saucisses qu'ils avaient acheté en route sur sa grille improvisée. Il s'avérait que ça tenait, de façon miraculeuse. Il était ravi. Et pour fêter ça : Une gorgée ; deux gorgées ; trois gorgées. Cash. « C'est vassement bon ça tient, hic ! ». Aïe...


(620)
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 344
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @non uccidere
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptySam 22 Aoû 2020 - 7:51

Alors comme ça, Shannon se pavanait fièrement avec son prénom sur le bras ? Il n’aurait su dire s’il était flatté ou un peu perturbé par cette annonce. Pire encore quand il mentionna Magda. « En même temps, à moins de te balader en marcel ou à poil chez moi, je vois pas comment elle pourrait le voir. » Il n’aurait su dire quelle vision aurait été la plus dérangeante. Les marcels, sérieusement… Un peu de respect. « Mais c’est gentil. J’ai pas envie de l’entendre me traiter encore une fois de Gayson, tu vois le genre… » Ce surnom lui tapait souvent sur le système, mais il s’y était habitué. Du moins, c’était ce qu’il prétendait. En réalité, il accordait un peu d’importance à son nom, malgré son apparente désinvolture. Il était plus fier de celui-là que du précédent, bizarrement.

Ainsi donc, Shannon ne cachait pas son joli tatouage homo-érotique. Wow, quelle révélation. « T’as la flemme ou… tu m’aimes ? » Athos éclata d’un rire franc et pas très sophistiqué. Lui et Shannon, quelle belle blague. Non pas qu’il soit homophobe, ou une connerie comme ça. La dernière fois d’ailleurs, ne l’avait-il pas embrassé ? Mais vraiment, l’idée que son pote et lui puissent être plus que des… bah, mieux valait que ça reste à l’état de blague tout ça. « Tu m’diras, ça expliquerait vachement pourquoi tu fuis devant la gente féminine, mon pote. » C’était quand même le défaut numéro uno de son coño de poto.  Et maintenant qu’il était redressé sur ses grosses pattes, et pas loin de Shannon, il lui lança un clin d’oeil suggestif. « Mais rêve pas, ce coup-ci, j’t’embrasse pas. » Par contre, lui tâter le cul caramel, ça on verrait bien.  La soirée ne faisait que commençer.

Ainsi donc, Shannon était un meilleur boy scout qu’Athos. Etait-ce vraiment étonnant ? Malgré sa vie de voyou, Athos n’était pas manuellement débrouillard pour deux noises. Ah ça, trouver des idées pour piquer dans les poches de gens ou organiser des petits traffics, il y avait du monde ! Mais alors trouver de quoi faire un barbeuc… Bye bye ! De toute façon, Athos ne cuisinait jamais. Il faisait comme les gens civilisés : il allait acheter sa nourriture auprès de ceux qui savaient. Chacun sa spécialité ! Lui, il savait se rendre invisible : c’était déjà pas mal. « Tu triches, mano. Quand tu s’ras fin saoul, t’auras les idées encore plus bizarres, et pourtant, t’as un esprit bizarre d’base. » Assis dans son fauteuil pas super stable, Athos ne bougea même pas le petit doigt pour l’aider, et trouva quand même le moyen de râler quand Shannon lui demanda de trouver à boire. « C’est ça la sentence ? Parce que j’déchine des bouteilles pour vite qu’un niffleur dégote des gallions. » C’était tristement vrai.

Quand il parvint enfin à se mettre debout - ce fut, pour ainsi dire, incroyablement long - Athos fureta à l’intérieur de la maison pour trouver de quoi contenter l’alcoolémie de son latino de copain. Et la sienne aussi, quand même. Comme s’il était un radar à picole, il trouva le bar sans trop de peine, et choisit une bouteille au hasard. Elle était noire, noire comme la nuit qui en fait était bleue mais chut, du coup, impossible de savoir ce qu’elle contenait. Bah, Shannon n’avait rien précisé après tout. Il revint sur la terrasse, victorieux comme jamais. « Tadaaaaam ! » L’avantage, c’est que le bord qu’il fit le rapprocha un peu plus de Shannon, à qui il tendit sa trouvaille. « Y’a des tits dessins dorés sur la bouteille, c’est forcément bon, nan ? » Non Athos. Ca ne voulait rien dire.

Petite ellipse plus tard, où Athos se contenta en réalité de regarder Shannon barbeuquer - ça se dit ? - d’un regard étrangement vide. Les merguez grillaient doucement, un miracle qu’ils aient réussi à faire ça. Oui, oui, bien sûr qu’il se comptait dans le lot. « Si j’dis à Dagda qu’on a fait une soirée saucisse, tu crois qu’elle va bien l’prendre ? » Ca le fit rire, évidemment. Dagda, héhé, Cordelia avait fait fort sur ce coup-là. Alors que Shannon se réjouissait du nouvel alcool trouvé, Athos lui attrapa pour goûter aussi. Mais avant. « On fait quand même une bien belle équ-hic-pe toi et moi. Tu fais le manger, moi le boire, on a b’soin de personne d’autre hein. » Longue lampée, très longue. C’est vrai que c’était bon. Frappé par l’instant, Athos attrapa Shannon par l’épaule, contemplant l’étendue d’eau sur laquelle commençait à se refléter la lune. « Elle est pas belle la vie, mon pote ? »
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 458
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyDim 23 Aoû 2020 - 23:06

Magdaleentje était taquine, disons le comme ça. Pas très étonnant qu'elle harcèle un peu Athos avec un surnom stupide et qu'elle en profite si elle savait pour leurs odieux tatouages. Il allait répondre qu'il pensait plutôt que c'était Athos qui était porté sur les marcels mais ne dit rien. Autant tenir sa langue. Même si son meilleur ami avait lui-même la langue bien pendue question provocation taquine. L'irlandais releva un sourcil pour le regarder d'un air inquisiteur : "J'pense que l'inverse est plus vrai. TU m'as tâté le derrière et TU m'as smacké, je te rappelle". Cette soirée, quoique mémorable, avait eu des conséquences néfastes sur le duo. Conséquence désastreuse de non-dits pendant des mois et des semaines. Grosse fissure dans leur amitié de quinze ans particulièrement malmenée déjà. Le britannique continua et Shannon secoua la tête. Ce serait sans doute beaucoup mieux pour lui qu'il soit en fait attiré par les hommes : ça lui éviterait d'admettre sa nullité lorsqu'il s'agissait de parler aux femmes. Mais qu'il ne rêve pas : s'il était homosexuel, ce ne serait sans doute pas sur Athos qui tournerait le plus ses pensées. Quoique ?
   Occupé devant son barbecue, Shannon écoutait Athos parler tout seul. Enfin, il lui parlait mais sans doute que cela n'attendait pas plus de réponse que cela. Ils commençaient à avoir un peu bu, mais curieusement l'irlandais se tenait un peu mieux qu'Athos. Peut-être qu'il n'était pas complètement d'humeur non plus. Ou alors, il lui fallait définitivement plus de grammes dans le sang. "T'sais que mano en irlandais ça veut dire grand-mère ?" demanda Shannon en riant naturellement, sachant très bien que non, ce n'était pas de l'irlandais qu'Athos avait utilisé. L'envoyer chercher de l'alcool, ça c'était une bonne idée, pensait-il. Son ami se fendit d'une plaisanterie tôt suivie par Shannon : "C'pas du niffleur que t'as dans ta baguette en plus ? Ollivander, ce prophète". C'était le cas de le dire ! Lui, il avait eu deux baguettes. La première, il l'avait perdu au Brésil, sombre histoire qu'il aimait ne pas se remémorer. La seconde était faite d'une plume d'Augurey, un Augurey qu'il avait lui même récupéré. Amusant, finalement, que cette baguette lui soit réellement destinée, sachant qu'il était irlandais et que cet animal était originaire de l'Île d'Emeraude.

   Une fois Athos disparu, Shannon leva le nez vers le lac et soupira. L'atmosphère était tellement étrange, c'était presque comme s'il ne le connaissait pas. Il ne savait pas si c'était un vestige de leur dispute de la dernière fois ou si c'était juste lui. Ils avaient l'habitude de se disputer. Ils se disputaient tout le temps, pour rien. C'était comme ça. Mais jamais aucune de leur dispute n'avait été si violente et n'avait provoqué autant de rejet. Partir sans prévenir après lui avoir lâché une information pareille, il ne l'avait jamais fait. Et il ne comprenait pas comment il avait pu oser faire cela. Il baissa les yeux vers les saucisses et en retourna une, un poil trop grillée déjà. Foutus souvenirs, foutue mélancolie, foutus regrets. Athos le fit sursauter en revenant armé d'une bouteille : "Mm... J'sais pas trop mate" admit le jeune homme en fronçant le nez. Il avait goûté des trucs épouvantables… Dont une bouteille avec des farfadets en Irlande du Nord, il en avait vomi toutes ses tripes. Et pourtant, on parlait là d'un amateur de Poteen. Un verre finalement à côté de lui, Shannon avait accepté d'y tremper ses lèvres, par curiosité. Bon, ce n'était pas épouvantable. Et vu le degré d'alcool de ce truc, ça le ferait peut-être planer assez pour qu'il se détende un peu plus. Ou pas. L'évocation du surnom de Magda le fit sourire : "J'pense qu'elle serait grave jalouse oué" répondit-il en prenant un plat pour sortir les dîtes saucisses et merguez du grill, "vu comme elle aime la bonne bouffe". Son ami sembla néanmoins frappé par une poésie qu'il n'attendit pas… Et lâcha une phrase innocente, soulignée par l'alcool dans lequel il commençait à s'enfoncer, mais qui était tellement maladroite que l'irlandais eut un léger moment d'arrêt. Il n'était pas d'humeur à s'énerver pour l'indélicatesse de quelqu'un de pompette. Mais quand même. Athos venait de lui couper la chique. Qu'est-ce qu'il devait répondre à ça ? "Non" et mettre un froid ? Partir du principe qu'il fallait sauver l'instant et dire "oui" ? Shannon ne fit ni l'un ni l'autre, il avala son verre cul sec et changea de sujet, comme si rien n'était : "La vie c'est les merguez mec" fit-il en lui tendant le plat. Sans aucune délicatesse - il avait grandi sur un bateau, quand même - il se saisit de l'une d'elle et croqua naturellement dedans. "Elles piquent GRAVE" - il avala bien vite sa bouchée et ajouta "mais j'adore ce qui pique alors merci d'avoir bien choisi, Athos". Lui-même ne savait pas s'il lui disait merci pour ça, ou bien encore pour l'avoir sorti de son appartement. Bah ! Est-ce que ça avait réellement de l'importance, de toute façon ?


(914)
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 344
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @non uccidere
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon EmptyLun 21 Sep 2020 - 22:58

L’amitié d’Athos et Shannon avait toujours été mue par une certaine dynamique. Depuis Poudlard, celle-ci s’était d’ailleurs complètement inversée. Là où le jeune sang-pur voyait dans le flegmatique adolescent une forme de modèle dans sa rébellion, l’idole semblait avoir perdu aujourd’hui de sa superbe. Du moins, en embrassant le chemin de la filouterie, Athos avait subtilement et inconsciemment inversé les rôles, n’ayant plus besoin de Shannon pour se libérer des carcans de sa vie trop bien rangée. Leur amitié avait tenu le coup, sans doute parce que l’irlandais était resté le seul fidèle à ses côtés. Mais là où l’américain au sang anglais avait gagné en confiance en lui, Shannon, lui, n’avait fait que s’enfoncer à cause de choix de vie discutables. Athos ne jugeait pas vraiment son ami, mais son charisme et son arrogance certaine n’aidait pas vraiment le plus vieux des deux à se sentir mieux. Au sein de leur duo, Shannon n’était celui qui brillait, c’était ainsi depuis des années.

Ce soir pourtant, l’atmosphère était bien différente. Malgré les efforts considérables d’Athos pour essayer de regagner quelques points auprès de son ami qu’il savait avoir négligé - bravo champion - tout ça semblait sonner étrangement faux. Il n’y avait qu’à remarquer à quel point le malfrat se laissait glisser dans les affres de l’alcoolémie avec délectation, alors que Shannon était le plus raisonnable des deux, un comble. Quelque chose semblait comme cassé, et il était probable que l’un et l’autre le ressentaient, tout en se voilant correctement la face. L’ivresse d’Athos ne l’aidait pas. « Grand-Mère ? » Il éclata d’un rire sonore, conscient une fois de plus de sa nullité pour tout ce qui concernait les langues étrangères. En réalité, il avait pris un mot anglais et y avait ajouté un O, pas tellement une technique qui fonctionnait visiblement. « Siiii, du niffleur pur souche. La tête du paternel, j’te raconte pas ! » Le fait de parler de son père était un signe évident qu’Athos n’était pas dans son état normal. Ça, et le fait que son élocution laissait de plus en plus à désirer. Spoiler alert : bientôt, il avalerait des syllabes entières comme si c’était de l’eau-de-vie.

Car parlant d’alcool, Athos était bien trop fier de sa découverte qui était très certainement signe que la fin de soirée n’allait pas se dérouler sous les meilleurs auspices. Oh, et puis et après tout, ils squattaient un chalet de façon plus ou moins - moins, assurément - légal, alors ils n’étaient plus à ça près. Shannon faisait la fine bouche, ce qui était quand même étrange. Athos aurait-il perdu de son superbe pouvoir de persuasion ? « Si on a résisté à la Potine, on peut surviv’e à tout j’crois. » Athos gardait un goût amer, et pas seulement à cause de la boisson, de cette beuverie où une fois encore, ils avaient trouvé le moyen de se prendre la tronche et où, avec le recul, il n’avait parlé que de son sujet de prédilection : lui, lui, et lui. Ce soir, il essayait de faire amende honorable, surtout après le récent désastre de leur dernière beuverie - décidément, une bien mauvaise habitude. Mais en face, ça traînait des pieds. Retour à Poudlard, même si la limonade était devenue ce liquide étrange que Shannon accepta finalement d’ingurgiter. Aucune réaction de dégoût. C’était une bonne chose ça, non ?

La blague graveleuse et de bien mauvaise qualité sur la saucisse fut habilement détournée - merci Shannon - et Athos fut presque vexé parce que ça lui rappela les délires bizarres qu’il avait capté entre Magda et son ex coloc. Des bêtes histoires de crème glacée. Il connaissait le penchant de sa hollandaise pour le sucre et le reste, mais Shannon, c’était une nouveauté. C’était étrange. Il l’avait senti dans son bide, dans ses tripes, sans pouvoir mettre un mot dessus. Considérant toutefois que désormais, Magda était sa compagne, qu’il l’aimait et tout ça, il s’abstint de déballer une remarque déplorable. Pas si bourré finalement, bravo ! « Si vous continuez à traîner à deux, j’vais d’voir vous rouler à la fin. » Une fois la gorgée avalée - hé, c’était bon c’truc ! - il tenta une faible imitation de regard intimidant, pointant ses doigts sur Shannon, puis ses yeux, puis re Shannon. Ca ne ressemblait à rien. « M’fiez-vous, j’vous z’ai à l’oeil. » Oh délicieux Deus Ex Machina, si Athos savait combien il se le fourrait, le doigt dans l'oeil, jusqu'au coude, et qu'il regretterait sûrement ces paroles dont il ne se souviendrait pas d'ici une bonne année…

Nous en étions donc à l’accolade et sa phrase d’une banalité affligeante semblait-il, du moins dans la bouche d’Athos qui essayait juste, pour une fois, d’apprécier un rare moment de paix avec son plus vieil ami. 14 ans d’amitié putain, ça se fêtait ! Mais en n’abordant pas le sujet houleux avec Shannon, Athos se risquait à le blesser en ignorant sa peine, et c’était parfaitement réussi. Bien joué idiot. Subtile tentative de fuite en face, et retour à la barbaque pour les deux mâles. La vie, c’était les merguez ? Oh, y’avait bien moyen de faire un blague de beauf là-dessus, mais il n’en eut pas le coeur, et attrapa avec ses doigts une saucisse avant que Shannon ne lâche une phrase qui aurait pu éviter qu’il ne croque dedans à pleines dents comme ça. Ca piquait ouais. Grave, ouais. Et si Athos n’était pas tellement fan des pays chauds, son palais non plus n’appréciait pas tant la sensation de ses papilles qui s’enflammaient. Ses joues prirent une teinte rougeâtre, et il avala à la va-vite une gorgée de la bouteille pour apaiser le bordel. Pire idée du monde, vous en en doutez. « De rien mon pote. » Sa voix était toute petite, faiblarde, comme si sa gorge était serrée. Au fond de lui, il savait qu’il DEVAIT manger pour éviter de finir dans le même état que l’autre fois. Et en même temps, il dévisageait sa merguez comme si c’était une arme de destruction massive. « Si ça t’fait plaisir, c’est l’essent-hi-el. » Un hoquet persistant reprit, et Athos pensa que dévorer sa saucisse était un bon moyen de faire passer le mal. Non, non, juré que non. Une bouffée de chaleur le saisit tout à coup, et il se pencha par-dessus la rembarde comme si le mal de mer le saisissait. En réalité, il souffrait d’affreuses crampes d’estomac. Il fallut bien quelques minutes pour que ça passe, et que la douleur s’estompe. « P’tain, c’presque pire qu’au Mex-hic. » Quand il y était allé avec Magda, il avait dé-tes-té la bouffe locale, et avait facile perdu 3 kilos au passage. « Remballe tes saucisses, Shann’ : si j’en croque une de plus, j’te jure, j’finis la tête dans l’lac. Et j’suis déjà en train d’imaginer les horreurs qui vivent là d’dans, j’sais pas ce que j’préfère. Mourrir de combustion spontan-hée ou dévoré par un dinos-ho-re mar-hic ! »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Empty

Revenir en haut Aller en bas

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-