GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 456
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon - Page 2 EmptySam 26 Sep 2020 - 15:39

Il était étrange, ce moment partagé avec Athos. Peut-être parce que ça avait été spontané, ou peut-être parce que ça arrivait trop tôt après ce qui s'était passé. Shannon n'en savait rien. Et il avait beau ne rien dire, le cœur au fond, n'y était pas. Oh, il lui était profondément reconnaissant de l'avoir sorti de son train-train, vraiment il en avait besoin au plus profond de lui-même. Le temps qui passait lui pesait sur la conscience. Il allait mieux, à son propre rythme, il ne voulait pas qu'on le pousse à aller bien, ce n'était d'ailleurs pas ce qu'Athos faisait, bien que son trop plein de joie de vivre sonnait faux d'une certaine façon. Son ami semblait déterminé à boire, là où l'irlandais était plus mesuré. Non seulement il avait conscience qu'il ne devait surtout pas se laisser trop glisser sur la pente de l'alcool - considérant son état, c'était le meilleur moyen de devenir réellement alcoolique et il ne le souhaitait pas - mais il n'en avait même pas particulièrement envie. Finalement, c'était encore quelque chose de bien différent entre les deux amis. Athos se sentait d'humeur bavarde, là où Shannon aurait simplement apprécié de passer du temps avec lui, sans rien dire. Deux hommes aux chemins de vie bien différents, mais deux hommes aussi qui n'avaient rien à voir. Ils n'avaient jamais rien eu à voir l'un avec l'autre de toute façon. Athos, le gamin bien né, bien habillé, enfant parfait. Shannon… Etant Shannon, l'adolescent aux vêtements même pas repassés, débraillés, les cheveux trop longs, insupportable. Il afficha un sourire un peu amusé à sa réflexion sur le niffleur de sa baguette. Ça lui allait bien - non pas qu'il ait une tête de niffleur, mais compte tenu de ses activités eh bien… Ollivander s'était surpassé.

Shannon avait quant à lui la plume d'un oiseau magique tout irlandais dans sa baguette. Deuxième baguette qu'il avait, très importante à ses yeux là où, paradoxalement, il appréciait si peu l'usage de la magie. Il avait grandi comme un moldu, se satisfaisait encore de vivre comme eux. La magie c'était drôle cinq minutes mais après, la réalité du monde rattrapait les sorciers. Elle n'avait rien de magique, la magie. La magie provoquait en ce moment même une guerre, n'était-ce pas le pire des désenchantement ? Oh bien sûr, savoir matérialiser un patronus, c'était mignon. Faire sortir de sa baguette une pluie d'oiseau, c'était sympa. La magie c'était pratique, mais si terriblement dangereux, aussi. Shannon se sentait presque plus en sécurité chez les moldus. Sans doute parce qu'il n'avait pas franchement "le sang très pur". Le regard perdu sur ce qu'il avait dans le verre, le jeune homme émit un son à mi-chemin entre le "Mm" et le "M'ouais" à l'entente des paroles d'Athos. Il ne le reprit pas sur la prononciation du sacro-saint alcool irlandais, ça ne servait à rien. « Le truc avec la Poteen c'est que je sais à quoi m'attendre » répondit-il en trempant malgré tout ses lèvres - il était un Gryffondor téméraire ou non ?! « Okay, c'est pas si terrible » - autant l'admettre.

Ce n'était pas vraiment prévu que Magdaleentje s'invite dans la conversation mais Shannon tiqua à l'entente de la réponse d'Athos. Alors, le britannique était certes pompette, mais justement. En étant pompette, on se laissait souvent aller à un trop-plein de confidences. L'arbitre de Quidditch se demanda un instant si ça le faisait vraiment chier qu'il s'entende bien avec la néerlandaise. Mais Shannon ayant la capacité de communication d'une cuillère, il ne le lui demanda pas frontalement. Au contraire, il prit unilatéralement la décision de se faire plus discret maintenant. Prendre ses distances, ça fera du bien à tout le monde. Et puis de toute façon, Athos et Magda étant ensemble, ce serait plus simple pour l'irlandais de juste prétexter avoir autre chose à faire, histoire de ne pas tenir inutilement la chandelle. Ou même tient, il allait bouger un peu plus d'ici la fin de l'année. Comme ça, il n'aurait même pas à inventer d'excuses. S'acharner sur des merguez ultra piquantes, c'était déjà mieux. Même si Athos semblait sur le point de s'étouffer. L'irlandais le regardait avec des yeux ronds, parce que ça lui piquait lui un peu le palais sans qu'il n'en fasse des tonnes à ce sujet. Ça ne le dérangeait pas plus que cela. Mais Athos qui ne supportait déjà pas une température supérieure à 25 degrés… « Elle va pas te manger » plaisanta-t-il devant l'air qu'Athos envoyait à sa merguez, « et ne bois pas pour faire passer le piquant, sinon, ce sera pire ». Mais Athos étant Athos, il ne semblait pas déterminé à en croquer une de plus. Shannon leva les yeux au plafond en souriant et se contenta de croquer dans une autre merguez. « Tu sais très bien que tu risques de finir dans ce lac. Et puis, je suis sûr qu'il n'y a rien dedans. L'eau a l'air vachement calme » - ce qui ne voulait ABSOLUMENT rien dire et il le savait très bien. Oh l'irlandais savait que pour qu'Athos finisse dans ce lac, il allait devoir l'y pousser. Mais il ne se sentait pas d'humeur à se disputer avec lui. Si le britannique devait finir dedans, il finira dedans tout seul.  Il aurait vraiment pu utiliser son gage contre lui pour le forcer à sauter dans le lac, mais il avait tristement conscience de la peur panique d'Athos concernant l'eau. Alors quitte à être un salaud… « Bah tu sais quoi ! Mon gage c'est que tu manges une deuxième merguez » - il lui tendit le plat d'un air moqueur - « allez allez, plus vite c'est fait, plus vite ça ne piquera plus ! Ta tête est incroyable quand tu croques dedans ! ».


(1024)
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 321
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @non uccidere
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon - Page 2 EmptyMer 14 Oct 2020 - 22:47

Le hoquet se faisait vraiment persistant. Vraiment pénible aussi. Sans doute était-ce le mélange d’alcool, de clope et de piquant dans sa bouche qui faisait dérailler son larynx qui s’affolait. Les contractions se faisaient douloureuses dans sa poitrine, et il aurait sans doute du écouter plus attentivement les recommandations de Shannon quand au fait de NE PAS boire pour faire passer le piquant. Mais Athos n’écoutait déjà pas grand monde en temps normal, surtout pas Shannon alors… Sa bouche ne sentait plus rien ou presque, si ce n’était une douleur diffuse et blanche - c’était la couleur qu’il voyait dans sa tête, ne cherchez pas à comprendre un homme saoul.

Le britannique prit une mine outrée en entendant Shannon lui dire qu’il allait finir dans l’étendue glacée. Evidemment, le hoquet tout autant que son alcoolémie lui retiraient toute crédibilité. « Y faudr-hé me jeter d’dans pour que j’y foute un pi-hé ! » L’eau était peut-être calme, mais ça n’en rendait la chose que plus angoissante pour son esprit qui détestait véritablement cet élément. Et puis vu son état, il n’aurait même pas su nager. Déjà qu’il y arrivait péniblement d’habitude, mais alors là… L’alcool le faisait à nouveau redevenir, dans l’attitude comme dans les mots, cet insupportable gamin des rues qu’il prétendait être plus jeune. A bouffer des voyelles, à sauter des mots, à parler mal : heureusement que l’alcool allait avec quelques absences le lendemain parce que sinon, il se serait fait honte. « Et si tu l’fais, j’t’embarque avec. » Si seulement il avait eu les réflexes pour…

Le gage de Shannon lui fit voir rouge, avant même qu’il ne recroque dans l’offensante merguez, nourriture de Satan. « T’es s-hé-rieux ? » Visiblement, vu l’air qu’il faisait en lui tendant la barbaque, il l’était. RIP son palais. « T’aurais pu trouver un truc plus marrant nan ? » Il faisait le fiérot, mais ça le faisait quand même chier puissance mille. Il était venu pour passer une bonne soirée, pas anesthésier ses papilles pour une semaine. Parce que c’était ce qui allait arriver, il ne fallait pas se leurrer. Mais la fierté était ce qu’elle était, et un pari était un pari. Aussi, en poussant un soupir si fort qu’il aurait pu troubler la surface du lac, et faire mourrir une plante saine vu son haleine à 40 degrés, il attrapa une maudite saucisse qu’il fixa bien quinze longues secondes avant de croquer dedans. Ce qui se passait dans sa gorge lui évoqua un Feudeymon, rien de moins, et même si la température s’était rafraichie, le chaud lui monta si vite qu’il en fut en sueur. Avaler fut une toute autre histoire, mais quand il y parvint, il jeta un regard offensé à Shannon. Aucun mot ne sortit de sa bouche d’ailleurs, et il lui fallut deux bouchées supplémentaires pour venir à bout de cet horrible morceau de viande.

Une fois la chose faite, moquez-vous si vous voulez, mais le dos de son t-shirt en était tout trempé. La chaleur dans sa gorge contrastait avec son visage livide. « Content ? » parvint-il tout de même à prononcer avant de s’éclater sur son fauteuil qui craqua sous son poids quasi mort. « Quesse j’tai fait pour mériter ça hein ? » Sous couvert d’une blague, Athos laissait peut-être s’exprimer tout haut un ressenti étrange, à laquelle il n’attendait pas de réponse finalement. De toute façon, la merguez avait anéanti sa capacité à débiter des conneries à la minute, ce qui était sans doute mieux, et il se perdit dans la contemplation silencieuse du paysage au côté de Shannon, bien peu bavard ce soir. C’était peut-être ce dont ils avaient besoin tous les deux, après tout.
Revenir en haut Aller en bas

Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille w/ Shannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-