GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les baskets Nike Air Max Invigor
Voir le deal
50.47 €

Partagez

Discussion entre collègues (Ares)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Carina E. Hodgens

Carina E. Hodgens


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 143
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone (all souls/morrigan.)/ signature (Magma.)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle travaillant à la boutique d'Apothicaire de ses parents
| PATRONUS : Une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Discussion entre collègues (Ares)  Empty
MessageSujet: Discussion entre collègues (Ares) Discussion entre collègues (Ares)  EmptyMar 11 Aoû 2020 - 17:47

La réunion du service touchait à sa fin. Carina était fière d'elle. Elle n'avait aucun gribouillis dans la marge de son carnet lorsque Bulstrode s'était mis à parler. Pas de ligne tracée, ni de petit oiseau et pas de poule non plus. Le papier était vierge de petit dessins. Il n'y avait que les notes, les lettres proprement formées pour être lues par d'autres personnes. Ares en l’occurrence. Si leur guérisseur en chef ne semblait apprécier personne, sauf peut-être quelques rares élus qui trouvaient grâce à ses yeux, Ares était celui qui semblait attirer le plus sa haine et son mépris. Et ceci ne portait qu'un seul mot : racisme. En conséquence, elle ne portait pas leur chef dans son cœur. Elle aurait pu ignorer sa méchanceté si c'était son état général avec tout le monde. Mais il faisait du favoritisme et détestait les autres pour des raisons particulières. Un être infâme qu'elle espérait un jour voir disparaître de ce service, et de l'hôpital même.

Le guérisseur en chef annonça la fin et certains de ses collègues commencèrent à se lever. Elle laissa échapper un soupir de soulagement et ferma son carnet. Elle passa une main dans ses cheveux et se leva pour suivre sa voisine qui avait décidé de lui faire des derniers ragots. Elle lui expliquait que Wendy avait couché avec un garçon du service des virus et microbes magiques. Elle fit mine de s'y intéresser et lui adressa un sourire. Peut-être qu'elle finirait par lui fournir quelque chose à lui mettre sous la dent. Apparemment, elle avait une tête qui inspirait suffisamment confiance pour qu'on lui raconte les derniers potins. Elle ne le prenait pas mal, en vérité. Quand elle eut fini de tout lui raconter, Carina choisit de la laisser pour rejoindre son bureau. “Par contre, bouton d'or, je dois te laisser, je dois retrouver quelqu'un. ” Elle appelait les gens par des surnoms très différents, au point d'oublier les prénoms parfois. Elle lui fit la bise et disparut au coin du couloir.

Dans son bureau, elle récupéra le carnet qu'elle avait utilisé la veille. Elle en avait deux ou trois au cas où elle en oubliait un. Elle avait donné rendez-vous à Ares afin qu'elle lui transmette les points qui avaient été traités durant les deux dernières réunions de service. Elle avait décidé de le tenir au courant du mieux qu'elle le pouvait. Elle espérait qu'il serait très prochainement réintégrer. Les supérieurs de Bulstrode devait encore statuer sur son sort, mais elle allait tout faire pour les convaincre de le garder. Il était un bon collègue et un bon élément. Ses remèdes africains avaient prouvé leur efficacité et c'était tout ce qui comptait aux yeux de Carina. S'ils sauvaient des vies, alors elle ne voyait pas quel était le problème.

Après avoir le saut dans son bureau, elle retrouva Ares à l'endroit où elle lui avait demandé d'être. “Bonsoir, je suis en retard. La réunion s'est éternisé. ” Le renseigna-t-elle d'une voix calme. Elle ouvrit chaque carnet à la page des notes et lui tendit le premier. “C'est ce qui s'est dit à la réunion d'hier. Prends ton temps pour lire.” En attendant, elle relut ses notes de la journée et chercha les fautes d'orthographes. C'était lisible et elle se sentait satisfaite.  “C'était assez concis, alors il n'y a pas grand-chose. Tout le monde est un peu sur les nerfs, même dans notre service après que la jambe de cette fille ait été sectionnée au début de juillet. ” C'était la vérité. Les sorciers semblaient croire de plus en plus que leur vie était en danger. Certains croyaient avoir été victimes d'empoisonnements, d'autres avaient vraiment été victimes et leurs collègues aux urgences ne les avaient pas crus. Dont Stubby Boardman. Heureusement, elle avait accepté de l'ausculter et de le soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 280
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Discussion entre collègues (Ares)  Empty
MessageSujet: Re: Discussion entre collègues (Ares) Discussion entre collègues (Ares)  EmptyMer 16 Sep 2020 - 9:06

3 août 1978

Après les attentats de Pâques, Arès avait espéré rejoindre son service mais il n’en était toujours rien. Cela faisait déjà 9 mois, le temps d’une grossesse, et toutes les femmes vous diront combien c’est long,  qu’Arès avait été suspendu de son service par Bulstrode après son altercation avec ce dernier. Heureusement, il avait toujours trouvé des missions de renfort auprès des autres services de l’hôpital, ce qui lui permettait de gagner quelques gallions et surtout de ressentir cette excitation si particulière qu’il ressentait lorsqu’il était en train d’exercer. Même s’il adorait son service, même si ses talents de potioniste  faisaient de lui, un excellent, si ce n’était le meilleur antidotiste de cet hôpital,  Arès avait fini par voir le bon côté des choses à cette suspension. Cela lui permettait de renforcer ses compétences dans d’autres domaines de la médicomagie. Si on continuait à le laisser encore des mois dans le placard à balais du service d’empoissonnement par potions et plantes, tout en lui offrant des opportunités de travailler pour d’autres services, il allait devenir bien meilleur que Bulstrode, pas seulement en potions mais dans tous les domaines de la médicomagie.  Pendant ce temps, Bulstrode avait tout fait pour le tenir à l’écart. Il usait de sa position dominante auprès de ses collègues pour les écarter de lui, menaçant quiconque fraternisant trop avec Arès de subir le même sort que lui.  Autant dire qu’il n’y avait pas foule (sur le chemin de traverse) qui s’approchait donc d’Arès dans son service.  Heureusement, il y avait Carina.  Il pouvait compter sur elle pour le tenir informé de tout ce qui se passait dans le service.  Elle lui demandait même parfois conseil sur certaines situations. Il faut dire qu’il l’avait aidé lors de ses débuts grâce à une potion africaine. La jeune fille avait été particulièrement impressionnée de l’efficacité du remède dont elle n’avait jamais entendu parler.  Comme d’habitude, il l’attendait dans une petite salle dérobée à l’arrière de la laverie des tenues du personnel. On disait que certains employés si rejoignait pour un plaisir très intime. Eux, y avait donné une toute autre utilité. Bien plus professionnelle. « Bonsoir, je suis en retard. La réunion s'est éternisée » . Il laissa échapper un petit rire. Evidemment que la réunion s’était éternisée. Bulstrode avait du utiliser 99.9% du temps de parole, et il aimait s’écouter parler. «Finalement, échapper au discours du roi, cela a du bon» dit-il en laissant échappé un petit rire complice. « “C'est ce qui s'est dit à la réunion d'hier. Prends ton temps pour lire» poursuivit-elle en lui tendant un carnet, dont il s’empressa de lire les notes.  Elles étaient très succinctes. Devant son regard interrogateur, qui signifiait au fond « C’est tout, est-ce que tu as tout noté ? » elle cru nécessaire de préciser « C'était assez concis, alors il n'y a pas grand-chose. Tout le monde est un peu sur les nerfs, même dans notre service après que la jambe de cette fille ait été sectionnée au début de juillet» . Il avait entendu parler de cette fille à la jambe sectionnée. Il aurait d’ailleurs bien aimé pouvoir intervenir sur ce dossier. Comme a peu près tout le monde dans cet hôpital mais qu’est-ce que cela avait à voir avec leur service ? Pourquoi mettre sur les nerfs leur service. Si ce n’est parce que Bulstrode est incapable de gérer et d’organiser une équipe dans l’urgence. S’il était à ce poste ce n’était ni pour ses talents de médicomage ni pour ses talents de manager mais simplement grâce à son nom. «J’imagine que tu n’as pas non plus noté toutes les fleurs que Bulstrode à dû se jeter. D’ailleurs, il a du dire que c’est lui qui a réparé la jambe de cette femme non ?» dit-il en pouffant de rire.  Il avait besoin de cracher son venin. Sinon il allait finir par faire une poupée vaudou à l’effigie de Bulstrode «Est-ce qu’il a parlé de mon éventuelle réintégration, de mon audience devant le conseil de discipline?» . Il se doutait que la réponse était non, il n’y avait rien à ce sujet dans les notes de la jeune femme, mais il ne pouvait s’empêcher de poser la question.
Revenir en haut Aller en bas

Discussion entre collègues (Ares)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Discussion à la maison (pv: Aisuru) (Hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres :: 
L'hôpital Ste Mangouste
-