GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -48%
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth technologie ...
Voir le deal
35.69 €

Partagez

L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 665
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( obviously )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] Empty
MessageSujet: L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] EmptyMar 11 Aoû 2020 - 14:14

Tâchant d’être aussi discret que possible, Octavius effectuait mille et un allers-retours dans l’appartement. Il rassemblait toutes les affaires qu’il y avait laissé traîner, dans l’espoir de ne rien oublier. Il ne voulait pas réveiller Ares qui dormait encore paisiblement. Il était levé depuis sept heure du matin – il était huit heure. Il s’était déjà préparé et habillé. Il allait avoir une journée bien chargée, il ne devait pas trop traîner. Il avait encore tellement de choses à faire. Mais il ne voulait pas partir sans rien dire à Ares. Cela aurait été malpoli et rude.
En fin d’après-midi, à dix-sept heure, il allait devoir être dans le Poudlard Express. Cela faisait une semaine qu’il savait qu’il allait reprendre le poste de Défense contre les Forces du Mal à la rentrée. Il avait longuement hésité avant d’accepter la proposition d’Albus Dumbledore, à peser le pour et le contre. Puis, il n’avait su comment annoncer sa décision sortie de nulle part à Ares. Non pas qu’il sentait qu’il lui devait quelque chose et qu’il fut au courant soit une obligation… Il le sentait surtout très attaché à lui et il avait un peu peur de sa réaction. Il ne voulait pas le blesser. Mais il ne pouvait plus ne rien dire. Il allait bien falloir passer ce moment.
En attendant que le médicomage se réveille, il avait déjà commencé à préparer le petit-déjeuner en écoutant la radio à un volume raisonnable. C’était la moindre des choses. Pour l’instant, tout paraissait normal – hormis le fait qu’il avait rassemblé ses affaires dans un coin près de l’entrée. Octavius était de nature matinal. Et ce n’était pas la première fois qu’il préparait le petit-déjeuner à Ares. Il entendit soudainement des pas dans le couloir.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 280
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] Empty
MessageSujet: Re: L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] EmptyMar 8 Sep 2020 - 16:40

Vous savez ce qu'on dit des hommes? Rien de tel que le sexe pour les faire dormir comme des bébés. Etait-ce vraiment une vérité universelle? Je ne saurais vous le dire, mais une chose est certaine, cela fonctionne avec Arès Zabini. Après cette nuit aussi tendre que torride qu'il avait passé avec Octavius, le mulâtre dormait à poings fermés depuis des heures. Il avait été heureux de s'endormir en serrant Octavius contre son torse musclé. Il avait bien l'intention d'en faire de même ce soir, et le soir d'après. Il était loin de se douter ce qu'allait lui annoncer son amant. Lorsqu'il ouvrit les yeux, il constata avec tristesse qu'Octavius n'était pas à ses côtés. Il aurait pourtant tellement aimé se tourner vers lui, le serrer dans ses bras, l'embrasser et passer de longues minutes comme cela, juste tous les deux, dans les bras l'un de l'autre. L'ex serpentard espérait que son amant n'était pas parti mais à en juger par l'odeur exquise des pancackes qu'il pouvait renifler, il se doutait que non.  Arès ne pris pas la peine de s'habiller, simplement, de renfiler son boxer qu'Octavius avait jeté à l'autre bout de la pièce lors de leurs ébats de la vielle.  C'est donc le torse nu, qu'il se dirigea vers la cuisine, où il eut la mauvaise surprise de trouver un Octavius habillé.  Il hésitait entre le déshabiller lentement et sensuellement ou lui ôter tous ses vêtements d'un geste de la baguette. Le temps de la réflexion il s'avança vers lui pour déposer sur ses lèvres un baiser."Merci pour le petit déjeuner, tu es vraiment un amour"dit-il avant de lui offrir un second baiser puis d'ajouter "tu sais que je vais m'habituer. Fais attention, tu vas être obligé de m'offrir un tel traitement tous les jours" dit-il en attrapant d'un geste de la main la gazette du sorcier, tout en utilisant l'autre pour gouter son pancacke  "déliCHIEUx" dit-il la bouche pleine avant de lui sourire après avoir terminé sa bouchée.  "1er septembre.... tiens, c'est la rentrée" constat-t-il avec nonchalance.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 665
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( obviously )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] Empty
MessageSujet: Re: L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] EmptyDim 13 Sep 2020 - 11:41

Octavius était un homme facile à vivre au quotidien. Il était paisible et serviable. Par sa seule présence, il parvenait à donner de la chaleur à un foyer sans même s’en rendre compte. Il tenait certainement cela de sa grand-mère. Mais qu’arrivait-il quand il quittait une demeure ? On ne trouvait ses défauts profonds qu’en son absence due à ses départs soudain et souvent durables si ce n’était définitif.
Ares arriva dans le salon, tout ignorant de ce qui allait se produire. Il s’approcha d’Octavius, déposa un tendre baiser sur ses lèvres, le remercia pour le petit-déjeuner. L’anthropomage lui répondit par un simple sourire, s’enfermant dans un mutisme inhabituel. Voir Ares aussi guilleret et confiant l’attristait un peu au de ce qu’il avait à lui annoncer. Il était certain que le jeune médicomage n’allait pas bien le recevoir. Ce dernier prit la Gazette des sorciers et un pancake.
« 1er septembre… Tiens, c’est la rentrée. »
Il s’appuya contre le plan de travail pour faire face à Ares, croisant les bras.
« Ca nous rajeunit pas tout ça… » Il avait souvent du mal à se dire qu’il allait bientôt avoir trente ans. « Poudlard, ça ne te manque pas, parfois ? »
Il essayait honteusement d’amorcer le suet qui fâche. Il regrettait soudainement de ne pas lui en avoir parlé plus tôt. Que lui était-il passé par la tête, bon sang ?

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 280
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] Empty
MessageSujet: Re: L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] EmptyMar 15 Sep 2020 - 16:37

Cela faisait 9 mois qu’Arès avait fait la connaissance d’Octavius au Tsarduck café. 9 mois que cette rencontre avait bouleversé sa vie. 9 mois qu’Erzulie Freda, déesse de l’amour avait piqué le cœur d’Arès avec l’épée d’un Dambalah aux traits d’Octavius. 9 mois qu’il hantait ses pensées et l’attirait dangereusement, le détournant ainsi de la beauté des femmes. Le processus d’acceptation des sentiments qui germaient dans son cœur avait été un processus complexe. Un peu comme la métamorphose d’une chenille en papillon. Ce n’était qu’avec l’aval d’Ava qu’il avait pu se transformer en papillon. Et depuis deux mois, depuis qu’il avait enfin osé poser ses lèvres sur les siennes, des papillons il en avait plein le ventre. Depuis deux mois, il était sur un véritable petit nuage. Octavius le rendait heureux. Il se projetait avec lui. Il avait envie de lui demander de venir vivre avec lui, ce qui de facto, était un peu le cas. Ils passaient presque toutes leurs nuits ensembles, sauf celles où Arès était de garde à l’hôpital. Il partageait aujourd’hui son temps entre l’hôpital, sa sœur et Octavius. Tout en prenant son petit déjeuner, il regardait avec des constellations d’étoiles dans les yeux son amant. Le jeune mulâtre adressa un sourire au blondinet lorsqu’il lui demanda si Poudlard lui manquait. Pas tellement. Cela avait été une belle époque mais avec du recul, il n’avait pas été tellement à sa place. Il savait que bien des gens s’étaient servis de lui, des sangs purs, Sinistra. « Poudlard, a été une belle période, mais je suis bien plus heureux maintenant, avec un travail que j’aime énormément... » dit-il entre deux bouchées, « ... et avec toi dans ma vie». Avec toi que j’aime autant si ce n’est plus que mon travail avait-il envie d’ajouter mais il se contenta d’avaler une nouvelle bouchée de pancake en regardant son amant avec les yeux d’une salamandre.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 665
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo ( obviously )
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] Empty
MessageSujet: Re: L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] EmptyAujourd'hui à 15:05

Octavius était un homme qui avait besoin de temps pour à peu près tout dans la vie. Pour prendre une décision. Pour se forger une opinion. Pour tomber amoureux. Il n’avait jamais connu de coup de foudre. Il n’était pas intrépide ? C’était un éternel indécis. Il détestait cet aspect de sa personnalité par ailleurs. Une des raisons pour lesquelles il voyageait résidait là. A travers ses voyages, il parvenait à exalter une âme d’aventurier qu’il n’avait pas autrement. Ayant recourt à son instinct, écoutant ses envies, en réfléchissant juste suffisamment – pas plus ni moins.
Ares était très différent. Un feu ardent brûlait en lui. Celui de la passion. Ares, il était guidé par ses sentiments et presque uniquement ses sentiments qu’il peinait à dissimuler. Octavius pouvait se voiler la face autant qu’il le voulait, il ne pouvait pas ne pas voir que le médicomage était épris de lui. Trop épris. Et cela lui faisait un peu peur car lui-même n’était pas aussi investi émotionnellement dans leur relation. Il y avait un véritable déséquilibre. Il savait qu’il n’était pas bien de le laisser espérer indéfiniment ou le laisser dans l’illusion. Mais il ne voulait pas le blesser.
Quelque part, ce nouveau poste à Poudlard tombait à point nommé. Peut-être que l’éloignement allait permettre un sevrage. Si le futur professeur le quittait pour cette raison et pas une autre, la séparation allait être moins dure émotionnellement pour Ares.
« Avec moi ? Tu ne sais pas dans quoi tu t’embarques, mon pauvre ! » s’efforça-t-il de plaisanter avant de reprendre un air plus doux. « Tu sais que je ne vais pas rester à Londres indéfiniment, hein ? »
A plusieurs reprises quand la conversation s’y était prêtée, il avait évoqué le fait qu’il préférait habiter en campagne plutôt qu’en ville et qu’il était attaché à son comté natal, le Somerset. Plus particulièrement à la demeure dans laquelle il avait grandi – et où Ares était déjà venu. Une maison dans un village bien éloigné. Le trou du cul du monde, disait-on !

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Contenu sponsorisé




L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] Empty
MessageSujet: Re: L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977] Empty

Revenir en haut Aller en bas

L'heure du départ | Ft. Ares [Septembre 1977]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» [UPTOBOX] Boa vs. Python (V) [DVDRiP]
» Alvin et les Chipmunks 2 [DVDRiP]
» [UploadHero ] Arrête ton char... bidasse! [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Hamburger film sandwich [DVDRiP]Comédie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre-