GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !
-46%
Le deal à ne pas rater :
Vélo électrique 26′ VELOBECANE -7 vitesses
649.99 € 1199 €
Voir le deal

Partagez

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 353
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyJeu 13 Aoû 2020 - 10:16

Dire que Gauwain Robards était stressé, tandis qu'il attendait devant Harpile Poils, aurait été un euphémisme.

Il fallait dire que le garçon avait gros à jouer.

Au vu de la catastrophe qu'avait été sa première rencontre avec les parents d'Amelia, il n'était pas question de réitérer l'"exploit" en territoire gallois. Or, les Robards était un morceau autrement plus compliqué que les Bones, qui avaient malgré les circonstances accueilli avec bienveillance le petit ami de leur fille.

L'affaire galloise n'était pas bien engagée, il fallait le reconnaitre. La lettre validant l'intégration de Gauwain à l'ESM en filière Aurors n'était toujours pas arrivée ; à force de promettre qu'il "allait arranger ça", Gauwain avait fini par adoucir l'ambiance à la maison, cependant si son père s'était remis à lui décrocher quelques mots, l'homme s'en tenait au strict minimum.

Gauwain se passa une main dans les cheveux. En réalité, ils auraient dû attendre. Il le sentait au plus profond de ses os. Mais il y avait l'Eisteddfod de Cardiff et Gauwain avait épuisé sa paye de juillet, impossible de louer une autre chambre d'hôtel. Il avait envisagé d'emprunter à nouveau la tente de son grand-père, mais son dos se souvenait encore de cet épisode ; il avait renoncé.

Autant affronter le courroux paternel.

Gauwain avait passé les trois jours précédents à essayer de marquer des points. Aider à ranger des papiers et à dégnomer le jardin. Se charger de quelques courses, comme par exemple aller récupérer le tabac colombien, séché avec des oeufs de serpencendre, que son père attendait et qui était arrivé au Chemin de Traverse. Laisser trainer négligemment la lettre de réponse de Raven Fawkes.

Et puis il tablait sur la diplomatie d'Amelia pour adoucir les choses.

Ca pouvait bien se passer.

Il aurait été plus confiant si son père n'avait pas annoncé devoir participer le jour même à une de ces réunions interminables dont ne sortait jamais rien de bon.

....peut-être qu'ils feraient mieux d'acheter une bouteille d'alcool fort avant de rentrer?

Il leva les yeux quand une silhouette familière sorti de la boutique, les cheveux roux au lieu de blond, mais avec toujours ce même éclat dans les yeux. Il sourit en attirant à lui sa petite amie, reposant son front contre celui de la jeune femme :

"Prête?"
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyVen 14 Aoû 2020 - 12:31

Il lui avait fallu pas moins de trois jours avant de se décider sur une tenue... deux autres pour déterminer la coiffure et le maquillage. Dans l'arrière boutique - qui servait évidemment de vestiaire, elle hésitait encore sur la coiffure. Elle choisit finalement de les laisser lâchés, bien lisses, fixés avec un produit afin qu'ils ne bougent. Si elle voulait avoir bonne mine et cacher les cernes qu'elle avait sous les yeux, elle n'avait pas non plus l'intention de passer pour un pot de peinture. Elle travailla donc son teint le mieux possible et ajouta du crayon et du mascara. Au final, elle trouva la tenue bien ennuyeuse : chemisier blanc boutonné au maximum, jupe noire qui dévoiler seulement ses chevilles et une partie presque minuscule de ses mollets. Elle qui appréciait montrer ses gambettes, elle se trouvait presque austère. Il ne lui restait plus qu'à aller qu'à cacher ses cheveux, et elle était prête pour le couvent - à moins qu'elle ne choque les bonnes sœurs. Seule petite originalité : les escarpins noirs qui la montaient d'au moins sept ou huit centimètres. Tant qu'elle ne dépassait pas Gauwain, ça lui semblait tout à fait approprié.

Elle traversa la boutique en essayant de se faire le plus discrète possible tout en saluant les collègues. Elle avait commencé à penser à son emploi du temps pour septembre. Cela ne tarderait plus. Elle retrouvant son petit ami qui l'attira à lui et posa son front contre le sien. Elle sentit qu'il appréhendait, beaucoup plus d'elle. Peut-être que la rencontre catastrophique avec ses parents lui servait de leçon... ou du moins d'exemple à ne pas suivre. Il fallait dire que les Bones s'étaient montré bienveillants, mais méfiants. Puis c'était une drôle d'approche. Elle passa une main dans sa nuque et caressa sa peau à la naissance de ses cheveux. Elle l'embrassa sur la joue avant de lui souffler quelques mots. “ Oui bien sûr, je suis prête. ” Elle ignorait à quoi s'attendre. Gauwain avait laissé échapper que tout ne se passait pas très bien chez lui. Le père probablement. Il était dur, il paraissait. Ses parents avaient toujours été si compréhensifs, si gentils et attentionnés qu'elle ne parvenait pas à comprendre ce que ces petits mots pouvaient bien signifier. Comme pour le rassurer d'avantage - ou du moins - elle captura ses lèvres avec les siennes et laissa ses doigts monter dans sa crinière brune.

Elle décida toutefois de ne pas trop insister. Elle serait capable de le mettre en retard si elle approfondissait ce baiser. Et il valait mieux être en avance, voire précisément à l'heure. Elle ne supportait pas les retardataires, alors elle supposait que c'était le cas des parents de Gauwain. “ Tout va bien se passer. Puis, je suis là. ” Dit-elle comme si rien ne pouvait lui arriver quand ils étaient ensemble. Elle le pensait d'une certaine manière. Il faudrait sans doute qu'on se débarrasse d'elle pour qu'une telle chose produise. Bon à priori elle n'était pas très menaçante. Elle glissa ses deux mains dans les siennes.  “ Est-ce qu'il y a quelque chose que tu ne veux me dire avant d'y aller ? Des informations préventives de dernière minute. ” Sur son père, sa mère ou que sais-je d'autre. Sur les choses qu'il lui cachait. Il y avait tellement de choses qu'il pourrait lui révéler à cet instant et elle lui laissait une petite porte de sortie.  
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 353
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptySam 15 Aoû 2020 - 10:17

A l'inverse de Gauwain, Amelia se comportait de façon calme et sereine. Elle était vêtue impeccablement, quoique de façon plus sage que d'ordinaire. Dans ses gestes, dans ses baisers, dans les caresses légères que traçaient ses doigts sur la peau de Gauwain, on ne décelait aucune trace de fébrilité. Il l'enviait.

En même temps, elle ne mesurait sans doute pas ce qui se profilait. Peut-être aurait-il dû être un peu plus transparent sur la situation à Saint-Davids. Trop tard, à présent.

Il hocha la tête quand elle tenta de le rassurer, étreignit ses mains en retour... et s'arrêta lorsqu'elle l'interrogea. Est-ce qu'il y avait quelque chose qu'elle devait savoir avant qu'ils ne débarquent. Il grimaça.

"Non. Juste..."

Il imagina soudain Amelia Bones face à un Trystan Robards peu amène et réalisa que cette rencontre pouvait être l'équivalent humain de jouer au Beerquidditch avec une balle en peau de salamandre, au dessus d'un chaudron empli à ras bord de potion explosive. Et ça, c'était sans compter les complications créées par Gauwain, à propos de son orientation professionnelle.

"Ne parle pas du Ministère avec mon père. Ni des droits des femmes. Euh..."

Il passa en revue tout ce qui pouvait déraper et eut le vertige.

".....Evite juste de parler politique avec mon père?"

Un sourire encourageant, qui ne ferait sans doute pas illusion très longtemps face à Amelia. Il enchaîna.

"Discute plutôt avec ma mère. Elle sera contente de parler- Accessoires de mode, ou bijoux, elle en vend plein dans sa boutique."

Pas vraiment les collections à la dernière mode, c'était pas ce genre de boutique, mais- Sa mère ne risquait pas de dire quoi que ce soit, ce serait beaucoup plus facile.

....Ils auraient dû faire ce briefing plus en amont. BEAUCOUP plus en amont.

Etait-ce le moment d'expliquer les tensions à Saint-Davids autour de l'année qui se profilait? Qu'est-ce qu'il y gagnerait, à tout balancer et à avoir l'air encore plus crétin? Non, il allait s'éviter ça. De toute façon, elle n'allait sans doute pas tarder à comprendre le problème, et il n'avait toujours pas envie d'évoquer avec elle les solutions qu'il avait trouvées.

"On est partis?"

Il la déchargea de son sac, lui tendit la main, et prit une inspiration. Il transplanait deux fois par jour entre Saint Davids et le Chemin de Traverse. Pourtant, il ne lui avait jamais semblé aussi difficile de se concentrer sur sa Destination qu'en cet instant.

Bon gré, mal gré, la magie les recracha devant la maison familiale, dont les murs gris paraissaient plus sombre, sous le ciel d'orage. Personne ne vînt à leur rencontre ; il ne sut s'il fallait le déplorer ou s'en réjouir.

Sa mère reposa son torchon lorsqu'ils se présentèrent à la porte de la cuisine, et s'avança avec une expression neutre, réservée. Son père, à la table en bois de la cuisine, ne leva pas les yeux de la Gazette. Gauwain se força à garder un ton de voix positif :

"On est là!"


Il entra en premier dans la maison, comme s'il avait été nécessaire de protéger Amelia d'un éventuel sort ; il garda l'une de ses mains dans la sienne, sans savoir trop qui ce contact était censé rassurer.

"Maman, Papa, je vous présente Amelia. Bones. Amelia Bones."

Lentement, son père leva les yeux de son journal. Gauwain se redressa en crispant la mâchoire.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyDim 16 Aoû 2020 - 10:12

De ses petits yeux bleus, elle contemplait son petit ami et essayait de deviner ce qu'il pouvait bien avoir en tête. Elle le sentait tendu et inquiet également. Lui demander des précisions, des informations bonus lui s'avérait une stratégie... assez risquée tout compte fait. Elle décelait dans les paroles de son petit ami qu'il faudrait faire très attention au père de ce dernier. Elle se mordit la lèvre inférieure tout en ouvrant grands les oreilles. Dans sa tête, elle fit comme apparaître un petit carnet sur lequel elle écrit toute la liste des sujets à éviter : le ministère - donc pas son projet professionnel ? - le droit des femmes - ça commençait bien - et finalement la politique en général - comme si elle allait parler politique lors d'un premier repas avec un homme qu'elle ne connaissait qu'à travers les mots de Gauwain. Elle préférait en rire qu'en pleurer, toutefois, cela réveilla une inquiétude qu'elle essayait de cacher du mieux qu'elle pouvait. “ Très bien, je n'adresserais la parole à ton père que pour le saluer et s'il me dit un mot. ” Plaisanta-t-elle dans l'espoir de dérider son petit ami - ou alors, c'était pour elle, elle ne savait trop. Elle haussa les sourcils lorsqu'il lui révéla les sujets de discussion que sa mère abordait : accessoires de mode et bijoux... Autant elle aimait la mode, autant elle ne savait pas si elle était capable de causer d'uniquement cela. Surtout qu'une fois encore, elle ne connaissait rien à cette femme. A part le nom de celle-ci et son métier. Même si à l'écouter, Gauwain semblait dire que sa génitrice ne parlait pas beaucoup de choses. Ça limiterait considérablement les conversations. “ D'accord. ” Elle avait l'impression qu'elle allait surtout devoir regarder son assiette et attendre patiemment qu'on lui parle. Cela allait être joyeux. Mais elle ferait l'effort de se taire. Elle savait le faire : se tenir.

Elle hocha la tête quand il lui annonça qu'ils allaient partir. Il prit son sac et ils transplanèrent devant une maison bien sombre. A croire que la météo avait décidé de mettre au goût de l'ambiance qui planait déjà. Et ils n'avaient même pas passé la porte. Elle inspira profondément et jeta un coup d'oeil par dessus son épaule pour voir arriver le fleuriste sorcier qu'elle avait trouvé à Saint Davids - en si peu de temps pour s'organiser, elle avait eu de la chance. Le sorcier lui expliqua qu'il avait jeté un sortilège sur les fleurs afin d'éviter qu'elles ne soient gorgées d'eau. Une sorte de bulle semblait les protéger. Et elle le remercia en lui donnant les quelques pièces qu'elle avait choisi de lui donner en pourboire. Et il disparut à nouveau en leur souhaitant une bonne soirée. Ils entrèrent dans la maison, de sa main libre, elle essayait de rassurer Gauwain en laissant son pouce glisser le long de sa paume. Premières paroles. Pas de réponse. Charmant, pensa-t-elle dans un coin de sa tête. Puis finalement, il la guida jusqu'à la cuisine où se trouvaient ses parents. Ils semblaient si ravis de les voir - ironie quand tu nous tiens - qu'elle aurait préféré avoir un milliers de conversations embarrassantes avec son frère Edgar en une semaine que se trouver là. Mais son éducation l'obligeait à rester ici. Et ses courtoisies toujours impeccables la poussèrent à prendre la parole et mentir. Tout cela avec le sourire. “ Bonsoir, je suis enchantée de vous rencontrer. ” Dit-elle en tendant sa main d'abord vers le père, ensuite vers la mère. Une très froide courtoisie. Cela lui rappela Svetlana dans leurs premières années. A côté d'eux, l'enfant que sa meilleure amie avait été passerait pour un clown. Puis finalement, elle donna le bouquet de fleurs à Mrs Robards. “ J'ai pensé que vous apprécieriez des roses anglaises. ” Sa mère lui avait toujours appris qu'il ne fallait jamais venir chez quelqu'un les mains vides. Et elle pensa sans une once de honte que des fleurs apporteraient de la vie à cette maison bien lugubre. Ou paraissait-elle ainsi à cause de l'humeur ambiante ? Probablement. Elle revint se placer à côté de Gauwain, ne préférant pas pomper l'air de ses hôtes - ils lui donnaient réellement l'impression de ne pas être à sa place. Et pour être honnête, elle troquerait presque une discussion avec une Freya Bakke bourrée, droguée, fatiguée et étranger contre cela. Au moins, elle était loquace et chaleureuse. A sa façon... Mais elle ferait face tant pis. 
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 353
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyMer 26 Aoû 2020 - 19:58

C’était comme se trouver face à un Sphinx, retenir son souffle pour que la créature ne compte votre « ah ? » comme une réponse. Les yeux de Gauwain passèrent de la main tendue par Amelia au visage de son père, puis à celui de sa petite amie.

La jeune femme affichait une politesse contrôlée, où ne filtrait aucune émotion hormis un calme abyssal. Pendant tout ce temps, il sentit braqué sur lui le regard de son père, sombre comme un ciel d’orage.

Il ouvrit la bouche, voulut intervenir, mais finalement, son père le prit de vitesse.

Trystan Robards accepta la main tendue, sans sourire cependant. Sa poignée de main fut ferme, et Gauwain se demanda s’il jaugeait Amelia de la même façon qu’il jugeait un homme à cette première forme de contact.

« Mon fils me dit que votre père travaille pour le Ministère. »

Gauwain décida de prendre ça comme un signe encourageant : son père avait écouté, au moins un minimum. Et tentait d’engager une certaine forme de conversation. Okay, ça allait peut-être le faire, finalement…

Comme à son habitude, la mère du jeune homme laissait son mari piloter la conversation, attentive comme une biche à l’orée du bois. Elle imita le geste de son mari, sa main frêle serrant celle d’Amelia avant de retourner se poser sur son tablier. Autre bon signe : elle accepta les fleurs avec un discret mot de remerciement, et un sourire hésitant.

Pour autant, Gauwain n’était pas sûr qu’il soit tout à fait possible de se détendre. Amelia était revenue se placer près de lui : il se permit de poser ses mains sur les hanches de la jeune femme, tout en surveillant la réaction de ses parents :

« On va poser les affaires d’Amelia dans ma chambre et on descendra pour le dîner, d’accord ? »

Il grimaça intérieurement en voyant les lèvres de sa mère se pincer.

« J’ai fait la chambre d’amis, Gauwain. »

…bien sûr qu’elle l’avait fait, cette fichue chambre d’amis, avec l’approbation paternelle à n’en pas douter, et ce, quoi qu’il ait pu dire. Il compta jusqu’à cinq intérieurement, avant de lui répondre avec un sourire :

« C’est vrai. Merci, Maman, ce sera très bien. …je vais te montrer, Amelia, je suis sûr que tu vas aimer. C’est très… fleuri. »


Il lui lança un regard qui était un appel au secours muet. Et puis, pour changer de sujet, s’offrir une respiration, il demanda :

« Tantine est là ? Ou bien elle et Grampu viendront pour le dîner ? »

Au moins, ça eut le mérite de détourner l’attention de cette histoire de chambre. Son père fit claquer sa langue, agacé.

« Que veux-tu qu’on en sache ? Cette femme est pire qu’un animal. Une chatte sauvage serait plus cadrée. »

Sa mère ne prit pas la peine de défendre sa tante, se contentant d’ajouter :

« Ton grand-père nous rejoindra pour le dîner. »

Il se décala discrètement vers la droite, laissant une de ses mains glisser sur le corps d’Amelia pour l’entrainer avec lui.

« Bon, eh bin… on va y aller ! A tout à l’heure ! »

Dire qu’il était soulagé de pouvoir fuir était l’euphémisme du mois. Avec un rire qui tenait du soupir de soulagement, il se tourna vers Amelia tout en montant l’escalier, au mépris de la chute potentielle qu’aurait pu lui valoir le fait de gravir ces marches sans les regarder.

« Okay, tu veux commencer par voir ma chambre, ou… la chambre d’amis ? »

Il proposa cette dernière option avec une moue peu convaincue ; il avait bien l’intention de trouver une faille dans les règles de la maison. C’est que la chambre d’amis se trouvait très exactement à l’opposé de la sienne, dans le couloir, et que la porte de cette pièce grinçait méchamment.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyDim 30 Aoû 2020 - 18:18

Ce n'était pas un champ de bataille, mais presque. A n'en pas douter, le père de Gauwain la jaugeait comme si elle avait été un troll ou peut-être une harpie, elle ne savait pas trop. Dans tous les cas, elle se demandait comment Gauwain et lui pouvaient être parents. Certes son petit ami avait des moments un peu... silencieux, mais pas ainsi. Sa mère, quant à elle, faisait tapisserie, ne disant pas un mot et acceptant poliment et faiblement des fleurs... comme si elle craignait de découvrir une mandragore dans le bouquet. Elle fut presque surprise quand Mr Robards daigna lui adresser quelques mots. Elle jeta un coup d'oeil au fils de ce dernier, comme pour savoir si elle était supposée répondre à cela... Car sérieusement ? Trop bien éduquée peut-être pour ignorer cette tentative d'engager une conversation, Amelia choisit d'y répondre le plus poliment possible : “ Il est langue de plomb. Il travaille à la salle du temps. ” C'était de toute façon la seule information dont elle disposait. S'il connaissait le ministère, il saurait évidemment ce que cela signifiait : mystère et boule de gomme, secrets et mensonges. Bref, son père n'était peut-être pas l'homme le plus avenant du monde, mais au moins, il passait pour quelqu'un de fort sympathique et même compatissant. Elle serait prête à parier, et avec tout le respect qu'elle devait à son petit ami, que Trystan Robards n'était absolument pas capable de cela.

Elle se contenta de regarder la scène et n'intervint que pour remercier la mère d'avoir préparé la chambre d'amis "très fleurie". “ C'est fort aimable à vous, je vous remercie. ” Politesses... toujours en priorité. Pour dire la vérité, elle n'était pas réellement choquée que les parents de Gauwain aient préféré qu'une inconnue dorme dans la chambre d'amis plutôt que dans le lit de leur fils. Elle n'y voyait pas vraiment de problème à priori. Cela lui paraissait même naturel. Elle n'allait pas s'en plaindre. Tant pis. Elle se mordit alors la langue quand le père compara la tantine à un "animal" et une chatte sauvage. Des mots dansèrent dans son esprit "c'est pour la bonne cause". La bonne cause, tu parles. Cet homme était tout simplement misogyne et plutôt qu'essayer de comprendre la tantine il considérait probablement qu'elle n'était pas une vraie femme. Elle allait manifestement rencontrer le grand-père aussi. Si il était sur le même modèle que le père, elle préférait ne pas le voir non plus. Elle ne dit rien et se laissa guider vers l'étage. Les marches semblaient assez dangereuses et malgré la question que son petit ami lui posait, elle se concentra sur l'escalier qu'ils gravissaient un peu à l'aveugle. “ Fais attention. ” Dit-elle simplement alors qu'ils avaient encore plusieurs marches à franchir.

Arrivés sur le palier, elle regarde à droite à gauche comme pour deviner où était la dite chambre d'amis. “ Je pense qu'il vaut mieux rester raisonnable. ” Dit-elle dans un soupir. Evidemment, Amelia ne s'en réjouissait pas. Mais elle n'avait aucune envie d'être jeté dehors ou de causer des ennuis à Gauwain. Comme si ce n'était pas suffisamment tendu ainsi, il valait mieux ne pas mettre davantage d'eau sur le feu.  “ Où est la chambre d'amis ? Par là ? ” Demanda-t-elle en pointant dans une direction. Gauwain la guida jusqu'à la dite chambre. La porte grinçait évidemment... Et lorsque Amelia découvrit le décor, elle fut absolument horrifiée. Fleuri... plutôt laid et surchargé. Les rideaux étaient aux même motifs que le papier peint. Il y avait plusieurs tableaux et même un miroir. Les meubles anciens ne la dérangeaient pas cependant. “ C'est charmant. ” Dit-elle en posant le sac sur le sol. Elle s'installa sur le lit deux places. Voyons le bon côté des choses, elle aurait au moins la place pour dormir. Et la lumière éteinte, elle ne se ferait plus mal aux yeux en observant le plafond ou les murs.  “ Je pense qu'il vaut mieux respecter les volontés tes parents, moi ici et toi dans ta chambre. A chaque fois que mon regard croise celui de ton père, j'ai l'impression qu'il me juge. Il vaut mieux ne pas lui donner des raisons supplémentaires de... ” me mépriser, eut-elle envie d'ajouter. Et pourtant, c'était bien le cas. Il avait beau avoir accepté de lui serrer la main et la saluer, il n'était manifestement pas très content de la rencontrer.  “ Ça ne me plait pas, mais c'est mieux ainsi. ” Sans parler des signes d'affection évidents dont il faisait preuve depuis qu'ils étaient arrivés. Mais ça, elle le gardait pour elle... pour le moment.  
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 353
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyMer 2 Sep 2020 - 12:49

Raisonnables ou pas, il espérait bien pouvoir à un moment ou à un autre lui montrer sa chambre. Pas forcément pour en profiter, mais pour qu’elle puisse découvrir un peu de son monde, un peu de son univers à lui. L’avantage, en commençant par la chambre d’amis, était que la décoration de sa chambre serait jugée avec beaucoup plus de tolérance, en comparaison. Il eut un petit rire devant la mine de sa petite amie au milieu de cette avalanche florale, envahissant de motifs fleuris chaque centimètre carré de la pièce. L’adjectif ‘charmant’ utilisé pour qualifier l’ensemble, sonnait avec une ironie à peine déguisée.

Amusé, il passa la main sur le dessus de lit couvert de roses trémières, et se sentit un peu obligé de défendre sa mère, sans pouvoir donner tort à la jeune femme :

« Ouais… C’est la seule pièce de la maison pour laquelle ma mère a eu carte blanche sur la décoration. Je crois qu’elle s’est un peu lâchée…. »

Peut-être qu’elle aurait eu la main moins lourde si elle avait pu ajouter sa touche un peu partout dans la maison. Ou peut-être que le domicile familial entier aurait croulé sous les pétales, auquel cas son père avait été sage d’endiguer ces envies florales.

La tension dans ses épaules s’était relâchée, et il se laissa tomber sur le lit de la chambre d’amis, dédiant un sourire en coin à sa petite amie. Amelia était certes dans le vrai, et il savait qu’il était vain de se battre avec ses parents, surtout vu le contexte. Cependant, à demi-sérieux, il tînt à apporter une petite précision sur la situation :

« J’ai jamais promis de passer la nuit dans ma chambre, tu sais ? »

Mais ce n'était qu'une plaisanterie et pas vraiment le point le plus problématique, au fond. La mine d’Amelia disait tout ce qu’il fallait sur ce premier contact avec les parents de Gauwain, et il savait que ce n’était pas le fait de la jeune femme. Il eut une grimace fugace, et n’eut plus du tout envie de la titiller. Il lui tendit la main, l’invitant à le rejoindre sur le lit :

« Il peut être dur, parfois Mais… C’est pas après toi qu’il en a, c’est après moi. Promis. »

Elle payait les pots cassés des manquements de Gauwain, par ricochet. Parce qu’il avait manqué à ce qu’on attendait de lui, et ce pour de mauvaises raisons. D’après son père, tout du moins, et bien que le jeune homme ait tenté d’expliquer que ça n’avait rien à voir, ses arguments n’avaient pas convaincu.

« Ca va lui passer, tu vas voir. »

Il se sentit coupable, tandis qu’il caressait doucement sa joue. Il voulut arranger tout ça d'un baiser, tendre, d'un pardon non formulé. Malgré tout, il demeurait persuadé que tout allait s'arranger, que tout irait mieux bientôt.

« Je peux te montrer ma chambre... ou on peut essayer de mettre la main sur ma tante. Je pense que tu l'aimeras bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyMer 2 Sep 2020 - 20:18

On ne pouvait pas dire que Amelia avait eu un coup de cœur pour la décoration de cette chambre. Non, à vrai dire, elle détestait. Absolument. Elle aimait les fleurs en général... Mais là, c'était surchargé. Une véritable horreur. Même les rideaux n'avaient pas échappé à la malédiction. Elle haussa les sourcils aux paroles de Gauwain. Carte blanche ? Dans son esprit, cela sonnait comme si elle avait été autorisée à décorer cette pièce comme elle l'entendait. Comme si son mari... Elle ne préférait pas finir cette phrase. N'était-ce pas une activité "féminine" de s'occuper de la maison ? De sa disposition, des meubles etc. “ Pourquoi n'a-t-elle pas décoré les autres pièces ? ” Vu celle-ci, elle n'était pas certaine de souhaiter au rester de la maisonnée de profiter des goûts de la mère de Gauwain, mais en même temps, elle ne comprenait pas pourquoi cela aurait posé problème. Ses parents s'y étaient mis à deux pour faire leur maison. Comme un véritable couple. Ce qu'elle cherchait dans ses relations également. Si un jour, elle emménageait avec Gauwain... elle... Elle stoppa de suite ce cheminement de pensée. “ J'aimerais beaucoup passer la nuit avec toi, mais... ” Ce n'était pas une bonne idée. Ne serait-ce que par respect pour les parents... pour eux. Pour éviter les foudres du patriarche... Car cet homme avait décidé qu'elle n'était pas assez bien. Elle en était certaine.

Et elle ne tarda pas à le partager à voix haute. Elle saisit sa main et s'assit à côté de lui sans trop savoir quoi penser de toute cette situation. “ Eh bien, il ne devrait pas en avoir après toi. A ce que je saches, tu n'a rien fait de mal. ” Elle posa sa tête sur son épaule. Car si elle était certaine d'une chose à propos de lui, c'était bien cela. Il ne ferait pas de mal à une mouche. Il essayait au contraire au maximum de lui plaire, de lui convenir, de ne pas faire d'erreurs. Elle ne le voyait pas vraiment faire le contraire avec son père. Plutôt la même chose. Car elle le connaissait suffisamment pour savoir qu'il devait faire certainement au mieux pour le satisfaire. Il lui avait dit une fois - en fait, il l'avait laissé échapper - que tout ne se passait pas forcément bien à la maison. Mais c'était bien plus tôt. Un mois auparavant. Ce qui commençait à faire long. Très long. “ Tu sais que nous sommes forcés de rester. Je préfère dormir à la belle étoile tout le week-end que de le voir se comporter ainsi avec son seul enfant de la sorte. ” Les Bones et les Robards ne se ressemblaient pas. Elle était à peu près certaine de cela. C'était l'amour qui avait uni ses parents. Mais pouvait-elle dire la même chose des parents de Gauwain ? Elle l'ignorait, mais l'espérait tout de même.

Elle rit doucement. Entre la tante et la chambre de Gauwain, son coeur balançait. Enfin pas vraiment. “ Eh bien... avec tout le respect que je dois à ta tante, je suis plutôt curieuse de voir ta chambre. ” Elle l'embrassa sur la joue. C'était comme découvrir une part de lui. Elle n'avait pas hésité à lui présenter la sienne et estimait d'une certaine manière qu'elle devrait "visiter" celle de Gauwain. Peut-être pour avoir une meilleure compréhension de lui... ou elle ne savait pas trop. Doucement, elle se leva sans lui lâcher la main pour autant. “ Peut-être qu'on pourra la chercher après ? ” Elle avait grandement envie de le prendre dans ses bras et transplaner autre part, loin de cette maison. Une auberge. Peu lui importait. Mais ce serait indécent et surtout discourtois.

Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 353
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyVen 4 Sep 2020 - 10:48

Pourquoi sa mère n’avait pas mis des fleurs partout dans la maison ? Bonne question. Il laissa ses yeux courir sur les murs, en essayant de fouiller dans ses souvenirs, avant de hasarder :

« Je crois que c’est parce que c’est la vieille maison de famille de ma mère. Des générations de sorciers y ont habité et… je crois que mon père n’était pas fan d’un relooking. Il préférait que les choses restent comme elles l’étaient, j’imagine ? Ou il ne se voyait pas passer sa vie dans un maelström de pétales ? »


La dernière hypothèse était destinée à la faire sourire, car au fur et à mesure qu’il avait énoncé à voix haute le reste de ses suppositions… Eh bien, il avait réalisé que cette version risquait d’agacer la jeune femme. Il la connaissait suffisamment pour se douter qu’Amelia, qui aspirait à des changements dans la société, risquait de ne pas adhérer à la mentalité générale de son père. Cette petite boutade suffirait-elle à rattraper le coup ?

Il la garda contre lui, un moment, caressant distraitement ses cheveux devenus roux. Elle prenait son parti, tentait de le défendre… Et bien que cela lui fasse du bien d’entendre ces mots, il ne pouvait s’empêcher de se demander si tout cela était fondé. Il n’avait pas eu l’intention de lui dire de quoi il retournait. Il avait voulu tout régler seul. Ca avait déjà été suffisamment humiliant d’affronter la déception paternelle. Il ne voulait pas voir son regard de compassion, qui lui dirait, tout autant, qu’il avait failli. Il avait eu besoin d’arranger ça seul. Cependant, à présent… Il la mettait au milieu des amertumes et des rancoeurs, et il réalisait que… ce n’était ni glorieux ni juste envers elle. Il laissa sa main courir le long du dos de la jeune femme, réfléchissant à l’attitude à adopter.

Quand elle proposa qu’ils échappent à tout ça, quitte à dormir dehors, par amour pour lui, il ferma les yeux, et prit une décision.

Il faillit renoncer, faillit se concentrer plutôt sur l'envie de lui présenter son univers, surtout avec la façon dont elle retrouvait le sourire, se relevant et semblant n'attendre que lui pour quitter la chambre d'amis. Mais... ouais, non, il lui devait des explications. Avant de continuer ce week-end "en famille".

« En fait, mon père… Il pense que je n’ai pas abordé les ASPICs avec suffisamment de sérieux. Et que je me suis mis en difficulté. »

La deuxième phrase faillit rester coincée en travers de sa gorge, comme s’il s’agissait d’une boule gonflée de culpabilité et d’amertume. Les mots étaient sortis sur un ton bas, grave. Comme s'il avait physiquement du mal à cracher le morceau, après des semaines à taire ça, face à elle. Une partie de lui-même ne pouvait s’empêcher de réaliser que son père avait raison. Il ne regrettait pas, bien sûr, mais… et s’il avait attendu, juste quelques semaines, est-ce qu’il n’aurait pas intégré la formation d’Aurors par la voie royale, sans risquer que soit rejetée ou contestée sa candidature ? Pourquoi avait-il ressenti ce besoin d’agir à Beltane, de façon impérieuse, au lieu de repousser prudemment sa manière de se déclarer ? Est-ce qu’il aurait eu ses ASPICs en Défense ?

Elle qui était prête à découvrir sa chambre, à le suivre avec insouciance, le serait-elle toujours après cet aveu?
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyMar 8 Sep 2020 - 21:11

Amelia aurait réellement aimé apprécier Mr Robards. Et elle essayait vraiment. Et plus, elle en apprenait sur lui, plus, elle avait envie de fuir cette maison. Mais elle aimait suffisamment Gauwain pour rester ici et souffrir pendant ce week-end. L'explication qu'il lui donna avait vraiment de quoi la rendre triste. Non pas pour elle ou pour Gauwain, mais pour sa mère. Qu'avait-elle bien pu faire pour mériter un tel traitement de la part de son mari ? Dans la maison de sa famille à elle par dessus le marché. Qu'avait-elle fait pour finir avec cet homme ? Et plus encore, était-il certain d'être de la même famille de cet homme ? Certes, Gauwain avait parfois des réflexes traditionnels, mais rien de comparable. Et elle remerciait Merlin, Rowena, Godric, Helga et même Salazar pour cela... Elle eut un sourire à la petite blague qu'il fit. Il essayait très sincèrement. “ Tu as peut-être raison. ” Soupira-t-elle préférant ne pas trop juger ou du moins ne pas le prononcer à voix haute si jamais les murs avaient des oreilles. Elle s'attendait presque à ce que leur discussion soit surveillée et écoutée par un membre de la famille dont son petit ami ne lui avait pas parlé.

Malgré la décoration de mauvais goût, elle trouvait un peu de bon à cette situation étrange. Elle aurait pu rester à côté de lui, contre son épaule. Mais malgré tout, elle se leva pour aller visiter cette chambre qui l'intéressait tant. Elle avait également hâte de rencontrer sa tante, d'une certaine manière. Elle devait être charmante malgré tout ce que pouvait dire le père de... Elle s'arrêta de suite dans sa logique de pensée, se remémorant une phrase que sa mère avait pu lui dire. "Quand quelqu'un t'accueille chez lui, tu te dois d'être bienveillant et d'au moins essayer de ne pas le juger" Sa mère lui avait dit ceci alors qu'elle n'avait que sept ou huit ans, une phrase dont elle n'avait pas saisi le sens à l'époque. Mais à force de visiter des gens, elle avait appris... appris à garder sa bouche fermée et ne pas insulter ses hôtes ou alors utiliser ses courtoisies pour transmettre son opinion... appris à voir le bon côté des gens, leurs défauts certes, mais aussi leurs qualités. Mais voyez-vous, il était plus facile de se montrer tolérant et empathique envers une Freya Bakke en souffrance qu'un Trystan Robards froid et méprisant. Et à mesure que Gauwain parlait, son estime pour lui redescendait. Et ça ne s'arrangeait pas vraiment avec la nouvelle remarque.

Est-ce que tu peux me répéter ça ? ” Demanda-t-elle confuse. Elle parvenait avec mal à connecter ses neurones entre elles afin d'intégrer ce qu'il venait de dire. Elle soupira et se rapprocha de lui. Elle glissa une main dans sa chevelure brune tout en plongeant son regard dans le sien. “ Et tu crois qu'il a raison ? ” Elle voulait savoir ce qu'il pensait lui et non pas son père. Tout ceci n'avait aucun sens. Etait-ce cela alors ? La raison de l'ambiance électrique dans la cuisine. Mr Robards, croyait-il vraiment vraiment que son fils n'avait pas suffisamment travaillé et s'était laissé distraire ? “ Contrairement à lui, j'étais là quand tu révisais l'histoire de la magie, les potions et la métamorphose ainsi que tes autres cours. ” Elle-même s'était manquée en histoire, mais le reste de ses notes, des effort exceptionnel, avaient pu faire pencher la balance en sa faveur. Ses résultats avaient été plus que satisfaisants. “ Et ce que je sais moi, c'est que tu as travaillé sérieusement pour obtenir tes aspics. De plus, ils ont été très difficiles cette année. ” Elle n'essayait pas forcément de le rassurer, mais le soutenir. Les examens étaient des épreuves difficiles, à quoi bon blâmer son enfant pour ses résultats ? Ne valait-il pas mieux l'aider, l'encourager et le conseiller ? “ N'écoute pas ce qu'il peut bien te dire, le plus important est ce que tu penses toi.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 353
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyMer 9 Sep 2020 - 16:25

Répondre à cette question était épineux, malgré le contact tendre des mains de la jeune femme, leur effet apaisant. Malgré le sérieux avec lequel elle énonça tous ces éléments, la détermination absolue : ce qu’elle disait n’était pas discutable, elle énonçait un fait et non une opinion. Ca faisait partie de ce qu’il aimait chez elle, cette droiture et cette force de volonté. Encore plus quand elle mettait ces qualités au service de Gauwain, pour le remettre d’aplomb.

Plus important, et de loin, Amelia ne réagissait pas du tout comme son père, à l’énoncé de la situation. Il n’y avait pas de jugement dans les yeux bleu, juste de la bienveillance. Il caressa doucement sa joue, l’embrassa, lentement, souffla un ‘merci’ contre ses lèvres. Il ne répondit pas directement à la question posée, mais la façon dont son visage s’était un peu creusé, assombri, suffisait sans doute à dire qu’il avait intégré une part de culpabilité, malgré la force qu'elle pouvait mettre dans ses mots.

La confession suivante fut moins difficile, moins douloureuse, et pourtant il dut prendre une inspiration, se détacher du regard de sa petite amie.

« Amelia… J’ai obtenu mes ASPICs, mais… ….mes notes étaient pas suffisantes pour le cursus d’Auror. »

Ils n'en avaient pas parlé parce qu'il n'avait pas voulu en parler. Parce qu'il n'avait pas pu en parler. Et à vrai dire, il ne pensait pas que ce week-end à Saint Davids allait le pousser à le faire. Il ne voulait pas qu’elle lui dise qu’on pouvait faire plein d’autres choses qu’Auror, dans la vie. Il avait eu l’occasion d’y réfléchir, en discutant avec cet inconnu, au début de l’été, et lui, il ne voulait pas faire autre chose. Peut-être qu’il ne faisait que respecter l’ambition paternelle. Mais… il lui semblait que ce n’était pas que ça. Alors, pour qu’elle n’essaye pas de lui remonter le moral, il finit par balancer le reste de l’histoire. Ou du moins, les éléments principaux.

« Ils ont accepté de ré-examiner mon dossier, on attend la réponse. Tant qu’on sera pas fixés, mon père restera un peu à cran. Mais ça va s’arranger. »

C’était la méthode de self-imperius, à ce niveau. Parce que si la situation n’évoluait pas dans le bon sens, son père risquait de rester à cran longtemps. Voire pire.

« ...toujours partante pour la voir, cette chambre ? »

Il y avait quelque chose de forcé dans son sourire, à cet instant, mais il se ménageait une porte de sortie, après un sujet peu réjouissant, et une prise de contact parentale qui n'augurait pas tout à fait des ciels radieux.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyJeu 10 Sep 2020 - 16:05

Elle fronça les sourcils à la révélation de Gauwain. Les notes pas suffisantes pour être accepté au cursus d'auror ? C'était donc ça ? Elle n'était pas réellement être prise au dépourvu de la sorte qu'il lui fallut un moment pour digérer la nouvelle. Evidemment, elle n'approuvait pas du tout le raisonnement de son père, mais pourquoi Merlin son petit ami lui avait-il caché une chose pareille ? Elle n'était pas tellement dérangée par l'idée qu'il veuille régler cela tout seul. Plutôt par le mensonge lui-même. “ C'est ce que tu ne me disais pas tout ce temps ? ” Demanda-t-elle finalement dans un murmure. C'était absolument rhétorique. Voilà donc la triste vérité. Elle ne s'était pas tellement demandée quelles étaient les notes qu'il fallait avoir pour devenir auror. Edgar avait réussi ses aspics haut la main... certainement que des optimal et effort exceptionnel dans les disciplines essentielles à un tel métier, à une telle filière. Elle n'avait pour ainsi jamais pensé que Gauwain n'en ferait pas de même. C'était étrange. Mais en même temps triste. Parce que voyez-vous, ça n'expliquait pas, à ses yeux, le comportement du père envers son seul fils. Car... “ Je ne comprends pas. Ce sont des choses qui s'arrangent. Il y a des rattrapages, il me semble bien dans ces cas-là. Ou alors... ” Il fallait demander une lettre de recommandation auprès d'une personne compétente. Montrer qu'on valait le coup quoi ? “ C'est pour ça que tu as contacté Miss Fauwkes ? ” Demanda-t-elle en souriant doucement. Amelia n'était peut-être pas un génie, mais pas née de la dernière pluie non plus. Elle se sentait suffisamment intelligente pour comprendre ce genre de choses. Elle n'avait cru qu'à moitié son mensonge éhonté - oui, oui éhonté ! - comme quoi il lui demandait des informations à la sous-cheffe des aurors. Evidemment, et sa mère était un hippogriffe et son père une fée.

Un peu à cran... Les mots dansèrent dans son esprit comment s'ils voulaient la titiller. Et ça fonctionnait bien à dire vrai. Elle n'aurait pas utilisé ces termes pour décrire Mr Robards... pas du tout. “ Cela aurait dû le détendre un peu. ” Dit-elle en hochant légèrement la tête. Elle réutilisa l'expression un peu volontairement. Malgré le sérieux de la situation et de la conversation, elle accepta sa petite pirouette. Malgré tout, elle restait curieuse de voir cette chambre. Elle comprenait bien que Gauwain avait pu décorer sa chambre plus ou moins selon ses goûts, du moins, elle l'espérait. Si c'était resté dans le "jus" des anciennes générations, elle craignait un peu que ce soit "vieillot". Mais cela valait mieux qu'une ribambelle de fleurs. “ Oui allons la voir. ” Dit-elle bien déterminée.

La chambre d'amis et la chambre de Gauwain étaient à l'opposé l'une de l'autre. Quand une porte grinçait et faisait un bruit de tous les diables, L'autre semblait silencieuse. La pièce était beaucoup moins surchargée, il fallait le dire, plus sobre aussi, plus ancienne. Le cachet de la pièce n'avait pas été couvert par un tapis, de la peinture ou du papier peint comme l'autre chambre. Sobre, plus élégant, mais tout aussi imposant. Tout particulièrement le lit... “ Un lit à baldaquin ? ” Ce n'était pas réellement une question. On aurait dit un lit qui avait des décennies, des siècles peut-être même. Elle laissa sa main se promener sur le bois et le long du rideau - ou parce qu'il y avait aussi un rideau qui permettait le cacher - du velours. Le matelas semblait confortable également. “ Tu les fermes souvent ? ” S'enquit-elle mi-sérieuse, mi-amusée. Elle n'en voyait pas vraiment l'utilité. Dans un dortoir à la limite, cela faisait sens... sauf si évidemment, vos meilleures amies dormaient dans la même pièce que vous. Dans ces cas-là, ce n'était pas forcément intéressant. Elle se serait probablement débrouillée pour l'enlever et s'en débarrasser. A quoi bon conserver cela ? Mais elle n'allait pas discuter ce point de détail avec son petit ami.  
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 353
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyVen 11 Sep 2020 - 21:43

Avait-il craint qu'elle le rejette, en apprenant sa situation ? Que le regard qu'elle portait sur lui se transforme, se teinte de mépris ? Il n'était pas certain, tant il s'était employé à éviter d'avoir à lui avouer tout cela.

Mais au final, malgré l'explication, le regard couleur de ciel d'été n'avait pas été teinté de givre. Elle l'observait avec une attention accrue, certes, et il la voyait réarranger des éléments épars pour leur donner une cohérence nouvelle à la lueur de ces nouvelles informations. Pourtant, Gauwain ne lisait sur le visage de sa petite amie ni déception ni colère.

Etait-ce cela, qu'il lui avait dissimulé ces derniers mois ?

Un hochement de tête.

Etait-ce la raison de ses échanges avec Raven Fawkes, dont Moran l'avait mise au courant sans y prendre garde ?

Un autre hochement de tête.

Aucun mot. Chaque fois, ce seul mouvement, et sa mâchoire qui se contractait plus fort, comme si ce simple geste lui causait une forme de souffrance physique. Réalisait-elle à quel point il avait eu honte ? A quel point, même en cet instant, il avait le sentiment d'être un abruti fini ? Il avait préparé ces épreuves pendant des mois, pendant des années. Ces examens, c'était son moment. La première marche vers la suite. Ca aurait dû être simple. Et il s'était planté.

Parce que contrairement à d’autres, contrairement à elle, il ne pouvait pas se permettre de se disperser. Et la petite voix intérieure qui lui rappelait tout ça était peut-être bien un écho de celle de son père, mais cela n'en rendait pas moins tout cela vrai.

A force, il allait atterrir chez un médicomage, et devrait expliquer pourquoi il avait réussi à se péter lui-même l'émail des dents. Histoire de rajouter une couche de ridicule à tout ça.

L'entendre aller dans son sens, à propos de son père, le détendit un peu, mais pas autant que le fait qu'elle accepte de venir découvrir sa chambre. Qu'elle accepte de ne plus aborder le sujet, du moins pour l'instant. Qu'elle ait encore envie de partager ça avec lui, qu'elle ait envie de lui sourire, tout de même, malgré tout ça.

Il n'osa pas rétablir le contact physique avec elle, tandis qu'il la guidait dans le couloir jusqu'à sa chambre. Sa pièce n'avait pas la douceur de celle d'Amelia, mais c'était la chambre de l'héritier, du fils aîné. Et il en tirait une certaine fierté. Observer sa petite amie explorer la pièce acheva de le détendre. Les meubles avaient à peu près tous été réalisés à la même époque, dans un même bois aux tons sombres et chauds, contrastant avec le vieux parquet plus clair. Au dessus du lit, deux bustes à morale complétaient l'ensemble, assénant des maximes de temps en temps, si on ne les avait pas lancé un silencio récemment ; ils étaient pour l'heure silencieux, fort heureusement. Le tout formait un ensemble digne et solide ; ça manquait sans doute de fantaisie, mais c'était des meubles destinés à durer, qu'il transmettrait à son fils. …ou à sa fille aîné, soyons modernes. Amelia approuverait.

La principale concernée, pour l'instant, se concentrait sur l'étude de son lit, un imposant lit à baldaquin, qui lui avait semblé immense quand il était petit, mais était maintenant juste à la bonne taille.

Il sourit, et cette fois, s'autorisa à s'approcher d'elle, caressant son épaule et son bras comme elle avait caressé les rideaux du lit.

« Plus vraiment, maintenant... »

Enfin s'il était honnête, ça continuait de lui arriver occasionnellement. Juste au cas où ses parents ne respectent pas le sort destiné à verrouiller la porte.

« Quand j'étais gosse, j'adorais les fermer. Attends, je vais te montrer... »

Il s'installa sur le lit, à genoux, et attendit qu'elle l'y rejoigne, pour fermer les rideaux. Il tendit la main pour effleurer un point précis des panneaux de bois latéraux. Sur le ciel de lit tout en bois, se mirent à danser des lueurs mouvantes, qui rappelaient les aurores boréales, lui avait-on dit.

« C'est mon grand-père qui a bricolé cet enchantement... Ne me demande pas comment il s'y est pris. »
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyDim 13 Sep 2020 - 16:58

Gauwain répondait à ses questions d'un hochement de tête et ne disait pas un seul mot comme si elle allait se transformer en juge et le condamner à faire des travaux d'intérêt général. Qui y avait-il de honteux à ne pas réussir parfaitement ses examens ? A vrai dire, aucun. Et même si elle saisissait pourquoi il ne lui avait rien dit. Mais les réactions du père demeuraient tout de même un mystère à ses yeux. Elle aurait aimé en parler davantage, mais si son petit ami préférait l'éviter pour le moment, elle ne se voyait pas le forcer. Alors avec tout ceci en tête, elle se concentra sur la découverte de la chambre avec enthousiasme et curiosité.

Elle pouvait constater l'aspect un peu traditionnel dans cette pièce également. Elle était fonctionnelle, brut, et ancienne. Elle ne put s’empêcher de noter le lit à baldaquin qui ferait fuir Amelia. A Poudlard, ils en avaient eu un et franchement sept ans là-bas, dans ce dortoir n'avait pas été le plus facile. Elle observa le meuble avec attention, gravant dans sa mémoire tous les détails que son œil peu averti parvenait à repérer. Evidemment, les rideaux sombres n’échappèrent pas à son regard et provoquèrent un certain nombre de questions dans son esprit. Des interrogations qui obtinrent rapidement des réponses assez précises... Occasionnellement. Avec un léger sourire, elle s'installa à côté de lui. Elle ne savait pas trop ce qu'il y avait à voir le rideau fermé. Et pour dire la vérité, elle crut même qu'il allait lui proposer de faire autre chose. Mais il n'en fit rien. Des lumières se baladaient sur le haut du lit, on aurait dit un ciel ou presque. Cela lui rappela un tantinet le plafond de la grande salle à Poudlard.

C'était un enchantement faire pour un enfant, afin de l'endormir peut-être, de le divertir. Il fallait le dire... c'était reposant. Si elle avait vu, elle se serait allongée pour  une petite sieste. “ Il est très doué alors. ” Elle était douée en sortilèges, plus qu'en potions ou en métamorphose même. Elle se demandait si elle était capable de reproduire ou bricoler un tel sortilège. Elle passa son doigt sur les lueurs sachant pertinemment qu'elle ne pouvait pas les toucher. Mais elle en oubliait le petit mensonge de Gauwain, ses parents qui se trouvaient dans la cuisine et le repas tendu auquel elle devait encore se préparer. “ C'était déjà là avant ou il l'a fait pour toi ? ” Demanda-t-elle intriguée par toute cette histoire. Elle pouvait très imaginer un jeune enfant s'émerveiller devant une telle magie. Son père, à elle, il lui avait fait un coffre rien que pour elle, préparé une chambre sur mesure, monté une bibliothèque parce qu'il savait pertinemment qu'elle lisait tous les soirs. Ce n'était pas la même chose que cette magie, mais cela fonctionnait tout autant. “ Ça devait être chouette quand tu étais petit. ” Elle le pensait vraiment. Elle-même aurait bien aimé avoir un ciel étoilé ou aux aurores boréales au dessus de son lit. Mais manifestement cela ne s'activait que lorsque le rideau était fermé.

Elle passa ensuite ses mains sur les panneaux de bois comme si elle pouvait deviner rien qu'au toucher quel arbre avait été utilisé. Elle aimait la nature, mais pas au point de connaitre cela. Elle passa ensuite ses doigts le long du rideau. Une légère lumière venant de l'extérieur lui rappela malheureusement où ils étaient et ce qu'ils allaient faire. Elle supposait que faire une bonne impression sur les parents de Gauwain était plus ou moins foutu. Peut-être que sur le grand père ou la dite tante était encore possible. “ Quand faut-il qu'on descende ? ” Elle n'en avait pas tellement envie, mais bon s'il le fallait... enfin c'était obligatoire maintenant qu'elle se trouvait ici. 
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 353
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round EmptyMar 15 Sep 2020 - 15:05

Il avait aimé ces lueurs, enfant, les soirs où il avait pu avoir l’impression que le monde était trop grand, trop sombre. Il ne les aimait que plus, maintenant qu’Amelia paraissait sous leur charme, laissant ses doigts jouer parmi les volutes de lumière. Les lueurs jetaient un voile mordoré sur sa peau pâle, comme un maquillage vivant qui aurait joué sur son corps. Lui-même en oubliait de regarder le spectacle familier, se concentrant plutôt sur celui de sa petite amie. Il sourit à sa question :

« Mes souvenirs de l’époque sont un peu flous, mais je suis certain qu’il l’a fait pour moi. »


Pour quel autre enfant Granppu aurait-il réalisé ce sort ? Gauwain était presque sûr que ni sa mère ni sa tante n’avaient dormi dans cette chambre, lui préférant d’autres pièces, plus petites, plus intimes ou moins chargées.

« Je les activais chaque fois que je faisais un cauchemar… Ou quand j’étais puni. »

Il eut un petit rire à ce souvenir. Pas qu’il ait été puni très souvent mais bon. Dans ces moments, les lueurs lui rappelaient le sourire bienveillant de son grand-père, et ça faisait passer ses chagrins de petit garçon, en général.

Il la laissa examiner de plus près les panneaux de bois, et tandis qu’elle éprouvait leur texture, caressait les motifs sculptés, il s’étendit plus confortablement. Plus que jamais, il lui semblait être revenu à cet époque où son lit pouvait devenir cabane secrète, loin du monde. A une différence près : il partageait à présent ce refuge, avec la plus jolie des camarades.

« D’ici une heure, j’imagine… Dès qu’on entendra ma mère crier. »

Il lui sourit, encourageant, parce qu’il imaginait bien, vu sa mine, qu’elle n’était pas pressée d’y retourner.

« On a un peu de temps. On peut aller explorer les alentours, chercher ma tante, ou… on peut rester ici tranquillement. »

Il ne lui avait pas non plus montré la salle de bains, ou les pièces à éviter. Mais si elle préférait passer du temps ici, tranquillement, il ne serait pas contre. Après une pause, il ajouta, avec sincérité :

« Je sais que mon père n’est pas facile. Mais… Tu t’en sors très bien. Très peu de monde aurait eu ton calme, face à lui. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty
MessageSujet: Re: [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round [Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round Empty

Revenir en haut Aller en bas

[Amelia] Saint-Davids, Pays de Galle - Deuxième Round

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Gendarme à New York [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre-