GRYFFONDOR : 20 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 58 pt | SERPENTARD : 2 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !

Partagez

Un jour d'été (Soyle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Carina E. Hodgens

Carina E. Hodgens


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone (BABINE.)/ signature (GeniusPanda)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle travaillant à la boutique d'Apothicaire de ses parents
| PATRONUS : Une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptyDim 16 Aoû 2020 - 21:16

Ce jour-ci, Carina et sa nièce Deirdre accueillaient une personne très spéciale pour déjeuner : Soyle Hoover. La médicomage connaissait l'ancienne enseignante depuis environ 10 années. Elle s'activait donc en cuisine alors que la fillette dessinait quelque chose dans son cahier de vacances. Elle avait voulu que sa nièce obtienne l'éducation qu'elle n'avait pas eu et aurait tant aimé. Des mathématiques, de la littérature, une langue étrangère et pourquoi pas même de la géographie et de l'histoire ? Grace à ses voyages, elle savait à présent placer la plupart des pays de l'Europe et des Amériques, ainsi que certains d'Afrique et d'Asie. Elle n'était pas devenue une experte, mais au moins, cela rattrapait considérablement ses lacunes en tant qu'enfant et plus tard adolescente. Bien entendu, il n'y avait rien de particulièrement difficile dans ce cahier de vacance : des exercices ludiques en calcul mental et anglais. Elle trouvait cela déjà bien assez pour le moment.  “Tata Rina, tu sais ce que 3 fois 7 donne ?” Demanda alors l'enfant alors qu'elle prenait un crayon pour répondre à cette question. “Eh bien que donne 7 + 7 ?” Elle fronça les sourcils en espérant qu'elle finirait par trouver la réponse grâce à sa guidance. “14 ! ” Se réjouit-elle alors en lâchant même son crayon. Elle hocha alors la tête et reprit la parole : “Et 14 +7 ?” Vu la lueur dans ses yeux, elle comprit rapidement que sa nièce avait la réponse. Elle cria des "je sais" et écrivit le résultat sur cahier. Après cela, elle continua dans le calme, relevant la tête quelques fois pour réfléchir.

Pour le repas du midi, Carina avait essayé de sortir de ses habitudes... Un repas qu'elle avait préparé depuis au moins une bonne semaine, modifié au moins trois fois, avant de se résoudre à faire cela : une salade de chèvre chaud en entrée, des spaghettis tomates et basilic pour le plat principal et en dessert, des petits flancs en pots. Elle avait tout cuisiné elle-même telle une moldue. De toute façon, elle ne s'en sortait pas assez en sortilèges ménagers pour le faire comme une sorcière. “Deirdre chérie, Soyle ne devrait pas tarder à arriver, peux-tu ranger tes affaires et m'aider à mettre la table ?” La petite ronchonna un peu, mais s'exécuta tout de même au bout de quelques secondes. Elles mirent la table dans la salle à manger. Elle était bien assez grande pour accueillir au moins six ou sept personnes. Mais Carina n'avait jamais beaucoup de monde à la maison. A vrai dire, elle emmenait bien plus souvent Deirdre à l'extérieur. Elle ouvrit la fenêtre de la pièce pour laisser entre de l'air. Il ne faisait pas particulièrement chaud ce jour-là malgré le fait qu'elles soient en plein mois d'août. Ce qui était fort appréciable. Son potager s'en portait que mieux. Elle s'essuya les mains avec un torchon et alla ouvrir quand elle entendit toquer. “Bonjour Soyle, j'espère que tu as fait bon voyage.” C'était étrange dit comme cela. Il lui avait sans nul doute suffi de transplaner ou de prendre un porteloin. Mais elle était tellement habituée à dire cela à ses amis moldus que c'était sorti tout seul sans qu'elle s'en rende compte. “Entre. Comment vas-tu ?” C'est alors que Deirdre choisit de faire son entrée et de saluer leur invité avec le plus grand sourire : “Bonjour Soyle. Je suis Deirdre.
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 439
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptyLun 17 Aoû 2020 - 19:24

L’été se poursuivait, les  choses évoluaient, se mettaient en place. Soyle menait sa nouvelle petite vie, organisant au mieux ce qu’elle annonçait. Les recrutements étaient presque terminés pour la crèche, elle en était ravie, commençant à fatiguer. Heureusement Andromeda était toujours bien présente et prête à l’aider aussi souvent que nécessaire. Mais tout fonctionnait, tout se mettait en place, les travaux étaient presque terminés d’ailleurs, ne restait que des détails. La rouquine restait donc un peu tranquille lorsqu’elle en avait la possibilité, s’occupant de ses petites affaires personnelles. Entre autres, elle avait eu à renouveler toute sa garde-robe. C’est qu’elle commençait à être à l’étroit dans ses tenues habituelles. Mais pour une fois, c’était assez plaisant. Soyle se réjouissait toujours un peu plus de ce petit être qui grandissait toujours avec beaucoup d’entrain. Un vrai petit bonheur. Mais elle n’était pas la seule à avoir tout une vie à réorganiser.

Elle avait suivi d’assez près cette affaire, elle avait suivi la jeune fille depuis un moment en fait. Carina avait été une de ses élèves, dans ses premières années d’ailleurs. Une jeune femme adorable qui avait eu une vie mouvementée. Une amie finalement. Elles n’avaient pas une si grande différence d’âge, cela devait aider. Quoi qu’il en soit, Carina avait connu une belle victoire, une douce victoire. Elle avait finit après un long moment par récupérer la garde de sa nièce. Forcément, Soyle s’était réjouis pour elle, l’ayant aidé du mieux qu’elle le pouvait dans cette entreprise. La rouquine n’avait cependant pas encore rencontré la jeune demoiselle en question. Chose qui avait visiblement titillé Carina, assez pour qu’elle ne l’invite à venir déjeuner ce jour-là. Une invitation rapidement acceptée. La belle serait ravie de venir passer un moment avec son amie et plus encore de rencontrer sa nièce. Ponctuelle comme à son habitude, elle s’était donc présentée dans une robe qu’elle trouvait ressembler plus à un sac qu’autre chose mais au moins d’une agréable couleur verte qui mettait ses cheveux en valeur. Enfin, elle ne serait sans doute pas trop grande encore bien longtemps. Même si une bonne petite bosse était déjà présente. Carina n’avait pas tardé à lui ouvrir, lui donnant un grand sourire qui lui était si habituel.

-Bonjour Soyle, j'espère que tu as fait bon voyage.

Un bon voyage? Oh elle avait transplané, comme souvent. Mais Carina comme elle était habituée à côtoyer les moldus, c’était sans doute une habitude comme question. Soyle ne releva d’ailleurs pas du tout, habituée à y répondre en arrangeant un peu la réalité.

-Très bon, je te remercie Nina.

Un petit surnom qui était entré dans leurs habitudes. Soyle aimait beaucoup la jeune femme, elle lui exprimait aussi par cette petite appellation.

-Entre. Comment vas-tu ?

Soyle était donc effectivement entrée, sentant de première odeurs tout àf ait agréables. Il était l’heure, elle avait une bonne petite faim. Comme toujours ces derniers temps. Elle se tiendrait impeccablement pourtant et ne le laisserait pas trop voir. Mais Carina avait sans doute préparé un petit festin, en tout cas olfactivement c’était tout à fait engageant.

-Très bien, merci. Et toi? Vous trouvez vos marques avec…

Quand on parle du loup. Une petite tête blonde s’était présentée à elles. Une jeune fille dans une robe rouge à col blanc absolument à croquer. Soyle craquait complètement, elle était adorable.

-Bonjour Soyle. Je suis Deirdre.

Soyle parfaitement attendrie lui accorda immédiatement toute son attention, sen penchant jusqu’à elle dans un grand sourire.

-Bonjour Deirdre, je suis enchantée. Ta tante m’avait beaucoup parlé de toi.

Oui, elles avaient pas mal échangé à son sujet. Mais en tout cas elle était absolument adorable. Soyle s’était redressé sentant son déséquilibre jouer sur son dos avant qu’elle ne se retrouve réellement dans une position inconfortable. Mais cette petite fille était réellement adorable. Ce qu’elle avait glissé à Carina dans une moue attendrie, pas trop fort ceci dit pour ne pas prendre le risque de vexer la petite. Elle ne la connaissait pas assez pour se le permettre.

-Elle est tellement mignonne…

Si ce n'était pas surprenant venant d'elle, on pouvait se demander si les hormones ne jouaient pas un peu contre elle. Soyle restait sage cependant, gardant une relative distance avec la petite fille qu'elle aurait bien prise dans ses bras ou embrassé sur le front. Il serait peu raisonnable de lui imposer de telles réactions alors qu'elles se rencontraient à peine. Soyle gardait donc ses distances en posant une main sur son ventre par réflexe. Elle souriait largement pourtant, sincèrement contente pour son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Carina E. Hodgens

Carina E. Hodgens


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone (BABINE.)/ signature (GeniusPanda)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle travaillant à la boutique d'Apothicaire de ses parents
| PATRONUS : Une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptyMar 18 Aoû 2020 - 10:44

L'accueil que Carina et Deirdre réservaient à Soyle était chaleureux. Elle était contente de présenter sa nièce à toutes les personnes qui comptaient à ses yeux. Soyle la première. Elle ne remarqua pas une seule seconde qu'elle avait dit espérer que son invitée ait fait bon voyage. Les habitudes ont la vie dure que voulez-vous. Elle sourit au surnom Nina, le prenant comme à l’accoutumée, une manière drôle et sympathique de la nommer. Un surnom bien plus agréable que ceux qu'elle pouvait bien inventer des fois, moins ridicule. Elle admirait la patience de ceux qui acceptaient, encaissaient ses petites extravagances. Pour en revenir à Soyle, elle la laissa entrer dans la même maison, en espérant que les odeurs du repas lui parviendraient. Elle hocha la tête. Son amie se trouvait donc en bonne santé malgré sa grossesse. Elle ne voulait pas être méchante, mais ça commençait à se voir. Avant même qu'elle n'ait eu le temps de répondre à la question, sa nièce arrivait avec un grand sourire. Elle était haute comme trois pommes, mais gentille comme tout. Elle se prit à l'imaginer avec une cravate jaune et noire. Elle la verrait très bien rejoindre la maison d'Helga Poufsouffle. Une maison dans laquelle elle aurait elle-même eu sa place si elle avait laissé le choixpeau choisir, sans insister pour l'envoyer à serpentard. Mais si Deirdre devenait une élève de Poufsouffle, une jolie addition, un blaireau dans toute sa splendeur, Carina serait tout aussi ravie pour elle que si elle était une serdaigle, une gryffondor ou une serpentard.

 “Je suis contente de vous rencontrer aussi.” Dit-elle avec un sourire alors qu'elle sautillait sur place montrant sa joie à l'idée de faire connaissance avec une nouvelle personne. La petite observait Soyle, de la tête aux pieds, et semblait se poser des questions. Tout en observant du coin de l’œil, elle répondit : “Oui, je sais. Je n'y suis pour rien. Mais je l'aime comme si je l'avais faite.” Ses propos ne pouvaient pas être plus véridiques. Dès l'instant où elle avait appris son existence, un besoin féroce de la protéger de tout, et surtout ses parents, l'avait prise. Pour être juste, elle ne s'était jamais imaginé vivre avec un enfant, en avoir un ou même fonder une famille avant Deirdre.  “Peut-être devrions-nous aller dans le salon. J'ai préparé un petit apéritif.” Elle prit la main de Deirdre qui semblait approuver et apprécier cette idée. Tout en guidant son invitée et sa nièce, elle réfléchissait à ce qu'elle pourrait bien servir comme boisson à Soyle. Elle s'installèrent alors dans les fauteuils en cuir. Elle avait disposé dans un bol des tomates cerises - cueillies dans son potager la vieille - dans un autre des olives, des petits gâteaux apéritifs dont Deirdre raffolait, des bâtons de carotte, et de concombre. “Que veux-tu boire Soso ? Avec Deirdre, nous avons fait le stock de boissons non alcoolisées.” Dit-elle, et avant même qu'elle puisse faire la liste des boissons, Deirdre prit la parole : “Du jus de citrouille... et des boissons moldues aussi. Du coca, du thé glacé, j'aime bien le thé glacé. Et de la limonade aussi, tu aimes ?” Elle rit doucement. Elle laissait Deirdre être elle-même, mais peut-être qu'il faudrait lui expliquer qu'il ne fallait pas couper la parole. “Dis moi, ce que tu veux et auras.” Ajouta finalement Carina. Elle lui aurait bien servi une coupe de champagne, mais seulement si son amie le lui demandait.
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 439
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 23:59

Soyle n’était pas souvent inquiète lorsqu’elle rendait visite à des amis. Une chose que John pourrait sans doute lui reprocher. Mais savoir que Carina avait finit par récupérer sa précieuse nièce était en soi une nouvelle réjouissante. Il était plus qu’évident qu’elle viendrait faire sa rencontre avec grand plaisir. Carina était devenue son amie avec le temps et c’était une très belle personne. La petite fille serait entre de bonnes mains, elle n’en doutait pas une seconde. C’était donc d’une humeur excellente qu’elle s’était dirigée vers la maison de son amie.

L’accueil qu’elle y avait trouvé s’était montré tout à fait chaleureux, une petite bouffée d’air frais dans un quotidien pas bien compliqué mais c’était tout de même très agréable. Alors Soyle était souriante au possible, trouvant Carina tout aussi heureuse, ce qui ne pouvait qu’annoncer une suite très agréable. Tout en profitant des odeurs qui en annonçaient tout autant. Carina s’était encore donné du mal, cela se sentait. A la fois à son regard et aux odeurs d’ailleurs. Un jour Soyle lui rendrait l’invitation… enfin leur rendrait, puisque Carina ne resta pas seule très longtemps. A peine le temps d’échanger quelques mots pleins de la cordialité de base qu’une petite tête blonde s’était présentée avec un sourire à tomber. Soyle avait craqué immédiatement, se mettant à sa hauteur pour s’adresser à elle comme elle le faisait toujours avec les enfants de son entourage.

-Je suis contente de vous rencontrer aussi.

Redressée pour soulager son dos pas encore habitué au changement de son centre de gravité, elle n’en restait pas moins attendrie par cette petite princesse qui sautillait de joie, visiblement par sa présence. Que ce soit à cause des hormones bouillonnante ou par son naturel instinct maternel, Soyle fondait complètement devant cette petite boule d’énergie pétillante qui lui souriait.

-Je vois ça, en effet. Mais tu sais, tu peux me tutoyer, ça me fera plaisir aussi.

La rouquine bien qu’attendrie n’osait pas lui donner de surnom, ce qu’elle faisait facilement. Elle le ferait un peu plus tard, quand elle aurait une meilleur idée de qui était Deirdre. Mais la petite semblait ouverte, il était probable que cela ne prenne pas beaucoup de temps finalement. Soyle ne put se retenir une remarque à Carina cependant, la sachant tout à fait réceptive à ce qu’elle voudrait lui dire. Surtout que c’était tout à fait sympathique comme propos.

-Oui, je sais. Je n'y suis pour rien. Mais je l'aime comme si je l'avais faite.

Très touchant comme attitude, et elle n’était pas surprise venant de sa petit Nina. Et elle la comprenait parfaitement. Soyle avait elle aussi pris certaines personnes comme sa famille même si ils n’y étaient pas liés du tout, s’attachant assez facilement aux autres. Alors Carina qui prenait sa nièce comme sa fille, c’était un concept qu’elle comprenait très bien. Soyle reporta son attention vers la petite fille qui semblait la détailler. Cela ne la dérangeait pas du tout, elle savait que les enfants avaient besoin de se faire leur opinion aussi, elle la laissait donc faire sans rien dire.

-Je comprends bien Nina. Et puis l’air de rien vous avez un petit air, ça compte aussi.

Soyle plaisantait (enfin à moitié) en laissant les remarques effacer celles qui étaient évidentes. La rouquine savait que Carina s’était largement démené pour récupérer la garde de cette enfant. Elle la savait donc largement désirée, sa tante prenant beaucoup de soin pour s’en occuper et au mieux. Inutile donc de souligner ce point qu’elles connaissaient toutes les deux. Mais Soyle était réellement ravie pour elle. Pour toutes les deux en fait, Deirdre semblant se faire à sa nouvelle situation.

-Peut-être devrions-nous aller dans le salon. J'ai préparé un petit apéritif.

Il est vrai qu’elles étaient toujours dans l’entrée, en admiration les unes devant les autres pour ainsi dire. Un apéritif et surtout un point assis ne serait pas une mauvaise chose pour la rousse qui fatiguait déjà assez vite (beaucoup plus qu’elle ne l’aurait souhaité!). Enjouée elle avait donc répondu à Carina avec son naturel habituel.

-Allez, je te suis!

Carina pris sa nièce pas la main, ce qui toucha une fois encore Soyle qui restait discrète derrière elles. Elle se contenta de pencher un peu la tête en posant une main sur sa poitrine, les trouvant terriblement craquantes ensemble. La rouquine suivit le mouvement, s’installant dans l’un des fauteuils, prenant le temps de se caler confortablement tout en restant très correcte dans sa position, n’étant pas du genre à se relâcher trop fort même avec ses amis. Elle remarqua ce qui avait été préparé sur la table (décidément Carina avait tout prévu) et il lui sembla que les tomates ne venaient pas du commerce. Elle connaissait son amie et savait qu’elle avait ses cultures.

-Oh ce sont tes tomates, n’est-ce pas?

Nul doute qu’elles seraient délicieuses si c’était bien le cas. Et Soyle en était presque sûre. Son enthousiasme restait donc au beau fixe, heureuse de pouvoir partager un moment convivial avec son amie et pouvoir participer à son nouveau bonheur avec sa nièce. Ce n’était pas son rôle, mais malgré tout Soyle était fière. Fière de voir Carina arriver à mener ce beau projet à bien et fière de la voir visiblement bien se débrouiller avec Deirdre. Elles en étaient aux débuts, mais elles partaient bien. Elle espérait pouvoir mener ses propres projets à terme avec d’aussi belles réussites. Une main distraite passait sur son ventre alors qu’elle se faisait la remarque, regardant la tante et la nièce échanger des regards ou de petits gestes. Adorables.

-Que veux-tu boire Soso ? Avec Deirdre, nous avons fait le stock de boissons non alcoolisées.

Ah oui c’était effectivement à prévoir. Et actuellement ça l’arrangeait pas mal. Quand au surnom, elle y était habituée et l’appréciait même pas mal. Courant, ils étaient plusieurs à l’appeler comme ça. Mais avec Carina il avait ce côté très affectueux qu’elle trouvait touchant. Il serait sans doute par la suite énuméré les boissons en stock, mais ce ne fut pas de celle qu’elle attendait que cela vint. Deirdre semblait vouloir reprendre la parole.

-Du jus de citrouille... et des boissons moldues aussi. Du coca, du thé glacé, j'aime bien le thé glacé. Et de la limonade aussi, tu aimes ?

C’était très mignon, assez amusant aussi. Soyle en rit d’ailleurs. La petite ne manquait pas d’assurance, très à l’aise. Ce que la rouquine préférait finalement, heureuse de la voir détendue en sa présence. Elle n’aimait pas inspirer la crainte ou l’angoisse chez les gens. C’était rare, mais cela pouvait toujours arriver. Soyle se pencha très légèrement vers la petite avec un sourire.

-Oui, c’est bon la limonade, surtout en cette saison. Et toi? C’est le thé glacé que tu préfères?

La petite savait visiblement jongler entre les mondes, moldu et sorcier, elle était intelligente et avait l’air de bien suivre. C’était important aussi, mais Carina le faisait déjà parfaitement. Elle saurait très certainement lui apporter les éléments qui manquaient.

-Dis moi, ce que tu veux et auras.

Soyle quitta quelques instants la petite demoiselle des yeux pour écouter son amie. On ne pourrait pas dire qu’elles ne veillaient pas sur leurs invités ces deux-là. Cette maison respirait le bonheur, et c’était sincèrement touchant.

-Un thé glacé ça sera parfait, je te remercie.

Glacé ou chaud, le thé avait bien souvent sa préférence, en toute saison. Mais il serait parfaitement inutile de détailler les raisons de son choix, cela n’intéressait pas grand monde. Par contre, des choses à détailler, il y en avait. Et elle ne pensait pas être celle qui en avait le plus. Malgré tous les changements récents de sa vie, les deux femmes présentes en avaient connu un majeur. Et la rouquine entendait avoir la suite de l’histoire. Elle s’était donc replacée dans son fauteuil, laissant Carina faire le service en fonction des préférences de chacune.

-Alors Deirdre, tes vacances se passent bien? Tu es bien ici?

Oh elle ne doutait pas de la réponse. La petite fille avait l’air très à l’aise et souriait largement. Soyle la voyait mal lui répondre qu’elle se sentait mal en ces lieux et avec sa tante. Elle voyait mal Carina avoir manqué d’organisation face à cette situation d’ailleurs. Une Carina a qui elle adressait cette fois la parole.

-Tout se passe bien toutes les deux? Vous arrivez à prendre vos marques?

S’adapter à de nouvelles situations c’était parfois délicat. Elle en savait quelque chose. Et on ne s’improvisait pas responsable d’un enfant. Alors si elle savait que la décision avait été très réfléchie, Soyle s’intéressait sincèrement à ce qui pouvait se passer entre Carina et sa nièce.
Revenir en haut Aller en bas
Carina E. Hodgens

Carina E. Hodgens


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone (BABINE.)/ signature (GeniusPanda)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle travaillant à la boutique d'Apothicaire de ses parents
| PATRONUS : Une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptyMer 26 Aoû 2020 - 1:09

La curiosité de Deirdre était touchante et ne recevait que bienveillance de la part de l'ancienne professeure d'étude des moldus. Mais cela ne l'étonnait guère pour l'avoir connue durant ses années à Poudlard. Elle regarda l'échange entre l'enfant et la future mère avec une certaine fascination. Après avoir rencontré Dora, sa première véritable amie, l'enfant était devenue plus confiante. “Je peux tata Rina ?” Ah par contre, une chose qui n'avait pas changé. Elle demandait toujours l'approbation de sa tante, comme elle avait eu l'habitude de le faire avec ses parents. Toujours avoir l'autorisation de la personne ayant l'autorité. Qu'est-ce qu'elle pouvait détester ce qu'ils avaient bien pu faire à cette petite. “Bien sûr que tu peux sucre d'orge, vu qu'on te le propose.” Dit-elle en posant une main dans ses cheveux. Elle aimait sa nièce comme si elle était sa propre fille. Et d'une certaine manière, Deirdre était une part d'elle, une microscopique certes, mais tout de même. “Elle est blonde comme sa mère, mais pour le reste, elle tient de son père.” Le nez ressemblait, et peut-être bien d'autres détails. Elle pouvait le voir sans pour autant mettre le doigt dessus. Elles n'avaient pas non plus les mêmes yeux. Même si quelque part, ils étaient assez semblables, dans la forme peut-être.

Prendre l'apéritif dans le petit salon était une bonne idée aux yeux de Carina, Soyle et Deirdre semblaient d'accord. “Ça se voit tant que ça ? C'est vrai qu'elles ne sont pas parfaitement circulaires comme celles qu'on voit dans les magasins.” Elle aimait produire ses propres légumes, fruits dans le cas des tomates. Elle pensait même adopter une chèvre ou deux pour le lait. C'était un projet qui se construisait dans sa tête, mais qui ne viendrait pas de suite. A tous les coups, elle prendrait la décision un week-end sur un coup de tête. “Deirdre et moi les avons cueilli spécialement hier après-midi.” Dit-elle en souriant. C'était le cas. Sa nièce s'amusait beaucoup à suivre les petites règles pour gérer le potager. “Tu nous diras si tu les aimes ?” Demanda alors Deirdre impatiente de découvrir si c'était le cas. Elle en avait dévoré une après l'avoir nettoyée

Les boissons qu'elles avait acheté étaient assez diverses et conviendraient à tout un tas de personnes. Deirdre hocha frénétiquement la tête quand Soyle lui demanda si le thé glacé était sa préférée. Evidemment. “Je connaissais pas avant, mais j'aime bien, beaucoup.” Carina sourit doucement à cela. Oui, cela avait été une découverte. Tout était si traditionnel et austère chez ses parents que ça ne la surprenait même plus. “Donc, je vais vous chercher de la limonade et du thé glacé. Deirdre, tu prends soin de notre invité en mon absence ?” Et sur ce, elle se leva pour aller remplir les verres en question. Pour autant, elle tendait l'oreille. “Oui, c'est drôle, on fait plein de choses. J'ai même une nouvelle copine. Elle s'appelle Nymphadora. Elle est gentille.” Ah oui, les Tonks. Deirdre avait bien aimé cette rencontre. Et elle en parlait souvent. Et pour cause, c'était son unique amie. “Je vais aller à l'école en septembre, j'ai hâte d'y être. Tata Rina va m'acheter mon cartable la semaine prochaine.” Tout en écoutant la conversation d'une oreille, elle versait le thé et la limonade dans les deux verres. Elle se servit ensuite un verre de jus de de fruit, elle apporta tout cela sur un plateau.

Et alors qu'elle déposait chaque verre devant les places, Soyle lui posa alors une question quelque peu semblable à celle posée à Deirdre, mais assez différente pour Carina apporte de nouvelles informations. “Eh bien, nous avançons. Nous sommes en train de refaire la chambre de Deirdre. Tu veux voir les plans ? Je les ai dans un meuble de la salle à manger.” Elle ne savait pas vraiment si cela intéresserait Soyle, mais elle tentait. La question n'avait pas forcément été réfléchie. Il n'y avait pas de mal à cela de toute façon. Elle connaissait Soyle depuis un moment. Et si elle acceptait, elle demanderait l'opinion de Deirdre bien évidemment.  
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 439
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptyVen 28 Aoû 2020 - 16:55

Les enfants et Soyle, ça avait été le grand amour depuis toujours. Enfant, elle était de ceux qui restait avec les plus jeunes pour s’assurer qu’ils allaient bien et leur tenir compagnie. Par la suite elle avait naturellement pris soin des enfants des autres. Aujourd’hui elle se préparait à accueillir son propre enfant, et avec une grande joie. Alors forcément, la petite Deirdre attirait son attention mais surtout son affection. Naturellement bienveillante, elle laissait la petite fille prendre ses marques en sa compagnie et apprendre à la connaître en douceur. Carina observait cet échange presque distant et en même temps assez tendre avec attention. Normal, elle était maintenant celle qui prenait soin de la petite fille. Si tout se passait dans une grande bonne humeur, on ne pouvait pas ignorer qu’il s’agissait d’un premier contact entre la rouquine et la petite blonde. Tout se passait très bien ceci dit. Soyle avait donc tout naturellement demandé à l’enfant de la tutoyer, certaine que cette entrevue ne serait pas leur dernière et désireuse de la mettre à l’aise en sa présence.

-Je peux tata Rina ?


Voilà qui était singulier pourtant. La petite puce semblait demander une autorisation supplémentaire, chercher l’approbation de sa tante pour une action pourtant simple et presque naturelle. Soyle avait entendu un résumé en substance des tendances ultra-autoritaires des parents de Carina. Il s’agissait sans doute d’un reste d’une éducation stupidement stricte. La rousse eut un regard un peu désolé, trouvant assez triste qu’une si jeune fille soit à ce point restreinte sur des choses si banales. Bon, maintenant qu’elle était avec Carina il est probable qu’elle puisse profiter d’une liberté appréciable. Tant mieux pour elle, une petite si mignonne.

-Bien sûr que tu peux sucre d'orge, vu qu'on te le propose.

Carina et les surnoms, toute une histoire ça aussi. Soyle trouvait cette habitude assez mignonne en fait. Elle ne se formalisait ainsi jamais des petits noms parfois bien ridicules que Carina pouvait lui trouver. Elle-même n’avait pas autant d’imagination, ou pas de manière assez spontanée. Elle lui laissait donc ce plaisir sans forcément lui rendre. Maintenant sûre de l’autorisation, Deirdre se retourna vers Soyle qui lui offrit un sourire doux et affectueux. Carina caressait ses petites mèches blondes avec beaucoup d’amour. Un geste très attendrissant là encore. La belle avait donc fait une petite remarque sur leur air de famille.

-Elle est blonde comme sa mère, mais pour le reste, elle tient de son père.

Voilà qui expliquait cette ressemblance. Une ressemblance encore relative, mais assez pour laisser voir qu’elles avaient un lien de sang. Elles partageaient le même regard, Deirdre semblait même avoir déjà pris quelques mimiques de sa tante. C’était normal, à vivre avec une personne on finissait par en avoir quelques habitudes. Nul doute qu’elles sauraient vivre ensemble sans encombres.

Le trio était ensuite allé jusqu’au salon pour prendre un apéritif, de petites choses à manger déjà en place, laissant voir le caractère prévoyant de Carina. Soyle avait remarqué les tomates qui semblaient venir du jardin de son amie. Elle le prenait comme une chance, préférant comme beaucoup ce qui pouvait être issu d’une culture personnelle.

-Ça se voit tant que ça ? C'est vrai qu'elles ne sont pas parfaitement circulaires comme celles qu'on voit dans les magasins

Pas parfaitement rondes, certes mais pas que. Elle avait de petites tâches aussi, et une couleur éclatante sans être brillantes. En tout cas elles donnaient envie ces petites tomates, et Soyle entendait bien y goûter.

-Elles ont ces petites tâches à cause du soleil, c’est plutôt bon signe, mais tu ne le verras pas sur celles des magasins. Je les trouve bien plus engageantes comme ça!

Ce qui était parfaitement honnête. Soyle n’avait ni la patience ni le lieu pour s’occuper de telles cultures. Autrement elle aurait sans doute fait de même. En revanche elle savait apprécier les récoltes des autres lorsqu’on lui offrait l’occasion d’y goûter.

-Deirdre et moi les avons cueilli spécialement hier après-midi.

C’était trop mignon. Aussi stupide que cela puisse être, Soyle se sentait flattée par l’attention. Son amie aurait sans doute cueilli ces fruits de toute façon, mais le fait qu’elle prenne la peine de signifier que c’était à son intention la touchait sincèrement.

-Et bien, vous me gâtez toutes les deux, merci beaucoup.

Sur un ton léger, Soyle répondait avec le sourire. Deirdre avait l’air fière d’elle, d’avoir ainsi travaillé dans le jardin. Voilà qui se comprenait, et c’était assez adorable en même temps.

-Tu nous diras si tu les aimes ?

La rouquine eut un petit rire. C’était tellement mignon. La petite fille avait hâte de savoir si leur invitée saurait apprécier leur récolte. Soyle s’était donc approché du bol pour saisir une tomate qui lui faisait de l’oeil depuis quelques minutes déjà, le regard malicieux tourné vers la petite tête blonde.

-Très bien, je vais te dire ça tout de suite.

Plaçant le fruit entre ses dents elle y goûta donc sans tarder. Comme elle s’en serait douté elle était excellente cette tomate. Souriante, elle pris le temps de la terminer avant de reprendre la parole tout de même, question de correction élémentaire!

-Elles sont délicieuses petit coeur, merci beaucoup.

Oui bon, elle avait fini par céder. Un petit nom affectueux avait fini par lui échapper avec un naturel désarmant. Mais elle était tellement craquante cette petite. Soyle ne laissa rien paraître cependant, espérant simplement que Deirdre ne le prendrait pas mal. La conversation s’était poursuivie cela dit. La petite n’avait pas sa langue dans sa poche. Elles discutaient maintenant boissons avec la rouquine qui semblait trouver les mots pour lui plaire.

-Je connaissais pas avant, mais j'aime bien, beaucoup.

Soyle eut un petit rire à ses réactions pleines de joie et d’excitation. Une petite fille pleine de vie.Voilà qui faisait toujours plaisir. Et voilà qu’elle semblait tout à fait ravie de ses découvertes délicieuses.

-Donc, je vais vous chercher de la limonade et du thé glacé. Deirdre, tu prends soin de notre invité en mon absence ?

La petite fille et leur invitée avaient ainsi tourné leurs regards vers Carina. Soyle s’était remise dans le fond du fauteuil, prête à papoter avec la jeune fille.

-Je crois que je suis entre de bonnes mains dans ce cas.

La rouquine avait fait un petit clin d’oeil à Deirdre. Elle était très à l’aise ici, elle connaissait son amie, la petite fille serait sans doute à son aise également malgré le fait qu’elles se découvrent à peine. Soyle avait donc lancé la conversation, posant une question à la petite fille.

-Oui, c'est drôle, on fait plein de choses. J'ai même une nouvelle copine. Elle s'appelle Nymphadora. Elle est gentille.

Une petite fille nommée Nymphadora, Soyle en voyait bien une dans son entourage également. Il était même possible qu’il s’agisse bien de celle-ci. Une situation qui serait amusante en fait. Surprise mais souriante, la rouquine avait rebondi sur la réponse de la petite fille.

-Oh, Nymphadora Tonks? Elle a l’air très gentille oui, je connais bien sa maman, mais je ne l’ai pas encore rencontré.

Andromeda lui était d’une aide précieuse, surtout en ce moment. Si la rouquine avait déjà croisé son mari, elle n’avait pas encore rencontré leur fille. Cela viendrait sans doute bien assez tôt. Mais il est sûr que si il s’agissait bien d’elle, les deux jeunes filles avaient certainement de bons points communs. Elles devaient être tellement adorables toutes les deux…

-Je vais aller à l'école en septembre, j'ai hâte d'y être. Tata Rina va m'acheter mon cartable la semaine prochaine.

En voilà encore de beaux projets. Soyle écoutait la petite fille avec attention, donnant de l’importance même à ces petits évènements qui pourraient être insignifiants mais qui représentaient sans doute de grands pas pour elle.

-C’est super ça. Tu es déjà allé à l’école? Tu sais comment ça va se passer?

Soyle savait que les jeunes sorciers ne passaient pas tous par les établissements scolaires dans leur éducation. Elle ne savait donc pas si Deirdre avait déjà connu cette expérience. Si ce n’était pas le cas, cela serait une nouvelle étape très importante pour elle, un petit évènement en soi. Carina était revenue avec les boissons. Soyle l’avait remercié d’un signe de tête reconnaissant en prenant son verre en main. Elle avait ensuite repris des nouvelles du côté de la tante, savoir un peu comment elle vivait les choses. C’était important aussi.

-Eh bien, nous avançons. Nous sommes en train de refaire la chambre de Deirdre. Tu veux voir les plans ? Je les ai dans un meuble de la salle à manger.

Elles étaient mignonnes toutes les deux. Elles mettaient en place leur petite vie commune, prenaient leurs marques. Si Soyle ne se sentait déjà pas forcément sereine en tout instant à l’idée de vivre bientôt avec un enfant, elle ne pouvait que comprendre la position parfois délicate que cela pouvait prendre entre son amie et sa nièce. Elles avaient l’air de très bien s’en sortir pourtant.

-Une nouvelle chambre, c’est excitant. Je suis curieuse de voir ça oui.

Soyle s’était ensuite tourné vers Deirdre qui devait être enjouée à cette idée. C’était encore un beau projet qu’elles mettaient en place.

-Tu voudras bien me la montrer quand elle sera terminée? Tu dois être contente d’avoir une nouvelle chambre. Je suis sûre qu’elle sera magnifique.

En parlant de chambre, il faudra peut-être qu’elle songe à s’occuper de façon plus sérieuse à celle qu’elle devrait faire chez elle. Même si elle avait encore un peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Carina E. Hodgens

Carina E. Hodgens


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone (BABINE.)/ signature (GeniusPanda)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle travaillant à la boutique d'Apothicaire de ses parents
| PATRONUS : Une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptyJeu 3 Sep 2020 - 14:04

L’apéritif commençait souvent des bons auspices. Et pour cause, Deirdre était curieuse de connaitre Soyle et son amie se montrait tout à fait ravie et honnête. Les tomates cerises n'étaient pas forcément le sujet le plus passionnant du monde, mais Carina s'en satisfaisait tout autant. Elle aimait entendre des compliments sur les fruits et légumes qu'elle produisait elle-même dans son potager. Les pommes qui poussaient sur l'arbre dans le jardin avant étaient tout aussi bonnes. Parfois, elle faisait du troc avec ses voisins et amis. Du savon contre des aubergines ou des œufs. Elle avait une fois échangé un cochon, à contre cœur. A vrai dire, elle aimait ces petites - enfin grosses - bêtes davantage en vie que dans son assiette. Surtout ses cochons. Deirdre les regardait toujours avec intérêt s'attendant presque à ce qu'ils l'éclaboussent de boue ou tout autre chose, elle ne savait pas trop.  “Effectivement, c'est plus engageant. ” Elle ne savait pas exactement ceux que les industriels mettaient dans leur engrais et autre choses de ce genre. Carina faisait sa propre lessive également et comptait faire son propre lait de chèvre plutôt que l'acheter chez quelqu'un d'autre. Cela lui prenait du temps, beaucoup de temps même. Mais elle était patiente. Et vérité, de la lessive, elle en faisait une ou deux fois dans le mois grand maximum. Deirdre afficha un large sourire quand Soyle reconnut que ses tomates cerises étaient "délicieuses". Carina en était également ravie.  “C'est une bonne nouvelle. J'aurais été déçue qu'elles te déplaisent après les premiers compliments qu'elles sont reçu. ”  

Carina fut aussi surprise que Deirdre d'entendre que Soyle connaissait Andromeda. Il fallait dire qu'elles n'étaient absolument pas forcées de tout se raconter. Mais le monde était petit. “Sa maman est une collègue de tata Rina, comment tu la connais ? ” Demanda Deirdre curieuse comme jamais. Evidemment, elle voulait tout savoir. Carina eut un léger soupir quand elle demanda ensuite si Deirdre avait été à l'école avant. Elle aurait tellement aimé y aller avant Poudlard. Se faire des amis. Elle espérait que pour sa nièce ce serait ce genre d'expérience.  “Non, mais j'ai hâte.  ” Carina choisit ce moment pour débarquer dans la petit salon et déposer les boissons sur la table basse. Elle reprit place pour apporter plus d'information. “J'ai pour ainsi dire triché un peu en disant au directeur de l'école que Deirdre avait été éduquée à la maison. Ce n'est pas tellement faux, mais ni vraiment la vérité Mais le directeur nous a gentiment proposé un rendez-vous pour parler de tout cela” Elles avaient déjà reçu des explications, de nombreuses. Apparemment, cela arrivait quelques fois. Des familles qui préféraient donner une éducation à la maison à leurs enfants, mais qui réalisaient bien vite que l'école c'était une étape importante pour leurs enfants. “C'est une école privée et j'ai eu la chance de rencontrer quelques professeurs. ” Dont un enseignant d'anglais qui lui avait paru fort attirant. Mais ce n'était pas dans l'école de sa nièce qu'elle comptait trouver son bonheur. Quand elle avait expliqué être médecin dans un hôpital, il y avait eu une réaction bienveillante et presque impressionnée de leur part. Et même si elle supposait que cette réaction avait été motivée par un intérêt avant tout financier, elle ne s'en plaignait pas vraiment.

Créer une nouvelle chambre n'avait pas foncièrement été l'une des premières idées qu'elle avait eu en tête quand elle avait signé les papiers. En vérité, elle avait surtout cherché une école et une nounou adéquate. Le plus urgent surtout. Toujours aller au plus urgent. Et même si la chambre de Deirdre était encore impersonnelle, elle n'était pas à jeter. Elle restait tout à fait respectable pour le moment. Encore quelques semaines, et elle serait décorée aux goûts de sa nièce. Elle se leva à nouveau pour aller chercher cette fois-ci les plans détaillés de cette chambre. Carina n'était ni une charpentière, ni vraiment une bricoleuse, mais peindre n'était pas une activité à laquelle elle répugnait. Bien au contraire.  “Oui ! Je vais avoir une chambre de princesse.” Oui une véritable chambre de princesse, avec les couleurs. On aurait presque dit un château d'un des dessins animés de Disney. Elle déroula le premier plan pour le montrer à Soyle. Deirdre mit de suite ses petites mains sur la papier pour aider à tenir. “J'ai des amis qui viendront m'aider pour mettre tout cela en place. Je connais un menuisier qui a bien voulu faire le lit et l'escalier à prix cassé. Il me devait un petit service.” Sourit-elle en passant son doigt sur le tracé. Avec le réseau qu'elle s'était construit au fil des années, l'argent qu'elle avait économisé, tout semblait possible. Le menuisier dont elle parlait était sorcier. Avec sa magie, il pouvait faire cela en moins de deux. “Pour ce qui est du reste, il a fallu que j'aille en magasin ou en brocante, mais j'ai trouvé cela fort intéressant.” Elle avait appris à négocier à la dure. Mais elle avait des connaissances qui lui permettaient de réduire les coûts. Des amis qui l'aideraient à tout disposer, à charger tous ces meubles.
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 439
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptySam 17 Oct 2020 - 19:34

Les sujets de conversation lorsqu’on se trouvait avec des amis, cela pouvait sembler compliqué à trouver puisqu’on se voyait régulièrement. Mais à vrai dire c’était sans doute une question de volonté surtout. Soyle se contentait plus que parfaitement d’une conversation aussi basique et d’apparence peu passionnante que les tomates cerises de Carina. C’était un échange d’une simplicité déconcertante. Sans doute à cause de la présence de la petite Deirdre. Une petite fille tellement adorable que Soyle ne pouvait s’empêcher de trouver presque toutes ses actions absolument craquantes. En fait, c’était le cas de presque tous les enfants qu’elle croisait. Surtout en ce moment à vrai dire. Impatiente qu’elle était de voir arriver son propre enfant.

-Effectivement, c'est plus engageant.


Loin d’être experte, Soyle n’avait pas eu trop de mal à reconnaître la production personnelle de son amie dans ces fruits. Elle n’eut pas un grand mal à reconnaître qu’elles étaient très bonnes ces tomates, provoquant une réaction de satisfaction de la petite fille puis de son amie. Elles étaient adorables toutes les deux. Une chance que Carina ait fini par obtenir la garde de la petite.

-C'est une bonne nouvelle. J'aurais été déçue qu'elles te déplaisent après les premiers compliments qu'elles sont reçu.

Soyle eut un petit rire. Il y avait assez peu de chances. Elle appréciait généralement les récoltes de son amie. Il était déjà arrivé à Carina de les partager avec elle d’ailleurs, pour son plus grand plaisir.

Carina avait quitté la pièce, laissant la rouquine aux bons soins de sa nièce. Les deux avaient ainsi lancé une conversation, Soyle jouant la curieuse sur les petits détails de la vie de sa nouvelle connaissance. La petite savait être bavarde il semblerait. A la grande surprise de la rouquine, Deirdre semblait s’être liée d’amitié avec la fille de sa nouvelle adjointe Andromeda. Voilà qui était très amusant.

-Sa maman est une collègue de tata Rina, comment tu la connais ?

Une collègue de Carina? Ancienne collègue maintenant. Soyle l’avait débauché un peu sans le vouloir et elle travaillait maintenant pour sa structure. La belle avait donc pris un air un peu mystérieux, cherchant à ne pas donner toutes les réponses tout de suite à la petite curieuse et lancer une forme de jeu.

-Ah ça, c’était avant, Andromeda ne travaille plus avec ta tante, et ça j’en suis sûre…

Le regard mystérieux mais le sourire aux lèvres, elle faisait durer un peu les choses. Mais bon, elle ne tenait pas très bien pour autant. Elle repris donc assez vite, toujours d’une voix douce.

-La maman de Nymphadora travaille avec moi maintenant, dans une crèche. Tu sais ce que c’est une crèche?

La crèche elle ne savait pas encore. Par contre, Deirdre allaient bientôt connaître l’école. Alors forcément, là encore, Soyle était curieuse. Elle savait que ce n’était pas une priorité éducative chez les familles de sorciers. Mais elle ne connaissait pas la situation précise de la petite fille.

-Non, mais j'ai hâte.

Elle s’en serait douté. L’école pourrait lui plaire, elle avait l’air assez pressée d’y aller d’ailleurs cette petite. Elle avait hâte aussi d’être équipée pour. Deirdre avait l’air d’être très sociale et amicale. Elle s’y ferait sans doute des amis. Et puis une petite curieuse comme ça, elle apprendrait sans doute beaucoup de choses.

-Je suis sûre que ça va te plaire.

Carina avait fait son retour auprès d’elles, leur apportant les boissons. Elles allaient pouvoir poursuivre leur conversation à trois, tranquillement. Soyle se sentait à son aise, elles avaient tout leur temps de toute façon.

-J'ai pour ainsi dire triché un peu en disant au directeur de l'école que Deirdre avait été éduquée à la maison. Ce n'est pas tellement faux, mais ni vraiment la vérité Mais le directeur nous a gentiment proposé un rendez-vous pour parler de tout cela

Professeur d’étude des moldus, il était courant pour elle d’avoir affaire à ces petits exercices de conversion. Elle voyait donc assez bien les enjeux qu’il y avait eu dans cette affaire. Soyle hochait d’ailleurs la tête aux paroles de Carina, ne quittant pas son sourire pour autant.

-Ils se font compréhensifs avec ces situations en général. Et puis ce n’est pas totalement faux comme vision des choses.

Elle-même avait été à l’école dès que son âge l’avait permis. La question ne s’était donc pas posé de la même manière. Mais il faut dire que son père était moldu et sa mère parfaitement adapté à cet autre monde. Le jeu de jonglage était ainsi peut-être plus facile? Difficile de vraiment le savoir finalement.

-C'est une école privée et j'ai eu la chance de rencontrer quelques professeurs.

Voilà qui était sans doute une bonne chose, autant pour la petite que pour la tante qui en serait sans doute rassurée. En tout cas Soyle le serait à sa place. C’était l’occasion d’en savoir un peu plus sur ceux qui prendraient soin de Deirdre pour une petite période sous peu.

-Parfait, ils ont l’air bien? Tu as été rassurée? Peut-être bien qu’eux aussi d’ailleurs?

A vrai dire, la rouquine n’était pas franchement inquiète. Ni pour Carina qui saurait sans doute parfaitement s’en sortir dans l’éducation de sa nièce, ni pour la petite fille qui avait l’air parfaitement épanouie. Les choses se passeraient sans doute très bien pour elles. Et elles avaient visiblement des projets en tête.

-Oui ! Je vais avoir une chambre de princesse

Soyle pris un regard impressionné et émerveillée par la nouvelle. Un peu théâtral, sans doute, mais c’était pour répondre à l’enthousiasme de l’enfant. Elle glissa d’ailleurs un regard amusé à Carina.

-Une chambre de princesse? Tu en as de la chance!

Jetant un oeil aux plans, exercice qu’elle commençait à maîtriser avec les travaux en cours à la crèche, Soyle sourit en imaginant le résultat. Elle allait être adorable cette chambre.

-J'ai des amis qui viendront m'aider pour mettre tout cela en place. Je connais un menuisier qui a bien voulu faire le lit et l'escalier à prix cassé. Il me devait un petit service.

Carina était très débrouillarde. Soyle n’en avait jamais douté. Et la voilà qui organisait une chambre d’enfant de rêve pour sa nièce. C’était adorable, un très beau projet. La rouquine les trouvait trop craquantes toutes les deux dans cette nouvelle petite vie.

-Pour ce qui est du reste, il a fallu que j'aille en magasin ou en brocante, mais j'ai trouvé cela fort intéressant.

Elle y mettait beaucoup de coeur. Soyle les imaginait toutes les deux se projeter dans cette future chambre qui mettait des étoiles dans les yeux de la petite fille. Adorable.

-Et bien vous avez déjà bien avancé je vois, c’est superbe. Tu vas avoir une chambre magnifique Deirdre!

Soyle le savait. A sa place, elle aurait adoré. Il était possible que d’ici quelques mois la chambre d’amis à côté de la sienne subisse aussi de lourds changements un peu comme celle-ci. Bon, pas de décors de princesse ceci dit, ou pas encore. Après tout, pas sûr que son enfant soit une fille. Si la curiosité la titillait, elle ne le saurait qu’à son arrivée. La chambre serait donc plutôt neutre au moins sur le départ. Mais sans doute décorée avec beaucoup de soin et d’amour.

-Moi aussi je vais participer! Mais puisque je ne suis pas douée pour les travaux manuels, en tout cas pas en ce moment, on va faire autrement. Je vais vous envoyer, quand tu voudras Carina, un peintre adorable qui m’a fait une fresque enchantée superbe pour l’entrée de la crèche. Il te fera le décors que tu veux dans ta chambre petit coeur. Est-ce que ça vous plairait?

Soyle était à présente toute excitée par l’idée, imaginant déjà les petites merveilles qu’il pourrait peindre dans cette chambre de petite fille. Un mur, la porte, le plafond, toute la pièce, peu importait. Elle voulait faire ce cadeau à son amie et sa petite princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Carina E. Hodgens

Carina E. Hodgens


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone (BABINE.)/ signature (GeniusPanda)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle travaillant à la boutique d'Apothicaire de ses parents
| PATRONUS : Une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptyMer 25 Nov 2020 - 12:10

Carina écoutait sa nièce et son amie échanger quelques paroles sur une femme qu'elles connaissaient toutes : Andromeda. “Une crèche ?” Répéta la petite avec surprise. Elle n'avait pas entendu le mot avant, cela ne faisait aucun doute. Evidemment, il n'en existait aucune dans le monde sorcier et la médicomage approuvait assez le nouveau projet de Soyle. Le duo créé pour diriger cette crèche lui paraissait tout à fait cohérent. Avec un sourire, elle apparut à nouveau dans le salon pour apporter sa pierre à l'édifice - la conversation - et répondre aux interrogations qui se formaient dans l'esprit de l'ancienne enseignante de Poudlard. A part Poudlard et l'école supérieure de magie, elle n'avait pas connu d'autre "institution". Pas de crèche, pas d'école maternelle ou primaire. Pas de tuteur à la maison. C'était sa mère qui avait voulu gérer son éducation. Elle lui avait appris le suédois d'une main de fer sans se soucier du bien être de son enfant. Elle avait étudié les mathématiques et l'anglais à la dure, un peu comme Deirdre au début de sa vie. Mais elle ferait en sorte de corriger cette injustice. “Ils m'ont eu l'air bien. J'ai pu discuter avec un professeur d'anglais. Il m'a expliqué que les élèves n'avaient pas tous le même niveau. Ils ont également des élèves étrangers. Et oui, je suis rassurée. Et toi Deirdre ?” Demanda-t-elle à la fillette ne désirant aucunement l'exclure de la discussion. Surtout sur un sujet qui la concernait de près. Elle avait un avis là-dessus. C'était certain. “Mais tata Rina, j'étais pas stressée. ” Dit-elle avec assurance. Oui sans doute. Mais excitée oui. Ca elle mettrait sa main à couper. “C'est grand. Et plein de couleurs. Dans une classe, les élèves avaient attaché des dessins aux murs. J'ai hâte de faire ça aussi. Et j'ai trouvé le directeur gentil. Il m'a offert un livre.” Oui, un petit cadeau de rentrée apparemment. Carina ne jugea pas nécessaire pour le moment d'aller le chercher. Si Soyle souhaitait en savoir plus sur le sujet, elle lui partagerait sans nul doute. Mais pour l'instant, une autre question l'intéressait.

La décoration de la chambre de Deirdre était un projet essentiel afin que cette dernière se sente chez elle, en sécurité dans cette pièce en particulier. Il faudrait sans nul doute ajouter d'autres choses dans les autres salles de la ferme, mais pour le moment, la chambre était le chantier le plus important. Puis finalement Soyle proposa une chose à laquelle Carina ne s'était pas réellement attendue, mais la chose ne la surprit pas pour autant. La sorcière avait un cœur en or. Et c'était elle après tout qui l'avait renseigné sur la mort de son frère. Mais avant qu'elle ne puisse répondre, Deirdre eut une réaction quelque peu excessive. “Ouiiiiii ! ” Un cri du cœur. L'enfant se rendit compte qu'elle avait peut-être exagéré si bien qu'elle se reprit pour s'expliquer : “Dis oui tata Rina. J'aimerais bien avoir une fresque.” Carina haussa les sourcils avec amusement et lança un regard en biais à Soyle qui disait "tu as ta réponse". “Que voudrais-tu comme décor pour ta fresque ? ”Elle-même n'avait pas tellement d'idées... Un palais ? Une forêt enchantée ?  Elle se demanda ce qui conviendrait à une chambre de princesse et ce qui ne casserait pas l'ambiance... Elle clignait plusieurs fois des yeux n'arrivant pas à se projeter très exactement. Mais peut-être que le cerveau d'une petite fille de huit ans aurait mille et uns concepts. “Un champ de fleurs avec un arc-en-ciel.” Carina avait de l'imagination, mais apparemment pas autant que sa nièce. Cette réponse était satisfaisante cela dit. Elle lui apportait très exactement ce qu'elle lui avait demandé. “Qu'en penses-tu Soyle ?” Elle avait envie d'avoir l'opinion de son amie à ce sujet. Elle était après tout l'instigratrice de cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 439
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptyJeu 3 Déc 2020 - 20:11

Tenir une conversation avec cette petite fille lui semblait presque aussi naturel qu’avec sa tante. Carina était une amie, et ainsi papoter posément avec sa nièce était simple, un bon moment même. Elle était adorable cette petite Deirdre. La rouquine et cette enfant étaient donc lancées sur un sujet banal mais difficile à appréhender il semblerait pour la plus jeune. Elle avait grandi dans un milieu particulier et très différent de celui dans lequel sa tante voulait la plonger. Carina avait de beaux projets pour elles, Soyle les approuvait sans hésitation, même si son avis n’était pas sollicité, mais elle se doutait qu’il ne serait refusé d’entrée de jeu.  Elle tentait donc de présenter les choses de façon simple à la petite fille qui ignorait beaucoup encore du monde moldu et plus simplement de ce qui se trouvait en dehors du manoir où elle avait grandi ces dernières années.

-Une crèche ?

Visiblement elle ne connaissait pas ce terme. Soyle s’y était attendu, c’était bien la raison de sa question au départ. Beaucoup d’enfants sorciers étaient inconnus dans toutes ces structures. Deirdre était donc loin d’être une exception. La rouquine lui souriait donc tendrement pour lui répondre avec une vois douce, très maternelle comme elle avait si bien le faire.

-Une crèche c’est comme une école mais pour les enfants plus jeunes. C’est un endroit où vont les petits enfants, ils se font des amis, jouent à des jeux, les adultes s’occupent d’eux, leur font faire la sieste…  Toi tu es une grande fille maintenant, tu vas aller à l’école! Tu vas pouvoir apprendre plein de choses et te faire d’autres amis. Je suis sûre que ça va te plaire.

Deidre était une petite fille éveillée, amicale, ouverte, un peu timide au départ mais cela ne semblait pas durer. Elle tenait parfaitement une conversation avec les quelques adaptations nécessaires à son âge, n’était pas effrayée par les petites responsabilités, Soyle la pensait sans grande objectivité tout à fait prête à aller à l’école. Et dans tous les cas Carina ne prendrait pas cette décision sans l’avoir réfléchie attentivement avant. A l’arrivée de cette dernière les deux femmes avaient échangé de façon plus approfondie de ce projet.

-Ils m'ont eu l'air bien. J'ai pu discuter avec un professeur d'anglais. Il m'a expliqué que les élèves n'avaient pas tous le même niveau. Ils ont également des élèves étrangers. Et oui, je suis rassurée. Et toi Deirdre ?

Soyle l’écoutait avec l’attention de l’amie qu’elle était, sincèrement à l’écoute des projets de ces deux  femmes qui apprenaient à vivre ensemble et mettaient en place cette nouvelle vie. Elles étaient adorables toutes les deux. La rouquine avait donc accordé sagement son attention à la petite fille qui devait répondre à son tour.

-Mais tata Rina, j'étais pas stressée.

Deirdre avait une telle assurance face à deux femmes qui lui posaient ces questions que Soyle en rit assez franchement. Elle n’avait effectivement pas l’air bien chamboulée par cette aventure.

-C'est grand. Et plein de couleurs. Dans une classe, les élèves avaient attaché des dessins aux murs. J'ai hâte de faire ça aussi. Et j'ai trouvé le directeur gentil. Il m'a offert un livre

Les réactions de la directrice de crèche étaient peut-être un peu abusives, mais souvent lorsqu’il s’agissait de jeunes enfants. Elle ouvrait donc de grands yeux en formant un “o” des lèvres à l’évocation du cadeau offert par le directeur effectivement visiblement très gentil.

-Ah oui il a l’air très gentil, c’est un très joli cadeau. Tu as déjà demandé à ta tante de le lire? Qu’est-ce qu’il raconte ce livre?

Deirdre se sentirait sans doute très bien à l’école. Cela serait peut-être compliqué au départ, ce n’était pas toujours simple de changer à ce point d’environnement d’un seul coup. Mais Deirdre avait l’air pleine de ressources et ne serait de toute façon jamais seule. Carina veillait sur elle désormais, et son ancien professeur savait qu’elle le ferait avec beaucoup de soin.

Dans ces petites attentions pleines d’affection on retrouvait l’élaboration d’une véritable chambre de princesse pour la petite fille. Un grand projet, un superbe projet. Un projet auquel Soyle souhaitait participer en tant qu’amie et elle aussi souhaiter quelque part la bienvenue à Deirdre dans cette nouvelle vie. Carina et son ancien professeur s’entendaient très bien. La jeune femme savait qu’elle pouvait compter sur son aînée en cas de besoin. Quelque part, la rousse tentait de donner à la petite fille le même sentiment, se montrant la plus accueillante au possible à son égard. Son idée semblait plaire en tout cas.

-Ouiiiiii ! Dis oui tata Rina. J'aimerais bien avoir une fresque.

Soyle souriait le plus largement possible. Elle était ravie de voir la petite fille si enthousiaste. Elle ferait ainsi ce cadeau de très bon coeur, sachant qu’il lui ferait plaisir à ce point. Cette réaction à elle seule suffisait à lui faire plaisir en retour. Carina qui était un peu prise de court semblait bien le prendre, s’amusant avec elle de la réaction vive de la petite fille. A son regard, Soyle répondit par un clin d’oeil amusé.

-Que voudrais-tu comme décor pour ta fresque ?

Une question importante. Une fresque qui accompagnerait son enfance et qui sait peut-être même plus? Pour cela il faudrait la choisir avec soin, effectivement. La petite fille semblait déjà chercher avec rapidité et efficacité.

-Un champ de fleurs avec un arc-en-ciel

Assez neutre, féérique tout de même, cela serait certainement d’un très bon effet oui. Soyle était plutôt convaincue par l’envie de la petite Deirdre. Et puis rien de trop tranché non plus, elle pourrait faire un moment dans cette chambre sans doute.

-Qu'en penses-tu Soyle ?

Prenant une pose pensive, ses lèvres faisant de petits mouvements de droite à gauche alors qu’un doigt tapotait sa joue et son regard scrutait le plafond, Soyle pris un peu de temps avant de répondre. C’est qu’elle avait déjà une petite idée en tête. Elle finit par reprendre une attitude un peu plus sérieuse, se redressant sur son assise, les sourcils légèrement froncés.

-Je crois que ça peut être une bonne idée oui. Pourquoi pas y ajouter des fausses fenêtres de château pour admirer la vue, en imitation de pierres comme dans un vrai château de princesse, qu’est-ce que tu en penses?

Mais ça c’était la première partie, la plus simple. Il y avait quelque chose d’autre que la rouquine avait derrière la tête. Cette fois Soyle s’était un peu avancé, ne perdant pas son air sérieux, se penchant doucement vers Deirdre.

-Mais avant tout ça il va manquer quelque chose tu sais?

Quelque chose de très important, presque une monnaie d’échange finalement. Souriant cette fois très largement, ne tenant plus son rôle bien trop austère à son goût, il était temps pour elle de révéler son plan si délicat.

-Avant de faire quoi que ce soit, je vais avoir besoin d’un gros bisou!
Revenir en haut Aller en bas
Carina E. Hodgens

Carina E. Hodgens


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone (BABINE.)/ signature (GeniusPanda)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle travaillant à la boutique d'Apothicaire de ses parents
| PATRONUS : Une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptyLun 28 Déc 2020 - 3:33

La crèche n'était pas un lieu que Deirdre connaissait et à vrai dire, avant que Soyle n'en ouvre une, elle n'aurait jamais pensé à expliquer à sa nièce ce que c'était. Ainsi, elle fut plutôt contente de voir que son amie et directrice de crèche avait jugé bon de lui expliquer de quoi il s'agissait. Elle ne fut en aucune façon insatisfaite de ne pas l'avoir fait elle-même. Une école pour jeunes enfants... Oui c'était une bonne manière de voir les choses. Son ancienne enseignante semblait en tout cas parfaitement concernée par ce qu'elles lui racontaient, écoutant chacune des paroles de Deirdre et répondant à chaque mot sans en rater un seul. Elle crut comprendre que cela plaisait à sa nièce. La fillette avait sans doute l'impression d'être appréciée et respectée comme les grandes personnes.  “Ca raconte l'histoire d'Hansel et Gretel. J'aurais préféré Cendrillon, mais tata Rina me l'a acheté dès qu'on est sorties.”  La littérature n'était pas foncièrement le domaine de Carina Hodgens, mais en terme de contes de fées, elle s'en sortait plutôt bien. Elle se rappelait très bien quand des amis moldus lui avaient parlé d'une cassette d'un film intitulé Cendrillon... Elle avait tiré une drôle de tronche lorsqu'ils lui en avaient parlé. Et comme elle était ignorante de ces sujets, ces derniers avaient cru bon de réactualiser ses connaissances en terme de contes de fées. Elle connaissait donc à peu près toutes les princesses par leurs noms. Mieux que Deirdre peut-être même. “Je lui ai lu oui. On apprend ensemble l'histoire et les mots.” Il était évident que Carina connaissait déjà les deux, mais c'était une manière d'expliquer qu'elle jouait le jeu.

En parlant de princesses, Hansel et Gretel et de la belle Cendrillon, on restait dans le thème puisqu'elles abordaient à présent le sujet de la chambre pour enfant que les Hodgens étaient en train de créer. Une chambre de princesse à n'en pas douter. La proposition de Soyle était tentante et intéressante. Il fallait le reconnaître. L'aide apportée par cette suggestion était bien trop infime pour que Carina Hodgens la refuse. Il s'agissait simplement de les mettre en contact avec un peintre de fresques, un artisan qu'elle paierait elle-même pour l'œuvre qu'il produirait. Elle acceptait très bien ce fait.  “Ouiiii ! J'adore ! ” S'exclama Deirdre toute enjouée. A la demande de Soyle, Carina eut du mal à cacher son amusement. Mais quand sa nièce se tourna vers elle pour obtenir une sorte d'approbation, Carina fit un mouvement de tête pour lui indiquer que si elle voulait sa fresque, il fallait faire un bisous à Soyle. C'était bien peu demandé pour les mettre en relation avec un brillant artiste. Sur ce, Deirdre sauta sur ses pieds pour donner à Soyle un bisous bien mérité. La médicomage ne se sentit en aucune façon de trop dans cette histoire. Elle trouvait cela absolument adorable et choisit de ne pas intervenir. En vérité, c'est Deirdre qui revint vers elle et qui choisit de s'asseoir sur ses genoux comme la petite fille qu'elle était. Elle espérait tout de même qu'en grandissant sa nièce cesserait de faire cela. “J'ai hâte tata Rina. ” Dit-elle simplement comme si cela justifiait le fait de s'installer sur elle de la sorte. Mais Carina éclata de rire. La douleur soudaine mais passagère valait bien la joie que sa nièce pouvait éprouver à cet instant précis de son existence. “Je n'en doute pas un seul instant, ma petite fée.” Dit-elle en mettant une boucle blonde un peu revêche derrière l'oreille de la petite. Puis finalement, elle se retourna vers son invitée avec un large sourire : “Il serait peut-être temps de passer à table, n'est-ce pas ? ” 
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 439
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptySam 23 Jan 2021 - 16:48

Soyle était amatrice de nouvelles rencontres, peu importait l’âge de ces nouvelles personnes. Les plus âgés comme les plus jeunes avaient généralement son attention. Alors lorsque Carina avait finit par obtenir la garde de sa jeune nièce, elle avait voulu la rencontrer elle aussi. Pas inquiète, elles avaient effectivement eu un premier contact relativement facile. La petite puce était adorable. Un peu timide peut-être par moment, Soyle ayant bien compris que son éducation avait été délicate avant Carina. Mais elle ne pensait pas la chose inquiétante ou même irrémédiable. Carina s’en sortirait certainement très bien, son ancien professeur n’en doutait pas un instant.

C’est avec beaucoup de naturel que la conversation se faisait entre la directrice de crèche et l’enfant. Elle lui expliquait ainsi ce qu’était qu’une crèche et encourageait sa prochaine entrée à l’école. A vrai dire Deirdre n’avait sans doute pas tellement besoin que Soyle lui dise qu’aller à l’école était une bonne chose. Carina semblait tout à fait capable de le faire elle-même et l’enfant avait visiblement déjà son idée sur la question. Non, ces petites remarques de la rouquine étaient surtout pour se montrer intéressée et concernée par sa petite vie d’enfant. Cela lui semblait important. Jusqu’à ce livre que lui avait offert le directeur, ce qui au passage était un geste adorable.

-Ca raconte l'histoire d'Hansel et Gretel. J'aurais préféré Cendrillon, mais tata Rina me l'a acheté dès qu'on est sorties.

Soyle eut un léger rire. Elle imaginait facilement son amie capable de gâter un peu sa nièce. C’était sans doute normal, surtout dans les débuts. Elles allaient former un sacré duo toutes les deux. C’était plutôt mignon à ses yeux. Et puis les histoires pour l’enfant, c’était important. Les contes de fées c’était le grand classique, Soyle aussi avait été largement abreuvée de ces récits. Elle voyait donc parfaitement de quoi parlait la petite fille.

-Et bien quelle chance! Cela fait donc deux livres! Tu as une très gentille tante décidément. Tu as bien aimé Hansel et Gretel quand même?

En apprendre plus sur ses goûts, ses petites habitudes, c’était comme ça qu’elle apprendrait à la connaître. Encore réservée, Deirdre n’osait sans doute pas encore faire de même avec elle. Elle n’irait pas contre si cela finissait par la prendre. C’était plutôt amusant ce genre d’échange d’ailleurs en temps normal.

-Je lui ai lu oui. On apprend ensemble l'histoire et les mots.

C’est un regard complice que Soyle lui adressait. Elle était ravie pour elles, de les voir déjà entretenir une telle relation, de les voir prendre leurs marques toutes les deux. Deirdre avait l’air adorable. Et Carina avait largement mérité de connaître ces petits plaisirs. Autant par ses aptitudes, son passif, mais simplement parce qu’elle s’était battu pour cette petite fille. La future mère se prêtait donc au jeu, n’ayant aucun mal à savoir que Carina savait parfaitement lire et qu’elle connaissait probablement ces histoires.

-Ah c’est un travail d’équipe alors? Vous apprenez ensemble? C’est plus agréable à deux.

Cette nouvelle petite famille qui se constituait avait quelque chose de très touchant. Soyle estimait qu’elle n’avait pas eu l’occasion de le voir réellement, Deirdre encore très réservée à son sens. Mais cela viendrait plus tard, et ce qu’elle pouvait constater en revanche, c’était déjà une bonne complicité entre elles. Sans avoir la moindre volonté de se placer entre elles, la rousse avait tout de même souhaité participer à ce beau projet de chambre de princesse, désireuse d’encourager leur situation et de tout simplement faire plaisir. L’idée semblait beaucoup plaire à la petite fille. Elles étaient à présent en train d’ajuster l’idée pour qu’elle convienne au mieux et il semblerait qu’elle tombe juste.

-Ouiiii ! J'adore !

Même la directrice se trouvait un peu excitée par le projet et ces réactions. Elle avait donc profité de cette détente soudaine pour faire une demande toute égoïste à la petite fille. Egoïste mais pas bien contraignante ou désagréable. C’était simplement… Soyle. Deirdre avait semblé hésiter, demander à nouveau une forme de permission à sa tante. Carina n’était évidemment pas contre. La petite fille s’était donc exécuté avec même le sourire qui allait avec. Soyle avait donc doucement posé une main sur la joue de la petite fille pour lui en accorder un à son tour dans un geste très doux. La petite fille s’était précipité à nouveau sur les genoux de sa tante, Soyle se mordillant la lèvre en riant presque de ce geste adorable. Sa tante, c’était tout son monde visiblement. Et en même temps, cela faisait beaucoup de changements, c’était assez normal.

-J'ai hâte tata Rina.

-Je n'en doute pas un seul instant, ma petite fée

A-do-rables. Elles étaient à croquer, toutes les deux. Soyle n’osait plus rien dire de peur de briser un moment de tendresse absolument adorable. Même si finalement elle n’aurait sans doute pas brisé grand chose. Mais Carina revenait déjà vers elle, ne la laissant pas longtemps spectatrice, replaçant dans un geste tendre une mèche de cheveux de sa nièce. Quel petit amour…

-Il serait peut-être temps de passer à table, n'est-ce pas ?

Excellente idée! Pour ne rien cacher elle commençait à avoir sérieusement faim, malgré le petit apéritif très sympathique. Il paraît que c’était normal avec ce petit bout de chou qui se développait en elle. En tout cas si elle n’en avait pas fait la remarque encore à Carina, ne souhaitant pas la vexer ou quoi que ce soit d’autre, elle ne cachait pas son enthousiasme à l’idée.

-Avec plaisir, je vous suit?

Soyle s’était ainsi relevé avec une légère difficulté, pensant comme souvent que cela serait bien pire dans quelques mois, n’étant qu’à peine arrondie pour le moment. Quoi qu’il en soit, avec les odeurs qui planaient dans l’habitation, le déjeuner promettait d’être délicieux. Elle n’avait de toute façon pas de grands doutes sur les talents de cuisine de Carina.

-Je ne sais pas ce que tu as préparé mais ça sent très bon.
Revenir en haut Aller en bas
Carina E. Hodgens

Carina E. Hodgens


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone (BABINE.)/ signature (GeniusPanda)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle travaillant à la boutique d'Apothicaire de ses parents
| PATRONUS : Une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  EmptyJeu 18 Fév 2021 - 12:30

Le duo que formait la tante et la nièce était assurément intéressant et touchant à observer. Elles interagissaient naturellement, sans de réel filtre. Et pourtant, on n'avait pas vu de famille plus adorable que les deux assises en face de Soyle Hoover. A l'heure actuelle, elles parlaient de contes de fées : Hansel et Gretel, et Cendrillon. “Oui j'ai bien aimé. Surtout quand les enfants arrivent à se libérer de la sorcière.” Carina se rappelait très bien cette fin en effet. Et comme tout conte digne de ce nom, il existait plusieurs versions de la même histoire. Parfois le petit chaperon rouge n'était pas sauvé par le chasseur, parfois oui. Elle aimait toute cette variété, Carina, même si dans le fond, elle n'était sûrement pas une lectrice assidue. Elle ne faisait pas partie de ces jeunes femmes qui passaient leur temps à la bibliothèque ou à la librairie. Si elle achetait des livres, c'était surtout dans le cadre de son travail ou pour Deirdre justement.  “C'est mieux de travailler en équipe en effet. ” Reconnut la médicomage en caressant le sommet du crane  de sa nièce et ébouriffa un peu ses cheveux. L'enfant ne parut pas particulièrement gênée pas un tel geste. En fait, elle se rapprocha même de sa tante et posa sa joue contre le bras de cette dernière.

Après la discussion sur les contes de fées, s'en était suivi un petit moment d'une douceur infinie à propos de la "construction de la chambre". Soyle avait décidé de les aider un peu également en proposant notamment l'idée d'une fresque. Et quelle idée ! Ce fut drôlement bien accueilli par la petite blonde qui était assise avec les deux adultes. Carina était heureuse de la situation. Heureuse que Deirdre ait rencontré une nouvelle personne, une personne chaleureuse et sympathique. Heureusement que son invitée et sa nièce s'entendent bien. Et surtout heureuse que la petite fille se laisse aller. Elle était satisfaite également. Elle avait l'impression d'accomplir quelque chose, de racheter auprès d'elle les atrocités que ses parents avaient commises, de l'aider, de la faire avancer et lui permettre de s'ouvrir. Son plus cadeau, c'était le large sourire qu'on pouvait lire sur le visage de la fillette.

Après quelques autres minutes, la médicomage proposa d'aller manger. Elle avait préparé un repas, un bon repas. Elle se leva, suivie de près par Deirdre et ensuite Soyle se mit sur ses pieds avec une légère difficulté. Carina resta près de son amie au cas où elle aurait besoin d'aide, mais elle y parvint sans demander de l'aide. “Cela devrait te plaire, mais je préfère garder la surprise.” Une surprise qui ne devrait pas tarder à être révélée. Deirdre s'installa rapidement trouvant sa place à droite de Carina et Soyle à sa gauche. Le repas et le reste de la journée se passèrent dans la même ambiance : chaleureuse. Il n'y avait pas d'autre mot pour décrire ces moments partagés entre les trois femmes - certes la troisième était une enfant.

The end
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Un jour d'été (Soyle)  Empty
MessageSujet: Re: Un jour d'été (Soyle) Un jour d'été (Soyle)  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Un jour d'été (Soyle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre-