GRYFFONDOR : 20 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 58 pt | SERPENTARD : 2 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !
Le deal à ne pas rater :
NIKE : -20% supplémentaires sur les articles déjà en promo ...
Voir le deal

Partagez

Il y a erreur sur la marchandise... (Athos & Tara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous

Invité

Invité


Il y a erreur sur la marchandise...  (Athos & Tara) Empty
MessageSujet: Il y a erreur sur la marchandise... (Athos & Tara) Il y a erreur sur la marchandise...  (Athos & Tara) EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 17:10

14 décembre 1968, Pré-au-lard...

C'est par une journée d'hiver que commence notre aventure...
Tara était installée sur l'un des fauteuils de la salle commune des Gryffondor. Le regard vissé vers le plafond, elle s'amuse avec une balle en cuir qu'elle lance au dessus d'elle. Toujours dans sa tenue matinale constituée d'un simple tee-shirt et d'un pantalon tartan rouge et vert, elle semble vouloir profiter de sa matinée avant d'aller profiter des rues du Pré-au-Lard enneigées. L'autorisation signée par ses parents, elle pouvait s'y rendre dès lors que les cours le lui permettait, et plus particulièrement les week-end. Sa mère n'avait eu de cesse de lui raconter ses sorties de ce village sorcier, et souhaitait que sa fille puisse se créer d'aussi beaux souvenirs.
C'est à cet instant qu'Evie fit irruption dans la salle. Elle ne manqua pas de bousculer par maladresse deux Gryffondor qui se faisaient réciter mutuellement leurs cours. Elle s'excusa platement et se rua sur Tara, tout en repoussant ses jambes de l'accoudoir pour s'y installer. Tara, surprise, se ramassa sa balle sur le coin du nez. Balle qui alla rouler un peu plus loin. Se redressant tout en se massant l'arrête du nez, elle dévisagea Evie. Elle affichait sur son petit visage rond, un sourire si excité que cela ne lui ressemblait pas.

"Qu'est ce qui peut bien te rendre aussi joyeuse Evie..?"
"Vas t'habiller, j'ai une surprise pour toi."

Tara fronça les sourcils. Qu'avait-elle pu bien lui avoir préparé ? Tara n'était clairement pas rassurée malgré son côté casse-cou. Evie avait très certainement toujours les pires idées... Et elles tournaient toujours autour du rôle d'entremetteuse... Et ça marchait jamais !

"Enfiles la tenue que j'ai laissée sur ton lit, prends ton manteau, tes chaussures, on va au Pré-au-lard !"

Tara se décomposa devant elle.

"Allez, bouges toi, tu ne dois pas être en retard ! Si je te dis avec qui je t'ai dégoté un rendez-vous, tu vas halluciner et pouvoir me remercier toute ta vie."

Ferguson tiqua. Jamais Evie n'avait présenté la chose de la sorte... Avait-elle réussi à lui avoir un rendez-vous avec Carson, le bel attrapeur des Poufsouffles ?! Tara eut une montée de chaleur incontrôlable rien qu'en l'imaginant accoudé à la table, en face d'elle, un jus d’œillet devant lui. Sa petite fossette lui faisant de l’œil, et son regard gris si déstabilisant... Mon dieu, il fallait qu'elle se reprenne !

"Ne me dis pas que c'est..."

Evie lui fit un clin d'oeil. Ok. Il s'agissait de lui... Tara cru défaillir mais se ressaisit, se précipitant dans sa chambre pour enfiler la tenue choisie par son amie.


Il était bientôt venue l'heure de l'instant fatidique. LA rencontre... Ce que Tara ne savait pas, c'est qu'Evie avait encore compris de travers ce que la blonde avait pu lui raconter... Et Evie imaginait tellement bien le petit couple qu'elle allait faire rencontrer ensemble, que rien n'aurait pu lui faire changer d'avis de toute façon. Et puis, tout avait déjà été réglé avec une connaissance du prince charmant...

Les deux jeunes filles entrèrent dans l'auberge, tapant leurs pieds pour se débarrasser de la neige qui avait pu s'entasser sous leurs bottes. Dehors, la neige continuait de tomber, frôlant presque la tempête. Rien n'avait refroidi les deux gamines, bien déterminées à voir leur mission accomplie. Evie lui désigna une table vide près d'une fenêtre, tandis que Tara secouait sa longue cape bleue marine. Puis alla s'installer là-bas. Il y avait du monde, et le brouhaha continuel des sorciers plus ou moins habitués de l'endroit aurait pu rendre entendant un sourd. Malgré le bruit, le pub était tout de même mignon et chaleureux pour un rendez-vous. La jeune Gryffondor s'impatientait de voir arriver celui pour qui son cœur battait secrètement. Il fallait dire qu'après le départ de Shannon de l'école, sa rupture avec Jackson alors qu'il fricotait allégrement avec une Serdaigle, il fallait bien que son petit cœur s'entiche de quelqu'un d'autre... Tara observa son amie dans la foule, non loin du bar, prête à leur commander une boisson en attendant l'arrivée du garçon.

La porte s'ouvrit... Evie eut son visage illuminé. Tara, elle, se crispa sur sa chaise, son cœur loupant un battement sous le coup de l'étonnement violent. Ce n'était clairement pas Carson... Comment avait-elle pu croire qu'elle voulait sortir avec Athos Greyson ?! Bon sang Evie...
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 405
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @cosmic light
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Il y a erreur sur la marchandise...  (Athos & Tara) Empty
MessageSujet: Re: Il y a erreur sur la marchandise... (Athos & Tara) Il y a erreur sur la marchandise...  (Athos & Tara) EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 18:09

« Non. » La neige continuait de se déposer sur sa lourde cape vert sapin, aux couleurs de sa maison. Pourtant, il préférait encore être transformé en statue de glace plutôt que de mettre un pied dans ce piège savamment mis en oeuvre. « Hors de question. » En face, Emily et Thomas, deux camarades de sa promo, gigotaient comme des puces, plus par excitation que pour braver le froid. « Allez, Athos, elle t’attend, tu vas quand même pas la planter ? » C’était quand même pénible, ces gens qui se mêlaient de sa vie, comme ça. Depuis sa rupture avec Gina l’année précédente, Athos se débrouillait parfaitement bien pour se trouver des filles avec qui fricoter, ça allait. Mais dernièrement, pour une raison parfaitement inconnue, tout son dortoir ou presque avait envie de le coller dans les pattes de Tara Ferguson. Sérieusement. Tara. Ferguson. Non seulement elle et Addison avaient un petit grief ridicule dans lequel il s’était légèrement senti d’intervenir, en faveur de son meilleur ami évidemment. Mais en plus, elle jouait au Quidditch. Au Quidditch. Personne n’était au courant de son aversion pour ce sport qu’il jugeait ridicule, et il arrivait à peu près à supporter les conversations en général. Mais sortir avec une joueuse, c’était la garantie absolue de n’entendre parler que de ça. Et franchement, il avait mieux à faire. « Bien sûr que si. Vous voulez qu’Addi me fasse une crise ou quoi ? Et puis en plus… » Il jeta un coup d’oeil à travers la vitre, où la jeune femme attendait, seule, un peu nerveuse. Pas sûre qu’elle soit au courant que ça serait lui qui allait débarquer. « … elle me plait carrément pas ! » Elle était jolie, c’était sûr. Mais vraiment, le Quidditch, rédibitoire. Emily croisa les bras tout à coup, prenant son petit air de sournoise qu’il lui connaissait bien. « Bon ok, n’y vas pas. Comme ça, tout le monde saura que le bel Athos White pose des lapins, et tu finiras ta scolarité célibataire ! »

Piégé. Il se sentit piégé, comme un rat. Son regard lança des Stupefix à sa soit-disant amie, et il lâcha un son qui ressemblait plus à un grognement qu’autre chose. Ils avaient pensé à tout, les saletés. Mode Serpentard fourbe activé. Mais fierté oblige, il ne pouvait effectivement pas faire autrement que de pousser cette foutue porte. 2 fois. 2 fois qu’on lui faisait le coup du rencard arrangé aux 3 balais. Son index pointa tour à tour ses amis, et il dit d’un ton froid et menaçant, le plus sérieusement du monde. « La prochaine fois que vous me faites un coup pareil, je m’arrange pour que vous vous tapiez une retenue avec le vieux Binns. » Retour de l’excitation en face. Soupirant, il finit par rentrer, sachant très bien qu’ils allaient suivre peu de temps après pour le surveiller de près.

La chaleur lui fit du bien, et Athos passa sa main gantée dans ses boucles pour en chasser les flocons qui s’y étaient nichés. Quitte à avoir un rencard, autant ressembler à quelque chose quand même. Quand son regard croisa finalement celui de la Gryffondor, elle eut un regard qu’il ne sut décoder. Était-elle intéressée ? Non. Non, pas possible, c’était une blague ? Finalement, il marcha jusqu’à la table et lui adressa un sourire qui se voulait agréable, mais l’adjectif qui correspondait le mien était sans doute crispé. « Salut Tara… » Bordel, faites qu’Addison n’ait pas eu envie de venir à Pré-Au-Lard aujourd’hui, sinon il allait le décapiter sur place. Fraterniser avec l’ennemi, c’était risquer qu’il lui fasse la gueule des semaines. Et Addison faisait drôlement bien la gueule.

Alors qu'il retirait ses gants, Athos était franchement mal à l’aise, hésitant entre conserver sa réputation de joli coeur gentil avec les filles, et la franchise pure et dure. Mais voilà, à l’attitude de Tara, impossible de savoir si elle était elle aussi tombée dans un traquenard, ou si elle avait vraiment envie d’un tête-à-tête avec lui. Ses hormones adolescentes ne pouvaient pas prendre le risque de la brusquer, et qu’elle aille raconter partout qu’il était un goujat. Elle avait l’air troublée, mais pourquoi ? « Tu veux boire quelque chose ? » Si déjà il pouvait gagner quelques précieuses minutes en allant au bar, prendre le temps de réfléchir, c’était ça de gagner. Mais le sort en décida autrement, et une fille qu’Athos n’avait jamais vu avant débarqua avec un grand sourire et deux choppes. « Et voilà, deux Biéraubeurres ! » Athos lui lança un regard entre la surprise et l’agacement. Mais d’où elle sortait celle-là ? En tout cas, elle disparut aussi vite qu’elle était venue. Au loin, Athos vit ses deux amis -enfin, ex-amis - prendre place, en lui faisant des clins d’oeil appuyés. Ils allaient le payer très cher.

Athos était perdu. En général, il savait comment séduire une fille. Lui parler de ce qu’elle aimait, décocher un sourire, l’écouter, tout ça. Problèmes, en l’occurence, et au pluriel s’il vous plait : il n’avait pas envie de la séduire. Et il n’avait pas envie de lui parler de ce qu’elle aimait, à savoir ce sport débile au possible. Mais bon, c’était le seul truc qu’il connaissait à son sujet. Ça et qu’elle détestait Addison. Pas un bon début ça. Mais ça lui donnait une idée. Athos se saisit alors de sa choppe, la leva et planta ses billes noisette dans les siennes. « Alors, ça te dit qu’on enterre la hâche de guerre entre nos deux maisons, au moins le temps d'une boisson ? » Comme ça, si elle lui disait non, il saurait qu’il était tout à fait autorisé à foutre le camp. Et il pourrait lever deux jolis majeurs en direction des imbéciles du fond.
Revenir en haut Aller en bas

Il y a erreur sur la marchandise... (Athos & Tara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-