GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !
-52%
Le deal à ne pas rater :
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – 25h d’autonomie
28.78 € 59.98 €
Voir le deal

Partagez

Loin du chaos des autres w/Desmond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 134
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @Shiya
| SANG : Mêlé


Loin du chaos des autres w/Desmond  Empty
MessageSujet: Loin du chaos des autres w/Desmond Loin du chaos des autres w/Desmond  EmptyDim 23 Aoû 2020 - 23:30

Dès que le pianiste avait hoché la tête, Neo sut qu’elle allait devoir gérer la situation. L’instant d’après, elle disparaissait dans un nuage de fumée, entraînant Desmond avec elle en tenant toujours son bras un peu plus fermement. Le voyage se passa sans encombre, et à l’atterrissage, elle focalisa son attention sur son visage bien pâle. « Desmond, est-ce que ça va ? » Pas de désartibulage, déjà, c’était une bonne chose. Inquiète, elle tenait toujours son bras sans même s’en rendre compte, femme trop tactile qu’elle était, cherchant son regard qui n’avait rien perdu de sa troublante inquiétude. « Nous sommes dans le Londres moldu. Tout va bien. » Elle tentait de le rassurer comme elle pouvait, lui expliquant où il se trouvait. Se laisser transplaner par une inconnue pouvait être un chouïa angoissant. Neo avait songé que cette ruelle moldue, où Natanaël et elle avaient transplané quelques semaines plus tôt, était une excellente alternative. Personne à l’horizon, aucune foule susceptible de faire paniquer le musicien qui semblait avoir du mal à gérer la situation. La roumaine ne pouvait qu’imaginer l’état du Chemin de Traverse à l’heure actuelle, où bon nombre de sorciers désorientés avaient du se rendre pour tenter de trouver un peu de réconfort en un lieu connu. Mauvaise idée. La panique les suivrait, s’éloignant juste du triste lieu où le spectacle macabre avait causé bon nombre de frissons.

Sentant que Desmond était bouleversé, elle le lâcha, ne voulant pas accentuer son malaise un peu plus. Neolina tenait debout, plus forte que ce que le commun des mortels pouvait bien penser d’elle. En réalité, l’adrénaline affluait dans ses veines, et empathique comme jamais, elle se sentait le besoin, presque le devoir, d’aider cet homme qu’elle connaissait à peine. Il semblait sur le point de s’évanouir, et à moins de lui proposer de s’assoir par terre, elle ne voyait pas bien d’autre alternative qu’un endroit calme. Mais il n’avait peut-être pas envie d’être avec elle. Peut-être avait-il besoin d’être seul. Ou tout l’inverse. D’une voix douce, comme si elle s’adressait à un animal apeuré ou blessé, elle chercha à comprendre. « Vos yeux semblaient chercher quelqu’un dans la foule. Voulez-vous que j’y retourne ? Voir si tout va bien ? » Neo avait paré au plus urgent, à savoir, fuir et protéger. N’était-ce pas ce qu’elle faisait tous les jours au Ministère ? Mais si Desmond était en compagnie de quelqu’un en arrivant, il était peut-être inquiet pour lui, elle, eux, qu’est-ce qu’elle en savait ? Elle-même ressentait en son ventre une peur stupide pour Stubby, qu'elle savait pourtant entre de bonnes mains. Mais il était l'un de ses meilleurs amis, comment aurait-il pu en être autrement ?


Dernière édition par Neolina Siankov le Mar 1 Sep 2020 - 3:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Desmond Lowe

Desmond Lowe


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 39
| AVATARS / CRÉDITS : Ben Whishaw *o* - bibi (c)
| SANG : Sang Pur


Loin du chaos des autres w/Desmond  Empty
MessageSujet: Re: Loin du chaos des autres w/Desmond Loin du chaos des autres w/Desmond  EmptyLun 24 Aoû 2020 - 19:42

Soudain, le tourbillon cessa. Le souffle saccadé, Desmond tenta de ne pas chanceler. Il avait l'impression d'être un funambule en équilibre sur le fil de la vie. Il le visualisait si tendu qu'il menaçait de casser à tout instant.

Neolina lui parlait mais il ne comprenait pas ce qu'elle disait. Hagard, il observait la rue déserte. Il ne reconnaissait rien. Le Londres Moldu... La jeune femme tentait de le rassurer, en vain. Ses pensées chaotiques le ramenaient encore et toujours à cette stupide fête au bord du lac qui avait pris des atours de cauchemar.

Elle m'a arraché à cet endroit. songea-t-il sombrement. Je ne demandais rien. Elle m'a... enlevé ?

Le terme était-il adéquat ? Il s'interrogea, le regard toujours aussi flou et dérouté. Etait-ce insensé d'imaginer que quelqu'un puisse kidnapper le pianiste des Croque-Mitaines ? Elle avait eu beau prétendre ne pas chercher à le séduire, elle pouvait très bien démentir pour mieux le duper. Il secoua la tête, épuisé par ses propres réflexions bien trop houleuses. Il ne pouvait envisager le fait qu'elle veuille seulement l'aider.

Le pianiste prit conscience que Neolina le tenait toujours par le bras uniquement quand elle le lâcha. A cet instant, il manqua de perdre l'équilibre tout à fait et se rattrapa au mur de briques juste à côté de lui. Il laissa échapper un petit grognement, réprima un haut-le-coeur. Puis, il répondit à la question de la jeune femme, légèrement en décalage :

"Mon... amie était là-bas. Murphy."

Brusquement, il eut l'impression que son souffle se raréfiait. Pourquoi avait-il prononcé son prénom ? Il ne l'avait encore jamais dit à personne. Peut-être était-il trop chamboulé pour réagir de façon conventionnelle ? Il leva la tête vers Neolina et plongea un regard surpris dans le sien.

"Je l'ai perdue de vue bien avant que..."

Il se tut, ne souhaitant pas formuler à voix haute ce qu'ils avaient tous vu flotter sur le lac.

"Elle a dû s'en aller. Elle est forcément partie."
dit-il avec raison.

Il cherchait surtout à s'en convaincre. Il ne pouvait demander à Neolina de retourner là-bas, pas avec les risques potentiels, et il n'était pas capable de transplaner pour l'instant.

"Je suis sûr que Stubby est en sécurité aussi."
ajouta-t-il.

Il lisait clairement l'inquiétude dans les yeux de la jeune femme, une inquiétude loin d'être dirigée uniquement vers lui. Ils partageaient la même angoisse, tout en ayant l'intime conviction que leurs proches étaient hors de danger. D'ordinaire, Desmond ne nourrissait guère d'espoir pour la majorité de tout, mais s'il avait raisonné comme à l'accoutumée, il serait probablement devenu fou. L'espoir est le meilleur des anesthésiants.

"J'ai besoin d'un verre."
grommela-t-il un peu brusquement.

Il espérait qu'en prenant un remontant, il serait capable de transplaner de nouveau et de se rendre là où Murphy pourrait probablement se trouver. Ca n'était qu'une question de minutes, le temps d'apaiser l'angoisse et de repousser les assauts de la panique. Desmond ayant de fortes tendances agoraphobes doublées d'une sociopathie relativement sévère, les récents évènements l'avaient sorti de son axe.

Avisant un pub Moldu au coin de la rue, il se détourna de Neolina pour s'y rendre. Une fois à l'intérieur, il jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule et remarqua sans réelle surprise qu'elle l'avait suivi. Il fronça les sourcils, agacé. Pourquoi se sentait-elle obligée de faire ça ?

"Vous êtes Médicomage, n'est-ce pas ?"
fit-il, incisif, en pivotant vers elle. "Je vais bien. Tout va bien."

Il avait l'habitude de formuler ce genre de mensonges, car il avait remarqué que cela convenait aux autres. Cela leur évitait de demander des précisions et ils pouvaient continuer leurs vies tranquillement. Alors que si Desmond répondait par la négative, les gens cherchaient à savoir ce qui n'allait pas, ou plutôt se sentaient obligés de poser la question. Le musicien exécrait la fausse sympathie. A ses oreilles, c'était aussi ignoble qu'un piano désaccordé. Il espérait qu'en prononçant ce mensonge, la 'phrase magique', Neolina allait le laisser en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 134
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @Shiya
| SANG : Mêlé


Loin du chaos des autres w/Desmond  Empty
MessageSujet: Re: Loin du chaos des autres w/Desmond Loin du chaos des autres w/Desmond  EmptyMar 1 Sep 2020 - 3:57

L’expression dans le regard de Desmond, elle la connaissait, la reconnaissait sans aucune difficulté. Combien de moldus se retrouvaient bien désorientés après un sortilège d’Oubliettes, même s’il était parfaitement exécuté ? Le pianiste était comme perdu, ses pensées probablement désaccordées. Il était dans un lieu inconnu, avec une presque parfaite inconnue, suite à un événement qui avait du en traumatiser plus d’un ce soir. Sûrement l’effet du transplanage, mais il semblait ne pas bien tenir debout et par réflexe, Neo s’apprêtait à le rattraper avant qu’il ne le fasse seul, s’appuyant sur les briques humidifiées par la fraîcheur de la soirée; Il lui faisait l’effet d’un traumatisé léger, ou d’un homme ivre à choisir. Les symptômes étaient proches, quand on y pensait. Tête qui tournait, perte des repères, difficulté à parler. Aussi attendit-elle sa réponse, prenant grand soin de ne pas le brusquer.

Ainsi donc, elle ne s’était pas trompée. Il y avait bien quelqu’un avec lui à la soirée, ce qui devait amplifier son inquiétude. « Voulez-vous que je… » Mais déjà, son regard s’ancra au sien, et il continua le fil de sa pensée, semblant presque plus parler pour lui-même que pour la jeune Oubliator. Elle l’écouta, donc, puisque c’était ce qui semblait l’apaiser le plus à l’instant, soliloquer de la sorte. D’ailleurs, il semblait reprendre un peu ses esprits, évoquant Stubby pour qui Neo avait toujours cette pointe de crainte dans le coeur. Elle lui sourit doucement. Le chanteur était aussi son ami, après tout. « J’en suis sûre, oui. » Elle eut envie de poser une main réconfortante sur son bras, mais s’abstint de renouer un quelconque contact qui aurait pu le faire vriller. Elle ne pouvait jurer de rien, mais ne doutait pas que cette macabre découverte était une mise en scène, et que personne ne sévirait pendant la soirée. Et puis, hélas, une personne à la fois. Neo ne souffrait pas du syndrome du sauveur, n’estimait pas devoir courir sur tous les fronts pour tenter de soigner tous les coeurs en miettes. Sans doute demain aurait-elle du travail, plus que d’habitude. Mais pour ce soir, elle avait déjà bien assez à faire avec ses propres émotions, et celle du musicien qui semblaient déborder.

Tout à coup, Desmond lui échappa. Enfin, il était bien assez grand pour se débrouiller, mais cela dit, Neo aurait été rassurée de savoir qu’il n’était pas tout seul dans les minutes à venir. Il avait besoin d’un verre ? Elle comprenait. Sans comprendre le sous-texte, qui signifiait sans nul doute boire un verre seul, Neolina lui emboîta le pas tandis qu’il poussait la porte d’un petit pub tranquille. La porte retomba lourdement sur elle, mais elle avait anticipé et évita de se la manger en pleine tête, ce qui aurait complètement pu arriver vu sa maladresse légendaire. L’ambiance à l’intérieur était calme, paisible, chaleureuse. Mais le regard que lui lança Desmond, était bien tout l’inverse. Il lui asséna une réplique qui fit chavirer ses bonnes intentions, et elle rosit doucement, réalisant qu’elle avait sans doute été un peu trop collante. « Oh, eh bien… » Désarçonnée, elle ne sut quoi répondre. Ca n’arrivait pas souvent. « Je ne suis pas médicomage, non. Juste… Vous aviez l’air d’avoir besoin d’un peu d’aide. Mais ça ne fait rien. Je ne vous importunerai plus. » Songeant à retrouver la douce fraîcheur du soir, Neolina réalisa alors qu’une boisson chaude ne lui ferait pas de mal. Aussi alla-t-elle se caler sur une banquette, au fond du pub, là où personne ne viendrait sans doute la déranger, et où Desmond pourrait facilement éviter de croiser son regard. Elle avait besoin de calme pour digérer tout ça, elle qui n’avait fait que réagir finalement. Ses doigts coururent le long de la carte, et le bonhomme derrière bar quitta son comptoir pour venir la sortir de ses pensées où elle se demandait vraiment ce qui venait de se passer. « Qu’est-ce que j’vous sers, ma petite dame ? » Là où commander était une épreuve pour la Neo indécise de d’habitude, elle ne prit cette fois pas plus de quelques secondes avant de parler. « Un Irish coffee, s’il vous plait. » Boisson chaude, dose d’alcool. Pile ce qu’il lui fallait. Tandis que le type retournait là dans son royaume du bar, Neo laissait son regard se perdre à travers la vitre, la marche des passants créant un arrière-plan impeccable pour ses pensées embrumées. Elle pensa à cet instant que les bras de Razvan seraient un refuge bien doux pour elle. Mais elle avait perdu ce privilège, du moins, n’osait plus le provoquer. Et cela ne fit que rajouter un peu à sa peine.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Desmond Lowe

Desmond Lowe


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 39
| AVATARS / CRÉDITS : Ben Whishaw *o* - bibi (c)
| SANG : Sang Pur


Loin du chaos des autres w/Desmond  Empty
MessageSujet: Re: Loin du chaos des autres w/Desmond Loin du chaos des autres w/Desmond  EmptySam 5 Sep 2020 - 15:31

La jeune femme avait été douché par sa froideur. Les premiers instants, Desmond en fut fort satisfait. Il allait enfin bénéficier de la paix procurée par l'anonymat d'un pub Moldu. Il avait la chance de ne pas être le leader des Croque Mitaines, par conséquent il était rarement reconnu lorsqu'il se déplaçait sans le groupe, même si malgré tout, certain(e)s fans particulièrement assidu(e)s lui avaient déjà demandé un autographe ou une photographie, lorsqu'il se trouvait dans quelque boutique ou café.

Il s'installa à une banquette en fond de salle et commanda un whisky Pur Feu, avant de se frotter le front. Trop tard, il avait fait la bévue. Il n'était décidément pas en pleine possession de ses esprits.

"J'ai du whisky pur malt."
 dit le serveur, incertain.
"Ca serait très bien. Merci." fit-il d'un ton emprunté.

De là où il se trouvait, il pouvait apercevoir les cheveux courts et blonds de Neolina, plusieurs mètres plus loin, qui lui tournait le dos. Elle était restée. Le faisait-elle exprès ? Desmond se crispa, agacé de devoir supporter la présence d'une personne qui lui rappelait sans cesse l'effroyable nuit qu'il venait de passer. Il fixa intensément Neolina, à tel point qu'il donnait l'impression de vouloir faire un trou dans son crâne avec son regard perçant.

Le claquement du verre de whisky apporté par le serveur le sortit de son étrange rêverie. La jeune femme avait tourné le visage vers la vitre. De profil, il pouvait voir qu'elle semblait chagrine. Lui avait-elle causé plus de mal qu'il n'avait cru ?

Ses doigts se refermèrent autour de son verre et il se leva. D'un pas mécanique, il se rendit jusqu'à sa table. Il resta debout à côté d'elle, la toisant d'un oeil sceptique et anxieux.

"Je suis désolé."
maugréa-t-il.

Ces mots lui coûtaient beaucoup. Il n'était pas de ceux qui s'excusent. Depuis sa plus tendre enfance, on lui avait enseigné de piétiner les autres et de ne respecter que ceux susceptibles de permettre de s'élever professionnellement. Malgré lui, Desmond avait gardé de mauvais travers. Difficile de se débarrasser des habitudes, surtout quand elles ont été assené à coup de maléfices.

"Je ne voulais pas me montrer désobligeant." poursuivit-il, la tête basse, sans regarder Neolina. "Je pensais vraiment que vous étiez Médicomage. Et... je n'aime pas trop ces gens-là."

Il posa son verre sur la table d'un geste un peu brusque, comme pour demander l'autorisation de s'asseoir d'une manière détournée. Il ignorait s'il en avait vraiment envie. Il ne recherchait jamais la compagnie des autres. Pourtant, cette nuit-là, loin de Murphy, loin de tout, il éprouvait le besoin de... se sentir rassuré. Il ne l'aurait pas avoué pour tout les gallions du monde.

"Vous faites quoi dans la vie ?"

Cette question sonnait faux dans sa bouche. Il n'était pas habitué à faire la conversation. Il se sentait ridicule. Il finit par s'asseoir brusquement et se cramponna à son verre auquel il n'avait pas touché.  
Revenir en haut Aller en bas
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 134
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @Shiya
| SANG : Mêlé


Loin du chaos des autres w/Desmond  Empty
MessageSujet: Re: Loin du chaos des autres w/Desmond Loin du chaos des autres w/Desmond  EmptyMer 9 Sep 2020 - 0:24

Combien de minutes s’écoulèrent avant qu’elle ne soit tirée de son observation mélancolique par l’odeur étrangement réconfortante de whisky chaud et de café ? Impossible à dire. Quand elle se laissait envahir par le spleen, Neolina perdait toute notion du temps. Elle adressa un regard gentil au barman avant de coller ses doigts aux ongles rongés autour du verre brûlant. Elle doutait que cette boisson puisse l’apaiser réellement. Elle doutait d’ailleurs que quoi que ce soit le puisse pour l’instant. La soirée avait pourtant si bien commencé. Elle avait hésité à y aller, pour finalement se laisser convaincre par l’idée que flâner au milieu d’inconnus lui occuperaient suffisamment l’esprit pour éviter de penser à ce qui la tourmentait depuis plusieurs semaines. Ou plutôt, celui.

Finalement, ce fut une voix qui la tira de sa contemplation de la boisson noirâtre, sur laquelle le serveur n’avait pas pris la peine de caler un peu de chantilly. Tristesse. Relevant la tête, Neo fut doublement surprise. Et par la personne qui avait prononcé ses mots, et par la teneur de ses propos. Désolé, vraiment? Mais pourquoi ? Neo n’était pas du genre à s’offusquer pour ce genre de choses, préférant ne pas juger les autres pour leur comportement, préférant essayer de les comprendre à la place. En l’occurence, Neo ne comprenait pas Desmond. Mais elle acceptait son besoin de solitude. A chacun ses réactions après une forme de traumatisme après tout, elle en était témoin tous les jours que Merlin faisait.

Aussi, Neolina s’apprêtait à lui dire que ça n’était rien, mais il la coupa dans son élan, fuyant son regard d’une bien étrange manière, semblant ressentir le besoin de se justifier. Oh, mais il ne fallait pas. Elle trouva la démarche touchante, et le gratifia d’un petit sourire gentil, qu’il aurait pu apercevoir s’il ne semblait pas aussi terrifié à l’idée de la regarder. « Ca ne fait rien. Vous n’avez pas à être désolé, vous savez. » Elle en pensait le moindre mot. Il ne lui avait rien fait, si ce n’était être un peu désagréable. Mais après tout, il avait vécu un moment pénible, elle aussi, et sa façon à elle de réagir semblait bien différente de lui, alors… Peut-être était-ce à elle de présenter des excuses.

Cet homme était tout de même un bien étrange personnage. Planté debout, Neo hésita à lui proposer de s’assoir, comme s’il était un fléreur sauvage qui risquait de s’enfuir à la moindre tentative de caresse. Il y avait un tel trouble chez ce garçon… Et l’empathie de Neo était un véritable détecteur pour ce genre de choses. Aussi était-elle persuadée que tout ça n’avait pas à voir uniquement avec le récent incident. Ça, et le fait qu’elle l’avait déjà vu plusieurs fois, toujours un peu à part, toujours dans son monde. Rien à voir avec son flamboyant ami aux costumes pailletés. Si elle avait été du genre à s’inquiéter de tout ça, elle aurait pu être déroutée par son comportement lunatique, blagueur un instant, terrifié ensuite, froid, puis un peu plus amical. Une véritable girouette, mais Neo faisait avec. Quand il s’agissait des autres, Neo les prenait toujours comme ils étaient, avec une forme de bienveillance que beaucoup associait à de la naïveté. Mais n’était-ce pas juste une certaine ouverture d’esprit ?

Alors quand il s’assit, Neo fut à peine surprise. En réalité, elle hésitait un peu sur l’attitude à adopter, décalant son regard pour éviter de le dévisager et le mettre mal à l’aise. Aussi décida-t-elle de regarder par dessus son épaule en répondant à sa question qui sonnait faux. Etrange pour un musicien, non ? « Je suis Oubliator. On peut dire, d’une certaine façon, que je soigne les gens du coup, en effaçant les souvenirs pénibles. » Combien de personnes présentes ce soir auraient eu envie qu’elle exerce son art sur eux ? « J’espère que ce métier ne rentre pas dans la case de ces gens-là, comme vous dites. » acheva-t-elle dans un rire pour essayer de désamorcer l’atmosphère pesante qui régnait à table. Finalement, elle trempa ses lèvres dans la grosse choppe caféinée. Le serveur n’avait pas lésiné sur l’alcool, ce qui expliqua la grimace qu’elle arbora en avalant. Ça, et le fait que c’était brûlant. Comme toujours en matière de boisson et nourriture, Neolina et la patience, ça faisait deux. « Et vous, dites-moi ? » Son regard, plus malicieux, s’était posé à nouveau sur lui tandis qu’elle espérait qu’une nouvelle fois, il saisirait sa blague au vol et continuerait sur le même registre. Cette conversation avait bien besoin d’une petite dose de légèreté. Et eux aussi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Contenu sponsorisé




Loin du chaos des autres w/Desmond  Empty
MessageSujet: Re: Loin du chaos des autres w/Desmond Loin du chaos des autres w/Desmond  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Loin du chaos des autres w/Desmond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Madame Irma [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres-