GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !
-50%
Le deal à ne pas rater :
Les baskets Nike Air Max 200 en promotion
63 € 125 €
Voir le deal

Partagez

Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Andromeda Tonks

Andromeda Tonks


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 37
| AVATARS / CRÉDITS : Kathy McGrath / Sven Arstein
| SANG : pur


Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptySam 29 Aoû 2020 - 14:30

Andromeda blue –  Ted orange – Nymphadora purple – Freya #9966ff – Nora coral



-Tenez, écoutez l'article dans la Gazette mes chéries... En cette veille de reprise, le mois d'août est passé à une vitesse folle entre festivité et détente. Voilà ce que l'on pouvait lire en titre sur le journal en ce dimanche 03 septembre 1978. Bientôt, les enfants vont retrouver leurs camarades de classe, leurs enseignants et les cours en tout genre. Tandis que les adultes retrouvent la joie de reprendre la route de leur travail. Tandis que les plus jeunes ont déjà commencé à aller à la Crèche du Vivet Doré, récemment ouverte, elle fait déjà l’unanimité auprès des familles sorcières. Une nouvelle année scolaire qui démarre en beauté, croyez-moi.... Rigola Ted en lisant l'article en y mettant les formes ce qui faisait rire Nymphadora qui se battait avec ses céréales.  
-C'est où je vais. Maman, y aura Deirdre ?
-Aucune idée ma chérie... il faudra lui demander la prochaine fois que tu l'as vois. Répondit Andromeda en dépliant à un parchemin qui venait d'arriver par hibou.
-Oh c'est tante Nora !!! Coucou hibou... Fit la petite sorcière qui se faisait déjà piquer des céréales par le volatile.
-Les nouvelles sont bonnes chéries ? S'interrogea Ted en relevant les yeux vers sa femme.
-Alors...Apparemment, elle voudrait nous présenter quelqu'un...
-Ouiiiii tante Nora va venir à la maison !!
-Nymphadora !! tes céréales ! Répliqua Andromeda en voyant la cuillère voler de partout.
-Oups...mais elle va venir.

Le regard d'Andromeda rassura la petite sorcière, elle écrivit un petit mot à l'attention de la psychomage leur proposant de venir pour le déjeuner. Ainsi le volatile prit une dernière céréale pour la route et repartit sans attendre une seconde de plus.
Ted poursuivit sa lecture tandis que Dora termina à son rythme son petit déjeuner. Pendant ce temps Andromeda commença à faire la vaisselle et à réfléchir ce qu'elle allait proposer pour le repas. Le restant de la matinée Nymphadora se prépara dans sa chambre, elle la rangea même ! Décidément, la petite sorcière prenait le temps de le faire quand sa tante venait la voir.

Du haut de ses un mètre douze, Nymphadora rangea jouet par jouet tranquillement, Ted quant à lui faisait un brun de ménage dans la maisonnette. Andromeda se prépara pour aller faire quelques emplettes n'ayant pas eu plus de précisions sur les goûts de son invité surprise, elle décida de rester classique dans le choix de ses plats. Ainsi, Mrs Tonks s'absenta une bonne heure, laissant ses deux amours en plein ménage.


A son retour, il était quasi 10h45 avec l'aide de son mari, la sorcière commença la cuisine. Ça sentait bon dans la pièce, pendant ce temps Nymphadora cherchait comment s'habiller. La petite sorcière faisait son défilé dans sa chambre devant le miroir, elle ne semblait pas satisfaite de ce qu'elle voyait. Aux alentours de midi, Ted mit la table. Toute la petite famille était fin prête à recevoir leurs invitées.

-Nymphadora, si tu es prête tu veux bien descendre ma chérie. On va attendre Nora dans le salon... Déclara Ted alors qu'il était dans les escaliers.
-J'arrive papa !

Après un bref silence, les deux adultes entendirent un brouhaha dans les escaliers, Nymphadora dévala les escaliers à toute vitesse sans se faire mal par miracle. Elle était habillée avec une petite robe bleu avec des oranges dessinées dessus. Pour le coup, même ses cheveux avaient prit la couleur chaude de sa robe. La petite fille sauta sur le canapé entre ses parents et attendit sagement avec eux.

-Nymphadora, tu sais que Nora a eu quelques soucis de santé dernièrement...tu feras attention quand tu lui diras bonjour d'accord.
-Oui maman, tu m'as dis...elle a été blessé...
-Elle ne devrait plus tarder maintenant. Répliqua Ted en regardant l'heure furtivement.

Effectivement quelques minutes plus tard, on vient toquer à la porte. D'un bon, Nymphadora sauta du canapé et alla ouvrir sans laisser le temps à Andro de se lever. La sorcière suivit malgré tout sa fille de près et l'aida à entrouvrir ladite porte. Sans crier garde, la petite sorcière sauta dans les bras de la psychomage qui l'attrapa de justesse.

-Bonjour ma grande, oula doucement... Répliqua Nora en la soulevant du sol pour la prendre dans ses bras.
-Nymphadora !! Soupira Andro.
-Oups....désolée tante Nora. Fit la sorcière en faisant un calin à sa marraine.
-C'est pas grave ma chérie. Bonjour Andromeda, Ted. Fini par dire la sorcière en entrant dans la maison. Nymphadora toujours dans ses bras et suivi de prêt par sa moitié. Je vous présente Freya, ma douce moitié.
-Enchantée, bienvenue dans la famille Freya. S'exclama Andromeda en prenant la nouvelle venue dans les bras tout aussi spontanément que Nymphadora avec Nora.
-Entrez Freya, bienvenue. Nous allons aller dans le salon, nous serons mieux pour faire connaissance. Poursuivit Ted avec entrain tout en saluant la jeune femme.
-Allez Nymphadora, tu descends maintenant.
-Non... Dit la petite fille en se blottissant.
-Ne t'inquiète pas Andromeda, ça va.

La sorcière sourit et se déplaça doucement pour se rendre au salon afin de s'asseoir sur le canapé. La petite sorcière assise sur ses genoux, observant la femme qui accompagnait sa marraine. Elle l'a trouvait jolie, elle aimait comment elle était habillée. Quand soudain, elle se jeta dans ses bras comme pour l'accueillir à sa manière dans la famille.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 231
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptySam 29 Aoû 2020 - 14:31

Andromeda blue –  Ted orange – Nymphadora purple – Freya #9966ff – Nora coral


Voilà que les vacances se terminaient, Nora avait prit un bon mois de vacances, elle en avait besoin et elle voulait passer du temps avec sa douce compagne. Les deux femmes avaient eu la chance de partager un doux moment en Norvège. Nora avait même eut l'occasion de rencontrer la mère de Freya se fut un grand honneur et un privilège d'en apprendre un peu plus sur le vie de sa moitié. Les deux femmes avaient même parlé de leur futur commun, sur une proposition surprenante de la part de la psychomage, elles avaient même parlées bébé.

Même si le retour en Angleterre se faisait de façon instantanément lorsque l'on est un sorcier, Nora ressentit néanmoins un peu de décalage horaire lorsqu'elle retrouva le lit. Faisant presque la marmotte depuis une semaine. Nora profita des derniers jours qu'il restait à Freya avant sa reprise à Poudlard pour parler de leur projet ainsi que de savoir comment elles allaient s'organiser pour la suite. Il allait de soit que Freya devait retourner vivre à Poudlard le temps de son enseignement, tandis que Nora faisait les allers-retours entre le cottage et son travail, rien ne changeait de ce côté là. Et ne voulant pas mettre mal à l'aise Freya, la sorcière devait voir avec elle comment s'organiser afin d'éviter le manque de présence de sa chérie.

-Tu as bien dormi ma douce ? Commença Nora en se tournant face à la scandinave qui avait émergé depuis quelques minutes de son sommeil.

La psychomage était levée depuis un moment, mais elle s'était recouchée entre temps. Le fait qu'elle soit déjà habillée, coiffée et qu'elle sentait le doux parfum du savon trahissaient une nouvelle surprise à Freya. Elle se tourna totalement et ramena ses genoux en chien de fusil. Passant ses doigts le long des hanches de Freya.

-Tu es prête pour ta rentrée demain ma chérie ? Reprit-elle avec une voix douce. La sorcière se rapprocha de sa belle encore à moitié endormie pour se blottir contre elle. Tu vas retrouver tes petits collègues et étudiants adorés... alors que moi à part quelques uns...brrrr. Finit-elle par dire en rigolant.

Comment annoncer à Freya qu'elle avait prévu un petit repas avec sa famille de cœur afin de leur présenter Freya et pourquoi pas leur parler de leur prochaine étape ? Nora se tortillait un peu sur place, cherchant la meilleure des positions et surtout ne pas se trahir sur ses intentions. Elle avait envie de sauter sur Freya et de la croquer...mais avant cela, il fallait bien répondre quelque chose...ou bien est ce que ça pouvait attendre ? La psychomage hésita un moment dévorant des yeux la belle scandinave qui se redressait peu à peu sur le lit.

-J'ai une proposition à te faire pour aujourd'hui, Freya. Enfin si tu es d'accord évidemment ?

Nora patienta afin de laisser le temps à l'enseignante de réagir après encore un bref instant, elle fini par craquer et lui annonça son plan pour la journée.

-Je voudrai te présenter à ma famille de cœur de façon officielle, ma chérie. Tu vas me dire que j'aurai pu t'en parler avant mais c'est une surprise... Après un silence en mode « surprise » avec un sourire dessiné sur son visage, le hibou de la psychomage vint se déposer sur son épaule. Elle se redressa descendant du lit et lui donna de quoi manger afin de le récompenser et ce dernier retourna sur son perchoir près de la fenêtre. La sorcière revint sur le lit près de Freya, elle se mit sur ses genoux et déplia le parchemin. Du coup, nous sommes attendues pour le déjeuner...

Sans prendre le temps d'attendre la réaction de l'enseignante, la psychomage semblait toute exciter à l'idée de présenter Freya. Parfois, elle avait des réactions enfantines, mais ça lui donnait un certain charme de la voir s'émerveiller. Il était à peine dix heures, les deux femmes avaient largement le temps de se préparer avant de se rendre au lieu de rendez-vous.

-J'espère que tu ne m'en veux pas douce bénédiction ? Fit-elle avec des yeux de chien battu.

Les deux femmes restèrent encore un moment couché, pour finalement se préparer aux alentours de onze heures trente. Nora s'habilla décontractée, l'été était encore là et la chaleur même si elle n'était pas pesante était encore bel et bien là. Vêtue d'un pantalon en jean et d'un chemisier blanc, elle préféra laisser ses cheveux tombant. Cette dernière prit place dans sa fauteuil dans la chambre, elle regardait avec attention Freya qui semblait hésiter sur la tenue qu'elle allait porter. Nora se mordit les lèvres et pencha de nombreuses fois sa tête sur le côté sans pour autant quitter son interlocutrice du regard.

Finalement, quinze minutes avant l'heure du déjeuner, Nora ferma la porte du cottage, elles étaient fins prêtes pour transplaner chez les Tonks.

-Tu es magnifique ma chérie...j'ai beaucoup de chances de t'avoir à mes côtés. Fit-elle en l'embrassant. Nora attendit que Freya lui confirme qu'elle était prête à rencontrer ladite famille de Nora. Donne-moi la main quand tu seras prête.

La psychomage attendit le temps nécessaire tout en ayant sa main tendue vers celle de l'enseignante. Ni une ni deux les deux sorcières disparurent dans un  « pop » signifiant qu'elles venaient de transplaner. Elles arrivèrent dans un petit lotissement avec une dizaine de maisons. En face d'elle, un cottage avec une porte rouge. Nora fit signe de la main la direction à prendre. Quelques pas plus tard, les deux sorcières étaient à la porte, Nora toqua et une seconde après elle avait une petite sorcière en robe bleu et orange dans les bras.

-Bonjour ma grande, oula doucement...

La porte s'ouvrit encore un peu plus dévoilant Andromeda et Ted Tonks. De brèves présentations et des embrassades furent faites avant que tout le petit monde ne se retrouve dans le salon assis sur le canapé. Nymphadora sauta rapidement des genoux de Nora pour aller se blottir dans les bras de Freya sans prévenir évidemment, la psychomage s'en amusa. Alors que Ted proposa des apéritifs et de quoi grignoter, Nora reprit la parole.

-Comment vous allez tous les trois ?
-Bien et toi ? Alors tu nous présentes ?
-Comme je vous l'ai dis voici Freya Bäkke, ma chère et tendre moitié. Fini par avouer Nora en se positionnant en arrière dans le canapé, elle croisa ses jambes pour plus d'équilibre alors que Nymphadora gesticulait dans les bras de la scandinave.

Sur le moment, la sorcière allait davantage parler au nom de l'enseignante mais finalement, elle s'arrêtant préférant laisser Freya parler. Le couple Tonks était ravie d'entendre d'aussi bonne nouvelle, il n'était pas du genre à juger, ils connaissaient les penchants de la marraine de leur fille. Et si elle venait leur présenter quelqu'un c'est que c'était sérieux. Ted proposa de servir de quoi boire en même temps, il y avait du jus de fruits, de whisky, de la bière-au-beurre et même du sirop.

-Qu'est ce que je vous serre, Freya ? Proposa Ted à l'attention de son invitée.

Pendant ce temps, Andromeda servit du jus de fruits pour sa fille, tandis que Nora se servait un verre de whisky.

Revenir en haut Aller en bas
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptySam 29 Aoû 2020 - 22:18

Les vacances avaient été tumultueuses cette année, c’était le moins que l’on puisse dire. Elles avaient démarré avec une grande détresse, la douleur d’avoir perdu sa douce Nora. Fort heureusement cette période était passée pour laisser la place à une bien plus douce. Nora était revenue vers elle, avec fracas pour changer, et elles avaient mis en place une vie commune plutôt agréable. Voyant les beaux progrès qu’avaient connu leur relation, Freya avait souhaité présenter sa compagne à sa famille. Un séjour qui avait visiblement plus à Nora, lui donnant l’occasion (le courage?) de faire une nouvelle proposition fabuleuse à la scandinave. Elles avaient maintenant le projet un peu fou d’avoir un enfant, un bébé que Nora porterait pour elles, leur permettant ainsi de créer leur petite vie de famille. Un nouveau projet ambitieux, mais elles s’en sentaient capables.

Le retour de Norvège avait été tranquille, chacune ayant encore quelques jours pour profiter de leur nouvelle situation. Elles avaient trainé au lit et ailleurs, ne s’étaient presque pas quitté, cherchant le contact de l’autre presque en continu. Un rythme qu’elles devraient quitter sous peu. Le lendemain Freya retournerait au château et retrouverait son poste d’enseignante ainsi que ses collègues et élèves. Si son métier lui plaisait bien au final, actuellement elle n’en avait aucune envie. Elle devrait y rester de longs moments et donc se passer de la présence de sa douce à ses côtés. Et ça, ce n’était pas forcément à son idée. Elles allaient certainement trouver d’autres façons de se retrouver de temps en temps, Freya avait même déjà quelques idées, mais tout le temps qu’elles passaient ensemble actuellement était ainsi plus précieux encore.

Freya avait une fois encore pris beaucoup trop de temps à s’endormir la veille au soir, peinant ainsi à ouvrir les yeux. Nora l’avait laissé dormir ceci dit, arrivant à une heure tardive mais qui avait laissé la scandinave arriver à un état plus reposé. Sans ouvrir les yeux encore Freya avait un peu bougé pour se redresser, sentant la présence de la psychomage à ses côtés.

-Tu as bien dormi ma douce ?

Même si elle tardait, elle finissait généralement par mieux dormir lorsqu’elle était à ses côtés. Comme souvent, elle avait posé une main sur la hanche de Nora, s’attendant à un autre contact que celui de ce tissu. Elle avait donc ouvert les yeux pour la voir déjà habillée et pimpante.

-Oui, très bien… Mais toi tu t’es levé tôt, non?

Nora pourtant couchée s’était approché d’elle, caressant doucement ses hanches qui pour sa part étaient encore parfaitement dénuées de tissu. La scandinave avait un sourire à ce contact, la douce odeur presque juste sortie de la douche de Nora lui arrivant finalement. Le genre de moments qui n’avaient pas de grande importance dans une vie mais que l’on ne voulait surtout pas manquer. Elle refermait presque un peu les yeux, émergeant à peine, et parfaitement détendue.

-Tu es prête pour ta rentrée demain ma chérie ?

Freya poussa un gémissement de protestation et de déception. Non, elle n’était pas prête, elle n’en avait aucune envie, ne voulant que ce contact avec la psychomage qui vint se blottir contre elle pour son plus grand plaisir.

-Laisse les malheurs où il sont…

L’enseignante peu volontaire avait pris sa compagne au creux de ses bras, embrassant ses cheveux, passant une jambe entre les siennes en s’alignant sur sa position pour être tout contre elle.

-Tu vas retrouver tes petits collègues et étudiants adorés... alors que moi à part quelques uns...brrrr.

Visiblement elles étaient deux à manquer de motivation. Et finalement, c’était sans doute plus par manque d’envie de se séparer que réellement par désintérêt pour leurs professions. Freya eut un petit rire à la réflexion de sa belle tout de même, sachant reconnaître son humour douteux même au réveil. Nora semblait agitée, Freya avait donc dégagé ses cheveux de son cou, y glissant ses lèvres dans un baiser amoureux, indiquant au passage qu’elle commençait à se réveiller plus sérieusement.

-Ma pauvre chérie. Je pourrais te sauver si tu veux. Tu viendrais avec moi, je te cacherai dans ma chambre. Mais je prendrais soin de toi, ne t’en fais pas…

Un sourire taquin sur les lèvres, la scandinave avait finalement ouvert complètement les yeux, saisissant cette fois les lèvres de sa compagne, pensant lui offrir un nouveau doux moment de partage sous la couverture. Enfin, l’agitation de sa compagne semblait avoir une autre explication.

-J'ai une proposition à te faire pour aujourd'hui, Freya. Enfin si tu es d'accord évidemment ?

Freya se recula, posant la tête sur sa main, appuyée sur son coude. Son regard était un peu interrogateur, observant le petit manège de Nora qui semblait avoir prévu son coup depuis un moment. Sans savoir ce que c’était, elle avait visiblement un plan. Mais soit, la scandinave la laissait faire et annoncer son petit plan tranquillement, souriant avec malice.

-Je voudrai te présenter à ma famille de cœur de façon officielle, ma chérie. Tu vas me dire que j'aurai pu t'en parler avant mais c'est une surprise...

Ah oui, une surprise, encore une. Mais c’était certainement de bonne guerre. Elle-même lui avait fait ce même genre de surprises un peu plus tôt, l’entraînant avec elle jusqu’en  Norvège sans lui en parler avec beaucoup d’avance. Alors voir la famille de coeur de Nora dans la journée, pourquoi pas. Après un moment de surprise donc, Freya ne mis pas longtemps avant de se dire que c’était sans doute une bonne idée.

-J’imagine qu’après ma propre manœuvre c’est un juste retour des choses. Mais oui, j’en serai ravie.

A vrai dire, Freya avait eu d’autres plans en tête. Cela faisait plusieurs jours qu’elle avait quelque chose à demander à Nora sans arriver à trouver le bon moment pour le faire. Elle avait donc espéré en ce dernier jour de vacances qu’elle trouverait l’occasion de le faire, avant qu’elle ne soit obligée de repartir. Mais finalement elle savait à quel point ces présentations étaient importantes pour Nora aussi, elles devraient donc passer cette rencontre avant cette envie de la scandinave. D’ailleurs le hibou de Nora vint se poser sur son épaule, l’obligeant à se lever pour le récompenser pour son travail. Freya en profita pour s’étirer un bon coup avant de se redresser dans le lit, se laissant découvrir par la couverture qui glissait sur ses genoux. Nora revient rapidement cela dit, s’installant sur les genoux de sa belle maintenant presque totalement réveiller, cette dernière appuyant sa tête sur l’épaule de Nora en refermant les bras autour de sa taille le temps qu’elle lise.

-Du coup, nous sommes attendues pour le déjeuner...

Le déjeuner? Et bien elle ne traînait pas quand elle avait des projet. Freya porta son regard jusqu’à l’horloge. Bon, elles avaient encore un peu de temps, ça devrait aller. Elle reposa donc un peu sa tête dans la position précédente pour profiter encore un peu.

-Alors un déjeuner… ce qui veut dire qu’il va falloir que je me prépare... du coup…

Plus une réflexion à voix haute qu’autre chose. Nora semblait toute excitée, toute contente de son idée et de la journée qui semblait s’annoncer. C’était tellement mignon. Freya s’était donc redressé pour la regarder, souriante.

-J'espère que tu ne m'en veux pas douce bénédiction ?  

Lui en vouloir? Non, surtout pas pour si peu. Non, c’était en fait une très bonne idée. La scandinave le reconnaîtrait avec plaisir. Et si elle l’avait déjà présentée à sa famille, il était plus que normal qu’elle souhaite faire pareil. En revanche, il était possible d’en jouer.

-Ah ça… ça dépendra… tu te fais pardonner?

Joueuse, comme souvent. Freya avait saisi plus fermement les hanches de sa belle pour la tenir contre elle alors qu’elle basculait à nouveau sur le lit, souhaitant profiter encore un peu du temps qu’elles avaient avant de devoir réellement se relever.

Il avait fallu se lever pourtant à un moment. Freya avait laissé sa belle se changer alors qu’elle-même était allé dans la salle de bain. Il s’agissait de faire bonne impression. Parfaitement propre, elle avait donc pris le temps de tresser une partie de ses cheveux, même de mettre une pointe de maquillage. Elle n’en portait jamais beaucoup, mais elle convenait que cela pouvait la mettre en valeur par moments. Le temps de faire tout ça, Nora était prête et attendait assise dans le fauteuil. Laissant sa serviette à sécher dans la salle de bain, c’est dans son plus simple appareil qu’elle avait retrouvé la chambre pour se retrouver face à une très grande question. La question de la tenue. Elle ne se posait pas forcément très longtemps la question généralement, mais là… L’occasion était particulière. Une ancienne robe? Une nouvelle? Faite par elle? Ou pas? Et la couleur? Ornée ou pas trop? Après un bon moment et sans la moindre aide de sa compagne qui semblait à défaut apprécier la vue, elle s’était décidé sur une robe bleue brodée sur le buste qu’elle avait faite il y a quelques mois. N’ayant pas encore eu l’occasion de la porter c’était sans doute le moment de la sortir. Retournant à son coffre à bijoux pour y trouver quelques bagues et une paire de boucles d’oreilles, elle était tombée sur cet objet particulier qu’elle comptait offrir à Nora. Elle l’avait emballé dans un tissu de laine très douce, le gardant à l’abri du regard de la belle psychomage. Dans un sourire, elle avait finalement décidé de le glisser dans sa poche. L’occasion viendrait peut-être finalement. Pour le moment, il était temps d’y aller.

Freya était plutôt détendue au départ. Mais l’heure approchant, forcément, une certaine appréhension commençait à monter. Qu’est-ce que Nora leur avait dit? Est-ce qu’elle les avait seulement prévenu? Comment l’avait-elle présenté à ses amis? Avec Nora on ne pouvait jamais réellement savoir. La prêtresse se laissait guider pourtant, la suivant dehors en la laissant fermer la porte. Elle eut un court instant la pensé que cette porte qu’elle fermait, maintenant c’était la leur, et elle sourit à cette idée.

-Tu es magnifique ma chérie...j'ai beaucoup de chances de t'avoir à mes côtés.

Alors là, elle n’était clairement ni la seule à être superbe ni la seule chanceuse. Nora était sublime, pleine de charme et d’élégance, même dans une tenue qu’on pourrait trouver simple. Freya lui sourit, se laissant embrasser avec plaisir.

-Difficile de savoir laquelle de nous-deux est la plus chanceuse ma beauté.

Aussi délicate qu’elle puisse être Freya ne changerait de situation pour rien au monde, décidée à garder Nora près d’elle le plus longtemps possible. Visiblement, en tout cas pour le moment, cette dernière n’était pas contre. En tout cas assez pour être parfaitement excitée à l’idée de lui présenter ceux qu’elle considérait comme sa famille.

-Donne-moi la main quand tu seras prête.

Prenant une bonne inspiration, redressant les épaules, Freya souriante attrapa sa main avec assurance, prête à se laisser transporter à son tour. Elles étaient arrivé dans un endroit calme, face à une porte rouge qui abritait les personnes les plus importantes dans la vie de sa compagne. Une nouvelle pointe d’anxiété. Et l’attente ne fut pas longue. A peine Nora avait-elle toqué que la porte s’était ouverte sur une petite fille qui avait immédiatement sauté sur la psychomage, Freya allant instinctivement vers elle pour la retenir si elle perdait l’équilibre.

-Bonjour ma grande, oula doucement...

D’accord, donc une enfant, bon c’était une première information. Fort heureusement, Freya n’avait rien contre les enfants, bien au contraire, elle avait généralement un bon contact avec eux. Et il semblerait que Nora aussi. Et elle s’appelait Nymphadora, information notée précieusement dans l’esprit de la prêtresse qui restait encore en retrait, suivant ses instincts habituels.

-Oups....désolée tante Nora.

Ah oui, une famille de coeur dans les deux sens. C’était touchant en fait. Nora avait perdu ses parents, ça Freya le savait. Elle était donc forcément heureuse de voir que sa douce psychomage avait réussi à se reconstituer une petite famille autour d’elle. Une famille qui semblait réellement l’aimer.

-C'est pas grave ma chérie. Bonjour Andromeda, Ted.

Là encore Freya avait silencieusement noté les prénoms avec précaution avant de suivre Nora dans la maison. Une Nora toujours chargée de la petite fille qui les avaient accueillies. Un tableau assez attendrissant. De quoi lui donner quelques idées pour la suite forcément.

-Je vous présente Freya, ma douce moitié.

Qu’il était doux d’entendre sa compagne parler d’elle ainsi. Freya lui sourit ainsi tendrement sous cette délicate attention et cette merveilleuse présentation. Elle n’eut pas le temps de réagir cela dit, prise d’assaut et surtout par surprise par la jeune Andromeda.

-Enchantée, bienvenue dans la famille Freya.

La jeune femme lui avait littéralement sauté dans les bras, provoquant chez elle un regard un peu estomaqué les premiers instants, ne s’étant sincèrement pas attendu à un tel accueil. Finalement cela la fit un peu rire alors elle répondit avec délicatesse à l’étreinte, refermant simplement les bras autour de la jeune femme sans la serrer trop non plus. C’est à dire qu’elles ne se connaissaient pas… Même si il était clair qu’elles allaient sans doute rapidement se rapprocher.

-Entrez Freya, bienvenue. Nous allons aller dans le salon, nous serons mieux pour faire connaissance

C’était un départ en fanfare en tout cas. Ils avaient l’air des plus amicaux ces jeunes gens, et sans la moindre forme de jugement, ce qui était très agréable. Surprenant, mais agréable. La scandinave s’était donc laissé guider dans la maison à la demande de Ted, Nora tenant toujours la petite fille contre elle. Une petite fille qui avait refusé de quitter ses bras avec un aplomb assez parlant. Oui, elles seraient heureuses avec un enfant, toutes les deux, c’était sûr. Elles furent bientôt assises sur le canapé, prêtes à lancer une conversation. Enfin, c’était sans compter sur la petite espiègle qui avait soudainement décidé de sauter des bras de sa “tante” vers ceux de Freya. Telle mère telle fille il semblerait. Nouveau moment de surprise, nouveau sourire bientôt, Freya accueillant la petite Nymphadora avec un peu plus de chaleur que sa mère cela dit. La force de l’habitude sans doute.

-Comme je vous l'ai dis voici Freya Bäkke, ma chère et tendre moitié.

Nora s’était installé, arrêtant son discours, les yeux de tous maintenant rivés sur elle alors que la petite fille cherchait la position la plus confortable possible sur ses genoux (ce que la belle ne chercherait pas à contrarier, la laissant simplement faire). Bon, il était sans doute à elle de parler un peu alors. Que dire alors? Bonne question. Se présenter… c’était quelque chose qui demandait que l’on sache par où commencer. Et puis difficile de savoir jusqu’à quel point ils étaient ouverts d’esprit ces jeunes gens. Si ils acceptaient le couple, accepteraient-ils le reste? Dans le doute, il serait sans doute mieux qu’elle commence plus simple.

-Oh euh… et bien…

Se lancer n’était quand même pas si simple finalement. Heureusement Ted vint à son secours, que ce soit volontaire ou non.

-Qu'est ce que je vous serre, Freya ?

Un rapide coup d’oeil vers les différents choix avait rapidement fini de la décider. Il lui faudrait sans doute un petit coup de pouce. Un peu d’alcool sans doute… le plus fort…

-Un whisky, ça sera très bien, merci.

Ils ne le prendraient sans doute pas mal, Nora faisait déjà de même. Mais à vrai dire, cela ne serait peut-être pas d’une si grande aide. Non, il serait plus sage qu’elle se reprenne seule. Le plus discrètement possible, elle se redressa un peu, s’appuyant sur la confiance que semblait déjà lui accorder la petite fille au creux de ses bras.

-J’ai grandi en Norvège, dans un petit village isolé entre les falaise et la forêt. Plutôt accueillant je crois, ou c’est l’impression qu’en donnait Nora.

Un peu d’humour, voilà qui saurait remettre les choses en ordre. La belle avait donc poursuivi un peu plus sereinement. Souriant à nouveau de façon très polie encore.

-Je suis en Angleterre depuis un peu plus de trois ans. Depuis j’enseigne à Poudlard, je suis professeur de divination.

Voilà, de quoi commencer doucement. Cela lancerait sans doute la conversation dans un premier temps. Le reste viendrait bien par la suite de toute façon. Surtout si ils devaient se revoir régulièrement…
Revenir en haut Aller en bas
Andromeda Tonks

Andromeda Tonks


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 37
| AVATARS / CRÉDITS : Kathy McGrath / Sven Arstein
| SANG : pur


Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptyDim 30 Aoû 2020 - 11:01

Andromeda blue –  Ted orange – Nymphadora purple – Freya #9966ff – Nora coral


Andromeda n'en revenait pas, toutes les bonnes résolutions qu'avait pris Nymphadora volaient en éclats lorsqu'elle savait que Nora venait à la maison. Pourtant la psychomage lui assurait qu'elle obéissait à ses directives lorsqu'elle était avec elle. L'ancienne Black en avait quelques doutes mais au fond, elle se disait que son amie était d'une nature extrêmement patience, du coup elle devait laisser passer certaines choses concernant sa petite puce. Malgré tout, Nymphadora est une petite fille bien élevée qui s’épanouit correctement. Avec les années, elle deviendrait sans doute plus calme. Les premières présentations furent faites dès l'entrée dans la maison, Nora avec la petite dans les bras avançait doucement jusqu'au salon où elle pu s'asseoir et donner des nouvelles depuis quelques temps la sorcière avait été silencieuse, cela avait inquiété Andromeda.

Une fois en place tous les cinq dans le salon, Andro et Ted écoutèrent plus attentivement les dernières nouvelles dans la vie de la psychomage ainsi que de leur invitée surprise. Bien sûr, Nymphadora avait fait sa Nymphadora et avait sauté dans les bras de Freya. Andromeda ne jugeait pas les gens, elle l'a trouvait même plutôt jolie. Comme à son habitude, Nora avait laissé l'inconnue – pour le moment – se débrouiller pour se présenter. C'était déconcertant à dire vrai, Ted en avait fait les frais, il y a quelques années de cela maintenant. Nora s'était présentée simplement laissant Ted devant ses interrogations. C'était curieux de savoir que Nora était curieuse comme pas possible mais répondait seulement aux questions avec des réponses simples lorsqu'elle faisait connaissance avec les autres.

Afin de détendre l'atmosphère, Ted proposa en bonne et du forme de quoi boire à son invitée. Évidemment, il fallait être détendue, aucune pression n'était palpable chez les Tonks. Andromeda rigola un instant, à première vue, Freya n'a pas été prévenu et eux non plus d'ailleurs. Nora faisant comme à son habitude !

-Nymphadora, doucement on t'a dit...je suis désolée Freya, elle ne vous a pas fait mal ? Répliqua Andromeda après que sa fille est sautée dans les bras son interlocutrice.
-Je suis désolée, elle est un peu...spontanée ! Compléta Ted.
-Comme je vous l'ai dis voici Freya Bäkke, ma chère et tendre moitié.
-Oh euh… et bien…Un whisky, ça sera très bien, merci.

Toutes les boissons avaient été servi, il était maintenant l'heure de trinquer tout en grignotant. Nymphadora qui avait enfin trouver comment s'installer avait levé son verre en faisant attention à ne pas tacher la tenue de Freya. Décidément cette petite pouvait se contrôler par moment et heureusement. Sinon les Tonks s'en serait voulu si la petite avait fait une boulette.

-Trinquons à la nouvelle venue dans la famille... Commença Andromeda en levant son verre en direction de Freya.
-Bienvenue Freya, allez trinquons...et c'est dans les yeux sinon ça ne compte pas... Compléta Ted avec un sourire amical.
-Tchiiiiin ! Poursuivit la petite sorcière avec sa boisson.

Les verres claquèrent doucement les uns après les autres. Andromeda aperçu le regard de Nora, il était pétillant lorsqu'elle trinqua avec sa compagne. La sorcière comprit qu'enfin elle avait trouvé de la stabilité dans sa vie amoureuse. Après avoir bu, une gorgée elle indiqua à Nymphadora qu'il fallait descendre des genoux de Freya afin que cette dernière puisse se mettre un peu mieux à l'aise pour les présentations. La petite fille descendit et remonta sur le canapé prenant place innocemment entre les deux invitées. Elle grignota des cacahuètes et des chips...

-T'a vu tante Nora comment elle est belle ma robe ?

L'échange entre les deux sorcières se poursuivirent en mode « secret ». Andromeda sourit, décidément c'était à se demander si Dora n'avait pas récupérer du sang des McKallister par le plus grand des hasards.
Les réponses de Freya attirèrent l'attention des Tonks, ils grignotèrent à leur tour tout en écoutant les réponses de la jeune femme.

-J’ai grandi en Norvège, dans un petit village isolé entre les falaises et la forêt. Plutôt accueillant je crois, ou c’est l’impression qu’en donnait Nora. Je suis en Angleterre depuis un peu plus de trois ans. Depuis j’enseigne à Poudlard, je suis professeur de divination.
-Oh une enseignante et la divination qui plus est ! C'est merveilleux ! S'exclama Ted. Pour ma part, je suis écrivain, j'ai donc mon bureau à la maison. Cela permet de veiller sur cette petite fille ! Fit-il en pointant du doigt l'a concerné avec un petit rire malicieux.
-Ah ! J'ai oublié la règle importante dans cette maison, tout le monde se tutoie. Poursuivit Andro sur un ton plus léger. Quand à moi, je suis dans l'éducation des enfants sorciers. J'ai récemment été embauché à la crèche du Vivet Doré.
-Je suis étonné que tu sois allée dans une forêt de ton plain gré, Nora.
-Et de trouver le lieu accueillant ! Rigola Andro en tapant dans la main de Ted.

Le couple Tonks rigola un moment sans méchanceté, puis Ted reprit de plus belle.

-Alors Freya, racontes-nous comment as-tu rencontrer Nora ? Dans quel guêpier s'est-elle encore fourrée... Fit-il en lui proposant une assiette de mini-brochettes de crudités.
-Cela fait combien de temps que vous êtes ensemble ? C'est agréable de voir Nora heureuse, je ne sais pas ce que tu lui as fait mais continue.
-Vous avez déjà quelques projets en tête ? Répliqua Ted à l'attention de ses interlocutrices, mais il voulait surtout savoir, si cette relation allait durer dans le temps.
-Tu parviens à gérer le caractère peu...orthodoxe de Nora, au début on ne sait pas trop sur quel pied danser, non ? Compléta Andro dans la même idée que son mari.

Ted et Andromeda enchaînaient souvent leur réplique, ça toujours été ainsi depuis qu'ils se sont rencontrés, enfin de compte ils se complétaient.

La conversation se poursuivit dans une ambiance légère, il n'est pas question d'interrogatoire abusif. Nora était occupée avec Nymphadora toutefois, elle prenait le temps de prendre la main de sa compagne quand elle sentait le stress monter. Andromeda trouva que ces attentions étaient toutes mimi surtout en connaissant Nora, qui ne faisait jamais preuve d'autant de contacts avec les individus.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 231
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptyDim 30 Aoû 2020 - 11:05

Voilà que la matinée se déroulait à merveille. Comme à son habitude, Nora se leva la première, aux premières lueurs du jour. Elle observa longuement sa belle domir à poings fermés, c'était agréable de la voir ainsi. Les semaines avaient passé depuis leur remise ensemble, et Freya reprenait goût à la vie et l'appétit. Pendant de longues minutes la sorcière la regarda silencieusement avant de se décider à se lever. A pas de loup, elle descendit à la salle de bain pour se laver et se coiffer. Elle passa une tenue décontractée et se dirigea vers son bureau afin d'écrire une lettre à l'attention de sa famille.

Prenant son temps, elle indiqua très brièvement aux Tonks, qu'elle souhaiterai leur présenter quelqu'un. Une personne qui est chère à son cœur.
La question était de savoir s'ils étaient enclin ce midi afin de faire sa rencontre.

Après avoir relu le petit mot, elle signa de son prénom et enroula le petit parchemin. Son hibou la regarda, à ce moment précis, il était davantage intéressé par les petites récompenses de sa maîtresse que par le parchemin en lui-même et la course qui allait avec.

-J'ai une petite course pour toi mon grand.
Claclaclac..
-Tu acceptes à condition que je te donne quelque chose c'est bien ça ?
Claclaclac..
-Bon c'est bien parce qu'il est encore tôt...tu auras sans doute de quoi chez Andromeda. Mais soit. Chuchota l'anglaise afin de ne pas réveiller sa douce.

Le bureau était loin de la chambre des deux sorcières mais Nora avait toujours chuchoté lorsque quelqu'un dormait dans la maison. Du coup, elle donna des graines au rapace et ce dernier lui tendit sa patte afin qu'elle y accroche son mot. Il s'envola aussitôt par une fenêtre toujours ouverte pour lui. Nora le regarda partir avant de remonter discrètement dans la chambre.
Freya s'était tournée mais était toujours aux pays des rêves. Nora pencha la tête sur le côté et s'installa auprès de la scandinave. Elle l'a regarda dormir, tout en profitant de lui caresser les cheveux, savourant ses petits moments intimes.

Finalement, Freya se réveilla et remarqua l'anglaise qui l'observait avec de petits yeux. Rapidement, elle comprit que cette dernière avait triché et s'était déjà préparé pour la journée, ou du moins pour l'instant. Des échanges amoureux se firent, des douces paroles aussi. Nora fière de lui avoir préparé une surprise se laissait trahir par une excitation enfantine. Nora commença par la base en lui demande si elle avait bien dormi, elle avait enchaîné sur les « joies » de la rentrée. Bien sûr, elle fut rejointe par sa belle encore dans le coaltar par une touche d'humour qui ne passa pas dans l'oreille d'une sourde.

-Ma pauvre chérie. Je pourrais te sauver si tu veux. Tu viendrais avec moi, je te cacherai dans ma chambre. Mais je prendrais soin de toi, ne t’en fais pas…
-Je n'en doute pas ma colombe mais je pense que mon patron va finir par remarquer mon absence...mais je prends note de la proposition.

Alors que les choses commencèrent à devenir plus sérieuse, le hibou de Nora vint se poser sur son épaule. Il la laissa se redresser afin qu'elle puisse récupérer le parchemin et surtout que sa maîtresse lui donne sa récompense pour la course matinale. Le rapace était heureux, il mangea et se posa sur l'un des nombreux perchoirs qui lui étaient destinés à travers tout le cottage. Il était temps pour lui de dormir un peu.

-J’imagine qu’après ma propre manœuvre c’est un juste retour des choses. Mais oui, j’en serai ravie.
-Excellent !

Par la suite, la psychomage dévoila son programme de la journée, laissant Freya une nouvelle fois surprise d'un tel engouement. Évidemment, cette dernière ne lui en voulu pas et c'était même de bonne guerre. Les deux femmes pouvaient encore coucouner, en effet, elles avaient un peu plus de deux heures devant elle. Après ce moment intense, elles finirent par se lever, Freya mangea un bout et était face à un dilemme. Comment s'habiller pour une présentation officielle à la famille de cœur de son anglaise ? Cette dernière s'était habillée simplement et n'avait donnée aucune piste à Freya. Elle voulait la voir hésiter, elle savoura cet instant.

-Alors un déjeuner… ce qui veut dire qu’il va falloir que je me prépare... du coup…
-Oui, à moins que tu veuilles rester ainsi, personnellement ça ne me dérange pas... Fit la sorcière en la regardant de haut en bas. Mais je doute fort que ça plaise aux voisins.
-Ah ça… ça dépendra… tu te fais pardonner?
-Coquine...je trouverai bien ne t'inquiète pas.

Environ un quart d'heure plus tard, la scandinave était fin prête, Nora la complimenta sur son choix et les deux femmes finirent par quitter le cottage afin de se rendre chez les Tonks. Nora avait prit le temps nécessaire afin d'attendre que Freya soit prête à la rencontre en elle-même. Elle ne lui avait rien dit, préférant qu'elle découvre d'elle-même cette famille qui tenait à la psychomage et réciproquement. Parfois, elle était vache, mais au fond on l'appréciait bien, non ?

Le « toc toc » à peine retentit que la porte s'ouvrit laissant apparaître une petite fille qui sauta dans les bras de sa marraine sans prévenir. La réception avait été rapide pour la sorcière, heureusement Freya avait été là pour la retenir de tomber. Une fois redressée, l'anglaise donna quelques indications sur les interlocuteurs afin d'aider sa belle. Les prénoms furent une aide précieuse...

Les deux femmes et la petite Nymphadora rentrèrent dans la bâtisse, Nora chargée mais tenant fermement la petite dans ses bras se dirigea la première vers le salon. Une fois assise, elle fit de brèves présentations avec le sourire. Ça se voyait, Nora était heureuse. Ted proposa de quoi boire à Freya, elle semblait hésitante, la sorcière ne put s'empêcher de se mordiller les lèvres. Quand à elle, elle se servit naturellement son petit whisky, pendant qu'Andromeda versait la boisson de sa fille. La discussion pouvait commencer, enfin après le saut de Nymphadora dans les bras de la belle scandinave. Dans un premier temps surprise, puis adoptée sans problème.

-Nymphadora, doucement on t'a dit...je suis désolée Freya, elle ne vous a pas fait mal ? Répliqua Andromeda après que sa fille est sautée dans les bras son interlocutrice.
-Je suis désolée, elle est un peu...spontanée ! Compléta Ted.
-Et bien, on dirait que Dora, t'a adopté ma chérie. Commença Nora tout en se plaçant un peu plus confortablement dans le canapé.

Tout se passait bien entre les protagonistes, c'était agréable de vivre cet instant sans pression et jugement. Non pas que Nora avait été jugé dans la famille de Freya, bien au contraire, mais disons que dans certains foyers ce n'était pas du tout la même histoire.

-Trinquons à la nouvelle venue dans la famille... Commença Andromeda en levant son verre en direction de Freya.
-Bienvenue Freya, allez trinquons...et c'est dans les yeux sinon ça ne compte pas... Compléta Ted avec un sourire amical.
-Tchiiiiin ! Poursuivit la petite sorcière avec sa boisson.
A la vôtre ! Et à la tienne ma chérie !
T'a vu tante Nora comment elle est belle ma robe ?
-Oui je vois ça, c'est toi qui a choisi ?
-Oui.

Nymphadora était fière d'elle, elle regarda tout le monde et fini par appeler de ses mains sa marraine, elle avait un secret à lui dire.

-Tante Nora, elle est jolie ta moitié...mais ça veut dire quoi, moitié ?
-Hum...ça veut dire qu'elle partage ma vie.
-Comme maman et papa ?
-Oui ma chérie.
-Tu crois qu'elle voudra être mon amie ?
-Demande-lui...


Pendant ce temps, Freya se présenta de façon plus officielle, où elle avait grandi et sa profession.

-Je suis étonné que tu sois allée dans une forêt de ton plain gré, Nora.
-Et de trouver le lieu accueillant ! Rigola Andro en tapant dans la main de Ted.
-Il n'y a pas d'araignées géantes en Norvège. Grimaça la sorcière chassant cette image affreuse de son esprit. C'est vraiment un endroit extraordinaire. Je n'ai pas de mot pour décrire tout ce que j'ai pu voir et ressentir chez Freya.

Par la suite, se fut au tour des Tonks d'entamer la discussion, ils voulaient savoir comment les deux femmes s'étaient rencontrées, si elles avaient des projets, bref les questions habituelles, non ? Nora resta silencieuse pour le coup, elle prenait la main de sa belle de temps en temps.

-Tu parviens à gérer le caractère peu...orthodoxe de Nora, au début on ne sait pas trop sur quel pied danser, non ?
-Peu orthodoxe...sympa ! Grimaça la psychomage.

La petite sorcière qui suivait la conversation, vit sa marraine grimacer. Ne comprenant pas le mot, elle rigola. Nora posa son verre et se mit à chatouiller le petite moqueuse. Ce qui lui provoqua un rire incontrôlable. La psychomage ne le prenait pas mal au contraire, elle en était consciente que cela pouvait surprendre ou la mettre dans l'embarras...quelques fois.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptyMar 1 Sep 2020 - 19:50

La belle scandinave avait pour son plus grand bonheur réussi à retrouver un équilibre de vie assez satisfaisant. Bon, pour cela elle avait presque tout changé de toutes ses petites habitudes. pour commencer elle prenait maintenant sa vie en compte pour deux et non plus pour sa seule personne. Si elle n’avait jamais été spécialement égoïste, Freya n’avait jamais eu à faire un tel exercice sur le long terme, se contentant parfaitement de relations courtes et ponctuelles. Aujourd’hui elle prévoyait les choses avec l’avis de sa douce Nora. Dans cette nouvelle façon de faire, se trouvait aussi un changement de lieu de vie. Le cottage de sa compagne différait fortement des différentes habitations qu’elle avait occupé. Mais elle se faisait assez bien à ce changement, ayant déjà apporté quelques modifications à l’endroit avec l’accord de la propriétaire légitime des lieux. Il restait encore de quoi faire avant qu’elle ne puisse définitivement céder sa petite maison de campagne, notamment ses plantations à transférer. Elle ne voudrait pas les laisser là-bas non plus, elle étaient importantes pour elle. Mais le principal était déjà dans le cottage. De toute façon, même si elle avait eu à faire le choix, elle aurait tout laissé sur place si c’était la condition pour être près de Nora. Ce n’était pas tout ce qui avait changé ces dernières semaines cependant. Nora lui avait rendu le sourire, la scandinave retrouvant une forme de confiance et d’assurance, reprenant des couleurs, une forme physique convaincante, une santé plus solide finalement. Elle aurait sans doute fini par le faire seule (quoi que Freya aurait sans doute affirmé que sans sa belle elle ne l’aurait jamais fait), mais Nora lui faisait tellement de bien qu’elle lui attribuerait tout changement positif sur sa personne.

Les douces caresses de Nora pour la réveiller allaient très certainement manquer à Freya. Tout comme ces moments où dans la nuit la scandinave allait se blottir contre la psychomage, la prenant au creux de ses bras. Parfois elle se réveillait sous ces gestes tendres. Elles se prenaient dans les bras l’une de l’autre et se rendormaient, apaisées, et pleines d’amour. Mais malgré  les douces caresses de sa compagne, Freya avait rapidement vu que cette dernière avait des idées en tête. Nora était déjà prête à commencer la journée, elle l’avait sans doute déjà commencée d’ailleurs. Ce fut avec un regard un peu intrigué qu’elle s’était éveillé doucement dans les bras de sa belle. Si elle n’était pas encore parfaitement réveillée, elle l’était assez pour échanger quelques mots légers.

-Je n'en doute pas ma colombe mais je pense que mon patron va finir par remarquer mon absence...mais je prends note de la proposition.

Objectivement c’était une idée qui n’avait absolument aucune chance de marcher, pas besoin d’être un génie pour s’en rendre compte. Mais il n’était pas interdit de rêver, non? Déposant de doux baisers dans son cou, sur son épaule, la tenant contre elle par la hanche, elle entendait poursuivre un peu cette conversation peu réaliste. Ou en tout cas avant qu’elles ne finissent par ne plus parler du tout.

-Non, vois ça comme si tu avais été enlevée, cachée précieusement, que je n’ai plus à te partager, même pas avec ton patron…

L’enlever et la cacher comme un précieux trésor, voilà qui lui aurait plu dans un autre monde. Freya ne ferait pourtant jamais une chose pareille, laissant sa douce à son travail et elle retrouvant le sien. Malgré ce qu’elles disaient, elles les aimaient leurs métiers. Et Freya quitterait le cottage le lendemain pour retrouver son lieu de travail et de vie pour les prochains mois. Mais avant de pouvoir mettre un réel terme à cette conversation fantasque, le hibou de Nora s’était posé sur elle, un petit mot à la patte. Elles avaient finalement quelques projets pour la journée il semblerait. Elle en était toute excitée et si Freya n’avait pas été si ensommeillée elle aurait sans doute ri de bon coeur à la voir ainsi. Si elle ne lui en voulait pas d’une telle surprise, cela impliquait que l’enseignante ne trouve une façon de s’habiller qui pourrait correspondre à une telle journée. Et Nora ne lui fut absolument d’aucune utilité. Non, elle semblait s’en amuser, la regardant avec beaucoup d’idées sans doute peu avouables en tête.

-Oui, à moins que tu veuilles rester ainsi, personnellement ça ne me dérange pas...

Freya se détourna de ses tenues pour jeter un regard taquin à sa belle qui la détaillait de haut en bas. Cela ne perturbait absolument pas la scandinave, bien au contraire, mais le moment aurait sans doute été moins délicat si elle avait été d’une plus grande aide. Freya s’était donc approché de sa compagne, s’était penché jusqu’à elle en s’appuyant sur les accoudoirs de son fauteuil et avait plongé ses yeux clairs dans les siens.

-Oh non n’y compte pas, ça serait de la triche. Si je n’ai pas le droit d’apprécier la vue toi non plus.

La taquine prêtresse l’avait embrassé avant de se redresser et de retourner se plonger dans la penderie, toujours en quête d’une réponse à son questionnement.

- Mais je doute fort que ça plaise aux voisins.

Les voisins auraient sans doute à le chercher pour les voir, peu importait leur tenue. Mais finalement, pas si sûr qu’ils seraient contre voir les deux femmes dans leur état le plus naturel. Ou en tout cas Freya n’en était pas sûre. Sortant deux nouvelles robes de la penderie pour les regarder un peu mieux et les comparer, elle avait répondu d’un air presque détaché.

-Oh ça j’en suis pas sûre. Ton voisin de droite, celui avec le tout petit chien, je suis sûre qu’il saurait rapidement se faire à la vue…

Un homme qui ne l’inspirait pas grandement et sa bestiole ressemblait plus à un rat qu’à un chien, mais avec un très mauvais caractère, bien plus que les petits rongeurs qui pouvaient parfois même se montrer très affectueux.

Quoi qu’il en soit, Freya fut pour une fois la dernière à être prête, habituellement rapide et efficace dans ce genre de tâches. Mais là, la situation était particulière, les personnes allaient l’être aussi, et finalement, la journée promettait d’être surprenante encore une fois. Elle avait donc pris un peu plus de temps, mais restait parfaitement dans le timing.

C’est donc parfaitement à l’heure qu’elles étaient arrivées chez les Tonks, vite accueillies par la fille du couple qui semblait très attachée à Nora. Pas très surprenant, c’était une femme merveilleuse et sans doute absolument adorable avec les enfants. Freya ne l’avait en tout cas jamais vue autrement. C’est donc les bras chargés que la psychomage avait pris place, suivie rapidement par sa compagne et leurs hôtes. Rapidement, la petite fille avait changé d’avis et s’était jetée dans les bras de l’enseignante. Un geste surprenant mais peut-être pas moins que le geste très similaire qu’avait eu Andromeda quelques instants avant. Disons que la belle s’y attendait déjà plus facilement venant d’une petite fille. Même si finalement le geste de la mère n’avait pas été désagréable pour autant.

-Nymphadora, doucement on t'a dit...je suis désolée Freya, elle ne vous a pas fait mal ?

-Je suis désolée, elle est un peu...spontanée !

Freya se fit la plus rassurante possible. Elle avait été surprise certes, mais ce n’était rien de très grave. Au contraire, c’était plutôt agréable, cette petite fille était assez attachante.

-Oh non ne vous inquiétez pas. Je suis plus solide qu’il n’y parait. Mais elle est active, c’est plutôt un bonne chose.

Une enfant aussi jeune c’était actif, ça bougeait, c’était souvent spontané, et en tout cas ceux qui l’étaient étaient souvent des enfants heureux. Alors ainsi Nymphadora semblait tout à fait épanouie comme enfant, et très à l’aise avec les autres.

-Et bien, on dirait que Dora, t'a adopté ma chérie.

Avec des réactions pareilles il est vrai qu’elle avait l’air acceptée dans leur petite famille. Et en même temps, elle ne pouvait s’empêcher d’apprécier les mots de Nora à son égard. Les petits surnoms, les petites attentions, elle semblait fière de pouvoir la présenter à cette petite famille de coeur. Et c’était sans doute déplacé, mais Freya avait elle aussi une certaine fierté de pouvoir être présentée ainsi, de voir ainsi marquée leur relation qui lui tenait tant à coeur, d’être vue comme la compagne tout à fait légitime de cette merveilleuse femme qu’était Nora. Ils avaient finalement pris un verre, chacun à son goût, Nymphadora finalement installée à sa convenance il semblerait.

-Trinquons à la nouvelle venue dans la famille...

-Bienvenue Freya, allez trinquons...et c'est dans les yeux sinon ça ne compte pas...

-Tchiiiiin !

Freya était flattée de ces petites attentions qui marquaient leur volonté de l’accueillir parmi eux. Elle répondit par un léger rire à Ted, s’appliquant à bien le regarder dans les yeux au moment de trinquer avec lui. Quand à la petite fille, elle suivait le mouvement de façon totalement craquante. D’ailleurs Freya n’avait pas résisté et après avoir heurté doucement son verre avec le sien et profitant de leur proximité, elle avait déposé un baiser dans les cheveux de la petite princesse toujours sur ses genoux. Quand vint le tour de Nora cependant, Freya la vit heureuse, rayonnante même. De quoi faire encore son bonheur, lui accordant un sourire chaleureux, la couvant d’un regard bienveillant et amoureux. Nora avait eu une attention particulière pour elle, Freya lui répondant d’une voix un peu plus douce, se retenant par correction de lui offrir un baiser tendre, mais l’envie ne manquait pas.

-Et à nous ma douce…

Andromeda avait fini par demander à sa fille de quitter les genoux de la Scandinave. Si en soi il est vrai que la position serait peut-être plus confortable, elle n’entendait pas l’éloigner totalement, consciente que la petite fille devait chercher la présence de sa tante. Freya se décala donc légèrement, faisant signe à Dora de venir s’installer entre elles, lui adressant un clin d’oeil. La petite fille et la psychomage avaient ensuite commencé une petite conversation entre elles, bientôt d’ailleurs tout à fait secrète. Freya les laissa faire, trouvant cela assez mignon. Et puis de toute façon, de nouvelles questions vinrent bientôt pour elle.

-Oh une enseignante et la divination qui plus est ! C'est merveilleux !

Merveilleux? Il était rare que son métier attire autant d’enthousiasme. Nora elle-même l’avait prise pour un professeur de botanique lors de leur première rencontre. Mais elle se contenta de sourire à cet homme, plutôt soulagée tout de même de le voir prendre aussi légèrement sa matière pourtant controversée.

-Pour ma part, je suis écrivain, j'ai donc mon bureau à la maison. Cela permet de veiller sur cette petite fille !

Un métier adapté à une vie de famille, plus que le sien, c’était sûr. Mais elles n’en étaient pas encore là. Quoi qu’il en soit, il était plutôt amusant de voir que chez eux le père restait à la maison avec leur fille. Ce n’était pas si courant il semblerait ici. Freya n’eut pas trop le temps de répondre cela dit.

-Ah ! J'ai oublié la règle importante dans cette maison, tout le monde se tutoie.

Les jeunes gens semblaient prompts aux rapprochements, très ouverts et amicaux. Pas surprenant finalement que Nora les apprécie autant. Cela collait assez bien à son propre caractère.

-Très bien, j’en prend bonne note.

Le ton léger collait à la situation et laissait voir une aisance qui revenait doucement. Freya était amicale elle aussi et pouvait apprécier une bonne compagnie. Elle se faisait donc à la situation sans réellement se faire violence.

-Quand à moi, je suis dans l'éducation des enfants sorciers. J'ai récemment été embauché à la crèche du Vivet Doré.

Une appellation qui lui disait quelque chose. Qu’elle en ait entendu parlé ou que ce nom lui soit venu par un titre de journal ou autre, elle avait entendu parler de l’endroit. Quelques secondes de réflexion lui permirent finalement de relier les éléments, ou en tout cas elle le pensait.

-Oh, c’est la structure ouverte par Miss Hoover, c’est bien ça? Un projet ambitieux, mais très bien pensé je trouve.

Il est vrai que ce genre d’établissements seraient sans doute bien dans leur société. Après tout, Freya ne pouvait qu’encourager ces initiatives. Sorcière dans un monde moldu, elle avait été obligée de se débrouiller avec une mère parfois perdue dans ces histoires. Pouvoir s’appuyer sur des aides pareilles auraient été une très bonne chose selon elle. Et puis entre Miss Hoover et Andromeda, ils seraient sans doute entre de bonnes mains ces petits sorciers. Mais le couple avait poursuivi, visiblement amusé par un détail.

-Je suis étonné que tu sois allée dans une forêt de ton plain gré, Nora.

-Et de trouver le lieu accueillant !

-Il n'y a pas d'araignées géantes en Norvège. C'est vraiment un endroit extraordinaire. Je n'ai pas de mot pour décrire tout ce que j'ai pu voir et ressentir chez Freya.

Freya n’avait pas conscience de la peur si grande que semblaient inspirer les araignées géantes à sa compagne. Mais il était aussi vrai qu’elle n’en avait jamais croisé autour de chez elle. Par contre, elles avaient croisé une petite créature bien plus agréable. Un petit félin qui avait su donner le sourire à Nora. La scandinave était cela dit assez contente d’entendre que sa compagne avait apprécié ce petit séjour. Elle avait voulu lui montrer ses origines, sa famille, ce qui finalement avait fait celle qu’elle était. Il était assez rassurant de voir que sa belle en gardait un bon souvenir.

-Non, en effet, pas de grosses araignées. Mais tu as pu voir un autre animal tout de même. D’un peu loin mais au naturel en tout cas.

Freya était dans le ton de la conversation, plaisantait doucement, taquinant presque sa compagne en jouant sur les mots. Le lynx avait pourtant bien capté l’attention de sa douce. Ces petites précisions avaient rapidement semblé ne plus suffire pourtant, le couple en cherchant déjà plus.

-Alors Freya, racontes-nous comment as-tu rencontrer Nora ? Dans quel guêpier s'est-elle encore fourrée...

La belle prêtresse avait ri à cette affirmation, prenant quelques crudités au passage. Nora avait l’art de s’attirer des ennuis, c’était admis, visiblement pour eux aussi. Et ce n’était pas surprenant. Amusant, mais pas surprenant.

-Oh je vois que vous la connaissez bien, effectivement. Alors pour faire assez simple, Nora avait un rendez-vous avec un patient… disons… sensible. Agité aussi sans doute. Mais disons que j’ai un… comment dire… une sorte de don.


Si elle avait fait attention à ses mots pour le début des explications afin de ne pas choquer la petite fille qui risquerait d’avoir du mal à saisir qu’un homme puisse être violent envers sa chère tante. Mais la question de son don de voyance c’était encore autre chose. Certains le prenaient mal, certains pouvaient en avoir peur… Mais si elle devait les compter parmi les proches voire la famille à l’avenir, il était inutile de commencer à mentir ou faire trop de cachoteries. Freya chercha donc la meilleure façon d’aborder les choses.

-Il m’arrive d’avoir des visions, une sorte de don de voyance. Je peux voir des choses qui ont déjà eu lieu, ou pas encore. Ce jour-là j’ai vu que Nora aurait des ennuis et j’ai donc décidé de la prévenir sans la connaître. Et comme vous vous en doutez elle n’en a fait qu’à sa tête. Il m’a donc fallu insister encore un peu pour la sortir de là. Voilà comment les choses ont commencé, dans les grandes lignes.

Freya racontait les choses avec légèreté, vivant bien mieux que dans les débuts ce souvenir délicat de leur première rencontre. Son bonheur avait sans doute fini par adoucir ce genre de souvenirs, les remplaçant par de nouveaux bien plus doux.

-Cela fait combien de temps que vous êtes ensemble ? C'est agréable de voir Nora heureuse, je ne sais pas ce que tu lui as fait mais continue.

Voilà une réponse qui allait demander un choix. Pour le début de la réponse c’était relativement simple. Elles s’étaient rencontrée à la mi-avril. Elles avaient comme toujours fait les choses presque dans la précipitation et avaient rapidement effectué un rapprochement. Quelques jours après à vrai dire. Les deux sorcières avaient alors échangé leurs premiers doux baisers dès leur seconde entrevue. Une rapidité dans les décisions qui allait sans doute bien avec leurs caractères spontanés dans le fond. Seulement voilà, le mois de juin avait marqué un grand tourna dans leur relation, Nora ayant décidé de mettre une douloureuse distance entre elles. Une pause mal vécue dans leur relation par l’une comme par l’autre. Etait-il nécessaire de préciser cet évènement et sa durée dans cette présentation? Ils n’étaient à priori pas là pour faire des comparaisons ou autres importances de durées. La famille de sa compagne voulait sans doute se faire une idée, tout simplement, non? Avant de répondre cela dit, Freya avait glissé un regard vers sa douce. Oui, Nora avait l’air heureuse, ce qui faisait une grande part de son bonheur à elle. Et elle n’avait pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. La scandinave lui sourit, osant poser un geste sur elle tout de même, passant avec délicatesse de dos de ses doigts contre la joue de la psychomage, y laissant une douce caresse.

-Quoi que ce soit je n’ai pas l’intention d’arrêter. Elle est si belle avec ce sourire…

Même si elle regardait toujours sa compagne, c’était bien à Andromeda et Ted qu’elle répondait. Nora était sublime, surtout ces dernières semaines, alors qu’elle se laissait enfin aller à la tendresse et à organiser une vie différente, une vie à deux. Freya finit par lâcher du regard sa compagne pour revenir vers ceux qui posaient les questions.

-Mais pour te répondre nous avons opéré un grand rapprochement en avril dernier. Je crois que nous pourrions nous caractériser par notre rapidité d’exécution, dans beaucoup de domaines. Une forme de spontanéité une fois encore j’imagine?

Freya espérait répondre de façon convaincante, sans blesser personne, et espérant que ces réponses convenaient au jeune couple. Elle voulait leur plaire, se faire apprécier, ne serait-ce qu’un peu, qu’ils se sentent sereins avec le choix qu’avait fait Nora de lui laisser une telle place. La scandinave était folle amoureuse de cette femme. Déplaire à sa famille serait une situation assez terrible. Mais il était toujours difficile de savoir ce que pensaient des gens que l’on vient à peine de rencontrer.

-Vous avez déjà quelques projets en tête ?

Le couple enchaînait les questions, Freya étant assez heureuse d’avoir l’habitude de suivre de grandes séries de questions. Elle aurait facilement le tournis autrement. Mais peu importait les questions, ce qui lui redonnait confiance à ce moment, c’était la douce main que sa belle glissait parfois dans le sienne, lui montrant son soutien dans la situation. La scandinave n’avait pas lâché sa belle au moment de la présenter à sa mère. Nora ne semblait pas vouloir faire autrement maintenant que la situation était inversée. Quand à leurs projets… elles n’en manquaient pas. Freya eut un petit sourire en pensant à ce qui se cachait encore au creux de sa poche.

-Oh comme tout début de relation j’imagine, nous n’en manquons pas. Il semblerait que nous ayons une tendance à la rapidité de décisions ceci dit. Cela fait un peu moins d’un  mois que Nora m’a proposé de m’installer avec elle, je suis donc doucement en train d’envahir son espace, il nous est aussi arrivé d’avoir de petites conversations plus familiales dirons-nous…

Freya avait glissé un regard à sa compagne. Elle souriait et semblait assez à l’aise. Elle ne souhaitait cependant pas dévoiler la totalité de leurs projets sans lui demander son avis. Cela ne faisait que quelques mois qu’elles avaient débuté leur relation finalement. Devait-elle dévoiler sans détour leur projet peu commun de fonder une famille en partant d’un couple de femmes? Freya ne les connaissait pas. Elle préférait donc laisser à sa douce la possibilité d’en garder un peu pour elles.

-Mais il reste tellement à faire. Et il va sans doute falloir trouver un équilibre pour l’année. Enseigner à Poudlard est un métier assez exclusif malheureusement.

La prêtresse gardait un ton assez léger, ne laissant pas trop poindre sa mélancolie à l’idée de devoir quitter sa douce le lendemain. Elle ne doutait pas pourtant que l’une comme l’autre sauraient trouver un moyen ou un autre de se retrouver de temps en temps. Elles en auraient besoin, c’était déjà sûr. Mais malgré toute sa bonne volonté, son humeur était légèrement descendue. Elle n’en avait aucune envie.

-Tu parviens à gérer le caractère peu...orthodoxe de Nora, au début on ne sait pas trop sur quel pied danser, non ?

Une question qui avait eu le don de la faire rire légèrement. Il est vrai que Nora n’avait pas toujours un caractère très évident.

-Peu orthodoxe...sympa !

Oui c’était un peu son moment visiblement. Mais eh, c’était le jeu! En parlant de jeu, la petite fille rieuse avait été récompensée à coups de chatouilles, éclatant d’un rire joyeux et assez craquant aussi. Une charmante petite famille. Et Nora avait l’air d’y être très attachée. Freya avait donc pris quelques instants pour la regarder jouer avec sa nièce. Elles seraient tellement heureuses avec leur propre famille… La scandinave finit par accorder à nouveau son attention au couple Tonks qui attendait sans doute malgré tout une réponse.

-Sans ce caractère elle aurait sans doute moins de charme, non? Je crois que je commence à m’en sortir pas trop mal, enfin il me semble. Pour être honnête, je trouve Nora parfois bien plus simple à suivre que d’autres. Je ne suis pas toujours faite à certains détails des mœurs ou de la culture anglaise. Avec elle au moins les choses sont claires, définies… et surprenantes bien souvent!

Freya ne saurait déjà plus compter le nombre de fois où elle avait été prise de court par un mot ou une décision de sa belle psychomage. Et pour la plupart elle les avait apprécié largement. Elle était persuadée que sans ce caractère marqué et sa spontanéité, elle n’aurait pas eu autant d’attachement pour Nora. C’était réellement une partie de ce qui la rendait si attirante. En plus d’un physique impeccable et d’une bonté redoutable. Une femme de rêve, et elle semblait vouloir être à ses côtés. Freya aurait envie de hurler son bonheur et de ne jamais la lâcher. Mais il était probable que trop de signes de cette part de ses sentiments ne puisse déranger leurs hôtes. Elle ne voulait pas les mettre mal à l’aise. La prêtresse gardait donc une distance raisonnable, se laissant tout de même le loisir de la regarder amoureusement par moments ou de prendre cette main qu’elle lui tendait parfois. Des gestes encore assez discrets mais qui laissaient déjà voir l’affection qu’elle avait pour elle. Freya eut tout de même un regard vers la petite fille entre elles. Elle avait les joues rouges d‘avoir autant ri sous “l’attaque” de sa tante de coeur. Par habitude et sans trop y penser la prêtresse avait posé une douce caresse sur une de ses joues toutes chaudes, se trouvant entre une forme d’amusement et d’attendrissement. Cette petite fille était adorable.
Revenir en haut Aller en bas
Andromeda Tonks

Andromeda Tonks


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 37
| AVATARS / CRÉDITS : Kathy McGrath / Sven Arstein
| SANG : pur


Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptySam 5 Sep 2020 - 17:49

Andromeda blue –  Ted #cc9900 – Nymphadora #669933 – Freya #9966ff – Nora brown


Les Tonks étaient attentifs aux petites attentions qu'échangeaient les deux sorcières l'une envers l'autre. Même si Nymphadora se trouvaient entre elles cela ne semblaient pas les déranger. Andromeda gardait un œil sur les réactions de sa fille, elle était si imprévisible quand Nora était dans les parages. L'ancienne Black plissa des yeux sans pour autant gronder la demoiselle. Ainsi, elle la voyait faire de grands gestes, elle devait être en pleine explication en « secret » avec sa tante. Nora quant à elle était plus calme et l'observait avec tendresse, elle lui murmurait des choses à peine audible, peut être que Freya les entendait.

En parlant de la scandinave, elle l'écouta avec attention lorsqu'elle lui parla de son métier, ainsi elle était enseignante à Poudlard. Et qui plus est de divination, Andromeda n'était pas trop dans les étoiles, elle faisait confiance en son instinct. Mais en voyant la psychomage ainsi que la manière dont les deux femmes se sont rapprochées en quelques mois. Elle pourrait bien revoir ses convictions à la hausse. D'ailleurs elle était bien placée pour avoir une bonne étoile qui veille à son avenir. Mais pour l'heure, Andromeda écoutait, elle était curieuse d'en savoir un peu plus sur les origines et de la rencontre fortuite avec Nora. Elle se servit en apéritif et indiqua aux autres de se servir également.

Puis se fut au tour des Tonks de se présenter brièvement. Ted expliqua qu'il était du genre à rester à la maison pour s'occuper de leur fille, tandis qu'Andromeda s'occupait des enfants des autres, sans pour autant négliger la sienne.  

-Oh, c’est la structure ouverte par Miss Hoover, c’est bien ça? Un projet ambitieux, mais très bien pensé je trouve.
-Oui exactement, j'ai été emballé direct ! Tu connais Soyle, Freya ? Déclara Andromeda de nouveau toute exciter. Après avoir bu une gorgée un peu rapidement elle toussota et reprit. Au fait, merci Nora de nous avoir réuni, c'est un super projet qu'elle a en tête, Soyle.
-C'est clair, à peine rentrer de son rendez-vous, Meda m'a convaincu d'investir dans le projet du Vivet Doré...
-Tu sais Nora, parfois je te soupçonne de manipuler les gens... mais pour leur bien, ou bien est ce que l’intuition ? S'interrogea la sorcière avec un sourire jusqu'aux oreilles voulant taquiner l'intéressée.

La conversation revint sur Freya, d'ailleurs elle nota cette facilité avec les enfants, en même temps en tant qu'enseignante c'était la base, quoique... C'était un des moments que les Tonks aimaient faire, mettre en avant l'imprudence qu'avait la psychomage envers elle-même. Ce n'était pas méchant au contraire, c'était juste pour la faire sourire et lui faire rendre compte que parfois, elle était irréfléchie et Freya semblait se prêter au jeu sans mal.

-Oh je vois que vous la connaissez bien, effectivement. Alors pour faire assez simple, Nora avait un rendez-vous avec un patient… disons… sensible. Agité aussi sans doute. Mais disons que j’ai un… comment dire… une sorte de don.
-Un patient agité...et je pari qu'elle y est allée toute seule ? Commença Ted amusé.

C'était amusant de voir que Nora écoutait d'une oreille mais qu'elle était occupée avec la petite sorcière. Elle ne disait rien ce qui permettait à Andromeda d'en rajouter toujours avec taquinerie, elle espérait que Freya en face de même, mais à première vue elle n'avait pas besoin de top départ. C'était mignon...

-Il ne t'a pas prévenu ton chef adoré ?
-Mais continue, Freya, ne fais pas attention à ce que raconte Meda. Et ça s'est fini comment ?

Ce qui était amusant était que le couple était curieux mais on s'entait dans leur manière d'être que ce n'était pas de la curiosité mal placée. C'était comme s'ils cherchaient encore à connaître la marraine de leur fille.

-Il m’arrive d’avoir des visions, une sorte de don de voyance. Je peux voir des choses qui ont déjà eu lieu, ou pas encore. Ce jour-là j’ai vu que Nora aurait des ennuis et j’ai donc décidé de la prévenir sans la connaître. Et comme vous vous en doutez elle n’en a fait qu’à sa tête. Il m’a donc fallu insister encore un peu pour la sortir de là. Voilà comment les choses ont commencé, dans les grandes lignes.
-Tu dois être courageuse quand même de l'avoir suivi, malgré tout ! Poursuivie la sorcière aux cheveux de jais. Je suis sûre que Nora s'est sentie coincée entre sa curiosité professionnelle et personnelle, n'est ce pas ?
-Maman, j'ai faim...on mange quand ? Déclara Dora en rompant le silence.
-On ne va pas tarder ma chérie, tu peux aller te laver les mains déjà si tu veux.

Une fois la petite fille partie en direction de la salle de bain, le couple regarda Freya toujours en mode curieux.

Après quelques minutes et poursuite, la discussion fut plus qu'intéressante, en effet, il semblerait que Freya ait présenté Nora à sa famille en Norvège et qu'elles aient fait du tourisme.

-Non, en effet, pas de grosses araignées. Mais tu as pu voir un autre animal tout de même. D’un peu loin mais au naturel en tout cas.

Ted enchaîna sur le fait que Freya faisait beaucoup de bien à Nora et ça se voyait dans la manière d'être de cette dernière. Le couple avait remarqué que le silence pendant quelques mois de la psychomage. Peut être auront-ils la réponse maintenant que Dora n'était plus dans les environs.

-Quoi que ce soit je n’ai pas l’intention d’arrêter. Elle est si belle avec ce sourire…Mais pour te répondre nous avons opéré un grand rapprochement en avril dernier. Je crois que nous pourrions nous caractériser par notre rapidité d’exécution, dans beaucoup de domaines. Une forme de spontanéité une fois encore j’imagine?

Andromeda était silencieuse, elle observa Nora avec attention, elle l'a voyait écouter sa moitié avec tendresse et parfois tristesse. L'ancienne Black savait comment fonctionnait Nora pourtant, avec Freya elle la découvrait autrement. Décidément la psychomage avait bien des carapaces qui l'a protégeait des autres, même si elle était très avenante et ouverte sur tous les sujets. Une curiosité sans limite ou presque...et pourtant la sorcière restait à elle toute seule un véritable mystère même s'il semblerait que Freya en soit la clef. Puis Andromeda se leva allant préparer la table et invitant les autres à la suivre tout en poursuivant la conversation.

-On va continuer en marchant vers la salle à manger.
-Vous avez déjà quelques projets en tête ?
-Oh comme tout début de relation j’imagine, nous n’en manquons pas. Il semblerait que nous ayons une tendance à la rapidité de décisions ceci dit. Cela fait un peu moins d’un mois que Nora m’a proposé de m’installer avec elle, je suis donc doucement en train d’envahir son espace, il nous est aussi arrivé d’avoir de petites conversations plus familiales dirons-nous…Mais il reste tellement à faire. Et il va sans doute falloir trouver un équilibre pour l’année. Enseigner à Poudlard est un métier assez exclusif malheureusement.
-Envahir son espace, au cottage !! Rigola Ted en désignant les chaises et la table. Pardon, continue Freya.

Dans la salle à manger, la table était dressée plutôt simplement les assiettes blanches et les couverts étaient posés sur une nappe blanche et bleue. Les serviettes en tissus enroulées à côté des couverts et deux types de verre.

-Si tu veux, nous avons du vin pour le repas ? Proposa Andromeda en sortant une bouteille de rouge.
-Sans ce caractère elle aurait sans doute moins de charme, non? Je crois que je commence à m’en sortir pas trop mal, enfin il me semble. Pour être honnête, je trouve Nora parfois bien plus simple à suivre que d’autres. Je ne suis pas toujours faite à certains détails des mœurs ou de la culture anglaise. Avec elle au moins les choses sont claires, définies… et surprenantes bien souvent!
-Je suis prête regarde tante Nora.... Répliqua la petite fille en passant devant son père et en montrant ses petites mains toutes propres. Moi je me mets entre Freya et tante Nora. Fini-t-elle par dire avec un énorme sourire sur le visage et tirant la chaise vers elle avant de prendre place.

Andromeda amena avec l'aide de Ted, un premier plat où l'entrée fit son apparition. Le repas pouvait commencer par une salade composée de cruditiés de saison et de la vinaigrette à côté. Il y avait aussi du pain fait maison et deux carafes une d'eau et l'autre de vin rouge.

-J'ai fais du bœuf, j'espère que ça te conviendra Freya, sinon je peux te faire du poisson si tu préfères, cela prendra quelques minutes.
-Et voici le gratin dauphinois et des haricots verts. Compléta Ted.

Andromeda attendit la réponse de Freya avant de s'asseoir pour commencer à manger avec les autres convives. En attendant Ted prit les assiettes les unes après les autres pour servir les convives.

-Bien, bien, c'est un beau programme tout ça. Je suis ravie que vous vous soyez trouver toutes les deux.... Termina l'hôte de maison. -Bon appétit à tous !
-Bon'app mesdames !
-Bonne appétit ! Répondit Dora en se laissant mettre sa bavette par sa tante.

Quelques questions se posèrent au cours du repas, elles étaient surtout là pour compléter la conversation précédente. Bien sûr, Freya avait la liberté d'en poser aux Tonks. Le couple était tout ouïe.
Le repas se déroula bien des rires, des questions et des réponses s'échangèrent. À la fin du repas, du fromage et un thé/café fut servit.
Nymphadora semblait fatiguée, elle s'endormait à moitié sur les genoux de sa marraine.
Ted se leva et prit la petite sorcière dans ses bras pour aller la coucher dans son lit. Une bonne sieste était en vue. Lorsqu'il redescendit, la conversation reprit de plus belle.

-Bah c'était bien bon ma chérie. Je reprendrai bien un peu de thé, Freya tu veux quelque chose ? Un digestif ?
-Merci mon cœur. Bon maintenant que l'on est entre adultes, vous nous avez pas répondu ? Quels sont projets, maintenant ? Demanda Andromeda en posant un cognac et des verres sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 231
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptySam 5 Sep 2020 - 17:56

Andromeda blue – Ted #cc9900 – Nymphadora #669933 – Freya #9966ff – Nora brown


Nora :

Voilà que toute la petite famille était assise dans le salon des Tonks. Chacun des couples faisaient la connaissance de l'autre. Enfin plus précisément Freya faisait la connaissance de la famille de cœur de sa compagne. Nymphadora avait prit l'habitude de monopoliser ces petits moments avec sa marraine avant qu'elle ne puisse discuter avec les autres adultes. Cela ne dérangeait en rien la sorcière au contraire, la petite fille faisait ressortir des émotions que Nora n'avait pas l'habitude et ça à chacune de leurs retrouvailles. Si la psychomage était spectatrice, elle trouverait la situation touchante, mais comme elle était actrice de ces événements, elle ne pouvait lutter contre sa propre émotion. La sorcière fut alors rapidement au cœur des intérêts de la petite fille qui lui chuchotait déjà une multitudes de choses, tout en faisant de grands gestes. La conversation commença avec la robe que portait Dora, puis elle parla de Freya, comme quoi elle était jolie et qu'elle remarquait que sa marraine était heureuse. Elle l'a prit plusieurs fois dans les bras en faisant attention à ne pas faire mal à la sorcière.

Un échange constructif débuta entre elles deux en chuchotant. C'était à peine audible, Nora avait du se rapprocher pour être sûr de ne pas entendre de travers les propos de son interlocutrice. Entre deux explications, Nora se rappela de la conversation qu'elle avait eu avec Freya dans la matinée. Cette dernière lui avait fait remarqué que l'un des voisins du cottage était légèrement vicieux, ou du moins qu'il faisait froid dans le dos de sa belle scandinave. Nora chercha longuement lequel de ses voisins avec ses penchants un peu...pervers. Souriant à cette pensée, Nymphadora ne comprit pas et lui passa la main devant les yeux.

-Ouhou...tu m'écoutes tante Nora ? Chuchota la demoiselle.
-Oui ma chérie... Répondit doucement Nora.
-Alors qu'est ce que j'ai dis ?
-Tu trouves que tes cheveux sont assortient à tes affaires et que tu aimes ça...
-Mouais...ta de la chance !

De la chance, ça c'est c'était même sûr, Nora avait une bonne mémoire des conversations, elle avait développer cette capacité avec les années en tant que psychomage. Elle secoua la tête une seconde et pencha la tête sur le côté. Au même moment, Nymphadora sauta sur ses genoux sans prévenir. Nora eut juste le temps de poser son verre avant de faire une bêtise. La demoiselle se mit à serrer sa marraine dans ses bras, elle lui chuchota quelques mots avant de reprendre sa place sur le canapé.

-Tu ne m'abandonneras pas tante Nora, promis ?
-Promis ma chérie...

Nora entendait au loin la conversation qui se faisait entre les Tonks et sa douce moitié, malheureusement elle ne pouvait y participer comme elle le souhaiterait. Lorsque Dora fini par stopper ses péripéties, la sorcière reprit son verre afin de se servir un second whisky. Elle pouvait à présent entendre ce qui se passait autour d'elle.

-Tu sais Nora, parfois je te soupçonne de manipuler les gens... mais pour leur bien, ou bien est ce que l’intuition ?
-C'est de l'intuition... Grimaça-t-elle.
-Il ne t'a pas prévenu ton chef adoré ?
-Ce n'est pas mon chef adoré comme tu dis qui m'a envoyée là-bas... Répondit Nora en buvant une gorgée.

Nora hésita de donner l'identité de la personne qui l'avait envoyée dans ce piège, mais au fond ça s'était plutôt bien terminé ?! Peut être plus tard, si un des trois autres lui demanderait. La psychomage fut amusée d'entendre la règle de base de la maison, se doutant que c'était pour détendre Freya avec leurs échanges.

-Je suis sûre que Nora s'est sentie coincée entre sa curiosité professionnelle et personnelle, n'est ce pas ?
-Maman, j'ai faim...on mange quand ?
-On ne va pas tarder ma chérie, tu peux aller te laver les mains déjà si tu veux.

A ce moment précis, Nora se tourna vers Freya comme si elle attendait de voir si l'enseignante allait se prêter au jeu de leurs hôtes. Elle pencha instinctivement sa tête sur le côté comme si elle voulait capter le moindre mouvement de sa compagne et de tenter de l'analyser.

-Quoi que ce soit je n’ai pas l’intention d’arrêter. Elle est si belle avec ce sourire…Mais pour te répondre nous avons opéré un grand rapprochement en avril dernier. Je crois que nous pourrions nous caractériser par notre rapidité d’exécution, dans beaucoup de domaines. Une forme de spontanéité une fois encore j’imagine?

Nora ne pu s'empêcher de baisser la tête. Elle se rappela à quel point, elle avait été idiote de rompre avec sa belle enseignante surtout comment elle l'a fait. Grimaçant, elle préféra fermer les yeux une seconde et laissa passer ce mauvais moment. La conversation se poursuivit en marchant, les quatre adultes furent bientôt rejoins par la petite fille. Mais durant ce laps de temps, ils purent parler entre adultes de sujet plus sérieux.

Ted questionna sur les projets en tête des deux femmes. Il eut satisfaction des réponses, pendant ce temps Andromeda mettait la table. Ted l'aida avec les plats les plus lourds. Pendant ce temps, Nymphadora prit place entre les deux sorcières sans qu'elles n'aient le temps de dire quoique ce soit.

[color=#669933]-Je suis prête regarde tante Nora....Moi je me mets entre Freya et tante Nora.
-C'est bien ma puce, elles sont toutes propres. Allez je t'aide... Fit la sorcière après que la miss ait reculé la chaise. La psychomage l'aida pour s'asseoir. Je te laisse prendre place Freya... Fit-elle en l'embrassant dans le coup.
-Beurk...

Nora rigola et prit place à son tour à la gauche de Nymphadora, elle lui mit sa bavette instinctivement et attendit le début du repas. Silencieuse, elle écouta l'échange entre le couple Tonks et sa belle scandinave, Nora savourait ce moment.

-Bon appétit tout le monde... Répondit Nora à son tour.

Le repas se déroula à merveille, il y eut même des rires de part et d'autre de la tablée. Vers la fin du repas, Nora baissa les yeux quelques instants. En effet, Nymphadora était en train de s'endormir sur ses cuisses la prenant dans ses bras quelques minutes pour ne pas qu'elle tombe. Finalement se fut dans les bras de Ted que la petite sorcière se retrouva. Ce dernier l'emmena dans sa chambre pour sa sieste de l'après-midi. Lorsqu'il revint, Nora aperçu un échange de regard entre Andromeda et Ted, ils avaient des idées derrière la tête. Nora se rapprocha de Freya et lui prit la main.

-Bah c'était bien bon ma chérie. Je reprendrai bien un peu de thé, Freya tu veux quelque chose ? Un digestif ?
-Merci mon cœur. Bon maintenant que l'on est entre adultes, vous nous avez pas répondu ? Quels sont projets, maintenant ?
-Oh tu en as encore de celui-ci ? Demande Nora en prenant la bouteille d'alcool dans les mains. Qui en veut ?

Une fois le service fait, la sorcière en savoura deux gorgées, elle en avait besoin pour répondre à la question d'Andromeda. Elle regarda Freya intensément et fini par répondre d'une voix douce et posée.

-Bien...Tout d'abord je suis heureuse même si je n'en doutais pas une seconde que vous ayez accueilli Freya dans la famille. Cela m'emplit de bonheur même si ça ne se voit pas forcément. Commença Nora, elle but une autre gorgée de cognac, comme si elle cherchait comment poursuivre et surtout amener le projet commun qu'elle avait avec sa douce scandinave. La perte de mes parents a été terrible pour moi, je n'ai pas pu profiter de ma famille autant que je l'aurai voulu et cela explique aussi pourquoi j'ai été instable côté cœur par la suite. Malheureusement, j'ai blessé Freya au cours de mon apprentissage au bonheur...Même si je crois mettre racheter, je ne veux que son bonheur, le nôtre... Rectifia Nora en alternant son regard bleu entre sa compagne et les Tonks. J'ai proposé à Freya de venir vivre avec moi à la maison, pour qu'elle profite de la bienveillance et de la protection de mes parents dans ce cocon qui est le cottage. La sorcière marqua une pause, elle sentit ses émotions monter, mais aucune larme ne se dévoila encore. J'ai eu la chance de te rencontrer Andromeda, de sympathiser et de rencontrer Ted. Vous m'avez accueilli dans votre famille, ma famille de cœur, l'arrivée de Nymphadora et le fait que vous m'avez demandée d'être sa marraine, m'a bouleversée.

Nora prenait le temps de s'exprimer, elle ne l'avait jamais dit directement à Freya. Ce passif qui l'a meurtri et la rendait encore fragile, la perte de ses parents a été et ai toujours aussi difficile pour la sorcière malgré les années. Elle profita de ce moment pour parler à cœur ouvert de cette partie cachée sous plusieurs carapaces auprès de ses proches. Après de longues minutes de silence qui servaient surtout à savoir comment dire les choses, Nora fini par reprendre la parole.

-Alors oui, nous avons des projets... Fini-t-elle en prenant la main de sa belle, la serrant un peu. J'ai proposé à Freya que l'on construise également notre famille. Répliqua-t-elle avec le sourire. Nous avons décidé que ça serait moi qui porterai le ou les enfants que nous aurons...

Il y avait des manières d'annoncer une bonne nouvelle, même si Nora avait longuement parlé de son passé, c'était vers l'avenir qu'elle était à présent tourné et en compagnie de Freya, elle irait encore plus loin. Elle termina son verre de cognac et répliqua amusé.

-Je crois que c'est les alcools fort qui vont me manquer le plus... Rigola-t-elle afin de détendre un peu l'atmosphère. Faites pas cette tête, c'est une bonne nouvelle. Nymphadora aura sans doute un... Nora s'arrêta et se tourna vers Freya en lui faisant un clin d'oeil. ... ou une cousine l'année prochaine.


Revenir en haut Aller en bas
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptyDim 6 Sep 2020 - 17:07

La rencontre se déroulait plutôt bien. Nora avait l’air rayonnante, ravie de voir sa compagne enfin en interaction avec sa famille de coeur et ses derniers la prendre déjà comme l’une d’entre eux. Freya se détendait peu à peu elle aussi, les laissant lui poser les questions basiques et s’efforçant d’y répondre au mieux. Ils avaient un contact assez facile visiblement. Andromeda lui avait immédiatement sauté au cou, bientôt suivie par sa fille, et son mari était très convivial lui aussi. Restait à savoir si ils allaient réellement apprécier la scandinave. Si ce n’était en soi pas une obligation, cela serait tout de même bien mieux. En tout cas pour la petite fille l’opération de séduction semblait avoir réussi avant même d’avoir réellement commencé. Cela faisait partie des éléments qui avaient aidé la prêtresse à se détendre un peu. Mais malgré tous ces éléments, ce qui lui rendait le sourire à coup sûr, c’était le regard tendre de sa belle qui la rassurait. Son regard brillait, elle était en pleine conversation avec sa nièce, sans oublier de glisser quelques gestes tendres à sa compagne.

Freya écoutait donc avec attention les explications du couple Tonks qui lui présentait un peu plus précisément leur vie et leurs métiers. Andromeda travaillait donc avec son ancienne collègue professeur d’étude des moldus. Ou en tout cas c’était ce qu’il lui semblait. Mais la jeune femme n’avait pas tardé à lui répondre avec enthousiasme. Il semblerait que c’était un trait dominant chez elle.

-Oui exactement, j'ai été emballé direct ! Tu connais Soyle, Freya ?

C’était bien cela. Une fine équipe certainement. Les deux jeunes femmes semblaient être effectivement plus que capables de s’occuper de ce genre de métiers en contact avec les enfants. Possible que Freya aurait été capable de faire de même, mais ce n’était pas franchement son truc de travailler ainsi pour les autres. Les enfants, cela se faisait naturellement. Elle n’était pas fan de la relation forcée qui se créait dans ce genre d’endroits. En revanche elle reconnaissait volontiers la grande utilité de la structure.

-Oui, plus ou moins. Nous avons travaillé ensemble trois ans à l’école, et de fait presque vécu ensemble. C’est une femme très amicale mais j’avoue ne pas avoir toujours pris le temps de soigner les relations proches avec mes collègues. J’ai cru comprendre qu’elle n’était pas une grande adepte de ma matière non plus.

Freya s’en amusait la plupart du temps. La divination et plus généralement ses croyances n’étaient pas au goût de tous, certains la trouvant facilement trop en décalage avec une réalité qu’ils semblaient prendre comme seule référence possible. Nora elle-même ne partageait clairement pas certaines de ses croyances. Mais si dans leur relation c’était une annexe à des sentiments bien plus forts, dans le cas de Miss Hoover cela mettait en place une certaine distance bien qu’encore relative.

-Au fait, merci Nora de nous avoir réuni, c'est un super projet qu'elle a en tête, Soyle.

-C'est clair, à peine rentrer de son rendez-vous, Meda m'a convaincu d'investir dans le projet du Vivet Doré...

-Tu sais Nora, parfois je te soupçonne de manipuler les gens... mais pour leur bien, ou bien est ce que l’intuition ?

-C'est de l'intuition...

Nora grimaçait. Elle n’aimait pas donner cette impression qu’elle planifiait tout pratiquait une forme de manipulation. Ce qui pouvait se comprendre. Andromeda semblait s’en amuser. Freya n’en rajouta donc pas, se contentant de passer une main douce dans son dos en lui souriant, laissant ainsi une petite marque d’affection transparaître à nouveau malgré la présence de la petite Nymphadora entre elles. Pour être honnête la scandinave soupçonnait parfois bien plus de calculs dans les actes de sa psychomage qu’elle ne l’admettait. Mais après tout, c’était peut-être parfaitement involontaire. En tout cas c’était assez amusant comme situation, de voir qu’elle n’était visiblement pas la seule à plaisanter sur le sujet.

La conversation avait quitté le sujet de la charmante psychomage pour se reporter une nouvelle fois sur la scandinave qui était à présent chargée de raconter leur rencontre. Une rencontre qui n’avait pas été particulièrement calme et qui en soi n’avait pas franchement annoncé un tel rapprochement, les deux sorcières ayant été elles-même assez surprises de la tournure que les choses avaient prises par la suite. Loin de s’en plaindre elles s’en féliciteraient aujourd’hui. Mais sur le coup cela avait été surprenant. Elle avait donc commencé son récit.

-Un patient agité...et je pari qu'elle y est allée toute seule ?

Nora était d’un caractère frondeur. Elle fonçait tête baissée dans toutes sortes de situations, ce qui avait le don d’inquiéter sa compagne. Il semblerait qu’ils soient plusieurs à se soucier du sort de la psychomage ceci dit et plusieurs à savoir de quoi elle était capable. Ainsi, Ted n’avait pas hésité avant de lui dire très justement que Nora avait certainement pris des risques seule une fois encore. Freya eut un petit rire à cette remarque avant de répondre sur un ton léger et amusé.

-Mais bien entendu! Pourquoi le ferait-elle autrement?

Une nouvelle taquinerie sans la moindre agressivité. Mais pour souligner la tendresse qui se cachait derrière cette remarque Freya avait glissé une caresse dans les cheveux de sa belle qui restait monopolisée par sa nièce. Un geste de tendresse parmi tant d’autres qu’elles échangeaient dès que l’occasion se présentait.

-Il ne t'a pas prévenu ton chef adoré ?

-Ce n'est pas mon chef adoré comme tu dis qui m'a envoyée là-bas...

Ah? Freya ne s’était jamais posé la question, supposant bien naïvement que son chef l’avait envoyé sur ce dossier comme sur les autres. Il semblerait que ce ne soit pas du tout le cas finalement. Restait donc à savoir d’où venait ce dossier qui l’avait envoyé dans cette terrible situation. C’est d’une petite voix sortie un peu toute seule et clairement destinée uniquement à sa douce que la scandinave avait lâché sa réaction.

-Ah oui?

Mais pas tellement le temps d’insister. La suite de l’histoire semblait intéresser le couple malgré tout. Et il faut bien dire que la fin était intéressante. Après avoir poursuivi son chemin sans tenir réellement compte sérieusement de l’avertissement de la prêtresse, Nora s’était retrouvée étranglée contre un mur sans possibilité de sortie, ne pouvant que remercier l’intuition de Freya qui avait fait demi-tour pour insister et la sortir de là.

-Tu dois être courageuse quand même de l'avoir suivi, malgré tout !

Courageuse? Sans doute quelque part. Pour être franche elle s’était retrouvée un peu paniquée sur place. Seulement elle n’avait pas réellement eu le temps d’y penser non plus. Nora était dans un danger réel et il était évident que sans son intervention elle aurait sans doute très mal fini. C’était presque sans réellement y penser qu’elle était entrée pour neutraliser cet homme qui ressemblait sérieusement à un colosse.

-J’avoue ne pas avoir franchement réfléchi sur le moment. J’avais vu ce qui allait se passer, et j’ai bien vu que personne d’autre ne serait là pour l’aider… C’était un peu comme un réflexe, de l’instinct, il fallait le faire, il fallait que j’y aille. Visiblement c’était plutôt une bonne idée au final, sans ça on ne se serait sans doute pas du tout revues. J’aurais beaucoup perdu et peut-être même sans m’en rendre compte.

Il lui était maintenant assez difficile d’imaginer sa vie sans sa douce Nora, sans cette présence réconfortante à tout instant ou savoir qu’elle serait à ses côtés pour l’épauler si besoin. Il était évident qu’elle-même ferait tout son possible pour être présente pour sa belle autant qu’elle le désirait et prendrait soin d’elle au mieux. Et si elle ne le dirait pas précisément en ces termes pour éviter d’encourager ces comportements chez sa compagne, il fallait admettre que cette situation dangereuse avait provoqué une rencontre des plus douces.

-Je suis sûre que Nora s'est sentie coincée entre sa curiosité professionnelle et personnelle, n'est ce pas ?

-Maman, j'ai faim...on mange quand ?

-On ne va pas tarder ma chérie, tu peux aller te laver les mains déjà si tu veux.

Freya avait jeté un regard à sa compagne, ne sachant pas vraiment si elle répondrait. Elle n’avait cette fois pas pris l’initiative de répondre à sa place, ne souhaitant pas la mettre mal à l’aise. De toute façon ils la connaissaient tous assez bien pour savoir qu’il y avait sans doute un peu de cela. Tout ce petit monde s’était levé cela dit, suivant les maîtres de maison pour se diriger vers la table, Freya continuant cela dit à répondre sagement aux questions. Elle avait cependant posé une main douce dans le dos de sa compagne en se levant, pour accompagner son mouvement. Il semblerait qu’une des réponses de la scandinave avait provoqué un moment de gêne chez Nora. Elle avait baissé la tête, semblant prise par des regrets ou de tristes pensés. Freya se doutait de ce qui provoquait cette réaction. La scandinave avait volontairement passé sous silence la difficile période qu’avait été leur rupture momentanée. Elle savait que Nora regrettait profondément ce choix et elle ne lui en tenait ainsi aucune rigueur. Raison pour laquelle Freya lui adressa un sourire tendre sans lâcher son dos, désireuse qu’elle ne soit pas trop dure avec elle-même et cette décision.

-Envahir son espace, au cottage !!  Pardon, continue Freya.

Il est vrai que le cottage ne manquait pas d’espace. Mais pour quelqu’un qui n’était très visiblement pas habituée à accueillir ainsi une autre vie complète en cet espace, ce n’était pas forcément simple. Nora avait pourtant bien vécu les choses, faisant volontairement de la place à sa compagne et à toutes ces petites affaires. C’était donc plus une tournure amusée qu’autre chose qu’avait offert la scandinave. Elle continuait donc sur le même ton.

-Il faut dire que j’emporte pas mal de bricoles avec moi. A vrai dire j’emporte toute une religion. Avant d’être enseignante je suis prêtresse en Norvège, une forme de paganisme nordique. Nora se retrouve un peu contrainte d’accepter quelques accessoires chez elle dans cette affaire. Mais il semblerait qu’elle s’y fasse sans mal. Elle est même plutôt réceptive à mes fumigations en général.

Les plantes et encens que Freya faisait brûler presque en permanence semblaient ne pas du tout contrarier sa douce qui lui partageait même souvent ses préférence sur certains mélanges ou d’autres. Le reste c’était une autre histoire. Mais si aucune dispute n’avait jamais été engendrée par les différents rites que la scandinave continuait à honorer, elle savait que sa compagne ne la rejoindrait pas dans ces pratiques. Elles s’en contentaient bien pourtant, laissant cette partie comme une simple activité que Freya ferait seule. Une sorte de second métier finalement. Nora n’avait pas non plus protesté à l’installation de différents autels dans la maison. Ils étaient dans des coins précis, restaient simplement en place, ne venaient pas tant que cela perturber les habitudes de la psychomage. Non à ce niveau il semblait exister un équilibre naturel qui s’était fait sans forcer. La conversation se poursuivait, bientôt accompagnée de vin visiblement, toujours dans une ambiance très détendue, Freya flattant au passage le caractère parfois délicat de sa belle. Bientôt la petite fille était revenue parmi eux pour prendre part au déjeuner elle aussi, venant présenter fièrement ses mains à sa tante de coeur. Un geste assez touchant qui donna un sourire à Freya.

-Moi je me mets entre Freya et tante Nora.

-C'est bien ma puce, elles sont toutes propres. Allez je t'aide...

Nora l’installa effectivement entre elles sans la moindre protestation de la part de la scandinave qui trouvait de toute façon cette enfant à croquer.

-Je te laisse prendre place Freya...

Nora glissa un baiser dans le cou de sa belle scandinave qui en était bien sûr ravie. Une nouvelle attention particulièrement agréable de sa part qui avait provoqué une réaction amusante de la petite fille. Taquine également de nature Freya s’était penché vers elle pour faire mine de lui porter le même geste, chatouillant l’enfant ans le cou, provoquant bien vite un rire chez les deux sorcières grande comme petite. Nora vint lui mettre rapidement de quoi protéger ses affaires alors que par réflexe Freya l’approcha de la table pour qu’elle puisse être à la bonne distance pour prendre son repas.

-J'ai fais du bœuf, j'espère que ça te conviendra Freya, sinon je peux te faire du poisson si tu préfères, cela prendra quelques minutes.

-Et voici le gratin dauphinois et des haricots verts.  

C’était très gentil de la part d’Andromeda de se soucier à ce point du confort de son invitée qui fort heureusement n’était réellement pas très difficile et se satisferait parfaitement du menu choisi. Dans le cas inverse elle n’aurait sans doute pas été contre une éventuelle découverte et y aurait sans doute trouvé son compte dans tous les cas. C’est donc très naturellement qu’elle avait répondu à la maîtresse de maison avec douceur.

-Non c’est très bien, je te remercie Andromeda. Je suis sûre que c’est délicieux.

C’était sincère. Loin des recette traditionnelles norvégienne qui avaient accompagné une bonne partie de sa vie, les odeurs de ces plats semblaient très attrayantes. Freya se joint donc aux autres pour se souhaiter un bon appétit.

-Bien, bien, c'est un beau programme tout ça. Je suis ravie que vous vous soyez trouver toutes les deux....

Freya glissa un regard entre bonheur et complicité à Nora par-dessus la tête de la petite fille. Elle était si heureuse en sa compagnie qu’il était évident que leur rencontre était une chose merveilleuse à ses yeux. Leur relation était précieuse à ses yeux et elle n’avait aucun doute sur l’avenir de leur couple pourtant encore très jeune.

-Et vous? Comment vous vous êtes connu tous?

Les rôles s’échangeaient cette fois, tournure naturelle d’une telle situation. Freya demandait donc au cours du repas ce qui avait rapproché Nora de leurs hôtes du jour. Elle s’y intéressait réellement, maintenant assez à l’aise pour oser prendre momentanément les commandes de la conversation tout en appréciant le repas.

Une fois de nouveaux échanges agréables menés et le repas terminé, la petite Nymphadora s’était repliée sur les genoux de Nora qui la tenait tendrement alors qu’elle s’endormait. Attendrie par l’image Freya n’avait pu se retenir de déposer une douce caresse sur la joue de la petite sorcière en train de sombrer dans un sommeil sans doute effectivement nécessaire avec une énergie si débordante. Son père vint la récupérer pour aller la coucher avant de revenir assez rapidement. Nora elle s’était approché de sa compagne pour lui prendre la main. Un geste très bien accueilli, Freya déposant un nouveau baiser sur la main de sa compagne.

-Bah c'était bien bon ma chérie. Je reprendrai bien un peu de thé, Freya tu veux quelque chose ? Un digestif ?


-Merci mon cœur. Bon maintenant que l'on est entre adultes, vous nous avez pas répondu ? Quels sont projets, maintenant ?

-Oh tu en as encore de celui-ci ? Qui en veut ?

Ne refusant finalement que rarement une proposition alcoolisée Freya répondit à l’affirmative à sa compagne, ne connaissant pas cette version et prête à une découverte tel que Nora l’avait fait chez elle quelques jours avant. Alors qu’elle prenait le temps de la découverte d’abord par l’odeur de la boisson puis son goût plutôt agréable, elle capta un regard de sa compagne qui semblait chercher dans le sien une forme de réconfort ou de soutien. Ne lui refusant jamais ce genre d’attentions Freya lui sourit en serrant un peu la main qu’elle lui avait confié plus tôt. Nora semblait vouloir reprendre la parole, reprendre les commandes de la conversation, comme pour donner son avis finalement sur la situation et les différents échanges concentrés entre le couple et la nouvelle venue jusqu’à maintenant.

-Bien...Tout d'abord je suis heureuse même si je n'en doutais pas une seconde que vous ayez accueilli Freya dans la famille. Cela m'emplit de bonheur même si ça ne se voit pas forcément.

Oh si c’était visible. Et Freya en était ravie à son tour. Nora semblait certes un peu mal à l’aise actuellement mais elle rayonnait de semblait heureuse, sereine, et amoureuse. Ce qui provoquait immanquablement une réaction similaire de la scandinave qui en venait à sourire en l’admirant, la couvant presque de son regard tendre.

-  La perte de mes parents a été terrible pour moi, je n'ai pas pu profiter de ma famille autant que je l'aurai voulu et cela explique aussi pourquoi j'ai été instable côté cœur par la suite. Malheureusement, j'ai blessé Freya au cours de mon apprentissage au bonheur...Même si je crois mettre racheter, je ne veux que son bonheur, le nôtre...

Des déclarations inhabituelles de la part de sa compagne et Freya leur accordait une réelle importance. Elle prenait ainsi bonne note de ce sentiment fort que provoquait l’absence de ses parents. Si elle avait eu l’occasion de l’apercevoir par le passé, Nora n’avait jamais mis de mots aussi clairs dessus. De la même manière elle exprimait une fois encore ses regrets sur ce qui s’était passé entre elles lors de cette affreuse rupture. Mais en effet Freya lui avait pardonné cette erreur et pour lui signifier une fois de plus elle s’était approché pour déposer un baiser sur sa joue, passant un bras autour de ses épaules pour être près d’elle et la soutenir dans ses déclarations touchantes et profondes. Elle lui glissa tout de même quelques mots à l’oreille discrètement, juste pour elle.

-Je t’aime ma chérie.

C’était plus vrai encore à chaque instant. Nora semblait vouloir soulager aussi sa pensé et leur livrer un peu plus d’éléments. Ce n’était pas forcément simple, pour elle peut-être moins encore puisqu’elle ne le faisait presque jamais. Sa compagne se tenait donc à ses côtés tendrement, la laissant livrer les mots qu’elle souhaitait libérer.

- J'ai proposé à Freya de venir vivre avec moi à la maison, pour qu'elle profite de la bienveillance et de la protection de mes parents dans ce cocon qui est le cottage.

Une façon de voir les choses que Freya n’avait pas envisagé. Mais l’idée était assez touchante finalement. C’était la façon de Nora de voir les choses et ses propres croyances. Il ne viendrait pas à l’idée de la scandinave d’aller contre elles et trouvait sa justification attendrissante. Elle lui sourit donc en gardant en tête cette image que Nora avait ainsi souhaité inclure Freya non seulement dans sa vie mais celle de toute sa famille même si elle n’était plus physiquement présente.

-J'ai eu la chance de te rencontrer Andromeda, de sympathiser et de rencontrer Ted. Vous m'avez accueilli dans votre famille, ma famille de cœur, l'arrivée de Nymphadora et le fait que vous m'avez demandée d'être sa marraine, m'a bouleversée.

Nora était pleine d’une émotion palpable qui ne laissait personne indifférent. La façon que Freya avait de l’exprimer était de la garder un peu contre elle sans la lâcher des yeux, évitant pourtant de la tenir trop fort pour lui laisser un peu d’aisance, cherchant à la fois à l’apaiser et l’encourager. Elle considérait que ces déclarations étaient importantes et nécessaires. Nora se livrait comme elle ne le faisait que rarement et ils en étaient tous conscients, lui prêtant une attention toute particulière.

-Alors oui, nous avons des projets... J'ai proposé à Freya que l'on construise également notre famille. Nous avons décidé que ça serait moi qui porterai le ou les enfants que nous aurons...

Elles souriaient maintenant toutes les deux, complices d’un plan qui leur plaisait beaucoup même si il ne conviendrait pas à tous. Nora avait serré sa main, Freya lui répondant avec plaisir avant de tourner elle aussi le regard vers le couple qui semblait assez surpris par la nouvelle finalement. Une pointe de fierté faisait briller le regard de Freya qui se réjouissait déjà tellement à l’idée de voir une petite famille se former autour de son couple.

-Je crois que c'est les alcools fort qui vont me manquer le plus... Faites pas cette tête, c'est une bonne nouvelle. Nymphadora aura sans doute un... ou une cousine l'année prochaine.

Nora lui avait adressé un petit clin d’oeil. Freya lui avait déjà confié, portée par les révélations précédente sur sa stérilité, qu’une fille aurait sans doute sa préférence, prête cela dit à élever l’un comme l’autre avec le même plaisir aux côtés de sa belle. Mais une fille, peut-être, au final, elle pourrait peut-être tout de même prolonger cette ligné qu’elle pensait avoir stoppé par sa condition. Pour le moment elle gardait ces réflexions comme des rêves peu probables, se contentant d’apprécier la mise en place de ce projet plein d’amour et d’espoir avec sa douce. Le jeune couple devait se faire à l’idée, c’est sûr. C’était assez surprenant comme décision, surtout pour un couple comme le leur. Mais finalement, cette forme de gêne avait donné une idée à la scandinave.

Freya s’était un peu redressé, pensant finalement le moment pas si mal choisi. Elle reprenait donc un peu de sérieux, légèrement fébrile mais souriante.

-Cela dit et puisque nous sommes dans ce genre de déclarations, j’avoue avoir prévu un autre petit projet pour nous ces derniers jours. Comme toi j’ai un peu hésité avant de t’en parler ma chérie, je n’ai pas trouvé le bon moment. Et j’avoue que j’aurais été un peu triste de devoir repartir demain sans le faire. Mais je trouve que ce n’est pas si mal maintenant je crois.

Un peu amusée, son regard s’était rapidement porté vers le petit couple qui semblait déjà se préparer un de nouvelles révélations. Il faut dire qu’avec elles il fallait s’accrocher. Freya s’était un peu tourné vers Nora, prenant ses mains dans les siennes, le sourire aux lèvres.

-Je sais que la situation n’est pas habituelle et on en était conscientes toutes les deux dès le début. Je sais aussi que je suis sûre de moi, de mes décisions, et de mes sentiments. Tu es une femme merveilleuse et je ne sais toujours pas ce qui m’accorde cette chance d’être près de toi. Nous avons connu toi comme moi des moments délicats, parfois croisé de très près une fin prématurée. Les choses changent vite et ta présence sait me faire oublier ce qui pourrait nous toucher. Mais aujourd’hui ma chérie j’ai encore quelque chose à te demander.

Freya tira de sa poche le petit paquet de tissu de laine fine qui y était resté blottie depuis le début de la journée. La scandinave silencieuse avait glissé de sa chaise pour poser un genoux à terre, reprenant une main de sa belle avant de délivrer ce qu’elle avait caché jusqu’à maintenant. Un anneau d’argent qu’elle avait fait pour elle, une bande de métal brillant où une rune simple était gravée, celle qui ornait aussi le dessous de la poitrine de la scandinave. Présentant la bague à sa belle, souriant autant qu’elle le pouvait, et le coeur battant, Freya avait finit par se lancer.

-A défaut de pouvoir faire comme les autres, Nora… Accepterais-tu de me faire la promesse de rester à mes côtés quoi qu’il nous arrive?

Les yeux de la prêtresse brillaient d'amour et d'émotion, attendant dans le sourire une réponse de sa douce.
Revenir en haut Aller en bas
Andromeda Tonks

Andromeda Tonks


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 37
| AVATARS / CRÉDITS : Kathy McGrath / Sven Arstein
| SANG : pur


Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptySam 12 Sep 2020 - 12:27

La journée se passait super bien, il n'y avait de malaise qui s'installait durant les échanges et les présentations. Andromeda et Ted étaient des gens bien, ils n'étaient pas de ceux qui jugent les mœurs des autres. Tolérants et avenants, ils avaient fait le nécessaire pour que Freya se sente comme chez elle à leurs contacts. Pour le coup, Nymphadora avait elle-aussi mit son grain de sel et à bon escient. Partageant son enthousiasme autant avec sa marraine qu'avec Freya, elle l'adorait déjà ça se voyait. Bien sûr, Andromeda n'aurait aucun mal à confier sa fille à la scandinave si l'occasion se présentait. Et pour le coup, c'était une avancée sans crainte.

Le petit couple amorçait les questions afin de connaître un peu plus Freya, mettant plus ou moins Nora dans la boucle, ou faisant style de parler d'elle sans qu'elle soit là. Évidemment, ce n'était pas méchant, au contraire, cela créait une certaine complicité entre les Tonks et leur invitée surprise. Ted aimait parler avec Freya, il appréciait et comprenait pourquoi Nora était apaisée, le regard de la scandinave était envoûtant. L'homme de la maison était émerveillé mais ça s'arrêtait là, comme beaucoup il appréciait les belles choses quelle qu'elles soient.

L'échange se faisait actuellement entre Freya et Andromeda, elles parlaient de la structure pour enfants qu'avait ouvert leur amie commune. Andro demanda si son interlocutrice la connaissait. Elle fut agréablement surprise de savoir qu'elles avaient été enseignantes à Poudlard. Ne manquant pas de le signaler sur un ton humoristique à l'égard de Nora.

-De l'intuition...hein ! Fit-elle en insistant sur Nora avec un sourire suspect.

C'était quand même intéressant de voir que son amie psychomage, avait de tels liens et les faisaient se croiser sans mal. Ted comprit où voulait en venir sa compagne et ne manqua pas de faire semblant de tousser en chuchotant « manipulation ».

-Oui, plus ou moins. Nous avons travaillé ensemble trois ans à l’école, et de fait presque vécu ensemble. C’est une femme très amicale mais j’avoue ne pas avoir toujours pris le temps de soigner les relations proches avec mes collègues. J’ai cru comprendre qu’elle n’était pas une grande adepte de ma matière non plus.

La suite de la conversation se portait sur la rencontre des deux femmes, Andromeda vit les gestes tendres de Freya malgré sa fille entre les deux sorcières. Elle fut toucher de les voir aussi proche l'une de l'autre, elle comparait sans mal à sa propre relation avec son mari. Bien sûr, les gestes étaient discrets, c'était sans doute volontaire pour ne pas mettre mal à l'aise la famille Tonks, quoique Nora ne faisait pas plus de démonstration que cela. L'ancienne Black soupçonna la psychomage de préserver ces petits moments lors de leur intimité, ce qui est logique. Mais un peu de tendresse visible ne faisait pas de mal. Cela ne la gênait pas, les anglais sont un peu plus prudes...mais ils n'en pensent pas moins pour autant.

Ainsi Freya leur expliqua par la même occasion son don de voir les choses et son ressentit dans certaines situations, pour le coup, cela avait été une chance pour la marraine de Nymphadora.

-Mais bien entendu! Pourquoi le ferait-elle autrement?
-C'est une bonne question...Rigola Meda.
-Nora, j'ignore comme tu as fait pour échapper à tout ça avant de connaître Freya !! Surenchérit Ted qui n'en revenait pas, mais qui se doutait bien de la réponse de son invitée.

Suite à ses réponses pour ne pas dire attaques gentillettes, Nora indiqua à ses interlocuteurs que ce n'était pas son chef qui l'avait menée dans cette situation malencontreuse. Andromeda fronça les sourcils, elle avait peur de la réponse que donnerait l'intéressée.

-Sans doute une mauvaise blague entre psychomage ? Espérai Andromeda, mais elle-même ne croyait pas à sa question.
-Ah oui?

Freya ne semblait pas être au courant de cette personne. Andromeda regretta presque d'avoir continué dans sa lancée. Nora lui avait confié ses hypothèses concernant un homme mystérieux qui veillait sur la psychomage. Mais même avec le concours de la maman de Nymphadora, elles n'avaient pas réussi à trouver plus d'informations. Et maintenant, elle obligeait Nora a se confier auprès de Freya sur cette énigme.

-Je suis désolée Nora...ce n'est peut être pas le bon moment... S'inquiéta Andro, la conversation tournait mal et elle essayait de se rattraper, mais elle aperçu le sourire de l'intéressée qui continuait à jouer avec sa fille malgré la conversation.

La sorcière laissa Nora s'expliquer sans pour autant en rajouter, elle avait suffisamment mit les pieds dans le plat, et pour le coup, même Ted ne disait rien. Il n'était pas courant de tout, mais se doutait que c'était un passage de la vie de la psychomage difficile à avouer. En bon auteur, il lui avait même proposé certains scénarios possibles, en soit il avait toujours su que Nora ne voulait pas l'impliquer plus que ça, sans doute pour le protéger. Déjà que sa compagne l'avait su un peu par hasard. Il comprenait que Nora tentait de les protéger qui que soit cet individu.

Heureusement l'estomac de leur fille vint couper court à la conversation qui devrait rester entre adultes. La petite fille se leva pour aller laver ses mains et les adultes se dirigèrent en direction de la tablée. Comme à son habitude, Andromeda commença à apporter les plats sur la table aidée par son mari, pendant que leurs invitées prenaient place les yeux dans les yeux. Une nouvelle fois, la petite fille vint s'installer entre les deux sorcières limitant ainsi leurs contacts l'une envers l'autre.

-Non c’est très bien, je te remercie Andromeda. Je suis sûre que c’est délicieux. Et vous? Comment vous vous êtes connu tous ?

Andromeda regarda furtivement Nora pour savoir si c'était à elle de s'expliquer où est ce qu'elle laissait le soin à la marraine de sa fille de raconter l'histoire. Après tout ça avait commencé par l'ancienne Black. Elle prit donc son courage à deux mains et se lança dans l'explication.

-Bon je commence alors, alors voilà Freya avant de me marier avec Ted et de porter son nom, j'étais une Black. Je n'ai pas eu une enfance dès plus heureuse, ma famille était pro sang pur comme tu dois t'en douter. Et je n'avais pas les mêmes valeurs, j'ai très vite été mise à l'écart ce qui a causé un mal-être. Durant ma scolarité j'ai fais profil bas et avec mes sœurs Bellatrix et Narcissa, j'ai mené ma barque au mieux chez les Serpentard. J'ai du faire des choses que je n'étais pas fière, mais la famille Black devait se faire respecter à Poudlard. Commença à expliquer Andromeda d'un ton neutre, elle parlait doucement car elle voyait sa fille s'endormir dans les bras de sa marraine petit à petit. J'ai toujours voulu m'émanciper de ma famille avant même que Poudlard ne se termine, je savais que mes parents voulaient me marier à un homme que je détestai par dessus tout...mais les alliances de sang devaient primer sur mes sentiments. Un homme plus âgé que moi de quelques années, il travaillait au Ministère. Et mon cher père avait décidé un jour de me présenter à lui. A contrecœur, je l'ai suivi n'étant pas encore majeur...c'est ce jour-là que j'ai rencontré Nora.

La sorcière se mit à rire sans pour autant déranger sa fille qui dormait profondément à présent.

-Tu te souviens Nora, tu étais en train de te battre littéralement avec un homme qui était deux fois plus fort que toi... La sorcière avait bien vu le sourire de la psychomage. Elle reprit avec un peu plus de légèreté son explication. Il faut dire que j'étais impressionnée, Freya, c'est à ce moment là que je me suis dit que cette sorcière pouvait m'aider à m'émanciper de ma famille. Je me souviens que mon père était choquée qu'une femme ait autant de tempérament face à un homme... il partait du principe que c'était Nora qui avait tort.

Elle expliqua ensuite sa rencontre avec un odieux bonhomme puis reprit son discours sur sa rencontre avec son amie.

-Mais pour en revenir à notre rencontre, j'avais envoyé un hibou à Nora...j'avais entendu son nom pendant l'altercation, j'en reviens pas, il y avait deux aurors...enfin bref...j'avais fait des recherches de mon côté et j'avais appris que Nora était psychomage, je lui ai donc écrit pour lui expliquer ma situation. Aussitôt elle m'a pris sous son aile et m'a aidée. Par la suite, j'avais appris que ta douce moitié Freya, s'était confrontée à un homme qui battait ses enfants gratuitement. Les enfants ont été placé, c'est bien ça ? Demanda la sorcière. Après confirmation d'un signe de tête, elle reprit. Depuis Nora n'a jamais cessé de veiller sur moi ! Tu te souviens tu t'es même interposée face à mon père, lorsque je lui ai dit que j'allais me marier avec Ted. Et que je ne voulais plus avoir à faire avec la famille Black. Andromeda n'en revenait toujours pas malgré les années. Depuis ce jour, elle fait partie de ma famille et celle de Nymphadora...
-Pour ma part, je suis entré dans la vie d'Andromeda tout à fait par hasard. En effet, ma chère et tendre, s'est plantée de maison pour aider quelqu'un. C'est un peu simpliste comme explication mais le coup de foudre ça existe. Depuis on ne sait jamais quitté. Et comme l'a dit Andromeda, Nora était présente pour nous protéger à sa manière de la famille Black.
-C'est vrai, nous avons beaucoup de chance de t'avoir rencontré Nora. Même si on te charrie tu es importante à nos yeux et chère à nos cœurs. Compléta Andro. Chéri, tu veux bien aller coucher la petite, elle est en train de ronfler...

Le déjeuner se passa tranquillement avec des questions et des réponses dans la bonne humeur, les plats étaient réussis. Andromeda plaisanta sur le fait qu'elle n'avait pas osé faire des repas « trop anglais » pour ne pas faire fuir la scandinave. Au départ de Nymphadora et de Ted, Meda apporta de quoi finir le repas.

-Encore désolée Nora pour...enfin...tu sais...

Ted se servit un petit vers de whisky, il lui arrivait de faire ça quand il était dans un de ces moments intenses, impossible de résister à un tel suspense, tout comme sa femme, ils écoutèrent attentivement les projets et les dires de Freya et Nora. Andromeda avait senti dans la manière de réagir que Freya ne connaissait pas encore tout de la vie Nora. En même temps, elle aussi, elle avait pourtant fouiner, poser des questions, noter les réponses, rechercher dans son coin comme une enquêtrice hors pair, mais elle ne savait pas tout de la marraine de sa fille. Ce qui était certain en revanche, c'est qu'elle lui faisait une confiance aveugle. Nora est une personne fiable, elle était heureuse qu'elle ait enfin trouver quelqu'un qui partagera sa vie. D'ailleurs en parlant de ça, Freya semblait vouloir faire une déclaration, prenant son courage à deux mains, maintenant que Dora n'était pas au milieu des deux sorcières.

-Cela dit et puisque nous sommes dans ce genre de déclarations, j’avoue avoir prévu un autre petit projet pour nous ces derniers jours. Comme toi j’ai un peu hésité avant de t’en parler ma chérie, je n’ai pas trouvé le bon moment. Et j’avoue que j’aurais été un peu triste de devoir repartir demain sans le faire. Mais je trouve que ce n’est pas si mal maintenant je crois.

Les Tonks n'en revenait pas de leur journée....Ils étaient spectateurs d'une idylle pleine de rebondissements et de sincérité. Andromeda en avait le sourire béant tandis que Ted reposait son verre mécaniquement.

-Je sais que la situation n’est pas habituelle et on en était conscientes toutes les deux dès le début. Je sais aussi que je suis sûre de moi, de mes décisions et de mes sentiments. Tu es une femme merveilleuse et je ne sais toujours pas ce qui m’accorde cette chance d’être près de toi. Nous avons connu toi comme moi des moments délicats, parfois croisé de très près une fin prématurée. Les choses changent vite et ta présence sait me faire oublier ce qui pourrait nous toucher. Mais aujourd’hui ma chérie j’ai encore quelque chose à te demander. -A défaut de pouvoir faire comme les autres, Nora… Accepterais-tu de me faire la promesse de rester à mes côtés quoi qu’il nous arrive?

Un silence retomba dans la salle à manger, la déclaration de Freya avait scotché tout le monde. L'attention était sur Nora à présent, pourtant cette dernière ne semblait bouger d'un cheveu.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 231
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptySam 12 Sep 2020 - 12:29

Andromeda blue –  Ted #cc9900 – Nymphadora #669933 – Freya #9966ff – Nora brown

Nora était partagée à passer les présentations avec sa douce moitié et l'attention qu'elle devait porter pour sa petite nièce. Son cœur était partagé, elle adorait ses petits moments privilégiés qu'elle pouvait avoir avec Nymphadora. Se prêtant au jeu du secret avec la petite sorcière, elle apprenait sur les plans de cette dernière pour occuper ses journées, les histoires qu'elle se racontait quand elle jouait avec ses peluches ou l'éventualité d'aller à la crèche du Vivet Doré pour rencontrer de nouvelles têtes. La sorcière apprit également que Nymphadora s'était fait une nouvelle amie, une certaine Deirdre lorsqu'elle avait été au festival. Nora avait rigolé, décidément, le monde est petit. Peut être que Ted avait raison finalement, la toile d'araignée de la psychomage était grande.

Elle entendit de loin la conversation entre les trois autres sorciers. Et ne manqua pas de rajouter son petit grain de sel, quand cela était nécessaire. Même si Nymphadora ne lui laissait pas vraiment de répit.

-De l'intuition...hein !
-Manipulation...
-Ahah... Grimaça à nouveau la sorcière. Je n'ai pas fais le rapprochement à ce moment, mais effectivement, elles ont été enseignantes sur une même période, il est donc logique qu'elles se connaissent, comme le dit Freya. Se défendit Nora et pour le coup elle disait la vérité. Son raisonnement de lier Andromeda et Soyle étaient totalement innocent de sa part.

Petite interlude et aussitôt la petite sorcière s'accrocha sur l'épaule de sa marraine pour lui dévoiler un autre secret. Même si Nora n'était pas très grande cela avait demandé un effort considérable à la petite fille. Gardant néanmoins son oreille attentive, elle ne manqua pas les gestes tendres de la part de sa moitié. Elle appréciât qu'elle lui caresse le dos, ça réconfortait la psychomage, voire l'apaisait.

-Sans doute une mauvaise blague entre psychomage ?
-Ah oui?
-Je suis désolée Nora...ce n'est peut être pas le bon moment...

Nora regarda une seconde Andromeda pour lui confirmer son pressentiment. Sauf que la sorcière n'avait pas encore parlé de cette partie de sa vie à Freya, il était peut être temps aujourd'hui. Ainsi, elle serra la main de sa douce compagne contournant légèrement Nymphadora et d'une voix posée elle lui expliqua qui était la personne qui l'avait poussée dans cet appartement sur l'Allée des Embrumes.

-Ce n'est rien, Andromeda, il faut bien que je lui parle un jour de cet homme mystérieux... Commença Nora avec le sourire pour réconforter son interlocutrice. Pour faire court... Poursuivit-elle en faisant attention aux oreilles indiscrètes de la petite fille. Depuis la disparition de mon père, je soupçonne quelqu'un de manipuler les événements à mon égard. Cette fois-ci Nora n'hésita pas à prononcer le mot « manipulation », car là c'était de circonstance. Je ne pense pas que ce soit en mal, au contraire...la seule chose que j'ai ce sont ses initiales... je te montrerai plus tard le restant de mes recherches quand nous serons à la maison Freya... La sorcière se redressa, elle tanguait à cause de Nymphadora qui n'arrêtait pas de bouger sur le canapé où la psychomage et l'enseignante étaient assises. Je suis étonnée que tu n'es pas vu ma pièce, ma chérie...

La conversation se poursuivit avec un peu plus de légèreté, puisque Nymphadora était à présent dans la salle de bain en train de se laver les mains. Le repas se déroula sans d'autres surprises.

-Non c’est très bien, je te remercie Andromeda. Je suis sûre que c’est délicieux. Et vous? Comment vous vous êtes connu tous ?
-Bon je commence alors, alors voilà Freya avant de me marier avec Ted et de porter son nom, j'étais une Black. Je n'ai pas eu une enfance dès plus heureuse, ma famille était pro sang pur comme tu dois t'en douter. Et je n'avais pas les mêmes valeurs, j'ai très vite été mise à l'écart ce qui a causé un mal-être. Durant ma scolarité j'ai fais profil bas et avec mes sœurs Bellatrix et Narcissa, j'ai mené ma barque au mieux chez les Serpentard. [...] J'ai toujours voulu m'émanciper de ma famille avant même que Poudlard ne se termine, je savais que mes parents voulaient me marier à un homme que je détestai par dessus tout...mais les alliances de sang devaient primer sur mes sentiments. Un homme plus âgé que moi de quelques années, il travaillait au Ministère. Et mon cher père avait décidé un jour de me présenter à lui. A contrecœur, je l'ai suivi n'étant pas encore majeur...c'est ce jour-là que j'ai rencontré Nora.
-Quel odieux personnage ton père... Se remémora la psychomage.
-Tu te souviens Nora, tu étais en train de te battre littéralement avec un homme qui était deux fois plus fort que toi...Il faut dire que j'étais impressionnée, Freya, c'est à ce moment là que je me suis dit que cette sorcière pouvait m'aider à m'émanciper de ma famille. Je me souviens que mon père était choquée qu'une femme ait autant de tempérament face à un homme... il partait du principe que c'était Nora qui avait tort.

Nora rigola en sachant cela de la part de M. Black. La pureté du sang, une belle idiotie ! La sorcière berça naturellement la petite fille alors qu'elle prenait de plus de place dans ses bras.
-Mais pour en revenir à notre rencontre, j'avais envoyé un hibou à Nora...j'avais entendu son nom pendant l'altercation, j'en reviens pas, il y avait deux aurors...enfin bref...j'avais fait des recherches de mon côté et j'avais appris que Nora était psychomage, je lui ai donc écrit pour lui expliquer ma situation. Aussitôt elle m'a pris sous son aile et m'a aidée. Par la suite, j'avais appris que ta douce moitié Freya, s'était confrontée à un homme qui battait ses enfants gratuitement. Les enfants ont été placé, c'est bien ça ?
-Bon c'était des jeunes aurors, ils ne savaient pas s'ils devaient m'aider ou porter secours à cet homme. Ricana de nouveau la psychomage. -Depuis Nora n'a jamais cessé de veiller sur moi ! Tu te souviens tu t'es même interposée face à mon père, lorsque je lui ai dit que j'allais me marier avec Ted. Et que je ne voulais plus avoir à faire avec la famille Black. Depuis ce jour, elle fait partie de ma famille et celle de Nymphadora...
-Pour ma part, je suis entré dans la vie d'Andromeda tout à fait par hasard. En effet, ma chère et tendre, c'est planté de maison pour aider quelqu'un. C'est un peu simpliste comme explication mais le coup de foudre ça existe. Depuis on ne sait jamais quitté. Et comme l'a dit Andromeda, Nora était présente pour nous protéger à sa manière de la famille Black.
-C'est vrai, nous avons beaucoup de chance de t'avoir rencontré Nora. Même si on te charrie tu es importante à nos yeux et chère à nos cœurs... Chéri, tu veux bien aller coucher la petite, elle est en train de ronfler...
-Ah ça pour me charrier vous êtes bien coordonné tous les deux... Répliqua la sorcière en aidant Ted à récupérer sa fille dans ses bras.

Et se termina même sur une touche d'alcool afin de digérer, pendant que Ted amenait sa fille dans sa chambre pour qu'elle puisse faire sa sieste quotidienne. Nora remarqua la mine désolée de son amie et lui accorda un sourire et un clin d’œil pour lui redonner confiance en elle.

-Encore désolée Nora pour...enfin...tu sais...

Elle se retourna vers Freya qui devait être en train d'encaisser ce passage de vie de Nora qu'elle ne connaissait pas du tout. Ou bien, avait-elle vu la pièce sans lui en parler ? Attendant le bon moment ? La psychomage avait des doutes sur la deuxième hypothèse mais c'était aussi possible après tout, la scandinave avait quartier libre dans le cottage pour y entreposer ses affaires, elle aurait bien pu tomber sur cette pièce qui n'était pas verrouillée pour autant. Pourtant la conversation ne resta pas sur ce sujet si mystérieux. La belle scandinave semblait avoir quelque chose à déclarer à sa « famille » ? Nora se laissa prendre ses deux mains dans celles de sa douce moitié. Plongeant son regard dans ceux de Freya, elles étaient toutes les deux en osmose l'une envers l'autre. La sorcière ne pouvait s'empêcher de pencher la tête sur le côté comme elle le faisait assez souvent lorsqu'elle écoutait quelqu'un. L'enseignante semblait lui parler à cœur ouvert et n'avait pas peur des dernières informations déclarées durant le repas sur la psychomage. Bien au contraire...

-A défaut de pouvoir faire comme les autres, Nora… Accepterais-tu de me faire la promesse de rester à mes côtés quoi qu’il nous arrive?

Nora resta un moment silencieuse comme si elle avait besoin d'encaisser ce qu'elle venait d'entendre, pas le moindre son sortit de sa bouche, ni même un murmure.
Elle se jeta dans les bras de sa belle scandinave en une fraction de seconde, elle l'a serra aussi fort qu'elle le pouvait et lui répondit enfin dans le creux de l'oreille.

-Oui, ma chérie je t'en fais la promesse. Fit la sorcière en embrassant sa belle compagne.
-Pourquoi tu pleurs, tante Nora ? Demanda alors la petite sorcière qui venait de se réveiller et à quelques mètres des deux femmes à genoux l'une en face de l'autre.

Avant même d'avoir sa réponse, elle se blottit contre les deux sorcières pour faire un câlin. Nora avait les larmes aux yeux elle était si heureuse qu'elle avait du mal à desserrer l'enseignante, pourtant Dora parvint à se glisser dans un creux. Nora recula un peu et répondit finalement à la petite fille.

-Nous avons un nouveau membre dans la famille... Fini par dire Nora en se blottissant contre Freya, pleurant des larmes de joie. Ma douce bénédiction, je t'aime tellement.

Bientôt Andro et Tonks les rejoindraient pour fêter la nouvelle.



Revenir en haut Aller en bas
Professeur Bakke

Professeur Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] EmptyDim 13 Sep 2020 - 20:42

Si Freya avait été anxieuse à l’idée de découvrir la famille de coeur de sa compagne, soucieuse d’en être appréciée et de pouvoir elle aussi apprécier leur compagnie. Elle faisait cependant assez confiance à sa belle pour s’être entourée de personnes agréables. Bien sûr la grande question à ses yeux restait la même que celle dont elle connaissait la malheureuse réponse avec sa propre famille. Les deux femmes s’étaient lancé dans une aventure et une relation qui n’était pas bien vue par tous voire par assez peu. La scandinave savait déjà qu’un jour cela lui coûterait sa propre famille. Mais celle de Nora serait-elle plus conciliante? Serait-elle plus ouverte? Ou  à défaut saurait-elle tenir sa langue et garder pour elle d’éventuelles remarques peu agréables? Des questions qui avaient bien vite trouvé des réponses et elles étaient plutôt agréables. Ted bien que réservé était plutôt amical. Andromeda lui avait littéralement sauté au cou, difficile donc de faire plus chaleureux. Et la petite Nymphadora avait pris un peu de temps sur ses genoux et ne les quittait plus elle et sa tante de coeur. Voilà qui visiblement répondait et indiquait que le fait qu’elle soit une femme ne soit pas une si grande perturbation.

L’échange se concentrait donc naturellement sur la nouvelle venue, c’était normal. Freya se pliait facilement à l’exercice, donnant les éléments qu’elle pouvait quand on le lui demandait, et restait souriante et avenante elle aussi. Elle découvrait ainsi un couple plein de bonne humeur et un léger lien potentiel entre l’enseignante et sa nouvelle connaissance. Andromeda travaillait maintenant pour son ancienne collègue professeur d’étude des moldus. Elles auraient peut-être fini par se rencontrer tout de même. Peu probable, mais après tout on ne sait jamais. Il faut dire que Freya n’était pas spécialement proche de la rouquine. Le couple avait taquiné un peu Nora, la soupçonnant de planifier volontairement certaines rencontres et même de manipuler des relations. Mais une chose était sûre, c’était toujours tout à fait bienveillant. D’ailleurs cette rencontre avait abouti à une collaborations visiblement fructueuse.

-Je n'ai pas fais le rapprochement à ce moment, mais effectivement, elles ont été enseignantes sur une même période, il est donc logique qu'elles se connaissent, comme le dit Freya.

Puisque Nora avait rapproché Andromeda et sa nouvelle patronne, il était donc assez évident que Nora et la jeune Hoover se connaissent. Savoir d’où n’était pas forcément une priorité pour la prêtresse. Elle s’en amusait un peu, le monde étant visiblement très petit, mais elle n’était pas inquiète, ou pas trop. Elle n’avait donc rien ajouté, se contentant d’en rire légèrement en regardant la grimace de sa compagne à ces insinuations.

Ils avaient ensuite été trois à s’entendre sur le caractère tout à fait imprudent de la psychomage qui s’était pour leur rencontre retrouvée dans une nouvelle situation dangereuse et effectivement seule. Une habitude il semblerait. Ou en tout cas c’était ce que sous-entendait le jeune couple, bien peu surpris d’apprendre une nouvelle mise en danger de la belle. Même si les circonstances de ce rendez-vous semblaient encore un peu troubles.

-Sans doute une mauvaise blague entre psychomage ?

Une mauvaise blague? Pour un cas aussi délicat? Ils auraient décidément un humour douteux ces psychomages. Et Nora pouvait avoir un humour particulier, mais jamais à ce point. Ou alors Freya en ignorait encore beaucoup à son sujet? Non, elle en doutait sérieusement.

-Je suis désolée Nora...ce n'est peut être pas le bon moment...

Freya regardait maintenant sa compagne avec un regard réellement interrogateur. Il y avait vraisemblablement une partie de l’histoire qu’elle ne connaissait pas dans cette affaire. Andromeda semblait plus au courant déjà. Ted aussi, même si il ne disait encore trop rien. Nora avait saisi sa main, ce qui n’était pas forcément bon signe. Mais Freya se fit attentive et la laissa sa douce lui donner un peu plus de détails.

-Ce n'est rien, Andromeda, il faut bien que je lui parle un jour de cet homme mystérieux...

Un homme mystère maintenant… Nora avait vraiment l’art de se faire des relations… Non, en fait elle avait une maîtrise imparable lorsqu’il s’agissait de se créer des ennuis. Alors un homme mystère maintenant, si c’était surprenant, Freya n’en était pas non plus très choquée. Ou en tout cas pas pour le moment.

-Pour faire court...  Depuis la disparition de mon père, je soupçonne quelqu'un de manipuler les événements à mon égard.  Je ne pense pas que ce soit en mal, au contraire...la seule chose que j'ai ce sont ses initiales... je te montrerai plus tard le restant de mes recherches quand nous serons à la maison Freya...

Un homme dans l’ombre qui avait des yeux sur elle, voilà qui était perturbant. La surveillait-il? Gardait-il réellement tout le temps un oeil sur elle? Sur elles du coup? Avait-il trouvé un moyen de tout savoir? Tout cela était bien peu engageant. Et forcément Freya s’en sentait un peu perturbée. Mais il était évident qu’elle n’insisterait pas en ce moment; Pas en présence de cette petite famille et encore moins juste au-dessus des oreilles délicates de l’enfant entre elles. Elle se contenta donc de hocher la tête, acceptant ce bout d’explication de sa douce et surtout sa main dans la sienne qu’elle caressait du pouce.

-Je suis étonnée que tu n'es pas vu ma pièce, ma chérie...

Une pièce? Certainement celle qu’elle n’avait justement pas ouverte. Il n’y en avait pas beaucoup de toute façon. L’explication était bien simple d’ailleurs. Freya sourit pour la donner très calmement.

-Tu ne m’y a jamais entraîné. Et puis j’ai déjà eu de quoi m’occuper avec les autres pièces. Je ne suis pas franchement habituée à autant d’espace.

Ajouter un peu d’humour suffirait sans doute à faire repartir la conversation dans de bonnes conditions. Inutile de trop rester sur ces considérations un peu perturbantes, elles auraient l’occasion d’en reparler plus tard. Ils étaient tous passé à table prêts à déguster un repas préparé avec goût et qui sentait déjà bien bon. Il était donc temps au goût de la scandinave d’échanger les rôles et qu’elle en apprenne plus sur les relations entre le petit couple et sa douce psychomage.

Andromeda avait pris la parole, livrant un bien curieux récit. Pour tout dire, elle ne connaissait pas franchement les grandes familles de sorciers. Elle ne s’en occupait pas spécialement en même temps. C’était des considérations qui ne la touchaient pas du tout. Alors la famille Black… à part des élèves qu’elle avait croisé… mais pour les familles, c’était une autre histoire. Freya sentait dans ce récit une pression familiale énorme, une frustration, une grande peine aussi. Elle avait d’ailleurs du mal avec le concept de ces familles et de leurs volontés d’alliances pour le sang. Elle avait compris l’importance que cela pouvait avoir pour certains. Mais franchement, elle ne partageait pas une minute ces idées. D’ailleurs les mariages forcés, c’était une chose qu’elle n’avait pas vraiment croisé avant l’Angleterre. Elle avait bien plus l’habitude des parents célibataires que des mariages planifiés par d’autres que les intéressés. Elle écoutait avec attention cela dit, fronçant simplement un peu les sourcils alors qu’elle essayait de saisir ce que toute cette histoire impliquait.

-Quel odieux personnage ton père...

Voilà qui terminait de dépeindre le tableau. Et Freya était pour le peu qu’elle venait d’apprendre tout à fait d’accord avec la remarque. L’idée qu’elle aurait pu se retrouver liée à une personne qu’elle n’aimait pas pour toute une vie, c’était à donner des frissons pour la scandinave. Quel parent aimant pouvait vouloir ce genre de choses pour son enfant? La suite donna un sourire amusé à la prêtresse pourtant. Nora qui une fois de plus avait cherché les ennuis, forcément… Elle avait même secoué un peu la tête dans un sourire, laissant voir à quel point elle pensait sa compagne irrécupérable. Charmante, mais irrécupérable. Alors forcément, il était facile d’imaginer cet horrible père trouver la psychomage bien peu avisée. Même si une fois de plus Nora agissait visiblement pour défendre une cause qui lui tenait à coeur. La raison se comprenait largement d’ailleurs. Une fois de plus, elle défendait ceux qui ne pouvaient le faire seuls. Quelle femme merveilleuse. Et elle avait visiblement pris la jeune Andromeda sous son aile. Voilà qui était une histoire assez touchante finalement, et elle comprenait ainsi mieux ce qui rendait le lien qui existait entre les deux femmes aussi fort.

-Charmante histoire. Mouvementée, mais charmante.


Pour les deux femmes voilà qui était plus clair. Restait maintenant le cas de Ted Tonks. Probable qu’il ait suivi son épouse dans cette rencontre. Mais les deux époux, comment avait débuté cette relation visiblement harmonieuse?

-Pour ma part, je suis entré dans la vie d'Andromeda tout à fait par hasard. En effet, ma chère et tendre, c'est planté de maison pour aider quelqu'un. C'est un peu simpliste comme explication mais le coup de foudre ça existe. Depuis on ne sait jamais quitté. Et comme l'a dit Andromeda, Nora était présente pour nous protéger à sa manière de la famille Black.

Un hasard donc. Il semblerait que ce soit une chose courante. Comme le coup de foudre. Elle comprenait très bien le concept. Elle avait ressenti quelque chose de similaire avec sa belle Nora, ayant ressenti cette attirance pour elle dès leur seconde rencontre, et n’ayant ainsi pas résisté bien longtemps à cette douce envie.

-Le hasard est parfois un grand allié. Comme le coup de foudre.

La prêtresse avait commencé sa phrase en regardant le couple, la fin en revanche elle l’avait adressé à sa douce Nora dont elle s’était retrouvée si rapidement complètement éprise, pleinement envoutée par son charme et hypnotisée par son physique si impeccable. Freya avait ainsi porté à ses lèvres la main de Nora, déposant un baiser doux sur sa peau douce, un regard charmeur sur le visage.

-C'est vrai, nous avons beaucoup de chance de t'avoir rencontré Nora. Même si on te charrie tu es importante à nos yeux et chère à nos cœurs... Chéri, tu veux bien aller coucher la petite, elle est en train de ronfler...

-Ah ça pour me charrier vous êtes bien coordonné tous les deux...

La belle avait eut un nouveau petit rire, les voyant se répondre avec humour mais affection. La petite fille fut rapidement récupérée des bras de sa tante, déjà bien endormie. Elles eurent rapidement un verre dans les mains, Freya loin de protester, prête à poursuivre la conversation. Andromeda elle semblait ennuyée, désolée même. Difficile de savoir quoi cela dit. Heureusement elle leur livra rapidement l’information.

-Encore désolée Nora pour...enfin...tu sais...

D’avoir dévoilé ou forcé Nora à dévoiler cette surveillance imposée d’un homme mystérieux dont elle ne connaissait pas grand chose. Ou alors Freya n’avait pas tout compris? En tout cas la psychomage se fit rapidement rassurante , laissant la conversation se remettre en place. Une conversation plus agréable. Nora avait partagé avec eux des sentiments doux, d’autres plus difficiles. Elle leur parlait à coeur ouvert, leur confiait sa pensé et son attachement pour chacune des personnes présentes à ses côtés. Elle avait ensuite parlé de ce nouveau projet excitant qui ferait d’elles des mères sans doute plus qu’heureuses. Autant de choses que les Tonks devaient déjà encaisser. Ils avaient l’air de bien s’en sortir cela dit, ou en tout cas c’était ce que pensait Freya.

Mais la scandinave réservait elle aussi quelques surprises. Portée par leur nouvelle situation, son installation dans la demeure familiale de Nora, ce projet d’enfant, elle avait elle aussi osé partagé une de ses idées à sa belle et à sa famille. Le regard brillant d’amour et d’excitation, la scandinave avait posé un genoux à terre pour confier son envie et son coeur à Nora alors qu’elle la regardait avec douceur, la tête penchée sur le côté pour l’écouter. Freya s’attendait à un choc. Elles n’avaient jamais même envisagé dans leurs conversations une demande du genre. Son coeur battait pourtant, son sourire se faisant large et éclairé par l’envie d’entendre une réponse positive. Elle présentait à sa douce un anneau plus symbolique qu’autre chose finalement, mais qui restait important à ses yeux. Nora se jeta dans ses bras, la serrant si fort que Freya en perdit presque l’équilibre, la prenant à son tour dans ses bras en enfouissant son visage radieux au creux du cou de sa belle presque dans un rire, présumant d’une réponse même si des mots n’étaient pas encore sortis.

-Oui, ma chérie je t'en fais la promesse.

Nora lui offrit un baiser, pleurant de joie, excitée et touchée par la nouvelle idée de la scandinave. Freya elle avait encore les yeux secs, mais un sourire plus grand qu’elle n’en avait jamais eu, son coeur battant plus fort à l’idée qu’elle pourrait garder Nora près d’elle quoi qu’il arrive. Une main était naturellement venu se poser sur la joue de la psychomage, avant qu’elle ne lui offre un nouveau baiser, plus heureuse encore qu’elle ne l’aurait imaginé.

-Pourquoi tu pleurs, tante Nora ?

Tous les regards s’étaient retournés vers la petite fille tout juste réveillée. Il est vrai que Nora ne devait peut-être pas pleurer souvent devant la petite Dora. Une petite fille qui s’était précipité vers les deux sorcière agenouillées pour les prendre dans ses petits bras. Si Nora n’avait pas desserré son emprise sur sa compagne, Freya avait ouvert un bras pour accueillir dans leur échange la petite sorcière. Nora finit par se reculer un peu pour lui laisser de la place, les larmes aux yeux.

-Nous avons un nouveau membre dans la famille...

C’était peut-être rien en soi, une simple petite phrase, mais qui touchait parfaitement la scandinave. Difficile de se sentir plus intégrée que cela. Et ainsi Nora partagerait bien sa vie jusqu’au bout, elle le lui avait promis. La psychomage s’était blottie contre elle, pleurant des larmes de joie que sa douce venait essuyer dans un geste tendre de la main.

- Ma douce bénédiction, je t'aime tellement.

Elle l’aimait tellement elle aussi. Freya la serra contre elle une nouvelle fois, embrassant ses cheveux amoureusement. Elle flatta tout de même les cheveux de la petite fille toujours entre elles dans une étreinte commune assez touchante. Freya avait fini par se redresser, accompagnant la psychomage dans le geste pour l’aider à se redresser, lui tenant toujours les mains. Elle avait ensuite pris le temps de passer à son doigt l’anneau qu’elle lui avait offert plus tôt, prenant comme une chance immense et même un grand honneur de pouvoir le faire. Elle lui avait offert un nouveau baiser tendre. Freya avait ensuite reporté son attention vers la petite fille ayant perdu de la hauteur alors qu’elles s’étaient relevé. La scandinave la pris dans ses bras pour la reporter à leur hauteur, un grand sourire sur le visage alors qu’elle la calait sur sa hanche pour la garder contre elle.

-Qu’en penses-tu petit ange, tu veux bien de moi dans ta famille?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue dans la famille, Freya [Nora/Freya/Tonks familly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre-