GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !
-38%
Le deal à ne pas rater :
– 38% sur PHILIPS SpeedPro Aspirateur Balais 2 en 1 sans Fil
209.99 € 339.99 €
Voir le deal

Partagez

Besoin d'une oreille attentive (Soyle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amelia Bones

Amelia Bones


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Sophie Turner /hedgekey/rainmaker
| SANG : Son sang est mêlé, mais quelle importance cela peut-il bien avoir ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une douzaine de lutins de Cornouailles
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Besoin d'une oreille attentive (Soyle) Empty
MessageSujet: Besoin d'une oreille attentive (Soyle) Besoin d'une oreille attentive (Soyle) EmptyDim 30 Aoû 2020 - 18:16

Découvrir des cadavres avait été quelque chose de... terrifiant, traumatisant. Elle ne trouvait pas les mots pour décrire avec perfection cette expérience. Elle en avait parlé le soir-même - que très vaguement cela dit - à ses frères et parents, et le lendemain avec plus de précision à son petit ami. Mais il lui fallait quelqu'un d'autre pour comprendre, pour saisir ce qu'elle avait vécu. Quelqu'un qui savait et qui ne viendrait pas lui demander des explications. Le nom de Nora était venu rapidement dans son esprit. Mais en tant que pscyhomage, elle finirait forcément par lui poser des questions. Et ce n'était pas ce qu'elle avait besoin pour le moment. Voilà pourquoi elle se dirigeait vers la porte de l'appartement de Soyle Hoover, dans une robe rouge, une tarte au citron meringuée dans les mains ce soir-là, deux jours après la soirée au festi witch.

Elle l'associait facilement à sa mère, pour son caractère chaleureux et humain, toujours prête à aider et écouter les autres. Elle lui était apparue comme une option plus que convaincante pour plusieurs raisons : elle avait elle-même eu des expériences difficiles et lugubres, elle n'était pas un membre de sa famille, mais la connaissait tout de même depuis des années, et finalement, elle avait toujours eu une oreille attentive pour son anxiété et ses angoisses. Elle lui avait envoyé une lettre assez tardivement après sa discussion avec Gauwain. Elle en avait éprouvé le besoin juste après. Et encore à ce moment, alors qu'elle affichait un sourire sur son visage et attendait que Soyle lui ouvre la porte, elle se demandait si cette discussion avec son copain lui avait réellement fait du bien.

Après quelques instants, Soyle vint finalement lui ouvrir. “ Bonsoir Soyle. ” Dit-elle en souriant faiblement. Toujours polie et courtoise, même quand elle se trouvait dans un état déplorable émotionnellement. Il lui était toujours difficile de l'appeler par son prénom plutôt que miss Hoover, mais ce n'était rien comparé à l'épreuve suivante à laquelle elle devrait s'atteler, une fois entrée dans l'appartement. “ J'espère que tu vas bien. J'ai pensé qu'une tarte te ferait plaisir. C'est ma préférée. ” Reconnut-elle avec un sourire. Elle n'était pas gênée de la tutoyer, mais les mauvaises habitudes avaient la vie dure et quelque part, elle éprouvait toujours des difficultés à prononcer le mot "tu" en la présence d'une ancienne enseignante qu'elle avait connu durant la période de l'exercice de ses fonctions.

C'était la première fois qu'elle visitait cet appartement. Elle ne connaissait pas encore les lieux, alors elle fit attention aux détails et observa avec attention les pièces qu'elle apercevait. L'entrée était certes petites, mais il y avait assez de place pour elles deux. La cuisine s'avéra plus vaste, plus grande. C'était un plus, elle imaginait. Elles y déposèrent la tarte au citron. Puis finalement, un animal sur quatre pattes s'approcha d'elles. Un beau chat blanc qu'Amelia avait eu la chance de croiser à Poudlard plusieurs fois. Bien que perchée sur des hauts talons, l'esthétimage n'eut pas de mal à s'accroupir afin de passer une main derrière l'oreille du félin. “ Coucou toi ! Ça fait longtemps. ” Elle ne se souvenait plus de son nom et pourtant, elle était à peu près certaine que l'ancienne professeure d'étude des moldus l'avait prononce en sa présence. Elle eut un rire quand elle se retrouva sa main recouverte de poils blancs. “ Puis-je me laver les mains ? ” Demanda-t-elle à son hôte de la soirée. Avant de manger ou tout simplement prendre l'apéritif, il valait mieux se les nettoyer. C'était plus propre et surtout hygiénique. Et encore une fois, il s'agissait-là d'une forme de politesse. Elle ne pouvait pas déguster son repas avec les mains sales. “ Comment se passe ta grossesse ? ” Elle était curieuse de le savoir. Ne serait-ce que pour s'assurer qu'elle se portait bien et que le bébé était en bonne santé.
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 369
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Besoin d'une oreille attentive (Soyle) Empty
MessageSujet: Re: Besoin d'une oreille attentive (Soyle) Besoin d'une oreille attentive (Soyle) EmptySam 5 Sep 2020 - 21:17

Si les vacances se poursuivaient pour certains, Soyle avait cette fois repris une activité sérieuse. La crèche était ouverte et sa présence était impérative pour un bon départ de la structure. Les choses se passaient plutôt bien cependant. Malgré les mauvaises langues le projet avait conquis plusieurs parents qui avaient déjà testé les services d’une équipe au top de la motivation que Soyle avait formé avec soin. Mais ces premiers jours avaient aussi fait remonter quelques désagréments. Entre autres choses une grande fatigue. Il faut dire que son ventre commençait à sérieusement l’empêcher d’oublier qu’elle n’était plus seule. Fort heureusement Andromeda était bien présente elle aussi et son énergie compensait la baisse de la sienne. Sa bonne humeur cependant lui permettait de remplir son rôle avec sérieux et application.

C’était une toute autre affaire qui demanderait son attention ce jour-là. Plus agréable, plus détendue aussi sans doute, bien que légèrement délicat tout de même. Amelia devait passer la voir. Lorsque la jeune fille lui avait écrit, Soyle n’avait pas hésité bien longtemps avant de lui proposer de venir dîner. Elle avait appris par le journal la mésaventure de sa petite protégée. Si Amelia cherchait sa compagnie, il était bien évident qu’elle lui accorderait, et peut-être même avec un certain plaisir dans la limite du possible et de l’humeur de la jeune fille. En attendant la rouquine avait profité de sa petite journée au calme pour préparer un petit repas agréable pour elles et prendre un peu de repos tout de même. Elle avait même pris le temps de se faire un peu belle. Dans la limite du possible là encore. A son sens les robes de grossesse avaient plus l’air de toiles de tente qu’autre chose. Elle en avait enfilé une d’un bleu doux avec un col de dentelle, laissant ses cheveux tomber dans son dos. Ah ça par contre, en ce moment elle avait des cheveux radieux.

Amelia avait toqué à la porte particulièrement ponctuelle comme à son habitude. Soyle fit de son mieux pour lui adresser un grand sourire, se voulant rassurante et accueillante, comme la jeune fille en avait l’habitude.

-Bonsoir Soyle

La jeune Amelia souriait faiblement mais semblait avoir envie de se changer les idée, ou c’était l’impression qu’elle donnait. La rousse fit donc de son mieux pour laisser s’installer un climat de confiance et de sérénité entre elles et dans son appartement qu’elle ouvrait à Amelia pour la première fois.

-Bonsoir Amelia. Entre, je t’en prie.

Soyle lui ouvrit la porte plus largement pour la laisser entrer, elle et ce qu’elle portait avec précaution. En tout cas elle la laissa entrer, satisfaite de cette nouvelle habitude qu’avait la jeune fille d’arriver à l’appeler par son prénom.

-J'espère que tu vas bien. J'ai pensé qu'une tarte te ferait plaisir. C'est ma préférée.

Oui, ça aussi elle lui avait demandé finalement. Elle savait qu’Amelia le prenait encore comme un exercice parfois complexe, mais la tutoyer était un petit geste qui lui faisait toujours plaisir. Après tout, elle n’était plus son enseignante, un peu plus de familiarités ne feraient pas un grand mal. Quand à la tarte, c’était un petit geste adorable qui donna un nouveau sourire à Soyle.

-Oh c’est adorable, merci. Je suis sûre qu’elle est excellente. J’avais fait une salade de fruit, ça ira parfaitement avec.

Soyle avait ensuite entraîné son invitée jusqu’à la cuisine pour la laisser y déposer la tarte. Elle serait certainement exquise. Et à vrai dire, en ce moment la rouquine pouvait avoir une forte envie de presque out, se découvrant une certaine gourmandise qu’elle tentait de freiner un peu. Elle trouvait son ventre déjà assez développé seul pour qu’elle en rajoute. Surtout que c’était loin d’être terminé. Une fois les mains d’Amelia libérées, Isis ne mis pas bien longtemps avant de pointer le bout de son museau. Elle s’était rapidement frottée à la jambe de la jeune fille, réclamant de façon explicite de l’attention.

-Coucou toi ! Ça fait longtemps.

Faisant une petite moue Soyle n’arrêta pas le geste de sa jeune amie qui allait déjà la caresser pour son plus grand bonheur, exprimant sa satisfaction par un ronronnement sonore. Elle savait y faire la petite bête!

-Isis, tu vas encore lui laisser tes poils partout, laisse-la entrer au moins.

Son animal était d’une affection débordante, sans doute un peu trop pour certains, surtout avec ses longs poils blancs qu’elle laissait partout. Soyle n’en était pas dérangée, même si cela l’obligeait à faire un sacré ménage très régulier. Mais se faire sauter dessus ainsi pouvait être un peu désarmant. Une scène assez mignonne mais amusante aussi. Et en effet, Amelia eut bientôt la main couverte de poils.

-Puis-je me laver les mains ?

Soyle eut un petit rire, passant une main sur l’épaule de la jeune fille avait de lui indiquer la direction à prendre pour répondre à sa demande. Un petit geste d'affection qui ne devait pas encore être tout à fait commun pour Amelia mais qui saurait sans doute le devenir par la suite.

-Oui, bien entendu, tu peux aller à la cuisine ou à la salle de bain au fond du couloir, comme tu préfères.

Une fois la jeune fille les mains parfaitement propres, Soyle l’invita à aller dans le salon où les attendaient déjà quelques biscuits apéritifs et des verres vides qui ne demandaient qu’à être remplis. Les deux femmes installées (Soyle trouvant la position assise définitivement reposante, venant porter une main sur son ventre) la rousse entrepris de lui proposer un rafraîchissement.

-Alors, je peux te proposer du thé glacé, une citronnade fraîche, une eau gazeuse, un jus de tomate, peut-être une bière au beurre mais j’avoue ne plus être très fournie en alcools ces derniers temps si c’était ta préférence…

Elle se pris pour elle un peu de citronnade après avoir servi son invitée selon son choix. La soirée se lançait plutôt doucement et sagement, les laissant prendre le temps de profiter du simple instant.

-Comment se passe ta grossesse ?

Sujet qui semblait intéresser un bon paquet de gens en ce moment. Ce qui se comprenait et Soyle était bien loin de mal le prendre. A cette question et sans réellement y penser la belle passa une main sur son ventre. Son sourire était rayonnant et ses yeux brillaient.

-Plutôt bien, je te remercie. Il grandi, mais je crois que tu le vois. Il commence à bouger un peu aussi, c’est assez surprenant, mais plutôt attendrissant aussi. J’essaye de lui faire écouter de la musique aussi, d’après le médecin il peut commencer à réagir aux sons.

Pas certain que toutes ces informations aient un intérêt pour Amelia finalement. Mais en tout cas Soyle avait délivré ses informations tout de même. Il était sans doute temps de prendre quelques nouvelles de la jeune femme. Délicat cependant sans réveiller des souvenirs peut-être un peu pénibles. Soyle voulut donc aborder le sujet avec un minimum de délicatesse, lui souriant avec gentillesse.

-Et toi? Te te sens prête pour le début des cours?

La rouquine bien installée fut rapidement rejoint par son animal qui vint se frotter à elle sur ses genoux avant de s’installer sur l’accoudoir de son fauteuil. Isis ainsi couchée dans un ronron régulier ne mis cela dit pas longtemps avant d’aller se frotter à nouveau aux jambes d’Amelia. Cette bestiole était incorrigible, mais une vraie boule d’affection.
Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'une oreille attentive (Soyle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre-