GRYFFONDOR : 14 pt | POUFSOUFFLE : 7 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'octobre de la Gazette des sorciers !
Le deal à ne pas rater :
L’ORÉAL PARIS Men Expert – Lot Gel douche + Déodorant spray + ...
8 €
Voir le deal

Partagez

You can make it if you try #Lachlan McCulloch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Katrine C. Grant

Katrine C. Grant


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : India Eisley/ Merci Agathe <3
| SANG : Sang mêlé crois être de sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le sortilège Feudeymon, feu destructeur
| PATRONUS : Scorpion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty
MessageSujet: You can make it if you try #Lachlan McCulloch You can make it if you try #Lachlan McCulloch EmptyVen 4 Sep 2020 - 19:51

Katrine, récemment diplômé de l'école de sorcellerie de Poudlard avait passé son été a repoussé son départ pour l'Afrique, trouvant prétexte sur prétexte et n'ayant même pas encore fait sa demande de permis de voyage. Celle-ci préférait passer ton temps à enfin profiter de l'instant présent, en effet jusqu'à présent soit elle était à Poudlard soit elle était à l'orphelinat ou plutôt en train de l'éviter en passant ses journées et nuits dans les rues de Londres ou dans une chambre de la Red House.

Mais à présent, la jeune femme était libre de ses allés et venu, majeur elle pouvait utiliser la magie comme bon lui semble et plus rien ne la retenait de faire ce qu'elle voulais à part elle-même. C'est ainsi que l'ancienne serpentarde décida de se faire une petite soirée à elle, en solitaire pour ne pas changer de ses habitudes.

Avant de sortir, Kat se glissa doucement dans un bain bien chaud avec le tourne-disque en fond qui passait du Rolling Stones pendant une bonne heure durant laquelle elle finit s'endormir. Se réveillant, le soleil était loin à l'horizon laissant commencer une douce soirée, quittant enfin son bain elle délaissa la tenue traditionnelle de sorcier pour une petite robe noir qui lui arrivait un peu au-dessus du genou, cheveux coiffé, un peu de maquillage pour elle-même et baguette en poche, Grant finit par franchir la porte direction un bar.

Se baladant dans les rues magiques de Londres elle finit par tomber sur un bar à l’apparence sympathique et avec une bonne ambiance, Katrine se décida à rentrer et se posa sur un tabouret libre devant juste devant la bar avant de commander une bièraubeurre histoire de commencer tranquillement, mais très vite l'envie lui fit commander un peu plus fort et ayant été la fille d'un sang-pur qui savait apprécié les bonnes choses elle savait vers quoi se tourner pour monter le niveau. « Un whisky pur feu » demanda-t-elle gentiment au barman avant de le descendre d'un coup sec et commander une Guinness.

La soirée avançait bien, Katrine était plutôt bien même vraiment bien, mais malheureusement pour elle une sorcier un peu trop bien se rapprochait d'elle, elle essaya de rester calme comme elle le pouvait le poussant à prendre la poudre de cheminette. Sauf que quand celui-ci la toucha sans aucune manière et essaya de la tripoter, miss Grant ne répondit plus de rien et le poussa avec son bras pour sortir sa baguette et sans pitié lui lança un everte statum qui le balança sur un homme d'une quarantaine d'année qui était l'ancien attrapeur des Vagabonds de Wigtown ce qui le bouscula bien et fit limite renverser ce qu'il buvait.

Katrine le regarde à terre avec un regard noir puis leva doucement les yeux sur Lachlan qu'elle ne connaissait absolument pas, elle trouvait plutôt pas mal à vrai dire mais elle ignorait comment il allait réagir et son regard devint un peu perplexe.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lachlan McCulloch

Lachlan McCulloch


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 126
| AVATARS / CRÉDITS : James McAvoy @jenesaispas
| SANG : Mêlé, et alors ?


You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty
MessageSujet: Re: You can make it if you try #Lachlan McCulloch You can make it if you try #Lachlan McCulloch EmptySam 5 Sep 2020 - 17:56

Posté devant sa pinte de Guiness, Lachlan se demandait ce qu’il foutait là. Non pas que boire un verre tout seul était une situation rare, mais le choix du timing était curieux. Entouré de la foule qui s’enivrait doucement, les images qu’il avait encore en tête créaient un certain décalage. La dernière mission avait été violente. Oh, comme toujours hein, mais celle-là particulièrement. Le village en pleine campagne dormait encore quand ils avaient débarqué. C’était le but, cela dit. Et le but final avait été atteint à coups d’éclairs verts pour ses partenaires et de mains autour des cous pour lui. Le calme et la discrétion de la mission l’avait désarçonné. C’est qu’en face, les gens n’avaient pas trop eu l’occasion de résister. Et ça, bon… Il fallait une sacrée dose de cruauté pour l’accepter. Le lendemain, Lachlan avait dormi toute la journée, d’un sommeil sans rêve, comme si tout son corps avait besoin de temps pour se réparer après ça.

Aussi, aujourd’hui, la jauge de colère de Lachlan était bien bien basse, et ce pour quelques jours à venir, il l’aurait parié. Colère contre lui, peut-être, mais contre les autres, pas sûr. Toute la journée, en vendant ses balais, il n’avait fait que repenser à des regard affolés dans la pénombre tandis qu’il procédait méthodiquement à l’extinction de masse du village. La boxe aurait pu aider, mais pour ça, il fallait qu’il ait envie de cogner. Et donc, non. Aussi, il avait choisi l’option bar, mais peut-être que l’allée des Embrume aurait été plus propice à accueillir son état d’esprit. Ici, c’est trop joyeux, trop sympa, la musique allait fort et les rires faisaient un bien mauvais arrière-plan à ses sombres pensées. M’enfin, la bière n’était pas chère. Un point pour le bar.

Il y avait de l’agitation un peu partout, mais Lachlan n’y prêtait aucune attention, fixant sa pinte remplie comme s’il comptait y trouver la réponse à l’univers et ses mystères. Ce fut une bousculade qui le sortit de ses pensées. L’éclair d’un sort le prévint à peine une fraction de seconde avant, et une silhouette massive lui tomba dessus ou presque. Disons, dans ses jambes. Fragilisation de l’équilibre, la pinte en pâtit. La moitié de son verre sur la table, une partie sur sa chemise, ça le mit dans de mauvaises dispositions. Ca, et le fait qu’on s’en prenait à ses rotules. Le type était maintenant au sol et Lachlan leva les yeux pour chercher la cause.

Surprenant, la gamine devait à peine être majeure. À peine. Il y avait dans son regard un quelque chose qu’il reconnaissait sans savoir quoi. Il s’était attendu à une bagarre d’ivrogne, et au lieu de ça, l'assaillant était une minette à jambes nues, baguette en main. Sans être un génie, Lachlan comprit assez vite ce qui s’était passé. Le type se releva, sans doute pas assez échaudé par le sortilège pour comprendre qu’il valait mieux arrêter là les frais. D’un geste brusque, l’écossais lui attrapa le col. Petit cri étouffé, manque d’air, Lachlan l’attira brusquement à lui. « Mon pote, j’espère que tu t’dirigeais vers la sortie là. Parce que sinon, c’est moi qui t’emmène dehors, et à coup de pompes dans le cul. » Non pas qu’il défendait spécialement la jeune fille, qui n’avait pas l’air d’avoir besoin de lui pour ça. Mais si on le bousculait encore, il allait devoir se fâcher. Et il n’avait pas envie de se fâcher. Le gros porc hocha de la tête comme il put, car l’air venait vraiment à manquer, et quand Lachlan le relâcha, il fuit. Bien, sage décision.

Décidé à retourner à sa boisson, Lachlan constata les dégâts. Une moitié de Guiness gâchée, ça valait bien le soupir appuyé qu’il lâcha. Retour à la gamine qui le fixait, sans qu’il ne sache bien pourquoi. « Vous savez, une gifle, ça fait l'même effet et ça emmerde pas ceux qui ont rien d'mandé. » Lancer un sort dans un bar, sérieux, qui faisait ça ? De sa main, il désigna sa pinte. « Vous m’devez un verre, d’ailleurs. » Pas parce qu’il avait fait fuir le mec, hein. Juste, parce qu’elle avait gâché sa pinte intacte et ça, c’était moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Katrine C. Grant

Katrine C. Grant


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : India Eisley/ Merci Agathe <3
| SANG : Sang mêlé crois être de sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le sortilège Feudeymon, feu destructeur
| PATRONUS : Scorpion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty
MessageSujet: Re: You can make it if you try #Lachlan McCulloch You can make it if you try #Lachlan McCulloch EmptyDim 6 Sep 2020 - 19:17

Katrine était une jeune femme qui était plutôt discrète la plus part du temps mais quand elle laissait parler son impulsivité ça lui menait très souvent à être au centre de l'attention, durant ses années à Poudlard elle avait eut l’occasion de se faire remarquer par de nombreuses action de sa part, mais cella n'avait jamais été volontaire d'être au cœur de regard. La serpentarde avait juste toujours agit selon ses pensées immédiate et ses humeurs, comme la fois où elle avait fait avaler des restes de tritons à une toute jeune gryffondor tout parce qu'elle lui avait balancé dessus, elle avait fait ça parce qu'elle pensait que c'était la réponse mériter et non pour se faire remarquer.

Alors quand la jeune Grant avait sorti ça baguette, déjà qu'elle avait pas l'habitude de se jeter des whisky pur feu cul sec comme ça, ce n'était pas dans le but de se faire remarquer même si elle était prête à recommencer si qui que ce soit s'en prenait à elle pour lui apprendre à sortir sa baguette dans un bar, Kat ne connaissait absolument pas les manières et comportement à utiliser dans un lieu comme celui-ci, à vrai dire elle n'avait jamais essayé de respecter les comportement à adopter pour être en société. Mais personne ne semblait lui en vouloir vraiment alors la sorcière rangea sa baguette à sa place.

Au contraire, avec une grande délicatesse l'ivrogne fut fortement invité à disparaître des lieux par l'homme qu'il avait bousculé, celui-ci qui avait l'air plutôt baraqué s'était retrouvé trempé par son bière et Katrine ne le quitta pas des yeux, la force qu'il avait utilisé pour convaincre son camarade de filer semblait indiquer qu'il n'avait pas le moindre du monde besoin d'une baguette pour se débrouiller. Finalement celui-ci se plaignit de ce qu'il venait de se passer uniquement car sa bière avait été un dommage collatéral.

Alors la jeune femme quitta son regard des yeux de Lachlan pour s'avancer vers lui tranquillement, « Merci, même si j'ai l'impression que tout ce qui vous préoccupait s'était votre bière ! Ahhhh, les hommes... » dit-elle sur un ton un peu narquois pour rigoler, l'alcool faisait son petit effet. La sorcière se retrouva à côté de lui et le regarda un peu plus en détails à présent qu'elle était, beaucoup plus proche, tout en continuant à la mater elle attrapa d'une main la pinte à moitié vidé et en bu quelques bonnes gorgées puis demanda au barman de pour en avoir une nouvelle pour celui qui l'avait aidé. « Tu es qui ? » demanda-t-elle, curieuse de savoir le nom de celui qu'elle éviterait de provoquer.
Revenir en haut Aller en bas
Lachlan McCulloch

Lachlan McCulloch


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 126
| AVATARS / CRÉDITS : James McAvoy @jenesaispas
| SANG : Mêlé, et alors ?


You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty
MessageSujet: Re: You can make it if you try #Lachlan McCulloch You can make it if you try #Lachlan McCulloch EmptyVen 18 Sep 2020 - 2:09

Décidément, ça avait été une bien piètre idée que de venir traîner ses pieds dans ce bar ce soir. Boire pour oublier, peut-être. Mais boire tout seul, surtout. Et ça, dans son chalet, il y serait arrivé. Peut-être avait-il cherché un peu de distraction, sans le vouloir, une peu de vie autour de lui pour oublier qu’il en avait ôtées à tour de bras la veille. Mais là, franchement, il avait son lot. C’était trop, bien trop, et là où d’habitude il se serait fait un plaisir de botter le cul de l’odieux porc, il s’était contenté de le virer et de sombrer dans un agacement que la colère ne rendait même pas volcanique. A vrai dire, il avait envie de partir. C’était sa fierté d’écossais toute mal placée qui l’avait fait demandé réparation, rien de plus. Il n’avait même plus de le goût de s’enfiler sa boisson, franchement.

Ca n’était pas vraiment le cas de la gosse, qui, toute insolente qu’elle était, se paya un enchaînement drôlement culotté. Déjà, elle annula son remerciement qui n’avait même pas lieu d’être avec une remarque d’une franchise déconcertante, et un peu insultante. Les hommes, quoi ? Lachlan roula des yeux si forts, ça lui fit presque mal. « Les écossais, plutôt… » ronchonna-t-il, s’accrochant à ses origines pour détourner la pique d’anti-patriarcat mal placé. Si seulement, elle s’était arrêtée là… Mais non. Attitude provocante si elle en était, la féline brunette s’approcha de lui en le bouffant du regard. Lachlan n’était pas trop doué pour capter les signaux de ce genre, plus maintenant en tout cas. Vu qu’il se considérait comme un moins que rien peu digne d’intérêt, son cerveau n’imprimait pas trop qu’on puisse avoir envie de le connaître bibliquement, voyez. Mais là, c’était tellement évident qu’elle le dévorait que ça le mit affreusement mal à l’aise. Elle avait l’âge d’être quoi, sa fille plus que sa petite soeur ? Par Godric, c’était étrange.

C’était sans compter sur le dernier acte, sans doute le pire. Petite effrontée qu’elle était, la jeunette attrapa l’objet de l’outrage, à savoir la demie-pinte, et s’en enfila une ou deux gorgées avant de la reposer et d’en commander une. Mais, quoi ? Lachlan était outré. La bière putain, c’était sacré ! Certes, il n’avait plus tellement envie de picoler, certes, elle allait réparer l’affront, mais quand même ! Serrant les dents, il posa son poing sur la table, peut-être un peu fort, quitte à la faire trembler. Avant, il aurait trouvé l’audace charmante. Mais ça, c’était avant. « Nan mais j’vous en prie, vous voulez pas non plus m’faire les poches, tant qu’vous y êtes ? » Quelle foutue impolitesse, était-ce dû à sa jeunesse ?

Sa bière arriva comme par magie - bah, en fait, oui - et, vexé, il l’attrapa et se l’enfila, cul sec, tandis qu’elle lui posait une question à laquelle il n’avait pas envie de répondre. Au moins, celle-là, elle ne pourrait pas lui ôter de la bouche. Quand il eut fini son acte alcoolique, il la fixa bien droit dans les yeux, imperturbable. T’es qui… La question était rafraîchissante, en réalité, lui qui était connu d’une bonne partie des plus de trente ans, c’aurait pu être agréable. Mais la conversation avait bien mal commencé. « Un mec qui a une bonne descente, un sale caractère et l’âge d’être ton père. » finit-il par lâcher pour éviter qu’elle ne reste là à le dévisager, espérant que ça suffirait à la décourager.
Revenir en haut Aller en bas
Katrine C. Grant

Katrine C. Grant


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : India Eisley/ Merci Agathe <3
| SANG : Sang mêlé crois être de sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le sortilège Feudeymon, feu destructeur
| PATRONUS : Scorpion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty
MessageSujet: Re: You can make it if you try #Lachlan McCulloch You can make it if you try #Lachlan McCulloch EmptyMar 22 Sep 2020 - 17:23

La petite brune appréciait beaucoup le tournant qu'était en train de prendre la soirée, bien sûr elle n'avait pas apprécié qu'on ait essayé de la tripoter sans aucune forme de ménagement et avait agit de façon exigeante comme à son habitude. À vrai dire Katrine avait été plutôt gentille pour une fois, la jeune fille était d'une nature sauvage quand elle laissait parler son instinct, l'ivrogne aurait très bien pu se retrouver avec un verre éclater sur la tête et toute une mitrailler de sort qui lui serait passer par l'esprit. Mais non, elle l'avait simplement repoussé et jeter un everte statum pour le repousser un peu plus loin, celui-ci n'avait rien eut était simplement secoué jusqu'à se trouver entre les mains de Lachlan. Mais sans compter ça, cela était en train d'annoncer une bonne soirée qui change de d'habitude.

Son caractère imprévisible combiné à une bonne dose d'alcool, cela allait faire des étincelles si Kat se laissait aller comme ça, elle avait lancé une pique violente et injustifié qui ne fut pas apprécié par l'écossais qui en appela à ses origines face à cette attaque. Mais après l'avoir attaqué psychologiquement elle l'attaqua physiquement en se rapprochant tout proche de lui, à présent la jeune femme se trouvait à une longueur de baguette au plus, demie-pinte en main et regard provocateur avec un petit sourire sur le côté en soutenant son regard. Miss Grant s'amusait bien pour une fois, les moments comme celui-ci était rare alors elle allait en profiter un max.

Elle essaya un maximum de rester stoïque face au point sur la table mais fut un peu déconcerté et surprise, « Cela ne serait pas très intelligent de ma part après avoir capté votre attention, dit-elle en posant sa main là où s'était logé la bière, sur le torse de l'homme donc, ce qui serait plus intelligent ce serait que quelqu'un derrière vous, vous fasse les poches pendant que je vous occupe » finit-elle par dire en regardant derrière lui un homme qui n'avait rien à voir n'allait absolument pas le détrousser. Puis elle retira sa main.

Sacré descente, il semblerait que Katrine l'ai un peu vexé pour que celui-ci agisse comme ça, maintenant son regard bien droit dans les yeux de celui-ci en réponse à ce même regard qu'il avait tel un duel de moldu sur qui clignera ou détournera le regard le premier mais celle-ci continuait à le regarder d'une façon pas très catholique. La jeune femme le trouvais vraiment pas mal, pour un homme qui semblait avoir dans la quarantaine il était encore bien conservé et ses paroles ne l'encouragea  qu'à continuer son petit jeu. Elle descendit le reste de la demie-pinte avant de s'arrêter juste avant la fin et déclara en rapprochant son visage au plus près de McCulloch  « Et moi une petit orpheline qui n'a peur de rien et fait ce qu'elle veut » conclut-elle en versant la fin de la Guinness sur lui et poser le verre sur la table. La bouche à demi ouverte Katrine glissait sa langue d'extase contre le palet.
Revenir en haut Aller en bas
Lachlan McCulloch

Lachlan McCulloch


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 126
| AVATARS / CRÉDITS : James McAvoy @jenesaispas
| SANG : Mêlé, et alors ?


You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty
MessageSujet: Re: You can make it if you try #Lachlan McCulloch You can make it if you try #Lachlan McCulloch EmptyDim 4 Oct 2020 - 5:09

Depuis quelques années, Lachlan n’était plus bien au fait de comment on draguait dans les lieux publics. Déconnecté de la réalité qu’il fuyait en préférant la solitude de son chalet, il ignorait plus encore les attitudes de la jeunesse, et se retrouva bien déconcerté face à celle qui se tenait devant lui. Sa façon d’envoyer chier le type avec un sort lui avait mis la puce à l’oreille, certes. Mais la gosse se révélait tout à coup prédatrice, elle qui ne supportait pas une main au cul, c’était un comble. Aussi, lorsqu’elle posa la main sur lui pour lui délivrer une réponse d’un mordant poignant, Lachlan tressaillit comme une bête sauvage. Il n’aimait pas qu’on le touche, jamais, c’était compliqué d’être tactile après tout ce qu’il avait vécu. Ça se justifiait, ça se comprenait, lui qui avait été manipulé comme une expérience ratée pendant son séjour à Sainte-Mangouste. Tournant la tête comme un con pour vérifier que personne derrière n’était une menace, il se fit berner comme un bleu, et ça le gonfla. La main offensante était toujours là, et il n’avait même pas reculé, trop occupé à détecter une éventuelle menace. Ce fut donc elle qui décida de la retirer, ce qui était un move intelligent parce qu’il était à deux doigts de la dégager d’un coup de poignet. « Jouez pas à ça, vous allez perdre… » la prévint-il les dents serrées. Elle le provoquait, délibérément. Et elle ne le savait pas, mais provoquer un homme aussi volcanique et incontrôlable que lui, ça relevait du suicide.

Tout ça ne refroidit pas les ardeurs de la gosse, qui l’interrogea sur son identité. Il fut bien bête encore une fois de lui répondre, expression de sa fierté une nouvelle fois mal placée. Il aurait du s’enfiler sa pinte et décamper sans demander son reste. Lâche certes, mais raisonnable et ça aurait mieux valu. Car rétorquer avec une réplique de la sorte prouvait une chose : il rentrait dans son jeu, et ça n’était pas bon. Oh non, pas bon du tout. Elle aurait du avoir peur, mais laissait paraître l’inverse. Décidément, il ne comprenait plus rien. Son regard ne le lâchait pas, et il se sentait comme traqué. Mais en bon Gryffondor, ça n’était pas trop son genre de se laisser intimider comme ça, alors il soutenait les yeux bleu gris sans ciller, persuadé qu’elle finirait par comprendre qu’elle s’attaquait là à trop gros pour elle, et qu’il n’était pas d’humeur à jouer à qui avait la plus grosse répartie.

La gosse lui faisait vraiment l’effet d’une prédatrice, effet qui ne fut que renforcé lorsqu’elle approcha son visage juvénile du sien. Elle était proche, si proche qu’il aurait pu au choix la galocher ou lui mettre un coup de tête, deux options qu’il n’envisageait même pas parce qu’il ne la désirait pas, et refusait la violence envers les filles, les femmes, bref. Le ton de la gosse était décidé, c’était désarçonnant. Orpheline donc, ça lui faisait une belle jambe. Quand aux attitudes qu’elle s’attribuait, c’était bien inutile car il l’avait constaté, merci. Mais il n’était pas au bout de ses peines, car le geste qu’elle joignit à la parole le glaça sur place. Pas à cause de la bière, car la Guinness se buvait à température ambiante. Mais putain, lui renverser le liquide brunâtre sur la chemise, c’était une bien mauvaise idée. « Putain, t'es malade ! » Elle était peut-être un peu panthère, mais elle faisait face à une bête bien plus dangereuse, et l’instinct de l’ancien joueur de Quidditch reprit le dessus. À peine eut-elle posé le verre que Lachlan lui attrapa le poignet avec virulence, le serrant peut-être un peu fort. Sous cette impulsion, le verre rejoignit le sol et s’y brisa, attirant l’attention des gens alentours. Un type de quarante balais ou presque qui brutalisait une jeunette, pas bon pour lui ça. Il ne le réalisa pas tout de suite, et rapprochant à son tour son visage tordu par la colère du sien, il lui asséna à vois basse une remarque qui allait la calmer, du moins il s’espérait. « Personne n’a peur de rien. Personne. Et si t’en veux la preuve, continue à m’pousser à bout. » La lâchant tout à coup, il sentit enfin les regards des types aux tables voisines et leur adressa un avertissement silencieux en leur retournant leur agressivité. Ça suffit à les calmer, mais il sentait bien que la populace allait veiller à ce qu’il ne dépasse pas les limites. Il fallait qu’il parte, c’était important. « Si t’es d’la maison Gryffondor, putain tu fais pas honneur à nos couleurs. » lâcha-t-il enfin, recommandant une bière en levant le bras alors qu’il aurait mieux fait de quitter cet endroit. Mais c’était désormais une question de fierté, et il préférerait crever que de se laisser marcher sur les pieds par une enfant inconsciente. Pourtant, de la fierté, il n’en avait plus beaucoup. C’était dire.
Revenir en haut Aller en bas
Katrine C. Grant

Katrine C. Grant


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : India Eisley/ Merci Agathe <3
| SANG : Sang mêlé crois être de sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le sortilège Feudeymon, feu destructeur
| PATRONUS : Scorpion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty
MessageSujet: Re: You can make it if you try #Lachlan McCulloch You can make it if you try #Lachlan McCulloch EmptyVen 9 Oct 2020 - 17:29

Katrine aimait beaucoup provoquer les gens, peut importe qui c'était, une gentille élève de Poufsouffle de son année à Poudlard ou un sorcier d'une quarantaine d'année qui n'avait pas l'air fort sympathique. Provoqué les gens révélait souvent ce qu'il y avait derrière leur visage, la vraie personne qui se trouvait à l'intérieur d'eux. Sachant bien que cella pouvait changer la situation du tout au tout en une fraction de second, mais c'était ce qui l’intéressait vraiment, savoir à qui miss Grant avait à faire. Si la provocation finissait par marcher c'est qu'il y avait quelques de plus au fond des personnes, une véritable chose qui méritait d'être creuser, s'il ne se passait vraiment rien et bien tant pis, elle se serait bien amusé au moins.

Lorsqu'il tourna la tête pour vérifier qu'il n'y avait aucun danger, la jeune fille fit un petit sourire d'amusement, la provoque marchait d'une facilité remarquable. On aura pu le voir de l'extérieur de bar en voyant la scène se dérouler. Bien qu'elle savait où ça pouvait la mener, Kat fut surprise lorsque celui-ci, après avoir soutenu son regard les yeux dans les yeux, lui attrapa le poignet avec force lui faisait tomber le verre en morceaux au sol. Avantage pour elle, le bar était rempli et le bruit d'éclat attira l'attention. Avantage pour lui, il n'aurait pas besoin de longtemps pour s'occuper d'elle et le monde qu'il y avait ne semblait pas le déranger. Mais elle n'était pas du genre à compter sur le public.

« Enfin tu montres ton vraie visage, sans te soucier que je sois une jeune fille et que tu pourrais avoir l'âge de mon père ! » répondit-elle avec toute l'assurance qu'elle pouvait donner dans son visage lorsque celui-ci était encore tout près juste avant qu'il ne la lâche tout d'un coup. Ce regard de colère, Katrine aurait presque pu le reconnaître s'il y avait eut un miroir lorsqu'elle brûla vif son père. Une colère volcanique qui était montée petit à petit et que seule une action qui défoule pouvait faire redescendre, aussi elle décida de calmer un peu le jeu, pour lui en tout cas. « Vous pouvez vous mêler de vos baguettes !!! On vous a pas demander votre avis !!! » déclara-t-elle sans aucun sourire et son regard habituel à l'attention de la table la plus proche et de tout les autres.

À la suite de sa réflexion sur la maison d'origine Katrine ne pu s'empêcher de critiquer '' l'honneur '' et ce système de répartition par maison qui est comparable à la suprématie raciale et du sang-pur, à Poudlard on les sépare selon leur maison et une fois adulte on les sépare selon leur sang, l'ancienne serpentarde n'avait jamais accepté ni l'un, ni l'autre regardant au-delà. « Il n'y aucun honneur à être catégorisé en tant que gryffondor ou bien serpentard, c'est pas ta maison qui te définit » dit-elle en pensant chaque mot alors qu'il recommandait à boire.

Miss Grant recommanda aussi un verre après avoir gâché sa fin pour le provoquer, elle le regardait à présent normalement avec seulement un petit sourire d'amusement, elle trouvait sympathique de voir le vrai visage d'une personne. Lorsque les bières arrivèrent par magie, la jeune fille fit une légère tape sur le verre de l'homme avec le sien comme pour trinquer et finit par se présenter convenablement d'un ton neutre, « Katrine ».


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lachlan McCulloch

Lachlan McCulloch


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 126
| AVATARS / CRÉDITS : James McAvoy @jenesaispas
| SANG : Mêlé, et alors ?


You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty
MessageSujet: Re: You can make it if you try #Lachlan McCulloch You can make it if you try #Lachlan McCulloch EmptyVen 16 Oct 2020 - 1:09

La patience n’était clairement pas la vertu principale de Lachlan. Heureusement que la gamine n’était pas un gamin, parce qu’il n’aurait eu aucun scrupule à dérouiller de la jeunesse pour se faire respecter. Merde alors, c’était quoi ce comportement ? Déjà dans le magasin, il voyait bien l’impertinence poindre chez les gosses, qui dérangeaient les rayonnages et lui parlaient presque plus mal que certains parents virulents, c’était dire. La jeunesse partait en sucette, voilà tout, et s’il en fallait une preuve supplémentaire, elle était là, en face. Ah ça, elle avait de l’aplomb. Mais ça confinait sérieusement à la folie. C’était Lachlan McCulloch qui pensait ça et question folie, il s’y connaissait. Au lieu de flipper sous des menaces, elle lui asséna une réplique qui n’avait pas grand sens. Son vrai visage ? Ah, parce qu’il avait été trop sympa pour elle avant peut-être ? Il ne lui avait pourtant pas semblé avoir eu une once de politesse envers elle. Il avait été rude, comme un peu souvent avec les gens. Alors en quoi son attitude là, c’était son vrai visage ? « Tu veux pas l’voir, le vrai visage, crois-moi. » marmonna-t-il entre ses dents. Même lui détestait quand il resurgissait, même si au fond, c’était plutôt une part d’ombre qu’il refusait de voir comme la définition de ce qu’il était.

La gosse avait vraiment une audace et une insolence de Gryffondor, mais pas les bons Gryffondor, voyez. L’entendre gueuler sur les tables voisines ne lui arracha même pas un sourire tant il trouvait l’attitude puérile et ridicule. Son regard avait fait le taff, merci, pas besoin d’en rajouter. Non pas pour son ego, ça il s’en foutait, mais parce que c’était quand même bien plus efficace que des mots agressifs comme ça. Et oui, encore une fois, c’était Lachlan qui disait ça. Son roulement d’yeux direction plafond fut tel qu’il aurait pu s’en donner le tournis. Il n’avait pas le temps pour ces conneries. Enfin si, mais il n’en avait surtout pas envie, voilà. Juste picoler, et qu’on lui foute la paix. Bien sûr, il aurait suffi qu’il choisisse un autre pub, mais il n’avait pas envie qu’elle gagne. Fierté mal placée peut-être, sûrement ancrée en lui parce que quand un match se déroulait, depuis qu’il avait l’âge de monter sur un balai, son but était d’y mettre fin et d’empocher la victoire, s’il vous plait.

Ainsi donc, elle parlait d’honneur. Et bien, si provoquer gratuitement des gens étaient sa vision de l’honneur, la conversation n’allait pas aller loin. Lachlan, bien qu’il ait quitté les bancs de l’école depuis deux décennies, se sentait encore profondément attaché à sa maison. Même si le lion avait salement perdu de sa superbe, les qualité principales de la maison rouge et or étaient toujours siennes : courage, bravoure, détermination, loyauté… Alors certes, sa loyauté n’allait pas aux bonnes personnes ces derniers temps, et il lui aurait sans doute fallu une dose inouïe de courage pour s’en extraire, mais… Tout dépendait le point de vue duquel on se plaçait. « Y’a pas d’honneur non plus à foutre le bordel dans un bar et à provoquer des gens gratos… » lui lança-t-il tandis que sa bière arrivait. Elle osa trinquer avec lui, et il la regarda avec une forme très affichée de mépris.

Attendez, elle se présentait là ? Comme si tout ça avait été une introduction un peu musclée, et qu’ils allaient pouvoir repartir sur de bonnes bases ? C’était sûr maintenant, la gamine avait un grain, et un sacré. Buvant une longue gorgée histoire de réfléchir à ce qu’il allait dire, il avait bien l’intention d’être clair maintenant. « Alors Katrine, j’sais pas trop ce que t’es venue foutre ici ce soir, mais tu vas retourner à tes activités, et moi à la mienne, qui consiste à picoler seul. » Pourquoi, mais pourquoi n’était-il pas rentré chez lui, par Godric ! Il aurait eu la paix, et c’était parfois ce qu’un esprit fatigué comme le sien méritait. Enfin, on se comprenait.
Revenir en haut Aller en bas
Katrine C. Grant

Katrine C. Grant


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : India Eisley/ Merci Agathe <3
| SANG : Sang mêlé crois être de sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le sortilège Feudeymon, feu destructeur
| PATRONUS : Scorpion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty
MessageSujet: Re: You can make it if you try #Lachlan McCulloch You can make it if you try #Lachlan McCulloch EmptyLun 2 Nov 2020 - 17:55

Katrine était complètement folle, Sainte-Mangouste était parfait pour elle à l'heure actuelle parce qu'elle ne se rendait pas compte de qui est-ce qu'elle était en train de provoqué, certes elle n'aimait pas les lâches, les hypocrites et en avant rien à foutre de qui était qui, dangereux ou pas dangereux, douer en magie en nul tout juste à faire des sort pour la vie de tout les jours.

Mais là, la jeune femme aurait dû s'abstenir pour une fois, elle mériterait un coup de cognard dans la tête pour comprendre la situation où elle s'était mit. Provoqué un homme comme Lachlan pour voir de quoi il était capable, pour faire qu'il ne la traite pas comme une pauvre petite chose fragile que sont censé être les femmes mais qu'il la traite comme n'importe qui, c'était de la pure folie pour quiconque verrait la scène de l'extérieur.

Bien sûre qu'elle s'en rendait compte que la situation commençait vraiment à dérapé là, alors oui elle finit par se calmer après que les bières soient arriver et s'être assis. Elle eut quand même l'audace de faire comme si de rien n'était, Katrine aurait, que dit-je, mérite et a mérité plus d'une fois de se faire recadrer, il fallait croire qu'elle cherchait à se faire recadrer justement car elle voulait qu'on la traite comme n'importe qui, peu importe que ça soit une femme !

N'écoutant qu'à moitié les dernières paroles du quarantenaire étant un peu la même chose que depuis le début de l'interaction, c'est-à-dire Tu te calmes et fou moi la paix en somme, miss Grant, un peu alcoolisé à force, finit son verre et se laissa glisser contre l'homme sans faire exprès et avant de fermer les yeux répondit « Je suis venu ici pour... »
Revenir en haut Aller en bas
Lachlan McCulloch

Lachlan McCulloch


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 126
| AVATARS / CRÉDITS : James McAvoy @jenesaispas
| SANG : Mêlé, et alors ?


You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty
MessageSujet: Re: You can make it if you try #Lachlan McCulloch You can make it if you try #Lachlan McCulloch EmptyDim 22 Nov 2020 - 15:40

La conversation commençait à se traîner, surtout pour un mec qui avait eu l’intention de passer une soirée au calme. Dans un bar oui, c’était tout le paradoxe, mais on pouvait avoir envie d’être entouré tout en appréciant sa solitude. Ca l’exacerbait, même. Quoi, le cerveau de Lachlan était malade, normal que sa logique soit pas top, ok ? En tout cas, il espérait que sa réplique suffirait à lui clouer le bec une bonne fois pour toute. D’ailleurs, il commençait à voir ses yeux s’embrumer, comme tous ces gens qui ne tenaient pas deux bières sans vaciller. Bien la peine de faire sa maligne si on ne savait pas boire droite, merde. En même temps, elle buvait son verre comme si on allait le lui voler. Pourtant, c’était elle qui faisait ça, nan ?

Aussi, Lachlan picola tranquille, la quittant des yeux un instant pour se reconcentrer sur sa bière et le bois de la table qui était abimé, humide, éprouvé par sa vie de comptoir en somme. Comme lui, se dit-il. Décidément, il avait l’humeur bien basse, preuve s’il en fallait qu’il était temps de rentrer. Tout à coup, il sentit un poids sur son épaule, et vit que la gamine glissait tranquillement du tabouret en commençant une phrase sans la finir. Par réflexe, il l’attrapa par le flanc pour éviter qu’elle n’aille faire un câlin au sol. Soupir intense. « …m’emmerder, y’a pas de doute. » finit-il pour elle. Est-ce qu’elle était endormie ? Inconsciente ? Il s’en foutait pas mal, et la recala sur le tabouret et posa sa tête doucement, pour éviter de la réveiller, sur la table poisseuse qui viendrait coller ses cheveux. Oh c’est bon, il était déjà sympa, il n’allait pas en plus prendre soin d’elle comme si c’était sa gosse. Merde.

Lachlan finit sa chope d’un geste d’habitué, et décolla de son tabouret sans se retourner, avant d’avoir une once, mais alors juste une once de remords. Un joli brin de fille inconsciente comme ça, dans un bar de mecs, c’était pas bon signe. Demi-tour rapide, direction le comptoir où il alpagua une serveuse, oui une fille, c’était mieux. « ‘Scuse-moi. Elle va pas bien, et ça fait une opportunité pour certains d’en profiter alors… Bref, faut prendre soin d’elle j’pense. » La serveuse acquiesça, un peu suspecte. Quoi, il avait rien mis dans son verre hein ! Sinon pourquoi l’abandonner là ? Agacé par le regard qu’on lui jeta, il quitta le bar et s’enveloppa dans sa cape aux couleurs de la nuit pour y disparaître, et rentrer enfin chez lui où il pourrait déprimer tranquille. Putain, quelle soirée…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty
MessageSujet: Re: You can make it if you try #Lachlan McCulloch You can make it if you try #Lachlan McCulloch Empty

Revenir en haut Aller en bas

You can make it if you try #Lachlan McCulloch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres-