GRYFFONDOR : 20 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 58 pt | SERPENTARD : 2 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !

Partagez

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptySam 5 Sep 2020 - 11:25

Paradoxalement, cet été avait été à la fois l'un des plus longs et l'un des plus brefs de sa vie. Certaines heures lui avaient paru ne jamais prendre fin (les repas en famille dans une ambiance glaciale, les moments passés à observer le plafond de sa chambre, en s'efforçant de ne penser à rien). D'autres étaient passées aussi rapidement que des battements d'ailes de billywig. Des bons moments surtout : la première fois avec Amelia, et toutes les suivantes, leurs week-ends de découvertes de leurs régions respectives, rencontrer ses parents, les tatouages temporaires, la victoire au BeerQuiditch aux côtés de Graham Campbell, revoir Kalia de façon impromptue...

D'autres instants l'avaient fait mûrir, marquaient une progression dans la manière dont il se pensait et dont il voyait le monde : lutter pour faire accepter sa candidature dans la filière préparatoire aux fonctions d'Auror, travailler pour Miss Hoover, puis pour Ollivander et Yaxley & Co, s'avouer respectivement des choses qu'on aurait préférer cacher, la soirée entre couples, découvrir un autre visage de Moran, lui transmettre une information précieuse, cette conversation improbable avec Stubby Boardman sur les boug- ...sur les gays, participer à faire arrêter un criminel...

Certains moments jetaient un voile plus sombre sur ces deux mois d'été : la femme qu'il avait trouvée avec une jambe en moins, ce moment où (il peinait encore à croire à la réalité de ce souvenir), Perseus Flint l'avait sauvé de la mort, et puis, bien sûr, cette dernière soirée au Festi' Witch et tout ce qui s'en était suivi.

Oui, il lui semblait que cet été avait duré un siècle. Il lui semblait ne plus être le même que le Gauwain qui avait pris le Poudlard Express pour la dernière fois, fin juin.

L'arrivée de la lettre de l'ESM avait sonné le glas de tous ces moments. Elle leur était parvenue, ironiquement, à la fin du temps des récoltes. Il avait eu une semaine pour préparer les entretiens de sélection, et avait eu besoin d'une ou deux potions pour avoir son comptant d'heures de sommeil, trop excité qu'il était par la perspective d'avoir cette chance.

Au moment de rentrer dans la salle d'entretien, il semblait que sa tête se vidait, et ce sentiment lui avait donné le vertige.

Mais finalement, il était là. En ce jour de rentrée universitaire.

Il était au seuil d'une nouvelle évolution.

De façon plus prosaïque, il se trouvait devant l'entrée magistrale de l'Ecole Supérieure de Magie, et tout autour de lui, l'endroit grouillait de vie étudiante, en cette première journée de cours. Il se dirigea vers le panneau d'affichage, pour tenter de trouver la salle dans laquelle se déroulait son premier cours de l'année ; il ferait en sorte d'avoir mémorisé le plan de l'université d'ici à la fin de la matinée, mais pour l'instant, il lui fallait encore jeter un coup d'oeil au plan des lieux.

Citation :
Vous aussi vous avez besoin de jeter un coup d'oeil au panneau d'affichage? Dites-moi pourquoi et échangeons un mot Very Happy bref, ce sujet est ouvert à tous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Spellman
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyDim 10 Jan 2021 - 11:30

Elle devait se préparer à entamer sa deuxième année au sein de l’EMS.
Où comme l’année passée, elle endosserait son rôle de Présidente du BDE et de toutes les associations estudiantines de l’École Supérieure de Magie. Elle était connue pour sa rigueur professionnelle et ses illustres conseils, le Doyen lui vouant une oreille attentive sans nulle autre pareille. Il avait été compréhensif et l’avait acceptée sans se poser de questions. Meredith Hawthorne ayant préparé un argumentaire en béton suite à l’entretien qui avait pour suite la lettre qu’elle avait envoyé préalablement au Doyen. Où elle dut tout expliquer : sa condition et ce pouvoir somme toute dérangeant mais qu’elle parvenait à garder latent, suite à un bracelet serpentant autour de son poignet gauche. Grâce à ce médium, il était bien moins puissant mais était toujours là. Ça, elle ne pouvait s’y soustraire. Elle était née comme ça, après tout. Et, ça n’y changerait rien.

Évoluant dans son immense demeure victorienne, cadeau de Fenella de Vermandois, pour ses dix-huit ans, la jeune femme marcha jusque dans la cuisine où se trouvait Cole Bronson, l’employé modèle à pied d’œuvre pour satisfaire la jeune femme. Jeune femme qui s’empressa de déposer un baiser sur la joue de l’étudiant Écossais et de prendre place sur la chaise haute, en face de lui.

- Miss Hawhtorne, avez-vous bien dormi ? Lui demanda-t-il en lui offrant un chocolat chaud maison de sa confection. Pour commencer votre nouvelle année, sous un jour nouveau.

Cole Bronson était là. Il avait toujours été là. Dans les bons, comme dans les mauvais moments. Se soustrayant à une oreille attentive et fraternelle, sans nulle arrière-pensée. Tout en partageant silencieusement le quotidien de sa patronne. Jamais un mot ne sera plus haut que l’autre, jamais il n’émettra un jugement de valeur. Pour ce faire, il eut un large sourire satisfait, lorsque le regard couleur d’absinthe se mit à croiser le sien d’un bleu translucide. Miss Hawthorne aimait sa toute nouvelle création, semble-t-il.

- C’est sensiblement parfait Cole. Un bonheur.
- Vous m’en voyez ravi, Miss. Répliqua-t-il en hochant la tête, alors qu’il vit la demi-Vélane filer rapidement vers sa chambre afin de se préparer.

Une queue de cheval haute, offrant un regard sur son cou gracile et son port de tête altier, elle avait revêtu l’uniforme de l’EMS. Le blaser et la jupe d’un gris foncé et une chemise impeccablement blanche. Des bas tout aussi noirs que pouvaient l’être ses chaussures à talons. Et enfin, son sac en bandoulière où des carnets et des plumes avaient pris leur place. Le jour de la rentrée signifiait de nouveaux étudiants et donc, de potentiels aspirants qui pourraient rejoindre les rangs du BDE. Et pour cela, elle se devait d’être parfaite. Il n’y avait pas d’autre conclusion.

- Votre déjeuner, Miss. Lui dit-il en lui tendant une petite boîte, qu’elle mit rapidement dans son sac.
- A ce soir Cole, mais je ne sais pas à quelle heure, je vais rentrer de l’EMS. Avait-elle dit avant de transplaner jusqu’à l’endroit mentionné quelques secondes plus tôt.

Comme elle l’avait justement pensé, le Campus commençait à grouiller d’une populace estudiantine conséquente et voir de nouvelles têtes était somme toute, toujours appréciable. La Présidente du BDE saluait et était saluée en retour. Jusqu’à arriver devant le panneau d’affichage, se rendant compte qu’elle avait oublié son emploi du temps sur l’îlot central de la cuisine. Or, il n’y avait pas de souci à se faire, car l’emploi du temps était reporté sur le panneau et elle pouvait aisément le consulter. Arrivant dans le dos d’un étudiant, qui lui aussi, semblait avoir oublié le fameux sésame où tous les cours étaient notés, elle planta son index manucuré de rouge sur l’heure qui l’intéressait.

- Parfait. Avait-elle dit plus pour elle que pour le public présent à côté. Public dont elle posa un regard quelque peu distrait, avant de le reconnaître.

Il était là.
Gauwain. Robards.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyVen 15 Jan 2021 - 10:47

L’idée qu’il allait revoir au sein de l’école supérieure des têtes connues lui était bien entendu venue. Après tout, la communauté sorcière n’était pas si développée que ça.

Et pourtant… alors qu’il savait très bien qu’elle avait des ambitions comparables aux siennes… Il ne s’était pas attendu à trouver ici Meredith Hawthorne.

Mais la voix était reconnaissable entre des milliers d’autres, et indépendamment… Il n’y avait pas cinquante filles ressemblant à l’ancienne Serpentard. Elle avait beau ne pas avoir l’uniforme de Poudlard, arborer des couleurs différentes et une tenue à la fois plus stricte et plus sexy (....qu’est-ce que- quoi?), il était impossible de ne pas la reconnaître. Et vu la façon dont l’attitude de la jeune femme venait de se modifier, elle l’avait, en retour, parfaitement reconnu.

Eh ben parfait. On commence sur des bases idéales, hein, Robards?

Ils n’avaient plus vraiment parlé, après le fiasco qu’avait été la séance sur l'Evanesco. Non, soyons honnêtes : ils n’avaient plus parlé. Du tout.

Se réveiller à l’infirmerie, après avoir eu sa chance avec la plus jolie fille du collège, et s’être loupé, de la manière la plus humiliante qui soit (qui tourne de l’œil alors qu’il embrasse une fille ? Lui, apparemment), avait douché ses espoirs. Il l’avait compris au moment où il avait ouvert les yeux pour découvrir le plafond immaculé et les lits alignés, en attente de patients ayant rencontré des VRAIES difficultés, et pas juste une surcharge d’émotions et de sensations. Malgré la honte, il avait envisagé de plaider sa cause (un instant de fatigue, le stress, les tartes au potiron servies dans la Grande Salle, un virus fulgurant, tout plutôt que de reconnaître qu’il était tombé dans les pommes comme un puceau) ; cependant, lorsqu’il avait recroisé Meredith Hawthorne, dans un couloir…. Elle n’avait même pas détourné les yeux. Elle avait fait comme s’il n’existait pas. C’était pire qu’avant. Clairement, ce désastre ne serait pas oublié de si tôt.

S’il en croyait le regard qu’elle lui lançait en cet instant, sa contre-performance n’était toujours pas de l’histoire ancienne. Elle avait l’air de souhaiter être loin. Pour autant, amélioration notable : elle ne faisait pas comme s’il n’était pas là. C’était encourageant. Surtout s’ils étaient appelés à devenir camarades et collègues.

« Salut, Meredith. C’est chouette, de te revoir. On dirait qu’on a tous les deux réussi à atteindre notre but, hein ? »

Son doigt manucuré s’était posé sur l’emploi du temps jouxtant celui qui intéressait Gauwain ; elle était en seconde année, dans le même cursus que lui. Ca le fit sourire ; finalement, les rêves d’enfants se réalisaient, alors ? Avec un peu d’acharnement, et des compétences. Il sentait qu’elle était fermée, sur la défensive ; il eut envie, soudain, d’aplanir les choses. Pas en abordant ce qui s’était passé de front, mais en lui montrant que lui, pour sa part, ne voyait pas de problème à ce qu’ils renouent. Il expliqua, d’une voix amicale :

« Je rentre en première année ; si tu as des conseils, je suis preneur. Le rythme est aussi intensif qu’on le dit, finalement ? Faut qu’on se prépare à ce qu’ils nous mènent la vie dure à quel point ? »

Si Gauwain avait pris des centimètres et du muscle, la jeune femme avait également changé, un peu. Plus dans son attitude. Elle paraissait plus mature, plus femme, et dégageait une assurance nouvelle. Etait-ce cette année de formation, au sein du cursus d’Auror, qui l’avait amenée à évoluer ? C’était, cependant, toujours la même beauté. Il baissa les yeux sans le réaliser, mais son regard accrocha, non pas sa poitrine, mais le badge qui trônait fièrement sur sa veste impeccable. Il haussa un sourcil.

« T’es membre du BDE ? »

Ca, ça redoublait son intérêt. Il n’avait toujours pas tranché, concernant ce qu’il voulait faire en termes associatifs, mais il savait qu’il voulait intégrer une association. Etre membre d’un groupe et se booster. Restait à définir quoi. Il avait pensé d’abord à rejoindre une association sportive, mais restait à voir ce que l’école proposait en termes de disciplines, et d’infrastructures. Le quidditch n’était toujours pas son kiff.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Spellman
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyVen 15 Jan 2021 - 11:36

Il était là.
Gauwain Robards.
A quelques centimètres d’elle.
Seulement quelques centimètres.

La demi-Vélane ne lui avait plus reparlé, depuis un incident qu’elle avait elle-même causé. Et dont, elle s’en était toujours voulu. Étant la seule et unique fautive. Alors, le revoir là. Sur ce Campus de l’EMS, dans un état qu’elle jugeait correct, lui faisait avoir un léger sourire intérieur. Elle se rappelait à juste titre son inconscience, sur ce lit, à l’infirmerie de Poudlard et lui avait murmuré des adieux. Car dès que Meredith Hawthorne avait chuchoté ce seul mot, sur la peau du front de son camarade de maisonnée, son cœur s’était fermé. Pour ne plus souffrir et pour ne plus le faire souffrir, lui. Alors, l’ancienne Serpentard, ne s’était pas attendue à une telle vision. En cette rentrée. Pas aussi, frontale du moins. Comment réagir ? Après tout, Gauwain Robards connaissait cette indifférence qu’elle pouvait lui témoigner. Et cette froideur qui allait en conséquence.

Elle continuerait.
Quitte à ce que cela lui gèle l’âme et le cœur, comme un Hiver sans nulle fin.

- Bonjour Gauwain. Commença-t-elle sur un ton froid mais néanmoins poli. En effet. Tu as réussi à rejoindre les rangs de l’EMS. C’était une constatation douloureuse, mais réaliste. Douloureusement réaliste.

Toujours occupée à parcourir l’emploi du temps avec son index manucuré, elle avait reporté son attention sur ce dernier et laissé l’observation de Gauwain Robards, à plus tard. Revêtant son masque dur et incassable. Celui-là même, qu’elle offrait à tous ses camarades de promotion. Ce qui lui offrait alors cette réputation de jeune femme inatteignable et sensiblement odieuse. Tous ses prétendants s’étaient brisé les dents, en tentant quelque chose. Une simple approche qui s’était soldée par une indifférence totale de ses congénères assortie d’un claquement de langue réprobateur. Alors, certains insistaient et elle ne se privait nullement de distribuer des gifles. Qu’ils comprennent, que ce n’était pas eux. Qu’elle n’en avait que faire. A force, elle avait obtenu cette aura sombre qui l’entourait et pour elle, c’était parfait. Rien ne devait changer.

Et ce ton amical, qu’il commença à employer, fit raidir la silhouette de la jeune femme, qui ferma abruptement son regard couleur d’absinthe pure. La demi-Vélane détestait cette sensation, ayant envie de lui cracher son venin au visage. Qu’il sache. Qu’il connaisse la Vérité. Or, elle ravala son fiel et descendit son index du panneau, déglutissant longuement. L’étudiante et aspirante Auror avait vu une tranche horaire dans son emploi du temps qui ne lui plaisait pas forcément et dont elle avait aperçu la même nomination, dans celui de son interlocuteur. Grimaçante, elle sentait que quelque chose allait se produire et que le Doyen allait se faire un malin plaisir de redistribuer les cartes. Et pour ça, son intuition ne faiblissait jamais. Elle en était sûre et certaine. Comme une évidence.

- Tu dois viser l’excellence, c’est tout. Il n’y a pas d’autres interrogations à te poser. Une voix froide qui sonnait comme un glas. Si tu es là comme tu le penses, c’est que tu as tes chances.

Se sentant observée, Meredith Hawthorne se mit à froncer les sourcils avant de se tourner de nouveau vers son vis-à-vis qui scrutait sa poitrine ou plus exactement le badge qui y était accroché. Ce dernier démontrait qu’elle était la Présidente du BDE et qu’elle ne devait pas tarder à aller rejoindre son stand afin d’accueillir les futurs étudiants ou étudiantes. Et leur faire passer un entretien individuel afin de voir leurs motivations et aspirations. Seulement à ce moment-là, la belle blonde tranchera. Et donnera une décision, que cette dernière soit positive ou négative.

- Oui. La réponse était claire, au moins. Sa Présidente, pour être exacte.

Lentement, elle se mit à fouiller dans son sac en bandoulière et en ressortit un tract animé, qu’elle lui tendit avec un sourire avenant. Le lui plaçant dans les mains.

- Si jamais ça t’intéresse, je serais sur un stand. Mais avant, le Doyen, doit attribuer nos binômes.

Et c’était ça, cette seule idée qui rendait malade la belle blonde.
L’identité du première année, qu’on allait lui attribuer.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptySam 16 Jan 2021 - 9:09

Au moins, elle n’avait pas tourné les talons sans lui répondre, hein? Il prit son parti de la froideur, gardant son sourire. Après tout, s’il avait été elle, comment aurait-il pris cette histoire d’il y a deux ans? Elle le voyait sans doute toujours comme l’adolescent fragile, ridicule, qu’elle avait rencontré alors, hm? Des émotions passaient brièvement sur le visage de la jeune femme, mais s’achevèrent sur un froncement de sourcils, qui semblait tout résumer, tandis qu’elle continuait à fixer le tableau, comme si elle préférait regarder n’importe où plutôt que Gauwain. Oui, bon, ils n’allaient sans doute pas déjeuner ensemble, le midi, hein? La meilleure preuve vînt, à n’en pas douter, sa réponse lapidaire. “Viser l’excellence” quoi qu’il se passe, quoi qu’il en coûte ; du moins…. Si Gauwain avait raison de penser qu’il méritait sa place ici. D’accord, eh bin… C’était un début. Si c’était l’ambiance générale, au moins, ça allait le tirer vers le haut. Il allait se donner. A fond. Pour mériter sa place. Et il trouverait le reste de sa motivation dans les bras d’Amelia, et voilà. Il serait paré. En route pour le Bureau des Aurors!

Le fait qu’elle soit la Présidente du sacro-saint Bureau Des Elèves le prit par surprise. Sans tout connaître de cet organisme, il avait suffisamment lu les quelques documents auxquels il avait eu accès sur la vie estudiantine pour savoir que cette association occupait une place dominante dans la hiérarchie des groupes péri-scolaires. Alors en être Présidente…

« Félicitations. C’est une responsabilité mais… ça doit t’apporter beaucoup, non? »


Les félicitations étaient sincères, autant que sa question ; son sourire était détendu, ouvert, et son regard franc. Le BDE devait effectivement lui apporter beaucoup de choses. Beaucoup de responsabilités, beaucoup de devoirs. A commencer par le recrutement, semblait-il? Malgré son aversion manifeste pour son camarade, elle venait de lui tendre un flyer animé, arborant son premier sourire, sans doute un sourire de politesse. Curieux néanmoins, il étudia rapidement la feuille de papier, vantant les mérites de rejoindre les équipes du BDE : se faire un réseau étudiant et professionnel, assumer des responsabilités de management et de gestion, améliorer ses capacités d’autonomie et d’initiative…. Bref, une collection d’atouts pour un profil professionnel, non négligeables. Il comprenait pourquoi elle avait pu faire ce choix…. et son regard était en train de prendre une lueur caractéristique : de l’intérêt franc, tandis qu’il calculait les avantages stratégiques de cette option. Ca ne l’empêcherait pas de faire du sport par ailleurs. Et puis, dans le bas du flyer, il était question d’un polo et d’un blouson, et ça avait l’air d’un argument en soi.

« Je passerai peut-être alors. A la pause. Si j’ai des questions et que la Présidente donne de sa personne pour y répondre patiemment... »

Il lui adressa un clin d’oeil, et cette tentative de détendre l’atmosphère était sans doute de trop, mais trop tard pour regretter. Autant enchaîner sur la seconde information. Un regard rapide au planning des deuxièmes années lui permit d’avoir une révélation.

« C’est des binômes entre première et deuxième années…? »

Malin. Ca permettait de progresser plus vite, en profitant de l’expérience de l’autre, ça créait des liens inter-promotions ; et de toute façon, au sein d’une même année, ils allaient probablement naturellement s’organiser pour former des groupes de travail et de révision, pas besoin que le Doyen leur prenne la main pour ça.

« On y va ensemble ? Si t’acceptes que je te pose des questions en avant-première, sur le chemin, et ce que vous faites au sein du BDE. »
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Spellman
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptySam 16 Jan 2021 - 10:52

Le tableau d’affichage était préférable à la contemplation de l’étudiant de première année.
C’était cette pensée qui traversait l’esprit de la demi-Vélane rapidement, tandis qu’elle enregistrait toutes les informations présentes sur ce dernier. Elle avait oublié, chose rare, son emploi du temps sur l’îlot central de la cuisine et connaissant Cole Bronson, il aurait tôt fait de le lui ramener. Lui, aussi allait entamer sa deuxième année en horaire décalé dans le Département des Arts et Civilisations Magiques, avec le plus d’options possibles. L’employé modèle de la jeune femme ne faiblissait jamais, cela faisant idéalement plaisir à la Présidente du BDE. Qu’en plus d’être un « ami » hors pair, il était plus que travailleur. C’était quelque chose que Meredith Hawthorne prenait en considération : l’excellence.

C’était ce qui attendait son interlocuteur : savoir se démarquer des autres, afin d’être le meilleur. Pour le montrer durant les études, mais surtout sur le terrain. L’ancienne Serpentard, n’était pas devenue Présidente du BDE par vocation, mais cela démontrait au Doyen un engagement au sein du Campus de l’EMS, et quelque chose en plus à mettre sur son parcours de vie. Comme cet emploi avec cet Artiste irrévérencieux. A cette pensée, elle émit un long soupir, avant de recevoir les félicitations sincères du jeune homme, en plein dans la figure. Ce qui lui fit avoir, l’ombre d’un sourire sur les lèvres charnues ourlées de rouge bordeaux.

- Merci. Une pause, avant de continuer. Cela me prend énormément de temps de chapeauter des réunions ou encore des activités au sein du Campus. Mais, je ne le regrette nullement. J’aime être occupée.

Cela était véridique, car quand son cerveau était sempiternellement absorbé ou accaparé à des tâches diverses, elle n’avait plus le loisir de penser. Et c’était parfait. S’enterrant silencieusement, dans une surcharge conséquente de travail, elle oubliait. Tout. Même lui. Mais, ce grand Abruti était présent à côté d’elle et distillait une aura de bienveillance qui la rendait nauséeuse et mal à l’aise. Et, il le faisait, sans s’en rendre compte. L’apothéose étant apparue lors de ses paroles, qui furent assorties d’un clin d’œil. Ce qui la fit bouillonner intérieurement. Comment osait-il ? L’une de ses mains fines pourvues d’ongles manucurés de rouge, assorti à son rouge à lèvres, était en train de se relever doucement. Pour lui asséner une gifle monumentale.

Or, le regard couleur d’absinthe pure accrocha autre chose. La cravate dénouée de son vis-à-vis, qui pendouillait mollement comme un soldat moldu tombé au front. La rigueur était déjà présente sur le visage de la belle blonde, quand, sans même l’interroger du regard, elle fit en sorte de renouer correctement le nœud de l’accessoire vestimentaire. Éludant alors sciemment de lui répondre, préférant lui manifester ce geste de contrôle. Il avait voulu sûrement se donner un air décontracté, chose impensable entre ces murs. Tapotant, sur la cravate, elle était satisfaite de sa remise en place, dans un perfectionnisme contrôlé propre à sa personne.

- C’est bien mieux comme ça. Avait-elle conclu avec un sourire neutre, avant de reposer son regard vert sur le cacao. Oui, une attribution. Pour aider les nouveaux, à se familiariser avec l’Entité dans laquelle ils vont évoluer durant quelques temps.

Pour ce faire, elle remit de nouveau son badge de Présidente du BDE en place, ainsi que sa propre veste et son sac en bandoulière. Il avait parcouru le tract qu’elle lui avait donné, à lui de venir ou non. Elle n’était personne dans son existence pour l’obliger à faire quoi que ce soit. Cependant, elle pouvait éventuellement faire une concession et c’est avec un hochement de tête assurant une réponse positive, qu’elle lui ordonnait de la suivre. Le précédant de quelques pas, juchée sur des hauts talons.

- Pose tes questions. Ça sonnait comme une injonction, parce que ça en était une.

Sans lui jeter ne serait-ce que l’ombre d’un regard, elle avançait.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyLun 18 Jan 2021 - 22:36

Alors qu’elle semblait se détendre, oublier peut-être, un peu, la façon dont ils avaient cessé de parler, au point de sourire légèrement…. La petite plaisanterie de Gauwain fut reçue avec un non-amusement certain. Il la vit pâlir, se demanda l’espace d’une seconde s’il devait s’excuser, comprenant qu’elle avait pu prendre ses mots pour vulgaires sans qu’il ne les ait pensés ainsi, c’était ça, hein?

Mais la réprimande ne vînt pas. Elle ne tourna pas les talons. Et son regard couleur émeraude se modifia. La colère glaciale se transforma pour laisser la place à autre chose. L’instant d’après, elle resserrait son noeud de cravate. Un peu trop étroitement, ses mains jouant à quelques centimètres de sa pomme d’adam. Précises, rigoureuses, impitoyables. Ce geste envoya une émotion complexe dans ses entrailles. Une émotion difficile à définir. Alors, il se concentra sur le petit sourire dont elle le gratifia, un petit air satisfait, de contentement amusé et de victoire, tandis qu’elle finissait d’ajuster cette cravate autour de son cou. Et il se rendit compte qu’il s’amusait également. Elle le remettait en place, huh? Il ne l’avait sans doute pas volé.

« Je savais pas que ça se passait comme ça, mais c’est une chance pour nous. Tu ignores de qui tu t’occupes à l’avance, alors? Tu n'a pas un soupçon? »

Enfin c’était une chance pour eux si le courant passait avec l’élève qui se trouvait à les parrainer. Les binômes étaient-ils déterminés au hasard ou choisis selon les affinités potentielles entre les élèves de première et seconde années? Que Merlin continue à lui être clément, et ne lui attribue pas pour binôme un abruti qu’il aura envie d’étrangler! Ils étaient tous là pour la même chose, cela dit, devaient tous partager des valeurs communes, donc…. ce serait sans doute facile, non? Il décida d’être confiant. Après tout, la nouvelle année commençait bien, non?

Meredith Hawthorne s’adoucissait et semblait accepter de mettre de côté “l’incident”. C’était, en soit, une sorte de petit miracle. Ou une preuve de l’esprit de corps qui allait régner au sein de cette formation. Permettant d’être efficaces, d’atteindre le but fixé au Département des Aurors, en donnant le meilleur et en comptant sur un groupe plutôt qu’une somme d’individualités se tirant dans les pattes. Un groupe redoutable parce qu’animé des mêmes ambitions, prêts à tout pour faire aboutir les dossiers épineux dont ils auront la charge!

Il suivit la jeune femme, notant à nouveau à quel point elle n’était plus l’élève de Poudlard. Ses talons hauts accentuaient sa silhouette de femme, sa démarche assurée. Et s’ils n’avaient pas suffit, vînt l’ordre qu’elle lui lança, sans hésitation. Court, efficace. S’attendant à être obéie. Oui, elle était devenue une version autre, plus forte, d’elle-même. Il avait hâte de voir quels changements cette formation lui apporterait, à lui. A moins que ce soit son expérience au sein du Bureau des Elèves, qui avait modelé la jeune femme?

Avançant à ses côtés, il passa en revue rapidement les questions qui lui venaient concernant l’association.

« Qu’est-ce que vous gérez au quotidien? Les évènementiels sur le Campus, ou le BDE a d’autres missions? »

Selon ce qu’elle répondrait, il comprendrait, facilement, pourquoi elle avait opté pour cette option, au-delà d’un goût affirmé pour le travail qui permettait de s’occuper.

« Quels sont les postes que vous cherchez à pourvoir dans l’asso? »
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Spellman
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyMar 19 Jan 2021 - 9:54

Toujours dans le contrôle.
C’était ce que Fenella de Vermandois, lui avait appris, et ce, depuis son plus jeune âge. Assorti d’un apprentissage rigoureux de la danse classique avec ses codes et son paradigme. Cependant, cela fait partie de la personnalité de la belle blonde, sans qu’elle n’y ajoute quoi que ce soit d’autre. Plus précisément, cela était dans son sang noble, qui coulait dans ses veines. Un sang pourtant modifié par sa condition de demi-Vélane qui lui avait causé des soucis par le passé. Et, qui lui en causera toujours par ailleurs. La preuve étant, le fin bracelet en argent représentant un serpent et dont le regard vipérin était serti d’émeraudes. Il était le gardant d’un pouvoir endormi et latent, bien que toujours présent.  Meredith Hawthorne savait qu’ainsi, sa réussite ne serait pas galvaudée, car non régie par ce Don, qu’elle considérait comme une infernale Malédiction.

Ayant replacé une cravate bien trop débraillée pour son goût et pour son regard, l’aspirante Auror était néanmoins satisfaite du résultat. Il était bien mieux ainsi, et le Doyen serait content d’un tel zèle au sein de son établissement. La première année était sélective et ne laissait alors aucune place à l’improvisation. La demi-Vélane avait vu quelques-uns de ses camarades disparaître après les premiers examens délicats et difficiles, du parcours d’Auror. Alors, qu’une simple cravate dénouée, faisait déjà pencher la balance dans sa défaveur. Si elle pouvait au moins lui épargner, les remarques du Doyen, c’était un plus salutaire. Son sourire neutre s’affichait toujours sur ses lèvres rouges, quand son interlocuteur se mit à lui poser des questions, où transparaissait un intérêt certain.

- A vrai dire, je soupçonne que le Doyen effectue ses choix par affinités. Mais, je n’ai aucune idée de qui me sera affilié. Avait-elle dit tout en haussant les épaules, consciente que cela pouvait très bien tomber sur lui.

Et, il en était hors de question, dans l’état actuel des choses.
Mais, elle était à mille lieues de ces considérations, quittant la contemplation du panneau de bois pour « discuter ». Ainsi, son ancien camarade de maisonnée avait une visite guidée personnelle de l’immense établissement, tandis qu’elle faisait claquer ses hauts talons sur les dalles. Par des grands gestes, elle lui désignait telle ou telle statue qui pouvait s’animer comme à Poudlard avec un compliment ou une expression. Les jardins intérieurs ou extérieurs qui étaient une source de révision parfaite, quand on prétendait vouloir être au calme. Elle s’adressait à lui comme à un vieil ami, avec qui elle n’avait plus discuté depuis longtemps et sûrement perdu de vue avec les années. Souriante, voire extrêmement souriante, Meredith Hawthorne affichait une facette d’elle, qu’elle ne montrait nullement au regard du monde. Oubliant drastiquement les questions purement pratiques que Gauwain Robards avait posées auparavant.

Alors qu’elle l’entraînait vers le grand Amphithéâtre où aurait lieu la sacro-sainte cérémonie de bienvenue dictée par le Doyen et l’attribution des binômes, la belle blonde changea du tout au tout. Se rappelant sans le vouloir, d’un évènement entraperçu la veille. Elle. Lui. Enlacés. Amoureux. Un étrange sentiment passa alors dans les prunelles vertes à la couleur d’absinthe pure, une tristesse palpable, qu’elle occulta bien vite pour revêtir de nouveau son masque de froideur. Le fixant de ce regard intense, sans ciller pour autant. Il n’y avait plus ce sourire éclatant, juste un rictus travaillé de politesse. C’était tout, ce qu’il pouvait avoir. Rien d’autre.

- Le BDE gère tout ce qui est associatif. Sur le Campus ou parfois en-dehors. Ça s’étend un peu partout et le champ d’action des possibles est conséquent. En tant que Présidente, je dois avoir un œil acéré sur tout et dynamiser la vie étudiante au sein de cet Établissement est une mission des plus conséquentes. Un ton sec. Dur.

Une pause. Alors, qu’elle croisait les bras sous sa poitrine.
N’avait-il pas parcouru le tract animé ?
Les sourcils froncés, elle consentit à lui répondre avec une voix légèrement plus douce, mais avec un regard vert absinthe toujours acéré. Toujours.

- Le BDE, aurait éventuellement besoin d’un chargé de la sécurité étudiante. Quelqu’un de costaud, assuré de produire des Sortilèges et de repousser quelques intrus sans faillir, si par malheur, ils venaient à pénétrer dans l’enceinte du Campus.

Une nouvelle pause.

- Tu serais intéressé ? Avait-elle demandé, sans trop y croire. Sachant qu’elle devrait étudier sa candidature avec application.

Il ne manquait plus que le Doyen fasse preuve d’un humour caustique, en les associant.
En. Binôme.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyMer 20 Jan 2021 - 11:14

Oh que oui, l’année commençait sur de bonnes bases. Parce que… non seulement Meredith Hawthorne acceptait de lui reparler mais… elle se déridait. A mesure qu’ils progressaient, elle le brieffait sur le campus, des explications riches en détails, en confidences, et, progressivement, en sourires. En gestes gracieux et en plaisanteries légères. En retour, attentif, il hochait la tête tout en apprenant, découvrant l’Ecole bien mieux qu’au travers de n’importe quelle brochure. Ces informations-là, nul doute qu’il les retiendrait, chaque fois qu’il passerait devant telle statue ou traverserait tel cour, chaque fois qu’il emprunterait tel passage pour arriver plus vite à destination. Et puis, autre enseignement : tout de même, cette Miss-là avait beau avoir un charme réputé irrésistible…. Ce n’était rien, en comparaison du moment où elle souriait, où son visage s’ouvrait et où son regard s’éclairait d’amusement. Quand elle se détendait, qu’elle se comportait en amie, le temps paraissait passer plus vite. De façon plus détendue.

Il lui tînt la porte permettant d’accéder au bâtiment où se logeait le grand Amphithéâtre, esquivant de justesse un groupe d’étudiants sortant bruyamment. Il la perdit des yeux, l’espace d’une seconde ou deux. Ce n’était rien, l’intervalle d’un battement de cœur.

L’instant d’après, quelque chose avait changé, chez la jeune femme. Comme si elle s’était rappelé ses devoirs en tant que Présidente. Comme si elle avait craint qu’on lui fasse une remarque. Ou peut-être qu’elle s’était juste souvenu de ce qui avait cloché, entre eux. Quoi qu’il en soit…. Son visage s’était refermé.  On était revenu à une distance polie et l’envie nette d’être ailleurs, vu son ton plus dur, plus sévère.

…Il préférait nettement l’ambiance précédente. Cependant, il fit de son mieux pour ne rien laisser paraître de la déception. Au contraire, il voulait lui montrer qu’il pouvait rester professionnel, lui prouver qu’il avait sa place ici. Qu’il n’était pas un rigolo, qui avait atterri là par hasard.

Il hocha la tête, intégrant tout ce qu’elle lui donnait comme informations, s’ajoutant aux grandes lignes du tract. Elle n’avait pas l’air d’approuver qu’il ait besoin de précisions, ce qui l’amena à préciser ses interrogations, à montrer qu’il cherchait juste à comprendre les contours exacts de ces vastes possibles.

« La vie étudiante, ça doit être pas mal large. Animer ça par des fêtes, la mise en valeur des associations, si je comprends bien. Et…. Est-ce qu’il y a des aspects plus stratégiques ? Accueillir des nouveaux étudiants, siéger dans les commissions pour les logements ou les validations d’années ? Arbitrage en cas de conflits ? en cas de conflits entre étudiants ou avec l’Institution ? »

Sa voix s’adoucit, tandis qu’elle mettait sur la table une proposition. Mais sous la douceur apparente, les yeux verts trahissaient une tension, une concentration particulière. Il avait l’impression de participer à un nouvel entretien de recrutement. Il ne se démonta pas.

« Peut-être bien. Je voulais jeter un œil sur d’autres associations mais… rien n’est plus enrichissant et valorisable qu’une place au sein du BDE, non ? Et… question sécurité, ça me permettrait de me faire les crocs. Alors pourquoi pas. J’ai le profil, en tout cas. Et j’ai des idées. »

C’était une réponse honnête. Effectivement, une telle position serait stratégique, sur son curriculum vitae. Bien plus qu’une expérience supplémentaire au sein d’une quelconque association sportive. Encore fallait-il qu’il soit retenu, c’est bien ça ? On déposait candidature, ça ne valait pas acceptation.

« Je passerai tout à l’heure pour récupérer un formulaire, je crois. »

Ils étaient parvenus à destination, et il tînt à nouveau ouvert pour elle l’un des lourds battants capitonnés de cuir, menant à l’Amphithéâtre. Cependant, ce qui retînt son attention, ce ne fut pas l’impressionnant décor de bois aux couleurs chaudes, les lignes rigoureuses et les rayons de lumière dorée… Non, ce fut les regards qui se posèrent sur eux. Les regards impressionnés ou plein d’envie, qui se rivèrent à elle. Et, dans un deuxième temps, les airs agacés voire rageux qui lui furent destinés, à lui. Okaaay…. Bon, il allait peut-être revoir sa copie, concernant la bonne ambiance dans leurs promotions respectives.

Désignant le troisième rang, qui n’était occupé par personne, il ôta son sac de son épaule.

« Je vais me poser là. »

Sous-entendu clair : les places voisines sont libres. Si t’as envie de continuer à discuter un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Spellman
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyMer 20 Jan 2021 - 12:37

Elle lui avait montré cette « facette ».
Qu’elle s’était jurée de ne plus arborer, depuis l’incident qui l’avait traumatisée et fait prendre conscience qu’elle ne pouvait plus s’approcher de lui. Lui faire ses adieux avait été la chose la mieux correcte à faire, même si elle s’était avérée douloureuse et qu’il n’en aurait jamais eu vent. Qu’il ne connaîtrait jamais la Vérité qui se cachait derrière ce masque glacial qu’elle arborait depuis sa sortie de Poudlard et qui lui conférait ce statut de jeune femme blonde à la beauté surréaliste et inatteignable. Beaucoup avaient tenté et n’avaient pas réussi. Se retrouvant en position de faiblesse, face une demi-Vélane désormais sûre d’elle et de ses aspirations. Or, la certitude a été vite émoussée dès qu’elle l’a entraperçu dans l’enceinte de l’EMS. Prêt à faire sa première rentrée, dans ce cursus qui la voit évoluer, depuis une année désormais.

Satisfaite, elle lui avait tout montré et assuré par quelques chuchotements astucieux, son pouvoir de Présidente du BDE. Qui avait un regard vif sur tout et dont rien ne pouvait lui être occulté. Intransigeante et incorruptible, l’aspirante Auror portait l’une de ses étiquettes –en plus de la perfection et du contrôle-. Mais, en l’espace de quelques secondes, tout s’était de nouveau fissuré et tout avait été modifié. Il avait fallu qu’une cohorte d’étudiants vienne à les séparer, pour qu’elle revêtît ce quelque chose qui lui était diamétralement connu et qui paradoxalement la confortait. Elle était rassurée en étant ainsi, c’était indéniable. Et, pour rien au monde, elle ne pourrait le changer. C’était elle après tout. Elle était ainsi.

Gauwain Robards était courtois et galant dans ses approches, lui tenant avec une gentillesse certaine, les battants des différentes portes afin qu’elle puisse s’y faufiler. Un simple sourire de façade apparaissait sur les lèvres rouges et pleines, saluant le geste. Le regard vert absinthe se riva de nombreuses fois au regard cacao, la demi-Vélane étant peu satisfaite que son interlocuteur vienne à demander quelques précisions. Il était certain qu’un tract lapidaire n’énonçait pas à lui seul, le champ des possibles. Pour ça, elle devait le reconnaître. N’étant pas l’unique candidat à se questionner par ailleurs. Elle en verrait d’autres tout au long de sa journée de rentrée, elle en était quasi-sûre. Répondre à son ancien camarade de maisonnée, n’était alors qu’une formalité, rivant son regard au sien.

- Il n’y a pas que les fêtes estudiantines qui entrent en ligne de compte. Il y a la prise en charge des nouveaux ou des nouvelles, un soutien autant physique que psychique peut leur être attribué. Le BDE peut aussi se concerter avec le Doyen pour l’attribution d’une bourse ou d’un dossier basé sur des recommandations. Je dois avouer qu’on se situe dans un domaine de compétences assez large. Elle lui sourit, « douce ». On peut être aussi le tampon entre les étudiants et l’instance supérieure, oui. Une sorte de médiateur, présent sur le Campus et qui fait en sorte de faire passer les intérêts des élèves, en premier lieu.

Une nouvelle pause et un nouveau sourire. Heureuse de montrer ce dans quoi elle peut œuvrer au quotidien.

- Dans la mesure du possible, on essaye de conserver une harmonie. Le Doyen est très compréhensif.

Si seulement elle savait.
Que cet homme dont elle voyait l’excellence poindre dans chacune de ses paroles et dans chacun de ses pas, allait la trahir.
Sans autre forme de procès.

- Je ne vais pas déprécier les associations concurrentes, mais rien n’est plus enrichissant et valorisable qu’une place au sein du BDE, pour reprendre tes dires. Si tu penses avoir le profil et en plus amener des idées, je ne suis pas contre. C’est toujours bon à prendre.

Évoluant à son côté, elle répondit à sa dernière affirmation par un signe de tête et un sourire, avant d’arriver devant l’immense porte contenant une salle énorme où bon nombre d’étudiants étaient déjà présents et assis, attendant l’arrivée imminente de Sir Edmund Sanders, Doyen de son état. L’homme était grand, et toujours tiré à quatre épingles dans des tenues sombres faisant ressortir sa noblesse illustre. La chevelure couleur de neige, contrastait avec des lunettes rondes à la monture d’écailles. Tout chez lui, n’était que professionnalisme assorti d’une paternalité constante envers toutes ses ouailles. Les nouvelles comme les anciennes. Il avait été mis au courant par Meredith Hawthorne elle-même et l’avait alors reçue en entretien. Pour comprendre. Pour savoir. Et, après maintes réflexions de la part du Doyen et maintes promesses de la part de la demi-Vélane, il l’avait acceptée entre ces murs.

Le regard vert absinthe n’avait pas daigné se poser sur tout ceux ou celles qui venaient à l’observer. Haussant un sourcil interrogateur néanmoins, elle vit son partenaire d’une journée lui désigner le troisième rang qui était somme toute encore libre. Hésitante un court instant, elle consentit à prendre place à son côté, à une distance respectable. Laissant son sac entre eux deux. Les mains jointes et posées sur le bois vieilli, elle regardait droit devant elle, avant de se pencher pour lui chuchoter :

- Monsieur le Doyen, ne devrait plus tarder maintenant.

Alors qu’elle disait cela, elle vit apparaître la silhouette longiligne et filiforme du grand homme respecté par ses pairs. Il était là, et il souriait. Constatant avec une agréable surprise, que la demoiselle au charme parfait, était « accompagnée ».
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyJeu 21 Jan 2021 - 13:55

Il n’avait pas réellement pensé qu’elle s’installerait à ses côtés. Sans doute avait-elle des camarades de promo qu’elle souhaiterait rejoindre ? Des gens à saluer, après la séparation des mois d’été ? Ou, à tout le monde, sans doute était-elle lasse de ses questions de néophyte, devoir tenir la main au nouveau venu ?

Mais…. Non. Elle se glissa sur le même banc que le sien, gracieuse mais le menton toujours haut, l’air régalienne, semblant faire peu de cas des têtes qui continuaient de se tourner vers elle ou des regards en coin, plus ou moins bienveillants. Il le comprit alors ; peut-être ces regards étaient-ils la raison même pour laquelle elle restait ici.

Elle avait, à près tout, marqué une frontière nette, en plaçant entre eux son sac. Pas de rapprochement outre mesure, ou du moins, seulement dans le cadre défini par cette muraille de cuir rose. Muraille qui n’empêchait pas de discuter, néanmoins.

« Ca prend combien d’heures par semaine, à peu près ? Tu réussis à assurer ces missions pour le BDE malgré les heures de cours et les projets universitaires ? »

Il récupèrerait un formulaire de toute façon, mais il préférait être prévenu. Prendre cette décision en toute connaissance de cause. Si c’était trop, au moins ne pourrait-il s’en prendre qu’à lui-même.
Leurs discussions stratégiques, néanmoins, durent s’interrompre. Car, comme elle le lui avait prédit dans un murmure de velours…. Le Doyen venait de les rejoindre. Haute silhouette grave, il descendit les marches pour parvenir jusqu’à l’estrade centrale, et n’eut pas besoin de demander à ce que les élèves fassent silence. Tous s’étaient tus, retenant leur souffle, conscient qu’au-delà des tralalas, il se jouait là un moment important de leur année.

« A tous ceux d’entre vous que je retrouve aujourd’hui, j’adresse mes félicitations d’être parvenus jusqu’ici. Vous avez prouvé votre mérite et je sais que vous redoublerez d’efforts pour cette seconde année de votre parcours. Vous avez, je n’en doute pas, mis ces mois estivaux à profit pour préparer cette rentrée. »


Il lança un regard à la jeune femme située à sa gauche, pour voir quelle était sa réaction en entendant ce discours. Le Doyen, lui, continuait sans s’émouvoir.

« Quant à ceux d’entre vous qui intègrent ce cursus d’exception, je n’aurais pour vous qu’un conseil : restez vigilant. Vous avez passé une première vague de sélection. Tout n’est, cependant, pas terminé. Rien n’est acquis. La filière que vous avez choisie d’intégrer est l’une des plus exigeantes de notre établissement. Il n’est pas rare de voir des aspirants abandonner en cours d’année. Il n’est pas dans notre intérêt de vous pousser à renoncer à vos rêves, cependant l’Ecole Supérieure de Magie tient à ce que ce cursus maintienne des standards élevés. Aussi, afin de vous aider dans ce parcours, et comme le veut la tradition, je vais maintenant procéder à l’attribution des binômes entre élèves de premier et de secondes années. »

Un murmure fébrile parcourut l’assemblée.

« Elèves de première année ! A l’annonce de votre nom, veuillez vous lever, décliner votre identité et les scores obtenus à vos ASPICs, dans l’ordre alphabétique de matières obligatoires. Enoncez dans un second temps vos matières optionnelles et les scores obtenues à celles-ci. »

Il eut une grimace. Magnifique.

Les uns après les autres, les appelés se relevaient et égrenaient leurs notes, menton haut. Et, les uns après les autres, ils se voyaient attribuer un parrain, un élève de seconde année qui les chapoterait pour les mois à venir.

Il régnait dans les gradins une ambiance électrique. On s’observait, avec attention, regards stratégiques, analyse rapide des postures et des expressions, on se jaugeait, sur la base d’une attitude ou des notes obtenues, on priait pour ne pas ressortir perdant de ce manège. A nouveau, il lança un regard à Meredith. Et puis, enfin…

« Robards ! »

Il se redressa et, regardant le Doyen dans les yeux, lista :

« Acceptable. Acceptable. Troll. Acceptable. Effort Exceptionnel. Optimal. Désolant. Soins aux créatures magiques : Optimal ; Étude des runes : Effort Exceptionnel. »

Un murmure parcourut l’auditoire ; il y eut des rires, notamment quand il dut annoncer sa note en Défense Contre les Forces du Mal. Il resta impassible, se concentrant sur le fait qu’il n’était pas le seul, cette année, à avoir souffert d’une notation sévère.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Spellman
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyVen 22 Jan 2021 - 10:14

Le sac de cuir couleur bordeaux et aux reflets rosés était le bienvenu entre eux deux.
Il se dressait, telle une fière et charmante barrière entre les deux étudiants, démontrant par une symbolique silencieuse, le décalage entre le première année et la deuxième. La Présidente du BDE, avait décidé de prendre place à côté de Gauwain Robards, plus par choix que par réelle conviction. Ne souhaitant nullement s’attarder sur les rangées inférieures ou supérieures, remplies d’étudiants ou d’étudiantes qu’elle avait eu tout le loisir de connaître. Au départ, stressée et angoissée par ce Don qui la caractérisait, elle en avait vu un exutoire avec ce bracelet d’argent aux pierres émeraude qui se dressait fièrement autour de son poignet fin et gracile. Or, il y avait toujours ce sentiment de peur, et d’insécurité qui lui comprimait le cœur et l’esprit, quelquefois.

Reportant son attention sur son voisin de banc, Meredith Hawthorne réfléchissait aux réponses qu’elle pourrait lui prodiguer. Il était certain, que le nouvel étudiant aurait un emploi du temps chargé avec ses nouvelles fonctions attribuées. Ça, elle ne pouvait le lui cacher. Chaque mois, il pouvait y voir des réunions du BDE afin de présenter diverses idées et projets associatifs. Ou, s’il n’y avait pas de consensus trouvé, cela se mettait en place chaque semaine. Quitte à rogner expressément sur le temps d’étude et les révisions. Mais, ne pas le faire fuir en argumentant de telles choses, serait potentiellement une bonne approche.

- Je ne vais pas te mentir, il y aura des heures où tu ne devras pas penser à sortir ou à réviser. Elles te seront employées à être avec moi, si tu décides de rejoindre le BDE. Avait-elle murmuré rapidement avant de voir la haute silhouette distinguée du Doyen, pénétrer dans l’Amphithéâtre.

Un silence pesant et solennel avait pris place dans l’espace immense où s’étaient réunis, les meilleurs éléments de l’EMS. Ceux, destinés tout comme Meredith Hawthorne à poursuivre un long et fastidieux cursus. La belle blonde avait voulu le meilleur pour elle, ne se destinant pas un autre emploi, qu’elle jugerait d’office inadéquat. Elle visait l’excellence. Et, sa haute estime d’elle-même, l’y aidait, le plus souvent. Le discours du Doyen, n’était qu’un recommencement, car elle l’avait déjà entendu. Mais, la demi-Vélane en buvait toujours chaque parole, sa tête posée sur ses paumes. Sir Edmund Sanders était du même avis : le prestige, la renommée. Ce qui faisait sourire la jeune femme, sentant par moments quelques regards appuyés de celui assis à côté d’elle.

Tout comme elle avant eux, les premières années durent déclamer leur identité et leurs scores obtenus aux derniers examens. Certains avaient eu comme réponse, des sifflements discrets de l’assemblée, d’autres en revanche, des huées courtoises. La compétition s’en trouvant prolongée, au fur et à mesure de l’attribution des binômes par le Doyen et son jugement qualifié d’impartial. Puis, vint enfin le tour de Gauwain Robards, qui se redressa et commença son laïus. Sur ses points. Meredith Hawthorne était surprise, quant aux notes dites qui étaient assorties de petits gloussements. Il n’avait pas excellé. Cependant, il avait l’ambition, propre à leur ancienne Maison et elle trouvait cela acceptable. Même, s’il va devoir trimer plus, suivant le binôme de deuxième année qu’on va lui attribuer.

Toute à sa réflexion, elle n’entendit pas le Doyen prononcer son nom de famille, occupée à regarder les différentes paires se former.
Elle aurait dû être plus attentive.

- Hawthorne, avec Robards !

Tous les regards convergèrent vers leur banc, alors que la demi-Vélane venait tout juste d’enregistrer l’information la concernant. Le regard vert absinthe s’écarquilla sous l’ébahissement que la sentence du Doyen venait de produire. Il y eut ce moment de flottement, où courroucée, elle détaillait le première année et le Doyen, les lèvres pincées. L’entourloupe était là : il l’avait bernée.

- QUOI ?! N’avait-elle pu s’empêcher de s’écrier en se relevant abruptement. MAIS NON !

Le Doyen s’éclaircit la gorge. Lentement.

- Oseriez-vous contredire mes choix, Miss Hawthorne ? Avait questionné le grand homme derrière ses lunettes rondes, à la jeune femme blonde qui venait de se rasseoir. Fébrile.
- Non, Monsieur.
- Bien. Alors, les premières années, faites-en sorte de rejoindre le binôme qui vous a été attribué ! J’en ai fini avec vous. Avait conclu le Doyen tout en descendant de l’estrade, et rejoint par des applaudissements.

Un soupir. C’était Meredith Hawthorne qui venait de le produire.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyVen 22 Jan 2021 - 19:02

Curieusement, les avertissements proférés par la présidente du BDE ne le découragèrent pas. Il avait bien conscience que la charge de travail serait non négligeable. Il voulait conserver ce petit boulot de week-end. Voulait continuer à passer du temps avec Amelia. Et il devait réviser, ne pas négliger ses cours. Prendre une charge lourde au sein d'une association lui demanderait d'autant plus de choix entre des choses qu'il n'avait pas envie de sacrifier.

Mais ce serait aussi un atout en termes d'expérience. Toutes les difficultés qu'elle listait, non seulement ne le décourageaient pas, mais, en réalité, avaient un côté motivant. S'il apprenait à régler ce genre d'affaires, s'il voyait se tramer les jeux d'influence, au sein de ce microcosme universitaire, il lui semblait qu'il n'en sortirait que meilleur.

Cependant, il n'eut pas le temps de répondre. Le Doyen avait fait son entrée.

A l'inverse du reste des élèves, sa camarade s'était montrée sereine et détendue, durant tout ce cérémonial. Elle observait et une ombre de sourire amusé flottait sur les lèvres pleines. Du moins.... Jusqu'à l'annonce de son binôme pour l'année universitaire.

Il y avait eu des rires à couvert quand Gauwain avait annoncé ses résultats. Mais à l'annonce du duo Hawthorne-Robards, un silence stupéfait s'abattit sur l'amphithéâtre.

Il y eut des expressions incrédules, des rires étranglés, cette fois, et des regards haineux. Mais rien ne fut plus humiliant que la réaction de Meredith Hawthorne elle-même.

Gauwain tourna la tête vers sa camarade qui s'était redressée avec un cri d'indignation non feinte. Mais celle-ci ne lui jetait pas un regard. Elle fixait le Doyen, et on lisait sur ses traits une rébellion née de la trahison. L'homme plus âgé ne se démonta pas. Il lui fallut une seule question, d'une voix calme, pour convaincre la jeune femme de renoncer. Ce qu'elle ne fit clairement pas de bonne grâce.

Bon, eh bin.... les perspectives pour cette année se dégradaient vitesse grand V. Elle lui aurait craché dessus qu'elle n'aurait pas exprimé de façon plus claire son désaccord avec le partenaire qu'on lui avait attribué. Parfait. Très bien, très bien...

Il fit de son mieux pour ne pas le prendre personnellement, bien que la brûlure à son ego soit vive. Il se rassit lentement, en tentant de garder un air digne, malgré quelques commentaires moqueurs venant d'étudiants masculins. Des variations autour de l'air « enchanté » qu'affichait Meredith Hawthorne actuellement, ou concernant les pronostics vitaux de Robards.

La salve d'applaudissements finis, le dit Gauwain Robards attendit que les uns et les autres aient rejoint leur binôme, que l'agitation se soit un peu calmée. Leur prochaine heure de cours serait séparée, il supposa donc qu'on leur laissait le reste de cette plage horaire pour faire connaissance, tomber d'accord sur un mode d'organisation, échanger des contacts.

Meredith n'avait rien dit, depuis le soupir lourd qui trahissait qu'elle avait envie d'être à l'autre bout de la planète et de tuer Gauwain. Pas nécessairement dans cet ordre. Ravalant l'humiliation, il s'éclaircit la gorge, et commença à voix basse, pour s'assurer que personne n'entende.

« Ecoute, euh... je comprends que ça te botte pas plus que ça, vu ce qui s'est passé à Poudlard. »

Il n'allait pas s'étendre plus, c'était assez embarrassant comme ça. Il se massa la nuque et offrit ce qui lui sembla la moins mauvaise des solutions.

« On n'est pas obligés de fonctionner en binôme, si ça te convient pas, pas vrai ? Je me me débrouillerai seul, sans aide. Ca doit pas être si sorcier que ça. On en parle pas au Doyen, on continue juste à faire notre vie, et t'es tranquille. »

Ainsi, il ne lui imposait pas ce malaise et lui était dispensé d'avoir à expliquer à la Direction de l'Ecole qu'en plus d'avoir intégré le cursus d'Auror sur des bases plus que discutables, il avait couché (et pas assuré) avec son binôme, un an et demi plus tôt. Voilà. Sauver la face. Faire profil bas. Il allait la mériter, sa place. Même si il devait l'arracher avec les dents.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Spellman
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptySam 23 Jan 2021 - 0:33

Un souffle à fendre l’âme.
C’était ce que les lèvres entrouvertes avaient produit dès lors qu’elle avait entendu son nom de famille associé à celui de son voisin de banc. Voisin, qu’elle n’avait plus vu depuis un temps certain. Et qui, avec toute la chance qui pouvait la caractériser, venait de se retrouver avec elle. En binôme. Bien qu’elle eût protesté ouvertement et sans ciller, le Doyen ne l’entendit pas de cette oreille et lui fit bien comprendre que cette décision était irrévocable. Le connaissant, il ne revenait jamais sur ses décisions, ces dernières étant prises avec le plus de recul possible. Or, la belle blonde s’était sentie flouée par un tel revirement de situation, et avait manifesté son mécontentement. Abruptement. Envers cet ancien camarade de maisonnée, qui venait d’être la risée de ses futurs compagnons.

La preuve en était le silence oppressant qui avait suivi l’attribution de ce binôme plus que détonant. Certains regardaient l’ancien Serpentard avec toute la « compassion » du monde, d’autres ne portaient sur lui qu’un regard rempli de haine et la dernière partie, lui vouait une moquerie certaine. La demi-Vélane sentait le poids que pouvait avoir tout ces regards, mais ne s’en formalisait plus, bien trop occupée à digérer la trahison que venait de lui offrir le Doyen avec tout son flegme britannique. Encourageant les binômes à se retrouver entre eux, il avait pris congé, sous des applaudissements sincères. Applaudissements, que Meredith Hawthorne s’était refusé d’avoir, les poings serrés jusqu’à s’en blesser les paumes avec ses ongles.

Dès lors que les duos parvinrent à se retrouver, Gauwain Robards tenta une approche. Maladroite. A voix basse, il tenta un coup de Poker qui eut comme seule et unique réaction de la part de l’ancienne Serpentard, un froncement de sourcil et un regard absinthe acéré où tonnait une colère sourde. Lui rappeler Poudlard, ne plaidait pas en sa faveur, mais pour cela, il n’avait pas l’art de le reconnaître. Dans un claquement de langue sec et réprobateur, elle lui intimait de se taire. De ne pas poursuivre sur sa lancée, la pente étant plus que glissante, en ce qui pouvait le concerner. Naturellement, elle ne répondit pas à ce qu’elle considérait comme être une forme de supplication du passé. Le regard couleur d’absinthe gardait sa lueur ulcérée. Mais, ce qui importait à la jeune femme, c’était ce « binôme » qu’on venait de lui allouer. Et dont l’idée était à proscrire.

Se pinçant l’arête du nez pour tenter de reprendre contenance et de se calmer, elle ferma son regard quelques secondes, faisant abstraction de ce que pouvait dire Gauwain Robards. Il avait raison sur certains points, mais il ne connaissait pas encore Sir Edmund Sanders. Car si ce dernier apprenait que les partenaires qu’il avait présentement formés, venait de se désolidariser pour une histoire passée, il entrerait dans une colère noire. Jusqu’à présent, le Doyen n’était rentré qu’une seule fois dans une Ire vive et infernale. Et, cela n’avait été pas beau à voir, pour le public qui avait eu la malchance de contempler pareil spectacle. Contredire l’Élite Suprême était une très mauvaise idée.

- En effet.

Un ton sec, cassant.
Une pause longue, expressément longue.
Des secondes, puis des minutes, avant que la bouche rouge s’ouvre de nouveau, pour trancher. Encore.

- Le Doyen nous a mis ensemble, c’est pour une raison. Un nouveau temps d’arrêt. Si tu veux prétendre à l’excellence, c’est avec moi qu’il faut être.

Bras croisés sous sa poitrine et posture fermée.

- Mais … si tu penses te débrouiller seul et ne pas avoir besoin d’aide, libre à toi. Je te pensais avoir plus d’ambition, vu notre ancienne Maison.

Elle en avait oublié son air et son ton offusqués. C’était la réaction de l’aspirant Auror, qui l’avait révulsée. Pour ce faire, il devait changer d’attitude, sinon il allait faire comme nombre de ses anciens camarades : fuir devant l’adversité. Et pour un Auror, il en était hors de question.

- Robards. Avec moi.

Elle avait pris le contrôle. De nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptySam 23 Jan 2021 - 15:47

Il s’était sincèrement attendu à ce qu’elle accepte cette proposition et s'épargne tout contact avec le binôme qui lui était imposé. Après tout, il lui offrait cette solution de facilité sur un plateau. Ca n’aurait pas été déshonorant ; ils se seraient simplement évité des difficultés ou des moments gênants. Gauwain serait parti avec un désavantage, mais on avait connu pire. Et… il n’était pas le genre de mecs à vouloir imposer du malaise à une fille, pour se garantir la réussite. Surtout pas si la fille était Meredith Hawthorne, qu’il connaissait depuis ses 11 ans, qu’il avait vu tant rire que pleurer, et qui, il en était à peu près certain, en avait déjà vu des vertes et des pas mûres venant de la gente masculine. Il pouvait au moins lui épargner une nouvelle péripétie.

A sa grande surprise, il n’y eut pas de soulagement ou de reconnaissance dans les yeux verts. Rien d’autre qu’une franche colère. Une rage sourde. Et comme pour souligner sa désapprobation, un claquement de langue qui le fit tressaillir et lui fit froncer les sourcils. Sagement, il accepta l’ordre implicite, et attendit de voir ce qui allait suivre, un peu paumé.

Et puis, finalement, elle sembla prendre sa décision.

La colère ne disparut pas du regard de Meredith Hawthorne. Elle le foudroya du regard, et tout, dans son attitude, dans ses bras croisées soulignant sa poitrine, dans le pli dédaigneux de ses lèvres, dans le choix de ses mots meurtriers…. tout disait la déception.

Il grogna, accusant le coup. C’était à peu près aussi sympa pour l’égo que la vive réaction de rejet que la jeune femme avait eu quelques instants plus tôt. Pfiou, eh ben, décidément, elle était chouette, la première journée. Pour autant, ce n’était pas un échec. Elle acceptait de le prendre sous son aile ; ou sous ses ordres, vu le ton qu’elle venait d’employer, ne souffrant pas de contestation. Il leva vers elle un regard chocolat rempli d’honnêteté.

« D’accord. Si ça ne te pose pas de problème… Je considère comme une chance de t’avoir comme binôme. »

Le niveau excellent de la jeune femme à Poudlard n’était pas une légende, il le savait. Si elle avait pris la présidence du BDE de l’école, il ne faisait aucun doute que ses capacités ne s’étaient pas émoussées. Et…. Même s'ils avaient dérapé, et que ses souvenirs étaient flous, il lui semblait bien qu’elle avait réussi à lui apprendre ce fameux sort qui lui posait problème. Elle était douée pour transmettre sa connaissance.

Par ailleurs, même si le reconnaître piquait son ego, sans doute le Doyen avait-il une raison de faire travailler ensemble une recrue très prometteuse et… ….l’élève le plus tardivement intégré. On allait éviter de penser trop à ça, merci. On allait rester factuels, lui montrer qu'il pouvait être pro et efficace.

« Je vais pas être très disponible le week-end, mais… en fin de journée, vu mon planning, je suis dispo dès 16.00 ou 17.00. Ou plus tard, mais de préférence pas 22.00. Tu as une préférence sur les modes d’échange? Je viens te voir dès que j’ai un problème ou on fait des points réguliers? »

Et puis, après un temps d’échange, il ajouta, d’un ton plus amical et empli de gratitude :

« Merci d’avoir accepté, Meredith. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty

Revenir en haut Aller en bas

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'école supérieure de magie :: Le campus-