GRYFFONDOR : 14 pt | POUFSOUFFLE : 7 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !
-41%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
25.55 € 42.99 €
Voir le deal

Partagez

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 493
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptySam 5 Sep 2020 - 11:25

Paradoxalement, cet été avait été à la fois l'un des plus longs et l'un des plus brefs de sa vie. Certaines heures lui avaient paru ne jamais prendre fin (les repas en famille dans une ambiance glaciale, les moments passés à observer le plafond de sa chambre, en s'efforçant de ne penser à rien). D'autres étaient passées aussi rapidement que des battements d'ailes de billywig. Des bons moments surtout : la première fois avec Amelia, et toutes les suivantes, leurs week-ends de découvertes de leurs régions respectives, rencontrer ses parents, les tatouages temporaires, la victoire au BeerQuiditch aux côtés de Graham Campbell, revoir Kalia de façon impromptue...

D'autres instants l'avaient fait mûrir, marquaient une progression dans la manière dont il se pensait et dont il voyait le monde : lutter pour faire accepter sa candidature dans la filière préparatoire aux fonctions d'Auror, travailler pour Miss Hoover, puis pour Ollivander et Yaxley & Co, s'avouer respectivement des choses qu'on aurait préférer cacher, la soirée entre couples, découvrir un autre visage de Moran, lui transmettre une information précieuse, cette conversation improbable avec Stubby Boardman sur les boug- ...sur les gays, participer à faire arrêter un criminel...

Certains moments jetaient un voile plus sombre sur ces deux mois d'été : la femme qu'il avait trouvée avec une jambe en moins, ce moment où (il peinait encore à croire à la réalité de ce souvenir), Perseus Flint l'avait sauvé de la mort, et puis, bien sûr, cette dernière soirée au Festi' Witch et tout ce qui s'en était suivi.

Oui, il lui semblait que cet été avait duré un siècle. Il lui semblait ne plus être le même que le Gauwain qui avait pris le Poudlard Express pour la dernière fois, fin juin.

L'arrivée de la lettre de l'ESM avait sonné le glas de tous ces moments. Elle leur était parvenue, ironiquement, à la fin du temps des récoltes. Il avait eu une semaine pour préparer les entretiens de sélection, et avait eu besoin d'une ou deux potions pour avoir son comptant d'heures de sommeil, trop excité qu'il était par la perspective d'avoir cette chance.

Au moment de rentrer dans la salle d'entretien, il semblait que sa tête se vidait, et ce sentiment lui avait donné le vertige.

Mais finalement, il était là. En ce jour de rentrée universitaire.

Il était au seuil d'une nouvelle évolution.

De façon plus prosaïque, il se trouvait devant l'entrée magistrale de l'Ecole Supérieure de Magie, et tout autour de lui, l'endroit grouillait de vie étudiante, en cette première journée de cours. Il se dirigea vers le panneau d'affichage, pour tenter de trouver la salle dans laquelle se déroulait son premier cours de l'année ; il ferait en sorte d'avoir mémorisé le plan de l'université d'ici à la fin de la matinée, mais pour l'instant, il lui fallait encore jeter un coup d'oeil au plan des lieux.

Citation :
Vous aussi vous avez besoin de jeter un coup d'oeil au panneau d'affichage? Dites-moi pourquoi et échangeons un mot Very Happy bref, ce sujet est ouvert à tous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 75
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Panda
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle, entourée d’hommes aux mauvaises intentions
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyDim 10 Jan 2021 - 11:30

Elle devait se préparer à entamer sa deuxième année au sein de l’EMS.
Où comme l’année passée, elle endosserait son rôle de Présidente du BDE et de toutes les associations estudiantines de l’École Supérieure de Magie. Elle était connue pour sa rigueur professionnelle et ses illustres conseils, le Doyen lui vouant une oreille attentive sans nulle autre pareille. Il avait été compréhensif et l’avait acceptée sans se poser de questions. Meredith Hawthorne ayant préparé un argumentaire en béton suite à l’entretien qui avait pour suite la lettre qu’elle avait envoyé préalablement au Doyen. Où elle dut tout expliquer : sa condition et ce pouvoir somme toute dérangeant mais qu’elle parvenait à garder latent, suite à un bracelet serpentant autour de son poignet gauche. Grâce à ce médium, il était bien moins puissant mais était toujours là. Ça, elle ne pouvait s’y soustraire. Elle était née comme ça, après tout. Et, ça n’y changerait rien.

Évoluant dans son immense demeure victorienne, cadeau de Fenella de Vermandois, pour ses dix-huit ans, la jeune femme marcha jusque dans la cuisine où se trouvait Cole Bronson, l’employé modèle à pied d’œuvre pour satisfaire la jeune femme. Jeune femme qui s’empressa de déposer un baiser sur la joue de l’étudiant Écossais et de prendre place sur la chaise haute, en face de lui.

- Miss Hawhtorne, avez-vous bien dormi ? Lui demanda-t-il en lui offrant un chocolat chaud maison de sa confection. Pour commencer votre nouvelle année, sous un jour nouveau.

Cole Bronson était là. Il avait toujours été là. Dans les bons, comme dans les mauvais moments. Se soustrayant à une oreille attentive et fraternelle, sans nulle arrière-pensée. Tout en partageant silencieusement le quotidien de sa patronne. Jamais un mot ne sera plus haut que l’autre, jamais il n’émettra un jugement de valeur. Pour ce faire, il eut un large sourire satisfait, lorsque le regard couleur d’absinthe se mit à croiser le sien d’un bleu translucide. Miss Hawthorne aimait sa toute nouvelle création, semble-t-il.

- C’est sensiblement parfait Cole. Un bonheur.
- Vous m’en voyez ravi, Miss. Répliqua-t-il en hochant la tête, alors qu’il vit la demi-Vélane filer rapidement vers sa chambre afin de se préparer.

Une queue de cheval haute, offrant un regard sur son cou gracile et son port de tête altier, elle avait revêtu l’uniforme de l’EMS. Le blaser et la jupe d’un gris foncé et une chemise impeccablement blanche. Des bas tout aussi noirs que pouvaient l’être ses chaussures à talons. Et enfin, son sac en bandoulière où des carnets et des plumes avaient pris leur place. Le jour de la rentrée signifiait de nouveaux étudiants et donc, de potentiels aspirants qui pourraient rejoindre les rangs du BDE. Et pour cela, elle se devait d’être parfaite. Il n’y avait pas d’autre conclusion.

- Votre déjeuner, Miss. Lui dit-il en lui tendant une petite boîte, qu’elle mit rapidement dans son sac.
- A ce soir Cole, mais je ne sais pas à quelle heure, je vais rentrer de l’EMS. Avait-elle dit avant de transplaner jusqu’à l’endroit mentionné quelques secondes plus tôt.

Comme elle l’avait justement pensé, le Campus commençait à grouiller d’une populace estudiantine conséquente et voir de nouvelles têtes était somme toute, toujours appréciable. La Présidente du BDE saluait et était saluée en retour. Jusqu’à arriver devant le panneau d’affichage, se rendant compte qu’elle avait oublié son emploi du temps sur l’îlot central de la cuisine. Or, il n’y avait pas de souci à se faire, car l’emploi du temps était reporté sur le panneau et elle pouvait aisément le consulter. Arrivant dans le dos d’un étudiant, qui lui aussi, semblait avoir oublié le fameux sésame où tous les cours étaient notés, elle planta son index manucuré de rouge sur l’heure qui l’intéressait.

- Parfait. Avait-elle dit plus pour elle que pour le public présent à côté. Public dont elle posa un regard quelque peu distrait, avant de le reconnaître.

Il était là.
Gauwain. Robards.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 493
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyVen 15 Jan 2021 - 10:47

L’idée qu’il allait revoir au sein de l’école supérieure des têtes connues lui était bien entendu venue. Après tout, la communauté sorcière n’était pas si développée que ça.

Et pourtant… alors qu’il savait très bien qu’elle avait des ambitions comparables aux siennes… Il ne s’était pas attendu à trouver ici Meredith Hawthorne.

Mais la voix était reconnaissable entre des milliers d’autres, et indépendamment… Il n’y avait pas cinquante filles ressemblant à l’ancienne Serpentard. Elle avait beau ne pas avoir l’uniforme de Poudlard, arborer des couleurs différentes et une tenue à la fois plus stricte et plus sexy (....qu’est-ce que- quoi?), il était impossible de ne pas la reconnaître. Et vu la façon dont l’attitude de la jeune femme venait de se modifier, elle l’avait, en retour, parfaitement reconnu.

Eh ben parfait. On commence sur des bases idéales, hein, Robards?

Ils n’avaient plus vraiment parlé, après le fiasco qu’avait été la séance sur l'Evanesco. Non, soyons honnêtes : ils n’avaient plus parlé. Du tout.

Se réveiller à l’infirmerie, après avoir eu sa chance avec la plus jolie fille du collège, et s’être loupé, de la manière la plus humiliante qui soit (qui tourne de l’œil alors qu’il embrasse une fille ? Lui, apparemment), avait douché ses espoirs. Il l’avait compris au moment où il avait ouvert les yeux pour découvrir le plafond immaculé et les lits alignés, en attente de patients ayant rencontré des VRAIES difficultés, et pas juste une surcharge d’émotions et de sensations. Malgré la honte, il avait envisagé de plaider sa cause (un instant de fatigue, le stress, les tartes au potiron servies dans la Grande Salle, un virus fulgurant, tout plutôt que de reconnaître qu’il était tombé dans les pommes comme un puceau) ; cependant, lorsqu’il avait recroisé Meredith Hawthorne, dans un couloir…. Elle n’avait même pas détourné les yeux. Elle avait fait comme s’il n’existait pas. C’était pire qu’avant. Clairement, ce désastre ne serait pas oublié de si tôt.

S’il en croyait le regard qu’elle lui lançait en cet instant, sa contre-performance n’était toujours pas de l’histoire ancienne. Elle avait l’air de souhaiter être loin. Pour autant, amélioration notable : elle ne faisait pas comme s’il n’était pas là. C’était encourageant. Surtout s’ils étaient appelés à devenir camarades et collègues.

« Salut, Meredith. C’est chouette, de te revoir. On dirait qu’on a tous les deux réussi à atteindre notre but, hein ? »

Son doigt manucuré s’était posé sur l’emploi du temps jouxtant celui qui intéressait Gauwain ; elle était en seconde année, dans le même cursus que lui. Ca le fit sourire ; finalement, les rêves d’enfants se réalisaient, alors ? Avec un peu d’acharnement, et des compétences. Il sentait qu’elle était fermée, sur la défensive ; il eut envie, soudain, d’aplanir les choses. Pas en abordant ce qui s’était passé de front, mais en lui montrant que lui, pour sa part, ne voyait pas de problème à ce qu’ils renouent. Il expliqua, d’une voix amicale :

« Je rentre en première année ; si tu as des conseils, je suis preneur. Le rythme est aussi intensif qu’on le dit, finalement ? Faut qu’on se prépare à ce qu’ils nous mènent la vie dure à quel point ? »

Si Gauwain avait pris des centimètres et du muscle, la jeune femme avait également changé, un peu. Plus dans son attitude. Elle paraissait plus mature, plus femme, et dégageait une assurance nouvelle. Etait-ce cette année de formation, au sein du cursus d’Auror, qui l’avait amenée à évoluer ? C’était, cependant, toujours la même beauté. Il baissa les yeux sans le réaliser, mais son regard accrocha, non pas sa poitrine, mais le badge qui trônait fièrement sur sa veste impeccable. Il haussa un sourcil.

« T’es membre du BDE ? »

Ca, ça redoublait son intérêt. Il n’avait toujours pas tranché, concernant ce qu’il voulait faire en termes associatifs, mais il savait qu’il voulait intégrer une association. Etre membre d’un groupe et se booster. Restait à définir quoi. Il avait pensé d’abord à rejoindre une association sportive, mais restait à voir ce que l’école proposait en termes de disciplines, et d’infrastructures. Le quidditch n’était toujours pas son kiff.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 75
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Panda
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle, entourée d’hommes aux mauvaises intentions
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyVen 15 Jan 2021 - 11:36

Il était là.
Gauwain Robards.
A quelques centimètres d’elle.
Seulement quelques centimètres.

La demi-Vélane ne lui avait plus reparlé, depuis un incident qu’elle avait elle-même causé. Et dont, elle s’en était toujours voulu. Étant la seule et unique fautive. Alors, le revoir là. Sur ce Campus de l’EMS, dans un état qu’elle jugeait correct, lui faisait avoir un léger sourire intérieur. Elle se rappelait à juste titre son inconscience, sur ce lit, à l’infirmerie de Poudlard et lui avait murmuré des adieux. Car dès que Meredith Hawthorne avait chuchoté ce seul mot, sur la peau du front de son camarade de maisonnée, son cœur s’était fermé. Pour ne plus souffrir et pour ne plus le faire souffrir, lui. Alors, l’ancienne Serpentard, ne s’était pas attendue à une telle vision. En cette rentrée. Pas aussi, frontale du moins. Comment réagir ? Après tout, Gauwain Robards connaissait cette indifférence qu’elle pouvait lui témoigner. Et cette froideur qui allait en conséquence.

Elle continuerait.
Quitte à ce que cela lui gèle l’âme et le cœur, comme un Hiver sans nulle fin.

- Bonjour Gauwain. Commença-t-elle sur un ton froid mais néanmoins poli. En effet. Tu as réussi à rejoindre les rangs de l’EMS. C’était une constatation douloureuse, mais réaliste. Douloureusement réaliste.

Toujours occupée à parcourir l’emploi du temps avec son index manucuré, elle avait reporté son attention sur ce dernier et laissé l’observation de Gauwain Robards, à plus tard. Revêtant son masque dur et incassable. Celui-là même, qu’elle offrait à tous ses camarades de promotion. Ce qui lui offrait alors cette réputation de jeune femme inatteignable et sensiblement odieuse. Tous ses prétendants s’étaient brisé les dents, en tentant quelque chose. Une simple approche qui s’était soldée par une indifférence totale de ses congénères assortie d’un claquement de langue réprobateur. Alors, certains insistaient et elle ne se privait nullement de distribuer des gifles. Qu’ils comprennent, que ce n’était pas eux. Qu’elle n’en avait que faire. A force, elle avait obtenu cette aura sombre qui l’entourait et pour elle, c’était parfait. Rien ne devait changer.

Et ce ton amical, qu’il commença à employer, fit raidir la silhouette de la jeune femme, qui ferma abruptement son regard couleur d’absinthe pure. La demi-Vélane détestait cette sensation, ayant envie de lui cracher son venin au visage. Qu’il sache. Qu’il connaisse la Vérité. Or, elle ravala son fiel et descendit son index du panneau, déglutissant longuement. L’étudiante et aspirante Auror avait vu une tranche horaire dans son emploi du temps qui ne lui plaisait pas forcément et dont elle avait aperçu la même nomination, dans celui de son interlocuteur. Grimaçante, elle sentait que quelque chose allait se produire et que le Doyen allait se faire un malin plaisir de redistribuer les cartes. Et pour ça, son intuition ne faiblissait jamais. Elle en était sûre et certaine. Comme une évidence.

- Tu dois viser l’excellence, c’est tout. Il n’y a pas d’autres interrogations à te poser. Une voix froide qui sonnait comme un glas. Si tu es là comme tu le penses, c’est que tu as tes chances.

Se sentant observée, Meredith Hawthorne se mit à froncer les sourcils avant de se tourner de nouveau vers son vis-à-vis qui scrutait sa poitrine ou plus exactement le badge qui y était accroché. Ce dernier démontrait qu’elle était la Présidente du BDE et qu’elle ne devait pas tarder à aller rejoindre son stand afin d’accueillir les futurs étudiants ou étudiantes. Et leur faire passer un entretien individuel afin de voir leurs motivations et aspirations. Seulement à ce moment-là, la belle blonde tranchera. Et donnera une décision, que cette dernière soit positive ou négative.

- Oui. La réponse était claire, au moins. Sa Présidente, pour être exacte.

Lentement, elle se mit à fouiller dans son sac en bandoulière et en ressortit un tract animé, qu’elle lui tendit avec un sourire avenant. Le lui plaçant dans les mains.

- Si jamais ça t’intéresse, je serais sur un stand. Mais avant, le Doyen, doit attribuer nos binômes.

Et c’était ça, cette seule idée qui rendait malade la belle blonde.
L’identité du première année, qu’on allait lui attribuer.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 493
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyHier à 9:09

Au moins, elle n’avait pas tourné les talons sans lui répondre, hein? Il prit son parti de la froideur, gardant son sourire. Après tout, s’il avait été elle, comment aurait-il pris cette histoire d’il y a deux ans? Elle le voyait sans doute toujours comme l’adolescent fragile, ridicule, qu’elle avait rencontré alors, hm? Des émotions passaient brièvement sur le visage de la jeune femme, mais s’achevèrent sur un froncement de sourcils, qui semblait tout résumer, tandis qu’elle continuait à fixer le tableau, comme si elle préférait regarder n’importe où plutôt que Gauwain. Oui, bon, ils n’allaient sans doute pas déjeuner ensemble, le midi, hein? La meilleure preuve vînt, à n’en pas douter, sa réponse lapidaire. “Viser l’excellence” quoi qu’il se passe, quoi qu’il en coûte ; du moins…. Si Gauwain avait raison de penser qu’il méritait sa place ici. D’accord, eh bin… C’était un début. Si c’était l’ambiance générale, au moins, ça allait le tirer vers le haut. Il allait se donner. A fond. Pour mériter sa place. Et il trouverait le reste de sa motivation dans les bras d’Amelia, et voilà. Il serait paré. En route pour le Bureau des Aurors!

Le fait qu’elle soit la Présidente du sacro-saint Bureau Des Elèves le prit par surprise. Sans tout connaître de cet organisme, il avait suffisamment lu les quelques documents auxquels il avait eu accès sur la vie estudiantine pour savoir que cette association occupait une place dominante dans la hiérarchie des groupes péri-scolaires. Alors en être Présidente…

« Félicitations. C’est une responsabilité mais… ça doit t’apporter beaucoup, non? »


Les félicitations étaient sincères, autant que sa question ; son sourire était détendu, ouvert, et son regard franc. Le BDE devait effectivement lui apporter beaucoup de choses. Beaucoup de responsabilités, beaucoup de devoirs. A commencer par le recrutement, semblait-il? Malgré son aversion manifeste pour son camarade, elle venait de lui tendre un flyer animé, arborant son premier sourire, sans doute un sourire de politesse. Curieux néanmoins, il étudia rapidement la feuille de papier, vantant les mérites de rejoindre les équipes du BDE : se faire un réseau étudiant et professionnel, assumer des responsabilités de management et de gestion, améliorer ses capacités d’autonomie et d’initiative…. Bref, une collection d’atouts pour un profil professionnel, non négligeables. Il comprenait pourquoi elle avait pu faire ce choix…. et son regard était en train de prendre une lueur caractéristique : de l’intérêt franc, tandis qu’il calculait les avantages stratégiques de cette option. Ca ne l’empêcherait pas de faire du sport par ailleurs. Et puis, dans le bas du flyer, il était question d’un polo et d’un blouson, et ça avait l’air d’un argument en soi.

« Je passerai peut-être alors. A la pause. Si j’ai des questions et que la Présidente donne de sa personne pour y répondre patiemment... »

Il lui adressa un clin d’oeil, et cette tentative de détendre l’atmosphère était sans doute de trop, mais trop tard pour regretter. Autant enchaîner sur la seconde information. Un regard rapide au planning des deuxièmes années lui permit d’avoir une révélation.

« C’est des binômes entre première et deuxième années…? »

Malin. Ca permettait de progresser plus vite, en profitant de l’expérience de l’autre, ça créait des liens inter-promotions ; et de toute façon, au sein d’une même année, ils allaient probablement naturellement s’organiser pour former des groupes de travail et de révision, pas besoin que le Doyen leur prenne la main pour ça.

« On y va ensemble ? Si t’acceptes que je te pose des questions en avant-première, sur le chemin, et ce que vous faites au sein du BDE. »
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 75
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Panda
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle, entourée d’hommes aux mauvaises intentions
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements EmptyHier à 10:52

Le tableau d’affichage était préférable à la contemplation de l’étudiant de première année.
C’était cette pensée qui traversait l’esprit de la demi-Vélane rapidement, tandis qu’elle enregistrait toutes les informations présentes sur ce dernier. Elle avait oublié, chose rare, son emploi du temps sur l’îlot central de la cuisine et connaissant Cole Bronson, il aurait tôt fait de le lui ramener. Lui, aussi allait entamer sa deuxième année en horaire décalé dans le Département des Arts et Civilisations Magiques, avec le plus d’options possibles. L’employé modèle de la jeune femme ne faiblissait jamais, cela faisant idéalement plaisir à la Présidente du BDE. Qu’en plus d’être un « ami » hors pair, il était plus que travailleur. C’était quelque chose que Meredith Hawthorne prenait en considération : l’excellence.

C’était ce qui attendait son interlocuteur : savoir se démarquer des autres, afin d’être le meilleur. Pour le montrer durant les études, mais surtout sur le terrain. L’ancienne Serpentard, n’était pas devenue Présidente du BDE par vocation, mais cela démontrait au Doyen un engagement au sein du Campus de l’EMS, et quelque chose en plus à mettre sur son parcours de vie. Comme cet emploi avec cet Artiste irrévérencieux. A cette pensée, elle émit un long soupir, avant de recevoir les félicitations sincères du jeune homme, en plein dans la figure. Ce qui lui fit avoir, l’ombre d’un sourire sur les lèvres charnues ourlées de rouge bordeaux.

- Merci. Une pause, avant de continuer. Cela me prend énormément de temps de chapeauter des réunions ou encore des activités au sein du Campus. Mais, je ne le regrette nullement. J’aime être occupée.

Cela était véridique, car quand son cerveau était sempiternellement absorbé ou accaparé à des tâches diverses, elle n’avait plus le loisir de penser. Et c’était parfait. S’enterrant silencieusement, dans une surcharge conséquente de travail, elle oubliait. Tout. Même lui. Mais, ce grand Abruti était présent à côté d’elle et distillait une aura de bienveillance qui la rendait nauséeuse et mal à l’aise. Et, il le faisait, sans s’en rendre compte. L’apothéose étant apparue lors de ses paroles, qui furent assorties d’un clin d’œil. Ce qui la fit bouillonner intérieurement. Comment osait-il ? L’une de ses mains fines pourvues d’ongles manucurés de rouge, assorti à son rouge à lèvres, était en train de se relever doucement. Pour lui asséner une gifle monumentale.

Or, le regard couleur d’absinthe pure accrocha autre chose. La cravate dénouée de son vis-à-vis, qui pendouillait mollement comme un soldat moldu tombé au front. La rigueur était déjà présente sur le visage de la belle blonde, quand, sans même l’interroger du regard, elle fit en sorte de renouer correctement le nœud de l’accessoire vestimentaire. Éludant alors sciemment de lui répondre, préférant lui manifester ce geste de contrôle. Il avait voulu sûrement se donner un air décontracté, chose impensable entre ces murs. Tapotant, sur la cravate, elle était satisfaite de sa remise en place, dans un perfectionnisme contrôlé propre à sa personne.

- C’est bien mieux comme ça. Avait-elle conclu avec un sourire neutre, avant de reposer son regard vert sur le cacao. Oui, une attribution. Pour aider les nouveaux, à se familiariser avec l’Entité dans laquelle ils vont évoluer durant quelques temps.

Pour ce faire, elle remit de nouveau son badge de Présidente du BDE en place, ainsi que sa propre veste et son sac en bandoulière. Il avait parcouru le tract qu’elle lui avait donné, à lui de venir ou non. Elle n’était personne dans son existence pour l’obliger à faire quoi que ce soit. Cependant, elle pouvait éventuellement faire une concession et c’est avec un hochement de tête assurant une réponse positive, qu’elle lui ordonnait de la suivre. Le précédant de quelques pas, juchée sur des hauts talons.

- Pose tes questions. Ça sonnait comme une injonction, parce que ça en était une.

Sans lui jeter ne serait-ce que l’ombre d’un regard, elle avançait.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty
MessageSujet: Re: [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements [PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements Empty

Revenir en haut Aller en bas

[PV Meredith du coup :D] (Re)Commencements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'école supérieure de magie :: Le campus-