GRYFFONDOR : 14 pt | POUFSOUFFLE : 7 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'octobre de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -51%
SanDisk Carte Mémoire Ultra 200 Go + Adaptateur ...
Voir le deal
25.54 €

Partagez

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 519
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyMar 8 Sep 2020 - 23:55

Qu’est-ce que l’ennui ne faisait pas faire à Stubby !
Depuis la fin prématurée du Festi’Witch, moins de deux semaines auparavant, il n’avait pas quitté son appartement londonien une seule fois. Dans la lassitude de son ennui, une envie lui était soudain revenue en tête après des années de sommeil. Il s’était alors empressé de faire venir un spécialiste pour mettre en place l’objet de ses envies : un téléphone.
Et le voilà heureux propriétaire d’un authentique téléphone moldu ! Avec une ligne fonctionnelle ! Vous vous rendez compte ? Depuis le temps qu’il en voulait un ! Le progrès était définitivement en marche. C’était la fin de la matinée. Le monsieur du téléphone était parti depuis une demi-heure. Pomelo commençait à s’agiter aux fourneaux. Et Stubby était surexcité. Il admirait avec de grands yeux sa nouvelle acquisition, se familiarisant lentement avec cet objet qu’il n’avait jamais utilisé.
Il fut amené rapidement à feuilleter l’annuaire des numéros de téléphone des sorciers. Il était en quête d’un tout premier numéro à composer sur sa machine. Vous saviez que les sociétés de pompes funèbres disposaient de téléphone ? Stubby ne le savait pas avant ce jour. Son attention fut retenue par le premier nom familier qu’il rencontra dans l’annuaire. Il composa aussitôt le numéro et amena le combiné à son oreille.
Cela sonnait. Encore. Encore. On décrocha. Une voix fit : « Allô ? ». Stubby, comme soudain pris de panique, raccrocha directement. Quelques secondes plus tard, il reprit le téléphone et recomposa le numéro. On décrocha de nouveau.
« Allô ? C’est bien ça qu’on dit ? » fit-il. « ALLÔ ? Vous m’entendez ? ALLÔ ?? Je suis bien chez Mr. et Mrs. Deshpande ? »
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Deshpande

Professeur Deshpande


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 67
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Squirrel
| SANG : Né moldu


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyMer 9 Sep 2020 - 0:49

Affalé sur le canapé, Gemini était plongé dans la lecture de Sorcière Hebdo. Non pas que ce genre de lecture lui plaisait particulièrement, mais il avait une flemme royale de se lever, et c’était le seul magazine à proximité. Bien sûr, il aurait pu occuper son après-midi d’oisiveté à faire quelque chose de productif, du genre, préparer ses cours. Tiri était exaspérée de voir à quel point son mari prenait tout ça par dessus la jambe, et râlait allègrement sur lui. Heureusement, aujourd’hui, elle était de sortie. Avec une copine, un amant, il ne savait plus trop. Pas d’importance. Elle faisait bien ce qu’elle voulait. L’alliance, c’était de la déco pour concrétiser bien comme il fallait le mensonge de leur vie conjugale d’apparence.

En tout cas, les yeux de Gemini se faisaient bien plaisir en parcourant un article sur les sorciers sexy du moment. Bénies soient les photos sorcières et leurs mouvements hypnotiques. Il n’aurait su dire pourquoi, mais le regard hautain de l’héritier des Yaxley avait un petit quelque chose d’irrésistible. Il aurait bien partagé un petit verre avec lui, tiens. Son esprit s’égara dans des contrées bien peu chastes, et il ne fut tiré de sa rêverie que parce qu’une sonnerie lancinante s’invitait dans ses oreilles. « Tiri ! Téléphone ! » cria-t-il sans réfléchir, par habitude. Vraiment, il avait la flemme de se lever. Se souvenant finalement qu’elle était sortie, il se redressa pour décrocher. Oui, le téléphone était tout à côté du canapé mais hé, économie de geste oblige, il aurait préféré rester à l’état de larve au stade adolescent, à baver sur son bout de papier. « Allô ? » Sa voix semblait comme endormie, car il n’avait pas bien envie d’y mettre du sien. C’était sûrement sa mère qui l’invitait à un repas dominical, car qui d’autre l’aurait appelé sinon ? Les sorciers utilisaient des hiboux, pauvres petits êtres archaïques qu’ils étaient parfois.

Mais non, raccrochage intempestif. Gemini dévisagea le combiné, comme s’il était responsable de cette grossiereté, et raccrocha à son tour, prêt à retourner à ses futilités. Mais non, ce maudit objet n’avait pas l’intention de le laisser en paix. Soupir. Il décrocha à nouveau, après une courte hésitation, mais ne dit pas un mot. Cette fois, il y eut une voix. Une voix bien surexcitée, qui lui disait vaguement quelque chose, mais la distance et l’écho téléphonique l’empêchait de remettre un nom dessus. En tout cas, c’était un bien étrange début de conversation, sans doute un canular pensa-t-il avant d’entendre son nom prononcé. Un peu mal prononcé, mais ça, il avait l’habitude. Bon. Jouons le jeu. « Oui, oui, allô, c’est bien la résidence Deshpande. Monsieur à l'appareil, si ça ne s’entendait pas. » Non pas qu’il avait des problèmes avec sa virilité, mais la question était quand même curieuse. Sa voix d’endormie aurait-elle laissé entendre qu’il était une lady ? « Vous voulez parler à Tiri ? Elle est sortie. » Ce fut l’explication la plus rationnelle qui lui vint. Si quelqu’un cherchait à le joindre, il l’aurait dit. Et puis vraiment, à part sa mère, non, personne n’aurait eu cette idée saugrenue. Ca n’était pas triste hein, il en avait des amis. Juste, des amis qui communiquaient avec des bêtes à ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 519
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyMer 9 Sep 2020 - 2:28

Au plus loin qu’il pouvait se souvenir, Stubby avait toujours connu le téléphone. Ou tout du moins, su que cela existait et même vu car il avait grandi au sein de communautés moldues. Mais il ne s’en était jamais servi et n’en avait encore moins possédé. Sa famille n’en avait jamais eu les moyens et se débrouillait très bien sans. Cela étant, il avait toujours rêvé que ce fut le cas. Il associait le téléphone à la modernité et surtout à quelque chose qui avait toujours été hors de sa portée. C’était comme s’il réalisait un rêve de gosse. Cela le rendait tout fébrile. Pouvoir parler de vive voix en direct à une personne pouvant être à des centaines de kilomètres lui paraissait être une chose totalement folle.
Il tressaillit en constatant que l’appareil fonctionnait bel et bien. Il eut du mal à reconnaître la voix de son interlocuteur car celle-ci était quelque peu altérée. Il ne remarqua même pas le ton profondément blasé de la voix. Il était beaucoup trop excité pour y faire attention. La personne lui confirma qu’il était sur le bon numéro.
« Oh alors ça marche ! C’est fou ! »
Le Monsieur du Téléphone ne l’avait pas entourloupé.
« Tiri ? Qui c’est Tiri ? Non ! J’ai bien Gemini à l’appareil ? »
Il parlait fort. Un peu trop fort. On plaignait les oreilles de son interlocuteur.
« Je… Je voulais juste appeler quelqu’un… Et c’était le premier nom que je connaissais dans l’annuaire… »
Il se rendait un peu compte que présenté comme cela, c’était un peu bête. Mais il ne disposait d’aucun contact téléphonique. Il lui semblait que la plupart de ses proches n’avaient pas de téléphone. Ils étaient presque tous sorciers !
D’autant plus qu’après presque deux semaines d’isolement, il ressentait vraiment le besoin de parler avec quelqu’un. Sans pour autant sortir de chez lui. Depuis cette soirée au Festi’Witch, le monde extérieur lui paraissait si effrayant. Il s’était mis à faire des insomnies, chose qui ne lui arrivait que très rarement. Il avait bien Pomelo pour lui tenir compagnie. Et il voyait Jacob de temps en temps. Mais ce n’était pas pareil. Stubby était un être social qui avait besoin de voir beaucoup de gens, d’être entouré. Il n’avait acheté un elfe de maison que pour échapper à la solitude d’habiter dans un appartement beaucoup trop grand pour une seule personne. Sans le regard, l’attention et la compagnie des autres, il avait l’impression de ne rien être. De ne pas exister.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Deshpande

Professeur Deshpande


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 67
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Squirrel
| SANG : Né moldu


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyMer 9 Sep 2020 - 11:32

La voix était adulte, mais l’enthousiasme était clairement celui d’un enfant de douze ans. Gemini était paumé, comme souvent ça n’était pas le problème. Mais en général, il avait au moins un visage en face pour décoder. Là, c’était l’inconnu. Le grand mystère d’un après-midi d’ennui ! Du coup, son interlocuteur ne pouvait voir ses sourcils un peu froncés, plus par étonnement qu’agacement. Visiblement, il avait affaire à une première fois. Et une comme ça, c’était inédit aussi pour lui. Mais ça n’était pas un canular, non, puisque la mystérieuse voix prononça son prénom. « Oui oui, c’est bien moi. » confirma-t-il machinalement. Ainsi donc, ça n’était pas pour sa femme ? Mais… C’était un peu énervant d’avoir cette sensation de familiarité, et de ne pas savoir remettre les choses dans le bon sens ! Il connaissait forcément la personne, sûr, certain, tout le laissait entendre. Pire même, c’était bien explicite. La personne lui avait clairement dit que oui, ils se connaissaient !

Ca le rendait un peu fou, ce flou. Mentalement, il fit la liste des gens qui auraient pu être à l’origine du mystérieux appel. Les noms défilaient vite dans son crâne, mais non, rien, rien, nada. S’appuyant sur son accoudoir, il réalisa que ça faisait bien quelques secondes que personne n’avait rien dit. Il était temps de renoncer à trouver la réponse tout seul, tant pis. « Désolé, mais le téléphone déforme la voix alors… Qui est à l’autre bout du fil ? » Du Gemini tout craché ça. Même pas capable de blâmer l'autre pour son impolitesse - on se présentait au téléphone, quand même ! Non, il s'en voulait de ne pas capter, lui qui était quand même relativement perspicace et attentif aux détails. Cette voix… Elle lui était tellement familière qu’il sentait qu’il aurait du trouver rapidement. Mais pourtant, rien à faire. Pour sa défense, comment Gemini aurait pu envisager une seule seconde qu’il aurait à nouveau l’occasion de parler au chanteur ? Pour lui, ça avait été une parenthèse agréable dans sa vie. Non, deux, attendez, il y avait eu le match de BeerQuidditch aussi. Mais tout de même, ça ne faisait pas d’eux des amis. Par contre, à force de saigner ses vinyles, il aurait pu oui, reconnaître la voix de Stubby. Maudite technologie !
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 519
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyMer 9 Sep 2020 - 15:56

Ne sonnait-il pas comme un illuminé ? Gemini devait le prendre pour un fou ! Stubby s’en rendait bien compte. Mais… Rah ! Il ne pouvait pas s’empêcher d’être complètement surexcité comme un enfant au matin de Noël ! Heureusement que son interlocuteur ne pouvait pas le voir ! Il était assis par terre, le dos contre le meuble où était posé le téléphone.
Tandis qu’il ne recevait plus de réponse au bout du fil, il craignit que la communication fût coupée.
« Allô ? » appela-t-il alors. « ALLÔ ? »
Gemini finit par lui répondre, vraisemblablement confus. Quoi ? Il ne le reconnaissait vraiment pas ? Stubby fut presque déçu et un peu vexé. Mais quelque part, il comprenait. Il hésita à se présenter. Cela aurait pu être amusant de le laisser deviner jusqu’à ce qu’il trouve. Il renonça cependant à cette idée.
« C’est Stubby. Stubby Boardman. Tu te souviens ? »
Bien sûr qu’il s’en souvenait ! Comment pouvait-il en être autrement ? On ne l’oubliait pas si facilement ! Soudain, il ne sut pas quoi dire d’autres. En composant le numéro, il n’avait pas pensé à ce qu’il allait raconter. Il se retrouva un peu bête.
« J’espère que je ne te dérange pas… T’étais peut-être en train de travailler, de préparer tes cours pour la rentrée… »
Il avait retenu que Gemini allait être professeur de Poudlard à la rentrée qui arrivait très prochainement. A défaut d’avoir retenu presque tout le reste…
Il avait l’impression d’être redevenu un adolescent. Vous savez, ce stress et cette agitation qu’il ressentait quand il avait enfin l’occasion de parler à son crush ou au moment d’expédier un hibou qu’il avait mis une heure à écrire. Sauf que là, ce n’était pas tant la personne au bout du fil que le moyen de communication en lui-même qui mettait Stubby dans un tel émoi.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Deshpande

Professeur Deshpande


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 67
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Squirrel
| SANG : Né moldu


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyMer 9 Sep 2020 - 18:35

S’il était possible de perdre un tympan par téléphone interposé, alors Gemini était bel et bien exposé au risque. Pas bien fan du silence, son interlocuteur hurla le mot qui lui semblait convenir dans le combiné. RIP petites oreilles indiennes. Mais il ne se laissa pas démonter, et posa la question logique, à savoir : mais t’es qui toi ? Enfin, mieux formulé, bien entendu. La réponse allait l’étonner, ah ça.

Stubby Boardman. Stubby. Boardman. Le vrai ? Si c’était une blague, elle était vraiment de mauvais goût. Mais à l’instant où il se présenta, Gemini sut en son for intérieur que c’était lui. Mais comment avait-il fait pour ne pas reconnaître sa voix qui le hantait jour et nuit, quoi que moins ces derniers temps ? Stubby Boardman, donc, l’avait appelé. L'appelait. Qu’est-ce que c’était que ce fuck là ? Stubby. Boardman. Et il osait lui demander s'il se souvenait ! Quelle question ! « Oh, Stubby ! Bien sûr que je me souviens, oui, oui… » Ah, c’était une conversation de haute volée. Très vite, il remit les infos dans le bon ordre, même s’il était en réalité un peu sur le cul de se dire qu’il avait le charmant chanteur au téléphone. Visiblement, Stubby n’avait jamais utilisé un téléphone, et avait feuilleté le bottin. Et l’avait trouvé, lui. N’avait-il donc pas d’autres amis plus célèbres à appeler ? Ah oui non, c’est vrai, les sorciers n’étaient pas trop fan de ce moyen de communication.

C’était improbable, quand on y pensait. Ramenant ses jambes sous ses fesses, Gemini abandonna l’idée de retourner à son état de cachalot échoué, et chercha à se mettre dans une posture confortable pour cet étrange moment. Quoiqu’agréable, qu’on se le dise. Une groupie aurait couiné : il avait retenu son nom ! Mais Gemini avait 36 ans, quand même, on ne se permettait pas pareil comportement passé trente ans. Si son ego avait vraiment compté, il aurait pu se sentir flatté. Même pas, dites.

Il était mignon, Stubby, à s’excuser. Rien à voir avec la flamboyante vedette qui s’était tenu devant lui en loge VIP. Gemini ne put retenir un rire quand il décrivit ses possibles activités. Tiri et lui s’étaient passés le mot ou quoi ? « Ne t’en fais pas. J’étais perdu dans de la grande littérature, rien de bien important. » Il faillit bien révéler de quoi il parlait, et puis finalement, il le fit. « Je viens d’ailleurs d’apprendre que tu n’étais même pas dans le top 5 des sorciers les plus sexy, parce que tu n’es pas un homme de la vraie vie. » Mais qu’est-ce qui lui prenait de dire ça ? Sans doute le fait qu’il n’avait aucune idée de quoi dire. Parler des cours à Poudlard ? Pourquoi faire. C’était un travail ça, ça n’était pas digne d’intérêt. « Tes fans doivent être déchainées ! » termina-t-il pour essayer de se rattraper. Lui, réalisa-t-il soudain, il l’aurait mis en top 1 !
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 519
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyDim 13 Sep 2020 - 18:37

Dans un cadre intime et privé, Stubby Boardman n’était pas aussi extravagant que ce qu’il paraissait à l’extérieur. N’ayant pas à contrôler sa propre image, il se souciait d’avantage des autres. Même si, évidemment, Stubby restait Stubby avec ses petits défauts. La facette moins impérieuse de sa personnalité n’était pas une facette qu’il aimait montrer dans sa vie professionnelle. Il craignait que cela ne renvoie des signes de faiblesses là où il ne fallait pas en montrer.
Qu’il appelle ainsi un quasi-inconnu était un cas exceptionnel. En appelant Gemini avec son numéro personnel, il lui permettait de mettre un petit pied dans sa vie privée. Certains de ses compères et consoeurs célèbres lui auraient dit que c’était de la folie. Et ils auraient eu raison. Mais Stubby n’avait pas eu de sentiments négatifs à l’égard de Gemini. Il voulait faire confiance à son instinct et, par extension, à cet homme. Ce n’était pas beaucoup plus risque que de coucher avec un inconnu le premier soir après une demi-heure à tout cassé de conversation. Stubby n’était pas un homme de raison mais d’instinct.

Il n’en attendait pas moins de la part de Gemini que de cesser toute activité pour lui parler. De la littérature, hein ? Quand le chanteur commençait à se figurer de gros pavés de la littérature sorcière inaccessible pour le commun des mortels dont les noms lui échappaient complètement, le professeur cassa très vite cette image en évoquant… Sorcière Hebdo. Cela fit franchement rire Stubby.
« Tu ne savais pas ? Je ne suis qu’une belle gueule imprimée sur des bouts de parchemin et une voix. Mon existence en tant qu’homme est un mensonge. » renchérit-il, réceptif à ce trait d’humour.
Gemini évoqua ses fans. Stubby haussa les épaules même si son interlocuteur ne pouvait pas le voir.
« Elles le sont tout le temps. En tout cas, je te conseille de bien être attentif au numéro de Sorcière Hebdo de début Septembre… »
La veille, Stubby avait tout juste donné son aval pour la publication d’une interview et de quelques images d’un shooting-photo effectué en fin juin sur le thème de la rentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Deshpande

Professeur Deshpande


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 67
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Squirrel
| SANG : Né moldu


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyJeu 24 Sep 2020 - 2:11

Le problème avec Gemini, c’est qu’il ne réfléchissait jamais à l’image que son comportement pouvait renvoyer auprès des gens. Enfin, ça n’était pas vraiment un problème, en réalité. Il se moquait bien de l’avis des autres. Aussi, révéler qu’il lisait un magazine féminin en pleine après-midi, et surtout un article futile sur la sexitude de garçons, ça ne le dérangeait pas le moins du monde. Pourtant, si on ajoutait cette info à son rendez-vous VIP dans la loge de Stubby, on pouvait se forger l’image d’un homme de 36 ans très déséquilibré et très amoureux d’une starlette. Il n’en était rien. Certes, il avait 36 ans mais pour le reste… Pensez ce que vous voulez !

Le rire de Stubby éclata dans le combiné, faisant naître un sourire sur les lèvres de l’indien. C’était donc si drôle, ce qu’il avait dit ? « Je savais que tu n’étais qu’une illusion. C’était trop beau pour être vrai ! » renchérit-il, inconscient qu’il alimentait l’ego du chanteur en disant pareille phrase. Heureusement, car sinon, l’autre sous-entendu aurait pu le faire vraiment passer pour un type qui avait un joli petit crush et franchement, même lui n’en avait pas conscience, alors… C’était pourtant bien le cas. Sa rencontre avec lui n’avait fait que conforter le fait que Stubby était quelqu’un d’agréable, et pas juste une façade. Et c’était bien, d’avoir un peu de profondeur.

Sa remarque sur les fans était si détachée que Gemini eut un petit sourire en coin. Le chanteur parlait à nouveau de son sujet de prédilection, à savoir lui-même, et son ton changeait petit à petit. Sans doute que le combiné ne l’impressionnait déjà plus. « Eh bien, tu n’es pas rancunier après l’offense de cet article ! Mais j’y penserai, si ma femme l’achète. Elle serait capable de me corner la page ! » C’était là la vérité la plus vraie. Ce mariage était tellement atypique que tout ça pouvait facilement passer pour une blague, et pourtant. La plus grosse blague, c’était la bague à son doigt.

Jouant avec le fil du combiné parce qu’il avait ce besoin stupide de toujours occuper ses doigts, Gemini enchaîna naturellement, comme si c’était la centième fois au moins qu’il bavardait avec Stubby. Il n’était pourtant pas trop du genre à badiner comme ça, plutôt à écouter mais hé, il y avait des choses qui ne s'expliquaient pas… « Tu dois drôlement t’ennuyer en tout cas pour en être réduit à feuilleter le bottin. Tu me diras, cela doit te faire du bien après deux mois intenses comme ça, non ? » Aussi franc soit le futur professeur, il se garda bien d’aborder la triste fin du festival, qui avait eu lieu pendant une soirée où il avait oublié d’aller, merveilleuse décision. Une soirée où le nom de Stubby Boardman aurait dû être sur toutes les lèvres, plutôt que la macabre découverte. « À moins que tu ne fasses une petite pause entre deux compositions ? » Dans ce cas, appeler Gemini était une drôle de façon de chercher l’inspiration !
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 519
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyVen 25 Sep 2020 - 0:14

Depuis le début de sa carrière, le nom de Stubby Boardman et des Croque-Mitaines avaient fait couler beaucoup d’encre et mis à l’emploi beaucoup de plumes à papote. Le chanteur appréciait cette attention portée à sa personne et à son travail. Mais la presse disait ce qu’elle voulait, façonnait son image comme elle l’attendait au fil des albums, des potins, des scandales… Des dorénavant des faits divers macabres. Ca, par contre, il n’aimait pas DU TOUT.
Il écoutait Gemini parler avec un sourire. Son interlocuteur flattait son égo.
« Si ta femme l’achète ? C’est pas toi qui l’achète ? Quoi, t’as honte ? Oh je suis déçu ! » le railla-t-il gentiment.
Stubby voyait Sorcière Hebdo véritablement comme le magazine des petites adolescentes complexées par leur acné. Ou celui des ménagères de plus de quarante ans.

Indirectement, Gemini lui demande comment il allait. Stubby n’avait pas envie d’être franc et de dire qu’il avait le sentiment que son âme quittait lentement son corps. La fin du festival l’avait un peu bouleversé. Son agent lui avait fait comprendre qu’il valait mieux pour lui qu’il se fasse oublier quelques temps. Probablement qu’il risqué d’être mêlé à cette funeste affaire. De toute façon, il n’avait pas envie de sortir. Mais en même temps, il s’ennuyait tellement quand il était seul chez lui.
« Tu n’as pas idée d’à quel point je me fais chier ! Mais ainsi va la vie d’artiste. Des périodes de fortes activités sont souvent succédées de grands vides. »
Stubby ne composait jamais seul mais toujours avec ses acolytes des Croque-Mitaines. Et ils avaient leur propre méthodologie de travail et dynamique de groupe.
« Ca, c’est top secret. » répondit le chanteur avec malice. « En tout cas, je suis content de t’avoir appelé. Au moins tu ne m’as pas… Comment on dit ? Raccrocher au nez ? Je crois que c’est ça… »
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Deshpande

Professeur Deshpande


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 67
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Squirrel
| SANG : Né moldu


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptySam 26 Sep 2020 - 22:15

Déçu ? Oh ? Gemini n’était pas super doué pour détecter les blagues, mais il n’était pas non plus fortiche pour se vexer pour des bêtises, alors… Mais là, en plus, il avait bel et bien compris que Stubby se moquait un peu gentiment. Pourtant, il lui répondit presque le plus sérieusement du monde . « Oh, c’est plus que je ne traine pas trop dans les kiosques à vrai dire. J’aime moins lire la presse que des thèses de 700 pages sur des sujets qui n’intéressent pas grand monde. » Pouvait-on réellement parler de presse quand on parlait de Sorcière Hebdo ? Bah, il ne jugeait pas. Si ça faisait plaisir aux gens de se vider la tête en lisant ça… La preuve, lui-même venait de se prêter à l’exercice ! « La dernière concernait le paradoxe de Fermi. 732 pages pour être précis ! » Gemini s’arrêta là car sinon, il était prêt à s’embarquer dans un monologue sur le pourquoi du comment cette théorie moldue le fascinait alors qu’en fait, elle révélait tout à fait l’ignorance des moldus des choses de la vie. Peut-être que ça serait intéressant comme sujet de cours tiens, ça ? Bon, il faudrait synthétiser la thèse, la réduire à quelques pages, flemme d’avance rien que d’y penser.

La franchise de Stubby lui arracha un petit rire. Visiblement, cet après-midi, tout le monde semblait se faire chier. « Ça n’est pas parce que tes journées ne sont pas remplies qu’elles sont vides. » lâcha-t-il, énigmatique alors que dans sa tête, ça paraissait limpide. À vrai dire, Gemini adorait s’ennuyer, parce que ça laissait tout le temps à son cerveau pour vaquer à des réflexions plus ou moins utiles et pertinentes. D’ailleurs, on ne s’ennuyait vraiment que parce qu’on ne faisait pas l’effort de s’occuper l’esprit. Gemini, lui, n’avait aucun effort à produire. Ca fusait toujours dans sa tête, en continu. Zéro pause, jamais. Est-ce que ça le fatiguait ? Pas vraiment !

Stubby avait en tout cas l’air réellement ravi de l’avoir appelé. C’était curieux, ils ne se connaissaient pas tant que ça ! Et leur rencontre n’avait pas très bien démarré quand on y songeait, même si elle s’était plutôt bien passé. Tout était une histoire de contexte, après tout. « Oui, c’est ce qu’on dit. » Etape numéro 1, le factuel. Etape numéro 2, répondre à son drôle de sous-entendu. « Mais pourquoi j’aurais fait ça ? Ça me fait plaisir de te parler tu sais. Et je ne dis pas ça uniquement parce que tu m’as sauvé d’une lecture ennuyante. Je crois que la prochaine page était un quizz : quelle épilation magique sied le mieux à votre personnalité ? En partenariat avec Harpile Poil. Le titre prévient : le résultat pourrait vous surprendre ! » Il connaissait plusieurs personnes de son entourage, plusieurs hommes, qui l’auraient fait avec joie. Peut-être Stubby même, après tout ? « Je crois qu'on peut donc littéralement dire que tu m'as sauvé ! J'ai la sensation d'être un losange : et si j'apprenais que j'étais un carré ? » surjoua-t-il, amusé par sa blague.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 519
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyMer 30 Sep 2020 - 20:05

« Le paradoxe de Fermi ? Qu’est-ce que c’est ? »
Il n’avait jamais entendu parler d’une telle chose. Cela lui paraissait être quelque chose d’intelligent. Le genre de truc qui alliait cosmologie et philosophie. Ou qu’Einstein aurait écrit. Ou bien une énigme mathématique. Pardonnez le manque de culture de Stubby : il ne le faisait pas exprès. Il préférait en rester à la presse qui exposait de simples faits d’actualité sans paradoxe.

Il avoua franchement à Gemini qu’il s’ennuyait comme un rat mort. Son interlocuteur prononça une phrase qu’il eut du mal à saisir. Il fronçait légèrement les sourcils. Nan. Il avait beau réfléchir, il n’y trouvait pas de sens. Ce qui était vide n’était pas rempli. A limite, il pouvait être seul avec ses pensées. Mais c’était nul de n’avoir rien d’autre à faire que de penser. Sa journée en restait tout aussi vide. Elle n’était pas plus productive. Stubby, c’était un homme d’action. Pas de pensée. Il aimait sinon penser à des choses concrètes. « Si tu le dis… » Il ne trouvait rien à répondre. Alors, il éclipsa le sujet.
Il sourit légèrement quand il parlait du test de personnalité de Sorcière Hebdo.
« Aucune. » répondit-il à la place de ce test. « C’est toutes les mêmes. Elles te feront toutes aussi mal les unes que les autres. Dans le cas échéant, elles t’irriteront comme jamais ta peau. Les articles sponsorisés, c’est toujours nul. »
Il savait qu’Harpile Poil payait une petite fortune en publicité et en partenariat pour cultiver son image de marque. Ils avaient proposé à la leader des Space Girl une somme assez rondelette juste pour une photo promotionnelle.
De nouveau, Gemini se perdit dans des propos incompréhensibles pour Stubby. Une histoire de carré et de losange. Le chanteur décida juste de feindre un rire et d’ignorer délibérément la remarque.
« Tu as prévu quelque chose pour cet après-midi ? A part de finir ton numéro de Sorcière Hebdo ? »
Stubby pouvait sentir à l’odeur qui émanait de la cuisine que Pomelo avait bientôt fini de faire à manger.
« Ca te dirait de venir t’ennuyer avec moi ? J’ai acheté un monopoly la semaine dernière. »
Il se retint d’ajouter « et je n’ai personne avec qui y jouer ». C’était trop pitoyable pour un chanteur tel que lui. Il préférait laisser penser qu’il n’avait pas eu le temps de l’essayer. Parce que
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Deshpande

Professeur Deshpande


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 67
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Squirrel
| SANG : Né moldu


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyMer 30 Sep 2020 - 20:32

La curiosité de Stubby envers sa dernière lecture surprit réellement notre professeur en devenir. Non pas qu’il était étonné parce que c’était une personnalité publique et qu’il l’imaginait bête comme ses pieds, loin de là. Mais franchement, il doutait que ce sujet intéresse qui que ce soit. Il n’y avait qu’à constater les roulements d’yeux de sa femme quand il l’avait bouquiné pour savoir que ça ne passionnait pas les foules. Toutefois, il avait là une fenêtre de tir pour s’épancher sur cette fameuse thèse, et ça lui faisait plaisir. « Oh, c’est une théorie moldue profondément ennuyeuse pour le commun des mortels, mais qui m’a passionné ! Monsieur Fermi s’est demandé pourquoi les extra-terrestres n’étaient toujours pas parmi nous. C’est vrai que la question se pose, quand on y pense, c’est fascinant. Mais c’est assez drôle, parce qu’avec notre recul sorcier, c’est une façon de penser tout à fait moldu. Eux qui ignorent la majorité des choses du monde, ne serait-ce que l’existence de la magie, peut-être bien que les petits hommes verts comme ils les visualisent sont déjà là, mais se cachent aussi bien que nous. Peut-être même que selon leur définition, nous serions nous-même des êtres extra-terrestres, en tout cas en dehors de leur champ de compréhension ! » Comme toujours lorsqu’il parlait d’un sujet qu’il aimait, Gemini avait débité son monologue à toute vitesse. Au-delà du fait que ça avait sûrement peu d’intérêt pour Stubby, encore fallait-il qu’il ait compris un mot sur deux.

En tout cas, le chanteur semblait s’y connaître en épilation, c’était amusant quand on y pensait. Gemini n’avait aucune intention de s’infliger ça, c’était un fait. Il avait juste dit ça pour causer d’un sujet plus léger que l’histoire de Fermi, car même lui réalisait que ça pouvait être rebutant pour toute personne normalement constituée. Ok, lui, la normalité, il s’en fichait mais bon. « J’y songerai si un jour j’ai des envies masochistes. » plaisanta-t-il. Il faudrait le payer, comme cet article sponsorisé tiens. Une chose était sûre, Stubby et Gemini s’ennuyaient ferme. Et le chanteur semblait avoir besoin d’une confirmation de son côté, comme si Sorcière Hebdo n’était pas un indicateur assez clair. « Pas vraiment. Je pourrais préparer mes cours, mais ça me demanderait de faire un effort. Et puis, je n’ai pas fait de l’impro pour rien ! » Il se souvenait avoir évoqué son passé d’homme de théâtre avec lui. Mais peut-être que Stubby ne s’en souvenait pas, lui. C’était déjà un miracle qu’il ait retenu son nom, alors qu’il lui avait demandé plusieurs fois lors de leur rencontre impromptue.

La proposition qui suivit lui fit plaisir, sans qu’il ne sache expliquer pour quoi. C’était vraiment inattendu - ils se connaissaient à peine ! - et Stubby devait vraiment s’ennuyer ferme pour lui demander pareille chose. Mais Gemini ne chercha pas à savoir dans quel profond gouffre d’ennui se trouvait la vedette et préférait prendre les choses comme elles venaient. C’était gentil. C’était quelque chose qu’il n’avait plus fait depuis des années. C’était un programme tentant. « Avec plaisir . » répondit-il avec un petit sourire dans la voix. « Seulement si tu me promets que tu n’es pas mauvais perdant. Tu m’as déjà cassé le nez une fois je te rappelle ! » Gemini rit franchement, et se comportait clairement comme s’ils étaient de vieux amis. C’est fou comme les apparences pouvaient être trompeuses !
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 519
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyVen 2 Oct 2020 - 15:50

En entendant la longue réponse de Gemini sur le paradoxe de Fermi, Stubby regrettait presque d’avoir posée la question. Néanmoins, il essaya quand même de suivre ses explications. Quand le mot « extra-terrestre » lui parvint, ses sourcils se froncèrent de scepticisme mêlé à de l’incompréhension. Il aurait été prêt à parier que cette « thèse » virait au cours de ses 700 pages en théorie du complot impliquant des lézards anthropomorphiques.
« Ca a l’air… intéressant. Et t’es d’accord avec ce qu’il dit ? »
Tout ça lui semblait irréaliste quand même. Il ne croyait pas une seconde aux extra-terrestres. Bientôt, les gens allaient croire que c’était eux qui avaient construit les pyramides d’Egypte. Où va le monde !

Stubby était tombé dans le piège de l’épilation de nombreuses années auparavant. Alors on ne l’y prenait plus. Il plaignait sincèrement les femmes qui s’imposaient cette torture plusieurs fois par an.
« Tu pourrais aussi tricher pour ne rien faire et donner des exposés à faire aux élèves tout au long de l’année. »
Durant une de ses années à Poudlard, un professeur de Défense contre les Forces du mal avait eu recourt à cette technique pour les cours théoriques. Stubby avait essayé d’y échapper avec son camarade (avec qui il était supposé faire cet exposé) en séchant le cours où ils devaient passer au tableau pour faire la présentation. Ca n’avait pas marché. Le professeur leur avait fait comprendre qu’ils allaient quand même passer au prochain cours alors qu’il les avait croisés dans les couloirs. Ils avaient donc dû préparer leur exposé en une soirée. Et ils avaient écopé d’une heure de etenir. Leur exposé avait alterné entre show comique et gros moment de malaise.

Stubby fit la proposition inattendue que Gemini vienne chez lui. L’idée lui était venue comme ça. Il était sûr que son interlocuteur allait accepter. Qui aurait refusé ?
« Pour être mauvais perdant, il faut déjà perdre ! » répondit-il à sa plaisanterie en souriant. « Bon je vais te laisser, je n’ai toujours pas mangé. »
Sur ce, ils s’entendirent sur une heure approximative de rendez-vous et le chanteur communiqua son adresse. Et ils raccrochèrent.

Environ deux heures plus tard, Stubby avait fini de manger et arrangeait son allure pour être présentable. Pendant ce temps, Pomelo tricotait quelque chose de beaucoup trop petit pour que ça soit pour son maître, tranquillement assis sur un fauteuil. On sonna à la porte et l’elfe abandonna son ouvrage pour aller ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Deshpande

Professeur Deshpande


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 67
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Squirrel
| SANG : Né moldu


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyMar 6 Oct 2020 - 3:07

Avec le temps, Gemini avait appris à reconnaître les marques d’intérêt de pure politesse. La petite pause dans la phrase de Stubby en était révélatrice mais au moins, il faisait l’effort de prétendre s’y intéresser et même, de le relancer - mauvaise idée, soit dit en passant. Enfin, c’était tout de même mieux que de changer de sujet comme un sujet, ce que 99% des gens auraient fait dans pareille situation après avoir lâché un “Ok, cool !“ un peu gênant. « Je suis d’accord sur le fait que nous n’avons certainement pas encore découvert un quart du millième de ce qui nous entoure. J’aime bien l’idée, pas toi ? » Forcément, Gemini adorait apprendre de nouvelles choses, tout le temps, chaque jour. Et avec ses expériences sous l’influence de diverses substances, il avait vu de son esprit vu qu’il y avait bien des mondes insoupçonnés qui ne demandaient qu’à être explorés.

Les méthodes éducatives de Stubby lui arrachèrent un rire sincère qui emplit son salon. Le coup de l’exposé, c’était bien joué. En réalité, le cerveau de Gemini fourmillait d’idées pour surprendre ses élèves. Le hic, c’était qu’il en avait trop même. Plutôt donc que de faire un programme, ou les trucs sérieux que faisaient les profs, Gemini s’était dit qu’il verrait bien. Au feeling. De toute façon, il était prof, c’était lui qui décidait. « Je note la technique pour les journées où je manquerai d’inspiration. Mais pas toute l’année, je risquerai de m’ennuyer. Et je crois qu’à Poudlard, il n’y a pas le téléphone ! »

Finalement donc, il semblait qu’ils étaient bien partis pour se faire ce fameux Monopoly. L’assurance du chanteur ne le surprit pas le moins du monde, et il s’abstint d’un commentaire mal placé sur le fait que jouer, c’était aussi prendre le risque de perdre. Surtout que le Monopoly, hé, c’était quand même un jeu où on ne se faisait pas vraiment des amis. « Bon appétit alors ! Et ne mets pas des billets dans tes poches, je le saurais. » S’il avait été en face de lui, il aurait ajouté un clin d’oeil mais téléphone oblige, c’était impossible.

Deux heures plus tard, avec le quart d’heure de retard de politesse, Gemini sonnait donc à la porte de Stubby avec un gros livre sous le bras. Lorsque la porte s’ouvrit, quelle ne fut pas sa surprise d’avoir à baisser les yeux pour se retrouver face à… un elfe de maison ! Alors ça, pour une surprise ! Gemini était un né moldu, c’était dire si des elfes, il n’en avait pas vu beaucoup. Son entourage n’était pas non plus très bien né, plutôt bohème qu’autre chose alors ça n’était pas tant dans ses habitudes de voir des… esclaves ? Ah, le mot l’ennuyait. « Oh, bonjour ! » lança-t-il à la petite créature qui était habillée toute proprette. Esclave ou pas, Gemini n’avait pas été élevé chez les gorets, aussi lui tendit-il sa main poliment - la différente de taille était colossale, mais il passa outre comme si c’était là la chose la plus normale. « Enchanté, moi c’est Gemini. Stubby est là ? » Il ne qualifia pas le chanteur de maître ou tout autre de forme de hiérarchie dégradante. A vrai dire, ça ne lui vint même pas à l’esprit.

Tandis que Pomelo l’amenait au salon, les yeux du futur professeur se baladait dans l’appartement qui était totalement à l’image de son propriétaire. C’était toujours intéressant, de découvrir quelqu’un à travers ses goûts. Et définitivement, Stubby en avait, du goût. « Bonjour ! » lança-t-il gaiement en le voyant, alors qu’ils s’étaient déjà parlé, mais au téléphone, donc bon. Stubby était tout apprêté, charmant comme la première fois qu’il l’avait rencontré, et la deuxième aussi d’ailleurs. Alors que lui avait enfilé un pull qui aurait pu le faire ressembler à un professeur, si les triangles de quatre ou cinq couleurs différentes qui en constituaient le motif n’ajoutaient pas une légère touche d’excentricité. Tout fier, il tendit son livre à son hôte. « Ma mère me tuerait si j’arrivais les mains vides, alors… Comme ça avait l’air de t’intéresser, cadeau. » Sur la couverture d’une sobriété effarante, on pouvait lire Fermi’s Paradox - are we really alone ? Toutefois, faire des blagues, ça n’était pas vraiment dans sa nature. Aussi se retint-il approximativement deux secondes trois quarts avant de pouffer, et de faire tomber l’épais livre sur le canapé avant de sortir une boîte d’une des grandes poches de sa cape, qu’il n’avait pas confiée à Pomelo parce qu’il n’était pas bien au fait de comment ça fonctionnait, les domestiques. « En vrai, j’ai pris des chocolats. Je me suis dit que ça serait plus à ton goût. » C’était une boîte qu’on lui avait offerte, mais qu’il avait gardée pour les occasions comme celle-là. Mais chut.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 519
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini EmptyMar 6 Oct 2020 - 23:39

Stubby gardait les pieds sur terre. Il croyait en la science tout en acceptant qu’il y ait des choses qui demeurent inexpliquées. Pour lui, les extra-terrestres, c’était de la croyance. Pas de la science. Aucun humain ne les avait vus. Alors on ne pouvait pas dire qu’ils existaient.
« Ouais mais de là à penser que les extra-terrestres existent… »
La conversation téléphonique s’acheva sur l’accord d’un rendez-vous Monopoly.

Deux petites heures plus tard, Gemini arriva chez Stubby. Il fut accueilli par Pomelo, l’elfe de maison et non pas le maître des lieux.
« Bonjour Monsieur. » salua poliment la créature.
Il fut surpris de voir la main de l’invité ainsi tendue. Cela n’arrivait quasiment jamais. Bien souvent, les invités de son maître étaient des proches avec qui ce n’était pas nécessaire. Ou, beaucoup moins souvent, des gens qui ne faisaient même pas attention à lui. Il serra la main de Gemini.
« Je suis Pomelo, Monsieur. Monsieur Stubby est en bas. Je vais le chercher. Vous pouvez vous installer. »
Il désigna le salon. Sur ce, il descendit les escaliers qui donnaient accès à l’espace nuit.
Stubby habitait dans un appartement spacieux et lumineux, indéniablement luxueux. Il était décoré avec le goût subtil de la décennie tout en ayant une touche personnelle qui ne faisait pas la pièce ressembler à un catalogue de décoration. Le séjour n’avait rien d’une pièce d’apparât (surtout pas avec ce piano qui semblait avoir fait la guerre). C’était véritablement une pièce de vie.
Le maître des lieux finit par arriver pour accueillir son invité avec le sourire. Il était à l’image de son salon. Il portait une tenue simple dans sa composition et quotidienne. Sa chemise avait un motif excentrique tendance. Mais on restait très loin de l’extravagance de ses tenues de scène ou de soirée.
« Salut, je ne t’attendais pas si tôt ! Ca va ? Tu n’as pas trop eu de mal à trouver ? »
L’appartement était idéalement situé. A cinq minutes à pied du Chemin de Traverse, dans une rue très calme. La devanture du bâtiment datait du XIXe siècle.
Tout sourire, Gemini lui tendit un livre à l’apparence très ennuyeuse ayant pour titre « Fermi’s paradoxe – are we alone ? ». Avec apparemment l’attention de le lui offrir. Stubby tiqua sérieusement, ne sachant que dire face à ce cadeau qui ne l’emballait pas des masses. Mais ce fut juste le temps de comprendre que Gemini plaisantait – se trahissant lui-même par son rire. Le chanteur finit par aussi rire à la plaisanterie. A la place, son invité lui offrit une boîte de chocolat qu’on pourrait trouver dans une grande surface moldue.
« Oh ce n’était pas la peine ! Mais merci quand même, c’est gentil. »
Il aurait peut-être préféré des fleurs. Des orchidées. Celles dans sa salle de bain venaient de faner. Celles dans la chambres d’amis commençaient à faire la gueule.
« Sinon tu veux boire quelque chose ? Du thé, du café ou quoi ? Si tu veux quoique ce soit, demande à Pomelo. »
Pomelo qui était retourné à son tricot, s’étant mis en retrait sur un petit fauteuil dans un coin près de la cuisine. Néanmoins prêt à servir son maître et son invité.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Empty

Revenir en haut Aller en bas

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-