GRYFFONDOR : 14 pt | POUFSOUFFLE : 7 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
Dates stocks PS5 : stocks imminents chez Amazon et ...
Voir le deal

Partagez

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pr Gemini Deshpande

Pr Gemini Deshpande


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Squirrel
| SANG : Né moldu


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 EmptyVen 16 Oct 2020 - 2:01

Pomelo de son nom donc avait l’air tout gentil, et sa mini main dans la grande paluche de Gemini formait un spectacle cocasse. Il l’appelait Monsieur, c’était bizarre. Personne n’appelait Gemini Monsieur, on l’appelait par son prénom, voilà tout. Sans doute fallait-il s’y habituer, car ça serait là ce qui se passerait sûrement à la rentrée. Ou alors, ils diraient professeur ? Professeur… Quelle drôle d’idée quand il y pensait. « D’accord Monsieur Pomelo. » s’amusa-t-il en lui répondant avec le sourire, et en entrant dans le salon. La pièce était vraiment belle, sophistiquée, décorée avec soin. Pas très étonnant, vu que Stubby était une personnalité publique pour qui les apparences semblaient logiquement compter. L’appartement de Gemini, lui, était un joyeux fouillis, à l’image de ce qui se passait dans sa tête. Ca désespérait un peu Tiri d’ailleurs, qui avait abandonné depuis longtemps l’idée d’avoir une déco épurée. Elle aurait adoré ce salon.

Le piano attira son attention, et il avait fait glisser ses doigts sur la surface patinée par l’âge quand Stubby était entré. Son élégance le frappa, évidemment. Le chanteur avait un charme impressionnant, mais aussi une simplicité appréciable quand il s’adressait à lui. Vraiment, leur relation ne rentrait dans aucune case, on ne pouvait y coller aucune étiquette non plus parce que personne n’aurait pu trouver un mot qui résumait : alors c’est un trentenaire qui est allé voir un chanteur qu’il appréciait, moment envié par des midinettes, avant de faire équipe avec lui lors d'un match de BeerQuidditch perdu avec panache, puis d’échanger quelques mots au téléphone avant de squatter chez lui pour un Monopoly. Essayez hein, sérieusement, c’était impossible. « Mes pieds ont trouvé, tu vois. » répondit-il à sa question de politesse avant de lui faire sa petite blagounette d’un goût que tout à chacun était libre d’apprécier ou non. Ça eut le mérite de faire rire Stubby, ce qui était déjà pas mal.

Oh, le vrai cadeau était en soi bien moins fun et intéressant. Gemini aurait peut-être pu se casser la tête plutôt que d’embarquer ça, mais il y avait pensé environ trois minutes avant de partir : ça laissait peu de temps pour la créativité. « Oh, c’est trois fois rien. » Vu le prix de la boîte, c’était sûrement le cas de le dire, mais Gemini s’encombrait peu de bêtises pareilles. Mais la valse de la bienséance continua et Stubby, en bon hôte, lui offrit à boire. Enfin, visiblement, c’était le travail du petit être qui tricotait, vision adorable au demeurant. « Oh euh… Je veux bien un chocolat chaud s’il vous plait Pomelo. Enfin, quand vous aurez terminé votre ouvrage. » Il lui aurait semblé bien impoli de forcer l’elfe à arrêter sa tâche pour le servir, même si c’était là la fonction première d’un domestique.

Le regard curieux de Gemini parvenait quand même à se détacher de Stubby pour admirer l’intérieur dont il ne se lassait pas. « C’est très joli chez toi. C’est plein de… vie. De personnalité. Un peu comme une chanson. » Il lui adressa un sourire gentil en s’éloignant un peu du piano, parce que c’était peut-être un peu intime que de se permettre de toucher un instrument comme ça, sans permission, non ? Pour la suite de la conversation, Gemini mit un petit temps avant d’embrayer, parce que bavarder n’était pas vraiment une de ses qualités premières. Il était autant capable de s’embarquer dans des monologues que de rester silencieux de longues heures, et dans un endroit aussi beau, en si agréable compagnie, il aurait pu laisser ses pensées divaguer sans même se lasser. « Alors, après le téléphone, tu as investi dans un Monopoly moldu ou tu vas me faire découvrir la version sorcière ? » Car oui, même si le monde sorcier lui avait ouvert ses portes depuis bien des années, Gemini ne connaissait que la version de chez lui. Mais alors, chez lui chez lui hein. Son père avait dégoté une édition du pays où ses enfants n'étaient même pas nés, avec des rues de Bombay, autant dire qu’il allait sûrement être dépaysé, quelle que soit la version qu’il allait lui proposer. « D’ailleurs, si le monde moldu t’intéresse, c’est mon domaine de prédilection. Alors tu peux être mon premier élève si tu veux. » Se sentant à l’aise, Gemini s’assit sur le canapé, mais sans même avoir ôté sa cape parce qu’il ne savait pas quoi en faire. La jeter négligemment sur le dossier comme il faisait chez lui, non là vraiment, ça aurait fait trop à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 549
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 EmptySam 17 Oct 2020 - 18:21

Stubby était un animal social. Il n’aimait pas être seul et avait besoin de compagnie. Sinon, il s’ennuyait très rapidement. Il avait beau avoir Pomelo avec qui discuter, cela ne lui suffisait pas. Il aimait beaucoup l’elfe de maison mais ce n’était pas pareil que parler à ses semblables. Sans aucun doute que Pomelo ressentait aussi le besoin de socialiser avec d’autres elfes de maison comme lui. Preuve en étant qu’il avait même une petite-amie !
Alors Stubby adorait recevoir des gens chez lui. Cela suffisait à le rendre content le temps de quelques heures.  Cela n’arrivait pas souvent cela étant. Il n’avait pas forcément le temps. Et ses acolytes des Croque-Mitaines ne comptaient pas comme des invités. Enfin bref, Stubby était ravi d’avoir Gemini chez lui. Il lui proposait à boire, à manger comme un hôte digne de ce nom. A la demande de Gemini, Pomelo emmena son ouvrage dans la cuisine, le posa sur un coin du plan de travail et se mit à préparer le chocolat chaud. Pour cela, il ne se contentait pas de mettre du cacao en poudre dans du lait chaud. Non non non ! Il mit à chauffer du lait et y mit des carrés de chocolat noir et du sucre glace. En attendant que le tout fonde, l’elfe reprit son tricot. Il ajoutait également à la mixture de la fécule de maïs pour l’épaissir et la rendre plus onctueuse.
Pendant ce temps, Stubby et Gemini discutaient. L’invité complimentait la décoration, faisant beaucoup plaisir à son hôte.
« Merci, c’est très gentil. Au départ, quand je suis arrivé, j’avais beaucoup de mal à m’approprier l’espace. La déco n’a pratiquement pas changé depuis les premières années, à vrai dire. Mais tu devrais voir ma résidence dans le Sud de la France. J’ai fait appel à un architecte d’intérieur moldu il y a quelques années et il a fait un travail somptueux. »
L’achat de cette maison de plain-pied près de Nice avait été sa première très grande folie. Il avait du demander un prêt à Gringott’s pour se le permettre bien qu’il eut pu apporté un apport conséquent. Il avait voulu un lieu de villégiature pour se ressourcer au soleil loin de la capitale anglaise. Il voulait de l’espace. Il avait dépensé sans compter.

Gemini embraya sur le sujet du Monopoly, l’objet de son invitation. Stubby fit de grands yeux en apprenant l’existence d’une version moldue.
« Ca existe le Monopoly moldu ?? »
Le professeur venait de lui apprendre un truc ! Le chanteur ne connaissait que la version sorcière de ce jeu. C’était fou !
« Je veux bien être ton premier élève. Mais si tu m’ennuies, je te jetterai des boulettes de parchemin ! » dit-il, malicieux.
Tandis que Gemini s’installait, Stubby alla chercher la grosse boîte de Monopoly Sorcier qu’il posa sur la table avant de s’asseoir en face de son invité.
« Oh tu peux retirer ta cape si tu veux. »
Il ouvrit la boîte et sortit le plateau. Une énorme bourse de pièces qui tintaient. Les pions qui étaient un hibou, un chapeau pointu, un balai, une horloge, une locomotive, une boule de cristal, un grimoire et un niffleur. Les cartes. Et finalement les deux dés.
« Du coup tu connais pas les règles ? Je sais pas si la version moldue est pareille. »
Il mit en place le plateau qui était très similaire à la version moldue mais avec quelques altérations. Par exemple. La prison avait été remplacée par Azkaban. Les groupes de couleur étaient remplacés par des noms de rues de quartiers sorciers fameux du Royaume-Uni et d’Irlande comme le Chemin de Traverse, Godric’s Hollow, l’Allée des Embrumes ou encore Pré-au-Lard. Et les gares étaient devenues le Ministère, Poudlard, l’EMS et King’s Cross.
« En gros tu commences la partie avec 500 gallions et tu dois t’enrichir en achetant des rues et des lieux d’affluence et ruiner les autres joueurs. »
Il distribua l’argent, en incluant vraisemblablement Pomelo dans la partie.
« Tu prends quel pion ? Je prends le niffleur ! »
L’elfe de maison revint avec les chocolats. Deux grandes tasses pour Stubby et Gemini. Et une plus petite tasse pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Pr Gemini Deshpande

Pr Gemini Deshpande


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Squirrel
| SANG : Né moldu


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 EmptySam 24 Oct 2020 - 2:25

Gemini n’avait pas complimenté l’intérieur pour flatter l’ego de Stubby. A priori, il n’avait pas besoin de ça d’ailleurs, et puis lui n’était pas tellement du genre à délivrer des compliments pour se faire bien voir. Gemini, on le prenait comme il était, ou alors on l’ignorait, voilà tout. Il n’allait pas commencer à changer de personnalité pour se faire apprécier du commun des sorciers, même s’il était pourtant un menteur exemplaire. En tout cas, Stubby était tout fier de sa déco, et il pouvait, vraiment, c’était charmant ! C’était drôle d’ailleurs comment il parlait de son appartement, s’approprier les lieux, tout ça. Gemini, lui, était bien loin de ces considérations matérielles et tant qu’il avait un lit où dormir et des planches de bois pour poser ses bouquins, il était bien. C’était sommairement ce qui l’attendait à Poudlard, du moins c’était ce qu’il imaginait comme ça, si c’était mieux, cosy et tout ça, il ne pourrait qu’être content. Et pas déçu. « Oh, tu parles français ? » demanda Gemini, plus curieux en vérité sur ce sujet que sur le design de cette maison qui devait être fort jolie. Le futur professeur trouvait les langues fascinantes, tellement riches. Et puis, selon la langue, les gens n’avaient pas la même façon de penser, de concevoir les choses. Pas le même humour non plus. Lui, il en parlait six, des langues. Anglais, of course, hindi, merci papa, merci maman, arabe, suédois, espagnol et polonais. Il fallait dire que Gemini avait eu milles vies, et tout autant d’amis qui avaient surgi dans sa vie avant de disparaître, comme des étoiles filantes. Mais pas de français à l’horizon pour l’aider à assimiler la langue de Molière. Peut-être Stubby maintenant ?

Il n’y connaissait vraiment rien aux moldus en tout cas ! Bien sûr qu’ils avaient un Monopoly, ils en avaient même toute une flopée qui s’adaptaient au pays. Aussi rit-il, pas pour se moquer, mais parce que c’était toujours attendrissant de voir des sorciers s’émerveiller de son monde à lui, que beaucoup jugeaient moins joli. « Bien sûr que ça existe ! » L’ignorance du chanteur aurait pu le conduire à penser qu’à part sa belle gueule et ses textes, il n’avait quand même pas beaucoup de culture, mais ça aurait été mal le connaître. Au contraire, vraiment, c’était d’une naïveté touchante. Il espérait avoir la même réaction avec certains de ses élèves. Raison qui le poussa à lui proposer des cours, plus pour la blague qu’autre chose, quoi que. Gemini était toujours content de parler du monde des moldus, bien qu’il était tout à fait ravi de s’en être extrait. Il se sentait comme un agent double. Les agents doubles, ça mentait aussi bien que lui quand ils voulaient, hein ? « Je serais obligé de te mettre en retenue. » Il rit à nouveau. « Par Merlin, je n’arriverai jamais à dire ça sérieusement à qui que ce soit ! » C’était vrai. Il s’imaginait professeur sans vraiment savoir ce que ça voulait dire, alors ça promettait la rentrée.

S’exécutant, Gemini se débarrassa de sa cape légère tandis que Stubby revenait avec la boîte, sensiblement proche de celle qu’il connaissait. Tandis qu’il installait, Gemini avait attrapé les règles - c’était toujours lui qui lisait les règles à la maison.- et les balayant à la vitesse d’un vif d’or, il remarqua que c’était clairement la même chose que les parties des Deshpande le dimanche soir. Les lieux avaient changé, la monnaie, mais sinon… Tout affairé qu’il était à installer, Stubby n’avait pas vu qu’il avait pris le papier, et il le reposa pour ne pas le froisser. Le chanteur bien sûr, pas le parchemin. Suivez un peu ! « Pour l’instant, je ne suis pas déboussolé. » répondit-il en attrapant un pion qui représentait un petit niffleur. Qui bougeait. Oh ça, c’était nouveau ! Ca l’amusa beaucoup d’ailleurs, et il aurait pu taper la discut avec le bout de métal si celui-ci avait été doué de parole. Ca ne l’empêcha pas d’écouter les règles, qu’il connaissait donc, et il ficha ses yeux dans ceux bien jolis de Stubby pour lui répondre. « Tout pareil que les moldus. Je suis sûr que ce sont les sorciers qui ont tout piqué ! » Pas impossible hein. Les moldus avaient quand même pas mal d’avance sur bien des choses, ne serait-ce que l’électricité.

Voyant qu’il avait attrapé le pion de Stubby sans le vouloir, il lui rendit en frôlant ses doigts. C’était électrisant, mais il ne s’attarda pas là-dessus. « Oh, pardon ! » dit-il plus pour s'excuser du vol de créature magique que pour le contact agréable. « Hum, je vais prendre le grimoire alors. » Le minuscule livre faisait tourner ses pages à un rythme irrégulier, c’était fascinant. « Et vous monsieur Pomelo ? » s’adressa-t-il à l’elfe qu’il remercia au passage pour le chocolat chaud. Voilà une après-midi prometteuse, même si l’esprit de compet de Gemini était si profondément enfoui qu’il n’imagina même pas essayer de gagner. Il jouait pour jouer, sans rien attendre de plus, comme ce qu’il faisait avec la vie. « Je crois que c’est le plus jeune joueur qui commence, non ? » Disant ça, Gemini avait glissé du canapé pour s’installer par terre, en tailleur, plus proche du jeu. Ca lui éviterait de se pencher. Une nouvelle fois, il ressemblait.à un gosse coincé dans un corps trop grand pour lui. « Ca doit être toi, je crois. A moins que…? » Son regard se posa sur Pomelo, à l’âge évidemment totalement indéterminé pour quelqu’un qui n’avait jamais vu d’elfe de sa vie. « J’espère au moins que les pions avancent tout seul, et que la banque rend la monnaie par magie. Sinon, vraiment, on a rien apporté au concept ! » Disant cela, le petit niffleur trottina sur le plateau, comme pour lui donner raison. C’était si mignon ! Mais comment donc allait avancer son bouquin, hein ? « Allez, déployez donc votre stratégie Monsieur Boardman… » dit-il d’un ton faussement sérieux, comme s’il s’apprêtait à jouer aux échecs. Il aurait sans doute bien plus ses chances sur un échiquier qu’à ce jeu de hasard d’ailleurs, mais bon. Il était venu pour s’amuser. Et c’était déjà le cas. Entre temps, il plongea ses lèvres dans le délicieux chocolat qui dessina sur son visage imberbe une moustache bien infantile.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 549
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 EmptyMar 27 Oct 2020 - 17:36

La France était le pays, en dehors de l’Angleterre, que Stubby avait le plus visité. C’était facile : c’était la porte à côté. L’hiver, il adorait aller à Paris ou près de Strasbourg. L’été, c’était la chaleur des bords de la Méditerranée. Il aimait également s’attarder à Deauville et à Bailleul.  Ce qui expliquait l’achat de cette fameuse maison dont il été si fier. Mais ce n’était pas ce qui intéressait le plus Gemini. Lui, il s’intéressait à la langue. Stubby afficha un petit sourie un tout petit peu gêné.
« Je parle un peu le français, mais pas beaucoup. » répondit-il en français avec un accent anglais même pas si prononcé que ça. Il repassa sur la langue de Shakespeare. « Disons que je le parle suffisamment pour survivre. Bonjour, au revoir, merci, une bière s’il vous plait… »
Il aurait été incapable de suivre une conversation en français. Cela avait d’ailleurs régulièrement donné lieu à des quiproquos parfois fort cocasses.
« Je parle mieux l’arabe que le français. Et mon niveau d’arabe n’est pas forcément très bon non plus. »
L’arabe était une langue que sa mère lui avait transmise. La première qu’il eut entendue au tout début de sa vie mais qui s’était vite fait éclipser par l’anglais. Sa mère avait estimé qu’il valait mieux pour lui maîtriser l’anglais que l’arabe en premier lieu. Alors elle s’était efforcée, tant bien que mal, à lui parler en cette langue. Et puis il y avait aussi tous ses copains qui parlaient l’anglais. Il ne savait pas du tout lire l’arabe et ne le pratiquait pas suffisamment pour progresser.

Il n’avait pas non plus assez traîné avec les moldus pour savoir que, eux aussi, avaient leur Monopoly. Ce fut une grande surprise et il s’en étonna. Il rit à la plaisanterie de Gemini.
« J’espère que tu feras un cours sur le Monopoly moldu, alors ! »
Il ne voyait pas Gemini comme un professeur strict. Ni même comme un professeur tout court. Contrairement à Jacob qui avait vraiment la tête à l’emploi. Stubby sortit la boîte de jeu et, en installant le plateau, expliquait les règles à Gemini qui semblaient déjà les connaître. Il lui fit remarquer la similitude entre ces règles et celles de la version moldue. Le chanteur leva ses yeux bruns vers lui.
« Les moldus n’ont pas tout inventé. » défendit-il.
C’était vrai. Mais dans ce cas-ci, ce n’était pas le cas. Le Monopoly était bel et bien une invention moldue. Le concept avait été repris par un sorcier en 1941.
Stubby prit le pion niffleur doucement de la main de Gemini, sans faire attention au contact physique qui en résulta. Il posa le pion sur la case départ. Pomelo, à la question de l’invité, prit l’horloge qui fit tic-tac au contact de sa petite main. Le plateau de jeu était fin prêt. Le plus jeune devait commencer. L’âge de Pomelo était inconnu. On supposait néanmoins qu’il avait au moins vingt-cinq ans. On ne connaissait pas sa date de naissance non plus. Du coup, Stubby avait décidé de façon arbitraire que son anniversaire allait être le jour où il était entré dans sa vie. Ce fut au chanteur de commencer.
Il lança les dés. Il fit deux et quatre. Le niffleur avança de six cases, tombant sur la case « Chance ». Stubby tira alors une carte chance.
« Vous gagnez le concours du sourire le plus charmeur. Recevez 200 gallions. Oh le jeu trouve que j’ai un beau sourire ! »
Deux-cent gallions vinrent s’ajouter magiquement à ses pièces. Le niffleur sauta en faisant un looping enthousiaste.
Revenir en haut Aller en bas
Pr Gemini Deshpande

Pr Gemini Deshpande


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Squirrel
| SANG : Né moldu


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 EmptyDim 15 Nov 2020 - 9:52

Le français était une langue jolie aux oreilles, et certainement plus encore quand c’était une voix comme Stubby qui la parlait. Evidemment, Gemini ne comprit pas un traitre mot de ce qu’il dit, mais dégaina un sourire assez charmé. Par les mots énigmatiques ou la bouche qui les prononçait ? Oh, vous en posez de ces questions ! Alors qu’il avait envie de lui demander plein de choses, il se contenta d’écouter mais à regret, le chanteur repassa sur l’anglais. Oh, mais il parlait arabe ! Incroyable ! Ignorant la fin de phrase sur le niveau de Stubby, Gemini s’emballa dans cette langue qu’il maitrisait plutôt bien. « Oh, c’est fou ! Mon arabe est un peu rouillé, mais j’aime beaucoup le parler. Tu sais qu’au début, quand je l’apprenais, je rêvais en arabe ? Ça me fait toujours ça quand j’apprends une langue.*» Il rêvait aussi parfois au joli garçon qui le lui apprenait, autour d’un verre ou sur l’oreiller. Ca lui semblait être une autre vie, quand il pensait.

Heureusement pour Stubby, quand ils en vinrent au Monopoly, ils repassèrent sur leur langue maternelle. Enfin, demi-maternelle pour Gemini qui avait baigné dans l’hindi, naturellement. Mais il n’avait plus l’accent. Pas comme la moitié des gens de la communauté qui ne faisaient aucun, mais alors aucun effort pour s’y mettre. Ca l’amusait. Ca énervait sa soeur par contre. Mais les gens faisaient bien ce qu’ils voulaient après tout, qui était-il pour juger, lui qui allait devenir prof sans en avoir les aptitudes ? Il songea sérieusement à la proposition de Stubby d’ailleurs, levant un peu les yeux au ciel pour réfléchir. « Hum, c’est une idée ! » Le chanteur avait planté une petite graine qui germerait bientôt et lui donnerait l’idée du Rubik's Cube. Hé, merci Stubby !

C’était amusant quand même, cette façon que les sorciers avaient de toujours, toujours dénigrer les moldus. Comme s’il y avait une compétition bizarre entre les deux mondes alors que, hé, tout ça était déséquilibré. La magie quand même, c’était un peu comme un mode triche mais dans la vraie vie. Et pourtant, ils en étaient encore à communiquer avec des oiseaux, c’était dire si les moldus étaient quand même malins ! Ils avaient un truc qui s’appelait technologie. Sans doute qu’avec la magie, sur laquelle les sorciers s’appuyaient trop, ces derniers allaient au plus court et ne cherchaient pas d’autres façons de faire. Comme ils ne cherchaient pas à se mêler aux moldus, sauf pour faire des enfants parfois. Marrant quand même. Enfin, vu comme ça avait fini sur des bûchers, ça n’était peut-être pas plus mal. « Pourtant, ce sont de grands inventeurs ! Eddison, les frères Lumières, Marie Curie… même De Vinci ! Tu sais qu’il y a une rumeur qui dit qu’il était sorcier d’ailleurs ? C’est amusant. Ça expliquerait peut-être le sourire de Mona Lisa, tu me diras… » Comme si un homme si brillant n’avait pu s’appuyer que sur la magie pour réaliser des miracles avec son incroyable cerveau. Marrant, non ?

Bon, trêve de bavardage, la partie commençait. Stubby ne se fit pas prier et lança les dés. Gemini suivit des yeux le petit niffleur en ferraille qui trottinait, c’était si adorable. Pas d’achat pour Stubby ce coup-ci, il tomba sur une case chance. Gemini l’écouta avec attention, le nez plongé dans son chocolat qu’il dégustait avec un plaisir non dissimulé. Ce qu’on ne voyait pas, en tout cas, c’était son sourire qui s’était étiré quand Stubby évoqua le sien. Non mais vraiment… Gemini régressait-il en présence du charmant artiste ? « Le jeu a raison. » dit-il sans se rendre vraiment compte qu’il faisait un compliment. Preuve en était, Stubby souriait et c’était une scène ravissante. Mais ça ne perturba pas le jeune indien pour autant, qui attrapa les dés à son tour et les lança. Alors, qu’allait lui réserver le hasard ?

1-6 - Hop, 3 cases, sur la ménagerie magique qu’il acheta sans réfléchir pour 80 gallions. « Oh, Perséphone… » lâcha-il en repensant avec nostalgie à la chatte qu’il avait adoptée en arrivant à Poudlard.
1-5 - Hop, 9 cases. Bon. Une case chance aussi. Serait-elle aussi généreuse avec lui qu’avec Stubby ? Il tira une carte et la lut d’un ton enjoué. « Vous avez essayé de cambrioler Gringotts. Séjour à Azkaban immédiat, ne passez par par le quai 3/4, ne touchez pas 100 gallions. Ca commence bien ! Tu viendras me rendre visite j'espère ? » Le petit livre prit le chemin des geôles et se ferma, comme s’il boudait.
3-4 - Hop, 11 cases. Barjow et Berk. Pas super fréquentable, mais enfin, il fallait quand même essayer de gagner, non ? « J’ai entendu dire que les cours de l’immobilier était épouvantable dans ce quartier. Alors pas pour moi, merci ! » Ou alors jouer en se faisant plaisir, et Gemini lorgnait plus sur Fleury et Botts et autres jolis boutiques que sur cet endroit tout sombre.

« À vous monsieur Pomelo ! » lança-t-il avec enthousiasme quand son tour fut terminé.

* La phrase est donc en arabe, mais la joueuse n'a pas osé le google translate.

Spoiler:
 


Dernière édition par Professeur Deshpande le Dim 15 Nov 2020 - 9:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6723
| SANG : Hasardeuse


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 EmptyDim 15 Nov 2020 - 9:52

Le membre 'Professeur Deshpande' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 549
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 EmptyJeu 26 Nov 2020 - 22:50

Il n’y avait que l’anglais que Stubby parlait couramment. Si sa mère n’était pas anglaise, elle avait fait son possible de l’élever comme la plupart des enfants britanniques. Elle craignait qu’il ne souffre d’un sentiment de différence vis-à-vis de ses futurs camarades à Poudlard qui lui aurait été plutôt délétère. Pourtant, elle avait également tenu à lui transmettre un peu de sa culture d’origine.  Il était amusant, et peu surprenant, d’apprendre qu’à la maison, toutes les disputes entre sa mère et son beau-père se faisaient en arabe. Une partie honorable des discussions du foyer, aussi. Stubby était capable de tenir des conversations très basiques. Depuis qu’il avait quitté le nid familial, il savait pertinemment qu’il perdait en niveau dans cette langue. Quand Gemini le prit de court en se mettant à parler l’arabe à toute vitesse, il ressentit fort cette baisse de niveau. Il lui fallut quelques secondes après la fin de la réplique pour tout comprendre à peu près.
« Toi aussi ? Quand j’étais petite, je faisais beaucoup de rêves en arabe alors qu’on parlait surtout le anglais à la maison. C’est ma mère qui m’a appris à le parler. »
Sa mère lui racontait des contes traditionnels entre quelque conte de Beedle le Barde et Cendrillon et ce en langue arabe. Il supposait que cela avait été son moyen pour conserver son lien avec sa culture d’origine et la transmettre à son enfant.

Stubby installa le plateau de Monopoly.
« De Vinci ? Un inventeur ? Je croyais qu’il n’avait fait que des peintures ? »
Beh oui, si Gemini disait que De Vinci était un inventeur, c’était certainement vrai. Il se sentait soudainement très bête. Son manque de culture se manifestait. Il détourna un peu le regard et se réfugia dans son chocolat chaud.
Rapidement, ils commencèrent la partie de Monopoly sorcier joyeusement. Stubby lança le dé, tomba sur la carte « Chance » qui fut en sa faveur, vantant la beauté de son sourire. Gemini confirma le compliment. Cela fit très plaisir au chanteur qui savait apprécier un compliment.
« Merci. » minauda-t-il alors.
Il regarda le futur professeur jouer. Celui-ci se retrouva en prison. Dès le début ! Stubby se moqua gentiment de sa malchance.
« Si je passe par là, peut-être que j’y penserai. » répondit-il avec malice.
Il se faisait désirer, même à travers la fiction du Monopoly. Ce fut au tour de Pomelo de jouer. Il acheta un terrain. La partie dura très longtemps, Finalement, elle s’acheva ainsi :

1-2 : Stubby gagna la partie haut la main. A lui tout seul, il avait acheté les quatre Grandes Structures et construit de nombreux hôtels. Pomelo croulait sous les dettes qu’il avait envers lui. On pouvait légitimement penser qu’il l’avait laissé gagner. Quant à Gemini, il avait passé la majorité de la partie… A Azkaban. Au moins, il n’était pas aussi ruiné que l’elfe grâce aux maigres revenus de ses deux seuls terrains sans maison. Stubby fanfaronna comme un joyeux luron.

3-4 : Gemini gagna la partie par un heureux hasard. Au début, ce fut laborieux. Mais quand il tomba sur la case Parc Gratuit, il put remonter la pente. Stubby était bankrupt et s’était retrouvé contraint de lui céder tous ses terrains pour pouvoir survivre. Pomelo s’en était sorti honnêtement grâce à ses quatre Grandes Structures. « On sait tous que tu n’aurais pas gagner sans le Parc Gratuit. T’as une chance de cocu, surveille ta femme ! » avait ri Stubby, un poil de mauvaise foi. Bon, il avait probablement fait une erreur en n’achetant que les terrains les plus chers – et qui n’étaient pas les plus rentables.

5-6 : Pomelo remporta la partie grâce à son esprit étonnamment fourbe. Il éait parvenu à ruiner ses deux adversaires en achetant les terrains les moins chers d’abord pour y construire le plus de maisons possibles sans les transformer en hôtel, de sorte à ce que Gemini et Stubby ne puissent rien construire sur leurs terrains à cause de la pénurie de maisons. Gemini était parvenu à garder la tête hors de l’eau en ayant presque élu domicile à Azkaban. « C’est vraiment de l’anti-jeu ce que t’as fait, Pomelo ! » s’était plaint Stubby en geignant en lui donnant son tout dernier gallion.


Il était aux alentours de 23h quand se termina la partie. Entre temps, ils avaient mangé du cheesecake au goûté et but une ou deux bières avec des chips aux alentours de vingt-heure. En jouant, ils avaient parlé de tout et de rien. Stubby avait un peu parlé de sa mère comme c’eut l’air d’intéresser Gemini. Le pourquoi du comment elle avait débarqué en Angleterre. Juste assez pour apaiser sa curiosité. En retour, il l’avait un peu interrogé sur son mariage. Une bonne après-midi et une bonne soirée, somme toute.
« Il est tard ! T’es sûr que ça va aller pour rentrer ? »
Un tueur sévissait dans les rues. Et ce, pas loin de chez lui. Il n’aurait pas voulu qu’il arrive quelque chose à Gemini. Il l’aimait bien, le Gemini. Même s’il était un peu étrange, parfois.


Dernière édition par Stubby Boardman le Jeu 26 Nov 2020 - 22:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6723
| SANG : Hasardeuse


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 EmptyJeu 26 Nov 2020 - 22:50

Le membre 'Stubby Boardman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Pr Gemini Deshpande

Pr Gemini Deshpande


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Danny Pudi @Squirrel
| SANG : Né moldu


Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 EmptySam 19 Déc 2020 - 20:35

La partie dura longtemps. Très longtemps. Mais c’était là le principe du Monopoly, tourner en rond et se faire dépouiller, tranquillement. Et puis il y avait pire comme compagnie, entre Stubby qui se laissait aller à des petites confidences et Monsieur Pomelo qui était gentil comme un coeur. Gemini s’amusait bien, il était reçu comme un roi en plus et il était repus à la fois de nourriture et de conversations. Stubby était intéressant mais ça, ça n’était pas comme s’il en avait douté un instant. Bon, bien sûr, il n’était pas calé sur des sujets type De Vinci ou la conjugaison parfaite de l’arabe, mais qu’est-ce que ça faisait, hein ? Gemini s’intéressait à tout, possiblement, même s’il n’était pas trop habitué aux histoires personnelles parce qu’on ne lui en confiait pas. Alors qu’il était pour la troisième fois en prison de la partie, ce qui semblait être sa résidence secondaire, Gemini fut surpris qu’il lui pose des questions sur son mariage d’ailleurs. Enfin, il était habitué à mentir, ça allait, mais il avait eu du mal à jauger quel niveau de mensonge réserver au charmant chanteur. Alors il avait misé sur l’omission plus qu’autre chose, ça passait aussi bien que le cheesecake concocté par Monsieur Pomelo. Tiri était effectivement sa meilleure amie, ils avaient effectivement un mariage arrangé. Et ils étaient effectivement très indépendants. Voilà, c’était facile !

À peine sorti de son cinquième séjour à Azkaban, Gemini se retrouva vite à sec, en séjournant à l’hôtel Boardman d’il ne savait plus quelle propriété. La deuxième bière l’avait un peu enivré, car s’il s’en sortait bien avec les substances solides, le liquide, c’était autre chose ! « Je m’incline ! » abdiqua-t’il avec un sourire de beau joueur en penchant légèrement la tête, toujours assis en tailleur, même si ses jambes fourmillaient un peu. « Monsieur Pomelo, nous aurons notre revanche ! » affirma-t’il alors qu’il ignorait si pareille occasion se reproduirait. Ça lui plairait bien mais si ça n’était pas le cas, et bien, tant pis ! C’était déjà un chouette moment, et il les collectionnait avec plaisir.

Gem chancela doucement en se levant, merci la bière et les petites fourmis, parce que Stubby lui avait fait remarquer l’heure tardive et que du coup, il était sûrement temps d’y aller. « Bien sûr, pourquoi ? » Pourquoi Stubby s’inquiétait comme ça ? C’était loin d’être l’heure la plus tardive à laquelle il rentrait, lui l’oiseau de nuit aux pupilles souvent trop dilatées. Mais il rentrait toujours, sauf quand il trouvait un lit plus accueillant. Mais bon, on ne parlait pas de ça là ! « Et puis, je ne vais quand même pas dormir ici ! » Son rire s’envola dans la pièce tellement l’idée lui semblait absurde.

Hop, récupérer son livre, sa cape, et ranger le plateau d’un coup de baguette. C’était quand même la moindre des choses. « Merci pour l’après-midi, la partie et tutti quanti. » Tiens, l’italien, ça n’était pas une langue qu’il parlait pourtant. Ça devait être la bière, ça. « Tu peux m’appeler quand tu veux les prochains jours d’ennui. » Après, il serait à Poudlard, alors bon. S’approchant de Stubby, il lui cala une bise - une vraie, pas comme les français qui se cognaient les joues seulement - comme il faisait avec ses amis, alors qu’ils ne l’étaient pas vraiment, mais bon. Pomelo était trop petit pour se permettre une telle familiarité, et peut-être que les elfes ne faisaient pas ça, alors il lui fit un signe de tête poli, et s’éclipsa dans un sourire en direction de la porte. Calant sa main dans sa poche, il sentit une petite pièce de métal et la sortit, intrigué. Le petit niffleur le dévisageait de son air mutin. « Et alors toi, qu’est-ce que tu fiches ici ? » Se retournant, il héla le chanteur qui était un peu loin maintenant. « Stubby ! Nous avons un fugueur. Attrape !» L’instant d’après, il lança la petite figurine dans sa direction, et ne prit même pas la peine de voir si c’était correctement lancé que déjà, la douce brise de la fin d’été le happait. Bon, où pouvaient-ils bien aller, Fermi et lui ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 549
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 EmptySam 2 Jan 2021 - 22:07

Franchement, qui aurait cru que le contact allait passer aussi bien avec ce Gemini ? Stubby n’aurait pas parié dessus. Le bonhomme était quand même un peu perché, fallait dire. Le chanteur était à peu près sûr qu’il consommait quelques substances. Il les reconnaissait, ceux-là. Mais sans doute qu’il n’était pas très bien placé pour juger ce genre de pratique. D’autant plus qu’il ne se prenait pas la tête et ne semblait pas non plus prendre la tête aux autres. Et il était gentil. C’était tout ce que Stubby lui demandait pour pouvoir seulement jouer au Monopoly avec lui.
Cette partie de Monopoly toucha à sa fin après plusieurs heures de jeu. Stubby en ressortait victorieux, à son plus grand plaisir. Il était temps pour Gemini d’éventuellement regagner son domicile. Ou au moins de quitter celui du chanteur. Ce dernier n’aurait pas été à l’aise à l’idée que son invité dorme ici. Lui-même semblait trouver l’idée assez absurde.
« Oui, c’est sûr. »
Il avait moins l’impression de le jeter dehors. Il espérait néanmoins que Gemini allait pouvoir rentrer ou finir sa soirée sans encombre. L’invité récupéra ses affaires et rangea le plateau de Monopoly d’un coup de baguette.
« De rien, le plaisir était pour moi. »
Il l’invita à l’appeler pour une prochaine fois. Stubby ne répondit que par un sourire qu’il perdit aussitôt pour laisser place à un visage curieux en voyant Gemini s’approcher un peu trop de lui. Celui-ci lui fit une bise sur la joue. Pris de court, Stubby écarquilla les yeux en se tendant. Il avait osé ! Sans rien dire, sans bouger, il regarda Gemini se diriger vers la porte, les mains dans les poches. Gemini se stoppa et sortit de sa poche le petit pion niffleur qui s’y était faufilé. Il en avisa Stubby avant de lui lancer la petite créature métallique qu’il rattrapa avec dextérité. Il le remercia poliment et lui dit une dernière fois au revoir.

Se retrouvant seul avec Pomelo, Stubby se tourna vers ce dernier qui débarrassait les verres et les assiettes.
« Tu te rends compte de ce qu’il a fait ? » s’outra-t-il à moitié auprès de lui.
« Qu’a-t-il fait ? »
« Tu n’as pas vu ? Il m’a fait un bisou sur la joue ! Le gars, il a cru qu’on avait élevé les botrucs ensemble ! »
« Pomelo trouve que c’était très gentil. Quoique peut-être un peu maladroit. Monsieur Stubby ne devrait pas lui en tenir rigueur. »
Pomelo partait du principe que si Monsieur Stubby n’avait pas giflé Monsieur Gemini ou eut une autre réaction de rejet, c’était que cela restait acceptable pour lui. Il se plaignait pour la forme. Il grommela un petit peu.
« Je vais prendre un bain. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

Ring ring, is that you on the phone ? | Ft. Gemini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-