GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

[Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 425
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois Empty
MessageSujet: [Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois [Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois EmptyLun 28 Sep 2020 - 20:56

De façon générale, Gauwain n'appréhendait pas les visites médicales.

Seulement voilà, en temps normal, le médicomage n'était pas censé décider de son avenir.

Le jeune homme avait passé toutes les autres étapes. Les entretiens individuels pour juger de sa motivation. Les tests de rattrapage pour prouver que, malgré ce qu'indiquait son dossier et ses notes d'ASPICS, il avait du potentiel. On pourrait faire quelque chose de cette recrue-là (Raven Fawkes soit cent mille fois remerciée). Il ne lui restait à présent qu'une ultime marche à franchir : obtenir une certification d'aptitude physique à suivre cette formation. Car, au delà d'être exigeant mentalement et intellectuellement, le parcours Auror à l'Ecole Magique de Sorcellerie nécessitait une certaine résistance physique.

En théorie, c'était la partie facile, et Gauwain n'avait pas à s'en faire. Ça faisait trois ans qu'il développait sa musculature, chaque jour, qu'il améliorait son cardio, travaillait ses réflexes et ses performances physiques. Il avait une bonne hygiène de vie. Il allait bien. Il écarta la petite voix insistante qui n'avait de cesse de lui murmurer à l'oreille d'horripilants "oui, mais.... et si...?".

L'aspirant Auror avait pensé à consulter leur médicomage de famille, seulement l'ESM demandait un formulaire spécifique, délivré par un professionnel agréé. Ce qui ne signifiait qu'une chose : Sainte Mangouste.

En ce mardi matin, le jeune homme avait donc poussé les portes de la vénérable institution. Il avait expliqué le motif de sa venue à l'infirmière, avait ajouté sa signature magique à la liste des noms s'alignant sur le parchemin des patients en attente, puis était allé s'installer sur un des bancs en bois vernis. Et il avait attendu.

Pour s'éviter de continuer à penser à ce qui pourrait potentiellement jouer en sa défaveur, il s'intéressa à ses environs. Le calme ballet des personnels de soins et des malades, déambulant dans leurs blouses et leur chemises immaculées, dans des couloirs de marbre blanc.

Il n'avait pas remis les pieds ici depuis début juillet, ce fameux jour. C'était la même atmosphère de silence faussement paisible, les mêmes odeurs d’hellébore et de miel, les mêmes couleurs pâles qui ne manqueraient pas de contraster avec des éclaboussures de sang. Derrière les lourdes portes capitonnées de cuir, combien de femmes agonisaient tandis qu'on tentait de leur rattacher un membre? Combien de cadavres attendant un examen minutieux pour parler...?

La voix de l'infirmière le sortit de ses pensées dans un sursaut. On l'appelait, c'était à lui. Il se recoiffa, et se dirigea vers le cabinet du médecin qui avait accepté de l'examiner.
Revenir en haut Aller en bas
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 340
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois Empty
MessageSujet: Re: [Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois [Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois EmptyLun 19 Oct 2020 - 19:50

Cela faisait déjà trois jours que Sainte-Mangouste ne lui avait confié aucune mission. Pas la moindre intervention. La frénésie quotidienne qui animait notre médicomage et qu’il aimait tant était vraiment loin. Cette suspension de son service était pour lui un véritable enfer, surtout lorsqu’aucun autre service, en sous-effectif, ne le sollicitait pour venir en renfort. Heureusement, qu’il pouvait aider sa sœur à préparer certaines de ses potions pour rompre cette monotonie qui se transformait en véritable mélancolie.  Alors évidemment aujourd’hui, lorsqu’il avait vu un filament rouge et vert sortir de sa baguette pour lui demander de se rendre à Sainte Mangouste, il avait abandonné sans réfléchir sa préparation de potions, quitte à faire exploser la boutique, pour se rendre à l’hôpital. « Ava, je dois y aller. L’hôpital m’appelle. J’ai une goutte du mort vivant en préparation, sur le feu » cria-t-il a l’encontre de sa sœur qui était à l’opposé de la pièce, avant de transplaner vers l’hôpital.

Une fois sa robe verte de médicomage enfilée, il s’admira quelques secondes dans le miroir. Qu’est-ce qu’il se trouvait beau dans cette robe, plus que beau, il s’y sentait vivant.  C’est avec un immense sourire au coin des lèvres que notre médicomage se rendit au secrétariat pour prendre connaissance de la raison de sa venue. Un petit dossier à son nom se trouvait derrière les secrétaires. A l’intérieur, il était inscrit « Examens Physiques d’Aptitudes au Métier d’Auror ».  Cela devait être une plaisanterie.  Ce type d’examen était habituellement confié à des internes jamais à des titulaires. C’était évident qu’il s’agissait encore une fois d’une œuvre de Bulstrode. Maintenant qu’il savait que d’autres services lui confiaient des missions, il faisait en sorte de s’assurer qu’il ne soit sollicité que pour des taches ingrates.  Intérieurement, Arès bouillonnait. Il se promettait qu’un jour il se vengerait.  Même si la conception d’une goutte du mort-vivant, étant sans conteste plus palpitante qu’un tel examen, il était malgré tout content d’être présent dans cet hôpital.

Assis dans la salle de consultation, il attendait patiemment que l’infirmière lui ramène son patient, tout en consultant son dossier. Gauwain Rodbards.  Arès avait pertinemment conscience de l’importance de cet examen qui pouvait mettre à terme au rêve de ce jeune homme. Même si une telle mission ne l’intéressait pas spécialement, il se promit de l’effectuer avec rigueur et bienveillance pour ne pas briser les rêves de ce jeune homme. Lorsque ce dernier entra, Arès pu constater qu’il avait un physique plutôt agréable à regarder. Au moins un intérêt à cet examen, surtout qu’il allait devoir prendre l’intégralité de ses mensurations et donc pouvoir l’observer totalement nu. « Entrez Monsieur RODBARDS, je vous en prie. »  dit-il un sourire aux lèvres avant de refermer la porte puis de tendre la main pour la lui serrer.  «Je suis le Medicomage Zabini, vous venez pour un examen d’aptitude physique au métier d’auror c’est ça ? » lui demanda-t-il même s’il savait pertinemment la réponse.  Le médicomage posa ensuite le dossier sur son bureau.


Dernière édition par Ares Zabini le Ven 23 Oct 2020 - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 425
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois Empty
MessageSujet: Re: [Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois [Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois EmptyJeu 22 Oct 2020 - 11:22

Il entra à l’invite du professionnel, pénétrant dans la pièce immaculée, baignée de lumière pâle, et se tint un peu gauchement, attendant les instructions du professionnel. Le médicomage était plus jeune que ce à quoi Gauwain s’était attendu mais il était calme, souriant mais semblait professionnel, et son regard était direct. Leur poignée de main fut franche, ferme ; le jeune homme se surprit à se demander si le médecin en tirerait une information, une conclusion particulière. Si ça serait marqué dans son dossier ? Est-ce qu’il avait les mains moites ? Est-ce qu’il avait été trop ferme en lui serrant la main ? Pas assez ? Est-ce que ça jouerait en sa défaveur ?

Du calme. Du calme. T’as passé les autres étapes, arrête. Ca va aller.

Il s’avança de quelques pas, ne sachant trop quoi faire ; le professionnel avait déposé un dossier que Gauwain imagina être le sien sur son bureau. Il l’avait manifestement lu. Le jeune homme hocha la tête à la question :

« Oui, j’ai été intégré dans le programme de l’EMS, et… les contrôles de compétence et psy se sont bien passés, je crois, alors… me voilà ! »

Merlin, qu’il pouvait paraître confiant, présentant les choses comme ça. Occultant le fait qu’il arrivait plus tard que les candidats ayant suivi le calendrier classique. Si le médicomage connaissait les rouages de l’école supérieure (et il était suffisamment jeune pour que ses souvenirs universitaires soient frais), il verrait probablement là une anomalie, et en tirerait ses propres conclusions ; si le contexte n’avait pas déjà été inscrit noir sur blanc dans son dossier, ce qui était une possibilité.

« Est-ce que… Je dois juste vous laisser faire votre examen ou… je dois, je sais pas, faire des exercices ? »


Ce ne serait pas un problème, et ça lui permettrait d’arrêter de penser au risque qu’il soit déclaré inapte. Son royaume pour une série de pompes ou de développés couchés.

Peut-être parce que son cerveau était en pleine ébullition, il revint sur une information que l’homme venait de lui donner au passage, comme ça. Et la croisa avec le numéro de la Gazette lu quelques jours plus tôt.

…Zabini ? Comme dans le Manoir Zabini ?

Il regarda l’homme sous une autre lumière, son sourire amical, son calme rassurant ; il n'osa pas verbaliser sa question. Est-ce que… est-ce qu’on parlait bien de la même famille ? Ca ne cadrait pas vraiment avec l'attitude qu'il avait pu observer la plupart du temps chez les supporters du Mage Noir. Mais on ne savait jamais. A moins que ça ne soit juste le hasard, un autre Zabini, rien à voir. Ou bien c'était juste pas la même branche. Le monde sorcier était si petit et en même temps, si grand. Les lignées des principales familles s'étaient mêlées tellement de fois que les valeurs n'étaient pas forcément les mêmes, même lorsque l'ancêtre était commun.
Revenir en haut Aller en bas
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 340
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Mae <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois Empty
MessageSujet: Re: [Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois [Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois EmptySam 24 Oct 2020 - 0:24

Arès, antidotiste de spécialité, n’était pas psychomage. Toutefois, comme tout médicomage, il avait étudié la psychomagie durant son cursus universitaire. Il ne lui fallu donc que quelque secondes d’observations pour constater l’état d’anxiété de l’aspirant auror.  Sa démarche était loin d’être assurée, son regard était fuyant et il se balançait légèrement –un peu comme un enfant incapable de se contenir— en attendant les instructions du médicomage.  L’espace d’une seconde, il avait voulu noté « patient anxieux » sur le dossier avant de se reprendre et de se dire qu’il ne fallait pas tirer de conclusions trop hâtives. Cet examen pouvait changer la vie de ce jeune homme. Qu’aurait-il fait lui, s’il n’avait pas pu réaliser son rêve de devenir médicomage ? Sa vie aurait été brisée. Il le voyait bien depuis sa suspension du service d’empoisonnement par potions et plantes. Tant bien que mal, le médicomage tenta de rassurer le jeune homme, en posant le cadre de l’examen.  Sa réponse montra une fois de plus l’état d’anxiété du patient.« Oui, j’ai été intégré dans le programme de l’EMS, et… les contrôles de compétence et psy se sont bien passés, je crois, alors… me voilà ! ». S’il avait passé les tests psy, alors tout allait bien. Le médicomage, se contenta de lui sourire en guise de réponse. Afin d’essayer de détendre un peu l’atmosphère, le médicomage se risqua à l’interroger sur sa motivation « Avant de commencer, dîtes-moi, pourquoi voulez-vous devenir Auror ? Et depuis quand avez-vous ce projet. » Le but du Zabini étai ici de rappeler au patient pourquoi il était là et qu’animé par le désir de rejoindre le bureau des aurors, et en se remémorant pourquoi, il se détende. Ses professeurs ont toujours dit qu’il aurait fait un beau psychomage. Il faut dire que souvent les psychomages ont certaines blessures narcissiques à réparer et lui, il en avait beaucoup.

Une fois l’atmosphère détendue, Arès sortit plusieurs feuilles d’examen. Il s’apprêtait à expliquer le fonctionnement de l’examen au jeune homme mais celui-ci fut plus rapide. « Est-ce que… Je dois juste vous laisser faire votre examen ou… je dois, je sais pas, faire des exercices ? ». Arès lui tendit une feuille avec une liste d’exercices physiques. « D’abord, je vais prendre votre pouls. Ensuite vous allez faire chaque exercice proposé sur cette feuille.  Je vais vous chronométrer pour chaque exercice. Entre chaque exercice, je prendrai à nouveau votre pouls. Selon le temps et le rythme de votre pouls vous obtiendrez des scores qui me permettront de calculer vos aptitudes physiques. Il me faudra également prendre l’intégralité de vos mensurations : Poids, taille. Il me faudra pour cela mesurer votre taille globale mais aussi chaque partie de votre corps» . Cela faisait beaucoup d’informations, mais Arès avait bien compris, que l’angoissé, qui posait des questions avant même de laisser au médicomage le soin de poser le cadre avait besoin de réponses.   « Vous préférez commencer par quoi ? Les exercices ou la prise des mensurations ?» . Secrètement, le médicomage espérait qu’il choisise de commencer par les exercices pour qu’il puisse avoir le plaisir de prendre ses mensurations le corps ruisselant de sueur. Arès était de ceux qui trouvaient qu’il n’y avait rien de plus sexy qu’un homme qui sortait d’une séance de sport. Qui sait, probablement un fantasme refoulé d’adolescence devant le corps de son meilleur ami, Isaac Wellington, après chaque entrainement ou match de Quidditch.  Quelque chose qu’il devrait peut être évoquer en thérapie avec le Dr McKallister.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




[Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois Empty
MessageSujet: Re: [Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois [Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois Empty

Revenir en haut Aller en bas

[Arès] Et surtout, ne pas oublier de dire trente-trois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UploadHero] Trente secondes sur Tokyo [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres :: 
L'hôpital Ste Mangouste
-