GRYFFONDOR : 20 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 58 pt | SERPENTARD : 2 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !

Partagez

A nos amours perdues [Stubby/ what-if]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 589
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyMar 16 Fév 2021 - 14:19

Perseus l’avait amené dans un bel établissement. La décoration était sobre et de bon goût. Stubby, malgré sa réussite évidente, n’était pas si accoutumé que cela à ce type d’environnement. Il n’était pas devenu snob en devenant célèbre. A vrai dire, il avait une affection particulière pour les ambiances plutôt kitsch à base de papier crépon multicolore. Mais il n’allait certainement pas se plaindre du choix de Perseus qui marquait le coup.
Stubby parla deux bonnes minutes au serveur pour savoir quelle boisson choisir. Quand l’employé repartit, il prit la parole. Il aurait boudé Perseus s’il n’avait rien prévu du week-end alors que lui avait organisé l’ensemble du séjour. « Tu as bien fait. » On leur servit l’apéritif rapidement.
« Je croyais que tu n’allais pas m’inviter, à l’époque. » avoua-t-il, non sans un sourire nostalgique.
Ils trinquèrent, se regardant yeux dans les yeux comme les deux tourtereaux qu’ils étaient. Ils burent un peu en silence, savourant les saveurs de leurs breuvages.
« Tu n’avais pas aimé Paris les premières fois ? Quand je suis venu pour la première fois, j’étais émerveillé. J’avais jamais quitté le Royaume-Uni. »
Il était tombé en amour avec cette ville et la France en général. Beaucoup d’anglais parlaient des Etats-Unis comme étant the place to be mais ils oubliaient souvent la merveille voisine de l’autre côté de la Manche. Stubby prévoyait d’investir dans un futur proche dans un bien immobilier au Sud de la France. Un beau lieu de villégiature au soleil, au bord de la mer avec piscine. Voyez-vous, le bronzage n’allait pas se faire tout seul sous le soleil maussade de Grande-Bretagne. Quoique… des vacances aux Caraïbes auraient également fait l’affaire. Mais il s’imaginait mal traverser l’océan juste pour un week-end au soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 150
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (SWAN/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyJeu 18 Fév 2021 - 19:34

Le souvenir de son hésitation à l'idée d'envoyer l'invitation à Stubby lui revint irrémédiablement en mémoire. Il n'en était pas gêné, ni même fâché. A vrai dire, cela rendrait presque toute leur relation que meilleure. Il avait fait le bon choix. Oh ça il n'en doutait pas une seconde. Et il se sentit presque obligé de le dire à voix haute : “Je me suis demandé également si je le ferais à l'époque. Mais je ne regrette pas de l'avoir fait.” C'était sa manière à lui dire qu'il était heureux... Aussi étrange que cela puisse paraître. L'exemple parental n'avait été en rien un modèle, ce à quoi il s'était attendu avec le temps. Il n'avait donc jamais pensé être heureux, pour de vrai. Tristement, il pensait avoir réussi là où ses parents avaient lamentablement échoué. Ils avaient eu des enfants, mais sans amour, sans bonheur. Il se dit qu'il valait mieux connaitre ce qu'il avait aujourd'hui que ce que dans quoi ses parents avaient été enfermés.

Paris... Ce n'était pas tellement une ville qui l'avait attiré. Pour des vacances, il préférait largement le calme, la forêt, le camping. Mais après que Stubby ait fait l'effort de l'accompagner dans un de ses voyages, il avait pris la décision d'en faire de même. “C'était un voyage professionnel. Rien de vraiment palpitant. Je n'ai pas eu le temps... ou alors je n'ai pas pris le temps de visiter.” Lorsqu'il allait dans une autre ville que Londres pour rencontrer une célébrité, en général, il ne perdait pas de temps en jouant les touristes. De plus, son métier de journaliste l'avait éloigné de sa sœur plus d'une fois. Ce qui avait été ennuyeux d'ailleurs. Heureusement, son oncle avait suffisamment été charitable pour la garder lorsqu'il en avait eu besoin. Parfois, il l'avait même emmenée avec elle. Ce qui n'avait pas semblé la déranger en fin de compte. “Je la trouve bien plus agréable aujourd'hui. Je ne vais pas te le cacher... Mais tu y es pour quelque chose.” En même temps, n'est-ce pas tout l'intérêt d'une relation ? Changer les choses d'une manière ou d'une autre ? Mais il était tout de même curieux de savoir ce qui avait pu piquer l'intérêt de Stubby chez Paris. “Qu'est-ce qui t'as émerveillé à Paris ?” Il était véritablement curieux. Puis cela faisait un sujet de conversation tout à fait intéressant. Il avait toujours été étonné par les différences qui existaient entre eux et que malgré elles, cela fonctionnait... Oui, cela fonctionnait terriblement bien. Il n'avait décidément pas à se plaindre.   
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 589
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyLun 22 Fév 2021 - 22:26

Stubby aurait voulu pouvoir tenir la main de Perseus sur la table, à la vue de tous, lui en caresser doucement le dos avec son pouce et ne pas être inquiété, ou ressentir de la honte. Pourtant, Ô Merlin qu’il était fier de sortir avec un homme aussi charmant et intelligent. A défaut, il ne quittait pas Perseus de yeux, le regard brillant de béatitude. Cela aurait été un merveilleux moment pour lui offrir une bague éclatante de sobriété. Stubby n’aurait jamais osé y songer.
« Moi non plus. Comme quoi, ton défaut de déontologie valait le coup. … C’est bien déontologie le mot ? »
Ils étaient tous les deux les bienheureux coupables de ce manquement professionnel – et moral diraient certains.

Stubby avait visité Paris pour la première fois en décembre 1966. Il n’avait jamais traversé la mer et avait décidé de partir seul. Il voulait juste fuir la pression qui le cernait. On n’y connaissait pas encore son nom, il n’y connaissait personne non plus. Il ressentit de la satisfaction en entendant que Perseus aimait mieux Paris avec lui, alors que cela ne semblait pas gagné d’avance.
« Plein de choses. Je suis venue pour la première fois en période de Noël alors il y avait toutes les décorations. C’était vraiment très beau.  Et il y avait ce sentiment de liberté et toutes les rencontres que j’ai pu y faire… »
Se rappeler de tout cela lui était particulièrement agréable.
« Un soir, j’avais décidé d’aller à l’opéra pour écouter une symphonie. Je n’y avais jamais été en tant que spectateur. C’était l’Opéra de la Dame du Lac, dans le Paris sorcier. Après la représentation, je réalisais que j’avais oublié quelque chose dans la salle donc j’y étais retourné. J’ai pu faire la connaissance avec le compositeur qui était aussi le chef d’orchestre. Il me faisait beaucoup penser à toi… Avec au moins vingt ans de plus et des cheveux poivre et sel. Nous avons parlé toute la soirée et j’ai passé la nuit avec lui. J’avais vraiment beaucoup pensé à toi. »
A vrai dire, cet homme lui avait fait beaucoup de peine. Stubby avait compris qu’il n’avait pas eu une vie facile. Enfant prodige dans une famille de sang-pure, un mariage arrangé avec une femme qui l’avait quittée et était partie avec ses deux enfants. Il ne connaissait pas cet homme mais il avait projeté l’image de Perseus à travers lui. Le chanteur s’était demandé, à l’époque, si son petit-ami actuel n’allait pas finir comme lui, finalement.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas

A nos amours perdues [Stubby/ what-if]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: A l'étranger :: 
What-If
-