GRYFFONDOR : 36 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -22%
REALME 8 5G 64 Go à prix cassé
Voir le deal
179 €

Partagez

A nos amours perdues [Stubby/ what-if]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 633
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyMar 16 Fév 2021 - 14:19

Perseus l’avait amené dans un bel établissement. La décoration était sobre et de bon goût. Stubby, malgré sa réussite évidente, n’était pas si accoutumé que cela à ce type d’environnement. Il n’était pas devenu snob en devenant célèbre. A vrai dire, il avait une affection particulière pour les ambiances plutôt kitsch à base de papier crépon multicolore. Mais il n’allait certainement pas se plaindre du choix de Perseus qui marquait le coup.
Stubby parla deux bonnes minutes au serveur pour savoir quelle boisson choisir. Quand l’employé repartit, il prit la parole. Il aurait boudé Perseus s’il n’avait rien prévu du week-end alors que lui avait organisé l’ensemble du séjour. « Tu as bien fait. » On leur servit l’apéritif rapidement.
« Je croyais que tu n’allais pas m’inviter, à l’époque. » avoua-t-il, non sans un sourire nostalgique.
Ils trinquèrent, se regardant yeux dans les yeux comme les deux tourtereaux qu’ils étaient. Ils burent un peu en silence, savourant les saveurs de leurs breuvages.
« Tu n’avais pas aimé Paris les premières fois ? Quand je suis venu pour la première fois, j’étais émerveillé. J’avais jamais quitté le Royaume-Uni. »
Il était tombé en amour avec cette ville et la France en général. Beaucoup d’anglais parlaient des Etats-Unis comme étant the place to be mais ils oubliaient souvent la merveille voisine de l’autre côté de la Manche. Stubby prévoyait d’investir dans un futur proche dans un bien immobilier au Sud de la France. Un beau lieu de villégiature au soleil, au bord de la mer avec piscine. Voyez-vous, le bronzage n’allait pas se faire tout seul sous le soleil maussade de Grande-Bretagne. Quoique… des vacances aux Caraïbes auraient également fait l’affaire. Mais il s’imaginait mal traverser l’océan juste pour un week-end au soleil.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 193
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (dea tacita/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyJeu 18 Fév 2021 - 19:34

Le souvenir de son hésitation à l'idée d'envoyer l'invitation à Stubby lui revint irrémédiablement en mémoire. Il n'en était pas gêné, ni même fâché. A vrai dire, cela rendrait presque toute leur relation que meilleure. Il avait fait le bon choix. Oh ça il n'en doutait pas une seconde. Et il se sentit presque obligé de le dire à voix haute : “Je me suis demandé également si je le ferais à l'époque. Mais je ne regrette pas de l'avoir fait.” C'était sa manière à lui dire qu'il était heureux... Aussi étrange que cela puisse paraître. L'exemple parental n'avait été en rien un modèle, ce à quoi il s'était attendu avec le temps. Il n'avait donc jamais pensé être heureux, pour de vrai. Tristement, il pensait avoir réussi là où ses parents avaient lamentablement échoué. Ils avaient eu des enfants, mais sans amour, sans bonheur. Il se dit qu'il valait mieux connaitre ce qu'il avait aujourd'hui que ce que dans quoi ses parents avaient été enfermés.

Paris... Ce n'était pas tellement une ville qui l'avait attiré. Pour des vacances, il préférait largement le calme, la forêt, le camping. Mais après que Stubby ait fait l'effort de l'accompagner dans un de ses voyages, il avait pris la décision d'en faire de même. “C'était un voyage professionnel. Rien de vraiment palpitant. Je n'ai pas eu le temps... ou alors je n'ai pas pris le temps de visiter.” Lorsqu'il allait dans une autre ville que Londres pour rencontrer une célébrité, en général, il ne perdait pas de temps en jouant les touristes. De plus, son métier de journaliste l'avait éloigné de sa sœur plus d'une fois. Ce qui avait été ennuyeux d'ailleurs. Heureusement, son oncle avait suffisamment été charitable pour la garder lorsqu'il en avait eu besoin. Parfois, il l'avait même emmenée avec elle. Ce qui n'avait pas semblé la déranger en fin de compte. “Je la trouve bien plus agréable aujourd'hui. Je ne vais pas te le cacher... Mais tu y es pour quelque chose.” En même temps, n'est-ce pas tout l'intérêt d'une relation ? Changer les choses d'une manière ou d'une autre ? Mais il était tout de même curieux de savoir ce qui avait pu piquer l'intérêt de Stubby chez Paris. “Qu'est-ce qui t'as émerveillé à Paris ?” Il était véritablement curieux. Puis cela faisait un sujet de conversation tout à fait intéressant. Il avait toujours été étonné par les différences qui existaient entre eux et que malgré elles, cela fonctionnait... Oui, cela fonctionnait terriblement bien. Il n'avait décidément pas à se plaindre.   
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 633
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyLun 22 Fév 2021 - 22:26

Stubby aurait voulu pouvoir tenir la main de Perseus sur la table, à la vue de tous, lui en caresser doucement le dos avec son pouce et ne pas être inquiété, ou ressentir de la honte. Pourtant, Ô Merlin qu’il était fier de sortir avec un homme aussi charmant et intelligent. A défaut, il ne quittait pas Perseus de yeux, le regard brillant de béatitude. Cela aurait été un merveilleux moment pour lui offrir une bague éclatante de sobriété. Stubby n’aurait jamais osé y songer.
« Moi non plus. Comme quoi, ton défaut de déontologie valait le coup. … C’est bien déontologie le mot ? »
Ils étaient tous les deux les bienheureux coupables de ce manquement professionnel – et moral diraient certains.

Stubby avait visité Paris pour la première fois en décembre 1966. Il n’avait jamais traversé la mer et avait décidé de partir seul. Il voulait juste fuir la pression qui le cernait. On n’y connaissait pas encore son nom, il n’y connaissait personne non plus. Il ressentit de la satisfaction en entendant que Perseus aimait mieux Paris avec lui, alors que cela ne semblait pas gagné d’avance.
« Plein de choses. Je suis venue pour la première fois en période de Noël alors il y avait toutes les décorations. C’était vraiment très beau.  Et il y avait ce sentiment de liberté et toutes les rencontres que j’ai pu y faire… »
Se rappeler de tout cela lui était particulièrement agréable.
« Un soir, j’avais décidé d’aller à l’opéra pour écouter une symphonie. Je n’y avais jamais été en tant que spectateur. C’était l’Opéra de la Dame du Lac, dans le Paris sorcier. Après la représentation, je réalisais que j’avais oublié quelque chose dans la salle donc j’y étais retourné. J’ai pu faire la connaissance avec le compositeur qui était aussi le chef d’orchestre. Il me faisait beaucoup penser à toi… Avec au moins vingt ans de plus et des cheveux poivre et sel. Nous avons parlé toute la soirée et j’ai passé la nuit avec lui. J’avais vraiment beaucoup pensé à toi. »
A vrai dire, cet homme lui avait fait beaucoup de peine. Stubby avait compris qu’il n’avait pas eu une vie facile. Enfant prodige dans une famille de sang-pure, un mariage arrangé avec une femme qui l’avait quittée et était partie avec ses deux enfants. Il ne connaissait pas cet homme mais il avait projeté l’image de Perseus à travers lui. Le chanteur s’était demandé, à l’époque, si son petit-ami actuel n’allait pas finir comme lui, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 193
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (dea tacita/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyMar 2 Mar 2021 - 4:12

Concrètement, il aurait pu perdre son poste, et pas seulement pour son manque de professionnalisme. Il arrivait bien évidemment que certains journalistes finissent avec les personnalités qu'ils avaient interviewé. Ce n'était pas si grave en vérité. “C'est ce qu'on dit oui.” Sourit-il assez touché qu'il ait retenu le mot. M'enfin quoiqu'il en dise, Stubby était plus intelligent qu'il pensait l'être. Perseus n'en doutait pas une seconde. “Je suis d'accord. Cela en valait largement la peine.

Paris n'avait jamais été le rêve de Perseus Flint. Ses parents l'avaient pas mal baladé à travers la Grande Bretagne durant son enfance, mais jamais au delà des frontières. Aussi il avait découvert la capitale française à un âge plutôt tardif pour un garçon de la haute société, pour un privilégié... “Les décorations de noël...”  Dit-il pensif. Il n'avait pour ainsi dire jamais été un grand adepte des célébrations de fin d'années jusqu'à ce que sa sœur lui demande s'ils pouvaient avoir un repas de fête comme les autres enfants. Noël n'était pas devenu pour autant son dada. Mais il savait l'apprécier, plus encore depuis qu'il était avec Stubby. Il l'écouta parler d'un opéra - la Dame du Lac - et d'un homme, le compositeur, qui apparemment lui ressemblait. Sans contexte, il avait quelque peu du mal à voir le rapport en vérité.  “Il t'a fait penser à moi pour quelle raison ?” Demanda-t-il sincèrement curieux, pas réellement dérangé par cet aveu. Puis il ajouta en riant :  “Jusqu'à preuve du contraire, je n'ai rien d'un talentueux compositeur de symphonie.”  Il y avait sûrement autre chose.

A présent, il s'imaginait d'ici une vingtaine d'années, avec des cheveux blancs. Cette vision ne le gênait pas plus que cela non plus. Elle ne l'inquiétait pas. Il n'avait jamais réellement eu peur de l'âge et des dégâts du temps. Il ne voulait juste pas finir comme son père et pour le moment, il s'en sortait terriblement bien. “Je crois que j'aimerais bien voir le sud de la France également. Prendre un peu le soleil me ferait sans doute du bien.” Il était un britannique à l'état pur, pâlichon comme de la porcelaine, habitué au froid de Londres. Il craignait évidemment les coups de soleil, mais avec une bonne protection, cela devrait convenir. Se projeter dans un futur plus ou moins lointain vers d'autres vacances était quelque chose qui lui plaisait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 633
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyMar 9 Mar 2021 - 23:15

Stubby avait fait beaucoup de belles rencontres durant son premier séjour sur Paris en solitaire. Des rencontres fort cocasses, d’autres plus conventionnelles… Celle qu’il racontait à Perseus était celle qui l’avait le plus marqué et touché. Son histoire l’avait beaucoup fait penser à lui et cela avait, très certainement, agi en la faveur de Perseus.
« Il avait quelque chose dans la façon de se mouvoir, de parler qui me faisait beaucoup penser à toi. »
Il supposait que ce n’était pas rare de voir ce genre d’attitude chez les sorciers issus de familles pures et de caste élevée.
« Il venait du même milieu que toi, il avait jamais eu vraiment le choix dans sa vie… Il avait été marié sans forcément le vouloir, avait eu des enfants… Je me disais que ça pourrait être toi… »
Il avait du mal à exprimer ce sentiment qui, dans le fond, n’était pas très positif. Cela sous-entendait que Perseus aurait pu finir tout aussi malheureux que cet homme à coup de mariage arrangé, de sentiments refoulés et de pression sociale, menant doucement à une fin de vie anticipée.

Là, en ce moment, Stubby se sentait plus que disposé à envisager un futur avec Perseus. Il avait envie de prévoir des choses sur le long terme avec lui. S’engager avec lui. Faire des choses comme adopter un chat ou un chien, acheter un bien immobilier ensemble…  Toutes ces choses que les couples mariés faisaient naturellement. Des choses qu’il n’avait jamais envisagées avec son ex-petit-ami. Il fallait dire que ce dernier avait la quarantaine quand il s’était mis en couple avec lui. Il avait, somme toute, déjà fait sa vie. Il avait sa carrière bien établie, une situation financière stable, il était le propriétaire de son propre domicile… Il avait même été marié et avait une fille. Il n’était pas le jeune adulte qu’était Perseus. Ils n’étaient clairement pas sur un même pied d’égalité.
« C’est super le Sud de la France.  On pourra y aller cet été, si tu veux. »
Il espérait bien que la région allait séduire Perseus. Suffisamment pour essayer de le rallier à l’idée d’y acheter un bien immobilier. Stubby connaissait bien Perseus et savait qu’il était bien plus proche de ses sous que lui.  Il aurait très certainement questionné la nécessité d’avoir une résidence secondaire en France si ce n’était pour y aller que quatre mois à l’année. Il était pragmatique, Perseus. Et Stubby achetait pour la seule raison que cela lui faisait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 193
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (dea tacita/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyMar 4 Mai 2021 - 15:15

Perseus venait d'un milieu à la fois assez compliqué, mais aussi plus facile... Aussi ce portrait que Stubby ne l'étonna guère. On avait essayé de le marier à quelques reprises. Mais en bonne tête de pioche qu'il était, il avait toujours rejeté toute éventualité de fiançailles. Mais sur le long terme ? S'il n'avait pas rencontré Stubby, qu'est-ce que cela aurait donné en fin de compte ? Il supposait qu'il préférait ne pas y songer. Ce serait probablement une idée bien ridicule. “J'ai eu de la chance.” Reconnut-il sans mal. C'était d'une certaine manière un compliment également. Enfin un compliment... Surtout une vérité qu'il affrontait sans trop de difficulté. Un fait que ses parents contrediraient s'ils savaient. Mais ça il s'en fichait royalement.

Avec des si, on refaisait le monde, ça il en était parfaitement conscient. Mais il choisissait bien volontiers de ne pas le refaire, surtout pas dans une telle hypothèse. L'avenir lui paraissait déjà bien plus enviable. Et passer des vacances en France était également envisageable. Cette destination ne le rebutait pas autant qu'avant. Alors poursuivre les découvertes de ce pays pas si éloigné que le sien le tentait assez. “Je te diras ça cet été alors.” Dit-il, donnant ainsi son aval pour y aller d'ici quelques mois. Il avait plutôt pour habitude de partir en randonnée, de se perdre en forêt et y camper plutôt que faire bronzette sous un soleil de plomb. Pour ses vacances, Perseus n'aimait pas tellement la ville ou la plage. Il était beaucoup moins réticent qu'auparavant. Et autant dire que sa sœur Briseis s'en réjouissait. Car, elle détestait plus que tout la campagne.

Mais si l'éventualité de se rendre dans le sud de France lui plaisait plutôt bien, il avait envie de savoir où ils déposeraient leurs bagages. “Et quelle destination te tenterait le plus ?” Demanda-t-il en essayant de se rappeler sa géographie. Il l'avait apprise très tôt durant son enfance. Ce genre de choses s'apprenait très rapidement dans sa famille. Mais si la géographie du Royaume-Uni comptait, il n'était pas certain d'avoir vu des masses de cartes précises sur le sud de la France. “Cannes ? Nice ? Carcassonne ?” Il se rappelait très bien de cette dernière ville pour toute son histoire. Non pas que les autres n'en aient pas. Loin de là d'ailleurs. Mais Carcassonne, en particulier, l'avait marquée.  “A moins que tu n'aies pas d'idée particulière en tête ?” Dans ces cas-là, ils y réfléchiraient bien à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 633
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyVen 7 Mai 2021 - 19:05

Perseus et Stubby étaient très différents l’un de l’autre… Si ce n’était de parfaits opposés. Il paraissait étonnant qu’ils réussissent à cohabiter ou à trouver des activités à faire ensemble (qui se passent en dehors du lit). Mais chacun y mettait du sien pour faire plaisir à l’autre et essayer de passer de bons moments. Perseus arrivait à faire apprécier la randonnée à Stubby qui se complaisait d’avantages en ville. Ainsi, ils s’entendirent sur des vacances d’été sous le soleil français. Perseus l’interrogea sur la destination précise, faisant quelques suggestions. Stubby apprécia d’avoir le choix. Il aimait décider.
« J’avais pensé à Nice… Mais nous ne sommes pas obligés de choisir. On peut faire les trois. » proposa-t-il en souriant.
Ce n’était pas l’argent qui leur manquait pour un tel projet. Le temps pouvait en revanche leur faire défaut. D’autant plus que Stubby ne savait pas nécessairement ce qui allait lui tomber dessus d’ici quelques mois. Mais s’il s’y prenait assez tôt, il pouvait s’arranger.
« J’aimerais bien aussi faire un saut en Italie. »
Le serveur interrompit leur conversation pour apporter leurs plats. Stubby le remercia en français avant qu’il ne reparte. Puis, il admira le plat aux allures très chics et appétissantes. Il n’allait pas souvent dans ce type d’établissement.
« C’est que ça a l’air bon, tout ça. » Il leva son regard vers Perseus. « Mangeons, je meurs de faim. »

AVRIL 1975.

Trois jours s’étaient écoulés depuis le retour de Stubby. Pendant quatre mois, il était parti en tournée tout autour du monde, parcourant les cinq continents pour rencontrer son public. Malgré son amour inconditionnel pour la scène et le public, il fut très heureux de retrouver sa vie anglaise, sa famille, ses amis et Perseus. Il avait pleinement profité de ces trois jours reposants auprès de son petit-ami, comme rien n’avait changé depuis qu’ils s’étaient quittés. Mais si. Quelque chose avait changé. Une ombre planait sur leur couple.
Stubby n’avait pas encore osé en parler à Perseus. A vrai dire, il avait espéré ne pas avoir à en parler. Il craignait que Perseus devine quelque chose… Il n’avait jamais vraiment su lui mentir. De nature franche, mentir à Perseus le dérangeait, le faisait ne plus se sentir en phase avec lui-même. Il était aux alentours de minuit quand il se décida à tout lui avouer, fixant son reflet dans le miroir de la salle de bain après s’être brossé les dents. De l’autre côté de la porte, Perseus l’attendait sûrement dans la chambre en train de lire à la lueur de sa lampe de chevet. Appuyé contre le rebord du lavabo, Stubby inspira un grand coup. Finalement, il sortit à pas lents de la salle de bain et referma la porte derrière lui pour y appuyer son dos. Il faisait ainsi face à Perseus qui ne prêtait pas (encore) attention à lui.
Il le regarda quelques secondes, les bras timidement croisés. Il avait l’impression d’être un enfant ayant fait une bêtise. « Perseus… » l’appela-t-il pour avoir son attention. Quand son petit-ami leva le regard vers lui, il se sentit démuni. Il n’avait pas pensé à comment aborder la chose.
« Hmmm… Tu sais, on a toujours été honnêtes l’un envers l’autre et… Hm… Est-ce que tu as déjà songé à aller voir quelqu’un d’autre au moins une fois ? Quand j’étais pas là ou… »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 193
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (dea tacita/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyMar 25 Mai 2021 - 6:25

Stubby était revenu récemment d'une tournée de quatre mois à travers le monde. Cela faisait un peu plus de trois jours. Perseus était on ne peut plus ravie de le retrouver. Il n'avait évidemment pas pu le suivre et savait qu'il se serait sûrement senti de trop. Il avait donc passé ces mois seul, tranquillement à la maison. Il avait occupé ses journées avec le travail. Et Briseis avait eu la bonne idée de lui rendre visite plusieurs fois par semaine. Elle avait prétendu qu'il devait se sentir bien seul. Ce qui n'était pas faux. Mais cela était à présent arrangé. Quoique, il avait l'impression qu'on lui cachait quelque chose. Mais Perseus étant ce qu'il était, il savait faire semblant jusqu'à ce qu'on lui dise la vérité ou qu'il ne puisse plus se contenir.

Il était assis bien confortablement sur le lit, un bouquin à la main. Il s'agissait d'un écrivain moldu qu'il affectionnait : Edgar Allan Poe. Le Chat noir. Il entendit bel et bien les bruits de pas de Stubby mais ne releva pas de suite la tête. Il s'était attendu à ce qu'il vienne s'installer près de lui. Mais ce soir-là, ce fut différent. L'artiste l'appela pour obtenir son attention. Ce que Perseus lui accorda bien volontiers. Il glissa un marque page dans le livre et le posa ensuite sur la table de chevet. Puis il releva la tête pour se concentrer sur son petit ami. On aurait dit un enfant prêt à être grondé. A l'hésitation de Stubby et sa question inachevée, il s'inquiéta. Il fronça les sourcils accusant le coup. Le soupçonnait-il de l'avoir trompé ou bien... ? Toute cette mise en scène ne lui plaisait pas, vraiment pas. “Non. Je ne dis pas que je n'ai pas lorgné sur un cul ou deux. Mais je n'ai jamais pensé à aller voir ailleurs.” Au moins, cela avait le mérite d'être clair. Il avait évidemment pensé qu'untel n'était pas désagréable à regarder, mais de là à ressentir de l'attirance et s'imaginer tromper son petit ami... ? Sûrement pas. Il n'était pas un grand séducteur par nature, alors bon.  “Que tu sois à 2 mètres ou 1000 kilomètres, ça ne m'est pas arrivé.” Essayait-il de le rassurer ? Ou voulait-il seulement lui montrer qu'il n'était pas comme ça ? Probablement un peu des deux. Il était toutefois étonné par une telle question. Après tout ce temps...

Non cela cachait quelque chose. Il était certain que s'il le soupçonnait de tromperie, ce n'était basé sur rien... A moins que... Il eut un autre froncement de sourcils. “Il y a quelque chose que tu ne m'as pas dit ?” S'enquit-il. Il n'appréciait pas tellement l'éventualité qui faisait son bonhomme de chemin dans son esprit. Il y avait deux solutions possibles à ce cirque. Ou alors, l'un des autres Croques avait trompé sa compagne. Il n'était pas exactement certain qu'ils soient tous casés. Et de toute façon, si Archie avait trompé sa dernière petite amie en date... ne l'avait-il pas déjà fait par le passé ? Alors, il attendait la sentence avec une certaine crainte, il devait le reconnaître.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 633
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 EmptyVen 4 Juin 2021 - 23:08

Leur couple durait depuis plusieurs bonnes années. Au cours de ces années, Stubby avait donné des milliers de raisons à Perseus d’être jaloux. Pourtant, son petit-ami ne l’avait jamais été. Cela l’avait parfois presque agacé de le voir hermétique à toutes ces petites provocations pour titiller ce sentiment possessif. Mais il n’avait jamais été jusqu’à le tromper, malgré les nombreuses tentations et opportunités s’étaient présentées à lui. Tout du moins jusqu’à ce jour.
Il avait honte. Il avait peur. Perseus n’avait rien fait pour mériter son infidélité. Entendre qu’il avait pu loucher sur quelque fessier autre que le sien suffisait à contrarier un peu Stubby – qui n’était pourtant pas en bonne position pour s’en offusquer. Perseus s’inquiétait de son attitude. Il devait sentir que quelque chose clochait. Il n’était pas dupe.
« Tu te rappelles pour la Saint-Valentin… Tu devais essayer de me rejoindre à Sydney pour qu’on passe la soirée ensemble… Tu n’avais pas pu venir à cause d’un imprévu. »
Stubby ne se souvenait même plus de l’imprévu en question. Pour lui, sur le moment, cela n’avait pas changé grand-chose à son ressenti.
« J’étais très fâché après toi. Tu me manquais et je pensais qu’au fond, tu t’en fichais. Et que tu ne faisais pas le nécessaire pour venir me voir. »
Les tournées étaient toujours des périodes très fatigantes pour Stubby. Il adorait. Mais cela le rendait en même temps plus enclin au stress à l’irritabilité. Il devenait parfois imbuvable pour toutes les personnes travaillant avec lui. Stubby espérait un peu présenter des circonstances atténuantes. Mais c’était peine perdue. Il n'osait même pas le regarder dans les yeux. Il avait merdé. Il le savait.
« Je t’en voulais. Je me sentais seul. Alors... J’ai un peu cherché la compagnie d’un autre… »
Il voulait aussi se venger de Perseus. Il y avait une part de mesquinerie non négligeable dans cet acte impulsif. Mais ça, il ne comptait pas le préciser.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Contenu sponsorisé




A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: A nos amours perdues [Stubby/ what-if] A nos amours perdues [Stubby/ what-if] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas

A nos amours perdues [Stubby/ what-if]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: A l'étranger :: 
What-If
-