GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 421
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptySam 10 Oct 2020 - 15:01

C'était sombre, crasseux, ça sentait la vieille pourriture et les relents de rêves brisés. Ce n'était pas le genre de lieux que fréquentaient les sorciers corrects. Ceux qui y trainaient avaient des silhouettes voûtées, semblaient déjà à demi dévorés d'ombre, comme si les artefacts qu'on y échangeait sous le manteau aspiraient leur essence, les modifiaient profondément, pour en faire des créatures d'apparence grotesque. Ceux qui ne cédaient pas à la corruption devenaient proies, comme les papillons attirés par des mirages nocturne ; c'était les naïfs qui ne voyaient pas les dangers contenus dans les ténèbres et se fracassaient contre les récifs.

Ce soir-là, se mêlait à cette faune un jeune homme qui n'avait rien à faire là. Trop propre sur lui pour être un désespéré. Trop sur ses gardes pour faire partie des habitués.

Gauwain Robards savait qu'il n'avait en théorie rien à faire là. Qu'il courrait un risque. Il le savait d'expérience, mais était résolu à ne pas reproduire les erreurs commises des années plus tôt. Sa baguette était tirée, dissimulée à demi contre son corps, et ça ne tromperait personne. C'était pas raisonnable. Si quoi que ce soit tournait mal, les répercussions seraient dramatiques. Il pouvait être blessé, tué. Ou pire, être exclu de l'EMS.

Oui mais voilà... Ce risque-là méritait d'être pris. Enfin, c'était ce qu'il lui semblait.

Il n'avait fait que passer, rentrant chez lui après avoir fait une course. Il faisait tard, mais au moins, il avait de la crème pour baguette. Il remontait le Chemin de Traverse, à pas rapides. Ses yeux étaient tombés sur LA ruelle. Ca avait immanquablement amené les souvenirs de la femme, mais surtout, ça a avait ravivé les pensées sur ce qui était arrivé à Monsieur et Madame Bones.

Il avait adressé un courrier officiel au Département de la Justice Magique afin de présenter candidature pour aider. Croyait-il vraiment qu'ils allaient faire appel à un civil, fut-il un aspirant Auror? Peut-être pas. Mais il avait besoin de se sentir utile. Ne pas accepter les morts sans combattre.

Alors qu'il était en train de se faire cette remarque, il y avait eu un éclair de lumière vive dans une ruelle. Et, Gauwain l'aurait parié, un Diffindo.

Son coeur avait manqué un battement.

Sans réfléchir, il avait tiré sa baguette et s'était avancé, le coeur battant.

Quelques instants plus tard, la situation avait dégénéré. La sorcière responsable du sort avait fort peu goûté son intervention et ses explications. Et Gauwain se trouvait acculé dans un renfoncement, voyant croître devant lui un mur dense de ronces aux épines tranchantes. S'acharner sur les plantes à coups de sorts ne produisait aucun résultat, et il voyait le piège se refermer sur lui, tandis que le peu de clarté disparaissait d'instant en instant. Il hurla à l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 135
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptySam 10 Oct 2020 - 16:46

J’ai eu toujours pour habitude d’être dans l’ombre et de ne pas m’afficher dans la lumière.
Bien que la célébrité encourue en tant que joueur de Quidditch vient à me propulser quelquefois sur le devant de la scène. Ce qui n’est nullement pour me déplaire, par ailleurs. J’estime avoir assez d’accointances et de relations notables pour évoluer dans ce monde, bien que j’y préfère l’ombre. Ou les ténèbres, s’engageant à évoluer dans mes propres Enfers. Bien plus sécuritaires et apaisants. C’est pourquoi, j’ai une préférence pour l’Allée des Embrumes et sa pestilence sorcière. Peu de jeunes sorciers y trouvent un chemin favorable et j’en fais néanmoins partie.

Rabattant le col de mon long pardessus gris chiné, j’évolue lentement à travers la populace sorcière qui me fait face. Certains parviennent à se décaler sur mon passage, tout en me jetant une œillade mauvaise et courroucée, d’être ainsi vêtu d’atours moldus en ce lieu. Cependant, j’affiche ma préférence en portant des atours moldus plutôt que la robe de sorcier réglementaire et tellement guindée. D’autres visages que je connais fort bien, viennent à m’offrir quelques sourires, que je rends. Et, qui sont toujours teintés d’une fausseté ou d’une hypocrisie que je n’occulte pas souvent. Pour l’instant, je suis sur le sol londonien et risque encore de l’être un petit temps, la saison de Quidditch ne s’entamant que dans quelques temps. Dont le premier match de la ligue se trouve être à domicile.

Ici, j’ai envie de m’arrêter boire un verre et de passer du temps dans la Red House en charmante compagnie ou bien de faire en sorte de miser une bonne partie de ma fortune au Royal Flint Casino, ou mieux de me rendre chez Barjow & Beurk, par pure et simple curiosité. L’éventail de choix conséquent qui s’offre à moi est tel, que je ne peux m’y résoudre favorablement. Arrêté en plein milieu de l’Allée des Embrumes, je réfléchis à ma future destination quand mon sixième sens ou plus communément intuition, me prévient que quelque chose ne va pas ou bien qu’une sordide affaire est en train de se tramer. L’un des sorciers présent dans la ruelle me bouscule, tandis que toujours stoppé dans mon élan d’aller vaquer à de ténébreuses occupations, j’écoute attentivement, un son qui me parvient.

C’est plutôt un cri étouffé plutôt qu’un son à proprement parler, que je me mets à entendre. Pas distinctement, mais assez pour que j’aille voir de quoi il peut en retourner. J’ai toujours été un peu trop curieux et par moments, cela s’est avéré complexe par le passé. Faisant abstraction du bruit environnant, je me concentre et parviens jusqu’à un renfoncement, d’où certains borborygmes m’atteignent. Au départ, je me crois être la victime d’une fâcheuse plaisanterie liée à mon imagination quelque peu fertile. Prêt à rebrousser chemin, je ne le fais pourtant pas, sûr et certain de ne pas être encore devenu fou à enfermer à Azkaban. Face à ma personne, se trouve bien un mur de plantes féroces et piquantes qui ont l’air d’entraver la survie d’un jeune homme. C’est du moins, ce que je peux discerner au son de sa voix.

Fronçant les sourcils et rejetant ma tête en arrière avec un profond agacement, je libère par un Informulé, la personne emprisonnée mais ne range pas ma baguette si rapidement. Il se peut que la personne malintentionnée qui a entravé la personne captive soit toujours dans les parages. Ce qui me fait tourner la tête à droite et à gauche avant de reporter mon attention sur le jeune homme présent en face de moi. Et, que je reconnais rapidement. Ce petit emmerdeur a toujours eu le don de se mettre dans des galères inimaginables. Comme, c’est –encore-, le cas aujourd’hui.

- Gauwain ? Le questionne-je abruptement tout en le saisissant violemment par les épaules. Tu n’as rien ?

Mon regard bleu clair analyse le corps du jeune homme dans son intégralité et constate avec un certain soulagement non dissimulé, qu’il ne semble pas souffrir d’un quelconque mal. Ou alors, ce dernier est interne et est alors bien plus grave. Qu’a-t-il encore pu bien faire pour se retrouver dans une merde pareille ?


Dernière édition par Isaac Wellington le Dim 11 Oct 2020 - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 421
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptySam 10 Oct 2020 - 18:10

Il s'était erraflé les paumes, avait vu venir le moment où il finirait pressé contre le mure de briques sales, sans autre échappatoire que de laisser les épines éfilées lui déchiqueter la chair, lui crever les yeux, lui labourer le visage comme des lames de rasoir. Il aurait eu le temps de se traiter d'abruti mille fois pendant son agonie, à moins que la douleur lancinante se transforme en un sentiment brut et impitoyable, oblitérant toute autre pensée. Le sort se serait peut-être arrêté avant de le tuer, mais franchement, vu l'endroit? Il avait d'énormes doutes.

Et puis... le sortilège de magie noire se dissipa, et il se trouva, haletant, face à une silhouette familière, un visage qu'il avait déjà croisé de nombreuses fois par le passé, chaque fois par hasard. Isaac Wellington. Oh. Merlin avait encore un peu de pitié.

Il laissa sa tête retomber contre le mur, laissant le soulagement balayer de quelconques inquiétudes sanitaires concernant la propreté du mur de briques. Il était en vie.

La sorcière qui lui avait lancé ce sort s'était enfuie. Encore un peu incrédule, il lâcha un rire essouflé, avant d'être attrapé sans ménagement, et inspecté sous toutes les coutures ; la force du joueur ne s'était pas émoussé avec les années. Avec un sourire reconnaissant, il hocha la tête :

"Ca va. C'est pas passé loin mais... Maintenant, ça va."

Il eut une grimace, avant d'ajouter :

"Je ne regarderai plus un bouquet de roses de la même manière."

Il leva les yeux vers le regard bleu. Le joueur était vêtu à la moldue, une tenue qui paraissait incongrue dans un tel décor sombre. Et pourtant Gauwain n'avait jamais ressenti autant de soulagement devant des vêtements moldus. C'était la même sensation intense que cinq années auparavant. Quand il n'avait été qu'un tout jeune adolescent cherchant l'aventure dans un endroit que certains de ses camarades prétendaient fréquenter sans trembler. Il avait voulu se montrer à l'image des sorciers qui bravaient les Mages Noirs, comme dans les récits de son grand-père, comme dans les journaux ; un garçon qui s'était montré imprudent, rien qu'une fois. Mais une fois qui avait suffi.

Il n'était plus l'enfant d'il y a cinq ans, mais il avait commis le même genre d'imprudence, n'est-ce pas? En s'enfonçant en terrain incertain, seul. Les raisons n'étaient pas les mêmes, mais... le résultat aboutissait au même.

Curieusement, la résolution était identique également.

"Merci. Encore. Décidément... Vous êtes mieux qu'un Patronus."

C'était cinq années auparavant, mais il n'avait pas oublié. Il allait finir par croire qu'Isaac Wellington était en fait un envoyé de Merlin sur Terre, qui apparaissait quand la situation devenait un peu trop catastrophique. Pas pour tout le monde, manifestement ; il se rembrunit, reconnectant avec la situation actuelle. Le joueur de Quidditch lui était venu en aide, mais il ne ferait pas bon s'éterniser trop longtemps au milieu de l'Allée des Embrumes. Gauwain regarda aux alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 135
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyDim 11 Oct 2020 - 18:20

A la vue de Gauwain Robards, je suis partagé entre deux sentiments.
Celui d’être rassuré de le voir en un seul morceau, bien qu’un tantinet blessé et de l’autre, d’avoir une furieuse envie de le dérouiller pour lui faire passer la simple envie de se trouver en ces lieux maudits. Ce petit con, c’est un peu ce frère que je n’ai jamais eu et qui malgré tout, me cause toujours un peu de souci. J’ai pour ce jeune homme imprudent, présent en face de moi, une sorte d’affection fraternelle qui ne s’est jamais vraiment tue avec le nombre des années. Je lui ai déjà sauvé la mise maintes et maintes fois, la première étant dans ce même endroit. Quand, jeune étudiant déjà intrépide et idiot, il a voulu embrasser les ténèbres. Et pour lui, heureusement que j’ai été dans les parages.

En ce même endroit, on prend les mêmes protagonistes et on recommence. Comme, si le Destin veut encore jouer l’un de ses sales tours, je lui sauve encore la mise et constate avec soulagement qu’il n’a rien et qu’il se trouve être bien entier, bien que désorienté par les évènements qui se sont produits quelques temps auparavant. Malgré, qu’il en vient à me rassurer, je ne retire pas mes mains de ses épaules et affirme ma poigne. Je me rends compte alors, que je suis bien plus inquiet que je ne veux le laisser paraître et pousse un soupir agacé. Un jour, je vais vraiment le cogner. S’il continue à être téméraire comme il l’est, il se peut qu’une seule fois, je n’arrive nullement à temps. Et, pour tout dire, ça m’emmerderait.

- Tu me rassures ! M’exclame-je sincèrement, tout en contrastant avec le maintien de ma prise sur ses épaules. Tu m’en voies ravi.

Pour prouver que tout va pour le mieux, mon interlocuteur s’autorise même à avoir un trait d’humour pour le moins plaisant dans de telles circonstances. J’étouffe un léger rire entendu et hoche la tête pour manifester mon assentiment. Cette fois-ci, après un dernier examen minutieux du corps du jeune homme qui me fait face, je le relâche enfin et frotte mes mains l’une contre l’autre. Il y a néanmoins, une chose que je dois tirer au clair, c’est sa présence ici. Or, Gauwain continue ce que je considère comme être une petite dose d’humour car il me compare à un Patronus. Le sien en l’occurrence. Le rire étouffé, se transforme en hilarité suite à sa tirade teintée d’une certaine dérision.

Cependant, il flatte encore mon égo en prétextant ceci. Mais, jusqu’au jour, où je ne le serais malheureusement plus. Mon visage devient grave et mon regard bleu clair s’assombrit subitement tandis que je le regarde avec une certaine intensité. Me mordant, l’intérieur des joues, j’hésite à embrayer sur ce qu’il vient de me dire, mais je ne peux passer outre. J’espère juste que la fois de trop, ne sera pas la dernière. Pour lui, du moins.

- Je crois Gauwain, que tu peux me tutoyer désormais. Vu toutes les fois où nous nous sommes vus et où je t’ai sauvé d’une mort certaine. J’ai dit cela sur le ton de la plaisanterie mais mon faciès témoigne le contraire.

Je me radoucis mais reste néanmoins sur mes gardes, constatant que c’est au tour de mon vis-à-vis de s’assombrir et de regarder tout autour de nous, ce qu’il se passe. Par mimétisme, je fais la même chose et replace ma baguette dans la poche intérieure de mon pardessus. Il est certain qu’il n’est pas bon de rester dans l’Allée des Embrumes, surtout avec ce que Gauwain vient d’endurer. Un petit sourire orne mes lèvres, lorsqu’il me vient une idée. Transplaner vers un endroit bien plus approprié serait le bienvenu et pour tout dire, j’ai envie de le « retrouver » autour d’un verre. Qui je pense est le remède parfait après ce qu’il vient de vivre. Mais, j’ai besoin de son accord avant toute entreprise.

- Gauwain, je peux te proposer quelque chose ? Le questionne-je doucement, attendant qu’il reporte son attention vers moi. Tu peux me rapporter, ce qu’il vient de t’arriver autour d’un verre. Qu’en penses-tu ?

Il fait partie de ce peu de personnes envers qui j’offre ma sympathie somme toute particulière.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 421
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyLun 12 Oct 2020 - 16:15

Il oublia un instant son inquiétude par rapport à la localisation, le temps de grogner, avec un embarras manifeste :

« Deux fois… »

Ce qui n’était pas tant que ça, non? …Il aurait voulu pouvoir s'en convaincre. En même temps, si Isaac n’avait pas été là, à cet instant ou des années auparavant, qui pouvait dire ce que serait devenu Gauwain ? De fait, même par souci d’égo, la petite précision apportée était particulièrement ingrate : l’autre homme venait selon toute probabilité de lui épargner des instants bien douloureux et particulièrement funestes. Chaque fois qu’ils s’étaient recroisés ensuite, par hasard, sur d’autres terrains, le sportif avait été bienveillant vis-à-vis de Gauwain. A ces souvenirs, la gêne du jeune homme fut remplacée finalement par un sourire plus posé. Et un hochement de tête pour accepter la proposition qui lui était faite. Il aurait été stupide de refuser : le vouvoiement était une marque de révérence qu’il adoptait systématiquement vis-à-vis d’un interlocuteur plus âgé. C’était un signe implicite, auquel il tenait, qu’il se pliait aux règles traditionnelles de la société sorcières, et témoignait à ses aînés le respect qui leur était dû. Se voir proposer un changement de registre de langage n’était pas anodin. Il n’était pas certain de réussir à tenir le passage du vouvoiement au tutoiement, mais il pouvait au moins essayer. Ne serait-ce que pour essayer de prouver qu’il n’était plus le gamin des débuts, et même s’il ne se sentait pas encore tout à fait légitime en tant qu’adulte à part entière dans la société sorcière. A des moments plus qu’à d’autres.

Il fut plus simple d’accepter la seconde proposition. Il voulait bien expliquer ; et expliquer autour d’un verre, de quoi que ce soit, lui paraissait plus qu’indiqué. Il ne cracherait pas sur une pause, juste un moment pour faire un point. Pouvoir échanger un peu, même si personne d’autre que des Aurors n’aurait vraiment d’informations sur le développement de l’enquête.

« D’accord ; un verre, ça me va. Juste…. Pas au Chaudron ? »

Ses dernières incursions là-bas avaient été de plus ou moins grandes catastrophes. Gauwain n’était pas pressé de remettre ça, et finissait par se dire que c’était Amelia qui avait eu raison, en fin de compte. On se portait mieux en évitant l’atmosphère sombre de l’auberge.

« Je connais pas nécessairement d’autres endroits, mais tant qu’on va ailleurs, ça me va. Tant que c’est pas hors de prix. »
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 135
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyLun 12 Oct 2020 - 17:11

Deux fois.
Je lui ai sauvé les miches deux fois. C’est du moins ce que me certifie Gauwain alors qu’il peine à reprendre ses esprits, encore sous le coup des émotions contradictoires qui le traversent. Malheureusement, comme le dit l’adage populaire : jamais deux sans trois, et je ne suis nullement à l’abri de le sauver, une troisième fois. Ça ne me dérange pas de m’improviser comme Patronus corporel sorcier, mais seulement pour le jeune étudiant. Les « autres », n’ont que peu d’importance à mes yeux. Gauwain, je lui permets même de me tutoyer et d’accepter cette familiarité que j’offre à peu de mes semblables. Autant dire, qu’il est privilégié et malgré moi, ça me plait.

Silencieux, j’attends désormais la réponse à ma proposition d’aller « fêter » nos retrouvailles nouvellement faites, autour d’un verre. A sa réponse, j’arque un sourcil interrogateur car je ne comprends pas son souhait de ne pas se rendre au Chaudron Baveur, qui est bien plus acceptable que tout bar sorcier. Mais, il est mon invité aujourd’hui et c’est lui qui décide, alors je me plie tout simplement à ses exigences. Aussi saugrenues soient-elles. Je réfléchis rapidement à un endroit qui peut nous accueillir tous les deux et dont la localisation géographique est éloignée au maximum de l’Allée des Embrumes. Dans mon for intérieur, je connais déjà la destination que je vais offrir à mon interlocuteur : un bar typiquement moldu dans un quartier très typique, celui de Greenwich.

Le panorama va être parfait, car il surplombe la Tamise et j’ai ma place attitrée. Ainsi que ma serveuse. J’hoche alors la tête en signe d’acceptation de la demande de celui que je considère comme un petit frère, un petit peu trop téméraire pour commencer sa vie en ce monde et l’empoigne fermement afin de transplaner avec lui. Nous atterrissons dans une ruelle perpendiculaire à celle où se trouve le Cutty Sark Pub, sans se faire repérer par des moldus, bien trop curieux. Je ne me suis jamais fait avoir lorsque j’ai transplané ici, préférant les alcools moldus aux alcools sorciers. Avec l’immense carte que possède ce charmant Pub, à la décoration vintage et pittoresque, je me doute que Gauwain ne peut qu’apprécier cette attention.

- Ne t’en fais pas, c’est moi qui t’invite. Dis-je en souriant, tout en époussetant mon pardessus et mon vis-à-vis par la même occasion. Par contre, c’est un Pub tout ce qu’il y a de plus moldu. Chuchote-je à son oreille avant de sortir de la ruelle.

Mains dans les poches, j’observe le jeune homme qui marche à mes côtés et qui semble porter le restant du monde sur ses frêles épaules. J’ai toujours remarqué qu’il a en lui ce fâcheux syndrome d’être le super mage et de voler au secours des opprimés. Cela, va lui causer sa perte, j’en reste persuadé car il va se rendre compte qu’il ne peut pas réussir à sauver tout le monde. Gauwain ne peut éviter à certaines âmes de rejoindre les Enfers, malgré toute cette énorme volonté dont il peut faire preuve. Sa chute semble être inéluctable. C’est cette triste pensée qui m’anime lorsque je lui tiens la porte du Pub afin qu’il pénètre en premier dans l’établissement, avec moi à sa suite.

L’intérieur de l’édifice est chaleureux et lumineux, car une immense baie vitrée fait l’entièreté de la grande salle et balaie Londres et ses alentours. En plus de bien boire, on y mange très bien et cela m’est souvent arrivé lorsque j’ai envie de me retrouver seul, après un entraînement ardu de Quidditch ou un match important. J’entraîne Gauwain avec moi et nous place près d’une fenêtre, où nous pouvons voir la Tamise facilement car le ciel s’en trouve être dégagé et non brumeux, comme cela peut en être l’habitude. Sans que je n’offre une parole, j’ai ma serveuse attentionnée qui arrive à notre table et présente la carte. J’affiche un sourire en coin, car je sais ce que je vais prendre mais je laisse le choix à mon interlocuteur de s’exprimer en premier lieu. Un bras posé nonchalamment sur le dossier de la lourde chaise en bois et les jambes croisées, j’encourage Gauwain à s’exprimer par un geste de la main. Au pire, la commande peut attendre. Ce n’est pas la serveuse déjà bien occupée à circuler entre les tables qui va m’en tenir rigueur.

- Bon, maintenant qu’on est loin de tout ça. Commence-je en souriant sincèrement. Explique-moi, ce que tu faisais là-bas. Termine-je avec un regard bleu clair devenu sombre, fixé dans ses iris bruns.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 421
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyMar 13 Oct 2020 - 15:00

Ca faisait longtemps qu’il s’était laissé entrainer dans un transplanage. A bien y réfléchir, il n’avait pas été « passager » depuis qu’il avait passé le permis en mai dernier. Se laisser entrainer par Isaac lui fit retrouver la sensation familière, être comme aspiré par un coin précis de l’univers et recraché ailleurs… avec cette petite incertitude additionnelle : car lorsqu’on abandonnait ainsi les rênes à celui qui lançait le transplanage, on acceptait de se laisser entrainer vers une destination inconnue, vers un ailleurs incertain.

Dans le cas présent, néanmoins, le risque était mesuré : c’était Isaac Wellington qui menait la danse, après tout, et il souriait, comme s’il était certain que le jeune homme ne se plaindrait pas de leur destination.

De fait, le joueur de Quidditch avait entièrement raison.

Lorsque l’homme plus âgé lui chuchota à l’oreille, il lui lança un regard de franche surprise ; pas à cause du fait que le sportif ait décidé de l’inviter, un geste qu’il apprécia grandement, mais en comprenant de quel type d’établissement il s’agissait. Pourtant, il suivit son compagnon, pénétrant sous sa direction dans l’auguste pub moldu. Un univers de bois vernis et de cuir, de couleurs dorées comme la bière et de verts profonds comme les fauteuils de leur salle commune, comme les profondeurs du Lac de Poudlard. Mais si loin de l’univers sorcier : pas de vêtements traditionnels ici, presque que des travailleurs londoniens moldus, aucune baguette, et partout des réclames pour des marques qui étaient pour la plupart étrangères à Gauwain. Des volutes de fumée et un appareil moldu retransmettant les images en noir et blanc d’une compétition sportive ne se déroulant pas sur des balais.

C’était sans doute étrange, mais assis à l’écart avec Isaac, acceptant la carte tendue par une jolie serveuse qui n’a d’yeux que pour le sportif, Gauwain se sentit soulagé. Les incursions du jeune homme dans le monde non magique avaient été limitées : certains Eisteddfod, la fête estivale à laquelle il s’était rendu avec Amelia, les ballades familiales à Cardiff. Cet univers représentait un risque certain (être découvert, se trahir, être jugé pour une erreur), sans avoir une grosse plus-value à offrir bien souvent, et beaucoup de sorciers considéraient que le jeu n’en valait pas la chandelle. En cet instant, cependant, le monde moldu paraissait gage d’une certaine sécurité que ne proposait pas le monde sorcier, au vu de ce que Gauwain avait vécu depuis sa sortie de Poudlard. Leur emplacement donnait sur une vue imprenable sur la Tamise ; ses eaux sombres semblaient calmes, imperturbables, ne reflétant que la lumière pure de la lune.

Il sourit à la jolie serveuse, et parcourut rapidement la carte. Il n’avait pas réellement de points de repères, étant plus familier des boissons moldues galloises, aussi tenta-t-il au hasard :

« Une London Lager pour moi. »


Il se retourna vers l’autre homme, avec un sourire de gratitude, remerciement muet pour la prise en charge du verre, et attendit qu’il commande avant de l’interroger, choisissant ses mots au cas où on les entende :

« Je m’attendais pas à un pub… …comme ça, mais ça a l’air sympa. Vous- Tu viens souvent ici ? »

Ce qui avait pu lui paraitre surprenant de prime abord prenait du sens. Un sportif connu pouvait apprécier l’anonymat du monde moldu. A moins qu’il y ait d’autres raisons, comme un sourire charmant et un service attentionné. Ou juste une atmosphère agréable. Isaac avait pris ses aises, détendu ; il était clairement sur son terrain. A l'aise pour revenir au sujet principal, ce qui les avait amenés là. Une expression plus sombre passa sur le visage du jeune homme ; Gauwain prit un instant pour agencer ses pensées, avant de répondre, prudemment, baissant la voix, parce qu'il n'avait pas de périphrase appropriée pour les événements en question :

« Concernant ce qui vient de se passer… Tu as dû lire les articles de la Gazette ? A propos du type qui égorge des gens, sur le Chemin de Travers. Le tueur au Diffindo ? »

Leurs boissons arrivèrent. Le goût métallique de la bière lui rappela de façon indistincte le goût du sang.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 135
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyMar 13 Oct 2020 - 15:40

L’atmosphère chaleureuse et ténue du Pub, prête à de réelles confidences.
J’y possède mes marques et mes exigences, depuis un petit temps déjà et pour rien au monde, il me viendrait à l’idée de modifier cela. La jolie serveuse est très attentionnée et se porte garante de quelques petites attentions auxquelles, je réponds toujours favorablement. Cependant, je ne suis pas seul en ce jour et me sens par ailleurs responsable de Gauwain, qui grâce à ma célérité et mon esprit de valeureux Patronus –corporel sorcier-, le garde avec moi et ce, bien loin de ces sordides considérations présentes dans l’Allée des Embrumes.

Souriant, je le laisse choisir sa boisson qui semble être une bière, chose que je n’ai pas encore goûtée en ce lieu. En ce qui me concerne, je suis un amateur manifeste des whiskies tourbés. Ces derniers, ont une saveur caractéristique, mêlant la cendre et le réglisse, ou s’agrémentant d’une note subtile de clou de girofle, de camphre ou bien encore d’eucalyptus. C’est cette saveur étrange au goût pour le moins insolite qui a su me plaire, bien qu’au tout début, j’ai apporté une certaine réticence quant à tester ce breuvage. Mais, Evie Saddler-Smith, –la serveuse-, connaît mes appétences pour toutes les sortes de whiskies, présent dans ce Pub où elle commence son service.

- Tu sais ce que je veux. Ordonne-je avec un large sourire, tandis que je la vois repartir s’occuper de notre commande de boissons. J’aime assez bien ce qu’il dégage. C’est reposant, ici.

D’un geste de la main, je fais signe à Gauwain qu’il n’a pas à s’en faire et c’est avec une certaine « amitié », que je prends plaisir à l’inviter. Je ris franchement lorsqu’il se met à m’interroger sur ma fréquentation de ce lieu. Pour être honnête, je m’y rends bien plus souvent que je ne le laisse paraître. Appréciant largement, la compagnie de la serveuse après son service, ses délicates attentions à mon envers et surtout cet anonymat. Que je n’ai nullement lorsque je prends place dans un établissement sorcier, où des fanatiques se bousculent à ma table pour n’avoir ne serait-ce qu’un misérable autographe, que je paraphe à la va-vite sur une feuille de parchemin tendue.

- Je viens assez souvent, oui. Je le préfère à d’autres établissements.

Je sous-entends bien évidemment les sorciers, bien que je ne sois pas contre de boire une bonne biéraubeurre ainsi qu’un délicat whisky Pur Feu. Or, j’ai jeté mon dévolu sur cette autre boisson à la couleur ambrée si distinctive, qui se prépare en coulisse. Gauwain, diminue sa voix jusqu’à ce qu’elle ne devienne plus qu’un murmure entre nous deux et fronçant les sourcils, je réceptionne ce qu’il a à me dire. Du coin de l’œil, j’aperçois Evie et son plateau où trônent les breuvages, qu’elle s’empresse de déposer à notre table, pour repartir vaquer à son occupation principale.

Je sais de quoi peut parler mon interlocuteur, car j’ai lu une bonne partie des articles concernant ce tueur au Diffindo. Cependant, je me réserve le droit de ne pas apprécier la suite de ce que va m’avouer le jeune étudiant. S’il a été dans cet endroit où j’ai dû extirper son corps, c’est bien pour une seule et unique raison, non ? Tenter d’attraper ce meurtrier ? Instinctivement, je fais s’entrechoquer mon verre rempli de Monkey Shoulder avec sa pinte, et grimace, tout en me mordant l’intérieur des joues. Je ne dois pas sortir de conneries.

- J’ai lu, une bonne partie des articles sur ce type. Commence-je, toujours les sourcils froncés. Par contre, j’ai un mauvais pressentiment qui m’anime.

Je marque un temps d’arrêt et laisse planer un silence entre nous. Il semble pesant, mais je mesure mes propos. Mon verre dans une main et l’autre posée sur la table, en un poing que je ferme presque trop rageusement, je fixe mon vis-à-vis de mon regard bleu clair. Étant certain que mon sixième sens, ne se trompe nullement à son propos.

- Tu t’es mis en tête de mettre cet homme en déroute ? De le débusquer ? De le traquer ? Le questionne-je tout en portant le verre à mes lèvres et en en buvant une mince gorgée. Si tel est le cas, t’es vraiment un inconscient.

Je repose mon verre doucement sur le dessous de verre en liège et tapote mon index sur la table, mon autre main frottant mon menton.

- Cette histoire, elle te concerne de près. Est-ce que je me trompe ?

Là encore, j’ai bien peur d’avoir raison. Mais, toujours est-il que le jeune étudiant n’a pas terminé de tout me dire. Toujours souriant, je l’engage à poursuivre, laissant ma boisson de côté. Pour l’instant, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 421
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyMar 13 Oct 2020 - 17:45

La façon dont Isaac commanda attira son attention ; son regard passa du sportif à la jeune serveuse, hochant la tête. L’ordre était celui d’un maitre s’attendant à être obéi, la docilité de la jeune femme témoignant que oui, Isaac était un habitué, suffisamment pour ne pas avoir besoin d’expliciter une commande. Mais il y avait autre chose, dans cet échange, quelque chose qui évoquait le velours sombre, les alcôves, des sourires ; Gauwain reconnut instinctivement ce sous-texte. Ses yeux suivirent la jeune femme avant de revenir à son compagnon de boisson. Il eut une expression à mi-chemin entre la moue innocente et l’amusement.

« Oui, ça a l’air très… « reposant ». L’endroit a du charme. »

A ce train-là, il allait gagner le prix de l’euphémisme de l’année.

Le reste de la conversation effaça son sourire. Il grogna, baissant le regard dès les premières questions de l’autre homme. Bien sûr, présenté comme ça… ça paraissait un comportement sacrément idiot, carrément déraisonnable. Il grimaça, déterminé à plaider sa cause :

« Non, je ne veux pas le traquer, pas vraiment. J’ai confiance dans les équipes du Ministère, quoique disent les journaux ou les poivrots du coin. Ils font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont et sans boule de cristal fiable. C’est juste que… »


Il soupira, avec l’impression d’être redevenu un gamin de 14 ans devant s’expliquer de ses conneries.

« Je ne faisais que passer, je le jure sur le caveau de Salazar. Mais quelqu’un a lancé un Diffindo, quelque part, dans l’Allée, et… si ça avait été ce type ? … j’ai pensé… »

Il s’interrompit, se passa une main sur la nuque. Avait-il vraiment pensé ? Il avait agi instinctivement. Que se serait-il produit si l’individu avait été le tueur ? Gauwain s’en sortait en duel, mais le type avait vaincu Monsieur Bones.

« Ca n’a pas d’importance, de toute façon. Ce n’était qu’une espèce de harpie occupée à découper je ne sais quoi, mais certainement pas un corps humain. Elle a pété un câble et m’est tombée dessus sans chercher à m’écouter. »

Pas exactement son moment le plus glorieux. Il s’autorisa une gorgée de bière avant de poursuivre, l’air pas beaucoup plus jouasse. Avait-il un lien avec tout ça ? Malheureusement, oui, et plus d’un. Il hocha la tête, lentement, sans joie. Il commença par ce qui était devenu une conviction profonde ; il avait su dès le départ que la fille ne s'était pas arraché la jambe toute seule.

« Je crois que j’ai aidé une femme que cet enfoiré a failli tuer, au début de l’été. Et… Les victimes les plus récentes… »

Il planta son regard brun dans les yeux bleus. Plus d’embarras, plus de dépit. Juste de la détermination.

« C’était les parents de ma copine. »


Et ça suffisait à dire tout de ce qui pouvait le pousser à souhaiter que ce type soit arrêté, plutôt mort que vif, ou l’inverse. Il n’était toujours pas certain. C'était un débat qui restait à trancher.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 135
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyMar 13 Oct 2020 - 18:47

Mon aspect autoritaire n’a pas eu l’air de passer inaperçu.
Dans le regard brun de mon interlocuteur, je perçois qu’il a compris le lien sous-jacent qui nous unit, Evie et moi. Du moins, en partie car il ne connait pas tout et j’estime que garder mes secrets les plus inavouables est quelque chose de bien plus appréciable. Mais, je remarque cette petite lueur enjôleuse dans les iris bruns et cette moue quelque peu candide qui prend place sur le visage de Gauwain. J’ai d’ailleurs, un petit rire entendu à cette vision car il ne m’a pas l’air si ignorant que cela, sur la question. Un bon point, pour lui et pour moi.

- En effet. Réponds-je tout en souriant largement, embrassant l’immense salle du regard.

La suite de notre échange verbal est tout autre. Bien plus sombre et moins cavalier. Gauwain s’est rembrunit presque instantanément à la suite de mes interrogations. Je l’ai qualifié d’inconscient et j’ai pesé mes paroles, car un mot bien moins sympathique m’est venu à l’esprit lors de sa précédente qualification. Il ne veut pas traquer cet homme, car il a confiance envers le Ministère de la Magie et sa propension à stopper les actes odieux, de ce sorcier meurtrier. En ce qui me concerne, je grimace fortement et en viens à me mordre l’intérieur des joues, pour encore taire mes conneries. Écoutant attentivement mon vis-à-vis, j’ai l’impression notoire et néanmoins cocasse, d’être vraiment le grand frère qui demande des explications à son cadet fautif. C’est « attendrissant ».

- Je te crois Gauwain. Souris-je tendrement pour commencer. Je connais ce sentiment de vouloir être certain de ce quelque chose qui te dévore. Je ne le connais que trop bien.

Je comprends parfaitement le jeune homme et son envie d’avoir voulu en avoir le cœur net. D’avoir été bien trop curieux même, quitte à se mettre en danger inutilement. Parce que ça lui crève les entrailles, de ne pas savoir. Ça lui tord les tripes et lui bousille l’esprit. Le rongeant indéfiniment, de là à ce que ça le hante et que la déraison l’emporte sur la prudence. Son récit se poursuit doucement et il en vient même à m’expliquer que c’est une femme, la source même de son emprisonnement dans ces ronces, dans lesquelles je l’ai délivré, il y a de cela quelques instants.

- Je vois, je vois. Je continue de sourire, intrigué par la suite de sa déclaration, qui lui semble si dure à énoncer. Continue.

Ça peut sonner comme une sommation, alors que ce n’en est nullement une. Étrangement, le sort de Gauwain m’importe réellement et le savoir tourmenté, m’affecte un peu. C’est du moins, ce que je montre sur mon visage en écoutant la suite de son récit. Où son regard semble pétri d’une fermeté sans faille, que je ne lui avais pas connue jusqu’à présent. Il est soudain débordant d’hardiesse, à laquelle, je réponds par un large sourire presque malsain. C’est ça que je me plais à aimer : la finalité dans les idées. Et que ces dernières, se concrétisent. En revanche, pour la suite, je relâche mon verre abruptement sur sa protection en liège et hausse un sourcil interrogateur.

Le couple tué, les parents de sa copine. Le lien est facile à faire quoique l’idée de vengeance n’ait pas l’air d’être une prérogative future dans l’esprit de Gauwain. Si, je viens à trouver cet homme, qui plus est meurtrier de la femme que j’aime, je le torture à loisir pour ensuite le tuer. Mais, mon interlocuteur possède un cœur bien trop pur et que cela l’affecte, me désole. Inspirant et expirant longuement, je rejette ma tête en arrière et ferme mon regard quelques secondes, avant de le reporter sur le jeune homme. Toujours, déterminé à en découdre mais avec le plus de loyauté possible. Ce qui est somme toute réellement écœurant.

- Les parents de ta copine ? Le questionne-je sourdement, mâchoires serrées. Qu’ont-ils fait de répréhensible pour être tués de la sorte ? Avaient-ils des ennemis ?

Je reste curieux, -chose qui ne m’a jamais réellement réussi par le passé- et n’hésite pas à être intrusif plus que de raison. Néanmoins, je m’octroie une gorgée de mon breuvage, tout en fixant intensément Gauwain, en proie à quelque chose qui a l’air de le dépasser.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 421
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyMer 14 Oct 2020 - 13:04

Il releva les yeux, comme s’il doutait un peu, mais l’homme ne le réprimanda pas davantage pour son acte de témérité imprudente. Gauwain en ressentit un soulagement mêlé de surprise, et réalisa qu’il s’était attendu à des reproches nourris, peut-être dans une certaine forme d’habitude résignée. Au-delà de lui épargner les critiques et un jugement sévère, le sportif affirma qu’il comprenait ce qui avait poussé son cadet à agir. La façon dont il l’exprima sous-entendait quelque chose de particulièrement sombre et écorché. Gauwain eut envie de l’interroger plus sur le sujet, mais sentit que le moment n’était pas opportun… Plus tard, néanmoins… il garda l’information dans un coin de sa tête.

Pour l’heure, il revint à leur sujet, avec une confiance accrue en Isaac Welligton. Pas besoin de taire trop de choses si son interlocuteur comprenait son point de vue.

Isaac posait les bonnes questions. Celles qui s’agitaient dans l’esprit de Gauwain depuis des jours et auxquelles il n’avait pas trouvé de réponses satisfaisantes. Il secoua la tête, indication d’impuissance : tout ça n’avait pas de sens.

« Je ne les connaissais pas assez, mais ils m’avaient l’air d’être des gens biens, pas particulièrement inquiets qu’on s’en prenne à eux spécifiquement. Madame Bones est- était aimante, prudente et… Elle était rédactrice de mode. »

Cette dernière phrase avait été prononcée sur un ton qui signifiait : « Franchement ? Qui assassinerait une rédactrice de mode ? »

« Avec Monsieur Bones, c’est plus difficile. Il était langue de plomb. Il aurait pu détenir un secret convoité ou qu’on aurait voulu taire… mais…. Je sais pas, je crois pas que les meurtres des Bones étaient liés à lui. ….Attends. »

Il retourna le sous-bok de sa bière, voulut attraper une plume, et s’interrompit en réalisant que les moldus n’en utilisaient pas, et que de toute façon, il n’en avait pas sur lui. Raaaaah… Fort heureusement, un crayon avait été abandonné sur une table voisine, près d’une feuille de score : il le réquisitionna sans autre forme de procès et commença à écrire des symboles sur la surface du sous-bok. Un pour chaque victime : Venus pour les femmes, Mars pour les hommes, une chiffre et une croix potentielle pour marquer un statut particulier.

« La fille que j’ai aidé était une jeune mère, avec un enfant. En juillet ou en août, si j’en crois la Gazette, il y a eu une Médicomage affiliée aux fidèles de Tu-Sais-Qui ; elle était mère aussi, sa fille était à Serpentard, une gamine mignonne. Avec elle, ils ont trouvé un diplomate, mais le journal a l’air de penser que le coupable n’est pas le type au Diffindo. »

Il barra le troisième symbole.

« Courant août, avant la rentrée en tout cas, une élève de Poudlard a été assassinée aussi, toujours à en croire le journal. Je la connaissais pas, je pourrais pas dire grand-chose sur elle. En Septembre… Madame Bones. Mère également. C'est le seul point commun entre ces femmes, hormis la victime d'août ; elles ont toutes des âges différents, des professions distinctes. …Monsieur Bones serait le premier homme tué ainsi, et le premier assassinat lié à un autre. »

Il entoura le symbole représentant le père d’Amelia et fronça les sourcils, concédant un point.

« Mr Bones pouvait effectivement se douter de l’identité du tueur, s’il s’était su visé. Il a pu vouloir venger sa femme tout seul. »

C’était sans doute ce que Gauwain aurait fait, s’il avait été à sa place. Il ne serait pas resté sagement à attendre.

Il leva les yeux vers Isaac pour observer sa réaction. Savoir ce qu’il en pensait. Merlin, que c’était appréciable de pouvoir rationaliser tout ça avec quelqu’un. De réfléchir. De se sentir actif. Ses enseignants avaient refusé toute discussion du sujet, conseillant à leur élève de laisser agir le Ministère, et ce malgré le fait que leurs cours concernaient justement la traque des individus nocifs à la société. Ses camarades n'avaient pas été plus enthousiastes. Il aurait pu contacter Moran, mais ce dernier avait été clair à ce sujet, il n’était pas enquêteur ; et depuis leur discussion en août, Gauwain jugeait préférable de laisser la tension retomber au moins quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 135
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyMer 14 Oct 2020 - 14:34

J’ai la sombre et appréciable satisfaction qu’il me pense à même de le blâmer. Ce qui n'est pourtant pas mon rôle.
Cependant, je le comprends parfaitement, bien que je ne cautionne nullement cet acte de bravoure déraisonné qui aurait pu le conduire à une finitude certaine. Gauwain Robards est bien trop téméraire et trop impliqué dans ce qu’il est advenu, pour avoir une pensée somme toute rationnelle et adéquate. J’y vois un être réellement meurtri envers lequel je dois poser les bonnes questions pour qu’elles soient satisfaites. Notamment, sur les potentiels ennemis des parents de sa copine ou même leurs emplois respectifs. Quelque chose qui semble avoir attiré le meurtrier et qui les a conduits vers leurs morts inéluctables, à tous les deux.

Mais, il n’en est apparemment rien et pire encore, les parents défunts –Bones-, sont dénués de tout soupçons et semblaient être des individus respectables dans la société sorcière. Une rédactrice de mode pour la mère, et un langue-de-plomb, pour le père. Rien, qui ne peut justifier d’une affiliation morbide ou ténébreuse. Mon regard intense ainsi que mon visage fermé témoignent de tout l’intérêt que je porte au récit douloureux de mon interlocuteur. Qui, semble vraisemblablement heureux de me partager tout cela. Par une confiance accrue, je soutire néanmoins des informations. Bien que le sort de Gauwain est problématique, vu les quelques dessins qui viennent d’apparaître sur le dessous de verre.

Fronçant les sourcils et appliqué devant une telle réalisation artistique, je constate qu’il dessine certains symboles que je connais et dont je fais aisément le rapprochement avec les victimes. Nous sommes apparemment en présence, si j’en crois les dires de mon vis-à-vis, face à deux meurtriers. L’un usant d’un modus operandi particulier tandis que pour l’ « autre », c’est sporadique. Les meurtres perpétrés ne s’affichant alors dans une aucune logique connue. L’un des « meurtriers » semble être présent pour brouiller les pistes, tandis que l’autre agit en toute impunité. C’est du moins, l’idée que j’en ai.

Ages différents, professions distinctes. Aucun lien potentiel de causalité qui a entraîné la mort prématurée de toutes ces personnes. Croisant les bras sur mon torse, je me renfonce dans le dossier de ma chaise, m’étant auparavant approché pour regarder en détail, les quelques croquis de Gauwain. Ce dernier, attend ma réaction et ce que je peux penser de cette énigme pour le moins subtile qu’il place entre mes doigts. Je suis à la fois intrigué et conscient qu’il se place dans une croisade, déjà perdue d’avance. Mais, l’idée de me dégourdir l’esprit, les mains et les jambes, n’est pas à exclure. Or, je dois garder à l’idée que je dois faire profil bas, bien qu’aider Gauwain est une perspective très intéressante.

- Ce que j’en pense, entame-je doucement en plantant mon regard bleu dans ses iris bruns. C’est que nous sommes face à deux forces en puissance. Donc, deux meurtriers différents, l’un étant placé là pour embrouiller l’esprit. C’est du moins, ce que je pense. Et, je peux bien évidemment me tromper, je ne suis pas du tout enquêteur, en ce qui me concerne.

Je marque un temps d’arrêt, tout en sondant les différentes réactions que peuvent susciter mes paroles, envers Gauwain. Voir, s’il partage le même avis ou si j’ai faux sur toute la ligne. Néanmoins, il y a encore de lourdes zones d’ombre, comme le fait que ce Monsieur Bones aurait pu venger sa femme, s’il connaissait l’identité de celui qui menaçait sa famille.

- Gauwain, pardonne-moi de te faire ressasser tout ceci, mais j’aurais une autre question. Dis-je, plus froidement tout en murmurant. Y’avait-il des indices sur la scène de crime, comme un parchemin écrit ? Ou quelque chose du genre ?

Ça m’intrigue et ça me fascine en même temps. Tant et si bien, que je me surprends aisément à oser proposer mon aide à Gauwain, qui m’a l’air déterminé à savoir le fin de l’histoire. Et ce, pour mon plus grand plaisir personnel.

- Gauwain, je peux t’aider. Si tu veux.

J’ai lâché ces quelques mots plus comme une sentence que comme un certain attrait, mais au moins j’étais garanti d’une chose : avec moi à ses côtés, il n’allait pas crever.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 421
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyMer 14 Oct 2020 - 16:06

Il hocha la tête, et prit une gorgée de bière, l’air sombre. Ca avait été une de ses hypothèses de départ, que le meurtrier soit piloté, manipulé, qu’on lui fasse commettre des crimes à l’aveugle dans l’optique de masquer la cible véritable.

« J’ai pensé à cette hypothèse, mais depuis les meurtres des Bones, je ne suis pas sûr qu’il y ait un lien. Ca ferait beaucoup de meurtres pour en masquer un seul. ….mais je suis d’accord avec toi et la Gazette. Deux tueurs. »

Il tapota le deuxième symbole de la pointe de son crayon.

« La Médicomage a été éventrée. Ca pourrait très bien être l’effet d’un Diffindo. …Le lieu est bizarre, par contre. La Gazette est floue sur le sujet, mais a l’air de penser qu’elle a été tuée près du Loch Ness. Les autres femmes et Monsieur Bones ont été tués à Londres. »


Donc oui, deux tueurs. Mais pour Gauwain, seul le diplomate avait été tué par le second coupable. La Médicomage restait un point de doute, d’incertitude. Il avait trop peu d’éléments. Et de fait, Isaac semblait être parvenu à la même conclusion, l’interrogeant sur d’éventuels indices supplémentaires. A nouveau, il agita la tête de droite et de gauche.

« J’aimerais pouvoir répondre à ces questions. Mais je n’en sais pas plus que ce qui a été publié dans les sources officielles. »

Cependant, il n’eut pas loisir de s’attarder sur cette pensée. Parce qu’Isaac Wellington venait de prononcer des mots qui le firent se figer, aux aguets. Comme si on lui proposait la pierre philosophale, et qu’il n’osait y croire. Ou cherchait l’entourloupe. Il eut un froncement de sourcils imperceptible, avant de demander lentement, prudemment :

« ….m’aider de quelle façon ? »

Est-ce que le joueur de Quidditch avait accès à d’autres sources d’information ? Est-ce qu’il pouvait activer son réseau ? Obtenir des éléments supplémentaires ? ….est-ce qu’on parlait d’autre chose ? De techniques dont Gauwain ignorait l’existence ?
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 135
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyMer 14 Oct 2020 - 16:56

Il est déterminé.
Sa mine sombre témoigne de tous ces sentiments qui l’habitent en cet instant. Tout comme moi, il a l’air de penser à deux tueurs éventuels, œuvrant avec quelque chose de différent. Rien, n’empêche l’un de manipuler l’autre, quitte à le tuer ensuite. C’est souvent comme cela que fonctionne les paires de meurtriers, l’un étant soumis tandis que l’autre dirige. Et, c’est souvent celui qui tire les ficelles dans les coulisses qui supprime la petite marionnette dont il coupe aisément les fils. Et, je sais de quoi je peux parler.

- Justement, là est tout l’intérêt. Mener, les enquêteurs sur des fausses pistes.

Tout comme je sais berner mon petit monde, les tueurs en font de même. J’offre à Gauwain, une oreille et une écoute pour le moins attentives, et observe avec intérêt son geste lorsqu’il fait en sorte de me montrer le deuxième symbole avec la pointe de son crayon, emprunté à la table proche de la nôtre. Ce qu’il m’explique par la suite ne me surprend nullement, malgré le mode quelque peu expéditif de l’un des tueurs. Selon les dires de mon interlocuteur, la Médicomage a été éventrée et les articles de la Gazette du Sorcier ont été frileux quant aux explications. Le sortilège Diffindo est assez tranchant pour couper en deux des organes ou des corps, mais j’ai autre chose qui me vient en tête. Mais cela s’avère être impossible.

- Le lieu où a été retrouvé le corps de la Médicomage, c’était où, Gauwain ? Le questionne-je rudement avec l’intention d’en savoir plus. Et, Londres pour les autres, donc.

C’est un entrelacs fait d’informations peu dévoilées par la Gazette du Sorcier elle-même. J’ai survolé cette dernière, lors d’une pause bien méritée après un match, ne m’attardant pas sur les détails. Car, la Gazette du Sorcier a eu pour projet d’avoir une interview avec moi, dans leurs locaux ainsi que toute mon équipe. Cependant, j’ai toujours été réticent quant à ce projet mais quand cela concerne la célébrité, j’hésite assez courtement. Néanmoins, ce n’est pas ce qui m’intrigue en ce moment, c’est plutôt cette ombrée suspecte liée à la Médicomage et son meurtre perpétré près du Loch Ness, sans certitude aucune.  

Mon interlocuteur est formel : il n’en sait pas plus. Et, ça me désole, mais c’est bien en partie pour cela que j’ai proposé mon « aide ». Lors de mes dernières paroles, je vois le comportement de  mon vis-à-vis changer, comme si ma main tendue est quelque chose de ô combien surréaliste. Mais, je tiens mes promesses et si je peux lui venir en aide, je m’emploie à le faire.

- D’une manière officieuse.

Je réponds cela mystérieusement, car mon monde de l’ombre et de célébrité me donne accès à quelques réseaux intéressants. Par contre, je ne garantis nullement la réussite de cette entreprise. Car, mes réseaux peuvent se montrer quelque peu défaillants, à certains endroits. Je dois être sûr de ces derniers, pour prétendre à faire quelque chose.

- Je ne te garantis rien, Gauwain. Il se peut que ça ne mène nulle part. Mais, si jamais cela arrive, autant toi que moi, devons rester prudents. Et, modérés.

Je termine mon petit laïus avec un sourire engageant, tout en portant le verre au liquide ambré à mes lèvres. J’axe tout sur le milieu de la gloire et de la célébrité qui ouvre certaines portes qui sont cadenassées.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 421
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles EmptyJeu 15 Oct 2020 - 13:15

Mener les enquêteurs sur une fausse piste… ? Peut-être Isaac avait-il raison ; peut-être Gauwain avait-il tort d’avoir écarté cette hypothèse. Si elle s’avérait juste, Merlin ait pitié du criminel ; ses maxillaires se crispèrent, et une flamme de colère sourde s’alluma dans ses yeux.

« Si les Bones sont morts pour servir de fausse piste, j’espère que les Aurors feront plus qu’utiliser un Doloris. J’espère qu’il sera condamné à pire qu’Azkaban. »

Non, ce qu’il espérait en réalité, c’était qu’Edgar ou Samuel Bones lui mettent la main dessus avant les Aurors, en pareil cas. ….ou bien Gauwain lui-même. Cependant, la haine était stérile tant que le type n’avait pas été identifié. Il se reconcentra sur leur échange, leurs tentatives de donner du sens aux maigres bribes dont ils disposaient. Il fallait procéder par ordre. Eclaircir ce dont ils disposaient.

Les questions d’Isaac étaient précises comme des coups de scalpel, mais cela ne déstabilisait pas le jeune homme. Au contraire. C’était rapide. Efficace. Pas de fioritures, juste l’essentiel. Ca lui convenait parfaitement. Il avait l’impression qu’ils ne perdaient pas de temps, ainsi.

« Son corps a été découvert au niveau du Locj, pendant la soirée de clôture du Festival estival. …ça a été un sacré bordel. »

Il avait ajouté cela sur un ton plus distant, se remémorant la façon dont s’était achevée cette soirée. Il chassa les souvenirs d’un mouvement de tête. On se concentre, Gauwain, allez.

« Mais la Gazette a l’air de penser que son corps a été tracté à travers la forêt, jusqu’au lac, là où on l’a trouvée. Ca ne signifie pas qu’elle ait été tuée sur place, mais c’est ce que le journal semblait sous-entendre. »

Quant aux autres, il était confirmé que toutes les agressions avaient eu lieu à Londres.

« …tu penses pareil ? Que le coupable a pu fréquenter le Festival ? Ou que ça n’a rien à voir ? »

Ils avaient besoin d’éléments supplémentaires. Il en avait besoin. Terriblement.

Alors, cette offre qui lui était faite…

Gauwain se considérait comme un bon citoyen. Il respectait les règlements et l’autorité, parce que les systèmes s’effondraient sans ces garde-fous. Pour autant, l’ex-Serpentard était capable de s’arranger avec les fonctionnements théoriques, dirons-nous, et ce sans en concevoir de culpabilité. Quand c’était fait discrètement. Quand cela servait une cause juste, que le résultat visait à l’intérêt de la communauté sorcière (encore qu’il faille se méfier de ce genre de logique, aisément détournables à des fins moins nobles, comme l’avait prouvé le passé). Gauwain avait déjà louvoyé en bordure des chemins classiques, cet été. Mais à ce moment, il n’avait rien eu à perdre, tout à gagner.

Ici, les impacts seraient tout autres, s’il analysait correctement le flou dont s’entourait le sportif. Si ces voies officieuses étaient plus ou moins légales…. L’étudiant savait tout à fait ce qu’il y avait à gagner ; il était également douloureusement conscient du prix qu'il pourrait avoir à payer.

Il prit une gorgée de bière, lentement, considérant le problème dans son ensemble. Il repensa à son sentiment de frustration. A l’éclat amusé dans les yeux de Monsieur Bones, à la façon dont Madame Bones l’avait accueilli. Au visage d’Amelia, déchirée par un deuil que rien n’apaiserait.

Il serra les dents.

Plantant ses yeux dans ceux d’Isaac, il hocha la tête.

« D’accord. Du moment que je ne risque pas une convocation au Ministère. ....Qu'est-ce qu'on fait? »


Dernière édition par Gauwain Robards le Jeu 15 Oct 2020 - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty
MessageSujet: Re: [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles [Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles Empty

Revenir en haut Aller en bas

[Isaac] Les épreuves, les échos et les troubles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: L'allée des embrumes-