GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !

Partagez

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 469
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptyMar 13 Oct 2020 - 18:53

En cette soirée de novembre, on fêtait l’anniversaire d’un joueur de quidditch fameux. C’était une fête en comité réduit – guère plus de cent invités triés sur le volet. On y retrouvait de grands noms du quidditch mais aussi de la mode et du monde du spectacle. Bien entendu, Stubby Boardman figurait dans la liste des invités. Il avait passé le début de la soirée à saluer les personnes qu’il connaissait – c’est-à-dire à peu près tout le monde. Il était dorénavant en pleine discussion avec une amie, Twizzy, célèbre mannequin et petite-amie d’un joueur de quidditch tout aussi connu, en sirotant un cocktail sans doute très cher.
« J’y crois pas ! Marise est encore en couple avec ce loser ? » se lamenta la jeune femme excédée.
« Il s’accroche à elle comme un niffleur à sa pièce. Il vit carrément à son crochet depuis que sa carrière dans le quidditch est finie. » Une sombre affaire de dopage à la poudre lunaire remontant à trois ans. « Cela étant, ça aurait pu être pire. Il aurait pu carrément faire une McCulloch. » La condescendance.
« De toute façon maintenant le quidditch, c’est juste scandale sur scandale. Pas plus tard que cet été avec l’affaire Griffiths O’Mahony. »
« Ca j’y crois pas, c’est pas le genre de Wilda. Il y a juste trois péquenots qui ont conspiré. Si ça se trouve, ce sont les mêmes qui ont conspiré sur le Ministère en Septembre. »
Twizzy pouffa de rire avant de commenter : « Les génies. »
En discutant, Stubby balayait la pièce du regard. Ses yeux s’arrêtèrent sur un homme. Plutôt beau et bien fait. Son visage – comme tous les autres ici présents – lui était familier. Quand son amie fut contrainte de prendre congé de lui pour aller il ne savait où, il en profita pour aller voir cet homme, qui était seul, avant d’être harponné par quelqu’un d’autre. Quand il arriva à son niveau, il lui adressa son meilleur sourire pour le salua.
« Bonsoir, je ne te dérange pas ? » Ce n’était pas une vraie question. Bien sûr qu’il ne pouvait pas le déranger. « J’ai l’impression de t’avoir déjà vu. Tu ne jouerais pas au quidditch par hasard ? »
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 133
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptyMar 13 Oct 2020 - 19:26

Je suis convié à une soirée.
Au vu de mes accointances, et du monde dans lequel j’excelle, il est notable que je m’y rende. J’ai donc opté après examen minutieux de ma garde-robe, pour un costume austère aussi noir que mes idées. Je suis toujours partagé lors de ces soirées en grande pompe, car je n’aime nullement la populace qui y prend place, mais d’un autre côté, j’ai cette immense fierté d’être une personnalité influente. Triée sur le volet, car peu de personnes peuvent être à même d’intégrer ce genre de soirée grandiose.

Lorsque j’arrive, je salue avec emphase, les quelques invités déjà présents et en snobe d’autres, saluant directement le joueur de Quidditch mondialement connu qui fête son anniversaire et pour qui cette soirée, est pleinement dédiée. Tout comme moi, il reste populaire et je lui octroie une accolade amicale bien que totalement empreinte de compétitivité. Même si je viens à l’apprécier, on reste des adversaires sur le terrain. Mes Cognards, ayant déjà rencontré de nombreuses fois, son charmant faciès. Avec un large sourire, je me décale de sa personne et me dirige vers le stand où se trouvent les différentes boissons et sous les conseils avisés d’une charmante serveuse, m’empare d’un cocktail à la couleur fluorescente et à la senteur sucrée.

Mon regard bleu clair presque translucide, embrasse avec attention tous les invités présents, quitte à ce que je fasse encore plus de manières en saluant les nouveaux arrivants. Soupirant exagérément, je m’adosse nonchalamment  à un mange-debout, recouvert d’une toile sombre. Quelques jeunes femmes et jeunes hommes, de ce monde trié sur le volet, se pressent à ma table durant quelques instants avant que je me retrouve, enfin seul. Sirotant mon cocktail et le terminant d’une traite, j’opte pour quelque chose de plus fort et de plus vivifiant. Qui booste l’adrénaline, que je peux avoir en cet instant. Il n’y a pourtant pas de compétition à proprement parler et je ne suis pas sur le terrain, mais ce monde de lumière est bien plus torturé, qu’il le laisse pourtant penser. Reposant mon verre sur le tissu noir, je vois apparaître un homme aussi grand que moi, dans mon champ de vision.

Son questionnement m’arrache un sourire courtois car j’y décerne une réelle affirmation. Fouillant dans le creux de mon esprit, je me dis que je l’ai déjà vu quelque part et que tout comme moi, son visage ne m’est pas inconnu. D’ailleurs, en plus de son sourire pour me captiver, il embraie rapidement sur le sujet du Quidditch, ce qui lui donne un point admirable –non négligeable par ailleurs- et lui accorde toute mon attention particulière.  

- Exactement. Acquiesce-je avec un hochement de tête auréolé d’un large sourire. Je fais partie des Faucons de Falmouth, dont je suis l’un des Batteurs.

S’il est prêt à rester des heures à m’écouter palabrer sur mon équipe, il le peut. Lui, il m’a l’air d’être un « artiste », bien plus porté sur l’affect que sur la violence sur le terrain. Tout son être m’a l’air précieux et je le vois mal encaisser, un Cognard récalcitrant sur un terrain.

- Attends, commence-je en claquant des doigts, tentant de me souvenir de son identité. Tu ne serais pas un chanteur, par le plus grand des hasards ?

Autant, je tape littéralement à côté. Autant, je vise juste.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 469
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptyMer 14 Oct 2020 - 12:23

Stubby s’était fait connaître à l’âge de vingt-deux ans comme la voix des Croques-Mitaines. La voix aiguë et entrainante qui chantonnait à longueur de journée The Muggle Next Door sur toutes les ondes sorcières. C’était encore un minot à l’époque qui faisait craquer les adolescentes – et c’était toujours le cas. On pariait sur un succès bref et sans lendemain. Mais plus de quinze ans plus tard, les Croques-Mitaines et Stubby Boardman étaient toujours là. Ils avaient passé les années d’album en album, de succès en succès et de controverse en controverse. Tout à travers le monde, les sorciers connaissaient la voix de Stubby Boardman.
Dans une société ne connaissant pas la télévision, avant d’être un visage, il était une voix.  A moins d’avoir été particulièrement attentif à ses raits sur les photographies parues dans la presse, on ne réalisait pas immédiatement quand on faisait face au célèbre chanteur. C’était d’ailleurs toujours amusant de constater qu’on l’imaginait systématiquement beaucoup plus petit qu’il ne l’était.
Au fil des périodes, il était passé par diverses réputations plus ou moins enviables mais il n’avait fait que gagner en influence dans le milieu du spectacle. De fait, il se croyait le droit de faire ce qu’il voulait quand il le voulait. Personne n’avait rien à lui dire. Parce qu’il était Stubby Boardman. Ce pourquoi il se permettait d’aller voir un homme dans la ferme attention de le séduire plus ou moins ouvertement à une époque où ce n’était pas très bien perçu du tout. Les préférences de Stubby étaient de toute façon assez connues dans le milieu sans qu’il ai vraiment eu d’aveu de sa part. Cela étant, malgré quelques soupçons, c’était plutôt flou pour le public.

Stubby aborda alors cet homme sans pudeur aucune. Il devinait qu’il était dans le milieu du quidditch – comme une grande partie des invités présents. Il eut rapidement la confirmation et même la précision. Il connaissait l’équipe mais pas suffisamment pour en citer tous les membres. Il fit une moue appréciative.
« Voilà donc. Je vous ai vu jouer l’année passé à Dublin me semble-t-il. C’était un beau match. »
Il aimait bien suivre le quidditch de temps en temps. Il n’avait pas le temps d’assister à tous les matches de toute manière. La supposition de carrière le concernant le fit sourire.
« Pourquoi un chanteur ? Je n’ai pas suffisamment le physique d’un joueur de quidditch pour toi ? »
Définitivement pas. A la limite, il avait les atouts physiques d’un attrapeur.
« Ou pourquoi pas d’un mannequin ? »
Apparemment, il était trop grand pour faire du mannequinat pour les défilés de mode. C’était un comble, quand même ! Cela l’avait fait rire quand on le lui avait dit.
Mais tout son être transpirait le monde du spectacle. Du costume extravagant taillé sur mesure à la perfection, ses manières ou encore sa diction. Plaisanteries mises à part, il lui tendit la main et se présenta avec une confiance sans faille.
« Stubby Boardman. Effectivement chanteur des Croques-Mitaines. »
Il regardait son interlocuteur avec un sourire et un regard on ne pouvait plus clair sur ses intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 133
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptyMer 14 Oct 2020 - 13:58

J’ai face à moi, un homme pétri d’arrogance.
Tout dans sa stature le témoigne, de ce sourire vaniteux jusqu’au costume visiblement fait sur mesure au tissu pour le moins chamarré, contrastant avec le mien. Bien plus sombre et bien moins extravagant pour une telle soirée. Néanmoins, je me reconnais en lui et en cette prestance impertinente et hautaine, qu’il m’offre. Je possède ce même état d’esprit lorsque je suis sur le terrain de Quidditch et manifeste le plus souvent avec véhémence, ce pour quoi je suis fait. Cependant, j’apporte cette même condescendance, en-dehors du terrain, bien moins appréciée par mes détracteurs qui ne se privent nullement d’appuyer sur ce fait. Notamment, lors de mes interviews à Sorcière Hebdo, ou pire encore à la Gazette du Sorcier. Je suis alors connu pour mes frasques, habitué à être sanguin et colérique, surtout lorsque l’on « descend » mon équipe.

Pour les Faucons de Falmouth, je possède une loyauté sans failles, n’hésitant pas à abuser de ma batte pour le faire comprendre. Bien plus efficace et douloureuse que des sortilèges. Toujours occupé à détailler mon interlocuteur de pied en cap, sans ciller, je constate avec une certaine réjouissance qu’il semble m’avoir vu jouer à Dublin, pour un match qui s’est révélé haletant et immensément fatiguant. Par un large sourire, je lui montre que j’apprécie cette considération et cette attention qu’il peut me porter.

En ce qui concerne la suite, j’en rigole ouvertement. Car, ses questionnements traduisent à eux seuls, mes pensées à son sujet. Je fais mine de grimacer, tout en arquant un sourcil interrogateur, ayant balayé mon rire pour n’afficher qu’un sourire en coin. Je ne le vois nullement comme un joueur de Quidditch, sûrement peu coutumier de l’effervescence qu’un match peu produire. En ce qui le concerne, je le pense plus attiré par les feux de la rampe et ce qu’ils peuvent émaner de sa personne. S’il est alors un joueur professionnel tout comme moi je le suis, je le devine bien plus Attrapeur voire même Poursuiveur. Mais, je reste persuadé, qu’il n’est rien de tout cela.

- Non. Ma réponse est brève et peu loquace, et avant que je ne daigne continuer sur ma lancée, il me devance. Mannequin ?

Mon questionnement suscite un autre rire entendu, que je peine à dissimuler derrière l’un de mes poings fermés. L’homme présent en face de ma personne et qui semble se donner en spectacle continuellement, ne se prend visiblement pas pour de la bouse d’hippogriffe. C’est tout autre. Et, je lui accorde que sa personnalité haute en couleur et potentiellement agaçante témoigne d’un caractère que je peux me surprendre à « apprécier ». Mon regard bleu clair descend lentement vers la main tendue que je saisis rapidement et par automatisme. Je plante mes iris dans les siens et constate toujours qu’il est auréolé de cette assurance qui transparait par tous les pores de sa peau.

- Isaac Wellington. Enchanté, Stubby. Je lui décoche un large sourire tandis que je mets fin à la poignée de main.

Son identité ne m’est alors pas inconnue et pire encore, je crois l’avoir déjà vu, lorsqu’il s’est produit sur scène. C’est une de mes conquêtes sorcière, fanatique du chanteur des Croque-Mitaines qui m’a emmené à l’un des concerts du groupe. Pour mon plus grand déplaisir. Selon elle, elle a assisté à quelques-uns de mes matches, n’étant pas une adoratrice du sport dans lequel je m’illustre, alors il est tout à fait normal que je me rende à une de ces activités qu’elle prédilectionne. Et, comme un con –parce que j’ai voulu quelques attentions particulières par la suite-, je me suis retrouvé à assister à l’une de ses performances, constatant l’égo enflé de ce chanteur au charisme si particulier.

Chanteur, qui ne se prive nullement pour me dévorer du regard, ce que j’ai bien évidemment remarqué.

- Il me semble moi aussi, t’avoir déjà vu. Commence-je en souriant avant de porter le verre d’alcool fort à mes lèvres. Ce n’était pas mal.

J’ai envie de titiller le moi exacerbé de mon interlocuteur, quitte à ce qu’il s’énerve. Car, il me ressemble étrangement et moi, ça m’amuse énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 469
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptyJeu 15 Oct 2020 - 17:55

Stubby avait un fort caractère et beaucoup de confiance en lui. Cela lui avait véritablement permis de s’extraire du milieu ouvrier et pauvre dont il était issu (sa mère, immigrée, l’avait élevé toute seule). Il savait que son trop plein de confiance en agaçait certains. Mais ceux-là étaient juste jaloux de ne pas avoir le cran de ce qu’eux voulaient. Au lieu de cela, ils étaient là à rager et n’avançaient pas dans leur vie. Des frustrés, en somme. Sa réussite, il ne l’avait pas volée. Il n’avait aucune honte à l’exposer en s’exposant lui-même. Il aimait attirer les regards sur lui de toute manière.
Son interlocuteur semblait faire d’avantages dans la sobriété. Stubby aurait juré qu’il était vêtu pour l’enterrement de la vieille tante Gertrude et non pas pour l’anniversaire d’un ami. Le total look noir était une erreur de style – même si cet homme le portait bien. Pas du tout tendance. La mode – à laquelle le chanteur participait largement chez les sorciers depuis pas mal d’années – était aux couleurs et aux motifs ! Fort heureusement, Stubby Boardman avait encore plus d’influence sur la mode que le Seigneur des Ténèbres.
Les deux hommes se serrèrent la main. Il s’appelait Isaac, donc. Celui-ci lui dit l’avoir déjà vu – il espérait bien. Avant d’ajouter que c’était « pas mal ». Cette expression fit un peu tiquer la starlette. Bon joueur, tout du moins il prétendait l’être, il acquiesça en souriant d’un air bienveillant.
« Je vois. Mais j’imagine bien que toi tu n’es pas trop sur ce genre de musique. Tu dois être plus branché Requiem de Mozart. »
Donnez-lui un orchestre et il pouvait vous le chanter ce Requiem de Mozart ! Il avait reçu une formation de chanteur lyrique – qui se ressentait sur certains morceaux. Une chose que personne n’allait pouvoir lui retirer, c’était son talent. Objectivement, il était en effet très talentueux. Mais il avait beaucoup d’égo vis-à-vis de ce talent. Il acceptait mal qu’on le remette en cause. A ce titre, la chanson Up To The Moon était la plus orgueilleuse de la discographie des Croque-Mitaines. Blessé dans sa fierté par quelques critiques, Stubby s’était mis en tête avec ses acolytes de composer la chanson la plus techniquement complexe possible. Et ils avaient réussi ! Cette chanson n’avait pu être performé que trois fois dans l’histoire du groupe tellement elle était à la limite de l’injouable.
Alors, le « pas mal » d’Isaac avait du mal à passer. Il ne savait de toute évidence pas de quoi il parlait. Mais quelque part, cela lui donnait encore plus envie de le séduire. Malgré tout, cet Isaac avait une belle gueule. Non pas qu’il cherchait son approbation – il n’en avait pas besoin. C’était juste pour son égo.
« Ton nom ne me dit pas grand-chose par contre. Tu joues à quel poste ? »
Il aurait pu s’en rappeler s’il avait fait un minimum d’effort de remémorisation. Mais cela aurait fait sentir Isaac beaucoup trop important par rapport à lui. Stubby amena son verre à ses lèvres avec élégance.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 133
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptyJeu 15 Oct 2020 - 18:37

L’homme me serre la main que je lui tends par politesse.
Je réponds à cette poignée de main effectuée rapidement par un large sourire que je juge commercial et de façade.  C’est celui que je réserve à l’autre facette du monde dans lequel je m’illustre et qui me voit évoluer au quotidien. Je suis le digne représentant des Faucons de Falmouth, ayant tout donné pour y arriver et enfin devenir le Batteur titulaire, tant apprécié. Mon jeu est sans nul autre pareil, attestant de toute cette violence que j’ai eu à Poudlard et que j’ai encore d’aujourd’hui. Le surnom de Boucher Vert, me colle à la peau comme cette marque que j’ai désormais sur mon bras et qui démontre une autre appartenance.

Néanmoins, je vois que mes petits mots ont eu l’effet escompté, car je vois mon interlocuteur se raidir légèrement mais afficher un sourire qu’il se veut le plus courtois possible. Pour ma part, je lui offre un sourire quelque peu malsain, satisfait de ce que j’ai pu produire. Mais, il garde le sourire et m’en offre un des plus sympathiques. Auquel, je réponds par un similaire. Accoudé sur le mange debout, je réduis l’espace entre nous deux et me mets à rire ouvertement sous les quelques palabres qu’il vient d’énoncer. Moi, branché Requiem de Mozart ? L’expression est tellement cocasse, que c’en est vraiment risible. Observant alors mon costume austère, j’en déduis facilement que c’est à cause de cela que je suis ainsi qualifié. Mon interlocuteur, étant un impressionnant jeu de couleur humain pour mes iris bleutés non aguerris.

- Si on va par là et que je suis ton raisonnement, je suis plus ému en écoutant la Marche Funèbre de Chopin. J’admets ceci avec un sourire en coin.

En revanche, je remarque que ma petite expression fait toujours son effet dans l’esprit de mon vis-à-vis. Or, en écoutant ses quelques palabres, je lui concède un point. Mentalement. Mon égo est lui aussi, piqué au vif, dans son sens le plus strict. Comment ose-t-il ne pas me reconnaître ? Alors, que je suis présent sur certaines affiches animées en tout début de saison de Quidditch, afin de mettre en exergue mon équipe. On me met souvent sur les affiches pour l’attrait commercial que je peux apporter et ma belle gueule, surtout. Elle fait vendre certaines places bien plus chères lors de la Coupe du Monde et ce n’est nullement pour me déplaire.

Je fronce mon nez et me mords l’intérieur des joues, octroyant ce sale point fictif pourtant bien présent entre nos deux égos démesurés et respectifs. Je laisse planer un silence de quelques minutes, histoire de me reprendre et d’afficher ce même sourire que je veux poli. Celui, qui fait vendre et qui me fait apprécier des groupies. Et, même des hommes férus du sport sorcier, par excellence.

- Je suis Batteur. Le meilleur de sa génération. Celui qui a reçu des titres et qui se voit encore en recevoir, parce qu’il excelle dans son domaine.

J’affiche un air réellement supérieur, tout en posant mon regard bleu clair sur lui. Je bois une gorgée rapidement, avant de poser mon verre sur le tissu sombre, tapotant mes doigts sur ce dernier. Il me vient une idée, et je compte rapidement l’exploiter.

- Je peux t’inviter à l’un de mes matches. Histoire que tu puisses voir jouer, le prodige que tu as en face de toi.

Mon sourire s’en trouve des plus agrandis, car j’ai une haute estime de moi et une confiance absolue. Stubby est fait de la même essence que moi. Et, je sais ce que je dis. Car, je reconnais ce déterminisme, qu’il peut posséder.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 469
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptyVen 16 Oct 2020 - 19:39

Stubby avait face à lui un homme aussi moins aussi gonflé d’égo que lui. Il n’en avait pas encore tout à fait conscience – si tant est qu’il se rende compte de son propre orgueil. La conversation demeurait des plus cordiales malgré les petites piques d’apparence taquines qui commençaient à fuser de part et d’autre. Le chanteur fut agréablement surpris que son interlocuteur ne soit pas totalement ignorant de la musique « classique ». C’était assez rare pour un jour de quidditch. Sans doute que son interlocuteur était issu d’un milieu aisé. S’il y avait bien un domaine culturel dans lequel Stubby connaissait ses classiques, c’était bien la musique. Pour le reste, c’était une toute autre paire de manche. Au Conservatoire de Musique du Chemin de Traverse et lors de ses cours de piano, il avait pu étudier les grands compositeurs. Des années après, il les connaissait encore même si ce n’était ni le genre ne musique qu’il écoutait, ni qu’il produisait.
« Hmm… Tu serais donc plus romantique que classique, alors… J’aurais juré du contraire. »
Tout était dans l’intonation de sa voix qui était taquine, mettant l’accent sur la polysémie du mot « romantique ». Puis, l’air de rien, il posa une question toute innocente en apparence. Mais ce n’était qu’une revanche sur le « pas mal ». Autant dire qu’il ne s’était pas attendu à une telle réaction de la part d’Isaac. Elle n’en fut que plus délectable. Cette satisfaction d’avoir trouvé le point sensible d’un homme. Le batteur se sentit comme obligé de dérouler son palmarès en parlant de lui à la troisième personne en arborant un air supérieur. Il voulait prouver ses capacités en l’invitant à un match. Stubby haussa simplement les sourcils. Ca donnait envie de titiller.
« Mais je t’ai déjà vu jouer. Tu voudrais que je revienne voir un match des Faucons juste pour ta belle personne ? »
Il l’avait vu jouer – sans forcément savoir que c’était lui, et il ne l’avait même pas tant marqué que cela. Fallait dire qu’il faisait plus attention aux poursuiveurs qu’aux batteurs. C’était plus intéressant.
L’idée d’aller le voir jouer n’était pas déplaisante en elle-même. Il aimait regarder les joueurs. Mais quand il songeait à son emploi du temps pour les semaines à venir, il doutait de pouvoir trouver un moment. Encore qu’il pouvait s’arranger. Il ne fallait surtout pas céder trop rapidement à ce genre d’homme. Et il Stubby voulait se faire désirer, tout simplement.
« Il va me falloir plus que ça pour me convaincre. Je suis un homme très occupé. » minauda-t-il d’un air malicieux.
Dixit l’homme qui ne foutait presque rien depuis plus d’un mois. Eh bien disons que le Festi’Witch l’avait épuisé et qu’il avait pris du repos.
Il n’y avait aucune raison pour ces deux là de se mettre en concurrence. Ils exerçaient dans deux domaines très différents, le quidditch et la musique. A moins d’un scandale n’ayant rien à voir avec leurs activités professionnelles respectives, l’un ne pouvait pas influencer la popularité de l’autre. Ce n’était pas comme s’ils se disputaient la place de meilleur batteur au sein d’une équipe. Pourtant, on sentait une tension très similaire à celle-ci. Sauf qu’il s’agissait d’une bataille d’égo.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 133
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptySam 17 Oct 2020 - 0:22

Ce petit jeu d’égo me plait de plus en plus.
Car, j’ai face à moi, un adversaire de taille. Qui ne se démonte pas et qui pire encore, ne se prive nullement d’éroder cette énorme couche de fierté que tout mon être peut contenir. J’ai droit à son petit commentaire teinté d’une voix que je perçois comme narquoise et qui démontre tout le potentiel que peut avoir mon interlocuteur, dans ce domaine. J’ai été élevé avec une certaine érudition, ma mère m’initiant à son domaine de prédilection : le piano. Mes doigts ont répété pendant des années, des gammes, quitte à en avoir de la corne. Mais, ces mêmes doigts n’ont jamais été faits pour la musique classique, -bien que je fus doué-, ils ont toujours été prédestinés à s’enrouler autour d’une batte et d’en faire mon métier.

- Ces doigts que tu vois là, ils ont appris tous les genres musicaux, au piano. Dis-je en agitant pendant quelques secondes, ces derniers devant son nez, avant de les faire se renouer autour de mon verre.

La suite de ses palabres érode encore plus ma confiance, car j’ai été obligé de me justifier et faire en sorte de lui prouver ma valeur. Bien que je la connais aisément et n’ai pas peur d’en user et d’en abuser, lorsque j’ai un bon public présent en face de moi. J’ai l’impression notoire qu’avec lui, je dois en faire des caisses, ce qui agrandit encore ma fierté bien placée et l’énorme confiance que je peux avoir en moi. Il en rajoute d’ailleurs encore une couche, en répondant à mon invitation sincère de venir me voir jouer un match, où, je vais exceller de toute manière. Je suis et reste, le meilleur Batteur de sa génération, toute équipe confondue. Ce n’est pas prêt de changer, et il est certain, que je ne vais jamais supporter d’être un jour détrôné. La question, n’a de toute façon, pas à se poser, dans l’état actuel des choses.

- C’est bien ce que je t’ai proposé. Commence-je en souriant bien plus largement. J’en serais pour le moins honoré.

Convaincre l’homme au costume bigarré présent en face de moi, va être chose aisée. Son orgueil bouffi par la célébrité est à l’image du mien et il suffit que je distille mon venin de serpent pour faire pencher la balance en ma faveur. Stubby Boardman est un homme de paillettes et de projecteurs, habitué à ce que son public l’encense. Tout comme mes supporters, sur le terrain. Mais, j’ai envie de faire un petit deal avec lui, histoire de m’amuser encore un peu et de le titiller dans son amour-propre, comme il ne s’est pas privé de le faire avec moi. Puis, j’estime passer une bien meilleure soirée, ainsi.

- Stubby, commence-je d’une voix qui se veut douce. Je vais te proposer quelque chose. Je change mon ce n’était pas mal, en c’est grandiose. Si, et seulement si, tu viens voir mon équipe jouer. Termine-je avec un large sourire, tout en lui tendant une nouvelle fois, l’une de mes mains.

- Qu’en dis-tu ?

Avec ma main libre, je porte mon verre à mes lèvres, tout en fixant mon interlocuteur de mon regard bleu clair, un large sourire se posant sur le verre. J’en viens même à mordiller le cristal, ayant une grande hâte de connaître sa réponse. Par Merlin, cette soirée n’est pas si merdique, finalement !
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 469
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptyLun 19 Oct 2020 - 12:00

Stubby avait appris à jouer du piano sur le tard, autour de ses douze ou treize ans, principalement pour des raisons financières. Mais il avait toujours eu la musique dans le sang et il avait beaucoup travaillé pour rattraper le retard pris dans son enfance. Isaac se vantait de savoir jouer tous les genres musicaux. Le chanteur voyait déjà le tableau d'un garçon ayant appris la musique dès son plus jeune âge sans avoir eu à le demander - et encore moins supplier. Il n'y avait pas de quoi s'en vanter. La chance rentrait plus en ligne de compte que le talent véritable. Mais il ne voulait pas être désagréable avec son charmant interlocuteur. Alors il garda ses pensées pour lui.
« Et qu'est-ce qu'ils savent faire d'autres, ces doigts ? »
Comment ne pas saisir l'ambiguïté du ton de la phrase. Aussi grivois que défiant. Très libre d'interprétation. Stubby aimait voir Isaac s'époumoner sur ses qualités, déployer ses plumes de paon. La confiance en soi, c'était sexy. Rien de nouveau sous le soleil.
Il l'invita à venir le voir jouer pour prouver ses talents de batteur. Comme s'il y avait quelque chose à prouver ! Le chanteur n'avait jamais remis en cause son talent en disant que son jeu était « pas mal ». Oh oui ! Toujours ce « pas mal » qui lui restait en travers des cordes vocales. Pour le convaincre, le joueur essayait de le brosser dans le sens du poil, lui faisant entendre que cela aurait été un honneur qu'il vienne le voir. Le mot « honneur » avait son importance que Stubby parvenait à comprendre. Isaac en faisait des caisses pour le convaincre et cela lui plaisait.
« Un honneur, rien que ça ! »
Il n'y connaissait pas grand chose au quidditch. Il n'aurait su distinguer une bonne technique  de vol sportif d'une mauvaise - surtout à une échelle professionnelle. Alors il admettait volontiers ne pas être le mieux placé pour juger des compétences d'un joueur. Ce n'était pas comme la scène où l'on pouvait très rapidement, sans être un expert, différencier un bon chanteur d'un mauvais chanteur. Un joueur de quidditch pouvait toujours voler plus vite et frapper plus fort - surtout un batteur - pour cacher la misère. Un chanteur, s'il chante plus fort pour dissimuler son manque de maîtrise, il n'en sera que plus flagrant. Ce qui le laissait penser qu'Isaac ne voulait pas le convaincre de ses capacités mais tout simplement se faire voir et parader.
Il lui fit d'ailleurs un proposition qui provoqua une hilarité chez le chanteur tellement elle parut absurde à celui-ci.
« Mais ce n'est pas comme ça que ça marche, mon grand ! »
Bien évidemment, il ne lui saisit pas la main car il n'était pas d'accord avec cette proposition. Il lui fit même signe de la descendre.
Ils étaient tous les deux des performeurs. Et, en tant que performeurs, on ne pouvait se forger une opinion valable d'eux qu'en les ayant vus à l'œuvre. Un changement d'opinion alors qu'on avait pas revu le performeur en action comptait pour du beurre. C'était comme toutes ces artistes qui faisaient la promotion d'Harpile Poil pour une poignée conséquente de gallions alors qu'elles n'y avaient jamais mis les pieds. Objectivement, leur opinion sur ce lieu n'a aucune valeur.
De ce point de vue, Isaac lui proposait le pire deal du monde. N'importe quel sorcier éclairé aurait vu l'arnaque. Le joueur aurait pu lui proposer deux noises en échange que cela lui aurait paru être une meilleure affaire.
« C'est pas très juste ce que tu me proposes. J'y gagne rien. Donc non, c'est hors de question. »
Après un chanteur, Stubby Boardman était patron de sa propre entreprise. Les Croques-Mitaines étaient une entreprise. Ils faisaient commerce de leur talent, de leur image et de leur personne. Chaque contrat signé était le fruit de longues négociations. Stubby était rodé à cet exercice.
« Je n'irai te voir jouer que si tu viens me voir sur scène. C'est mon dernier mot. »
Il lui adressait un grand sourire confiant et toujours aussi malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 133
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptyLun 19 Oct 2020 - 17:02

Il est certain que la musique imposée par ma mère, ne m’a jamais plu.
J’ai toujours voulu apprendre par moi-même et voir ce qu’il peut retourner de cette éducation à la dure, effectuée avec un professeur de piano moldu, totalement exécrable. Durant de longues heures, j’ai appris, récité et composé des sonates sous l’autorité d’un homme vieillissant, pétri de méthodes séculaires. Ce n’est pas pour rien, qu’il m’a toujours rappelé mon grand-père. Monsieur Anderson qu’il s’appelait. Un homme à la moustache grisonnante et tiré à quatre épingles. Je souhaite juste, qu’il en vienne à nourrir les vers, aujourd’hui. Mon enfance a été rythmée par cette éducation sorcière et moldue, ma mère croyant m’intégrer des valeurs artistiques. J’aime l’art mais pas quand j’y suis contraint.

Affichant mes doigts sous le regard sombre du chanteur, je me dis après coup, que c’est une bien mauvaise idée que j’ai eue là. Sans aucune difficulté, j’entrevois le petit ton libidineux employé et le sourire pour le moins très concupiscent qui va de pair. Déglutissant imperceptiblement, je contemple Stubby Boardman qui continue d’observer mon panel de réactions. Au bout de quelques secondes, je me mets à rire, offrant à mon interlocuteur un petit sourire en coin. Pour lui signifier que j’ai très bien compris son petit manège silencieux à mon encontre et que je peux être réellement pervers, s’il le souhaite vraiment. Et, je ne vais pas m’en priver, bien que cela ne me soit jamais arrivé en présence d’un représentant de la gente masculine. La seule raison étant, que je n’aime pas caresser cette peau et cette musculature, si semblable à la mienne. Les corps des femmes, sont remplis de courbes et de douceur alors que pour mon homologue, c’est tellement différent.

Bien qu’après une observation minutieuse de son corps, il a une délicatesse propre aux femmes qui émane de tout son être. Je peux me laisser prendre au jeu, car je me sens flatté mais la perspective de faire l’amour à un homme dépasse mon entendement. Tout en levant mon menton, je m’imagine en train de mêler mon corps au sien dans une danse lascive et intense, ce qui me fait toussoter violemment. La faute à son air pervers et au ton qu’il a employé.

- Ils ont pour habitude de satisfaire les femmes. Ça, je peux le certifier et je chasse rapidement mon image mentale du corps de mon interlocuteur contre le mien.

La flatterie a l’air de fonctionner sur cet être qui en redemande toujours et qui est dans le spectacle et la surenchère perpétuelle. Mais, j’ai néanmoins l’impression que je dois encore en faire des tonnes pour le satisfaire. Et, tenter de mettre à plat mon égo. Chose qui ne va jamais se produire, ça, il peut en être certain. J’en suis tellement gonflé, et ce, depuis Poudlard que ce n’est pas prêt de changer. J’attends d’ailleurs avec impatience, le nouveau numéro de Sorcière Hebdo, où je suis en couverture. Démontré, comme étant l’un des sportifs à séduire. Et, que je suis visiblement un bon parti.

- Un honneur d’avoir l’illustre chanteur des Croques-Mitaines, dans les gradins afin de me supporter ! M’exclame-je tout en riant et en le désignant d’un geste de la main dans son intégralité.

Alors, que je suis prêt à conclure un pacte qui me laisse gagnant au possible, je constate que mon vis-à-vis n’est nullement de cet avis. Dans un sens, je l’ai toujours su. Qu’il n’est pas en mesure de se faire avoir si facilement. Car, on a dû sûrement la lui faire à l’envers de nombreuses fois, surtout dans ce monde qui nous voit évoluer. La seule fois, où l’on a prétendu me flouer, l’individu en question, n’est plus en mesure de parler ni de se déplacer. Et, j’ai bien évidemment fait en sorte pour que cela ne remonte pas jusqu’à moi et interfère dans ma carrière de sportif professionnel. Ç’aurait été vraiment con. Stubby Boardman observe ma main tendue qu’il ne serre pourtant pas et dont je referme cette dernière en un poing, que je pose sur ma cuisse. Je lui permets donc, après un mordillement de joues internes en règle, de m’offrir un autre deal. Où, tous les deux sommes gagnants-gagnants. Et, ça me frustre. D’ordinaire, c’est moi qui porte les coups et non qui les reçoit.

- Bien. Dis-je résigné, sachant que j’ai fait une grossière erreur. Je viendrais Stubby. Tu as ma parole.

C’est bien ça, mon plus gros problème. Je n’ai qu’une parole.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 469
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptyMer 21 Oct 2020 - 22:35

Stubby trouvait les femmes magnifiques au même titre que l’on pouvait trouver une œuvre d’art magnifique. Il s’entendait très bien avec elles de surcroît. Mais il ne ressentait pas ce désir viscéral et primaire pour elle comme il ressentait pour les hommes. Il les voyait plus amies qu’amantes. C’était comme ça. Il n’y pouvait pas grand-chose. Il y avait quelque chose dans le corps et l’intériorité de ces messieurs qui l’attiraient irrémédiablement. Cette attirance, il avait cessé de chercher à la cacher dans ce milieu du showbusiness qui avait vu mille fois pire que lui en termes de vices. Vices que l’in cachait au commun des sorciers pour s’assurer une image aussi proprette que possible. Personne ne dévoilait aucune vérité honteuse. Pour le meilleur comme pour le pire.
Stubby n’avait aucune honte à draguer Isaac ainsi explicitement, tout en restant suffisamment vague pour pas qu’une oreille qui traînerait par là par hasard soit interloquée. Il savait être subtil et délicat, néanmoins. C’était qu’il désirait désarçonner son interlocuteur. Il guettait sa réaction, un sourire marquant son visage espiègle. Le joueur de quidditch s’en sortit plutôt bien face à cet effet de surprise. Il lui fit entendre qu’il fréquentait habituellement les femmes. S’il en était ainsi et qu’Isaac ne souhaitait pas en changer, Stubby n’allait pas forcer car il avait un minimum de respect. C’était comme si lui on le forçait à se rapprocher d’une femme.
« Comme c’est dommage. Mais si tes mains ne veulent pas s’aventurer en terrain inconnu, on ne va pas les y forcer. »
De toute manière, il savait d’expérience que les plus vantards n’étaient pas forcément les meilleurs partenaires.

Jouant au concours de la plus grosse baguette, ils en vinrent à négocier un deal. La proposition d’Isaac n’avait pas du tout convaincu Stubby. Il l’avait pris pour un troll des montagnes. Le chanteur s’était trop fait avoir plus jeune pour que cela ne recommence passé la trentaine. Il vit clairement que le nouvel accord qu’il proposait, plus équitable, ne convenait pas à Isaac malgré ce qu’il en disait. Ils se serrèrent néanmoins la main pour sceller cet accord. Rien ne garantissait à Stubby qu’Isaac allait remplir sa part du marché. Mais l’honneur d’un homme se mesurait à sa capacité à tenir parole.
« Tu m’enverras par hibou les dates de tes matches et Pomelo en bloquera une. »
Pomelo était l’elfe de maison de Stubby. Mais il tenait plus du domestique voire du majordome que de l’esclave – c’était un affranchi.
Isaac allait avoir la chance d’assister à un concert organisé à l’occasion du nouvel album des Croques-Mitaines dont la sortie était prévue pour décembre. Ils y travaillaient encore activement – ils n’étaient pas en avance. C’était un album très d’actualité. Et ils avaient déjà pensé à comment ils pouvaient mettre tout cela sous la forme d’une performance scénique. Quelque chose de grandiose. Du vrai spectacle.
« J’espère ne pas être déçu par tes capacités et que tu ne t’es pas survendu… »
C’était une mise au défi. Une provocation de son instinct combatif. Il espérait au fond qu’Isaac  se tue à l’entraînement juste pour être au top le jour où il allait venir le voir jouer. Il valait bien ça, non ? Il but la fin de son cocktail et posa le verre sur la surface noire.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 133
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptyJeu 22 Oct 2020 - 14:58

J’ai toujours apprécié les corps des femmes.
Les considérant comme des déesses et m’employant à les satisfaire comme telles. En ce qui concerne mes comparses masculins, mon affinité se résume à les plaquer fortement et violemment, mettre à mal certains de leurs membres et à les pulvériser tout simplement. Après, je peux considérer favorablement la beauté d’un homme. Ares Zabini, en est l’exemple typique. Pas de là, à vouloir faire en sorte de le toucher, ni vouloir tout autre prouesse charnelle du même acabit, je trouve mon meilleur ami « beau ». Du moins, dans mon propre standard à moi et mon propre jugement. Concernant mon interlocuteur, je lui concède un certain charme. Parce qu’il a cet orgueil bouffi par sa célébrité et que je me reconnais en lui.

J’attrape cette sorte de compliment au vol, et souris encore plus pour seule et unique réponse. Selon lui, mes mains ne veulent pas s’aventurer en terrain inconnu ? Elles l’ont malheureusement déjà fait lorsque je suis obligé de stopper la promiscuité d’avec mes co-équipiers, qui eux, sont bien trop tactiles à mon goût. Néanmoins, je me permets certaines familiarités avec un seul homme. Mais, il n’y a pas d’ambigüité, vu que je ne ressens nul désir pour lui et lui, pour moi.

- Si tu savais Stubby. Dis-je en plantant un petit mystère. Mais, il est certain et avéré, que je ne vais pas les y forcer. Termine-je avec un petit sourire en coin, mutin.

Mon envie de gagner ce deal est tombée strictement à l’eau. Car, je me suis plié, bien malgré moi, à ma venue prochaine pour aller le voir chanter. Peut-être, vais-je être surpris et considérer son talent sous un autre angle ? Appréciant alors sa musique pop et son répertoire qui l’est tout autant ? Je reste tout de même dubitatif face à cela, mais je n’ai qu’une seule et unique parole. Mon honneur de sportif se résume à cela, bien que par moments, je ne suis pas vraiment fair-play sur le terrain. Ni même en-dehors. Mais, si je peux venir en charmante compagnie. Pourquoi pas ?

- Bien, je vais faire ça. Et, en réponse, envoie-moi la date de ton concert. Vu que je compte bien venir. Et, te satisfaire de ma présence. Commence-je avant de réfléchir à la perspective d’amener une personne qui peut prétendre à être plus fanatique que moi.

Reste juste à la trouver.

- Dois-je venir seul ? Ou, je peux prétendre à emmener quelqu’un avec moi, pour voir Stubby Boardman en personne se produire sur scène ? Le questionne-je en levant le menton avec un petit air de défi, dans mes prunelles claires.

Est-il fou au point de ne pas connaître mon jeu réel ? Jamais, je ne déçois mon public. Sa remarque me fait d’ailleurs bien rire et je ne m’en prive pas. En même temps, je suis légitime de lui retourner sa charmante observation. Concernant le fait de ses supposées performances scéniques, qui sont peut-être surcotées, finalement.

- Tout comme toi, j’aime à penser que tu ne t’es pas survendu. Et, que tu vas donner ta meilleure performance. Sinon, je serais tellement déçu. Conclus-je en souriant largement. Pour en revenir à mon match, je peux te proposer une tribune privilégiée, si tu le souhaites.

Autant faire au mieux pour satisfaire l’ « artiste ». En parlant de satisfaire, je remarque que mon verre est tristement bien vide et que le sien aussi. Et que je dois pallier à ce manque si rude. Regardant le verre immensément vide de toute liqueur alcoolisée, je désigne celui de mon interlocuteur, non sans afficher un sourire malsain et de complaisance.

- On va se chercher quelque chose à boire ? Le questionne-je, tout en me décollant du mange debout et en passant à son côté, pour le frôler quelque peu. Je t’attends.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 469
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac EmptySam 24 Oct 2020 - 19:07

Stubby pouvait se vanter avec légitimité d’être quelqu’un de franc – on se demandait pourquoi il ne le faisait pas. C’était un trait de personnalité qui tendait à disparaître quand on gagnait de l’influence. Bien évidemment, il mentait en quelque sorte à son public soit par omission soit par un certain talent d’acteur. Mais était-ce vraiment du mensonge ou de l’hypocrisie ? Ne traçait-il pas simplement un ligne séparant sa vie privée de sa vie publique et Stubby Boardman le chanteur de Stubby Boardman l’individu. Il évoluait dans un milieu dominé par l’hypocrisie dans lequel sa franchise contrastait fortement. Il savait que l’on parlait sur lui quand il avait le dos tourné et se demandait pourquoi avoir une telle attitude. Oui, Stubby faisait parti de ces personnes qui lavaient leur linge sale en public. Et avec flegme, en plus.
« Je suis certain que ces jolies mains sauront trouver une autre activité qui leur siéront mieux. »
Il était vrai que cet Isaac avaient de belles mains, avec des doigts longs et fins. On pouvait néanmoins remarquer quelques rugosités liée à la pratique intensive du quidditch. Mais, aux yeux de Stubby, ce n’était pas un défaut.

Les deux hommes parvinrent à trouver un accord rapidement. Le chanteur en fut satisfait et cela le confortait dans l’idée dans l’idée qu’il pouvait toujours obtenir ce qu’il voulait.
« Pour le concert, il va te falloir attendre au moins jusqu’à fin novembre. »
En admettant qu’ils aient tout fini d’ici là. Les Croque-Mitaines n’étaient jamais en avance à cause du fait qu’ils voulaient toujours ajouter ou retirer des choses alors qu’ils étaient vers la fin du processus de conception.
Isaac lui demanda s’il pouvait venir accompagné avec un petit air de défi. Stubby n’y voyait aucune objection. Il n’allait pas le remarquer dans la foule de toute façon. Ni même y faire attention. Tout ce qui importait pour lui sur scène, c’était sa performance. Et veiller à ne pas se prendre les pieds dans sa cape – vieux souvenir de 1966 qui avait certes participé à sa gloire mais inimitable. Comme elle était plutôt longue, il prévoyait de vite la retirer au cours de la performance afin de limiter les risques – et la transpiration.
« Ramène qui tu veux. »
Stubby haussa les sourcils en entendant la remarque d’Isaac. Elle le fit sourire.
« Me suis-je survendu ? » demanda-t-il de façon rhétorique. « Il me semble que c’est toi qui loue ton propre talent depuis le début de la conversation. »
Il disait ça d’un air très sympathique et avec un sourire presque ingénu. Vous la sentez venir la suite ?
« Moi je n’en ai pas besoin. »
Il n’avait pas besoin de se lancer des fleurs pour souligner son talent. Il allait de soi, il émanait de sa personne naturellement. Le narcissisme de Stubby ne résidait pas tant dans sa vantardise que dans la manière dont il se permettait d’agir.  S’il pouvait exiger qu’on lui déroule le tapis rouge à chacun de ses pas dans ses apparitions publiques, il le ferait. Et dans ce sens, Isaac satisfaisait parfaitement cet égo en lui proposant une tribune privilégiée.
« Je n’en demandais pas moins. »
Alors qu’il avait fini de boire son verre, Isaac lui proposa d’aller le remplir avec un sourire qu’il aurait eu du mal à définir.  Tandis qu’il passait à côté de lui, le joueur de quidditch le frôla l’espace d’une petite seconde ? Etait-ce volontaire ? Bouarf.
Ils se dirigèrent vers le bar pour reprendre de l’alcool – ou pas. Stubby demanda au barman, très élégant par ailleurs, un cocktail sans alcool aux fruits exotiques.
« Sinon ça fait longtemps que tu joues au quidditch ? T’as quel âge ? » demanda-t-il en s’appuyant contre le bar dans une position détendue et élégante, avec désinvolture.
Il était incapable de lui donner un âge précis. Il supposait qu’il avait la vingtaine. A trente ans, un joueur de quidditch était déjà très proche de la retraite ou y était déjà. Et comme il était toujours actif sur le terrain, il ne devait pas avoir plus de trente ans, logiquement.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty
MessageSujet: Re: Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac Empty

Revenir en haut Aller en bas

Jouer dans la même équipe | Ft. Isaac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre-