GRYFFONDOR : 33 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 129 pt | SERPENTARD : 77 pt
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Nous vous informons que les inscriptions pour la première speed killing ont été lancé
Le Deal du moment : -56%
Carte Fnac+ & Deezer Premium 12 mois
Voir le deal
60 €

Partagez

SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Addison Yaxley

Addison Yaxley


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 108
| AVATARS / CRÉDITS : Harry Lloyd
| SANG : Pur


SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 EmptyVen 13 Nov 2020 - 3:45

Addison Yaxley était dé-fon-cé. Un fantôme qui planait. Ouhh-ouuhhh. Maât et lui-même étaient venus foutre la trouille à la populace vu leurs déguisements des plus diaboliques. « Ohh-oh-ohhh » répondit-il aux menaces de la courge des ténèbres en feignant être terrifié. Il attrapa la flute de champibulle d’un geste maladroit vu le drap qui recouvrait tout son corps, mais ça ne lui fit pas peur. Il su tout de suite que faire : il tira sur ledit drap juste assez pour qu’un des deux trous prévus pour ses yeux glisse devant sa bouche et lui permette de sortit le bout de ses lèvres pour les tremper dans l’alcool. Le Champibulle était excellent. Vraiment. Lui qui trouvait habituellement cet alcool dégueulassement trop sucré s’en délectait les babines. Il nota mentalement de demander au barman de lui présenter la bouteille qu’il en fasse des réserves. Sous son drap, il sourit niaisement, quand soudain, l’égyptienne enfonça ses ongles dans sa peau brulante et l’entraina vers une autre aventure. N’ayant pu replacer ses yeux à la bonne place, le sorcier tituba avant d’agripper la tige de la courge-tête de sa copine afin de se laisser guider aveuglément. Addison Yaxley gloussa. Il n’hésita pas une seconde à s’inscrire au concours de costume. Le bout de papier qu’il inséra dans la citrouille indiquait « Le Fantôme Fantôme ». Il était peut-être sur la planète Maât, mais il n’était pas assez insouciant pour dévoiler son identité. L’aristocrate lorgna une dernière fois le cul de l’égyptienne, puis rajusta son étoffe pour laisser son regard gambader sur la foule, comme s’il venait de prendre conscience qu’il y avait réellement d’autres sorciers présents. Ses iris trouvèrent un visage trop familier qui lui valut une exclamation de surprise étouffée par la musique « Corby! ». Son petit frère était là. « VIENS » hurla-t-il à son tour en s’emparant somme toute doucement de la petite main de son amie de cœur. Addison accéléra le pas, écarta les bras puis fit un cercle autour de son cadet en chantonnant « Ouhhhh-ouhhh-ouhh ». Tout comme Maât, il avait adopté une voix qu’il voulait lugubre, mais qui ne l’était pas. Les rires qui entrecoupaient ses chants menaçants ne devaient pas aider. Il ne s’attarda pas et une fois son tour terminé il referma brusquement ses bras autour de la taille de sa belle qu’il kidnappa pour la relâcher quelques mètres plus loin. « Bienvenue dans la famille », dit-il les lèvres posées sur la peau de la courge, au travers du tissue, sans prendre la peine de mentionner qu’ils venaient de donner toute une trouille à son frère. L’égyptienne savait. Il savait qu’elle savait. L’héritier Yaxley sentit son buzz diminuer d’un cran : son frère n’en était pas moins un mangemort. Si on avait pu réellement voir les pupilles de l’ainé, on y aurait lu une tristesse certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Vassiliev

Svetlana Vassiliev


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 511
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried — Galaad
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 EmptySam 14 Nov 2020 - 23:00

L’insulte de Regulus envers Miller fit sourire Svetlana. Les deux ne se supportaient donc toujours pas ? Était-ce lié à leur compétition en Quidditch ? Elle en doutait. Malgré tout, elle s’autorisa un sourire en coin, moqueur face à l’esprit compétiteur du jeune Black. C’était plaisant. L’esprit un peu embrumé par l’alcool qu’elle venait d’ingérer, Svetlana se demandant s’il avait toujours été ainsi ? Et sa voix… avait-elle toujours été aussi attirante ? Quelle étrange nuit ! Et il était encore plus intéressant et amusant lorsqu’il s’adressa à Isaac. Il y avait une légèreté et une excitation dans sa voix qui la fit planer doucement.

— Parce que je suis une femme, je dois aimer une équipe féminine ? rétorque-t’elle malgré tout.

Il y avait évidemment de nombreux talents dans l’équipe mais son coeur de sportive battait toujours pour Lachlan. Mais la discussion prit une tournure légèrement plus sérieuse. Lana avait oublié que Regulus était susceptible en matière de Quidditch. Ce qui n’était pas le cas d’Isaac qui lui avait offert un clin d’oeil amusé. Les bras croisés, elle le regarda, un sourcil relevé, moqueur devant son attitude même s’il n’était guère plaisant qu’il lui rappelle sa mésaventure. Même les plus grands joueurs sont un jour touché, Lachlan en était la preuve. Elle jeta un regard à Issac qui semblait beaucoup s’amuser de la situation, une main sur le cœur, simulant, très mal d’ailleurs, une attaque… ou bien un coeur brisé.

— Ca te plait, hein ? Siffla-t’elle tout bas en se penchant vers lui.

Puis, elle se tourna à nouveau vers Regulus.

— J’en suis cons..

Consciente, allait-elle dire avant qu’elle ne sente ses doigts effleurer la peau de son visage. Son regard s’écarquilla légèrement, ses lèvres s’entrouvrirent et elle sentit son coeur manquer un battement. Son… beau… visage. Quand l’attention de Regulus fut à nouveau porté sur Issac, Svetlana papillon légèrement des yeux puis regarda son verre vide. Elle avait peut-être bu un peu trop rapidement pour qu’elle soit perturbée à ce point, non ?

Lorsqu’elle revint à la raison, elle entendit la fin de la phrase de Regulus et se tourna subitement vers lui, surprise par ses propos. Est-ce que… était-ce du mépris ?  Svetlana n’avait pas ce genre de pensée pour les gens de couleur, étant elle-même une étrangère dans cette contrée, mais Regulus… Lorsqu’Arès tendit la main pour se présenter, elle fut alors soulagée à le voyant répondre à cette poignée de main. Moins lorsque le médicomage fit un jeu de mot sur le mot Black avec un ton plutôt froid. Et encore moins lorsqu’Isaac en rajoute une couche. Il ne le connaissait pas.

— Regulus et moi étions fiancés à une époque, dit-elle finalement. C’est étonnant non, un sang-pur anglais promis à une étrangère ? Je m’attendais à une certaine ignorance, voire du mépris, mais pas lui.

Etait-elle en train de le défendre ? En plus, les fiançailles avaient été rompues. Mais a quoi jouait-elle encore ? Et pourquoi l'avait-elle regardé comme ça ? Avec ce petit sourire aux lèvres, presque rêveur.

— Pfiou, il fait chaud ici non ? Je vais prendre l’air.

Et Svetlana s’échappe du petit groupe. Sur sa route, elle passa tout près d’un groupe. Il lui sembla reconnaitre les bouclettes blondes de Gabin. Elle fronça les sourcils et fit un petit sourire, accompagné d’un geste de la main, n’étant pas sûre qu’il s’agissait de lui. Distraite, elle percuta légèrement l’épaule d’un autre sinistre personnage. Aussitôt, elle se retourna pour s’excuser.

— Oh pardon, je suis… Corban ! S’exclama-t’elle aussitôt.


Elle ne s’attendait pas à le voir ici. Ce n’était le genre de soirée à laquelle elle pensait croiser l’un des héritiers Yaxley. Ne sachant quoi lui dire, encore perturbée par la précédente discussion et cette nécessité de prendre l’air, Svetlana quitta le bar en souffla à Corban qu’il se verrait plus tard. Elle resta un instant devant la porte, inspirant profondément, puis elle s’adossa au mur, juste à coté en sortant de son sac un paquet de cigarette. Svetlana ne fumait pas beaucoup. C’était même très rare. Elle avait commencé au Festival avec les autres membres du staff, d’ailleurs, c’était le paquet que lui avait laissé Warren. C’était dire… Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas fait la fête, dans cette ambiance aux effluves d’alcool et rythmée par quelques musiques effrayantes.

Lana prit l’avant-dernière cigarette du paquet, la coller entre ses lèvres fines et l’alluma d’un coup de baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia A. Appleton

Anastasia A. Appleton


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 120
| AVATARS / CRÉDITS : ♟Leighton Meester | Eilyam
| SANG : ♟Moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 EmptyDim 15 Nov 2020 - 16:10

Le pasteur semblait se prénommer Le coincé. Ana aurait pu être surprise d'un pareil prénom si elle ne fréquentait pas le monde magique depuis longtemps. La thésarde lui renvoya un joli sourire miroir lorsqu'il se présenta correctement et allait faire de même avant de se faire couper la chique par un jeune homme. La sociable Anastasia n'avait pas trop de problème avec les gens qu'elle ne connaissait pas, mais l'apparition soudaine de deux personnes inconnues la laissait perplexe. Magdaleentje était-elle armée d'un aiment à hommes ? Les conversations qu'elles avaient eu par le passé lui firent se demander si la néerlandaise ne le faisait pas exprès : elle se mettait en effet en tête de la caser, comme si elle avait le temps pour ça. Il avait l'air bien sympathique, en tout cas, cet O.ctavius. Il avait le visage d'un homme avec qui il était bien facile de discuter.

Une cinquième personne vînt se greffer au petit groupe ce qui poussa Ana à se ratatiner dans son costume de sac à patate. Toute en beauté, disait-il ? Elle eut un petit rire blasé : « Je n'irais pas jusque-là » lui répondit-elle gentiment. Décidément, ils avaient tous un aiment ! Une sixième personne vînt à eux, une jeune femme cette fois-ci, qui rééquilibrait un peu le quotas de genre. Ana lui fit un gentil sourire, elle avait l'impression très désagréable que si elle n'était pas la plus vieille du groupe eh bien, elle était au moins en deuxième position. Diable, peut-être n'aurait-elle pas dû venir, elle avait une thèse à finir... Sur ces pensées, elle se plongea dans son verre finalement, et sa langue prit feu comme si on l'avait brûlé au chalumeau, alors que ses joues rougissaient un peu devant la démonstration d'affection entre Galaad et la jeune femme qu'elle ne connaissait pas. « Il y a bien du monde ce soir » fit-elle alors que sa phrase était d'un ennui pesant, « et tu connais bien du monde, je suis surprise... ». Elle envoya un petit sourire gentil à M.agda. Ana n'avait pas franchement prévu que son amie néerlandaise soit aussi bien intégrée dans la société magique anglaise.
Revenir en haut Aller en bas
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 116
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 EmptyLun 16 Nov 2020 - 3:04

« Pas de souci » elle accueille avec douceur les excuses du loup-garou, sans s’offusquer le moins du monde. L’important était qu’il la laisse lui tripoter ses oreilles de loups. Débouler dans un monde de magie et de licornes était une expérience aussi excitante que troublante et la texture trop réellement des excroissances qui ornaient la tête de l’irlandais faisait définitivement partie des moments de trouble. Magdaleenjte se demanda s’il y avait jusqu’à des veines et si, par exemple, il y aurait du sang advenant que son ongle égratigne un truc. La néerlandaise fut sortit de ses étranges pensées par l’arrivée successive d’un autre homme, puis d’une jeune femme qui n’avait pas l’air bien heureuse de ses mains baladeuses. Oupsi. La brunette repris ses mains et tourna son attention sur le nouvel arrivé masculin (Gabin) qui venait de les complimenter, histoire de laisser au jeune couple le temps de se saluer proprement. Elle lui offrit un sourire poli, en regrettant pour la première fois de la soirée qu’Athos ne sois pas dans le coin. C’était vrai, qu’elle était belle dans sa petite robe moulante, malgré son teint verdâtre. C’est de lui qu’elle aimerait recevoir des compliments, voir même flirter.

Ils étaient maintenant six, peut-être, à être rassemblés en cercle, tous aisément une tête de plus que la jeune mère, qui se senti un peu noyer au centre de ces inconnus qui semblaient tous si bien se connaitre. Magdaleenjte plaqua donc un sourire poli sur son visage et sirota doucement sa liqueur de licorne en détaillant leurs visages heureux. Sa coupe fut vite terminée, mais elle arriva à chiper une flute de mousseau, qui lui donnerait peut-être la confiance d’échanger avec eux comme s’ils étaient des amis de longue date. « En toute honnêteté, je ne connais qu’Octavius – un homme tout aussi cultivé que séduisant, voir plus » – avait-elle ajoutée à l’oreille d’Anastasia. « Je te conterai comment j’ai rencontré celui-là – elle pointa Galaad – tu pourras rire à mes dépends… » la néerlandaise ne pu s’empêcher de se remémorer ses retrouvailles, disons physiques, avec Gayson, écart de conduite qu’elle ne regrettait nullement. « Et c’est tout, vraiment…Oh ! Marylène, c’est ça? » tenta-t-elle toute joyeuse d’avoir reconnu un autre visage malgré le déguisement. Elle contourna Ana et se plaça à côté de la blonde, posant sa main sur son avant-bras pour obtenir son attention, tel qu’elle le faisait avec Tobias. « Je ne sais pas si tu te souviens de moi, je suis M.agda, tu sais, j’habitais avec Shannon, tu as gardé mon gamin la soirée où Shann’ m’a amené faire un tour sur son balai. C’était une expérience incroyable…c’est fou, je veux dire, je n’ai jamais ressenti autant de sensations fortes que sur son balai. » Sa langue s’était déliée, l’alcool passait enfin dans ses veines, l’excitation pétillait dans ses iris. « Merci beaucoup, d’ailleurs, ce fut très apprécié. Comment tu vas? »
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon

Marlene McKinnon


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1204
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 EmptyMar 17 Nov 2020 - 12:55

Comme l’enthousiasme d’Octavius était contagieux, Marlene feint mal la sérieuse déférence qu’elle souhaita lui rendre en esquissant une petite courbette. « Tout à fait mon père. C’est dommage qu’on ne puisse pas se présenter au concours en duo, on avait un match ... ». Allez savoir si son côté graou l’aveuglait, ou si son accent irlandais la confondait, mais la sorcière ne remarqua pas le petit instant suspendu que son petit-ami passa à patauger dans le potage à la citrouille avant de remercier l’hôtesse de la soirée. Un petit flottement similaire la traversa quand il s’enquit de son humeur. Et il était astucieux qu’elle se soit badigeonné les joues de rouge hémoglobineux dans un effort de maquillage. La sorcière détestait de plus en plus lui mentir au fur et à mesure qu’elle s’attachait à lui. Même quand il s’agissait de répondre à une question aussi banale, une petite feinte était toujours préférable. « Heureuse de te retrouver ! Et toi ? T’as organisé tout ça ? ». Galaad Stomby était encore un brave serveur du Tsarducks selon les dernières nouvelles. Mais bon, ces nouvelles dataient également d’une période lointaine où il n’avait pas encore eu l’occasion de tremper ailleurs sa queue de loup-garou. Petit regard émerveillé vers les araignées au plafond absolument pas suspendues par lui. Pas très loin en dessous, un sorcier recouvert d’un drap blanc courrait les bras écartés en chantonnant un son plus comique que lugubre. Un sourire, qui manquerait sa cible, lui fut décoché.

Le sac à patates inconnu au bataillon n’attira l’attention que pour mieux la rediriger vers l’autre inconnue au bataillon, enfin la blonde l’avait-elle crue. Sans quoi elle l’aurait tout de même saluée par son prénom, à moins que ? Le sien venait de se trouver aussi salopé qu’un panier de slips dans la machine moldue, Marylène Lessive à la rescousse pour les nettoyer peut-être ? En attendant c’était surtout la brune qui lui décrassait la mémoire. Son accent lui était un peu familier, son surnom un peu plus, l’anecdote du baby-sitting inoubliable. « Ah mais oui, Magdaleentje ! ». Toujours dix sur dix en prononciation l’écossaise, quand il n’y avait pas de « r » à rouler. Il n’était sans doute pas nécessaire de préciser que ce soir-là, c’était dans l’espoir de passer un tête à tête avec le sorcier à l’incroyable balai que Marlene s’était déplacée. Tobias avait été un gamin insupportable, à pousser des hurlements démoniaques, du genre qui vous font hésiter à tenter par vous-même et à l’aide d’une baguette une ligature des ovaires schlague et barbare. Mais comme sa mère le supportait depuis plusieurs années déjà, elle avait après tout bien mérité cette escapade à se remuscler le périnée, tonique son gosse. Le maquillage était vraiment bien choisi, puisque même les mensonges par omission étaient de nature à faire rougir la sorcière. Et comme ses lèvres étaient crispés depuis un peu trop longtemps dans un sourire figé, elle les rouvrit à la place pour lâcher une bourde qui avait heureusement une bonne chance de passer inaperçue. « Ton costume de pitiponk est vraiment bien trouvé en tout cas, l’ironie est une belle forme de courage ». Puis elle but tranquillement son verre, pressentant qu'elle avait un relatif niveau d'alcoolémie à rattraper.

______________________________
Ordre du Phénix
La jeunesse conférait l'invulnérabilité, l'immortalité, cette conviction inébranlable que pour vous les choses seraient différentes. Un sortilège ne s'échapperait jamais en sifflant pour ne laisser que le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Alexis R. Calloway

Alexis R. Calloway


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 183
| AVATARS / CRÉDITS : Halsey - Cranberry
| SANG : Né-Moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ne plus savoir distinguer les couleurs du monde, qui l’entoure
| PATRONUS : Une Raie Mobula
| POINTS DE COMPÉTENCE :

SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 EmptyMar 17 Nov 2020 - 15:49

Occupé à saluer la jeune serveuse auréolée d’astres, Corban s’est inscrit au concours de costumes sans réelle motivation.
L’instant d’après, il est rejoint par un bien étrange fantôme accompagné d’une entité somme toute similaire qui se plaisent à tenter de lui faire peur. Par des gémissements lugubres et appuyés. Haussant un sourcil interrogateur sous son maquillage, le jeune frère Yaxley ne peut s’empêcher de sourire car la tentative de le faire mourir de peur est totalement avortée. Néanmoins, il semble avoir reconnu des prunelles claires. Prunelles qu’il ne reconnait que trop bien, pour les avoir côtoyées depuis sa naissance dans le Manoir Yaxley.

Addison ? Il n’a pas le temps d’en être certain car le fantôme entraîne sa dulcinée loin de lui et de son incrédulité face à cette drôle de situation dont il vient d’être le spectateur plus que l’acteur, en définitive. Déjà perdus dans la foule, les iris olivâtres tentent de retrouver le fantôme et la femme à tête de courge, mais cela s’avère bien plus difficile que prévu. Toujours occupé à lever le menton pour tenter d’apercevoir cet étrange mirage, il se fait percuter par une jeune femme. L’héritière Vassiliev  qui s'excuse instantanément et dont il peut voir le trouble dans les jolies prunelles claires. Il doit néanmoins se concentrer, vu le brouhaha constant et ambiant autour d’eux, pour comprendre qu’ils se verront plus tard. Reposant le verre qu’il a en main –sur un meuble à portée- et dont la moitié s’est vidée sur le sol sous le léger impact avec la slave, il décide de la suivre. Malgré son vœu de se voir plus tard.

Il la rejoint doucement et se place à côté d’elle, contre le mur. Constatant qu’elle se laisse aller au vice de la cigarette. Mais, il n’est pas là pour juger après tout. Il laisse planer un petit silence, avant de s’enquérir de sa personne. Savoir comment elle peut aller, en cette soirée où il ne connait pratiquement personne, bien qu’il pense avoir aperçu son grand frère, occulté par un large drap blanc et s’amusant à lui faire peur. Ce qui n’a pas vraiment marché, mais ça a eu le mérite d’être divertissant.

- Comment allez-vous, Mademoiselle Vassiliev ? Demande-t-il doucement en tournant sa tête sur le côté. Ses iris olivâtres contemplant le costume à deux facettes de son interlocutrice. Si réussi.
Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Danlmil

Cordelia Danlmil


| HIBOUX POSTÉS : 313
| AVATARS / CRÉDITS : lux aeterna


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 EmptyMer 18 Nov 2020 - 2:31

Cordelia en était facilement à son cinquantième bâillement de la soirée, rien que ça. Elle avait beau boire à s'en ruiner le foie, rien n'y faisait. Elle qui espérait du drame, des gamelles, des disputes, les Feux des Sorciers, nada. En rehaussant son chignon elle fit un clin d’œil au serveur fort mal déguisé en vampire pour le mettre un peu mal-à-l'aise. Au bord de la scène, l'organisateur lui faisait les gros yeux, apparemment, elle avait quelque chose à faire. Cordelia et son coup dans le nez rigolèrent un bon coup, elle se lança avec toute la force de ses vocalises dans un karaoké d'une chanson moldue qui avait son petit succès en 1978, même si malheureusement, elle n'avait qu'une partie de la chanson - c'était déjà un gros miracle qu'elle se souvienne des paroles :

« If you change your mind, I'm the first in line
Honey I'm still free
Take a chance on me
If you need me, let me know, gonna be around
If you've got no place to go, if you're feeling down
If you're all alone when the pretty birds have floooooooooown
». Sa voix se brisa sur la fin alors que l'organisateur grimpait tant bien que mal sur la scène.


  « Alors on me dit que les inscriptions pour le concours du meilleur costume sont finies ! » - elle fit mine d'être déçue alors qu'elle ne pensait qu'à se réfugier aux toilettes pour évacuer sa 5ème pinte de bière « libre à vous, chers invités, trolls et créatures dangereuses, de voter ici ! ». Elle désigna un bureau de vote.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Phil Crook

Phil Crook


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 123
| AVATARS / CRÉDITS : Orlando Bloom, jenesaispas
| SANG : Sang de niffleur (moldu enchanté).


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les chaînes d'Azkaban qui grincent
| PATRONUS : Un ouistiti
| POINTS DE COMPÉTENCE :

SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 EmptyMer 25 Nov 2020 - 12:22

Phil se promenait tranquillement parmi les invités, son regard fourbe se posait sur tous les visages pour chercher des gens qu'il connaissait et aller les tourmenter. Lorsque Cordelia indiqua une inscription pour le meilleur costume, l'homme se sentit poussé des ailes pour s'inscrire avant d'échanger quelques mots avec une bien jolie blonde. Mais qu'importe. Il continua sa tournée, tranquillement. Certains n'étaient pas très originaux en déguisements cela va sans dire. Mais qu'importe ! Une étrange créature se promenait avec une courge enfoncée sur le crâne et il préféra ne pas y donner attention. Lorsque la joueuse de beerquidditch indiqua maintenant les votes pour le meilleur costume, Phil s'y pointa et vota naturellement pour sa propre personne. Comment ça, il n'est pas fairplay ?
Revenir en haut Aller en bas
Maât Kazareh

Maât Kazareh


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 699
| AVATARS / CRÉDITS : Golshifteh Farahani | jenesaispas
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une noyade.
| PATRONUS : Un fennec
| POINTS DE COMPÉTENCE :

SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 EmptyMar 1 Déc 2020 - 10:27

Maât n'avait pas besoin d'une preuve supplémentaire pour savoir qu'elle était éperdument amoureuse d'Addison Yaxley. Mais il lui donna une raison de plus en faisant éclater son ingéniosité, tirant sur sa cape pour qu'un des trous de ses yeux se retrouve devant sa bouche et lui permettre ainsi d'enfiler sa flûte de champibulle. L'égyptienne pendant qu'il buvait, tournait sur elle même alors que sa courge se soulevait et se baissait au rythme de ses pas désordonnés. Ils s'inscrivirent tous les deux pour le concours de Halloween et Maât fut brutalement entraînée par son amoureux qui apparemment, avait envie de fiche la trouille à quelqu'un qu'il connaissait. La jeune femme était trop à l'ouest pour capter la ressemblance entre deux frères, aussi se contenta-t-elle de faire comme lui pour tourner autour de l'homme et lui faire peur. Qui n'aurait pas peur ? Allez savoir. La voyante se fit entraîner par Addison qui se fendit d'un geste tendre qu'elle ne pouvait pas sentir à travers la peau de sa courge. La lumière au fil de ses paroles se fit dans les étages sombres du cerveau embrumé de la sorcière et elle fit un gros "O" avec la bouche qu'il ne pouvait pas voir. « Sapristi ! » s'écria-t-elle, ravie. Elle était ravie, vraiment. Complètement défoncée, Maât continua ce qu'elle faisait tantôt pour tourner sur elle-même en chantonnant : « Tournicoti- tournicota » - juste avant d'être frappée par l'évidence : « Des croques-monsieurs... ». Sans faire attention à Addison qu'elle laissait derrière elle, l'égyptienne se précipita au buffet pour en voler trois avec ses petites mains et en gôber un quasiment d'un coup. La sensation d'orgasme culinaire était bien-là. Située à côté du bureau de vote, la jeune femme, naturellement, vota pour le costume de son bel amoureux. Sur son vote restaient les vestiges de la graisse du croque.
Revenir en haut Aller en bas
Regulus A. Black

Regulus A. Black


CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 304
| AVATARS / CRÉDITS : Fionn Whitehead- Crédit Electric Soul
| SANG : Black


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 EmptySam 23 Jan 2021 - 22:01

Mes yeux brillent plus que les étoiles dans le ciel quand le grand batteur s’empare de ma carte de chocogrenouille et d’un geste de la baguette y fait apparaître sa signature. « Merci, Monsieur Wellington. Ce sera mon porte bonheur cette saison !». Dis-je avant que  Lana indique préférer les vagabons. Un choix curieux selon moi. C’est à haute voix que je m’étonne de ce choix et lui confesse que je la voyais plutôt fan des harpies. « Parce que je suis une femme, je dois aimer une équipe féminine ? » . rétorqua-t-elle immédiatement.  Je ne répondis rien, comprenant que si je voulais courtiser la jeune fille, je ferai mieux de me taire. Pourtant, je n’en pensais pas moins. Une femme devrait soutenir une équipe de femmes non ?  Finalement, je finis par trouver un moyen de me raccrocher aux branches du saule cogneur. « Disons que je pensais que tu étais proche de Griffiths, et que tu allais soutenir l’équipe de ton amie» dis-je avant de replonger toute mon attention sur l’un des joueurs de mon équipe préférée. Puis de continuer mes éloges à son sujet en disant qu’elle n’aurait jamais tenu plus de 3 minutes sur son balai s’il avait été à Poudlard avec nous.  Conscient, que j’aurais pu offenser celle que je voulais courtiser, je tentai de me raccrocher une nouvelle fois aux branches. « Heureusement pour toi, il a quitté Poudlard avant nous, et on a préservé ta vie et ton beau visage » avais je dis, tel un vil séducteur, en laissant glisser ma main sur son visage de poupée. « J’en suis cons.. » commença-t-elle sans finir sa phrase. Sa respiration semblant haleté. Etait-ce mon geste tendre qui lui faisait cet effet ?  Je n’eus pas le temps de me poser plus de questions à ce sujet puisque Wellington reprit la parole et obtenu à nouveau toute mon attention. « Je pense Regulus, que tu es une encyclopédie vivante me concernant. Tu dois connaitre tous mes matches, toutes mes victoires et toutes mes défaites, non ? » . Je laisse échapper un petit rire. Oui, je connais tout de l’équipe et d’Isaac Wellington. Je faisais d’ailleurs abstraction de la souillure de son sang, pour son jeu si merveilleux.  « Les défaites sont peu nombreuses ! Pour les victoires par contre... je ne saurais choisir ma préférée. J’hésite entre deux. La coupe de monde de Quidditch de 1974 en Syrie et ce coup bien placé sur les parties intimes de l’attrapeur !  Ou alors, l’an dernier, contre les Flèches d'Appleby ! Vos cognards ont mis hors jeu les ¾ de l’équipe ! » dis-je plein d’admiration.  Si seulement, j’avais un tel batteur dans mon équipe. J’étais assuré de gagner. La vérité c’était que cette blaireaute de Duklow était une meilleure batteuse que ceux de mon équipe. Cette saleté de sang de bourbe. Et ça, ça m'enrageait !! J’en étais aussi vert que ma robe de serpentard ! « Malheureusement, mes batteurs sont loin d’être à votre niveau..., peut-être que vous pourriez venir leur donner quelques conseils  lors d’un de nos entrainements ? »

Puis, le drame arriva lorsque j’évoquai son acolyte Arès Zabini. Jamais, je n’avais pensé que le deuxième grand batteur de l’équipe puisse être noir et donc être ce dieu serpent qui se tenait devant moi. Pourtant, j’avais déjà vu les photos des équipes précédentes. Comment ce détail avait-il pu m’échapper ? Surement parce que la photo était en noir et blanc. «  «Je suis Arès Zabini, son meilleur ami, médicomage, ancien batteur de l’équipe de Serpentard gagnante de la coupe de quidditch... ! ». me lança l’homme en me tendant sa main pour que je la serre.  Quelques secondes d’hésitation me furent nécessaire avant de serrer sa main. Je n’avais jamais eu de contact physique avec une personne de sa condition. Mais, je ne pouvais pas  faire autrement. Il était le meilleur ami d’Isaac Wellignton. Le joueur de Quidditch, repris d’ailleurs la parole après cette poignée de main. « Si seulement je le pouvais, je ferais dégager mon coéquipier actuel et ferais rentrer Ares dans mon équipe. Meilleur Batteur, meilleur Médicomage mais surtout, meilleur ami.» .A en juger par son regard, devenu bien plus sombre, mon hésitation avant de serrer la main de son meilleur ami, n’avait pas passé inaperçu. Pour me rattraper, je fis une nouvelle proposition. « J’aimerais vous avoir tous les deux pour venir conseiller mes batteurs lors d’un entrainement» Mais, le médicomage ne répondit pas à ma question. « Régulus Black vous dîtes ? Comme Violetta Black ? Une femme détestable... pourtant entre black on devrait s’entendre non ? »  . Violetta était mon arrière grande-tante. Il était vrai qu’elle n’était pas la plus sympathique des dames, mais de là à la dire détestable. Ce sorcier à la peau charbonnée exagérait.  Sa petite pique « entre black » m’agaçait. Il n’avait rien d’un black !  Et je ne voulais surtout pas avoir sa peau qui, elle était détestable. « Elle n’est une black que par mariage....» commençai-je pour ma défense. Je n’eu pas à finir ma plaidoirie que Lana vola à ma rescousse. Un acte qui me surpris et augmenta encore mon affection pour elle. Ne serait-elle pas une épouse parfaite ? Toujours là pour empêcher son mari de faire un faux pas.   «Regulus et moi étions fiancés à une époque. C’est étonnant non ? Un sang-pur anglais promis à une étrangère ? Je m’attendais à une certaine ignorance, voire du mépris, mais pas lui. ». J’avais envie de l’embrasser mais avec un tel costume, ce n’était pas vraiment possible. Puis de toute façon, prise de certaines chaleurs, elle avait quitté la conversation pour aller prendre l’air. Me laissant seul avec les deux batteurs. Je ne tenais pas vraiment à me faire casser la figure par ces deux colosses. « Alors ? Vous acceptez ma proposition de venir lors d’un entrainement ? Tous les deux ?» demandais-je finalement, n’ayant pas eu de réponse à ma question. Une fois la réponse donnée, il devait trouver un moyen de s’échapper de là.  Heureusement, Cordélia repris le micro et après avoir poussé la chansonnette ouvrit  les votes.  « Wellington, Zabini, veillez m’excuser,  le devoir m’appelle. Je vous attends à Poudlard... » dit-il avant de prendre la poudre d’escampette et d’aller voter pour Lana.  Où était-elle passée d’ailleurs ? Il la cherchait du regard pour aller la remercier.  Mais pour l’instant, il ne la trouvait pas dans cette foule.
Revenir en haut Aller en bas
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 437
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Galaad <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 EmptyVen 26 Fév 2021 - 12:41

Je n’en pouvais plus de tous ces racistes. Bulstrode, Black, Lerouge et compagnie. Je les détestais plus que tout et ne supportait pas leur façon de me regarder comme si j’étais un elfe de maison à cause de ma couleur de peau. Alors évidemment, quand le jeune homme avait donné son nom, je n’avais pas perdu une occasion de prendre l’ascendant sur lui. Je savais pertinemment qu’il n’oserait jamais me manquer de respect devant son joueur préféré : le boucher vert. J’en profitais. Lorsqu’il se décida enfin à me serrer la main, je lui donna une longue et ferme poignée de main, continuant à lui serrer la main pendant que je lui parlais pour voir combien de temps il tiendrait au contact d’un noir. Je riais intérieurement. Je ne me gênais pas pour critiquer son ancêtre Violetta Black et la qualifier de femme détestable. Je voulais voir s’il allait sortir de ses gonds devant Isaac et qui Isaac choisira entre la groupie et le meilleur ami, bien que je n’avais aucun doute à ce sujet. Pour se défendre, le jeune homme argua qu’elle n’était une black que par mariage. Au ça, je le savais que trop bien. Elle était née Bulstrode comme mon horrible chef «Et bien, les Black feraient bien de mieux choisir leurs alliances ! » conclus-je avec un dédain digne de ces grandes familles de sang pur en lançant une œillade complice à mon meilleur ami. Je savais qu’il allait rigoler, car comme moi, il avait fait à Poudlard l’objet de moquerie du fait du choix de mariage de son père. Le jeune capitaine des serpentard, nous invita ensuite, Isaac et moi à aller à Poudlard pour coacher son équipe de quidditch. Je n’allais pas cracher sur l’occasion de briller dans cette école. «Si Isaac est ok, c’est bon pour moi Black » lui dis-je simplement en attendant la réponse d’Isaac. Une fois la réponse donnée, le jeune homme s’empressa de s’éclipser pour aller déposer son bulletin de vote. Je laissa échapper un petit rire puis me retourna vers Isaac. «Tes fans sont des vrais petits cons ! Mais tu as quand même mon vote budd». dis-je en inscrivant son nom sur un bout de papier et de l’envoyer d’un geste de la baguette mon bulletin au nom d’Isaac dans la citrouille.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre  - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas

SUJET COMMUN | Par un lugubre 31 octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1978-1979
-