GRYFFONDOR : 20 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 58 pt | SERPENTARD : 2 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !

Partagez

[Perseus] Twice is coincidence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 604
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyMar 20 Oct 2020 - 16:17

La cour principale de l’Ecole Supérieure de Magie était calme ; en fin de journée, bien peu d’élèves restaient à traîner sur place. Les plus studieux allait mener des travaux de recherche à la bibliothèque ; des travaux de groupe s’organisaient dans des salles vides, des appartements d’étudiants minuscules ou dans les pubs du coin ; ceux qui avaient dû sauter le déjeuner atterrissaient à la cafeteria, à la recherche d’une maigre pitance, s’il restait une tourte à la viande ou de la purée de courge.

Gauwain n’avait rejoint aucun de ces lieux, en cette fin d’après-midi. Les journées dans la section Auror étaient un peu denses, ce n’était pas une légende. Pour autant, ça restait gérable s’il ne s’accordait pas trop d’à-côtés, assez peu de fêtes. Il avait fini une de ses journées les plus denses ; il était 18h, et il lui restait encore quelques heures de travail individuel avant de pouvoir dormir un peu. Avant de s’y mettre, cependant, il avait décidé de s’accorder dix minutes de pause. Quinze maximum.

Installé sur un des bancs de pierre, proche de l’aile de l’Ecole accueillant le Département des Affaires Sorcières, il observait les rares étudiants traversant la pelouse centrale. Si on l’interrogeait, il n’aurait qu’à prétendre vouloir profiter des derniers rayons du soleil d’octobre.

De fait, attentif à ses environs, son attention ne manqua pas d’être attirée par la longue silhouette sombre qui remontait à pas rapide dans sa direction, faisant crisser les graviers.

Impossible de ne pas le reconnaitre ; à sa grande surprise, c’était Perseus Flint qui approchait. Le jeune homme se redressa, adressant un signe à l’auteur, sans chercher à engager la conversation. Juste au cas où l’homme ne le reconnaitrait pas, ça lui éviterait de se ridiculiser.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 155
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (SWAN/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyMar 20 Oct 2020 - 19:06

Il arrivait à Perseus de donner des conférences à l'ESM. Non pas qu'il aimait tout particulièrement s'y rendre, mais il y avait plusieurs raisons qui le poussaient à le refaire : plus d'argent, plus de notoriété et une réputation plus lisse. Car voyez-vous, Perseus, il craignait surtout d'attiser les suspicions et faisait un effort très important de ne surtout pas passer pour un mangemort. Des dons à des associations, des acceptations à des invitations qui l'intéressaient le moins. Il disait oui à des signatures d'autographes, interviews et de conférences pour les mêmes arguments.

Il marchait donc en direction de cette université sorcière - ou plutôt de sa sortie - où il avait fait ses classes de journalisme. Il avait évité de piquer une cigarette alors qu'il entrait sur le campus. Voir autant de gosses le stresserait presque. Tous ces mômes plein d'avenir qui finiraient sans doute comme chair à canon dans cette guerre. Ils étaient foutus. Sérieusement.

Et alors qu'il passait devant un élève - tout seul, tant pis pour lui - le gosse le salua. Un geste de la main. Rien de particulier. Et pourtant, il était tout à fait "spécial" ce gamin. Par Morgane ! Pourquoi fallait-il qu'il tombe sur le seul môme que l'un de ses clients  avait empoisonné à l'ESM ? La seule fois en ce mois où il allait... Ce devait être le karma. Et évidemment, maintenant qu'il était arrêté à le regarder, il ne pouvait pas tout simplement continuer sa route. Il aurait totalement l'air... désobligeant. Et même s'il l'était, il ne pouvait pas se permettre de renvoyer cette image.

Gauwain, c'est ça ?” Il n'oublierait jamais un nom pareil et certainement pas le visage qui lui était associé. Mais autant se lancer sur cette voie. Il n'était pas particulièrement de le revoir et encore moins de lui adresser la parole. Mais qu'est-ce qu'il faisait seul au milieu de tous ces groupes ? Il avait pas une copine lui ? Et des amis... parce que s'il souvenait bien, le gamin lui avait dit avoir 19 ou 20 et au moins une ou deux années dans le parcours d'auror derrière lui. A moins qu'il ne lui ait menti ? “Je suis ravi de te voir Gauwain et bonne santé, en plus de cela. ” Il avait failli mourir cet idiot oui. Il se demanda ce qu'il était supposé lui dire en fait. Certes, il était planté devant lui à lui raconter "qu'il était ravie de le savoir en bonne santé". “Tu es tout seul ? T'as pas des camarades avec qui trainer à ton âge ? ” Ou comment remuer le couteau dans la plaie. Mais Perseus ne pouvait pas savoir, et même s'il savait, il ne changerait pas un seul mot...
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 604
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyMer 4 Nov 2020 - 15:24

Il n'avait pas vraiment envisagé que l'auteur puisse avoir retenu son prénom : une surprise franche se peignit sur son visage lorsque l'homme le reconnut. Il hocha la tête en réponse, et se releva, le dos droit, pas loin du garde-à-vous ; ça semblait plus correct que de rester assis sur son banc.

Nouveau hochement de tête discipliné lorsque Perseus Flint mentionna son état de santé. Accompagné cette fois d'un sourire discret.

« Le corps est remis, oui. J'ai été pas bien quelques jours après mais... ça aurait été bien plus définitif si vous n'aviez pas été là, n'est-ce pas ? »

Pour ce qui était de l'esprit, on n'allait pas trop s'étendre, au vu des dernières semaines. Se concentrer sur ce qui fonctionnait dans sa vie, ça restait à ses yeux la meilleur stratégie à suivre face à l'auteur. Taisons sagement le reste, ce qui lui torturait l'esprit dès qu'il ne se concentrait pas suffisamment. L'inquiétude. Les questions sans réponses. Le manque.

Il garda un visage neutre mais ouvert, en réponse à la question qui suivit.

« J'avais besoin de faire une petite pause, avant de me remettre aux révisions. Prendre un peu l'air. L'emploi du temps est plutôt chargé. Et je vais intégrer le BDE, donc... les pauses sont précieuses. »

Bon, en toute honnêteté, Gauwain n'avait pas vraiment essayé de lier contact parmi ses camarades de promotion. C'était un peu le souci avec la stratégie de veille permanente. Il décollait dès qu'il le pouvait, aux intercours ; sociabiliser ou faire la conversation signifiait des occasions manquées. Il avait fait un choix. L'un dans l'autre, il devenait expert dans l'analyse de foule, et l'identification d'une cible au sein d'un groupe disparate ; cette montée en compétence ne lui apportait aucune joie.

Les autres élèves avaient dû le sentir ; grosso modo, on le laissait tranquille. Il n'y avait bien eu qu'Hestia Jones pour s'installer à côté de lui, d'un air soulagé qu'il n'avait compris que plus tard.

Cela dit, la situation ne peinait pas du tout Gauwain. Il avait ses objectifs. Il les poursuivait en s'en donnant les moyens. Celui qui avait un jour affirmé que le vol en balais comptait plus que la destination était un imbécile, et n'avait pas dû faire grand chose de sa vie. Bref, pas plus que Perseus n'aurait ressenti de culpabilité, Gauwain Robards n'éprouvait de regrets.

« Et vous ? Qu'est-ce que vous faites ici ? »

Un groupe d'étudiants sortit bruyamment du Département des Affaires Sorcières ; ses yeux se rivèrent à eux l'espace d'une seconde. N'y trouvant pas le visage espéré, il retourna instantanément à son interlocuteur, retrouvant son sourire. Comme si il ne s'était pas déconcentré l'espace d'un battement de cœur.


Dernière édition par Gauwain Robards le Mer 4 Nov 2020 - 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 155
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (SWAN/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyMer 4 Nov 2020 - 20:13

Perseus doutait très honnêtement que ce gosse avait grand-chose de palpitant à raconter. Il faisait preuve de reconnaissance, l'auteur supposait que c'était déjà mieux que la plupart des gens. L'ingratitude ça se trouvait partout, même chez les gens qu'on aidait ou sauvait, spécialement dans le cœur de ces personnes-là. Elles agissaient toujours comme si c'était là quelque chose de "normal". En cela, Gauwain différait de son père. Un bon point pour lui. En toute réponse, il se contenta d'un hochement de tête parfaitement convaincu. Personne ne l'aurait aidé à sa place. Même les médicomages, sortis de Saint Mangouste, tournaient la tête du malheur des autres. Il le savait bien lui... pour être un mangemort et un vendeur de poisons. Si tant de personnes demandaient ses services, il ne faisait aucun doute que l'humain et le système était pourri jusqu'à la moelle... la moelle.

L'étudiant expliqua donc "prendre une pause" entre les révisions et le BDE. C'était le bureau des étudiants ça ? Mais il évita soigneusement la seconde question. Aucun ami ? Pas un seul ? A cet âge, Perseus avait plus d'une connaissance, un ami ou plusieurs amis d'enfances et une petite sœur dont il devait prendre soin. Evidemment, il ne trainait pas souvent avec les autres étudiants. Mais lui quelle était son excuse ? "Les pauses sont précieuses"... A qui disait-il cela ? A un auteur à succès, qui avait fait des études difficiles et réussi brillamment, qui avait travaillé des années en tant que journaliste avant de percer en tant qu'auteur, qui en plus avait sur le dos la responsabilité d'un commerce de poisons et la comptabilité d'un casino. Il avait fallu des années à Perseus Flint pour en être là où il en était. Et c'était à lui qu'il disait ça, de toutes les personnes qu'il rencontrait ? Sérieusement...  “Une pause ici ? Au milieu du campus ?” Se moquait-il de lui ? N'importe quel étudiant quitterait cet endroit en vitesse pour aller fumer, boire, se droguer, danser, chanter, manger, discuter... et il lui restait planté là au milieu des bâtiments ? Non mais quel idiot ! “Par Morgane ! mais qu'est-ce qu'on vous apprend à vous les jeunes d'aujourd'hui ?! ” Oui le mangemort venait de jurer et alors ? Le gosse avait surtout une vie aussi ennuyeuse que la pluie. Il aurait pu passer à regarder un troll mort, il s'amuserait davantage. “Exeter est une ville cosmopolite, tu devrais plutôt te perdre dans les quartiers sorciers. Ne me dis pas que tu préfères te cailler là que boire une pinte de bière ! Je ne te croirais pas. J'ai été jeune aussi.” C'était pas à lui qu'on allait la faire celle-là.

Il avait terriblement besoin de sa dose de nicotine. Si Gauwain continuait à l'ennuyer avec des histoires de BDE et d'emplois du temps chargé, il allait sans doute finir avec une migraine. Cela ne commençait-il pas déjà ? Ce qu'il faisait là ? “J'avais une conférence.” Répondit-il en haussant les épaules, peu désireux de s'étendre là-dessus. Il vit son regard switcher sur un groupe d'étudiants qui sortit du département des affaires sorcières. Oh il se souvenait de ces étudiants là, tous prétentieux pour la plupart. Ils faisaient du droit, vous comprenez... Ils valaient mieux que les autres ! “C'est pas en restant là à observer les gens passer que tu vas profiter de ta pause. Allez viens, je t'emmène quelque part de sympa.” Il lui ferait presque de la peine... là tout seul, à fureter, espérant Morgane savait quoi voir quelqu'un ou quelque chose. Bref, c'était ridicule et même lui avait mal pour ce gamin. “Sauf si tu préfères ruminer ici tout seul.” Il ne s'en plaindrait pas... Au moins, il aurait "tendu" une main secourable.   
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 604
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyMer 11 Nov 2020 - 18:19

Est-ce qu'il préférait rester ici seul, à la guetter ? Question à 100 gallions ; l'auteur aurait probablement très peu de chance de comprendre la réponse que lui ferait Gauwain. Sur un vrai coup de malchance, il le dénoncerait au Ministère pour filature quotidienne non approuvée (l'étudiant plaiderait les entraînements pratiques, ça passerait sans doute, au pire il écoperait d'un rappel à l'ordre et d'une injonction à améliorer sa discrétion).

Ses yeux se rivèrent aux portes en bois marquant l'entrée de l'aile réservée aux enseignement du département des affaires sorcières. Il ne se préoccupa plus des questions que pourrait se poser l'écrivain. Intérieurement, il commença un mantra. Allez, Amelia, pointe ton nez. Apparais, sors maintenant... Dépêche-toi... Mais son ex-petite amie ne lui fit pas cette grâce. Pas plus qu'elle n'avait daigné lui lancer un regard dernièrement, elle ne se montra.

Il prit une inspiration, et, avec un sourire forcé, hocha la tête en direction de l'homme.

« Oui, pourquoi pas, avec plaisir. »

On l'avait connu plus enthousiaste mais... Après tout, Perseus Flint lui avait sauvé la vie. Si ça faisait plaisir à l'homme de partager les bonnes adresses accumulées durant sa vie étudiante, Gauwain pouvait au moins faire ça.

Il ramassa sa besace en continuant à jeter des coups d'oeil rapides aux portes du simili-Paradis, jusqu'à ce qu'il ne soit plus physiquement possible de le faire. Bon, bah.... restait plus qu'à espérer qu'elle était venue en cours aujourd'hui, qu'elle n'était pas plus mal qu'hier et qu'elle irait mieux encore demain.

« Je peux pas rester longtemps, mais j'imagine qu'une petite pause ne me fera pas de mal. »

Un verre ou deux, et il rentrerait pour bosser sur les cours du jour, reprendre ses notes, faire les lectures correspondantes dans les ouvrages théoriques de référence. Prendre d'autres notes. Ignorer Acke.

« Vous voulez aller où ? Un endroit que vous fréquentiez quand vous étiez étudiant ? »

Il avait du mal à imaginer l'auteur jeune. Encore plus à l'imaginer mener la vie débridée de certains étudiants de l'Ecole. Au mieux, boire une bière au pub avec un camarade, peut-être en discutant poésie ou courants littéraires. Mais peut-être se trompait-il.

L'établissement où Perseus Flint le conduirait lui en apprendrait sans doute pas mal sur ce qu'il avait été.

…..est-ce que les adresses que l'homme avait fréquentés existaient toujours, c'était une autre question, mais Gauwain avait tout de même suffisamment de savoir-vivre pour ne pas la poser à voix haute.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 155
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (SWAN/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyDim 15 Nov 2020 - 2:45

Bon pour l'enthousiasme, on repassera. Mais Perseus choisit de ne pas s'en formaliser. Ce n'était pas comme si Gauwain avait une vie passionnante. Et il semblait très bien s'en satisfaire. Seul, ennuyeux, la tête dans les bouquins... Il ne faisait aucun doute qu'un imprévu ne le réjouissait pas. Puis il était vraiment occupé à chercher quelqu'un. Et mine de rien, il trouvait cela assez inquiétant... pour l'état mental de cet étudiant - n'y avait-il pas autre chose à faire à cet âge qu'à guetter la venue de quelqu'un ? - mais aussi la sécurité de la personne en question. Pas qu'il jugea l'apprenti auror particulièrement dangereux, mais cela n'en demeurait pas moins bizarre. “Si je peux te donner un conseil, Gauwain. Les gens n'aiment pas être surveillés. Tu devrais arrêter ça. Ils vont finir par te prendre pour un gars louche.” Pas qu'il ressentait une quelconque crainte pour sa personne. Il était à peu près certain qu'il ne risquait rien avec ce môme. Mais quand-même. Il valait mieux prévenir que guérir. Il espérait toutefois se tromper. Les mangemorts avaient de nombreux travers, certains possédaient celui-ci. Alors oui trouver un point commun entre des sorciers peu fréquentables et détestables et cet étudiant de 19 ans ne lui plaisait pas tant que ça.

Une petite pause... mais croyait-il qu'un verre ça se buvait en dix minutes top chrono ? Mais dans quel monde vivait-il ? Qu'importe. Il ferait bien avec. Il hocha la tête. Une adresse de quand il était étudiant... euh oui et non. “Cela dépend de ce que tu entends par petite pause. Quand j'avais ton âge, je me posais dans un restaurant dirigé par des sorciers italiens. Les Baglioni tout droit venus de Venise. Ils sont encore en activité. Et tous les jeunes talentueux artistes s'y produisent s'ils veulent être un jour connus.” Oh Perseus n'avait jamais manqué d'argent, loin de là. Il avait surtout apprécié l'endroit pour la musique, l'ambiance. La cuisine était délicieuse, certes, mais ne valait pas les musiciens qui y défilaient. Un vrai spectacle. En tout bien tout honneur. “Enfin si tu préfères boire un verre. Il existe un certain nombre de pubs juste en face de ton université. C'est sympathique, mais plus bondé.” Traduction... plus populaire. Perseus, même s'il se rebellait beaucoup en comparaison à de nombreux autres gosses de sang pur, était quelqu'un de guindé, qui aimait les endroits un peu plus bourgeois.

Il se demandait bien ce qui pouvait se passer dans la tête de Gauwain Robards. Certes il tenait debout. Mais il lui paraissait différent aussi... plus triste, plus sombre. Et ironiquement, la dernière fois qu'il l'avait vu, l'adolescent venait juste de sortir d'un coma dû à un poison qui l'avait presque tué. Non sérieusement, il y avait un problème. Il économisait ses mots et parlait peu. “Tu me disais que le corps était remis, mais moralement, ça n'a pas l'air d'aller. Et ne me sors pas encore l'excuse de ton emploi du temps chargé. Tu m'avais mentionné une petite amie l'autre fois. Comment elle a réagi à tes explications ?” S'il avait fait attention aux noms des cadavres de septembre, il aurait sans nul doute fait le lien avec la petite amie. L'imbécile avait dit à un illustre inconnu le nom de famille de sa petite amie. Sans même se rendre compte de son erreur. Heureusement, Perseus Flint n'était pas du genre à stocker des informations inutiles et les utiliser. Ce n'était pas un sadique ou un tortionnaire. Il ne faisait pas de mal par plaisir vous voyez.  
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 604
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyMar 8 Déc 2020 - 21:48

L'avertissement de l'auteur glissa sur l'étudiant comme l'eau sur les plumes d'un hippogriffe. Il aurait pu se lancer dans une explication. Argumenter que sa veille silencieuse, il devait la faire. Parce que personne d'autre ne la faisait, que la jeune femme lui restait précieuse et que, s'il la laissait gérer seule, il n'avait pour autant pas envie de la laisser se noyer dans les Ténèbres. Or, elle s'était assurée de créer les conditions dans lesquelles elle pourrait perdre pied sans que quiconque la remarque. Il l'aimait trop pour apprécier cette perspective. Pour autant, l'homme serait-il à même de comprendre tout ça ? Et quand bien même, à quoi bon expliquer ?

Gauwain Robards n'avait aucune difficulté à partager ses bonheurs. Il éprouvait plus de répugnance à s'étendre sur ses moments d'ombre. Et il n'était pas assez alcoolisé pour ça. Il opta donc pour une pirouette.

« Pourquoi ? Vous écrivez un livre sur les victimes d’empoisonnement ? Ou vous vous inquiétez de l'impact de ce que j'ai ingéré sur ma libido ? »

La pirouette s'assortit d'une plaisanterie, dans l'enthousiasme de l'improvisation.

« Tout marche très bien de ce côté. Pas de dysfonctionnements à signaler, Docteur. »

Il n'avait peut-être pas de partenaires actuellement, mais ça ne l'empêchait pas d'évacuer la pression régulièrement, sans que ni son désir ni ses réponses biologiques ne soient affectés par sa rupture. C'était déjà ça. Il avait seulement... changé de sources d'inspiration, disons.

Restait la question de l'endroit où ils se dirigeraient. L'auteur ne faisait pas mystère de sa préférence italienne, à la façon dont il en parlait, avec emphase et plaisir. Il lui semblait connaître le restaurant auquel il faisait référence, avec sa façade élégante, sa carte élaborée et ses clients guindés. L'homme en gardait clairement de bons souvenirs. Cependant, le pub faisait clairement plus envie à Gauwain. Pour son côté bondé et bruyant, sans doute, qui allait lui éviter de trop faire la conversation. Mais aussi pour son côté plus informel, plus accessible. Il tenta de présenter cela de façon délicate, pour ne pas vexer celui qui lui avait sauvé la vie :

« Ecoutez, je ne veux pas vous prendre trop de temps : un pub ce sera très bien, vous savez... »

La question suivante de l'homme le convainquit que le pub était la meilleure stratégie défensive, pour éviter les soucis. Comment sa petite amie avait réagi à ses explications d'alors...?

« Elle a écouté. Ca a été. »

Il avait failli ajouter quelque chose, mais s'était retenu.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 155
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (SWAN/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyMer 16 Déc 2020 - 17:00

Il n'était pas si difficile de dérider Perseus Flint. Mais encore fallait-il maitriser ses traits d'humour. D'ailleurs, il n'en crut pas ses oreilles lorsque l'étudiant lui fit la première remarque. Il dut faire un arrêt sur image pour bien comprendre l'association d'idées. Tout cela lui paraissait surréaliste. Comment était-il possible de retourner un avertissement aussi sérieux en une plaisanterie sur sa libido ? Mais l'auteur se rendit à l'évidence à la seconde réflexion. Gauwain était d'une innocence telle qu'il se demandait comment ce garçon avait pu survivre autant d'années dans ce monde comme ça. Il avait presque envie de briser toute cette naïveté, mais choisit de ne rien en faire. On apprenait de ses erreurs, il parait. Autant voir si ce dicton s'appliquerait à ce jeune futur auror. “T'essaie de détourner mon attention du vrai problème, la voilà la vérité.” Dit-il en attrapant une cigarette pour l'allumer. Il avait besoin de sa dose de nicotine pour supporter autant d'insouciance. Il ne tiendrait pas une minute de plus sans. “Mais de mes conseils, fais-en ce que tu veux. Je ne suis pas ton père. Si tu veux surveiller les gens sortir de leur bâtiment d'étude, que grand bien te fasse. Mais si ça  te retombe dessus, tu ne pourras pas dire que tu n'as pas été prévenu. ” Perseus avait 35 ans - ou presque - et donc il connaissait mieux les gens que Gauwain. Certains auraient considéré ses conseils intéressants. D'autres comme l'étudiant préféraient s'en laver les mains.

Perseus ne pouvait s'empêcher de se poser une question existentielle : est-ce que Gauwain était toujours comme ça ? Il ne le connaissait pas bien. Et vu qu'il avait failli causer sa perte, il s'était senti obligé de ne pas l'envoyer bouler. Et maintenant, il se retrouvait dans une situation étrange. Il essayait de toutes ses forces de ne pas le planter là. Il était d'un ennui... Avait-il été vraiment plus supportable tantôt alors qu'il avait été sur le bord de la mort ? Et pourtant, il s'était comporté de la sorte la dernière fois. Ironiquement, il le trouvait plus morose... plus, il ne savait pas trop quoi. Il eut une piste quand ce dernier se montra aussi loquace qu'un détraqueur à propos de sa petite amie. Une peine de cœur ? Rha l'amour, c'était une belle connerie. Mais il n'eut pas le temps de répondre qu'un chien haut comme trois pommes vint se frotter à sa cheville. Il baissa le regard vers l'animal qui lui rappelait étrangement sa sœur. Briseis. Iris n'adopterait jamais un tel animal de compagnie. “Je suis vraiment désolée. ” Fit une femme arrivant haletante.  Sans vraiment faire attention à ses excuses, il s'accroupit pour caresser l'animal qui avait manifestement décidé de faire ami avec lui. “C'est un spitz nain ? Ma sœur en possède un.” La femme sembla choquée... si bien qu'elle en oublia l'animal qui partait maintenant en direction de Gauwain pour quémander des caresses. “Vous êtes Perseus Flint ? ” Evidemment, il fallait que ça tombe sur lui. Les gens reconnaissaient les chanteurs, les comédiens, mais rarement les auteurs. Manque de bol. “Oui. C'est ça.” Fort heureusement, les gens ne se baladaient pas avec des livres lorsqu'ils se promenaient dans la rue.

Pour éviter une énième genance, Perseus sortit un exemple du livre dont il avait parlé lors de sa conférence pour lui faire une dédicace malgré tout. Toujours passer pour quelqu'un de bien pour éviter un maximum d'attirer les soupçons sur sa véritable allégeance. Cette rencontre dura à peu près cinq minutes et la femme, une certaine Chiara, repartit avec un livre et un chien. Autant dire qu'elle était tombée à pic celle-ci. “Ce ne sont pas des choses qui arrivent souvent si cela peut te rassurer. Il n'y aura pas d'autres rencontres comme celle-ci.” Il l'espérait en tout cas. Une petite voix dans sa tête priait Odin de ne surtout pas lui envoyer d'autres personnes comme cette dernière. Quand elle fut repartie, Perseus alluma finalement sa cigarette. Morgane que cela faisait du bien. “Tu ne m'as pas dit si tu avais des frères et sœurs. Ma sœur a beaucoup d'affection pour les chiens comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 288
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman - PANDA
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyJeu 17 Déc 2020 - 13:38

L’EMS.
Je n’ai pas eu pour projet de m’y rendre après Poudlard. Y préférant un voyage d’une année purement et entièrement sabbatique, avant d’entamer mon cursus de joueur professionnel. Celui qui me voit évoluer actuellement et dans lequel, pour rien au monde, je ne pourrais changer. Néanmoins, grâce à l’éminent auteur qu’est Perseus Flint, je peux m’y rendre aujourd’hui. Ce dernier, en plus d’une vision pratique de la chose, m’a mis en relation avec un étudiant en journalisme. Étant donné, qu’il doit rendre un travail de fin d’études, sur une célébrité contemporaine, c’est tout naturellement que j’ai été mis en relation avec lui. Ayant fait en sorte d’arriver pendant les cours des étudiants des différentes filières, histoire de ne pas les rencontrer. Et, de ne pas créer un attroupement inutile autour de ma personne.

Dans l’un des grands Amphithéâtres vides de l’EMS, je me plie donc au jeu des questions réponses, sans n’émettre aucune objection. L’étudiant annotant tout sur son parchemin avec emphase et application, ne se privant nullement d’engager la conversation et de m’offrir des boutades en retour. Chose, que j’apprécie. Les questions les plus ressorties sont les suivantes : si je compte rester dans cette équipe professionnelle. Où je me situe dans les dix années à venir ?. Si un mauvais Cognard vient à me surprendre, est-ce que j’arrête ma carrière pour travailler autre part ? Dans un secteur en relation avec le Quidditch, mais pas vraiment ?. Toutes ces questions me donnent le sourire, sauf les dernières, celles en relation avec l’arrêt brutal d’une carrière florissante. Instinctivement, je pense à Rude, qui est cantonné à un rôle de vendeur d’accessoires de Quidditch. Et, ça me tue.

Personnellement, je préfèrerais  qu’un putain de Cognard me vrille entièrement la mémoire et que j’en viens même à oublier que j’ai été un joueur professionnel. Un temps. Ça peut être plus simple. Et, plus profitable. A cette pensée, je tapote mes doigts sur le bureau, signifiant par ce biais, que mon agacement commence à monter et que je ne suis plus très patient. Rentrer dans ces interrogations personnelles, bien qu’importantes, m’emmerdent. Le jeune étudiant le perçoit aisément et m’adresse un sourire de connivence, signifiant que son interrogatoire est terminé. Or, avant que je ne m’éclipse, il souhaite que je lui dédicace quelque chose. Ma carte de Chocogrenouilles. J’extirpe alors ma baguette, de la poche interne de mon long manteau, -dont je ne me suis pas débarrassé durant l’interview-, et offre alors une signature tout en rondeurs et dorée. Agrémentée d’un large sourire. Parce que mon énorme égo a été flatté.

Délaissant l’étudiant, déjà le nez sur son parchemin à recopier les réponses que j’ai dit quelques instants auparavant, je me décide à arpenter les allées de l’EMS, en sifflotant. Totalement vides, car d’après les dires du futur journaliste en devenir, tout ce petit monde est en cours. Je me demande d’ailleurs quelles en sont les différentes filières et continue, toujours en sifflotant, ma petite exploration. Qui me mène alors, vers une classe vitrée, cette dernière étant toute en grandeur et en longueur, où un professeur, sur une estrade dispense son cours. Attentif, mon regard bleu clair scrute chaque mouvement et tente de percevoir, ce qu’il peut montrer avec sa baguette. Je reste un petit moment, mon regard plissé et étréci à tenter de déchiffrer les quelques écritures, avant de me faire remarquer.

Merde.

- C’est Isaac Wellington ! Le joueur de Quidditch !
- Mon grand frère l’admire tellement ! Venez !
- Le prof va nous tuer, si on se lève.
- Moi, je cours le risque !

C’est alors, tout un attroupement qui se lève comme un seul homme pour venir à ma rencontre. Sauf, une jeune femme blonde. A la beauté surréaliste qui me jette un regard, totalement dépitée par la situation. A laquelle, je réponds par un sourire contrit, ainsi qu’au Professeur qui ne maintient plus sa foule estudiantine en place. Et. Merde. Je suis assailli de demandes en tous genres, et me résous à y répondre avec le plus d’entrain possible. Toujours sous le regard désapprobateur de la jeune femme qui pourtant, se retrouve à parcourir son parchemin avec ce que je juge être un claquement de langue. Du moins, ce que je peux percevoir, du point de vue où je me trouve. Comme si cela n’est finalement qu’une parenthèse dans la vie étudiante, je suis de nouveau seul. Observant les étudiants qui ont repris leur place sous une engueulade bien sentie. Dont, j’en suis la principale cause.

Si jamais, je me verrais dans l’obligation d’offrir mes excuses les plus plates dans une lettre au Doyen de l’EMS. Histoire que les pauvres étudiants ne se retrouvent pas dans une retenue tout aussi horrible que la mienne, en dernière année. Levant mon regard bleu clair vers le ciel, je me frotte la nuque en faisant craquer mes articulations. Avant de vite m’éclipser et de ne plus avoir affaire à un autre incident que je juge diplomatique. Je pense m’être déjà attiré les foudres de ce Professeur, pas envie d’en rajouter une couche à mon palmarès, de personnes qui me haïssent déjà. Claquant ma langue contre mon palais, et ce, toujours les mains dans les poches de mon long manteau, que j’ai laissé ouvert, je reviens à la douce Réalité. Mes iris bleu clair embrassent le décor de cette Ecole de Magie Supérieure, avant de les poser sur une scène qui m’interpelle.

Perseus Flint et Gauwain Robards.

Je fronce mes sourcils et glisse jusqu’à eux. Sans un bruit, me rendant peut-être compte que j’interromps une conversation de la plus haute importance. Mais, je n’en ai rien à foutre, et m’avance prudemment. Jusqu’à apparaitre dans leur champ de vision, avec un petit sourire. Les regardant tour à tour. L’Auteur à succès et l’Étudiant. Étudiant qui me semble être au trente-sixième dessous ou dans l’un des cercles de ses propres Enfers, si j’en juge la mine fatiguée du jeune Gallois, que je considère comme un petit frère. Mes iris bleu clair traduisent une inquiétude qui n’est pas feinte et qui est sincère. Or, mon sourire ne disparait pas. Pas du tout. Lorsque, je m’adresse à eux, deux.

- Perseus. Un hochement de tête en direction de ce dernier. Ainsi qu’un sourire. Je n’ai pas interrompu une discussion de la plus haute importance, quand même ? J’offre à Gauwain, une œillade toujours inquiète. Et je n’apprécie pas de le voir ainsi.

Remarquant que Perseus Flint fume, je lui fais un signe de menton pour qu’il m’offre gracieusement une cigarette. Et lorsque cela est fait, je m’en empare.  Mais, je ne l’allume pas tout de suite, la gardant entre mes lèvres. Observant toujours Gauwain avec insistance. Ayant presque oublié que mon égo surdimensionné a été flatté jusqu’à présent.

- Gauwain, Perseus. Vous allez bien ? Cette fois, j’allume ma cigarette, maigre consolation, alors que je préfère ardemment, un corps tout en courbes.

Celui, de la magnifique blonde, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 604
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyDim 10 Jan 2021 - 21:49

L’interruption par la femme et son chien fut la bienvenue à plus d’un titre. D’une part, elle détourna l’attention de l’auteur et permit à l’étudiant d’échapper à d’autres leçons qui, de toute façon, ne pouvaient être pertinentes, l’homme ignorant tout d’Amelia et de sa difficulté à gérer ce qu’elle traversait. D’autre part, elle offrait une porte de sortie facile : c’était en train de se transformer en séance de dédicaces, et à n’en pas douter, d’ici quelques secondes, elle allait vouloir parler de ses bouquins et Monsieur Flint ne serait que trop flatté de pouvoir balayer l’ensemble de son catalogue (et peut-être de sortir de son manteau un exemplaire de chaque, est-ce que l’homme avait enchanté son vêtement dans ce seul but?). Gauwain commença à rajuster son sac, prépara des formules de politesse pour expliquer qu’il allait les laisser parler tranquillement de littérature. Malheureusement, l’auteur signa et envoya bouler la femme en un temps record, sans vouloir lui tenir salon. Les excuses polies moururent dans la gorge de Gauwain ; il força un sourire pour répondre.

« Non, non, je m’inquiète pas... »


A vrai dire, c’était plus de l’ordre des regrets. Si une nouvelle fan se pointait, il balancerait les excuses tout de suite et n’attendrait pas avant de prendre la poudre d’escampette. Dans l’immédiat, Gauwain se reprépara à faire la conversation, et à profiter de la fumée, aha, oho.

« Oh. Euh, non je suis fils unique...»

C’était une question étrange, comme si Perseus Flint avait l’habitude de demander à toutes les personnes qui croisaient sa route s’ils avaient des frères et soeurs? Ou c’était seulement savoir ça à propos de Gauwain qui l’intéressait? Il n’avait pas demandé ça à la dame au chien. Décidément, l’auteur se montrait bien curieux. Vraiment, c’était à se demander sur quoi il travaillait. Et ça n’avançait pas Gauwain, qui avait toutes les peines du monde à rebondir sur ces questions triviales, lui qui avait l’esprit préoccupé par des sujets plus importants. Beaucoup plus importants. Il était là à parler de la pluie et du beau temps, alors que si ça se trouvait, Amelia avait atteint le stade où elle allait se passer par une fenêtre, plutôt que d’avoir à affronter son deuil.

Et puis…. Merlin le prit en pitié.

Il lui envoya du soutien. Fy Mwrad.

« ...Isaac? Qu’est-ce que tu fais là? »

Un signe de tête pour indiquer que le sportif n’interrompait rien, un regard de remerciement pour montrer qu’il lui sauvait la mise, encore une fois. Il éprouva un soulagement net en sentant l’inquiétude de l’athlète, qui avait manifestement deviné qu’il se passait des choses sous la surface.

Bon, par contre, maintenant, il était cerné par les cigarettes…

« On allait boire une bière, si tu veux te joindre à nous? »

La question était un appel au secours implicite, et Gauwain espéra qu’Isaac y répondrait. Un troisième larron permettrait à l’étudiant de faire profil bas, de boire sa bière sans trop parler, et d’échapper à d’éventuels laïus. Ca ne serait sans doute pas un problème, si les deux se connaissaient. Et suffisamment bien pour qu’Isaac appelle l’auteur par son prénom. Cette donnée l’étonna. Il n’aurait pas imaginé son grand frère de coeur en train de parler littérature ; cependant, il garda pour lui sa curiosité, préférant réserver ses questions pour un moment où ils seraient posés sur des tabourets hauts, devant une pinte. Quels étaient leurs liens? Perseus Flint était-il un partenaire de soirées hautes en couleur d’Isaac Wellington? Derrière ses airs distingués? Oui, ça, définitivement, ça attirait son attention, et ça le détournait (momentanément) de son inquiétude pour son ex-copine.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 155
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (SWAN/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyMer 20 Jan 2021 - 22:20

L'arrivée d'Isaac était inattendue - ou pas vraiment - et Perseus n'avait jamais été aussi ravi de voir quelqu'un de toute sa vie. Il espéra même à un moment que ce dernier vienne le voir pour une mission pour le seigneur des ténèbres même s'il s'agissait d'une volonté plus que désespérée. Il fut cependant incroyablement déçu quand il réalisa que ce dernier connaissait cet étudiant... Comment était-ce possible ? Pourquoi de tous les étudiants de cette université il fallait qu'il tombe sur un gamin morose qui le prenait pour un imbécile que Isaac Wellington connaissait ? Il maudissait le jour où il avait rencontré la route de Gauwain. Vraiment. Ou celle d'Isaac ? A méditer. Dans tous les cas, il se retrouvait coincé entre les deux. Observateur et silencieux, il écouta les paroles du joueur de quidditch et lui fournit gracieusement une cigarette. La fumée, l'odeur et la nicotine eurent au moins l'effet escompté : le détendre un peu, lui faire oublier la tension qu'il ressentait, l'envie de se tirer au loin comme un lapin devant des prédateurs et surtout le besoin irrépressible de baffer l'apprenti auror. Il en méritait certainement une. Lui qui ne semblait pas comprendre que ses conseils étaient bien utiles.

Une conversation de la plus haute importance ? Laissez le rire. Cela n'arriverait pas avec un jeune de 19 ans tout juste sorti du jardin d'enfant. Il parlait sérieusement qu'avec des membres de sa famille et les gens qu'il considérait comme intéressants. “Non assurément pas.” Parvint-il à dire et avec le sourire en plus. Il essayait de n'insulter aucun des deux, de demeurer poli. Ca n'était pas gagné, encore moins avec la seconde question. S'il allait bien ? Encore moins. Il avait surtout envie de rentrer chez lui. Il n'avait jamais été si ennuyé qu'en cet instant. Il eut ensuite la bonne idée pour dire qu'il allait partir justement quand Gauwain prit la parole pour balancer qu'ils prévoyaient de boire une bière... U n e  b i è r e ! Il n'en crut pas ses oreilles. Dans quel monde Perseus Flint donnait l'impression qu'il buvait une telle chose ? C'était sans nul doute une boisson bien trop populaire pour ses propres goûts. Il en existait de toutes sortes. Certes. Mais ses préférences se portaient évidemment sur le cognac, le scotch à la rigueur. Mais une bière... Par Morgane, mais où était-il tombé ? Dans une dimension parallèle peut-être.  

Il fit les gros yeux à Gauwain... pas certain qu'il le voit de toute façon avant de reporter son attention sur leur interlocuteur qui avait eu l'étrange idée de leur demander comment ils se portaient. “J'aimerais pouvoir répondre par la positive à ta question. Mais ce serait mentir.” Répondit-il avec toute l'honnêteté du monde. Il mentait. Souvent. Tous les jours en fait. A chaque fois qu'il voyait quelqu'un. Mais dans ce cas précis, il fut franc. Mais pas pour lui. “ Et je suis certain que tu t'en doutais déjà. Mais on dirait que Gauwain a affronté les pires démons de l'humanité. Je soupçonne une peine de cœur. Mais il semble penser que je ne comprendrais pas. ” Il n'était pas vexé, mais dans sa voix, il essayait de démontrer toute l'inquiétude qu'il était supposé avoir en cet instant. Dans un sens, il aurait pu l'être... si seulement Gauwain avait fait l'effort de prendre en considération ce qu'il disait. Malgré tout, Perseus Flint était capable d'empathie et de compassion. Beaucoup même. Il avait pu le démontrer avec plusieurs membres de sa famille. Mais il y avait des limites à ce qu'il pouvait ou ce qu'il pouvait supporter. “Si tu peux y faire quelque chose...Je crois que cela dépasse mes humbles compétences.” Et après avoir dit cela d'un ton tout à fait neutre - vous associeriez "humble" à Perseus Flint vous ? Très sérieusement - il ajouta en toute sincérité : “J'en suis navré. Mais il vaut mieux arrêter de tourner autour du chaudron.” De toute façon, si c'était pour passer encore une minute de plus avec cette sale ambiance, il préférait s'empoisonner et rendre l'âme...  
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 288
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman - PANDA
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyJeu 21 Jan 2021 - 15:26

Visiblement, je n’ai rien interrompu.
Ce qui peut m’étonner en soi, parce que j’ai tout de même observé, une altercation verbale entre les deux protagonistes. Le temps, que je les rejoigne. Même, si je n’ai pas la prétention soudaine de lire sur les lèvres, j’ai bien vu que quelque chose s’est tramé entre eux deux. Quitte à savoir de quoi il en retourne ? Tout naturellement, je me suis permis d’arriver à leur hauteur, sans filtres. Avec toute cette décontraction et cet égo surdimensionné qui me caractérisent. Ego, qui s’est vu gonfler avec les autographes des quelques étudiants présents. Étudiants, qui, me jettent toujours un regard à la dérobée lorsqu’ils passent proche de notre trio improbable.

L’Auteur. Le Batteur. L’Étudiant.

Comme ça, on peut prétendre à une vaste blague, lâché dans le coin d’un Pub, mais il n’en est strictement rien. Perseus Flint, -comme à son habitude-, semble blasé de l’existence et de ce qu’elle peut amener comme lot d’emmerdes. Gauwain, quant à lui, m’a l’air dans l’un de ses cercles d’Enfer. Et je l’ai dit : ça m’inquiète. Cet étudiant qui se met toujours dans des situations improbables, je le considère comme un frère. Dont, je ne peux décemment m’empêcher de lui jeter un regard soucieux rempli d’une sollicitude silencieuse. Lorsque je reporte mon attention sur mon collègue, je le remercie par un signe de tête pour son don de nicotine et recrache rapidement la fumée bienfaitrice vers le ciel. Manquant d’étouffer mes poumons avec sa remarque. Mon poing présent devant ma bouche, je toussote et constate avec une certaine satisfaction que l’auteur à succès est en forme. N’étant pas avare de mots, et taclant délibérément. Ce qui me fait sourire et me marrer, par ailleurs.

- Bon, si je n’ai rien dérangé, ça me va. Une pause. Au pire, je crois qu’on me connait et que je m’en fous. Termine-je avec un petit rire, tout en me positionnant sur le côté pour ne pas incommoder Gauwain avec ma fumée.

Fronçant les sourcils, j’écoute avec attention la remarque de Perseus Flint, constatant avec une certaine amertume, que je ne me suis pas trompé. Que Gauwain Robards se bat contre des démons intérieurs qui sont en train de le bouffer, et qui selon les dires de l’un de mes interlocuteurs seraient liés à une peine de cœur. Chose que visiblement, l’ancien Serdaigle se met en tête de ne pas comprendre malgré les conseils qu’il a pu distiller à Gauwain ? Silencieux, je termine ma cigarette avant de l’écraser violemment sous le talon de ma chaussure, et d’en jeter le mégot plus loin. Je sens avec facilité du dédain chez le Mangemort, et une envie de fuir chez l’étudiant.

Je suis décidément arrivé, au meilleur moment.
Et vu le regard de Perseus Flint à l’évocation d’une bière, c’en est trop.
Je me marre.

- Si c’est une peine de cœur, comme tu l’as si sciemment analysé Perseus, il faut soigner le mal par le mal. Commence-je avec un petit sourire à l’attention de l’étudiant de l’EMS. Je n’en connais pas les tenants et les aboutissants, mais Gauwain est assez fort pour rebondir. Conclus-je en tapotant abruptement l’épaule du mentionné.

Sans même le regarder, je sais déjà comment l’auteur va réagir à mes propos. L’œillade qu’il va expressément m’offrir, puis celle dédiée au jeune homme mortifié. J’hausse un sourcil, décidé à faire en sorte que l’âme meurtrie du jeune adulte en devenir oublie ce qu’il s’est produit. Je n’ai pas besoin d’en savoir plus et s’il ne veut pas remuer des mauvais sentiments, libre à lui. En ce qui me concerne, l’alcool est la solution toute trouvée pour soigner les maux. Encore, faut-il que ça plaise à l’éminent Sang-Pur, ici présent.

- Je suis bien évidemment tenté par de l’alcool. Mais peut-être quelque chose de plus appréciable, tourné vers le whisky tourbé, cigares et demoiselles engageantes ? Questionne-je avec un large sourire, ayant hâte de tester les trois choses énoncées mais peut-être pas dans l’ordre ceci dit.

Mon regard bleu clair, alterne entre Perseus Flint et Gauwain Robards. J’ai besoin d’apprécier un peu de ce temps qui m’est imparti. Autant le passer avec des personnes « importantes ». Malgré moi, je les aime bien ces cons.

- Partants ?

Je les toise.
Parce que moi en tout cas, je le suis.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 604
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptyDim 7 Fév 2021 - 14:11

Effectivement, Gauwain n’aperçut pas l’auteur s’étrangler à la mention d’une bière, ce qui n’était pas plus mal, parce qu’il n’aurait pas compris ce qu’il y avait de mal avec une pinte ; il n’avait pas parlé de se mettre la tête à l’envers non plus... En revanche, il tourna la tête vers l’homme quand il répondit à sa place pour mentionner une ‘peine de coeur’ dont souffrirait l’étudiant. Mais qu’est-ce que- Quoi? Il le fixa, sans voix un instant, stupéfait. Mais il avait absolument rien dit sur une peine de coeur, même pas sur la pause qu’ils faisaient, avec Amelia. Où est-ce que Perseus Flint était allé chercher ce truc? Est-ce qu’il prêchait au hasard, pour forcer Gauwain à parler? A vrai dire, l’homme paraissait agacé que Gauwain ne lui fasse pas de confidence ou du moins qu’il ne veuille pas de conseils éclairés.

Et Isaac qui prenait ça pour argent comptant, encore!

Mais qu’est-ce qu’il y avait dans leurs cigarettes, à la fin??

Cela dit, le sportif offrit un soutien explicite, sous la force d’une tape virile sur son épaule. Du soutien, et une porte de sortie. Bon, c’était une porte de sortie à la Isaac Wellington, balancé de façon neutre, presque innocente, sans se formaliser qu'on puisse y lire une promesse d'indécence ; ça restait plus tentant qu’un laïus. Et franchement, tant qu’il y avait de l’alcool, sa situation s’améliorerait. Il déposa les armes, avec une grimace de défaite.

« Tant qu’on peut remplacer le whisky par de la bière...»

Il ne crachait pas sur le whisky mais son palais n’y était toujours pas formé ; la bière, ça restait plus simple à apprécier. Par contre, le cigare, c’était toujours pas son truc ; comment Isaac faisait pour s’envoyer autant de trucs et garder des poumons dans un état correct pour rester au top de sa forme physique sur le terrain? A n’en pas douter, il devait avoir un sort pour nettoyer tout ça. Restait le dernier éléments du tableau : les demoiselles. Ce serait sans doute comme la serveuse de l’autre fois, non? Dans le pub moldu, là? Auquel cas, il ne s’en faisait pas, il survivrait à des oeillades de désir entre le sportif et une demoiselle, à chaque fois qu’elle leur apportait un verre.

« Mais pas longtemps. J’ai masse de trucs à réviser- Je prendrai une pinte ou deux et je vous laisserai entre gentlemen.»

Enfin après avoir résolu le mystère principal : comment ces deux-là étaient-ils devenus amis? Parce que c’était ce que semblait sous-entendre la façon dont ils échangeaient : il y avait plus qu’une relation superficielle, ici. Ce n’était pas juste deux hommes d’influence s’étant croisés rapidement à un gala de charité. Cela dit, c’était sans doute une question qu’il pouvait aussi poser à Isaac à une autre occasion, quand ils ne seraient que deux.

Il se douta qu’on n’allait pas rester à Exeter, si le choix d’établissement dépendait du sportif et non de Gauwain ou de l’auteur. Le transplanage dépendrait d’Isaac. Et pour le retour…. Eh bien il suffisait que Gauwain s’en tienne à son plan initial. Une bière ou deux, ça n’avait jamais empêché qui que ce soit de transplaner, non?
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 155
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (SWAN/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptySam 13 Fév 2021 - 23:04

La patience de Perseus avait été mise à rude épreuve au fil des années et s'en était vue renforcée par ces différents évènements que l'auteur préférait taire. Gauwain testait bien malgré lui la tolérance du sorcier. Une bonne chose pour lui, il en fallait beaucoup pour qu'il pète un plomb. Il accusait réception des très nombreuses insultes qu'il lui fit avec toute la décence dont il savait faire preuve. Il n'était évidemment pas assez troll pour ne pas deviner que ce gamin n'appréciait ni sa présence ni sa discussion. C'était pourtant bien lui qui l'avait interrompu dans sa marche vers la sortie de l'université. C'était aussi qui lui avait sauvé le cul... Le moins qu'il puisse faire, c'était lui montrer le respect qu'il lui devait et feindre un peu d'intérêt pour ce qu'il disait. N'importe quelle autre personne aurait donné ses guenilles pour qu'il ne leur adresse ne serait-ce que la parole. Maintenant que Isaac était dans l'addition, l'ancien serdaigle n'eut d'autre choix que lui partager son ennui. Verbalement cela allait sans dire. Pas de soupir... très peu bourgeois. Il n'hésita pas un seul instant à poser un diagnostic que l'adolescent ne nia pas. Ce qui ne le choqua pas outre mesure étant donné l'ambiance qui régnait depuis presque le début de cette rencontre. Ce qu'il n'avait pas prévu par contre, c'était la proposition d'Isaac. Guérir le mal par le mal lui semblait tout à fait dans le caractère du jeune homme. Whisky, cigares, femmes à l'horizon... Tout était en adéquation avec la vision qu'il avait de lui. Mais il eut un choc lorsqu'il demanda s'ils étaient partants... au pluriel. L'inclure dans ce genre d'expédition était très dangereux. Pour des tas de raisons qu'il valait mieux ne pas connaître. Mais Perseus était plus "casseur d'ambiance" que celui qui lançait de telles idées et profitait d'occasions pareilles. Pour la simple et bonne raison que ce n'était pas son truc.

Il ne prit pas la peine de répondre de suite, ce qui laissa le temps à l'étudiant "d'accepter" cette proposition. Il était prêt à s'infliger cela ? Réellement ? Pour la première fois, le gamin le surprit... Quoique le terme d'étonnement se prêtait peut-être plus à la situation. Cela ne changeait pas cependant le fait que tout n'était pas tout à fait à jeter chez lui. Allez savoir, il y avait peut-être une qualité ou deux sous cette tonne d'ennui. Il tourna les yeux vers Isaac, acceptant une nouvelle fois l'insulte que le pauvre Gauwain lui fit - les "masses de révisions" c'était une vraie marotte, il les pensait vraiment si bête pour croire que c'était vraiment la véritable excuse ? - et hésita un instant à répondre. Il se savait piégé. Cependant, il avait peut-être une belle perche... Refuser de passer cette soirée avec ces deux étranges compères reviendrait à rendre les armes et en un sens, c'était quelque chose avec lequel il était prêt à vivre pour le restant de sa vie. D'un autre côté, il avait aussi envie de tirer sur la corde jusqu'au bout. Paradoxalement, il avait aussi la sensation que le monde entier avait décidé de le défier en lui imposant une telle situation. S'infliger encore quelques temps avec Gauwain - et maintenant Isaac - ou prendre la "fuite" et rentrer calmement chez lui ? Voilà un dilemme qu'il s'apprêtait à résoudre. Finalement il choisit la première option. Il n'était pas froussard et dans le fond s'avérait curieux de voir ce qu'une telle soirée pouvait donner. Il lâcha son mégot de cigarette d'une main nonchalante et regarda ses deux interlocuteurs tour à tour :   “Combattre le mal par le mal, c'est une stratégie comme une autre. Mais...” Il marqua une pause... Oh non il ne comptait pas faire de laïus comme Gauwain semblait le penser. Il allait juste poser ses conditions... Comme le jeune garçon après tout. “ Je ne serais ni à la bière ni au whisky. De la vodka ou un martini pour moi.” Il ne se risquerait pas à boire un cognac d'une qualité moindre que celui dont il avait l'habitude. Contrairement à ce que le joueur de quidditch, Perseus n'avait pas noyé ses peines de cœur avec de l'alcool. Il s'était plutôt infligé une masse de travail. “Je crois qu'il vaut mieux transplaner à Londres. Nous ferions terriblement tâche au milieu des étudiants. ” Il ne faisait pas confiance à Gauwain pour le mener dans un endroit assez bien. Mais il craignait aussi les goûts d'Isaac... Il avait bien sa petite idée et cela lui hérissait presque le poil. “J'y connais de bonnes adresses. Des pubs bien meilleurs qu'ici.




Jet de dés:
 





Dernière édition par Perseus Flint le Sam 13 Fév 2021 - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6804
| SANG : Hasardeuse


[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence EmptySam 13 Fév 2021 - 23:04

Le membre 'Perseus Flint' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




[Perseus] Twice is coincidence Empty
MessageSujet: Re: [Perseus] Twice is coincidence [Perseus] Twice is coincidence Empty

Revenir en haut Aller en bas

[Perseus] Twice is coincidence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'école supérieure de magie :: Le campus-