GRYFFONDOR : 33 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 129 pt | SERPENTARD : 77 pt
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Nous vous informons que les inscriptions pour la première speed killing ont été lancé
Le deal à ne pas rater :
Le printemps de Comics 2021 : 10 albums à 5,99€
5.99 €
Voir le deal

Partagez

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 724
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo (vae solis)
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra EmptyDim 25 Oct 2020 - 0:22

A l’issue de leurs échanges épistolaire, Sinistra et Octavius s’étaient donné rendez-vous pour se voir avant le départ en haute mer de l’anthropomage. Celui-ci avait reçu une mauvaise nouvelle la veille mais avait décidé de ne point en tenir compte, s’étant convaincu lui-même qu’il s’agissait d’une erreur. Ainsi, il se présenta chez Sinistra Lowe avec le même sourire et enthousiasme qu’à l’accoutumée.  Ceux-ci avaient échangé quelque civilité et discuté des dernières sorties littéraires du monde sorcier. Octavius déplorait le manque de diversité dans les livres mis en avant par les librairies. Suite à une petite demi-heure de discussion, ils étaient passés du salon à la chambre à coucher. Plus particulièrement le lit. Les deux amants y passèrent un agréable moment dans les bras l’un de l’autre. Quand leur étreinte sensuelle fut achevée, ils demeurèrent de longues minutes enlacés à se faire des tendresses de circonstance.
Cependant, Sinistra finit par quitter la paresse lascive du lit pour renfiler ses sous-vêtements gisant au sol sous le regard indiscret d’Octavius. Elle alla s’asseoir à sa coiffeuse pour rediscipliner ses cheveux blonds avec des gestes féminins et délicats. Octavius aimait la regarder ainsi. La quintessence de la féminité dans toute sa splendeur. Cela allait lui manquer. Il ne savait pas exactement ce qui l’attendait lors de cette excursion dans le Pacifique. Mais il était sûr que rien n’allait se rapprocher de près ou de loin de ce qu’il avait sous les yeux.
« Si je le pouvais, je te kidnapperais et je t’emmènerai avec moi pour le simple plaisir de te voir te coiffer les cheveux tous les matins. » dit-il sur le ton de la plaisanterie.
Quand il allait y être, il allait être trop happé et occupé pour songer plus de deux minutes au joli minois de Sinistra. Peut-être au fond de son lit pendant des nuits tristement solitaires.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 576
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Bambi Eyes
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: Re: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra EmptySam 31 Oct 2020 - 12:42

C'est les membres engourdis par l'étreinte partagée avec Octavius que Sinistra finit par se libérer de ses bras, peut-être au fond, un peu à contre-coeur. La sorcière aurait pu rester le nez niché dans le cou du britannique à s'enivrer de son odeur. Mais non. La jeune femme finit par s'enrouler dans un peignoir en soie qui rehaussait bien son teint pour s'asseoir à sa coiffeuse. Dans le miroir, la Lowe croisa le regard de son amant et elle eut un sourire taquin, bien qu'elle ne dit rien. Brosse en main, elle faisait de lents allez-retours dans ses boucles blondes pour leur redonner de l'ordre lorsque l'auteur se fendit d'une phrase qui approfondit son sourire. « Peut-être verras-tu des sirènes qui feront les mêmes gestes » répondit-elle tranquillement. Elle faisait bien entendu références aux sirènes du monde des moldus et non pas du monde des sorciers. Il faudrait qu'Octave tombe à l'eau pour en voir une s'occuper de ses cheveux. Mais sur un bateau, tout est possible après tout. La sorcière finit par se lever, brosse en main pour s'asseoir sur le lit en la tendant au jeune homme. « Puisque tu aimes tant me voir me brosser les cheveux, peut-être apprécieras-tu d'essayer par toi-même ? » proposa l'autrice d'une voix douce. Elle ne le prenait pas pour son elfe. Sinistra appréciait simplement particulièrement que les doigts du jeune homme s'entremêlent dans ses cheveux. Elle appréciait qu'il se tienne derrière elle et qu'elle sente sa présence. Il avait une présence agréable, Octavius, très agréable. « Combien de temps pars-tu, déjà ? ». Elle allait se languir, Sinistra. Elle allait se languir de sa présence, de son esprit, de ses doigts qui se promènent sur sa peau. La jeune femme ressentait déjà le manque sans arriver à comprendre pourquoi elle était dans cet état. Cet homme n'était-il pas censé n'être qu'un amant de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 724
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo (vae solis)
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: Re: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra EmptySam 31 Oct 2020 - 17:36

Octavius aimait cette façon qu’avait Sinistra de se mouver. Elle s’appropriait l’espace et les regards avec sa désinvolture élégante. Elle n’avait rien à envier aux sirènes que l’on dépeignait dans les contes moldus. Elle, elle était réelle. Palpable. Octavius était hypnotisé. Mais c’était une hypnose consentie. N’était-il pas un peu venu pour cela ?
« Ce ne sont pas les gestes qui comptent. »
C’était la personne. Octavius suivait du regard Sinistra se lever et s’asseoir sur le lit, près de lui, lui tendant sa brosse. L’objet était de bonne facture, le manche en bois finement sculpté de motifs floraux et courbes à la façon de Horta ou de Guimard. En se redressant, il la saisit.
« Je ne sais pas si je suis doué à ça. » avoua-t-il tout en se rapprochant encore de la jeune femme.
Outre le fait qu’il n’avait jamais eu les cheveux aussi longs que Sinistra, plus il laissait pour sa propre chevelure, moins il faisait d’effort pour discipliner ses boucles. Par des gestes infiniment doux et précautionneux, il commença à passer ses doigts puis la brose entre les mèches blondes de Sinistra en commençant par les pointes et en remontant progressivement jusqu’aux racines.
« Un mois environ. J’aurais voulu pouvoir partir plus longtemps. En ce laps de temps, j’ai l’impression de ne pouvoir rien faire. Surtout que je vais passer la quasi-totalité en mer. Et quand tu as passé une heure en haute-mer, c’est comme si tu avais vu l’océan tout entier. Une large étendue d’eau. »
Cet été, Octavius était déjà parti un mois en Thaïlande – et non pas en Australie comme c’était prévu initialement. Malheureusement, ses nouvelles obligations professionnelles et personnelles l’empêchaient de partir pour de trop longues durées. Cela étant, personne n’allait se plaindre de ne pas le voir partir des années durant on ne savait où du jour au lendemain.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 576
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Bambi Eyes
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: Re: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra EmptyVen 13 Nov 2020 - 13:02

Sinistra esquissa un sourire. Elle avait peut-être conduit Octavius exactement là où elle l'avait désiré, dans un endroit où il ne pouvait que l'admirer - ce qu'elle méritait. Elle aimait sentir son regard couler sur elle avec adoration. Le jeune homme ne se laissait pas simplement aller à l'admirer physiquement, pensait-elle, ils avaient tous les deux un lien qui se construisait au delà du simple physique. C'était finalement la bonne nouvelle de son jeu du chat et de la souris. Construire autre chose qu'un lien simplement charnel. L'idée était plaisante, bien plaisante. Assise devant lui sur le lit, elle libéra totalement ses cheveux coincés dans son peignoir pour laisser le champ libre à Octavius. Elle adorait qu'on lui touche les cheveux et elle adorait en toucher de la même manière. Passer ses doigts fins dans ceux du jeune homme la faisait toujours tendrement frissonner. « Tu es délicat » le rassura-t-elle doucement, « je suis sûre que tu ne me feras pas mal ». Il ne manquerait plus qu'il tire trop fort sur la brosse ! L'aristocrate profitait de lui avant qu'il ne lui échappe. Elle ne savait pas très bien ce qu'elle ressentait à cette idée-là. La jeune femme s'était beaucoup consacrée à sa relation avec lui. Et doucement, lentement, s'instillait l'idée qu'il était peut-être un peu plus qu'un amant. Elle l'écouta parler alors qu'un petit sourire mutin planait sur ses lèvres et qu'elle fermait les yeux en appréciant la sensation de la brosse sur ses cheveux blonds. « Tu aurais voulu partir plus longtemps, et être plus longtemps loin de moi...? » minauda Sinistra en se tournant à moitié dans sa direction, l'air faussement inquisiteur. Elle plaisantait, bien entendu, de son humour pince-sans-rire. « Je connais des gens qui aiment la mer et qui ne seraient pas trop d'accord avec toi » - elle adorait le contredire, ciel - « mais je ne suis jamais montée sur un bateau, alors je ne peux pas juger. Si ça se trouve, j'ai même le mal de mer ! ». S'imaginer dégobiller par dessus bord était particulièrement dégradant, mais pour une fois, Sinistra n'en avait que faire.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 724
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo (vae solis)
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: Re: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra EmptyMer 25 Nov 2020 - 15:53

Fréquenter Octavius, c’était accepter l’éventualité qu’il puisse partir n’importe quand. Le voyage n’était pas seulement une passion chez lui, mais un besoin. C’était thérapeutique. Il apprenait à gérer ses peurs, à ne pas penser plus que nécessaire. Ce voyage en pleine mer tombait plutôt à point nommé. Il avait hâte, même si cela impliquait d’être loin de Sinistra. Cette dernière souleva ce point, avec son humour tout à elle. A ça, Octavius ne répliqua qu’un petit sourire amusé mais mutin. C’était vrai, ce qu’elle disait. Alors, il préférait ne pas répondre pour ne pas paraître rude. Il craignait de lui transmettre une fasse idée de ce qu’il ressentait à son égard, aussi. Il ne voulait pas qu’elle pense qu’elle lui était indifférente Ce n’était absolument pas le cas.
Il continuait de lui brosser les cheveux avec attention et délicatesse, rencontrant parfois quelques nœuds. Ils parlaient de la mer. La contradiction de Sinistra l’amusa. « Vraiment ? ». Il voulait bien la croire. Lui-même aomait les voyages en mer. Mais ses récentes mésaventures avaient insinué en lui une crainte qu’il s’efforçait de faire taire. Il préférait les voyages en pleine terre. Vous savez, il n’avait pas grandi si loin de l’océan. Ce qu’il y avait de l’autre côté de l’océan qu’il avait souvent vu dans son enfance lui paraissait alors plus dépaysant, attisait d’avantage sa curiosité.
« C’est quelque chose de monter sur un bateau. On a l’impression de voler sur l’eau. La première fois, j’avais l’impression que j’allais conquérir le monde. C’était grisant. Puis j’ai eu la nausée à peine trente minutes après. Mais c’est vite passé. »
Il avait fini de coiffer un côté de la chevelure. Il passa à l’autre, en parlant pensivement, se laissant s’égarer.
« Quand j’étais petit, je voulais toujours que mes grands-parents m’emmènent au port de Bristol pour voir les bateaux. J’étais à chaque fois été très énervé quand ils disaient non. »
Il avait eu une période, dans son enfance, pendant laquelle il était très capricieux. Puis cela lui était passé. Distraitement, il passa encore ses doigts entre les mèches de Sinistra.
« Tu as fait quelque chose à tes cheveux ? Je les trouve plus doux que d’habitude. »

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 576
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Bambi Eyes
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: Re: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra EmptyMar 1 Déc 2020 - 21:32

Il y avait quelque chose de sensuel à se faire caresser les cheveux. Mais c'était d'autant plus sensuel à ses yeux de se les faire brosser par son amant. La jeune femme avait des frissons sous son peignoir en satin en sentant les mains du trentenaire s'atteler à la tâche. La conversation dérivait des horizons lointains qu'Octave, libre comme l'air, allait découvrir tranquillement. Et sans elle. Le cœur de la sorcière se serra à cette pensée bien qu'elle ne pouvait rien y faire. Mariée, sang-pure, elle ne pouvait être vue avec son amant et encore moins alors que celui-ci avait un sang que ses cousins à elle qualifieraient de douteux. L'autrice était triste au fond, de cette étrange relation cachée qu'ils échangeaient. C'était excitant, certes. Mais c'était surtout parce qu'ils ne pouvaient pas faire autrement. Sinistra se plaisait pendant quelques instants, après avoir fermé les yeux, à imaginer ce que serait sa vie sur un bateau avec Octavius, alors qu'ils seraient bercés par les vagues et leurs cheveux fouettés par le vent. C'était sans doute romantique, beaucoup plus que ce que l'on pouvait attendre d'elle. Mais parfois la Lowe avait besoin d'un peu de rêve pour endurer le cauchemar du présent. « Et tu n'as pas la nausée tout le temps ? » lui demanda-t-elle curieusement. Qu'il était étrange de ne pas se sentir bien sur un bateau au fond. Tout ça à cause de l'ondulation de l'eau. « Monsieur Martens était donc un enfant capricieux ? » s'étonna-t-elle malicieusement en souriant au mur en face d'elle plutôt qu'à son amant. Elle ne l'aurait pas cru. Octave semblait conciliant après tout, tous les deux avaient un très bon terrain d'entente. Ils avaient une relation sensuelle, charnelle, intellectuelle. Alors même qu'ils étaient en désaccord sur de nombreux sujets - sur tous les sujets. La question qu'il lui posa lui arracha un gloussement élégant et elle répondit : « De l'huile, essentiellement » - sans préciser qu'elle ne s'était pas huilée les mains elle-même, bien entendu. Qui faisait ça, sinon les petites gens ? Sinistra avait eut recours à une esthétimage pour cela, elle leur confiait toujours ses belles boucles blondes. Surtout maintenant qu'elle avait dû renvoyer Libellule loin d'elle... « Je suis agréablement surprise que tu t'en aperçoives » lui avoua-t-elle en minaudant, « ce n'est pas quelque chose que les hommes remarquent en général ».
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 724
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo (vae solis)
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: Re: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra EmptyVen 4 Déc 2020 - 22:50

La question de Sinistra fit rire Octavius. Elle lui semblait tellement naïve.
« Non, Dieu merci. Ca ne dure qu’une petite demi-heure, souvent. Mais si la mer s’agite particulièrement, ça peut ressurgir. »
Le corps, le sien tout du moins, finissait toujours par s’habituer à cet environnement nouveau. Autre part, ce n’était étrangement pas toujours le cas. Son corps n’avait étrangement jamais su s’adapter à l’air togolais. Cela avait très mal commencé. Dès la première semaine, il avait attrapé la pire insolation de toute sa vie. Bon, c’était explicable. Il n’avait aucunement la génétique pour supporter un tel ensoleillement. Manque de mélanine. Mais il y avait plein d’autres désagréments qui ne pouvaient pas s’expliquer par ce manque de mélanine. Il n’avait jamais su les expliquer.
Sinistra s’étonna avec amusement d’apprendre qu’il était un enfant capricieux.
« Le pire de tous. J’imagine que je voulais juste attirer l’attention de mes parents alors qu’ils n’étaient même pas là. Comme s’ils allaient entendre mes cris stridents que je poussais au milieu du magasin. »
Ses parents, avant leur mort, étaient très absents. Octavius en avait beaucoup souffert. Il adorait ses parents. Il les idéalisait.

Il s’intéressa distraitement aux cheveux de Sinistra qu’il trouvait plus doux que d’habitude. « De l’huile d’olive ? » Elle s’étonnait. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi.
« Peut-être. Mais moi je le remarque. »
C’était la moindre des choses de remarquer les changements chez la femme avec qui on était intime.
« J’aime comment les femmes, partout où je suis allé, s’occupaient de leurs cheveux. Ce soin est tellement plus perceptible chez la gente féminine que masculine. J’aime comment une coiffure peut symboliser tellement de choses. »
Il finit de coiffer les cheveux de la jeune femme. Il posa la brosse sur le lit. Avec ses mains, il répartit les mèches de part et d’autre de sa nuque. Doucement, il dégagea un pan de son peignoir en soie de son épaule pour y déposer ses lèvres. Fermant les yeux, il profitait de l’odeur et de la douceur de sa peau.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 576
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Bambi Eyes
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: Re: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra EmptyMer 9 Déc 2020 - 23:00

Pour quelqu'un qui ne connaissait des bateaux que le langage commun, que la courbe des ponts les plus courants et les toiles des voiles des livres d'histoire, bien entendu, le mal de mer était obscur. Sinistra n'avait pas assez lu, ne s'était assez cultivée sur le sujet pour savoir que cela ne durait qu'une demi-heure. Elle se sentit bête, et il n'y avait bien qu'avec lui qu'elle avait parfois l'impression de l'être. La mannoise vivait pour apprendre des choses, pour se cultiver en permanence parce qu'il n'y avait bien que cela qui l'intéressait. Même si la mer n'était pas son sujet de prédilection, il n'était sans doute pas trop tard pour rattraper le temps perdu, n'est-ce pas ? Comme seule réponse qu'il ne vit pas, un petit sourire, timide, apparu brièvement sur les doux traits de la sang-pure. Finalement, s'extasier d'un Octavius enfant capricieux - et Roi - était plus amusant. Mais la conversation suivit son cours, sans qu'elle ne puisse détacher ses pensées, pourtant, de ce qu'il avait dit auparavant. « Je ne sais pas quelle huile elles utilisent... » avoua-t-elle sans malaise, l'esprit ailleurs, en l'écoutant parler de sa fascination pour les femmes et leurs cheveux. Ah, les hommes sensibles, toute une histoire, semblait-il. Elle aurait pu rebondir sur la symbolique des cheveux, sur l'art qu'ils pouvaient donner et changer le visage mais elle ne le fit pas, non. Lorsque Sinistra était coincée sur une idée, elle restait coincée sur celle-là. Aussi enchaîna-t-elle pour revenir à la conversation précédente comme si l'entracte sur ses boucles n'avait pas existé : « C'est toujours difficile pour un enfant de se retrouver loin des autres membres de sa famille proche » appuya-t-elle sa remarque tranquillement avant d'enchaîner sur une phrase qu'elle regretta immédiatement : « J'ai très mal supporté la disparition de ma sœur ». Sa sœur Anita, Sinistra n'en parlait jamais. C'était sa jumelle qui avait disparu du jour au lendemain. Rien. Pas de trace, pas de corps, comment faire un deuil ? C'était un cercueil vide qui avait été enterré sur l'Île de Man avant qu'ils ne déménagent. Sa pauvre mère ne supportait plus d'errer dans une maison où il n'y aurait qu'une seule de ses filles, fille qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à l'autre. Alors la sorcière savait ce que cela faisait d'être seul, de ressentir le manque. Des années et des années après, il y avait toujours cette petite voix en elle qui s'insurgeait de ne pas connaître la vérité, et qui s'insurgeait de ce cercueil vide qu'elle allait visiter une fois par an. Mal-à-l'aise de son aveu, elle toussota légèrement, avant de se lever en arrachant donc ses mèches blondes aux doigts délicats d'Octavius. La sorcière ne parlait jamais de sa soeur, pas grand monde était au courant, d'ailleurs. Octavius, sans le vouloir, venait de faire ouvertement un pas de géant dans son coeur. Elle lui faucha la brosse des mains en souriant malicieusement avant de lui arracher un long baiser porteur de jolies promesses.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 724
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo (vae solis)
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: Re: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra EmptyLun 28 Déc 2020 - 12:53

« De l’huile d’olive, sans doute. »
Ce qui manquait à Ares, c’était tout ce qu’avait Sinistra, tout ce qu’elle représentait. La féminité, la juste mesure, l’équilibre. De longs cheveux dans lesquels glisser ses doigts, des courbes ornées de soie et de dentelles sur lesquelles s’extasier. Une voix mélodieuse pour s’endormir. Une douceur presque maternelle. N’était-ce pas, au fond, ce que la plupart des hommes recherchaient ? Qu’en dirait Freud ?
Avec Sinistra, il se sentait suffisamment à l’aise pour parler de sujet un peu plus personnel qu’habituellement. Elle-même, elle se laissa prendre à cet exercice, lâchant une information qui interloqua Octavius. Il eut un moment d’arrêt. Il se tourna vers elle.
« Tu as une sœur ? Je ne savais pas. »
Cette confidence fila aussi vite qu’elle était apparue. Elle lui retira ses mèches des doigts puis la brosse en lui adressant un regard et un sourire malicieux comme rien ne s’était passé. Octavius se laissa totalement emporter par le baiser de Sinistra, mais il n’en demeurait pas moins perturbé par cet aveu inattendu. Cependant, il comprenait que la jeune femme ne désirait pas en dire plus. Il sentait alors qu’il était mieux de passer à un autre sujet.
Il rapprocha Sinistra pour la faire s’installer près de lui.
« Si j’ai le temps… Est-ce que tu veux que je te ramène quelque chose du voyage ? » lui demanda-t-il, caressant doucement sa cuisse. « Juste, évite de demander des plantes. Je doute qu'elles ne survivent ici. »

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Sinistra Lowe

Sinistra Lowe


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 576
| AVATARS / CRÉDITS : Brie Larson ▬ Bambi Eyes
| SANG : Purement consanguin.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : son époux
| PATRONUS : un casoar à casque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: Re: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra EmptyJeu 31 Déc 2020 - 16:05

Sinistra n'avait pas vraiment pour habitude de se confier de quelque manière que ce soit. Parce que c'était ainsi que l'on faisait, chez les aristocrates. On ne pleurait pas devant tout le monde. On cachait ses émotions pour afficher un masque de dignité que les autres n'avaient pas. Et surtout, surtout, on ne se laissait pas aller à des confidences qui pourraient sortir du cercle privé. De part son éducation, donc, la manoise n'aurait pas dû se confier à Octavius, elle aurait dû garder pour elle le petit secret qui faisait d'elle l'enfant d'une fratrie et non pas une enfant unique. Et si c'était une information basique pour beaucoup de monde, pour elle, c'était différent. Les circonstances de la disparition de sa soeur avaient été assez dramatiques pour qu'elle ne souhaite pas en parler spontanément. Pourtant, les mots avaient franchi la barrière de ses lèvres avant qu'elle ne puisse les en empêcher. Comme quoi, son subconscient la poussait peut-être plus que prévu vers ce jeune homme aux boucles d'or. La petite phrase au présent arracha un sourire triste à la sorcière qu'il ne pouvait pas voir et elle n'eut pas le coeur de le corriger pour du passé. C'était du passé, la confidence aussi. Pourquoi donc revenir dessus ?

Arrachant ses cheveux à ses doigts délicats, Sinistra voulait lui faire comprendre qu'elle attendait peut-être autre chose de ce moment que de simples badinages sur un lit aux draps en soie. Mais voilà, Octave était doux, Octave était prévenant. Sa petite attention fit palpiter quelques peu le coeur de la sorcière qui plongea dans ses yeux bleus son regard brun à elle, comme si elle y cherchait une once de plaisanterie, ou une once de moquerie. Mais non, il lui proposait vraiment de lui ramener quelque chose, délicate attention qu'elle n'attendait pas. Elle baissa son regard vers la main qui caressait sa cuisse. Le moment avait quelque chose de poétique. « Ce que tu veux, ne te sens pas obligé » lui répondit-elle avec une sincérité et une simplicité qui ne lui ressemblaient guère, « si tu vois quelque chose qui te fais penser à moi, tu sais quoi faire ». Sinistra se mordit la lèvre inférieure avant de lever sa main pour la poser sur la joue légèrement rugueuse de son amant. Caressant du pouce sa peau blanche, elle murmura : « Je crois que nous avons encore un peu de temps avant qu'Ulysse ne rentre » fit-elle d'un ton qui trahissait largement ses pensées, alors qu'un sourire venait se poser tranquillement sur ses traits, « je suis sûr que tu ne diras pas non à un thé ». S'arrachant de ses mains après lui avoir volé de nouveau un vicieux baiser, Sinistra laissa échapper un petit rire en resserrant sur elle son peignoir, debout devant le lit. S'il voulait autre chose qu'un thé, encore faudrait-il qu'il le réclame.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 724
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo (vae solis)
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: Re: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra EmptyLun 4 Jan 2021 - 1:23

Cette histoire de sœur interpelait vraiment Octavius. Sinistra ne lui en avait absolument jamais parlé et voilà que cela apparaissait soudainement au détour d’une conversation. Une occurrence aussi vite disparue qu’elle était apparue. Il voulait en savoir plus mais craignait de la brusquer et de la fermer complètement sur le sujet. Ce n’était pas son but. Si elle avait vite expédié le sujet, c’était peut-être car elle n’avait pas envie de s’étendre sur le sujet pour l’instant.
Octavius affectionnait réellement Sinistra. Il se sentait proche d’elle, il désirait passer du temps avec elle. Il y avait quelque chose de spécial avec elle qu’il n’avait aucune autre femme de son entourage. Pendant son voyage, elle allait lui manquer. Pas nécessairement son corps. Surtout son agréable compagnie.  Mais il ne s’en voulait pas pour autant de la laisser. Il ne voyait pas pourquoi il aurait culpabilisé. Cependant, il voulait quand même lui faire plaisir et n’allait pas complètement l’oublier. Comment aurait-il pu ? La réponse de Sinistra le fit sourire par sa simplicité. Il acquiesça.
« Je prends note. »
Il allait bien voir ce que le voyage allait lui réserver. En tout cas, Sinistra avait une petite idée derrière la tête. Elle adoptait une moue adorablement aguicheuse, lui caressant doucement la joue. Malicieusement, elle lui proposa un thé, avant de lui voler un baiser et d’échapper à son emprise. Elle voulait qu’il réclame. Et il le savait.
« Etonnamment… Je n’ai pas envie de thé. C’est rare, hein ? »
En effet, c’était rare qu’il refuse un thé. Il souriait. Il s’approcha de Sinistra doucement. Il lui prit les deux mains pour l’attirer à lui avec sensualité et contrôle. Il l’embrassa en entrelaçant ses doigts dans les siens. En rompant le baiser quelques secondes plus tard, il détacha ses mains pour défaire le nœud du peignoir de Sinistra et en écarta les deux pans. Le vêtement de soie glissa sur ses épaules et ses bras pour tomber au sol, dévoilant la peau laiteuse de la jeune femme. Octavius laissa ses doigts aller à la rencontre de ce corps.
De nouveau, Sinistra et Octavius s’abandonnèrent aux plaisirs interdits de la chair.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty
MessageSujet: Re: La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra Empty

Revenir en haut Aller en bas

La féminité hors du boudoir | Ft. Sinistra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1978-1979
-