GRYFFONDOR : 33 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 129 pt | SERPENTARD : 77 pt
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Nous vous informons que les inscriptions pour la première speed killing ont été lancé
Le Deal du moment : -43%
SanDisk Extreme 64 Go Carte microSDXC + adaptateur SD
Voir le deal
13.68 €

Partagez

Autour d'un taco | ft. Neolina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Neolina Siankov

Neolina Siankov


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 440
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Williams @bambi_eyes
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Autour d'un taco | ft. Neolina - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un taco | ft. Neolina Autour d'un taco | ft. Neolina - Page 2 EmptyVen 19 Fév 2021 - 0:27

Impossible… Selon Neo et sa philosophie de vie, rien n’était réellement impossible. Il suffisait de s’en donner les moyens, voilà tout et la majeure partie du temps, c’était la psychologie humaine et les tourments intérieurs qui empêchaient les gens de vivre de belles choses. N’est-ce pas Neo ? Mais le sujet n’était pas là. Stubby exprimait toutes ses craintes à coeur ouvert, pas question de penser à ses tracas à elle. Au fond, malgré ses maladresses, la roumaine avait toujours été une bonne amie, oreille attentive, capable de dire les choses avec réalisme et douceur. Peut-être aurait-elle du avoir une amie comme elle, peut-être ! Encore aurait-il fallu pour ça qu’elle en parle, ma foi. « S’il fuit pour ça, c’est qu’il y a un autre problème que le fauteuil dans l’histoire. » Car oui, qui fuirait devant une telle démarche si franche et bienveillante ? Ouvrir son coeur, c’était aussi laisser à l’autre l’opportunité de nous blesser. Et s’il le faisait, et bien… C’est sans doute qu’il ne méritait pas les larmes qui bien souvent coulaient ensuite.

La véritable question était tout autre, en réalité. Est-ce que Stubby avait seulement envie de s’engager ? Neolina l’avait toujours vu comme un garçon volage, attaché à sa vie d’artiste un peu bohème, cherchant l’affection dans bien des bras. Tout ça sans le juger bien sûr, chacun sa vie, ses envies, tant que cela ne faisait de mal à personne. Mais là, elle ressentait son tourment, et ça la peinait, il fallait bien l’avouer. Stubby était perdu, comme le prouva sa phrase qui disait tout et son contraire. Avec bien des gens, elle aurait fait la remarque de cette contradiction d’ailleurs, mais s’abstint avec l’animal fier qui lui faisait face. C’était un coup à ce qu’il se braque, et ça n’était pas le but. « Il n’attend peut-être pas de toi que tu le gères, tu sais. Juste que tu fasses avec. Non ? » Elle essayait de réfléchir comme elle pouvait. C’était qu’elle ne connaissait pas ce professeur, ni son caractère, ni son tempérament, rien du tout. Mais vu comme Stubby l’avait décrit, c’était un homme intelligent. Et si cet homme savait se débrouiller seul, il n’attendait sûrement pas qu'il soit son aide-soignant, mais juste son amant ou peut-être plus ? Sans qu’elle ne le dise pourtant, Stubby coupa court à ce qu’elle pensait. Rien de tout ça n’était clair, et il était évident que Stubby et son “ami“ étaient sûrement plus souvent occupés à faire autre chose qu’à parler. C’était à n’y rien comprendre tout ça, surtout pour Neo qui avait toujours été particulièrement claire sur sa peur de l’engagement avec ses anciens compagnons. Toujours, elle leur avait dit qu’elle partirait peut-être, et qu’il ne faudrait pas lui en vouloir. Et c’était ce qu’elle avait toujours fait, depuis Andrea. « Tant que toi tu le vois plus que comme un fauteuil… » lui glissa-t’elle dans un sourire, serrant toujours sa main dans la sienne. « Sais-tu que la majorité de nos peurs sont en réalité infondées ? » C’était quelque chose qu’elle avait appris récemment, dans un papier qui traînait dans la salle d’attente de son groupe de soutien à Sainte-Mangouste. « C’est souvent une projection de notre esprit qui cogite trop. Et là, j’ai l’impression que tu cogites beaucoup. Peut-être que tu devrais tout simplement profiter du temps que vous passez ensemble et, quand la question se posera et bien… » Son sourire s’accentua, empli de bienveillance. « Je serais là si tu as besoin de moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 619
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Autour d'un taco | ft. Neolina - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Autour d'un taco | ft. Neolina Autour d'un taco | ft. Neolina - Page 2 EmptyDim 7 Mar 2021 - 22:59

Qu’est-ce que Jacob avait de plus que les autres, au juste ? Il y en avait plein sur cette terre, des hommes aussi charmants que lui. Stubby en avait fréquenté, plus ou moins intimement, un certain nombre sans pour autant ressentir ce qu’il ressentait avec Jacob. Qu’est-ce qui faisait qu’avec Jacob, c’était différent ? Ce n’était même pas le meilleur parti qu’il puisse trouver, objectivement parlant. Il n’était pas celui avec qui il avait eu les discussions les plus palpitantes ou passionnantes. Ni celui avec qui il avait eu le plus de jouissance. Il embrassait bien, cela étant, ne pouvait-il s’empêcher de noter. Jacob n’avait rien d’exceptionnel non plus. Il n’avait pas de compétence ou de talent hors du commun – de ce qu’il savait, il n’était pas célèbre, il n’avait pas donné des millions de gallions à des associations caritatives, il n’avait pas sauvé le monde de la destruction ou de la dictature… Stubby se sentait juste bien avec lui. Il le voyait comme une bonne personne. Une meilleure personne que lui ne serait jamais, en toute honnêteté.
« Je fuirais carrément, si on me faisait ça. » avoua-t-il, confessant à quel point il devait être un mauvais être humain.
Il l’avait déjà fait. Il s’était senti un peu coupable sur le coup mais cela lui était vite passé. Il avait mieux ça que laisser la personne se bercer d’illusions. Puis, franchement… il méritait au moins un peu qu’on pleure pour lui, non ?

Depuis des années, Stubby faisait passer sa carrière musicale avant l’amour. Peut-être qu’il avait raté de belles opportunités avec certains hommes. Mais il s’en fichait : ce n’était pas ce qui comptait pour lui. Dans le pire des cas, vieillir sans compagnon ne lui faisait pas peur ; beaucoup moins que de vieillir seul, abandonné et oublié.
« Mais est-ce que j’aurais le courage de faire avec pour une durée indéterminée ? »
Il ne savait pas combien de temps il était capable de supporter cette situation. Il avait peur d’en souffrir et de faire d’avantages souffrir Jacob. C’était sans nul doute ce qui allait arriver. Neolina prit sa main d’un geste rassurant.
« Vraiment ? »
Il avait du mal à croire qu’une peur puisse être infondée. Il estimait que la majorité de ses peurs était fondée. Si ce qui lui faisait peur ne risquait pas forcément de le tuer, les risques n’en étaient pas beaucoup plus enviables… Neolina affirma qu’elle allait être là pour lui. Stubby esquissa un sourire triste.
« Merci… »
Il inspirait un grand coup. Quelques secondes s’écoulèrent en silence tandis qu’il sirotait son cocktail. Il prenait le temps de penser à autre chose.
« Est-ce que je t’ai dit que Pomelo avait une petite-amie ? Enfin, je crois que c’est une petite-amie. C’est une honte, mon elfe de maison s’en sort mieux en amour que moi. »
Ainsi, la conversation reprit son cours d’un ton plus léger.
Revenir en haut Aller en bas

Autour d'un taco | ft. Neolina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1978-1979
-