GRYFFONDOR : 36 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-18%
Le deal à ne pas rater :
[Prime Day] ECOVACS DEEBOT N8+ Aspirateur Robot Laveur 2-en-1
491.98 € 599.99 €
Voir le deal

Partagez

Devil is in the details | Morfin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alexis R. Calloway

Alexis R. Calloway


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : Halsey - love exordium
| SANG : Né-Moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ne plus savoir distinguer les couleurs du monde, qui l’entoure
| PATRONUS : Une Raie Mobula
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Devil is in the details | Morfin Empty
MessageSujet: Devil is in the details | Morfin Devil is in the details | Morfin EmptyMer 11 Nov 2020 - 14:26

Occulté par une pile de formulaires aussi grande que sa stature lorsqu’il est assis, Corban Yaxley se soustraie à la face du monde.
Assistant personnel de Morfin Carrow, le jeune frère Yaxley est la figure de proue d’une campagne politique destinant son supérieur hiérarchique à embrasser une future carrière en tant que Ministre de la Magie. Or, le jeune homme devenu récemment blond par pur esprit de contradiction voit en son employeur, un réel engagement quant à une cause plus qu’appréciable. Corban voit en lui, un souffle de renouveau et surtout un partage d’idées s’accordant parfaitement avec ses valeurs. Et surtout, le jeune descendant des Yaxley voit en Morfin Carrow, une figure de mentor, de prophète envers qui il possède un respect plus qu’infini.

Mais en ce jour, ça dénote. Car, le jeune assistant est arrivé avec quelques minutes de retard dans l’Atrium, déjà rempli de personnalités sorcières. Réajustant sa cape sombre, il se fraie un chemin entre les groupuscules minimes de personnes et en bouscule même certaines, la mine préoccupée. Arriver en retard, même si cela ne se trouve être que de quelques minutes, est une abomination chez ce jeune homme à la personnalité perfectionniste. Ne se soustrayant alors à aucun écart de ce genre. Se passant les doigts dans sa mèche blonde, qu’il tente de plaquer sur son crâne, il attrape de justesse l’ascenseur qui le conduit jusqu’à l’étage voulu. Dans un coin de l’ascenseur, il ne fait nullement attention aux « collègues » présents dans ce dernier, se concentrant surtout sur un laïus d’excuses à présenter à son supérieur.

Se mordant l’intérieur des joues, il fait pâle figure lorsqu’il sort de l’ascenseur et arpente les couloirs du troisième niveau du Ministère de la Magie. Ces derniers étant encore silencieux à cette heure pourtant avancée de la matinée. Le Département des Accidents et Catastrophes Magiques, c’est là qu’il travaille depuis un temps déjà. Ayant gravi rapidement les échelons, ces derniers le conduisant tout naturellement à devenir le précieux bras droit de Morfin Carrow. Qu’il ne doit pourtant jamais décevoir, connaissant la personnalité du Directeur et sa propension à être un tant soit peu autoritaire et intransigeant. Si Corban Yaxley s’est vu promulgué à cette place, c’est que son employeur voit en lui les prémisses d’une succession prophétique. A l’image de ce qu’il tente de faire en devenant le nouveau Ministre de la Magie. C’est dans un mouvement si fluide et si rapide ainsi que dans un bruissement d’étoffe aux coloris obscurs, que Corban Yaxley prend place dans son bureau jouxtant celui du Directeur. Y prenant place aussi rapidement qu’il est arrivé en ce lieu séculaire, il s’emploie à lire, rédiger et parapher, l’immense pile de parchemins qui a pris place devant lui.

L’écriture penchée mais néanmoins ronde du jeune descendant Yaxley prend effet sur une bonne moitié des codex, qu’il range au fur et à mesure à l’aide de sa baguette. Les plus importants étant à montrer expressément au Directeur lui-même. Un subtil regard à sa montre à gousset présente dans la poche de sa robe de sorcier, et il constate qu’il ne doit plus perdre de temps. Malgré ces quelques minutes perdues parce qu’il s’est mis en tête, d’entamer une nouvelle partition au violon ainsi qu’au piano. L’un où il doit encore travailler, l’autre où il excelle. Et, c’est celui où il doit encore faire ses preuves, qu’il l’a mis en retard. Sensiblement en retard.  Ce n’est que lorsqu’il entend quelques coups frappés à la porte, qu’il relève son nez des différents feuillets épars autour de lui. Haussant un sourcil, il élève sa voix douce dans l’espace, ce qui contraint la personne qui l’a dérangé à venir s’enquérir de quelque chose. Lui parler, et lui faire perdre du temps. Ce qui occasionne à Corban Yaxley, une sorte de neutralité contenue, alors que ses iris olivâtres sont devenues bien plus troubles.

- Monsieur Carrow, veut vous voir dans son bureau. Lui désigne une subalterne, n’ayant passé que sa tête ronde et blonde à travers l’entrebâillement de la porte.
- Bien, commence Corban, à la fois surpris et peu rassuré. Vous savez pourquoi ?
- Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il vous attend.

Qui dit attente de Monsieur Carrow, signifie empressement de Monsieur Yaxley. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Corban se retrouve à manifester sa présence auprès de son Directeur, attendant que ce dernier lui autorise l’accès à son bureau. Lorsqu’il entend la voix grave et de stentor de l’homme qui lui est supérieur hiérarchiquement, le jeune Yaxley pénètre dans l’antre de Morfin Carrow. Mains croisées dans son dos, Corban se risque néanmoins à un questionnement, de sa voix calme et posée :

- Vous m’avez fait mander, Monsieur Carrow ?

Rigueur et courtoisie.


Dernière édition par Corban Yaxley le Lun 16 Nov 2020 - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morfin Carrow

Morfin Carrow


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 341
| AVATARS / CRÉDITS : Jamie Dorman- Crédits: Praimfaya
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Devil is in the details | Morfin Empty
MessageSujet: Re: Devil is in the details | Morfin Devil is in the details | Morfin EmptyDim 15 Nov 2020 - 19:37



Lundi 6 novembre 1978

Vendredi soir, la soirée d’anniversaire de Lyra Yaxley avait été haute en couleur. Et je ne parle pas seulement de la couleur des cheveux de l’arrière-petit-fils de la reine de la soirée qui n’avait pas manqué d’étonner les invités, dont son Directeur, Morfin Carrow.  On pouvait dire qu’il y avait eu de l’ambiance. En tout cas cette femme savait mettre l’ambiance avec ses sautes d’humeurs et ses piques acerbes.  Le Carrow était rentré très tard de cette soirée et le week-end n’avait pas été de tout repos. Il était tout de même arrivé très tôt au Ministère ce matin. Il fallait dire que tous les meurtres de ces derniers temps mettaient le Ministre et les différents services sous tension. Tous les lundis matin à 7H00, le Ministre tenait une réunion de crise avec ses proches conseillers et les différents directeurs de Département.  Une occasion pour Croupton et Carrow de s’affronter politiquement en essayant d’être celui qui conseillera le mieux le Ministre. Une vraie girouette celui là qui était d’accord avec l’un puis avec l’autre.  Morfin enchainait ensuite à 8H30 avec la réunion qu’il organisait lui avec ses différents chefs de services, le Comité des Chefs de Services (CDCS).  Une fois ce CDCS terminé aux alentours de 9H50, il retourna à son bureau. Il avait juste la matinée pour travailler, puisqu’il devait se rendre à 14 heures à une session de Magenmagot, comme tous les autres directeurs du département. Un débat devait y avoir lieu sur le vote d’une loi sécuritaire visant à restreindre quelque peu les droits fondamentaux et libertés individuelles pour mieux arrêter les suspects. Croutpon, le roi de l’arbitraire soutenait fermement cette proposition de loi. Carrow quant à lui, qui  avait sa couverture à assurer, était évidemment fermement opposé. Il avait rédigé son discours et voulait que son assistant personnel et petit protégé le relise.  Il avait aussi d’autres choses dont il aimerait discuter avec lui.  Il sonna sasecrétaire pour qu’elle aille le chercher mais cette incompétente ne semblait pas à son bureau. Où était-elle encore passée ? Il verrait ça plus tard, pour l’instant, il avait d’autres sombrals à fouetter. Il vît une fille de son département dont il ignorait le nom passer devant la porte de son bureau et décida de se servir d’elle pour faire mander Corban. Il fallait avouer que vue sa corpulence, elle ne passait pas inaperçue.« Hey !  HEY ! HEEEEYYYYYY !!! hurla-t-il de plus en plus fort à celle qui semblait être aussi sourde qu'obèse.«OH LA GROSSE BLONDE !  Oui, C’est à toi que je parle !  Fais moi chercher  Yaxley sur le champ ».. La sorcière ne bougeait pas. Probablement choquée de la manière dont il l’avait interpellée. Mais après tout, elle était grosse ! Très grosse! Qu’est-ce qu’il y pouvait lui !!!! « Bouge ! Plus vite que ça, si tu ne veux pas être renvoyée.  Ça te fera un peu d’exercice, ça peut pas te faire de mal » . La prochaine fois, il ferait appel un elfe de maison, probablement plus efficace !  Il la regarda s’éloigner en soupirant. Il fallait qu’il pense à connaître son nom pour la surveiller car elle n’avait vraiment pas l’air très efficace à en juger par la lenteur de son pas et le temps que mis Corban à arriver.  Il savait pertinemment que son petit protégé ne perdait pas une seconde pour venir le rejoindre lorsqu’il le faisait demander.

Lorsqu’enfin il apparu à la porte, Morfin le gratifia d’un sourire sincère et d’un geste de la main l’invita à entrer puis à prendre place sur un fauteuil très confortable.  « Tout à fait Corban» lorsqu’il l’appelait par son prénom c’est qu’il était de bonne humeur ou fier de son travail. Ici, c'était la première option.  Il lui tendit quelques rouleaux de parchemins. « Mon discours pour le Mangenmagot cet après-midi.  J’aimerais que vous le relisiez et que vous me fassiez vos commentaires pour l’améliorer.» Il lui adressa un nouveau sourire. C’était rare que le Carrow sourisse autant à ses employés. Il avait pour Corban une affection particulière. Tout comme Pollux Yaxley en son temps avait pour Morfin une affection particulière. Il rendait à son mentor ce qu’il lui avait donné en prenant sous son aile son descendant  

« Je voulais également vous entretenir au sujet de ma campagne dit-il calmement. Il remarqua bien qu'avec ce mot, il avait capté toute l'attention du jeune sorcier. «Je voudrais faire de vous, mon directeur de campagne pour cette bataille.  Qu’en pensez-vous ?  Évidemment, cela sera en plus de vos fonctions d’assistant personnel dont vous ne serez nullement déchargé.» Il fallait donc que le jeune homme s’attende à ne plus dormir ou presque plus pour une augmentation salariale qui ne soit pas très importante.  Mais, cela serait un tremplin pour lui. Une fois Morfin Ministre, il pourrait lui offrir le poste de son choix.  Il serait probablement stupide de refuser. Et puis avait-il vraiment le choix?  
Revenir en haut Aller en bas
Alexis R. Calloway

Alexis R. Calloway


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : Halsey - love exordium
| SANG : Né-Moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ne plus savoir distinguer les couleurs du monde, qui l’entoure
| PATRONUS : Une Raie Mobula
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Devil is in the details | Morfin Empty
MessageSujet: Re: Devil is in the details | Morfin Devil is in the details | Morfin EmptyLun 16 Nov 2020 - 18:53

Morfin Carrow.
L’homme si charismatique qui emploie Corban Yaxley et qui voit en ce dernier, un Assistant. Un second. Un employé sur lequel, il peut se reposer. Le jeune frère d’Addison est somme toute, dévoué à sa tâche la plus primale. Celle de satisfaire, l’homme qui l’a fait mander. Qui lui a imposé sa future présence dans son bureau, ayant été convié à s’y rendre par une femme dont il ne connaissait pour ainsi dire pas réellement l’identité. C’est à peine, s’il peut épeler tous les noms du Département et associer une identité sur un visage. Tant qu’il se réfère à son Directeur, cela lui convient parfaitement. Toujours fidèle à lui-même autant dans la courtoisie que dans cette rigueur imposée à sa hiérarchie, le jeune homme attend que Monsieur Carrow daigne le faire asseoir.

Il a revu son employeur lors de la fête d’anniversaire organisée en grande pompe par sa grand-mère et n’a semble-t-il pas passé inaperçu avec sa blondeur qui n’est pas naturelle. Voulant choquer au départ et par pur esprit de contradiction, il s’est vu néanmoins apprécier la chose et conserver cet aspect pâle apporté à sa chevelure auparavant brune et tirant presque sur un noir intense. Quitte à changer radicalement et drastiquement, autant opter pour quelque chose dont il n’a nullement l’habitude. Lorsque les iris olivâtres observent la main tendue de son interlocuteur, le jeune frère Yaxley prend place dans un fauteuil à l’assise plus qu’appréciable. S’adossant plus que de raison, il n’en reste pas moins guindé dans sa posture. Avant de se détendre entièrement tandis qu’il entend son prénom. Corban. Et, le sourire satisfait de son patron.

Doté d’une grande maîtrise au niveau émotionnel, Corban ne rougit pourtant pas mais affiche un petit sourire, fier. Car, il se sait privilégié quand son Directeur l’appelle ainsi et lui fait comprendre que son travail fourni avec le plus d’entrain est fortement apprécié par ce dernier. Que ce même homme, place en lui une confiance qu’il ne doit pas mettre à mal, sous peine de se rendre malade. C’est donc détendu, qu’il s’affiche, jambes croisées et mains toutes aussi jointes sur ses jambes mais qui se désolidarisent aussitôt lorsque son vis-à-vis lui tend des rouleaux de parchemins. Hochant la tête, le jeune frère Yaxley comprend que c’est le discours que Monsieur Carrow doit prononcer devant les instances supérieures, et ce, ce même après-midi. Appliqué, l’Assistant personnel de Monsieur Carrow parcourt déjà le premier parchemin, sans pour autant oublier l’homme qui lui fait face. S’emparant d’une plume présente sur le bureau de son Directeur, il annote ses commentaires dans la marge du parchemin, avant de relever ses iris olivâtres vers lui.

La campagne. Celle qui oppose l’homme assis en face de lui à un autre homme que Corban Yaxley n’apprécie pas vraiment. Mais envers qui, il affiche néanmoins une retenue polie, à cause de sa supériorité hiérarchique et de son poste au sein du Ministère. Or, rien n’empêche le jeune Yaxley de faire descendre Monsieur Croupton de son piédestal. Là, où il n’a pas sa place. La place étant pour Morfin Carrow. Le seul et unique homme qui peut prétendre à devenir Ministre de la Magie. Et nul autre, ne doit se dresser sur son chemin pour accéder à une quelconque victoire. Victoire que Corban Yaxley compte lui apporter sur un plateau. En argent massif, qui plus est. La suite des propos de Monsieur Carrow est encore plus intéressante, ce qui fait que les iris olivâtres se teintent d’une lueur avide, ayant tout l’intérêt de son supérieur. En seulement quelques mots. Directeur de campagne.

Reposant pour un petit temps sur le bureau de Morfin Carrow, les parchemins où il doit annoter ses commentaires, Corban Yaxley fixe l’homme avec une certaine passion. Une ardeur nouvelle qui le pousse à se surpasser. Vu qu’apparemment, il ne sera pas vraiment déchargé de son rôle d’Assistant personnel. Ce sera pire et les nuits seront courtes. Vraiment courtes. Il n’affiche que quelques secondes de latence avant d’exprimer son choix. Qui, est somme toute déjà validé dans un coin de sa tête.

- J’accepte, Monsieur Carrow. Avec un plaisir certain. Il affiche un large sourire, purement professionnel. Et adéquat. Vous avez déjà des pistes, ou j’ai carte blanche ? Ou une demande particulière ?

Il est en écoute totale. Morfin Carrow peut lui demander la Lune, qu’il irait la lui chercher.
S’il le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Morfin Carrow

Morfin Carrow


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 341
| AVATARS / CRÉDITS : Jamie Dorman- Crédits: Praimfaya
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Devil is in the details | Morfin Empty
MessageSujet: Re: Devil is in the details | Morfin Devil is in the details | Morfin EmptyDim 6 Déc 2020 - 18:13

Corban Yaxley était un peu comme un deuxième fils pour Morfin.  Il avait pour lui presque autant d’estime que pour les frères lestrange qu’il considérait non pas comme ses fils mais plutôt comme ses petits frères.  Cette comparaison était plus juste puisque Morfin  n’avait que 11 ans de plus que Rodolphus et 13 ans de plus que Rabastan. Une étrangeté générationnelle quant on sait que les deux bruns sont les cousins germains de la mère de Morfin. Quiconque sait à quel point le Carrow est proche des frères Lestrange comprendra que comparer l’affection que Morfin a pour Corban à celle qu’il a pour ces deux là est un immense compliment.  En effet,  Corban Yaxley est plus qu’un simple employé. Il est pour le Directeur du Département, son protégé, son poulain, son fils spirituel, son fils de cœur. Une relation qui ne plaisait d’ailleurs pas à Amycus. Il fallait cependant admettre qu’Amycus n’avait pas les capacités intellectuelles du jeune Yaxley et que ce n’était pas en comptant sur Amycus qu’il allait devenir Ministre de la Magie.

Un Yaxley, Pollux, avait pris Morfin sous son aile lorsqu’il avait environ l’âge de Corban.  Il ne faisait aucun doute que Pollux serait fier du chemin parcouru par son protégé, son fils spirituel. Prendre Corban sous son aile était aussi pour Morfin une façon de rendre hommage à celui qui avait été son mentor et forgé sa carrière dans ce Ministère.  C’est avec l’affection d’un père pour un fils, qu’il avait appelé Corban par son prénom avant de lui tendre des rouleaux de parchemins pour qu’il parcourt de sa plume son discours. Corban Yaxley  avait une très jolie plume. Quelque chose qui devait courir dans la famille. Car c’était bien Pollux qui avait appris à Morfin l’art de rédiger de beaux discours.  Il était lui même particulièrement doué en la matière. Mais les conseils de son assistant avaient toujours été précieux. D’une pertinence sans pareille.  Assis en face de lui,  Morfin observait son assistant faire quelques commentaires sur son discours.  Des commentaires qu’il lui tardait de découvrir et de prendre en considération.  Ce jeune homme était un atout précieux pour le Directeur du Département. Ce n’était pas pour rien s’il lui proposait de devenir son directeur de campagne.

« J’accepte, Monsieur Carrow. Avec un plaisir certain. » lui dit son poulain un sourire aux lèvres. Un sourire que lui rendit le directeur du département « Vous m’en voyez ravi Corban.» dit-il bien sincèrement avant de lui tendre la main pour lui offrir une poignée de mains digne de ce nom. « Félicitations, Monsieur le Directeur de Campagne» poursuivit-il.  Il était vraiment heureux de savoir qu’il avait accepté. Il ne voyait personne d’autre à ce poste. Personne à qu’il pourrait accorder une confiance aveugle comme celle qu’il accordait à Corban. « Vous avez déjà des pistes, ou j’ai carte blanche ? Ou une demande particulière» le candidat au poste de Ministre laissa échapper un petit rire entendu devant l’enthousiasme du jeune blondinet qui lui plaisait particulièrement.  Naturellement, il avait quelques idées mais il n’avait pas le temps de réfléchir plus que cela à tout ça avec sa charge de travail en tant que Directeur de Département. Ce n’était pas pour rien qu’il engageait un Directeur de Campagne. « Je suis à votre écoute. Vous pourrez me faire une petite note pour la fin de la semaine avec les différentes stratégies qui vous semblent pertinentes. » Le délai était assez lointain et il espérait bien que son petit protégé puisse lui rendre quelque chose avant. Il ne voulait cependant pas qu’il oublie d’autres priorités actuelles, c’était la raison pour laquelle il avait préféré lui dire la fin de la semaine plutôt que mercredi qui était le délai qu’il espérait. Après tout, le jeune homme connaissait assez bien son directeur pour lire entre les lignes.   « Juste une chose, Corban, j’ai eu un entretien avec Sinistra Lowe, il y a quelques temps.  Je lui ai proposé d’être ma porte parole dans cette campagne. j’attends sa réponse. J’imagine, que vous conviendrez qu’elle est la femme qu’il nous faut non ? » la question n’en était pas vraiment une, comme le montrait la tournure de la phrase du Carrow. Il cherchait l’approbation de son protégé plus qu’une réponse contraire honnête le cas échéant. Qu’il le veuille ou non, le directeur de campagne devrait composer avec cet élément. Il n’avait pas aussi carte blanche que le laissait paraître le futur Ministre de la Magie.


Dernière édition par Morfin Carrow le Dim 10 Jan 2021 - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexis R. Calloway

Alexis R. Calloway


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : Halsey - love exordium
| SANG : Né-Moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ne plus savoir distinguer les couleurs du monde, qui l’entoure
| PATRONUS : Une Raie Mobula
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Devil is in the details | Morfin Empty
MessageSujet: Re: Devil is in the details | Morfin Devil is in the details | Morfin EmptyLun 7 Déc 2020 - 9:58

Pour Corban Yaxley, Morfin Carrow est un second père.
Celui qui lui a laissé la chance de prouver sa valeur au sein de son Département. Et qui lui administre alors une réelle et totale confiance. Que le jeune blond ne doit sûrement pas gâcher, de peur d’être rétrogradé à un emploi pur et simple de subalterne. Ce qu’il ne veut décidément pas, étant désormais Assistant personnel de Monsieur Carrow, candidat au poste de Ministre de la Magie. Dans l’esprit du jeune frère d’Addison Yaxley, ce dernier doit faire en sorte de tout faire pour que son Directeur n’ait plus qu’à fouler de ses pas sacrés le sol du Ministère de la Magie. Dût-il y laisser une partie de sa santé mais surtout de son âme. Afin, de voir se réaliser le rêve de Morfin Carrow. Et la gloire va être encore présente sur ses épaules, quand l’identité de Corban Yaxley va être associée à la victoire de son mentor. C’est bien pour cela que jamais, ô grand jamais, le jeune cadet des Yaxley doit décevoir. Il ne pourrait s’en remettre. Ce serait un tel affront, une telle honte. Et, connaissant l’esprit torturé et perfectionniste de l’Assistant personnel de Morfin Carrow, le jeune blond se flagellera mentalement une bonne partie de son existence.

S’il le déçoit, ce qui n’est décidément pas à concevoir. C’est une hérésie. Un trouble qu’il ne doit décidément pas admettre. Vu, comment l’homme qui lui fait face le porte en haute estime et le considère comme un membre de sa famille, métaphoriquement parlant. Un second fils, car Corban Yaxley connait les quelques faiblesses dont peut faire preuve Amycus Carrow et s’en délecte, silencieusement. C’est avec une emphase certaine, qu’il se saisit de la main tendue et la serre vigoureusement afin de sceller ce pacte qui le condamne à être ce parfait directeur de campagne pour l’être envers qui, il voue une profonde vénération. Ainsi, qu’un immense sourire qui prend place sur les lèvres du jeune frère d’Addison Yaxley. Cette journée n’a pas d’égale en ce monde, et pour cela, il en est plus que certain.

- Merci à vous, Monsieur Carrow. Commence-t-il sans se départir de son large sourire. C’est vous et vous seul, qui m’accordez votre entière confiance. Et, soyez certain, que je ne vous décevrais nullement.

C’est une promesse, attestée par le fait que le jeune blond garde encore un court instant la main de son mentor dans la sienne avant de la relâcher et de reporter son attention sur les notes qu’il a commencé à rédiger à côté du discours de son Directeur. Relevant rapidement ses iris olivâtres, pour les reporter sur celui qui brigue la place de Ministre de la Magie, Corban Yaxley a pour habitude de lire entre les lignes de son interlocuteur. Ces dernières étant facilement déchiffrables, l’Assistant personnel, le connaissant par cœur. Le choix des mots employés et leur répercussion manifeste font écho dans l’esprit du jeune descendant des Yaxley, qui doit, il en est sûr et certain, œuvrer pour rendre un rapport pertinent assez rapidement. Voire très rapidement et oublier ce délai de fin de semaine de que son patron ne souhaite pas réellement.

- Ce sera fait avant le délai escompté, Monsieur Carrow. Je m’y engage. Là encore, cette promesse qu’il a à cœur de tenir pour ne pas trahir le patriarche Carrow et son impétuosité.

Reposant délicatement le discours, qu’il est toujours en train de parcourir distraitement, Corban Yaxley se met à froncer imperceptiblement les sourcils suite à l’aveu de son vis-à-vis. La révélation n’est pas un choc en soi mais une autre alternative quant à l’approche de cette campagne de promotion à mettre en place. Morfin Carrow s’est vu avoir un entretien avec la grande Sinistra Lowe, celle ayant écrit un manifeste poignant contre les Moldus. Qu’évidemment Corban Yaxley a eu comme livre de chevet, souhaitant une dédicace personnalisée de l’auteur, s’il vient à la rencontrer.

Travailler aux côtés de cette femme illustre est une gageure, car elle est connue pour son fort caractère et sûrement ses caprices houleux. Les iris olivâtres sont teintés d’une lueur nouvelle, celle de l’appétence dont peut faire preuve le jeune descendant des Yaxley en cet instant. Il a grande hâte de côtoyer cette femme, de la rencontrer et de faire en sorte qu’elle soit le point d’orgue de la campagne de son Directeur de Département. Lui, travaillant dans l’ombre tandis qu’elle, elle va être sur le devant de la scène et porter sur ses épaules de femme influente, la campagne de Morfin Carrow et son succès, sans nul doute.

- Elle est la seule et unique femme, qu’il nous faut Monsieur Carrow. Je n’ai aucune doute là-dessus. Entame-t-il avec un large sourire, avant de poursuivre, plus sérieusement. Comment l’avez-vous convaincue ? Est-ce l’un de vos secrets d’état ou puis-je le connaître ?

Corban Yaxley aime décidément cet homme. C’est un fait avéré.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Devil is in the details | Morfin Empty
MessageSujet: Re: Devil is in the details | Morfin Devil is in the details | Morfin Empty

Revenir en haut Aller en bas

Devil is in the details | Morfin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres :: 
Le ministère de la magie
-