GRYFFONDOR : 39 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-54%
Le deal à ne pas rater :
-54% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
21.79 € 47.19 €
Voir le deal

Partagez

Sunday Bloody Sunday | Addison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alexis R. Calloway

Alexis R. Calloway


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 200
| AVATARS / CRÉDITS : Halsey - love exordium
| SANG : Né-Moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ne plus savoir distinguer les couleurs du monde, qui l’entoure
| PATRONUS : Une Raie Mobula
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Sunday Bloody Sunday | Addison Empty
MessageSujet: Sunday Bloody Sunday | Addison Sunday Bloody Sunday | Addison EmptyJeu 12 Nov 2020 - 13:31

C’est aujourd’hui.
C’est aujourd’hui que Corban Yaxley reçoit son grand frère Addison, pour leur brunch traditionnel et dominical. Arrosé quelquefois de whiskies et de bons sentiments. Mais, afin que l’un ne soit pas désavantagé par rapport à l’autre, ils ont mis en place un calendrier. Si le dimanche précédent, c’est chez l’un alors le suivant va être tout naturellement chez l’autre. Et, c’est ainsi que cela fonctionne et fonctionnera toujours. Le jeune frère Yaxley tient à cette tradition qu’il n’accorde qu’à son grand frère Addison. Même si ce dernier, ne lui offre que des excuses toujours grandissantes alors que Corban fait tout pour qu’il rejoigne cette cause qui lui est chère. Or, l’Héritier des Yaxley trouve toujours quelque chose à redire et à se soustraire à l’envie du jeune brun devenu blond platine.

Affairé à superviser les initiatives de Twinkle, son Elfe de Maison, Corban Yaxley appréhende toujours cette journée. Car, Addison va tout faire pour se rendre déplaisant et faire en sorte d’énerver son jeune frère. Bien que celui-ci ne va rien en montrer, comme on le lui a toujours appris. Se faire gagner par ses émotions est un signe de faiblesse mais rien ne l’empêche d’être vipérin avec son grand frère. Rien ne l’empêche d’user de ruse pour planter ses crochets d’ancien Serpentard au bon endroit. Partagé entre cette envie de revoir son grand frère et cette indifférence plus que polie, le jeune descendant Yaxley ne sait pas vraiment où se trouve sa place. Jaloux d’Addison car il n’est pas l’Héritier, cela lui pèse quelquefois mais il n’en dit rien. Laissant le temps faire son ouvrage. Tout ce qu’il doit réussir à entreprendre, c’est qu’Addison Yaxley embrasse sa cause.

Et par Salazar, Paracelse ou Merlin, il va s’y employer. Plus farouchement encore. Passant ses doigts dans sa mèche blonde pour la replacer sur son crâne, Corban fait face à son reflet dans sa salle de bain. Son teint de peau est pâle, encore plus qu’à l’accoutumée et des cernes sont apparus sous son regard olivâtre. La campagne de Morfin Carrow lui est chronophage, mais là encore, il doit user de ses talents purement perfectionnistes pour satisfaire son Directeur. Il doit gagner ce siège de Ministre de la Magie, et satisfaire les demandes de Corban Yaxley. Alors, c’est pour cela que le principal intéressé s’emploie à se donner corps et âme, quitte à ne pas compter ses heures supplémentaires, hors de son bureau.

- Maître Corban, Monsieur Addison ne va pas tarder ? Twinkle a fait ce que vous lui avez demandé. S’exprime l’Elfe de Maison, les mains jointes devant lui et le regard fuyant.

Se passant le visage sous l’eau froide, le Maître en question, ressort de sa salle de bain, vêtu d’atours sombres, à l’image de son humeur.

- Je l’espère, Twinkle. Un sourire teinté d’une certaine dose de sarcasme.

En ce Dimanche de Novembre 1978, Corban Yaxley a à cœur de faire plaisir à ce grand frère en prenant le brunch dominical fraternel dans l’une des dépendances de son bâtiment. Assis dans l’un des lourds fauteuils de cuir sombre, le jeune frère Yaxley, installé confortablement, attend. Ses iris olivâtres perdus dans le vide, il décompte les quelques minutes, le séparant de la venue d’Addison Yaxley. Se pinçant les lèvres, il est en expectative perpétuelle. S’attendant par ailleurs, au retard conséquent du grand frère Yaxley et d’une justification insignifiante qui va en résulter.

Le regard fixé sur sa montre à gousset, il patiente. Addison sachant pertinemment que Corban n’aime pas que ses interlocuteurs ou interlocutrices, souffrent d’un quelconque retard, le concernant.
Revenir en haut Aller en bas
Addison Yaxley

Addison Yaxley


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 110
| AVATARS / CRÉDITS : Harry Lloyd
| SANG : Pur


Sunday Bloody Sunday | Addison Empty
MessageSujet: Re: Sunday Bloody Sunday | Addison Sunday Bloody Sunday | Addison EmptyMar 1 Déc 2020 - 18:42

Les frères Yaxley formaient une paire bien singulière. Tous deux passés maîtres dans l’art d’afficher des airs des meilleures politesses, de refouler leurs émotions sincères et de porter le masque. Tous deux également un peu égarés face à la teneur de leur relation et aux émotions qu’ils éprouvaient respectivement envers elle. Pour sa part, l’ainé trouvait cette fraternité de plus en plus pénible et prenante à entrainer, mais il ne savait s’en détacher, trop attaché à ce fantôme passé qu’était le petit Corby pour qui il s’était juré être le meilleur grand frère. Il avait failli, de toute évidence, possiblement à force de protéger sa propre place au sein de la famille et à ravaler ses arguments pourtant sensés qui auraient pu servir à rallier son cadet à sa position. Si seulement il avait eu le courage de les vomir plus jeune, alors que son petit frère était plus ouvert d’esprit. Quoique Corban avait toujours été bien fermé, étrangement plus conservation sur les idéaux que lui-même – de toute évidence – alors qu’Addison demeurait bien plus strict sur les manières et la bien séance. Du moins, en présence de membres de la haute société, car il fallait avouer que ses manières, somme toute présentes, n’étaient pas toujours à leur meilleure lorsqu’il côtoyait une certaine égyptienne. Ce n’était d’ailleurs pas un fait pour lequel il éprouvait une quelconque culpabilité, au contraire.

Leur routine lui puait au nez, aujourd’hui. L’héritier savait pertinemment que son cadet tenterait une fois de plus de lui étaler sa religion au visage, et il devrait faire preuve de sécheresse, voir de propos aux saveurs manipulatrices pour échapper au piège. C’était usant, sincèrement. Et ça retirait à peu près tout le cachet que leurs rencontres hebdomadaires pouvaient encore avoir. Pas que ça lui chatouille l’esprit, mais le moment de mettre fin à leur fiction se rapprochait surement. Citrouille sur le gâteau : Corban lui en voulait encore certainement de s’être pointé en retard récemment, Maât lui ayant fait perdre la notion du temps, le temps d’un instant. Il avait été imprudent, il le savait. C’est pourquoi il se fit un point d’honneur d’arriver exactement trois minutes d’avance, une bouteille de Cognac à la main. Addison ne salua pas l’elfe au nom de la parure, contrairement à ses habitudes personnelles. « Bon matin mon frère » le salua-t-il en inclinant la tête, une lueur de plaisir dansant dans ses prunelles. Il n’était pas nécessaire de jeter une atmosphère froide aussi rapidement. Laissons-là venir d’elle-même, au fils des discussions…disons plus ‘croustillantes’. « Toujours en pleine crise d’adolescence à ce que je peux constater » le piqua-t-elle somme toute en faisait référence à sa stupide chevelure presqu’argentée. Addison avait beau être le plus évolué de la fratrie, il avait énormément de difficulté à se débarrasser de ce sentiment qu’une telle couleur de cheveux sur un homme d’une telle ligné était toute à fait puérile. « Ça me fait douter que tu aies les papilles suffisamment matures pour dégusté une telle merveille toute droit sortie des caves croates. » Il fit néanmoins dans l’humour, tel il était, toujours pris de cet indécrottable espoir que tout n’était peut-être pas perdu. Or, tout était définitivement perdu, il allait devoir entamer le deuil de son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Alexis R. Calloway

Alexis R. Calloway


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 200
| AVATARS / CRÉDITS : Halsey - love exordium
| SANG : Né-Moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ne plus savoir distinguer les couleurs du monde, qui l’entoure
| PATRONUS : Une Raie Mobula
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Sunday Bloody Sunday | Addison Empty
MessageSujet: Re: Sunday Bloody Sunday | Addison Sunday Bloody Sunday | Addison EmptySam 5 Déc 2020 - 22:12

Addison Yaxley.
Le grand frère. L’Héritier de la lignée Yaxley et l’homme sur lequel, la pérennité de l’immense famille demeure. Bien que Corban ne l’ai jamais expressément avoué, cela l’a toujours plus ou moins affecté. De ne pas être celui qui a les épaules solides pour entretenir le domaine familial et l’entreprise Yaxley & Co. Le jeune cadet des Yaxley est quant à lui, homme de confiance auprès de Morfin Carrow son supérieur hiérarchique et pour rien au monde, il ne veut troquer sa place. Mais, un peu de reconnaissance venant de la part de l’ancêtre Yaxley serait un plus dans la vie expressément rangée du jeune homme brun devenu blond. Plus par esprit de réelle contradiction et de rébellion.

Attendant sagement, la venue de ce grand frère qu’il « aime ». Du moins, il ne sait pas où se positionner dans cette relation qui commence à se distendre et à s’étioler. A chaque fois qu’ils se voient, Corban veut inciter son grand frère à rejoindre sa cause, mais ce dernier se dérobe. Et en vient à lui offrir des excuses de plus en plus dures à accepter et à avaler. Mais, le jeune frère Yaxley aime ce grand frère qui a toujours été un modèle durant son enfance et même son adolescence. Et, à force, tout a changé. Tout s’est modifié pour que Corban Yaxley en vienne à ne lui offrir qu’une déférence polie, propre à son rang d’Héritier. Lorsqu’Addison arrive, avec trois minutes d'avance –chose louable-, il n’y a pas d’accolade fraternelle. Pas de baiser. Juste un hochement de tête et un sourire des plus polis.

Corban Yaxley « aime » ce frère. Du moins, ce qu’il reste de ce modèle présent dans sa mémoire de jeune adulte. La petite lueur de plaisir dans les prunelles du grand frère font sourire le jeune descendant des Yaxley qui, par pur plaisir, aurait envie de le prendre dans ses bras. Or, il se ravise. Car dans une telle société que celle des Sang-Purs, il n’y a pas de place à de telles familiarités. C’est ce qui fait écho chez ses sœurs, envers lesquelles, il n’offre pas même l’ombre d’un sourire. Si ce n’est pour paraitre en société et cela s’arrête là. Rien d’autre, juste de l’être et du paraître.
Et, c’est amplement suffisant.

- Bon matin, Addison. Si le principal concerné l’a appelé mon frère, Corban souhaite établir un rapprochement avec l’utilisation de ce prénom.

Un léger sourire en coin orne les lèvres fines de l’hôte quand l’Héritier se permet un petit sarcasme quant à sa couleur de cheveux toujours présente et qui a failli faire s’étouffer Lyra Yaxley, devant telle inconvenance. Il est vrai, que le plus jeune des deux frères se permet un tant soit plus d’extravagance, n’ayant pas à cœur de faire fructifier tout un empire familial. Lui, se cantonne à être au plus près de Morfin Carrow afin que ce dernier obtienne le poste de Ministre de la Magie. Et pour cela, Corban Yaxley est un Assistant personnel hors pair.

- Toujours dans la finesse, Addison. Toujours. La voix douce de Corban Yaxley est assortie d’un petit sourire narquois. Rien que pour encore t’embêter, très cher grand-frère, je compte garder cette coloration un petit temps.

Addison Yaxley doit le trouver présentement puéril en cet instant. Mais, la petite lueur de défi dans les iris olivâtres l’atteste entièrement. Remarquant enfin la bouteille de Cognac présente dans les mains du grand frère Yaxley, le jeune descendant hèle Twinkle pour que ce dernier apporte un plateau et deux verres.  Même si le très cher grand frère soupçonne Corban Yaxley de n’être encore qu’un être infantile qui ne sait pas apprécier les bonnes choses, ce dernier va évidemment prouver le contraire. D’un geste délicat et racé,-propre à sa condition-, le jeune blond prend place sur l’un des fauteuils en cuir et attend que son aîné en fasse de même. Lui tendant son verre de Cognac. Avec un large sourire empreint de politesse.

- Voyons voir si ce que tu me vends est réellement intéressant, Addi’. Un petit surnom savamment placé, alors qu’il pose ses lèvres sur le verre. Et si, mes papilles d’enfant immature savent en apprécier toute la saveur.

Il boit une gorgée tout en reportant son attention sur son invité. Son précieux invité.

- Qu’en est-il des affaires familiales ? Tout se porte-il au mieux ? Le questionne-t-il, indubitablement sérieux. Toujours avec cette voix douce. Qui ne le quitte décidément jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Addison Yaxley

Addison Yaxley


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 110
| AVATARS / CRÉDITS : Harry Lloyd
| SANG : Pur


Sunday Bloody Sunday | Addison Empty
MessageSujet: Re: Sunday Bloody Sunday | Addison Sunday Bloody Sunday | Addison EmptyLun 28 Déc 2020 - 19:13

Malgré toute l’aversion que sa famille lui inspirait et malgré son besoin de plus en plus franc d’émancipation, Addison Yaxley ne regrettait pas d’être celui qui était considéré comme l’Héritier de sa lignée. La position dans laquelle se trouvait son cadet, de par l’ordre de leur naissance aurait certainement facilité la vie à l’ainée, toutefois, celui-ci appréciait trop la gestion de l’entreprise qui lui était revenue naturellement et si tôt. S’il n’avait pas eu cette passion pour les affaires, fort est à parié qu’Addison n’attendrait plus très longtemps avant de s’autoriser une petite visite à Gringotts puis couper officiellement les ponts avec sa vile famille. « Toujours » murmura-t-il pour consentir à la finesse que lui attribuait son blondinet de frère, appréciant sincèrement qu’il n’insiste pas une fois de plus à l’appeler Edward simplement pour le faire chier. Peut-être leur matinée allait-elle être agréable, finalement. « Prends garde que mère-grand ne t’efface pas de l’arbre généalogique cher frère, c’est elle qu’il faut se garder d’embêter » lui offrit-il à la blague, maintenant certain que leur agacement pour leur ancêtre était réciproque. Il n’alla pas jusqu’à souffler que la vieille avait les bras longs, par prudence.

L’ainé laissa le plus jeune le piquer, arquant un sourcil et roulant des yeux pour la forme, l’alcool qu’il avait apporté était délicieux, il le savait. C’était un fait que Corban ne pouvait contester et à défaut, ça lui donnerait un prétexte pour faire une petite crise que seuls les gens issus de la noblesse pouvaient justifier et quitter. Face au silence intelligent de son frère, le plus vieux s’offrit une longue gorgée de cet alcool chérant, puis vola un bout de pain que Twinkle avait ramené. « Les affaires… » les affaires se portaient à merveille, l’entreprise chiait des gallions, c’en était presque ridicule. « Père t’en a probablement glissé un mot, mais elles ne sont pas ce qu’elles étaient. » Et voilà qu’il se lançait dans ce mensonge qu’il construisait savamment depuis plusieurs mois. Depuis qu’il avait découvert que leur vieille mamie utilisait brillement l’organigramme corporatif de Yaxley & Co. afin de financer grassement le terrorisme, ne pouvant plus agir aussi directement que lorsqu’Edward Sr. et Walter en assumaient la direction. La réticence de Lyra à lui faire complètement confiance l’arrangeait en ce qu’Addison n’avait pas à s’opposer de front à la signature d’un chèque, lui laissant l’occasion d’étouffer les revenus de l’entreprise en modifiant certains documents comptables qui passaient tous par lui avant de monter au conseil. Les Yaxley, malgré leur allégeance envers le Seigneur des Ténèbres, étaient tous suffisamment avares pour réduire leur contribution tierces si cela signifiait piger directement dans leurs propres revenus. « La révolte gobeline de l’est de l’Europe affecte notre capacité à produire à moindre coûts, tu as probablement entendu qu’ils exigeaient de meilleures conditions pour la production de fiole en verre de gobelin. » Tout cela était vrai et tout bon potionniste savait qu’on ne pouvait simplement troquer le verre gobelin pour un verre ordinaire si on souhaitait y conserver de puissants mélanges. « Nous sommes entrain d’élargir nos opérations en sous-traitance sur le nouveau continent, mais il appert que les consommateurs demandent désormais plus de transparence sur les techniques de production employées. On ne peut plus simplement exploiter les moldus, et l’élevage de certaines créatures comme les Éruptifs ou encore les fées devient de plus en plus controversée. C’est à craindre qu’on veuille prétendre à autant de droits pour celles-ci que pour les sorciers. C’en est d’un ridicule mon frère, en espérant que notre Seigneur rétablira bientôt l’équilibre. » Addison but une gorgée pour désinfecter sa langue de ses sales paroles. Il crut prudent d’affirmer de front son allégeance à la Cause, plus avenue que de tenter de remonter la pente lorsque Corban l’acculerait au mur, car il le ferait. Son jeune frère était de plus en plus agressif dans ses tentatives de recrutements, forçant l’ainé à être de plus en plus affirmatif dans ses mensonges. Alors que les considérations qu’il avait énumérées étaient plutôt véridiques, elles n’affectaient en rien les profits de l’entreprise. Yaxley & Co. n’avait pas renégocier leurs contrats d’approvisionnement depuis près d’un siècle, ne rechignant pas à user de la force pour maintenir leur application. Tout ça, Corban n’en savait rien et Addison ne pouvait être plus heureux que son frère se soit dirigé vers une carrière de juriste et n’ait pas travaillé dans l’entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
Alexis R. Calloway

Alexis R. Calloway


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 200
| AVATARS / CRÉDITS : Halsey - love exordium
| SANG : Né-Moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ne plus savoir distinguer les couleurs du monde, qui l’entoure
| PATRONUS : Une Raie Mobula
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Sunday Bloody Sunday | Addison Empty
MessageSujet: Re: Sunday Bloody Sunday | Addison Sunday Bloody Sunday | Addison EmptyJeu 28 Jan 2021 - 11:36

Revoir le véritable Héritier des Yaxley, est toujours appréciable.
Le petit frère, qui est dans cette position inconfortable de second fils et donc avec l'impossibilité d’accéder au trône de la sacro-sainte famille Yaxley, espère toujours ravir secrètement la place à Addison. L’illustre et charismatique, grand frère. Le « modèle ». Apprécié par le jeune blond, mais dont les quelques frasques ont émoussé le portrait parfait qu’a toujours eu au plus profond de son âme mais surtout de son cœur, Corban Yaxley à propos du frère tant aimé. Ses sourires ne sont pourtant pas feints, surtout quand il gratifie Addison de ce prénom et non celui d’Edward, chose que le grand frère hait au plus haut point. Et encore plus, lorsque ce dernier tente un trait d’humour. A propos de leur mère-grand, cette femme ignoble que même le Tartare a recraché et remise sur terre.

- Même la Mort ne semble pas vouloir de mère-grand, ni même les Enfers. Une petite note d’humour de sa voix sempiternellement douce. Je vais alors tenter de faire profil bas, afin que notre chère ancêtre ne me gomme pas injustement de notre lignée.

Il est somme toute appréciable de savoir que la grande Lyra Yaxley a sensiblement le bras long et sait user de ce pouvoir en tant que tel. De toutes les manières, Addison Yaxley en tant qu’Héritier primaire aura toujours son « amour » inconditionnel. Et, pour ce faire le jeune blond passera toujours au second plan, ce qui anime une rage sourde et lointaine. Bien installé dans son fauteuil, et faisant face à ce grand frère à la tête de Yaxley & Co, Corban Yaxley ne s’est pas privé de lui demander comment pouvait se porter les affaires. La réponse ne se fait pas attendre, Addison y mentionne leur Père. Haussant un sourcil grave et affichant une mine allant de pair, l’ancien Serpentard sirote son Cognac onéreux, sans mot dire. Silencieux. Dardant son regard olivâtre, sur son invité.

Tout à l’écoute du laïus de son grand frère, le jeune blond grimace. Ainsi donc, les affaires semblent péricliter, alors que lui tente le tout pour le tout pour faire asseoir Morfin Carrow sur le siège tant prisé de Ministre de la Magie. Les sourcils se froncent imperceptiblement quand le grand brun accuse une rébellion gobeline de ces sous êtres qui tendent à souhaiter de bien meilleures conditions de travail. Fermant son regard olivâtre, tout en se massant l’arête du nez, Corban Yaxley peste. En sourdine. Comment son seul et unique frère, peut-il laisser seulement faire cela ? Au sein même de leur héritage ? C’en est définitivement trop. Les sous-espèces ou sous-races, mentionnées par le dirigeant de Yaxley & Co, n’en finissent plus de crisper le partisan suprématiste qu’est Corban Yaxley.

Avilir ceux qui sont faibles. Les réduire à néant, et leur faire comprendre où est leur véritable place. C’est ça, qu’attend le Seigneur des Ténèbres, ce dernier étant mentionné dans les dernières paroles de l’Héritier des Yaxley. Ce qui fait sourire d’extase, le jeune blond, visiblement satisfait par de tels propos.

- Cette révolte gobeline est décidément bien malvenue. Comment peuvent-ils prétendre à avoir, ne serait-ce qu’une once de rébellion ? Leur verre est le plus important. Fronçant les sourcils, il se permet de reboire une gorgée. Notre Seigneur, comme tu le dis si bien, va remettre un certain ordre dans tout ce cloaque. Être transparent quant à ce mode de fonctionnement, me semble être une mauvaise idée. N’a-t-on toujours pas exploité les êtres inférieurs, depuis la nuit des temps ? Comme cela a toujours fonctionné ?

Le questionnement est interrompu par Twinkle, l’Elfe de Maison du jeune frère d’Addison Yaxley, qui vient à poser les assiettes contenant les différents mets du brunch dominical. Tout pour satisfaire l’invité présent en sa demeure. Des ingrédients raffinés, préparés avec soin. Et présentés avec une certaine maîtrise. Twinkle s’est encore surpassé.

- Bon appétit, très cher frère. Que ce moment te soit délicieux et appréciable ! S’exclame le jeune blond, tout en portant une tasse de thé noir à ses lèvres, qu’il a auparavant ourlé d’un nuage de lait.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Sunday Bloody Sunday | Addison Empty
MessageSujet: Re: Sunday Bloody Sunday | Addison Sunday Bloody Sunday | Addison Empty

Revenir en haut Aller en bas

Sunday Bloody Sunday | Addison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-