GRYFFONDOR : 39 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment : -32%
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur ...
Voir le deal
339.99 €

Partagez

Standing next to me ▬ PV Arès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 343
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptyMar 24 Nov 2020 - 18:07

ft. Ares Zabini  ▬  Pâques 1978, juste après l'attentat


As desire passes through
and you're opened to
the truth

Galaad n'aspirait qu'à une chose : quitter le chemin de traverse. S'éloigner de cette scène de désolation, ne plus voir les corps - ou morceaux de corps - qu'il devinait sur le sol. Heureusement, Arès n'avait pas tardé à exaucer son vœu. Le corps aussi mou qu'une poupée de chiffon, Galaad s'était donc laissé emporter dans le tourbillon du transplanage. La sensation d'aspiration avait été bien moins désagréable qu'en temps normal, peut-être grâce à la potion que son ancien amant lui avait fait boire. La suite des évènements était assez floue. Il se rappelait le confort d'un lit sous son dos, la tendresse dans la voix d'Arès, la douceur de ses lèvres sur les siennes. Il se sentait en sécurité. L'attaque à laquelle il venait d'échapper ne paraissait plus être qu'un lointain mauvais rêve. Le sommeil était donc venu le cueillir, doucement, comme un enfant qui aurait trop joué pendant la journée. Il n'avait même pas eu le temps de se demander où était passé Alexandre. Ou si Arès n'était pas blessé. La potion qu'il avait bu avait enfoui toutes ces interrogations dans un agréable nuage, d'où il ne voulait plus jamais sortir.

Son réveil ne fut pas aussi tranquille. Il n'émergea pas du sommeil aussi doucement qu'il y était entré. Au contraire, ce fut une brutale sensation de danger qui le précipita hors de son repos, la gorge serrée, le souffle court et le cœur battant à tout rompre dans sa poitrine. Il lui semblait entendre encore les cris d'agonie, sentir le souffle des explosions sur sa peau. Il voulut porter ses doigts jusqu'à son visage, vérifier bêtement que ses yeux étaient encore là, quand bien même ils étaient grand ouverts. Le geste lui arracha une grimace. Tous ses muscles lui faisaient mal. Combien de temps avait-il dormi ? Une heure, deux heures ? Dix heures ? Il aurait été incapable d'y répondre.
- Arès ? appela-t-il d'une voix croassante, qu'il reconnut à peine. Il tenta de se redresser, mais son corps était encore engourdi, endolori. Dans l'espoir de calmer sa panique, il laissa son regard courir sur cette pièce qu'il connaissait si bien, pour y avoir passé tant de temps avec son amant. Les motivations qui l'avaient poussé à le fuir lui paraissaient tout à coup bien futiles. Il y avait tant de bons souvenirs attachés à ce lieu ... Il aurait pu espérer que cette vision suffise à le calmer. Mais cela semblait peine perdue. Sa respiration était toujours aussi rapide et laborieuse, sa peur aussi intense. Et où était passé Arès ?



Dernière édition par Galaad N. Stomby le Mar 7 Sep 2021 - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Galaad <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptyJeu 24 Déc 2020 - 17:03

A peine avaient-ils quitté la scène de guerre du chemin de traverse pour arriver dans l’appartement d’Arès que le médicomage avait allongé son ancien patient et ancien amant sur son lit. Ce lit où ils avaient partagés tant de souvenir et espérait après son repos en partager d’autres. Il espérait aussi qu’il renouvellerait son abonnement à ce lit voire même qu’il vienne habiter avec lui.  Assis au bord du lit, il tenait fermement la main de son (ancien) amant pour lui faire comprendre qu’il était là pour lui et surtout qu’il serait toujours là pour lui. Il le regardait avec une tendresse sans pareille. On pouvait lire dans son regard, la peur qu’il avait eu de le perdre dans cette attaque et sa joie d’être avec lui. Délicatement il caressait son visage « Il faut croire que te sauver la vie, va devenir une habitude pour nous. Comme de t’embrasser ensuite» lui dit-il avec un petit rire avant d’embrasser sa main puis ses lèvres. Un baiser qui alluma un brasier dans son cœur.  Ces baisers lui avaient manqué.  Galaad avait essayé de parler et Arès avait posé son doigt sur ses lèvres pour lui intimer l’ordre de se taire. Il devait se reposer. Il resta assis à côté de lui, à caresser son visage avec tendresse jusqu’à ce qu’il s’endorme ce qui ne tarda pas.  Assis à côté de lui, Arès l’observait dormir. Son visage était calme. L’effet du philtre de paix.  A cette pensée, Arès pensa à nouveau à la scène qu’ils venaient de vivre. Il se releva discrètement du lit et se dirigea vers le balcon pour observer la scène de guerre. Le chemin de traverse était dévasté. Des boutiques entières avaient explosées. Heureusement, celle de sa sœur avait été préservée.  Un calme morbide semblait régner sur l’allée commerçante d’habitude la plus peuplée de l’Angleterre Magique. Un sentiment d’angoisse envahi Arès. Et s’ils revenaient ? On dit que l’oiseau tonnerre ne frappe jamais au même endroit mais on ne sait jamais.  L’ancien serpent pris le courage des rouges et or à deux mains et sortît sur le balcon pour réciter des sortilèges de protection. Il continua ensuite les formules de l’intérieur de la chambre puis dans l’ensemble de la boutique avant de faire de dehors le tour de la boutique pour réciter des incantations. A présent, ils devaient être protégés. Plus que pour lui, il avait peur pour Galaad. Il avait vu la peur dans ses yeux. Il était surement en état de choc et devrait consulter rapidement un psychomage.  Il se dirigea ensuite vers le sous sol pour confectionner quelques potions pour soigner son amant notamment un nouveau filtre de paix et une potion de vision pour l’aider à retrouver sa vue qui avait sans doute été affaiblie. Il faudrait qu’il en verse deux goutes matin et soir.   Alors qu’il était encore en train de terminer le philtre de paix,  Arès observa des lumières rouges et vertes sortirent de sa baguette. C’était que Galaad l’appelait, il avait jeté dans la chambre le sortilège qu’ils utilisaient à Sainte Mangouste pour être appelé si un patient avait besoin d’aide.  Il baissa le feu de la potion avant de transplaner dans la chambre, au bord du lit et de serrer à nouveau la main de son amant.   « Je suis là mon beau. Tu es en sécurité avec moi» dit-il en resserrant son emprise sur sa main avant de déposer un baiser sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 343
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptyDim 14 Mar 2021 - 13:16

ft. Ares Zabini  ▬  Pâques 1978, juste après l'attentat


But you can't relate to
the never ending games
that i played

Cela ne prit que quelques secondes, mais il aurait aussi bien pu s'agir d'une éternité. Le temps s'étirait étrangement dans le brouillard de sens qui peinaient à lui parvenir. L'essentiel était qu'Arès était apparu à côté de lui, lui avait saisi la main. Et cette sensation là ancra un peu plus Galaad dans le présent. Comme un rappel que le pire était derrière lui.
- Merci, murmura-t-il d'une voix rauque.
Merci pour quoi ? Pour lui avoir rendu ses yeux ? Pour l'avoir éloigné du Chemin Traverse ? Pour lui fournir un abri dans la tempête qui agitait son monde ? Tout cela, et bien plus sans doute. Mais parler lui demandait trop d'efforts. Alors il attira Arès jusqu'à lui, dans un geste qui se rapprochait plus du naufragé se raccrochant à sa bouée que des étreintes qu'ils avaient échangées autrefois. Il posa son front contre le sien, espérant peut-être que sentir son souffle contre son visage l'apaiserait un peu. Mais ses yeux restaient écarquillés, les battements de son cœur agitaient encore tout son corps. Il enfouit son visage contre l'épaule de son ancien amant, le regard fixé sur le mur derrière eux, et sur lequel il pouvait presque revoir se jouer ces scènes qu'il voulait tant oublier.

- Je me demande ce que je deviendrai quand tu te seras lassé de me sauver la vie, souffla-t-il.
Ce n'était pas vraiment une plaisanterie. Pas du tout, même. Tout le monde finissait par se lasser. Ce n'était pas très étonnant, d'ailleurs. Il ne faisait aucun effort pour se sortir des ennuis. Et quand il n'y était pas enfoncé jusqu'au cou, c'étaient eux qui venaient à lui. Comme aujourd'hui. Sans doute l'avait-il mérité, d'une manière ou d'une autre. Deux vaines larmes s'échappèrent de ses yeux pour venir disparaître sur l'épaule d'Arès. Pathétique, commenta une petite voix dans sa tête. Au moins était-il vivant. Il aurait dû se sentir chanceux, reconnaissant. Il se sentait juste misérable.
Il aurait aimé fermer les yeux, retourner dans l'oubli du sommeil. Mais il avait trop peur. Alors il laissa son regard se raccrocher aux éléments de la pièce qui lui rappelaient des souvenirs plus heureux. Cette fenêtre contre laquelle il s'était accoudé juste avant leur première sortie à deux sur le chemin de traverse. Ce bureau sur lequel ses vêtements finissaient invariablement par s'échouer. Tout cela, et le chaleur du corps d'Arès contre le sien, maintenant. Il aurait voulu que leur étreinte ne se termine jamais.

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Galaad <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptySam 10 Avr 2021 - 12:11

A la seconde où la fumée s’était mise à sortir de sa baguette, Arès avait baissé la température de sa potion, pour ne pas mettre le feu à la maison, et avait transplané auprès de son (ancien) amant.  Il préférait prendre le risque de rater sa potion (ce qui n’arrivait normalement jamais) que de laisser Galaad seul.  Un clac, plus tard, il était assis au bord du lit et avait attrapé sa main avec tendresse pour la serrer dans la sienne  « Je suis là mon beau. Tu es en sécurité avec moi.» lui dit-il d’une voie maternante  avant de déposer un baiser sur son front.  Ce contact avec son corps déclencha un éclair de dans le corps du médicomage qui mourait d’envie de poser à présent ses lèvres quelques centimètres plus bas sur son visage. Une envie qui fût interrompue par le murmure de remerciement du jeune homme. En guise de réponse, Arès se contenta de sourire à son amant et de passer sa main dans ses cheveux en le regardant avec la même attention que par le passé, jusqu’à ce que Galaad l’attire vers lui et vienne poser sa tête contre son front puis contre son épaule. C’était comme si le temps s’était suspendu. Comme si toute cette période de séparation n’avait jamais existé et qu’ils reprenaient leur vie le lendemain du jour où entre-eux tout s’était arrêté. Arès n’aurait voulu que cet instant ne s’arrête jamais. Il était bien contre lui. Il se sentait apaisé, complet. Il espérait que Galaad ressentait la même chose.

Galaad, semblait inquiet qu’un jour Arès arrête de lui sauver la vie. Arès laissa échapper un petit rire nerveux. Jamais, il ne se lasserait de le sauver. Il n’eut pas le temps de le lui dire qu’il senti des larmes couler des joues de son amant, jusqu’à dans sa nuque et son épaule. Doucement, pour ne pas brusquer le blesser, il s’écarta pour pouvoir caresser du bout des doigts son visage et sécher ses larmes avant de déposer un doux baiser sur ses lèvres. « Je ne me lasserai jamais de te sauver Galaad » répondit-il en posant ses yeux noirs dans les yeux clairs de son amant avant de déposer un nouveau baiser sur ses lèvres si douce puis, une fois le baiser terminé, de le repositionner contre lui, sa tête sur son torse. « Je ne me lasserai jamais de toi Galaad» ajouta-t-il doucement comme pour lui dire timidement « tu m’as manqué. Tu m’as terriblement manqué ». Comme pour lui crier dans un murmure « Je ne te laisserai jamais tomber. Ne me laisse plus tomber ». Des mots qui pourraient le faire fuir, mais Arès n’était pas du genre à garder ses sentiments pour lui. Il avait aujourd’hui eu la peur de sa vie. Pas pour lui. Il n’avait pas peur de mourir. Non. Il avait eu peur de perdre la personne la plus chère à son cœur : Galaad Stomby.


Dernière édition par Ares Zabini le Ven 23 Avr 2021 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 343
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptyMar 20 Avr 2021 - 23:21

ft. Ares Zabini  ▬  Pâques 1978, juste après l'attentat


As desire passes through
and you're opened to
the truth

Galaad se sentait vide. Comme si tout ce qui venait de se passer avait creusé un gouffre insondable en lui, avait aspiré toute son énergie, son envie de vivre. Il n'avait plus envie de rien. Pas même des lèvres d'Arès contre les siennes, et c'est timidement qu'il lui rendit son baiser. Il lui était reconnaissant pourtant - si reconnaissant - de l'avoir tiré d'affaire une fois de plus. De l'avoir sauvé du champ de bataille. Car c'était bien en une scène de guerre que le Chemin de Traverse s'était transformé. Et cette idée était bien trop dure à digérer pour lui. Il voulait juste oublier. Rendre les armes.
- Crois-moi, ils se lassent tous, murmura-t-il en réponse, et ses yeux étaient vides, si vides, comme incapables de voir Arès juste en face de lui. Il esquissa un demi sourire, dans le vague espoir de faire passer ses paroles pour une blague. Il était Galaad Stomby, après tout. Faire des blagues, c'était sa signature. Esquiver les coups avec des traits d'esprit. Mais il était tellement fatigué ... et la chaleur d'Arès contre son corps lui soufflait qu'il pouvait bien se laisser aller.

Il s'abandonna donc à l'étreinte d'Arès, comme on abandonne un combat perdu d'avance. Puisque la vérité était impossible à affronter, un peu de mensonge ne ferait pas de mal. Alors il choisit d'oublier ce qui l'avait éloigné de son amant, parce qu'il était trop lâche pour lui dire, maintenant, qu'un jour ou l'autre il repartirait. Qu'il n'était pas fait pour rester. Que puisqu'on se lassait de lui, il préférait s'enfuir avant que cela n'arrive.
- Je veux juste ... je peux rester ici, un peu ?
Question rhétorique, il connaissait déjà la réponse, bien sûr. Mais l'entendre ne ferait pas de mal. Et puis, c'était une autre manière d'enterrer la hache de guerre, de mettre le passé derrière eux. De montrer qu'il était prêt à refaire de cet appartement un lieu privilégié. Au moins le temps d'aller mieux. Mais ça, il préférait ne pas le préciser. Avec une petite grimace, car chaque muscle de son corps lui semblait douloureux, il se dégagea doucement des bras d'Arès, pour retourner s'enterrer entre les oreillers.
- Tu n'aurais pas une de tes potions qui font dormir pour moi ? demanda-t-il avec un autre de ces sourires qui sonnaient faux. Il voulait juste retrouver le néant et l'oubli. Ils étaient si confortables.



Dernière édition par Galaad N. Stomby le Sam 8 Mai 2021 - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Galaad <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptySam 1 Mai 2021 - 11:20

Le cœur d’Arès battait plus fort que jamais. Il avait juste fallu une étreinte pour que son cœur meurtri se souvienne à quel point il aimait Galaad. Il avait juste fallu une étreinte que pour son cœur faible pardonne Galaad.  Avec son amant contre lui, Arès oubliait l’horreur de la scène qu’il venait de vivre et il était à présent comme sur un balai volant. Apaisé.  La réponse de son amant, lorsqu’il lui dit qu’il ne se lasserait jamais de le sauver, le déconcerta quelque peu. « Crois-moi, ils se lassent tous »Non. Ce n’était pas vrai. Lui, il ne se lasserait jamais. « Eh bien, ils sont stupides !» dit-il avec un fond de jalousie. Oui,  Arès n’aimait pas que Galaad évoque ses autres amants.  Il le voulait pour lui tout seul. C’est bien ce qui l’avait d’ailleurs conduit à le perdre « Je ne suis pas comme tous les autres, je ne me lasserai jamais de te sauver, et je ne me lasserai jamais de toi Galaad.» dit-il en l’attirant plus encore contre son corps. La preuve, qu’il ne se lasserait jamais de lui ? Il était ici avec lui. A prendre soin de lui, alors qu’il aurait pu, qu’il aurait probablement dû se rendre à Sainte-Mangouste et proposer son aide. Mais sauver une vie, la sienne, était à cet instant précis pour lui plus important qu’en sauver des centaines.  Dans le fond, Arès se demandait bien pourquoi, Galaad ne pouvait pas se contenter de lui. Pourquoi, il ne pouvait lui suffire ?  

Il chassa cette pensée de sa tête pour profiter de cet instant câlin. Par le passé, lorsqu’ils se retrouvaient seuls dans cette chambre, leurs câlins étaient beaucoup plus animés, mais aujourd’hui Galaad n’avait pas la force pour ça et étrangement cela ne dérangeait pas Arès. Pouvoir partager juste un moment de tendresse, c’était bien aussi.  « Je veux juste ... je peux rester ici, un peu ? ». Arès sentit son cœur s’enflammer à nouveau. Il n’avait pas commencé sa phrase par je peux, mais par je veux.  Cela n’était pas anodin. Surtout venant de Galaad. Après lui avoir déposé un nouveau baiser sur les lèvres, il lui dit « Tu peux rester ici, autant de temps que tu veux Galaad. Tu le sais bien.» Puis conscient, que c’était précisément le genre de phrases qui risquait de le faire fuir, il tenta de se rattraper. « De toute façon, ton médicomage t’aurait contraint à rester au moins ce soir.  Tu dois te reposer et je dois veiller sur toi.»

Oui, il avait besoin de repos, et il avait besoin qu’on surveille que son état ne s’aggrave pas. Arès ne contait pas dormir. Ou  très peu.  Il voulait être sûr que son amant allait parfaitement bien. Galaad, avait bien écouté les conseils de son médicomage, parce qu’il lui demanda une potion pour dormir. Cela lui semblait une très bonne idée. Arès ferma les yeux pour visualiser parfaitement la boutique de sa sœur, un étage au dessous. Il voyait à présent les potions de sommeil, sur l’étagère juste derrière la caisse. « Accio potion de sommeil.» . Quelques secondes plus tard, la fiole était entre ses doigts. Il en versa quelques goutes dans un verre, qu’il tendit à son amant. . « J’ai le droit à un dernier bisous avant que tu partes rêver à d’autres ?.» lui demanda-t-il en lui tendant le verre.
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 343
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptyMar 11 Mai 2021 - 0:31

ft. Ares Zabini  ▬  Pâques 1978, juste après l'attentat


But you can't relate to
the never ending games
that i played

Les autres. Galaad ne parlait pas forcément d'anciens amants, en évoquant ceux qui se lassaient. Ce pouvait être des proches, des amis, des Médicomages ... L'irlandais avait le sentiment que tous finissaient par disparaître. Ariel et Wilda en étaient de bons exemples. Même ceux qui avaient un jour été son noyau lui paraissaient flous, inatteignables. Peut-être était-ce de sa faute. Peut-être qu'en vieillissant, les relations demandaient plus d'investissement, plus d'énergie, et il était trop flemmard pour la fournir. Alors non, il ne parvenait pas à croire qu'Arès ferait exception à la règle. Lui aussi finirait par réclamer plus que ce qu'il pouvait fournir. Et Galaad ferait ce qu'il faisait toujours face à l'adversité : il fuirait. Il l'avait déjà fait par le passé, pas vrai ? Mais il gardait ces certitudes pour un autre jour. Arès l'avait affirmé, il était le bienvenu - pas vraiment une surprise, mais toujours agréable à entendre. Et quitte à se faire soigner, il préférait le confort de cette chambre aux murs froids et impersonnels de Sainte Mangouste. Il fallait juste oublier que le Chemin de Traverse et désolation étaient sous la fenêtre.
- Tu sais que je suis pas le meilleur pour suivre les recommandations médicales, rappela-t-il avec un demi-sourire qu'il n'eut pas trop besoin de forcer. Comme quoi, savoir Arès à ses côtés était plus réconfortant qu'il n'aurait voulu l'admettre.

Il se saisit donc de la potion qu'on lui tendait avec soulagement. Il l'aurait descendue aussi sec s'il n'avait entendu les mots de son amant. Rêver à d'autres ... Après ce qui venait de se passer, il n'espérait rien d'autre que des cauchemars. A moins que la potion ne les élimine aussi ? Ses cours dans les cachots de Poudlard étaient bien loin, et il n'avait jamais été très assidu de toute manière. Il décida donc d'ignorer cette remarque, de la noyer dans un dernier baiser offert à Arès, avant de céder aux sirènes de l'oubli. Un baiser qui manquait sans doute de spontanéité, mais l'esprit de Galaad n'était pas vraiment là, encore prisonnier de la terreur qu'il avait ressentie aujourd'hui. Lorsqu'il éloigna son visage de celui de son amant, ce fut pour se rabattre sur le verre de potion, avec une avidité qu'il n'avait clairement pas manifesté pour les lèvres d'Arès.

Le sommeil le cueillit sans aucune délicatesse, mais il était ravi de se laisser emporter. Cauchemars ou pas, il n'en avait aucune idée. Il n'en gardait en tout cas aucun souvenir lorsqu'il émergea, dans un réveil à peine plus calme que le précédent. La peur était toujours là, mais plus sourde. Il se redressa vivement, aurait quitté le lit si ses muscles endoloris ne l'avaient rappelé à l'ordre. Avec une grimace, il resta quelques instants en position assise, le temps de rassembler son courage. Puis, non sans tressaillir à chaque mouvement trop ample, Galaad abandonna le confort des draps pour fouiller dans les affaires d'Arès, jusqu'à y dénicher un T-shirt et un pantalon. Qui lui étaient nettement trop grands, vu leur différence de stature. Pas préoccupé par ce détail, l'irlandais sortit de la chambre pour se mettre en quête de son amant, d'une démarche précautionneuse, pour ne pas dire boitillante.
- Hé beau gosse, le héla-t-il lorsqu'il l'eut rejoint. Comme il l'avait fait tant de fois auparavant - mais jamais avec cet air crispé, jamais avec des coupures plein le visage et les bras. Merci pour la sieste, ajouta-t-il, un ton plus bas, en détournant le regard.

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Galaad <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptySam 15 Mai 2021 - 10:15

«Tu sais que je suis pas le meilleur pour suivre les recommandations médicales». A ces paroles, le médicomage laissa glisser un petit sourire le long de ses lèvres. Vous savez celui avec les petites fossettes si craquantes. C’était bien vrai à en juger par le dossier médical du patient et par les dires de Razvan mais ce n’est pas ce qu’Arès avait pu observer. « Je t’ai trouvé très à l’écoute lors de notre rencontre.» dit-il finalement dans un petit rire en repesant à ces baisers échangés dans l’intimité de cette chambre d’hôpital. « Puis par la suite, tu as mis beaucoup d’ardeur à suivre les conseils de ton médicomage à qui tu as rendu visite plus que de raison.» poursuivit-il avec un pincement au cœur en lui donnant la potion en même temps qu’il se remémorait ces souvenirs si doux.

Arès se nourrissait de chaque baiser comme un miséreux qui n’avait pas mangé depuis des jours. Qu’importe que ces baisers soient sans saveur, ils avaient le mérite d’exister et suffisaient à réchauffer le cœur déchiré du mulâtre et à nourrir son âme affamée. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher de jalouser cette potion de sommeil à laquelle Galaad offrait ses lèvres avec plus d’ardeur. Ah ce qu’il aimerait être cette fiole pour sentir cette fièvre au bout des lèvres.  Il le regarda s’endormir. Calme. Apaisé. Il était si beau.  Arès le regardait avec tout l’amour qu’il lui portait.  Il déposa un nouveau baiser sur sa joue avant de retourner à sa potion abandonnée quelques minutes plus tôt.  Il la repris là où il l’avait laissée.  Une fois la potion terminée, il retourna à nouveau dans la chambre, s’enquérir de l’état de santé de son amant. Il posa ses doigts sur son poignet et sur sa nuque pour écouter son rythme cardiaque. Rassuré, il alla s’installer dans son salon, à lire un manuel de potions. Il devait s’occuper l’esprit pour ne pas être appelé par le désir de soigner et se rendre à Sainte-Mangouste. Il ne pouvait pas le faire, car il devait être là au moment où son amant se réveillerait. Il ne pouvait pas le laisser seul ici. Il savait que sinon, il allait paniquer. Paniquer d’être seul, à quelques mètres de la scène de crime.

Quelques heures plus tard, une voie suave le tira de sa lecture «Hé beau gosse». Il aimait quand il l’appelait de cette façon, Arès referma son livre et se leva de son canapé pour se retourner, torse nu, face à son amant. Il laissa échapper un petit rire en le voyant nager dans ses vêtements. Il faut dire que les deux amants étaient loin d’avoir la même taille et la même musculature. «Merci pour la sieste» poursuivit son amant alors qu’Arès s’avança vers lui pour lui tendre le bras et l’aider à marcher. Il devait économiser ses forces.  « Tu as bien dormi ? Tu veux que je te prépare quelque chose à manger ?» dit-il tout en avançant vers le canapé où il l’installa. D’un geste de la baguette, dans un informulé, il attira un verre d’eau qu’il lui tendit. « Tiens ! Il faut que tu t’hydrates.» ajouta-t-il d’un ton solennel, laissant ressortir le médecin qui sommeil en lui.  Une fois que son amant eu terminé de boire son verre d’eau,  Arès pris son visage entre ses mains, mais pas pour l’embrasser cette fois.   « Laisse-moi voir ton œil. Penches la tête en arrière, ch.. »  chéri retenu-t-il entre ses lèvres « cher Galaad.. » termina-t-il.


Dernière édition par Ares Zabini le Lun 26 Juil 2021 - 14:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 343
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptyMer 9 Juin 2021 - 15:46

ft. Ares Zabini  ▬  Pâques 1978, juste après l'attentat


As desire passes through
and you're opened to
the truth

Galaad était à peine arrivé que, déjà, Arès sautait sur ses pieds pour le soutenir. Merlin, avait-il l'air si pathétique, que son amant paraisse si persuadé qu'il ne pouvait marcher par lui-même ? Le sarcasme de Galaad mourut toutefois dans sa gorge quand il vit l'air sincèrement inquiet d'Arès. Il n'avait pas encore croisé de miroir, alors il était un peu dur pour lui de juger si ce pli entre ses sourcils était bien justifié.
- Ce n'est vraiment pas la peine, grommela-t-il d'un ton un peu trop rauque en réponse à la proposition d'un repas. Il n'aurait rien pu avaler, de toute manière. Impossible toutefois de refuser l'eau qu'on lui imposait l'instant suivant. L'irlandais soupira discrètement. Toutes ces attentions le rendaient mal à l'aise. Il attrapa tout de même le verre et, de mauvais grâce, en but une gorgée. Mais Arès n'en avait pas fini avec lui. A peine le verre d'eau posé sur un guéridon, il sentit les mains d'Arès se refermer autour de son visage, tandis que son amant commençait à l'inspecter sous toutes les coutures. A ce stade, la patience de Galaad commençait à dangereusement s'effilocher.

Il était incapable de se débrouiller tout seul et, pourtant, détestait se sentir couvé. Là résidait tout son paradoxe sans doute. En tout cas, Arès était bien une personne par laquelle il n'avait pas envie d'être surveillé comme le lait sur le feu. S'il était bien mauvais pour différencier ses amours de ses amitiés, Galaad préférait compartimenter le social du médical. Arès était son amant. Avait été. C'était compliqué. Toujours était-il que le voir jouer ainsi le docteur n'avait plus la saveur de leur première fois. Ils avaient évolué. Aussi l'irlandais repoussa-t-il doucement les mains qui étaient venu lui enserrer le visage.
- Cher Arès, ironisa-t-il, car il n'avait pas loupé l'étrange formulation choisie par son amant, je pense que l'urgence est passée, sinon je serais à Sainte-Mangouste et pas ici. Il avait gardé ses mains entre ses doigts, et les serra légèrement. Il ne voulait pas être blessant, car il était avant tout reconnaissant pour l'asile offert par son ancien amant. Son regard, qui était venu se fixer dans les yeux d'Arès, s'évada de nouveau vers le reste de la pièce. Ne pas être blessant, mais ne pas donner de faux espoirs non plus ... Quoique, il n'était pas encore sûr de ce qu'il voulait. L'était-il jamais ? Il se mordilla l'intérieur des joues, songea au soulagement qu'il avait éprouvé en entendant la voix d'Arès lorsqu'il avait perdu la vue.

Ah, que c'était compliqué ... Il releva le menton pour offrir à Arès un baiser aussi sincère que rapide, avant de l'abandonner enfin pour aller s'échouer dans le canapé. Au passage, il attrapa le verre d'eau et, en signe de bonne volonté, le descendit d'une traite. Réalisant au passage que sa gorge était encore aussi sèche que les parchemins qu'il avait pris soin d'ignorer tout au long de sa scolarité. Mais il se garda de reconnaître qu'Arès avait raison à voix haute.
- J'ai dormi longtemps ? demanda-t-il du ton le plus léger qu'il put formuler. Ce n'était pas seulement pour faire la conversation ; il se demandait réellement combien de temps avait pu s'écouler. Avec la potion, cette notion s'était érodée : il aurait pu dormir deux heures comme deux jours. Et il avait tant l'habitude de jouer la marmotte que cette seconde hypothèse n'était pas si improbable. Il était encore fatigué, pourtant - épuisé, même. Il serait bien resté au lit, s'il n'avait craint d'être assailli de cauchemars. Rien qu'y penser lui donner envie d'abrutir ses sens avec un peu d'alcool. Mais il ne se serait pas risqué à en demander à Arès. Son instinct de Médicomage l'aurait poussé à refuser. Comment se changer les idées, alors ? Il aurait voulu entretenir la conversation, mais le souvenir frais de l'attentat flottait dans la pièce comme un Sombral. Serait-il un jour capable de penser à autre chose ?

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Galaad <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptyLun 26 Juil 2021 - 14:37

Chasser le naturel, et il revient au galop de Sombrals ! Médicomage n’était pas qu’un métier, c’était une vocation, une partie de la vie d’Arès, une partie de son être. Il ne pouvait donc pas s’empêcher de s’assurer de l’état de santé de Galaad. Bien sûr, il savait pertinemment que cela importunerait celui qu’il aimerait encore pouvoir appeler son amant, mais c’était plus fort que lui. Tant pis si cela le faisait fuir à nouveau. Il préférait le savoir en vie et loin de lui plutôt que mort et près de lui. Le médicomage avait donc saisi la tête de celui qui à cet instant n’était devenu qu’un patient comme les autres mais très vite Galaad repoussa ses mains de son visage. «Cher Arès, je pense que l'urgence est passée, sinon je serais à Sainte-Mangouste et pas ici.» Arès ne pu s’empêcher de noter le ton de sa voix. Cela retint finalement plus son attention que le fait qu’il repousse ses mains d’autant plus qu’il les garda dans les siennes, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Il se rendait bien compte qu’il le singeait. Il n’avait donc pas été dupe de son « Cher Galaad ». Avait-il compris qu’il allait dire chéri ? Et après tout pourquoi s’était-il retenu ? Il mourrait d’envie de l’appeler chéri. Le mot lui brûlait les lèvres et le retenir lui déchirait le cœur. Avant qu’il eu le temps de répondre quoi que ce soit, il sentit les lèvres de Galaad se poser sur les siennes et réchauffer son cœur. Un sourire illumina le visage du Médicomage lorsque le jeune blessé se leva pour se diriger vers le canapé et boire d’une traite son verre d’eau. Ce baiser plus enjoué que les précédents lui procurait une sensation de bien-être.

Arès, toujours torse nu, s’avança vers lui « J’aurais dû t’emmener à Sainte Mangouste, mais l’on ne m’aurait peut-être pas laissé te soigner» commença-t-il en pensant à sa suspension. « Je ne voulais pas que quelqu’un d’autre s’occupe de toi..... et puis... » . Je voulais te garder près de moi, était la fin de la phrase qu’il retenu quelques secondes. Devait-il laisser parler son cœur ? Il savait qu’il risquait de le regretter. Il n’eut pas le temps de réfléchir davantage car Galaad repris la parole «J’ai dormi longtemps ? » demanda-t-il. Arès regarda l’horloge sur le mur. Il s’était passé pas moins de 4 heures depuis qu’il lui avait donné sa potion de sommeil. Quatre heures pendant lequel Arès avait eu le temps de réaliser à quel point Galaad lui avait manqué. « Quatre heures ! Ce que j’allais te dire Galaad, c’est que (...) » . Il prît une profonde inspiration « Je ne t’ai pas emmené à Sainte Mangouste parce que je voulais te garder près de moi» dit-il finalement. Qu’importe que cela le fasse fuir. Il ne voulait pas retenir davantage ces sentiments. « La vérité c’est que tu me manques.... j’ai crû te perdre à tout jamais aujourd’hui, et ça, je ne l’aurai pas supporté» poursuivit-il en laissant parler son cœur. Ce qu’il savait qu’il ne devait surtout pas faire avec lui, mais il était comme ça. Impulsif et guidé par ses sentiments. La vérité, c’est qu’il avait eu une peur bleu aujourd’hui. Le voir ainsi frôler la mort lui avait fait comprendre à quel point il l’aimait. « Je sais que les relations exclusives c’est pas ton truc. Et je sais que quand tu quitteras cette porte, je ne te reverrai plus pendant des mois... mais après ce qu’on vient de vivre, j’avais envie d’être seul avec toi Il avait fini par cracher tout ce qu’il avait sur le cœur. Tout ou presque. S’il était complètement sincère, il lui dirait qu’il voudrait qu’il reste. Qu’il ne parte plus. Qu’il vive avec lui. Qu’il soit son copain. Mais il savait très bien que ce n’était pas possible. Il préférait donc se contenter des miettes qu’il pouvait avoir. «Tu peux rester ce soir si tu veux, sinon, je peux t’emmener à Sainte Mangouste » dit-il en se tournant vers la cheminée pour masquer son inquiétude. Et cette fois, ce n’était plus pour son état de santé qu’il s’inquiétait.
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 343
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptyMer 25 Aoû 2021 - 19:18

ft. Ares Zabini  ▬  Pâques 1978, juste après l'attentat


But you can't relate to
the never ending games
that i played

Arès était si ... possessif. Il était inutile de le nier, Galaad le savait, et l'avait appris très tôt. A ses dépends. Il savait aussi qu'il ne pourrait jamais fonctionner avec quelqu'un comme lui, pas sur le long terme. Pas tant qu'il continuerait à papillonner comme il en avait l'habitude. Et même sans ça, il était probable qu'il ne supporte jamais sa jalousie. Mais le moment était mal choisi pour tirer des plans sur la comète. Merlin, il venait juste de frôler la mort. Il pouvait s'accorder un peu de répit, agir sans réfléchir comme il savait si bien le faire. Ne pas penser au futur. Profiter du moment présent. Comme il venait juste de le découvrir, ce dernier pouvait très vite s'avérer être votre dernier.
- T'inquiète Arès. Je préfère que ce soit toi qui me soignes, concéda-t-il donc, ce qui n'était ni un mensonge, ni tout à fait sincère non plus. J'ai assez vu de Sainte Mangouste pour les dix prochaines années. Ce qui ne l'empêcherait d'y retourner quelques fois d'ici là, s'il continuait avec le train de vie qu'il avait mené jusque là. A ce sujet, il hésitait toujours à demander un petit remontant à son amant. Rien de magique, juste du bon vieux purfeu. Mais il craignait encore d'essuyer un refus, aussi resta-t-il silencieux.

Tout comme il resta silencieux quand Arès décida de lâcher tout ce qu'il avait sur le cœur. L'entendre parler ainsi, ça lui faisait peur, bien sûr. L'engagement, c'était bien le genre de responsabilité qu'il fuyait comme la peste. C'était cette même peur qui l'avait conduit, quelques mois plus tôt, à ne plus fréquenter Arès. A ignorer ses hiboux, à prétendre que rien ne c'était passé. Mais cette peut n'était rien par rapport à celle qu'il avait ressenti quelques heures plus tôt sur le Chemin de Traverse. Échappez de peu à la mort et vous relativiserez vos problèmes relationnels. Et soudain, l'attachement d'Arès lui paraissait moins effrayant, moins étouffant. Galaad savait, au fond de lui, que cet effet ne durerait pas. Qu'un jour ou l'autre, dans un futur sans doute pas si lointain, il reviendrait à ses vieux démons, et que son petit cœur d'artichaut irait de nouveau fondre pour le premier venu. Brisant au passage celui de son amant. Mais il gardait cette certitude bien enfouie tout au fond de son esprit.
- Je ne veux pas partir. Je ne veux plus partir, assura-t-il.
Il mentait autant à Arès qu'il se mentait à lui-même. D'un bras encore hésitant, il l'attira contre lui, dans le canapé. Pour la première fois depuis qu'ils avaient transplané dans la sécurité de cet appartement, Galaad savoura le contact de son amant contre lui, comme il ne l'avait pas fait depuis si longtemps.
- Toi aussi, tu m'as manqué. Il en aurait presque profité pour lui rappeler que depuis quelques mois, c'était au tour d'Arès de l'ignorer, de le laisser devant une porte close. Il dut se mordre les lèvres pour s'en empêcher. Je te retrouve juste, moi aussi je veux profiter de toi. Ce soir, demain ... et encore d'autres jours, si tu veux bien de moi.

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/
Ares Zabini

Ares Zabini


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 465
| AVATARS / CRÉDITS : TerrenceTelle- By Galaad <3
| SANG : Pur bien que mélé à un sang africain ce qui dérange


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une attaque de chauve-souris
| PATRONUS : Un crocodile.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptyVen 27 Aoû 2021 - 0:07

Avec cet attentat, Arès avait compris une chose. Il fallait profiter de chaque instant que la vie nous offrait car elle pouvait s’arrêter aussi brusquement qu’elle avait commencé. Profiter de la vie, cela voulait dire profiter de Galaad. Il avait failli le perdre et c’était donc assez pour mettre son orgueil de côté. Il est vrai que le Stomby avait disparu pendant de longs mois devant la trop grande possessivité du Zabini. Mais il avait fini par revenir et Arès avait été trop fier pour lui ouvrir la porte. Il s’était dit, qu’il l’avait ignoré et lui avait fait mal et bien qu’il devait vivre la même chose. Il s’était dit que de toute façon, ce n’était pas comme s’il n’avait pas des dizaines d’autres amants chez qui frapper. Oui, il l’avait ignoré pour deux raisons. Parce qu’il n’aimait pas être ignoré et parce qu’il n’aimait pas n’être qu’une option parmi d’autres. Mais aujourd’hui tout avait changé. Il avait compris qu’il ne devait pas perdre son temps, leur temps, avec des stupidités pareilles. Il voulait profiter de lui. Que ce soit 10 minutes, 10 heures, 10 jours ou 10 ans. Il profiterait de chaque instant qu’il pourrait profiter avec lui. Il s’en était fait la promesse pendant qu’il dormait. Alors, il avait décidé de laisser un peu parler son cœur.   «  La vérité c’est que tu me manques.... j’ai crû te perdre à tout jamais aujourd’hui, et ça, je ne l’aurai pas supporté.  Je sais que les relations exclusives c’est pas ton truc. Et je sais que quand tu quitteras cette porte, je ne te reverrai plus pendant des mois... mais après ce qu’on vient de vivre, j’avais envie d’être seul avec toi. Puis il avait marqué une courte pause et ajouté   «  Tu peux rester ce soir si tu veux, sinon, je peux t’emmener à Sainte Mangouste en détournant le regard. Il était persuadé que Galaad allait lui dire de se taire ou qu’il allait lui dire de le transplanner ailleurs. Mais contre toute attente, la réponse du jeune sorcier fût très différente. « Je ne veux pas partir. Je ne veux plus partir» avait-il subi un sortilège de confusion ? Arès n’en croyait pas ses oreilles. Il manqua de se pincer pour s’assurer qu’il ne rêvait pas. Combien de fois avait-il rêvé de l’entendre dire ça ? Il n’eut pas le temps de répondre quoi que ce soit, qu’il se sentit attiré dans le canapé contre son amant. Il se contenta de lui sourire et de le regarder avec une tendresse inégalable. Son regard parlait à sa place. Il lui disait combien il lui avait manqué. Combien il était heureux d’être avec lui ici.

« Toi aussi, tu m'as manqué. » Arès n’en doutait pas. Après tout, il avait cherché à reprendre le contact. A le revoir. Au fond, même s’il ne pouvait pas se contenter de lui, Arès savait qu’il comptait pour Galaad. « Je te retrouve juste, moi aussi je veux profiter de toi. Ce soir, demain ... et encore d'autres jours, si tu veux bien de moi.» En guise de réponse, il prit une nouvelle fois sa tête dans ses mains mais non pas pour lui observer l’œil mais pour l’embrasser. Un baiser qui criait son envie de le retenir pour des siècles. Lorsque leurs lèvres se séparèrent enfin, il l’attira à nouveau contre son torse, tout en passant sa main dans ses cheveux. «  Tu peux rester autant que tu veux mon beau ». finît-il par répondre au cas où son baiser n’ait pas suffit à lui faire comprendre sa réponse. Il déposa un baiser sur son front avant d’ajouter «  Même si tu pars, tu pourras revenir.». Arès était prêt à essayer d’accepter qu’il puisse voir d’autres et le voir lui. Il voulait essayer de profiter de ce dont il pouvait profiter et de ne pas se prendre la tête. La vie était trop courte pour ça. Même s’il savait que ce serait compliqué. Oui, il est possessif. Jaloux. Mais il allait faire des efforts pour lui. Après tout, c’est ça aussi l’amour non. Des concessions.   «  Ecoute, je suis désolé de t’avoir ignoré ces derniers mois. J’ai été con». . Galaad allait-il également s’excuser ? Arès en doutait, mais ça lui importait peu tant qu’il pouvait profiter de lui en cet instant. En y pensant, c’était tout de même terrible de se dire qu’il avait fallu un événement si tragique pour les réunir à nouveau. Mais après tout, à toute chose malheur est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Galaad N. Stomby

Galaad N. Stomby


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 343
| AVATARS / CRÉDITS : Sebastian Stan
| SANG : (Presque) pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : une cage menaçant de l'avaler et de l'emprisonner
| PATRONUS : un chat (vaguement)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès EmptyMar 7 Sep 2021 - 23:05

ft. Ares Zabini  ▬  Pâques 1978, juste après l'attentat


And your love
is standing next to me

Le regard d'Arès débordait d'amour, et une petite voix au fond de Galaad hurlait qu'il ne le méritait pas. Mais ces hurlements étaient étouffés par son besoin dévorant d'être rassuré, d'être choyé. Tout comme il noyait son chagrin dans l'alcool et des bras inconnus, il voulait cette fois essayer d'effacer son traumatisme dans l'étreinte d'Arès. Ça ne marcherait peut-être pas. Sauf qu'il voulait quand même essayer. Et tant pis pour les espoirs qu'il briserait sans doute en chemin ... Leur baiser avait presque la passion des premières nuits. Presque. Traînaient encore dans l'air les remords et les fantômes d'anciens reproches. Les portes fermées au nez, les hiboux ignorés. Mais tous ces mauvais souvenirs pourraient bientôt être oubliés, n'est-ce pas ? Il suffisait juste d'en créer de nouveaux. C'était exactement comme l'attentat dont il venait d'être victime. Les baisers d'Arès feraient une aussi bonne diversion que le purfeu. Galaad espérait, avec toute la force du désespoir, que les cris qu'il croyait encore entendre se tairaient enfin quand il s'abandonnerait à l'étreinte de son amant. Il ne voulait même pas penser au moment où il partirait - c'était trop effrayant. Il ne répondit donc pas à Arès, se contentant de caler sa tête dans le creux de sa clavicule, tout près de son cœur.

Il ferma les yeux, se concentra sur le battement régulier de son cœur. Dans les bras d'Arès, il se sentait comme dans un cocon rassurant, et le monde extérieur lui paraissait soudain bien moins angoissant. Sa respiration retrouva un rythme lent, comme s'il avait repris une dose de la potion qui l'avait endormi par deux fois déjà. Ses muscles se relâchèrent et, pour la première fois depuis qu'il avait émergé de son sommeil artificiel, l'envie de se jeter sur la boisson disparut. C'était le signe qu'il avait pris la bonne décision, n'est-ce pas ? Non, il voulait arrêter de se torturer avec ces hésitations. Elles seraient pour plus tard. Les regrets aussi. Il écouta ceux d'Arès avec un petit sourire désolé, avant de passer distraitement ses doigts sur la joue du médicomage.
- N'en parlons plus, ok ? Ne plus en parler, c'était quasiment comme oublier. Et oublier, Galaad ne voulait que ça.

Revenir en haut Aller en bas
https://thesquirrelart.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




Standing next to me ▬ PV Arès Empty
MessageSujet: Re: Standing next to me ▬ PV Arès Standing next to me ▬ PV Arès Empty

Revenir en haut Aller en bas

Standing next to me ▬ PV Arès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse-