GRYFFONDOR : 36 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !

Partagez

C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] Empty
MessageSujet: C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] EmptyVen 18 Déc 2020 - 23:51

Maintenant mise à l’arrêt totalement, impatiente d’en finir quelque part, Soyle n’en perdait fort heureusement pas sa bonne humeur et un minimum de volonté à être active. C’était peut-être même pire encore depuis son anniversaire, lui rappelant un peu que le temps pouvait passer à une vitesse bien trop folle. Motivée par les derniers mots échangés avec son ami Orion, elle avait voulu le revoir assez rapidement. Déjà parce qu’il lui manquait sincèrement, elle qui s’était habituée à le voir tous les jours au château, la rupture était étrange, un peu brutale aussi. Elle s’en sortirait bien, c’était presque même assez proche du caprice. Mais si il n’était pas contre, autant en profiter non?

La rouquine avait donc continué à échanger avec lui par hibou, convenant d’un rendez-vous en ville cette fois, pour changer un peu d’air. Soyle se trainait un peu, certes, mais elle appréciait tout de même pouvoir sortir un peu. En plus elle avait son petit plan. Toujours très bien entourée, soucieuse d’ailleurs d’avoir de nombreuses personnes pour partager avec elle des moments de vie divers, elle aimait aussi par moments avoir le plaisir de les faire se rencontrer quand elle estimait que les caractères seraient compatibles. C’était ce genre de moments qu’elle prévoyait pour ce jour-là. Revoir Orion était un plaisir. Choisir le pub de son ami, presque sa famille, Marius, c’était le petit bonus. Elle pourrait peut-être créer des affinités?

Une fois dans les rues blanches de neige où régnait une ambiance de noël absolument charmante, Soyle s’était mise à sourire en pensant à la suite, à ces futurs noël qu’ils passeraient avec cet enfant pour le moment calme dans son énorme ventre si pesant et qui lui demandait tellement d’aménagements. Venait ensuite l’image des futurs anniversaire. Qui sait, peut-être même en aurait-elle un autre un peu plus tard? John serait peut-être pour une fois plus à l’aise avec cet enfant? Elle se mordit même la lèvre pour se retenir de rire, prise entre ces douces idées et la vision de quelques jeunes enfants qui jouaient dans la neige un peu plus loin. Malgré tout, elle fut bientôt arrivée. Par un heureux hasard et un timing absolument parfait, elle avait repéré son ami un peu plus loin, lui aussi presque arrivé. Dans sa grande cape verte, elle qui se trouvait si énorme, Soyle était presque sûre qu’il l’avait vue, mais dans le doute elle fit un signe de la main, incapable de presser le pas pour le rejoindre comme elle l’aurait fait en temps  normal. Arrivée à sa hauteur, elle lui avait accordé une rapide accolade, plus gênée encore que la dernière fois par son ventre (qui avait encore pris du volume comme elle le lui avait assuré lors de cette conversation). Ravie de le revoir, les joues roses à cause du froid, elle souriait largement, prête à l’entraîner à l’intérieur. Pour cela, il fallait passer Doyle.

Doyle, c’était un homme grand. Très grand. Pas vraiment un homme d’ailleurs, puisque du sang de géant coulait largement dans ses énormes veines. Un grand garçon donc, qui semblait rude, assez fin cela dit malgré sa grande taille. Mais Doyle, et ça la rouquine le savait, au fond, c’était un amour. Depuis le temps qu’elle venait ici, elle le connaissait relativement bien, et l’inverse était largement vrai aussi. Au moment de passer devant lui donc, elle avait tendu les bras vers lui, donnant un (très) léger sourire au géant qui se baissait déjà vers elle pour se mettre à sa hauteur. Ce qui voulait dire beaucoup finalement. La rousse avait pris sa tête entre ses mains pour déposer un baiser sur sa joue.

-Bonjour mon grand!

-Bonjour Mrs Hoover.

-Tu vas bien?

-Oui Mrs Hoover.

Une appellation dont elle avait hérité au décès de sa mère qui connaissait également très bien le bonhomme. Il était toujours très précautionneux avec Soyle, sans doute plus encore depuis qu’elle était enceinte. Et si on ne pouvait pas parler d’un visage jovial, il y avait nettement un sourire sur ses lèvres. Habituée, Soyle lui confia donc sa baguette, laissant Orion faire de même. Elle allait passer la porte quand Doyle lui glissa plus doucement un mot.

-Mrs Hoover? Mr Draven est en cuisine…

Il savait exactement ce qu’elle ferait avec cette information. Et le regard plein de malice de la rousse le montrait. Demi-tour. Soyle qui avait fait signe à son ami de la suivre avait contourné le bâtiment pour se glisser sur le côté jusqu’à une rangée de fenêtre. Passant un regard à l’intérieur en s’approchant, elle avait tapé au carreau avec un grand sourire avant de faire un signe de la main. Il l’avait vue. Toute contente de son geste, elle était retournée vers l’entrée pour passer les portes, Doyle ne laissant rien paraître de sa complicité pour cette action presque enfantine.

L’air bien chaud du pub faisait picoter ses joues de façon tout à fait agréable. Orion à sa suite, elle s’était dirigée tout naturellement vers Marius qui, la voyant dehors, était sorti de sa cuisine. Une fois devant lui, elle avait comme toujours tendu son front pour y recevoir son traditionnel baiser, comme toujours très satisfaite par ce geste. Elle avait ensuite tendu la main vers Orion pour l’inviter à s’approcher.

-Marius, je te présente Orion Greengrass, un autre professeur de Poudlard. Orion, Marius Draven, propriétaire des lieux.

Des présentations très rapides pour plusieurs raisons. Déjà parce qu’ils seraient ainsi libres de compléter les informations par eux-mêmes et donc donner celles qu’ils désiraient tout comme ils pouvaient garder celles qu’ils ne voulaient pas voir divulguées. Un très grossier résumé donc fourni à chacun, mais ils devaient tous les deux se douter que c’était pour leur laisser la main. L’autre raison? Tout simplement que ce faible déplacement avait déjà raison d’elle et il lui fallait prendre place quelque part. Ce qu’elle n’avait pas tardé à leur signifier.

-Messieurs, ne le prenez surtout pas mal, mais il va vraiment falloir que je m’asseye. Par là ça convient à tous le monde?

Désignant une banquette qui saurait certainement plus facilement lui convenir qu’un tabouret de bar, attendant l’approbation du maître des lieux, elle s’était dirigée vers la table pour se débarrasser de sa cape et s’installer. Voilà qui était déjà beaucoup mieux. Elle eut d’ailleurs un petit soupir de contentement. Ainsi, elle était prête à commencer la conversation, retrouvant son franc sourire, presque excitée à l’idée de voir comment les deux hommes allaient s’entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Marius Draven

Marius Draven


CRACMOL
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

CRACMOLCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 128
| AVATARS / CRÉDITS : Pierce Brosnan
| SANG : Pur (né Black mais c'est un secret bien gardé)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] Empty
MessageSujet: Re: C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] EmptyDim 17 Jan 2021 - 18:48

Un pub qui marche n'est jamais réellement vide, il y a juste des plages horaires plus intenses que d'autres. Le service du midi terminé depuis peu, la foule des travailleurs avait laissé place à une population plus clairsemée et plus hétéroclites d'amoureux en goguette, d'auteurs en panne d'inspiration ou de voyageurs en quête d'un refuge. Marius avait déjà quitté son bureau pour faire son débriefing avec Wimpy, son chef, en cuisine et le chef de salle. Le vieux cracmol n'avait jamais oublié sa rigueur toute militaire, chez lui les choses étaient carrés et efficace et le briefing de 14h faisait partie de ses rendez-vous que le patron ne modifiait jamais. Cigare en main, plume et parchemins autour de lui et  à côté une assiette et d'un verre de bistrot vide pour rappeler que le vieil homme avait de nouveau (et contrairement aux recommandations des femmes de son entourage) sacrifié sa pause-déjeuner pour un sandwich et un verre de vin rapidement avalés pendant la réunion. En face de lui, l'elfe de maison chef  de cuisine lui faisait le point sur le service d'aujourd'hui et sur ce qui était prévu pour le très long service du soir. Une conversation qui aurait sans nul doute ennuyé n'importe qui d'extérieur au service et au monde de la restauration car on y discutait des éventuels problèmes rencontrés durant le service de midi, de gestion des stocks et des restes. Autour d'eux, le personnel de cuisine s'affairait mais rien ne semblait troubler le calme de Marius. La plume du vieux cuisinier crissait à tout vitesse pour noircir un parchemin de chiffres et de calculs tandis qu'il discutait du menu du soir.

Il entendit tapoter à la fenêtre et vit la flamboyante chevelure rousse et le lumineux sourire de celle qu'il considérait comme une nièce : Soyle Hoover. Il lui fit un signe de la main et un clin d’œil pour lui montrer qu'il l'avait vu. Il mit un terme à la réunion et sortit de la cuisine. Un sourire s'affichait sur son visage alors qu'il se rappelait avec amusement qu'elle ne faisait que perpétuer une tradition commencé il y a plus d'une quinzaine d'années quand la tornade rousse en version miniature venait se glisser dans la cuisine pour dire bonjour et repartait souvent avec un bonbon, une sucette ou un chocolat. Sa mémoire restitua avec une perfection qui le surprit la voix de Dominika le grondant et disant à sa fille de le garder pour après le repas et le rire d'Aiden qui suivait invariablement. La petite tornade était devenue une belle et grande femme et le ventre rond et imposant qu'elle arborait lui faisait penser que la vie est un cycle ironique. Il passa rapidement par le bar pour prendre un bonbon à la cerise dans un petit bol caché, pas question que Soyle le voit elle serait capable de le finir en moins de temps qu'il n'en faut pour dire lumos. Il l'embrassa sur le front selon leur rituel immuable puis la serra dans ses bras avant de serrer la main de l'homme qui l'accompagnait avec sa vigueur et sa fermeté coutumière.

-
Marius, je te présente Orion Greengrass, un autre professeur de Poudlard. Orion, Marius Draven, propriétaire des lieux.
- Bienvenue au Gentleman Assoiffé, ravi de faire enfin votre connaissance.  Soyle et Eupraxia, ma fille, m'ont beaucoup parlé de vous.

Soyle écourta avec gentillesse les présentations en demandant si elle pouvait s'asseoir sur une banquette. Marius acquiesça en silence et d'un geste invita Orion à faire de même. Orion était plus grand que ce que le vieux cracmol avait imaginé quand Soyle lui avait décrit et n'avait pas l'apparence qu'on aurait pu prêter à un professeur qui enseignait une matière comme l'arithmancie. Sans surprise, Marius n'avait, de par sa condition de cracmol, jamais appris l'arithmancie mais il savait que sa sa fille n'y était ni très douée ni très passionnée. Aussi à la description de sa fille et d'autres sorciers il imaginait le professeur d'arithmancie comme une sorte de rat de bibliothèque.Il avait tort visiblement. Avant de s'asseoir, il demanda :

- Vous prendrez quelques chose à boire ? A manger ou à grignoter avec ? Le plat du jour de ce midi est encore chaud si vous n'avez pas mangé.

Marius prit les commandes et s'occupa lui-même des boissons au comptoir, se servant une pinte d'Undercliffe pour lui-même. Il en profita également pour poser son cigare dans un cendrier pour ne pas indisposer Soyle. Il revint rapidement avec les commandes et s'assit à la table.
Revenir en haut Aller en bas
Pr Orion Greengrass

Pr Orion Greengrass


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 124
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Hemsworth - Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec la maladie de son père
| PATRONUS : Un raton-laveur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] Empty
MessageSujet: Re: C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] EmptyVen 22 Jan 2021 - 11:58

Orion Greengrass était un homme compliqué, mais dans le bon sens du terme, s'il y en avait un. Vantard, immature et fier, il pouvait aussi se montrer particulièrement fidèle et doux, c'était le cas avec son amie Soyle. En effet, avec la jeune femme, il se trouvait être tout à fait différent d'avec d'autres : il laisser souvent de côté sa fierté et son côté imbu de lui même pour être quelqu'un de plus mature, sociable et surtout quelqu'un sur qui on pouvait compter, et ça Soyle le savait parfaitement. Elle pouvait toujours compter sur lui, surtout maintenant qu'elle portait un petit être en elle qui devait souvent la gêner. Après tout, il était habitué à aider les gens depuis que la maladie de son père empêchait le vieil homme d'être indépendant. Non pas qu'il voyait Soyle comme son père ! Loin de là ! Même dans ses pensées, Orion était un homme maladroit avec les mots...
Enfin bref, tout ça pour dire qu'Orion avait rendez-vous avec Soyle pour la faire sortir de chez elle et lui aérer l'esprit, ce dont elle avait besoin depuis qu'elle ne travaillait plus pour se reposer. Ils s'étaient donné rendez-vous dans un bar que le blondinet ne connaissait pas, étonnant vu son palmarès de tournée des bars. Une fois un manteau passé et un bonnet vissé sur sa tête, après avoir donné les derniers conseils à l'infirmière présente pour s'occuper de son père, Orion sorti de chez lui et se mit en route. La neige craquer sous ses chaussures et l'enfant en lui adorait ça. Depuis bébé, Orion adorait la matière blanche et froide qui accompagnait l'hiver. C'était féerique et plein de souvenirs. Son père lui racontait souvent qu'il pouvait jouer des heures dans la neige avec sa défunte mère... Bientôt arrivé au lieu de rendez-vous, le blondinet aperçu Soyle non loin de lui, bien emmitouflée dans sa cape verte. Honnêtement, même s'il l'avait voulu il n'aurait pas pu la rater : son ventre était de plus en plus proéminent, toujours aussi impressionnant ! Arrivé à sa hauteur, ils s'étreignirent rapidement. "Eh bien, tu arrives encore à marcher ?" dit-il en riant avec un petit clin d'oeil à la rouquine. Les deux amis arrivèrent donc face à un homme particulièrement grand. Soyle semblait le connaître et déposa un baiser sur sa joue lorsqu'il fut baissé à sa hauteur. Ils s'échangèrent des salutations puis la sorcière lui confia sa baguette, ce qui étonna Orion qui comprit rapidement qu'il fallait qu'il fasse de même. Il fronça légèrement les sourcils avant de donner la sienne à son tour. Au lieu d'entrer, Soyle fit signe à Orion de le suivre, ce qu'il fit sans comprendre pourquoi. Ils firent alors le tour du bâtiment, la jeune femme tapa à un carreau en faisant un signe, avant de finalement repartir vers l'entrée. "Dire que je te suis les yeux fermés sans m'interroger sur ta santé mentale..." murmura-t-il avec un ton amusé lorsqu'ils passèrent enfin les portes du bar.
Soyle se dirigea directement vers un homme assez âgé, qui déposa un baiser sur son front, avant de tendre la main vers Orion. Le jeune homme s'approcha alors et entendit son amie le présenter et introduire l'homme face à elle. Le blondinet serra donc la main du dénommé Marius avec un sourire prudent. Lorsque l'homme prit la parole, Orion fit tout de suite le lien avec sa fille. "Ravi également. J'espère qu'elles ne disent pas trop de mal alors, surtout Eupraxia qui ne me porte clairement pas dans son coeur" déclara-t-il avec un petit sourire en pensant à la jeune fille et à son désamour complet pour la matière qu'il enseignait. Il ne pouvait pas dire qu'il ne comprenait pas, les chiffres étaient soit adorés soit détestés, et il rencontrait beaucoup plus de gens qui les haïssaient que l'inverse.
Soyle s'installa sur une banquette, souffrant de rester debout trop longtemps. Son ancien collègue s'installa en face d'elle et hocha vivement la tête lorsque le pâton des lieux leur proposa à boire et à manger. "J'ai une faim de dragon" affirma-t-il avant de demander une pinte et un plat du jour. "Et toi, Soyle ?" demanda-t-il en reportant son attention sur la jeune femme.
Une fois Marius parti avec les commandes, Orion demanda d'une voix plus basse : "Du coup c'est un genre de parrain ami de la famille ?".
Revenir en haut Aller en bas
Soyle Hoover

Soyle Hoover


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] Empty
MessageSujet: Re: C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] EmptyDim 24 Jan 2021 - 17:51

Soyle avait toujours adoré la neige. Si elle n’était pas si encombrée par sa grossesse, elle aurait sans doute proposé à Orion une bataille de boules de neige… et il aurait peut-être même accepté! Le connaissant, il en serait capable… Dans de bonnes conditions, reposé, il aurait peut-être accepté ce petit retour en enfance avec son amie. Mais elle n’était pas assez en forme pour le faire. Ou disons qu’elle en avait un peu trop, des formes. Elle se contentait d’observer les autres le faire en attendant, heureuse tout de même de retrouver son ami pour aujourd’hui. Elle qui avait déjà le sourire se faisait lumineuse, heureuse de le voir mais aussi à l’idée de présenter ces deux hommes qui comptaient pour elle.

-Eh bien, tu arrives encore à marcher ?

Orion ne semblait pas du tout au fait pour ce qui était des grossesses. Déjà lors de leur dernière rencontre il s’était étonné de la taille de son ventre. Et il avait encore grossi. Mais Soyle ne le prenait pas mal, pas du tout, ce n’était qu’une nouvelle plaisanterie de sa part. Sans doute pour cacher sa surprise d’ailleurs. Il faut dire que la cape n’était pas forcément flatteuse.

-Mais oui, très bien, même avec la neige! Bon, je te l’accorde, je ne vais pas battre un record de vitesse aujourd’hui…


Orion d’abord, un premier visage qui lui faisait plaisir. Venait ensuite Doyle. Avec sa très grande taille et son regard neutre, il faisait souvent un peu peur. Normal, il était presque là pour ça. Elle aussi la première fois s’était retrouvée très impressionnée par lui. Orion n’en menait pas large donc, et ça se comprenait. Il se détendrait certainement par la suite. Elle l’inviterait peut-être à revenir encore quelques fois? Mais avant d’entrer, elle avait eu une autre idée, soufflée par le géant. Orion la suivait presque docilement, sans doute sans comprendre ce qu’elle faisait.

-Dire que je te suis les yeux fermés sans m'interroger sur ta santé mentale...

Alors qu’ils rentraient, elle rit à sa remarque. Son petit manège était effectivement assez surprenant. C’était une question d’habitude pourtant, depuis de nombreuses années. Soyle avait encore quelques petits réflexes de cette période, attachée aux habitudes, surtout celles qui pouvaient sembler sans intérêt.

-Ah ça, c’est parce que tu sais que même là je reste plus sensée que toi mon petit chat.

Arrivait le tour de Marius. Lui aussi lui donnait le sourire. Et il semblait que c’était réciproque. Il lui avait accordé ce traditionnel baiser sur le front et une réconfortante accolade pour elle qui venait du froid de l’extérieur. Elle avait pris les commandes ceci dit, se sentant entre ces deux hommes qui ne se connaissaient pas et prenant la responsabilité de faire de brèves présentations.

-Bienvenue au Gentleman Assoiffé, ravi de faire enfin votre connaissance.  Soyle et Eupraxia, ma fille, m'ont beaucoup parlé de vous.

Qu’elle-même en ait parlé c’était sûr. Mais finalement il était aussi logique que la jeune Eupraxia ait fait de même. Eupraxia Draven, jeune fille de 14 ans avec un bon petit caractère, à l’image de ses parents, avait choisi de faire arithmancie comme option dans ses études. Une matière où… autant le dire elle n’était pas très bonne. Il lui arrivait donc certainement plus souvent de râler après le pauvre enseignant que de lui envoyer de fleurs. Soyle faisait cependant confiance à Marius pour ne pas se laisser trop influencer par les descriptions de l’adolescente.

-Ravi également. J'espère qu'elles ne disent pas trop de mal alors, surtout Eupraxia qui ne me porte clairement pas dans son coeur

Soyle même en cherchant bien n’aurais sans doute pas grand mal à dire de son ami. Orion était un proche finalement, son petit chat, un homme important de sa vie et il avait été un collègue formidable, complice même de certains moments naïfs de l’ancienne enseignante.

-Pour Eupy je ne sais pas, même si c’est plus tes chiffres qu’elle n’aime pas plus que toi… Mais moi je ne fais que des éloges à ton sujet, tu le sais.

De grands yeux de biche amusés tout de même devraient finir de donner le ton à Orion. Marius pouvait être impressionnant de premier abord. Et à vrai dire Soyle le soupçonnait de le faire exprès. Mais il comptait pour elle et à ce titre elle espérait que les deux hommes pourraient s’entendre au mieux. En attendant, la rouquine s’était autorisé à les couper, ayant besoin de changer de cette position debout qui la fatiguait de plus en plus. La petite troupe s’était donc dirigé sagement vers une banquette pour s’installer, Soyle laissant échapper un soupir de soulagement une fois placée.

- Vous prendrez quelques chose à boire ? A manger ou à grignoter avec ? Le plat du jour de ce midi est encore chaud si vous n'avez pas mangé.

Ah il faut dire que c’était très tentant! Soyle avait peut-être un peu compté dessus à vrai dire. Et en ce moment, elle n’aurait pas forcément eu de remords à manger devant Orion si il n’avait rien voulu prendre. On ne pouvait pas lutter contre ces faims terribles qui pouvaient la tenir. Elle n’essayait même plus! Marius devait sans doute déjà le voir à ce sourire qu’elle lui adressait. Mais priorité à son ancien collègue…

-J'ai une faim de dragon

Parfait! Il avait demandé rapidement un plat du jour et une pinte, Soyle s’était retenu de lui dire qu’il ne serait pas déçu. Elle comptait sur le chef de ces cuisines qu’elle connaissait bien pour sortir quelque chose qui saurait au premier coup d’oeil terminer d’aiguiser l’appétit de son ami. Rien que l’odeur en général suffisait…

-Et toi, Soyle ?

Ah oui, elle aussi allait donner un peu de travail aux cuisines. Elle avait donc hoché la tête en se tournant vers Marius. Elle commençait à avoir une belle petite faim.

-Je vais te prendre un sirop de menthe… et ce que tu as de chaud. Je te fais confiance.

Marius la connaissait, presque par coeur d’ailleurs. Il saurait quoi lui donner. Ce qu’elle pouvait dire, c’est que l’air été frais dehors et qu’elle avait faim. Les cuisines de son oncle de coeur avaient toujours su répondre à ses attentes, elle ne doutait en rien que le déjeuner serait excellent. Marius était donc parti vers son bar transmettant les commandes, laissant les deux jeunes gens entre eux.

-Du coup c'est un genre de parrain ami de la famille ?

Orion avait parlé d’une voix assez basse, obligeant son amie à se pencher légèrement vers lui. La belle avait souri à sa question. Les liens qu’elle pouvait avoir avec Marius n’étaient effectivement pas forcément les plus clairs aux yeux des autres. Soyle n’avait cependant aucun problème à tenter de les éclairer. C’est donc d’une voix joyeuse mais assez basse également qu’elle lui avait répondu, respectant cette visible volonté qu’il avait à ce que Marius ne les entende pas.

-Oui si on veut. Mon père était moldu, il a fait ce qu’on appelle la Légion Étrangère, en France, ce sont des militaires. Marius et un autre ami qui travaille ici l’ont fait aussi. Ils étaient frères d’arme si on veut. Plus tard ils se sont retrouvé ici un peu par hasard. Ils étaient très proches tous les trois, Marius est un peu comme un oncle tu vois? Il s’est occupé de moi quand mes parents sont décédés, il veille plus ou moins.

Donnant quelques explications avec bonne humeur, elle n’avait aucune envie de plomber le moral d’Orion par la triste fin de ses parents. Mais il fallait dire les choses, et Marius avait volontairement ou non ( et elle était presque sûre que ce n’était pas volontaire) pris la place d’un père à ses côtés, René son comparse jamais bien loin non plus.

Marius était rapidement revenu auprès d’eux avec les boissons, première étape de ce déjeuner un peu tardif mais sans doute très agréable aussi. Soyle avait noté l’abandon du cigare, souriant d’une façon presque complice à son oncle en guise de remerciement. Il savait qu’elle n’était pas fan, mais en ce moment elle en était même plutôt facilement indisposée. Passant un bras dans le dos de son ami et ancien collègue, Soyle semblait d’une humeur taquine.

-Alors? Eupy dit des horreurs sur mon pauvre petit Orion? Mon pauvre petit chat, si mal aimé par les élèves…

Soyle sans trop bouger de sa place pour ne pas trop faire bouger ce poids à l’avant avant tendu le bras pour aller caresser la joue d’Orion dans un geste un peu moqueur. Elle s’en amusait mais ce n’était pas bien méchant. Marius lui devait déjà connaitre ce comportement. Pour cause, il ne datait pas d’hier… Et Orion aussi y était habitué!
Revenir en haut Aller en bas
Marius Draven

Marius Draven


CRACMOL
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

CRACMOLCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 128
| AVATARS / CRÉDITS : Pierce Brosnan
| SANG : Pur (né Black mais c'est un secret bien gardé)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] Empty
MessageSujet: Re: C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] EmptyMar 9 Mar 2021 - 19:05

Marius avait brièvement quitté la table pour passer les commandes en cuisine et s'occuper des boissons. Il n'avait que peu prêté attention à Orion demandant son lien avec Soyle mais il se douta que la question avait été ou sera posé à un moment, elle venait tout le temps lorsque la jeune rouquine venait au pub accompagnée. Marius ne la prenait pas mal, c'était normal de vouloir comprendre le lien presque paternel qui unissait les deux. L'ancien légionnaire le résumait par la devise de son ancienne unité, Legio Patria Nostra soit « La Légion est notre Patrie. Aiden Hoover avait été plus que le sergent-chef de Marius et René pendant la guerre, il était un compagnon, un frère d'armes rapidement devenue un ami très proche, voire un de ses meilleurs amis. Sa femme, Dominika Hoover, était la marraine d'Eupie et le choix avait été considéré comme allant de soi. Au décès du couple, Marius avait plus ou moins volontairement comblé le vide et pris la relève, comme Soyle l'avait fait pour dans le rôle de marraine d'Eupraxia. Il n'avait jamais eu la moindre intention de remplacer son ami décédé, mais la légion est une famille et on en laisse jamais tomber sa famille. De la petite tornade rousse qui venait réclamer un bonbon à la future maman, ils s'étaient construit un lien familial un peu hors-norme fort.

Il revint à la table avec deux pintes d'Undercliffe, un sirop à la menthe et des cacahuètes. Marius distribua les boissons, s'assit et silencieusement leva son verre pour trinquer. Soyle revint sur le peu d'application d'Eupraxia dans la matière d'Orion :

- Alors? Eupy dit des horreurs sur mon pauvre petit Orion? Mon pauvre petit chat, si mal aimé par les élèves…

Marius rit doucement alors qu'il buvait une gorgée de bière et reposa son verre avant de répondre :

- Des horreurs sur son professeur ? Non pas exactement... sur la matière par contre c'est autre chose.

C'était un euphémisme de dire que la jeune adolescente n'aimait pas l'arithmancie, elle s'en ouvrait largement à ses parents dans ses lettres et à la maison les travaux du professeur Greengras commençait par un soupir et terminait par un cri de joie et entre les deux quelques jurons suivis du « Ton langage ! » d'un des deux parents. Marius sourit quand il repensa qu'elle avait choisi cette matière parce que sa mère l'adorait quand elle était elle-même à Poudlard. Lui n'y connaissait rien d'autre que les descriptions des autres mais il avait exprimé des doutes sur les affinités de sa fille avec une telle matière, sa mère partageant son avis. Il continua en expliquant à Orion pourquoi il avait sa fille en classe :

- Elle a voulu faire arithmancie parce que sa mère adorait cette matière, contre notre avis qui était qu'elle n'a pas le caractère pour ça...mais ma fille est aussi têtue que sa mère.

Il finit sa phrase en souriant, sachant parfaitement que Soyle allait réagir à cette phrase car si Morticia était têtue, il était évident que son père n'était pas en reste. La jeune élève à Poudlard avait de qui tenir de ce côté-là de son caractère. Marius regarda Soyle titiller la joue d'Orion d'un geste presque maternelle, son regard se fit amusé. Il n'y avait pas l'air d'avoir un très grand écart d'âge entre les deux, pourtant Soyle était naturellement maternelle. Elle l'avait toujours été, comme sa mère avant elle.
René arriva avec les deux plats chaud, une belle tourte à la viande qui aurait sans doute nourri deux comme Orion avec une très généreuse part de purée de pomme de terres pour Orion et quatre Croque-Monsieur de belle taille avec des frites pour Soyle. Marius fit remarquer d'un ton badin qu'il avait suivi la logique de sa nièce, à savoir que comme ils étaient deux il y avait deux fois la dose habituelle. Habillé, élégamment, trop pour être serveur, René faisait facilement une tête de moins que Marius en plus d'être plus trapu et l'air moins commode, pourtant c'est avec une joie bruyante qui illuminait son visage qu'il servit les plats, il embrassa Soyle sur le front, salua Orion d'un geste de bienvenue presque martial :

- J'profite du service pour t'dire bonjour petite, on f'ra les présentations en détails plus tard gamin je filoche j'ai rendez-vous, dit-il dans son anglais teinté d'un fort accent français

Marius lui fit un clin d'oeil, René acquiesça sans rien dire ni rien perdre de son sourire. L'oncle français de Soyle prit un élégant manteau de fourrure, un chapeau et quitta le pub. Le vieux cracmol se dit qu'il devait quelques explications à Orion :

- Soyle a dû vous expliquer d'où je la connaissais, voilà l'autre « Tonton Légion », mon frère d'armes et compagnon de galère René Doucet.

Il ne s'étendit pas plus, il n'y avait pas grand-chose de plus à dire, enfin plutôt qu'il ait envie de raconter. Il se disait que Soyle n'avait pas envie d'avoir invité un ami dans le pub de son oncle pour que ce dernier ressasse le passé comme un vieux croulant. Marius but une gorgée de bière et prit la parole :

- Alors Orion , ça t'ennuie qu'on se tutoie et que je t'appelle par ton prénom ?,  comment va Poudlard et est-ce que vous survivez sans la miss ici présente, il désigna Soyle assise au fond de la banquette, et la russkoff avec vous ?

Marius avait posé la question avec le ton rieur et les yeux amusés qu'on lui connaissait dans ces moments-là, il s'était reculé pour mieux s'installer sur la banquette. Il ne lui manquait que son cigare pour se sentir au mieux...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] Empty
MessageSujet: Re: C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius] Empty

Revenir en haut Aller en bas

C'est chouette chez tonton! [Orion/Marius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse-