GRYFFONDOR : 14 pt | POUFSOUFFLE : 7 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
Ventes privées Lacoste : de 30% à 50% de ...
Voir le deal

Partagez

Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 263
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Empty
MessageSujet: Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] EmptyLun 21 Déc 2020 - 9:16

Freya #9966cc
Andro blue
Ted green
Nymphadora purple
Nora red


Vendredi 21 décembre 1979 :

La veille des vacances de Noël a toujours été un calvaire pour Nora, c'était la dernière journée pour clôturer un maximum de dossiers et de rendez-vous pour être tranquille à la rentrée. Elle n'aimait pas vraiment l'ambiance au Ministère ce jour-là car souvent les faux-culs étaient de sortie et n'hésitaient pas à se faire mousser devant la hiérarchie sur la journée, comme si ça rattrapait l'année entière. La sorcière s'était enfermée dans son bureau, elle en était ressortie uniquement pour manger et s'aérer de temps en temps. Ainsi, son chef la convoqua comme l'ensemble de ses collègues afin de leur transmettre de bonnes vacances et de bonnes fêtes.  

Ainsi Nora avait pu rentrer tôt ce jour-là, préférant aller faire quelques emplettes de dernières minutes, que ce soit alimentaire ou des idées cadeaux. Il y avait foule cette fin d'après-midi sur le Chemin de Traverse mais en même temps c'était la période. Elle prit soin de prendre son sac fourtou comme elle l'appelait afin d'optimiser ses achats sans trop porter directement comme lui avait rappeler Freya. D'ailleurs en parlant de sa belle compagne, elle devait avoir qu'une hâte c'est que la sonnerie retentisse pour quitter Poudlard pour les fêtes.
L'anglaise lui avait suggérer de le passer en famille, ce que la scandinave avait accepté à une condition, que c'était les Tonks qui venaient cette fois-ci chez elles. Évidemment, Nora avait cédé, elle n'arrivait pas à faire autrement avec la belle enseignante, craquer était devenue si naturelle chez elle.

Freya lui avait dit qu'il y avait une chance sur deux pour qu'elle puisse partir dès le vendredi de l'école des sorciers, mais il restait toujours une infime chance ou malchance qu'elle soit obligée de passer le week-end avec les étudiants restants dans les murs de l'école. Dans le doute, les deux femmes avaient prévu le coup, pendant que Freya réglerait ses dernières activités de fin d'année, Nora faisait les courses et préparait le sapin. Évidemment, ce dernier aura ses petites touches complémentaires norvégiennes, la sorcière y tenait particulièrement.

Les emplettes terminées, Nora rentra à la maison, elle déposa toutes les affaires dans le salon et décida de prendre une douche bien chaude pour se détendre avant d'emballer quelques cadeaux, notamment un pour sa douce moitié. Ce n'était pas le seul mais elle devait le faire en « surprise » pour épater sa douce Freya. Le sapin était orné de cadeaux, il y en avait pour Freya, Andromeda, Ted et surtout Nymphadora, en tout cas, ceux de Nora étaient encore cachés à croire qu'elle craquerait s'ils étaient mis sous l'arbre décoré....pfff...Rolling

Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] 1608535514-noel

-Voilà une bonne chose de faite ! Les cadeaux sont emballés, la décoration ok, le sapin ok, les courses rangées. Il ne manque plus que ma chérie et le restant de la famille. Fit la sorcière en s'asseyant dans son fauteuil.
Elle s’endormit épuisée de sa journée et sans doute à cause du bain aussi.

Samedi 22 décembre 1979 :

Lorsque Nora ouvrit un œil, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas manger la veille mais que surtout elle n'avait pas prit le temps d'aller se coucher. Elle se redressa faisant craquer son dos et son cou, le silence régnait dans la maison. Les bougies étaient fondues et éteintes depuis un moment, son hibou et sa chouette dormaient profondément sur leur perchoir respectif. Prenant le temps d'observer son environnement, la sorcière remarqua l'absence de sa belle.

-Mmmh, il semblerait que tu sois bloquée à Poudlard ma chérie. Fit-elle en s'étirant encore une fois tout en baillant.

La sorcière resta encore quelques minutes assise, se motivant à se lever. Lorsque l'horloge sonna dix heures trente, elle décida de se lever. Rangeant à son rythme un peu la maison, dressant la nappe sur la table de la salle à manger. Tout était parfait comme d'habitude, à la seule différence, cette année elle n'était pas seule et ce n'était pas elle l'inviter des Tonks.
La journée se déroula tranquillement, Nora eut des nouvelles de sa belle scandinave, elle était effectivement bloquée au château pour le weekend et risquait aussi de devoir passer voir sa mère juste avant Noël. Nora sourit, ça lui laissait un peu plus de temps pour faire quelques réajustement de décoration et pourquoi pas se laisser tenter par des achats de dernières minutes.

Dimanche 23 décembre 1979 :

Dernière ligne droite pour les préparatifs, la sorcière écrivit à Andromeda et Ted un hibou les invitant à passer Noël à la maison. Evidemment au retour de son hibou, elle reconnue la patte de Nymphadora qui répondait d'un « oui » très expressif. Nora adorait cette petite fille, elle sera sans doute une grande sorcière comme sa maman et son papa. Amusée, elle rangea la lettre et écrivit à Freya pour l'avertir de la bonne nouvelle.

Citation :
Bonjour Ma Colombe,

J'espère que tout se passe bien à Poudlard, ou bien, es-tu déjà retournée chez Frigga ? Dans tous les cas, fais-attention à toi, tout est prêt manque plus que toi à mes côtés.

J'ai prévenu Andromeda, Ted et Nymphadora, ils viendront dès lundi dans l'après-midi, nous pourrons préparer le réveillon et s'amuser ensemble jusqu'au petit matin si nous tenons le coup. Sinon l'ouverture des cadeaux se fera le 25 comme le veut la coutume.

Je t'embrasse tendrement,

Nora.

Ni une ni deux, son hibou tendit la patte après sa gourmandise et s'envola vers la destinataire du mot doux. Nora avait prévu une protection contre le froid en plus des plumes du rapace afin de le protéger au besoin des vents hivernaux norvégiens. Elle le regarda partir puis disparaître à l'horizon. La psychomage s'installa dans son fauteuil et se mit à lire avec quelques gâteaux fait la veille auprès d'elle avec son thé encore fumant.

La soirée pointa rapidement, le hibou était revenu, tendant sa patte contre une gourmandise. Une fois son service effectué, ce dernier retourna sur son perchoir près de la cheminée, cherchant à se réchauffer un peu. La protection était aussitôt tombée lorsqu'il était rentré chez lui.

L'anglaise parcouru les quelques lignes de sa belle, normalement elle devrait être là dès le lendemain matin. Une bonne raison pour se coucher tôt pour Nora, ne se laissant pas avoir une seconde fois, elle mangea un peu et alla se coucher directement dans leur lit. Un nouvel ouvrage à la main, elle ne lutta pas bien longtemps avant de s'endormir profondément.

Lundi 24 décembre 1979 :

Grosse journée en perspective, la sorcière dormait encore profondément de son côté du lit. Elle n'avait pratiquement pas bouger, c'était agréable pour Nora d'avoir retrouvé le sommeil sans prendre de substances. Le silence régnait dans le cottage, cela faisait du bien de se retrouver dans ce cocon protecteur, loin des tumultes de la ville. La neige était tombée toute la nuit, laissant un beau manteau blanc dans le jardin et alentour, cela expliquait aussi pourquoi Nora dormait encore. Elle était en mode hibernation.

La sorcière n'entendit pas sa belle rentrée et encore moins si elle avait prit son petit déjeuner. Nora avait préparé une nouvelle fournée de cookies, sablés et cakes sucrés mais aussi salés. La sorcière savait se débrouiller pour se faire à manger, mais elle avait rarement fait pour plus de deux. Pour le coup, elle était contente d'elle.
Un bruit de vaisselle au rez-de-chaussée la réveilla cependant malgré les étages et le bois qui la séparait. Même un infirme bruit pouvait se faire entendre dans ce silence.

Nora se redressa dans le lit, s'assied et s'étira. Elle passa la main dans ses cheveux pour s'ébouriffer, elle bu un peu d'eau et fini par se lever. Encore endormie elle vassilia légèrement pour finalement se retourner et faire le lit à son rythme. La sorcière passa un peignoir sur sa chemise de nuit et descendit les marches en direction de la salle à manger d'où prévenait le bruit.
A pas de loup, elle surprit sa belle enseignante en train de préparer le petit-déjeuner. Il était presque neuf heures, elle était si belle, Nora resta dans l'encadrement de porte en silence observant ou plutôt matant sa belle scandinave. Elle s'en mordit les lèvres avant de se faire remarquer. Un large sourire se dessina sur son visage encore endormi.

-Bonjour ma chérie... Dit-elle en se rapprochant de son interlocutrice et la prenant dans ses bras. Ça fait longtemps que tu es là ? Mmmhh.... Sans vraiment laisser le temps à la belle, Nora l'embrassa langoureusement. T'es en vacances ça y est ? Tu as eu le temps de faire tout ce que tu devais ? Reprit-elle en se plaquant le plus possible contre sa douce moitié.  
Revenir en haut Aller en bas
Pr Freya Bakke

Pr Freya Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 260
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Empty
MessageSujet: Re: Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] EmptyMar 22 Déc 2020 - 19:47

Vendredi 21 décembre 1978

Noël était en approche, cela se sentait de plus en plus. Poudlard avait été complètement décoré, cela avait pris un bon moment. Mais avec les fêtes, approchaient aussi les vacances. Et pour cette fois, hors de question pour le professeur de divination de rester sur place. Si il lui était arrivé d’aller passer une partie de vacances avec sa mère, cette fois elle était très impatiente de rentrer dans ce qu’elle appelait maintenant sa maison et qui était surtout celle de sa compagne. Sa belle et douce Nora qui pour combler leur bonheur était à présent enceinte. Difficile dans ces conditions de rester sagement à son poste. Mais elle tenait sagement et aidait comme les autres à faire de Poudlard un endroit peut-être plus magique encore. Pas très simple pour une norvégienne prêtresse d’un culte païen qui ne fêtait absolument pas noël. Elle avait pourtant compris que cette fête était très importante pour beaucoup s’appliquait à faire au mieux pour rendre ce moment le plus beau possible. Ce qui était valable aussi pour sa compagne qui semblait adorer cette fête, s’appliquant à redécorer la maison presque plus que l’école de magie. C’était plutôt mignon pour la scandinave qui acceptait ainsi de se prêter au jeu avec beaucoup d’application. Elle avait donc elle aussi préparé un petit cadeau pour chacun, des petites choses fabriquées par ses soins. Il y avait pourtant une chance pour que sa bonne volonté soit mise à l’épreuve et qu’elle ne puisse pas rejoindre Nora aussi tôt qu’elle l’aurait souhaité.

Cela n’avait pas manqué. Encore une soirée, ils avaient encore besoin d’elle une soirée. Elle ne pouvait pas non plus faire faux bond à l’équipe, elle savait que cela leur causerait du tord. Elle allait donc passer ce vendredi soir dans le château, loin de sa douce qui devait déjà l’attendre.

Samedi 22 décembre 1978

Les choses se précisaient. Elle ne rejoindrait pas non plus Nora aujourd’hui. Freya avait donc pris le temps de l’écrire, un peu à regret, à sa compagne. Surtout qu’elle avait un projet ambitieux en tête. Nora avait voulu fêter noël en famille. C’était en soi une très bonne idée, la prêtresse ayant donc proposé avec beaucoup de volonté que pour cette fois ce soit le couple qui recevait la petite famille qui les avaient accueillies la dernière fois. Selon elle c’était normal, et cela leur permettrait de pouvoir recevoir comme cette petite famille qu’elles essayaient d’être aussi. C’était dans cette idée que la belle nourrissait l’espoir un peu secret mais terriblement ambitieux que sa mère puisse se joindre à elles. Ce n’était pas dans ses mœurs, pas dans sa compréhension certainement, mais peut-être arriverait-elle à l’attendrir et lui faire entendre que sa fille était heureuse ainsi et que c’était une bonne chose. En tout cas elle voulait essayer. Le lendemain, elle irait donc retrouver sa mère pour lui faire, entre autres, cette délicate demande. Nora ne semblait pas être contre cette visite imprévue non plus. Ainsi, même si on était un samedi et donc techniquement un jour de congé, la journée avait été bien animée dans le château.

Dimanche 23 décembre 1978

C’était le grand jour, elle allait se jeter à l’eau, sauter le pas, tenter sa chance. Après avoir quitté le château pour le reste des vacances, Freya avait retrouvé sa Norvège et ses proches. Cependant elle n’avait pas souhaité lancer directement le sujet sensible. Elle avait voulu en profiter un peu, discuter sagement, et autres petites choses. Dans ces petites choses, la prêtresse avait une mission. Une mission presque secrète. Une mission qu’elle s’était donnée seule. Il y a peu, elle avait fait la connaissance de Carina. Et la jeune médicomage avait confié à son aînée avoir envie de prendre chez elle une petite chèvre. Et justement sa mère lui avait confié par écrit qu’une petite chèvre de l’année n’avait pas été acceptée par le reste de la famille et qu’il lui faudrait bientôt la vendre. Une occasion pour la belle de faire un joli cadeau à son idée. Et puis il avait fallu présenter Muninn, la fouine, à sa mère. Amoureuse de petites bête elle aussi, le courant était plutôt bien passé. Dans la journée elle eut la bonne surprise de recevoir un petit mot de sa douce Nora. Un large sourire était apparu sur le visage de Freya, heureuse de savoir que son idée était acceptée par les Tonks. Ils seraient donc avec elles pour cette fameuse fête de noël. Elle imaginait déjà Nora ravie par l’idée et dans ses préparatifs. Elle espérait cela dit qu’elle n’en ferait pas trop et pourrait se reposer. La belle avait donc rapidement répondu, glissant ses recommandations au passage.

Ma douce Nora,

Tout s’est bien passé à Poudlard oui, ils devraient passer une très bonne soirée. Je suis effectivement en Norvège, je prévois de rentrer pour demain matin. Je vais d’ailleurs rapporter quelques petites choses, y compris des comestibles. Nous verrons si c’est à proposer à la petite famille ou non ensemble demain.

Je suis d’ailleurs contente de savoir  qu’ils seront avec nous pour l’occasion. Il faudra certainement me donner quelques explications cela dit. Comme je te l’ai déjà confié, je n’ai jamais réellement fêté noël, j’espère ne pas faire d’erreur. A ton tour cette fois de m’apprendre des choses ma chérie. Beaucoup de points de la “coutume” qui me sont inconnues.

Je compte sur toi ma douce pour faire attention à toi, à ne pas trop te fatiguer ou ne pas te faire mal. Je serai là demain matin pour t’aider à terminer tes préparatifs. Ne fais donc pas de folies s’il-te-plaît.

Je suis impatiente de te retrouver ma chérie. Je t’embrasse.

Freya

L’oiseau qui avait fait déjà un grand voyage avait eu droit à une bonne collation et un peu de repos avant de repartir. L’ennui avec cette lettre, même si elle lui avait fait plaisir, cela avait été les questions de Frigga. Résignée, la fille y avait ainsi vu un signe, l’occasion de lancer le sujet délicat.

La conversation avait été difficile, animée par moments, et très longue. Impossible finalement de se mettre d’accord. Des éclats de voix étaient sortis de cette maison, il y avait même eu quelques objets brisés. Assez étrangement, il y a même eu des silences, de très longs silences. Cela s’était terminé tard dans la nuit. Freya n’avait pas même voulu attendre pour quitter les lieux, de peur que cela ne soit pire une fois le reste du village éveillé. C’est donc en pleine nuit qu’elle avait retrouvé le cottage de sa belle. Elle avait fourré rapidement dans un sac enchanté de nombreuses affaire de chez elle, récupérant même ses tenues pour les rites, ne sachant pas réellement quand elle pourrait retourner là-bas, ni même si elle le pourrait un jour. Pour y voir plus clair elle avait tout ressorti dans un coin de la bibliothèque. Elle rangerait plus tard, ne souhaitant surtout pas réveiller Nora qui dormait visiblement. A cette heure ce n’était vraiment pas surprenant. Une fois toutes ses petites affaire installées et même la chèvre de Carina mise à l’abri dans le jardin, Freya était allé jusqu’à la chambre sur la pointe des pieds, prenant soin de laisser sa fouine au rez-de-chaussée pour que ses petit bruits ne perturbent pas le sommeil de sa belle. Elle avait trouvé Nora profondément endormie, redonnant le sourire à la belle scandinave. La prêtresse s’était approchée, caressant du doigt la joue chaude de sa compagne. Ne souhaitant pas perturber son sommeil, elle n’avait pas tenté de se glisser dans le lit, de peur de ne pas arriver à trouver le sommeil de toute façon. Elle l’avait donc laissé dormir, prenant place dans le canapé pour fermer les yeux quelques minutes, Muninn venant rapidement se lover entre ses mains.

Lundi 24 décembre 1978


La nuit avait été courte, mais certainement suffisante. Freya était de toute façon tout à fait réveillée. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour voir en voulant préparer le petit déjeuner que Nora avait déjà préparé beaucoup de choses.

Supposant que c’était pour leur soirée avec la famille Tonks, Freya s’était contenté de les ranger soigneusement pour pouvoir préparer un petit déjeuner comme elle en avait l’habitude. Elle ne le faisait pas toujours lorsqu’elle était ici, mais lorsqu’elle en avait le temps… Revenant de Norvège, elle en avait également des ingrédients d’une belle fraîcheur. La belle s’était donc mise à découper quelques tranches de jambon, de brunost (un fromage de chèvre brun à cause de son mode de cuisson) et de saumon mariné, déposées avec délicatesse sur une assiette. Un peu d’oeufs de cabillaud fumés dans un petit bol, le beurre sur son plat, des fruits déjà coupés pour un peu de fraîcheur, du miel pour la gourmandise. Sans oublier le pain complet bien entendu. Freya ne savait pas si Nora arrivait à manger ni quoi, dans le doute elle laissait le choix. Le thé pour sa douce, le café pour elle, tout serait bientôt prêt. Muninn perchée sur ses épaules tout au long de sa cuisine surveillait au cas où un morceau de quelque chose lui serait accordé. Ce qui finit fatalement par arriver, Freya lui tendant un morceau de fruit dans un sourire. Si il  avait encore eu un doute, il était cuit. La petite bestiole resterait avec elle… Mais terminé les acrobaties, la fouine devait descendre de son perchoir pour que sa maîtresse puisse aller dresser une table agréable pour sa belle qui ne devrait sans doute pas tarder à s’éveiller. Bien dressée, bien arrangée, la belle s’appliquait. Et justement, dans l’encadrement de la porte, se trouvait une belle psychomage encore un peu endormie. Immédiatement, un grand sourire était apparu sur le visage de la scandinave. Qu’elle était belle, même encore ensommeillée, ébouriffée, et amoureuse elle aussi.

-Bonjour ma chérie...

Quel réconfort de lui ouvrir ses bras et de la sentir à nouveau contre elle. Nora avait encore la peau chaude à peine sortie de sous les draps, parfaitement détendue dans son peignoir.  C’est donc en la tenant contre elle en souriant qu’elle avait murmuré sa réponse.

-Bonjour min kjære…

En laissant de côté ses quelques déboires de la veille ou même l’angoisse des dernières semaines à l’idée que sa belle compagne puisse se trouver mal, Freya aussi s’était laissé porter par le moment, son sourire trahissant sans qu’elle n’en ait le moindre regret son bonheur.

-Ça fait longtemps que tu es là ? Mmmhh....

Difficile de décider là comme ça si elle devait lui dire être arrivée en pleine nuit après avoir été plus ou moins virée de chez elle par sa mère ou lui épargner encore un peu cette idée qui allait certainement lui déplaire. Voire même l’attrister. Fort heureusement, histoire de la rassurer et mieux encore lui donner un peu de temps, Nora lui avait offert un baiser digne des retrouvailles qu’elle connaissaient. Un bonheur à lui seul ce baiser. Ce qu’elle pouvait aimer cette femme.

-Pas assez longtemps visiblement.

Elle avait ri un peu alors qu’elles semblaient rompre leur baiser presque à reculons. L’idée qu’elle pourrait enfin passer plusieurs jours ensemble très tranquillement était un ravissement.

-Non je suis arrivée dans la nuit, je ne t’ai pas réveillée j’espère?

Après tout elle avait vérifié, mais peut-être Nora n’avait-elle simplement pas souhaité réagir sur le moment malgré son éveil? Freya en doutait, Nora lui aurait très certainement demandé de rester avec elle. Ou en tout cas elle l’imaginait à la voir se coller à elle le plus possible. Un geste qui lui plaisait beaucoup, comme à chaque fois.

-T'es en vacances ça y est ? Tu as eu le temps de faire tout ce que tu devais ?  

Oh oui, les vacances, enfin, et tout près d’elle. Freya n’avait sans doute jamais autant attendu les vacances dans ce château. La reprise promettait d’être difficile une fois encore. Mais en attendant elles seraient un peu ensemble.

-Oui je suis toute à toi… Enfin presque. Ne t’en fais pas, mais il y a une chèvre dans le jardin, elle partira dans la semaine… C’est un cadeau.

Situation étrange, certes, mais c’était totalement vrai. Freya était rentrée avec une jeune chèvre destinée à finir en cadeau de noël pour Carina. D’ailleurs en parlant de cadeaux, ceux qu’elle avait fabriqué avaient tous rejoint les autres sous le sapin en toute discrétion. La scandinave avait ensuite invité sa belle à rejoindre la table, lui tirant la chaise pour l’aider à s’asseoir, prenant place face à elle par la suite.

-Et toi? Qu’est-ce que tu as à me raconter?

N’importe quel petit évènement pourrait lui plaire finalement, désireuse de pouvoir partager le petit quotidien de sa compagne autant que possible. Et surtout en savoir plus. Pouvoir en apprendre un peu plus sur son état, sur ses humeurs, sur tous ces petits changements liés à cette grossesse qu’elles avaient souhaité toutes les deux et qu’elle-même aurait tout donné pour mener à la place de Nora. Ce n’était pas possible, impossible à envisager, et la psychomage avait facilement accepté à prendre cette place. Prête à lui servir son thé, Freya avait hésité tout de même.

-Tu vas arriver à manger ce matin? Tes nausées se sont un peu calmé?

Une fois les deux femmes servies, chacune avait attaqué selon ses convenances, souriante dans ce moment de simplicité.

-A quelle heure doit arriver la petite famille?
Revenir en haut Aller en bas
Andromeda Tonks

Andromeda Tonks


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 46
| AVATARS / CRÉDITS : Kathy McGrath / Sven Arstein
| SANG : pur


Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Empty
MessageSujet: Re: Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] EmptyMer 23 Déc 2020 - 14:50

Freya #9966cc
Ted green
Nymphadora purple
Nora red
Andro blue


Voilà la dernière ligne droite avant les vacances de Noël, Andromeda jonglait entre son nouveau taff et la course aux cadeaux, c'était une année qui fut bien remplie pour la sorcière, elle avait eu la chance de croiser une ancienne camarade de classe avec qui elle partage bons nombre de points communs et souvenirs. Carina Hodgens et Deirdre, les trois sorcières avaient pu faire renouer contacts et faire connaissance cet été lors du festival annuel. Ce fut un réel enthousiasme à la fois pour Andromeda mais également pour Nymphadora qui s'était fait par la même occasion une nouvelle amie.

Ce ne fut pas la seule nouvelle que la sorcière avait eu la chance de découvrir au cours de l'année, en effet, elle fit la rencontre Soyle Hoover dans un premier temps un rendez-vous arrangé afin de faire connaissance avec la rouquine, puis dans un second temps, une proposition de boulot. Une crèche qui avait pour but de rassembler les petits sorciers et sorcières de la société plutôt que de parfaire leur éducation chacun de leur côté et risquer trop de différences entre les rangs et sangs familiaux. Cette idée était tout droit sortie de l'esprit de Soyle avec qui elle déploya tout son savoir-faire professionnel et relationnel avec rigueur et dévotion. Andro est une bourrue de travail, elle adore les enfants et c'est avec une certaine facilité qu'elle devint dès septembre l'adjointe de la future maman.

La dernière grande nouvelle qui avait traversé la vie des Tonks était l'évolution de la vie de Nora. Cette dernière a toujours été présente pour Andromeda, l'aidant plus ou moins subtilement et surtout c'était la marraine de Nymphadora. Heureusement qu'elle ne comptait pas ses heures avec la petite princesse. Nora avait eu son lot de tourments cette année également, heureusement pour elle, la vie semblait lui sourire enfin. Le couple Tonks avait eu la chance de rencontrer la personne qui rendait si heureuse leur amie.  Se fut au cours d'un repas que Nora présenta Freya Bäkke, une norvégienne qui enseignait à Poudlard. La sorcière était pleine de vie, également inquiète des risques  « involontaires » de leur contact commun. Nora avait ainsi présenté sa belle moitié à sa petite famille de cœur, flattés et chaleureux comme à leur habitude, les Tonks avaient « adopté » Freya comme membre intégrant de leur petite communauté. Nymphadora n'avait pas tout compris des enjeux de cette rencontre, mais le principal était qu'elle appréciait dès la première seconde Freya et des choix amoureux de sa marraine.

Depuis, ce jour, Andromeda et Ted prenaient des nouvelles de Freya de temps en temps afin de la rassurer sur certains points brumeux du passé de Nora car au fond ils savaient, que cette dernière distillait les informations ce n'était pas en mal, mais parfois ça pouvait être stressant pour l'entourage. Bref, la petite famille était quasi au complet avec Freya. Alors qu'Andro rentrait enfin de ses dernières emplettes de Noël, elle reçu un hibou quelques jours avant le jour du père Noël. Elle reconnu aussitôt le hibou de Nora, il tendit sa patte contre une gourmandise bien méritée, puis se posa sur la cheminée en attendant la prochaine livraison.

-Quel gourmand celui-là...tiens mon beau. Déclara la sorcière en donnant une confiserie au rapace.
-Quelles sont les nouvelles ma chérie ? Interrogea Ted alors qu'il emballait les cadeaux de sa fille.
-Une minute mon cœur....voyons....hum..oui...d'accord...
-Et à haute voix ça donne quoi ? Rigola Ted, dissimulant les cadeaux tout juste emballés sous le sapin.
-Freya et Nora, nous invite à passer les repas de Noël avec elles, il semblerait que c'est chacun son tour.
-Freya et tante Nora !!!! où ça  où ça ???!!! Déboula Nymphadora de sa salle de jeux.
-Hé bien, tu écoutes aux portes toi maintenant, petite princesse ?
-Non mais...heu...je passais dans le coin... Chercha à répondre la demoiselle toute timide.
-Mouais.... tu veux leur répondre ma chérie ?
-Ouiiiiiii.

Andromeda attrapa une plume et de l'encre pendant que Nymphadora s'installa à la table. Elle était ravie de répondre à sa tante et à son amie, Freya. Elle s'appliqua comme elle pouvait et gribouilla une réponse sous celle de Nora.

Citation :
Bonjour vous trois,

J'espère que ce n'est pas trop la course en ce moment, je me doute que la fin d'année et les vacances seront les bienvenues.  
Nous aimerions avec Freya, vous conviez à passer les repas de Noël et les ouvertures de cadeaux au cottage. Cette année, c'est à la maison que se déroulera les festivités.
N'hésitez pas à nous faire un retour dès que possible, prenez soin de vous.
Nous vous embrassons forts et à très vite.

Freya & Nora.


Bonjour tante Nora et Freiya,
Nous venons pour No
uël,
Bisous Dora, Maman et Papa


Bonjour les filles,
Nymphadora m'a devancée, bien évidemment nous viendrons pour le déjeuner.
Rendez-vous au 25 et pas de folies d'ici là.
Andromeda & Ted.


Ted n'avait pas pu s'empêcher de corriger les quelques fautes qu'avait fait sa fille, c'était son côté littéraire. Le hibou tendit à nouveau sa griffe et s'envola après avoir reçu un bisou de la petite sorcière. Le restant de la journée et les quelques jours qui les séparait du 25 s'écoula tranquillement.
Le jour J, la petite famille prit soin de récupérer les cadeaux et main dans la main, transplanèrent jusqu'au cottage.

Arrivés sur place, la petite famille remarqua le sol immaculé de neige, seules quelques traces encore fraîches étaient visibles au niveau de l'entrée.


-C'est moi qui toque !! Devança la jeune demoiselle courant en direction de la porte d'entrée.
-Doucement ma chérie.
-Ne glisse pas. Termina par dire Andromeda en s'essuyant les pieds sur le perron. [/color][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 263
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Empty
MessageSujet: Re: Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] EmptyMar 29 Déc 2020 - 10:34



Freya #9966cc
Andro blue
Ted green
Nymphadora purple
Nora red

Nora allait merveilleusement bien ces derniers jours, elle avait passé un cap. De plus, de savoir qu'elle allait passer toutes les vacances de Noël avec sa belle moitié, cela la remplissait de bien-être. La sorcière profitait de chaque occasion pour observer, s'abreuver de ce que dégageait Freya. Elle avait tellement de chance qu'elle lui avait accordé une vie avec elle. Chamboulée par quelques pensées, sûrement dû aux hormones, Nora semblait distante par moment, c'était le bazar dans sa tête. Elle prendrait le temps durant les vacances de remettre de l'ordre. Mais plus tard, pour l'heure elle avait prise Freya dans ses bras et lui posait une multitude de questions...pour changer.

-Pas assez longtemps visiblement. Non je suis arrivée dans la nuit, je ne t’ai pas réveillée j’espère ? Oui je suis toute à toi… Enfin presque. Ne t’en fais pas, mais il y a une chèvre dans le jardin, elle partira dans la semaine… C’est un cadeau.

Après avoir fait un accueil comme il se doit à sa douce moitié, Nora observa tout en écoutant les réponses de Freya, tout ce qu'elle avait ramené. Elle regarda brièvement par la fenêtre et vit la chèvre manger de l'heure. Freya avait prit le temps de faire fondre un bon carré de neige afin de laisser la biquette manger à sa guise. Toutefois, lorsque la sorcière revint sur Freya, elle remarqua des traits tirés et ce n'était pas seulement dû au manque de sommeil, elle en était persuadée.

-Dans la nuit, tu n'es pas restée avec Frigga ? Nora marqua une pause, elle ne voulait pas que Freya pense qu'elle l'agressait, au contraire elle était inquiète. Tu lui en as parlé, c'est ça mon cœur ? Avant même que sa douce interlocutrice ne lui réponde, elle l'a pris à nouveau dans ses bras. Je suppose qu'elle l'a mal pris la nouvelle, vu ton retour dans la nuit ? Oh ma chérie...tu n'aurais pas dû affronter toute seule cette nouvelle...tu aurais tu me le dires, tu sais que je serai venue sans hésiter. Fini-t-elle toujours dans le creux de son épaule.

La sorcière resta un moment comme ça à cajoler sa belle, à la réconforter du mieux qu'elle le pouvait. Maintenant c'est fait, Frigga était au courant. Nora aurait aimer transplaner et aller s'expliquer pour arranger la situation entre mère et fille Bäkke. Mais elle ne voulait pas, elle ne pouvait pas laisser Freya dans un tel état toute seule chez elles. Elle soupira de compassion et relâcha l'étreinte, la petite bouille de sa dulcinée était à la fois fatiguée et émue. Ce qui provoqua un nouvel élan de tendresse de la part de Nora. Elle l'embrassa et la serra à nouveau dans ses bras.

-Allez courage ma chérie, il faut laisser un peu de temps à ta maman pour digérer l'information. Et si tu veux nous l'inviterons ici quand tu jugeras le moment opportun, d'accord ? Nora se racla la gorge, elle avait beaucoup parlé pour un réveil récent. Elle reprit le fil de la conversation tranquillement. Je vois que tu as ramené de quoi, mmmh ça à l'air excellent....

Il y a avait plusieurs mets qui chatouillaient l'odorat de Nora. Il y a encore quelques jours, elle aurait eu des hauts le cœur, mais il semblerait que tout ça, soit loin derrière elle. En effet, Nora allait de mieux en mieux, elle avait passé un cap et pas des moindres.

-J'ai bien reçu tes recommandations ma chérie. Ne t'inquiète pas j'ai fait à mon rythme, j'ai prévu quelques bricoles comme tu as du le voir...Je vais beaucoup mieux, ne t'inquiète tu sais que je te préviendrai aussitôt si quelque chose n'allait pas. Fit-elle d'un ton rassurant en touchant son pendentif.  
-Et toi ? Qu’est-ce que tu as à me raconter ?
-Et bien écoute, je suis parvenue à rattraper mon retard de dossiers au travail pour cette fin d'année. Il faut dire qu'en prenant moins de rendez-vous extérieur, j'ai pu combler quelques conclusions. Je dois t'avouer qu'avec la neige qui est tombée depuis une semaine, je suis plutôt ravie d'être restée à l'intérieur au sec et au chaud. Néanmoins, certains de mes patients ont du coup été assignée à mes collègues, j'ai un peu peur du résultat vu les derniers retours que l'on m'a remit. Par conséquent, je vais devoir reprendre mes rendez-vous en début d'année... Commença à expliquer la psychomage en prenant place à la jolie table qu'avait préparé sa belle scandinave. Je sais ce que tu vas me dire, mais ne t'inquiète mon chef est au courant de mon état et il prévoit de m'affecter un jeune auror pour ma sécurité en cas de patient un peu chahuteur. Répliqua alors Nora avant que Freya prenne peur. Elle lui sourit et reprit ses dernières nouvelles en mettant un sucre dans son thé. Sinon, j'ai avancé les préparatifs comme tu as pu le constater en arrivant. Je vois que tu as ramener des choses, une chance que je n'ai pas commencé le repas de tout à l'heure, nous pourrions à nous deux faire une recette inédite j'en suis certaine. Je dois t'avouer que c'est bien la dernière chose que je fais, le repas en lui-même. L'apéritif est plus ou moins prêt, il faut que j'aille chercher les alcools dans la cave, le vin aussi. Les plats principaux on les attaquera après le petit déjeuner si tu veux, ou non... tu iras te reposer un peu, ce n'est pas négociable ma chérie. Et j'ai déjà fait le dessert et les gâteaux pour le thé de l'après-midi. Nora se ravisait déjà, elle voulait que Freya reprenne des forces avant les festivités. Et si tu es motivée, on préparera ensemble dans la salle à manger non loin de nos invités, le repas du soir avec tes produits ? Qu'en penses-tu? Ou alors on les garde pour le réveillon du Nouvel An ? A toi de me dire, j'ai de la place dans le garde-manger et le congélateur.

Il était étrange de voir Nora aussi organisée. En même temps, elle n'était pas à son premier Noël à domicile et les années précédentes, elle était seule à préparer. Aujourd'hui c'était différent, mais elle restait inquiète pour Freya. Devoir s'engueuler avec sa mère la veille de Noël, alors que les deux femmes s'entendent bien, cela brisait le cœur de Nora. Elle ne voulait pas jeter un froid chez les Bäkke. Doucement mais sûrement, les deux amantes mangèrent leur petit-déjeuner. L'anglaise avait même prit des sablés qu'elle avait stocké dans une jolie boîte de Noël pour l'occasion. Elle ramena également des petits gâteaux aux pépites de chocolats fait la veille. A dire vrai, Nora savait faire à manger pour plusieurs, c'était juste rarissime.

-Tu vas arriver à manger ce matin? Tes nausées se sont un peu calmé ?
-Oh oui ne t'inquiète pas, elles sont passées, je dois même t'avouer que j'ai plus tendance à grignoter ces derniers jours que l'inverse. Tes remèdes sont très efficaces, je n'ose même pas imaginer comme j'aurai fait sans.
-A quelle heure doit arriver la petite famille?
-Ils devraient arriver pour midi trente environ. Tu as largement le temps de te reposer, puis de te préparer et ne t'inquiète pas pour le reste, ça se passera bien. Il n'y a pas vraiment de coutumes en soi. C'est surtout un repas de famille avec des plats différents et l'ouverture des cadeaux dans l'après-midi. Rassura Nora en se levant pour débarrasser la table. Elle déposa l'ensemble de la vaisselle dans l'évier. Elle le ferait quand son plat sera en phase de cuisson. Et toi pendant ce temps, hop au lit ! Fit-elle en tapotant les fesses de Freya.

Elle se mordilla les lèvres désirant passer un moment coquin avec sa douce moitié, mais elle avait besoin de se reposer et Nora avait encore du travail avant l'arrivée du restant de la famille.

-Allez disparaît de ma vue, va te faire couler un bon bain chaud et te reposer. Je te réveillerai dans une heure ou deux. Fini-t-elle par dire à sa belle scandinave et après l'avoir embrassée tendrement.

Lorsque Freya se résigna et monta les marches, Nora serra un peu plus son peignoir, elle s'ébouriffa les cheveux, les attacha rapidement et se lança dans la préparation du repas du midi. En essayant de faire le moins de bruit possible, elle éplucha des pommes de terres, pendant que la poêle préchauffait la volaille. Dans une autre casserole, elle fit rissoler les légumes et les oignons, ça commençait à sentir bon. La sauce fut l'étape suivante, elle enchaîna ainsi tous ses petits plats pendant plus de trente minutes.

-Bien...bien, parfait dans le timing. Je vais pouvoir dresser la table et aller chercher les boissons à la cave pendant que ça mijote.

Nora était encore en peignoir, ses cheveux toujours attachés ne bougeaient pas d'un fil. Elle descendit à la cave en passant par la cuisine. Elle y resta peut être quinze bonnes minutes, finalement elle revint avec trois bouteilles qu'elle déposa sur la table. Une bonne bouteille de whisky pour l'apéritif, pour accompagner les petits fours et toasts foie gras et œufs de lompe. Il y avait un vin blanc fruité pour accompagner la dinde qui mijotait avec ses légumes et pomme de terre au four. Pour le fromage un vin rouge avec un peu de caractère histoire de finir le repas. Il en fallait pour tous les goûts, pour Nymphadora et Nora, ne pouvant boire d'alcool, elles avaient le droit à un léger cidre doux que lui avait concocter le voisin comme tous les ans. Connaissant la petite princesse, elle avait également prévu quelques assortiments de cocktails sans alcool tous colorés.

-Bah on est pas mal, hein... Freya a encore une bonne demie heure devant elle avant que j'aille la réveiller. La décoration avant la vaisselle et on sera parfait. Avait-elle dit alors que la sorcière avait prit le temps de s'asseoir et de caresser son petit ventre. Parfois, elle ne se rendait pas compte qu'elle développait ce sentiment maternel petit à petit. Sa grossesse avait du bon aussi, semblerait-il ?

La sorcière monta au grenier, prenant soin de ne pas faire de bruits pour ne pas réveiller sa belle endormie, pour récupérer les décorations de la table et la vaisselle pour l'occasion. Se rendant bien compte que c'était un peu lourd, elle attrapa pour la première fois de la journée sa baguette, d'un geste simple mais efficace, tout le petit bazar lévita dans le silence. La trappe aussitôt refermée, Nora descendit et dressa ladite tablée. Pour l'occasion la table avait été agrandit, la nappe de Noël toisait le bois et la vaisselle fut mise. Laissant la place de tête à Nymphadora comme tous les ans que ce soit chez les Tonks ou au cottage. L'horloge tournait, la sorcière ajusta le dernier couvert et fini par s'étirer.

-Parfait, une heure trente. Il me reste plus qu'à faire la vaisselle, couper le four pour laisser mijoter. Et à réveiller la plus belle.

Nora se rassit quelques minutes, bailla un coup et savoura ce petit moment d'accomplissement personnel. Elle ferma les yeux encore une poignée de minutes et se décida enfin de se lever. Quinze minutes plus tard, la vaisselle était nettoyée et rangée. La sorcière alla prendre une bonne douche bien chaude et enfila une tenue d'intérieure, elle n'avait pas encore choisi ce qu'elle allait mettre pour les festivités. A pas de loup, elle fini par monter dans la chambre. Elle vit sa belle enseignante endormie sous les couvertures chaudes. Elle est à croquer pensa alors Nora. Doucement, elle s'assit à son niveau et lui caressa la joue, remonta sa mèche rebelle et l'embrassa tendrement.

-C'est l'heure ma Colombe...réveille-toi... Chuchota Nora à l'oreille de sa belle.

Freya ne réveilla pas de suite, Nora resta silencieuse, penchant la tête sur le côté et souriant.

-Tu as le temps de te réveiller tranquillement ma Chérie. Nous avons encore une petite heure devant nous pour nous préparer. Fit-elle laissant sa belle s'éveiller à son rythme. A mesure que la belle se redressait Nora reculait pour ne pas la gêner. Tu es magnifique ma Douce.

Nora la pris une nouvelle fois dans ses bras, qu'elle aimait cette femme. Si le temps pouvait s'arrêter, mais elles avaient encore des choses à faire avant l'arrivée de la petite famille.

-Bien dormi ? Je n'ai pas fait trop de bruits ? S'inquiéta alors Nora.

Après un échange comme à leurs habitudes, les deux sorcières se préparèrent. Elles purent profiter du salon encore quelques minutes avant qu'un « toc » rapide retenti. Nora se leva la première non sans mal et alla ouvrir.

-Tante Nora !!!! Commença la petite sorcière en sautant sans ménagement dans les bras de sa marraine.
-Oula doucement ma princesse.
-Freyaaaaaaaa !!!! Moi moi moi....

Il ne fallu pas longtemps pour que Nymphadora demande à changer de bras pour aller se blottir dans ceux de la scandinave. Nora pencha la tête, quoiqu'elle n'était pas étonnée comment résister à l'attraction de sa chérie. Elle se releva doucement et accueillit Andromeda et Ted.

-Doucement Nymphadora...on est là toute la journée. Ne leur saute pas dessus comme une barbare.
-Désolée maman.... Répondit la petite fille en s'excusant et voulant faire des bisous en folie.
-Entrez donc vous êtes bien chargé...venez vous mettre au chaud au salon.
-Merci mesdames, vous allez bien ?
-Oui, et vous trois ?

Nymphadora était restée dans les bras de Freya, Nora avait aidé Andromeda avec les manteaux et les cadeaux furent posés sous le sapin par Ted.

-Et bien, vous avez mis le paquet cette année mesdames.

Nora apporta l'apéritif et les boissons histoire de bien débuter les retrouvailles.

-Alors comment vous allez depuis la dernière fois ? Que nous racontez-vous de beau ? Commença Nora en servant les cocktails et l'alcool à qui désirait quoi.

Revenir en haut Aller en bas
Pr Freya Bakke

Pr Freya Bakke


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 260
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Empty
MessageSujet: Re: Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] EmptyMar 5 Jan 2021 - 20:29

L’idée qu’elles passeraient à nouveau plus de trois jours d’affilés ensemble réjouissait Freya au plus haut point depuis qu’elles avaient réussi à s’assurer que cela se passerait bien sans encombres. Peut-être même plus encore depuis qu’elles avaient prévu de fêter noël avec le reste de la famille. Une fête qui semblait tellement importante pour Nora qu’elle en devenait tout à fait adorable. Elle avait l’air si heureuse de pouvoir partager cette fête avec elle et lui en apprendre toutes les subtilités. Outre ce moment de fêtes de fin d’années, Freya se réjouissait par avance d’avoir ainsi tout le loisir de pouvoir profiter quelques jours des changements qui pouvaient animer sa compagne ces derniers mois. A défaut de pouvoir vivre elle-même une grossesse, elle voulait pouvoir partager un maximum de celle de Nora. Tout cela annonçait de beaux jours à venir pour elles. Peut-être de quoi compenser la veille difficile que la scandinave avait connue avec sa mère. L’étreinte que lui offrait déjà sa belle semblait annoncer un succès dans cette entreprise. La belle avait donc tranquillement résumé ce qu’elle avait pu apporter au cottage, y compris cette chèvre qui profitait du jardin en attendant de rejoindre sa future propriétaire.

-Dans la nuit, tu n'es pas restée avec Frigga ?

Premier problème. Peut-être la prêtresse aurait-elle du déformer un peu la réalité? Quoi que de toute façon Nora aurait fini par remarquer sa fatigue et cette tension qui la tenait encore de la conversation délicate. Elle ne savait cependant pas quoi répondre à l’heure actuelle. La prêtresse avait ouvert la bouche sans qu’aucun son n’en sorte, ne sachant pas quel son en faire sortir. La fatigue aidant, son regard triste répondait finalement pour elle. Elle n’était pas restée avec sa mère non, Frigga n’avait pas voulu, ou cela aurait été pour lui redire à quel point elle était déçue.

- Tu lui en as parlé, c'est ça mon cœur ?

Cette fois elle n’avait pas tenté. Fermant la bouche, serrant la mâchoire, très émue, elle fronçait un peu les sourcils. Nora savait que sa belle avait envisagé d’en parler avec sa mère, de lui parler de leur couple et de leurs projets. Elle avait ainsi parlé de son amour pour la psychomage, du fait qu’elles avaient commencé à vivre ensemble, de cette grossesse qui s’était lancée il y a peu, et elle l’avait fait avec prudence mais beaucoup de franchise, espérant que Frigga comprendrait au moins l’affection qui liait les deux sorcières. Nora savait que si Freya y avait tenu tout en repoussant au maximum ce moment délicat, la scandinave avait connu une très lourde anxiété à ce sujet. Alors heureusement, avant qu’elle ne craque, Nora l’avait prise dans ses bras, Freya la serrant contre elle pour se rassurer, quelques larmes silencieuses commençant déjà à rouler sur ses joues. Sa compagne la rassurait, la tenir contre elle lui donnait cette impression qu’elle n’avait pas tant perdu puisqu’elle était toujours là, puisqu’à présent, sa famille, c’était elle.

-Je suppose qu'elle l'a mal pris la nouvelle, vu ton retour dans la nuit ? Oh ma chérie...tu n'aurais pas dû affronter toute seule cette nouvelle...tu aurais tu me le dires, tu sais que je serai venue sans hésiter.

Freya la tenait contre elle comme la plus précieuse chose qu’elle pouvait avoir, se blottissant dans le creux de son cou, les yeux clos, les joues humides de ses pleurs, mais Nora était là, et cela lui réchauffait un peu le coeur malgré tout. Elle l’avait dit à sa mère, elle lui avait maintenu que ses sentiments étaient forts et assurés. Savoir sa compagne aussi impliquée et prête à être son soutien, c’était finalement bien plus apaisant qu’elle ne l’aurait pensé. Reprenant un peu de contenance une fois cette faiblesse passagère calmée, la scandinave avait fini par réussir à reprendre. Elle ne l’avait pas encore lâchée pour autant, gardant encore un peu de ce réconfort qu’elle lui offrait.

-Non, c’était mieux comme ça, elle n’aurait pas apprécié.

Ces derniers temps, Freya s’était efforcé d’être la plus rassurante possible pour Nora qui était parfois perturbée par tous les changements qui prenaient son corps avec son début de grossesse. C’était plutôt elle qui se faisait réconfortante, qui la bichonnait, la cajolait. Pour cette fois pourtant les rôles s’inversaient, et c’était un grand réconfort pour la prêtresse. Pour quelques instants elle avait donc apprécié les gestes doux de Nora, sa volonté de la soulager.  Cela avait effectivement calmé les émotions assez vives de sa compagne, la laissant retrouver un peu de son contrôle, un souffle plus régulier aussi. La belle anglaise s’était finalement un peu éloignée, après un soupir compatissant. Les yeux encore humides, Freya avait pourtant soutenu son regard sans crainte. La conversation de la veille avait presque plus tenu de la bataille que réellement de la conversation, mais Nora était près d’elle et lui offrait son soutien et son réconfort. C’était sans doute là le plus important pour la scandinave actuellement. Nora lui avait accordé un baiser, la reprenant ensuite un peu contre elle. Le petit coeur de la belle s’était emballé, mais pas par tristesse cette fois, bien par amour.

-Allez courage ma chérie, il faut laisser un peu de temps à ta maman pour digérer l'information. Et si tu veux nous l'inviterons ici quand tu jugeras le moment opportun, d'accord ?

Pour cette fois, Freya était un peu plus dubitative. Frigga bien qu’ouverte d’esprit par habitude et compréhensive pouvait avoir un caractère terrible et certaines choses étaient bien trop encrées dans son esprit. Elle avait ainsi tenté durant de longues heure de faire changer d’avis sa fille, accusant les dérives de l’Angleterre et de ses mœurs étranges, accusant plus directement Nora et provoquant immédiatement une réaction très vive de sa fille. Des mots très difficiles avaient été lancés d’un côté comme de l’autre. Frigga avait finalement opté pour le rejet et gardé ses positions. Imaginer la belle prêtresse venir jusqu’ici pour entrer dans leur maison et rencontrer celui qui serait autant l’enfant de Nora que de sa compagne, Freya avait presque totalement oublié cette idée, voyant très mal ce qui pourrait faire changer la position de sa mère. Elle eut donc une nouvelle expression de tristesse, finalement presque de douleur. Même avec de la bonne volonté elle n’arrivait pas à donner raison à Nora sur le sujet, pas totalement.

-Je ne sais pas si elle arrivera à comprendre… Ou si elle le voudra plus simplement…

Son coeur s’était serré à l’idée que peut-être sa mère refuserait maintenant de la voir et briserait ainsi leur relation pourtant assez bonne jusqu’à maintenant. Qu’allait-elle dire aux autres d’ailleurs? Que se passerait-il si elle venait à remettre les pieds dans la village? Frigga lui avait signifié le déshonneur qu’elle représentait. Elle lui avait dit l’affront qu’elle faisait aux divinités en choisissant cette voie si tordue, lui laissant presque passer une forme de menace, annonçant la colère et la rancœur des divinités. Freya était un peu plus dubitative, voyant sa relation comme une chance et supposant une intervention divine derrière leur rencontre et ces circonstances si particulière. On lui avait toujours dit que ses visions venaient de la déesse. Et c’était une de ces visions qui avaient mené ses pas vers ceux de Nora. Quelque part, est-ce que Freyja n’avait pas poussé cette relation elle-même? Ou avait-elle mal interprété les choses. A voir les yeux clairs de Nora vers les siens, la voir la prendre dans ses bras pour la réconforter, terriblement belle dans cette robe de chambre, comment penser que c’était si mal? C’était à son sens une si belle chose qu’elles étaient en train de construire toutes les deux, comment le voir comme une si grave erreur? Le moment avait été difficile, mais Nora était un réconfort et son sourire réveillait cela de la scandinave.

-Je vois que tu as ramené de quoi, mmmh ça à l'air excellent....

Nora changeait de sujet. C’était souvent sa façon de faire. Et pour le coup Freya n’était pas contre. Retrouvant le sourire et essuyant d’un rapide coup de main ses joues humides, la prêtresse avait repris ses activités comme si elle ne les avait jamais coupées. La table était prête pour le petit déjeuner, pleine de petites choses qu’elle avait tout de même rapportées de son séjour rapide.

-Oui, j’ai pensé que ça te ferait plaisir, je sais que tu peux être curieuse dans ton appétit.

C’était une forme de pari. Nora avec ce bébé qu’elle portait pour elles pouvait aussi bien être affamée que totalement dégoûtée. Mais elle semblait aller mieux ces derniers temps, alors sa compagne avait pensé qu’elle serait heureuse pour son retour d’avoir ce menu un peu particulier mais qui lui plairait très certainement.

-J'ai bien reçu tes recommandations ma chérie. Ne t'inquiète pas j'ai fait à mon rythme, j'ai prévu quelques bricoles comme tu as du le voir...Je vais beaucoup mieux, ne t'inquiète tu sais que je te préviendrai aussitôt si quelque chose n'allait pas

Passant une main sur ses épaules, Freya l’avait attirée à elle pour déposer un baiser dans ses cheveux. Elle était évidemment heureuse de savoir que Nora se sentait mieux. A sa manière la prêtresse tentait de la soigner, prenant soin d’elle et s’assurant que tout se passait bien, reprenant quelque part son rôle de guérisseur. Voir Nora porter la main à son pendentif amusait la scandinave. Ce porte-bonheur qu’elle lui avait offert lors de leur première conversation un peu détendue, juste entre elles. L’efficacité du bijou était discutable, Nora avait connu des moments très difficiles même avec cette aide. Mais Freya pensait sa compagne capable d’en avoir fait autre chose qu’un simple porte-bonheur. Ce qui l’amusait et lui plaisait finalement.

-C’est bien ma chérie, tu as été sage, je suis fière de toi.

Un petit trait d’humour mais un fond plutôt vrai. Freya était sincèrement rassurée de la voir devenue plus raisonnable. Pour elles, pour leur futur enfant, la psychomage semblait sincèrement faire des efforts autant pour prendre soin d’elle que pour rassurer sa compagne. Elle était fatalement heureuse de cette réaction. La scandinave avait donc poursuivi, cherchant cette fois à savoir ce qu’elle avait manqué.

-Et bien écoute, je suis parvenue à rattraper mon retard de dossiers au travail pour cette fin d'année. Il faut dire qu'en prenant moins de rendez-vous extérieur, j'ai pu combler quelques conclusions. Je dois t'avouer qu'avec la neige qui est tombée depuis une semaine, je suis plutôt ravie d'être restée à l'intérieur au sec et au chaud. Néanmoins, certains de mes patients ont du coup été assignée à mes collègues, j'ai un peu peur du résultat vu les derniers retours que l'on m'a remit. Par conséquent, je vais devoir reprendre mes rendez-vous en début d'année...

Les deux femmes à table avaient commencé leur conversation, chacune se servant à sa convenance. Freya l’écoutait avec attention, relevant un peu le regard à la dernière remarque. Dans l’idée elle comprenait que voir ses patients confiés à d’autres et en plus ne pas apprécier le changement, cela pouvait être difficile. Néanmoins ces rendez-vous avaient parfois des déroulements assez dangereux. Ils pouvaient rapidement prendre une tournure plus délicate. Freya n’était pas très enthousiaste.

-Je sais ce que tu vas me dire, mais ne t'inquiète mon chef est au courant de mon état et il prévoit de m'affecter un jeune auror pour ma sécurité en cas de patient un peu chahuteur.

Un jeune auror, certes, mais cela serait-il suffisant? Serait-il capable d’anticiper? Et Nora en serait-elle capable si lui ne l’était pas? Elle espérait que la psychomage saurait reprendre les choses si c’était trop risqué. Mais elle ne pouvait pas être certaine. Elle ne se sentait pas non plus capable d’interdire d’exercer à sa compagne, cela serait bien trop radical.  Elle se tiendrait donc en retrait et la laisserait poursuivre.

-Sinon, j'ai avancé les préparatifs comme tu as pu le constater en arrivant. Je vois que tu as ramener des choses, une chance que je n'ai pas commencé le repas de tout à l'heure, nous pourrions à nous deux faire une recette inédite j'en suis certaine. Je dois t'avouer que c'est bien la dernière chose que je fais, le repas en lui-même. L'apéritif est plus ou moins prêt, il faut que j'aille chercher les alcools dans la cave, le vin aussi. Les plats principaux on les attaquera après le petit déjeuner si tu veux, ou non... tu iras te reposer un peu, ce n'est pas négociable ma chérie. Et j'ai déjà fait le dessert et les gâteaux pour le thé de l'après-midi.

La belle eut un léger rire. Si elle entendait le détail de ce qui prenait des airs de plan de bataille, Nora semblait la trouver en petite forme. Si ce n’était objectivement pas faux, Freya n’avait pas franchement prévu d’aller s’endormir avant que les deux amantes ne rejoignent les draps toutes les deux. La psychomage semblait être d’un avis différent. C’était amusant. En temps normal, c’était la scandinave qui tenait ce rôle. Nora était celle qui manquait de raison et Freya celle qui la maternait. L’inverse était assez touchant.

-Je ne suis pas si fatiguée tu sais, je peux très bien t’aider.

Honnêtement? Elle avait une sale tête, certes. Et il était probable que si elle finissait effectivement par gagner leur lit, elle s’endormirait. Elle n’avait pourtant pas forcément envie de laisser Nora s’occuper de tout. Elle aurait l’impression de l’avoir abandonné et de simplement se laisser vivre dans cette fête qu’elle voulait partager avec elle.

-Et si tu es motivée, on préparera ensemble dans la salle à manger non loin de nos invités, le repas du soir avec tes produits ? Qu'en penses-tu? Ou alors on les garde pour le réveillon du Nouvel An ? A toi de me dire, j'ai de la place dans le garde-manger et le congélateur.

Freya avait marqué un petit arrêt, le café aux lèvres, légèrement amusée. Arrivée en pleine nuit, arrivée chargée, la belle avait déjà fait quelques petites choses. Et Nora n’avait pas encore eu l’occasion de tout observer. Après un léger rire, elle avait pincé les lèvres légèrement, reposant lentement sa tasse.

-Alors… à vrai dire… tu n’as plus tellement de place dans tes réserves ma belle, j’y ai fait quelques ajouts… J’avais par contre effectivement pensé faire quelque chose avec ce qui est sorti pour ce soir, mais on peu s’en occuper ensemble si tu veux.

La belle scandinave avait par la suite voulu en savoir un peu plus sur les progrès de sa compagne avec sa santé perturbée ces dernières semaines. Elle était dans une phase importante pour elles. Enceinte d’un peu plus de deux mois, les choses commençaient à se faire concrètes et c’était un plaisir pour elles. Si les choses se passaient bien, elles seraient mères pour l’été, et cela réjouissait la scandinave au plus haut point. En attendant, elles devaient composer avec les caprices physiologiques et hormonaux de Nora. Et pour cela, Freya avait quelques petites recettes qu’elle préparait avec amour pour sa belle.

-Oh oui ne t'inquiète pas, elles sont passées, je dois même t'avouer que j'ai plus tendance à grignoter ces derniers jours que l'inverse. Tes remèdes sont très efficaces, je n'ose même pas imaginer comme j'aurai fait sans.

Elle s’en serait sans doute sorti, Freya n’en doutait pas. Mais puisqu’elle pouvait l’aider à passer ces étapes délicates, elle le faisait avec le plus grand plaisir. Alors maintenant qu’elle la voyait se porter de mieux en mieux, c’était un petit bonheur en soi. La belle en souriait donc tendrement en l’observant manger effectivement avec un certain plaisir. Arrivant sur la fin de leur repas, Freya se renseignait sur le reste de la journée et l’arrivée de leurs invités.

-Ils devraient arriver pour midi trente environ. Tu as largement le temps de te reposer, puis de te préparer et ne t'inquiète pas pour le reste, ça se passera bien. Il n'y a pas vraiment de coutumes en soi. C'est surtout un repas de famille avec des plats différents et l'ouverture des cadeaux dans l'après-midi

La belle avait souri à nouveau, amusée. Nora ne semblait pas avoir perdu son idée de l’envoyer se reposer. Mais avec le temps qu’elles avaient encore, effectivement. Elle ne tenait pas forcément à voir Nora tout faire seule. Seulement si c’était sa volonté, la psychomage ne lâcherait rien, et sa compagne le savait parfaitement. Elles avaient donc débarrassé la table ensemble, Nora déjà visiblement en forme après ce premier repas sans doute revigorant.

-Et toi pendant ce temps, hop au lit !

Nora avait même déposé quelques petites tapes sur ses fesses, amusant tout à fait sa compagne. Elle ne lâcherait pas l’affaire de toute façon. Freya savait donc qu’il était inutile de lutter.

-Je peux aussi juste me reposer un peu ici avec toi non? Des petites préparations, assise, ça ne fonctionne pas?

C’était une tentative presque vouée à l’échec par avance. Nora avait pris sa décision et elle voulait la voir disparaître dans leur chambre pour prendre un peu de repos. C’était finalement une idée qui pourrait être utile pour le reste de la journée. Elle s’était donc laissé embrasser avec plaisir, profitant d’un peu de tendresse, de cet amour qu’elles pouvaient laisser s’exprimer sans limite réelles, installées dans une pleine vie de couple et bientôt une vie de famille.

-Allez disparaît de ma vue, va te faire couler un bon bain chaud et te reposer. Je te réveillerai dans une heure ou deux.  

La belle avait jeté un oeil à l’horloge. Cela semblait être un bon compromis. Deux heures, c’était suffisant, et Nora pourrait compter sur elle pour terminer tout de même. Deux heure c’était raisonnable. Alors souriant, elle avait fini par accepter et déposer un baiser sur la joue fraîche de sa belle psychomage.

-D’accord, mais reste raisonnable, je terminerais avec toi si il reste à faire.

Après un nouveau baiser plein de douceur, Freya avait finit par monter les marches. Elle était heureuse de retrouver l’endroit finalement. Il était maintenant plein de bons souvenirs, de bons moments passés avec sa belle compagne. La belle avait donc effectivement quitté ses vêtements pour prendre une douche chaude avant de se glisser sous les draps. Il ne lui avait pas fallu très longtemps pour sombrer. Tant qu’elle était active, elle pouvait tenir. Une fois détendue par la chaleur de l’eau et retrouvant la douceur des draps encore imprégnés de l’odeur de Nora, elle s’était tout simplement écroulé, sombrant dans un sommeil lourd et réparateur après la journée difficile de la veille. Deux heure, ce n’était finalement pas grand chose, mais cela serait largement suffisant. La couverture remontée sur l’épaule, étendue sur le côté, elle avait repris la place dans le lit qu’elle occupait habituellement, les deux femme ayant naturellement opéré une répartition presque précise. Sa respiration était calme et le repos plus nécessaire qu’elle n’aurait accepté de l’admettre.

-C'est l'heure ma Colombe...réveille-toi...


Quelques caresses, sa voix douce, un baiser même. Fronçant les sourcils, Freya avait pris une grande inspiration pour s’éveiller doucement. Deux heures c’était assez court, il lui fallait quelques minutes pour arriver à sortir de ce sommeil apprécié, mais cela serait suffisant. Doucement, sans refuser aucune de ces attentions douces que Nora lui accordait au réveil, la scandinave s’était éveillé et redressée pour se retrouver assise sur le lit, tournée vers sa compagne, encore ensommeillée. Elle s’était doucement frotté les yeux, finissant par les ouvrir sur Nora qui penchait la tête sur le côté. Un geste habituel que Freya adorait tout particulièrement. Cette vision d’éveil lui avait tiré un sourire immédiatement.

-Tu as le temps de te réveiller tranquillement ma Chérie. Nous avons encore une petite heure devant nous pour nous préparer.

Très bon timing, Nora avait visiblement tout prévu et c’était parfait. Freya s’était étiré, s’offrant un grand souffle pour s’éveiller. Il était si agréable de retrouver sa compagne au réveil, celui lui avait véritablement manqué.

-Tu es magnifique ma Douce.

La scandinave eut un petit rire. Il leur arrivait souvent de s’offrir ce genre de petits compliments, autant que de surnoms affectueux, bien souvent assemblés d’ailleurs. La prêtresse avait donc été offrir un baiser à sa douce flatteuse, blottissant ensuite son corps encore chaud tout juste sorti des couvertures dans les bras de Nora.

-Tu es sans doute la plus belle image possible au réveil.

Fermant les yeux quelques instants, serrant aussi sa belle dans ses bras, appréciant quelques minutes supplémentaires pour profiter de ses gestes tendres.

-Bien dormi ? Je n'ai pas fait trop de bruits ?

Un peu plus éveillée, Freya avait fini par quitter son petit cocon, les bras de son amante, se redressant pour libérer ses mouvements. Si elle avait parfois entendu quelques bruits de vaisselle, Freya n’avait pas été dérangée dans son sommeil. Elle avait largement l’habitude de l’agitation autour de son sommeil, ayant parfois un rythme un peu décalé. Pour des raisons très variées d’ailleurs.

-Bien dormi oui, mais tu ne m’as pas dérangé, je ne t’ai presque pas entendu. Tu as été raisonnable j’espère?

Un nouveau baiser déposé sur sa joue et elles pourraient sans doute s’y mettre sagement. Visiblement Nora avait déjà presque tout prévu pour le déjeuner. Restait donc à préparer les femmes, tenues et autres détails. Freya avait opté pour une robe de sa fabrication une fois encore, une robe aux couleurs chaudes cette fois, assez épaisse pour éviter le froid et aux broderies assez élaborées pour donner cette sensation festive qui semblait déjà animer Nora. Une pointe légère de maquillage et Freya avait ensuite voulu tresser ses cheveux pour éviter de les voir trainer n’importe-où dans la journée. Elle y avait ainsi glissé quelques perles d’os qui entouraient certaines mèches, des gravures noires les décorant avec une grande précision. Se tournant vers sa compagne avec d’autres perles en main.

-Tu veux essayer ma belle?

Si Nora avait une crinière magnifique au naturel, Freya savait qu’elle avait parfois cette curiosité de ses habitudes à elle. Il n’était pas rare que Nora l’observe lorsqu’elle faisait quelque chose qui n’était pas habituel pour l’anglaise qu’elle était. Freya avait donc pris l’habitude de lui proposer même les choses les plus basiques, lui laissant toujours le choix de s’y essayer ou non.

Une fois le petit couple prêt et prêtes à recevoir, elles étaient descendu dans le salon. Rarement dans la chambre de sa maîtresse, Munnin s’était trouvé le coin parfait pour sa sieste, s’étant allongée de tout son long sur le canapé du salon. De quoi amuser la scandinave qui avait été doucement la récupérer dans ses mains pour laisser la place à Nora de se reposer à son tour. L’animal en avait profité pour se rouler sur le dos, lançant des appels du regard à Freya, certes, mais aussi à Nora. Bien affectueuse pour une fouine trouvée dehors, la scandinave était finalement assez satisfaite de l’avoir gardée près d’elle. Très vite pourtant on avait toqué à la porte. Nora avait été la première à “bondir” (ou presque) pour aller ouvrir, sa compagne préférant lui laisser ce rôle de maîtresse de maison, surtout avec sa famille de coeur qu’elle-même connaissait encore assez mal. Cela n’avait pas manqué de plaire à la petite Nymphadora qui s’était une fois de plus jeté dans les bras de sa tante, poussant Freya à faire un pas en avant pour la rattraper si besoin. Noré n’était pas blessée mais fragile tout de même, au moins en ce moment, ou c’était en tout cas l’avis de sa compagne.

-Freyaaaaaaaa !!!! Moi moi moi....

L’enthousiasme de la petite fille avait fini de redonner le peu d’énergie qui pouvait manquer à la prêtresse. Elle l’avait donc prise dans ses bras sans se faire prier, assez satisfaite de soulager au passage Nora. Freya avait commencé par soulever la petite fille plus haut que son visage, la faisant un peu bouger d’un côté à l’autre, avant de la ramener contre elle pour l’embrasser. Elle l’avait ensuite calée de façon confortable sur sa hanche, accordant finalement un peu d’attention à ses parents aussi.

-Doucement Nymphadora...on est là toute la journée. Ne leur saute pas dessus comme une barbare.

Il est vrai qu’ils auraient tous largement le temps de se démontrer des montagnes d’affection au cours de la journée. Après s’être excusée, la petite fille avait d’ailleurs commencé, accordant à son tour quelques baisers à la scandinave. Freya souriait largement, très à l’aise avec ces contacts chaleureux que lui offrait l’enfant.

-Oh mais c’est que je t’ai manqué pour avoir tous ces bisous? C’est ça?

A son tour elle lui avait accordé quelques baisers de plus, approchant ensuite la tête de la petite fille de son épaule, la berçant presque déjà par habitude. Son attention pourtant était vers le reste de l’assemblée. Les Tonks étaient venus chargés de cadeaux eux aussi, le sapin ne serait décidément pas seul. Nora y avait déposé ses paquets, Freya avait fait de même en arrivant, et voilà que la petite famille complétait les rares espaces vides. Après avoir embrassé à son tour le petit couple, Freya avait suivi tout ce petit monde au salon, la petite fille toujours dans ses bras.

-Et bien, vous avez mis le paquet cette année mesdames.

Freya s’était amusé de cette remarque. Elle qui n’avait jamais fêté noël n’avait pas franchement de repères sur la question. Connaissant sa compagne pourtant, elle la soupçonnait d’avoir voulu faire les choses en grand pour en faire la démonstration.

-Je crois que Nora voulait m’en montrer le plus possible. Tu sais qu’elle fait rarement à moitié.

Tout ce petit monde s’était installé, Nora avait fait le service, Freya restant dans sa volonté de soutenir ses efforts en évitant l’alcool elle aussi. La petite famille n’était pas encore au courant de ce grand changement qui perturbait déjà leurs habitudes, mais cela ne saurait tarder de toute façon.

-Alors comment vous allez depuis la dernière fois ? Que nous racontez-vous de beau ?

Nora lançait la conversation. Freya qui avait toujours Nymphadora sur les genoux allait donc commencer par écouter sagement, appréciant le départ de cette nouvelle entrevue qui se terminerait dans de nombreuses heures. Et c’était un plaisir par avance.
Revenir en haut Aller en bas
Andromeda Tonks

Andromeda Tonks


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 46
| AVATARS / CRÉDITS : Kathy McGrath / Sven Arstein
| SANG : pur


Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Empty
MessageSujet: Re: Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] EmptyDim 10 Jan 2021 - 11:45

Freya #9966cc
Ted green
Nymphadora purple
Nora red
Andro blue

Les Tonks étaient à peine arrivés qu'ils étaient déjà dans le feu de l'action, en même temps Nymphadora avait précipité la rencontre en allant toquer à la porte du cottage de sa marraine. La petite fille était toujours excitée d'aller la voir et maintenant que Freya faisait partie intégrante de la famille ça faisait deux fois plus de bras et de câlins, par conséquent pourquoi attendre pour toquer ?

Après avoir reprit simplement à l'ordre la petite sorcière, Andromeda secoua la tête pendant que Ted levait les yeux au ciel. Le couple était amusé tous les jours du comportement de leur unique enfant. La porte s'ouvrit enfin et laissa apparaître Nora puis Freya dans son encadré. Il ne fallut pas longtemps pour Nymphadora pour sauter dans les bras de sa marraine puis sans ménagement dans ceux de sa deuxième tantine.

-Oh mais c’est que je t’ai manqué pour avoir tous ces bisous? C’est ça?
-Ouiiiiiii, des bisous pleins pour toi Freya...

Pendant que Nora faisait rentrer ses parents, la petite fille racontait des aventures qui lui était arrivée dans le creux de l'oreille de la scandinave. Sous le regard amusé de Nora qui accrochait les manteaux les uns après les autres sur le mur prévu à cet effet.
Andromeda remarqua certains mouvements plus en retraits de la psychomage. Elle plissa les yeux sans paraître pour autant suspicieuse. C'était étonnant de voir sa fille changer de bras aussi facilement, il y a encore peu elle ne pouvait se détacher de sa tante lorsqu'ils venaient la voir. Aujourd'hui pourtant, elle lui avait accordé qu'une brève accolade et s'était jetée dans les bras de Freya. Ignorant presque Nora pendant de longues minutes et voilà que les secrets et messes basses ne lui étaient plus destinée... Meda secoua la tête l'intervention de Nora la sortie de ses réflexions.

-Entrez donc vous êtes bien chargé...venez vous mettre au chaud au salon. Oui, et vous trois ?

La petite famille s'engouffra dans le cottage où la chaleur et la décoration intérieures réchauffaient leur cœur et corps.  Andromeda aida Freya à enlever le manteau de Nymphadora alors que cette dernière resserrait son étreinte sur le torse de Freya. Une fois cette épreuve passée, toute la petite famille allèrent s'asseoir sur le canapé du salon. Les pièces étaient parsemées de bougies parfumées d'autres étaient juste là pour apporter une ambiance. Au loin, le sapin et ça multitude de cadeaux, des folies avaient encore été faites cette année.

-Et bien, le père Noël a encore fait des folies cette année à ce que je vois. Remarqua Andromeda en souriant.
-Il semblerait que nous avons été tous sages à ce que je vois...même toi Nymphadora. Poursuivit Ted avec un sourire malicieux, il déposa à son tour les cadeaux des Tonks au pied du sapin.
-Je suis toujours sage moua... Répliqua la petite fille en rigolant et se blottissant contre la scandinave.

Andromeda se releva un instant avant d'être priée de se rasseoir par l'une des maîtresses de maison. En effet, elle voulait donner un coup de main à Nora pour le service, mais à peine assise les boissons étaient servies sur la petite table devant eux.

-Alors comment vous allez depuis la dernière fois ? Que nous racontez-vous de beau ? 
-C'est les vacances !!! Commença Nymphadora en se tournant pour pouvoir boire son cocktail dans les bonnes conditions. Elle était assise sur les genoux de Freya, bien installée et stable.
-N'hésite pas à lui dire de descendre, si tu veux Freya.Suggéra Ted, rappelant par la même occasion à sa fille qu'elle pouvait être envahissante par moment.
-Et bien écoute, je suis ravie d'être en vacances pendant deux semaines. C'était un peu la course à la crèche ces derniers jours. Mais nous avons réussi à clôturer merveilleusement bien l'année. Poursuivit Andromeda.
-Moi aussi, j'ai fini l'année en beauté, mon dernier grimoire a été envoyé à ma maison d'édition...il ne reste plus qu'à attendre le résultat. Compléta Ted en aidant à passer les cocktails à sa moitié.
-Excellentes nouvelles tout ça, je suis ravie de l'apprendre. Que veux-tu ma chérie ? Demanda la psychomage à l'attention de la petite sorcière.
-Heu...ça avec toutes les couleurs s'il te plait.

Andromeda comprit que c'était un cocktail sans alcool spécialement fait pour sa fille, elle appréciait ses petites attentions peut être anodines mais réconfortantes. La sorcière observait avec amusement le comportement des deux femmes en face d'elle, la manière dont elles avaient chacune le réflexe de s'occuper de la petite fille, c'était touchant.

-Nymphadora fait attention d'accord...pas de gestes brusques.
-Je crois que Nora voulait m’en montrer le plus possible. Tu sais qu’elle fait rarement à moitié.
-En effet, mais figure-toi Freya, qu'elle est toujours comme ça. C'est à croire qu'elle a un passe-droit avec le Père Noël. Répondit la brunette tout en gardant le suspens sur l'identité du Père Noël. Nymphadora croyait encore un peu à cette féerie, elle ne voulait pas trahir l'ambiance avec des crises de larmes.
Et vous alors, quoi de neuf depuis ces derniers mois ? Pas trop difficile la rentrée Freya, comment se porte Poudlard toujours aussi envoutant ? Et toi, Nora la reprise, ravie de revoir tes collègues ?

Andro aimait plaisanter sur la dite reprise du travail de Nora, elle savait au fond que cette dernière n'aimait pas être en vacances trop longtemps. Même si avec Freya elles avaient sans doute fait de nouveaux projets depuis leur dernière rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 263
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Empty
MessageSujet: Re: Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] EmptyHier à 20:57

Freya #9966cc
Ted green
Nymphadora purple
Nora red
Andro blue

Nora était ravie de passer toutes les vacances de Noël avec sa chérie, elles avaient tellement besoin de l’une et de l’autre ces derniers temps. Trop occupées par leur travail respectif, elles communiquaient uniquement par hiboux et parfois elles parvenaient à se voir. Mais là, c’était une toute autre histoire. D’autant plus que cette année, les deux sorcières avaient entrepris de nombreux projets en parallèle. Pour l’heure, il était question de préparer à célébrer le repas de Noël et toute la logistique des activités et cadeaux qui en découlent.

Plutôt dans la matinée, Nora avait appris que Freya avait vu sa mère pour lui expliquer la situation de couple des deux femmes. La conversation avait dû être difficile vu l’état mélancolique et attristé de la belle scandinave. Ainsi, la sorcière avait décidé que la belle enseignante se repose, pendant qu’elle prépare les dernières étapes de la journée. Elle n’aimait pas la voir les larmes aux yeux, souffrante à cause d’elle. Savoir qu’elle ait affronté sa mère en solitaire lui faisait mal au cœur. Elle aurait tellement voulu être présente, avancer avec sa compagne les arguments qui auraient fait comprendre à la matriarche qu’elles leur donneraient bientôt une petite-fille et future prêtresse afin de poursuivre la lignée Bäkke. Du moins c’était le plan initial, maintenant l’anglaise n’était pas maîtresse de ce qui se passait dans son ventre, avec toutes les potions et remèdes que lui avait fait prendre la scandinave. Bref, l’heure était au soutien et Nora savait le faire et le montrer sans problème.

-Je ne sais pas si elle arrivera à comprendre… Ou si elle le voudra plus simplement…
-Oh…je comprends ma chérie, il est difficile d’admettre un couple du même sexe, même si nous sommes un peu plus ouverts en Angleterre, cela reste tabou dans le reste du monde. J’espère néanmoins que tu ne t’es pas fâchée trop violemment avec ta maman à cause de moi et de nous par extension… Rajouta Nora d’une voix neutre et compatissante.

Les deux femmes avaient ainsi discuté durant de longues minutes d’abord assises sur leur lit puis avait finalement décidé d’aller prendre leur petit-déjeuner. Le cœur de la discussion restait sur l’état émotionnel de Freya, néanmoins Nora arriva à détourner la conversation comme elle savait habilement le faire.

-Oui, j’ai pensé que ça te ferait plaisir, je sais que tu peux être curieuse dans ton appétit.
-C’est clair que sur la nourriture tu as peu de chance de te planter avec moi. Ricana Nora innocemment.
-C’est bien ma chérie, tu as été sage, je suis fière de toi.
-Ah ah ah, tu te moques…coquine va !

Nora se laissait facilement attirer vers Freya, toutes ses petites attentions qu’elle lui suggérait l’air de rien, ça faisait son petit bout de chemin dans son esprit. La psychomage parla de son boulot tout en restant évasive pour ne pas ennuyer sa douce moitié, parfois elle lui demandait son point de vue cela optimisait la vision des choses, les chemins qu’elle n’avait pas forcément vu.

-Alors… à vrai dire… tu n’as plus tellement de place dans tes réserves ma belle, j’y ai fait quelques ajouts… J’avais par contre effectivement pensé faire quelque chose avec ce qui est sorti pour ce soir, mais on peut s’en occuper ensemble si tu veux.
-Par Merlin, on ne manquera pas de nourriture avec toi dans l’équipe…oui c’est une idée formidable faisons cela.

La psychomage était en train de réfléchir, elle avait laissé pas mal de place dans le garde-manger, si Freya l’avait complétée, elles pourraient passer l’hiver sans faire de courses.

L’anglaise donna une explication aux différentes interrogations que se posait la scandinave. La sorcière se voulait rassurante, elle ne voulait nullement stresser sa petite femme. Puis elle demanda expressément à sa douce moitié d’aller se reposer, pendant ce temps elle s’occuperait de la tambouille.
Une fois la sieste faite, Freya prit le temps de s’habiller, elle était magnifique, toutes les robes qu’elle possédait lui allait à merveille et que dire du maquillage ou des accessoires ? Nora était émerveillée face à autant de beauté, toutefois, elle resta neutre dans ses affaires préférant être à l’aise pour cette fois-ci.

Hésitante à plusieurs reprises, elle finit par refuser les avances de sa belle et termina de se coiffer. Les deux femmes étaient prêtes à recevoir leurs invités qui ne devraient plus tarder. Posées tranquillement dans le canapé, elles bavardaient de tout et de rien.

Le « toctoc » de la porte annonçait le début des festivités. Alors que Nora se leva la première pour aller ouvrir, Freya la suivit de près. A peine la porte ouverte que Nymphadora sauta dans les bras de sa marraine. La psychomage eut un mouvement de recul pour la réceptionner sans se faire mal, la petite ne resta pas longtemps et voulu changer rapidement de câlins pour ceux de Freya.
A cet instant précis, Nora eu un léger pincement au cœur, même si elle adorait sa petite princesse, elle ne lui prêtait plus attention depuis qu’elle avait rencontré Freya. En même temps comment résister à une telle accolade ? Et puis dans son état et vu comment bougeait Nymphadora il était peut-être même plus préférable que la petite sorcière se colle à sa douce scandinave. Nora fini par chasser de son esprit ce léger désagrément et afficha un sourire amusé face à la situation. Ni une ni deux, elle attrapa les manteaux de ses invités pour les pendre. Toute la petite famille se dirigea donc au salon afin de commencer les festivités.

-Et bien, le père Noël a encore fait des folies cette année à ce que je vois. 
-Il semblerait que nous avons été tous sages à ce que je vois...même toi Nymphadora. 
-Je suis toujours sage moua... 

La répartie de la petite fille fit rire les adultes, Nora passa la main dans les cheveux de Nymphadora tout en secouant la tête. Après avoir fait le premier service, la sorcière s’installa un peu plus à son aise dans le canapé. Elle se sentait un peu compressée au niveau de la taille si elle continuait à rester en avant. La sorcière écouta attentivement les retours que faisait Andromeda concernant la crèche, elle-même en avait eu des échos semblables de la part de Soyle lors de leur dernière entrevue.

-Oui, Soyle m’a parlée de toi, elle est ravie que votre binôme fonctionne autant. Fini par lâcher Nora en servant Nymphadora. Attention ma chérie à ne pas renverser sur la robe de Freya.
-Je fais attention, promis tante Nora. Répondit aussitôt la petite fille en goûtant son apéro. Hum….c’est bon y a pleins de goûts différents…miammm.
-Contente que ça te plaise ma puce. Fit la sorcière en servant Ted et Andromeda, ils optèrent pour un cocktail alcoolisé. Par quoi te laisserais-tu tenter, Freya ?

La psychomage laissa le temps à sa douce moitié de choisir et de la servir. Quand vint son tour, elle prit la même chose que Nymphadora ce qui laissa perplexe le couple en face d’elle. Nora ne releva pas de suite la tête laissant encore un peu planer le doute.

-Et vous alors, quoi de neuf depuis ces derniers mois ? Pas trop difficile la rentrée Freya, comment se porte Poudlard toujours aussi envoûtant ? Et toi, Nora la reprise, ravie de revoir tes collègues ?
-Oh il y a eu plusieurs choses depuis notre dernier repas ensemble. Par où commencer ? La rentrée oui enfin c’est comme tout le monde s’est …compliqué. Mais pour le coup, ça s’est plutôt bien passé. Mon chef a été ravi d'apprendre que j'ai été davantage présente ce second trimestre, il m’apprécie même si je n’ai pas le même fonctionnement que mes collègues concernant la gestion de mes dossiers. J'ai dû faire quelques ajustements d'ailleurs... Répondit alors Nora en faisant un clin d'oeil involontaire ou pas... elle marqua une pause, à vrai dire elle ne savait pas comment annoncer la mise en route du bébé… La sorcière tourna la tête vers Freya afin qu'elle l’aide sur ce coup-là. Même si au fond, elle finirait par vendre la mèche.

Finalement elle leva son verre afin de porter un toast pour l’ouverture des festivités, plusieurs allaient sans doute suivre lorsque toute la petite famille passera à table.

-Je vous propose de porter un toast ! Comme chaque année, il semblerait que nous ayons été tous sages et que nous sommes gâtés par le Père Noël une nouvelle fois…Trinquons ensembles dans les yeux et on ne croise pas les verres. Pour le coup, Nora n’était pas très fortiche pour faire des discours d’ouvertures. Elle se tourna vers ses convives pour voir si d’autres étaient plus motiver. Si d’autres veulent rajouter quelque chose c’est le moment…

Ce n'était pas encore le bon moment pour vendre la mèche, il y avait un temps pour tout et à cet instant précis, les invités et leurs hôtes profitaient de l'apéritif pour se détendre et blablater. Les choses sérieuses arriveront au fil de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Empty
MessageSujet: Re: Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Un Noël pas comme les autres [Freya - Andro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] Madame Irma [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-