GRYFFONDOR : 20 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 58 pt | SERPENTARD : 2 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !

Partagez

Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 472
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Empty
MessageSujet: Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS EmptyVen 8 Jan - 11:11

Athos et Shannon avaient sauté sur le dernier portoloin mit à disposition par le Ministère, c'est à dire qu'ils ne savaient même pas vraiment la destination. Shannon n'ayant plus sa baguette depuis qu'elle lui avait été confisquée par le Ministère, il vivait en parfait moldu, malgré lui, bien qu'il s'en fichait en réalité, d'avoir ou non sa baguette. Juste que s'il s'attirait des ennuies avec Athos ce soir, son camarade ne pourrait compter que sur sa propre ingéniosité. Foutue enquête ministérielle. Aux alentours de vingt-une heures heure anglaise, ils s'étaient donc retrouvés au port d'Amsterdam. Il leur avait fallu grosso modo un quart d'heure pour trouver un premier pub. Une heure plus tard, ils en avaient trouvé un deuxième après avoir abusé du premier. Et ainsi de suite, jusqu'à vingt-trois heures trente. « Plus qu'une demi-heeeeeeeure » chantonna Shannon qui était déjà bien imbibé en attrapant son meilleur ami par l'épaule pour le secouer comme un prunier. C'est que, tous les deux, n'avaient plus réellement partagé de moment et de soirée pareille depuis cet été. Car leur accrochage avait laissé des marques invisibles mais pourtant tellement présentes dans leurs esprits. Le trentenaire avait l'impression que leur amitié était sur la corde raide et manquait de tomber dans le vide. Le regard brun de Shannon s'égara un temps sur les traits de son ami plus jeune que lui. Vague pensée logique d'un homme qui commence à dériver dans les affres de l'alcool. « J'sais pas comment on fête le nouvel an ici » fit-il en se retournant vers l'entrée du pub pour boire sa pinte comme s'il était un gosse qui tenait son biberon, « et j'parle pas leur langue barbare moi alors faut faire at'ention à c'qu'on dit ». Pas de bagarre, pas d'insultes, pitié, il n'avait même pas sa baguette. Commencer l'année 1979 sans sa baguette était déjà de mauvaise augure, mais en plus s'il avait un coquard, ce serait le pompon sur la Garonne.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 401
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @cosmic light
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Empty
MessageSujet: Re: Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS EmptyVen 8 Jan - 14:26

Le 31 décembre. Enfin. Athos attendait ce jour depuis une bonne semaine maintenant, voire plus. Depuis qu’il avait convenu avec Shannon que leur tradition annuelle était maintenue. Car oui, Athos était désormais homme à attendre des choses, lui qui si longtemps s’était laissé porter par le vent, et n’attendait plus rien de la vie vu les horribles surprises qu’elle lui réservait en général. Mais justement. Dans sa vie qui commençait à se ranger, à son presque désarroi, le jeune anglais avait un besoin pressant, vital presque, de retrouver ne serait-ce qu’une soirée la spontanéité de son jeune lui. Ca ne remontait à pas si longtemps d’ailleurs, mais Athos avait cette terrible impression qu’il avait pris une dizaine d’année en une seule. Qu’allait lui réserver la prochaine ? Peu importait.

Peu importait car ce soir, Athos avait l’intention de ne penser à rien. Mais déjà, le portoloin du Ministère avait failli anéantir toute sa bonne volonté. Déjà, il avait fait la gueule en voyant que le moyen de transport était officiel, lui qui n’aimait pas tant ça. Mais vu ses récentes implications dans l’affaire de l’Ombre - sujet qui faisait typiquement partie de ceux à oublier cette nuit - il n’était clairement plus à ça près. Et puis, l’atterrissage. Il fallut bien moins d’une demie-seconde à Athos, pourtant loin d’être élu polyglotte de l’année, pour reconnaître le langage si particulier de sa moitié et de son fils. Les hasards de la vie, décidément. Cela dit, malgré le fait qu’il avait passé du temps dans le pays et qu’il vivait avec une natale, Athos maîtrisait en tout et pour tout 3 expressions maximum dans la langue des tulipes. « Et merde… Buvons. » fut la première phrase - anglaise, évidemment - qu’il prononça donc en terre néerlandais ce soir-là. Boire pour oublier. Boire pour célébrer. Boire pour renouer, aussi.

Une heure et demie plus tard donc, les deux meilleurs amis du monde - du moins, c’est ce qu’un oeil extérieur aurait pu penser - s’étaient enfilés quelques pintes, et avaient retrouvé une complicité qui s’était comme égarée dans l’année, et sûrement celles d’avant. Athos écoutait les histoires de Shannon en y allant de ses commentaires, et ses ricanements devenaient doucement de plus en plus idiots. Lui aussi ressassait des histoires de malfrats, des trucs improbables qu’il avait dû résoudre, parce que le secret professionnel n’était pas un pré-requis quand on était avec son meilleur ami, et qu’en plus, on avait aucun contrat avec les gens dont on se moquait. Enfin, il semblait qu’Athos avait l’alcool un peu joyeux.

Sa politesse n’ayant pas encore déserté le navire, sa main rejoignit ses lèvres qui retinrent un renvoi certain quand son irlandais de pote le secoua comme un dingue, après qu’il ait bu une longue, longue gorgée de bière. Mauvaise idée, mais bon. Les mots de Shannon le firent rire, car il était vrai que cette langue était l’antithèse de l’élégance. Quand il écoutait Magda et Tobias parler, il avait parfois l’impression qu'ils communiquaient avec des bruits plus que des mots. « Ils grognent plus qu’ils n’causent. » répondit Athos, qui commençait déjà à dévorer des bouts de mots, mais restait tout de même attentif à mettre une négation, bravo. « Et pour le nouvel an, c’est pétards et compagnie ici. L’enfer de l’acouphène, hermano. » Il avait fêté un passage d’année ici, il ne se souvenait plus laquelle et franchement, il s’en foutait. « Et le lendemain, ils se jettent à la flotte. » La ville étant au bord des canaux, c’était dire si ça serait n’importe quoi dans quelques heures. « T’imagines comment la Hollande et moi, on est fait pour s’entendre ! » dit-il inconsciemment en allumant une clope tout en parlant, dans un espèce d’aveu étrange. Il parlait du plongeon et des grandes eaux là, hein. Pas de mauvaise interprétation…

Attrapant Shannon par les épaules, il le tourna en direction de la grande vitrine qui donnait sur une boutique en face. « Par contre, on va pas par là, j’te préviens. Je me fais pas le bras droit pour l’amour de la symétrie. » Effectivement, à Amsterdam, le 31, on trouvait visiblement des tatoueurs ouverts. Plus tellement rancunier sur la question, l’ancien aristocrate éclata d’un rire qui n’était pas tellement le reflet de son éducation, et replongea son nez dans sa bière. Merlin bénisse le houblon…
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 472
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Empty
MessageSujet: Re: Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS EmptySam 23 Jan - 23:52

Aller aux Pays-Bas. Aller au Pays-Bas pour fêter le 31 décembre.

Aller. Aux. Pays-Bas.

La pensée tournoyait dans le cerveau de Shannon qui commençait lentement à s'imbiber sérieusement. Le pays des tulipes n'était pas nécessairement celui qui intéressait le plus le jeune homme, lui qui était davantage porté sur les pays des gens au sang plus chaud. Shannon s'emmerdait profondément en Europe. Mais faire traverser la moitié du monde à Athos pour passer le jour de l'an, même lui n'aurait pas osé. C'est dire. Le menton appuyé sur sa main, il suivait les paroles de son meilleur ami comme un étudiant de fac qui adore - voire aime d'amour - son prof qui lui déblatère quelque chose qui ne veut rien dire. On aurait pu peindre "love" sur le front de Shannon que c'eut été pareil et correct vis-à-vis de ce que son expression laissait entendre. « T'es sérieux y s'jettent dans l'eau ? » demanda-t-il d'un air un peu flou. En fait, contrairement à son acolyte, l'idée lui parlait bien. C'était complètement stupide de se jeter à l'eau alors qu'elle devait faire zéro degrés. Mais dès qu'il y avait une idée débile à faire, Shannon sautait sur l'occasion pour vivre quelque chose de nouveau. Alors la dernière phrase d'Athos sur la Hollande fit tourner les rouages de l'esprit de Shannon qui reprit une gorgée pour alimenter tout ça. « Et tu sors avec une néerlandaise. Y'a rien qui va » se désola-t-il ouvertement de la situation de son ami, comme s'il la subissait alors que non, il ne la subissait pas. Il tenta de reprendre une gorgée mais se rendit compte que c'était vide et soupira. Il était beaucoup moins excité que leur dernière cuite de l'été - sans doute parce qu'il était encore moins imbibé. « J'ai envie d'un beer-p... » - mais Athos lui désigna une boutique en face et Shannon loucha un peu pour lire ce qui était écrit sur la devanture. "Tattoo artiest" tattoo artiest tatto artiest tatto... L'irlandais réalisa qu'il était en train de répéter à voix haute comme un neuneu ce qu'il venait de lire. « T'es quand même content d'avoir ton coeur sur le biceps, le nie pas » asséna-t-il en bombant ridiculement le torse. Hé, y'avait son nom sur son bras ou pas ? Shannon essaya péniblement de se lever en posant l'argent sur le comptoir. Il fit un au revoir au barman d'un air théâtral. « Allez, c'plein de surprises les Néerlandaises non ? » fit-il en attrapant le poignet d'Athos pour l'entraîner derrière lui sans vérifier s'il avait ou non fini sa bière.
Une fois dehors, il inspira un bon gros bol d'air frais. « Quelle vie, on est libres ! » - et cela voulait dire beaucoup pour un homme dont la baguette avait été confisquée par les Aurors quand même, « autant en profiter, des fois que ces abrutis m'envoient en taule... ».
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 401
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @cosmic light
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Empty
MessageSujet: Re: Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS EmptyMar 2 Fév - 19:52

La Hollande était accueillante, comme elle l’avait été autrefois. Ca braillait, l’alcool coulait à flot, et les vapeurs environnantes n’étaient pas seulement imbibées de nicotine. C’était le bonheur, du moins, ça y ressemblait. En tout cas, Shannon affichait un air d’imbécile heureux, peut-être que c’était un peu ce qu’il était sur le moment et tant mieux. Athos déblatérait donc ses souvenirs de festivités néerlandaises, et dès qu’il eut prononcé sa phrase, il sut que c’était une grossière erreur. Forcément qu’un Gryffondor aussi casse-cou que Shannon trouvait l’idée de se lancer dans un cours d’eau glacée fun. Il y avait une étincelle qu’il connaissait bien dans son regard, et ça n’augurait rien de bon. « Hep hep, j’connais ce regard. C’est mort ! » lâcha-t’il d’un air qui se voulait sérieux, mais pas tant que ça. La phrase suivante, en revanche, le fit un peu grincer des dents. Y’a rien qui va… Hum. Shannon ne savait clairement pas de quoi il parlait, ni à quel point pareil sujet n’était pas à aborder ce soir. Athos voulait que son couple marche, et il s’était déjà épanché sur la question à son pote roumain alors pas de psychologie de comptoir avec un type aussi incapable de tenir une relation que son frère de coeur. Donc, pas de réponse. Laisser couler, ça valait mieux.

C’était aussi profondément débile d’attirer l’attention de Shannon sur un truc qu’il ne voulait pas faire. Les tatouages, merci, mais ils avaient donné. L’éphémère de mauvais goût, et le permanent, presque pire. L’irlandais lisait la devanture à voix haute, et Athos se foutait de lui assez ouvertement, qu’on se le dise, en soufflant la fumée de sa clope par saccade à cause de son rire d’idiot. « C’est bien, t’sais encore lire… » Et dire n’importe quoi, visiblement. Content n’était pas le mot qu’il aurait employé face à la contemplation de son inscription sur le biceps. D’instinct, il porta sa main sur sa manche, manquant de cramer le tissu avec son mégot pas encore éteint. « Que j’ai ton nom, passe encore. » Non, vraiment pas, mais bon… « Mais que ça r’ssemble à celui d’une meuf, sérieux… Genre moi, Athos Greyson, me faire tatouer le nom d’une meuf ? C’est quoi ça ? » La seule qui aurait mérité d’y apparaître ne serait jamais inscrite de façon indélébile que dans son coeur, et non pas de façon débile sur sa peau.

Déjà, Shannon l’entraînait dehors à la recherche des… néerlandaises ? Eh bien, Athos avait ce qu’il fallait à la maison, mais pour une fois que son pote était d’humeur à partir en chasse, il pouvait jouer les wingman. Athos lui suivit donc avec sa pinte en main, sans réaliser qu’il était en train de commettre un vol mais après tout, ça ne serait pas son premier. De sa vie, ni même de sa soirée. Tandis que Shannon déclamait une ode à la liberté, suivi d’une phrase déprimante, l’anglais avait balancé sa clope dans le canal en bon pollueur qu’il était et terminé son verre désormais encombrant qu’il avait posé sur un rebord de vitrine. « Dis pas de conneries. » Shannon n’irait pas en taule. C’était impensable. Quitte à devoir fuir avec lui, Athos lui sauverait les miches si jamais il y avait erreur judiciaire. Mais il n’était pas encore assez saoul pour pareille confession. « Prends plutôt une bouffée de liberté va ! » De sa poche, Athos extirpa l’objet de son larcin. Ses mains baladeuses avaient trouvé une poche emplie de trésors made in Amsterdam. Ca faisait un paquet de temps qu’il se tenait éloigné de la drogue, alors qu’il n’en avait même jamais abusé mais, eh… « Si on s’défonce pas à Amsterdam, on insulte le pays entier, nan ? » Allumant le joint déjà roulé - si ça n’était pas merveilleux, franchement - il en tira une longue taffe avant de recracher une fumée argentée qui scintillait. Ça n’était pas du péteuforik ça. C’était carrément mieux. Et alors qu’il tendait à Shannon le joint qui brillait dans le noir comme un feu d’artifice ou presque, une autre lumière attira son regard sur la droite. Une lumière autrement plus rouge. Son sourire, mi-imbécile, mi-narquois, dévoilait toutes ses intentions. « Tu voulais voir d’la néerlandaise, hein ? » Déjà, il entraînait son meilleur ami par le bras, à l’entrée du fameux quartier rouge du Dam sorcier. Voilà qui promettait…
Revenir en haut Aller en bas
Shannon O'Mahony

Shannon O'Mahony


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 472
| AVATARS / CRÉDITS : Diego Luna | jenesaispas
| SANG : Né-moldu. D'ascendance irlandaise et colombienne.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, mort noyé, dévoré par les crabes.
| PATRONUS : Léopard des mers
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Empty
MessageSujet: Re: Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS EmptyLun 22 Fév - 19:29

Shannon avait de quoi noyer son chagrin dans l'alcool ce soir. Dégarni de sa baguette magique, il était à la merci des envies d'Athos (ses envies amicales, précisons-le) pour toute la soirée qui allait passer. Et il commençait à être un peu imbibé, mais rien de comparable avec la soirée qu'ils avaient passé ensemble cet été. C'était sans doute mieux pour eux qu'ils sortent tous les deux de toute manière. Dans un bar ils risquaient de boire et la dernière fois qu'ils s'étaient enivrés... Leurs biceps s'en rappelaient, merci bien ! La petite phrase d'Athos sur le prénom d'une meuf le vexa comme un pou. C'est que Shannon, c'était quand même un prénom mixte et beaucoup de monde pensait d'abord avoir à faire à une fille et non pas à un homme. Ils déchantaient souvent lorsqu'en plus, ils réalisaient l'énergumène qu'il était. Alors bref, il haussa les épaules. Déclamer son amour pour la liberté, lui qui la chérissait tant, c'était quand même bien mieux. Shannon avait le nez levé vers le ciel clair de ce mois de décembre, en respirant de grandes bouffées d'air comme s'il était un asthmatique qui s'étouffait. Athos allait pourtant lui donner l'occasion d'avoir du mal à respirer. L'irlandais fit une tête d'abruti, avec un "O" parfaitement formé avec sa bouche. « C'est de la poussière de dragon ? » demanda-t-il, les yeux brillants. Parce que la fumée argentée, c'était carrément pas du péteuforik. Les drogues sorcières, Shannon y touchait bien peu. Pourtant, il prit sans hésiter le joint pour en tirer une taffe et la déguster en plus de ça. Une explosion de couleurs made in magic dans la rétine, alors qu'Athos attirait son attention sur d'autres lumières, bien réelles celles-ci. « Euhm... Oué mais pas des néerlandaises gobelines, tu saisis ? » fit-il parce que ça, ça, c'était le quartier rouge sorcier, pas le quartier rouge moldu. Entraîné par son meilleur ami, il n'essaya même pas de se défaire de son emprise, alors qu'il lui remettait le joint entre les lèvres. Ça aurait pu être sexy mais c'étaient Athos et Shannon. Pourtant, un couple d'hommes non loin d'eux les siffla. « T'fais même de l'effet aux mecs » affirma-t-il sans se compter dans le lot, avec un petit sourire gêné. Ouais, La confiance en lui, c'était pas top.

PAIR | « AH MAIS C'EST QUOI CA  ?! » - il fallait dire qu'ils passaient tous les deux devant la vitrine d'une gobeline dansante mais la drogue qu'ils avaient ingérée avait dû être en plus boostée parce que Shannon était littéralement en train d'halluciner. La gobeline en tenue sexy chevauchait un dragon aux écailles d'or qui crachait des paillettes, c'était incroyable. « Tu vois c'que je vois ? » lui demanda-t-il en collant son nez devant la vitre. « Un dragon d'or... ».

IMPAIR | Ils s'avancèrent tous les deux dans la rue, et deux sorcières leur firent signe, à l'entrée d'une maison... Close ? « J'sais pas si c'est une bonne idée tout ça. Y'a une atmosphère bizarre, non ? ». Ah bah tiens, la timidité de Shannon faisait redescendre fois mille son esprit déchanté par la drogue.


Dernière édition par Shannon O'Mahony le Lun 22 Fév - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6802
| SANG : Hasardeuse


Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Empty
MessageSujet: Re: Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS EmptyLun 22 Fév - 19:29

Le membre 'Shannon O'Mahony' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Empty
MessageSujet: Re: Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS Empty

Revenir en haut Aller en bas

Feux d'artifices sur 1979 | ATHOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: A l'étranger-