GRYFFONDOR : 33 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 129 pt | SERPENTARD : 77 pt
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Nous vous informons que les inscriptions pour la première speed killing ont été lancé
-62%
Le deal à ne pas rater :
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban 60×60 cm
14.99 € 39.91 €
Voir le deal

Partagez

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Remus Lupin

Remus Lupin


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 166
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : Mêlé (Père sang-pur, mère moldue)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine Lune
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptyMer 13 Jan 2021 - 15:55

La confidence est contagieuse...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Une nouvelle journée débutait, rien de bien palpitant à déclarer. Les fêtes de fin d’années étaient à présent terminées, et l’euphorie de la saison retombait lentement, pour ne laisser place qu’à la traditionnelle déprime hivernale. Remus n’avait pas vraiment besoin de l’hiver pour ne pas avoir le moral, mais disons que ça n’aidait pas à son état général. Il n’avait rien de particulier à déplorer, Noël avait été une réussite, et le jour de l’an aussi, mais c’était dans sa nature, de ne pas être au mieux de sa forme. Et ça ne changerait probablement jamais, tant qu’il resterait ce qu’il était.

Ce n’est pas pour autant qu’il se laissait abattre, mais pour ne pas changer, il ne transpirait pas la joie de vivre. Ce n’était pas très grave dans tous les cas, Remus ne se plaignait pas pour autant. Il ne se plaignait jamais, il subissait en silence et affichait un sourire de circonstances aux autres, parce que qu’il n’avait aucune envie d’embêter son entourage avec ses problèmes, ce serait vraiment le comble pour lui, si cela devait se produire. En attendant, il tentait de faire correctement son travail. Bosser au Tsarducks Coffee, ce n’était pas le métier le plus passionnant du monde, et c’était probablement la raison pour laquelle ceux qui servaient ici étaient des étudiants à mi-temps (dont Remus ne faisait malheureusement pas parti), mais Remus voyait du monde, discutait parfois avec quelques connaissances, et ce n’était au final pas une si mauvaise chose.

Pour le moment, il n’y avait pas beaucoup de monde à l’intérieur du café, et ce n’était pas plus mal. Le rush du matin ou de la fin d’après-midi, ce n’était pas vraiment l’idéal. Il y avait rapidement beaucoup de bruit, et il fallait tout faire dans la précipitation. Remus préférait de loin le calme, et de pouvoir faire les choses correctement, sans risquer de faire des erreurs. Déjà qu’il savait qu’il ne pourrait pas rester longtemps employé ici, étant donné que son employeur finirait bien par avoir des doutes sur sa nature, il n’avait pas envie d’être mis à la porte plus tôt que prévu.

Il essuyait tranquillement les verres, profitant de ne pas être surchargé pour ne pas avoir à utiliser la magie, quand un nouveau client s’approcha du comptoir. Remus releva la tête pour reconnaître Meredith. Il l’avait connue à Poudlard, une gentille fille avec qui il s’entendait plutôt bien, même si elle avait tendance à le perturber un peu. Il savait bien que ce n’était pas vraiment de sa faute, que c’était parce que c’était une vélane, mais le loup qui était en lui avait tendance à être beaucoup trop sensible au charme de la jeune femme. Remus ne lui demandait pas son avis, comme toujours, mais ce n’était pas toujours simple de le refreiner. Il adressa un sourire à la jolie blonde.

« Salut Meredith, qu’est-ce que je te sers ? »

black pumpkin

______________________________

- Remus Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 358
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - ?
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptyMer 13 Jan 2021 - 17:59

Elle prenait enfin un peu temps pour elle.
Entre les révisions et les fêtes de fin d’année, qui ont été passées dans la solitude la plus parfaite. Alors qu’elle avait de nombreuses fois réprimandé Cole Bronson pour son zèle à son encontre, ce dernier était tout de même resté. Il n’avait pas voulu laisser la belle blonde en solitaire pour passer les festivités et s’était enclin à lui préparer ses mets favoris, sans rechigner. Quitte à s’éclipser de sa propre réunion de famille pour s’assurer que sa patronne se portait au mieux. Cette dernière avait décliné, l’invitation de la Comtesse de Vermandois et celle de Colin Hawthorne. Elle passerait voir, le « père » à Cardiff prochainement, afin de le remercier de ses présents. Tout comme elle devait le faire avec son Parrain. Parrain, dont elle était sûre que Fenella de Vermandois allait se faire un malin plaisir d’inviter dans sa demeure française et de faire en sorte que Meredith Hawthorne les y rejoigne. Car, la Comtesse savait l’affection puissante et forte, que sa fille unique portait à son seul et unique Parrain.

Elle n’était pas sortie depuis un moment, préférant rester dans sa demeure victorienne, en compagnie de l’étudiant Écossais qui se mettait en quatre pour la satisfaire. Cole Bronson suivait des cours du soir à l’EMS dans une filière artistique et parfois, il attendait la jeune femme à la sortie de son dernier cours. Pour ne pas qu’elle rentre seule. Surtout, dans ces moments sombres. Où l’Ombre guette. Si au début, elle lui avait assuré, -par fierté-, ne pas en avoir besoin, elle était habituée à la haute stature du jeune homme qui la rassurait. Samuel Shepherd n’était pas présent sur le Campus de l’EMS, car Moldu de son état. Lui, il aurait clairement cassé des nez et des mâchoires pour sauver une demi-Vélane, en détresse. Mais, elle y préférait Cole Bronson. Bien plus doux dans son approche. Et, dont la compagnie était plus qu’appréciable. Ça, elle devait le lui concéder.

Sauf, qu’aujourd’hui, l’employé de maison modèle avait été sommé de prendre ses congés, ainsi la belle blonde se retrouvait seule. Et, avait alors besoin de sortir pour se changer les idées. Quitte à le faire, autant le faire avec le plus de conviction possible. Ce fut, vêtue de son long manteau d’hiver noir, de son écharpe écru et d’une combinaison rouge foncée, agrémentée de talons hauts, qu’elle transplana dans l’une des ruelles attenantes au Chemin de Traverse. Réajustant son vêtement et son sac à main, sur l’épaule, elle n’avait jamais aimé ce « moyen de transport », qui rendait nauséeux. Mais, sans nulle surprise, elle avait obtenu le permis de transplaner, avec brio.

Le plan était simple : prendre une boisson à emporter au Tsarduck’s Coffee et repartir aussi rapidement, qu’elle était apparue. Peut-être ferait-elle un tour dans le Londres moldu, afin de parfaire sa garde-robe encore plus ? Un petit sourire apparut sur ses lèvres charnues rouges, tandis qu’elle poussait les portes de l’établissement sorcier. Il y avait un peu de monde, mais ce n’était pas encore l’heure de pointe et cela, elle en était heureuse. Néanmoins, il y avait quelque peu à attendre, une personne présente avant elle, au comptoir. Fouillant dans son sac à main, elle en sortit son porte-feuille et manqua d’échapper, une carte. Qu’elle rattrapa rapidement avant de relever sa tête blonde, vers un timbre de voix, qui ne lui était pas inconnu.

Remus Lupin ?
Que faisait-il ici ?
Écarquillant son regard couleur d’absinthe pure, elle le voyait nettoyer les verres. Appliqué. Et, il lui fallut un temps pour reprendre contenance, avant de lui répondre avec un sourire, agrémenté d’une voix douce.

- Remus ? Que fais-tu ici ? Le questionna-t-elle avant de se reprendre. Rapidement. Enfin, je veux dire, que deviens-tu ?

Elle en venait même à oublier ce qu’il lui avait demandé. Parcourant rapidement la carte des différentes boissons, présente au-dessus de l’ancien Gryffondor, son choix s’arrêta sur un café à la saveur de vanille. Elle ne prenait jamais de chocolats chauds, Cole Bronson était passé Maître dans l’art de les préparer.

- Je prendrais … Elle ménageait son suspens avec un petit sourire. Un café avec un arôme de vanille. Mais beaucoup, de vanille.

Le regard absinthe teinté d’une lueur gourmande, hésitait sur les saveurs sucrées présentes sur le comptoir. Elle fit la moue, tapotant le comptoir avec ses ongles avant de se décider. Meredith Hawthorne était friande, et la tentation était telle, qu’elle voulait tout goûter.
Revenir en haut Aller en bas
Remus Lupin

Remus Lupin


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 166
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : Mêlé (Père sang-pur, mère moldue)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine Lune
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptyDim 24 Jan 2021 - 22:23

La confidence est contagieuse...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Travailler au Tsarsucks Coffee avait quelques avantages. Cela permettait à Remus de croiser quelques connaissances, ce qui n’était pas toujours une mauvaise expérience. De ses années à Poudlard, il ne s’était pas fait que des amis, c’était certain, mais les personnes mal intentionnées, et qui ne valaient pas la peine que l’on s’intéresse à eux, Remus tentait autant que possible de ne pas leur donner trop d’importance, et de les laisser dans l’ignorance. Il n’allait pas perdre du temps, et de l’énergie pour des idiots, il avait bien mieux à faire. Il préférait se concentrer sur les bonnes rencontres, celles qui faisaient toujours plaisir. Depuis la fin des études, tout le monde avait pris des chemins différents, tout le monde construisait sa vie, avait des projets, et il était évident que certains liens se perdaient, et se distendaient. Lorsque l’on n’était pas forcément très proche de quelqu’un, on le mettait de côté, volontairement ou involontairement, et les rencontres devenaient alors plus rares, et plus espacées, et qui relevaient surtout du fruit du hasard.

C’était donc une part du métier qu’il appréciait. Cela lui permettrait d’échanger quelques mots avec des personnes qu’il n’aurait peut-être pas eu l’occasion de revoir s’il n’avait pas cherché lui-même à le faire. Remus n’avait pas forcément grand-chose à dire, puisque ses projets d’avenir étaient bien minces, pour ne pas dire inexistants, mais il aimait entendre ceux des autres, savoir ce qu’ils devenaient, ce genre de choses. Et il était toujours heureux d’apprendre que tout se passait bien pour eux. Remus n’avait pas besoin d’être le meilleur ami des autres pour leur souhaiter la réussite et le bonheur. Il était quelqu’un de naturellement empathique, et généreux, alors c’était assez intuitif, et naturel chez lui. Être employé ici présentait à la fois avantages et inconvénients, comme tous les emplois du monde, mais il arrivait à faire la part des choses et à accorder plus d’importances aux avantages, histoire de rendre sa tâche plus agréable.

Et voir Meredith était toujours agréable. C’était parfois déstabilisant, et… incontrôlable, mais Remus tentait toujours autant que possible de passer cela sous silence. Il s’était toujours dit que Meredith avait dû être gênée, et agacée de toute cette sollicitation masculine autour de sa personne, et de ne jamais savoir si les gens s’intéressaient à elle pour ce qu’elle était, ou pour qui elle était vraiment. Il ne l’enviait pas du tout, mais peut-être qu’elle avait su s’adapter à sa condition, et qu’elle vivait très bien avec. Il le lui souhaitait en tout cas. Si lui ne pourrait probablement s’harmoniser avec sa lycanthropie, il serait heureux de savoir que Meredith avait su le faire avec sa nature de vélane.

Quoiqu’il en soit, cela lui faisait plaisir de la revoir. Cela commençait à faire longtemps, il ne savait même plus à quand remontait la dernière fois. De ce qu’il avait entendu, elle était étudiante pour devenir une Auror, et cela ne l’étonnait pas. Elle avait toujours eu de l’ambition, et beaucoup de sang-froid, c’était un choix de carrière qui lui saillait parfaitement, et il lui souhaitait de réussir, même si elle n’en avait très probablement pas besoin. Elle était capable de se donner les moyens d’obtenir ce qu’elle voulait, et de se créer ses propres armes pour y arriver.

- Remus ? Que fais-tu ici ? Enfin, je veux dire, que deviens-tu ? Je prendrais … Un café avec un arôme de vanille. Mais beaucoup, de vanille.

Il afficha un léger sourire, conscient qu’elle ne s’attendait pas à le trouver de cette partie-là du comptoir. En même temps, cela surprendrait sûrement la plupart des gens qu’il connaissait. Il n’était pas particulièrement fier de sa position, mais il n’avait pas le choix que de s’en accommoder, alors il faisait avec, tout simplement. Il hocha la tête et commença à préparer son café, ne lésinant pas sur la vanille, puisqu’elle l’avait demandé. Il ne pouvait s’empêcher de lui lancer quelques coups d’œil, son regard était attiré vers elle sans qu’il ne contrôle quoique ce soit, pourtant, il essayait d’y résister, mais il avait toujours été particulièrement faible face à elle.

« Comme tu peux le voir, je travaille ici. Quant à ce que je deviens, j’aurai tendance à répondre pas grand-chose. Il paraît que t’essayes de devenir Auror, ça ne m’étonne pas de toi. »

Il lui adressa un petit sourire malicieux avant de déposer le café devant elle. Ayant senti son regard empli de gourmandises, il déposa également quelques pâtisseries. Il pouvait bien faire un geste commercial, à moins que… son instinct le poussait à lui plaire stupidement.

« Ça te fera trois mornilles et sept noises pour le café s’il te plaît. Pour le reste… c’est cadeau de la maison. »

black pumpkin

______________________________

- Remus Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 358
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - ?
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptyLun 25 Jan 2021 - 10:30

Remus Lupin
Elle l’avait toujours préféré au « groupe » dans lequel il était intégré. Les autres, ceux qui étaient plus bruyants et perturbants, Meredith Hawthorne ne les appréciait pas beaucoup. Voire pas du tout. Pour elle, ils n’étaient décidément que des archétypes de Gryffondor, ce qui faisait en sorte de continuer cette guerre perpétuelle avec sa Maison à elle. Mais, pour le jeune homme souvent en retrait et pour le moins civilisé, à la totale opposition d’avec Black et Potter, la demi-Vélane lui portait un jugement sympathique. Pour elle, il était différent et savait très bien se désolidariser de son équipe. C’était cet aspect, qui le rendait singulier au regard absinthe de la jeune et belle blonde.

Cependant, elle ne l’avait plus vu depuis quelques temps. S’attendant à l’entrapercevoir dès cette rentrée dans les couloirs de l’EMS. Elle le savait appliqué et à l’écoute à Poudlard, mais sans plus. Car, elle ne côtoyait pas les autres, ou du moins, ne s’en approchait nullement. Son pouvoir la réduisant à être solitaire, jusqu’à ce qu’une solution y soit apportée. Désormais, à la présidence du BDE et assortie d’une mission particulière, la belle blonde évoluait fièrement parmi ses pairs. Son bracelet aux allures serpentines, lui garantissant une échappatoire parfaite. Elle la devait d’ailleurs au Médicomage, Ares Zabini. Qu’elle n’avait de cesse de remercier, quand elle lui rendait visite pour ses rendez-vous de contrôle. Fenella de Vermandois n’appréciait pas cet homme qui avait « aidé » sa fille. En même temps, quel homme avait de la grâce à ses yeux ? Il n’y en avait bien eu qu’un seul.

Occupée à observer le Tsarduck’s et les personnes se trouvant à l’intérieur, Meredith Hawthorne attendait sa commande, heureuse que ce soit Remus Lupin, qui soit derrière ce comptoir. Et non pas Black ou Potter. Ces derniers auraient eu tôt fait de faire une blague de mauvais goût à l’ancienne Serpentard, qui au vu de son caractère peu engageant, aurait répliqué bien trop rapidement. Attentive, elle observait chacun de ses gestes et notamment son petit sourire, lorsqu’il commença à préparer sa commande. Elle avait souhaité beaucoup de vanille dans son café, alors son regard absinthe fixait la quantité qui y était apportée. Ce qu’elle percevait facilement, ce furent les petites œillades lancées par l’ancien Gryffondor à son encontre. Elle en avait l’habitude, mais ce n’était pas oppressant.

- Depuis combien de temps Remus ? Depuis ta sortie de Poudlard ? Commença-t-elle à le questionner, attendant sa boisson chaude. C’est exactement ça. En quoi, tu n’es pas étonné ? Avait-elle demandé avec un petit sourire espiègle.

L’odeur du café chaud aromatisé à la vanille, prit place devant elle, lui offrant un petit rire doublé d’un applaudissement conjoint. Mais, ce qui attira le regard absinthe fut l’étalage de petites douceurs présentes à côté du café à l’odeur si particulière. Sans même le goûter, elle en savait les effluves parfaits, Remus avait excellé dans sa préparation.

- Bien. Elle sourit tout en cherchant l’argent, qu’elle fit glisser sur le comptoir. Mais pour le reste, c’était à elle de faire un « geste ». Lentement, elle prit appui sur le comptoir avec ses deux mains et fit un baiser sur la joue du jeune serveur. Merci, Remus.

Avait-il un peu de temps devant lui ?
Pour discuter ?
Prenant sa boisson chaude avec l’une de ses mains et l’autre ayant pris la petite assiette garnie de pâtisseries, elle avisa une table libre au loin. Pour s’y installer et prendre un peu de temps. La belle blonde offrit un signe de tête à son interlocuteur, agrémenté d’un léger sourire. Elle était venue au préalable pour prendre à emporter, elle avait changé d’avis en voyant un visage qui lui était connu.

- Tu as un peu de temps devant toi, pour discuter ? Assis et non pas derrière un comptoir, ce qui n’est pas bien confortable. Surtout pour tous les deux. De son index manucuré, elle désigna la table vide.
Revenir en haut Aller en bas
Remus Lupin

Remus Lupin


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 166
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : Mêlé (Père sang-pur, mère moldue)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine Lune
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptyMar 2 Fév 2021 - 13:58

La confidence est contagieuse...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Remus n’était jamais très à l’aise en compagnie de la gente féminine, mais Meredith, c’était pire que tout. Pour la simple et bonne raison qu’elle avait un grand effet sur lui. Cela ne le rendait pas fou non plus, mais il se sentait au moins sensible à son charme, et ce n’était pas toujours très facile à gérer. Mais il devait tout de même reconnaître, qu’il le sentait moins qu’à Poudlard, les fois où il la croisait dans les couloirs. Son attraction était moins forte, moins prononcée, mais il arrivait toujours à la percevoir. Cependant, il gardait toute sa concentration sur ce qu’il était censé faire. Il n’avait pas envie de commettre des erreurs, ou d’agir bizarrement. Ça ne devait pas être une situation facile à gérer pour Meredith alors, il n’était pas nécessaire de la mettre davantage dans l’embarras.

Quoiqu’il en soit, cela lui faisait tout de même plaisir de revoir la jeune femme. Il n’avait jamais été particulièrement proche de Meredith, mais pour les quelques fois où ils s’étaient parlé, et abordés, il avait toujours trouvé leurs conversations agréables, et naturelles. Remus n’était pas forcément très loquace, il préférait laisser les autres parler plutôt que de dire des âneries, mais avec Meredith, il n’avait jamais vraiment eu de problème pour s’exprimer. Non pas qu’elle le mettait à l’aise, c’était même tout l’inverse, mais il était moins timide en tout cas. Maintenant les choses avaient changé, et ils avaient tous les deux pris des voies différentes, mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne pouvaient plus se parler, bien au contraire.

- Depuis combien de temps Remus ? Depuis ta sortie de Poudlard ?

Remus n’avait pas l’intention de s’étendre de trop en ce qui concernait sa vie professionnelle. Comme toujours, il esquivait un maximum le sujet, parce qu’il n’avait pas le loisir de s’épancher dessus et de confier ses projets. Parce qu’il n’avait pas de projets, il ne pouvait tout simplement pas en avoir. Il se contentait du strict minimum, et ensuite il se débrouillait pour passer à autre chose, en espérant qu’on ne se montre pas trop insistant, mais avec un peu de chance, Meredith ne serait pas trop curieuse.

« Depuis pas très longtemps. J’ai commencé à chercher du travail à la fin de l’année dernière, et on m’a pris ici. »

Mais il ne fallait pas qu’il s’endorme de trop non plus. Il savait qu’il n’allait pas pouvoir rester indéfiniment. Les pleines lunes, il y en avait chaque mois, et il serait donc assez facile pour ses collègues, et son employeur d’avoir quelques soupçons concernant sa nature. Il fallait qu’il se trouve une porte de sortie, un autre endroit où on serait prêt à l’engager, pour qu’il puisse switcher le moment venu, mais Meredith n’avait pas besoin d’avoir tous ces détails, même si elle était au courant de sa nature de lycanthrope.

-C’est exactement ça. En quoi, tu n’es pas étonné ?
« Tu m’as toujours paru farouche et indépendante, avec un sens de la justice implacable. Alors non, ça ne m’étonne pas. »

C’était la vérité. Il n’essayait pas de la flatter ou autre. Peu importe avec qui, Remus n’avait jamais été avare en compliments, et encore moins quand il ne faisait qu’exposer les différentes qualités de ses camarades. Quand il savait les reconnaître, il n’y avait pas de mal à les exprimer. Il était content pour elle en tout cas, c’était une bonne chose qu’elle puisse suivre un cursus qui lui plaisait, et dans lequel, il l’espérait, elle pourrait s’épanouir. Tout le monde n’avait pas cette chance, mais il ne pensait même pas à lui en cet instant.

- Bien. Merci, Remus. Tu as un peu de temps devant toi, pour discuter ? Assis et non pas derrière un comptoir, ce qui n’est pas bien confortable. Surtout pour tous les deux.

Remus encaissa l’argent puis se figea quand elle se pencha pour déposer un baiser sur sa joue. Il ne s’y attendait absolument pas, et ne sut pas du tout comment il était censé réagir. Le rouge lui monta immédiatement aux joues, et son regard se balada partout sauf sur Meredith. Ce n’était rien, il en était conscient, mais cela ne le laissait tout de même pas totalement indifférent. Il n’était pas certain que passer un moment avec elle soit une merveilleuse idée, mais il n’était pas capable de lui refuser quoique ce soit, dans tous les cas.

« Euh… oui, si tu veux. »

black pumpkin

______________________________

- Remus Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 358
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - ?
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptyMer 3 Fév 2021 - 14:44

Remus Lupin était attachant.
Du moins, il avait une personnalité qui exhortait à suivre ce fil de pensée le concernant. Doux, et jamais un mot plus haut que l’autre dans une conversation. C’était ce qui prévalait chez lui, en tous les cas. De nombreuses fois, au sein du Château, la demi-Vélane avait conversé avec lui sur des sujets divers. Tentant tant bien que mal d’occulter ce que ce Don maudit lui faisait vivre au quotidien. Bien moins assurée, et plus solitaire qu’aujourd’hui, Meredith Hawthorne coupait souvent court aux conversations pour aller se retrancher à la Bibliothèque de Poudlard, où errait souvent une autre âme des plus esseulées.

En ces jours plus enclins, la belle blonde était décidément ravie de voir un visage du passé. De son passé. A la fois surprise et intéressée de le voir en ce lieu par ailleurs. Elle, qui le pensait destiné à de hautes études, il était serveur au Tsarduck’s Coffee. Non pas qu’elle en dénigre le métier, bien au contraire, elle l’aurait pensé arpenter les couloirs de l’EMS. Peut-être dans la filière artistique, le trouvant souvent dans la lune. La chose étant encore plus véritable dès lors qu’elle avait su son secret et lui le sien. Pour elle, il n’avait pas été difficile de le deviner. Le lycanthrope étant plus sensible à l’attraction qu’elle pouvait avoir sur les hommes. Et notamment, sur cette part « animale » que l’ancien Gryffondor essayait d’apprivoiser au quotidien, mais n’y parvenant peut-être pas.

La demi-Vélane avait opté pour un bracelet inhibiteur rappelant son ancienne Maison, et ayant pris sa place sur son poignet gauche, lui garantissant alors une meilleure confiance en elle et envers les autres. Pour Remus, elle avait connaissance de la potion Tue-Loup, cette dernière faisant en sorte de lui faire supporter les transformations liées à la pleine lune, mais lui offrant tout de même une part de lucidité. Il n’était alors plus Bête, mais plus Homme. En avait-il seulement conscience ? La prenait-il ?

- Et ça se passe bien ? Tu t’y plais ? Lui avait-elle demandé par sollicitude courtoise mais par curiosité aussi. J’aurais pensé te voir dans les rangs de l’EMS à la rentrée ! S’était-elle exclamée en souriant. Mais, je suis heureuse de te revoir, vraiment. Ça me fait plaisir de savoir que tu te portes bien.

S’il avait l’air en bonne santé et qu’il maîtrisait à la perfection l’art de faire des cafés sucrés aromatisés à la vanille, la demi-Vélane viendrait le voir plus souvent à l’œuvre. Souriante, avec ce petit tic espiègle présent sur les lèvres vermeilles, elle attendait la réponse à son questionnement précédent. L’ancien Gryffondor, -comme bon nombre de ses comparses avant lui-, la décrivait comme « farouche et indépendante ». Ce qui était somme toute véridique de toute manière. Néanmoins, elle ne put réprimer un petit rire. Car la façon dont elle était ainsi décrite, lui seyait à merveille. Avec en plus ce « sens de la justice implacable ». C’était sensiblement parfait.

- Je crois être satisfaite du tableau que tu viens de dépeindre, me concernant. Avait-elle commencé en riant de plus belle, tout en fronçant les sourcils, non pas par agacement mais par jeu. Par Lilith, si je ne t’étonne pas, il faut que j’y remédie !

Puis, parce qu’il était ainsi et qu’elle appréciait sa compagnie, -s’en rappelant facilement du temps où elle sillonnait les différentes ailes de Poudlard-, Meredith Hawthorne avait tout naturellement posé ses lèvres rouges sur la joue du serveur. Pour le remercier de ses petites attentions, à son égard. Se pinçant les lèvres, le regard absinthe remarqua bien rapidement le rougissement sur les joues pâles de son interlocuteur ainsi que sa rigidité. Il s’était figé, préférant embrasser du regard toutes les personnes avoisinantes plutôt que de poser son propre regard sur la demi-Vélane. La belle blonde, lui ayant proposé par ailleurs, de s’installer confortablement afin de pouvoir discuter. Chose pour laquelle, il n’était visiblement pas réfractaire.

Son café en main et son assiette de petites douceurs, qu’elle mit rapidement sur la table entre eux deux, l’ancienne Serpentard s’asseyant, jambes croisées tout en commençant à siroter doucement son café à la saveur si intense de vanille. Elle en but une gorgée, silencieuse. Tout en ne quittant pas de son regard vif, Remus Lupin qui avait pris place en face d’elle. L’aspirante Auror profitait du fait qu’il y avait peu de monde à cette heure pour pouvoir lui poser des questions plus intimes et personnelles. Parce qu’elle savait ce qu’il était.

- Remus, je vais te paraitre peut-être un peu trop curieuse, mais … Commença-t-elle tout en prenant une petite bouchée d’un gâteau qu’il avait sélectionné pour elle. Mais, tu t’en sors ? Ça ne te pose pas problème ? La voix était douce, sans nul jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Remus Lupin

Remus Lupin


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 166
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : Mêlé (Père sang-pur, mère moldue)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine Lune
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptyVen 19 Fév 2021 - 19:18

La confidence est contagieuse...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
- Et ça se passe bien ? Tu t’y plais ?

Est-ce qu’il s’y plaisait, bonne question. Disons qu’il n’avait pas trop le choix. Ce n’était pas le métier de ses rêves, pour sûr. Mais ce n’était pas comme s’il pourrait un jour l’exercer, le métier de ses rêves. D’ailleurs, il ne savait même pas ce que c’était, le métier de ses rêves. Il ne s’était jamais posé la question, parce qu’il savait depuis longtemps que ce serait sans doute impossible pour lui. Autant ne pas se faire de faux espoirs. Il ne dénigrait aucune filière, aucun métier, mais il avait toujours entendu autour de lui, des projets de carrière qu’il aurait été bien incapable de suivre, à cause de sa condition, et même si cela lui avait toujours fait un peu envie, il s’était cantonné à la réalité. Il s’autorisa cependant un fin sourire.

« Ça va, je ne me plains pas. »
- J’aurais pensé te voir dans les rangs de l’EMS à la rentrée ! Mais, je suis heureuse de te revoir, vraiment. Ça me fait plaisir de savoir que tu te portes bien.

Se porter bien… c’était un bien grand mot. Remus n’allait jamais totalement bien. Mais disons qu’il n’allait pas mal, ou que cela pourrait être pire, alors il se contentait de ça. Mais il n’avait pas envie d’accabler Meredith avec tous ses soucis, elle avait certainement mieux à faire, et à entendre également. Alors si elle voulait croire qu’il se portait bien, il n’allait certainement pas la contredire. Il aurait lui aussi aimé être à l’EMS pour la rentrée, mais ça ne s’était pas fait, et ce n’était pas changeable à présent. Les choses resteraient ainsi, pas d’études supérieures pour lui, et pas de carrière remarquable, et glorifiante.

« Ils ne m’ont pas accepté, alors, j’ai dû trouver autre chose. Je m’y attendais un peu de toute manière. »

Dumbledore avait été plus que généreux en lui permettant de suivre sa scolarité à Poudlard, c’était certain que cela n’allait pas se répéter à l’infini. Les loups-garous n’étaient pas appréciés dans la communauté sorcière, et Remus aurait beaucoup de mal à leur donner tort. Quand il voyait quel genre de monstre il était capable d’être, il se disait que ce n’était pas plus mal qu’on veuille le tenir à l’écart. Même si en dix ans, il n’avait jamais blessé personne, et que sa personnalité changeait une fois par mois, cette peur lui tenait toujours au ventre.

- Je crois être satisfaite du tableau que tu viens de dépeindre, me concernant. Par Lilith, si je ne t’étonne pas, il faut que j’y remédie !

Remus afficha un petit sourire. En même temps, il ne faisait que dire ce qu’il pensait. Quand il s’agissait de personnes qu’il appréciait, il s’arrêtait surtout sur les qualités, ne voyant pas l’intérêt de mettre en relief les défauts de ses amis. Tout le monde en avait, c’était humain, alors autant mettre l’accent sur ce qui faisait d’eux des êtres formidables. Il n’avait pas du tout cherché à flatter Meredith, il s’était simplement contenté de dire ce qu’il pensait, ni plus ni moins.

- Remus, je vais te paraitre peut-être un peu trop curieuse, mais … Mais, tu t’en sors ? Ça ne te pose pas problème ?

Remus était quelque peu perplexe. Parce qu’il ne savait pas à quoi elle faisait référence exactement. Elle parlait peut-être de sa lycanthropie, ou alors elle avait une toute autre idée en tête. Meredith était l’une des rares personnes à être au courant. Il ne savait pas vraiment pourquoi il le lui avait confié, mais il s’était senti relativement proche d’elle, quand il avait compris qu’elle était une vélane, et étant donné le comportement étrange, et presque animal qu’il avait parfois adopté en sa présence, il trouvait légitime de lui dire la vérité. Elle ne l’avait pas rejeté, curieusement, et il lui en était reconnaissant. Ils avaient chacun leur malédiction, et ce n’était parfois pas si mal, d’avoir quelqu’un à qui en parler.

« A quoi tu fais allusion ? »

black pumpkin

______________________________

- Remus Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 358
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - ?
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptyDim 7 Mar 2021 - 14:59

Le revoir dans de telles conditions, rendait Meredith Hawthorne perplexe.
La demi-Vélane appréciait le Lycan, car il avait été toujours courtois avec elle. Malgré, cette attraction animale à laquelle, il était soumis quand il la voyait dans Poudlard. Néanmoins, il ne lui avait jamais fait de mal, ou levé la main sur elle par un geste déplacé. La belle blonde rendait tous les comportements masculins similaires, à la seule différence que Remus Lupin, lui, ne l’avait délibérément pas « choisi ». Il n’avait nullement opté pour cette nouvelle condition, qui s’offrait à lui. Et ce, chaque nuit de pleine lune. C’était sa pénitence, sa lourde croix à porter. S’y accommodait-il ? En tout cas, l’aspirante Auror était charmée : il avait l’air de s’y plaire. Même si, elle aurait aimé le voir à la rentrée. Mais le Destin, en avait décidé autrement. Il n’avait eu d’autre choix, que de s’y plier. Bon gré, mal gré.

- Si tu ne te plains pas, je suis heureuse. Commença-t-elle avec un petit sourire sincère. Tes collègues ? Ils sont gentils avec toi ? Elle savait très bien que Remus Lupin était assez grand pour se débrouiller, si jamais, il y avait une potentielle querelle. Mais, c’était plus fort qu’elle. Sinon, je me ferais un malin plaisir de les houspiller ! S’était-elle exclamée avec un petit rire, titillant allègrement le jeune homme présent avec elle.

L’EMS était au centre de toutes les préoccupations. La Présidente du BDE, fut peinée d’apprendre qu’il n’avait pas été retenu à la rentrée. Qu’on lui avait refusé son dossier, avec le prétexte qu’elle connaissait. Mais, c’était ce simple fait de ne pas lui avoir laissé sa chance, qui rendait l’ancienne Serpentard furieuse. Le Doyen avait été conciliant avec elle, tandis qu’avec son interlocuteur, cela avait été différent. Et avait tout simplement débouché sur le refus pur et simple de fouler les dalles de pierre du Campus à la rentrée. Sir Edmund Sanders avait sûrement ses raisons, mais l’ancien Gryffondor aurait été peut-être mieux encadré dans l’enceinte de l’université sorcière, plutôt que de travailler ici et de côtoyer encore plus d’âmes innocentes.

Meredith Hawthorne souriait sincèrement à Remus Lupin, consciente que cet aspect nostalgique de Poudlard lui avait manqué. Que, si elle n’avait pas été une demi-Vélane, peut-être que tout aurait été différent ? Qu’elle serait avec lui, à l’heure actuelle ? Elle n’en savait encore rien, mais ce dont elle était certaine en revanche, c’était que son inquiétude n’était pas feinte au regard du serveur du Tsarduck’s Coffee, qui prenait de sa pause pour converser avec elle. Les prunelles couleur d’absinthe pure scannaient chaque micro expression présente chez son vis-à-vis, qui avait semblé troublé par le questionnement de la jeune femme. Ça, la demi-Vélane l’avait remarqué sans problème.

- T’adapter aux horaires ? Aux autres ? Enfin, tu comprends. Ce n’est pas trop dur pour toi ? Comment tu es perçu par tes collègues ? L’avait-elle questionné d’une voix toujours égale et douce. Pour ne pas le brusquer. Ne pas le faire se sentir mal à l’aise.

Une main venant délicatement se poser sur son bras à lui.

- On est similaires Remus. Juste que ce secret nous lie, et que je veux savoir si ça va. Avait-elle conclu, en maintenant la pression sur son bras. Inquiète. Tu me le dirais, si ça ne va pas ? Promis ?

C’est que Remus Lupin, Meredith Hawthorne l’aimait bien.
Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Remus Lupin

Remus Lupin


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 166
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : Mêlé (Père sang-pur, mère moldue)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine Lune
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptySam 10 Avr 2021 - 13:44

La confidence est contagieuse...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Remus n’était pas toujours certain que parler avec Meredith soit si apaisant que cela. Il est vrai qu’avec elle, il n’avait pas besoin de mentir, et qu’il pouvait se montrer parfaitement honnête. Ce qui n’était pas le cas avec grand monde. Même si plusieurs personnes connaissaient son secret, le nombre restait encore assez minime. Et cela convenait parfaitement à Remus, qui n’avait aucune envie que la moitié de la communauté sorcière soit au courant. Même si la plupart n’avait aucune idée de qui il était, ce qui n’était pas dérangeant non plus, évidemment. Mais d’un autre côté, avec les autres, il répondait que ça allait, et personne ne cherchait à creuser. Remus n’aimait pas vraiment s’épancher sur ses états d’âme, parce que c’était un coup à totalement plomber l’ambiance, et parce que d’une manière générale, il n’appréciait pas parler de lui. Sans oublier le fait qu’il avait toujours l’impression de ne pas totalement être dans son état normal en présence de la jeune femme, et qu’il était quelque peu honteux de certaines de ses pensées, qu’il gardait toujours pour lui, naturellement.

- Si tu ne te plains pas, je suis heureuse. Tes collègues ? Ils sont gentils avec toi ? Sinon, je me ferais un malin plaisir de les houspiller !

Il afficha l’ombre d’un sourire. Il ne doutait pas qu’elle en serait capable, mais Remus n’était pas vraiment du genre à se plaindre parce que les autres n’étaient pas gentils avec lui. Il ne cherchait pas vraiment à se faire des amis, même s’il reconnaissait que c’était toujours agréable de travailler dans une bonne entente, et une bonne ambiance. Mais il n’avait rien à déclarer. Tout le monde était toujours occupé, et ils n’avaient pas les mêmes horaires. Mais il s’entendait bien avec tout le monde, du moins, l’entente restait cordiale, et il ne demandait rien de plus. Les choses lui suffisaient amplement comme elles l’étaient pour le moment. Même s’il avait bien conscience que c’était éphémère, puisqu’il ne pourrait pas rester travailler ici très longtemps. Sinon, les gens autour de lui commenceraient à avoir des doutes.

« Oui, ça va. Tout le monde est cordial avec tout le monde. »
- T’adapter aux horaires ? Aux autres ? Enfin, tu comprends. Ce n’est pas trop dur pour toi ? Comment tu es perçu par tes collègues ? On est similaires Remus. Juste que ce secret nous lie, et que je veux savoir si ça va. Tu me le dirais, si ça ne va pas ? Promis ?

Remus baissa les yeux vers la main qu’elle avait posé sur son bras avant de les remonter vers le visage de la jeune femme. C’est vrai qu’ils avaient tous les deux un secret, même si celui de Meredith était bien plus facilement devinable. Son charme de vélane était puissant, alors ce n’était pas difficile à cerner, mais il est vrai qu’ils s’étaient tous les deux confiés l’un à l’autre, du temps de Poudlard. Mais encore une fois, ce n’était pas vraiment le genre de Remus de se plaindre. Ce n’était pas quelque chose qui faisait partie de ses habitudes, et il était plutôt du genre à tout garder pour lui. Parce qu’il ne voulait embêter personne avec ses histoires.

« Personne n’est au courant de rien. Pour le moment. Je sais qu’ils finiront par avoir quelques doutes, et que je ne vais pas rester ici indéfiniment. Mais pour le moment, je suppose que je m’en sors assez bien. Tu n’as pas besoin de t’inquiéter pour moi tu sais, en plus d’être une perte de temps, il n’y a pas grand-chose que tu puisses faire. Mais… oui, si tu y tiens, je te parlerai. »

black pumpkin

______________________________

- Remus Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 358
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - ?
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptyLun 19 Avr 2021 - 17:29

Remus Lupin avait été toujours honnête avec Meredith Hawthorne.
Après tout, cela ne pouvait en être autrement. Car, fondamentalement et au regard du monde sorcier, l’ancienne Serpentard et l’ancien Gryffondor partageaient tous deux un vil secret. Bien que celui de la demi-Vélane soit peut-être quelque peu visible. Du moins, parvenait à se sentir un peu plus. Malgré, que chaque nuit de pleine Lune, elle ne se transformait pas en Lycan. Recensée aussi au Département des Créatures Magiques, la belle blonde voyait son ascendance comme une malédiction. Qu’elle devait apprendre à gérer quotidiennement. Même si depuis le départ de l’ancien château séculaire, tout avait l’air de se passer au mieux. Ayant potentiellement trouvé sa place en cet univers magique. Ce que la Présidente du BDE espérait pour cette figure du passé.

Menaçant sans vergogne, tous les collègues de l’ancien Gryffondor, l’ancienne Serpentard eut un sourire attendri quand elle vit l’ombre d’un sourire poindre sur les lèvres de son interlocuteur. Interlocuteur qui avait été toujours plaisant et courtois avec elle. Alors que son essence de Créature, aurait pu prétendre le contraire. Jamais, il n’avait levé la main sur elle. Jamais un mot plus haut que l’autre. Toujours dans une mesure contrôlée. Cependant, museler un pouvoir et une condition était parfois délicats et la jeune femme en savait quelque chose. Néanmoins, son vis-à-vis avait l’air de s’y plaire. Dans ce lieu, où il devait rencontrer des âmes différentes aux histoires passionnantes. Si tout allait bien, l’aspirante Auror jugeait adroit de laisser aux collègues du jeune homme, un éventuel sursis.

- D’accord, et c’est parfait. Énonça-t-elle avec un sourire rouge et radieux. Gardant sa main fine et délicate sur le bras du serveur du Tsarduck’s Coffee. Je te l’ai déjà dit, mais ça me fait vraiment plaisir de te revoir. Bien que je garde comme souvenir de ma dernière année à Poudlard, quelque chose de peu réjouissant. Fit la fille unique de la Comtesse de Vermandois avec une moue nostalgique.

C’était du passé.
Mais, ça restait.
Et ça, elle ne pouvait rien y faire.

Écoutant attentivement Remus Lupin, Meredith Hawthorne buvait une gorgée de sa boisson et grignotait un dernier morceau des douceurs que son ancien camarade de Poudlard lui avait gracieusement offertes. La belle blonde savait qu’il ne se plaignait jamais et ne faisait jamais étalage de ses pensées. Même les plus sombres. Reposant sa tasse de café à la saveur suave de vanille, non sans en avoir pris une dernière gorgée, la Présidente du BDE riva son regard absinthe à celui, légèrement plus sombre, du jeune homme assis en face d’elle. Pour murmurer.

- Je vois. Entama-t-elle doucement, avec un petit sourire en coin. Tu t’en sors très bien et ton café était admirablement bien préparé. Je t’en remercie. Un regard vert qui se fit moins espiègle pour répondre à la suite des palabres de l’ancien Gryffondor. Je sais qu’il n’y a pas grand-chose que je puisse faire. Mais se confier, fait déjà beaucoup. Si tu n’en éprouves pas l’envie, je ne vais pas te forcer. Or, saches que je suis là, malgré tout. Et que tu peux compter sur moi.

Une petite pause.
Un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Remus Lupin

Remus Lupin


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 166
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : Mêlé (Père sang-pur, mère moldue)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine Lune
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptySam 24 Avr 2021 - 11:24

La confidence est contagieuse...
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Remus était réellement touché, par la considération de Meredith, mais cependant, il pensait qu’elle allait perdre son temps, à trop se pencher sur ses états d’âme. Remus savait qu’il n’était pas la meilleure compagnie qu’il puisse être. Il ne se plaignait jamais, certes, mais il ne dégageait pas non plus une joie de vivre explosive. Il en était conscient, et faisait de son mieux pour tenter de ne pas trop montrer son mal-être, mais ce n’était pas toujours simple. Il emplissait à mesure que le temps passait, parce que la maladie progressait, et que lutter contre ça puisant dans toutes ses forces. Cependant, il refusait de la laisser gagner, quand bien même il était terrifié à l’idée qu’un jour le loup soit plus fort que lui. Mais il était hors de question qu’il devienne un monstre. Il en était déjà un, une fois par mois, il ne voulait pas que le nombre augmente, et il refusait de devenir comme Greyback.

Cependant, le jeune homme avait conscience que le fait qu’il soit autant entouré était une véritable chance, et que c’était également une force. Tous les lycanthropes n’avaient pas cette chance, beaucoup vivaient isolés, esseulés, rejetés par les autres, et surtout par le gouvernement. Il est vrai que ce n’était pas inscrit sur leur front, mais certains signes ne trompaient pas, et qui voudrait prendre le risque de voir sa vraie nature révélée à tous ? Certaines personnes étaient vraiment très réfractaires à l’idée que des loups-garous puissent vivre parmi eux, et ne seraient pas contre l’idée d’une chasse, quitte à entraîner l’extermination de l’espèce, ce qui règlerait le problème de la lycanthropie.

- D’accord, et c’est parfait. Je te l’ai déjà dit, mais ça me fait vraiment plaisir de te revoir. Bien que je garde comme souvenir de ma dernière année à Poudlard, quelque chose de peu réjouissant.

Remus savait, que la scolarité de la jeune femme n’avait pas été facile, dès lors que sa nature s’était révélée. C’était totalement différent de ce qu’était Remus, mais il reconnaissait le handicap que cela pouvait amener. Ne pas contrôler son corps était une chose, mais rendre les gens autour de soi incontrôlables, s’en était une autre. Et avoir ces hordes de soupirant à chaque détour de couloir, cela n’avait sans doute pas été facile. Remus n’avait jamais été insensible au charme magique de Meredith, loin de là, mais il avait cependant toujours veillé à rester correct avec elle, et à ne pas la mettre dans des situations embarrassantes. Elle était son amie après tout.

- Je vois. Tu t’en sors très bien et ton café était admirablement bien préparé. Je t’en remercie. Je sais qu’il n’y a pas grand-chose que je puisse faire. Mais se confier, fait déjà beaucoup. Si tu n’en éprouves pas l’envie, je ne vais pas te forcer. Or, saches que je suis là, malgré tout. Et que tu peux compter sur moi.

Remus afficha un petit sourire. Il était content que son café lui plaise, il s’était contenté de suivre la recette, mais même s’il n’avait jamais été réellement doué en potions, et avait toujours obtenu des résultats assez moyens, il s’en tirait plutôt bien pour ce qui était des boissons. Heureusement. Mais l’amitié et l’affection que lui portaient la jeune femme, lui faisait vraiment plaisir. Et il en était touché. Il la connaissait assez, pour savoir qu’elle ne lui racontait pas tout cela par simple politesse, et qu’elle pensait réellement tout ce qu’elle lui disait. Il posa doucement sa main sur celle qui était posée sur son bras, dans un geste affectif, et délicat, tout en soutenant son regard.

« Je sais, je te remercie. L’inverse est tout aussi vrai tu sais… je suis disponible pour toi, si tu as besoin de quoique ce soit. »

black pumpkin

______________________________

- Remus Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 358
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - ?
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus EmptyHier à 16:09

Meredith Hawthorne était une jeune femme sur qui l’on pouvait facilement compter.
Néanmoins, au vu de sa nature quelque peu magique, la demi-Vélane avait peu d’amis, préférant un état de solitude salutaire à quelque chose d’autre. A Poudlard, les jeunes hommes ne s’étaient pas privés de lui administrer maints compliments. Ceux-là même, qui étaient inhérents à l’essence de la belle blonde. Certains s’étaient avérés discourtois, beaucoup trop intrusifs ou quelque peu retors. Cependant, l’ancienne Serpentard avec son caractère peu engageant, avait su recadrer les adolescents aux hormones bouillonnantes. Se qualifiant alors, de demoiselle inatteignable. La fille unique de la Comtesse de Vermandois, gardait ce surnom de forteresse infranchissable. Et cela, lui convenait parfaitement.

En ce qui concernait l’ancien Gryffondor, ce dernier avait toujours été courtois. Ne faisant nullement partie de la cohorte de jeunes hommes énamourés devant la jeune femme. Remus Lupin, de par son lourd secret restait à sa place et c’était pour cela que l’aspirante Auror lui était redevable. Toujours peu souriant, mais enclin à rester comme il devait être. Le jeune employé du Tsarduck’s Coffee était doux et avenant avec elle, laissant alors une belle blonde souriante et engageante. Tous deux, partageaient un secret, quelques mots d’une Malédiction qui les rapprochait. Bien que celle du Lycanthrope soit peu enviable. Cependant, il ne se changeait en Bête qu’à la nuit de pleine lune, ce qui lui laissait le temps d’être « autre » le restant des autres jours. En revanche, pour la demi-Vélane, cela s’avérait bien plus complexe. Car, il n’y avait pas un seul jour où son charme s’arrêtait. Cet état était continu et perpétuel. La preuve en était, les regards portés sur elle, lorsque l’étudiante de l’EMS s’adonnait à la discussion avec le jeune homme présent en face d’elle. Regards, dont il lui était aisé de n’en faire plus cas.

Les lèvres rouges et pleines répondirent au sourire timoré de l’ancien Gryffondor. Qui, ne fut pas contraire à apposer une main douce sur celle délicate de la jeune femme. Jeune femme qui s’empressa de terminer son café à la vanille d’une dernière gorgée et son morceau de gâteau par la suite. Le regard vert absinthe observait l’employé qui était décidément parfait dans le rôle de celui qui faisait des cafés à la vanille expressément bien dosés. Posant un index rouge sous son menton, la belle blonde réfléchissait, tout en ne quittant nullement du regard son appréciable interlocuteur. Serait-ce de la gourmandise malvenue, si par hasard, elle commandait de nouveau un café à la vanille et prenait une nouvelle part de gâteau ? Le choix était vite fait.

- Merci Remus. Je prends note, sans soucis. Avant de partir, je ferais en sorte de te marquer mon adresse sur un morceau de parchemin. Rappelle-le-moi. Parce que si un jour, tu veux discuter dans un environnement réellement tranquille et neutre, on pourra le faire chez moi. Cole sera vraiment heureux de cuisiner pour l’un de mes futurs invités. Un immense sourire rouge, avant de passer à des demandes plus sérieuses.

Meredith Hawthorne était gourmande.
Cela ne changerait potentiellement jamais.

- Remus, puis-je te demander un nouveau café à la vanille et … je te fais confiance pour le choix d’un gâteau. Un petit froncement de nez espiègle, avant de continuer. J’ai encore un peu de temps devant moi, pour discuter. Si ta pause, n’est pas finie, bien évidemment. Je ne voudrais pas te déranger, ni empiéter sur ton temps de travail. Tu comprends ? Un questionnement posé avec un sourire rouge des plus attendrissants.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty
MessageSujet: Re: La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus Empty

Revenir en haut Aller en bas

La confidence est contagieuse.. | Meredith & Remus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse :: 
Pubs & Restaurants
 :: 
Tsarducks Coffee
-