GRYFFONDOR : 36 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le deal à ne pas rater :
Carte graphique MSI Radeon RX 6700XT Gaming X 12 Go à 869,99€
869.99 €
Voir le deal

Partagez

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Ronan Malone

Ronan Malone


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Brühl | jenesaispas
| SANG : Né-moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptySam 23 Jan 2021 - 10:57

Il n'y avait rien de pire pour un homme à l'ego surdimensionné que de faire de lui une célébrité. Ronan aurait pu faire le métier le plus anonyme du monde que cela ne l'aurait pas empêché d'être un monstre de narcissisme. Mais il était désormais peintre, célèbre, cher. D'autant plus d'excuses pour faire de lui un homme imbuvable qui tourmentait les autres. Quoiqu'il en soit, l'Artiste comptait bien profiter de la nouvelle année pour qu'on parle encore plus de lui. Ainsi avait-il profité d'un accord avec le propriétaire de la Galerie d'Art du Chemin de Traverse pour installer son exposition. Les peintures à dominance vermeilles faisaient naturellement leur petit effet, auprès des hommes comme des femmes. Positionné à l'entrée de la galerie, l'Américain fumait tranquillement une cigarette en saluant les gens qui entraient. Certains le connaissaient, d'autres non. Quoiqu'il en soit, il lui faudrait sympathiser avec le beau monde ce soir, beau monde qui était autant de clients potentiels. L'idée de sceller quelques ventes ce soir se distillait dans sa tête.

Ce n'était naturellement pas lui qui avait décidé de l'organisation de la soirée, il avait consenti à laisser cela à la discrétion de la personne en charge. L'exposition devait durer jusqu'en mars. L'automne écarlate, une thématique qui avait parlé si vite à Ronan qu'il avait peint un quart des toiles en une semaine. Il en fallait bien peu pour inspirer notre homme. Jouer avec les couleurs rouges chatoyantes lui avait fait du bien. Ronan aimait les peintures qui tiraient sur le bleu et le gris. Jouer avec l'écarlate n'était pas sa spécialité mais il était, tout naturellement, fier de lui. Il tira une taffe supplémentaire en saluant quelqu'un, reluqua les jambes d'une femme dont la robe lui allait à la perfection avant d'écraser son mégot pour le jeter dans une poubelle. Il retourna à l'intérieur, l'air insolent de l'homme qui a tout à gagné et rien à perdre, les mains dans les poches de son costume. Il se saisit au vol d'une coupe de champibulle. Il y avait quelques serveurs, pas des dizaines, mais suffisamment pour le petit peuple. Des amuse-gueules aussi, un espèce de petit buffet dans un fond. Non loin de là, dans une pièce annexe, une petite scène avait été aménagée. Les Croque-Mitaine et Ronan Malone avaient conclu une collaboration pour ce soir, une espèce de levée de fond pour les blessés de guerre, quelque chose dans le genre. Ronan ne faisait cela que pour se faire bien voir de toute façon. Et il gageait que c'était la même chose pour ces gens. Un sourire ironique glissa sur ses traits alors qu'il avalait une première gorgée de champibulle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - cranberry/BK
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptySam 23 Jan 2021 - 21:57

Elle devait être là.
Il ne pouvait en être autrement après tout. Vu qu’elle était l’assistante plus ou moins personnelle de l’homme qui avait son jour de gloire, présentement. L’Artiste mégalomaniaque qui avait embauché Meredith Hawthorne était au paroxysme de la jouissance personnelle. Son égo surdimensionné, -pire qu’Isaac Wellington le Boucher Vert , c’était pour dire-, faisait serrer les mâchoires de la belle blonde. Or, elle était conviée en premier lieu, car elle possédait un lien étroit avec le Peintre. Ce dernier était néanmoins un prodige, si elle devait comptabiliser toutes les lettres de fanatiques qu’il pouvait recevoir. Des enflammées, comme des moins cordiales. Son statut d’être irrévérencieux était somme toute à la fois apprécié et déprécié. Et ça, elle était sûre et certaine qu’il adorait. Ronan Malone, était un homme de cette engeance, qui se plaisait à se faire détester. Meredith Hawthorne le confirmait.

Tout à son art, il avait échu en aussi peu de temps qu’il n’en faut pour le dire, un travail conséquent et titanesque. La belle blonde se rappelait des sautes d’humeur créatrices de son cher et tendre patron, auxquelles elle ne faisait plus réellement cas. Occupée à rédiger, ce qu’il détestait par-dessus tout, le faisant ralentir dans son processus artistique. Elle avait profité d’un laps de temps assez court pour aller se changer dans sa demeure victorienne, Cole Bronson étant absent. Optant pour une longue robe noire qui épousait ses formes tout en les occultant, un chignon haut et un maquillage pour le moins discret. Ainsi qu’un sac en bandoulière rond et argenté, terminait sa tenue. Des chaussures hautes et dorées, finissaient de parfaire le tableau. Chaussures qu’elle enfila à la hâte avant de transplaner dans une rue attenante au Chemin de Traverse.

Réajustant ses boucles d’oreilles dorées, tout en marchant, elle arriva rapidement au lieu prêté pour accueillir l’exposition du Peintre. Connaissant ce dernier, il était sûrement en train de s’adonner au vice de la cigarette. N’y faisant pas plus attention, elle pénétra dans l’établissement, remarquant l’homme qui l’avait employée, il y a peu de temps. Ce dernier avait cet air hautain qu’elle détestait mais dont elle était étrangement fascinée. Il obtenait ce qu’il voulait. Tout comme elle. Si elle en croyait le monde qui commençait à se presser pour l’occasion. Le groupe du chanteur vedette Stubby Boardman était convié pour cette soirée, placée sous le signe des blessés lors des attentats. Meredith Hawthorne appréciait cette idée, bien que Ronan Malone s’en fichait comme de son premier pinceau ou de sa première toile.

Arrivant à sa hauteur, elle se saisit d’une coupe et but alors une gorgée tout en fixant l’homme de son regard absinthe, un petit sourire présent sur les lèvres.

- Que du beau monde pour vous, Monsieur Malone. Avait-elle dit en le saluant d’un hochement de tête. De toute manière, elle ne savait pas comment le saluer sans que cela paraisse indélicat.

Alors, elle optait pour quelque chose de classique. C’était le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 632
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Chaud bouillant


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptySam 23 Jan 2021 - 23:49

La collaboration entre les Croques-Mitaines et Ronan Malone était le fruit de longues négociations tumultueuses. A tel point qu’elle avait failli ne jamais voir le jour, principalement à cause des rapports plus que tendus qu’entretenaient le célèbre peintre et le leader charismatique du groupe. Mais l’un comme l’autre sut mettre de l’eau dans son vin en entrevoyant les avantages certains qu’ils en tireraient.
Ainsi, Ronan Malone était à l’origine du design de la pochette du nouvel album des Croques-Mitaines, intitulé Fantasies at the Opera. Une pochette faite de contraste avec la patte si caractéristique de l’artiste. Cette soirée était la consécration de cette collaboration. Après l’exposition de Ronan, les Croques-Mitaines allaient donner un concert inédit dans une salle annexe. Pour l’image, ils allaient donner les bénéfices de cette soirée exceptionnelle à une association pour les blessés de la guerre et des attentats.
Pour l’or, les membres du groupe étaient tenus d’assister l’exposition de Ronan Malone avant de s’éclipser pour se préparer à monter sur scène. Au grand déplaisir de Stubby Boardman qui s’en fichait bien de l’exposition. Mais il fallait faire bonne figure. Alors, il arpentait la salle d’exposition, regardant distraitement les toiles (moches) de Malone, une coupe de champibulle à la main. Il avait étonnamment opté pour la sobriété pour son costume de soirée (avant de passer à celui de scène, bien évidemment) à dominance de couleur vermillon, allant bien avec le thème de l’exposition. Pour être franc, on lui avait un peu imposé ces habits au nom du tout organique.
Revenir en haut Aller en bas
Hermes Nott

Hermes Nott


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 78
| AVATARS / CRÉDITS : Vianney / Ava by Agathe <3 / Icons by Renegade, Code by Drake
| SANG : Pur, de toute évidence


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une péripatéticienne dans sa tenue de Lilith.
| PATRONUS : Ne produit pas de Patronus
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptyLun 25 Jan 2021 - 0:21

Il y avait des regards qui ne trompaient pas.

L’élégant costume bleu, sobre mais parfaitement taillé, en attirait quelques uns sans pour autant s’imposer au milieu de la foule apprêtée. Déjà, le confort de ses sempiternels jeans lui manquait. Mais voilà, il fallait porter un costume qui seyait à son masque et ce soir, il avait revêtu celui des mondanités. La soirée était importante, à plusieurs égards, et il n’était pas venu dans le but de s’enivrer de champibulle et de soliloquer sur des peintures qui l’émouvaient autant que le visage d’un nouveau-né. Enfin, il ne faudrait pas froisser l’artiste, cela allait sans dire. Aussi lui adressa-t’il un signe de tête poli en passant la porte, songeant qu’il faudrait très certainement lui adresser la parole à un moment ou un autre. Mais pour l’instant, il avait mieux à faire. « Hermes, mon chéri ! » Déjà un premier visage connu qui l’alpagua sans vergogne. « Alice, ma douce ! Quel plaisir de te voir ici. » Premier mensonge d'une longue série, à n'en pas douter. Un baiser sur la joue plus tard, voilà que les conversations futiles démarraient, et Hermes se forçait à écouter alors que ses yeux cherchaient discrètement des cheveux d’un blond bien particulier. Tout ça le désintéressait profondément. Sa propre famille n’avait jamais été au centre de ses préoccupations, alors que dire de celles des autres ? « Tu m’excuses ? Je suis attendu. » Le regard en face en disait long, à l’affut d’un ragot sur une potentielle conquête de celui qui était considéré comme l’un des meilleurs partis de cette ville, et à raison.

Conquête oui, il s’agissait bien de cela. Et comme tout conquérant, il s’agissait de mettre en place une stratégie parfaite pour parvenir à ses fins. Débarrassé de ses obligations bavardes, il évolua dans la foule avec grâce et désinvolture, volant au passage 2 coupes à une serveuse à laquelle il n’accorda aucune importance. L’une d’elle trouva naturellement sa place dans la main de celui qui l’attendait et au passage, Hermes s’arrangea bien pour frôler sa peau de ses doigts rendus froids par les températures extérieures. « Milles excuses pour le retard. Je suis incorrigible. » En retard oui, et c’était parfaitement volontaire. Faire naître l’impatience pour créer un manque qu’il comblait désormais de sa présence. Il délivra à Corban son plus beau sourire, touchant de sa main libre son épaule et le très beau tissu qui la recouvrait. « Tu es d’une élégance… Je crains que tu ne fasses de l’ombre aux oeuvres. » Flatter était chez lui une seconde nature bien que cette fois, il avait délibérément haussé le niveau d’un cran. Des années qu’il ressentait l’étrange fascination de l’héritier Yaxley à son égard. Quelques semaines seulement qu’il l’acceptait enfin, et avait changé sa vision des choses. Homme ou femme après tout, peu importait. Les deux le dégoûtaient de la même façon, cela allait sans dire. « Mais ne fâchons pas l’artiste, surtout… » Sa voix, plus basse, obligeait à ce qu’on tende l’oreille pour la déceler. Tout était affaire de stratégie, tout. Tout était un calcul. Jusqu’à l’angle de sa coupe qu’il fit résonner contre celle du jeune sang-pur aux cheveux teints d’une couleur artificielle. Une excentricité qui devait plaire au public présent, mais certainement pas à Hermes Nott. Il n'y voyait qu’une manière un peu grossière d’attirer l’attention sur soi. Pauvre petit être, si incapable d’émerger de l’ombre de son grand frère autrement qu’en choquant la bourgeoisie avec un éclat de blond. « Alors, est-ce qu’une oeuvre en particulier aurait attiré ton oeil ? » De justesse, il retint une grimace après avoir bu le champibulle, d’une qualité déplorable. Ciel, il était temps que quelqu’un reprenne les rennes de cet endroit. Et ce serait bientôt chose faite.
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon

Marlene McKinnon


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1204
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptyLun 25 Jan 2021 - 14:42

Sept années à Poudlard suffisaient généralement à vous dégoûter des tableaux sorciers pour le restant de vos jours. Le petit monde magique se pressait pourtant sur le pavé ce soir parmi lequel une ancienne griffonne peu nostalgique des bavardages de la Grosse Dame. Le style de Marlene empruntait comme bien souvent aux deux mondes pour l’empêcher de se faire remarquer d'un côté ou de l'autre du mur de briques que le bout de sa baguette tapotait bien trois fois par jour. Enfin, dans la mesure où la mode de la fin des années soixante-dix permettait la discrétion ? Ah les froufrous et les sequins ! Ses bottes confectionnées dans les écailles grises métalliques d’un Pansedefer Ukrainien montaient au-dessus du genou comme celles de Farrah Fawcett, sa robe vert bouteille était confectionnée dans un velours sorcier mais les manches étaient évasées suivant une coupe moldue.

Depuis la boutique qui avait pignon sur le chemin où elle travaillait en journée, l’eshétimage ne se souvenait pas y avoir vu autant de sorciers réunis depuis une époque à la fois proche et lointaine qui précédait la terrible attaque de pâques.

Cette simple occurrence suffisait à expliquer le mélange des chapeaux pointus des amateurs d’art à ceux de sorcières et sorciers plus sensibles à la sécurité des premiers. Les Aurors et membres de l’Ordre, revêtant pour certains la double cape à l’occasion de cette exposition, avaient moins les yeux vissés sur les tableaux que sur la communauté réunie. Seule la silhouette de vélane d’une ancienne camarade d’école de la sorcière parvenait à faire converger les regards des deux publics. La blonde moins captivante profita de cette occasion pour couler un regard en direction de l’artiste américain. Il ne questionnait pas uniquement à travers ses œuvres, il portait également sur le visage ce drôle d’air patibulaire …

Marlene saisit sur le plateau d’un membre du catering un peu empoté une coupe de champibulle qu’il menaçait de renverser. Le sillage laissé par un petit groupe, incapable de se décoller les uns des autres dans ce bourgeois événement qui ne leur inspirait vraisemblablement aucune aise, lui permit enfin de se ficher devant un tableau.

Ses yeux s’écarquillèrent un peu lorsqu’elle constata, sous l’effet de la surprise, que aucun personnage n’y était représenté, puis suivirent le mouvement psychédélique des couleurs qui s’y emmêlaient avec une certaine volupté. Elle renifla discrètement le contenu de sa coupe pour s’assurer que personne n’y ait saupoudré à son insu un peu de poudre lunaire. Les paysages abstraits du sorcier n'étaient pas du tout comparables aux portraits qui décoraient les tapisseries de son ancienne école.

______________________________
Ordre du Phénix
La jeunesse conférait l'invulnérabilité, l'immortalité, cette conviction inébranlable que pour vous les choses seraient différentes. Un sortilège ne s'échapperait jamais en sifflant pour ne laisser que le néant.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Lun 25 Jan 2021 - 17:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexis R. Calloway

Alexis R. Calloway


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : Halsey - love exordium
| SANG : Né-Moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ne plus savoir distinguer les couleurs du monde, qui l’entoure
| PATRONUS : Une Raie Mobula
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptyLun 25 Jan 2021 - 16:24

Ronan Malone.
Il a vu quelques lignes présentant cet artiste dans la Gazette du Sorcier et notamment dans une revue portée sur l’art sorcier de ce siècle. Le plasticien est réputé pour ses œuvres irrévérencieuses et grandiloquentes qui ne laissent apparemment pas indifférent. Or, tout ceci semble gâché par cet égo surréaliste et surdimensionné que le Peintre semble distiller au quotidien. Intrigué, le jeune frère d’Addison Yaxley n’a eu le choix que de s’y rendre. Ou plutôt, on a choisi pour lui. C’est en soirée, qu’il reçut un hibou provenant d’une illustre personne qu’il ne connait que trop bien : Hermes Nott.

Ce dernier l’a captivé à Poudlard et le captive toujours. Son aura a enchanté le jeune blond qui était brun à l’époque, optant pour assister à des matches de Quidditch quand Hermes était Poursuiveur pour leur équipe. Jamais Corban Yaxley n’a eu une quelconque prédilection pour ce sport sauvage et refusant catégoriquement de prétendre à intégrer l’équipe. Le fait qu’il soit distingué, ne lui offrait que peu d’options. Il était spectateur que quand l’héritier Nott jouait son rôle. Enfilant un costume impeccablement soigné et ne souffrant d’aucune imperfection, le jeune descendant des Yaxley remet sa mèche blonde en place, sous le regard critique de Twinkle. Des boutons de manchettes en argent où sont présentes ses initiales et une broche de serpent, rappelant la Maison commune.

Un dernier regard olive face au miroir en pysche et il se rend compte qu’il est décidément impeccable. Avec un petit sourire en coin, il transplane, jusqu’à apparaître proche de la devanture de l’établissement qui accueille l’œuvre de l’Artiste. Comme attendu, Corban Yaxley se trouve être dans les premières âmes errantes à souffrir d’une certaine curiosité. Les iris olivâtres cherchent cette silhouette connue, mais ne la trouve pas. Hermes Nott ne semble pas faire encore honneur de sa présence à cette exposition. Exposition qui intrigue l’ancien Serpentard, qui, une main dans le dos et l’autre présente sous son menton, analyse l’art. Les portraits n’ont pas l’air d’être le point d’orgue du travail de Ronan Malone. Il y a préféré un ton vermillon, incarnat … Tout dans un camaïeu de rouge qui explose la rétine et veut choquer ? Grimaçant, le jeune blond n’apprécie pas cet art et encore moins le concert qui va en découler. S’il est venu, c’est pour lui.

Se retournant, il se retrouve face à celui qui l’a invité. Lui tendant une coupe. Sa voix, il peut la reconnaitre entre toutes, et ces doigts frais qui viennent frôler la peau blanche de Corban Yaxley a ce don de le troubler. Hermes Nott s’excuse, ce qui lui offre un petit sourire de la part du jeune frère d’Addison Yaxley.

- Tu es tout excusé, Hermes. La voix est douce et trainante, à l’image de l’ancien Serpentard. Qui tressaille lorsqu’une main vient se poser sur son costume à la si belle facture.

Les compliments, les mots qui en résultent font sourire d’autant plus le jeune blond qui rive son regard olivâtre aux prunelles sombres, avant d’avoir un petit rire suite à ces paroles teintées d’un certain charme. Monsieur Hermes Nott, sait manier les mots. Et faire plus que plaisir.

- Je peux te retourner le compliment cher Hermes. C’est bien toi, qui éclipse toutes ces œuvres. En un claquement de doigts. Pour illustrer ses dires, il fait ce geste, tout en buvant une gorgée de l’alcool qui lui a été offert. Quelque chose bas de gamme, qui a du mal à descendre dans la gorge du jeune frère Yaxley. Que cela serait fâcheux. Mais si drôle, pourtant. Répond Corban Yaxley sur le ton de la confidence.

La coupe fait un bruit lorsqu’elle rencontre sa jumelle. Un petit « toc ». Assorti d’un large sourire. Trouver du crédit à des œuvres aussi peu engageantes et ne souffrant d’aucun talent ? Cela semble ardu.

- Je ne dirais pas ça, concernant les œuvres de l’artiste. Je ne comprends pas sa démarche. Peut-être que tu pourras éclairer ma lanterne, Hermes ? Le questionnement est posé avec sa voix sempiternellement douce.
Revenir en haut Aller en bas
Archie M. Davidson

Archie M. Davidson


| HIBOUX POSTÉS : 91
| AVATARS / CRÉDITS : Tyler Hoechlin
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Se réveiller dans un monde, où la musique et le succès, n'existent pas.
| PATRONUS : Un albatros
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptyLun 25 Jan 2021 - 23:19

Les Croques Mitaines étaient présents ce soir, pour offrir aux invités et à l’artiste lui-même, un concert digne de ce nom. Le jeune homme était toujours partant, pour donner le meilleur de son être sur scène, et communier avec son public. Ce concert était la finalité d’une collaboration, où Ronan Malone avait réalisé la pochette de leur nouvel album. A eux maintenant de lui rendre la pareille. Avant le concert, les membres du groupe devaient faire acte de présence, et  se mêler aux convives venus en nombre, rendre hommage au génie de l’artiste. Les bénéfices iraient entièrement à une association pour les blessés des attentas et de la guerre. Il trouvait ça juste, quelque part. Réminiscences de son enfance sûrement.

Archie avait choisi une tenue sobre, en accord avec ses amis du groupe. Il passerait sa tenue d’apparat, lorsque les vraies festivités démarreraient. Pour l’heure, il faisait son entrée et saluait l’hôte d’un soir. Il était égal à sa personne, et accueillait les curieux au fur et à mesure de leur arrivée. Le jeune homme jetait un regard dans l’assistance, et repérait son ami Stubby. Il avançait vers lui, en n’omettant pas de couler un regard sur les toiles. Il reconnaissait un talent certain, mais elles étaient bien loin des toiles qui pullulaient dans sa maison familiale. Ces dernières étaient constituées de couleurs vives, et représentaient la nature, l’Inde et les divinités de ce pays, cher à ses deux mères.

Il parvenait à la hauteur de son ami, et lui assenait comme à l’accoutumée, une tape dans le dos, plus légère cette fois-ci, car ils n’étaient pas entre eux. Il riait et se saisissait au passage d’une coupe de champibulle, et en avala une gorgée. Ce n’était pas la boisson la plus gouteuse qu’il avait eu à boire, mais elle ferait son affaire. Il était d’humeur taquine.

- Stubby, ça va bien ? T’as vu notre public, ça va être d’enfer !!! Le jeune homme balayait à nouveau l’assistance en trépignant.
Revenir en haut Aller en bas
Octavius Martens

Octavius Martens


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 732
| AVATARS / CRÉDITS : ❀ Toby Regbo (vae solis)
| SANG : ❀ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Capitaine Danger
| PATRONUS : Un argus bleu (papillon)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptyMer 27 Jan 2021 - 11:39

Octavius se tenait toujours au courant de l’activité culturelle du monde des sorciers. Il appréciait cela tout naturellement. D’autant plus que depuis qu’il passait un temps non négligeable à l’EMS, il devenait difficile pour lui de ne pas être au courant. Entre les affiches, les murmures de couloir, un accès facilité à la presse… si on ne le savait pas, c’est qu’on voulait ne pas savoir.
Il s’était alors rendu à cet évènement. Une exposition de l’artiste Ronan Malone suivie d’un concert inédit des Croques Mitaines. Octavius avait appris que le peintre avait fait la pochette du nouvel album du groupe de musique populaire. Une coopération étonnante quand on connaissait n’aurait-ce été qu’un peu les deux. Mais il aimait bien les deux… alors pourquoi pas ? Et c’était pour une bonne cause. Vu le contexte, il valait mieux que quelques aurors et membres de l’Ordre du Phoenix soient présents…
Il salua poliment le peintre en entrant dans la salle d’exposition. Il en arpenta l’espace, s’arrêtant sur quelques œuvres qui attiraient son regard. Il gardait également un œil sur les autres visiteurs Il vit Marlene à quelques mètres de lui. Il s’approcha d’elle d’un pas tranquille.
« Tu aimes ce que tu observes ? » lui demanda-t-il d’un air détaché en parlant de la peinture qu’elle regardait. « Fascinant, n’est-ce pas ? On sent beaucoup d’influences impressionnistes. »
Il dévisageait intensément la toile. Plus il la regardait, plus le paysage lui paraissait abstrait et mouvant. Il aimait beaucoup coup la patte de Malone.

______________________________

« There are no foreign lands. It is the traveler only who is foreign. »
— Robert Louis Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
Ronan Malone

Ronan Malone


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Brühl | jenesaispas
| SANG : Né-moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptyMer 27 Jan 2021 - 18:07

Les invités défilaient en le saluant et Ronan se contentait tout juste d'un air hautain accompagné parfois d'un sourire crispé, pour peu qu'il ne soit pas en train de fumer. Il avait un paquet, un seul pour la soirée et avait déjà engloutit trois cigarettes en vingt minutes, il lui faudrait peut-être se calmer. Ou bien... Il pouvait bien demander à Meredith d'aller lui en chercher un de plus dans la soirée, à son Atelier. Il ne se gênerait certainement pas pour le faire. L'idée de lui pourrir sa soirée lui attira un sourire qu'une demoiselle qui passait par-là pensait mériter. Ronan finit par retourner à l'intérieur après une pichenette sur sa cigarette qui s'écrasa dans la poubelle. Sa nonchalance était terriblement palpable. L'Américain savait bien qu'il n'avait pas à faire semblant d'être sympathique tant son immense talent lui rapportait de l'argent. L'avantage de la notoriété, de la célébrité et de l'originalité. Sa petite assistante se fendit d'un commentaire à son encontre alors qu'il venait de mettre le nez dans sa coupe de champibulle. « C'est dire la chance que vous avez de travailler pour moi » répondit-il d'une voix traînante en tournant vers elle son regard chocolat, « au moins vous pouvez profiter de ce mauvais champibulle ». Inutile de préciser qu'il considérait qu'elle lui devait des remerciements pour l'avoir autorisé à venir, pour l'avoir embauché, comme s'il était un ange tombé du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - cranberry/BK
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptyMer 27 Jan 2021 - 18:44

L’Artiste avait attiré du beau monde.
Des amateurs d’art, comme des profanes. Des Mécènes peut-être ? Au vu de la soirée qui en ressortirait, il se pourrait que le talent du Peintre puisse faire encore pencher des acquéreurs en sa faveur. Placée à côté de Ronan Malone, Meredith Hawthorne saluait d’un mouvement de tête et d’un sourire plus qu’agréables, les différents visiteurs. Quant à celui qui exposait, il était fidèle à lui-même et transpirait cet égo immense par tous les pores de sa peau, dont il était pourvu.

Étrangement, la demi-Vélane l’appréciait alors que ce dernier était d’une froideur exemplaire à son encontre. La belle blonde aimait à travailler pour lui, si tant est que le commentaire qui venait de lui être adressé, la fit légèrement rire. Ainsi donc, c’était une chance qu’elle avait de travailler pour lui ? Le regard absinthe se mit à défier le regard chocolat, et un petit claquement de langue réprobateur se fit entendre. Mais, ce fut la suite de la tirade de l’Américain qui la fit avoir un rire, sa bouche maquillée occultée derrière sa main manucurée.

- Je me dois donc de vous remercier pour partager ce délicieux breuvage ? L’avait-elle questionné, alors que pendant un court laps de temps, les regards avaient convergé vers sa silhouette.

Et parce qu’elle sentait qu’elle lui était étrangement « redevable », parce qu’il lui avait offert un emploi sous-payé avec un Artiste à la dominance mégalomaniaque et au caractère de cochon, elle ne put s’empêcher de lui fournir un : Merci, Monsieur Malone., lâché dans un souffle. Meredith Hawthorne avait peut-être un penchant masochiste, et son employeur aussi. Qui sait ?

Néanmoins, elle languissait qu’il arrive. Car depuis le début, elle avait un mauvais pressentiment. Chose persistante, qui lui avait fait écrire rapidement un hibou avant de rejoindre le Peintre à son exposition. L’aspirante Auror avait grande hâte de voir apparaître la silhouette de Gauwain Robards, qu’elle avait convié à l’évènement. Peut-être se trompait-elle ? Mais, il valait mieux prévenir que guérir, en ces temps troublés.
Revenir en haut Aller en bas
Hermes Nott

Hermes Nott


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 78
| AVATARS / CRÉDITS : Vianney / Ava by Agathe <3 / Icons by Renegade, Code by Drake
| SANG : Pur, de toute évidence


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une péripatéticienne dans sa tenue de Lilith.
| PATRONUS : Ne produit pas de Patronus
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptyJeu 28 Jan 2021 - 0:16

Les excuses malhonnêtes furent bien trop vite acceptées.

L’héritier Yaxley était un livre ouvert. Avec sa belle gueule et ses manières de dandy du dix-neuvième siècle, voilà quelqu’un qui avait tout pour plaire. Mais pour plaire à Hermes, il fallait autre chose. Un miracle, à n’en pas douter. Mais le monde dans lequel ils évoluaient ne se souciait pas des véritables sentiments, et les feindre garantissait souvent des résultats bien meilleurs que l’avalanche d’émotions véridiques. Le faux-blond tressaillait à chaque contact, c’en était trop facile. Bien trop. Même le plus doux de ses poulains n’avait jamais été si docile. Comme un requin qui aurait reniflé une goutte de sang dans un océan, Hermes sentait sa fébrilité aussi clairement que si c’était une odeur tangible. L’odeur de la faiblesse. Elle imprégnait le lieu, et la pestilence ne venait pas seulement de son interlocuteur. La foule, cette foule dense regorgeant d’impurs qui riaient, insouciantes âmes. Coupables d’un crime que leurs ancêtres avaient commis. Tout ici n’était que médiocrité, mais il fallait que le masque tienne.

Le compliment lui fut retourné si vite, si naturellement. Aucune difficulté, non, vraiment. Comme voler un Souaffle des mains d’un enfant. Jouer les faux modestes était sa couverture, et il fit ce geste désinvolte de ceux qui prétendent se moquer qu’on les aime. Eclipser, le mot était parfaitement choisi. Que la noirceur qui habitait son coeur vienne assombrir le travail tape-à-l’oeil et vulgaire de cet artiste maudit, voilà qui n’en serait que plus agréable à regarder. « Ne dis pas de bêtises… » Un rire doux, comme la mélodie de l’humilité, sans aucune fausse note. Voilà déjà qu’ils se parlaient tout bas, comme deux amis qui semblaient ignorer le monde autour. Oh, Hermes ne l’ignorait pas, non. Tendant l’oreille pour écouter la confidence, son regard décrocha pour observer alentours. Seuls des détails d’un mauvais goût affligeant lui sautèrent aux yeux, une paire de bottes rustique, un costume qui rappelait les toiles, une accolade dépourvue de dignité au nom de la sainte virilité. Ciel, se mêler au peuple était une tannée.

Corban Yaxley était de loin, pour l’instant, la distraction la moins déplaisante de l’assemblée. Aussi lui accorda-t’il alors toute son attention, s’apprêtant à l’écouter déblatérer sur l’Art afin que lui n’ait pas à le faire, mais hélas. Oh, hélas… Voilà qu’il fallait expliquer ce qu’il y avait à comprendre. Rien, tout bonnement. L’Art n’était rien d’autre que du vide, plus encore un art aussi fixe que celui-ci. Seule la musique réussissait à éveiller quelque chose en lui. Ce soir d’ailleurs, il y aurait un concert, mais à la simple d’idée d’écouter les mélodies simplistes de ce groupe populaire, Hermes en avait la nausée. Bonne figure, avait-on dit. Il danserait, sans doute, son corps épousant la musique comme il savait si bien le faire. En attendant, il fallait combler le silence, répondre à la question. « Hum… » L’air inspiré face à la première toile venue, son index tapait doucement sur le verre, comme s’il réfléchissait. C’était tout réfléchi. Il allait balancer une avalanche d’absurdités, avec l’assurance de celui qui savait. « Il y a comme une forme de provocation à inviter ce rouge au coeur d’une saison en nuances de gris. On retrouve le style Malone, c’est indéniable… » Intérêt oblige, il avait travaillé son sujet. D'un geste aérien, il mit l'emphase sur ses paroles. « Dans la rage et la force du mouvement. Mais voilà qu’il a quitté son bleu pour faire se fondre une couleur d’automne dans l’hiver… » La phrase resta en suspens, comme sa main, et il décida même de ne pas la terminer, laissant son regard se perdre dans une forme dans laquelle il ne voyait rien d’autre que ladite forme. Fallait-il être prétentieux pour oser appeler ça de l’Art, alors que cette toile ne représentait rien, rien d'autre en tout cas que le résultat des gaucheries d'un bambin qui aurait joué avec quelques pots de peinture.

Après quelques secondes, retour dans le monde des vivants qui, pour certains, ne méritaient pas de l'être. Hermes semblait sortir d’un rêve éveillé, et cligna un peu des yeux comme s’il voyait la lumière pour la première fois depuis des heures. « Pardon, m’as-tu parlé ? » Il savait bien que non. Son poing avait quitté sa posture de rêveur et s'était doucement refermé autour de la coupe. « L’Art peut parler à chacun de nous, c’est si… intangible, fascinant. D’ailleurs… » Ses lèvres plongèrent à nouveau dans le liquide au goût acre, et il se pencha à l’oreille du jeune sang-pur pour lui murmurer de quoi attiser sa folle curiosité. « ... veux-tu connaître un secret ? »


Dernière édition par Hermes Nott le Jeu 28 Jan 2021 - 22:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexis R. Calloway

Alexis R. Calloway


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : Halsey - love exordium
| SANG : Né-Moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Ne plus savoir distinguer les couleurs du monde, qui l’entoure
| PATRONUS : Une Raie Mobula
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptyJeu 28 Jan 2021 - 15:05

Hermes Nott.
Quel doux et plaisant ravissement de le voir en ces lieux, Corban Yaxley s’étant fait inviter par lui, quelques temps auparavant. L’homme est arrivé en retard, s’est confondu en excuses et le jeune blond, les a acceptées. Rapidement et sans ménagement. Heureux sans se cacher de le voir à cette exposition qui semble être le couronnement de cet artiste fort peu engageant. Ronan Malone, adresse des sourires teintés d’hypocrisie non feinte à ses détracteurs. Peut-être qu’avec un caprice de Sang-Pur, ce qu’il se trouve être en somme, le jeune frère d’Addison va potentiellement céder à l’achat d’une toile. Afin d’en garnir sa demeure. L’Artiste est peut-être coté à l’heure qu’il est et se prémunir de l’achat d’une toile paraît être un bon plan.

Tout à ses pensées, le rire doux d’Hermes Nott, l’en a sorti. Ne souhaitant pas être complimenté, alors que les dires du jeune blond sont pour le moins sincères. L’Héritier Nott, en éclipse même le talent du Peintre, qui accompagné de son assistante personnelle, -pauvre et belle âme-, ne se mêle pas encore à la foule. L’idée de le saluer dans le déroulé de cette soirée, pique la curiosité du jeune Yaxley et converser avec le créateur de ces œuvres, semble être une agréable conclusion. Bien, qu’il souhaite ardemment écouter son interlocuteur à qui il a demandé quelques précisions. Le regard olivâtre toise l’homme, s’improvisant critique d’art, partir dans un discours lyrique. Acquiesçant et observant chacun des gestes, l’ancien Serpentard est captivé. Hermes Nott sait décidément être parfait dans son domaine. Et avoir comme public, le Sang-Pur, qu’est Corban Yaxley est un plus, au demeurant.

- Est-il si important pour prétendre à parler d’un style, Hermes ? Le questionne-t-il avec un petit sourire entendu. N’est-ce justement pas trop présomptueux ? Demande-t-il à nouveau, son regard olive placé sur la toile présentée.

L’Héritier Nott est dans une envolée somme toute lyrique traduisant ses pensées par des paroles teintées de vérité. L’homme, l’Artiste, le Plasticien, a modifié sa couleur de prédilection pour quelque chose de plus percutant. Quelque chose qui fait écho en ces temps troublés. Du rouge, comme le sang de quelques-uns de ces impurs, qu’il serait judicieux de faire couler sur le sol un peu trop virginal de cette galerie. L’Art est intangible et fascinant. Et, Merlin sait que Corban Yaxley aime cette conclusion. Il sourit, contre le verre, voyant qu’Hermes Nott revient à la réalité et à ce monde, s’étant un peu emporté dans ses magnifiques démonstrations. Le jeune frère d’Addison Yaxley est décidément sous le charme de cette merveilleuse aura. Aura toujours nimbée de mystère, surtout quand l’ancien Serpentard, tout comme lui, se plait à l’entretenir.

Un secret ? Vraiment ?

- Tu te doutes bien mon cher Hermes, que je veux savoir quel est ton secret. Tu as su attiser facilement ma curiosité. A toi, de l’étancher. Murmure-t-il tout en le regardant, ayant hâte de connaître cette arrière-pensée énigmatique.

Qu’a donc encore prévu Hermes Nott ?
Corban Yaxley a grande hâte de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Gauwain Robards

Gauwain Robards


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 756
| AVATARS / CRÉDITS : KJ Apa
| SANG : Sang Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père qui le renie
| PATRONUS : Un Ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptyJeu 28 Jan 2021 - 19:30

En pénétrant dans la Galerie d’Art, Gauwain Robards se fit la réflexion que certaines choses, dans ce monde, étaient pour lui des mystères.

Pour commencer, il ne comprenait pas qu’on puisse s’intéresser aux œuvres présentes dans cette pièce. Il comprenait qu’on puisse aimer les paysages gallois apaisants peints par sa tante, comprenait qu’on puisse vouloir garder un lien de gouache avec un être aimé, ou qu’on espère trouver une présence, de la sagesse ou un amusement dans des êtres faits de pigments enchantés. Mais ça, ces collections bizarres qui représentaient rien, c'était autre chose…. Il grimaça. Ouais, c’était pas son truc. Qu'importe : il n’était pas là pour l’amour de l’Art.

Ce qui amenait au deuxième sujet de perplexité pour l’étudiant : Meredith Hawthorne. Il n’était pas sûr de comprendre exactement son fonctionnement. Ce qu’il savait, en revanche, c’était qu’elle lui avait adressé une demande un peu particulière, à la dernière minute. Qu’elle avait des motifs d’inquiétude, sans avoir réellement d’éléments pour appuyer ce sentiment. Ce qu’il savait, c’est qu’il avait répondu présent, sans réfléchir, attrapant à la hâte de quoi se changer.

Il la chercha dans la foule et n’eut pas trop de difficultés à la localiser. Elle était impeccable, resplendissante dans une robe de soirée qui moulait ses formes. Cherchant ses yeux, il lui adressa un signe de tête discret, avant de détailler les convives qui l’entouraient. Notamment un type grand à l’air à la fois négligé et pédant, qui semblait jubiler. Sans doute l’artiste et patron de sa camarade. Ouais. Bon. Bof.

Un serveur passa avec un plateau, portant des coupes de champibulle. Il réalisa qu’avec sa veste de costume d'ordinaire réservée au boulot et sa chemise blanche, il avait un look moins « élaboré » que la plupart des convives…. Il était exclu de se fondre parmi les invités, d’évoluer parmi eux comme un poisson dans l’eau. Il ne serait pas crédible. Cependant, il avait eu quatre mois de formation ; il était temps de mettre les enseignements de l’ESM à profit.

Il attrapa une brochure, chercha, et trouva, un angle mort : une banquette, en retrait dans un recoin discret, moins bien éclairé, banquette depuis laquelle il pouvait observer, tout en faisant mine d’examiner le catalogue de l’exposition. Assis, pour ne pas trop attirer l’attention de par sa taille, mais suffisamment à l’écart pour avoir une vision globale des invités. Tournant les pages sans les lire, tête à demi penchée, il regarda à la dérobée les convives. Quelques têtes connues. Le chanteur (encore lui ? Mais c’était pas possible, qu’est-ce que- ?) ; un de ses anciens professeurs (moins étonnant). Il retint avec peine un rictus de colère en reconnaissant un autre des hommes présents, en pleine conversation avec, à n’en pas douter, un sorcier partageant ses valeurs sympathiques ; pourtant, Gauwain ne bougea pas, ne se trahit pas.

Pas question d’être pris par surprise, cette fois. Sa baguette était à portée de main.
Revenir en haut Aller en bas
Marlene McKinnon

Marlene McKinnon


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque
| HIBOUX POSTÉS : 1204
| AVATARS / CRÉDITS : © Thx Agathe
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptyVen 29 Jan 2021 - 22:17

L’œil novice de la sorcière regardait une forêt s'embraser là où de plus fins connaisseurs suivaient les lignes de force pour essayer de déceler la structure secrète de l’œuvre qui se défaussait à leurs yeux sous des coups de pinceaux, sinon grossiers, très insolents. Le ciel rougeoyait, explosait, sa lumière vespérale et oblique voulait balayer toute trace de vie. « Quelle connerie … » souffla un spectateur peu convaincu dans sa coupe avant de reluquer à son tour la beauté la plus évidente de l’exposition. Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination était un adage qui trouvait tout son sens pendant cette exposition. Malgré tout, Marlene voulait bien admettre que, selon les sensibilités de chacun, l’artiste pouvait soit passer pour un novateur génial soit pour un imposteur dégénéré. En la rejoignant, Octavius lui posa une question qui faisait forcément écho à la sienne.

Marlene se tourna vers son ami pour lui décerner un sourire mais le regard clairvoyant du sorcier était déjà perdu dans la contemplation du tableau. « Hum - la mêlée qui n’y connaissait rien en matière de peinture, spécialement à coup de baguette, préféra commencer par cet aveu confidentiel - J’ignorais avant ce soir que la magie pouvait faire parler les tableaux autrement que de la façon très bavarde de l’école … mais je ne sais pas si j’aime ou pas ». Il y avait quelque chose de sombre. La peinture, la magie, ou peut-être la perception de l'observatrice tout simplement, donnait l’impression que le tableau s’assombrissait à force d'être contemplé. « Et toi ? ».

______________________________
Ordre du Phénix
La jeunesse conférait l'invulnérabilité, l'immortalité, cette conviction inébranlable que pour vous les choses seraient différentes. Un sortilège ne s'échapperait jamais en sifflant pour ne laisser que le néant.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Mar 2 Fév 2021 - 8:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia A. Appleton

Anastasia A. Appleton


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 123
| AVATARS / CRÉDITS : ♟Leighton Meester | bambieyes
| SANG : ♟Moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE EmptySam 30 Jan 2021 - 19:21

Anastasia avait entendu parler d'une exposition de peinture à la galerie d'art sorcière - non pas par son frère, bien entendu, mais par le journal - et c'est tout naturellement qu'elle avait décidé d'y aller. De retour à Londres après un mois de décembre passé à Cardiff, la galloise avait décidé de reprendre ses recherches historiques dans la capitale anglaise, qui regorgeait de musées autant que de livres rares qu'elle pouvait emprunter. Joliment apprêtée, Ana faisait office de parfaite petite nerd, préparée pour l'occasion avec le plus grand soin. Elle ne venait ni pour le vin des elfes - elle adorait ça ! - ni pour admirer le peintre qui, comme tous les peintres, devait se prendre pour quelqu'un. Elle venait vraiment pour la peinture, pour assouvir sa curiosité aussi. Ce n'était pas tous les jours qu'elle avait l'occasion de venir à un vernissage, alors elle sautait sur l'occasion. La thésarde n'avait pas pour plan d'y retrouver quelqu'un. Elle entra dans la galerie en saluant les personnes à l'entrée qui nécessitaient qu'on les salue, prit un verre de vin des elfes et commença tranquillement à déambuler en posant ses yeux chocolats sur les toiles présentées. Elle finit par s'arrêter devant une toile qui donnait l'impression qu'on avait simplement jeté de la peinture dessus. De la peinture vermeille, écarlate, et toutes les autres nuances de rouge, d'ailleurs. Çà et là, elle pouvait y voir des touches de jaune et elle se figura presque immédiatement les plages de sable roses qu'elle avait entrevue dans quelques magasines de géographie spécialisés. Sans savoir pourquoi elle pensait à cela, elle  prit une gorgée dans son verre sans bouger de devant la toile.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE Empty

Revenir en haut Aller en bas

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1978-1979
-