GRYFFONDOR : 20 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 58 pt | SERPENTARD : 2 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !
-44%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Zoom Pegasus 36
67.18 € 119.99 €
Voir le deal

Partagez

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Selena J. Stomby

Selena J. Stomby


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : Krysten Ritter
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Me réveillant un matin en ayant tout perdu, et complètement ruinée.
| PATRONUS : Un Tigre, pour sa puissance et sa férocité.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyDim 31 Jan 2021 - 17:57

J'avais eu vent, que ce cher Monsieur Malone, avait une exposition de ses œuvres qui lui était consacrée. Ainsi qu'un vernissage, pour ouvrir cette dernière en beauté. Il est vrai que lors de notre première et unique rencontre, nous ne nous étions pas quittés, sur de bons termes. Et pour cause : j'avais reçu un pot de peinture noire, sur la figure. Et cela m'avait déplu, au plus haut point. Et je comptais bien me rendre à cette soirée, que cela lui plaise ou non.

Je m'étais apprêtée rapidement, et avais revêtue une tenue de circonstance, avec les accessoires appropriés. Monsieur Malone ne raterait pas mon entrée, cela était certain. Une fois mes affaires rassemblées, je transplanais jusqu'à proximité du lieu de l'exposition. Je remettais en place mon manteau, et mes cheveux, et m'avançais vers l'entrée, où je reconnaissais mon amie Miss Hawthorne, qui accueillait les visiteurs, avec le peintre à ses côtés.

Politesse obligeait, je saluais en premier lieu mon amie, qui était encore une fois, très élégante ce soir
- Bonsoir ma chère, vous êtes toute en beauté, je puis vous l'assurer. Je vous souhaite une bonne soirée, et vous dit à plus tard, peut-être. Sa robe noire lui seyait à merveille, et elle arborait tous les codes, de la haute société.

Je me tournais maintenant vers le peintre, que je saluais par la suite.
- Monsieur Malone, Bonsoir. J'ai finis par vous écouter, je suis venue à votre exposition, admirer vos toiles. Comme le commun des mortels, ou le commun de vos clients. J'ai hâte d'en faire le tour. Veuillez m'excuser. Je quittais ce duo, et pénétrais dans la grande salle, où était dressé un buffet, et où les toiles de l'artiste, emplissaient l'espace.

Je me saisissais au passage d'une coupe de Champibulle, et y trempais les lèvres. Cela n'était pas ma boisson favorite, mais au moins cela m'aiderais à tenir une certaine contenance. A la suite de quoi, j'entamais mon tour d'inspection de ces fameuses toiles.
Revenir en haut Aller en bas
Luzia Ozores

Luzia Ozores


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 820
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Vanka - Bazzart'
| SANG : Mêlé


L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyDim 31 Jan 2021 - 19:48

Luzia se passa un peu de rouge à lèvres - celui que Darius lui avait offert il y avait quelques semaines. Un dernier coup d’œil dans le miroir, avait-elle sa baguette avec elle, et elle s'enveloppa dans une cape chaude et quitta sa chambre d'étudiante surpeuplée de plantes en tout genre en transplanant.

Pile à l'heure, songea-t-elle en regardant sa montre, ainsi que les personnes élégantes qui montaient les escaliers de la Galerie.
Elle devait retrouver Moran - Darius s'était excusé, il devait préparer un TP pour la fac - et décida de l'attendre devant les escaliers, resserrant sa cape autour d'elle. C'est que la température était fraîche et qu'il soufflait une brise perfide qui s'infiltrait partout.
Cela lui ferait du bien de sortir, de retrouver Moran, qu'elle voyait moins depuis la naissance de Aedhan - être parent réduisait votre temps de loisir presque à néant. Elle savait aussi que Marlene y serait, mais, étrangement, la jeune femme n'avait pas voulu encourager Luzia à y aller, prétextant que ce serait ringard et planplan, que elle-même y allait juste pour faire plaisir à sa patronne et entretenir des liens de mondanités avec ses clients. Quand l'Espagnole avait insisté, Marlene avait éludé. Mais la voilà !

La Galerie se remplissait peu à peu, Luzia reconnaissait quelques visages qu'elle croisait régulièrement dans le Londres sorcier et scrutait les visiteurs à la recherche de Moran.
Revenir en haut Aller en bas
Jules M. Flores

Jules M. Flores


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 29
| AVATARS / CRÉDITS : Gina Rodriguez
| SANG : Moldu


L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyDim 31 Jan 2021 - 20:34

Jules attrapa une flûte de Champibulles à la volée, pris appuie sur une hanche, une main autoritaire posée sur l’autre, scannant la salle de son regard attentif. Tout semblait en place : la déco, qu’elle avait perfectionnée la baguette entre les dents, les serveurs qu’elle avait inondé de consignes, le valet à l’entrée, puis la scène dans un coin suffisamment en vu de la salle. Ses gamins étaient même tous arrivés, à l’heure. Un, deux, trois, quatre. Merveilleux, il ne restait plus qu’à ne pas tout faire sauter. La sorcière poussa un long soupir, huma sa coupe de mousseux comme s’il s’agissait d’une lotion relaxante à l’eucalyptus, s’enfila une longue gorgée pas classe du tout puis reposa sa flûte sur le plateau d’un deuxième serveur en lui offrant un sourire pincé. La gérante d’artistes repartie aussitôt de son habituel pas pressé, ses talons bas claquant contre le chic parquet, aussi pratique de sa simple robe noire, juste assez chic et courte pour se mouvoir aisément en cas de besoin et se fondre dans le décor. Jules ne savait jamais à quoi s’attendre avec ses quatre cabochons (parfois cabochons). Lorsqu’elle arriva à la hauteur de Stubby et d’Archie, elle se planta fermement devant eux et leur attrapa le bout du menton pour sécuriser leur attention. « Non. Ce soir c’est classe, sobre, généreux, humanitaire. Les Croques-Mitaines sont des artistes engagés dans leur communauté à qui ils souhaitent redonner. » Elle leur relâcha le menton. C’était bien le but de leur implication ici ce soir. Certes, c’était le lancement de l’album, mais lancer un album sur une mauvaise réputation…autant arracher une plume à un hippogriffe et espérer que rien ne se passe. Le souvenir de l’arrestation de Stubby était encore présent dans l’imaginaire collectif, ils avaient donc une côte à remonter. « C’est votre mantra de ce soir – elle fouilla dans sa poche avec l’intention de sortir un parchemin sur lequel elle écrit l’hommage aux victimes que le chanteur allait devoir livrer, puis elle se ravisa : il était encore trop tôt pour le lui confier. Je veux des Croques responsable et dignes, donc ces coupes de champibulle ça s’appelle deux, pas une de plus. Compris? Vous ferez ce que vous voulez à l’after-party. » Le public de ce soir n’était pas habituel pour ce groupe de musique populaire et ça stressait Jules. Les éclaboussures de rouge qui ornaient les murs ne l’aidait pas. « Bon, soyez sage ok? »
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Yaxley

Lyra Yaxley


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 57
| AVATARS / CRÉDITS : Concha Valesco- Crédit :Agathe
| SANG : Pur produit de l'union d'un Lestrange et d'une Avery


L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyDim 31 Jan 2021 - 21:46



Qui est Ronan Malone ? Un artiste sans talent, vous dirait Lyra Yaxley si vous lui posiez la question. Et pourtant, les toiles de l’américain se vendent comme de la poudre de cheminette. Il a même le droit à une exposition dans la plus prestigieuse des galeries d’art du chemin de traverse. Galerie d’art dont la doyenne des sangs purs était cette année la marraine. Elle n’avait donc pas le choix que de se rendre à cet événement et d’y faire bonne figure. Elle espérait y croiser des gens importants avec qui elle pourrait critiquer les bouses de dragon avec lesquels l’homme vide les coffre forts de gringotts de certains trolls pour remplir le sien.  Elle avait demandé à ses arrières petits enfants de l’accompagner. Edward disait être occupé avec l’entreprise familiale et n’était pas sûr de pouvoir se libérer. Cassie était prise par ses occupations de mère. Heureusement, Corban a accepté de l’accompagner.

Lorsque la doyenne fût enfin apprêtée, elle attendit Corban dans le salon de la demeure familiale. Elle était heureuse de faire son entrée dans soirée aux bras de sa descendance à défaut de l’avoir encore fait pour son mariage.  Alors qu’elle s’impatientait en hurlant son nom, un elfe fît son apparition.« Maîtresse Lyra,  Maître Corban me charge de vous faire savoir qu’il est déjà parti à la soirée et que vous pourrez l’y retrouver la bas. »  La colère de la matriarche envers sa progéniture se manifesta sur la pauvre créature, simple messager, qui eu le droit à plusieurs coups de canne.  Sentant qu’elle avait déçu sa maîtresse, continua la punition en se frappant la tête contre la table en marbre du salon alors que sa maîtresse, trop âgée pour transplaner, se dirigea dans la cheminée. « Vermentino Art Gallery»


A peine arrivée, elle chercha dans la foule son arrière petit-fils. Il avait intérêt à bien se cacher, car il allait voir quel sombral elle fouette.
Revenir en haut Aller en bas
Athos Greyson

Athos Greyson


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 405
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Jonas @cosmic light
| SANG : Pur, et pas 100% anglais.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule qui le fixe sans sciller.
| PATRONUS : Un renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyLun 1 Fév 2021 - 20:23

Le cou nu de sa belle néerlandaise attira ses lèvres comme un aimant. Alors qu’elle achevait de se préparer, Athos l’enlaça avec tendresse, luttant contre son envie de ruiner tous ses efforts en la déshabillant de nouveau. Ce soir, ils sortaient, et il fallait s’en tenir au programme. Comme tous bons jeunes parents qui se respectaient, les soirées libres étaient rares, précieuses de ce fait, et Athos savourait chaque seconde passée sans craindre que leur mini tornade ne débarque dans la pièce pour gâcher l’instant de ses adorables cris. C’était qu’il aimait son fils mais là, il avait envie d’être égoïste, à deux. « Tu es prête ? » demanda-t’il entre deux baisers, ses yeux bruns se délectant du reflet que lui renvoyait le miroir. Ils étaient beaux. Furieusement beaux. Depuis quelques temps déjà, Athos se sentait mieux. Peut-être était-ce la conversation qu’ils avaient eu des mois plus, sa virée avec Shannon, les paroles rassurantes de Razvan ou simplement un mélange de tout ça. En tout cas, cela faisait des semaines qu’il dormait enfin, sans s’enivrer d’un somnifère qui l’abrutissait, et ses cernes avaient peu à peu disparues. Il avait fini par accepter que l’Ombre était un cauchemar de leur passé. Et comme toutes les ombres, elle s’était effacée sous la lumière de quelque chose de plus heureux. Magda. Si solaire. Si belle. Ce qu’il l’aimait.

Cette nuit-là, ils avaient marché tranquillement jusqu’au Chemin de Traverse, comme deux amoureux insolents qui se moquaient du reste. Parler de tout, de rien, se retrouver quand le quotidien vous éloignait lentement. Les obligations, les plannings chargés, le travail… la vie qui usait. Mais ce soir, il n’y aurait rien de tout ça. Transplaner les aurait privé de cet instant suspendu dans le temps et dans un élan de possessivité peut-être, Athos gardait Magda près de lui, collée contre son corps alors qu’il l’entourait de son bras pour lui tenir chaud. Pour la protéger, aussi. Le traumatisme, à demi-mots, était toujours là.

La Galerie était déjà pleine de monde quand ils arrivèrent. C’était qu’ils avaient pris du retard, un retard fort agréable d’ailleurs, qui expliquait que la ponctualité presque maladive d’Athos s’en soit retrouvée entachée sans que ça ne le gêne. Dans leurs tenues du soir, ils se fondaient dans la masse à la perfection. Après tout, n’était-ce pas là le plus grand talent du sorcier ? À regrets, Athos déposa son sublime manteau tartan au vestiaire avec celui de sa moldue, dévoilant l’élégant costume bordeaux qu’il portait. Sans le vouloir, il faisait écho aux toiles qu’il regarda à peine, tout affairé qu’il était admirer sa jolie Magda. C’était une des premières fois où Athos s’affichait publiquement avec celle qu’il aimait. Les filles d’avant ne partageaient que ses fins de soirées, et jamais les débuts. Ses mains habiles de joueur de cartes subtilisèrent deux coupes sans même que la serveuse ne s’arrête, et il en présenta une à sa douce, en même temps qu’un sourire. Si quelqu’un ici le connaissait, il y avait fort à parier qu’il ne le reconnaitrait pas tant avec elle, il n'était pas le même. « À notre retour dans le monde des adultes. » lui dit-il dans un rire en trinquant, déposant un doux baiser sur sa joue alors que sa main libre, d’instinct, s’était calée dans le creux de ses reins. Finalement, ses yeux balayèrent un peu la foule, sans qu’il ne reconnaisse quelqu’un, et accrochèrent une toile. Cet art lui parlait, sans qu’il ne se l’explique. « Je refuse qu’on accroche ça au-dessus de notre lit, je te préviens. » lui dit-il d’un air amusé. Ca n’était pas tellement comme s’ils en avaient les moyens de toute façon, même si les affaires marchaient bien. Son regard finalement dériva de la toile, glissa sur une tête blonde qu’il connaissait - tiens tiens, la fille aux égouts. Et s’arrêta finalement quelques secondes sur une silhouette qu’il cherchait depuis des jours. Merde… Il était là pour Magda, pas pour ses affaires. Mais l’occasion était trop belle… Non. Non. Magda. Il ne pouvait pas lui faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Hermes Nott

Hermes Nott


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 30
| AVATARS / CRÉDITS : Vianney / Icons by Renegade, Code by Drake
| SANG : Pur, de toute évidence


L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyMer 3 Fév 2021 - 23:45

Prétendre feindre un intérêt était un jeu dont il ne se lasserait jamais.

À ceux qui prônaient la sincérité à tout prix, il aurait eu de sacrés beaux arguments à leur avancer pour détruire pièce par pièce leur naïveté. Quand on était tel que lui, la société n’était pas prête à accueillir ses vérités. Et la société, hélas, était pour le moment ainsi faite. Viendrait le jour où enfin, il pourrait se révéler tel qu’il était vraiment. Ôter ce masque de bienséance et devenir aux yeux de tous le vrai Hermes Nott. La révélation de l’incompatibilité de sa personnalité avec le monde qui l’entourait était venue jeune. À Poudlard, déjà, il avait compris qu’il faudrait être un autre pour que la masse l’accepte. Il avait lu, par ci par là, dans des regards, que le fond de ses pensées n’étaient pas tant acceptées. À commencer par celui de sa mère. Les yeux bleutés de sa génitrice reflétait une forme de peur qu’il n’avait jamais comprise. Jamais elle n’avait regardé Apollon comme ça. La solitude de sa propre condition le submergeant, il avait fallu prétendre pour être aimé, même d’un amour destiné à cet autre qu’il n’était pas réellement. Aimer si peu les gens, et avoir pourtant besoin de leur présence, de leur admiration, pour exister, telle était la malédiction qu’il portait comme un fardeau depuis bien des années. Et pour celles sans doute à venir.

Parlant d'admiration, celle de Corban était telle qu’elle semblait presque se matérialiser physiquement. Leur éducation leur avait pourtant appris la retenue et la pudeur, mais l’héritier Yaxley semblait n’avoir pas bien retenu la leçon. Il buvait ses paroles bien plus que sa coupe et l’observateur curieux n’aurait pu l’ignorer. Pourtant, la discrétion était de mise, et il faudrait être fin pour éviter les rumeurs et on-dit qu’il ne pouvait se permettre. Captivant, à son aise, Hermes ne répondit pas à la question qu’il avait pourtant entendue, totalement dans la peau de celui trop accaparé par sa réflexion pour écouter celle d’un autre. Le style Malone, quelle absurdité. C’était évidemment présomptueux, mais il suffisait de poser ses yeux sur l’artiste pour savoir que pareil adjectif semblait avoir été créé pour lui. Sans doute pensait-il exposer son âme. Eh bien, Hermes n’avait pas à rougir de la sienne en comparaison. Les toiles étaient si laides, et fades malgré la couleur. Fallait-il être triste et bien trop sûr de soi pour oser exposer pareilles choses.

Le temps des secrets était donc venu. Corban trépignait sans bouger, et il le sentait. Énigmatique, il se fendit d’un sourire avant de boire ce liquide sans intérêt pour ménager son petit effet. Il fallait donc étancher sa curiosité. Soit. Ainsi Corban se figurerait-il qu’il était important, digne d’être dans le cercle des intimes du puissant fils Nott. Le fait était que ce cercle n’existait pas, ou presque. Personne n’y était en tout cas parfaitement intégré, et les zones d’ombre de sa personnalité fluctuaient avec ses interlocuteurs mais jamais réellement il ne s’était pleinement dévoilé. Pas même à celle qui lui tenait lieu de meilleure amie, et qui ignorait le plus grand de ses secrets. Il faudrait le confesser à la bonne personne, un jour peut-être, en temps voulu. Il faudrait admettre ce qu’il jugeait être sa plus grande faiblesse. Mais pour l’instant, il ne s’agissait pas de ça. « Trouves-tu l’endroit à ton goût ? » demanda-t’il en maintenant un peu de suspense pour éviter de paraître trop empressé. La confidence arrivait, très cher. « Car bientôt, il sera au … » Son regard s’était détaché de Corban un bref instant et aperçut, au loin, un visage familier. Tiens, tiens… Derrière les rides, le regard froid teinté d’acier de celle qui portait le même illustre nom que le jeune blond scrutait l’assemblée, à la recherche d’une proie. Sa cruauté le laissait parfois légèrement admiratif, bien qu’il en avait quelque fois fait les frais. Oh, sans se vexer. Il aurait fallu pour cela que ses remarques soient fondées, et que sa parole ait un poids. Or, l’ego d’Hermes était tel qu’il fallait bien plus que des paroles venues du siècle passé pour le faire trembler. « Eh bien, eh bien… Tu aurais pu me dire que tu étais venu avec ton chaperon, Corban. » Glisser son prénom était volontaire. S’éloigner un peu de lui, tout autant. Son sourire s’élargit, semblait réellement sincère alors qu’en réalité, c’était tout le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 1385
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Moses.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyJeu 4 Fév 2021 - 9:52

Moran n'avait plus vraiment le temps de voir ses amis depuis très longtemps, maintenant. Depuis qu'il était sorti de Poudlard, presque, puisqu'il était devenu père dans la foulée avec, bien entendu, très peu d'occasions de sortir. Ses études lui prenaient du temps et il voyait avec soulagement le bout du tunnel. Ses quelques soirées comme barman dans un pub perdu dans une bourgade écossaise lui permettaient d'avoir un pécule sur lequel se reposer. Sans parler de son stage à la Gazette et de ses quelques sorties à la radio des sorciers. Moran avait une vie bien remplie oui. Mais on reconnait aussi ses amis à ceux qui peuvent nous donner de leur temps. Et le jeune homme s'était senti bien piètre en la matière, aussi avait-il décidé de voir Luzia Ozores ce jour-là. Depuis que Luzia fréquentait Darius, l'écossais avait certes l'occasion de la voir, mais toujours en compagnie de son cousin. Cela faisait des siècles qu'ils ne s'étaient pas vus tous les deux. Alors, ce jour-là, ils avaient décidé d'aller ensemble au vernissage du Chemin de Traverse. Gardenia faisait il ne savait quoi avec il ne savait qui. Peut-être même qu'ils se retrouveraient ici par inadvertance, allez savoir ! Aedhan squattait chez son oncle Ollivander et c'était très bien comme cela. Apprêté bien proprement avec, pour une fois, la chemise bien rentrée dans le pantalon, Moran transplana jusqu'aux Allées sorcières où il aperçu bien vite son amie emmitouflée dans une cape bien chaude. « Désolé du retard » fit le jeune homme en la gratifiant d'une brève accolade accompagnée d'un sourire aux dents de travers, « il caille, on devrait rentrer ». Ils ne se firent pas prier. Le jeune étudiant vola deux coupes de champibulle pour en  glisser une entre les doigts de Luzia. « Comment tu vas depuis la dernière fois ? » lui demanda-t-il, sincèrement intéressé. Il se doutait bien que devant Darius, certaines choses ne pouvaient pas être dîtes. Comme certaines ne pouvaient être dîtes devant Gardenia... Tous les deux avaient pris la décision de se remarier, de façon correcte, dans le courant de l'année. Avec une cérémonie, quelque chose de joli, qui effacerait définitivement les fantômes du passé qui les hantaient toujours quand il ne fallait pas. Finalement, c'était peut-être le bon moment d'en parler à Luzia...

______________________________
POWELL
Revenir en haut Aller en bas
Wilda Griffiths

Wilda Griffiths


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 614
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure (même si mon père est un Nottt)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyLun 8 Fév 2021 - 12:58

Récemment, les mois se suivaient et se ressemblaient. La sorcière avait l’impression qu’un poids ne faisait que grandir sur ses épaules, ou alors qu’un stress écrasait son cœur. Elle qui était pourtant un puit d’énergie sans fond se sentait par à moment à bout de souffle.  Son entrée dans l’Ordre du Phénix lui avait donner un second souffle qui la portait à s’investir dans ce nouveau projet significatif. Or, ça n’abaissait pas son niveau de stress, pas plus que les mensonges qui entourait cette nouvelle réalité. Au moins, son entourage semblait accepter sans trop rechigner ses excuses d’entrainements ayant doublé en intensité. Il y avait eu l’attentat de Pâques, les meurtres, la trahison d’Anselmus, puis celle de Gabin, bien qu’elle n’y croyait pas trop, à celle-là. Elle connaissait Gabin depuis sa naissance : il n’avait pas la fibre d’un tueur, non.  Wilda lâcha un long soupir en terminant de se poudrer le nez. Au moins, il y avait Evan. Il avait été un casse-tête au début, mais sa présence était maintenant d’un grand réconfort. Et puis, il fallait dire que dormir dans ses bras était un plus apaisant dont elle ne se plaignait pas du tout. La sorcière sortie de la salle de bain pour le retrouvé : il l’attendait dans sa chambre, assis de tout son long sur le lit, un livre à la main. Cette agréable vision lui fit accélérer le poul : il y avait quelque chose de sexy chez les hommes instruits qui titillait son cerveau de Serdaigle. « Je suis prête » dit-elle pour attirer son attention tout en le dévorant des yeux. « Il faudrait que tu sortes de mon lit…sinon on risque de ne pas partir avant un moment… »

Ils transplanèrent, puisque Wilda n’avait pas de cheminée dans l’appartement qu’elle partageait avec Gabin et Hestia. En passant le pas de la porte de la Galerie, la brunette enlaça les doigts de son amant, puis lui posa un baisé sur la joue. Il s’agissait de leur première soirée publique en temps que couple. Puisque c’était elle qui avait pris son temps et avait repoussé cette occasion, elle tenait à lui faire comprendre qu’elle était désormais all in. Ses yeux scannèrent la salle : il y avait Marlene et Octavius, qu’elle n’osa pas aller saluer, puisqu’elle ne savait pas encore s’il fallait jouer la comédie lorsqu’on croisait quelqu’un qu’on connaissait strictement à cause de l’Ordre ou si on devait inventer un autre mensonge abracadabrant; il y avait aussi Moran et Luzia, qu’elle avait très envie de saluer, mais sachant la dernière conjointe de son ancien meilleur ami – sujet douloureux – lequel abhorrait l’idée qu’elle fréquente Evan Talbott, la jeune femme choisi de ne pas sauter le pas tout de suite. Citrouille sur le gâteau : Meredith Hawthorne était présente parmi les convives. Wilda roula les yeux au ciel et tira doucement son copain vers les toiles vermeilles qui ne parlaient pas du tout à la sensibilité de la sorcière. « Humm » se contenta-t-elle de marmonner en se disant qu’elle aurait peut-être du éviter de choisir le vert pour sa chic robe moulante à manche longue : avant autant de rouge elle semblait prête pour une soirée de Noël. Qu’on amène les cadeaux!

______________________________
HARPIES DE HOLLYHEAD
L'art de lancer des souaffles dans des trous ▬ quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch quidditch  quidditch  quidditch  quidditch  quidditch
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 593
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyLun 8 Fév 2021 - 13:50

Les événements de cet été et le début de l’enquête judiciaire dans laquelle Stubby Boardman avait été impliqué avait changé un certain nombre de choses dans la vie du chanteur. Le lancement du nouvel album et sa réputation en étaient grandement impactés. Il n’était plus autant à l’aise à se pavaner en public, dérangé par la crainte que quelque chose se passe mal à l’image de la soirée du Festi’Witch. Et puis, il sentait bien que certaines personnes l’évitaient par peur que toutes ces choses négatives autour de lui ne les éclaboussent. Il espérait vraiment que cette mauvaise passe s’estompe rapidement.
Tandis qu’il regardait un crachat sur toile de Malone, Archie vint lui asséner une légère tape sur l’épaule. Il affichait un grand enthousiasme.
« Tu crois que je peux m’éclipser juste après le toast sans faire mauvaise impression ? » dit-il avec détachement en souriant – juste pour faire bonne impression aux regards extérieurs.
Ce fut ce moment précis que Jules choisit pour faire irruption, les traitant comme deux gamins en les rappelant à l’ordre.
« C’est bon, on a compris. » grommela Stubby, manifestement grognon.
C’était un homme de scène, pas de salon. Ils devraient être en train de se préparer et de répéter pour monter sur scène. Et non pas de saluer hypocritement le prétendu talent de Ronan Malone.
« Quand est le toast ? Et il est où, l’autre ? »
Il chercha l’autre du regard, à comprendre Ronan, jusqu’à ce qu’il le trouve à l’autre bout de la pièce. Il se tourna vers Archie.
« Tu viens le voir avec moi ou tu m'abandonnes ? »
Avec oui sans lui, il s'approcha de Ronan qui était en charmante compagnie. Il afficha un grand sourire de façade, typiquement Boardmanien.
« Bonsoir, je suis vraiment navré de vous interrompre. »
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Hawthorne

Meredith Hawthorne


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : Ester Exposito - Spellman
| SANG : Plus que mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenella de Vermandois tuant Gauwain Robards
| PATRONUS : Une hermine blanche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyLun 8 Fév 2021 - 15:41

Il était enfin arrivé. Il était là.
Soulagée, Meredith Hawthorne, l’était. Car, il y avait toujours ce mauvais pressentiment qui l’étreignait et lui comprimait la gorge. L’étouffant. Présente à côté de Ronan Malone, le démiurge de cette soirée, elle saluait les convives à coup de sourires et d’attentions mêlées. Lui, il gardait toujours ce rictus hypocrite scotché sur les lèvres, comme l’un de ces portraits figés. Reposant son regard d’absinthe pure sur le Peintre, elle fut détournée par Mademoiselle Selena Stomby en personne. Cette dernière lui offrant moult compliments et attentions.

- Miss Stomby, je vous en remercie. Mais, vous n’avez pas à rougir de votre tenue, vous êtes divine. Avait-elle dit avec un large sourire, la gratifiant d’une courbette. Avant de jeter un œil à l’Artiste qui se faisait saluer par la suite. La belle blonde eut d’ailleurs un léger rire entendu.

Qu’avait-il encore pu bien faire pour avoir une salutation de cet acabit ? Meredith Hawthorne n’était plus au bout de ses surprises avec un homme de cette trempe, travaillant pour lui. Or, elle aimait son professionnalisme et sa rigueur. Sachant qu’il l’aimait mais à sa façon. Et, elle lui rendait en retour. L’appréciant sans trop savoir pourquoi. Alors, qu’elle n’avait pas besoin d’emploi à proprement parler. A croire qu’elle était réellement masochiste, car le grand Ronan Malone n’était pas homme de concessions. A travers les nouvelles têtes, elle reconnut Wilda Griffiths qui ne se priva nullement de lui manifester une certaine inimitié en roulant des yeux.

Décidément.
Alors qu’elle s’apprêtait à rejoindre l’ancienne Serdaigle pour lui dire le fond de sa pensée, l’ancienne Serpentard fut interrompue par l’immense chanteur des Croque-Mitaines, Stubby Boardman. Elle le salua doucement et précautionneusement, mais lui intima qu’il n’interrompait rien. Pour ce faire et attester cela, elle s’éloigna des deux mécènes de cette soirée pour s’approcher du jeune homme qu’elle avait sommé de venir en ce lieu. Sachant que ce dernier ne serait pas à son goût. S’asseyant à l’autre bout de la banquette, comme pour faire une pause lors de cette longue soirée, elle murmura sans pour autant le regarder :

- Merci à toi, d’être venu. Vraiment.

C’était bien vrai.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Corban Yaxley

Corban Yaxley


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 156
| AVATARS / CRÉDITS : Loïc Nottet - Agathe <3
| SANG : Essentiellement Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Addison qui ne rejoint pas sa « cause »
| PATRONUS : Un Messager sagittaire
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyMar 9 Fév 2021 - 10:39

Les délicieuses palabres d’Hermes Nott.
L’ancien Serpentard sait captiver son auditoire, qui n’est autre que Corban Yaxley buvant ses sacro-saintes paroles. Dans un laïus lyrique empreint d’une maîtrise quasi parfaite de l’Art en lui-même, Hermes Nott a pu faire naître chez le jeune frère d’Addison Yaxley une certaine appréciation pour ces toiles, qui n’ont rien d’attrayant. Ces aplats de rouge, sont pour le moins écœurants. Il n’y a nulle recherche approfondie, ni graphique. Rien qui ne justifie pareille peinture. Ronan Malone, celui qui se revendique Artiste, n’en a décidément que l’adjectif. Et non, le nom. Une grimace de dégoût manifeste et bien présente sur le visage doucereux du jeune blond renforcée par une nouvelle tête qui vient d’apparaître au sein de cette Galerie. Le dénommé Robards, ou plutôt Gauwain Robards. Smithy ayant fait tout son pedigree sous la demande expresse du jeune frère d’Addison Yaxley.

Comment un primate de cette engeance peut-il comprendre quelque chose à l’Art ? Lui, qui n’est rien de plus qu’un misérable sous-être ? Frissonnant à la fois de répugnance et de répulsion, Corban Yaxley se dit qu’il est grand temps de purifier ce monde. En commençant par ce lourdaud d’abruti. Or, comme les « autres », son heure viendra. Comme les « autres », il va souffrir et comprendre que sa place n’est pas dans cette société sorcière illustre. Sa place est tout indiquée : celle de servir la renommée prestigieuse des Sang-Purs. Rien d’autre. Le regard olivâtre le toise longuement, car il sait qu’il a été remarqué. Fronçant les sourcils, Corban Yaxley ne détache pas encore les iris couleur cacao des siennes. Satisfait qu’à chaque fois, que l’autre en vienne à regarder ses mains, il y a ces cuisantes blessures qui se manifestent. D’où ce large sourire sadique, qui en résulte.

Avant de reporter toute son attention sur Hermes Nott, qui lui semble être un vilain cachotier. Souriant contre la coupe de ce breuvage inadmissible, ce dernier confesse sans trop en dire, ménageant un large suspens. Que c’en est appréciable. Si douloureusement, appréciable.

- L’endroit est sensiblement à mon goût, Hermes. Bien qu’il y ait certains indésirables qui n’ont pas leur place. Dit-il dans un sifflement appuyé, tout en désignant du menton, celui qui a osé lui manquer de respect. Devant l’entreprise Yaxley & Co.

Écoutant attentivement la suite de la diatribe de son interlocuteur, Corban Yaxley se rend compte qu’Hermes Nott se stoppe. Et suit alors son regard qui fend la foule. Les iris olivâtres reconnaissent cette stature entre mille. Et cette aura malfaisante. Mère-grand, à qui il a promis de se rendre ensemble à cette exposition et dont l’héritier Nott a sensiblement rebattu les cartes. Voyant le regard sombre de l’aïeule, le jeune frère d’Addison Yaxley se dit que s’excuser est préférable. Avant un scandale dans ce lieu posé et admirable. Fronçant les sourcils, le jeune blond voit l’ancien Serpentard s’éloigner de quelques pas et ça l’embête. Outrageusement. Mais, au vu du visage fermé de l’ancêtre des Yaxley, le petit-fils préfère attendre que la tempête passe. Quitte à y perdre des écailles, par la suite.

- Je m’en veux. J’avais dit à mère-grand, que je serais sa compagnie en cette soirée. Mais, tout porte à croire, que j’en ai préféré une autre. Sensiblement plus excitante.

Cela est sensiblement véritable.
Les dialogues avec Hermes Nott, supplantent tout.
Heureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Vibeke Camran

Vibeke Camran


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 114
| AVATARS / CRÉDITS : Vibeke Stene
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pièce dont les murs sont des miroirs
| PATRONUS : Un cheval
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyMer 10 Fév 2021 - 0:30

Beaucoup de concentration et de temps. Mais Vibeke ne manquait ni de l’un ni de l’autre. Ils n’avaient pas eu à discuter très longtemps pour se mettre d’accord. Elle serait celle qui s’occuperait de leur “déguisement”. Le polynectar était toujours d’une grande efficacité pour ça. Et il restait largement dans ses cordes.  Les hommes eux se chargeraient de la partie plus physique du travail. Isaac et Lachlan étaient plus taillés pour ce genre de choses. Si elle n’en était pas incapable, il était plus confortable pour tous que les choses se fassent dans ce sens. C’était comme pour tout, chacun ses spécialités voyez-vous. Et ils s’étaient assuré que ces deux hommes et la femme auraient la possibilité de leur fournir le matériel génétique nécessaire pour la soirée. Largement. Donc un masque satisfaisant. Très satisfaisant, à en croire le résultat prometteur qui bouillonnait encore dans son chaudron. Tout semblait prêt. La scandinave avait donc pris soin de verser la potion dans trois petites bouteilles de verre, une chacun. Eux devaient rapporter les cheveux. Chacun les siens. Isaac, il était son ami, elle n’était donc pas forcément impressionnée face à lui. Lachlan, c’était autre chose. Ils ne faisaient que se croiser, et bien que Mangemort depuis longtemps, elle le savait assez méprisé. Pourquoi? Difficile de le savoir. Elle restait donc discrète auprès de lui pour le moment, peut-être même distante. Pourtant ils devraient faire équipe pour cette fois. Ils feraient au mieux sans doute. Elle lui avait donc confié sa bouteille également, poussant ensuite un petit soupir. Ils étaient prêts… dans les grandes lignes.

-Est-ce que… est-ce que l’un de vous a déjà porté un plateau chargé?
-----------------------
L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Jane-Monheit-EVENT-91d5bb041e

Amatrice d’art, Vibeke ne l’était pas forcément de cet artiste, encore moins ce soir. Sous les traits d’une illustre inconnue sans doute recrutée pour sa terrifiante banalité, elle s’employait à sourire et servir les visiteurs. Peu assurée avec son plateau rempli de verres et sans arrêt déséquilibré par les invités qui se servaient sur son passage. Une chance qu’elle ait eu quelques restes de ses cours de maintien. Ce n’était pas aussi assuré que celle dont elle portait le visage sans doute, mais cela semblait suffisant. De toute façon, qui prêtait attention aux serveurs? Deux autres hommes passaient dans l’assemblée, échangeant quelques regards en passant, ils avaient l’air aussi à l’aise qu’elle voire même pire. Ils avaient encore le temps, et de quoi se concentrer avec le monde qui arrivait. Mais c’était le but quelque part…
Revenir en haut Aller en bas
Lachlan McCulloch

Lachlan McCulloch


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 162
| AVATARS / CRÉDITS : James McAvoy @jenesaispas
| SANG : Mêlé, et alors ?


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Un détraqueur
| PATRONUS : Un grizzli
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyMer 10 Fév 2021 - 0:47

Mission accomplie. Enfin du moins, la première partie, et la plus facile en fait. Cogner des types jusqu’à l’inconscience et laisser Isaac les achever - si ça pouvait lui faire plaisir … - ça n’était pas comme si c’était du jamais vu. Sa colère n’avait juste pas été au max, alors il avait ressenti la culpabilité pendant, et pas seulement après et ça, il n’aimait pas. Le sang sur les mains lavés - enfin physiquement parce que pour le reste, ça ne partirait jamais - et les cheveux des pauvres âmes arrachés, Lachlan et son compère avaient rejoint la petite nana qui avait été désignée pour compléter le trio qui franchement, ne payait pas de mine. Entre lui qui avait la subtilité d’un éruptif, Isaac qui ne l’était pas tellement plus et Vibeke dont il n’avait jamais entendu le son de la voix, par Merlin… Ils n’étaient pas rendus. Enfin, au moins elle semblait un peu adaptée à la mission, parce que les autres, ça n’était pas gagné. Adossé au mur, Lachlan attendait en silence que la mixture soit prête, et attrapa la bouteille avec sa rudesse habituelle et un grognement au passage. C’est que les trucs à boire non alcoolisés, merci bien. Surtout quand c’était magique. Franchement, l’extérieur aurait beau changer, l’intérieur serait toujours aussi ravagé, qu’on se le dise.

La question de la brunette le stoppa dans son élan alors qu’il avait fait sauter le bouchon de la fiole. Eh beh… On était vraiment, vraiment pas rendus. Lui qui pensait qu’elle était la plus à même de sauver un peu les meubles, ça s’annonçait mal. S’il avait été du genre mesquin, il l’aurait sans doute vannée sur le fait que les sang-purs qui ne savaient pas quoi faire de leurs dix doigts, c’était quand même n’importe quoi. Haussant les épaules, il répondit de son traditionnel ton bourru. « Boh, ça doit pas être tellement plus dur que d’chopper un vif d’or. » C’était qu’il avait de la dextérité, Lachlan. De l’équilibre, aussi. Enfin, sur un balai. Non, vraiment, ça promettait…


Spoiler:
 

Mal à l’aise dans ce corps qui n’était pas le sien, Lachlan affichait un sourire poli et tellement figé que ça en était ridicule. Tout ici le tendait, à commencer par ce lieu snob. Tout ce qu’il détestait, tout oui. Ca et les mondanités qu’il avait quittées en même temps que sa brillante carrière. Mais au moins, ça, ça ne lui manquait pas. Personne ne semblait prêter attention à lui et tant mieux, même si c’était quand même bizarre d’être serveur avec ce physique de cinquantenaire bellâtre là, n’importe quoi. Mais qui était-il pour juger les choix des autres, hein ? Dans un coin, la fausse Vibeke n’était pas des plus habiles, et Lachlan avait opté pour la stratégie du bon chien bien dressé : pas bouger. Il était à côté d’un groupe de soiffards et faisait juste des allers-retours pour recharger, c’était bien. Et puis, dans la foule des inconnus, il la vit. Son sang ne fit qu’un tour dans ses veines empruntées.

C’était un cauchemar. Un putain de cauchemar. Déglutissant dans sa chemise trop serrée, Lachlan relâcha son maintien un peu, fit vriller un verre qui s’éclata au sol. Merde, merde, pas se faire remarquer ! Luttant contre sa panique, il attrapa d’une main tremblante sa baguette pour ramasser les débris d’un sort - surpris par sa propre voix sans accent écossais. Aller-retour en cuisine, correction verbale du gérant des lieux, Lachlan repartit avec son plateau en esquivant les deux mangemorts qu’il avait reconnu - inspecteurs des travaux finis ou quoi ? - croisant le chemin d’Isaac à qui il lança un regard qui en disait loin sur son envie de foutre le camp. Ca allait, Isaac n’était pas près de la moldue, qui lui tournait désormais le dos, obnubilée par la toile. Est-ce que ça le surprenait ? Non.

Angoissé, il resta à bonne distance d’Ana, veillant doucement sur elle comme un ange gardien malsain. A cet instant plus que jamais, sa propre condition lui éclata en pleine tête, et les remords avec. Putain de cognard…
Revenir en haut Aller en bas
Magda Debusschere

Magda Debusschere


MOLDU
Ce n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.

MOLDUCe n'est pas la magie qui fait qu'un être est magique.
| HIBOUX POSTÉS : 113
| AVATARS / CRÉDITS : Ella
| SANG : Rouge? Comme tout le monde.


L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyMer 10 Fév 2021 - 2:48

Magdaleenjte n’avait jamais connu les soirées mondaines, ni les rassemblements chics. Elle venait d’une famille modeste, complexe et n’avait jamais aspiré à gravir quelconque sphère de quelconque société, qu’elle soit néerlandaise, anglaise ou sorcière. Elle savait qu’Athos n’avait pas le même parcours, mais il ne l’avait jamais sortie, et elle ne l’avait jamais réellement demandé. Elle était curieuse, certes, mais sans plus. Elle préférait les activités simples, qui se transformait bien souvent en moment magique. Une soirée sur la plage, par exemple. Ou encore le couché du soleil sur un bateau. La jeune mère papillonna ses yeux vers son brun, concluant que peu importe l’activité, ce qui la rendrait heureuse serait de passer un moment avec lui, en amoureux, chose qu’ils n’avaient pas nécessairement été récemment. Oh, ils étaient très amoureux, mais ils avaient du priorisé leur bambin, son travail à lui, ses études à elle. Ce soir leur appartenait à tous les deux. « Prête » répondit-elle avec un sourire trop grand en exécutant une pirouette pour faire virevolter les pans de sa robe. Elle était belle, dans toute sa simplicité. Peu maquillée, vêtue d’une légère robe bleu pâle qui faisait un peu hors-saison, les pommettes rosées par l’amour. La brunette attrapa sa cape puis posa un baisé spontané sur l’épaule couverte d’Athos, avant d’enlacer ses doigts entre les siens et marcher doucement avec son homme jusqu’à la galerie d’arts.

L’endroit était épatant, majestueux. Sorciers et sorcières groullaient. Certains semblait prêts pour la cérémonie des Oscars alors que d’autres lui donnait l’impression d’être à un bal d’Halloween. Magda ne s’était toujours pas faite à cette idée de robe pour homme. M’enfin. « Merci Monsieur Debusschere, à notre retour » dit-il avec son fier accent en prenant la coupe qu’Athos lui tendait. C’est que la néerlandaise avait troqué les blagues sur le sperme magique de son conjoint pour la fausse bague qu’elle portait sur son annuaire gauche, évidemment. Gayson attira son attention vers les toiles rouge sang – tout à fait morbide si vous vouliez son avis – et Magdaleenjte s’appuya contre lui, faisant mine de regarder les œuvres d’un œil expert. Après avoir goûté à son mousseux, la jeune femme chuchota à l’intention de son mari : « tu crois qu’il les vend combien…peut-être que Tobias pourrait nous faire vivre ». Ce n’était pas un mauvais plan… « y’a des ressemblances… » continua-t-elle en faisant référence à l’explosion d’encre rose bonbon qu’avait fait leur fils et qui était ‘fièrement’ affiché sur le frigo. Ses sourcils se froncèrent, lorsqu’elle remarqua qu’Athos semblait distrait. « Tu as vu quelqu’un que tu connais? Tu me présentes? » demanda-t-elle en souriant. Elle ne connaissait étrangement pas grand monde de l’entourage de son sorcier. Elle ne dirait pas non à s’y sentir un peu plus incluse, il le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Wellington

Isaac Wellington


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 288
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman - PANDA
| SANG : Sang-Mêlé (mais souhaite le Sang-Pur)


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi-même
| PATRONUS : Un corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 EmptyMer 10 Fév 2021 - 8:14

On est décidément dans la merde.
Il est avéré que ce sont ceux qu’on vient de cogner avec Lachlan, qui sont décidément plus dans la merde que nous. L’état d’apathie dans lequel, ils se trouvent me donne envie de les finir. Parce que je dois me défouler, et parce qu’au final, pourquoi pas, après tout ? Les jointures de mes mains sont décidément bien rougies et les mâchoires des deux types ont un angle assez inquiétant. J’ai pété les maxillaires et, honnêtement, je pense qu’ils sont morts. Ou alors, à deux doigts de l’être. Je récupère un cheveu sur l’homme, tout comme mon compatriote Mangemort et je me retrouve à attendre que Vibeke Camran vienne à terminer sa mixture.

Quelle merde décidément, vu le trio. On va faire de la merde.

Histoire de bien enfoncer le clou, mon amie la mère de famille pose une question des plus pointilleuses et intéressante. On a pris la place des serveurs, est-ce qu’on sait en faire le métier ? Buvant la petite fiole auparavant tendue, je toise Lachlan McCulloch avec mon regard bleu clair qui a su sans le savoir, former sans sourciller, le fond de ma pensée. Je suis bon au Quidditch, alors virevolter avec un plateau dans les mains, ça doit être facile non ? Vu ma grimace, j’en suis moyennement convaincu.

- On est pas si cons, quand même. Ça, ça reste peut-être à prouver.

Spoiler:
 

Gauche, tout comme mon ami Rude dans ce corps qui n’est pas le mien, j’évolue au milieu des convives. Avec un sourire cérémonieux et une envie folle de me barrer loin d’ici. C’est du moins, ce que je peux lire dans le regard que m’offre mon homologue masculin. Tout aussi à l’aise que moi, parmi tout ces connards. Le plateau, porté avec mes deux mains, je suis à deux doigts de faire tomber tous les verres présents dessus. Si j’en crois le bruit que j’entends, pour Rude, c’est déjà le cas.

Quel merdier. Je vous jure.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

L'hiver écarlate | SUJET D'INTRIGUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse :: 
The Vermentino Art Gallery
-