GRYFFONDOR : 20 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 58 pt | SERPENTARD : 2 pt
Retrouvez l'édition de décembre de la Gazette des sorciers !
-20%
Le deal à ne pas rater :
-20% Sweat à capuche pour Femme
43.97 € 54.99 €
Voir le deal

Partagez

Boum boum pouf | Ft. Archie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 593
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Boum boum pouf | Ft. Archie Empty
MessageSujet: Boum boum pouf | Ft. Archie Boum boum pouf | Ft. Archie EmptyMar 26 Jan 2021 - 19:19

Le Dragon Alley Coffee était un établissement qui était fort populaire en son temps. Son propriétaire, Caractacus Eperdu, avait décidé de tirer profit de la situation d’après-guerre pour ouvrir son café sur le Chemin de Traverse. Avec un positionnement de prix très bon marché s’adaptant aux sorciers à la bourse vidée par la guerre, il connut un succès retentissant. Dans les années 1950’s, il devint THE place to be pour les sorciers adolescents en vacances, sans-cesse en quête d’endroits où se rassembler et ayant peu d’argent de poche. Cependant, le Dragon Alley Coffee ferma ses portes au milieu des années 1960’s à cause d’une sombre affaire de travail dissimulé d’elfes de maison.
Stubby venait souvent là pour traîner avec ses amis pour traîner en sirotant un bon milkshake caramel-citrouille à moindre coût. Ils étaient rassemblés à cinq autour d’une table. Cinq jeunes hommes de quinze à seize ans en train de débriefer sur une soirée d’anniversaire ayant eu lieu quelques jours auparavant. L’un se vantait d’avoir enfin réussi à décrocher un rendez-vous avec la fille qui lui plaisait. Ce qui, de fil en aiguille, porta à l’attention du groupe les occupations de Stubby durant cette soirée.
« Je veux pas dire… MAIS ! Il m’a semblé ne pas avoir vu Stub’ pendant un bon moment, à la soirée. Et, comme par HASARD, il en allait de même pour sa nana, et au même moment… Je veux pas spéculer à tort, mais c’est louche. » exposa l’un des garçons d’un ton comiquement suspicieux.
L’intéressé, face à cette accusation déguisée, lâche un rire aussi amusé que gêné.
« Je ne parlerai qu’en présence de mon avocat ! »
« Mais alleeeez ! Dis-nous tout ! »
« Bon, OK ! Seulement parce que c’est vous. Et vous ne le répétez à personne ! » La résistance avait bien duré trente minutes. Il attendit quelques secondes avec un regard énigmatique pour ménager un faux suspens. « Il se pourrait qu’avec Judith… Nous soyons montés à l’étage… Et ayons fait boum boum boum… »
Un élan d’enjaillement saisit le groupe d’adolescent qui saluait le « champion ». Beaucoup de furent posées. Stubby savourait sa gloire. Il raconta, sans trop entrer dans les détail prétendument par « pudeur », le moment comme un prophète rapportant la parole sacrée.
C’est moi ou son discours paraissait louche ? Et ce pourquoi : tout était faux.
La seule chose un tant soit peu vraie était que Stubby était bel et bien monté à l’étage pendant une période prolongée. Mais pas avec sa petite-amie. Celle-ci avait du quitter la soirée juste avant. C’était avec un jeune homme que Stubby était monté à l’étage. Un jeune homme de deux ans son aîné, le cousin de la personne qui célébrait son anniversaire. Stubby et ce garçon avaient plus ou moins flirté tout au long de la soirée. Et dès que Judith fut partie… Ils s’étaient embrassés – et seuls eux savent quoi de plus. Voilà. C’était tout. Donc, Stubby mentait. Celui-ci tourna son regard vers son ami, Archie, qui agissait plutôt différemment des autres. Il lui adressa un sourire, comme pour le convaincre de la véracité de son histoire.
Le reste de l’après-midi se passa tranquillement. Petit à petit, le groupe d’amis se dissolvait, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que Stubby et Archie.
« On fait le chemin ensemble pour rentrer ? » demanda Stubby en remettant sa petite veste.
Revenir en haut Aller en bas
Archie M. Davidson

Archie M. Davidson


| HIBOUX POSTÉS : 42
| AVATARS / CRÉDITS : Tyler Hoechlin
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Se réveiller dans un monde, où la musique et le succès, n'existent pas.
| PATRONUS : Un albatros
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Boum boum pouf | Ft. Archie Empty
MessageSujet: Re: Boum boum pouf | Ft. Archie Boum boum pouf | Ft. Archie EmptyJeu 28 Jan 2021 - 21:00

Le jeune adolescent se retrouvait assis autour d’une table, avec son ami Stubby et trois autres garçons, au Dragon Alley Coffee. Ce pub était leur quartier général. Ils s’y regroupaient souvent pour discuter, boire un verre à moindre coût. Quelques jours auparavant, ils étaient allés à une fête ensemble, et débriefaient de cette dernière. Les commentaires allaient bon train, jusqu’à ce que l’un d’entre eux, soulève l’absence de Stubby, une partie de celle-ci. Archie l’écoutait sans rien dire, en sirotant son jus de citrouille bien frais. Il attendait la suite. Louche, le mot était lâché. L’interlocuteur voulait en savoir plus, à ce propos.

Quelques minutes plus tard, après une supplication énergique de l’intéressé, Stubby se mit à table. Il avouait non sans une certaine fierté, être monté à l’étage avec sa copine, et avoir fait Boum Boum Boum !!! Une acclamation générale avait retentie, alors qu’Archie demeurait toujours dans le silence, ne feignant même pas d’applaudir pour de faux. Il relatait le déroulement de l’acte au reste du groupe ébahi. Le jeune adolescent n’en pensait pas moins, et pour cause : il avait surpris son ami embrasser un jeune garçon peu avant. Il savait donc que cette histoire était fausse, et ne tenait pas debout.

Le jeune garçon avait senti un regard peser sur lui, et un sourire explicite, qui voulait dire qu’une seule chose : ce que je raconte est vrai. Ne dis rien. Ah ça, il n’allait pas le contredire devant ses amis. Il ne serait pas permis. Mais dès lors qu’ils ne seraient plus que deux, il allait lui exposer le fond de sa pensée. Cela était ainsi depuis leur rencontre à Poudlard, et continuerait ainsi jusqu’à la fin. Archie ne se gênait pas pour le chambrer amicalement, le taquiner, et dire ce qu’il avait sur le cœur. Enfin, la discussion  se poursuivait tranquillement, le reste de l’après midi.

Puis les trois amis prenaient congés un à un, pour qu’il ne reste que le duo infernal. C’était le moment où jamais pour le jeune adolescent d’ouvrir sa bouche, et de sermonner son ami. Il n’en revenait pas de ce qu’il avait entendu. Un beau tas de bêtises, si vous vouliez son avis. Il reportait son regard inquisiteur sur le " champion "  du jour.

- Alors comme ça, Judith et toi…. ? Ca s’est passé comme tu l’as décrit ? Je veux en savoir plus !!! Et je pense que le garçon que tu as embrassé aussi, d’ailleurs. Le pauvre. J’espère que tu te rends compte, de ce que tu as fait et dit. S’était-il exclamé, une nuance de reproche dans la voix. Il n’ajoutait rien de plus. Il l’avait assez accablé comme ça.

Il était l’heure de rentrer en effet. Beth et Holly attendait Archie à la maison. Ses deux mères comptaient beaucoup pour lui, même s’il cherchait à s’en détacher, et trouver le jeune homme en devenir qu’il serait plus tard. Il avait bien trop connu les moqueries sous capes de leurs voisins, et leurs regards mauvais et suspicieux, au sujet du couple que formaient ces dernières. Il était bien décider à l’expliquer à Stubby, et à lui faire comprendre que son comportement de cette après-midi, était comme celui de toutes ces personnes : blessant et humiliant.

Il reprenait plus calmement, souriant à son ami, et enfilant sa petite veste à son tour.
- Allons-y alors. Après toi mon pote ! Il lui donnait pour la peine une tape aimable sur le haut du dos. Serait-ce le début d’une habitude qui va perdurer ? Probablement. Archie sortit sur ses talons en ricanant.

Il marchait aux côtés de son ami, plongé dans ses pensées. Il cherchait un moyen de lui faire comprendre tout ça, sans le brusquer ni le braquer. Il ne voulait pas se disputer non plus. Au bout de quelques minutes, une idée lui apparu. Sa maison n’était pas loin d’ici, et il proposait à Stubby d’entrer un instant, sachant ses deux mères présentes au domicile. Il allait faire les présentations. L’entrée était jonchée de pots de fleurs, de plantes toutes plus colorées les unes que les autres. Sur les murs extérieurs se trouvaient des dessins, des motifs, aux couleurs criardes. La demeure ne passait pas inaperçue.

Archie se tournait vers Stubby, et l’invitait à entrer, d’une douce voix, prétextant son envie de lui montrer ses parents. Ce qui n’était pas entièrement faux, mais pas entièrement vrai non plus. Au sens commun du terme. Il avait bien un père, mais ce dernier n’habitait pas ici.
- Tu veux entrer une minute ? Il y a deux personnes que je voudrais te montrer. Ca ne sera pas long. Archie laissait la primauté du passage à son ami, et lui emboîtait le pas. La porte carillonnait doucement, et une voix féminine brisait le silence.

- Archie, c’est toi mon chéri ? Viens, on est au salon. Beth avait une douce voix mélodieuse. Il précédait cette fois son ami, le guidant jusqu’à la dite pièce, et ménageant sa surprise. Ses deux mères étaient enlacées sur des coussins moelleux, et lisaient un livre à deux. Il allait les embrasser tendrement.

Reportant son regard sur Stubby, il prononçait cette poignée de mots. Calmement, posément. Espérant créer un électrochoc, chez mon ami rencontré sur les bancs de Poudlard.
- Stubby, tu as devant toi Beth et Holly, mes deux mères. Une délicate odeur d’encens au bois de Santal flottait dans l’air, et invitait au voyage, dans un pays lointain, comme tout dans cette étrange maison. Indi, le chat roux de la famille, dormait lové entre les couvertures confortables.

Un bien beau tableau. Mais Archie attendait la réaction de son ami, face à tout ça. Qu’en penserait-il ? Jugerait-il sa famille, le jugerait-il lui-même ?
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 593
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Boum boum pouf | Ft. Archie Empty
MessageSujet: Re: Boum boum pouf | Ft. Archie Boum boum pouf | Ft. Archie EmptyLun 1 Fév 2021 - 22:34

Il y avait ce garçon qui, depuis le début de la soirée, le regardait avec insistance. Il le regardait avec l’espoir d’être vu de lui. Alors, tout naturellement, Stubby avait posé son regard celui et lui avait adressé son plus beau sourire. Peu de temps après, ce garçon se décida à venir vers lui entre deux jeux à boire pour lui faire la conversation comme cela se faisait souvent lors de ce genre de soirée. Quelques heures plus tard, alors que la petite-amie de Stubby avait dû quitter la soirée prématurément, le garçon lui avait adressé un regard équivoque au milieu des volutes violettes de pèteuforik. Ils s’étaient alors retrouvés à l’étage où peu de gens passaient.
Ils avaient échangé des paroles d’une banalité sans égale à toute voix basse. Stubby lui souriait, il riait à ses plaisanteries. Son cœur battait si fort. Il était dans l’attente. Devait-il faire le premier pas ? Allait-il oser ? Deux filles montèrent les escaliers en gloussant bruyamment. Elles n’avaient pas fait attention à eux, trop occupées dans leur propre délire. L’alcool lui donnant une toute nouvelle audace, il s’adressa toujours à voix basse au garçon.
« Tu ne veux pas m’embrasser ? » demanda-t-il tandis que les demoiselles entraient dans la salle de bain.
« Ici ? »
« Tu n’es pas cap’ ? C’est toi qui m’as fait monter. »
Les filles ressortirent de la salle de bain et ne les remarquèrent qu’à ce moment-là. Ne se doutant de rien, elles demandèrent s’ils n’avaient pas vu l’un de leur ami. Ils répondirent par la négative et elles redescendirent au rez-de-chaussée. Un petit silence suivit. Le garçon se décala pour regarder derrière Stubby qui était dos à l’escalier. Puis, comme il ne voyait personne à l’horizon, il répondit à sa demande, presque un défi, en l’embrassant doucement. Ainsi, pour la première fois, Stubby rencontrait les lèvres d’un garçon. Le baiser ne dura que quelques courtes secondes avant qu’ils prennent la décision plus avisée de se cacher dans une des chambres.

Certes, Stubby modifiait un peu la réalité. Il ne voyait pas le problème à ça, à vrai dire. Il ne blessait personne. Judith était sa petite-amie, après tout. Et personne n’allait vérifier si ce qu’il disait était vrai ou pas. Alors que leurs amis étaient partis, Stubby se retrouvait seul avec Archie. Celui-ci se comportait étrangement. Il aurait pensé qu’il aurait été content pour lui, lui lancer un petit « bien joué » en lui assénant une tape amicale sur l’épaule. Mais il n’en fit rien.
A la place, presque sur un ton de reproche, Archie l’accusa plus ou moins d’avoir menti et exposa la vérité. Stubby crut que son cœur s’arrêtait pour de bon ! Il savait ? Qui d’autre le savait ? Sa vie allait-elle s’achever ainsi sur cette terrible humiliation ? Il s’efforça de garder son sang-froid. Un grand sourire amusé accompagné d’un rire para alors son visage. Il fit une tape sur l’épaule de son ami comme si celui-ci avait fait la blague du siècle.
« Qu’est-ce que tu racontes ? Mon pauvre, je crois que le pèteuforik t’as plus attaqué le cerveau que prévu ! »
D’un revers de la main, il balaya le sujet, ne laissant pas le temps à Archie de répondre quoique ce soit. Ils sortirent du café. Stubby pensait avoir évité la catastrophe hiroshimienne. Il respirait de nouveau. Cependant, ça turbinait dans sa tête. Archie l’avait-il vu ? Qui d’autre l’avait-il vu ? Il n’y avait personne. Personne !
Les deux amis firent le chemin joyeusement. Stubby racontait comment sa mère avait su qu’il avait fait le mur ainsi que la sévère réprimande qui avait suivie. Son ami lui proposa soudainement de passer chez lui alors qu’ils arrivaient devant sa maison.
« T’es sûr ? » s’étonna Stubby. « T’es sûr que ça va pas déranger tes parents ? »
A l’époque, cela ne se faisait pas trop d’inviter des amis en présence des parents. Et il savait que ceux d’Archie travaillaient à domicile. Face à son ton rassurant, il accepta d’entrer. Le corridor d’entrée était jonché de pots de fleurs en tout genre sur lesquels il faillit trébucher. Une voix féminine résonna, appelant Archie dans le salon d’un ton affectif. Il emboîta le pas de son ami en direction de la pièce à vivre.
Il fut intensément perturbé par la vision qui s’offrait à lui. Deux femmes étaient installées sur des coussins, l’une contre l’autre. Il n’en oublia pas pour autant la politesse et les salua d’un geste de la main timide accompagné d’un petit bonjour. Puis, ce fut l’odeur qui le frappa. Une odeur plutôt puissante qu’il n’avait sentie qu’en cours de divination.
« Euh… Je ne savais pas que tu avais… deux mères ? Et ton père ? »
Cela lui paraissait très étrange. Il n’avait jamais vu ça.
Revenir en haut Aller en bas
Archie M. Davidson

Archie M. Davidson


| HIBOUX POSTÉS : 42
| AVATARS / CRÉDITS : Tyler Hoechlin
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Se réveiller dans un monde, où la musique et le succès, n'existent pas.
| PATRONUS : Un albatros
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Boum boum pouf | Ft. Archie Empty
MessageSujet: Re: Boum boum pouf | Ft. Archie Boum boum pouf | Ft. Archie EmptyMar 9 Fév 2021 - 20:43

Le jeune Archie exposait à son ami, sa version de la soirée. Il n’était pas monté à l’étage avec Judith. Il en était sûr. Elle était partie peu avant, donc cela était impossible. Il avait gardé le silence pendant le récit de Stubby devant leurs amis. Mais ils étaient seuls maintenant. A l’écoute de son récit, Stubby paraissait soudain plus inquiet. Il se demandait sûrement qui d’autre savait, à part Archie. Pour toute réponse, il balaya le sujet de la main, et il avait accusé son ami, d’avoir abusé du Péteuforik. S’il savait. S’il savait que chez lui, il y avait de quoi en préparer à profusion. Mais la plante qui procurait ça, était bien entendu cachée des regards curieux. Il gardait cette pensée pour lui, mais lui répondait tout de même, sur le ton identique de reproche, que précédemment.

- Quoi, qu’est ce que je raconte ? Le Péteuforik n’y est pour rien là-dedans, tu le sais très bien. D’ailleurs il était pas fameux, si tu veux mon avis…. C’était plus fort que lui, Archie ricanait comme un idiot.

L’heure était venue de rentrer, et les deux jeunes garçons sortaient du pub, et prenaient la route de leur domicile respectif. Archie écoutait religieusement son ami, et la sévère réprimande qui avait découlé, de son retour à la maison après la soirée. Elle n’y était pas allée de main morte. Les mères, toutes pareilles !!! Les siennes l’avaient attendu, et l’avait scruté à son retour, de la tête aux pieds. Lorsque l’examen était terminé, il pu enfin aller se coucher, sans un mot.

- Mon pauvre, c’est dur pour toi. J’ai été examiné en entier à mon retour, comme un vulgaire animal en faute, sans un mot. C’était gênant. Il riait encore, mais en face de Beth et Holly, il en menait pas large. Elles savaient imposer leur autorité, sans ouvrir la bouche, et monter le ton.

Sur le chemin, il se souvenait de ce qu’elles avaient enduré, de la part de leurs voisins mal avisés. Et de toute la peine et le chagrin qu’il avait ressenti, et qu’il ressentait encore, malgré l’affirmation de son caractère. Il cherchait un moyen de le lui montrer, en douceur. Une idée lui était apparue, et Archie la mettait à exécution sans attendre. Il avait invité son ami perdu dans ses pensées, à entrer chez lui, et faire la connaissance des deux femmes de sa vie. Il y en aurait d’autres, mais à cet instant, elles étaient les plus importantes à ses yeux.  

- Rassure toi, mes parents sont cool, et ils ne seront pas déranger par ta présence, crois moi. Fais attention où tu met les pieds… Ce qui était vrai. Les deux mères d’Archie n’étaient pas comme la plupart des parents de ses camarades. Elles étaient ouvertes d’esprit, et une certaine jeunesse les animaient.

Le jeune adolescent suivait son ami dans l’entrée, dont la porte carillonnait. Il s’en était suivi une voix féminine, qui avait empli l’espace, appelant Archie auprès d’elle.  Ce dernier entraînait Stubby à sa suite, guettant sa réaction, face au spectacle qui se jouait devant lui. Deux femmes enlacées en train de lire un livre commun. On ne voyait pas ça tous les jours, ni chez tout le monde. Ca pouvait choquer, le jeune garçon en était absolument conscient. Mais il avait fait ce choix sciemment. Il avait fait les présentations. Cette dernière ne se faisait pas attendre.

Un geste timide de la main pour les saluer, et un petit bonjour. Stubby était perturbé, bredouillant quelques mots, à son attention. Tout en souriant, content de sa victoire, Archie lui répondait.
- Si je ne te l’ai pas dit, c’était pour les préserver. Un couple de même sexe n’est pas bien vu, de nos jours. Et…... elles ont déjà subit assez de méchancetés comme ça. J’espère que tu ne m’en veux pas, mon ami.  Maintenant tu es au courant.

Stubby avait mentionné son père. C’était une autre histoire, différente en beaucoup de points, de celle-ci. Le temps était aux confidences, et il devait se résoudre à lui en parler. Cette évocation était difficile pour l’étrange famille, mais elle existait néanmoins. Il fallait faire avec.
- Mon père, bonne remarque. Il n’habite pas ici. Il est Moldu, et ne possède pas de pouvoirs magiques. Je l’ai connu il y a peu…., et je m’en suis rapproché. Pour tout te dire, il me manquait une présence masculine, un modèle sur lequel prendre exemple. Je suis désolé mamans, je sais que ça vous fait mal, quand j’en parle. Mais c’est la pure vérité. Il ne voulait pas faire de la peine, à ces deux femmes qui avait veillé sur lui, et qui l’avait élevé. Mais il souffrait aussi, de toute cette haine qui gravitait autour d’elles. Et puis, un jeune garçon se construisait aussi avec l’image d’un père. Et ce dernier, avait été absent une bonne partie de sa jeunesse.

Beth qui sentait un mélodrame arrivait aussi gros qu’un dragon, prenait la parole, en invitant l’ami de son fils, à s’asseoir plus confortablement, et qu’il était le bienvenu. Indi dormait d’un sommeil profond, et était bien loin de toute cette agitation.
- Stubby mon petit, choisit un coussin moelleux, et assis toi. Veux-tu une boisson rafraîchissante ? Tu es le bienvenu. Archie nous a souvent parlé de toi. Sur ce, elle se levait, et allait en cuisine, cherchait de quoi abreuver tout le monde. Ses jus de fruits étaient frais et délicieux.

Le bois de Santal diffusait son odeur forte dans la pièce… Il m’asseyait à côté de son ami, fier de cette rencontre haute en couleurs, comme le reste de la maison. Il lui en ferait une visite guidée, en oubliant pas les produits artisanaux qui étaient fabriquées par ces quatre mains habiles. Il fallait bien faire marcher le commerce. Et puis qui savait, Stubby trouverait peut-être son bonheur, ou celui de ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 593
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Boum boum pouf | Ft. Archie Empty
MessageSujet: Re: Boum boum pouf | Ft. Archie Boum boum pouf | Ft. Archie EmptyVen 12 Fév 2021 - 22:42

« Tu es sûr que personne ne va débarquer ? » demanda Stubby dans la semi-pénombre de la pièce, assis sur le lit.
« Oh… Tous les invités vont probablement monter d’un moment à l’autre. Je ne sais pas pourquoi ils le feront mais ils le feront. » Le Gryffondor esquissa un léger sourire à cette réponse teintée d’ironie rassurante de ce garçon qui se tenait à ses côtés. Celui-ci prit sa main avant de se pencher vers lui pour l’embrasser. Ils ne tardèrent pas à s’étendre sur le lit pour être plus à l’aise. Rapidement, leurs mains exploraient le corps de l’autre. D’abord timide, puis plus confiantes. Stubby ne s’était jamais senti aussi grand et adulte qu’en ce moment même. C’était mille fois mieux qu’avec Judith !
Cependant, quand les caresses de ce garçon commencèrent à devenir plus intrusive, Stubby se crispa et saisit ces mains indiscrètes pour les placer à des endroits plus décents, suscitant l’étonnement chez leur propriétaire.
« Qu’est-ce qu’il y a ? T’aimes pas ça ? Tu veux pas ? »
Cela dépassait l’entendement ! Stubby fronça les sourcils en secouant la tête.
« Non, pas ici. Pas maintenant. Pas comme ça. »
Il n’était peut-être pas tout à fait sobre, mais il avait encore un minimum de discernement. Le garçon, bien pris au dépourvu, tenta de le rassurer de nouveau pour le convaincre d’aller plus loin. Il insistait. Mais le refus était catégorique et le Gryffondor commençait à s’agacer de cette insistance. Il en était un peu vexé.
« Tu ne sais pas ce que tu rates. » marmonna-t-il alors, abdiquant finalement.
Stubby soupira, dépité. De nouveau, il se sentit comme un gamin.

Quoique cela lui en coûtait, Stubby soutenait mordicus sa version des faits à cette soirée. Il laissait entendre qu’il ne voulait rien avoir à faire avec des garçons. Celui qui aurait affirmé le contraire se serait vu accuser de la plus méprisable des diffamations. Il ignora délibérément l’insistance d’Archie à ce sujet. Il n’aurait pas voulu accuser son ami d’un tel méfait non plus.
A la place, il raconta son retour chez lui suite à cette soirée. En fait, ce n’était pas sa mère qui l’avait le plus réprimande, mais son beau-père (Voyez l’affront de cet homme qui se prenait pour son père). Elle avait approuvé, cela étant. Puisqu’elle n’avait rien fait pour le stopper.
« J’aurais préféré être seulement examiné. T’as eu de la chance. »
Il avait le bleu sur son avant-bras pour témoigner de sa réprimande ! Vous savez, l’éducation dans les années 50… Archie lui proposa de passer par chez lui. Un peu gêné, Stubby accepta malgré tout. Ils entrèrent alors. Ils allèrent dans le salon où se trouvaient deux femmes l’une contre l’autre. Cette vision rendit Stubby très confus et inspirait en lui des sentiments contraires. Archie lui expliqua plus ou moins. Il s’excusait de ne pas lui avoir dit. Mais Stubby était trop perturbé pour songer à lui en vouloir. Il bredouillait quelques mots, posant naturellement une question sur le père. Il se demandait aussi quelle était sa vraie mère, du coup.
Il évitait de regarder les deux femmes, à vrai dire. Les voir ainsi enlacées le dérangeait. Il aurait préféré que Beth et Holly ne restent pas aussi proches en sa présence. Il sentait que ce n’était ni approprié ni respectueux. Cela le mettait mal à l’aise. Mais en même temps… il ressentait une petite admiration pour ces dames. Cependant, cela ne suffisait pas à effacer le sentiment de malaise. Beth l’invita à s’asseoir sur un coussin. Il s’exécuta.
« Je veux bien, merci. » répondit-il poliment.
Il fut content de la voir se lever et s’éloigner de sa compagne pour aller chercher des boissons.
« Ah oui ? Et qu’est-ce qu’il a dit sur moi ? » se risqua-t-il à demander en lançant un regard en coin à Archie.
Pourquoi son ami l’avait-il emmené ici ? Quelque fut le message qu’il voulait lui faire passer, Stubby n’appréciait pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Archie M. Davidson

Archie M. Davidson


| HIBOUX POSTÉS : 42
| AVATARS / CRÉDITS : Tyler Hoechlin
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Se réveiller dans un monde, où la musique et le succès, n'existent pas.
| PATRONUS : Un albatros
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Boum boum pouf | Ft. Archie Empty
MessageSujet: Re: Boum boum pouf | Ft. Archie Boum boum pouf | Ft. Archie EmptyVen 19 Fév 2021 - 17:55

Archie avait écouté avec une attention particulière, le récit de son ami Stubby, à son retour chez lui après la soirée. Il avait eu apparemment plus de chance que lui. Il voulait savoir en quoi. Il ne connaissait pas ses parents, et se demandait bien de quel genre de punition, il avait pu écoper. Une petite idée lui trottait dans la caboche, mais il espérait que ça ne soit pas ça. Une horreur selon lui. Ses deux mères ne l’aurait pas permis. Jamais. L’absence de mot et leur indifférence, suffisait à Archie pour comprendre de quoi il en retournait. Et dans ces circonstances, il n’insistait pas. Ca voulait tout dire. Il regardait son ami avec inquiétude.

- Qu’est ce que tu veux dire par là ? J’ai eu plus de chances que toi ? Ca n’augurait rien de bien bon. Il le ressentait.

Ils avançaient côte à côte sur le chemin du retour à la maison, et le jeune adolescent avait eu l’idée d’inviter son meilleur ami, à venir rencontrer Beth et Holly. Il savait qu’il serait accueilli avec le sourire. Il s’interrogeait sur la réaction de ce dernier, face à elles. Il voulait lui faire passer un message. Il était monté à l’étage avec un garçon, et sa mère biologique était en couple avec une femme. Bien que le jeune adolescent était en pleine rébellion à ce sujet, il ne voyait pas le mal qu’il y avait, à aimer une personne du même sexe que soi. Il avait appris à aimer cette deuxième femme, et il al considérait à un niveau égal, et lui portait un amour identique. Stubby le comprendrait-il ? Allait-il lui avouer enfin la vérité ? Il le savait, mais il désirait que les mots viennent de sa bouche.

Quelques minutes plus tard, ils étaient devant la maison. Archie le suivait, alors qu’ils pénétraient à l’intérieur. Archie se dirigeait vers le salon, où ses deux mères lisaient un livre, enlacées. Cette vision avait l’air de mettre mal à l’aise son ami. Il ne savait pas quoi en penser vraiment. Archie l’observait, guettant ses réactions. Il saluait les deux femmes timidement, et avait posé une question sur son père. S’il avait fait sa rencontre récemment, il lui avait manqué durant toute son enfance. Il n’avait pas eu de modèle masculin, auquel s’identifier. Il le faisait aujourd’hui, et ce père nouvellement retrouvé, et les moqueries de son entourage, avaient été l’élément déclencheur de cette rébellion. Il voulait trouver cette virilité et cette masculinité qui coulait dans ses veines. Le Quidditch en était un exemple, parmi d’autres.

Le jeune adolescent s’était assis sur un coussin à son tour, proche de son ami, qui n’était définitivement pas à son aise, au milieu de ce tableau familial. Puisqu’on en était là, autant continuer les confidences. Il allait lui révéler le nom de sa vraie mère. Il n’était pas né dans un chou hein !!! Les livres Moldus véhiculaient des idioties parfois. Il respirait un grand coup, et se lançait dans une nouvelle explication.

- Détends toi, elles ne mangent pas d’ados !!! Et pour ton information, Beth est ma mère biologique. Je ne suis pas arrivé ici par magie… Bref, et comme tu le sais, mon père ne vit pas ici. C’est un Moldu, alors tu penses bien que tout ça pour lui, c’est du vent. Mes deux mères se sont rencontrées lors d’un voyage en Inde. Tu fais le lien !!! On ne pouvait guère se tromper de pays, avec la décoration de la maison. Il riait à ses paroles, espérant que son ami, se soit un peu plus détendu.

Beth proposait à boire, et se levait ensuite pour aller chercher les boissons à la cuisine. Ca aiderait logiquement a être décontractés. Et puis leur jus de fruits était délicieux. Archie y avait droit tous les matins, au petit déjeuner. Qu’est ce qu’Archie avait pu dire à ses deux mères, à propos de Stubby ? Que la vérité, vous croyez quoi ? Il trouvait nécessaire de le glisser dans la conversation, avant qu’Holly ne commence son récit.
- Que la vérité l’Ami, seulement et uniquement la vérité !!! Il était satisfait. Il donnait une petite accolade dans le dos de son ami, comme pour le rassurer, de la suite. Tout irait bien.

- Et bien Archie nous a dit que tu étais son meilleur ami, et que vous faisiez les quatre cent coups ensemble. Ca ne m’étonne pas de lui, il a toujours était taquin !!! Dis-moi tout, ses blagues ne sont pas trop lourdes ? Certaines fois, on en peut plus !!! Mais qu’est ce que tu veux, on fait avec. Il nous fait beaucoup rire, cela dit. On est contentes de l’avoir, et de te connaître enfin. Holly avait parlé avec sincérité. Elle aimait connaître les amis de son fils, et était poussée par la curiosité aussi.

Beth faisait son retour au salon, avec des boissons fraîches, et des biscuits de sa composition. Estomacs fragiles s’abstenir…  Elle posait le plateau au milieu, et servait les verres. Un jus multivitaminé colorait le verre, et des biscuits secs patientaient sur le plateau. Archie savait la liste des ingrédients, mais il se taisait, laissant Stubby trouver l’ingrédient mystère... Il souriait, content d’être en compagnie de son ami, auquel il avait dévoilé la vérité. Désormais, il n’avait plus rien à lui cacher.

- A la tienne mon Ami, et à la mort des tabous !!! Archie avait levé un toast lourd de sens, qui il l’espérait, ferait écho chez son meilleur ami.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 593
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Boum boum pouf | Ft. Archie Empty
MessageSujet: Re: Boum boum pouf | Ft. Archie Boum boum pouf | Ft. Archie EmptyLun 22 Fév 2021 - 23:31

C’était un fait : Mrs. Ghazi, anciennement Boardman, n’avait jamais vraiment eu d’autorité sur son fils. S’il avait bien intégré les règles de politesse et la notion de bien et de mal, jusqu’à sa première rentrée à Poudlard, il n’avait jamais vraiment connu l’interdit. Encore à bientôt seize ans, il était réfractaire à ce concept. Sa mère avait beaucoup de mal à le réprimander et à le punir. Ce n’était pas comme cela qu’elle visualisait son rôle de mère. Elle laissait cette tâche à son mari qui, lui, savait faire preuve de fermeté et portait son rôle de père, garant de la discipline, avec aplomb. Stubby n’acceptait pas cette autorité. Mais que les choses soient claires : il n’était pas maltraité. Mr. Ghazi n’était point plus violent qu’un autre pour son temps. Il demeurait même juste – quoique strict. L’adolescent avait reçu une sanction et une réprimande à la hauteur de sa bêtise. Les choses auraient simplement pu se faire dans le calme s’il s’était montré docile et repenti.
« Tu sais, avec l’autre, il suffit que j’ouvre un peu ma bouche pour qu’il en fasse des caisses. »
L’autre désignait son beau-père. En l’occurrence, Stubby avait beaucoup provoqué sa colère par divers moyens.

La famille d’Archie était très différente de la sienne. Le schéma ne ressemblait à rien de ce qu’il avait pu voir ailleurs. Il était un peu perdu et surtout très perturbé. Voir les deux femmes exposer leur amour de façon aussi impudique le dérangeait. Ce n’était pas quelque chose que l’on faisait… et encore moins que l’on montrait. Stubby aurait eu terriblement honte à leur place. N’était-ce pas un peu irrespectueux de s’exposer ainsi sans gêne ?
Archie lui expliqua comment Beth et Holly s’étaient trouvées, tout en glissant l’information sur sa mère biologique. Sa vraie mère, donc. En effet, tout faisait sens quand l’on voyait l’intérieur de la maison. Ceci dit, cela n’aidait pas vraiment Stubby à se détendre. Beth se leva pour aller chercher des boissons. Il osa alors une petite question dont la réponse le fit sourire.
« Ca va, faut dire que j’ai l’habitude. Puis comme il n’y a que des gars dans le dortoir, bah ce genre de choses ne nous frappe même plus. Archie, ce n’est pas le pire de beaucoup. »
Stubby remarquait que les garçons entre eux n’avaient pas le même humour que les filles entre elles. Un garçon qui amusait beaucoup ses copains pouvait ne pas connaître ce même succès auprès de la gente féminine.
Beth revint au salon avec un plateau de verres et de victuailles pâtissières. Stubby se força à sourire au toast d’Archie. Ne pouvait-il pas le lâcher avec ça ? Cela devenait franchement lourd ! Il but en silence dans son verre avant de le reposer.
« Il est bon, ce jus. » commenta-t-il en s’adressant aux deux femmes. « Vous le faites vous-même ? »
Il s’avançait sur un terrain plutôt neutre. Pour ne pas qu’Archie relance le sujet qui fâche de façon pertinente. Il n’avait rien à lui dire, rien à lui avouer. Rien qui le concerne de près ou de loin. C’était des choses qui ne regardaient que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Archie M. Davidson

Archie M. Davidson


| HIBOUX POSTÉS : 42
| AVATARS / CRÉDITS : Tyler Hoechlin
| SANG : Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Se réveiller dans un monde, où la musique et le succès, n'existent pas.
| PATRONUS : Un albatros
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Boum boum pouf | Ft. Archie Empty
MessageSujet: Re: Boum boum pouf | Ft. Archie Boum boum pouf | Ft. Archie EmptyDim 28 Fév 2021 - 16:35

Stubby Boardman, ils s’étaient rencontrés à Poudlard, à leur première rentrée, et depuis cette époque,  étaient toujours amis. Ils se connaissaient par cœur, l’un comme l’autre pouvaient deviner à l’avance les réactions de l’autre, face à une situation, ou un sujet précis. Et en l’occurrence, l’échappée de son ami lors de cette fameuse soirée avec un de ses camarades, n’était pas passée inaperçue, aux yeux d’Archie. Mais Stubby s’entêtait dans la version, qu’il avait servie à tout le groupe. Le jeune adolescent savait qu’il n’en était rien, et malgré le fait de le mettre face au mur, ce dernier continuait sur sa lancée. Archie songeait qu’il ne parviendrait pas à lui faire avouer la vérité, de cette manière. Il devait trouver autre chose.

Il avait écouté en détail le récit de son ami de retour à la maison, et le sien ne s’était pas passé de la meilleure façon. Il avait cru tout d’abord à une punition physique, mais fut à moitié rassuré, lorsque son ami lui expliquait que l’autre , en avait fait des caisses. Il y avait différentes façons de faire des caisses hein. Il ne savait pas vraiment pour laquelle opter. Lui avait eu droit à de l’indifférence, et un examen de la tête aux pieds. Ce qui ne le mettait pas à l’aise. Il regardait son ami curieusement, et un peu perplexe.
- Les parents hein, ils sautent sur la moindre occasion pour t’en mettre plein la figure !!! Enfin, j’espère que c’était pas trop la galère pour toi… Il essayait de détendre l’atmosphère, et de faire rire son ami. Tout ça est derrière eux, mais il avait eu plus de chances par rapport à son ami. Et bon, il était mieux loti. Alors autant glisser une plaisanterie, pour penser à autre chose.

Archie avait eu une idée lumineuse sur le chemin du retour, et avait proposé à Stubby de visiter sa maison, et de rencontrer ses deux mères, dans l’espoir que ces dernières opéraient un déclic, dans la caboche de son ami. Il était têtu, mais Archie n’avait pas dit son dernier mot. Arrivés au salon, les deux femmes lisaient un livre à deux, enlacées. Stubby n’avait pas semblé à l’aise dans ses chaussures. Il avait salué d’un bonjour timide, et était perturbé. Archie lui avait exposé la situation, leur rencontre, son père…

Beth était partie dans la cuisine pour préparer la collation, Holly avait répondu à sa question. Le jeune adolescent riait en l’écoutant, et failli lui jeter un coussin dessus, à l’évocation de ses blagues jugées trop lourdes. Il levait simplement les yeux au ciel. Ca voulait tout dire. Mais finalement prenait ça à la rigolade, car au fond il savait qu’Holly l’aimait comme son propre fils. Il n’était pas le pire, selon l’avis de Stubby. Mais il était placé en bonne place, et avait amusé son petit groupe d’amis, à de nombreuses reprises. Et son humour particulier était bien connu.

- Mais tu m’aimes comme ça, avoue !!! Disons que je mettais de l’animation. Il adressait un clin d’œil complice à Holly, en ricanant bêtement. Ces moments étaient des bons souvenirs pour l’adolescent. Les soirées de fous rires et de discussion dans le dortoir avec leurs petits camarades avant de dormir. Il s’en rappellerait longtemps.

Beth revenait dans la pièce entre deux paroles, et posait le plateau garni des boissons et de quelques pâtisseries faites maison au centre, afin que chacun puisse se servir lui-même.  Stubby appréciait le jus de fruit, et demandait s’il était fait ici. Bien sûr, comme beaucoup d’autres choses.
- Je te remercie. Il est fait maison oui, nous avons quelques fruits dans le jardin, et nous achetons les reste, pour confectionner les différents jus. Celui-ci est multivitaminé, et plein de saveurs. D’ailleurs mon chéri, tu devrais faire visiter notre atelier à ton ami, et lui expliquer ce qui est fabriqué ici. Il pourrait sûrement trouver de quoi se faire plaisir, ou faire plaisir à sa famille. Beth souriait, faire connaître leur artisanat et élargir leur public, était important pour arrondir leur fin de mois, et faire valider tout le travail effectué, par leurs mains fines et expertes.

Archie acquiesçait d’un signe de tête, en replongeant ses lèvres dans son verre. Sur le plateau se trouvait des cookies, d’une couleur sombre tirant sur le verdâtre. Un ingrédient secret se trouvait à l’intérieur, et pour un nez affuté, l’odeur le trahissait de manière évidente. Le goût était singulier, mais Archie y était habitué. Il attendait avec une certaine excitation, la réaction et l’avis de son ami. Il le sondait d’un air amusé.
- Sers toi un petit gâteau, tu verras, ils sont très bons. A toi de déceler l’ingrédient spécial…. Tu m’en diras des nouvelles. Il lui passait le plateau en gloussant comme un idiot. Puis en prenait un à son tour, pour l’accompagner. Il en croquait un morceau, en gardant le silence. Il lui laissait le temps de la réflexion.
Plus tard, il le conduirait dans l’atelier de ses deux mères, où se trouvait une multitude d’objets, tels que des bougies, des cosmétiques, le tout emballés dans des jolis paquets en tissus recyclables, à l’emblème de leur marque. Elles avaient leur clientèle fidèle, mais en conquérir une nouvelle, était leur leitmotiv. Elles n’étaient pas riches, mais avaient de quoi survivre avec leurs gains.

Au terme d’un silence pesant où l’on entendait que le craquement des cookies sous la dent, Archie le rompait en invitant Stubby, à poursuivre la visite de la maison, et surtout de l’atelier familial. L’instant de gêne était terminé !!! ls se poseraient dans sa chambre, ou dans le petit jardin attenant à la maison. Enfin tranquilles, pour poursuivre la conversation. Archie nommait les pièces rencontrées en ajoutant quelques mots ça et là. Ils étaient devant la fameuse porte en bois, où était noté en lettres rondes et grandes le mot Atelier. A côté une porte rouge était scellée. A l’intérieur une plante odorante y  poussait tranquillement. Archie poussait la porte en bois, et l’ouvrait en grand, pour que leurs regards l’embrasse entièrement.

- Et voilà, tu as ici tout l’artisanat de mes deux mères. Bougies, cosmétiques, les tissus d’emballages recyclables… Je t’invite à en faire le tour, et si tu trouves ton bonheur, fais toi plaisir. Le jeune adolescent avait appris à faire office de vendeur, pour écouler le stock, et ramener des Galions à la maison.

Il les connaissait par cœur, et demeurait sur le seuil, tandis qu’il observait son ami dans la pièce. Il était fier de ce savoir-faire, mais un sentiment contraire s’était mué en son être, à la rencontre de son père. Il avait tout bouleversé. Mais jamais il n’abandonnerait les deux femmes de sa vie. Et il espérait que son ami en fasse de même, lorsqu’il aurait trouvé sa moitié, quelle qu’elle soit.
Revenir en haut Aller en bas
Stubby Boardman

Stubby Boardman


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 593
| AVATARS / CRÉDITS : ★ MIKA
| SANG : ★ Mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Boum boum pouf | Ft. Archie Empty
MessageSujet: Re: Boum boum pouf | Ft. Archie Boum boum pouf | Ft. Archie EmptyHier à 23:26

Archie et Stubby étaient amis depuis plusieurs années. Depuis leurs onze ans, ils passaient une partie non négligeable de leurs journées ensemble. C’était le genre d’amitié qui durait toute une vie.  L’un l’autre, ils se connaissaient comme s’ils étaient frères. Ils ne se cachaient pour ainsi dire presque rien. Presque. Dès que Stubby avait pris conscience de son attirance honteuse pour les garçons, c’est-à-dire très tôt dans son adolescence, il s’était efforcé de le cacher à tous, y compris à Archie.  Ce n’était pas une chose à dire, même à ses plus proches amis. Et si ses copains commençaient à craindre qu’il tombe amoureux d’eux ? Il ne savait pas depuis combien de temps Archie l’avait compris – ou même s’il l’avait vraiment compris. Etait-ce depuis cette soirée ? Ou depuis plus longtemps encore ? En tout cas, Stubby allait continuer à soutenir qu’il se trompait. Si au moins, cela pouvait entretenir le doute chez son ami…

Après quelques minutes – et quelques mètres séparant Beth de Holly, Stubby commença à se sentir plus à son aise, suffisamment pour plaisanter avec timidité. La défense d’Archie l’amusa.
« C’est bizarre, je dis la même chose à McGonagall… et ça l’empêche pas de me coller. »
Stubby ne comptait plus ses heures de retenue en compagnie du charmant concierge Apollon Picott qui n’avait du dieu grec que le nom. C’était un vieil homme peu sympathique que le Gryffondor connaissait bien. Si bien qu’il avait presque fini par un peu l’apprécier, cet homme. Mais il doutait que ce sentiment fut réciproque. Il ne lui rendait même pas ses bonjours ! « Taisez-vous » constituait 40% de ses interactions verbales à son égard. Pour plaisanter, Stubby aimait dire qu’il vivait une histoire d’amour à sens unique avec le concierge.
Stubby fit un compliment à Beth et Holly pour le jus de fruits, apparemment fait maison. Il eut l’impression, d’un coup, qu’Archie et lui ne vivaient pas du tout dans le même monde. Ce mode de vie bohème était on ne peut plus différent du sien. Finalement, Stubby se laissa tenter par un biscuit. Quand il l’eut en bouche, une expression perplexe habilla son visage. Il fronçait les sourcils, désorienté. Qu’était-ce ? C’était étrangement familier. Ce n’était pas du pèteuforik. Le biscuit n’avait pas la couleur violette caractéristique du pèteuforik, ni le goût ou l’odeur de la barbapapa. Il sentit le bout qui lui restait entre les doigts… puis il regarda Archie d’un air scandalisé.
« C’est pas du cannabis ?? »
Il reposa le bout, par précaution – et ne comptait pas en reprendre. Il n’avait jamais consommé cette substance, à vrai dire. Mais il avait déjà senti l’odeur qu’il détestait particulièrement.

Après cette dégustation de cookie fort étrange et sur recommandation de Beth, Archie fit visiter la maison à Stubby, mais plus particulièrement l’atelier de ses parents. Stubby n’avait jamais senti autant d’odeurs différentes dans une seule maison. Cette maison était certes étroite – mais ne pourrait jamais l’être plus que son appartement, mais très cosy.
Quand ils arrivèrent à l’atelier, une forte odeur de plantouille, avec des soupçons sucrés et boisés, assaillit le nez de Stubby. C’était très inhabituel pour lui. Il se mit alors à déambuler dans la pièce. Il s’arrêta sur les bougies pour toutes les sentir une à une. L’une sentait la forêt, il appréciait. Mais il la reposa là où il l’avait trouvé.
« Elles font ça pour vivre ou juste pour arrondir les fins de mois ? »
En dehors du commerce familial, la mère de Stubby faisait de la broderie ou du tricot pour des clients ou des voisins pour arrondir les fins de mois. Il lui arrivait également de faire du babysitting. Eh non, les cours de musique de son fils et les couches de la petite dernière ne se payaient pas tout seuls !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Boum boum pouf | Ft. Archie Empty
MessageSujet: Re: Boum boum pouf | Ft. Archie Boum boum pouf | Ft. Archie Empty

Revenir en haut Aller en bas

Boum boum pouf | Ft. Archie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] La Boum [DVDRiP]
» [UPTOBOX] La Boum 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Balade à Londres-