GRYFFONDOR : 33 pt | POUFSOUFFLE : 49 pt | SERDAIGLE : 129 pt | SERPENTARD : 77 pt
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Nous vous informons que les inscriptions pour la première speed killing ont été lancé
Le Deal du moment : -56%
Carte Fnac+ & Deezer Premium 12 mois
Voir le deal
60 €

Partagez

Chacun son tour [Perseus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vibeke Camran

Vibeke Camran


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 114
| AVATARS / CRÉDITS : Vibeke Stene
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pièce dont les murs sont des miroirs
| PATRONUS : Un cheval
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Chacun son tour [Perseus] Empty
MessageSujet: Chacun son tour [Perseus] Chacun son tour [Perseus] EmptyMer 27 Jan 2021 - 19:53

Pour cette fois c’était prévu. Vibeke se devait donc que tout soit parfaitement préparé, parfaitement prévu et surtout sans fausse note. Elle en faisait peut-être un peu trop finalement, Perseus avait visiblement opté pour une certaine détente envers elle. Mais si elle s’était trompé dans sa perception, il pourrait prendre une éventuelle aisance de sa part pour du mépris. Ce qu’elle ne songerait jamais alimenter à son égard. Perseus méritait toute sa considération, son admiration sans doute, au moins en partie. C’était sans la moindre arrière-pensée. Elle ne songerait aucunement à commettre la moindre faute avec ou envers lui. Ce jour-là, après le départ de son époux, Vibeke avait confié les enfants aux soins d’une nourrice dans une partie de l’immense demeure. Elle avait saisi lors de sa dernière visite que Perseus n’était pas forcément à l’aise avec eux et préférait ainsi lui épargner leur présence, même si ils n’étaient pas spécialement embêtants. Il s’était montré compréhensif la dernière fois. Il n’en serait peut-être pas toujours de même. Et il suffisait que la journée ait été longue, délicate ou simplement désagréable pour que la présence des plus jeune puisse lui déplaire. Ce qui était exclu pour elle.

Mais ce n’était pas tout. Si cet été il était arrivé à l’improviste, la trouvant dans une tenue assez décontractée, une robe légère, de petits voiles de tulles, des chaussures ajourées légères, sans être inconvenante ce n’était pas le mieux. Pour ce jour-là elle espérait donc faire mieux. Beaucoup mieux. Elle avait pris le temps de le faire. Vibeke avait donc opté pour une robe très soignée, presque assez classique mais bien coupée pour ne pas sembler basique. Un corsage satiné, un décolleté bien ajusté sans être dans la provocation entouré de dentelle, de longues manches larges qui dévoilaient avec une certaine finesse ses mains fines dans une fente, le bas de la robe d’un tissu fluide et plissé. Si la robe noire restait assez simple, elle espérait par son maquillage et sa prestance que l’ensemble ne serait ni terne ni sans intérêt. Sans vouloir impressionner Perseus, ce dont elle ne se pensait même pas capable, elle voulait éviter d’être commune et oubliable. Marquer ne serait-ce qu’un peu l’esprit de cet homme si intéressant.

Le salon qui accueillerait cette nouvelle entrevue aussi avait été préparé. Un feu de cheminé brûlait pour réchauffer cette autre immense pièce, ridiculement grande elle aussi, et assez étrangement chargée d’objets divers, choisis par le propriétaire des lieux pour impressionner et marquer son aisance financière. Une pendule sculptée avec beaucoup de détails, un vase de cristal très travaillé où trônaient des fleurs séchées, donnant presque un aspect triste à tout l’endroit. Vibeke n’était pas maîtresse de ces décisions. Elle avait simplement fait la demande que tout soit prêt, le parquet ciré, pas le moindre grain de poussière, les boiseries brillantes, de quoi tenter de rendre l’endroit un peu plus gai. Un plateau d’argent posé sur la table portait le service à thé et quelques biscuits, un autre posé sur le buffet avec des verres et quelques bonnes bouteilles au cas où le thé finisse par le lasser. Elle ressentait même une certaine nervosité à l’approche de l’heure, faisant les cent pas dans ce salon jusqu’à ce qu’un elfe ne vienne lui annoncer l’arrivée de Perseus. Elle avait donc remis en place sa robe, ses cheveux qu’elle avait exceptionnellement choisi de laisser libres, et elle était prête. C’est donc bien droite et donnant une impression d’assurance qu’elle avait accueilli son invité, lui accordant tout de même un sourire doux.

-Bonjour Mr Flint, ravie de vous revoir ici.

Lui tendant une main dans un geste convenu, la belle scandinave était sincèrement heureuse de le revoir. Il ne lui fallait tout e même pas trop lui montrer, cela ne serait pas correct. Mais la lueur de ses yeux trahissait légèrement ce sentiment.

-Je vous en prie, installez-vous.

C’était un minimum. Pour commencer. Elle fit de même, laissant un elfe faire son devoir et les servir avant de lui faire signe de sortir, les laissant seuls. Délicieusement seuls. Une forme de nervosité restait bien présente chez elle, faisant un peu battre son coeur. Mais si il avait accepté de venir, c’était sans doute parce qu’il en avait envie lui aussi quelque part. Une visite, cela n’engageait pas à grand chose. Et Isaac avait peut-être raison, Perseus avait peut-être eu envie qu’elle s’intéresse un peu à lui. Elle avait osé cette invitation, elle avait le sentiment de ne plus pouvoir maintenir sa ligne de conduite, ayant presque l’impression d’être en faute rien qu’avec sa lettre.

-J’espère que vous n’avez pas mal pris ma proposition, je sais qu’elle était un peu osée…

Au fond il devait déjà savoir que la récitation de poésie était un prétexte et que c’était bien une conversation que Vibeke avait souhaité entretenir avec lui. Sans réellement savoir ce qu’elle en attendait cela dit. Quelques instants elle en était presque venue à en vouloir à Isaac ce l’avoir ainsi conseillé, ne parvenant pas à trouver assez d’assurance pour réellement mener les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 177
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (dea tacita/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Chacun son tour [Perseus] Empty
MessageSujet: Re: Chacun son tour [Perseus] Chacun son tour [Perseus] EmptyDim 31 Jan 2021 - 19:58

Maître Perseus”Le sorcier se retourna vers le vieil elfe de maison qui avait pointé le bout de son nez en dehors de sa chambre. Il aurait aimé que la créature cesse de le nommer ainsi, et si des fois, il puisait la force nécessaire en lui pour le corriger, ce jour, il n'en fit rien. “Partez-vous toute la journée ?” Il avait un certain nombre de rendez-vous, il était vrai. Mais il reviendrait plusieurs fois, notamment pour le déjeuner. “Je serai là ce midi.” C'était là toute l'information qu'il donnait. Il arrivait à Perseus de le retrouver en train d'essayer de préparer quelque chose à manger ou de nettoyer la gazinière. A vrai dire, l'elfe n'était pas grabataire non plus, mais l'auteur préférait faire les choses seul plutôt que de demander à un (ancien) esclave de s'exécuter.“Puis-je m'occuper du chiot en votre absence ?” Il n'oublierait jamais Maximus. Pour ainsi dire l'animal se rappelait toujours à son bon souvenir s'il lui prenait l'envie de le délaisser plus de 10 minutes. “Si tu le désires.” Il avait fini par penser que Pepito avait besoin de passes temps. Les plantes vertes - notamment les cactus dans la salle à manger et le salon - résultaient de cette réflexion. Si l'envie lui prenait aussi de jouer avec Maximus, il n'y voyait pas vraiment d'objection. Croyant que la discussion était close, il enroula autour de son cou une de ces écharpes qui valaient une fortune. Il attrapa le livre en norvégien que lui avait offert Vibeke - un tel présent lui paraissait toujours étrange mais pour le moins original - et adressa un dernier signe de tête à l'elfe avant de s'éclipser.

Il réapparut plus tard devant le manoir des Camra, celui-ci ressemblant davantage à un château. Avec le temps, il n'avait pas cessé de mépriser l'homme qui vivait ici. La vérité, c'était qu'après l'anniversaire de la vieille Yaxley, il n'avait jamais songé revenir ici. Y être invité pour un raison raison qu'une grande soirée mondaine lui avait simplement paru incohérent. Pourtant, il était bien debout cette résidence immense. Il avait été terriblement étonné par le présent de la jeune Vibeke. Déjà d'un part, parce qu'il ne faisait grand étalage de la date de son anniversaire. D'autre part, il ne l'avait pas cru capable d'un tel geste. Il fut doublement contredit lorsque cette dernière prit de l'initiative de ce rendez-vous. Il avait du mal à croire que la lecture de ces textes lui soit si importante. Aussi abordait-il cette rencontre avec curiosité et peut-être bien une pointe de méfiance. Voilà bien longtemps qu'il avait perdu toute naïveté. Il savait qu'il ne s'agissait que d'un prétexte.

Elle l'accueillit avec toute l'élégance qui la caractérisait. Il la contempla un instant, ou peut-être deux avant de répondre. “Bonjour à vous aussi Mrs Camran.” Il remarqua sans mal l'absence des deux enfants. Et en vérité, ils se retrouvèrent bien vite seuls, les elfes de maison les laissant dans une grande pièce à l'image de l'immensité de cette demeure. Il l'écouta ensuite s'excuser presque. A vrai dire, plus le temps passait, plus il pensait que quelqu'un lui avait soufflé l'idée. Tout ceci paraissait si éloigné de son caractère qu'elle avait sans doute été conseillée. Cette information le perturba quelque peu. “Je ne répéterai jamais assez que l'audace est une qualité fort louable.” Il en possédait une bonne dose également. C'est ce qui lui permettait d'avance. Il n'avait pas tellement le choix peu importait de quel pan de sa vie on parlait. Ce n'était pourtant pas l'audace qui l'avait poussé à accepter, mais plutôt sa curiosité presque maladive. “Comment vous portez-vous en ce début d'année ?” Demanda-t-il pour ouvrir la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Vibeke Camran

Vibeke Camran


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 114
| AVATARS / CRÉDITS : Vibeke Stene
| SANG : Pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pièce dont les murs sont des miroirs
| PATRONUS : Un cheval
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Chacun son tour [Perseus] Empty
MessageSujet: Re: Chacun son tour [Perseus] Chacun son tour [Perseus] EmptyLun 1 Mar 2021 - 22:32

Elle avait ses objectifs, ses impératifs. Si Vibeke voulait bien entendu donner comme toujours la meilleure image possible de sa personne, pour Perseus elle souhaitait aussi lui donner l’impression d’une plus grande aisance que la dernière fois. Arrivé à l’improviste, elle avait eu le sentiment de s’être laissé troubler par la surprise. Bien qu’il y ait en fait d’autres raisons pour la troubler dans cette précédente entrevue. Quoi qu’il en soit, pour cette fois, elle avait souhaité se donner un peu plus de chances. Bien qu’avoir organisé cette rencontre ajoutait aussi une part de stress dans l’affaire. Il y avait le fait d’avoir fait cette démarche assez peu convenable, bien sûr, mais aussi la peur de le décevoir. Car si il avait accepté, c’était sans doute qu’il espérait tout de même quelque chose, même le plus simple. Et toute attente risquait d’être déçue.

Il faut dire qu’elle se sentait terriblement incohérente. Distante depuis le départ, peu à l’aise lors de leur première entrevue seul à seul, là voilà qui lui offrait un livre pour son anniversaire et semblait presque réclamer sa présence aujourd’hui. Si elle l’avait fait non seulement par envie mais aussi sur les conseils d’autres, elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter des réactions de Mr Flint. La prendrait-il seulement au sérieux? S’amusait-il déjà de son attitude en silence? Pour le moment et dans le doute elle préférait encore oublier cette solution.

Ce fut sans doute plus simple encore une fois en sa présence. Vibeke était sincèrement satisfaite de sa présence et espérait pouvoir lui offrir un nouveau moment agréable, un échange calme et sereine, sans la présence peut-être perturbante de ses enfants. Bien que sages, les jeunes Camran pouvaient accaparer l’attention de leur mère et ainsi la détourner de son invité et de ses devoirs de maîtresse de maison.

-Bonjour à vous aussi Mrs Camran.

Les salutations conventionnelles faites, la jeune femme avait invité son interlocuteur à prendre place, le plus confortablement possible. Le service fait, elle tenait parfaitement son rôle. Ou disons presque parfaitement. Elle restait quelque peu perturbée par l’idée qu’il pourrait facilement la croire bien légère et entreprenante avec son invitation. C’est pourquoi elle n’avait pas résisté et s’était excusé, souhaitant l’assurer de ses bonnes intentions.

-Je ne répéterai jamais assez que l'audace est une qualité fort louable

Si Vibeke appréciait bien entendu cette réponse, la belle espérait ne pas être réduite à cette définition, passant pour une jeune femme audacieuse et sans retenue. Ses craintes grossissaient le trait, largement. Pourtant elle sourit, humblement, prenant la chose comme un compliment venant de lui. Ce n’était après tout pas la première fois qu’il lui disait quelque chose du genre.

-Je vous avouerai espérer ne pas trop posséder cette qualité bien souvent perçue tout à fait autrement.

Par son mari par exemple. Par Morgane si il savait qui se trouvait dans leur salon il en ferait une crise terrible. Ils seraient certainement largement insultés, autant elle que lui, bien qu’elle serait sans doute la seule à en entendre parler des jours, si ce n’est de plus lourdes conséquences encore. Avec les personnes qu’elle avait eu cette fameuse audace de faire entrer entre leurs murs, Darren finirait peut-être par la cloîtrer dans ce ridicule château.

-Comment vous portez-vous en ce début d'année ?

Il commençait sagement donc, cela lui convenait parfaitement. Bien installée, parfaitement droite, presque dans une posture réservée, Vibeke pris sa tasse de thé entre les mains avant de lui accorder son regard… sans oublier son sourire bien qu’assez discret.

-Très bien, je vous remercie. Et vous-même?

Les politesses, les ronds de jambes, ils y étaient habitués tous les deux. Simple échange de départ, la scandinave laissant filer sa voix douce entre ses lèvres.

-J’espère que vous avez eu l’occasion de célébrer votre anniversaire tout de même? J’imagine que les fêtes de fin d’année prennent assez de place dans ces moments…

Mais elle, on l'avait informée, et elle y avait pensé, choisissant un présent dont l'effet restait encore inconnu en-dehors de remerciements qui pouvaient tout à fait être de simples politesses. L'optimiste, voilà encore une qualité que la jeune Camran ne possédait que très peu.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus Flint

Perseus Flint


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 177
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston (dea tacita/indi)
| SANG : Sang pur


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Les cadavres de sa mère, sa sœur Briseis et son elfe de maison
| PATRONUS : Il n'est pas capable de produire un patronus corporel.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Chacun son tour [Perseus] Empty
MessageSujet: Re: Chacun son tour [Perseus] Chacun son tour [Perseus] EmptyMar 2 Mar 2021 - 3:06

Perseus savait précisément ce qu'elle sous entendait. L'audace était une qualité fort louable pour un homme, pas une femme. Il avait passé assez de temps avec ses propres sœurs et Morticia pour se faire un avis sur la question. Cependant, il ne percevait pas l'audace d'une manière négative bien au contraire.  “Je ne prétends pas vous connaître mieux que vous-même. Mais je crois que les personnes qui estiment l'audace comme un défaut vous trouvent des qualités tout à fait respectables si cela est votre crainte.” Son obéissance, sa loyauté envers un époux qui ne la méritait définitivement pas... Sa discrétion au point où elle s'effaçait derrière lui, sans oublier la tenue de sa maison. Mais l'auteur à succès que voila était un serdaigle dans l'âme, jusqu'au bout des ongles, prônant l'intelligence et l'érudition sur toutes choses. S'il respectait certaines personnes pour leurs qualités humaines, il jugeait particulièrement durement ceux qu'il jugeait bêtes et peu dégourdis. C'était bien de l'esprit et de l'astuce qu'il constatait derrière cette couche de courtoisies. Ce n'était pas à la portée de tous d'apprendre une nouvelle langue, de s'adapter à un nouveau mode de vie, d'adopter un nouvel accent. Elle avait sans doute accompli d'autres prodiges que lui-même ne réussirait jamais. Ou alors, il ne prendrait jamais la peine de se pencher sur de telles qualités. “Je suis à peu près certain que personne ne vous croit inconvenante.” Ce n'était pas tellement un compliment, plutôt une tentative de la rassurer. Perseus, il aimerait presque qu'elle se montre impertinente et ose lui dire entre quatre yeux ses réelles pensées. Il appréciait qu'on lui dise merde. Ceux qui disaient amen à tout ce qu'il faisait avaient tendance à l'ennuyer. Une partie de ses fans par exemple.

Il avait commencé en douceur en lui demandant comment elle se portait. Comme à son habitude, elle semblait se retenir. Cela le rendrait presque triste s'il n'avait pas cette volonté de l'encourager à s'ouvrir davantage. Elle était à ses yeux comme un petit oisillon qui craignait de prendre son envol, une fleur qui ne s'ouvrait pas. Il n'était pas forcément là pour "l'aider". Car seule pouvait prendre la décision de déployer ses ailes ou ses pétales. Mais le simple fait qu'elle l'ait invité en absence de son mari prouvait quelque chose... Elle changeait. Lentement. Mais sûrement il l'espérait. “Il parait que je suis un livre ouvert.” Sourit-il doucement alors qu'il attrapait sa tasse pour boire une gorgée cette boisson bouillante. Il n'aimait pas réellement le thé, mais ne détestait pas non plus. Il était simplement habitué. “Si je me portais mal, vous le sauriez sûrement.” Précisa-t-il. Etait-il réellement si expressif ? Sans doute. Les gens comprenaient plus facilement lorsqu'il était dérangé, agacé ou simplement ennuyé. Peut-être parce qu'il était entouré de négativité. Tout le temps.

Ah elle s'inquiétait qu'il n'ait pas pu célébrer son anniversaire. Et il allait casser ses illusions sans doute. Car il ne fêtait ni son anniversaire, ni Noël, ni même le Nouvel An. Il détestait ce genre d'évènements qui ponctuaient le quotidien. Ils ne servaient qu'à "montrer" de l'amour à quelqu'un, à un membre de la famille... alors qu'au final, si on aimait réellement quelqu'un, on le dépeignait chaque jour. S'il voulait offrir quelque chose à sa sœur, il n'avait pas besoin d'une raison... M'enfin, elle adorait organiser des repas pour son anniversaire. Alors il s'y pliait. “Au risque de vous décevoir, je ne célèbre ni mon anniversaire ni noël, ni aucune fête en vérité.” Il n'approuvait ni Halloween, ni Pâques. Manger des crêpes pour le mardi gras, et puis quoi encore ? Avait-il réellement besoin de faire ça ? “Cela n'empêche pas mes proches de m'offrir des cadeaux et moi de les apprécier, mais il y a, je pense, d'autres choses à faire que célébrer une année de plus.” Autant lui partager son opinion. Autant lui avouer la vérité. Cela ne lui servirait à rien de mentir là-dessus. Ce n'était, de son point de vue, ni triste ni vraiment un problème. Il ne voyait pas tellement d'intérêt à manger une dinde à noël ou préparer un gâteau parce qu'il avait vieilli d'un an. Et de toute façon, fêter noël reviendrait à choisir entre ses parents et Briseis, et cela il s'y refusait. Il était un éternel célibataire, un loup solitaire - ironique lorsqu'on considérait que ces bêtes vivaient en meute. “J'ai travaillé durant les fêtes. C'est plus important. Mes lecteurs sont plus importants.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Chacun son tour [Perseus] Empty
MessageSujet: Re: Chacun son tour [Perseus] Chacun son tour [Perseus] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Chacun son tour [Perseus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
-