GRYFFONDOR : 39 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
Le Deal du moment :
1 JEU SWITCH ACHETÉ = 1 JEU OFFERT
Voir le deal
39.99 €

Partagez

Happy Vali's day! [Nora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Freya Bakke

Freya Bakke


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 297
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy Vali's day! [Nora] Empty
MessageSujet: Happy Vali's day! [Nora] Happy Vali's day! [Nora] EmptySam 13 Fév 2021 - 0:51

Le soleil n’était pas encore levé, le très léger tintement de la montre qu’elle avait fait enchanter pour la réveiller s’était fait entendre. Un réveil aurait sans doute été tout aussi efficace, un coq aussi peut-être, mais ils étaient bien trop bruyants. Non, il fallait de la discrétion, de la finesse, et surtout ne pas la réveiller. Comme prévu, la montre avait fait l’affaire. Elle dormait toujours, cachée sous les couvertures pour éviter le froid qui pouvait se faire sentir en comparaison dès qu’on en sortait un doigt. N’y résistant pas une fois encore, n’y résistant finalement jamais, Freya avait finit par s’approcher d’elle, se glissant tout contre elle en souriant, caressant délicatement son épaule, son bras, sa hanche, pour finir par poser une main sur ce ventre qui prenait de plus en plus de volume au fil des jours. A mesure qu’il grandissait, c’était l’empressement de la scandinave qui montait aussi. Il leur faudrait de la patience encore avant que leur famille ne s’agrandisse réellement. Mais chaque nouvelle journée les approchait de ce moment et c’était une joie en soi. Quittant à regret leur lit, Freya avait à faire avant qu’elles ne puissent commencer leur journée ensemble. Elle avait prévenu Nora, elle lui avait dit de ne pas se lever aussi tôt et de profiter encore un peu pour se reposer. Elle avait donc déposé un baiser sur la tempe de sa compagne avant de quitter la chambre sur la pointe des pieds, souhaitant lui laisser le plus de temps possible pour dormir encore un peu, au moins avant le lever du soleil.

Aujourd’hui était une de ces journées un peu particulières. La belle avait passé les derniers jours à jeûner pour se préparer à ce rite de remerciement. Le 14 février, le jour de Vali, le retour de la lumière sortie de l’ombre, la victoire et retour du guerrier. La prêtresse qu’elle était se devait d’honorer cette victoire sur Hodr du fils d’Odin. Elle n’était pas certaine que Nora ait compris toutes ses explications lorsqu’elles en avaient parlé, mais ce n’était pas forcément le plus important. Elles ne partageaient pas les mêmes croyances, c’était admis et cela n’avait jamais été caché ni par l’une ni par l’autre. Freya ne la forçait donc jamais à y prendre part et remplissait ses obligations seule sans y voir le moindre inconvénient. C’est donc seule qu’elle avait été jusqu’à son autel, allumant une cigarette de sa préparation pour l’occasion, de quoi ouvrir un peu plus son esprit par quelques plantes dont sa mère connaissait les secrets. Ceci fait, elle avait procédé, comme à son habitude, murmurant les paroles apprises par coeur, se prosternant humblement et remerciant les divinités appropriées. Le temps de terminer ses prières, le se levait. Elle était parfaitement à l’heure, rodée à l’exercice. C’est donc souriante (bien que se sentant un peu étrange cela dit à cause des plantes et de son régime alimentaire des derniers jours) qu’elle avait quitté la pièce. Sur le pas de la porte elle avait retrouvé sa fouine qui semblait l’avoir attendu. La petite bête sur son épaule, Freya avait été préparer un plateau avec les boissons chaudes du petit déjeuner, des biscuits, et surtout ce paquet qu’elle avait réussi à cacher à Nora ces derniers jours. La terriblement curieuse psychomage devenait difficile à tromper, mais Freya avait encore ses petites cachettes dans le cottage. Sa compagne ne devait donc pas être tombée dessus, d’autant plus que le paquet était intact. Une rose rouge accrochée à ce dernier venait compléter le tableau. Le tout assemblé, Freya avait couvert le plateau avant de remonter dans la chambre. Nora ne semblait pas encore éveillée, ou pas tout à fait, n’ayant pas encore quitté les couvertures. Déposant son plateau à côté du lit, elle s’était à nouveau glissé sous les draps, retrouvant la douceur des couvertures et de sa peau. Les pupilles largement ouvertes, la scandinave avait la sensation de tout ressentir de façon plus intense. Il en était de même pour elle, sentant presque les battements de son coeur rien qu’en touchant sa peau. Quelle douce sensation. Freya avait donc laissé ses lèvres se poser sur cette peau qui semblait l’appeler, commençant par son épaule avant de la sentir bouger de plus en plus, s’éveillant certainement plus sérieusement. Elle avait donc osé murmurer les premiers mots de la journée à son oreille.

-Joyeux jour de Vali ma chérie…

Freya savait que pour un 14 février, ce n’était pas forcément la phrase que Nora devait être habituée à entendre. Si elle avait seulement un jour passé ce jour avec un de ces fameux “Valentin”. Avait-elle eu cette habitude? Quoi qu’il en soit, Freya n’était pas coutumière de cette version et sa compagne le savait. Chez elle, c’était un jour de partage, de réjouissance, un jour pour partager de douces pensés, passer du temps en famille et échanger des cartes de voeux. Freya en avait envoyé une à sa mère d’ailleurs, même si elle n’en attendait plus aucune réponse. Elle n’avait simplement pas eu le coeur de ne pas le faire malgré les mots douloureux échangés lors de la fin d’année. Pour cette fois donc, elle resterait auprès de sa belle compagne, profitant de tout ce que sa présence pouvait lui offrir de doux, s’efforçant de lui rendre ce sentiment au mieux, à commencer par ce baiser qu’elle lui offrit une fois Nora tournée vers elle. Un baiser doux, plein de tendresse et de cet amour qu’elle avait pour elle. Même cette étreinte lui semblait plus intense qu’à leur habitude, la scandinave sentant un frisson lui parcourir le dos. La journée promettait d’être particulièrement douce.

-J’espère ne pas t’avoir réveillé tout à l’heure, tu as pu te reposer?

Freya avait laissé sa tête reposer sur l’oreiller, invitant sa belle à venir contre elle, se laissant le temps de profiter d’autres douceurs avant de se lever. Elles n’étaient pas pressées, elles avaient la journée devant elles. Elles pourraient même s’accorder quelques heures de sommeil supplémentaire si elles en avaient l’envie. Pour le moment, ce que la prêtresse voulait, c’était tenir cette femme contre elle. Elle sourit de sentir  son ventre contre elle, rêvant toujours de ce qu’il abritait et qui ferait bientôt leur bonheur.

-Je sais que ta curiosité est sensible alors je vais me permettre de lui dire que nous avons le temps… mais si elle est trop tentée tu trouveras un petit quelque chose avec le petit déjeuner…

Un air innocent, un sourire malicieux, même si ses yeux étaient fermés, Freya savait que sa compagne se sentirait certainement impatiente d’en savoir plus. Il faut dire que la prêtresse avait travaillé pour elle, pour lui faire cette surprise. Pas grand chose en soi, mais du bel ouvrage. Une robe de lin qu’elle avait cousue elle-même, d’un rouge qui saurait mettre en valeur de teint de la psychomage, des motifs travaillés et soignés brodés autour du col et des manches, une ceinture de cuir clair venant compléter cette tenue qui s’accorderait facilement aux siennes si Nora en ressentait l’envie. Une tenue comme celles que la prêtresse portait si souvent, mais parfaitement à sa taille. Est-ce que cela lui plairait? Comme à chaque fois qu’elle offrait quelque chose elle avait un doute. Mais Nora verrait de toute façon sa volonté de lui faire plaisir et de lui offrir un peu plus de son univers à elle. Restait à savoir si la psychomage saurait résister à sa curiosité pour profiter encore un peu des bras de sa belle. Là c’était une autre question.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 306
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy Vali's day! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Happy Vali's day! [Nora] Happy Vali's day! [Nora] EmptyMer 24 Fév 2021 - 14:44


Freya #9966cc
Nora red

Nora avait travaillé tardivement la veille, elle avait la joie de connaître une demie vélane extrêmement charmante. Elle avait pris le temps de bavarder avec elle afin de l’aider dans ses difficultés rencontrées. Nora ne jugeait personne en règle générale, elle serait bien loin prise au sérieux si c’était le cas. Bref, à l’issue de leur entretien, la sorcière avait décidé de finaliser un maximum de dossiers avant le weekend approchant. C’est ainsi qu’elle rentra bien plus tard que les dix-huit heures habituels. Prenant bien soin de ne pas oublier son cadeau de St Valentin qu’elle avait trouvé pour sa chérie.

Arrivée au cottage aux alentours de vingt heures la psychomage eut l’agréable surprise de trouver Freya en plein travail pour leur préparer un repas digne de leur retrouvaille. Nora cacha rapidement le petit présent dans son sac et s’empressa d’embrasser sa douce moitié. Les deux sorcières mangèrent peu de temps après, racontant leur journée respective. Pour le dessert, elles se déplacèrent dans le salon, elles y restèrent peut-être trente minutes de plus. Finalement, Nora se leva du canapé pour se rendre d’abord à la salle de bain puis dans la chambre pour se glisser sous la couverture chaude où elle fut rejointe rapidement pour la plus belle des femmes. Luttant le plus longtemps possible, la sorcière ne tarda pas s’endormir un grimoire posé sur elle. Nora avait du mal à tenir pour lire ces derniers temps, c’était comme si dès qu’elle était couchée hop dodo. Ne pouvant faire autrement la future maman s’endormit paisiblement auprès de sa belle qui semblait tout sourire face une situation déjà observée.

Nora faisait de bonnes nuits, on ne pouvait pas en douter, elle s’endormait contre sa chérie et se retrouvait sur le dos dans la nuit, dévoilant son ventre qui s’arrondissait peu à peu. Les cheveux en bataille sur son oreiller, la sorcière n’entendit pas le réveil de sa tendre moitié, elle sentit qu’elle se levait mais l’endormissement de la psychomage était bien plus marqué. Elle ne bougea pas et resta profondément endormi.
Il lui arrivait même dans son sommeil de faire des mouvements circulaires et apaisant sur son petit ventre, certains lui disaient que c’était son instinct maternel qui se dévoilait peu à peu. Nora resta encore profondément endormi jusqu’au moment où elle entendit les murmures de Freya.

-Joyeux jour de Vali ma chérie…
-Bonjour toi, tu as bien dormi… Répondit Nora à moitié réveillé. Elle aperçut le plateau sur la table de nuit du côté de sa belle, la sorcière se concentra à nouveau sur cette dernière qui était en extase. J’espère que tu n’as pas fait de folie ce matin ?

Nora se redressa sur les coussins avec l’aide de sa complice, préférant la position assise pour discuter.

-J’espère ne pas t’avoir réveillé toute à l’heure, tu as pu te reposer ?
-Oh non ne t’inquiète pas, ces derniers temps je m’endors et dors comme une masse. Je suspecte ce petit changement. Remarqua-t-elle en souriant et désignant son ventre.

Nora rendit le tendre baiser de Freya, elle aimait cette douceur et tout ce qui se dégageait de la belle scandinave. Heureuse et débordant de bonheur elle la prit une nouvelle fois dans ses bras. Il n’y avait jamais trop de câlins entre elles. Doucement mais sûrement les deux sorcières se retrouvèrent à nouveau l’une contre l’autre, Nora dans le prolongement du corps de Freya. La psychomage a toujours été très sensible voire tactile avec les autres, mais depuis son début de grossesse, elle ressentait un peu plus de sensation quand la proximité avec sa compagne était moindre. Il fallait qu’elles en profitent au maximum, bientôt – enfin dans quelques mois encore – elles seraient quelque peu séparées par la grossesse avancée de la psychomage.

-Je sais que ta curiosité est sensible alors je vais me permettre de lui dire que nous avons le temps… mais si elle est trop tentée tu trouveras un petit quelque chose avec le petit déjeuner…
-Hum…Rassure-toi tu auras également ton petit cadeau quand nous nous lèverons. Malheureusement, il est encore dans mon sac…Mais pour le moment si tu veux bien, je voudrai rester contre toi ma chérie.

Nora se blottit encore un peu plus contre Freya, elle la sentit, entendit son cœur battre dans sa poitrine. Il battait fort un peu vite, sans doute que la belle scandinave avait fait brûler quelques encens avant de remonter avec l’anglaise. Nora était heureuse et elle partageait son bonheur à cent pour cent avec l’enseignante.

-Tu sais Freya, tu n’imagines même pas à quel point tu as changé ma vie. Je suis ravie que tu es croisée ma route en cette journée sur le Chemin de Traverse. Une véritable bénédiction, ma chérie je t’aime tellement…oh. Déclara Nora d’une voix douce avant de s’arrêter brusquement. Elle sentit comme un léger « coup ». Hum…il est un peu tôt pour ressentir un quelconque mouvement là-dedans ? Nora prit le temps faire quelques mouvements circulaires avec ses mains comme Freya lui avait conseillé de faire pour une prise de contact en douceur. Elle se surprit un instant à sa propre interrogation, puis comme c’était venu ça avait aussitôt disparu. Plus rien… Sans doute mon imagination, ma chérie.

La sorcière resta encore un moment contre le corps de sa belle amoureuse. Elle se sentait en sécurité et apaisée. Malgré toute sa bonne volonté, Nora craqua finalement, elle voulait voir ce fameux plateau. Ce présent que Freya avait réussi à cacher au cottage. Trépignante d’impatience, elle finit par se redresser sur les coussins à sa position initiale, aucune parole et pourtant la belle enseignante comprit qu’il était temps d’ouvrir les cadeaux.

-Ma colombe je te propose que nous nous levions et prenons notre petit déjeuner en bas. Comme ça nous pourrions échanger nos cadeaux et les découvrir ensembles si tu le veux bien ?

Elle se leva d’un bond et tira sa belle compagne tout contre elle. Faisant attention de ne pas perdre l’équilibre, Nora attrapa les mains de Freya et les plaça de part et d’autre de son petit ventre, quant à la psychomage elle plaça les siennes sur les fesses de son interlocutrice. Elle roucoula de plaisir, aussi malicieuse qu’amoureuse, Nora voulait partager chaque moment avec sa moitié. Même si elles étaient séparées en semaine, elles se retrouvaient et bien plus encore les weekends ou chaque fois qu’il leur était possible.

-Allez viens donc ma douce, suis-moi.

Nora attendit le feu vert et prit finalement sa robe de chambre et la passa par-dessus sa chemise de nuit en soie. Elle prit la tête de la descente jusqu’à la salle à manger, au passage, la sorcière récupéra le cadeau de Freya qui était dans son sac. Pour finalement prendre place sur le canapé. Assise en tailleur et à côté de Freya, elle l’embrassa de nouveau tendrement avant de lui offrir une petite boîte grise emballée avec un joli nœud rouge.

-C’est pour toi ma Colombe, joyeux jour de…Vali.Annonça Nora toute excitée d’avoir réussi à bien prononcer.

Dans un même temps, Freya lui confia son cadeau. Peut-être un peu trop excitée, Nora ne put s’empêcher d’apporter quelques éléments à mesure de l’ouverture de la fameuse boîte par la scandinave.

-Pour la petite histoire, j’espère que tu ne m’en voudras pas mais ce n’est malheureusement pas moi qu’il est fait. Tu connais mon côté manuel…Enfin bref, je te laisse découvrir mais dans l’idée, je l’ai fait faire dans les règles de l’art, chez toi en Norvège. Expliqua Nora doucement, elle marchait un peu sur des œufs. Oui, je sais tu vas me dire que je n’avais pas à faire le déplacement et encore moins toute seule, mais je le voulais. Tu es importante pour moi, ma chérie. Ainsi, sur mes congés j’ai dû faire deux trois aller-retour chez un spécialiste. Il ne fait pas chaud en ce moment par chez toi, sache-le. Nora se rattrapait comme le pouvait, elle voyait l’interrogation sur le visage de sa moitié, limite suspicieuse, angoissée ?

Finalement la scandinave sortit le cadeau de la boîte, c’était un pendentif avec deux cœurs entrelacés gravé et monté sur une chaîne en argent. Elle laissa le temps à Freya de l’observer. Au dos, Nora avait fait gravé « toujours » en runes viking. Elle espérait que Freya comprenne la preuve d’amour que lui offrait l’anglaise.

Spoiler:
 
-J’espère que je n’ai pas écrit de boulette…Le gars qui a gravé avait l’air de comprendre ce que je lui demandai. J’ai fait quelques recherches à la bibliothèque pour l’alphabet runique… Ça me fait penser que peut-être il serait judicieux que tu m’apprennes quelques expressions.

Nora partait dans des explications à ne plus finir, toujours le cadeau de Freya entre ses mains. Elle attendit encore un peu et craqua à son tour et ouvrit le présent que lui avait fait la belle enseignante.

Une robe rouge brodée main avec des coutures reconnaissables entre mille. Freya était douée voire même très douée avec ses mains, Nora ne pouvait le nier. Toujours assise en tailleur, elle embrassa langoureusement son interlocutrice, pour finir par lui bondir dessus la faisant elle aussi basculer. Heureusement que la belle avait de bon réflexe pour la réceptionner.

-J’adore Freya, elle est merveilleuse tu as un talent remarquable. Rhooo je t’aime tellement, je suis la femme la plus chanceuse du monde.

A califourchon sur la scandinave, l’anglaise se positionna le mieux possible. A nouveau, elle attrapa les mains de la norvégienne et les déposa de part et d’autre du bébé. Nora l’embrassa encore et encore alternant ces lèvres et son cou jusqu’à ce que Freya l’arrêta, elle semblait vouloir lui parler…

-Tout va bien, ma chérie ?

Revenir en haut Aller en bas
Freya Bakke

Freya Bakke


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 297
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy Vali's day! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Happy Vali's day! [Nora] Happy Vali's day! [Nora] EmptyJeu 11 Mar 2021 - 15:06

Les deux femmes avaient très naturellement mis en place une forme de relai. Des horaires variables des deux côtés, elles n’étaient pas toujours rentrées au même moment ni même chaque jour pour ce qui était de l’enseignante. Elles prenaient généralement assez naturellement les devants afin de pouvoir profiter au mieux du temps qui leur était donné. Ces derniers temps Freya avait même plutôt tendance à faire du zèle, souhaitant voir sa douce se reposer après ses longues journées de travail. C’est qu’elle avait déjà sa dose de fatigue par sa grossesse. Se retrouvant la première au cottage ce soir-là, c’est avec naturel et même plaisir qu’elle s’était mise en cuisine, souhaitant en plus faire un petit plaisir par ce repas à la belle psychomage qui avait en plus quelques heures de retard. Une réussite il semblerait. Elles avaient passé une délicieuse soirée, commençant par un repas, un moment tendre dans le salon, avant de regagner le lit. Nora ces derniers temps ne mettait pas bien longtemps à sombrer le soir, surtout en rentrant du Ministère. Ainsi, alors qu’elles avaient toutes deux commencé à lire, la belle psychomage avait commencé à tomber de sommeil, n’ayant pas même eu le temps de reposer sa lecture. Cela amusait toujours un peu sa compagne. Freya avait donc ramassé le grimoire avec précautions avant d’inviter sa belle en demi sommeil à se coucher convenablement, la prêtresse la prenant contre elle avant de s’endormir à son tour.

Si elle s’était éveillée bien avant sa compagne, ce n’était pas pour rien. Freya avait eu à faire pour les divinités en cette date particulière. Elle ne s’en plaignait aucunement, c’était autant son travail que sa vocation voire même sa vie. Elle ne s’était pourtant pas privé de retourner tout contre sa belle une fois ses obligations remplies. Ainsi éveillée par les plantes elle lui trouvait sans doute plus de qualités encore. Son odeurs, la douceur de sa peau, la légère folie de ses cheveux, son souffle régulier et détendu, tout en elle lui donnait cette envie de la toucher, la caresser ou l’embrasser. Ce qu’elle fit dans un grand sourire.

-Bonjour toi, tu as bien dormi…

Bien dormi, bien réveillée, et en très bonne compagnie. Elle ne s’était pas pour autant encore totalement arrêté d’embrasser cette peau si tentatrice et chaude de sa compagne. Nora s’était doucement éveillé et retourné vers elle, Freya lui laissant l’espace de se positionner un peu confortablement. Il faut dire que son ventre commençait à prendre de la place.

-Oui, très bien… toujours près de toi.

Se retrouver près d’elle dans cet état d’esprit la rendait peut-être plus sous le charme encore qu’en temps normal. Qu’elle était belle même décoiffée le matin et encore ensommeillée.

-J’espère que tu n’as pas fait de folie ce matin ?

Nora avait souhaité se redresser sur les coussins, Freya l’y avait aidé, soutenant son mouvement avec délicatesse, amusée par sa question. Elle avait sans doute remarqué ses pupilles dilatées et son coeur qui battait un peu plus fort. Ou bien était-ce son sourire légèrement différent ?

-De folie? Non, pas plus que d’habitude je crois.

La scandinave eut un petit rire, sachant que fumer ce genre de plantes n’était pas non plus dans les habitudes de n’importe-qui. De là à parler de folie, pour elle c’était sans doute bien trop fort comme mot. Sans être dans ses habitudes ce n’était pas sa première fois non plus, loin de là. Elle s’était ensuite à nouveau occupé de sa compagne et son état de fatigue.

-Oh non ne t’inquiète pas, ces derniers temps je m’endors et dors comme une masse. Je suspecte ce petit changement.

Désignant son ventre qui avait sans doute effectivement une bonne part sur l’affaire, Nora semblait être affectée par sa grossesse, mais comment pouvait-il en être autrement? La prenant contre elle, Freya en avait profité pour accorder de nouvelles caresses à ce ventre proéminent.

-C’est très possible, en effet. J’aime autant finalement, prends le temps de te reposer quand tu en as besoin.

La belle scandinave avait repris tout contre elle la douce Nora, profitant encore quelques instants de son contact, la sentant avec plaisir se lover dans ses bras. Un silence tout à fait appréciable s’était installé dans la pièce, le souffle des deux sorcière se calant lentement l’un sur l’autre. Freya adorait ces moment où rien ne pressait, où le temps devenait une notion relative et sans réelle importance au moins pour une journée. Elle avait tout de même fini par lui dévoiler une part de son plan, de sa surprise pour ce jour qu’elle plaçait entre son habituel Jour de Vali et la fameuse St Valentin que Nora devait bien mieux connaître. Si on offrait bien petits mots et voeux en l’honneur de Vali, il n’était pas forcément coutumier d’offrir un cadeau. Une envie, une lubie, une simple volonté de la scandinave prenant toujours la moindre occasion pour gâter sa belle.

-Hum…Rassure-toi tu auras également ton petit cadeau quand nous nous lèverons. Malheureusement, il est encore dans mon sac…Mais pour le moment si tu veux bien, je voudrai rester contre toi ma chérie.

Freya sourit, la sentant se blottir plus encore contre elle, la scandinave posant sa tête contre celle de sa compagne. Aussi étrange que cela puisse être, c’est assez ingénument qu’elle n’avait pas pensé que Nora pourrait elle aussi lui offrir quelque chose. Et cela avait bien entendu aiguisé sa curiosité.

-Oh dans ces conditions, ma curiosité peut bien attendre encore un peu elle aussi. Je pourrais tout repousser pour te garder ici.

Ici, dans ses bras, sous les doux draps chauds de leur lit, à simplement partager un moment de tendresse. Elles semblaient toutes deux avoir besoin de ces moments de partage, de ces gestes tendres. Il était donc très rare que l’une ne les refuse à l’autre.

-Tu sais Freya, tu n’imagines même pas à quel point tu as changé ma vie. Je suis ravie que tu es croisée ma route en cette journée sur le Chemin de Traverse. Une véritable bénédiction, ma chérie je t’aime tellement…oh.

Si la belle scandinave s’était largement délecté de cette douce déclaration, elle s’était également redressé rapidement après cet arrêt soudain. Rapidement inquiétée ces derniers temps, elle avait scruté le visage de sa compagne, soucieuse qu’elle n’ait un souci ou ressente une douleur.

-Hum…il est un peu tôt pour ressentir un quelconque mouvement là-dedans ?

Ce fut finalement un large sourire qui avait éclairé le visage de Freya, laissant sa compagne poser ses caresses sur son ventre comme elle le lui avait conseillé. Un rapide calcul, un petit point sur son expérience, non finalement ce n’était pas impossible. Un peu tôt par rapport à la  moyenne mais pas impossible. A son tour elle avait donc posé une main douce sur son ventre, ne sentant pour sa part absolument rien, mais cela n’excluait pas la possibilité que la future mère ait bien senti quelque chose.

-Non, c’est possible, ou en tout cas probablement bientôt.

Une voix douce et un peu attendrie. Elles aimaient pouvoir échanger sur la progression de cette grossesse, en constater les évolutions. Freya lui en disait autant que possible, lui permettant à son sens de mieux appréhender les choses.

-Sans doute mon imagination, ma chérie.

Imagination ou non, pour cette fois, elles ne sauraient pas. Mais Nora finirait peut-être par pouvoir sentir ces petits mouvements sous peu. Elle aurait ainsi bientôt droit à ces petits coups attendrissants mais aussi ceux qui malmenaient les organes des futures mères. Peut-être valait-il mieux ne pas être trop pressée finalement. Freya s’était un peu penché vers ce ventre, y collant presque le visage.

-Et bien? On fait des farces à maman? Déjà?

Si Nora ne le sentait pas encore, Freya lui avait déjà dit qu’il pouvait les entendre. Elle ne se privait donc pas de lui adresser parfois quelques mots doux, aussi bien en anglais qu’en norvégien qu’elle espérait bien pouvoir lui apprendre tout aussi bien. La prêtresse avait ensuite repris sa position initiale, offrant à nouveau ses bras à la belle psychomage qui n’avait pas tardé à s’y repositionner, visiblement plutôt confortablement à en croire ce sourire un peu béat qui ornait ses lèvres. Mais bientôt elle avait semblé bien trop impatiente. Nora trépignait déjà. Elle s’était donc redressé sur les coussins et Freya savait qu’elle allait leur donner le top pour passer à la suite. Elle s’en amusait d’ailleurs un peu déjà.

-Ma colombe je te propose que nous nous levions et prenons notre petit déjeuner en bas. Comme ça nous pourrions échanger nos cadeaux et les découvrir ensembles si tu le veux bien ?

Il faut admettre qu’elle était elle aussi assez intriguée par rapport à ce fameux cadeau que Nora lui avait préparé. Pour le moment son plan lui convenait bien, en effet. Freya s’était donc tranquillement avancé vers le bord du lit, n’ayant pas anticipé le bond qu’avait fait sa compagne. La belle s’était donc amusé de son empressement, n’oubliant pas de se rassurer sur son état de santé visiblement très bon. Elle s’était même attirée hors du lit pour se retrouver à nouveau tout contre elle, entre ses bras cette fois. Nora avait placé les mains de l’enseignante de chaque côté de son ventre, cette dernière ne s’en plaignant nullement, avant de placer les siennes sur ses fesses. Nora roucoulait, Freya elle souriait en mordant sa lèvre inférieure, amusée par le comportement encore si taquin de bon matin.

-Oui, je veux bien. Mais aurais-tu d’autres idées en tête?


Visiblement oui, pas sûr pourtant qu’elle souhaiterait les mettre en application immédiatement. Pour la simple et bonne raison qu’elle était bien trop curieuse pour résister à l’envie d’en savoir plus sur ce fameux cadeau. Simplement couverte de sa robe de chambre, Freya avait récupéré le plateau monté plus tôt pour éviter à Nora de le prendre elle-même. Une fois en bas, Nora s’était installée en tailleur sur le canapé après avoir récupéré son cadeau, Freya déposant le plateau sur la table devant elles avant de s’installer à ses côtés sans une position similaire. Elles avaient échangé un nouveau baiser avant d’échanger leurs cadeaux respectifs.

-C’est pour toi ma Colombe, joyeux jour de…Vali.

Pour cette fois c’est sur le front de sa compagne que Freya avait déposé un baiser. Elle la savait non croyante, et pourtant elle faisait toujours de petits efforts pour la suivre dans ses pratiques les plus anodines.

-A toi aussi ma douce.


Freya avait donc reporté son attention sur cette petite boîte au joli noeud rouge, le défaisant avec précautions. Pas le temps de terminer que Nora reprenait déjà la parole. Visiblement elle voulait en dire plus sur son présent.

-Pour la petite histoire, j’espère que tu ne m’en voudras pas mais ce n’est malheureusement pas moi qu’il est fait. Tu connais mon côté manuel…Enfin bref, je te laisse découvrir mais dans l’idée, je l’ai fait faire dans les règles de l’art, chez toi en Norvège.

En Norvège? Nora avait donc quitté l’Angleterre? Et assez récemment sans doute. Donc alors que sa grossesse était commencée? Aussi touchante que soit l’idée, Freya ne pouvait s’empêcher de trouver l’action assez risquée. Ce qu’elle exprimait par un regard.

-Oui, je sais tu vas me dire que je n’avais pas à faire le déplacement et encore moins toute seule, mais je le voulais. Tu es importante pour moi, ma chérie. Ainsi, sur mes congés j’ai dû faire deux trois aller-retour chez un spécialiste. Il ne fait pas chaud en ce moment par chez toi, sache-le

Difficile devant ces explications de réellement lui faire des reproches. Nora avait souhaité lui faire plaisir, lui plaire, et comment lui reprocher son amour? Freya s’était donc contenté d’une petite phrase, sur un ton doux tout de même.

-Ce n’était pas très prudent, j’espère que tu ne feras pas de nouvelles folies dans les mois à venir.

Restait à savoir ce qui avait mérité tous ces fameux risques. La belle avait donc doucement ouvert la petite boîte pour y trouver un collier. Freya l’avait sorti pour mieux le voir. Deux coeurs, sur une chaîne en argent. En soi c’était déjà une idée touchante. Mais ce n’était pas tout. Elle n’avait pas mis longtemps à repérer les runes gravées dessus. En général, qui disait runes, disait norrois. La scandinave avait donc froncé les sourcils en peinant à déchiffrer ce mot qu’elle ne connaissait pas.

-J’espère que je n’ai pas écrit de boulette…Le gars qui a gravé avait l’air de comprendre ce que je lui demandai. J’ai fait quelques recherches à la bibliothèque pour l’alphabet runique… Ça me fait penser que peut-être il serait judicieux que tu m’apprennes quelques expressions.

Si c’était une commande de Nora, peut-être y avait-il une subtilité. L’anglaise n’était après tout pas habituée à manier cette langue. Freya avait donc commencé à tenter de le lire par phonétique, un peu maladroitement.

-To-u-y, To-u-j, Touj… oh, Nora!

Normal qu’elle n’ait pas reconnu ce mot. Ce n’était pas du norrois, mais ben de l’anglais retranscrit phonétiquement. Un mot à elle, un mot de Nora, et lourd de sens. Sincèrement touchée, Freya avait pris dans ses bras sa compagne, le collier bien serré dans le creux de sa main.

-Il est parfait, merci beaucoup.

Aussitôt séparée la scandinave l’avait attaché à son cou, prenant soin de bien le positionner sur son torse, plutôt fière finalement de porter cette nouvelle attention de sa belle. Elle portait déjà cet anneau en argent, mais c’était elle qui l’avait fait, et malgré son importance symbolique ce n’était pas tout à fait la même chose. Cette fois, c’était bien Nora qui avait imaginé un tel bijou et le lui avait offert. Un bijou qui lui serait très important. D’un signe de tête, retrouvant son grand sourire, une main toujours à son collier, Freya avait invité sa compagne à ouvrir son propre cadeau. Elle ne s’était pas fait prier, le déballant avec avidité. En guise de remerciements, Freya s’était retrouvée embrassée langoureusement, venant rapidement refermer ses bras autour d’elle, ravies toutes les deux de leurs cadeaux. Nouvelle surprise pourtant, Nora lui sautant dessus pour se retrouver à califourchon sur elle, Freya riant devant son geste impulsif.

-J’adore Freya, elle est merveilleuse tu as un talent remarquable. Rhooo je t’aime tellement, je suis la femme la plus chanceuse du monde.

Sans lui laisser le temps de répondre, Nora l’avait assailli à nouveau de baisers. Une embrassade à laquelle la prêtresse répondait largement, laisses ses mains se faire guider jusqu’au ventre rond de sa belle. Alors qu’elles échangeaient à nouveau, Freya avait soudainement ressenti une forme de vertige, comme un léger malaise. Elle avait donc cherché à se redresser, mettant une distance presque involontaire entre elle et les attentions amoureuses de sa belle Nora. La tête lui avait légèrement tourné, la laissant un peu vaseuse.

-Tout va bien, ma chérie ?

Une étrange chaleur l’avait envahi, puis presque une sensation de tremblement. Cela lui rappelait des choses, des sensations qu’elle connaissait dans un contexte bien précis. Mais c’était sans doute plus dû aux plantes pour cette fois. Tenant son front d’une main pendant quelques secondes, la belle avait finalement réussi à esquisser une forme de sourire, répondant d’une voix un peu faible tout de même.

-Oui oui, juste un…


Pas le temps de terminer sa phrase, sa respiration s’était coupée, ses yeux clos, au moment même où elle avait reposé une main douce sur le ventre de sa douce.

Elle se sentait fatiguée, très fatiguée, comme si une pression inouïe venait de retomber. Elle se trouvait étendue face à Nora, elle aussi visiblement exténuée, sans doute plus encore, mais souriante. Elles se faisaient face dans leur lit leurs mains jointes. Sous ces dernières, deux nouveaux nés, habillés et glissés sous les couvertures, endormis entre elles. Une telle vague d’affection la submergeait que la situation se faisait plus qu’évidente.

Au moment d’ouvrir les  yeux à nouveau, la prêtresse senti qu’une larme unique avait glissé le long de sa joue. De joie, c’était évident. Mais ça, Nora n’avait aucun moyen de le savoir et semblait visiblement assez inquiète. Alors retrouvant peu à peu ses esprits, Freya sourit à nouveau, d’un sourire lumineux, prenant entre ses mains le visage de sa belle compagne.

-Kjære tu es parfaite, merveilleuse, ils étaient magnifiques!

Freya avait attiré à elle la psychomage pour lui offrir une étreinte digne de la grande nouvelle qu’elle était sûre d’avoir eu par cette nouvelle vision. Elle l’avait ensuite embrassé avec tout autant de passion avant de lui laisser à nouveau un peu d’espace. Cela expliquait finalement plusieurs points dans cette grossesse qui en était encore à ses débuts mais qui semblait prendre déjà pas mal de place. Cela changerait quelques-uns de leurs plans, c’est sûr, mais c’était une si belle nouvelle. Reposant une main sur ce ventre décidément encore plein de surprises, Freya avait pris dans son autre mains une de celles de Nora.

-Ma chérie, tu vas nous donner des jumeaux. Je suis tellement fière de toi.

A nouveau elle avait ressenti cette envie irrépressible de l’embrasser, laissant ainsi déborder sa joie face à une nouvelle presque imprévisible mais si belle finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 306
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy Vali's day! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Happy Vali's day! [Nora] Happy Vali's day! [Nora] EmptySam 20 Mar 2021 - 8:48

Freya #663366
Nora #660000

Nora n'était pas du genre à offrir des cadeaux à tout va, d'ailleurs, à part Noël et les anniversaires elle ne participait pas à ces frivolités. D'ailleurs concernant la Saint Valentin c'était bien la première fois qu'elle la partageait avec quelqu'un. Freya n'étant pas n'importe qui, elle avait vu les choses en grand, elle voulait lui faire plaisir et même si elle avait voyagé plusieurs fois en Norvège sans avoir prévenu sa chérie, l'anglaise était plus qu'heureuse d'offrir son présent à sa scandinave. Les années que la psychomage avait partagé de façon éparse avec les hommes ou les femmes semblaient déjà loin dans sa mentalité. Même si cette dernière était et sera sans doute toujours controversée dans le futur. Nora agissait au mieux dans la société, même si les critiques ou autre argumentaire sur sa manière de vivre lui portaient défaut de temps en temps. La psychomage avait suffisamment de vécu, d'expériences pour passer outre les attaques personnelles. De plus, côté professionnel malgré sa manière de procéder – qui n'était pas habituelle – était reconnue par ses pairs, elle aidait chacun à son rythme ses anciens et nouveaux patients. Tout ça pour dire que l'anglaise avait changé dans sa manière de voir les choses côté cœur et que Freya était sa bénédiction. Elle lui devait bien un cadeau exceptionnel, non ?

Lorsque la sorcière s'était réveillée, elle remarqua sa douce l'observer. Après tout elle était réveillée depuis longtemps, par Merlin que lui avait-elle préparé. Elle était magnifique, quoique sans doute un peu droguée. Mais elle avait l'habitude et savait que c'était pour préparer un rituel associé à la journée. Nora prenait toujours le temps d'observer le regard de sa belle norvégienne, ils étaient d'un bleu intense et difficile de savoir le degré d'appréciation qu'ils dégageaient. La sorcière était captivée de la regarder, comme si les yeux de sa compagne tentaient de lui faire passer un message. Bien sûr, Freya n'était pas dotée que d'yeux, sa douceur, sa manière d'être, son corps magnifique, ses mains douces et attentionnées voilà un tableau que Nora ne laissera plus jamais s'échapper. Elle changeait radicalement sa façon d'être pour la scandinave, mais elle le faisait avec amour. C'est le plus beau acte que l'anglaise puisse donner à la personne qui est rentrée dans sa vie, il y a bientôt un an.
Ainsi, par ce cadeau de Saint Valentin ou jour de Vali, Nora voulait à la fois rassurée sa belle mais également lui prouver qu'elle ne quitterait plus jamais Freya. C'est pour cela qu'elle avait fait les aller/retour dans le pays de l'enseignante.  

Toutes les deux avaient pris leurs habitudes s'étaient comme si elles vivaient ensembles depuis des années. Il n'existait pas de prise de dessus de l'une ou l'autre, c'était naturel qu'elles partageaient les rôles. Même si depuis le début de la grossesse de Nora, Freya lui préconisait un repos « chronique » ! Cela faisait rire l'anglaise, la mettre au repos était une chose difficile alors dans son nouvel état c'était perdu d'avance, mais bon ça valait le coup de le souligner. Peut-être qu'un jour, elle se pliera  la règle de l'enseignante. Même si au fond, elle savait que la jeune femme avait raison, après tout, elle sombrait comme une masse dès qu'elle s'asseyait ou se couchait comment ne pas lui donner raison ? Par principe sans doute.

Le réveil et les échanges du matin effectués, les deux sorcières se décidèrent « enfin » à se lever pour ouvrir leurs cadeaux respectifs. Les deux femmes n'étaient pas au bout de leur surprise d'ailleurs. Un bref arrêt dans leur projet de câlins surprit les deux sorcières. Nora sentit ou cru sentir un mouvement dans son petit ventre. Évidemment, Freya s'inquiéta, elle était si belle quand elle fronçait les sourcils.

-Non, c’est possible, ou en tout cas probablement bientôt.

Finalement, la réponse de l'anglaise rassura sa comparse norvégienne.

-Et bien? On fait des farces à maman? Déjà?

Nora redressée contre les coussins avait reculé légèrement laissant Freya parler à son petit ventre. La sorcière inclina la tête comme à son habitude et observa la scène qui se déroulait devant elle. Elle afficha un sourire et instinctivement elle joignit ses mains à celles de Freya pour ressentir quelque chose. Mais rien ne se produisit à nouveau. Difficile de cacher cette émotion soudaine, la psychomage était soulagée que ça se passe bien, soulagée de partager ce moment maternel avec Freya. Elle ferma les yeux une poignée de secondes, comme si elle voulait garder en mémoire ce moment extraordinaire.

Finalement, les deux sorcières finirent par descendre pour l'ouverture des cadeaux en ce jour de Vali. Nora était une observatrice dans l'âme, elle aimait voir ses proches ouvrir les présents qu'ils avaient reçu. Silencieuse, la tête sur le côté, la psychomage ne ratait aucune émotion de ses interlocuteurs. Elle laissa le temps à Freya de découvrir son bijou après l'explication qu'elle lui avait donné.

-Ce n’était pas très prudent, j’espère que tu ne feras pas de nouvelles folies dans les mois à venir.
-Tu me connais, je ne serai te le promettre mais je ferai attention ma chérie.

Il fallait bien être honnête, c'était réponse sincère de la part de l'anglaise. Même si ces derniers mois ont été calme pour la vie en mode chat noir de l'anglaise. Elle se ferait sans doute rattraper à un moment ou à un autre par sa curiosité dangereuse. Néanmoins, elle avait tenté de rassurer sa belle en le disant avec un aplomb sans faille et sereinement. Même si son visage la trahissait sans nul doute. Bref, l'enseignante déballait doucement son cadeau, ce qui provoqua une émotion vive chez Nora, la redressant un peu plus sur son bassin alors qu'elle avait pris place en tailleur.

-To-u-y, To-u-j, Touj… oh, Nora!
-Je suis rassurée je n'ai pas fait écrire de conner...bêtise. Nora se rattrapa nette, c'est vrai que le petit bout'chou pouvait les entendre. Autant faire attention. Même si la situation était comique – quoique spontanée – la sorcière se laissa prendre avec tendresse dans les bras de son interlocutrice. Décidément, les câlins tombaient comme les flocons de neige. La sorcière ne s'en plaignait nullement et resserra autant qu'elle le pouvait l'étreinte partagée.
-Il est parfait, merci beaucoup.
-Je suis contente que ça te plaise, ma chérie. Finit-elle par lui chuchoter à l'oreille avant de l'embrasser dans le cou.

Il était maintenant temps que Nora ouvre le présent que lui avait offert Freya. Tout comme son amante, Nora prit le temps de déballer. Elle reconnu le travail manuel de sa belle. La robe rouge était parfaite, il arrivait à la sorcière de porter des couleurs flash ce qui faisait ressortir ses yeux bleus et sa chevelure noire. La provocation n'était pas le but, mais certaines couleurs mettaient facilement la psychomage en valeur. De plus, c'était une robe brodée, la sorcière l'adora instantanément, belle et surtout pratique tout au long de sa grossesse. Freya avait pensé à tout comme toujours ! Comme à leur habitude les deux sorcières se retrouvèrent l'une contre l'autre, Nora avait cette tendance à se mettre à califourchon sur sa compagne. Mais elle n'était pas contre l'inverse non plus... Bref, alors que les deux femmes profitaient de ce moment magique se fut au tour de Freya de ressentir quelque chose. Tout comme elle, Nora s'inquiéta rapidement. Le souffle court la scandinave était comme arrêtée sur image. L'anglaise avait déjà vu ça par le passé. Le silence retomba. Une poignée de minutes, la sorcière avait laissé Freya se redresser pendant qu'elle lui massait le dos, relevant ses cheveux sur le côté droit de son épaule. Elle fini par prendre les mains de Freya pour la soutenir, dans sa « vision » ?

-Freya ? Ma chérie tout va bien ? Répéta doucement Nora.
-Oui oui, juste un…

Le voix de la scandinave était faible, elle tremblait. Un frisson parcouru l'échine de Nora comme si elle partageait cette sensation étrange de sa partenaire.

-Parle-moi Freya, que se passe-t-il ?
-Kjære tu es parfaite, merveilleuse, ils étaient magnifiques!
-Ils ? Répéta Nora perplexe. Si la tête de Nora n'était pas accrochée, elle serait sans doute tombée tellement elle l'avait inclinée en entendant les paroles de son interlocutrice.

-Qu..quoi ? Répondit-elle alors que son visage se crispa, la surprise et l'incompréhension se mélangeant dans ses traits.
-Ma chérie, tu vas nous donner des jumeaux. Je suis tellement fière de toi.
-Tu ne fait pas semblant avec tes toniques toi !   Fini par rire la sorcière, réalisant qu'elle était enceinte non pas d'un bout'chou mais deux.

Nora se laissa prendre dans les bras de Freya, elles étaient toutes les deux comblées de cette nouvelle.

-Et bien ça promet...au moins nous pouvons nous vanter d'être une famille pas comme les autres. Je me demande si la tapisserie va se mettre à jour...il faudra qu'on regarde ça. J'en connais deux qui ne vont pas nous rater, ma chérie. Je t'aime tellement.

L'esprit de Nora fusait déjà sur tout ce que pouvait entraîner l'annonce que lui avait fait Freya quelques instants plutôt. Se laissant facilement distraire par les baisers de la belle enseignante ainsi que la main douce sur son petit ventre, la psychomage profita encore une fois de ce moment de pur bonheur en fermant les yeux.
Ce moment se termina sur un petit bruit de gargouillis, il commençait à se faire tard pour prendre le petit déjeuner, c'était le signal pour rattraper le coup.

-Je crois qu'ils essayent de nous dire quelque chose-là. Rigola la sorcière avant de se lever doucement et aidant sa moitié à en faire de même. Alors dis-moi tout qu'est ce que tu as fabriqué ce matin et quel est le programme de la journée ?
Revenir en haut Aller en bas
Freya Bakke

Freya Bakke


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 297
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir, ce loup géant de la mythologie nordique
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy Vali's day! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Happy Vali's day! [Nora] Happy Vali's day! [Nora] EmptySam 3 Avr 2021 - 18:39

Il y a encore relativement peu de temps Freya n’aurait sans doute pas pensé se trouver dans une telle situation. Nora avait de quoi la surprendre à chaque étape de cette si douce relation. Par toujours d’une bonne manière malheureusement, la psychomage avait déjà montré être capable d’un surprenant changement d’avis. Même si elle lui avait pardonné, la scandinave ne pouvait pas totalement oublier la décision toujours incompréhensible qu’elle lui avait annoncé au printemps dernier, la mettant complètement de côté de longues semaines. De longues et douloureuses semaines. Depuis elle s’était montrée largement capable de l’inverse, du plus beau aussi. Surprenante dans son retour, dans sa proposition de vivre à deux, et ne parlons pas de ce projet d’enfant. Une idée que Freya n’avait pas même envisagé, ayant fait une croix définitive sur l’idée d’être parent depuis de nombreuses années par sa propre condition. Il faut dire qu’elle n’avait pas non plus pensé se mettre en couple avec une femme qu’elle avait jusqu’à maintenant estimé plus instables que les hommes dans leurs relations. Pas forcément faux, mais tout compte fait elle ne pourrait pas dire regretter cette décision. Alors que dire d’imaginer trouver sa compagne en Angleterre. Là encore cela n’avait pas franchement été envisagé par avance. Comment regretter cette décision pourtant? Comment pourrait-elle envisager changer d’avis? Cette femme était si belle, si aimante, si agréable, si affectueuse… Sa Nora, sa douce psychomage.

Une fois ses obligations matinales remplies auprès des divinités, c’est avec le plus grand naturel et une grande envie que la prêtresse était retournée auprès de sa belle compagne. Se glisser à nouveau contre elle, la prendre dans ses bras, et laisser ses lèvres déposer de doux baisers sur sa peau. C’était un début de journée qui lui était plus qu’agréable. Il en était sans doute de même pour la belle qui s’éveillait à peine. Ou en tout cas Freya le présumait. A la voir venir se blottir contre elle, cela ne devait pas être faux. Même si elle était la première à dire le contraire, Nora se trouvait un peu plus fatiguée ces derniers temps. Avec sa grossesse ce n’était pas forcément surprenant. Sa compagne lui suggérait d’ailleurs très souvent de prendre le temps du repos. Elle était têtue la psychomage cependant. Pourtant, notamment ce matin, elle mettait un peu plus de temps à s’éveiller, restait très câline et venait au creux de ses bras avec un certain plaisir, cherchant une grande proximité avec elle. Freya ne penserait pas à s’en plaindre et profitait de ce nouveau moment tendre. Il ne fut interrompu que par une curieuse impression de Nora. Leur futur enfant commencerait-il à se manifester? Freya était très curieuse de savoir ce que cela pouvait faire, quelle sensation cela pouvait provoquer. Si il lui arrivait de ressentir des sensations inédites au cours de ses visions, celle-ci lui était encore parfaitement inconnue. Tout à fait détendue et tentant d’être complice avec elle, Freya pris quelques instants pour tenter elle aussi de sentir un mouvement, même infime. Cela ne fut pas un succès, mais tant pis. A défaut, la belle profitait d’un moment tendre avec sa compagne qui lui laissait la place de le faire. Nora avait ensuite joint ses mains aux siennes, leur donnant un nouveau partage dans un moment touchant pour la prêtresse. Peut-être assez émouvant aussi. Freya était terriblement impatiente de voir arriver cet enfant, très fière de sa compagne qui menait cette grossesse sans trop de difficulté, et si heureuse de pouvoir penser que dans quelques mois elle pourrait elle aussi avoir ce droit d’être mère.

Une fois ce moment très appréciable passé, la curiosité et l’impatience d’une Nora bien éveillée avaient repris le dessus et les avaient poussé hors du lit. Freya avait suivi avec amusement. Elles allaient ainsi échanger leurs cadeaux respectifs et commencer la journée en prenant le petit déjeuner. Ce fut à Nora d’ouvrir le bal en offrant son cadeau. Elle se faisait bien mystérieuse, penchant sa tête sur le côté comme elle pouvait le faire par moments, lui avouant finalement quelques écarts de conduite qui avaient bien évidemment inquiété sa compagne. Des voyages dans cet état ce n’était pas raisonnable. Ou en tout cas c’était son avis. Nora avait la fâcheuse tendance à attirer les ennuis sur elle…

-Tu me connais, je ne serai te le promettre mais je ferai attention ma chérie.

Alors ça, pour la connaître, assez bien justement. Nora ne le faisait pas toujours volontairement, ça Freya voulait bien la croire. Mais c’était un fait, cette femme était un chat noir. Cependant en ce moment elle était accompagnée en permanence, et il serait dramatique qu’il ne lui arrive quelque chose. Déjà protectrice en temps normal, la scandinave pouvait parfois passer pour paranoïaque ces derniers temps. Pourtant elle avait accordé son sourire à sa compagne en réponse, même si c’était un sourire un peu dubitatif.

-Oui je te connais, c’est un peu ce qui m’inquiète. Je vais peut-être devoir te surveiller d’un peu plus près encore si ça continue.

Si elle gardait le ton de l’humour, Freya n’était pas forcément sereine. Ou pas totalement. Le temps dirait si elle avait raison de laisser le bénéfice du doute à Nora. En attendant, elle acceptait de découvrir sagement ce fameux cadeau confectionné par un spécialiste norvégien et commandé par sa compagne. Ce fut une belle surprise. Un collier, une nouvelle preuve d’affection et d’amour de sa belle Nora qui semblait lui promettre vouloir rester à ses côtés, “toujours”. C’est donc sincèrement touchée qu’elle avait offert une nouvelle étreinte à la psychomage.

-Je suis rassurée je n'ai pas fait écrire de conner...bêtise.

L’enseignante fut un peu amusée par la façon de se reprendre de Nora. Elle semblait vouloir faire attention à son langage. Il est vrai que quelques efforts seraient sans doute à faire avec un enfant. Elle voulait sans doute s’y habituer par avance. C’était plutôt mignon à vrai dire, donnant un sourire à la belle scandinave qui ne semblait pas être trop pressée de relâcher sa compagne.

-Je suis contente que ça te plaise, ma chérie.

Nora avait glissé ces quelques mots à son oreille, lui offrant un baiser dans le cou. Cette femme était géniale, magnifique, exceptionnelle. Un véritable amour que Freya ne voulait surtout pas laisser échapper. La laissant finalement reprendre une position plus confortable et selon son souhait, la belle avait répondu avec un grand sourire, sincèrement touchée et appréciant beaucoup ce petit cadeau qui était déjà autour de son cou. Il ne le quitterait probablement pas très souvent d’ailleurs. Un peu comme Nora quittait rarement elle aussi ce petit sachet que Freya lui avait offert lors de ce jour où elles s’étaient rapproché.

-Oui il me plaît beaucoup. Tu seras un peu toujours près de moi comme ça.

Si Freya portait déjà ce qui pourrait se rapprocher d’une alliance bien qu’elle doivent se garder de l’appeler ainsi en public, ce collier aurait une autre porté. Il était un cadeau imaginé et offert par Nora, il venait plus d’elle que cet anneau que la scandinave avait fabriqué pour faire la paire avec celui de sa compagne. Une très bonne idée. Mais ce fut au tour de Nora d’ouvrir son cadeau. Visiblement elle ne s’était pas trompé non plus. Il faut dire qu’elle commençait à la connaître. Nora porterait cette couleur à merveille, le rouge lui allait parfaitement. La robe était assez ample pour s’adapter aux formes qu’elle prendrait dans les mois à venir. Et elle avait l’avantage d’être tout à fait confortable. Sans parler des broderies qui lui donnaient un petit quelque chose en plus. Il ne fallut pas longtemps à Nora pour reconnaitre l’oeuvre de la prêtresse. Et oui, elle aussi la connaissait bien. En remerciement elle était venue sur elle dans un mouvement rapide, visiblement prise par d’autres envies un peu moins avouables. Là encore la belle prêtresse n’aurait pas grand chose contre. Après tout, elle n’était pas simplement sous le charme des manières de sa belle. Nora avait bien plus d’un atout et Freya n’avait aucune envie d’y résister. Elles s’étaient donc prises d’un baiser passionné, jusqu’à ce qu’une sensation étrange mais pas inconnue ne prenne la norvégienne. Nora avait souhaité l’aider, se plaçant au mieux pour la soulager et lui permettre de passer ce moment étrange, mais Freya n’était déjà plus vraiment là, ne se rendant pas compte des petites attentions de sa compagne. Il lui fut également assez compliqué de reprendre ses esprits suite à cette vision. Mais comme toujours cela finit par revenir, retrouvant doucement le contact avec son environnement. Nora était près d’elle, lui tenait les mains, s’inquiétait sans doute un peu. Elle allait bien, cela passerait, et elle avait de si belles nouvelles. Il y avait des visions qu’elle préférait ne pas avoir. Celle-ci en revanche était pleine de bonheur.

-Ils ? Qu..quoi ?

Nora était surprise, soudainement tendue. C’était assez normal, Freya ne s’était pas encore montrée particulièrement claire. L’émotion quelque part, même pour elle. Que cette image avait été douce, ils étaient magnifiques, sans doute parfaits. Un bonheur surprenant qu’elle n’avait pas tardé à explicité à la première concernée. Décidément une femme merveilleuse, parfaite.

-Tu ne fait pas semblant avec tes toniques toi !

Là elle la reconnaissait bien une fois encore. Nora était bien sûr surprise mais pas seulement. Il faut admettre que Freya y était allé un peu fort, c’est vrai. Sans doute avait-elle eu la main un peu lourde par peur des échecs. Il faut dire que ses propres essais n’avaient pas été très convaincants et elle n’avait donc pas été tout à fait rassurée au moment d’organiser ce projet avec Nora.

-C’est vrai que j’ai peut-être un peu sous-estimé tes capacités dans le domaine, je plaide coupable…

Elles ne pouvaient plus s’arrêter de sourire, peut-être même de rire. Freya avait replacé sa main sur le ventre de sa compagne, la couvrant à nouveau de baisers. Quelle belle surprise elles avaient encore là. Quel bonheur elles pouvaient connaître une fois encore. Après tout, sans vouloir la vexer, Nora n’était plus toute jeune et elles n’auraient sans doute pas droit à beaucoup d’autres chances. La possibilité d’avoir sur cette première grossesse deux enfants était un petit miracle en soi. La scandinave n’avait pas eu l’occasion d’en apprendre plus sur le sexe ou la santé générale de ces enfants durant sa vision, mais elles avaient l’air si heureuses et elle s’était sentie si détendue qu’elle présumait de leur bon état physique.

-Et bien ça promet...au moins nous pouvons nous vanter d'être une famille pas comme les autres. Je me demande si la tapisserie va se mettre à jour...il faudra qu'on regarde ça. J'en connais deux qui ne vont pas nous rater, ma chérie. Je t'aime tellement.

L’esprit vif de Nora semblait déjà tourner à plein régime. Elle n’avait pas tord en même temps. La tapisserie serait à surveiller, Freya étant curieuse elle aussi de voir à quel moment cette information serait prise en compte par l’enchantement. Si cela se faisait assez tôt, sa jumelle chez les Tonks en ferait sans doute autant et ces derniers ne manqueraient effectivement pas de leur en parler. Freya eut un léger rire en réponse à toutes ces remarques rapides.

-Ah ça, c’est sans doute sûr oui, on va en entendre parler. Cela veut aussi dire qu’on va devoir revoir nos plans pour l’organisation de la chambre, les affaires à prévoir, on va devoir tout voir en double…

Y compris ce berceau en bois sur lequel elle travaillait en secret depuis plusieurs semaines. Freya allait devoir s’activer un peu pour en prévoir un second, son planning se faisait plus serré si elle devait doubler le tout. Mais c’était une si belle surprise. Elles étaient toutes deux concentrées sur ce ventre décidément surprenant lorsqu’un bruit vint interrompre le fil de leur pensé. Il semblerait que Nora ait un petit creux…

-Je crois qu'ils essayent de nous dire quelque chose-là.

Freya pris un air franchement peu convaincue. Il ne s’agissait pas du tout de leurs enfants qui s’exprimaient prématurément. L’estomac vide de Nora s’était manifesté et avait donné le signal pour le petit déjeuner, voilà tout. Si la psychomage accusait déjà leurs enfants voilà qui promettait!

-Sans vouloir te vexer je ne suis pas certaine que ce soit eux.


Les deux femmes s’étaient finalement relevé. Pour cette fois Freya n’avait pas fait dans l’exceptionnel pour leur petit déjeuner. Il faut dire qu’elle n’irait pas forcément manier le hachoir après les fumigations des dernières heures. Simple donc mais sans doute efficace. La belle avait donc récupéré le plateau pour qu’elles aillent tranquillement déjeuner. Elle ne se fit pas prier pour mordre dans un premier biscuit, brisant un court jeûne qu’elle avait fait la veille pour préparer le rituel du matin avec une certaine satisfaction. Comme appelée par la nourriture, Munnin avait pointé le bout de son nez pour se placer sur une chaise près de sa maîtresse, espérant visiblement qu’elle partage son petit déjeuner avec elle.

-Alors dis-moi tout qu'est ce que tu as fabriqué ce matin et quel est le programme de la journée ?

Prenant une pause dans son café pour lui répondre, Freya n’avait à vrai dire pas grand chose de très défini. Si ce n’est déjà progressivement éliminer les effets des fumées inhalées plus tôt le matin, même si cela n’avait rien de bien difficile.

-Ce matin je me suis occupé des remerciements et honneurs à Vali, quelques formules et offrandes dans les grandes lignes. Pour le reste de la journée je n’avais rien prévu de particulier. Peut-être simplement passer du temps près de toi, prendre le temps d’en profiter un peu. Sauf si tu avais d’autres idées en tête?

Car finalement, elle n’était pas la seule apte à faire des projets pour cette journée. Et si elle lui avait fait un cadeau, Nora avait peut-être prévu plus également.
Revenir en haut Aller en bas
Nora McKallister

Nora McKallister


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 306
| AVATARS / CRÉDITS : Michelle Gomez // @Lucie
| SANG : mêlé


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD : Araignée Géante
| PATRONUS : Hibou
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Happy Vali's day! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Happy Vali's day! [Nora] Happy Vali's day! [Nora] EmptyDim 25 Avr 2021 - 10:19

Freya purple
Nora #660000

Nora était aux anges, elle vivait pleinement sa nouvelle vie de famille. C'était agréable ce sentiment de bien être qui vous envahissait lorsque vous êtes heureux. C'était le cas pour Nora, Freya avait été croisé par hasard et depuis elle est sa douce moitié, son âme sœur. Que dire de plus, elle ne pourrai vivre sans elle, maintenant qu'elle a goûté au véritable bonheur. Comment aurait-elle pu penser en un an avoir vécu autant de choses et tant de projets en perspective, tout était possible avec sa grande bénédiction scandinave. Elle en était convaincue.

Les deux sorcières s'étaient réservée leur petit week-end en amoureuse pour la Saint Valentin/jour de Vali. Elles avaient trouvé le moyen de s'offrir des cadeaux uniques qui représentaient à merveille ce qu'elles éprouvaient l'une pour l'autre. Tout était calme, pas de tempêtes à l'horizon, la paix régnait au cottage. D'autant plus qu'elles n'étaient pas encore au bout de leurs surprises.

-Oui je te connais, c’est un peu ce qui m’inquiète. Je vais peut-être devoir te surveiller d’un peu plus près encore si ça continue.

Nora inclina la tête amusée, si Freya voulait la surveiller elle n'en dormirait pas beaucoup et son travail à Poudlard se sentirait menacer. L'anglaise expliqua qu'elle ferait le maximum afin d'éviter les ennuis, mais ne pouvant le promettre pour des raisons évidentes, elle tenta de rassurer sa belle avec des mots doux.

-Si je perçois un danger éventuel, je réfléchirai à deux fois avant d'y aller, est-ce que ça te convient ma chérie ?

La conversation se poursuivit, l'ouverture des cadeaux également et de nouvelles surprises vinrent agrémenter le tout.

-Oui il me plaît beaucoup. Tu seras un peu toujours près de moi comme ça.
-Ah c'est toujours qui est inscrit...hum ! Fit Nora avec une pointe d'humour pour détendre l'atmosphère. Nan je déco...rigole. Bien sûr que je serai toujours là ma bénédiction...je t'aime.

Un premier mouvement de bébé se fit ressentir, infime. Mais présent, aussitôt Nora avait prit les mains de sa douce compagne pour qu'elle aussi puisse ressentir et partager ces premiers moments en tant que future maman. Malgré leur patience, rien ne se produisit à nouveau, Nora pensa alors qu'elle avait du rêver. Pourtant, elle ferait sans hésiter la même démarche si l'occasion se reproduisait, quitte à rejoindre Poudlard si cela arrivait en semaine.
La suite inquiéta la psychomage, Freya avait ou plutôt subissait une vision. Elle était en stase, l'anglaise ne pouvait rien faire sauf attendre que sa compagne « revienne » vers elle. La sorcière la vit pâlir et reprendre des couleurs. Nora la blottit contre elle autant qu'elle le pouvait avant que finalement la scandinave lui explique ce qu'elle venait de vivre.

Des jumeaux, la réponse de Freya résonnait encore dans l'esprit de Nora. Elle encaissait plutôt bien, toujours avec un trait d'humour qui la caractérisait bien. Le petit couple était aux anges, elles allaient construire une petite famille peu orthodoxe mains pleine de surprise, d'agréables surprises. Un nouveau chapitre s'inscrivait dans leur histoire.

-Ah ça, c’est sans doute sûr oui, on va en entendre parler. Cela veut aussi dire qu’on va devoir revoir nos plans pour l’organisation de la chambre, les affaires à prévoir, on va devoir tout voir en double…
-Oui tu as raison ma chérie, on trouvera bien le temps de prévoir et mettre en place tout ça. Ne t'inquiète pas, et puis, au besoin nous avons des bras supplémentaires pour nous aider...

Nora prit Freya dans ses bras, elle ne voulait pas penser à l'avenir tout de suite, seulement profiter un peu plus de sa douce moitié. Profiter de l'instant présent. Tous les quatre en ce week-end chaleureux.
Un gargouillis interrompu ce câlin improvisé, c'était le début d'une grande aventure, Nora espérait de tout cœur, qu'elle vivrait du mieux qu'elle le pouvait sa grossesse. Qu'elle ne soit pas trop importuner par les désagréments dus à son état.

-Sans vouloir te vexer je ne suis pas certaine que ce soit eux.

L'anglaise rigola, décidément elle n'était pas convaincante sur tous les points. Elle se leva aider par Freya et elles se dirigèrent vers la salle à manger où le petit déjeuner les attendait patiemment.
Nora commença par poser ses questions matinales liées à sa curiosité maladive. Elle s'interrogeait sur le processus du jour de Vali.

-Ce matin je me suis occupée des remerciements et honneurs à Vali, quelques formules et offrandes dans les grandes lignes. Pour le reste de la journée je n’avais rien prévu de particulier. Peut-être simplement passer du temps près de toi, prendre le temps d’en profiter un peu. Sauf si tu avais d’autres idées en tête?
-Hum...tu m'expliqueras pour l'année prochaine pour que je puisse t'aider ? Enfin si une profane a le droit de participer évidemment. Peut être que les jumeaux seront aussi intéressés...de loin... Répondit Nora avec entrain. Il n'était pas question de les drogués dès leurs plus jeunes âges mais bon, elle avait envie de partager toutes les fêtes de sa compagne, tout comme Freya le faisait avec elle. Non profitons tranquillement toutes les deux, on aura bien le temps de trouver des idées un autre jour, ma chérie. Conclue la sorcière en se servant un peu de thé.


Citation :
HRP : voilà une petite conclusion pour moi Smile
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Happy Vali's day! [Nora] Empty
MessageSujet: Re: Happy Vali's day! [Nora] Happy Vali's day! [Nora] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Happy Vali's day! [Nora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Royaume-Uni :: Angleterre :: 
Les lieux d'habitations
 :: 
Cottage de Nora McKallister
-