GRYFFONDOR : 36 pts | POUFSOUFFLE : 95 pts | SERDAIGLE : 159 pts | SERPENTARD : 77 pts
Retrouvez la dernière édition de la Gazette des sorciers !
-23%
Le deal à ne pas rater :
-300€ sur ce PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
999 € 1299 €
Voir le deal

Partagez

Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ronan Malone

Ronan Malone


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Brühl | jenesaispas
| SANG : Né-moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Empty
MessageSujet: Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES EmptyDim 14 Fév 2021 - 22:12

Ronan faisait une bien belle grâce matinée. Allongé en étoile dans ce lit dans lequel il avait dormi sans personne pour lui tenir chaud, hélas, il ouvrit un œil lorsque le soleil lui tapa le visage. Neuf heures. Et déjà il entendait des  bruits qui ressemblaient à du brouhaha à l'étage - nul doute, les Croques-Mitaines étaient déjà en train de répéter ou de s'échauffer ou de faire toute autre chose qui hélas, nécessitait qu'ils utilisent leurs cordes vocales. Inutile de préciser combien il n'appréciait pas leurs chansons, combien leur musique le rendait irritable. Qu'il soit dans le même immeuble qu'eux, finalement, était une malédiction plus que quelque chose de bien. Hélas, Ronan avait établi son Atelier ici sans savoir, ayant la promesse que c'était parfaitement isolé. Foutaises, foutaises, l'agent immobilier allait le payer. Dans un gémissement purement sincère, l'Américain roula finalement sur le ventre pour se rapprocher du bord de son lit, eut du mal à sortir des draps enfin. Un regard au calendrier et Ronan avala la potion qui lui garantissait presque une pleine lune agréable. Encore au stade d'essais, hélas, la potion avait tendance à développer une franche accoutumance qu'il niait avec toute la force de son égo surdimensionné. Finalement, lorsqu'il eut réussi à se dépêtrer de ses draps pour se lever complètement nu, Ronan se dirigea vers la petite porte de fond de pièce, toute noire, derrière laquelle était aménagée une salle d'eau. Rien de bien folichon, juste assez pour qu'il puisse passer tout son temps sans craintes dans l'Atelier. Il se débarbouilla le visage, se lava au gant parce qu'il n'avait pas envie de prendre une douche (seul) et il s'habilla de son habit de travail. Mais depuis la salle d'eau, l'Américain entendait encore plus fort les BOUMBOUMBOUM incessants de ce club d'amateurs aux voix déraillées et sa patience avait des limites très claires de bon matin. Aussi décida-t-il de sortir de sa salle d'eau, habillé avec sa salopette bleue tâchée de peinture, son t-shirt marron vieux comme le monde, pour envoyer une beuglante à l'étage du dessus. La douce lettre gueulait ceci :

   « Chers voisins du dessus, certains ont un métier qui nécessite de la concentration. Entendre des voix chanter des morceaux ridicules n'aide pas, la dite concentration. BAISSEZ LE SON, vous n'êtes pas sourd, tout le Chemin de Traverse n'a pas à vous entendre. Bien cordialement ».
Revenir en haut Aller en bas
Jules M. Flores

Jules M. Flores


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 36
| AVATARS / CRÉDITS : Gina Rodriguez
| SANG : Moldu


Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Empty
MessageSujet: Re: Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES EmptyLun 15 Mar 2021 - 18:14

Il était neuf heures passées, la journée était bien entamée et la gérante d’artistes rêvassait déjà à son deuxième café. Lequel choisira-t-elle, cette fois-ci? Un espresso court – vite fait bien fait – ou alors quelque chose à savourer, sucré à souhait aux saveurs de citrouilles ou de bierreaubeurre, pourquoi pas. Un son stridant lui vrilla le tympan, la ramenant aussitôt en botanique troisième année, une mandragore plissée à la main. « Archie, je t’en prie, traite cette guitare comme tu traiterais une femme : avec douceur et doigté, évite de l’égorger. » Il s’agissait d’un sale commentaire, certes, mais Jules avait décrété dès le premier jour que son anatomie venait avec ce droit inhérent d’en passer de tels. Les autres se prendraient ouvertement des remontrances. Satisfaite de sa piquette, la gérante replongeant son nez dans sa paperasse, soufflant sur une folle mèche qui s’était échappée de son chignon, n’étant pas le moins du monde dérangée par le vacarme ambient. Il y avait des lunes que Jules avait compris que les tâches importantes devaient s’accomplir entre 5h et 9h ou après 19h : le reste de sa journée consistait bien souvent à gérer des crisettes, assister à des rencontres et à envoyer des petits sourire encourageant à ses musiciens, comme une mère le ferait à ses gamins qui tentent de composer une mélodie. Un bout de parchemin énervé s’invita dans le studio pour déverser une dose d’agacement impressionnante suscitant un ricanement chez la femme : Ronan Malone était tendu, pour faire changement. « En fait, Arch, oublie ce que j’ai dit. Plusieurs femmes préfèrent la rudesse à la douceur…donne tout ce que tu as. » La beuglante du l’homme sexuellement frustré ne capta pas plus de dix secondes de l’attention de la ribambelle d’enfants et bien que la sorcière éprouvât une certaine empathie pour quiconque devait endurer les essaies erreurs des musiciens, exacerber l’irritabilité du peintre était une de ses passions. Tout comme envoyer des beuglantes.

Jules enfila sa cape et se retira au couloir pour envoyer ses respects : Bon matin à vous également, cher voisin du dessous. Nos plus sincères excuses, nous ignorions que vous aviez fait votre entré sur le marché du travail, nous vous croyions oisif dessinateur; toutes nos félicitations pour ces nouvelles responsabilités, visiblement chargées en stress. Nous sommes néanmoins attristés de constater que vous n’avez pas la sophistication nécessaire pour apprécier l’art. Par chance, vous êtes sorcier : vous savez certainement que plusieurs sortilèges d’insonorisation existent – à défaut il me fera plaisir de vous offrir un cours particulier pour aider à maitriser les subtilités de votre baguette. Bien à vous.

La sorcière ricana encore en dévalant les escaliers et en passant sans gêne devant la porte de ce cher voisin afin d’aller s’offrir ce deuxième café. Ronan Malone était presqu'autant drama queen que Stubby et Jules prenait son pied à appuyer sur les points de tensions, entre autre.

La brunette opterait finalement pour l’un de ceux - les cafés - qui se savourent longuement et en ramènerait même un pour son agréable voisin, le pauvre étant visiblement en manque de caféine.
Revenir en haut Aller en bas
Ronan Malone

Ronan Malone


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Brühl | jenesaispas
| SANG : Né-moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Empty
MessageSujet: Re: Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES EmptySam 20 Mar 2021 - 18:24

Ronan était en train de fumer une cigarette à sa fenêtre en tapant furieusement du pied par terre : c'est que les bruits incessants de crissement de guitare ne s'arrêtaient pas et qu'il avait l'impression que la jauge du calme se remplissait tellement vite qu'elle allait faire exploser toutes les vitres de son Atelier. Mais personne ne vînt, personne non plus n'arrêta le carnage. Ronan avait la moutarde qui lui montait sérieusement au nez et si fort qu'il avait les parois nasales qui lui piquaient. Il écrasait avec violence sa cigarette dans un cendrier lorsqu'une beuglante vola jusqu'à lui pour lui déclamer le discours de Jules et oh, ça allait barder. Il se saisit de la lettre d'un geste vif avant de la déchirer sans remords et il sortit à pas rapides de son Atelier. Il alpagua la première personne qui passait par là pour qu'elle lui dise où était passée Jules Flores. La délation étant le pire vice de l'humanité - et la colère le plus gros défaut de Ronan - on lui indiqua d'un doigt tremblant le chemin à suivre pour retrouver la petite peste. « Jules ! » tonna Ronan en voyant le dos de la jeune femme qui s'exposait à lui. Il n'ajouta rien avant de la faire se retourner pour constater qu'elle marchait encore au café si serré que ça en devenait imbuvable - mais pas encore autant que lui. Le peintre lui colla les reliques de papier de sa beuglante sur le torse : « Ne peux-tu donc pas faire taire tes imbéciles de gagne pain ? » demanda-t-il avant d'enchaîner pour lui éviter de lui couper la parole comme elle le faisait avec tant de naturel, « c'est tellement ignoble que les sortilèges d'insonorisation ne tiennent pas deux jours et au cas où tu ne le saurais pas, je n'ai pas que ça à faire d'insonoriser ma pièce ». Il décolla finalement ses doigts d'Artiste d'elle et ajouta : « En fait, ce devrait même être ton travail, tout ça » - entendez par-là, être la babysitter de ces imbéciles de musiciens et l'insonorisatrice de son Atelier. Car après tout, c'était aussi de sa faute à ELLE s'il était soumit à tout cela. Ce n'était pas une invitation détournée pour la faire venir dans son lit et avoir des relations sexuelles avec elle, merci bien. Ronan n'avait pas besoin de ça pour la mettre dans son pieu de toute manière. Il était suffisamment séduisant pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Jules M. Flores

Jules M. Flores


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 36
| AVATARS / CRÉDITS : Gina Rodriguez
| SANG : Moldu


Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Empty
MessageSujet: Re: Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES EmptyVen 16 Avr 2021 - 20:21

Ronan, doux Ronan. Il était un homme parmi les plus réactifs qu’elle n’ait jamais croisé. Ça l’amusait, ça l’agaçait, ça l’effrayait et parfois même, en toute franchise, ça l’excitait, mais ça, elle se garderait bien de lui dire. Son égo était aussi prononcé que sa propension pour le drame. Elle avait été naïve de croire pouvoir se tortiller hors de l’immeuble pour une ronde de café suite à sa poétique et narquoise beuglante. Son prénom résonna dans le corridor et Jules sourie, satisfaite de son petit jeu…jusqu’à ce qu’une main autoritaire la force à se retourner brusquement. La sorcière plissa des yeux; elle n’aimait se faire gérer par un homme – ou par quiconque, vraiment. Son exclamation outrée resta coincée dans sa gorge, puisque Malone ne limita pas ses éclats à la retourner, mais osa bien créer une scène digne d’un grand théâtre en lui plaquant sa grande main tout juste en haut de sa poitrine. « Aïe ! » cria-t-elle enfin, sans pourtant avoir mal. « T’es un malade! » continua-t-elle par-dessus le flot de reproches que déferlerait sur elle son agresseur. Un passant visiblement gêné se faufila derrière eux et Jules lui offrit un sourire coincé. Elle bouillait intérieurement. La gérante d’artistes n’avait rien contre le fait qu’il l’engueule, c’était même ce à quoi elle s’attendait, mais la poigne qu’il avait eu sur son bras et la violence de son touché ensuite lui hérissait le poil des jambes. Elle le laissa néanmoins performer sa tirade sans l’interrompre à nouveau. Lorsqu’il sembla avoir cracher tout son acide venin, la jeune femme explosa à son tour d’une voix qui se voulait chuchotée, mais qui ne l’était pas du tout. « C’est bon? T’as fini ton agression? » dramatisa-t-elle. Jules épousseta sa poitrine pour balayer les bouts de parchemins. « T’as vraiment le sens de l’humour d’un éruptif, Ronan! » elle le contourna – non sans planter son épaule dans le biceps du peintre, ce qui lui fit mal à elle, évidemment – puis se dirigea à grande enjambées vers l’appartement du rustre. « Tu abuses » la sorcière avait le pompom remonté et ne trouvait pas de bon pour qualifier la réaction disproportionnée qu’il avait eu. Franchement, cet homme avait de flagrant problème de gestion de la colère. Flores poussa la porte de l’appartement du loup-garou, toujours énervée, puis sorti sa baguette pour lancer un fâmeux sortilège d’insonorisation. « T’es un grand garçon, d’ailleurs, n’hésite pas à nous faire le plaisir de déménager! ». Jules se battit avec sa cape, peinant à ranger sa baguette, puis vint planter ses yeux directement dans ceux de son amant à temps perdu. « Et me touche plus comme ça » ordonna-t-elle du haut de sa petitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Ronan Malone

Ronan Malone


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Brühl | jenesaispas
| SANG : Né-moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Empty
MessageSujet: Re: Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES EmptyMer 19 Mai 2021 - 3:56

Si de la fumée avait pu sortir des oreilles de Ronan, ça serait sans doute arrivé, tellement il avait envie d'éclater comme un ballon. L'Américain était un être aussi insensible que sensible, justement. Triste paradoxe qui le rendait finalement invivable, Ronan était sensible aux sons et à sa tranquillité là où généralement, il portait un regard sans sentiments sur la nature humaine. Quant à Jules... Ah, c'était particulier. Sans dire qu'il la reléguait à la même place que tous les autres membres de l'Humanité, Malone ressentait hélas à son égard une affection teintée d'agacement et de tension qu'il ne parvenait que très rarement à évacuer. Et c'était d'autant plus terrible qu'il était présentement affligé par le son insupportable que produisaient les "musiciens" qui étaient son gagne-pain. Elle en fit des caisses, forcément, elle ne savait faire que cela, car après tout elle était constamment auprès de ces starlettes qui n'avaient non seulement aucun talent mais également aucun goût. Forcément, forcément. « Sens de l'humour ? » s'étrangla le pauvre homme incompris, « parce que tu penses que cette situation m'amuse ? ». L'empêcher d'exercer son art était peut-être un amusement pour elle, mais pour lui, c'était un profond scandale. Le temps, c'est de l'argent Madame, car le temps, c'est l'Art. Elle essaya de faire la dure en lui rentrant de dans comme un scrout à pétard et il manqua de formuler à voix haute ce qu'il pensait tout au fond de lui.

Jules pénétra dans son appartement comme si elle y avait été formellement invitée, ce qui n'était pas foncièrement le cas, notons-le. Ronan avait simplement dit que c'était son travail à elle, mais enfin, un peu de tenue ! Si elle était si pressée de se coucher dans ses draps, qu'elle le dise ! Il avait toutefois obtenu ce qu'il voulait, une insonorisation qui le soulageait. Et rien que ça, ça lui fit du bien, quand même. « Parce que tu penses qu'un appartement possédant exactement la luminosité parfaite, avec la hauteur de plafond parfaite se trouve à tous les coins de rue ? Je ne parle même pas de la taille de la pièce principale » fit-il d'un ton désobligeant, « alors que tes garçons là, ils pourraient très bien travailler leurs vocalises sous un pont ». C'est qu'il y avait en effet une hiérarchie très claire dans l'esprit de Malone entre lui et les Croques Mitaines, ridicules tant par leurs chansons que par leur nom de groupe. Sa dernière petite phrase, alors qu'elle était plantée devant lui, lui fit lever un sourcil. « C'est sûr que tu as l'habitude d'une autre sorte de gestes » fit-il d'un ton particulièrement provocant, sans pourtant avancer un doigt vers elle. Oh, c'est que Jules et lui froissaient parfois les draps, quand la tension devenait impossible à évacuer autrement que par une partie de jambes en l'air. Allez savoir, peut-être que cette matinée allait se finir comme ça.


(515)
Revenir en haut Aller en bas
Jules M. Flores

Jules M. Flores


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 36
| AVATARS / CRÉDITS : Gina Rodriguez
| SANG : Moldu


Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Empty
MessageSujet: Re: Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES EmptyMer 26 Mai 2021 - 19:04

Jules offrit à son amant à temps perdu sa plus belle grimace sarcastique d’enfant, agacée qu’il ne la prenne pas au sérieux, mais pas surprise. La latino n’en croyait quand même pas ses oreilles qu’elle acceptait encore et encore de crier pour Ronan – et elle ne faisait pas référence à des situations s’apparentant à l’épisode de ce matin. Il était bien trop arrogant pour elle, bien trop …argh, énervant! Réducteur! Irrespectueux, même. Et pourtant, et pourtant, Flores aimait bien se convaincre que le choix de ses partenaires sexuels ou ses préférences en ce sens ne définissait pas l’importance qu’elle accordait à se faire respecter dans la vie de tous les jours. Puis, ç’aurait été con se refuser une chimie charnelle explosive par principe. Quoique, elle n’allait certainement pas le laisser gagner à tout coup, par principe, et il n’y avait absolument aucune réponse à la dernière réplique de Malone qui la placerait en position dominante…c’était son rôle à lui, plus souvent qu’autrement. Sagement, elle se limita donc à sa grimace et passa à autre chose en grandes pompes.

« Mais par la barbe de Merlin, Ronan, tu es sorcier ! » s’exclama-t-elle tout à fait injustement puisqu’il avait chanté les louanges de son appartement. « On fait des tentes aussi grandes que des châteaux! » ce n’était pas complètement vrai, mais ce n’était pas tout à fait faux non plus. Serait-elle capable d’ensorceler un pot de plastic pour le convertir en manoir? Probablement pas, et l’enragé non plus, mais il devrait à tout le moins essayer vu l’énergie qu’il gaspillait à haïr ses voisins. « Troque tes pinceaux pour ta baguette de temps en temps » elle brandit témérairement la sienne, témérairement car elle lui fit faire des cercles puis pointa vers une petite mallette pas très loin sur le sol « une grande salle fenestrée? Abracadabra! »

PAIR: Ce qui ne devait être que théâtre moldu fit fondre la mallette de bois qui ressemblait désormais à un amas gluant. Jules n’avait aucune idée de ce que cette mallette contenait, jadis, mais elle considérait Ronan capable de lui faire une crise pour un mouchoir froissé. La sorcière oscilla quelques secondes entre le désir de s’excuser avec un sourire gêné ou de le ramener à cette histoire de touchés. Elle n’en choisi aucun et opta pour un « ne me dois-tu pas un ‘merci’ » osa-t-elle en pointant vers le plafond, maintenant isolé de son sortilège à elle.

IMPAIR : Il. Allait. La. Tuer. Ou la trucider. Ce qui ne devait être qu’un théâtre moldu fut une série d’étincelle qui jaillirent de sa baguette, puis ricochèrent sur la mallette avant de transpercer la toile sur laquelle le peintre travaillait visiblement. Elle était sur le chevalet et tout ça. Les yeux de la sorcière s’écarquillèrent et elle fit un pas vers le désastre avec l’intention d’y donner un coup de reparo, mais elle se ravisa. Son regard inquiet détailla le visage de Ronan. « Je suis vraiment désolée, Ronan » marmonna-t-elle en laissant tomber toute sa fougue. Jules était fatigante, mais elle savait reconnaître les situations où elle avait merdée. Elle était bien placée pour reconnaître la valeur et la place du travail de l’un et malgré sa grande langue, elle ne voulait jamais nuire au travail de son amant, pour lequel elle avait beaucoup de considération, le travail, pas le mec. Elle espérait que la toile était rattrapable et se dit qu'elle pourrait peut-être convaincre les Crocs d'aller composé dans la seconde maison de Stubby, quelques part près de l'océan, s'il l'avait encore.


Dernière édition par Jules M. Flores le Mer 26 Mai 2021 - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le dé

Le dé


| HIBOUX POSTÉS : 6917
| SANG : Hasardeuse


Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Empty
MessageSujet: Re: Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES EmptyMer 26 Mai 2021 - 19:04

Le membre 'Jules M. Flores' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le dé ' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Ronan Malone

Ronan Malone


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Brühl | jenesaispas
| SANG : Né-moldu.


Caractéristiques du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Empty
MessageSujet: Re: Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES EmptySam 5 Juin 2021 - 21:50

Par la barbe de Merlin, Ronan, tu es sorcier, gneugneugneu ! Il n'allait quand même pas s'occuper de ce que les gens ordinaires devaient faire, tout de même ! Le problème étant qu'il n'était pas non plus idiot au point de payer quelqu'un pour lui insonoriser les lieux et qu'il préférait donc qu'on le fasse pour lui tout à fait gratuitement. D'où la raison de son caprice. Parce que c'en était un, de caprice. Et un gros qu'il allait regretter mais ça, l'Américain ne le savait pas encore. Il aurait pourtant dû se douter qu'avec Jules, ça ne pouvait que mal finir. Elle caquetait comme une canne insupportable, c'était aussi l'un de ses supers pouvoirs. Il fallait bien dire qu'il faudrait au moins une voix aussi agaçante pour que ses zouaves l'écoutent. Ceux qui jouaient de la musique de cimetière, tout là-haut. Mais enfin, cette femme étant une tête brûlée bien hispanique, forcément, il fallait qu'elle en rajoute une couche et une autre et une autre ! Maintenant elle lui parlait tentes et autres bêtises, comme si sa grandeur à lui allait se contenter de cela. « Mais ce genre de choses est pour les pau... » - et là, elle lui en boucha un sacré coin, la malheureuse. Au lieu de se contenter de plier bagages, puisque bon, merci, sa salle était insonorisée, elle eut l'immense malheur de tenter une originalité.

Les joues de Ronan prirent la couleur du feu bien qu'elles eurent pu blanchir brusquement tant ce qu'elle fit était profondément débile et irrespectueux et... Ciel ça lui donnait des envies de meurtre. Elle fit fondre une mallette contenant les couleurs qu'il utilisait le plus. De la peinture de grande, très grande qualité qui lui venait du confins des Amériques, qu'il avait fait livrer tout spécialement pour lui. Ne restait plus que quelque chose de fumant, gluant, passablement brûlé aussi. « MAIS TU ES COMPLÉTEMENT RAVAGÉE ! » tonna-t-il avec toute la puissance de ses vocalises, « AS-TU SIMPLEMENT IDÉE DE LA VALEUR DE CETTE MALLETTE ?! ». Et elle le provoquait en plus ? Non mais ? « MERCI ? MER-CI ? JE RÊVE ! » - ça alors, il méritait qu'il lui fasse la même chose. « MAIS QUEL GENRE DE PIÈTRE SORCIÈRE ES-TU POUR TRANSFORMER CELA EN BOUSE DE DRAGON ? ». La colère ne redescendait pas, au contraire, elle montait en flèche dans une jauge qui avait déjà été éprouvée, de bon matin, par les imbéciles dont elle avait la charge. « Toi et tes abrutis de chanteurs n'avez aucune notion de qualité. Que ce fut de la qualité artistique ou le reste, c'est insupportable d'être comme cela » continua-t-il de pester en s'agenouillant devant les agrégats de ce qui fut quelque chose de précieux.  « Tu devrais retourner voir tes animaux » - il lui jeta un regard noir - « et continuer de jouer à la nounou ». Habituellement, il ne se faisait pas prier pour essayer de l'emmener vers son lit mais là, ... Elle allait devoir le travailler au corps si elle désirait passer un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Empty
MessageSujet: Re: Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES Empty

Revenir en haut Aller en bas

Doux son d'une engueulade au petit matin | JULES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Balade à Londres :: Le chemin de traverse-